AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ
avatar

Messages : 544
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 10 Aoû - 10:26




Quête 1.5

Valse florale aux accents aiguisés

Quitterie • Mayeul • Mélodie • Thomas




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 1er tour


Le manoir supplante les champs. À perte de vue, s’étendent mille et une couleurs de vergers, de plants floraux, de bétail. Au centre du domaine d’Arc-en-Fleur, un saule pleureur rare – une essence diaprée. Ses feuilles bicolores subjuguent l’œil, les rainures de son tronc ensorcellent celui qui pose son regard dessus. Héritage macabre du rituel des Vierges du Printemps, votre regard ne sait plus où se poser, sur cet arc-en-ciel de couleurs qui vous entoure de toute part. Partout, vos yeux sont attirés : vergers divers, pruniers, cerisiers, figuiers… Rosiers et lierres grimpants, chèvrefeuille, chênes, tout est éblouissant.

Les festivités ont déjà commencé la veille pour les habitants – mise en place des stands de dégustation, des jeux, disposition des étapes de la chasse au trésor… Ils se sont surpassés, pour ce centenaire du Festival de l’Oraison. Tout Arven est convié, les portails sont gratuits sur tout le continent, courtoisie des mages du Printemps lagrans et du Duc. Jamais cette célébration de l’Apogée de la Floraison en Arc-en-Fleur et cette vénération de la déesse de la Pluie, Aldis, et de la déesse mineure des arcs-en-ciel, Iridia, n’aura été si spectaculaire. Peut-être vous contera-t-on la légende de ces deux entités, si vous êtes chanceux…

Mais vos yeux se plissent, alors que vous apercevez au loin une étrange noirceur. Est-ce une variété particulière de fleurs, détonnant dans cet océan de couleurs ? Vous êtes interpellés, incertain d’être davantage attiré par ces teintes chatoyantes, ou par ce mystère dont vous n’avez nullement entendu parler, lorsque les invitations au Festival de l’Oraison ont été lancées. Est-ce un secret bien gardé, pour surprendre les curieux ?


Arrivés au manoir la veille, Thomas, affecté à Arc-en-Fleur le temps du Festival, s’est rendu aux quartiers qui leurs sont assignés – de grandes tentes, avec peu d’intimité. C’est peu amène, des suites d’un sommeil agité et plutôt désagréable, perturbé par les fanfaronnades avinés de ses camarades chevaucheurs, qu’il se lève en quête d’une auberge. Hors de question qu’il passe une nuit de plus ici ! Peu attentif, il percute son homologue ansemarienne, la faisant basculer dans un baquet visiblement rempli de pommes et d’eau. Fronçant les sourcils, il lui tend la main, qu’elle semble avoir des difficultés à saisir, alors il prend sur lui de l’en sortir, grommelant des excuses – sincères, mais difficiles à percevoir.

Un homme sort de la maison, comme une furie. Visiblement peu amène. « C’la deuxième fois ! La d’zième fois, qu’on m’renverse ce baquet, et mes belles pommes ! Toutes les autres sont abimées, altérées, et vous saccagez les plus belles en les f’sant rouler dans la terr’ !

Vous,
dit-il à Thomas, allez m’chercher de l’eau dans le bassin là. Et vous, soupirant devant l’air démuni de la femme, et le fait qu’elle regarde surtout dans le vide, comme si elle voyait rien. Pff, asseyez vous là, et faites pas n’importe quoi. Vous êtes qui, d’abord ? » Il lui prend les mains, et la dépose sur un tronc d’arbre. Un de ses précieux pommiers, le plus précieux, sa fierté même, parce qu’il lui donnait les plus nombreux fruits chaque année, qu’était tombé. Comme ça, pouf. Comme foudroyé. Ou abimé. Il savait pas trop. Mais il l’avait trouvé comme ça, y’a trois jours de ça. Avant le Festival. Avec ses beaux fruits détruits. Écrasés, piétinés, même.

Fronçant les sourcils, il retourna dans sa petite masure. Il avait accepté d’héberger une pauvrette, pour le temps du Festival, à condition qu’elle l’aide le matin – l’après-midi, elle ferait c’qu’elle voudrait. Elle avait cueilli des pommes, cherché les plus belles, ce matin là, la Mélodie. Mélodie Douxvelours, qu’elle disait. C’était joli, chantant, comme nom. Pas bien floral, mais joli. Et infiniment plus agréable que ce Mayeul de Vifesprit. Ah ! laissez le rire. Il avait pas l’air bien vif, alors qu’il cueillait ses pommes, après avoir renversé son baquet. Incapable !

« Mélodie, petite, tu peux ramasser les pommes qui ont roulé, voir lesquelles sont encore bonnes, et les mettre de côté ? Remets les autres dans le baquet. » Il se retourna vers ses invités. « Vous allez bien rester un peu, hein ? P’t’être que vous comprendrez c’qui arrive à mes pommes ? Et puis vous allez jouer à mon jeu, après l’avoir saccagé, aussi ? » Il avait l’air peu amène, et les buissons violets au loin, rassemblés en une jolie alternance de myrtilles et de mures, auraient peut-être un propriétaire moins désagréable. Peut-être. Ou alors n’importe quel étal, dont ils ne pouvaient distinguer quoi que ce soit, plutôt que la colère malvenue de l’agriculteur.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce premier tour a lieu au petit matin du 14 août.
IRL : Ce premier tour va durer jusqu'au mercredi 17/08, 15h.

• Cette quête suivre la modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce premier tour, vous êtes donc à l’entrée du manoir, à l’extérieur. Il surplombe légèrement la ville. Vous pouvez y voir plusieurs champs et plants fruitiers, ainsi que ce qui ressemble à des stands. Vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite enquêter
  2. veut découvrir Arc-en-Fleur

Votre prochaine destination commune sera :

  1. le verger de pommiers de l’homme rustre qui vous a accueillis
  2. Une auberge, pour chercher où dormir au petit soir
  3. Ces buissons de baies, alléchants.
  4. Ces étals, au loin, qui semblent davantage prometteurs.


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 200 à 300 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Dans votre RP, un paragraphe devra être consacré au sentiment prédominent que ressent votre personnage – si c’est la peur, vous devez l’exprimer, par exemple en disant qu’un frisson lui glace l’échine.

• Vous êtes autorisés à me taper sur les doigts, si je fais la confusion de dire qu’il s’agit du 13 août, n’arrêtant pas de faire la confusion (mais pas trop fort, je risquerai de ne plus pouvoir continuer la quête, si j’ai trop mal :red: ) !



Dernière édition par La Fatalité le Mer 7 Sep - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1434
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 10 Aoû - 19:40

Je regarde piteusement les pommes étalées sur le sol. J’avais encore les muscles raidis de la matinée à avoir cueilli, porté, amassé tout ça… Pour qu’un pantin maladroit les balance négligemment à terre en bousculant une femme. Rustre ! Et forcément c’était à moi de m’en occuper et non à l’autre personne ayant travaillé ce matin.

Je hoche lentement la tête à la demande de l’homme qui avait bien voulu m’héberger pour la nuit.  Je l’aimais bien ce type, franc du collier, prompt à s’emporter mais toujours avec une certaine justesse. Il était d’une énergie propre à ceux qui retire de la fierté de leur travail, de leur vie. Je m’accroupis et commence à trier les fruits aussi rouges que des pétales de roses. Je les trie, récupérant celles ayant réchappé au massacre sur mon tablier. Je ne peux m’empêcher de lancer un regard peu amène à l’empoté qui avait si rapidement détruit des heures de labeur. Mon courroux bien superficiel ignorant la femme trempée jusqu'à os. Heureusement que le soleil était au beau fixe et aurait tôt fait de sécher ces vêtements.

Dire que j’étais sur le point de partir en exploration. J’avais cru remarquer une étrange flaque sombre dans ce paysage coloré. J’avais du mal à croire qu’il s’agissait de fleur alors que le reste de la région était tellement coloré. Comment résister à l’appel ? Mais voilà, à la place j’étais là, en train de récupérer les gaffes d’un inconnu à peine bon à remplir un tonneau d’eau.
Ridicule !


Spoiler:
 


Dernière édition par Mélodie Douxvelours le Jeu 11 Aoû - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2656
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 11 Aoû - 0:24

Mayeul était persuadé que ce rustre au visage aussi flétri qu’un vielle pomme avait disposé son baquet exprès pour piéger les visiteurs distraits. Ca, ou peut-être que les pommes s’étaient jetés sur lui, il n’en était pas très sûr. Il les avait déjà renversé plus tôt en vérité, alors quand la scène recommença avec un homme et une femme un peu plus tard, il jugea que c’était la première solution plutôt que la deuxième. Le nouveau venu aida la jeune femme trempée à se relever avant de l’installer sur une souche d’arbre, alors que la plus jeune - Mélodie - s’efforçait de sauver les pommes chamboulées.

«Laissez-moi vous aider.» Intervint Mayeul avec un sourire, ses doigts effleurant ceux de la jeune femme tandis qu’il lui donnait un coup de main pour ramasser les fruits éparpillés partout tels des pétales de fleurs en plein vent.

Le paysan reprit la parole, et le Voltigeur lui jeta un regard curieux. Comprendre ce qui arrivait à ses pommes ? Oh, le pommier couché à terre. Ce n’était donc pas naturel ? Ayant terminé d’aider Mélodie à ramasser les précieux fruits, Mayeul s’approcha de l’autre femme qui semblait un peu perdu. S’accroupissant devant elle, il lui effleura la main de la sienne avant de lui dire gentiment. «Notre si adorable hôte nous propose une visite dans ses vergers, si cela vous intéresse.» Telle une fleur du matin aux pétales lourds de rosée, l’eau perlait encore sur les vêtements trempés de la jeune femme, et si elle restait là, malgré le temps doux, elle allait finir par attraper froid. Les vergers étaient une destination comme une autre après tout.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 11 Aoû - 0:57

D’accord. Je n’ai rien compris à ce qui vient de m’arriver. J’étais tranquillement en train de me pencher sur un baquet indiqué par Sayam, pour y pêcher une des pommes au beau rouge appétissant qu’il m’a décrites, lorsque – quelqu’un – m’a percutée, me projetant violemment dans le baquet et provoquant une inondation radicale de mes vêtements. Quittou ? Ça va ? Oui, ma dignité en a juste pris un sacré coup.

L’homme bourru me dépose sur un tronc comme si j’étais un sac de patates à transbahuter, et je reste coite un moment, me demandant si ses râleries sont dirigées contre moi. J’ai reconnu la voix de celui qui m’a percutée – Thomas, un autre Chevaucheur, mais pas de mon Vol. J’adresse un sourire un peu hésitant dans le vide, ne sachant pas où il se trouve – à ta droite, Quittou, m’informe Sayam tandis qu’il se pose à mes côtés et replie ses grandes ailes. « Je suis Louison Aubenacre, guérisseuse de bataille du corps des Chevaucheurs, dans l’escadron d’Ansemer – je suis venue avec la division de Port-Liberté, sur l’invitation du duc Denys. Je suis désolée, pour vos pommes : je réessaierai votre jeu tout à l’heure, c’est promis ! »

J’adresse un autre sourire à l’homme qui vient de m’effleurer la main, d’un geste typiquement cielsombrois qui me rappelle un peu les manières du duc Castiel. « Vous êtes ibéen, peut-être, messire ? Pourrez-vous m’escorter vers ces vergers que vous mentionnez ? J’ai hâte de les visiter, mais ma vue est bien pauvre et je vous saurais gré de guider mes pas. Je crains fort de finir par m’échouer sinon dans un buisson de roses pour en ressortir lardée d’épines… »

Spoiler:
 

_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 807
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Ven 12 Aoû - 17:21

    Voilà pourquoi il détestait la foule et la proximité... Il aurait volontiers étranglé ces imbéciles qui avaient pourri sa nuit... Il n'était déjà pas ravi d'être là, mais le manque de sommeil le mettait de mauvaise humeur alors qu'un migraine pointait le bout de son nez... Merveilleux. Et pour couronner le tout, il envoya valser une pauvre fille qui n'avait rien demandé à personne dans un stupide baquet d'eau où flottaient des pommes, se faisant ainsi invectiver par un inconnu alors qu'il entreprenait de la sortir de là. Il la connaissait. Une Chevaucheuse.

    « Désolé... »

    Il avait marmonné. Le type lui tapait sur les nerfs avec ses pommes. Il était tenté de lui répondre vertement qu'il n'avait qu'à pas mettre ses fruits dans l'eau, mais sur un étal, au lieux de laisser traîner ce piège ambulant (la preuve, c'était déjà arrivé), mais Thomas n'était pas un bavard de base. Même si là, il avait très envie de lui dire qu'il savait où il pouvait se les mettre ses pommes alors qu'il lui ordonnait d'aller rechercher de l'eau. Sans un mot, Thomas s'exécuta, de mauvaise grâce, afin de réparer ses dégâts. Et pendant ce temps, un homme faisait le joli cœur avec les deux femmes, dont une brune qui les fusillait du regard.

    Pourtant, son regard se porta vers les alentours. La nature aurait du être éclatante de santé... Et ce n'était pas le cas. Et cela semblait inquiéter l'agriculteur. Même s'il énervait Thomas, il était tenté de satisfaire sa curiosité... Même si les baies plus loin étaient alléchantes. Les autres étaient aussi curieux. Soit.

    « D'accord pour les pommes, mais je ne suis pas très joueur. »


Spoiler:
 

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 544
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 18 Aoû - 0:45


Quête 1.5

Valse florale aux accents aiguisés

Quitterie • Mayeul • Mélodie • Thomas • Marjolaine




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 2ème tour




L'homme grommelle toujours, mais il vous amène vers le verger. Vous pouvez voir que si certains arbres sont resplendissants, la plupart se meurent. Une jeune femme se trouve là, à observer tout ça. Elle voit son père, de fort mauvaise humeur, et l'embrasse sur la joue, le chargeant d'accueillir d'autres arrivants, s'il y en a. Il suffit de voir les mines renfrognées de l'un d'entre eux, et la chemise négligemment attachée de cet homme, parsemée de touches de couleur provenant visiblement des pommes -, pour savoir que les séparer n'est pas un mal. L'homme se dérobe sans plus protester - sans doute l'attitude des jeunes gens, polis malgré leurs erreurs, l'a adouci quelque peu.

« Je suis désolée pour mon père. Il est pas comme ça, normalement. Un peu bourru, mais pas désagréable. Je vous donnerai une nouvelle chemise d’un de mes frères – en attendant, vous pouvez essayer de la laisser tremper dans un baquet, je demanderai à ma mère de la laver. Si vous voulez.

Je sais pas trop ce que vous a dit mon père, mais c’est pas vraiment normal… Ce qui se passe, je veux dire. Vous savez, j’ai quitté Arc-en-Fleur parce que je pouvais rien y faire – un comble, pour une mage de la Floraison, d’être inutile dans le domaine où elle a vu le jour. Je sais que le sacrifice des vierges n'est qu'une légende, mais une chose est sûre, jamais les fleurs et arbres fruitiers d’Arc-en-Fleur n’ont péri. Jamais aucun plant ne s’est retrouvé sans pousser. Ou endommagé. Les mages de la Floraison n’ont pas leur place ici. Sauf pour diaprer la flore du domaine… C’est la fierté d’Arc-en-Fleur. Plus encore que tout le reste, je veux dire. Ce pommier là, c’est ma sœur qui l’a diapré, grâce à moi. Elle s’est cassé la jambe, y’a quelques jours. Pile quand une branche en est tombée, durant la nuit. Je m’inquiète…
»

Sans doute ne vous attendiez-vous pas à un tel récit. Vous n’êtes pas sûrs de tout comprendre, d’ailleurs. Une chose est sûre, de bien curieux évènements ont lieu. La fille de votre hôte a l’air perdue, regardant vers sa maison – surement la chambre de sa sœur, puis vers les arbres fruitiers, et enfin cet arbre si spécial, dont les couleurs semblent mouvantes. Là où tous ceux en bonne santé sont resplendissant à côté de ceux dont les fruits paraissent flétrir un peu plus chaque minute, ils paraissent banals à côté de ce plant aux teintes mouvantes, presque surnaturelles. Que se passe-t-il ici, et pourquoi cet air angoissé ?

« C’est pas tout ce qui est anormal, vous savez… La souche là-bas, c’était un arbre bien vivant, jusqu’à présent. Tout ce qu’il y avait de plus sain. Et il est tombé, le lendemain que ma sœur se soit cassé la jambe. On l’a amenée au guérisseur, pour revenir et voir l’arbre à terre… L’inquiétude gronde. »

Elle s’interrompt en voyant la Duchesse et sa garde arriver, et s’incline, se demandant ce dont elle est au courant, et ce qu’elle fait là. Marjolaine du Lierre-Réal a, en chemin pour suivre son époux au Verger des Lucioles, entendu les vociférations de l’homme qui habite dans cette demeure avec son épouse et ses filles, et qu’elle connaît pour s’y être rendue régulièrement au fil des années, lors du Festival de l’Oraison. Interpellée par la disparition de l’arbre dont elle ne voit que le tronc, elle s’est rapprochée de la mage, sans interrompre son récit.



Consignes


IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce second tour a lieu au matin du 14 août.
IRL : Ce second tour va durer jusqu'au mercredi 24/08, 15h.

• Marjolaine vous rejoint avec son escorte, elle a entendu les propos de la Mage.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce second tour, vous êtes donc dans le verger, à proximité de la maisonnette. Vous pouvez voir un magnifique arbre, aux rainures légèrement dorées, et ses fruits vous semblent d’un rouge tirant vers le violet, que vous n’avez jamais vu sur un pommier. Elles semblent alléchantes. Vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite en savoir plus sur les essences diaprées
  2. souhaite interroger les habitants du Verger de Pommiers
  3. souhaite voir si d’autres endroits sont touchés dans Arc-en-Fleur

Votre prochaine destination commune sera :

  1. l’intérieur de la maison, auprès de la blessée
  2. le haut d’un des arbres ou la souche, à proximité de la mage de la Floraison
  3. ces buissons de baies, alléchants.
  4. les stands regroupant divers habitants


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 300 à 350 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra adopter un compte de mots pair ou impair. Si vous avez fait un compte de mots impair au tour précédent, poursuivez à chaque message que vous posterez à ce tour. La Fatalité se réserve le droit de faire avancer votre groupe, si elle voit que vous êtes réactifs ou avancez vers des choses intéressantes… :haww: Peut-être en serez vous récompensés.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1434
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Ven 19 Aoû - 19:35

Un charmeur et un glaçon, un mélange détonant à côté d'une jeune femme ... aveugle? Je ne l'avais pas compris de primes abords, mais elle semblait effectivement l'être.

Le paysan nous amène à son verger. C'est sa fille qui l'accueille et s'occupe d'apaiser son esprit furibond.
Je me contente d'écouter sagement, ne comprenant pas tout aux explications de la demoiselle. Certains termes me paraissaient obscurs et je n'étais pas certaine de comprendre les tenants et aboutissants de la situation. Bien consciente que des détails m'échappaient, j'attendais qu'elle ait fini ces explications.
J'ouvrais la bouche pour une demande qui y resta à jamais coincée, bloquée par l'arrivée d'une noble et de son escorte. Mes traits se renfermaient et je restais en retrait, je n'aimais guère les gens de hautes naissances, il n'y avait qu'à voir tout le cirque qui accompagnait le moindre de leur geste ou de leur parole.

Bien entendu, ceux ayant trouvé refuge à la cour des Miracles échappaient à ce ressentiment, s'ils étaient là c'était qu'ils étaient un minimum débrouillard et qu'ils servaient à quelque chose. Mais, ce n'était pas le cas de tout le monde et il me fallait toujours un peu de temps pour me composer un masque qui ne laissait pas transparaitre mes pensées et en viennent à offusquer ces pauvres esprits imbus.
Pourtant, rien ne marchait, le masque se fissura en même temps que de l'écorce. Je lève les yeux au ciel et c'est une énorme branche qui se détache de l'un des pommiers pour aller s'écraser droit sur la nouvelle venue. Je reste stupidement à regarder la lourde masse de bois filer droit sur la tête de la duchesse. Il faut dire que je n'avais pas franchement envie d'y faire quoi que ce soit et puis n'étais-je pas qu'une simple gueuse curieuse de visiter une nouvelle contrée? Finalement, l'escorte n'était pas de trop.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2656
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Ven 19 Aoû - 23:29

La jeune femme qui les accueillit dans le verger semblait bien plus agréable que celui qu’elle présenta comme son père, et puisqu’elle lui proposait si gentiment de se débarrasser de sa chemise salie par sa précédente rencontre avec le baquet de pommes, Mayeul ne se laissa pas le dire deux fois. Il ota avec enthousiasme le vêtement - il faisait bien chaud en cet après midi d’été - et de toute façon, le Voltigeur n’avait jamais été du genre timide quand venait l’heure de se déshabiller.

La jeune mage semblait réellement inquiète, pour sa soeur, pour ses arbres, pour Arc-En-Fleurs qui semblait doucement dépérir. Mais l’arbre aux milles couleurs mouvantes, un magnifique pommier, happa l'attention du Voltigeur toute entière. Allongeant la main, il se saisit d’une des pommes, appétissante à souhait, et croqua dedans à pleine dents avant de se rapeller sa question pour la jeune femme. « Diapré ? Et vous pensez que ça a un rapport avec la jambe cassée de votre soeur?» Sottises, sans doute. Quoiqu’il ne savait pas exactement ce que cela signifiait, de diaprer un arbre.

Avisant la Chevaucheuse, le Voltigeur attrapa une autre pomme, qu’il lui présenta. «Tenez. Elles sont splendides, et délicieuses, vous devriez y goûter.» Avant qu’il ne puisse ajouter quoi que ce soit d’autre, une silhouette connu se rapprocha. Marjolaine. La femme de Denys, Duc de Lagrance, qui manqua se faire attaquer par un des pommiers. Vif comme l’éclair, Mayeul la tira à lui, lui évitant de se faire aplatir par la branche avant de la lâcher, levant les bras pour que ses intentions ne soient pas mal perçues des gardes de la dame. «Duchesse, c’est un plaisir de vous revoir. Une pomme ?» Oui, certes, ce n’était pas ses pommes. Mais au moins, Mélodie n'auraient pas à les ramasser avant qu'elle ne pourrissent, celles-là.
«Va falloir travailler vos réflexes, Chevaucheur.» Glissa-t-il avec amusement, ravi de démontrer la supériorité d'un Voltigeur sur un banal Chevaucheur de lézard géant.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Mar 23 Aoû - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 807
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Sam 20 Aoû - 20:04

    Le petit groupe rencontra une jeune femme, fille du sympathique agriculteur. Au moins, elle était plus avenante, ce qui adoucissait l'humeur du Chevaucheur... Qui leva les yeux au ciel quand l'autre homme se débarrassa de sa chemise, exposant son torse nu à la vue des dames. Enfin, pas Quitterie, évidemment. Cet homme était typiquement le genre qui insupportait Thomas. Il se concentra sur les explications de la jeune femme. Donc, la nature mourrait, ce qui n'était pas normal dans cette contrée. En résumé. Thomas se demandait ce qu'il allait bien pouvoir y faire. Ce n'était pas vraiment dans ses compétences.

    « Se pourrait-il s'agisse d'un parasite ? Une maladie ? »

    Quelque chose qui ne soit pas encore connu peut-être, si bien que pour le moment, aucune solution n'avait été trouvée. Il fallait d'abord trouver une explication rationnelle, avant d'envisager une malédiction ou une punition divine. L'Ordalie de Diamant avait été un excellent exemple. L'autre homme avait posé une questions sur les essences diaprées, évitant ainsi à Thomas de le faire alors que la réponse l'intéressait fortement. Comme le rapport entre la branche et la jambe cassées.

    Mais l'arrivée de la duchesse les interrompit tous et Thomas se fendit du salut réglementaire. Et il s'en fallut de peu qu'un drame n'arrive alors que Mayeul sauvait la duchesse d'une branche traîtresse, se fendant d'un commentaire à l'égard de son homologue Fae, qui avait esquissé un geste vers Marjolaine.

    « Je m'en serais voulu de vous priver de votre petit moment de gloire et vous empêcher ensuite de vous en rengorger, Voltigeur. Et vous étiez plus proche.»

    Thomas cessa de le regarder pour aviser la souche, approchant de la mage de la floraison pour apprécier l'écorce du bout des doigts. Il était plus habitué à la flore de la forêt, mais avait tout de même quelques menues connaissances de la nature.


Spoiler:
 

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 23 Aoû - 13:56

La journée est plus agréable que je ne l’aurais pensé. Le soleil est doux dans les vergers de Lagrance, et mon seul regret est de ne pas pouvoir contempler le spectacle merveilleux des pétales multicolores. A l’Académie, une consœur lagrane nous parlait des palettes vives et subtiles d’Arc-en-Fleur, et je m’étais promis d’y aller, un jour, pour en graver chaque détail dans ma mémoire. Trop tard, hélas : je ne perçois plus que vaguement les formes et les mouvements, et le camaïeu de pétales se mêle en taches de couleur indistinctes les unes des autres. Je profite, tout de même, et en plissant les yeux je parviens à distinguer quelques détails, en me concentrant fortement sur ce que je tiens devant mon visage. Pour le moment, je me contente de déguster la pomme offerte par le Voltigeur d’Ibélène, sagement assise sur ma branche, captant dans l’esprit de Sayam ce que ses yeux de cigogne observent alentour. Je sais que Serment est à proximité, et je suis bien.

Ma curiosité s’éveille toutefois lorsqu’il est question des essences diaprées. Moi, petite mage guérisseuse, je ne connais pas grand-chose à la floraison, mais cette manière d’éveiller mille couleurs au cœur des fleurs me fascine. Attentive, je me rapproche au jugé du Voltigeur pour écouter les explications qui lui sont données. « Y a-t-il des mages de la floraison susceptibles de me renseigner sur les essences diaprées ? Vous pouvez m’orienter vers quelqu’un ? Je suis mage de l’Hiver, je n’y connais pas grand-chose et je suis curieuse, je l’avoue… »

Tout ça, d’un petit filet de voix mal assuré. Je ne suis pas forcément très à l’aise en société depuis que ma cécité a été démasquée.

Spoiler:
 

_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 23 Aoû - 15:13

Cela aurait pu être un festival normal, comme tant d'années auparavant. Seulement il semblerait que ces derniers temps les Dieux aient décidé de se moquer de nous. En fait on pourrait presque parler d'acharnement. Après Alfaë voilà qu'ils s'en prennent à Lagrance.

Alors que je m'apprêtais à rejoindre Denys au Verger des Luciolles après avoir compris qu'il y avait un problème, j'entends un homme élever la voix. Je connais assez bien cette famille. Il faut bien avouer que je viens tout les ans et pas seulement depuis que je suis duchesse. Je venais aussi avant, mais bien sûr j'étais moins remarquée. En même temps personne ne peut louper mon escorte. Prenant la décision de comprendre pourquoi tant de bruit en provenance du verger je me dirige donc vers ce dernier. Très rapidement je vois qu'un tronc là où se tenait un arbre magnifique. Je m'approche en silence écoutant avec attention les paroles de la jeune femme en pleine discussion avec plusieurs personnes. Elle s'incline en me voyant, mais avant même que je puisse faire la moindre réflexion voilà qu'un craquement se fait entendre et un homme me tire vers lui, me faisant évité une branche. C'est qu'en il me lâche que je reconnais le Voltigeur. Malgré son geste pour rassurer mes gardes je leur fait aussi un signe de la main pour qu'ils se calment.
« Merci, Voltigeur. » Je lui fait un signe de tête pour appuyer mes remerciements, ne faisant aucune remarque sur le début de chamaillerie entre lui et un des Chevaucheurs de Lagrance. Mon regard se porte à nouveau sur le verger. Sans avoir besoin d'être une spécialiste en flore ou en magie, on sent bien que quelque chose ne tourne pas rond ici. Un mauvais pressentiment, une sensation de malaise.

Faisant quelques pas dans le verger, je fini par me retourner vers la jeune mage.
« Je rejoins notre jeune mage de l'Hiver. J'aimerais en savoir d'avantage. J'ai besoin de comprendre ce qu'il se passe ici. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar

Messages : 544
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 25 Aoû - 1:29


Quête 1.5

Valse florale aux accents aiguisés

Quitterie • Mayeul • Mélodie • Thomas • Marjolaine




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 3ème tour




La branche craque, et votre interlocutrice sursaute, apeurée comme jamais, soudainement livide. Elle prête à peine attention à l’homme qui fait le joli cœur, oubli sa question, un bref instant. Elle semble à deux doigts de s’évanouir, et ne reprend ses esprits, quelque peu du moins, qu’en constatant que c’est un arbre parfaitement normal, qui a perdu cette branche – elle est inquiète, mais elle ne craint pas pour la vie de sa sœur. Pas encore.

« Je… Je ne sais pas. Ça n’a pas l’air d’être un parasite. C’est totalement… surnaturel. Personne dans ma famille n’a jamais vu, jamais entendu parler d’un tel phénomène, en des centaines d’années… »

Elle s’arrête un instant, comme perdue dans ses pensées. Elle fixe la jeune femme aveugle, se demandant si elle ressent son regard posé sur elle. Elle n’en a aucune idée, après tout. Elle se remet à parler, pourtant, répondant à son interrogation.

« Je peux vous le dire, demoiselle. Cela dépendait d’une magie interdite, que nous avons pu, par les accointances avec la magie de la floraison, apprendre. Pour faire d’un plant, quel qu’il soit, un plan diapré, il faut que le mage mêle à ce dernier une goutte du sang d’une personne qui décide de se lier à lui, avant de favoriser sa floraison. Ce qui arrivera à l’un arrivera à l’autre – d’où le besoin de savoir avec certitude que l’on pourra veiller sur lui, et le protéger toujours… Et la magie le préserve de toute dégradation naturelle. Normalement. Tout comme les plants d’Arc-en-Fleur le sont, depuis des siècles maintenant… »

Elle semble perdue, dans ses pensées, dans une torpeur, dans un mutisme certains. Son auditoire reste concentré sur elle, avant de comprendre qu’ils n’en tireront plus rien. Quitterie, guidée par Mayeul, s’était assise sur un branche, dont l’écorce particulièrement sèche était friable. Thomas peut constater le même phénomène sur la souche. La duchesse observe les alentours, tout comme la jeune femme de petite naissance, qui a aidé à s’occuper des pommes. Elle a vu, la blessée, et n’a accordé que peu d’importance aux fables contées sur la source de sa blessure.

Mais qu’en pensent-ils, tous, maintenant ? Tenteront-ils, peut-être, de vérifier la véracité des dires de leur interlocutrice ? Ou préféreraient-ils s’éloigner, chercher d’autres indices, dans la ville ? Ils se lèvent, hésitant, quand leur interlocutrice les arrête par une brève phrase – « je ne sais ce qu’il se passe, mais ma magie de floraison ne peut rien contre cette chose à l’œuvre. Elle n’a jamais été désirée ici, mais elle est plus inutile que jamais. Si j’essaye d’améliorer l’état des pommiers, ils reviennent bien vite dans celui désastreux que j’essaye de contrer… Jamais ils n’ont jamais été atteints comme cela. »

Qu’en est-il, de ces curieux symptômes, qui tombent sur Arc-en-Fleur ? Peut-être pourriez-vous être davantage renseignés, par la blessée, ou d’autres habitants…



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce deuxième tour a lieu en milieu de matinée du 14 août.
IRL : Ce troisième tour va durer jusqu'au mercredi 31/08, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce troisième tour, vous êtes à proximité de la souche, dans le verger, à proximité de la maisonnette. Les arbres vous semblent bien moins appétissants que quelques instants auparavant -  est-ce votre esprit qui vous joue des tours, ou la réalité ? À portée de vue, des buissons de baies et, sur un sentier qui s’éloigne davantage, divers étals installés là. La porte de la maison, ouverte, vous convie aussi. Vous devez décider si votre personnage :


  1. veut éclaircir cette histoire de blessure due aux plantes diaprées
  2. veut poursuivre plus loin dans Arc-en-Fleur, pour découvrir le domaine
  3. veut poursuivre plus loin dans Arc-en-Fleur, pour percer ce mystère

Votre prochaine destination commune sera :


  1. l’intérieur de la maison, auprès de la blessée
  2. ces buissons de baies
  3. les stands regroupant divers habitants
  4. une maison, plus éloignée, à l’écart



• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 350 à 400 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra compter deux phrases en alexandrin – qui devront rimer entre elles.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red: (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus. :sisi: )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2656
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Sam 27 Aoû - 14:27

Leur hôtesse semblait apeurée, et vraiment désemparée. Cela, si ce n’est l’état du verger qui semblait s’aggraver davantage, aurait sans doute poussé n’importe qui à s’interroger. La mage de la floraison répondit à leurs diverses questions, leur exposant cette histoire de pommier drapé. Mayeul ne dit rien, gardant pour lui ses réflexions mais... Quelle stupidité ! Pourquoi s’exposer à un tel danger ? La Magie, quoi qu’en dise les mages, n’était absolument pas fiable, et chacun pouvait le constater jour après jour ! N’avaient-ils pas encore compris ? Après le couronnement de Chimène, après les Anges de pierre, personne ne s’était dit que la Guilde perdait toute influence sur les siens, les rendant encore plus dangereux ? Les vergers, secs et flétris, semblaient subir les conséquences de cette magie sans contrôle. Ainsi que ses habitants.
«N’est-il pas possible qu’en guérissant votre soeur, l’état de son pommier s’arrange ? Tous les arbres du domaine ne sont pas diapré, n’est-ce pas ?» Questionna le Voltigeur.

La légende voulait que le sang des Vierges garantisse la bonne santé de l’endroit, mais si les Mages du Sang étaient impliqués, c’était peut-être une conséquence logique que tout le verger soit touché, et pas seulement le pommier drapé ? Mais ce n’était qu’une légende, n’est-ce pas ?

«Gente dame, belle fleur, prenez donc ma main
Laissez moi vous guider, sans chuter en chemin»


Déclama Mayeul à la Chevaucheuse en souriant . Que le Chevaucheur pas assez rapide s’occupe de la Duchesse, c’était son travail après tout ! Lui jouait les charmeurs, et cela ne le dérangeait en rien. De toute façon, il ne voyait pas très bien quoi faire. «Peut-être pourrions nous interroger votre soeur ?» Demanda Mayeul à la mage, avant de se tourner vers Mélodie. «Cela fait longtemps que vous travaillez sur le verger? Vous aussi, vous avez l’impression que tout semble de dégrader de minute en minutes ?» Demanda-t-il un ton plus bas, pour ne pas capter l’attention de la mage de la floraison. La pomme dans laquelle il avait croqué avait semblé bien plus appétissante que celle qu’il venait juste de cueillir, et cela n’avait aucun sens. Un pommier ne peut se dégrader aussi vite, n’est-ce pas ? A moins que la soeur de la blessée soit en danger ?

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1434
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 28 Aoû - 23:35

Je plisse les yeux, incertaine d’aimer ce que j’étais en train d’entendre. La magie, encore et toujours. C’était un joyeux fléau incontrôlable dans les mains de gamins prêts à tout faire exploser simplement pour voir ce que cela pourrait donner. C’était vraiment l’impression que j’avais. Qu’il s’agissait d’une bombe à retardement, faisant bien souvent plus de mal que de bien. Il n’y avait qu’à voir cette mésaventure avec les anges pleureurs. Le souvenir de cette nuit chaotique m’arrache un frisson. Je n’avais toujours pas avalé l’événement et il me restait douloureusement coincé dans la gorge.  J’observe le paysage, les couleurs mouvantes de l’arbre. Des couleurs qui se ternissent ? Je cligne des yeux, une fois, deux fois. Je n’étais pas certaine, je me mords la lèvre inférieure, captant les conversations tout en gardant l’étrange phénomène à porté de vue. Qu’est ce que c’était encore que cette histoire ? La jeune femme était-elle donc mourante ? Ou était-ce l’arbre qui l’était ? Condamnant la sœur à une sombre destiné ?
Une vie liée à un arbre par vanité.
Il avait crée une triste réalité.


Bien décidé à explorer les environs pour tenter de tirer tout cela au clair, j’en oublie presque la présence des autres. Présence qui m’ait bien vite rappelé quand le cielsombrois m’interpelle. Mon élan coupé, je quitte l’arbre des yeux pour le reporter dans celui plus facétieux de l’homme. Un sourire suffisant étire mes lèvres, laissons le donc croire ce que bon lui semblait. J’étais là depuis plus longtemps que lui déjà.

-Ce n’est pas une impression, mais je n’aurais pas cru que cela vous aurez interpellé. Occupez que vous étiez avec les attributs forts intéressants de ces dames et bombant du torse pour défier votre ami.

Ma voix se fait douce et taquine, lui signifiant que je ne faisais que jouer gentiment. Je me rappelle ensuite des sombres teintes ayant ternie les couleurs chaleureuses qui habillaient cet endroit. Une noirceur qui dénotait et qui se collait parfaitement à l’obscure situation de ce verger. Peut-être y avait-il un rapport ?

-J’aimerais aller vérifier quelque chose. Il y avait une zone suspecte plus loin à un moment. Une tâche noire. S’il faut ce n’est rien, mais…ça m’intrigue…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 807
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 31 Aoû - 12:10

Thomas ignorait tout des plans diaprés. Il apprenait l'existence de cette magie en même temps que les autres sans doute. Et il comprenait mieux l'état d'agitation de la mage... Sa sœur était liée à un arbre qui était en train de mourir... Le Chevaucheur se gardait bien de tout jugement au sujet de cette magie. Mais si jamais l'origine de cette épidémie n'était pas découverte... Il y aurait des victimes humaines. Thomas jeta un bref regard au Voltigeur quand il interrogea de nouveau la jeune femme. Il était en effet intéressant de savoir si les arbres malades étaient diaprés ou bien si ce n'était qu'une coïncidence et que cet étrange phénomène touchait n'importe quel plan, sans aucune distinction. Même si, avouons le, il serait plus facile de découvrir le problème si tout était lié à la magie diaprée. Mais ce serait sans doute trop beau pour être vrai. Mais son sérieux ne dura guère longtemps alors qu'il faisait de nouveau le joli cœur avec Quitterie.

Pourtant, la répartie de la brune quand il interpella arracha une ombre de sourire au Chevaucheur. Et bien, elle ne semblait pas vraiment éblouie par le petit numéro de charme du Voltigeur. C'était rassurant.

« Vous parlez peu, mais à bon escient. »

Et certains devraient en prendre de la graine, hum. Il aurait été plus sage que la duchesse soit escortée loin du danger représenté par des branches agressives, mais elle semblait réellement curieuse d'en apprendre davantage. Le Chevaucheur se rapprocha tranquillement de la Duchesse, aux aguets. L'attention du Voltigeur était tournée ailleurs.

« Sans doute une autre zone touchée par cet étrange phénomène. »

Il hocha la tête.

« Je suis moi aussi curieux d'observer ce phénomène ailleurs. Mais la blessée peut nous fournir quelques réponses précieuses. »

On regard se perdit dans le vague, songeur. Venu aux festivités il ne peut que voir, la joie se muer peu à peu, en désespoir.

Spoiler:
 

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears


Dernière édition par Thomas Sombrepas le Mer 31 Aoû - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 31 Aoû - 14:20

Je me fige en écoutant les paroles de la jeune femme. Je me doute bien que cela n'a jamais eu lieu auparavant. Du moins pas depuis de nombreuses années. Ce qui ne fait que m'inquiéter encore d'avantage. Surtout après avoir vécu les événements du couronnement de notre impératrice. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme l'impression qu'il y a un lien avec ce qu'il se passe ici. C'est comme si certains voulaient nous voir souffrir. Comme si quelqu'un quelque part avait décidé de s'en prendre à Faërie pour une raison obscure. Toujours est-il que nous céderons pas à la peur. Du moins je ferais ce qui est en mon pouvoir pour rassurer le peuple de Lagrance. Peut importe qui veut nous voir terrorisé. Jamais Lagrance ne leur fera ce plaisir. Mais en attendant il nous faut découvrir ce qu'il se trame exactement par ici. Je ne suis pourtant pas la première à réagir. Le Voltigeur prend la parole avant moi.

Cela s’enchaîne. Chacun y-vas de son commentaire sur la situation ou pose des questions. Moi, je reste un instant encore silencieuse. D'un côté c'est rassurant de voir ces personnes qui cherchent à découvrir ce qu'il se passe. J'esquisse tout de même un sourire lorsqu'une jeune femme que je ne connais pas envoie gentiment le Voltigeur sur les roses. Seulement la situation est bien trop sérieuse pour trop sourire. Surtout en voyant le verger se dégrader encore et encore.
« Voir votre sœur serait en effet un bon point de départ. Même si nous pourrions aussi progresser dans le verger. » Oh je vois bien dans le regard de mes gardes qu'ils n'aiment pas ça. S'ils pouvaient m'emmener loin d'ici ils n'hésiteraient pas un instant. « Quoi qu'il advienne sachez que ni le Duc ni moi ne quitteront Arc-en-Fleur avant d'avoir découvert ce qu'il se passe ici. » Je ne suis pas vraiment rassurée, mais je tente de ne pas le montrer. De toute façon je ne vois pas ce qu'il pourrait m'arriver aussi bien entourée de mes gardes et surtout du Chevaucheur qui s'approche de moi et à qui j'adresse un signe de tête pour le remercier de sa présence. En espérant ne pas avoir besoin de ses talents.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar

Messages : 544
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 31 Aoû - 23:27


Quête 1.5

Valse florale aux accents aiguisés

Quitterie • Mayeul • Mélodie • Thomas • Marjolaine




Quête animée par Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 4ème tour





La mage semble rassurée par votre présence – et par la légèreté de Mayeul, agissant toujours en bon séducteur. Lorsque ce dernier l’interroge au sujet d’une possible guérison de sa sœur, qui permettrait de restaurer toute la splendeur du pommier diapré, la mage semble hésitante ; elle se pince la lèvre, avant de souffler ces mots :

Je… ce pommier et ma sœur sont si étroitement liés que l’état de l’un influence inévitablement l’état de l’autre, vous comprenez ? La guérison de ma sœur sera sans doute à même de redorer l’essence du pommier, mais la magie à l’œuvre derrière de tels liens est si mystérieuse que j’ignore comme faire. Ma sœur pourra sans doute, si son état lui permet, vous en apprendre plus que moi, conclut-elle, la mine grave.

La mage saisit les paroles de Mélodie qui, soucieuse, évoque cette intrigante tache sombre aperçue tantôt. Elle lance un regard interrogateur à Marjolaine, la duchesse, qui serait la plus à même d’avoir des informations à ce sujet ; mais il semble que personne encore à Arc-en-Fleur n’ait véritablement élucidé le mystère du champ noir, découvert au petit matin.

Une tache noire, dites-vous ? glisse-t-elle. Vous parlez sans doute du champ de bluets qui a brûlé vif pendant la nuit. Epargnez-vous la peine d’y jeter un coup d’œil : il ne reste que des cendres, lâche-t-elle avec un soupçon d’amertume dans la voix. Ma sœur était folle de rage en l’apprenant. Je… je ne comprends pas ce qui se passe à Arc-en-Fleur.

Ces derniers mots sont comme un gémissement impuissant. Les paroles de la duchesse semblent toutefois apaiser la mage, qui conclut sur ces mots :

Je vais vous accompagner au chevet de ma sœur.

Vous lui emboîtez le pas dans la petite maison près du verger. L’intérieur est très simple, presque dégarni, et seules quelques tapisseries filées à la main semblent dépeindre le légendaire rituel des vierges d’Arc-en-Fleur. Lorsque vous parvenez au chevet de la blessée, cette dernière entrouvre les yeux et sursaute devant tant de visages inconnus. Elle lâche entre ses dents, la voix faible mais bravache :

Vous êtes avec eux ? Vous venez achever votre travail ?



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce quatrième tour a lieu en milieu de matinée du 14 août.
IRL : Ce quatrième tour va durer jusqu'au mercredi 7/09, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce quatrième tour, vous êtes au chevet de la sœur blessée, dans une petite chambre. Dans le couloir, des tapisseries évoque la légende des vierges d'Arc-en-Fleur et, sur votre droite, une porte mène à un petit cabinet où s'entasse des livres. La porte de la maison demeure ouverte. Vous devez décider si votre personnage :


  1. souhaite interroger la blessée
  2. souhaite observer les tapisseries
  3. souhaite poursuivre plus loin dans Arc-en-Fleur, pour découvrir le domaine

Votre prochaine destination commune sera :


  1. la chambre voisine, où s'entasse de nombreux livres
  2. les stands regroupant divers habitants
  3. une maison, plus éloignée, à l’écart


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 350 à 400 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra compter deux à trois phrases sur le fruit/dessert préféré de votre personnage. Mettez-nous l’eau à la bouche. :P

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red: (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus. :sisi: )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2656
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Sam 3 Sep - 17:46

Mayeul hocha la tête à la réponse de la Mage. Guérir l’un guérirait l’autre... Mais si tout arc-En-Fleur était touché, cela voulait dire qu’il il y avait beaucoup de vies en danger, plus qu’un stupide domaine fleuri - bien que le Duc de Lagrance ne serait sans doute pas ravi de ce qualificatif. Est-ce qu’il y avait beaucoup d’arbres drapés, ici ?
La réflexion de Mélodie le sortit de ses pensées, et il lui adressa un sourire radieux, le même qu’il arborait lorsqu’il entrait dans cette petite boulangerie de Lorgol, celle qui proposait des petits gâteaux au miel parmi les meilleurs qu’il eût jamais mangé. « Je suis capable de faire plusieurs choses à la fois, savez-vous ? Sans doute est-ce plus ce que dont mon ami le Chevaucheur pourrait se vanter.» Plaisanta-t-il en défiant Thomas du regard, amusé.

«Douce Louison, vous êtes guérisseuse, peut-être pourriez-vous faire quelque chose pour cette demoiselle blessée ?» Demanda-t-il à la jeune femme malvoyante, tout en l’aider à se lever maintenant que la mage de la floraison avait offert de les guider. «Si cela vous convient, Duchesse.» Ajouta-t-il en s’inclinant devant Marjolaine, en une révérence impeccable qui trahissait ses origines nobles, même si lui les oubliait aisément. Offrant sa main à la Chevaucheuse, il emboîta le pas à leur hôte, qui les guida jusqu’à la chambre de la blessée, qui les accueillit avec une méfiance exacerbée. Tiens donc, elle avait vu quelque chose ?
« Nous ne venons rien achever du tout, nous sommes là pour vous aider, si c’est possible. Et si vous pouvez nous raconter ce que vous avez vu, cela nous aiderait grandement.» expliqua-t-il, avant de laisser les Chevaucheurs prendre le devant de la scène. C’était leur domaine, après tout. Eux, les courageux Faës Chevaucheurs de lézards géants. Il souhaitait tout de même interroger la blessée, avant de, pourquoi pas, poursuivre vers la maison plus éloignée qu’il avait repéré, plus loin dans arc-En-Fleur. Quoique s’il pouvait s’arrêter pour chiper une friandise dégoulinante de miel, sortant à peine du four, qui collait au doigt et évoquait, rien qu’à l’odeur, les trésors sucrés qu’elle contenait et qui faisaient frémir les papilles avant même la première bouchée, il n’aurait pas dit non.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 807
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 6 Sep - 12:17

[list]Il n'y avait plus rien à tirer de la jeune femme ? Il valait mieux explorer une autre piste, à savoir, la blessée. Et si Mélodie et Thomas avaient été tentés d'aller jeter un œil à cette étrange tâche noire, la fille de l'agriculteur leur évita cette peine. Un champ qui avait brûlé sans explications tout simplement. Il ne comprenait pas grand chose à cette magie diaprée. Il était mage de l’Été. C'était Cassiopée la mage du printemps. Il faudrait qu'il lui en touche un mot. Il pensait un peu trop souvent à la jeune mage. Elle le tenait par le cœur, mais aussi par l'estomac. C'était elle qui avait rendu le Chevaucheur gourmand en lui faisant découvrir tout un tas de délicieux desserts, notamment les tartes aux myrtilles, son préféré. Surtout quand il allait cueillir les baies violacées et juteuses avec Cassie, en volant quelques uns au passage, avant de devoir attendre sagement qu'elle prépare la tarte afin qu'il engloutisse presque tout.

Sortant de sa rêverie sucrée à la réponse de Mayeul à Mélodie, il se contenta d'un regard blasé. Le Voltigeur semblait avoir trouvé une cible distrayante en sa personne en l'asticotant dés qu'il le pouvait. Ils se mirent en route vers la blessée, Mayeul escortant Quitterie, tandis que Thomas restait aux côtés de la Duchesse. Il posa son regard sur la blessée, perplexe à ses paroles. Mayeul tenta de la rassurer. Et Thomas prit le relais.

« Je m'appelle Thomas et je suis Chevaucheur dans le Vol de Lagrance. J'ignore qui vous effraie à ce point et menace votre vie, mais aucun mal ne vous sera fait. Nous cherchons à comprendre ce qui arrive à Arc-en-Fleurs, afin d'y remédier si nous le pouvons. Et nous avons besoin de votre aide. »

Il avait parlé avec calme, gommant un instant l'image distante qu'il pouvait renvoyer alors qu'il semblait vraiment vouloir aider ces gens. Il était Chevaucheur. Faërie était sa priorité. Cela ne pouvait qu'encourager la jeune femme à avoir confiance non ?

« Vous êtes en présence de deux Chevaucheurs et la duchesse de Lierre-Réal, autant dire que vous êtes en sécurité. De qui parliez-vous ?»

Il esquissa un très mince sourire, encourageant. Son regard se porta sur une maison isolée, plus loin, qui attisait sa curiosité.

Spoiler:
 

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 6 Sep - 22:38

La proposition de Mayeul me fait sourire un peu. Mais plus par nervosité qu'autre chose. Je doute que cela soit vraiment efficace, mais soit. « Je ne vois pas pourquoi je m'y opposerais. Mais il me semble que la décision finale revient à notre chère Chevaucheuse. » Je ne suis pas du genre à imposer les choses. Du moins, je n'en ai pas besoin pour le moment, on verra bien si je dois user de mon titre d'ici les prochaines heures. Un peu comme, lorsque enfant je pensais à user de mon statut d'héritière pour grappiller un de ces délicieux gâteaux à la violette que faisait le cuisinier. Je me fais d'ailleurs la réflexion silencieuse qu'il faudra que je demande à cet homme aujourd'hui d'un certain âge qu'il transmette sa délicieuse recette à notre cuisinier à Edenia. Je pense que je pourrais me damner pour un de ces succulent dessert au goût si particulier de fleur fruitée.

Nous nous dirigeons finalement vers la demeure, guidés par la mage de la floraison. Seulement la blessée n'a pas réellement la réaction à laquelle je m'attendais. Avec eux ? Comment cela ? Le Chevaucheur me devance et lui explique que nous ne sommes pas là pour nous en prendre à elle. « Il dit vrai ma chère. Vous me connaissez. Je ne vous ferez pas le moindre mal. Nous sommes là pour comprendre ce qu'il ce passe et le Duc et moi comptons bien faire payer les responsables. »
Je pense pouvoir parler pour mon époux sans trop m'avancer. Je fais un pas vers la jeune femme et me mets à sa hauteur, me penchant vers elle. « Mais pour cela vous devez tout nous dire. Je vous en pris. Ensuite nous irons sans doute voir plus loin et on vous laissera vous reposer»

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1434
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 7 Sep - 13:43

La maison était bien entretenue, c’était propre, les murs étaient décorés, des fleurs exhibaient leurs couleurs dans des vases. Nos pas grinçaient sur les lattes de bois qui  n’étaient pas de toute première jeunesse. Les deux hommes se dirigent, torses bombées, vers la demoiselle en détresse pour l’interroger accompagnés du paysan. Ils interrogeront surement la belle.
Je me laisse fureter à loisir pendant ce temps.
Leurs attitudes étaient très amusantes et j’avais, de ce fait, du mal à les prendre avec sérieux. Ils me faisaient penser à ces gamins, se chamaillant à cause d’une pâtisserie. Comme celle fourrée à la confiture que faisait la vieille de la cour des Miracles. Elle était toujours là, le même jour à la même heure. Et tout le monde se bousculait pour avoir l’un de ces petits gâteaux dont elle avait le secret.

Avec dextérité, mes doigts caressent les tiroirs, se faufilent, touchent, analysent. Rien d’intéressant cependant, je m’arrête devant l’étrange tapisserie qui décore l’un des murs. Loin des paysages chaleureux de l’extérieur, elle mettait en scène les racontars morbides des jaloux concernant la prospérité d’Arc en fleur. Le meurtre, le massacre,  le sacrifice de vierges. Appelez ça comme vous le voudrez, cela n’en restait pas moins morbide et de mauvais goût. Mes joues se gonflent d’un air qui s’échappe en un sifflement agacé, de même qu’une flopée de mots.

-Faudra un jour m’expliquer, pourquoi c’est toujours une vierge qu’on sacrifie. Les mecs ne le sont jamais peut-être ? Pourquoi pas eux alors? Tsss

Mon regard s’égare sur les deux chevaliers. Ouais... je suis certaine qu’ils auraient fait de superbe sacrifice, en plus il y avait plus de masse. Y’avait plus à grailler, alors pourquoi UNE vierge ?
Ma main se pose sur la tapisserie, goûte les aspérités des fils entremêlées. Je regarde, dégoutée, la représentation de la jeune victime, je tire sur un fils sans même y penser. Un bruit de déchirement claque dans les couloirs, je fixe, les yeux ronds, la plaie qui s’était ouverte sous mes ongles. Mayeul et son ami étaient déjà en train d’interroger la blessée. Regardant à droite et à gauche, comme une enfant coupable, je les rejoins donc discrètement tant que personne n’est dans les parages pour voir mon forfait.


[397 mots

Mélodie s'intéresse à la tapisserie, se fait la remarque à voix haute que se sont toujours les femmes qui se doivent d'être verges et sacrifiées. Elle observe avec attention et fait un troue dans la dit tapisserie.
°Elle observe la tapisserie
°Elle aimerait bien fouiner dans la chambre à côté]


Dernière édition par Mélodie Douxvelours le Dim 11 Sep - 15:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 544
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 7 Sep - 23:45


Quête 1.5

Valse florale aux accents aiguisés

Quitterie • Mayeul • Mélodie • Thomas • Marjolaine




Quête animée par Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 5ème tour




Les paroles douces des intrus apaisent quelque peu la demoiselle blessée, sur le qui-vive malgré tout. Elle avale difficilement sa salive, hésitant à leur parler, mais la présence de la duchesse et les mots réconfortants qu’elle emploie achève de la faire se sentir un peu plus en sécurité, très peu. Elle a confiance en elle, pour traquer les coupables, et la protéger. Va-t-elle disposer de gardes, pour sa protection ? Elle n’ose demander, elle n’ose guère regarder sa duchesse dans les yeux alors qu’elle est si vulnérable, même.

« Altesse… je… Des mages, qui veulent du mal à Arc-en-Fleur… Des menaces ont été reçues. Ils disent que… le sang souille le domaine. Ils n’ont aucune limite… Le saule pleureur, votre Grâce… Tout le monde craint pour lui… »

Le Saule pleureur… Première création diaprée d’Arc-en-Fleur, œuvre d’un mage décédé depuis de longues années. Le sang qui circulait dans les veines appartenait à un homme qui rivalisait presque en  âge avec la duchesse de Bellifère, et qui avait vu les saisons se succéder à Arc-en-Fleur… sublimer, chacune à leur manière, les fleurs du domaine.

Pendant que chacun l’écoutait, nul ne faisait attention à Mélodie, qui avait un peu brusquement tiré sur le fil d’une tapisserie contant l’histoire du rituel des vierges, privant ainsi une des jeunes femmes de sa main, endommageant le tableau. L’état de fatigue intense de la blessée est bien plus préoccupant, et c’est d’un air quelque peu mécontent que sa sœur vous demande de quitter les lieux, ne se montrant réellement affable qu’avec la duchesse, à qui elle offrit même de venir prendre le thé, une fois que tout serait rétabli.

Tous s’avancent, donc, contraints de partir. Il ne faudrait pas épuiser davantage la jeune femme qui les a tout de même reçus – surtout qu’elle semble dans un état plus que vulnérable. Un champ de tournesol précède la maison voisine qui a attiré votre attention, et ce que vous y voyez vous interpelle. Un homme se trouve en son centre, adoptant une curieuse position : sur une jambe, ne cessant d’en changer, les bras en l’air. Que fait-il ? Vous tournez la tête une seconde, et vous le retrouvez lamentablement échoué au sol, après avoir tenté de tenir sur ses deux mains. Est-il seulement sain d’esprit ? Son regard se perd, se posant difficilement sur ce qu’il voit : un moulin, notamment, à plusieurs pas de lui.



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce cinquième tour a lieu en fin de matinée du 14 août.
IRL : Ce cinquième tour va durer jusqu'au mercredi 14/09, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce cinquième tour, vous êtes dans un champ, d’où vous observez la maison qui vous semble de plus en plus banale, et un homme dont l’équilibre douteux – physique et mental – pourrait presque vous faire fuir. Votre personnage


  1. souhaite découvrir ce qui pousse l’individu à agir ainsi
  2. souhaite s’éloigner, pour trouver quelque chose de plus probant qu’un individu étrange
  3. souhaite découvrir davantage le domaine


Votre prochaine destination commune sera :

  1. auprès du jeune homme
  2. la maison
  3. un moulin qui apparaît plus loin


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 500 mots au maximum. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Dans votre RP, un paragraphe devra être consacré au sentiment prédominent que ressent votre personnage – si c’est la peur, vous devez l’exprimer, par exemple en disant qu’un frisson lui glace l’échine.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la.  (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2656
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 11 Sep - 15:03

Le saule pleureur menacé ? Le symbole d’Arc-En-Fleur, l’immense arbre aux couleurs si chatoyantes ? Et le sang qui souillait le domaine ? A cause de la magie des plantes drapées, ou autre chose ? La légende des Vierges Lagranes ? C’était une vieille légende, et si ça avait sûrement eu une part de vérité un jour, le Voltigeur doutait fortement que Denys du Lierre-Réal autorise encore de tels sacrifices barbares. Ceci dit, cela ferait sans doute un bon sujet de conversation pour la prochaine fois qu’il croiserait le Duc de Lagrance, non ? « Votre Grâce, dites, combien de vierges avaient vous tués ce mois-ci ?». Un bon sujet, assurément.

Son visage s’éclaira d’un sourire à cette idée, et il allait questionner la jeune blessée davantage quand cette dernière, déjà affaiblie, sembla pâlir davantage. Sa soeur les mit dehors sans ménagement, les laissant poursuivre leurs investigations - ou leur promenade. Mayeul était curieux, en vérité. Il ne cessait de se poser des questions, laissant son esprit dériver de l’une à l’autre, puisqu’il n’avait aucune idée des réponses. Et quelle était la réelle implication des mages ? Et le spectacle qui se déroulait sous ses yeux n’apaisa pas sa curiosité, loin s’en faut. Il faisait quoi, cet homme étrange, au milieu de ce champ de tournesol ? Ses yeux interrogateurs pétillaient de curiosité, tandis qu’il s’approcha, hélant l’homme pour mieux découvrir ce qu’il fabriquait.

« C’est une bien étrange danse que vous pratiquez, mon brave. A-t-elle une signification particulière ? » Etait-ce même une danse, après tout ? Avisant Thomas et Quitterie, c’est au Chevaucheur Lagran qu’il s’adressa. « La blessée a parlé de mages inquiétants, ça ne vous dit rien du tout ? Des gens étranges, des réclamations particulières, des accidents pas si accidentels ? » Marjolaine aurait sans doute pu répondre aussi, mais il se voyait mal s’adresser ainsi à la Duchesse, qu’il connaissait à peine. Et puis, Thomas devait être une source fiable d’informations, non?
«Belle dame, que diriez-vous de nous rendre jusqu’au moulin ? Nous pourrions nous y rafraîchir au bord de l’eau, cette enquête devient plus étrange de minute en minute. » Pour elle qui ne pouvait sans doute voir la beauté d’Arc-En-Fleur qu’au travers des images de son Familier, tout ça devait être bien étrange, assurément. Il se tourna vers Mélodie, interrogateur. « Qu’avez-vous découvert ? Vous n’étiez pas avec nous pour poser des questions à la jeune femme, n’est-ce pas ? » Parce qu’au fur et à mesure des heures, le mystère semblait s’épaissir, et Arc-en-fleur dépérir. Ce qui était un sérieux problème, en vérité.

Spoiler:
 

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 807
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 14 Sep - 10:38

    Le Chevaucheur se rembrunit aux paroles de la jeune femme. Des mages... extrémistes ? A priori, un groupe qui ne voyait pas la magie diaprée d'un très bon œil. Ou les sacrifices de Vierge, mais c'était une rumeur non ? Quand elle parla du Saule Pleureur, il en déduisit que c'était là un arbre symbolique pour les habitants d'Arc-en-Fleurs. Oui, il regrettait vraiment que Cassie ne soit pas présente. Mais ils n'eurent pas loisir d'interroger davantage la blessée alors que sa sœur, les mettait à la porte sans ménagements. Et bien, on dirait que finalement, elle était aussi mal embouchée que son père malgré son charmant minois. Le sourire du Voltigeur ne devait plus faire effet. Ou la vue de ses muscles.

    Le petit groupe se retrouva donc dehors, le regard de Thomas balayant l'horizon et accrochant une scène étrange. Un homme effectuait des mouvements étranges. Un désaxé ? A moins qu'il n'ai trop bu. Ou bien que cette danse ai une réelle signification. Mayeul posa tout haut ces questions, avant d'interroger Thomas qui secoua négativement la tête.

    « Rien de tout cela aux dernières nouvelles. Mais la magie du sang est proscrite en Faërie. Et cette histoire d'essence diaprée... s'y apparente. Peut-être avons-nous à faire à un groupe de Mages qui réprouve ces pratiques ? Ou qui pensent que des Vierges sont réellement sacrifiées et que leur sang permet ce rituel ? »

    Thomas était de plus en plus perplexe. Il avait exposé tout haut ses doutes sur cette affaire. Il ignorait encore ce qui flétrissait ainsi Arc-en-Fleurs, mais tout était lié à cette magie de sang et ces Mages menaçants. Il serait intéressant de pouvoir leur mettre la main dessus pour savoir jusqu'à quel point ils avaient terrorisé certains habitants. Cette jeune fille ne devait pas être un cas isolé... Toutes ces interrogations lui donnaient la migraine. En espérant qu'il ne fasse pas fausse route. Tout reposait sur le fait que ces Mages croyaient au rituel des Vierges. Mais on ne sacrifiait pas des innocentes de cette façon. Les faes n'étaient pas des barbares.

    « Je me demande si d'autres habitants ont été la cible de ces Mages. »

    Il serait peut-être judicieux de s'éloigner et de s'enfoncer davantage dans le domaine. Mayeul continuait de guider Quitterie, tout en interrogeant Mélodie sur ce qu'elle faisait quand ils interrogeaient la blessée.

    « Étrange et préoccupante. »

    Il devrait en parler à Tristan. Et faire un rapport au Duc. Même si la duchesse lui en toucherait sans doute un mot.


Spoiler:
 

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1434
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 14 Sep - 14:50

Quelques mots hésitant sortis de la bouche d’une blessée apeurée, c’est tout ce à quoi nous avions eu droit avant que la sœur ne nous pousse dehors. Cette histoire devenait de plus en plus obscure, mêlant réalité et conte morbide. Sa phrase flottait dans mon esprit, se calquant insidieusement sur les corps ensanglantés de la tapisserie. Un goût amer envahit ma bouche, si seulement j’avais pu accéder à cette chambre et à cette paperasse, peut-être aurais-je trouvé quelque chose de plus intéressant que les délires d’une femme alitée. Pourtant…pourtant si elle disait vrai, comment ne pas penser à ces histoires de sacrifices ?

Passant mes bras derrière mon dos, je m’oblige à respirer plus doucement alors que le malaise s’installe, grandit et étouffe les battements de mon cœur. Le faisant s’affoler et me faire perdre toute couleur et sourire. La mine soucieuse j’avance en observant l’homme au comportement étrange. De la bile écœurante sur ma langue, l’impression de se jeter dans un piège évident et pourtant invisible me tenaillait le corps.

Il n’y avait rien de pire pour un voleur que de perdre son sang-froid, que de perdre son souffle. Cela altérait le jugement et nous faisait faire des erreurs et les erreurs étaient difficilement pardonnables dans le milieu. Surtout lorsque la curiosité se mêlait à des idées inutiles, mais tenaces. Comme celle de voler un homme au comportement de fou, étalé sur le sol, devant une flopée de nobles.
Je m’accroupis devant le pauvre bougre, lui souriant gentiment en lui tendant la main pour l’aider à se relever. Il la regarde, hésitant, puis prend ma main et je l’aide à se redresser. De mon autre main libre, je l’aide à stabiliser son dos, en profitant pour sonder, fouiner. Ce n’était pas tant une bourse que je cherchais, mais des armes, des objets incongrus, comme ceux que pourrait avoir un mage. Après tout, n’était-ce pas un ou des mages qui étaient à l’origine de ce fléau étrange ?

-Vous interrogez un inconnu à terre sans même prendre la peine de l’aider ? Vos manières sont déplorables.

Parler pour détourner l’attention, parler pour donner du temps. Invisible, je m’affaire et analyse avec minutie. Un sourire à mi-chemin entre l’amusement et l’amertume étire mes lèvres tandis que Mayeul s’en va interroger ses compagnons. Sourire s’accentuant lorsque son interrogatoire vient se reporter sur ma personne. Je hausse un peu les épaules, fichant mon regard dans le siens.

-Que les gens du coin ont mauvais goût au niveau de la décoration de leur chambrer ? Je pense également que les sacrifices ont un rapport avec tout ça et clairement la magie du sang fait partie de notre problème.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valse florale aux accents aiguisés • Les Vergers aux milles couleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» [CLOS] Quand la valse s'emmêle... {Aoi}
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Valse monochrome.
» Valse des Mirage [0/2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: