AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2398
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Mar 2 Aoû 2016 - 13:01

Je tire un peu sur mon col, me sentant quelque peu à l'étroit dans cette tenue d'apparat verte, rappelant les couleurs de Lagrance. Une grimace m'échappe, mauvaise. Fort heureusement, ce n'est pas une robe, et elle n'est pas sertie de motifs de mauvais goût, telles que des fleurs ou... Est-ce mon nom que la Duchesse de Bellifère vient de prononcer à l'instant ? J'avais cru que ce discours serait interminable avant que je ne sois appelée au devant de la scène. Je vois déjà deux autres personnes s'avancer, dont Lionel de Rivepierre pour représenter Outrevent, ce qui ne me laisse plus l'ombre d'un doute. Je les rejoins prestement avant qu'ils ne s'engagent tout deux sur l'estrade pour rejoindre les deux fiers guerriers déjà présents. Je troque ma mauvaise tête pour un sourire serein, de circonstance, à saluer la foule avec emphase, comme un masque que je viens subitement de revêtir... Le Seigneur du Lierre-Réal serait fier de moi. Et même le regard hostile du Rouge ne m'en départit pas, certainement le reflet d'une foule subitement perplexe à la vue de deux femmes qui s'avancent. J'ai comme l'impression qu'il va être quelque peu compliqué de faire front commun avec quelques uns... Enfin, peu importe. Son comparse de la Guilde des Guerriers a l'air plus ouvert d'esprit. Je me souviens de lui, même si je n'ai jamais eu l'occasion de voir ses prouesses au combat, et qu'aucune Opale étincelante ne sertit son pommeau.

D'autres noms sont rapidement appelés, dont une qui suscitent bien davantage de murmures dans la foule qu'Ilse Tonnevent et moi-même. Je ne connais pas le passif de Grâce Martel, mais je sens que l'on va bien s'amuser, dans cette arène... Et qu'il ne faudra pas m'étonner si la foule balance malencontreusement quelques cailloux si on se rapproche des tribunes de Bellifère, où ils sont fort nombreux. Et moi qui craignait que Faërie cristallise l'animosité, je me trompais lourdement. Je ne crois d'ailleurs pas si bien dire quand le dernier nom tombe, et que Marianne s'avance sous les encouragements des Voltigeurs et les huées du propre Duché qu'elle représente. Mon expression se décompose à sa simple vue, et je place subitement tous mes espoirs de salut en Neve, qui vient me rejoindre sur l'estrade. Je ne doute pas un seul instant qu'elle serait capable à nouveau de me laisser en arrière, alors même que je ne connaissais pas encore son statut de médecin... Ce qui la desserre encore davantage à mes yeux, si c'était possible. Je vais bien être obligée de composer un minimum avec, ou de m'arranger pour toujours être non loin de mon frère d'armes.

- Comme on se retrouve, Neve... Je suppose que tu es là pour les mêmes raisons que moi ?

J'ai comme la nette impression que son retour à Ansemer s'est aussi mal passé que le mien à Lagrance, et qu'il ne s'agit pas seulement d'un hasard si nous nous retrouvons à nouveau tout deux dans une arène. C'était prévisible, mais je suis plutôt soulagée de le savoir cette fois du bon côté de ma lame. Je lui confierais mes arrières sans l'ombre d'une hésitation. Je lui rends un regard de défi, avant d'aviser les trois autres femmes qui composent notre équipée.

- On va leur montrer ce dont on est capable.
Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Mar 2 Aoû 2016 - 15:43

J’accueille avec un sourire ravi le compliment de Castiel tandis qu’il s’installe à mes côtés. Je remarque son humeur joviale et me demande s’il n’aurait pas profité de quelques plaisirs cielsombrois avant de se présenter à la cérémonie.

- Merci votre Grâce. Je hoche la tête. Oui, les cieux nocturnes sont à observer m’a-t-on dit. Je ponctue d’un sourire entendu mes dires, signifiant à mon homologue que j’accepte son invitation. Nous avons eu des discussions fortes intéressantes lorsqu’il est venu à Svaljärd, et le voile nocturne jette sur nos rencontres un semblant d’intimité, loin des oreilles indiscrètes.

J’en profite pour saluer le Duc de Lagrance qui se trouve juste à côté de Castiel puis je reporte mon attention sur le cérémonial. Lorsque j’entends la mise en garde de Melisende de Sévérac, je pose un regard intrigué sur Castiel et Denys, apercevant un échange suspect entre les deux hommes. J’adresse un sourire à la sœur du Duc qui semble avoir décidé de surveiller les agissements de son frère. Les frasques de Castiel peuvent être inattendues et déroutantes, voire dérangeantes vu les dernières rumeurs à son sujet. D’ailleurs, je me suis attendue à devoir justifier mon choix de Champion auprès de Mélusine, car j’ai ouï dire qu’elle allait devenir la nouvelle baronne de Sylvamir. Une heureuse nouvelle qui m’emplit de joie pour Hiémain.

Revenant sur l’instant présent, j’observe les héros du moment. Le Tournoi allait être intéressant car il bouleverse les codes traditionnels et je suis curieuse de voir où cela nous mènera. En tout cas, je compte bien profiter des festivités en compagnie de Ljöta et Hjalmar, si ces derniers sont disponibles car je ne voudrais pas monopoliser leur temps. Lorsque la cérémonie d’ouverture prend fin, je quitte notre loge, saluant les nobles croisés en chemin.

Spoiler:
 

_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1553
J'ai : 24 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Mar 2 Aoû 2016 - 23:55

« Castiel… » Bon sang ! Tu t’étouffes presque avec ta gorgée. Tu avais… oublié, oui, oublié, Mélisende. Tu as en fait pris le parti de faire comme si ta sœur adorée n’était pas là pour te chaperonner, toi qui es un adulte après tout. Décision prise et exécutée à la merveille, puisque le son de ton prénom, étiré dans sa voix chaude et langoureuse, t’a surpris. Elle est là. Juste à côté de toi. Dans une robe dont le violet lui va si bien. Tu lui as même précédemment demandé, des trémolos dans la voix, si elle voulait bien t’épouser – ce qu’elle a refusé. Ô tristesse. Elle est là et elle voit tout. Elle a bien entendu tes mots pour Astrid, retournés avec plaisir par la duchesse, et elle voit bien ton petit manège avec Denys. « Rangez donc cela, je serais bien mal si par ma faute vous vous mettiez une autre de vos sœurs à dos. » Tu tiques, légèrement, mais tu affectes ne rien avoir entendu de dérangeant. De si triste. Tu reprends la flasque et en prends une dernière gorgée, avant de la ranger dans tes habits sous le regard sévère de ta sœur. Si même avec les copains, on ne peut plus s’amuser…

Il convient donc de retourner à la cérémonie, n’est-ce pas ? « Et vous le sieur Vifesprit n’est-ce pas ? » Petit hochement de la tête. En espérant que ses prouesses dans l’arène sauront équivaloir celles qu’on lui prête au lit. Heureusement, il ne semble pas trop mal entouré… Lorsque la cérémonie s’achève, tu te lèves d’un geste leste et serres la main de Denys, profitant de l’instant pour lui glisser à l’oreille : « Si le cœur vous en dit, rendez-vous à la Loge de Rya ce soir. Fête privée pour inaugurer le tournoi. Tu as toujours eu un faible pour les endroits sales, déglingués, les bordels les plus défaits d’Euphoria, mais ce soir, c’est dans un chic salon qu’on t’a invité. Pourquoi pas honorer l’invitation de ta présence dévergondée, histoire de perpétuer les rumeurs à ton sujet ? Il y aura sûrement quelques jolis morceaux. » Tu as chuchoté, les yeux fixés sur Marjolaine, toute occupée à prendre Rose dans ses bras.
Toi, encourager l’adultère de ton homologue lagran, dont la fidélité ne lui est pas la qualité la plus reconnue ? Oh, si peu. Disons simplement que tu aimes la tentation.

L’invitation lancée, tu laisses la petite famille ducale quitter et tu te retournes pour te retrouver face à ta sœur. Ta délicieuse sœur. « Oh, Mélisende… ce n’était rien. Juste un peu de… de rien du tout », bredouilles-tu en tentant de l’attendrir d’un joli sourire et d’yeux charmeurs. Seulement, tes moues mignonnes n’ont jamais trouvé pitié aux yeux de la plus sage de tes sœurs. C’est de Mélusine, dont tu as toujours été le chouchou, qui a toujours retrouvé dans ton caractère emporté les marques de ses propres tempêtes. Contre le tempérament raisonnable de Mélisende, tu ne peux rien. « Je t’ai promis d’être sage, Mélisende. C’était juste un peu de vin, Levor m’en soit témoin. » Tes doigts effleurent ton cœur. Une promesse en est une. Tu la tiendras.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo






Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Jeu 4 Aoû 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Modo
avatar

Messages : 397
J'ai : 13 ans
Je suis : Un enfant élevé à la Cour des Miracles
Un voleur, un brigand, un petit menteur que personne ne peut détester.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
La Cour des Miracles • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Mer 3 Aoû 2016 - 9:21

Erebor. Sinsarelle. Du sable, des chameaux, du sable, des bassins, du sable... Pour un enfant qui n’était jamais sorti de Lorgol, tout avait des allures de rêve. Depuis que Mélusine de Séverac l’avait pris sous son aile - pour une raison qu’il n’avait pas encore tout à fait déterminée - Arsène avait l’impression que sa vie prenait un nouveau tournant. Lorgol lui manquait, pourtant, mais il avait tant à voir et tant à faire que cela paraissait presque secondaire. Alors quand il avait entendu parler d’un tournoi en Beliifère, et entendu que Hiémain et Mélusine y allaient - contraint et forcé, avec une histoire de lettre et de duchesse et de il ne savait pas trop quoi - il avait supplié d’y participer. Voir des guerriers se faire taper dessus, ça paraissait vraiment super. Grandiose. Dans toutes les histoires, toutes, il y avait des combats et des tournois et des Bellifériens en armure prêt à en découdre. Il devait absolument y aller !

Il n’avait pas prévu que ce serait aussi bien. Les appartements, les gens, le monde, les plats... Tout était tellement nouveau, tellement grand, tellement pas comme à Lorgol ! Il n’avait pas assez de ses yeux pour tout voir, Arsène, alors qu’il s’agitait autant qu’il pouvait pour ne rien louper. Infatigable, ou presque. La cérémonie d’ouverture avait été un supplice, forcé qu’il était de se tenir immobile et d’écouter, aussi quand un nouveau protagoniste avait commencé à déclamer l’histoire du Tournoi, il avait demandé s’il pouvait s’éclipser et aller attendre les champions près des portes, après leur présentation. Loin des yeux de ces gens trop nobles qui pouvaient les poser sur lui. Que Levor en soit témoin, il se tiendrai sage et rentrerai une fois la cérémonie d’ouverture finie. Mais tout ce monde, toute cette richesse, toute cette politesse forcée et affichée le mettait mal à l’aise. Alors il avait obtenu de s’y rendre, accompagné évidemment, pour observer les champions près des portes. On y voyait mal, bien plus mal que sur les gradins, mais il préférait, Arsène. Il était un gamin des rues, un voleur en devenir, et il préférait l’anonymat à la lumière. Oui, pour le moment, c’était mieux ainsi. Juste pour la présentation.

Il était passé devant plusieurs étals, traînant le pied devant eux, admirant sans s’en cacher les merveilles qu’ils proposaient. L’idée d’en voler une ou deux l’effleura, mais il y avait une différence entre être stupide et téméraire et ici, il ne connaissait rien, le petit voleur de Lorgol : ni les rues, ni les gens. Ca aurait été stupide de s’y risquer, même s’il en avait très envie, aussi abandonna-t-il avec regret l’idée, s’approchant des portes de l’arène. D’autres gens attendaient ici, sûrement dans l’attente d’eux aussi approcher les héros du jour, et Arsène passa inaperçu. Il s’attendait à entendre le nom de Hiémain, mais sa première surprise fût quand le nom de Ilse retentit : Ilse, la cannonière de l’Audacia, qui refusait de le laissait toucher aux canons mais lui laissait la possibilité d’envoyer des cailloux dans l’eau et les faisait exploser avant même qu’ils ne touchent le liquide bleu. Il trouvait ça grandiose, qu’elle soit là, et applaudit vigoureusement. Pas autant que quand le nom de Hiémain fût lancé, certes. Mais Hiémain, il l’appréciait, et l’admirait immensément, alors forcément, Ilse ne pouvait rivaliser. D’autres noms, d’autres drôles de silences, surtout à l’annonce de la championne de Bellifère, et Arsène trépigna sur place, dans l’impatience que les appelés sortent et qu’il puisse enfin les rencontrer.

Spoiler:
 

_________________
Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1478
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Mer 3 Aoû 2016 - 11:19

Le colisé était immense. Il fallait au moins leur reconnaitre ça, les Béllifériens avaient le sens du spectacle. Je m’installe dans les gradins tranquillement en ignorant les regards outrés des résidents. Il fallait dire qu’une femme et seule qui plus est.. C’était assez mal vu. Comment avais-je eu la stupidité de me penser indépendante et de venir non accompagné d’un chaperon à l’entrejambe gonflé de fierté. Pour peu j’en aurais hurlé de rire. Si seulement ils se rendaient compte de leur stupidité. Je les méprisais profondément pour leurs manières envers la gente féminine. En y réfléchissant, quelle personne ayant un minimum d’esprit pouvait accepter ce comportement arriéré et archaïque ? Je hausse les épaules, toute à ma réflexion personnelle, j’entends une personne grommeler derrière et l’ignore royalement.  
Après une éternité à se faire marcher sur les pieds, à se serrer pour laisser passer les gens, le silence s’installe tandis que les hauts dirigeants font leur apparition. Le discours est long et pompeux. Pourtant, il réussit bien à m’arracher quelques francs sourires. De façon assez innatendu, la duchesse de Bellifère se tenait bien droite, le port altier et fier. Je devais le lui concéder, l’homme avait de la prestance et ce charme si particuliers de ceux qui savaient gouverner. Je me laissais aller aux flots de ces paroles, masquant avec peine un sourire à celui qui disait accueillir le peuple de la cour avec les honneurs. C’était pour le moins inhabituel, mais je n’étais pas certaine qui garde son sourire s’il devait un jour être mis devant ces gens disparates. Lui qui n’était même pas capable de considérer son épouse comme son égale.
Vint ensuite le moment des explications du déroulement du tournoi…. Barbant. J’observe l’édifice, ces pierres s’encastrant avec minutie les unes avec les autres, les gravures et les fresques grandioses. C’était bien plus instructif que de l’entendre déblatérer des règles inintéressantes. Les gradins semblaient avoir été construits d’une seule roche et il en émanait une fraicheur bienvenue. Mes pensées se stop alors que je me disais qu’il faudrait que je fasse un tour pour voir les chevaux tant vantés des béllifériens quand l’annonces des champions arriva enfin. Je me redresse un peu, jouant distraitement avec une mèche folle s’étant échappée de mon chignon.

Les premiers à  faire leur apparition eurent droit à des ovations et des acclamations. Mais les suivants firent déchanter une partie de l’assemblée. Chaque territoire mis en avant par leur champion compensait largement les murmures d’incompréhension outrée qui s’élevait quand on vit la première femme entrer dans l’arène. J’étais… surprise, je ne m’attendais pas à la voir ici, un sourire amèr éclot sur mes lèvres alors que je me rends compte à quel point nous n’avancions plus dans le même monde. Comme si de la voir ici mettait en évidence l’abysse qui s’était creusé entre nous aux fils des ans. Pourtant le ressentiment est assez vite balayé. L’attitude dégoutée des Béllifériens, les yeux hagards devant les acclamations qui couvraient leurs huées m’amusaient énormément et je goutais ces expressions perdues avec délice. Peut-être qu’ils apprendront un peu durant ce tournoi.
Je suis surprise de reconnaître certains autres des participants, comme Hieman. J’ai tendance à oublier que certains hommes de la cour des Miracles étaient d’ascendance noble ou avaient des places dans la haute société. Grâce aussi m’interpelle et me laisse un sourire collé au visage, je ne pensais pas qu’elle les représenterait c’est tout de même un comble.
Je m’adosse tranquillement, me contentant d’observer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 664
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 12:52


Chroniques d'Arven

Intrigue 1.5

Du 14 au 30 septembre 1001



Intrigue animée par Aura·


Intervention du Destin

Voilà qui augure bien.

Dans le Colisée, la foule se disperse : la présentation des champions a délié les langues, et nombreux sont les commérages et les ragots. Les invités de tout le continent comparent entre eux les vertus de leurs champions respectifs, spéculant sur les futurs vainqueurs des opales mises en jeu dans le cadre des épreuves à venir. Le porteur de l’opale de feu remporte un certain succès – après tout, n’a-t-il pas déjà fait preuve de sa valeur ? L’opinion publique est plus circonspecte en ce qui concerne les femmes engagées, et notamment celle désignée pour porter les couleurs de Bellifère. Une femme, vraiment ! Médecin, de surcroît : une guerrière refusant de porter une arme, au milieu d’un tournoi guerrier, n’est-ce donc pas totalement insensé ? Les opinons s’entrecroisent vivement en tout cas, et tandis que la foule retourne vers les rues d’Hacheclair, chacun prend le chemin du logement qui sera le sien pour les semaines à venir.

Les champions se sont vu attribuer une loge chacun, dans les dépendances du Colisée : luxueuses et confortables, elles sont individuelles et spacieuses, suffisamment pour leur permettre de recevoir leurs amis, ou... un autre genre de compagnie.

Les souverains couronnés et leur famille sont invités à séjourner dans les luxueuses suites du palais ducal mises à leur disposition par la duchesse Ermengarde. Si l’endroit à la très rigoureuse architecture de forteresse est plutôt rébarbatif, chaque suite est meublée et décorée en fonction des origines des invités qui vont l’occuper. Pour les moins nobles, qu’ils soient marquis ou petits seigneurs de province, de lointains cousins ou partenaires commerciaux ouvrent leur logis ; et les auberges sont prises d’assaut, des plus prestigieux établissements aux gargotes mal famées. Quant à la basse roture, elle s’empile dans les écuries, les granges et les greniers à foin, ou bien le long des chemins. Toute la nuit, Hacheclair va résonner des festivités qui déborderont sûrement dans les rues.

C’est sur le port que l’anarchie sera la plus grande : à bord de l’Audacia, battant fièrement pavillon noir au milieu d’une nuée de vivenefs militaires, la fête bat son plein et le rhum coule à flots. Trois femmes sont célébrées, trois amies du bord, trois vaillantes championnes ; et la musique fait danser les fils des flots sur leur pont enchanté. A la vôtre, loups des mers, célébrez vos championnes pendant que votre figure de proue fait du charme aux autres vivenefs du port, toutes masculines, à grand renfort d’œillades ravageuses...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 797
J'ai : 31 ans
Je suis : un fier pirate sur l'Audacia, un marquis qui a laissé son titre aux poubelles et un joyeux veuf père d'un bambin pris en otage par la couronne outreventoise

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 15:12

Et oh que oui. Qu’ils célèbrent !

L’Audacia est en fête et en lumières, est en liesse, en rires, en cris, alors que tous les pirates et amis félicitent la participation de Grâce, Marianne et Ilse à cette édition inédite du Tournoi des Trois Opales. Les têtes que les Bellifériens ont fait ! Et le champion de la Ville Haute ! Et les applaudissements, malgré tout, par-dessus tout ! Comme tous, ou presque, Louis a bu plus que de mesure et si ses jambes sont un peu molles, elles réussissent encore à le tenir debout. Avec plus ou moins de fierté, mais il est debout ! Son bras est passé autour des épaules de la canonnière, plus fraternel que séducteur, mais il voit bien que l’attention de la femme n’est pas dirigée vers la conversation qu’ils entretiennent à bâtons rompus avec d’autres pirates, ni même vers lui. À jeun, c’est déjà assez évident, mais alors là, complètement soûle, il n’y a même plus aucune subtilité d’impliquée.

C’est pas des œillades, qu’elle envoie à Sicq. Elle le dévore carrément des yeux,

Louis attrape donc sa camarade pour l’éloigner un peu et lui glisser –pas du tout en chuchotant– à l’oreille, la voix un peu pâteuse : « Allez, c’est l’moment. » Incompréhension, questionnement, et il désigne – du doigt, oui– leur cartographe, en discussion avec Charles (qui apparemment trouve hilarant l’idée d’être à deux mètres du Parangon et que celui-ci, ni son équipage, ne puisse rien faire contre le transfuge qu’il est). Enfin, elle comprend, et viennent les protestations habituelles, sans trop de conviction et assorties de ce grand sourire idiot qu’elle prend tout le temps quand il l’emmerde avec Sicq. « En plus, il boit pas. » Là où Ilse lui jette un regard flou qu’il interprète comme étant "et c’est un problème, bougre d’idiot de pirate" et grogne encore un peu, il répond d’une explication qu’il croit extrêmement convaincante et à toute épreuve : « Ilse, Ilse, Ilse, Ilse, ça, ça veut dire, zé-zé-ro problème de queue molle. Zéro ! Tout le temps… Louis plie son bras, bandant ses muscles pour imiter grossièrement on-sait-quel-organe en érection. Tu vas pouvoir gueuler touuuuuuute la nuit. »

Et de rien, hein. Il est là pour ça.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 827
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:42

La foule en liesse, leurs copains qui hurlent dans les gradins. Tout ça, ça lui dessine un sourire gigantesque sur les lèvres à la pirate. Elle accueille Grâce et Marianne avec une joie inégalée et quand il est enfin temps de quitter l'arène après une brève cérémonie, elle les attrape toutes les deux par les bras, les regardant tour à tour de l'un de ses regards sans appel. « Ce soir. L'Audacia. La plus grand fête du siècle. Et pas question de refuser. » Cette nuit, l'Audacia chantera, en plein milieu des Vivenefs de guerre qui s'efforcent habituellement de le repousser de leurs terres et les pirates s'en donneront à cœur joie ! Ilse quitte donc l'arène en compagnie de ses camarades. En sortant, elle manque de marcher sur ce gosse pot de colle de Lorgol qu'elle a déjà vu de nombreuses fois. Tiens, qu'est-ce qu'il peut bien faire là ? Elle lui ébouriffe les cheveux en passant, un sourire amusé sur les lèvres et elle continue son chemin en direction du port.

Et la nuit est belle. Et l'Audacia chante. Et l'alcool coule à flot. La canonnière ne compte plus le nombre de verres et de bouteilles qui lui sont passées entre les mains. Les cris de joie et les rires résonnent à ses oreilles et c'est à peine si elle réalise qu'elle se trouve encore en Bellifère. Ce soir, c'est leur soir !

« Allez, c’est l’moment. » Hein ? Tiens, elle ne se rappelle pas avoir vu Eric la rejoindre. Mais elle n'est pas mécontente d'avoir trouvé un appui. Le navire commençait dangereusement à tanguer. Elle s'est même demandé un instant s'ils n'avaient pas quitté le port pour chevaucher les flots. Une chope solidement accrochée à la main, elle suit son ami et lui fait baisser le bras en grognant quand il pointe son doigt en direction d'un certain cartographe. Quant aux paroles qui suivent... Une... queue molle ? De l'incompréhension, les traits de son visage sont tour à tour embarrassés, scandalisés, puis renfrognés. « Eric ! » ronchonne-t-elle. D'un geste maladroit, elle lui donne un vague coup de coude dans les cotes. « J'veux pas... Si j'veux des conseils de... Tu m'emmerdes ! » Elle arrose son éloquence dans sa chope et son regard avise Grâce, un peu plus loin. Tiens, quelle bonne raison de changer de sujet !

Sans un mot, elle tire Eric par la manche et l'entraîne derrière elle jusqu'à leur amie voltigeuse. « Heeeey Grâce ! » Étrange comme cet instant lui rappelle une autre soirée datant d'il n'y a pas si longtemps. Elle se plante face à elle, prend la main d'Eric et la lui met sous le nez. « Regarde, lui il a des tatouages, il peut t'expil... t'exi... te dire comment ça marche. » Puis elle se tourne vers son ami. « Grâce veut un tatouage elle m'a dit. Tu t'rends compte ? Une Belliférienne. Avec un tatouage ! » Et elle ricane doucement avant de terminer le contenu de sa chope d'une traite.


Spoiler:
 

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 18:00

En s’avançant sur l’estrade, Neve retint un instant sa respiration. Mille visages étaient dispersés dans les tribunes, et il était incongru d’aviser les délégations bellifériennes aux côtés des suites faës. Le tableau qui s’animait sous les yeux du jeune ansemarien était à la fois impressionnant et burlesque ; il était si aisé d’en perdre son sérieux. Ce furent les paroles de Maelys, lancées avec un air de défi, qui tirèrent Neve de sa fascination pour les visages formant le public. Tout Arven était représenté sous ses yeux, de la haute noblesse aux plus modiques pitances, en passant de la Cour des Miracles, qu’invitait explicitement Ermengarde de Bellifère, aux représentants de l’Académie, sans oublier sans aucun doute la Confrérie Noire. S’agissait-il d’une immanquable farce, ou la sincérité serait-elle prise au sérieux lors de cet évènement si exceptionnellement inattendu ? Neve retournait cette question dans son esprit en jouant les sceptiques.

Oui, répondit-il enfin à son amie, tandis que les applaudissements cessaient peu à peu, et je regrette de ne pas être ailleurs.

Il jeta un regard mal assuré à Maelys, et un sourire amer se dessina sur ses lèvres. Durant un instant, il se demanda avec toute la franchise dont il était capable de faire preuve ce que sa petite silhouette pouvait bien faire ici, les bras le long du corps sur cette estrade. Il étudiait son corps malingre d’un œil circonspect, comme s’il redécouvrait que, non, en effet, il n’était pas le mieux tailleur pour ce genre d’évènements. Même un guérisseur se devait de supporter une bourrasque malotrue sans manquer de vaciller.

La compétition, le combat, ce genre de choses, expliqua-t-il confusément. Tu me connais.

Peut-être trop, songea-t-il. Bientôt, la fébrilité du Colisée sembla fléchir, et un à un, les convives se retirèrent dans leurs suites, regagnant leur auberge ou les quartiers attribués au palais impérial par la couronne belliférienne, pour les plus nantis. Neve aurait souhaité demeuré encore avec Maelys, dont la présence bravache était la seule à même de le tirer de sa torpeur. Mais dans la confusion, il la perdit de vue, et bientôt il se détourna pour regagner à son tour les loges des Champions. Le malaise le saisit devant l’étalage de luxe et de confort qui était de mise dans les chambres desdits Champions, disposées dans les ailes du Colisée – qui l’eut cru. Bien qu’il tentât de se rassurer en disposant des livres un peu partout dans la pièce – dans laquelle, soit dit en passant, une cinquantaine de Neve auraient pu s’aligner, il ne demeura que quelques minutes dans cette abondance d’éclat et d’apparat. Par chance, le jeune ansemarien ne tarda pas à rencontrer Serenus dans les couloirs du Colisée qui menaient à l’arène, et s’empressa de l’aborder :

Je suis heureux de te voir ici, mon ami, bien que les conditions ne soient peut-être pas des plus adéquates.

Il esquissa un léger sourire, qui cachait mal son angoisse.

Tant de mystères planent encore sur ce tournoi, lâcha-t-il comme si de rien n’était. Je ne pensais pas découvrir un jour tout Arven dans un colisée belliférien, avoua-t-il avec une pointe de sarcasme. C’était inespéré, comme on dit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire	• Admin
avatar

Messages : 286
J'ai : 29 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
La Confrérie Noire • Admin
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:23

Il s’en passe des choses, décidément, quand la nuit tombe sur Hacheclair. Avec les autres dignitaires et familles ducales, j’ai partagé la table de la duchesse Ermengarde ; puis, tandis qu’Astrid et Hjalmar représentaient Hjalden, je me suis éclipsée en catimini. Le palais est grand, et agréable à visiter, mais il est bondé de nobles et courtisans qui multiplient les salamalecs à la princesse à marier de Valkyrion, et la personnalité du Belliférien moyen a tendance à me porter très rapidement sur les nerfs. De quelques sourires froids et refus polis mais fermes, je trace mon chemin jusqu’à la suite qui nous a été préparée. Je me méfie de ces rustres : il ne manquerait plus que l’un d’eux ne se mette en tête de m’enlever – il y en a bien un qui a essayé au cours d’une visite diplomatique, il y a quelques années. Je préfère rester sur mes gardes.

Rapidement, je me débarrasse des atours bien coupés de Ljöta d’Evalkyr, et enfile les cuirs souples de Lia l’Assassin, prête à me faufiler par la fenêtre avec tout le doigté des enfants de la Confrérie. Aussitôt dit, aussitôt fait : et l’anonymat qui est le mien lorsque je traverse les rues est formidablement bienvenu. Partout, la fête déborde sur les rues, devant les tavernes et les auberges, les gargotes et les tripots. Du port, des clameurs diffuses m’indiquent que les pirates fêtent dignement les événements, et je devine que les loges des champions doivent être assez calmes. Un certain remue-ménage devant celle portant les bannières de mon duché m’indique que le petit protégé d’Astrid vérifie le confort des installations en compagnie de sa fiancée cielsombroise, et je souris en passant devant le battant clos, amusée.

C’est dans celle décorée aux couleurs de la Ville Haute que je me faufile en catimini, sous l’apparence de la fille de rien que son champion a rencontrée auprès de la Caravane. « Bonsoir, Octavius. J’ai cru comprendre que les épreuves qui t'attendent exigeaient de la souplesse – on va reparler du Bretzel, c’est pour ton bien. »

Le battant se referme derrière moi. Au travail, Guerrier !

Spoiler:
 

_________________


« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 603
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne lagrane

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel • Louis • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Jeu 4 Aoû 2016 - 20:12

Il ne l’a même pas entendue arriver, l’assassin, alors qu’il se préparait à dormir. C’est sa voix ferme qui l’a sorti de son esprit et par réflexe, il a bondi sur son arme, avant de s’interrompre lorsqu’il a reconnu la voix autant que le visage de Lia. « Bonsoir, Octavius. Lia ? »

C’est que lui, au contraire de tous ces autres traîne-patins avec lesquels il est collé de force, il prend toute cette édition spéciale du Tournoi des Trois Opales au sérieux. Ils doivent s’entraîner, le lendemain, et il a décidé de passer un peu par-dessus sa mauvaise foi et de laisser une chance aux autres champions de se révéler utiles. Lui compte mettre du cœur à l’effort, à l’ouvrage. Apparemment pas comme les autres, qui sont tous de sortie en ce soir de fête – sauf le champion de Valkyrion, qui semble bien s’amuser à entendre les vocalises de la noble dame qu’il a vu entrer dans sa loge. Ils doivent tous être fourrés chez ces pirates, en train de fêter comme des, des, comme des pirates, voilà. Oh, il est bien allé boire quelques chopes de bière, évidemment, il a traîné sa fierté jusqu’à la Caravane des Plaisirs, et on lui a payé une jolie tournée de rhum à la première auberge croisée. Comme quoi certains savent reconnaître un vrai champion lorsqu’ils en voient un.

Ainsi, dans ce sérieux appliqué, Octavius était déjà prêt à se laisser aller au sommeil, dans un lit plus confortable que n’importe lequel ayant croisé sa route depuis des années, dans une loge plus luxueuse que toute chambre qu’il a pu occuper dans sa vie. Le tout au son presque rassurant des cris de la marquise de Sinsarelle. Après tout, où il y a du sexe, il y a de bonnes choses qui arrivent. Et il y a déjà entendu pire, dans toutes ses années avec la Caravane.
Prêt, jusqu’à ce que Lia s’infiltre dans sa loge, à son nez et à sa barbe. Ah, il est beau le guerrier, il est vaillant, il est attentif !
Pour… « J’ai cru comprendre que les épreuves qui t'attendent exigeaient de la souplesse – on va reparler du Bretzel, c’est pour ton bien. »
oh.

Un petit sourire, bref. Malin. Intéressé, c’est certain. Et un peu moins effrayé à la mention du bretzel que lors de leur première rencontre. Il rapproche la blonde de lui, la soulevant de terre sans difficulté pour la coller contre lui. « Tu m’rappelleras c’que j’dois plier », qu’il dit, entendu, moqueur. Puis, ce qu’il n’a pas en souplesse… il l’a certainement en endurance. Il n’y a pas de mal à être un peu moins sage, finalement. Juste un peu.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 1:41

C’est avec les autres Voltigeurs qu’il avait débuté la soirée, Mayeul. Sitôt la présentation finie, sitôt indiquée la loge qu’on lui avait allouée, il s’était éclipsé avec ses amis, anciens ou nouveaux, bien décidé à boire à sa santé. Ils avaient enchaîné les choppes de bière et les tavernes, son statut de champion lui garantissant vivats et choppes gratuites - après tout, il n’était ni femme, ni pirate, et c’était un indéniable avantage sur l’amour de la populace - jusqu’à ce qu’il en soit lassé. Et quand les autres décidèrent d’enchaîner sur une nouvelle taverne, le Voltigeur décida d’écouter la voix de la raison et de rentrer se coucher, pour pouvoir assurer demain, un minimum.
Sauf que. Sauf qu’il se trouvait près des quais, et que les cris et les sons festifs provenant de l’Audacia étaient difficilement occultables. Et que la voix de la raison n’avait aucune chance face à de nouvelles bouteilles de rhum, pas plus que la première fois. S’il n’était pas friand des navires, le souvenir de la tempête encore bien présent dans son esprit - merci Nuage, parce que lui ne s’en rappelait pas une miette - Mayeul songea que celui-ci était à quai, et que sa dernière soirée sur le rafiot n’avait pas été si mauvaise. Et puis, c’était soir de fête ! Il avait invité de l’Audacia, deux fois déjà, personne ne verrait d’inconvénient à ce qu’il en profite encore une fois.

Fort de ces arguments imparables, le Voltigeur rejoignit la fête qui battait son plein, acceptant une choppe de rhum avec allégresse. Ca criait, ça hurlait, ça échangeait de la salive et des bouteilles et des toasts sans s’arrêter, et Mayeul se laissa plonger dans l’atmosphère. Et quand il reconnut Grâce en train de discuter avec Ilse et... Et le pirate de la dernière fois, E... quelque chose, il n’hésita pas une seule seconde avant de glisser son bras autour de la taille de la Voltigeuse, adressant son plus beau sourire à Ilse visiblement pas claire et au pirate dont il ne se souvenait pas le nom. Il avait entendu la fin de la conversation, aussi rebondit-il dessus avec allégresse. «Hé, Grâce ! Un tatouage ? Tu me réserves l’exclusivité de la vue, d’accord ?»
Il n’était pas encore saoûl - enfin, peut-être bien un peu - mais avec la nouvelle bouteille de rhum qu’il avait dans les mains, il s’attaqua avec grande volonté au problème. Son bras toujours autour de Grâce, c’est à Ilse qu’il s’adressa. «Tu devrais pas boire, hein, parce que tu ne seras même pas capable de viser droit demain !» Et puisqu’elle avait passé des heures à lui décrire son inutilité, il se ferait un plaisir de lui rappeler la sienne quand elle serait incapable de se toucher sa cible. Montrant l’autre pirate du doigt, il lui révéla soudain. «J’me souviens de toi. Tu me devais une choppe de rhum.» Levant la bouteille, il la secoua vigoureusement, laissant tomber quelques gouttes. « Mais une bouteille, c’est bien mieux !» Affirma-t-il en buvant une nouvelle rasade.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.4
avatar

Messages : 838
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor
Dragonnet du Chapitre • Version 2.4
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 5:40

La cérémonie venait de s'achever et les gradins se vidaient peu à peu. Les champions quittaient l'estrade pour rejoindre leurs appartements. Serenus regarda Mayeul, Grâce et d'autres champions comme la femme pirate s'éloigner pour aller fêter tout cela et hésitait à aller les rejoindre. Une ambiance festive ainsi qu'un bon verre d'hydromel pourrait lui faire beaucoup de bien. Mais il se souvenait encore très bien de ce qu'il avait fait la dernière fois qu'il avait trop bu. Et puis, il sentait qu'il ne serait peut être pas la bienvenue parmi les pirates de l'Audacia. Il valait mieux se reposer, s’entraîner pour pouvoir attaquer la compétition en pleine forme. Après tout, il était défenseur, il allait devoir se montrer plus endurant et plus résistant que les autres champions. Le guerrier se dirigea alors vers sa loge. Lorsqu'il entra, il fut très surpris en voyant le luxe qui régnait dans les appartements : Lit douillet, fenêtre avec vue sur la ville.. L'endroit parfait pour bien récupérer après une journée difficile. Le guerrier retira sa tenue de cérémonie et enfila une armure d’entraînement, avec des protections en cuir pour ne pas gêner ses mouvements. Autant commencer dés maintenant à s’entraîner, il aurait encore toute la nuit pour se reposer. Une ou deux heures d'exercices en tout genre lui seraient bénéfiques. Serenus quitta sa loge avec une certaine pointe de regret puis se dit qu'il aura le temps de profiter du lit douillet plus tard. Il se dirigeait donc vers l’arène, épée à la main quand il croisa son ami Neve. Serenus sourit et fit une accolade au chevaucheur qui lui dit qu'il était heureux de le voir ici, malgré les conditions, ce à quoi le guerrier répondit :

« - Moi aussi je suis content de te voir. Je m'attendais à tout sauf à te voir ici mon ami. Et maintenant je suis rassuré. Ce tournoi sera facile avec une équipe comme la notre. »

Serenus remarqua vite l'angoisse qui émanait du chevaucheur. Le pauvre ne semblait pas très heureux d'être ici. En même temps, ce tournoi était tout sauf une promenade dans un champs. Il avait donc de bonnes raisons de ne pas être rassuré. Serenus posa une main sur l'épaule de son ami et lui dit :

« - Je vais m'exercer dans l'arène. Boire comme un trou ne me tente guère. Tu m'accompagnes ? »

Ils se dirigèrent vers l'arène quand Neve, comme pour briser le silence, lui avoua qu'il n'aurait jamais pensé voir tout Arven rassemblé dans un Colisée Belliférien. Serenus secoua la tête avec dépit et répondit :

« - Je pense qu'il y a plusieurs raisons à cela Neve. Tout d'abord, le peuple a grand besoin de divertissement après tout ce qu'il s'est passé... Le couronnement, les mages du sang qui nous menacent... Un tournoi pareil est l'occasion rêvée pour oublier les récents événements. » Il marqua une pause lorsqu'une personne chargée de nettoyer les gradins passa à côté d'eux puis reprit : "Et puis il y a la violence. Le peuple a toujours été attiré par la violence quand il ne s'agit pas d'eux même bien entendu. Bien sûr il y en a qui nient en dénonçant la barbarie de ces tournois mais ils sont les premiers à faire les curieux lorsqu'ils croisent une bagarre, un duel ou autre chose... »

Serenus soupira et se tourna vers son ami, peut être pourrait il lui apprendre quelques petites astuces de guerriers. Cela pourrait lui être utile pour le tournoi. Même si au fond de lui, il sentait que Neve était largement capable de se débrouiller pendant le tournoi sans son aide.

Spoiler:
 

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 


Dernière édition par Serenus Dardalion le Ven 5 Aoû 2016 - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Noblesse
avatar

Messages : 3801
J'ai : 33 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement, à moi même et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham l'Îlien et Joséphine Siguardent
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 6:53

C’était d’un tel ennui. Ces diners organisés pour la noblesse et surtout les têtes couronnées d’Arven rassemblées pompeusement autour d’une table avec une animation digne… des Bellifériens. Le duc de Lagrance n’avait pas eu beaucoup plus de choix, refuser aurait été certainement mal vu et c’était certes l’occasion de reprendre contact avec d’autres connaissances qu’il n’avait pas vu depuis un certain temps. Mais c’était terriblement frustrant quand on avait connaissance de l’effervescence qui agitait les rues de Hacheclair à ce moment même. Denys n’avait cessé de lancer des regards entendus à son homologue de Sombreciel, ayant accepté son offre pour la seconde partie de soirée et s’amusant à l’insu des autres de cet ennui qui les prenait tous deux malgré le masque parfait qui cachait tout leur sentiment du moment. Ce fut comme une libération quand le duc de Lagrance pu s’éclipser, peu de temps après Castiel, feignant d’autres obligations pour la nuit et remerciant bien chaleureusement la duchesse Ermengarde pour ce diner de toute… beauté.

« Parfois je vous plains de devoir commercer avec de si ennuyeuses personnes. Quoiqu’ils ont plus de vie que nos voisins Outreventois. »

Quelques mots adressés à son compagnon de beuverie lorsqu’il rejoignit à la fête prévue par le duc de Sombreciel, se moquant ouvertement dans un chuchotement de leurs voisins respectifs. Et malgré tout le respect que Denys avait pour Outrevent et leur duc, il n’avait jamais connu autant d’ennui que lors de leurs réceptions officielles. Une autre culture comme l’on pourrait dire. Mais ce soir, pour inaugurer ce Tournoi, ils auraient de quoi s’amuser et Denys devait le reconnaître, de biens belles fleurs coloraient ce champ luxueux qu’était la loge de Rya.

Il était… Il ne savait même pas quelle heure il était en fait. Tard. Terriblement tard. Et Marjolaine devait surement être en train de s’inquiéter de ne pas voir revenir son époux aux appartements qui leur avait été attribué pour l’événement. Oh il n’avait certes pas précisé d’horaire particulier pour son retour, mais il n’avait pas non plus prévu de ne pas rentrer. Il lui avait dit « à plus tard », ça sous entendait certainement qu’il reviendrait, non ? Force était de constater que… non. Et plutôt deux fois qu’une. Sans doute s’imaginerait-elle qu’il avait trouvé refuge dans la chambre d’une charmante dame rencontrée plutôt dans la soirée, s’y étant invité pour de vigoureux échanges passionnées et une nuit de sommeil bien trouvée – quoique certainement courte – mais encore une fois, il n’en était rien. Absolument rien.

En fait, il avait effectivement trouvé refuge dans une autre chambre, mais pas celle d’une dame. Et il n’y avait eu ni vigoureux échanges passionnés, ni sommeil bien trouvé, juste l’alcool et la fatigue accablante. Il ne se souvenait pas vraiment comment il s’était retrouvé là ni comment lui était venue l’idée, mais Denys avait surement du trouver que ses propres appartements étaient trop loin quand il s’était décidé à rentrer avec Castiel, et celui-ci avait sans doute du lui proposer de venir dans les siens, bien plus proche et ce par pur générosité. Certainement.

Et ça avait quelque chose de passablement ridicule à constater, deux nobles ducs, affalés sur un même lit, parfaitement vêtu, juste l’air complètement torché.

Mais au moins, la soirée fut merveilleuse.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Modo
avatar

Messages : 397
J'ai : 13 ans
Je suis : Un enfant élevé à la Cour des Miracles
Un voleur, un brigand, un petit menteur que personne ne peut détester.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
La Cour des Miracles • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 8:48

Les gradins s’étaient vidés et enfin, enfin, les champions étaient sortis. Et Ilse, la pirate, lui avait sourit et avait passé sa main dans ses cheveux. La Championne de la Ville Basse, SA championne, l’avait touché ! Il n’en revenait pas, Arsène, de cette chance. Il entendit des murmures sur le passage des champions mais nul doute que c’était des murmures de jalousies, car elle l’avait touché lui. Il se senti soudain embêté, Arsène, de l’avoir ennuyé inlassablement. Il avait aimé la suivre partout dans les rues de Lorgol, répondant avec un rire à ses menaces, curieux et enjoué, parce qu’elle était belle et blonde et pirate et tout plein de choses qu’il enviait. Sa mésaventure sur l’Audacia, avec Lou-Ann, avait un peu calmé son ardeur pour les pirates - et pour les statues, il détestait les statues ! - mais là, clairement, toute inimité était oubliée. Elle lui avait touché les cheveux. Oh, qu’il avait hâte de la voir combattre, et triompher, et hâte de l’acclamer !

Il offrit un sourire joyeux à Hiémain, aussi, quand il sortit de l’arène. Un salut plein de dignité à Serenus le Guerrier - quoique pas vraiment, puisqu’il était à moitié caché de peur que l’homme le reconnaisse et ne sonne quelque alarme. Marianne aussi, il lui offrit un énorme sourire, et se contenta d'agiter la main devant Maelys. Il les observait avec des yeux brillants les champions, mais gardait dans le secret de son coeur cette fierté d’avoir été reconnu par Ilse, qu’elle ai pris le temps de lui sourire et de mettre sa main dans ses cheveux. Oubliée, Lou-Ann et son cours de sabre, c’était d’Ilse qu’il était amoureux, maintenant. La championne de Lorgol, rien que ça ! Et elle savait qui il était ! Un sourire jusqu’aux oreilles, Arsène suivi Agathe et Joséphine, chargées de veiller sur lui, jusqu’à l’auberge où ils avaient élu domicile. Sans Mélusine, et sans Hiémain.
Perplexe, l’enfant avait mangé en silence, encore sous le charme du sourire de son amoureuse pirate et de son geste envers lui. Il avait catégoriquement refusé de laver sa tignasse - pas temps qu’Ilse ne triomphera pas, avait-il juré en secret à Isil - mais maintenant qu’il était l’heure d’aller au lit, il ne pût s’empêcher de poser des questions. «Elle est où, Dame Mélusine ? Et Hiémain ? Ils font quoi, tous les deux ?» Il n’était pas stupide, il savait les regards, les gloussements, les choses tendres et amoureuses. Pas dans le détail, il était bien jeune encore.« Ils vont rentrer bientôt? Ils font quoi, la même chose que dans leur chambre hier soir ?» Il avait entendu, mais pas vraiment compris.

«Ils font l’amour ?» Même s’il ne savait pas en quoi exactement cela consistait, cela avait l’air de passionner les adultes, et de les mettre dans l’embarras en même temps. Il avait vu la magie, les corps qui se serrent, mais les détails techniques, pas encore. Heureusement, en un sens. «Parce que bon, s’ils sont entrain de planifier mon anniversaire, ils auraient au moins pu m’inviter !» Grogna-t-il, pas très heureux d’être mis à l’écart. Ca avait l’air bien, vraiment, ce qu’ils faisaient. Peut-être devrait-il en parler à Lena quand il la reverrait ? Ca avait l’air drôle, et elle était une fille, elle en savait peut-être plus que lui ?

Spoiler:
 

_________________
Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1553
J'ai : 24 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 11:15

Tu as parfaitement caché tout ton ennui, pendant le repas organisé avec les autres têtes couronnées d’Arven, souriant, blaguant et semblant parfaitement t’amuser avec tous tes pairs de très haute et très noble naissance. Tu n’as pas vraiment le choix de te présenter à tous ces repas, à toutes ces réceptions. T’en absenter, ou t’en éclipser en plein milieu, est une fantaisie qu’on aurait aisément pu te pardonner avant le couronnement de l’impératrice Chimène. Tu préfères maintenant jouer prudemment. Conseil/exigence de la part de ton conseiller, de ton empereur et de Mélisende.
Tu as promis d’être sage, n’est-ce pas ?
Heureusement, tu as pu partir après quelques heures sans que ce soit malpoli, rejoignant la Loge de Rya peu de temps avant Denys. Invités de marque, ducs couronnés, vous êtes accueillis avec les honneurs de mise. « J’ai l’habitude », dis-tu dans un rire. Les Bellifériens seraient bien fâchés de l’entendre les traiter d’ennuyeux – la preuve étant Hacheclair en fête, mais ce n’est plus l’heure des relations diplomatiques.

Il y a beaucoup d’alcool à boire, beaucoup de tabac à fumer, beaucoup de jeux à jouer et beaucoup de femmes à charmer. Pour une soirée qui se terminera de façon… intéressante, à ne pas en douter.

Pour une fois, tu dors, du sommeil lourd et alcoolisé du fêtard. Pas de rêves, pas de cauchemars, que de longues heures noires et lourdes. Tu as affreusement chaud, pourtant, et c’est ce qui te fait ouvrir les yeux. Ta vision est floue et ta gorgée brûle d’avoir trop fumé. Tu tentes de défaire tes vêtements, sans vraiment de succès, et tu réussis à peine à détacher ta veste, mais pas à la retirer. Ton visage se tourne vers la personne qui occupe ton lit, ronflant paisiblement. Denys. Sur ton lit. Habillé. C’est curieux. L’as-tu invité ? Ses appartements étaient-ils trop éloignés ? Ce doit être ça. Tu le fixes quelques secondes, avant de reposer ta tête où elle était pour te rendormir dans les secondes suivantes.

Au moins Mélisende pourra rire du spectacle lorsqu’elle viendra te chercher, dans quelques heures.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 797
J'ai : 31 ans
Je suis : un fier pirate sur l'Audacia, un marquis qui a laissé son titre aux poubelles et un joyeux veuf père d'un bambin pris en otage par la couronne outreventoise

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 12:08

Apparemment que ses arguments choc ne font pas mouche. Pourtant ! Qu’est-ce qu’il lui faut de plus à celle-là ? De la romance ? « Eric ! J'veux pas... Si j'veux des conseils de... Tu m'emmerdes ! Mais, non ! C’est la faute de ton balai ! » C’est à son tour de protester, portant la main à son flanc, faussement blessé par le coup de coude qu’elle a mis dans ses côtes. Quant au balai, c’est celui qu’Outrevent lui a enfoncé bien profondément dans le fondement. Ilse, en tant que pirate, a eu la chance de voir ce balai retiré, mais faut croire que parfois, il est resté quelques branches. Heureusement, elle ignore volontairement sa remarque, qui aurait pu être le début d’un énième débat entre eux.

« Heeeey Grâce ! » Il se laisse traîner jusqu’à la Grâce en question, à laquelle il fait un grand sourire. Sa propre main, à lui, se retrouve brandie sous le nez de la Voltigeuse. « Regarde, lui il a des tatouages, il peut t'expil... t'exi... te dire comment ça marche. Hein ? Grâce veut un tatouage elle m'a dit. Tu t'rends compte ? Une Belliférienne. Avec un tatouage ! Un tatouage ! Il a compris et il s’étonne autant qu’il s’enthousiasme. Pour vraaaaai ? Hé, Grâce ! Un tatouage ? Tu me réserves l’exclusivité de la vue, d’accord ? » Une quatrième voix se joint à leur nouvelle conversation. Le Voltigeur. Mayeul ? Oui, le type de Sombreciel. Avec le griffon lui aussi. Celui qui vole. Ismaïl l’avait pas aimé. Le pirate revient à la Voltigeuse, pendant que les deux autres champions s’embêtent en toute, euh, amitié, peut-être : « Ça fait pas mal, j’te jure, j’les refais à chaque année, mais on peut pas t’en faire un maintenant, je crois que tout le monde est soûl, déclare le pirate avec sérieux. Oui, tout le monde est soûl. C’est sage de ne pas parler de tatouage en ces conditions. Sauf Sicq, mais je pense pas que ce soit un… cartographe… tatoueur. » Doute. Ça fait beaucoup pour une seule personne et tout merveilleux soit Sicq, il n’a sans doute pas ces deux métiers. Peut-être ?

« J’me souviens de toi. Tu me devais une choppe de rhum. Ah oui ? Bien possible. À force de fraterniser avec tout le monde… Mais une bouteille, c’est bien mieux ! UNE CHOPPE POUR LE CHAMPION D’SOMBRECIEL ! » Suffisait de demander ! Une choppe de rhum vient se coller sous le nez de Louis, qui la tend au Voltigeur Ses deux mains sont déjà occupées, l’une autour de Grâce et l’autre avec sa bouteille. Pas grave ! Il prendra la prochaine ! La choppe se frappe contre la bouteille et il en boit une longue gorgée.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2398
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 13:38

Comme Neve était attendrissant, à détailler ainsi les tribunes avec cet air vaguement impressionné. Je lui rends un fin sourire, quand il émerge de sa contemplation pour me répondre, un peu perdu. Je lâche un bref rire en lui décochant une tape amicale sur l’épaule. Ah, ce cher Neve !

- Tu n’auras qu’une occasion pareille dans ta vie… Profite ! Demain, nous combattrons, et tu nous montreras toute l’étendue de tes talents.

Je salue Arsène, quand je l’aperçois parmi quelques rares têtes connues… Contrairement à lui, je ne voudrais être nulle part ailleurs que dans cette arène, acclamée par une foule en délire. C’est une chance inespérée de m’illustrer, de montrer à tous ce que je vaux et de figurer dans les grands noms des guerriers de nos temps. Je compte bien prendre ma revanche et leur prouver qu’ils avaient tort de douter de la petite ressortissante de Lorgol à dos de dragon.

Mais Neve, oui, je le connais… Si réservé, si peu sûr de lui. Sa place n’est pas ici. Seulement, il n’a pas eu voix au chapitre et risque plus de subir que de profiter de l’occasion. Je n’ai, pour autant, aucun doute sur son efficacité une fois les combats engagés. Ce sera difficile, sanglant… Mais il sera incapable de laisser quiconque derrière malgré ses craintes et remplira parfaitement son office de guérisseur. Je sais qu’il est capable de se surpasser et être redoutable, quand il l’estime nécessaire.

Dans l’immédiat, le Colisée se vide et nous pourrons bientôt profiter d’un répit avant le début des hostilités. Je perds Neve dans le dédale des couloirs, qui semblait tant bien que mal chercher à me suivre dans une foule compacte. Je ne me rends compte que tardivement, alors qu’il est déjà hors de ma vue. Peu importe… S’il veut vraiment me trouver, il saura certainement où se rendre.

Je continue mon chemin jusqu’à déboucher sur ma loge. Oui, ma loge personnelle ! Et je reste coi, les yeux grands ouverts, à découvrir tout ce luxe auquel les Champions ont le droit, auquel je n’ai jamais eu le droit une fois dans ma vie. Je m’avance, à promener mon regard partout, avant de lâcher un franc rire, simplement joyeux. Je m’avachis de tout mon long dans ce lit immense, roule peu de temps après au dehors pour me diriger vers la salle d’eau. Bon sang ! Ils m’ont même coulé un bain chaud, dans lequel je me glisse sans tarder avec délectation. Je pousse un profond soupir de soulagement et m’émerge presque totalement, ma chevelure d’ébène m’auréolant dans l’eau fumante. Je ferme les yeux et me laisse aller doucement. Je crois que je pourrais m’y faire, à la réflexion…

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1478
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 15:19

La nuit avait déposé un voile sombre sur la ville et pourtant elle grouillait de lumière, de bruit et de vie. Hacheclair résonnait des voix et des rires de ses habitants, mais également des étrangers venus pour assister aux festivités. Je marchais d’un pas léger dans ces rues inconnues, curieuse et avide de découverte. Délestant les plus malhabiles de leur bourse, ainsi la soirée serait à leur frais et non aux miens. Je me laissais porter par la liesse générale, riant sans qu’il n’y ait de réelles raisons, goutant à la joie que chacun partageait sans retenue. Le mélange des cultures avait apaisé les tensions présentes des heures plus tôt. Désormais, les esprits étaient embrumés par l’alcool, plus personne ne faisait réellement attention aux autres, de leurs provenances ou encore de leurs sexes. Cela aurait demandé une énergie qu’ils préféraient garder pour la boisson, à raison.
J’erre ainsi un moment, je n’avais aucun endroit où dormir, alors autant profiter de la soirée. Je finis par échouer dans une ruelle attirée par des rires et des chants. Les paroles en feraient rougir plus d’un et les détails étaient pour le moins…originaux. Je ne peux m’empêcher de sourire et je me permets même de me joindre à eux. Je hurle plus que je ne chante, réchauffée par l’alcool. J’étais persuadée, cependant, de chanter avec une voix et une justesse rarement égalées. Personne ne saura jamais la vérité, mais personne ne m’arrêta dans mon élan et j’eu ainsi le loisir de lancer la prochaine.

Si ma voix résonne seule, elle est rapidement reprise et amplifiée par mes nouveaux compagnons. Nous levons nos chopes, la mienne claquant contre les leurs. Étrange, je n’en avais pas il y avait un instant, à qui donc appartenait-elle ? Je finis par hausser les épaules, m’arrachant à la contemplation de la gourgandine pour l’amener à mes lèvres et gouter son nectar. Bon, c’est vrai, elle n’était pas de première fraicheur, ni même de qualité, mais qu’importait. Elle était venue à moi, me charmant de ces formes et de sa couleur, je n’allais pas injustement la rejeter !

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Admin
avatar

Messages : 4001
J'ai : 37 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ermengarde, duchesse de Bellifère ; Alméïde, princesse d'Erebor, et son duc, Anthim ; Augustus, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tristan d'Amar, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Voltigeurs • Admin
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 18:05

Elle n’avait pas bu, ou pas tant que ça, Grâce. Pas parce qu’elle ne voulait pas fêter ça avec l’équipage de l’Audacia, bien au contraire, mais parce qu’elle voulait avoir les idées claires pour les jours qui suivaient. Elles voulaient tous les tabasser, les mettre à terre, et les nouer en bretzel, qu’ils en aient mal pour les mois à venir. Aussi massifs que seraient leurs adversaires – ou du moins le supposait-elle, sans quoi ils n’auraient pas eu besoin de ces brutes mal dégrossies que l’Octavius le Ridicule et son acolyte qui devait pas avoir plus de cervelle -, elle se ferait un devoir de les casser en différents petits morceaux, qu’on lui accorde dignement la victoire. Elle s’amuse tout de même, de les voir si peu sages, si avinés – ou rhumisés. Leur tête les fera souffrir, le lendemain, c’était certain.

Elle sourit à Ilse, qui tenait à peine droit, même si elle disait n’importe quoi. Elle s’apprêtait à protester, quand Mayeul se montra, hésitant pas à mettre le bras autour de sa taille. Elle réprima la claque qu’elle avait envie de lui mettre, mais elle essaya de se dégager, sauf qu’Ilse bloquait le passage, et elle voulait pas la bousculer. Par peur qu’elle tombe, et tout. « J’t’appartiens pas, enlève ta main d’là ! Et pourquoi tu le verrais ? Ok, elle le remballait sans qu’il le mérite, mais si elle avait apprécié choquer les bellifériens quand il était venu à Hacheclair pour donner elle ne savait quoi au capitaine, elle voulait pas trop donner l’impression d’être faible face aux pirates. Même s’ils s’en foutaient comme de leur première rapine. Peut-être. En plus, j’ai pas dit que je ferais un tatouage, juste que c’était joli ! Et que ça pourrait faire sympa. »

Elle sourit quand même, en entendant Louis. « T’es ma copine, Eric a une bonne idée, tu vas lui d’mander pour moi, Ilse ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 767
J'ai : 42 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Ven 5 Aoû 2016 - 20:44

Spoiler:
 

« Ce soir. L'Audacia. La plus grand fête du siècle. Et pas question de refuser. »
Marianne en est sûre, même les meilleures drogues de Mayeul ne peuvent pas la faire autant planer que maintenant. Par tous les dieux, des pirates déchaînés au milieu du port de Hacheclair, Arven allait en entendre parler pendant des décennies !
La cérémonie terminée, après un crochet dans sa loge et avoir enfilé des vêtements plus discrets, la Voltigeuse ne perd pas son temps et file rejoindre ses amis. Elle régresse d'une vingtaine d'années en retrouvant Freyja, aussi survoltée qu'elle de la beuverie à venir.

La nuit, sur l'Audacia, c'est la folie.
On ne cherche même plus à remonter les bouteilles de la cale. Les tonneaux sont empilés à même le pont, ça chante et ça danse et ça boit. La vivenef détonne autour des vaisseaux bellifériens, la nuit va être mémorable.
Iode aussi participe à la fête. Chacune de ses plumes transpirent d'orgueil – sa Voltigeuse est championne d'un tournoi, rien que ça . Et celle de Corail aussi, et celui de Nuage. Triple honneur pour les griffons, il en est convaincu. Il n'est pas loin de parader sur le pont au milieu des pirates enivrés, lapant dans quelques choppes tendues, et le voilà zigzagant de la proue à la poupe
Et Marianne d'Orsang ? Elle n'est pas ici. C'est Douce Marianne qui est dans la place, donnant de la voix avec Freyja, offrant elle-même du rhum à son griffon, dansant avec sa filleule. Quand un Mayeul déjà passablement éméché apparaît à leur bord, elle lance une ovation tonitruante, fêtant la présence de quatre champions sous les voiles.

« Grâce veut un tatouage elle m'a dit. Tu t'rends compte ? Une Belliférienne. Avec un tatouage ! »
Oh, ça discute fort de ce côté là. Elle écoute attentivement les échanges, avant de surgir au milieu du groupe une fois que les deux hommes ont trinqué.
« Hé Ilse, j'suis Belliférienne et j'ai un tatouage, ça t'as jamais choqué ! Par contre, j'ai un chant d'mon répertoire que t'as pas encore entendu, ça va te couper la chique celui-là ! »
Sur cette déclaration, elle vide sa chopine, et grimpe sur le tonneau accolé au grand-mât. Cris de joie des pirates, ça faisait longtemps ! Douce Marianne a assez bu pour chanter de la paillarde, mais sans excès pour garder la voix juste.
Alors, au rythme de sa choppe et des claquements de mains des fêtards, rendant hommage à la vigueur de ses poumons, l'ancienne médecin de bord entonne quelques couplets du Plaisir des Dieux :

Kern le Guerrier après une bataille,
Aime bivouaquer au fond d'une crevasse,
Et toutes les dames, se pressent pour voir la taille
De son engin, puissant sous sa cuirasse.
Mais c'est Amir le plus vif à la tâche
Et rien n'échappe à son vit glorieux,
Que leurs culbutes nous inspirent du panache,
Débroussaillons, c'est le plaisir des dieux !

Quand Messaïon, bien qu'aimant les mortelles,
Est à l'affût de rivages inconnus
Il part chercher des sensations nouvelles
Avec Omen et ses jeux saugrenus.
L'aléatoire ajoute tant de mystère
Chaque position rend l'échange délicieux  
Idril la Vierge, ne sait pas ce qu'elle perd
Testons, goûtons, c'est le plaisir des dieux !

Et si jamais, accablé de paresse,
Le vit mollit, et sur le con s'endort,
Fait le bretzel, et le vit se redresse,
Même un bretzel, ferait bander Levor
Oh chère Mirta aux jupons si volages
Tu nous inspire des ébats audacieux
A ta vertu, nous rendons tous hommage
Gamahuchons, c'est le plaisir des dieux !


Ses oreilles bourdonnent à chaque fois que l'équipage l'accompagne pour les derniers vers des couplets. Tonnerre d'acclamations à la fin de sa prestation. Ça c'est de la chanson de qualité, à faire blêmir les figures de proues masculines du port. Les vivenefs de Hacheclair et leurs marins devraient pourtant bien connaître cette rengaine !

Quoique. Peut-être pas le couplet sur Messaïon et Omen.

Spoiler:
 

_________________






☸️ J'ai pour moi les vents, les astres et la mer. ☸️
Miouuuu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Sam 6 Aoû 2016 - 4:58

Neve emboîta le pas à Serenus, et de nouveau l’arène s’ouvrit devant eux. Majestueuse quoiqu’on en dise, et parfaitement symétrique, le Chevaucheur fut contraint de reconnaître que le sens du spectacle ne manquait pas aux Bellifériens. Son ami venait s’exercer, tandis que le reste d’Hacheclair festoyait dans les rues bruyamment animées. Les cris de joie en provenance de l’Audacia parvenaient jusqu’au Colisée. Neve n’avait pas non plus le cœur à la fête, bien que découvrir la capitale de Bellifère fasse parti de ses préoccupations… culturelles, disons. Quelques torches étaient disposées dans l’arène, et les lumières de la ville venaient combler l’obscurité qui s’épaississait sur le Colisée.

Serenus tenta de trouver des raisons à cet évènement si singulier, dont le mystère restait complet. Les suites du Tournoi des Trois Opales n’étaient connues que d’une minorité, et les dix Champions demeuraient jusqu’à présent dans l’attente. Serenus fit quelques pas sur la terre poussiéreuse de l’arène, et ses mots ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd. Oublier les évènements si préoccupants de ces derniers mois semblait une facilité bien affligeante. Des failles bien présentes demeuraient, des organisations déterminées, qui n’attendraient pas que le peuple se repaisse de jeux pour surprendre quiconque aurait baissé sa garde. Oublier n’était pas le terme adéquat, bien que Neve concevait les vertus intarissables des jeux en ce genre de circonstances. Il secoua la tête pour chasser toutes ces spéculations stériles et reporter son attention sur son ami.

J’ignore si oublier serait la meilleure des conduites, lâcha-t-il enfin.

Serenus s’était retourné et lui faisait désormais face, son épée à la main. Neve était désarmé, seule sa magie était alors opérante ; la seule à laquelle il pouvait se fier éperdument, sans même réfléchir. Avisant les pensées de son compagnon, Inespéré intervint dans son esprit, bien qu'il ne fut pas autorisé à franchir les frontières d'Ibélène pour assister au tournoi. Es-tu si pressé de combattre ? souffla-t-il au Chevaucheur. Certes non. Neve reporta son attention sur Serenus. Il songea que son ami avait toutes les chances de son côté, et que remporter le tournoi était à portée de sa main. Ses qualités au combat n’était plus à prouver, seul cet intrigant Octavius serait en mesure de lui faire face.

Alors, commença-t-il sur le ton de la plaisanterie en s’approchant de lui, quelle stratégie me conseilles-tu pour demain ?

Spoiler:
 


Dernière édition par Neve l'Embrun le Mer 10 Aoû 2016 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Sam 6 Aoû 2016 - 14:23

Grâce le rabroua vivement, et il retira son bras en grognant, passablement vexé. Une ou deux rasades de rhum plus tard, pourtant, il trouva enfin ses mots. «Tu disais pas ça la dernière fois ! T’es mon amie, je voulais juste un câlin moi !» S’exclama-t-il avec emphase, trinquant à nouveau avec Louis, saisissant cette fois une chope de rhum de sa main libre, aussitôt volée honteusement par Grâce. Mais avant que la colère ne flambe réellement, Marianne intervint, et il la regarda avec des yeux intéressés. Un tatouage ? Marianne ? Elle pourrait lui montrer, elle ?
Avant qu’il ne puisse formuler la question, pourtant, la médecin grimpa sur un tonneau et entonna quelques paroles alcoolisées, vite repris par l’équipage - et lui-même - avec un entrain débordant. Le chant était grivois à souhait, assez choquant pour faire grincer des dents aux figures de proue Bellifériennes, sans nul doute. Quelle chanson géniale !

Trinquant, chantant, dansant avec une marin aux cheveux de feu et évitant Grâce avec toute la finesse qu’il pouvait démontrer dans son état, Mayeul s’étourdit avec délice parmi les pirates. Comme les autres, il acclama Marianne pour la justesse de ses rimes, il acclama les griffons, Grâce, Ilse, lui-même, et re-Marianne, et les pirates, et, et, et ... Et il était complètement saoul, sans doute. La chemise trempée d’alcool, résultat malheureux d’un toast qui avait mal tourné - avec Ilse ? Elle avait suspicieusement envie de le jeter par dessus bord depuis la dernière fois, et le tremper était peut-être une partie de son plan - et il abandonna le vêtement sur l’Audacia sans relever la redondance de la chose, sans plus s’en soucier que ça d’ailleurs. Une idée insistante fit jour peu après, alors qu’il contemplait le fond de sa choppe vide : il faudrait peut-être qu’il rentre. Dans sa loge de champion, où on le chercherait demain. Demain, très très tard. Il avait besoin de dormir et de décuver. Très très TRES tard.

Saluant ses nouveaux amis pirates - ceux du moins qui n’était pas en train de cuver leur rhum à même le sol - Mayeul prit congé, sans même s’embarrasser de demander à Grâce de l’accompagner. Non mais ! Il allait rentrer seul, dormir tout autant seul, et demanderait à Marianne de lui montrer son tatouage, quand il aurait les idées assez claires pour s’en souvenir. Le programme était alléchant, la mise en oeuvre beaucoup moins, et il sembla au Voltigeur qu’il tituba longtemps avant de retrouver le chemin de l’Arène où se déroulerait le tournoi, quelques fêtes rythmant encore la nuit dans Hacheclair. Guidé par Nuage dont il sentait la joie moqueuse, il parvint néanmoins à bon port. L’arène. Les loges. Les couloirs. Autant d’épreuves à subir, qu’il ne se sentait pas de taille à affronter dans l’immédiat.
Alors devant celle réservée à la Championne de Lagrance, il s’arrêta, pensif. Vert... Violet, ça commençait pareil, non ? C’était presque pareil, oui. Quelle heure était-il ? Tard, très tard, l’aube devait commencer à poindre le bout de son nez. Un instant de réflexion alcoolisé, à nouveau, et il haussa les épaules. C’est bon, elle dormait, il ne la dérangerait pas. C’était presque sa chambre, et il était fatigué de chercher, alors il décida que c’était pareil. Otant ses bottes et la majorité de ses vêtements dans la semi-pénombre, il s’avança jusqu’au lit pour se laisser tomber dessus. Oubliant au passage que ce n’était absolument pas sa chambre. Il voulait juste dormir... Quoique si Maelys avait d’autres plans, il ne serait probablement pas contre.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 664
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Dim 7 Aoû 2016 - 9:15




Chroniques d'Arven

Intrigue 1.5

Du 14 au 30 septembre 1001



Intrigue animée par Aura·


Le Tournoi des Trois Opales




 
 
 


Dépité, Enguerrand Fer-de-Lance contemple les champions alignés sur le sable face à lui. C'est le premier jour d'entraînement dans l'arène, sur les quatre accordés exceptionnellement pour permettre aux combattants de s'habituer les uns aux autres, et déjà le doute commence à poindre sur la compétence de chacun. Les trois femmes, juste là, ont les traits tirés et l’œil hagard - et le Voltigeur de Sombreciel fait triste mine aussi. Quel scandale que les Faës soient les plus concentrés sur leur devoir !

Serrant les dents, l'homme explique. « Votre entraînement durera quatre jours. Libre à vous de procéder de la manière qu'il vous plaira, avec qui bon vous semblera : à l'aube du cinquième jour, vous reviendrez ici, et vous devrez vous battre ensemble contre un ennemi commun, pour sauver vos vies. Les maîtres d'arme du palais ont reçu consigne de vous venir en aide si vous les sollicitez. » De la main, il indique une quinzaine de guerriers assis dans les tribunes et qui observent avec curiosité ce qui se passe sur le sable. « Vous serez équipés des armes et armures de votre choix, les forgerons sont à votre disposition dans les communs du Colisée - prenez le couloir de gauche en sortant et suivez-le jusqu'à la petite cour des artisans. » D'un geste de la tête, il indique ensuite une ligne de serviteurs attendant sous un dais. « Eux sont là pour vous nourrir et vous servir, quels que soient vos besoin. Occupez ces quatre journées comme bon vous semblera - mais à la cinquième, à l'aube; soyez prêts à défendre vos couleurs. »

Pinçant les lèvres, il salue et part, laissant les champions livrés à eux-mêmes sur le sable de l’arène.

Et les quatre jours passent.

Sur le sable, certains sont venus proposer leur aide aux champions ; et l'activité bruisse dans les ruelles de la capitale de Bellifère. La Cour des Miracles est exceptionnellement active, et l'on murmure que les affaires de la Confrérie Noire tournent bien. Un réseau clandestin de paris a d'ailleurs été instauré : quel champion tombera le premier ? Lesquels mourront pendant la première épreuve ? Qui gagnera une opale ? La foule vient observer leur entraînement, et parie en fonction de ce qui est observé. Des sommes parfois conséquentes changent de main, et les domestiques sont victimes de quelques sabotages maladroits destinés aux champions, qui sont heureusement épargnés... pour le moment. Dans la loge de la championne de Lagrance, un incendie nocturne est maîtrisé le soir du 16 septembre, tandis que dans celle du champion d'Ansemer un domestique meurt en buvant à une carafe de vin empoisonné ; dans celle du champion d'Outrevent, c'est un scorpion qui est découvert dans son lit par deux lingères venues changer les draps au soir du 17 ; le champion de Cibella est visé par une flèche anonyme qui manque heureusement sa cible lors de sa sortie en ville dans la nuit du 17 au 18, et sous les pieds de la championne de Bellifère c'est tout un pan des escaliers du Colisée qui s'effondre, décloué via l'espace sous les gradins, le 18 au matin.

Préparez-vous tous.

La première épreuve sera bientôt là, et l'ennemi n'est peut-être pas forcément celui attendu...






Deuxième Tour

Consignes



IRL : du lundi 08/08 au dimanche 14/08 (12h).
IRP : du 15 septembre au matin, au 18 septembre au soir.

• Ce topic concerne les personnages qui participent à l'intrigue « Le Tournoi des Trois Opales ». Les personnages dont la participation à l'intrigue ne serait pas cohérente peuvent rejoindre l'animation de ce chapitre « Contes et Légendes : Le Tournoi des Trois Opales ». La participation à chaque tour de l'animation donne droit à la carte d'Omen d'assiduité, en lieu et place de l'intrigue. (Il est possible de participer aux deux, mais vous n'aurez qu'une seule carte à la fin.)

• Les personnes non-mentionnées dans cette introduction peuvent MP le Destin si vous ne savez pas pour quel motif vous pourriez être là !

• Ce second tourne couvre une période de quatre jours pleins avant la première épreuve. Voici les diverses occupations possibles : entraînement (pour les champions et les personnes souhaitant les aider) ; commerce et chapardage (pour les marchands et la Cour des Miracles) ; paris clandestins (pour quelques personnes démarchées par MP notamment :cup: ) ; enquête suite aux sabotages (forces de l'ordre, figures d'autorité et affiliés), etc. Vous pouvez également profiter des installations du palais ducal, rencontrer du monde, nouer des alliances, sceller des accords... (oui, oui, faire des bébés, aussi, mais attention le Destin est taquin).

• Le tour prend fin la nuit du 18 au 19 septembre, juste avant la première épreuve.

• 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :poele:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales   Dim 7 Aoû 2016 - 13:29

Aussitôt qu’Enguerrand eut tourné les talons, Mayeul se retourna vers ses complices de la soirée dernière avec un brillant sourire, qui dissimulait bien mal le mal de crâne qui lui vrillait le cerveau. «Ca c’est bien passé, faites pas cette tête ! Vous vous attendiez à quoi, une punition ?» Après tout, lui était un habitué des sermons du Capitaine, de sa mine déconfite et et de ses soupirs exaspérés. Evidemment, être habitué ne voulait pas dire qu’il aimait ça mais après tout, ils avaient passé une bonne soirée. Il était temps maintenant d’accomplir ce pour quoi ils étaient là, et au moins, s’ils arrivaient quoi que ce soit, ils en auraient bien profité ! Pas comme les autres... Bien que les bruits de couloirs indiquaient que certains champions avaient pris du bon temps, quoi que d’une façon bien moins alcoolisée.

S’efforçant d’éclaircir les brumes qui envahissaient son esprit, Mayeul prit sur lui de prendre la parole. Après tout, s’ils devaient travailler ensemble, mieux valait qu’ils sachent se coordonner. Si les Voltigeurs savaient travailler en binôme et étaient habitués dès leurs années de cadets, ce n’était probablement pas la même chose pour les autres. Et puis, honnêtement, avec son mal de tête, entendre le fracas des armes qui s’entrechoquaient ne lui disait absolument rien.
«Je sais qu’on a tous des inimités dans ce groupe» - non, il ne regardait pas Ilse en disant cela - «mais personnellement, j’aimerais éviter de mourir parce qu’il s’avère que celle chargée de me couvrir a décidé de me donner une bonne leçon.» Pas Ilse, pas du tout. Ni Maelys avec qui il avait passé la fin de la nuit, d’ailleurs, avant de s'éclipser au petit matin. «Je n’ai jamais participé personnellement à ce Tournoi, comme certains, mais je sais ce qu’il représente aux yeux des Bellifériens. Aujourd’hui, ce n’est pas un tournoi individuel pourtant, mais une épreuve que l’on se doit de remporter ensemble.» Donc on va se conduire comme des adultes ? Non, c’était peut-être un peu trop agressif.

Mayeul se frotta à nouveau le crâne. La stratégie, ce n’était pas son fort. Et il ne ferait sans doute pas un brillant tacticien, mais si chacun mettait du sien, peut-être qu’ils pourraient s’en sortir sans trop de casse ? Le Voltigeur étouffa un bâillement - il serait volontiers retourné se coucher, si cela n’avait tenu qu’à lui - et soupira. C’était bien beau de parler de travailler ensemble, mais si chacun devait chercher à gagner l’honneur et la gloire en représentant son duché, ce n’était que des paroles en l’air.
Il connaissait Grâce, pour avoir fait parti du Vol de Bellifère après sa nomination en tant que Voltigeur, mais il n’avait pas la moindre idée des compétences de Hiémain. Agitant la main vers un serviteur pour qu’il lui apporte une gourde d’eau, espérant éclaircir un peu ses idées, Mayeul se tourna vers Ilse, ne pouvant résister à l’asticoter un peu. « Alors? Tu penses pouvoir viser juste, malgré les vapeurs de rhum ? Ou être aussi inutile que tu me l’a reproché ?» C’était une blague amicale et une façon comme une autre de souder le groupe, parfaitement. Sinon, ils pouvaient aussi tous déclarer la guerre à Octavius, après tout. Faire front contre un ennemi commun. Il plaignait Serenus, sincèrement : malgré tout son beau discours, Mayeul se sentait incapable de travailler avec l’ancien Voltigeur. L’animosité de Nuage vibrait en lui à chaque fois qu’il pensait à l’homme, et il savait que convaincre son griffon, perché en hauteur sur l’un des gradins, serait du domaine de l’impossible.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Lun 8 Aoû 2016 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Intrigue 1.5 • Le Tournoi des Trois Opales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 22Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» [2000pts] Waaagh Kaléplugross', trois chariots pour tournoi
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Les Trois Mousquetaires
» Liste pour tournoi 1500pts avec resctriction
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Ibélène :: Bellifère :: Hacheclair-
Sauter vers: