AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Les Mages
avatar

Messages : 224
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Mar 27 Sep - 13:39

Le sourire de Cassiopée s'agrandit. Bon, elle doutait que le Familier soit si terriblement vexée que cela. Ce n'était pas la première fois que Cassie s'amusait à la comparer à un chat pour l'enquiquiner. Cela dit, elle s'y risquerait sans doute pas avec Etincelle. Genre la comparer à un lézard volant par exemple. Si le lynx lui pardonnait, elle n'était pas sûre que la même mansuétude vienne du dragon.

« Je suis sûre qu'elle ne résistera pas a nous faire part de son talent certain, tu verras... »

murmura-t-elle en se penchant légèrement vers le Chevaucheur, une étincelle rieuse au fond des yeux. Elle aurait aimé voir la même chose dans les iris de son compagnon. Elle y voyait parfois du rire, retenu, de l'amusement, retenu aussi, de la colère, retenue aussi, mais bien trop souvent, ce n'était pas une étincelle qu'elle y voyait. Mais bon, elle n'était pas sûre de pouvoir y faire grand chose, même si Thomas pensait le contraire. De toute façon, elle se contenterait de rester telle qu'elle était, parce qu'elle savait qu'il ne mentait pas lorsqu'il affirmait aimer ce côté là d'elle. Cassie était rarement abattue ou triste, cela pouvait arriver mais cela ne durait jamais très longtemps, sa combativité reprenait le dessus systématiquement.

« La détermination bornée ? Mon charme ? Alors j'en connais quelque un qui ne serait pas d'accord avec toi Tom, j'ai refilé des migraines a pas mal de monde parfois. »

Et il était bien placé pour savoir de quoi elle parlait. Le pouvoir de ses discours enflammé valait facilement la magie qui coulait dans ses veines. Thomas se protégeait en fermant mentalement ses oreilles mais les autres, c'était autre chose. Donc vouloir la légèreté de Thomas était bien son souhait, sauf qu'il l'exprimait de manière...Euh...Embrasée ? Joueuse ? Taquine ? Elle ne savait pas trop, par contre, elle savait très bien l'effet que ça lui faisait. N'étant plus trop capable de réfléchir correctement, elle finit par avouer et un rire la traversa lorsqu'il approuva. Avait il seulement réellement goûté en fait ? La rougeur sur ses joues s'intensifia alors qu'il la repoussa sur le dos, la couvrant de son poids sans qu'elle n’émette ne serait ce qu'un murmure de protestation, bien au contraire. Ses bras glissèrent naturellement atour de son cou, offrant sa gorge aux lèvres aventureuses qui s'y glissait, frémissant déjà et c'est là...Qu'elle croisa le regard mort d'une truite. Elle glapit légèrement surprise avant de lever les yeux sur un lynx qui avait tout l'air de se pourlécher les babines d'amusement. Son rire gagna en éclat.

« Tu vois, je te l'avais dit. Elle est ton petit côté taquin. »

Elle lui embrassa le bout du nez, s'amusant de son air renfrogné.

« Et non, tu ne l'étrangleras pas, au contraire, tu vas la remercier, te redresser, faire cuire ce poisson et après, je pourrais tenir le rôle du dessert. »

Si ça ce n'était pas de la proposition indécente ! Enfin, ça aurait peut être eu plus d'effet si elle n'était pas devenue encore plus rouge qu'une pivoine, quoique...Le ton y était non ? Difficile a dire tellement ses iris pétillaient de rire contenu et de désir mêlés. De toute façon, ils avaient tout l'après midi, voir plus encore si il ne se refermait pas comme une huître en replongeant dans ses pensées sombres qui lui susurraient qu'il n'aurait jamais dût la toucher.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 810
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Jeu 29 Sep - 11:54

    Le sourire de Cassiopée était un sacré remède contre la morosité et la mauvaise humeur. Cette fille aurait été capable de dérider un dépressif. Sans exagérer. Elle qui aurait pu être exaspérante de par sa personnalité virevoltante, avait trouvé la parade en étant tout simplement très attachante en plus d'être une pipelette. Un mélange qui avait vocation d'arme de destruction massive, à n'en point douter. Et qui faisait totalement fondre Thomas. On aurait pu penser qu'à force de la fréquenter et après plus de 10 ans, il y était immunisé et insensible, mais même s'il se donnait la peine de le masquer, ce n'était pas vraiment le cas et il ne savait pas demeurer revêche avec elle. C'était aussi pour ça que Sereine adorait la jeune Mage et qu'elle n'était pas réellement vexée d'être comparée à un chat, même si c'était une preuve flagrante d'un manque de goût certain. C'était comme comparer un moineau à un aigle. Thomas fit d'ailleurs part de l'outrage du lynx à Cassiopée, ce qui n'eut pas l'air de l'inquiéter outre mesure alors qu'elle rétorquait que l'animal allait pêcher par excès d’orgueil et leur montrer de quoi elle était capable.

    « Probablement. »

    Cette proximité avec elle n'avait rien de nouveau, mais elle ne lui était pourtant pas familière. Parce que jusqu'à maintenant, il n'y avait eu aucune ambiguïté. Alors qu'aujourd'hui, ils étaient encore à moitié nus, le corps alangui par le sexe... Ça, c'était nouveau. Terriblement agréable. Surtout quand on ne réfléchissait pas à la suite des événements. Un gros effort pour Thomas, mais il essaierait de se prêter au jeu et de cesser de penser au pire pour savourer le bonheur simple du présent. Après... Il connaissait naturellement une excellente façon de ne pas penser. Mais cela demandait le concours de la jeune femme. Il ne doutait pas qu'elle serait plus que ravie de remettre le couvert.

    « Oh ça je sais. Je ne suis pas certain de pouvoir m'habituer un jour à tes intrusions mentales. C'est quelque chose de déroutant. »

    Et encore, elle ne pouvait pas lire dans les pensées, juste s'imposer totalement dans un esprit. Un léger sourire se dessina sur le visage du Chevaucheur alors qu'une pensée saugrenue, mais également évidente le traversait.

    « Tu sais, tu n'as pas besoin de parler dans mon esprit pour être dans mes pensées... »

    Cela s'imposait à lui avec la violence d'une gifle. Il pensait souvent à Cassiopée, même quand elle n'était alors qu'une amie qui le connaissait par cœur et le prenait pourtant comme il venait, avec ses doutes et ses secrets, sans jamais chercher à le changer ou à en percer les mystères. Elle était son refuge. Beaucoup de choses faisaient sens à la lumière de cette relation naissante qu'elle embrassait totalement et qu'il était réticent à nommer ainsi. Mais à partir du moment où elle lui demanda de se laisser aller, il prit sur lui et se révéla taquin. Désireux également, de pouvoir connaître de nouveau la plénitude dans ses bras. La première fois, cela avait été assez sauvage, né d'une pulsion et d'un besoin. Mais il y avait bien des façons de mener ce genre de relation. Le badinage en était un. Exciter le désir également. Une facette du jeune homme que Cassie ne connaissait naturellement pas. Et à vrai dire... Il ne se savait pas ainsi non plus, ne s'étant jamais montré aussi détendu avec aucune femme auparavant. Mais il était à l'aise avec Cassiopée et avait totalement confiance en elle.

    Et elle était adorable à rougir ainsi, innocente, tandis qu'il la renversait sur l'herbe, bien décidé à lui montrer qu'il y avait bien des façons d'atteindre le plaisir. Sauf que son élan fut quelque peu coupé par l'intervention triomphante et joueuse de Sereine. Et Thomas était un homme comme les autres, quoiqu'on en dise... Pas vraiment ravi d'être soudainement frustré. Mais cela eut pour effet de faire rire Cassiopée, arrachant un grognement au Chevaucheur.

    « Ne l'encourage pas en riant de ses bêtises. Ce n'est pas drôle. »

    Son petit côté taquin. Oui, sans doute. Sereine était la légèreté qu'il n'avait pas. En tant que félin, elle était naturellement joueuse, en plus d'être paresseuse. Mais quand Cassiopée lui embrassa le bout du nez avec tendresse, avant de suggérer qu'il fasse à manger, il la regarda comme si une deuxième tête lui avait poussé.

    « Cassie... Je ne tiendrais pas jusqu'au dessert... Tu vas être mon entrée. Je crois que tu ne mesures pas dans quel état tu me mets vraiment. »

    Ce n'était pourtant pas difficile à voir. Il était encore nu. Et la force de son désir plus que visible. Même si elle devait baisser les yeux pour le voir. Elle devait bien le sentir pulser contre son aine.

    « Ou alors, tu crois que j'ai une volonté de fer, je suis flatté, mais pas à ce point là... Tu peux vraiment attendre jusqu'au dessert toi ? »

    Tout en parlant, il s'était mis à caresser sa peau, insistant sur la zone sensible de sa poitrine.

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 224
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Jeu 29 Sep - 20:59

Cassiopée eut une petite moue contrite lorsque Thomas parla de son pouvoir. Oui bon, elle savait que c'était difficile pour les autres, d'ailleurs, c'était arrivé plus d'une fois qu'on lui en veuille de l'avoir fait sans prévenir, même si elle travaillait sous les ordres du Duc de Lagrance.

« Pourtant je...toque avant généralement...Bon d'accord, personne n'est ne mesure de me dire entrer mais quand même... »

Au moins, ils savaient qu'elle ne savait pas lire dans les pensées, ça en rassurait certain, pas tous. Et Thomas la prit par surprise, lui avouant qu'elle n'avait pas besoin de le faire pour qu'il pense à elle. Une lueur tendre s'alluma dans ses iris tandis que son cœur faisait un salto dans sa poitrine et si c'était possible, elle retomba amoureuse de lui aussi sec.

« Et tu te demande pourquoi je t'aime... »


soupira-t-elle avec un sourire, enfin, ce n'était pas grave, elle arriverait a l'en convaincre. Bon ça prendrait du temps, mais elle ne désespérait pas. Il finirait par voir a quel point c'était naturel tout simplement. Bon, elle pouvait se tromper aussi hein, elle n'était pas omnisciente mais tout de même. Il s'en rendrait compte. Quand ? Ca c'était un autre problème, songea-t-elle alors qu'elle le découvrait taquin et séducteur. Oh par les Dieux, si il avait tenté ça plus tôt...Elle aurait perdu ses oeillières depuis bien longtemps. Ravie, timide aussi, les joues aussi rouge qu'une pomme bien mûre, elle se laissa renverser sur le sol, perdue dans les reflets embrasés des iris sombres du Chevaucheur. Enfin ça, c'était avant que Sereine ne lâcha un poisson a coté d'eux, la faisant sursauter. Pouffant, elle tira une langue malicieuse à Thomas qui s'insurgeait qu'elle puisse en rire. Amusement teinté de désir alors qu'il la tentait délicieusement, il repoussa sa proposition de manger avant, la regardant comme si elle venait de se transformer en loutre, apparemment elle venait de sortir une grosse énormité. Un soupir alangui la traversa lorsqu'elle sentit contre elle son désir, le souvenir du plaisir qu'elle avait ressentit entre ses bras était bien encore vivace et malgré son corps endolori, celui ci réagit instinctivement.

« Soit...l'entrée... »

Fit elle d'une voix rauque et timide. La jeune mage ne résista pas a l'envie de plonger ses doigts dans les boucles du Chevaucheur, effleurant sa nuque du bout des ongles en une caresse certaine. Son ventre se tordit avant de pulser doucement tandis que le désir se faisait plus présent. Alors comment voulait il qu'elle lui dise non là ? Ses paumes sur ses seins, sa poitrine réagit instantanément, se tendant vers lui.

« D'accord, c'était une mauvaise idée... »

Elle souleva légèrement la tête pour mordiller légèrement les lèvres qui la tentait. Il avait raison, ils pouvaient toujours manger plus tard. Ils devaient profiter de ce moment autant qu'ils le pouvaient, ce dit elle.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 810
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Jeu 6 Oct - 18:40

    Le Chevaucheur faillit sourire alors que la jeune femme apparaissait contrite d'être source de dérangement. Cela était tellement naturel pour elle se venir papoter dans l'esprit des autres qu'elle ne saisissait pas bien le problème. Elle n'envahissait pas vraiment l'espace et heureusement, ne savait pas lire les pensées, mais c'était toujours un peu surprenant d'avoir une voix dans sa tête. Enfin, dans le cas de Thomas, c'était une voix de plus plutôt. Entre Sereine et Étincelle, il commençait à être habitué, mais il arrivait que cela soit une vraie cacophonie. Lui qui aimait le silence et la tranquillité... Raté. Et de la pire des manière, puisque l'éloignement physique ne servait à rien.

    « Ce n'est pas toi. C'est juste... Qu'il commence à y avoir beaucoup de présence féminine là dedans. »

    Il se tapota la tempe, pour souligner ses propos. Pas besoin d'en dire davantage, elle savait qu'il était lié à deux individus femelles. Qui étaient aussi différentes l'une de l'autre que possible. Sereine était taquine, maternelle, raisonnable, joueuse. Étincelle était fonceuse, impétueuse, égoïste. Et Cassie... était drôle, généreuse, légère. Sans vraiment y penser, il lui avoua qu'il n'avait pas besoin qu'elle parle dans sa tête pour penser à elle, ne se rendant pas compte que cela était une bien jolie déclaration envers une femme, si bien qu'il ne comprit pas tout de suite pourquoi elle lui répondait qu'elle l'aimait. L'incompréhension se lut dans ses iris noisettes, mais il n'ajouta rien.

    *Tu viens de dire à une jeune femme folle de toi que tu penses à elle tout le temps idiot.*

    *Ah...*


    Il pouvait sentir le désespoir du lynx qu'il soit si hermétique à ce genre de choses. Et si persuadé de ne pas être assez bien pour Cassiopée alors que son attitude et ses attentions étaient plus que beaucoup d'hommes pouvaient donner à une femme. Mais Sereine procéderait en douceur, voilà tout. Elle était patiente. Thomas oublia bien vite cette intrusion. Il n'était pas particulièrement à l'aise dans le domaine de la séduction, mais cela était plutôt facile avec Cassie. Et il était ravi de l'effet qu'il produisait sur elle. Sans doute qu'elle aurait eu le même comportement avec n'importe quel homme qui lui aurait plu et l'aurait séduite, mais passons. Et alors qu'il était bien parti, Serine décidé d'intervenir, taquine et surtout empêcheuse de tourner en rond, riant mentalement alors qu'il grognait et que Cassiopée s'esclaffait elle aussi. C'était un complot en fait. Mais quand même, il faudrait savoir que ce que voulait le lynx...

    *Rabat-Joie.*

    *Frustré. File.*


    Le lynx n'insista pas, nullement vexée par le ton un peu sec de Thomas. Et Cassiopée qui proposait tout simplement de manger et d'attendre le dessert... non mais... Vraiment ? Il lui faisait donc si peu d'effet qu'elle puisse avoir ce genre d'idée saugrenue ? Ou bien elle ne savait pas comment gérer l'empressement de Thomas. Après tout, des deux, il était le calme, le réfléchi, celui qui savait se contrôler. Pas cette fois. Il allait devoir faire un tour dans l'eau froide du ruisseau pour calmer ses idées si elle ne le suivait pas dans la même voie... Fort heureusement, elle ne décida pas de le torturer. Quoique... Sa façon de lui mordiller les lèvres et de faire courir ses doigts sur sa nuque l’électrisait.

    « Très mauvaise. Surtout quand tu me fais ça... »

    Il avait murmuré. Elle allait le prendre pour un pervers. Deux fois en si peu de temps. Mais c'était elle qui lui avait demandé de cesser de réfléchir non ? Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même.


_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 224
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Mer 12 Oct - 17:23

Cassie pencha légèrement la tête sur le coté. Amusée. Effectivement si elle s'y mettait, il avait trois femelles dans la tête. Et si elles s'y mettaient toute en simultané...

« Je sais que tu n'aime pas spécialement ça, mais avoue que c'était très pratique quand je suis sortie de l'Académie et toi non. Bon, je devais attendre la réponse une semaine ou deux...Quand j'en avais une, sans compter que c'est grâce a ça que j'ai un travail auprès du duc. »

Effectivement, sa magie était aussi dérangeante que terriblement pratique. Denys avait l'assurance de voir ses ordres relayés sans attendre et si elle avait passé une période d'essai obligatoire, elle devait le satisfaire puisque ses missions grossissaient en importance. Cassie se sentait bien en Lagrance. Ce n'était pas sa terre d'origine, mais elle ne se sentait pas dépaysée, en prime, elle mettait un point d'honneur a contacter sa mère une fois par semaine ! Ainsi elle évitait de voir débarquer ses parents en mode protecteur. Ils savaient qu'elle vivait en Amar et que le Marquis était célibataire, mais elle avait tourné cela de telle façon qu'il n'y avait aucune ambiguité..

Mais il n'était pas temps de penser a sa mère. En fait, la brave femme n'avait sans doute rien a faire dans ses pensées actuelles alors que Thomas l'enflammait a nouveau...Avant d'être brutalement stoppé par Sereine. Elle s'amusa de la situation et de la tête de Thomas. Elle tenta bien de biaiser mais autant le dire, il ne fut pas difficile de lui faire changer d'avis. Elle sourit lorsqu'il sembla apprécier ses dents contre la pulpe de sa lèvre. Cassie était une néophyte totale en ce qui concernait les jeux de l'amour, mais elle fonctionnait à l'instinct, à l'envie, au désir. En l'occurence, elle avait envie de le dévorer, métaphoriquement parlant s'entend. C'était une sensation qu'elle ne connaissait pas vraiment, qu'elle expérimentait. L'envie folle d'être si proche de lui que l'on ne saurait plus où son être commençait et où il finissait.



Le soleil l'éblouissait, mais elle n'en avait cure, au contraire elle lui souriait.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 810
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Dim 23 Oct - 18:37

Thomas secoua la tête. Il était d'accord avec Cassiopée. Sa magie était plus qu'utile. Et la fille de pâtissier avait réussi à décrocher un travail auprès du Duc quand même. Ce n'était pas rien. Elle vivait bien. Elle était respectée. Et entendre sa voix dans sa tête quand elle était loin de lui était aussi surprenant que réconfortant parfois. Même s'il avait ressenti la frustration de ne pas pouvoir lui répondre aussitôt. C'était aussi bien que mal. Elle ne pouvait pas lire ses pensées et ses secrets étaient ainsi bien gardés. Mais c'était tout aussi énervant de ne pouvoir lui répondre sur le coup. Et cela devait être tout aussi frustrant pour la jeune femme.

« Je sais. »

Il ne lui reprochait pas sa magie bien entendu, c'était une partie d'elle. Mais elle devait aussi comprendre que ce qui était naturel pour elle, ne l'était pas forcément pour les autres. Voilà tout. Mais ce n'était plus le moment de parler de tout cela. La journée était superbe, et le jeune couple se sentait bien. Oui, même Thomas se sentait léger, malgré ses inquiétudes concernant le futur. Ce qu'il se passait entre eux était naturel et avait quelque chose d'évident. Cassiopée avait toujours eu une place à part dans son cœur. Il comprenait à quel point après avoir pu goûter sa peau et l'avoir sentie vibrer sous lui. Un ravissement. Il se sentait pleinement vivant et c'était effrayant. Éphémère également, il le craignait.

Et puisqu'elle l'encourageait à ne pas trop réfléchir... Et bien, il laissait parler son envie. Elle était là, totalement offerte, rieuse, avide de nouvelles découvertes. Et il chérissait ce moment d'insouciance volé à une vie qui avait été bien trop dure pour lui. Une revanche peut-être ? Mais son Familier, d'humeur taquine, les interrompit la première fois, s'attirant les foudres de Thomas alors que Cassiopée éclatait de rire. De quoi faire fondre n'importe quel cœur, même aussi protégé derrière d'épaisses murailles que celui du Chevaucheur. Il congédia le lynx, avant de s'attaquer à Cassiopée, bien décidé à la combler une nouvelle fois et de façon plus imaginative.


_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 224
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Lun 24 Oct - 17:30

Cassie eu un sourire paresseux. Déjà séduite par la tendresse passionnée dont il faisait preuve dans l'instant. C'était une partie de lui qu'elle ne connaissait pas. Qui la surprenait et la ravissait, Thomas était toujours si maître de lui. Oh elle pouvait deviner sa colère, son agacement, sa tristesse aussi, mais seulement parce qu'elle le connaissait bien. Il ne laissait rien transparaître, rien voir, elle avait mis tant d'année a passer ses défenses, a ce qu'il s'ouvre ne serait ce qu'un peu à elle. Qu'il lui fasse confiance, mais elle n'avait jamais réellement soupçonné ce côté sensuel et sexy en lui, belle erreur songea-t-elle alors qu'il éveillait de nouveau son corps au désir.


_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 810
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Ven 4 Nov - 16:34



C'était parfait. Ce qui venait de se passer était tout simplement parfait. Un instant pur qu'il allait graver dans sa mémoire, alors qu'il l'embrassait, le regard totalement chaviré, un peu trop brillant, alors que les émotions n'étaient pas loin d'affleurer. Une boule lui nouait la gorge. Il était totalement et irrémédiablement amoureux de cette petite mage blonde. Pour le meilleur et pour le pire. Il n'y avait plus de retour possible en arrière. Même s'il n'était pas ce qu'il fallait à Cassiopée, il ne pouvait plus vraiment la laisser partir.

Cesser de réfléchir. Elle l'avait enjoint de cesser de penser. Au moins aujourd'hui. Demain viendrait bien assez vite. Et s'il ne prononça pas les mots, son regard noisette ne trompait pas alors qu'il la regardait. Il l'adorait. Littéralement.

« Je crois que tu as perdu le défi. »

Sa voix était encore rauque, alors qu'il esquissait un sourire en coin, très satisfait de lui-même. Voilà bien un pan de sa personnalité que Cassiopée n'avait jamais vu : l'arrogance. Mais une arrogance toute mâle en cet instant.

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 224
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: [-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas   Dim 13 Nov - 9:36



Mais rien n'était aussi merveilleux que le regard qu'il eu après s'être donné à elle. Non, rien du tout. Emue au delà des mots, Cassie empauma son visage, adorant l'éclat de ses iris sombres.

« Je t'aime Thomas. »

Ce n'était qu'un murmure, mais il portait sa volonté et sa détermination. Advienne ce que pourra par la suite, elle n’abandonnerait pas, surtout pas après un tel regard qui la rendait si belle qu'elle avait l'impression de pouvoir avaler le monde. Puis elle rit devant son arrogance, déposant un baiser rapidement sur ses lèvres.

« Je ne sais pas si je peux appeler ça une défaite tu vois, j'ai un petit doute. »


Parce que son corps lui chantait une tout autre chanson. Elle se blottit tout contre lui lorsqu'il se détacha d'elle. Le nez au creux de son cou, respirant son parfum avec un contentement sans faille et un plaisir immense. Elle ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle s'endormait, repue, apaisée et terriblement amoureuse.

Thomas la laissa dormir quelque temps et la réveilla avant que le soleil ne se couche à l'horizon et, en dînant avec elle, il mit un point final à cette journée magnifique, à tout point de vue.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-18] Il y a toujours une raison cachée | Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il y a toujours une raison pour sourire, alors trouvons-là !
» Flore de Clermont - "La raison du plus fort est toujours la meilleure"
» Quand les sentiments prennent le pas sur la raison [Armando, Véronica] [12/03/42]
» "Il y a surement une bonne raison de mentir, mais il y aura toujours une meilleur de dire la vérité"
» Débat: Et si Marx avait raison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: