AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
PNJ
avatar

Messages : 564
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 14 Sep - 22:28


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Cassiopée




Quête animée par Danette, Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 6ème tour




Était-ce la soif que ressentait Serenus, qui rendait ce dernier irascible ? Cette dernière n’était pourtant que fictive, rémanence de ce qu’avait expérimenté le guerrier dans ce puit – il n’y était plus sujet, depuis qu’ils avaient quitté ses abords, et ceux du champ à proximité. Sa main posée sur son épée, en tous les cas, s’il s’agissait d’un acte justifié, contribua à rendre nerveux les joueurs de cartes, qui l’étaient déjà. Grand mal leur en fit, leurs propos rendant aussitôt suspicieux ceux qui les entouraient.

Et leur maladresse aussi, comme le fit intelligemment remarquer Cassiopée, alors que l’un d’eux tenait ses cartes à l’envers. Qu’avaient-ils donc à dissimuler, pour réagir ainsi ? Étaient-ils seulement, eux-aussi, soumis à cette ire à l’égard des habitants d’Arc-en-Fleur ? L’homme du milieu fronça les sourcils, regardant durement Cassiopée, alors qu’elle se montre irrévérencieuse à ses yeux. Il ne tolère pas, cependant, le geste du duc, et se lève brusquement, remonté davantage encore par les reproches d’Agnès.

Il fait tomber les cartes, renversant la table manquant de stabilité, dévoilant des inscriptions curieuses sur quelques unes d’entre elles. Il bouillonne, interpelle le Duc, voyant la direction qu’il prend. « Allez donc vous mêler à ces scélérats, à ces hommes qui abusent de l’innocence des femmes ! Allez donc vous corrompre, vous frotter à cette magie malsaine. »



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce sixième tour a lieu en fin de matinée du 14 août.
IRL : Ce sixième tour va durer jusqu'au mercredi 21/09, 18h. Il vous mènera à la conclusion de la quête.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ici. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce sixième tour, vous êtes en direction de l'échoppe, dos aux joueurs de tarot :


  1. frapper et/ou menacer l’homme fielleux
  2. partir sans demander votre reste
  3. ramasser les cartes


Votre prochaine décision commune sera :


  1. de poursuivre vers l’échoppe
  2. de revenir auprès de l’homme
  3. de le dépasser, pour vous approcher des cartes



• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 550 mots au maximum. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Dans votre RP, vous devrez réécrire le mot diapré avec les initiales de chacun de vos paragraphes.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red: (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus. :sisi: )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 933
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 18 Sep - 22:45

Diantre, quelle véhémence ! L’un des joueurs s’emporta à leur encontre, peu disposé à apprécier les commentaires du quatuor. Il se leva en renversant la table et prit à partie Castiel. Les paroles étaient dures et irrespectueuses mais l’attention d’Agnès se porta sur les cartes éparpillées à terre. Sur certaines, d’étranges inscriptions étaient visibles. Curieuse, elle entreprit de ramasser ces cartes avant qu’elles ne disparaissent. Par prudence, elle s’écarta du râleur.

- Vous semblez bien colérique à l’encontre… de qui d’ailleurs ? Les habitants du domaine ? Ceux liés aux plantes diaprées ? Ceux qui perpétreraient ce soi-disant sacrifice des Vierges ?

Immanquablement, Agnès avait perdu son sourire face au joueur d’autant qu’elle ne doutait pas qu’il fasse mention de la magie qui coule à Arc-en-Fleur, qui se rattachait à la magie du Sang. Et elle se méfiait des personnes qui exprimaient ainsi leur désaccord car elles pouvaient se montrer violentes. Néanmoins, ils pouvaient compter sur Serenus pour les défendre. Puis elle porta son attention sur les cartes qu’elle tenait en main.

- Voila de biens étranges cartes de jeu…. Elle présenta sa découverte à ses camarades d’enquête. Elle n’était pas certaine de ce qu’elle avait sous les yeux. Est-ce une nouvelle façon de jouer ?

Agnès n’était, en tout cas, pas disposée à leur rendre, même si le bonhomme l’exigeait. Entre leur comportement suspect, le discours tenu et ces cartes, ils avaient de quoi s’interroger. Vu que l’un des joueurs était contre la magie diaprée les autres devait l’être aussi supposa-t-elle.

- Vu que vous m’appréciez guère ce qu’il se passe sur ce domaine, on pourrait croire que vous en savez plus que vous ne le dites sur la cause de la sécheresse et du dépérissement des plantes.

Prudente, Agnès restait à distance, pourtant cela ne l’empêcha pas de porter un regard perçant et interrogatif limite inquisiteur sur leur interlocuteur. S’il avait des informations, ils devaient le faire parler. Elle doutait que les attaques s’arrêtent à un domaine, car si elles se soldaient par une issue favorable aux attaquants, ils pourraient croire ne pas avoir d’opposition et élargie leur zone d’action.

Réagir vite et trouver une solution demeuraient leur priorité quitte à appeler des renforts. Sauf qu’ils n’étaient pas les seuls confrontés aux étranges manifestations frappant Arc-en Fleur. A cet instant, Mara la petite loutre décida de rejoindre sa maîtresse qu’elle avait délaissée pour parcourir de son côté le domaine.
*J’ai soif, je n’ai pas trouvé une goutte d’eau sur mon chemin*
*Vraiment ? *
*Puisque je te le dis…*

Exaspérante, voilà le terme qui traversa l’esprit de la mage devant la réaction de Mara. A croire que son familier se permettait quelques libertés, ce qui n’était pas faux en soit . Néanmoins, Agnès préféra revenir sur les joueurs et leurs intrigantes manières. Elle avait presque envie de revenir vers l’homme pour le pousser dans ses retranchement.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 20 Sep - 21:54

Damné soient ces joueurs de cartes et leur impertinence. Parler de cette manière à des femmes, dont l'une est noble, leur couterait cher. Non pas qu'il y comprenait quelque chose dans toute cette histoire, mais le tour qu'elle prenait avait réussi à le rendre plus nerveux. Il resta cependant calme et, par précaution, se plaça devant les autres pour faire barrage de son corps en cas d'une éventuelle attaque. Le guerrier fronça les sourcils et foudroya du regard l'homme qui leur avait parlé. Puis il loucha sur les cartes, les mystérieuses cartes, source de ce conflit.

Il restait cependant silencieux pour deux raisons. Il avait la gorge sèche et il ne voulait pas provoquer une bagarre qui se terminerait dans le sang. Serenus se campa donc sur ses jambes et resta immobile. Son cœur mourrait d'envie de leur donner une bonne leçon. Mais un regard vers Castiel et les femmes l'en dissuada. Il n'agirait que s'il en recevait l'ordre. Il observa Agnès qui posait des questions sur ces fameuses cartes puis soupira. Toute cette histoire pour des fleurs franchement... Pourquoi n'était il pas resté bien sagement à la Volte ? Mais non, il fallait qu'il ressente ce besoin instinctif de bouger, de voyager, de découvrir de nouveaux paysages.. Bravo le guerrier !

Alors maintenant ? Que fait on ? Serenus brulait de poser cette question. Elle était pertinente en effet. Ils pouvaient toujours interroger ces bonhommes (une lame sur la gorge les fera vite chanter), ou alors jouer sur la prudence et continuer à tâtonner, à observer. L'impatience grandit en lui. Il sentit une pulsion quasi animale qui lui hurlait de faire avancer les choses à sa manière.

« Pourquoi faire le con alors que tu es déjà au bord du puit Serenus ? » lui souffla son esprit qui parlait avec la voix de son père. Le guerrier secoua la tête et observa une des cartes qu'Agnès tenait pour se calmer. C'est vrai qu'elles avaient l'air étrange. Les dessins représentés dessus l'étonnaient et l'attiraient à la fois. Il garda le regard fixé dessus pendant quelques secondes avant de lever les yeux vers Castiel. Il demanda, intrigué :

« - Qu'en pensez vous votre Altesse ? »

Rester là ne le tentait guère pour sa part. Serenus regarda autour de lui, aperçu la petite échoppe puis secoua la tête. Sa gorge sèche pouvait bien attendre encore un peu. Il se promit, une fois que tout serait fini, d'aller a la taverne la plus proche pour étancher sa soif. Puis soudain, une idée lui vont à l'esprit. L'homme avait parlé d'une magie malsaine. Il repensa aux Anges de pierre. Ils avaient l'air réels mais n'étaient que le résultat d'une illusion. Tout cela était il également un tour de magie ? Si cela se trouve, l'eau était bien là , sous leur nez mais ils ne pouvaient la voir. Et cette soif qui le prenait en tenaille, était elle aussi fictive ? Voilà un sujet à réflexion.

Egal à lui même, il ne s'attarda pas trop longtemps sur ces pensées, préférant ce qu'il se passe dans la réalité.

Spoiler:
 

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1623
J'ai : 24 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 21 Sep - 1:58

Dire que tu es agacé est un aimable euphémisme et l’exclamation du malappris n’améliore certainement pas ton humeur. Cela en fait donc deux, qui osent te parler comme à un manant et non pas comme au noble duc couronné que tu es, et il n’est pas dit que tu accepteras plus longtemps ce comportement.

Immédiatement suite aux mots du joueur de cartes, tu fais volte-face pour mieux le dévisager d’un regard où la haine transpire, ne supportant pas d’être dos à quelqu’un qui pourrait si facilement te poignarder sans même que tu puisses réagir. Vous avez certes un guerrier avec vous, mais tu n’as pas confiance en lui, uniquement en toi, et tu préfères encore régler cela seul.

Agnès d’Aurebois, fine et bien plus diplomate que toi – est-ce réellement difficile ?, relève la hargne de l’homme, tout en s’assurant de prendre en main les dernières cartes du jeu, complétant celles que tu tiens entre tes mains. Pourtant, cela ne calme pas ta colère, ses questions ne font qu’attiser ce qui déjà te rend soupçonneux et paranoïaque, ce qui menace de s’échapper et de tout faire flamber. Ton contrôle se tend, lentement, sûrement, et bientôt, la corde qui retient tout en place claquera. Tu le sais et il te reste seulement à craindre ce qui te fera exploser.

« Parler serait avisé, mon brave. Si vous savez quoi que ce soit, vous devriez en répondre immédiatement et non pas attendre que la justice s’en mêle, ou que les menaces tombent sur vos propres épaules », dis-tu d’une voix que tu tentes de garder aussi calme que possible, sans pourtant être entièrement capable de la maîtriser. Les mots sortent hachés, presque sifflants en dehors de ta bouche, entre tes dents. Il suffira d’un mot, oui, même d’un regard, et tu sais que tout sera bien fini.

Regardant chaque joueur de carte avec un œil de méfiance, tu te rapproches de la demoiselle d’Aurebois, du guerrier et de la mage cibellane, tentant de mieux distinguer les curieuses inscriptions figurant sur l’une de ces cartes. Un sortilège, sans doute ! Une autre fourberie lagrane, à ne pas en douter, leur réputation est pleine de ces malices et il ne serait pas nouveau que Syned le Vil se mêle de la floraison d’Arc-en-Fleur et se permette d’y dissimuler les affreuses farces de ces fauteurs de trouble ! Oh, oui, ta suspicion est de plus en plus grande.

Égale, au moins, à cette colère qui ne peut désormais plus revenir en arrière, qu’importe les joies futures. « Probablement que ces hommes sont ceux qui eux-mêmes jouent avec l’innocence des femmes et toute magie malsaine qu’ils prétendent dénoncer, puisqu’ils ne veut pas collaborer », réponds-tu au Dardalion, qui demande ton avis sur ces mystérieuses inscriptions.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PNJ
avatar

Messages : 564
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 21 Sep - 21:03


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Cassiopée




Quête animée par Danette, Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 7ème tour




Elle était perspicace, décidément, la jeune Agnès. Ils en savaient plus, les joueurs de cartes, évidemment. Et les cartes qu’ils avaient laissé tomber démontraient bien, aux yeux avertis, ce qu’ils avaient tenté de faire. Ce qu’ils avaient réussi à faire, d’ailleurs. Car si de loin cela ressemblait à des signes étranges, de près, on distinguait clairement des mots. Des écritures différentes, trahissant le peu d’honnêteté de ceux qui les avaient écrites, et leurs intentions sûrement mauvaises. Le grand guerrier s’était interposé, mais l’homme était bien trop en rage pour se montrer prudent. Pouvait-on réellement être prudent, de toute façon, pour protester contre cette magie malsaine et ceux qui la pratiquaient ? Ceux qui la couvraient ?

Peu importe la tentative d’intimidation du guerrier, peu importe le regard plein de haine du duc. Il était bien trop en colère pour se taire, maintenant que les vannes étaient ouvertes. Maintenant qu’ils avaient des cartes, ses cartes en main. Inscriptions, dessins, sortilèges, chacun y voyait quelque chose de différent, et c’était bien son but. Y étaient dissimulées leurs idées, leurs menaces, à l’encontre de ces mages de sang, en une écriture fine et serrée qui tournait et dessinait des symboles étranges. Il fallait toutes les cartes en main pour comprendre les mots qui étaient inscrits dessus. Et c’était le cas des étrangers.

Mais quand le Duc glissa quelques mots au guerrier, ce fut le coup de grâce : l’homme hurla, presque, se fichant d’être entendu. « Nous? Pratiquer cette magie malsaine, qui voit mourir des jeunes filles pour une prétendue noble cause ? Comment osez-vous ? Comment ? » Il écumait, presque, dans cette rage soudaine qui l’habitait, toisant de haut les gens lui faisant face. « J’étais un père comblé, jusqu’à ce que mon enfant, mon unique fille, soit sacrifiée au nom de la préservation d’Arc-En-Fleur. Tout ça, cette eau qui disparaît, ces saccages, ces plants qui partent en fumée, c’est pour protester contre la Magie malsaine qui habite Arc-en-Fleur .» Il avait baissé d’un ton, graduellement, pendant son discours, pris au piège de ses pensées pleines de tristesse. « Je suis Mage de la Floraison, comme mon père avant moi. Arc-En-Fleur est devenu une abomination, à cause de cette Magie de Sang qui l’habite. Nous devons y mettre un terme. Nous devons protester et nous élever contre cette Magie qui ne devrait pas continuer à exister. Nous ne voulons plus de Mages du sang en Lagrance !»

Il était à bout de souffle, et ses compagnons le rejoignirent, hochant la tête. « Nous savons que notre méthode n’est pas la meilleure, mais elle attire l’attention. C’est ce que nous voulons. Protester, et nous faire entendre. Vous ne pouvez cautionner la Magie du Sang, n’est-ce pas ? Elle est malsaine, et profondément mauvaise. Il est temps de faire entendre nos voix. »
La colère était partie, et ne restait que le désespoir à présent.



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce septième tour a lieu en fin de matinée du 14 août.
IRL : Ce dernier tour va durer jusqu'au mercredi 28/09, 12h.

• Pour ce dernier tour, vous êtes libres ! Vous pouvez :


  1. réagir à la confession malheureuse de l’homme
  2. vous séparer, pour profiter du reste des animations d’Arc-En-Fleur
  3. avertir les autorités lagranes, qui se chargeront des protestataires
  4. tout ça à la fois (ou l'un après l'autre)


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, sans limite de mots désormais.

• La Fatalité vous remercie de votre participation, et vous donne rendez-vous dans pas si longtemps, histoire de réfléchir à d’autres moyens de vous torturer se faire aimer :sisi:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 933
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 22 Sep - 14:40

Agnès observa les cartes qui semblaient révéler bien plus qu’un simple jeu. Un schéma sembla se détacher des inscriptions, prenant son sens au fur et à mesure que les cartes étaient assemblées.  Des phrases, des vindictes apparaissaient, confirmant que ces joueurs n’étaient pas étrangers au sort subi par Arc-en-Fleur. Opposants  de la Magie du Sang ils voulaient dénoncer leurs manigances de cette branche magique et les sacrifices induits. Agnès n’était pas favorable à ces derniers, pourtant elle ne rejetait pas cet art magique particulier. Il était à double tranchant comme les autres disciplines. D’ailleurs, elle avait soutenu la proposition du marquis d’Amar  de faire appel aux mages de Sang lors du couronnement pour établir la vérité sur Gustave.

Leur interlocuteur n’en avait pas terminé.  La remarque de Castiel le fit rugir, outré d’être assimilé à ceux qu’il accuse. Au vu de ses explications rageuses, Agnès comprit mieux sa motivation. Voir leur unique enfant sacrifié devait dévaster les parents. Elle-même aurait pu se trouver à la place des sacrifiées et cette pensée la fit frissonner. La colère du joueur finit par laisser la place à du désespoir.

- Je comprends que vous cherchiez à vous faire entendre et que vous ne voulez plus de Mages de Sang à Lagrance. Je partage votre douleur et trouve ces sacrifices malheureux d’autant qu’ils ne devraient pas exister. Mais votre méthode entraîne des pertes humaines, vous devez en être conscients et cela ne vous attirera pas les faveurs de nos dirigeants alors que le dialogue aurait été de mise. Agnès leva la main pour contrer toute protestation.  La magie du Sang a été bannie par les Empires. L’aspect que vous en voyez n’est pas forcément illustrateur de l’orientation des mages ayant hérité de cette magie.

Agnès se montrait conciliante et elle souhaitait apaiser les esprits, donc celui de Castiel qu’elle sentait prêt à exploser. Elle évita soigneusement de se positionner en évitant de répondre à la question du mage de la Floraison.

- N’allez pas croire que je cautionne quoique ce soit. Par contre, vous allez devoir rendre des comptes du Duc de Lagrance et je garde ces cartes, précisa-t-elle. Agnès jeta un regard entendu à Cassiopée, attendant de celle-ci qu’elle contacte les forces lagranes si nécessaire.

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1623
J'ai : 24 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 27 Sep - 5:35

Le hurlement de l’homme le fait sursauter – et comme prévu, comme tu le sentais, comme tu le savais, la corde se casse. C’est la table renversée qui se fait le réceptacle de ta colère, de ton impatience, de la peur paranoïaque qui te fait réagir aussi promptement à la surprise et à l’attaque. Chacun se pousse sans plus attendre, les flammes embrasant bien rapidement le bois, et au loin, tu peux voir Amarande arriver à toute vitesse pour éteindre le feu. Il sera aisé d’accuser une machination, encore, toujours, et tes épaules tendues, ton expression horrifiée, ne peuvent laisser deviner que tu es le seul responsable de ce brasier. Qu’à chaque jour, qu’à chaque instant, tu crains plus que la magie t’échappe et qu’on te découvre.

Les explications du joueur de cartes ont tout de même l’avantage d’être  éclairantes et si tu n’es pas un être qui connaisse spécialement la compassion, ou l’empathie, tu peux comprendre ses gestes. Tu peux comprendre qu’un homme, qu’un père, soit suffisamment furieux pour tout faire partir en fumée, pour tout saboter.
C’est ce que tu sais faire le mieux, n’est-ce pas ?
« Des mages du Sang », répètes-tu pensivement. Ainsi donc, tout ce qui est dit serait vrai. Toutes ces rumeurs, ces on-dits, ces légendes qui auraient dû rester enterrées il y a mille ans… tout serait encore vrai.

Denys le sait-il ?
Forcément. Il n’est tout de même pas duc de ce duché sans savoir ce qu’il s’y passe ! Isil et Syned pourraient s’allier que quelque chose d’aussi grand et terrible ne pourrait être dissimulé parfaitement et surtout pas aux yeux de celui porte la couronne. Chimène le sait-elle, également ? Se pourrait-il que pendant mille putain de foutues années, tout Faërie sache ce qui se passe en Lagrance et que ça ait été tu, tout ça pour des fleurs ?
Quel casse-tête affreux duquel tu n'as pas du tout envie de faire partie, mais détourner le regard de ce que tu as vu et entendu… tu n’as pas non plus envie qu’Augustus te reproche d’avoir participé au déclenchement de la guerre en ne faisant rien.

Au mots conciliants d’Agnès d’Aurebois, tu ne peux t’empêcher de réagir, de verbaliser ces pensées qui te tracassent de par leur gravité : « Au duc de Lagrance ? Vous êtes bien généreuse, demoiselle. Ce sont à Leurs Grâces Chimène et Augustus que les responsables de la floraison d’Arc-en-Fleur doivent répondre. Si cet homme dit vrai et que tout ceci est le fait de la magie du Sang… » … Denys pourrait bien risquer sa tête autant que sa couronne. Lui et tant de Lagrans. Les cartes de tarot dérobées tremblent doucement, entre tes doigts, et tu les ranges dans ta veste. Tu reviens au pauvre joueur de cartes et lui adresse un simple signe de la tête, assorti d’une salutation : « Merci de vos mots, monsieur. Une révérence, pour tes autres camarades d’investigation, avant de tourner les talons. Mesdames, Dardalion. Profitez bien de votre séjour. »

Tu sais déjà que tu ne le feras pas.

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 27 Sep - 22:05

L'homme hurla, ce qui fit sursauter Serenus qui se retourna brusquement, enflammant du regard celui qui avait fait ça. La rage émanait de celui qui leur parlait et le guerrier pouvait presque voir l'écume au bord de ses lèvres. Un pas de plus et il dégainerait son épée. Cette comédie avait assez durée. Soudain, la table renversée prit soudainement feu. Serenus recula de quelques pas, frappé de stupeur. Il mit quelques instants à comprendre que ce phénomène avait été causé par de la magie. Serenus regarda autour de lui et, en observant Castiel et l'expression de son visage, sut qu'il n'était pas le responsable. Serenus reporta alors sa réflexion sur Agnès qui, d'après ce qu'il savait, était une mage. Mais ses souvenirs lui rappelèrent qu'elle n'était pas spécialisée dans la Magie de l'Eté. Qui donc alors était responsable de ce brasier ?

Serenus interrompit ses réflexions quand l'homme continua à leur parler, toujours aussi furieux.
Le joueur de carte raconta que sa fille avait périt à cause d'un sacrifice puis qu'il était un mage de la Floraison. Il expliqua ensuite que tout ceci, toute cette sècheresse, avait été causé afin de protester contre la Magie du Sang qui subsistait en Lagrance. En entendant ses mots, Serenus se raidit. Il entendait encore le crissement des Anges de pierre et il rêvait encore souvent de leurs bras qui voulaient l'attraper.
Le guerrier ne put s'empêcher de trembler à ce terrible souvenir qui le hantait encore. Il entendit Castiel parler mais il n'écouta à peine. Il ferma les yeux, tentant de chasser cette pensée, pour se concentrer sur le présent. Il secoua légèrement la tête et revint vers le joueur de carte qui affichait une mine déconfite. Il lui fit tellement pitié qu'il pu juste dire :

"- Je suis désolé pour votre fille, les responsables ne resteront pas impunis. Soyez en sûr..."

C'était bien joli de dire ça mais il ne voyait absolument pas comment lui, un simple guerrier, pouvait y faire quelque chose. Il pourrait certes être utile en cas de combat et de stratégie mais pour le reste... C'est là que les nobles intervenaient. Serenus se tourna vers Agnès et Castiel qui parlaient entre eux du Duc de Lagrance ainsi que des responsables de la présence de la Magie du Sang. Le guerrier resta silencieux, soucieux de ne pas dire de bêtises.

Lorsque le Duc de Sombreciel les salua pour signifier qu'il les quittait, Serenus posa un genou au sol et baissa la tête. Il dit sur un ton plus respectueux que jamais :

"- Je suis désolé si je me suis montré impoli envers vous Votre Altesse. Je ne voulais pas me montrer aussi irrespectueux, la frustration d'être bêtement tombé dans ce puits m'a fait perdre toute raison."

Il se releva et reprit :

"- Passez un bon séjour Votre Altesse."

Lorsque celui ci fut parti, Serenus se tourna vers les jeunes femmes. Il hésitait entre les laisser là ou veiller à ce qu'elles soient en sécurité durant les festivités. Il se dit qu'elles sauraient bien se débrouiller toute seule, mais avec probablement des Mages du Sang dans les parages, on était jamais trop prudent. Il demanda alors aux deux femmes :

"- Dame Agnès, madame, ça va aller pour vous ?"

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 564
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 28 Sep - 18:45


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Cassiopée




Quête animée par Danette, Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 7ème tour



Et voilà, c'est terminé petits dragonnets ! Merci pour votre participation à tous, et guettez le topic de présentation de la quête... :P

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» MAIGRET DE CANARD AUX POMMES ET MIEL
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: