AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Jeu 28 Juil - 14:31


Livre I, Chapitre 4 • L'Ordalie de Diamant
Lena Jedidiah & Ilse Tonnevent

Pourquoi tu me regardes comme ça ?

C'est pas moi, j'ai rien fait !



• Date : 1er juin 1001 (fin de matinée)
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Lena est sur l'Audacia en train de rentrer à Lorgol et un peu frustrée par son incapacité à contrôler ses pouvoirs de l'Automne. Ilse a sans doute quelques conseils de mage à lui partager.



Dernière édition par Lena Jedidiah le Jeu 28 Juil - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Jeu 28 Juil - 14:32

Le buste appuyé contre la barrière, les bras tendus dans le vide, mains ouvertes, paumes face au vent, Lena apprécie cet air frais qui vient heurter ses petits doigts écartés et qui fait voler ses cheveux. Que sa coiffure se défasse, que ses mèches - qui ont perdu de leurs couleurs féeriques – s'emmêlent, ce n'est pas quelque chose qui lui plaît mais cette sensation, ce souffle puissant contre elle, vaut bien de sacrifier le temps passé à mettre en forme ses cheveux. De temps en temps, elle plie ses doigts, essayant d'agripper ce vent qu'elle devrait pouvoir contrôler un jour. Elle se souvient de la tornade apparue dans sa chambre, c'était elle. Elle a déjà fait ça, elle sait le faire, alors pourquoi elle n'y arrive pas ? Pourquoi c'est Lou-Ann qui doit la sauver alors que c'est elle la mage ? La magie, c'est fort, plus fort que de s'agiter avec des sabres. Alors pourquoi elle n'a rien réussi à faire ? C'est décidé, à l'Académie, elle sera la meilleure et plus jamais son ignoble sœur ne la balancera du haut du mât !

Des histoires de mages, il y en a eu des tas sur l'Île du Vent et bien que Lena n'ait pas tout compris, elle les a écoutées avec attention. Elle a pu aussi voir de très près les dragons des chevaucheurs impliqués dans la bataille avec une certaine pointe de jalousie mêlée à de l'admiration. C'est juste dommage qu'il n'y ait pas de dragon rose comme au Carnaval. Repenser au Carnaval la rend triste, d'un coup. Elle a eu le temps d'être en colère, de ruminer en boucle contre Ismaïl, Siméane, qui n'ont pas su la protéger, ses ravisseurs qui l'ont enlevée, Lou-Ann parce que c'est Lou-Ann, tout ce beau monde qui a gâché sa seule chance d'indépendance. Même en allant à l'Académie, elle aura forcément sa mère sur le dos. Taverne – Académie – Taverne. Tous les jours. Et des sorties en famille, éventuellement. Plus ennuyeux, tu meurs ! Ce n'est tout de même pas sa faute si des Vivenefs folles l'ont enlevée ! Ca ne veut pas dire qu'elle n'est pas capable de s'occuper d'elle-même. Enfin ! Même des grandes personnes ont été enlevées !!! Et elle est sûre que Grâce aura le droit de sortir sans ses parents après ça. En plus, après tout ce qu'elle a subi, elle pourrait au moins avoir le droit à un peu de liberté élémentaire.

*J'aime bien ça, « liberté élémentaire », à ressortir au prochain débat.*

En ce moment, Lena sait qu'elle n'est pas vraiment seule. Elle est certes, un peu à l'écart sur l'Audacia où tous les pirates sont occupés et où elle a réussi à trouver un bout de barrière libre, mais il est fort probable que quelqu'un la surveille en permanence. Sa mère, sans doute, sinon son père ou n'importe quel adulte qui soit dans les bonnes grâces de ses parents. C'est finalement Ilse qui la rejoint. Super. Comme si elle avait envie de parler à une nounou de substitution ! Sans la regarder, Lena rassemble ses mains, qui étaient toujours en contact avec le vent et essaie d'en produire, sans succès. Comment est-ce que ça marche ? Elle se sent regardée et elle sent toujours la présence de la pirate à ses côtés alors d'un coup, elle se retourne et lui lance un cinglant : «  Quoi ? » typique d'adolescente.

Pourquoi elle la regarde comme ça ?

« Peu importe ce que Lou-Ann raconte, c'est pas moi ! J'étais là toute la matinée, demande à n'importe qui ! »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 810
J'ai : 32 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Liselotte Passefil, Aurore Aubétoile
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Dim 31 Juil - 4:43

Trop de monde. Beaucoup trop de monde sur cette Vivenef. C'est tout juste s'ils ne se marchent pas sur les pieds les uns les autres. Vivement le retour à Lorgol, qu'ils se débarrassent de tous ces intrus qui ont envahi sa demeure, sa famille. Depuis le début de l'aventure, Ilse n'a pas eu de véritable moment de calme, pas un instant à elle où elle pouvait souffler comme elle le fait parfois. Le pont est surpeuplé, les conversations s'entrechoquent et c'est à peine si elle peut profiter du son de la coque qui fend les vagues, des embruns qui agitent les voiles. Elle lève les yeux vers Grim et l'envie secrètement de pouvoir s'échapper, de pouvoir s'envoler si haut dans les airs, là où rien ni personne ne l'atteint. Ce voyage l'a épuisée, tant physiquement que mentalement, et elle n'est pas mécontente que toute cette histoire soit bientôt derrière eux. Les kidnappings, la tempête, les Mages du Sang, les Vivenefs. Tout ça la dépasse. Ilse, elle n'aspire qu'à la liberté et à l'appel de l'horizon. Les conflits qui concernent le continent, elle ne veut pas y être liée de quelque façon que ce soit. Dans le cas contraire, elle se serait engagée comme Mage de combat à la cour d'Outrevent.

La canonnière remonte sur le pont et se faufile parmi les membres de l'équipage et leurs invités. C'est sans un mot qu'elle s'avance, le regard fermé voguant d'une personne à l'autre sans s'y attarder. C'est vers le gaillard avant qu'elle se dirige, occupé lui aussi par quelques personnes qu'elle observe sans rien dire. Ses yeux clairs se posent alors sur la silhouette de la jeune Jedidiah, les bras tendus devant elle, jouant avec le vent qui glisse entre ses doigts, dans les mèches folles de sa chevelure. Un air doux et salé, emportant avec lui les effluves d'une mer plus calme qu'à l'aller. Pas de signe de tempête. À l'horizon, quelques nuages inoffensifs. Et au-dessus de leur tête, un soleil qui leur réchauffe doucement la peau.

Ilse décide alors de s'approcher de la gamine.

«  Quoi ? » Le regard empli de provocation l'amuse. Elle hausse un sourcil, pas le moins du monde intimidée par ce petit bout de femme qui, à n'en pas douter, possède le caractère fort inhérent à toute sa famille. « Peu importe ce que Lou-Ann raconte, c'est pas moi ! J'étais là toute la matinée, demande à n'importe qui ! » Cette fois-ci, un sourire fend ses lèvres et elle se penche sur le bastingage, s'appuyant sur le bois en portant son regard à l'horizon. « Lou-Ann a rien dit. Elle doit sûrement faire son intéressante quelque part. » Qu'elle lui répond franchement, sans chercher à dissimuler sa pensée. Elle l'aime bien l'aînée Jedidiah, mais bon sang, qu'est-ce qu'elle peut en faire des tonnes quand elle s'y met !

« C'est un joli vol plané que tu nous as fait l'autre jour. » fait-elle remarquer après un court instant. Sourire en coin, elle pose son regard clair sur Lena. La voir sauter ainsi du mât avait été plutôt impressionnant et le hurlement de Freyja qui accourait pour aider ses filles est resté gravé dans sa mémoire. « J'avais à peu près ton âge quand j'ai rejoint l'Académie. Mais j'me suis pas envolée, j'ai mis le feu aux rideaux de ma grand-mère. Elle était pas très contente. » Elle ressent un léger pincement au cœur au souvenir de sa défunte aïeule, emprunt d'une douce nostalgie qui la fait doucement sourire. Il s'agissait de ses rideaux préférés d'ailleurs. Mais elle était heureuse et fière de voir la magie se manifester chez la petite Ilse comme chez son père avant elle. Cette magie destructrice qui lui a pourtant ouvert les portes de l'Audacia et de sa nouvelle famille.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mar 2 Aoû - 14:20

Lou-Ann doit sûrement faire son intéressante quelque part. Oh oui c'est très possible ! Amusée par la franchise de la pirate, Lena laisse apparaître un petit sourire en coin. Quelque part, elle est aussi satisfaite que sa sœur n'ait pas une fois de plus proféré des accusations à son égard. Il faut dire que ce qu'elles ont vécu ensemble était trop intense pour reprendre tout de suite les bonnes vieilles habitudes. Mais ça, Lena ne le dira pas, oh non, elle n'avouera pas qu'elle n'a plus le cœur à embêter sa sœur. Elle-même a du mal à y croire et continue de faire comme si de rien n'était. Ces deux mois n'existent pas, il ne vaut mieux pas qu'ils aient existé. Et pourtant, elle se rappelle très bien. Trop bien.

« C'est un joli vol plané que tu nous as fait l'autre jour. »

« Oui. Lou-Ann a toujours les meilleures idées n'est-ce pas ? » répond-elle d'un ton appuyé.

Non, elle n'a toujours pas digéré le vol plané. Elle a horreur de l'avouer mais tout ça, ce n'est pas pour elle. Elle ne sera jamais pirate, alors se jeter à l'eau ainsi est très dérangeant. Traumatisant, même. Certes, sans doute moins que de se faire poursuivre par elle ne sait plus trop quoi, il n'empêche qu'elle se souvient beaucoup plus de son saut de l'ange et son atterrissage mouillé et salé.  Et cette pensée la fait grimacer, malgré elle.

Puis Ilse lui parle de magie, comment a-t-elle deviné ce qui la tracassait plus tôt ? A-t-elle perçu que ses mains tendues dans le vide aspiraient à créer de l'air ? « ...envolée... » Lena ne s'est pas envolée ce jour là, elle a lamentablement échoué, comme tous les autres jours où elle était captive et essayait au minimum de créer une diversion magique pour s'en aller d'une manière ou d'une autre. Elle a échoué lamentablement et laissé Lou-Ann se charger de sa sécurité, prouvant une fois de plus à tout le monde qu'elle n'était pas capable de s'occuper d'elle-même et surtout, surtout, laissant une brute dérangée le faire à sa place.

« Je me suis pas envolée. J'aurais bien voulu... »

Par contre, imaginer la mage-pirate mettre le feu aux rideaux de sa grand-mère est assez étonnant. Comme tous les pirates, Ilse n'est pas un exemple de raffinement, mais de là à provoquer un incendie... La tornade revient à l'esprit de la jeune fille, elle était impressionnante cette tornade aussi, elle n'avait même pas compris tout de suite que c'était elle qui en était la créatrice.

« Le jour où j'ai utilisé la magie pour la première fois, ça a fait une tornade dans ma chambre. C'était assez effrayant. J'ai même appelé Lou-Ann à l'aide, pour te dire ! »

*Et depuis, j'ai jamais rien fait d'aussi important*

Mais comme pour masquer cet auto-dénigrement qui reste pourtant bloqué dans un coin de sa tête, elle rajoute d'un air suffisant :

« Je deviendrai la plus grande mage de l'Automne, c'est certain. J'ai un grand potentiel ! »

Et surtout, elle deviendra autre chose que la fille du Capitaine de l'Audacia, la fille qui habite dans une taverne de la Ville Basse, la fille qui rêve d'accéder à la Cour sans jamais pouvoir atteindre ce but. Une mage, c'est volontiers accueilli dans les palais faë, alors la plus grande mage, elle pourra au moins servir l'Impératrice de Faërie. Mais d'abord, il y a un tout petit détail à régler...

« Ils t'ont demandé quoi à l'entretien à l'Académie ? »

C'est qu'ils n'en prennent pas des masses, des élèves, et sur un malentendu...

« Non pas que je doute d'y être acceptée. Je sais que j'y ai ma place. Juste par curiosité, c'est tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 810
J'ai : 32 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Liselotte Passefil, Aurore Aubétoile
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mer 3 Aoû - 2:22

« Oui. Lou-Ann a toujours les meilleures idées n'est-ce pas ? » C'est à son tour d'esquisser un sourire en coin. Lou-Ann a agi... de façon impulsive, comme toujours. Mais dans les circonstances, pouvait-on réellement l'en blâmer ? Seule avec sa cadette sur un navire attaqué par des êtres encapuchonnés et dont ils ne savaient rien à ce moment-là. Elle a tenté le tout pour le tout et c'est tout à son honneur, même si c'était très stupide. Vraiment très stupide. Heureusement, ils s'en sont tous sortis plus ou moins indemnes malgré tout. Et Freyja avait pu récupérer ses filles en un seul morceau. Ilse peine encore à croire que tout ça leur est réellement arrivé. D'un autre côté, en quinze ans à naviguer sur les flots, elle en a vu des bizarreries un peu partout en Arven. Elle n'aurait simplement pensé voir un jour arriver le retour des Mages du Sang ou assister – participer même – à l'éveil de nouvelles Vivenefs. Elle ne risque pas de l'oublier de si tôt.

« Je me suis pas envolée. J'aurais bien voulu... » Ilse pose sur elle un regard compatissant avant de le poser sur l'horizon. Les premières manifestations de magie sont si imprévisibles, incontrôlables. Elle se rappelle avoir provoqué plusieurs petits incidents avant de pouvoir entrer à l'Académie et contrôler cette puissance qui coule dans ses veines. Elle n'a pourtant jamais terminé son cursus et possède encore certainement quelques lacunes mais au moins, elle ne met plus le feu inopinément au premier objet qui croise sa route.

« Le jour où j'ai utilisé la magie pour la première fois, ça a fait une tornade dans ma chambre. C'était assez effrayant. J'ai même appelé Lou-Ann à l'aide, pour te dire ! » En effet, voilà qui devait être plutôt déroutant ! Freyja a dû lui en toucher un mot à l'époque, probablement. Il était temps d'ailleurs que quelqu'un en discute avec Lena. Quelqu'un qui est passé par là également et qui saurait la guider un minimum. « Je deviendrai la plus grande mage de l'Automne, c'est certain. J'ai un grand potentiel ! » Elle ne peut retenir un nouveau sourire amusé et elle répond franchement : « Je n'en doute pas une seconde. » À croire que les membres de cette famille peuvent accomplir n'importe quoi du moment qu'ils y mettent tout leur cœur. Et c'est ce qu'ils font en général.

« Ils t'ont demandé quoi à l'entretien à l'Académie ? » Ilse tourne légèrement la tête pour observer la gamine. « Non pas que je doute d'y être acceptée. Je sais que j'y ai ma place. Juste par curiosité, c'est tout. » Par curiosité, hein ? Ne serait-ce pas une légère pointe d'appréhension qu'elle décèle sous cette question ? Elle est ramenée loin en arrière Ilse, projetée dans ce corps d'adolescente qui ne contrôlait rien, qui ne savait ce qu'elle faisait. Si insouciante alors, si curieuse. Elle était morte d'inquiétude quand elle a franchi les portes de l'Académie pour la première fois, ne sachant à quoi s'attendre ni comment se comporter. Gamine à peine âgée de onze ans face à ceux qui décideraient de son avenir. Ca a de quoi impressionner à cet âge.

« Ils cherchent surtout à savoir si tu es motivée et si tu as ce qu'il faut pour y arriver. » répond-elle sans détour. Lena est jeune mais elle n'est pas stupide, elle est à-même de comprendre ce qu'elle a à lui dire. « Ils peuvent pas prendre beaucoup de monde tu sais, alors ils veulent s'assurer que les gens choisis iront jusqu'au bout, qu'il ne leur feront pas perdre leur temps, tu vois ? » Comme elle l'a fait en s'enfuyant, une année avant de terminer son cursus. Elle ne le regrette pas ; comment le pourrait-elle ? Grâce à ça, elle s'est trouvée une nouvelle famille et elle réalise ses rêves d'aventures et de liberté.

Elle se tourne vers elle complètement cette fois et son visage arbore une expression plus sérieuse. « Il ne suffit pas d'avoir du potentiel et d'en avoir envie. L'Académie, ça demande de la discipline et de suivre les règles imposées. Tout le monde y est pour apprendre et c'est important de respecter ça. » Ca ne ressemble pas à la vie de pirates où ils suivent leurs envies, font ce qu'ils désirent. Sous les ordres du capitaine, tous doivent se montrer obéissants mais en dehors de ça, c'est une liberté infinie qui leur tend les bras. Une fille de pirate parviendra-t-elle à suivre des règles plus strictes dans un environnement qui lui est encore inconnu ?

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Sam 10 Sep - 20:05

L'Audacia, les pirates, Lena n'est pas de ce monde-là. Elle a souvent regretté de ne pas faire la fierté de ses parents, de voir sa sœur se complaire dans les bagarres et la crasse alors qu'elle, elle se contente seulement d'aimer l'océan et ce n'est pas assez pour être acceptée dans leur petite bande. Ilse y est, avec l'équipage et jusque là, à l'image des autres camarades de ses parents, elle l'a toujours laissée indifférente. Lena n'a aucun mal à l'imaginer jurer et faire tout un tas de choses avec des manières discutables et décidément, non, ce n'est pas une vie pour une princesse !
Sauf qu'aujourd'hui, alors qu'elle discute avec la canonnière sur le pont, elle découvre une autre facette d'Ilse. Des points communs.

Et surtout, surtout, lorsqu'elle lui parle de l'Académie, elle ne la prend pas pour une idiote. Elle ne la prend pas pour une enfant, ce qui est plutôt appréciable. Ilse est franche, pas dure non, juste honnête avec elle en lui expliquant avec clarté les enjeux de cet entretien. Elle la rassure aussi, car si c'est juste une histoire de motivation, Lena est certaine d'avoir ce qu'il faut. Actuellement, rien ne lui fait plus envie que d'apprendre à se servir de sa magie, puisque depuis que ses pouvoirs se sont révélés, elle ne cherche qu'à s'améliorer.
Mais c'est difficile, toute seule.

Alors elle s'apprête à appuyer encore une fois sur sa motivation et son intelligence. Fière, elle refuse de laisser son interlocutrice suggérer qu'elle puisse se faire recaler, parce qu'elle sait que ça n'arrivera pas. Alors il ne vaut mieux pas que les autres le pensent ! Sauf qu'elle n'a pas le temps de le rétorquer à Ilse, car celle-ci n'a pas fini de parler. Elle en vient à la discipline, aux règles et arrache un petit sourire à Lena. Venant d'une pirate, c'est plutôt surprenant et assez hypocrite en fin de compte. Les pirates sont tout ce qu'il y a de plus opposé aux règles en général, à part peut-être les leurs, mais certainement pas celles d'une école de magie prestigieuse.

« Comment t'as réussi ton entretien alors ? » lui demande Lena.

Elle n'est pas aussi directe d'ordinaire, peut-être un peu médisante par moments, mais jamais en face des gens et jamais si brutalement. Peut-être que la franchise d'Ilse la pousse elle-aussi à sortir ses pensées à l'état brut, sans les remodeler pour être un peu plus polie. Consciente d'avoir peut-être froissé la pirate, elle met sa main devant sa bouche et la regarde dans les yeux en lui transmettant un certain remord :

« Désolée. »

Elle baisse les yeux.

« Je voulais juste dire que vous autres pirates n'êtes pas les personnes les plus disciplinées. »

Elle relève les yeux.

« Tu ne crois pas ? »

Quoi qu'il en soit, elle est très loin d'être une pirate. C'est une enfant calme et sage. Les bêtises qu'elle fait sont assez subtiles pour lui donner de quoi rebondir. Elles ont l'apparence de quelque chose qui ne passe pas pour de la désobéissance pure et simple et dans le pire des cas, elle arrive en général à se faire pardonner. Elle réussira sans aucun mal à mener cet entretien là où elle veut, elle en est convaincue.
Et puis, quel intérêt y a-t-il à désobéir aux règles de l'école de ses rêves de toute façon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 810
J'ai : 32 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Liselotte Passefil, Aurore Aubétoile
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mer 14 Sep - 14:22

« Comment t'as réussi ton entretien alors ? » La question la surprend autant qu'elle l'amuse. Les sourcils froncés, elle croise le regard de la petite Lena à la langue bien pendue et un sourire en coin apparaît devant sa mine soudain déconfite. Elle s'excuse, elle baisse les yeux. Mais Ilse apprécie ce franc parler un peu insolent et ne lui fait aucune remarque. La gamine doit avoir l'esprit qui fourmille de questions et il est normal qu'elle en cherche les réponses.

« Je voulais juste dire que vous autres pirates n'êtes pas les personnes les plus disciplinées. » Ilse retient difficilement de rire. Elle pourrait s'offusquer d'une telle remarque, mais elle sait bien de quoi ils ont l'air, les pirates. Sans foi ni loi, sans maître autre que l'océan et les étoiles pour seules guides. La liberté pour seule bannière. « Tu ne crois pas ? » La canonnière croise son regard mais pas un seul reproche ne transparaît dans ses prunelles claires. « Et comment tu crois qu'le navire arrive à naviguer si on a aucune discipline ? Tu penses que tes parents laissent l'équipage faire tout ce qu'il veut tout au long d'la traversée ? » demande-t-elle, cherchant à faire comprendre à Lena la vie que sa famille mène et à laquelle elle n'aspire pas. Comment pourraient-ils mener l'Audacia à bon port, d'un voyage à l'autre, s'ils ne suivent pas un minimum les ordres de leurs supérieurs ? Qu'advientrait-il de ce navire de légende si les pirates à bord étaient désorganisés, rien qu'une bande de fainéants adeptes de la picole et de la bagarre ? Oh, elle sait de quoi ils ont l'air lorsqu'ils mouillent à Lorgol et que leur journées se partagent entre soirée à la Taverne de la Rose et déambulations bruyantes dans les rues de la Ville-Basse. Elle sait bien que leur réputation les précède et que leurs âmes n'aspirent qu'à la liberté, tentatrice et infinie. À bord pourtant, ils sont loin de se tourner les pouces.

« Tu sais Lena, on passe des semaines, des mois à bord, tous ensemble sur cette vivenef. On est obligé de suivre certaines règles si on veut pouvoir survivre à une traversée. On a tous des tâches à accomplir et si c'est pas fait, j'peux te dire que c'est pas une petite chopine de rhum qui attend le tir au flanc. » Ils ne rigolent pas avec les sanctions, les pirates. Mais il est vrai que le reste du temps, ils sont plutôt libres de faire comme ça leur chante. Sinon ils ne troqueraient pas une existence routinière sur la terre pour partir à l'aventure sur les flots. Ah ça non !

« Pi j'ai pas été sur l'Audacia toute ma vie. Tu crois qu'on est tous fils et filles de pirates comme toi ? » qu'elle demande avec amusement, observant sa réaction. Après tout, elle est née en Outrevent et a été élevée par la baronne d'un humble domaine où elle a passé des années heureuses. Mais tout cela, ça remonte à si loin. Ca remonte à une autre vie.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mer 25 Jan - 11:02

 Tu penses que tes parents laissent l'équipage faire tout ce qu'il veut tout au long d'la traversée ?

Lena pouffe. Quelque part, c'est rassurant d'imaginer ses parents réprimander quelqu'un d'autre. Ils sont peut-être bien aussi sévères avec leur équipage qu'avec leurs enfants. Du coup, Lou-Ann doit se faire doublement gronder lorsqu'elle est sur l'Audacia et ça, c'est une pensée rassurante. Et alors qu'Ilse évoque la réalité de la vie de pirate, la petite mage se sent un peu idiote. Bien sûr qu'elle savait tout ça, elle l'avait juste oublié sur le moment, parce que c'est si facile d'oublier que les pirates ont un code lorsqu'ils se comportent comme des rustres à la Taverne. Et c'est si facile d'oublier que ses parents sont aussi pirates que les autres, parce que ses parents, ils sont l'idéal du pirate. Celui qui a voué sa vie à la liberté, pas celui qui s'engloutit des litres de rhum et qui cogne sur tout et n'importe quoi, pourvu que ça bouge. Au final, ce que Ilse essaie de lui dire c'est que personne ne fait ce qu'il veut dans la vie et que les pirates n'y échappent pas.

Alors honteuse, Lena avoue :

« C'est vrai que la réalité c'est pas forcément ce qu'on imagine... »

C'est un demi-aveu, car elle prend bien la peine de faire une généralité et non d'admettre qu'elle contribue très largement à véhiculer des idées reçues sur les pirates. Car oui, de temps en temps à Lorgol, au détour d'une conversation, sous un battement de cils de la délicatesse dont elle sait faire preuve, elle alimente le folklore en assurant que les pirates ne respectent rien ni personne, car ils font bien ce qu'ils veulent, où ils veulent et c'est pour ça qu'elle se distingue de sa famille et se destine à une existence plus convenable. A présent qu'elle est mage, elle a même matière à alimenter ses discours prétentieux en ajoutant toujours une allusion à sa magie. Pour elle, c'est une grande fierté, l'Académie est un symbole d'érudition et ainsi, malgré l'estime qu'elle commence à avoir pour  Ilse, elle ne peut s'empêcher d'être un peu déçue de voir que même une pirate a pu y aller.
Non... Non mais Ilse ce n'est pas pareil. C'est comme ses parents, c'est une pirate valable.

Mais elle garde bien tout ça pour elle, parce qu'elle sait que si elle l'exprime, Ilse lui rétorquera qu'elle n'a rien compris à ce qu'elle essaie de faire rentrer dans sa petite tête. Sauf que ce n'est pas le cas. Elle a compris : la vie des pirates, ce n'est pas la pagaille comme on croit, et cetera. C'est juste un peu plus la pagaille que celle des bonnes gens et c'est bien déjà trop !

Et tiens d'ailleurs elle était où avant d'arriver sur l'Audacia, maintenant qu'elle en parle ? Lena secoue la tête. Non, bien sûr, elle ne pense pas que tout le monde est pirate de père en fille, elle a arrêté de penser ça à peu près au même moment où elle a arrêté de penser que tous les adultes étaient nés adultes. Ceci dit, c'était dur d'imaginer Ilse en dehors du bateau – ou de la taverne – peut-être dans une ferme ou quelque chose comme ça. Si elle était mage, elle devait venir de Faërie, donc ce serait une jolie ferme, dans ce cas. Tout était si joli en Faërie ! Elle lui demande poliment, un peu timidement, redoutant de passer à nouveau pour une idiote :

« Est-ce que tu viens de Faërie ? »

Elle espère de Lagrance, parce qu'elle aimerait bien entendre quelques histoires sur Lagrance. Et là, elle se met à imaginer la pirate, ses longs cheveux blonds ornés de fleurs de toutes les couleurs... Avec une jolie robe peut-être ! Et elle ne peut pas se retenir de sourire, parce que ce n'est pas possible qu'Ilse ait eu de jolies robes, enfin ! Elle ne les aurait pas troquées pour ces frusques de pirate... Qui pourrait bien faire ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 810
J'ai : 32 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Liselotte Passefil, Aurore Aubétoile
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Lun 6 Fév - 22:33

« C'est vrai que la réalité c'est pas forcément ce qu'on imagine... » Oh, c'est certain. Elle avait des rêves plein la tête elle aussi, quand elle était plus jeune. Ilse, elle avait un idéal, un objectif honorable, raisonnable. Elle prenait la direction qu'on lui avait indiquée sans trop y réfléchir et suivait pas à pas les principes inculqués par une éducation outreventoise. À l'époque, elle se voyait déjà devenir mage de bataille, protégeant son duché et surtout son duc, se faisant un devoir d'être le bras armé des terres qui l'ont vue naître. Elle s'imaginait devenir une mage puissante, épouser peut-être un noble avec qui elle aurait repris les terres de sa grand-mère et fondé une famille, devenant ainsi la fière héritière de la baronnie de Brumeclair. Mais la réalité devient autre lorsque l'on perd la seule famille qu'il nous reste et le rêve d'Ilse s'est écroulé quand ses fondations les plus solides ont disparu à jamais. Alors elle esquisse un sourire un peu attendri, la canonnière, quand elle entend les paroles de la petite Jedidiah. C'est un tout nouvel horizon qui apparaît pour elle désormais, de nouvelles aventures qui l'attendent, mais tout aussi enrichissantes. De bien des façons, Ilse ne regrette pas d'avoir mis les pieds à l'Académie, pas plus qu'elle ne regrette l'avoir quittée pour rejoindre l'Audacia, sa nouvelle famille.

« Est-ce que tu viens de Faërie ? » Si la question la surprend, elle n'en montre rien la canonnière. Un sourire amusé prend place sur ses lèvres et elle hoche doucement la tête par l'affirmative. « Oui, j'suis née en Outrevent. » qu'elle déclare en observant la réaction de Lena. Peut-être pas tout à fait ce qu'elle espérait entendre, n'est-ce pas ? Elle n'est pas la première à être surprise d'entendre qu'elle vient du duché de l'Honneur ; c'est plutôt atypique pour une pirate. Même si certains membres de l'équipage – et particulièrement Eric – affirmeraient que ça se voit immédiatement à cause des morceaux de balai encore coincés que l'on aperçoit très bien si l'on regard attentivement. Ce à quoi elle répondrait par une taloche bien méritée à l'arrière de son crâne de crétin de pirate. « Il aurait pas tort pourtant. »

Ilse lève les yeux vers son Familier qui bat des ailes au-dessus de leurs têtes et fronce les sourcils d'un air faussement menaçant. Après quelques manoeuvres compliquées, de par sa grande envergure, Grim finit par se poser près des deux mages, se rapprochant d'Ilse de son pas gauche de géant des cieux, bien plus à l'aise dans les airs que sur terre. Sa tête se penche légèrement sur le côté pour observer Lena. Ce n'est pas la première fois qu'ils se voient, mais certainement la première qu'il l'approche de si près, avisant la mage et non plus la fille de pirate turbulente. « Bonjour fillette. » La voix de l'albatros leur parvient à toutes les deux et Ilse pousse un soupir avant de caresser distraitement ses plumes sur le sommet de son crâne. Il semble soudain si grand à côté de la petite Jedidiah. « Tu t'souviens de Grim, mon Familier ? » Il claque du bec, juste pour faire l'intéressant. Il a l'air d'humeur joueuse après le long voyage qu'ils viennent de faire et malgré une certaine fatigue. De toute manière il ne perd jamais une occasion d'enquiquiner sa mage.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 199
J'ai : 12 ans
Je suis : Apprentie mage de l'automne (suggestion)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mer 22 Fév - 10:20

Ah. Outrevent. Oui, oui, c’est bien aussi… Ca fait moins rêver que Lagrance c’est sûr mais c’est le duché d’origine de Lisbeth alors c’est bien. C’est amusant en fait, parce que sa marraine n’a rien d’une pirate, alors imaginer Ilse venir du même endroit. C’est amusant… Mais c’est aussi triste de penser à Lisbeth, alors elle arrête. « Ca te manque, Outrevent ? » En fait ce qui est étrange c’est d’imaginer que les pirates viennent de quelques part. Lena les voit tous sur l’Audacia et nulle part ailleurs. Oui, oui, même sa mère alors qu’elle connaît son histoire, elle ne peut pas l’imaginer ailleurs que sur son bateau ou dans sa taverne. D’un autre côté, imaginer sa mère enfant est tout aussi bizarre. Par contre pour Ilse, non, mais enfant-pirate alors, pas enfant-outreventoise ou enfant-mage-élève-à-l’Académie.

Puis soudain, un oiseau, immense, un albatros, s’incruste dans la discussion. L’espace d’un instant, la jeune fille ne parvient même pas à cacher sa surprise. Mais elle relie rapidement les indices dans sa tête pour en conclure que c’est le familier de Ilse. En fait, à présent qu’elle y pense, elle doit déjà l’avoir aperçu, un jour ou l’autre, un jour même pas si lointain. Oui, si elle y réfléchit, elle s’en souvient. Lena s’incline devant l’animal, ne sachant pas tellement comment s’adresser à un familier, et lui répond : « Bonjour, Grim. » Et à Ilse :  « Oui, oui, je m’en souviens très bien ! » Du moins, maintenant c’est le cas.

Elle n’a pas de familier, la petite mage, et elle en est fortement contrariée. Elle sait qu’à son âge personne n’en a mais elle aurait voulu être un peu spéciale, comme un signe qu’elle est quelqu’un d’exceptionnel… Ou simplement se sentir moins seule, avoir quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui l’aurait soutenue ces derniers mois. D’accord, pour une fois, Lou-Ann n’était pas de si terrible compagnie. En fait, elle doit bien avouer – mais à elle-même, pas à son idiote de sœur – qu’à ce moment là, elle était plus que soulagée de l’avoir à ses côtés. Mais c’est parce qu’elle n’a pas de familier, voilà ! « A quel âge tu... » Elle passe de Ilse à Grim, le temps d’une hésitation « vous... » elle ne sait pas trop comment formuler sa question « ...vous vous êtes rencontrés ? »

Lena comprend à quel point elle est ignorante au sujet des mages. Elle est beau en être une, elle a beau avoir lu des livres sur la magie, elle a beau avoir cherché en elle et réfléchi énormément, elle ne sait presque rien. D’une manière générale, c’est quelque chose de très désagréable, pour elle, de ne pas savoir quelque chose mais dans cette situation c’est encore pire. Si elle débarque à l’Académie en passant pour la pire des niaises, jamais ils ne l’accepteront !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 810
J'ai : 32 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Liselotte Passefil, Aurore Aubétoile
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]   Mar 28 Mar - 3:32

« Ca te manque, Outrevent ? » La question, tout innocente soit-elle, la fait tout de même réfléchir et elle fronce les sourcils en songeant au duché qui l'a vue naître. Est-ce que ça lui manque ? Elle n'y pense pas très souvent, à moins d'en approcher les côtes, il est vrai. Les falaises lui manquent parfois. Les landes malmenées sous la caresse du vent aussi. C'est avant tout les traits d'une vieille femme qui apparaissent devant ses yeux ; un visage devenu flou avec les années, un visage marqué par le temps et par les rires, par le sel marin et par la dureté des années. Ce sont ses histoires qui lui manquent le plus, toutes les deux emmitouflées dans un plaid devant l'âtre de la cheminée. Pour le reste... « Non, j'ai tout ce qu'il m'faut ici, sur l'Audacia. » répond-elle enfin avec assurance, certaine de ses choix.

Elles sont bientôt rejointes par Grim, qui reste à ses côtés malgré les allées et venues incessantes qui ont lieu sur la vivenef. Le Familier observe avec curiosité la petite mage qu'il voit à chaque fois qu'ils retournent à Lorgol pour l'hivernage, mais pas assez longtemps peut-être, pour des présentations en bonne et due forme. Et puis, elle était trop petite, surtout. Ilse s'amuse à la voir ainsi s'incliner devant l'albatros, flatté de cette considération à laquelle il n'a pas souvent droit. Qui s'inclinerait devant une bête à plumes, après tout ? Prends en de la graine au lieu de te moquer. La canonnière esquisse un sourire moqueur et relève les yeux.

« A quel âge tu... vous...vous vous êtes rencontrés ? » Oh. Voilà qui est une bonne question. Ilse replonge dans sa réflexion, calculant les années en jetant un coup d'oeil à Grim qui se lisse doucement les plumes, l'air de rien. Ne m'aide surtout pas, piaf inutile. Tu te débrouilles très bien toute seule. Ilse retient de pousser un soupir et finit par répondre, un peu hésitante : « J'avais vingt... vingt-et-un. Ou vingt-deux... ? » Elle cherche dans ses souvenirs, rappelant à sa mémoire l'image de l'albatros venu la rejoindre sur la plage durant une escale de l'Audacia. C'était comme une évidence, pour tous les deux. « T'étais déjà née, mais t'étais toute p'tite, même pas haute comme trois pommes. » Et Lou-Ann n'était pas bien grande non plus cela dit. Maintenant elle les voit, toutes les deux, et elle réalise comme le temps file. Et comme elle ne regrette pas un instant sa décision de rejoindre l'Audacia.

C'est à cet instant qu'un mousse apparaît à ses côtés, mal assuré, comme désireux de ne pas déranger. « Pardon m'dame Ilse, j'veux pas vous interrompre, mais on vous d'mande sur l'pont inférieur. » Elle hausse un sourcil un peu surpris. « J'arrive. » qu'elle répond avant de se tourner vers Lena. « On rediscutera de tout ça plus tard si tu veux. Tu surveilles Grim pour moi ? » Hey, j'ai pas besoin d'un chaperon. Ses paroles sont adressées aux deux et Ilse lui tapote le sommet du crâne avant de s'éloigner, évitant un coup de bec boudeur de l'albatros. Elle adresse un mince sourire à la petite Jedidiah puis la laisse pour suivre le mousse là où elle est demandée. Elles auront tout le temps de reprendre leur discussion plus tard. Oui, tout le temps.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi tu me regardes comme ça ? [Ilse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» Pourquoi tu me regardes comme ça? | Joshua H. Bridgestone pour vous servir [DONE]
» Pourquoi "la rose des vents" ?
» Sam • « La vie est comme un livre. Ne saute aucun chapitre et continues de tourner les pages. Tôt ou tard, tu comprendras pourquoi chaque chapitre était nécessaire. » [Finie]
» Pourquoi Napoleon 1er est considéré comme un tyran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Au large :: L'Audacia-
Sauter vers: