AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 11 Oct - 17:16




Quête 1.6

« Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Abigaïl • Mélusine• Agnès • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 1er tour


Lorgol. Sa ville Haute, ses fêtes et ses Tours somptueuses, sa Ville Basse, ses pavés, ses rues, connues pour n’être guère fréquentable à la nuit tombée. Vous vous y êtes rendus, en ce jour : pour loisir, pour affaire, parce que vous y résidez, ou simplement pour connaître cette cité libre qui rassemble, encore, Mages et Savants de tous horizons.
Le temps est à la méfiance, au jugement, à la peur... Mais on ne peut rester enfermés chez soi, vous êtes vous dit. Vous vous êtes entourés de gardes, d’amis peut-être, et vous êtes sortis braver la Fatalité. Mauvaise idée, bien mauvaise.

Elle avait l’air bien adorable, cette vieille femme. Sa voix était douce, ses manières affables quand elle vous a proposé de goûter aux premières oranges de sa récolte, à ses biscuits délicatement feuilletés ou à son cidre maison. Un sourire quelque peu édenté, des vêtements rapiécés, quel mal aurait-elle bien pu représenter ? Vous vous êtes laissé tenter, par affabilité, par gourmandise, ou simplement par curiosité. Vous n’auriez peut-être pas dû.




Vous vous êtes réveillés, tous les quatre, dans une pièce bien sombre. Aucune fenêtre, aucun mobilier, un sol de terre battue, et une porte... Tout ceci, vous avez pu le déterminer à la frêle lueur d’une bougie posée dans un coin. Comment êtes-vous arrivés ici ? Que va-t-il vous arriver ? Peut-être que le bout de papier, coincé sous la bougie, vous livrera un indice ? Autre indice : à votre cou, un objet pend, attaché à une longue corde : une clé rouillée.
Sous la bougie, quelques mots, rédigés à l’encre noire. « La clé de Lagrance ouvre la porte » Est-ce un indice de votre identité ? Cela évoque peut-être un vague souvenir pour vous : êtes vous le maillon essentiel du groupe, le seul à détenir la bonne réponse ?

Mais vous ne pensez pas à ça, oh non. La seule chose qui tourne probablement en boucle dans votre esprit, en ce moment, est une pensée bien différente. QUI SUIS-JE ? Et vous avez beau y réfléchir de toutes vos forces, vous ne savez pas. Que vous soyez une Chevaucheuse douée, la bien jolie - et fraîchement mariée - Marquise de Sinsarelle, une noble Dame ou un puissant Guerrier, vous ne savez plus. Vous ne savez plus vos noms, vos fonctions, votre place dans ce monde. Un voile noir recouvre votre mémoire. Pourquoi, comment ? Et qui sont ces autres gens, à côté de vous ? Des amis, peut-être, que vous avez oubliés ? Des ennemis ?
Vous allez devoir le découvrir bien vite, car il va falloir vous entraider pour sortir de cet endroit. Et retrouver la mémoire, espérons-le.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce premier tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce premier tour va durer jusqu'au mardi 18/10, 18h.

• Pour ce premier tour, vous êtes donc dans une pièce sombre, sans aucun souvenir de votre identité, avec d’autres inconnus - ou non inconnus, après tout, vous ne vous en souvenez plus! - dans le même cas. Il n’y a aucun mobilier dans la pièce, seulement une bougie qui vous éclaire chichement.

Qu’allez-vous faire ? Faire connaissance ? Vous débrouiller seul ?
Pour ce premier tour, vous pouvez :

  1. Rester sur place, et paniquer.
  2. Introduire une clé, et une seule, dans la serrure, en espérant que ce soit la bonne.
  3. Faire le tour de la pièce, à la recherche d’indices sur vos ravisseurs.


• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Attention, pour les Voltigeurs/Chevaucheurs, les Mages et les Pièces de la Rose, ce que vous avez absorbé bloque le lien avec votre Familier / Griffon / Dragon / Esprit de votre arme. Vous n’avez accès qu’à votre propre Magie, que vous ignorez encore. :red:

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Vous n’avez pas de souvenir de votre identité, mais il vous reste quelques connaissances. Vous savez que Lagrance est le Duché fleuri, par exemple, ou que Ermengarde est la Duchesse de Bellifère. Vous ignorez seulement qui vous êtes VOUS. Cherchez des indices : vos vêtements, vos bijoux peut-être.

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Vous êtes autorisés à choisir une direction différente. Je vous rappelle seulement que la Fatalité est taquine, et sera ravie de s’attaquer à une victime isolée :red:. A contrario, une bonne réponse pourra vous faire retrouver quelques bribes de mémoire. Si vous êtes sage :green:

Pour ce tour, vous devez commencer chacun de vos paragraphes par la dernière lettre qui finit le précédent. (Exemple : votre premier paragraphe se termine par « soucis », le second commencera donc par un S.)

Bonne chance :hide:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦


Dernière édition par La Fatalité le Mar 1 Nov - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Jeu 13 Oct - 23:23

Lorsqu’Agnès ouvrit les yeux, elle s'interrogea sur ce lieu sombre et inconnu, chichement éclairée par une bougie. Elle essaya de se souvenir et se rendit compte qu’elle ne parvenait pas à se rappeler qui elle était. Sa respiration s’accélérera devant cette prise de conscience. Elle se redressa brusquement quand elle entendit des mouvements autour d’elle distinguant des silhouettes inconnues autour d’elle. Elle recula, percutant le mur qui se trouvait derrière elle, sur le qui-vive, méfiante et prête à se défendre.

- Qui êtes-vous ? Que fait-on ici ?

Enoncer ses questions lui donna l’impression de contenir la peur qui montait en elle. Elle devait garder son calme et trouver une issue. Tremblant un peu, elle s’approcha de la porte, testa la poignée et trouva porte close. Alors elle s’approcha de la bougie et s'aperçut qu’elle avait quelque chose autour du cou, une clé rouillée. Elle vit ensuite le bout de papier sous la bougie. Elle s’en saisit et déchiffra à haute voix ce qui était écrit.

Termes nébuleux qui ne l’aidèrent point. Elle ne parvenait pas à se souvenir et c’était ce qui la déstabilisait le plus. Papier en main, elle laissa la seconde glisser sur ses vêtements comme pour trouver un indice. Elle sentit sous ses doigts plusieurs rangées de perles autour de son poignet, et à la lumière, elle constata que c'était un collier enroulé plusieurs fois sur lui-même.  

- Qui vient de Lagrance ?  

Enonciation tendue, elle n’était pas certaine qu’ils en sachent plus qu’elle vu leurs réactions. Ils étaient tout aussi perdus qu'elle. Agnès ferma les yeux et inspira profondément pour calmer la panique qui montait en elle devant la situation. Garder l’esprit clair. Récupérant la bougie, elle se tourna vers les autres, toujours méfiante.

- Faisons d’abord un tour de la pièce avant de tester les clés.

Elle proposa cette option aux autres. Une pensée fugace traversa son esprit. Et si leur kidnappeur était parmi eux ? Un frisson glacial parcourut son dos à cette idée.  

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600


Dernière édition par Agnès d'Aurebois le Dim 16 Oct - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Ven 14 Oct - 1:27

Ce qui réveille le guerrier est une douleur vibrante, montant le long de ses jambes. Se réveiller dans le noir ne l’inquiète pas, ni même couché à même le sol. Que la douleur, qui lui fait ouvrir les yeux dans la pénombre et tenter de se relever, uniquement pour tirer de lui un grognement de souffrance. Il ne sait pas qui il est. Ni où il est. Ni pourquoi il a si mal. Autour de lui, trois (jolies) dames, apparemment pas plus avancées que lui quant à leur identité. Puis, toutes aussi inconnues que sa propre identité. Il décide alors de les nommer : Blondinette, Brunette et Rouquine. Blondinette prend les devants et explore la cellule, avant de leur lire le message laissé près de la bougie qui leur sert de seul éclairage. Il remarque ainsi la clé accrochée autour de son cou. Octavius la manipule, incertain, sentant la méfiance croître peu à peu en lui. Il n’aime pas cela du tout, non, mais que peut-il faire ? Il n’a aucune foutue idée de qui il est et côté mobilité… ce n’est pas optimal. « Qui vient de Lagrance ? Pas moi, j’crois. »

Si ce qu’il lui reste de mémoire est fiable, Lagrance est le duché des Jardins, pas celui de la Guerre. À l’allure de ses blessures, qu’il examine à la lueur de la chandelle, et de ses cicatrices… il est bien plus crédible en guerrier qu’en peu importe quel genre de type vient de Lagrance. « Bonne idée », qu’il acquiesce à l’idée de Blondinette. Il se lève effroyablement lentement du sol, craquant à chaque articulation dépliée. Il peut marcher. Lentement, mais il en est capable. Ce n’est pas de trop.

Prudemment, ses doigts tâtent le mur nu, à la recherche d’un… passage secret ? D’une brique descellée ? On les a peut-être enfermés dans un de ces pièges cielsombrois où ils vont devoir sortir en se servant de leur esprit. Octavius baisse la tête vers ses jambes, ses bras, et pousse un soupir. Clairement, il n’est pas non plus cielsombrois.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Dim 16 Oct - 10:12

17 Octobre 1001 — Lorgol



L'air était fais et humide, comme une cave. Une pièce peu agréable, pour y faire un somme... Alors quand Abigaïl ouvrit les yeux, sa première réflexion fut de se dire qu'elle ferait mieux de rentrez chez elle. Mais c'était où, "chez elle" ? Plus elle se relevait de la pierre froide, plus la vision de la rousse devenait limpide, mais ce n'était pas le cas pour ses souvenirs qui restaient flous. Comme si on lui avait volé sa vie passée, ses moments heureux et ses remords. Ce dernier point n'était pas le plus dérangeant, mais en posant la main sur son visage pour se frotter l’œil, et en découvrant qu'elle n'était pas seule, la panique la prit.

Trelor était joueur, mais était-il celui à plaindre ? S'agissait-il d'un nouveau cauchemar, d'une illusion, ou de la triste réalité qui nous prend au cou ? Les yeux écarquillés, Abi se tournait pour tenter de reconnaître un visage. Elle se releva avec hâte, déséquilibrée. Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous faites chez moi ?! Après tout, pourquoi serait-elle ailleurs que dans ce "chez soi" ? Elle a peut-être oublié l'existence d'une telle pièce... Mais rien. Incapable de se souvenir de sa vie. La jeune femme blonde mentionna Lagrance, ce duché de la beauté, de la douceur... En constatant de la panique qui la prenait, de ses mains qui commençaient à trembler, Abigaïl se dit que non, elle ne venait pas de là-bas.

Seulement, elle n'allait pas rester ici à ne rien faire. En voyant la clef pendre à son cou elle oublia le simple fait qu'elle ne fut pas seule. Dans un geste peu assuré, elle retira le collier et se mit à avancer vers la grande porte. Elle essaya de mettre sa clef dans la serrure mais ses mains chancelaient, faisant de l'exercice quelque chose de difficile. Si personne ne venait l'empêcher de tourner sa clef, elle y arriverait. Visiblement, son inconscient se souvenait d'une chose : Abigaïl déteste ne pas être libre.


Spoiler:
 


Dernière édition par Abigaïl l'Embrasée le Sam 29 Oct - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet en Chef • Livre I
avatar

Messages : 3122
J'ai : 31 ans
Je suis : Marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj
Dragonnet en Chef • Livre I
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Lun 17 Oct - 23:45

Au secours !

Sauve qui peut ! C’est la première pensée qui me traverse l’esprit – je suis en danger. Je ne connais aucunement les gens qui m’entourent, je n’ai aucune idée de l’endroit où je suis ; et de surcroît, je ne me souviens de rien. Petit à petit, je recule jusqu’à me retrouver le dos au mur – très littéralement. Je me relève avec mille précautions, tentant de comprendre ce qui se passe. Qui est de Lagrance ici ? Ils sont débiles, ou quoi ? Tendant un bras vindicatif, je désigne la femme blonde. « Elle a des fleurs sur sa robe. » Mon mouvement a porté mon autre main contre moi, et j’arrête d’écouter ce qui se dit, soudainement fascinée par le renflement de mon abdomen.

Non... Je suis enceinte ?
Diantre.
Je suis enceinte.

Et tout s’éclaire dans ma tête. Ramassant une planche vermoulue abandonnée au sol, je men sers pour frapper la rouquine et la propulser loin de la serrure, menaçant les trois silhouettes qui me font face avec un débris qui tient plus de la grosse écharde que de l’arme de pointe. La panique pulse dans mes veines. « Vous m’avez… Vous m’avez enlevée pour me blesser, c’est ça ? C’est pour ça que je me souviens de rien ? » Je fends l’air de mon arme improvisée. « Vous voulez faire du mal à mon bébé, je suis sûre ! M’approchez pas ! »

Suppliante, au bord des larmes, des trémolos dans la voix, j’en arrive à la conclusion logique.
« Vous êtes tous cielsombrois, c’est ça ? »

Spoiler:
 

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 18 Oct - 5:09

Interdit, Octavius regarde Rouquine se diriger vers la porte avec l’intention visible d’utiliser sa clé, sans savoir si elle vient de Lagrance – ou si elle le sait, ce serait bien gentil de leur dire. Puis, encore plus interdit et toujours aussi immobile, Brunette l’attaquer d’un vigoureux coup de… planche moisie. Non sans leur avoir fait très justement remarquer au préalable que la robe de Blondinette est parsemée de fleurs. Information définitivement utile. Ses yeux pâles détaillent les trois femmes avec un peu plus d’attention, comme pour déterminer leur profession, leur rang, leur duché. Brunette enceinte. Rouquine très grande. Blondinette très petite. Et lui… très grand et dans un état discutable, de son diagnostic.

Clopin-clopant, le guerrier s’avance jusqu’à Rouquine, maintenant toutefois une distance sécuritaire. « Ça va, Rouquine ? », qu’il demande, espérant qu’elle ne soit pas en train de pisser le sang. Ou, pourquoi pas, que le coup lui ait redonné la mémoire ? Ça les aiderait vachement, en fait. Ça et que Brunette ne décide pas de la jouer solo.

« On a vraiment l’air de venir de Sombreciel, Brunette ? », dit-il d’un ton patient, peu impressionné par son arme de fortune. Puis, pourquoi Sombreciel ? Ils ne sont certainement pas reconnus pour être les plus agressifs des Arvennois. Quoiqu’ils peuvent probablement être retords. Et imprévisibles. Bon, d’accord, ils sont peut-être vraiment dans un piège cielsombrois à la mords-moi-le-nœud. Et c’est peut-être elle, la Cielsombroise qui essaie de les empêcher de sortir, ou qui va surveiller leurs faits et gestes. Ses yeux se plissent et ne quittent plus la silhouette de Brunette qui, si elle ne représente pas une menace sérieuse, reste louche. Réagir aussi fort, c’est définitivement théâtral. Exagéré, même. « Blondinette, tu veux bien essayer ta clé ? Si c’est la bonne, on pourra sortir. » Il espère.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna





Dernière édition par Octavius le Rouge le Mar 18 Oct - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 18 Oct - 14:17

Médusée, Agnès assista à la tentative désespérée de la rouquine pour ouvrir la porte. Elle allait intervenir lorsque la brune, dans une crise d’hystérie et armée d’une planche, interrompit cette tentative avant de se tourner vers les autres pour les apostropher.

- Calmez-vous, nous… je ne vous veux aucun mal, déclara-t-elle à la femme enceinte en rectifiant pour ne parler qu’en son nom. Elle ne pouvait se porter garante pour les autres. Nous sommes tous enfermés ici. Et pourquoi des Cielsombrois ? Est-ce qu’elle va bien ? demanda-t-elle en désignant la blessée.

Regardant tour à tour, la brune, l’homme et la rouquine assommée, elle ne savait que penser hormis que le danger actuellement pouvait venir de l’arme improvisée dont elle ne distinguait que les contours. L’homme qui ressemblait plus à un guerrier qu’à autre chose invita Agnès à tester sa clef. Certes, elle portait une robe avec des fleurs, élément auquel elle n’a pas prêté attention mais qui était révélateur de sa possible appartenance à Lagrance. Elle s’avança vers la porte, ôta la clé de son cou et l’introduisit dans la serrure. Elle jeta un coup d’œil aux autres, espérant que celui ou ceux qui les avaient emprisonné ne s’étaient pas montrés retors en mettant en faux indices.

S’armant de courage, Agnès fit jouer la clé dans la serrure, appréhendant le résultat. Le mécanisme joua brisant le silence qui s’était installé et elle ressentit une lueur d’espoir.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 18 Oct - 21:41




Quête 1.6

« Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Abigaïl • Mélusine• Agnès • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 2ème tour


Elle a une belle bosse sur la tête, Abigaïl, mais elle a la tête dure, à ce qu’il paraît. C’est son dragon qui lui a dit. Ou ses camarades Chevaucheurs. Ah, elle est Chevaucheuse alors ? Et tandis qu’Agnès introduit sa clé dans la serrure, et que tous retiennent leur souffle, soudain, le brouillard qui entoure vos pensées se lève un peu. Un tout petit peu. Octavius est un Guerrier, et il se rappelle être souvent entouré de femmes. La Caravane ? C’est son genre, d’y aller souvent ? Agnès se remémore Lagrance et son Duc et Mélusine, elle, un mariage qui n’est pas si lointain, et un beau brun aux yeux de glace.
Vous vous souvenez. Pas de tout, mais de là où vous venez, vos proches, aussi. Quelques uns. A moins que vous n’ayez pas tant d’amis que ça. Par contre, vos compagnons d’infortunes vous restent inconnus. Mais vous retrouvez la mémoire, petit à petit. Peut-être qu’en sortant d’ici, vous vous souviendrez de tout ?




La porte s’est donc ouverte, et vous avancez. Heureusement, vous avez pensé à prendre votre bougie, dont la flamme vacillante est votre seule source de lumière. Car il fait bien sombre, et seul l’écho de vos pas et de vos souffles se répercute sur les murs. Il n’y a qu’un couloir, que vous suivez jusqu’à arriver à un escalier.
Octavius est le premier à mettre le pied sur une marche, clopin-clopant. Et bénis soient ses réflexes de guerrier, car quand un déclic retentit, la marche s’escamote dans le sol, et une longue lame apparaît à la place. Le Guerrier a retiré son pied à temps, mais il n’y a aucun doute à avoir. L’escalier est piégé !

Vous explorez un peu les alentours, et vous finissez par comprendre comment vous en sortir. Il y a trois empreintes de mains, dans le mur. Trois personnes qui doivent rester en haut. Et un message, à la craie. « Poser vos mains arrête momentanément le mécanisme. En bas se trouve l’arrêt total. Désignez celui qui l’arrêtera. »

Vous allez devoir faire confiance à l’un d’entre vous qui vous sauvera. Ou vous laissera tomber. Choisissez avec soin.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce deuxième tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce deuxième tour va durer jusqu'au mardi 25/10, 18h.

• Pour ce second tour, vous êtes donc dans un couloir sombre, face à un escalier. L’énigme est simple : trois d’entre vous poseront leur main sur les empreintes, et un quatrième prendra avec lui la bougie, votre seule source de lumière, pour aller stopper le piège. La commande se trouve en bas de l’escalier.
Il suffit d’avoir confiance... Plus facile à dire qu’à faire, alors que vous attendrez dans le noir qu’un inconnu choisisse de vous sauver. Ou de vous laisser vous débrouiller.

Pour ce second tour, vous pouvez discuter et décider qui descendra parmi vous les escaliers avec la bougie. Il faut la coopération de tous, car pour neutraliser le piège et laisser votre quatrième comparse passer sans encombre, il faut obligatoirement poser vos mains sur les empreintes de main dessinées au mur.

Pour celui qui descendra, le choix est simple :

  1. Neutraliser le piège
  2. S’enfuir et laisser les autres se débrouiller.


• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Attention, pour les Voltigeurs/Chevaucheurs, les Mages et les Pièces de la Rose, ce que vous avez absorbé bloque le lien avec votre Familier / Griffon / Dragon / Esprit de votre arme. Vous n’avez accès qu’à votre propre Magie.

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Vous allez devoir faire confiance à quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui pourrait vous laisser vous débrouiller et s’enfuir avec votre seule source de lumière. Choisissez quelqu’un de confiance (très facile vu que Mélusine vient de frapper Abigaïl :red: )

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

Pour ce tour, il faut que chacun de vos paragraphe comporte une couleur. :yay:

Bonne chance :hide:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Ven 21 Oct - 20:33

« Par Kern », souffle Octavius en retirant son pied avec vivacité, sauvé par un réflexe qu’il ne pensait même pas possible avec un corps dans cet état, tout guerrier qu’il est. Sa mémoire, revenue peu à peu, le lui a confirmé, même s’il ne comprend pas la signification de toutes… toutes ces femmes autour de lui. Juste à y penser, une légère teinte rose colore ses joues. Ça, il ne l’a pas dit à ses camarades d’infortune. Il leur a dit être un guerrier et c’est tout. Elles n’ont pas besoin de tout savoir.

Leurs recherches, cela dit, ne le satisfont pas. Les lèvres pincées et l’œil soupçonneux, il observe l’escalier meurtrier, le mur, le mur, l’escalier meurtrier, les trois dames et demoiselles, encore le mur et l’escalier. L’un d’eux soit bien y aller. Et pourra en profiter pour prendre la clé des champs, pendant qu’il y est. Ou surtout, qu’ELLE y est. « Pas moi. J’suis trop lent. » Pis le temps qu’il se rende jusqu’au mécanisme, il est à peu près sûr que Brunette va encore les emmerder et il suffira d’un instant pour qu’il se retrouve embroché sur les lames de cet escalier. Son regard bleu dévisage les femmes, puis d’un coup de menton, il désigne celles qu’il croit les plus appropriées pour effectuer la tâche : « Soit Blondinette, soit Rouquine. » Blondinette est encore celle en laquelle il a le plus confiance, mais Rouquine a l’avantage d’être probablement la plus agile de tous les quatre, donc s’il y a un problème, elle pourra réagir plus rapidement.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Lun 24 Oct - 14:43

Agnès sentit comme un voile se lever partiellement sur sa mémoire comme si ouvrir la porte avait ouvert un chemin dans son esprit. Oui elle avait la confirmation de son origine lagrane et elle se rappelait Denys, son Duc mais elle ne parvenait toujours pas à retrouver le reste. Des brides sur sa famille, des impressions mais rien de bien net et précis. En tout cas, rien sur l'identité des autres. Ils s'avancèrent dans le couloir dévoilé à la lueur parcimonieuse de la bougie. Un escalier se présenta et la guerrier s'engagea. Fort heureusement, ses réflexes le sauvèrent et Agnès grimaça devant le piège. Au-delà du halo de la bougie, le manteau noir de l'obscurité ne permettait pas de discerner quoique ce soit. Alors ils cherchèrent sur le palier.

Trois marques. Trois personnes devant rester en arrière. L'homme fit part de ses choix, Agnès porta son regard sur les deux autres femmes. Agnès hésitait à confier sa vie à des inconnus. Descendre la rapprocherait de la sortie néanmoins elle sentait qu'elle n'était pas du genre à laisser autrui dans la panade. Elle posa un regard pensif sur la flamme jaune de la bougie avant de finalement se décider.

- Soit, s'il n'y a pas de volontaire je veux bien descendre neutraliser le mécanisme.

Décision courageuse mais aussi dangereuse, il ne manquerait plus que l'un de ceux restants faillisse et elle mourrait. En soit, elle éprouvait plus de méfiance pour la brune et la rousse qui avaient fait preuve d'imprudence et d'hystérie que pour le guerrier.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet en Chef • Livre I
avatar

Messages : 3122
J'ai : 31 ans
Je suis : Marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj
Dragonnet en Chef • Livre I
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 25 Oct - 14:36

J'édite après mon absence au plus tard.
Mélusine accepte de mettre la main après moult jérémiades.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mer 26 Oct - 8:07




Quête 1.6

« Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Abigaïl • Mélusine• Agnès • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 3ème tour


C’est donc blondinette, alias Agnès, qui est élue par ses pairs pour aller désactiver le mécanisme. Elle ne semble guère à l’aise, la jeune femme, à l’idée de confier sa vie à un Guerrier abîmé, une jeune femme enceinte bien prompte à la réaction et une rouquine quelque peu désorientée après son coup sur la tête, mais a-t-elle le choix ?
Alors elle s’est avancée, Agnès, bravement, laissant ses trois compagnons dans l’incertitude en haut de leur escalier. Ont-ils doutés, alors qu’ils attendaient dans le noir ?
Un déclic, et voilà le piège neutralisé. Encore faut-il avoir le courage de descendre dans le noir, sans glisser... Mais décidement, la malchance semble poursuivre Abigaïl, qui glisse et dérape sur les dernière marche, sans bousculer ses compagnons, heureusement ! Elle en est quitte pour un beau bleu et un estafilade sanglante au poignet. Courage, vous n’êtes pas encore sortis d’affaire !




Vous êtes réunis en bas de l’escalier, à la lueur de la bougie qui diminue sans cesse. Inutile de se leurrer : si vous ne sortez pas très vite, vous allez bientôt faire le chemin dans le noir ! Vous avancez, tous les quatre, dans un long couloir de pierre, attentif au moindre piège, jusqu’à déboucher dans une autre salle. Et soudain, vous vous rappelez où vous êtes. Lorgol. La Cité aux Mille Tours.
Pourquoi êtes vous là ? Qui sont ces gens ? Vous êtes incapables de vous le rappeler, et c’est frustrant. Cette impression d’en connaître certains, mais de ne pouvoir se souvenir qui ils sont. Même leur nom ne vous dirait rien, car réellement, vous êtes incapable de vous souvenir de vos amis. De vos ennemis. Juste une impression diffuse de les avoir déjà vu, ou non. Pourquoi cacher cela ? Est-ce qu’ils ont à voir avec votre capture ?

Mais ce n’est pas le moment des questions. La pâle lueur de votre bougie éclaire une longue table, couverte d’objets hétéroclites : des rondins de bois, une rame, une Vivenef en modèle réduit avec une clé accrochée sur le mât, une statue blanche de hibou, deux haches, une clé ancienne, une chemise roulée en tas, une longue-vue. Et un indice, écrit à la va-vite sur un parchemin : « ARME - MARE - ??? » Après avoir testé votre confiance, veut-on tester votre intelligence ? Ou est-ce une nouvelle épreuve d’entraide, car vous aller devoir, à nouveau, décider quoi prendre ? Vous pouvez prendre plusieurs objets, certes, mais vous ne pouvez pas tout prendre. Réfléchissez bien.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce troisième tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce troisième tour va durer jusqu'au mardi 01/11, 18h.

• Vous savez que vous êtes à Lorgol. Pourquoi, comment, qui vous êtes, cela demeure un mystère, sauf pour les quelques chanceux qui ont trouvé un indice. Agnès, parce que tu es choupi tout plein, tu as le droit à un indice supplémentaire. Je t’envoie ça par mp :hihi:

• Pour ce troisième tour, vous êtes donc devant une table couverte d’objets différents. Il vous en faut un qui vous aidera à passer la prochaine épreuve, mais seule l’énigme peut vous aider. Vous pouvez bien sûr en prendre plusieurs, dans la limite du raisonnable : certains sont très lourds et encombrants, et quelques uns d’entre vous sont blessés déjà.
Vous pouvez discuter et décider qui prendra quoi, sans jouer les superhéros surchargés, évidemment. Merci de bien indiquer (en rp et en spoiler) quel(s) objet(s) vous prenez.

• Chacun est libre de choisir ce qu’il veut, mais réfléchissez, il serait dommage de faire demi-tour, avec une bougie qui ne tiendra pas longtemps encore ! :ange:

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Attention, pour les Voltigeurs/Chevaucheurs, les Mages et les Pièces de la Rose, ce que vous avez absorbé bloque le lien avec votre Familier / Griffon / Dragon / Esprit de votre arme. Vous n’avez accès qu’à votre propre Magie.

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

Pour ce tour, vous devrez glisser trois mots dans votre rp : GRIFFON, ROSE ECARLATE et VIVENEF A ROULETTES. Merci à deadpool pour ses brillantes idées :red:

Bonne chance :hide:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Sam 29 Oct - 14:34

Bien, ils s’étaient mis d’accord et Agnès entama la descente armée de la bougie. L’appréhension la tenaillait car sa vie dépendait de trois personnes dont elle ne savait rien. Avec prudence, elle mesurait chaque pas, s’attendant à voir surgir un piège. Elle parvint en bas et finit par trouver le mécanisme pour désamorcer l’escalier.

- C’est bon, lança-t-elle pour ceux restés en haut.

En attendant ses compagnons d’infortune, Agnès observa les lieux sans trouver de nouvel indice qu’un couloir qu’ils empruntèrent tous les quatre. Ils finirent par déboucher sur une salle et elle s’arrêta net en se rappelant qu’elle était à Lorgol, la cité des Mille Tours, le fief de la Rose Ecarlate. Mais que faisait-elle dans cette ville ? Elle creusa dans sa mémoire sans succès et préféra se concentrer sur la table et les objets qu’elle accueillait. La rame et la Vivenef ainsi que la longue vue durent faire écho à sa mémoire car elle se surprit à fredonner une comptine.

- Vogue, vogue sur les flots
Vogue vogue mon beau bateau
Vogue vogue dans le vent
Vogue vogue jusqu’au levant…


Plusieurs objets rappelaient la mer mais d’autres ne semblaient avoir aucun lien et le parchemin n’était pas des plus explicites. Elle le montra aux autres.

-Quatre lettres identiques mais dans un ordre différent. Elle réfléchit quelques instants. Rame ? Une proposition vu qu’il y avait une rame sur la table. Devaient-ils la prendre pour la suite ?  La Vivenef à roulettes, la rame et la longue vue peuvent avoir un lien mais est-ce qu’ils nous indiquent ce qui nous attend après ?

Devoir nager ou ramer ne l'enchantait guère. La bougie continuait de se consumer et Agnès saisit le hibou en se demandant s’il fallait composer avec l’objet ou sa symbolique. En soit, un dragon ou un griffon aurait peut-être été plus parlant.

- Qu’en pensez-vous ? Sens littéral ou symbolique ?

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Sam 29 Oct - 15:04

17 Octobre 1001 — Lorgol



Le coup que la chevaucheuse a reçu ne l'aide pas à avancer... Elle se serait bien portée volontaire pour prendre la place de la jeune femme blonde, mais il semblerait que la folle enceinte l'ait frappé un peu trop fort... Abi confondrait son dragon a un griffon dans l'état dans lequel elle et son cerveau se trouvaient. Les images sont confuses, la tête lourde, et la minuscule bougie n'aide pas. D'ailleurs, c'est l'unique raison qui fait qu'elle glisse sur ses marches, car autrement, la rousse n'est pas si maladroite. Non mais c'est une blague ?! On s'acharne sur moi, c'est pas possible... En serrant son poignet avec son autre main, comme si elle était un calmant, Abigaïl regarde le seul homme qui l'entoure. Ce regard qu'elle lui jette veut tout dire : Prends la hache et tranche la tête de la brune, par pitié !

Mais elle finit tout de même pas réfléchir un peu, arrêter de jouer à la femme agressive de peur de se faire couper sa propre tête par la Rose Écarlate et leurs revendications de paix. De plus, des images reviennent, dont celle de Lorgol qui lui semble familière sans trop se souvenir pourquoi. Abi étant toujours un peu en retrait, elle finit par s'avancer vers cette table remplie de merveilles. On est à Lorgol, pas vrai ? J'ai cette impression... Puis elle regarde le mot, arme, mare, et prend la rame qui se trouve là, car par chance elle n'est pas trop lourde et facile à soulever même avec une main meurtrie. Bah oui, rame, c'est évident... Vous allez chercher un peu loin avec votre Vivenef à roulettes. Prenez plutôt les haches, non ? Puis sans ajouter mot, Abi met également dans sa poche la clé ancienne, juste au cas où. Elle ne serait plus laissée derrière, à tomber dans les escaliers.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Dim 30 Oct - 19:51

Heureusement, le choix d’envoyer Blondinette était le bon. Octavius respire un peu mieux et descend laborieusement l’escalier, grimaçant à chaque fois que ses hanches et ses genoux plient, comme une mécanique rouillée. Comment s’est-il fait tout ça ? Bataille, chute de griffon, attaque de dragon ? Sa seule certitude est que ce n’est pas une sinécure, que cette aventure au cœur de Lorgol.
Lorgol. Ils sont à Lorgol.
Comme une évidence, juste au moment où ils entrent dans la nouvelle salle. Rouquine a la même idée et l’énonce à voix haute. « J’pense aussi qu’on est à Lorgol », qu’il approuve, s’avançant jusqu’à la table recouverte d’objets. S’il est bel et bien un guerrier, c’est justifiable, d’être dans le coin.

Il soupèse une des haches, puis l’autre, et décide de prendre la plus lourde des deux avec lui. Ils ne savent pas sur quelle saloperie ils pourraient bien tomber, dans ces couloirs. S’ils sont bien dans la Ville aux Mille Tours, ils pourraient tout autant déboucher dans la tour de la Rose Écarlate que dans celle de la Confrérie Noire, et les deux options –autant que toutes celles non imaginées– l’effraient un brin. Les suppositions de Blondinette vont trop loin pour ses propres capacités de réflexion et il hoche la tête, réfutant l’idée qu’on parle de rame au sens figuré : « Vaut mieux pas chercher trop loin. » Une rame est une rame, pas une longue vue, ou une vivenef à roulettes.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Lun 31 Oct - 13:09

Soit, ils choisirent de ne pas s’attarder sur les potentiels sous-entendus et la rousse prit la rame et la clé ancienne tandis que le guerrier s’arma d’une des haches. Agnès délaissa la dernière arme qu’elle ne saurait manier et la vivenef à roulette avant de se saisir de la longue vue qu’elle rangea dans une poche, d’un des plus petits rondins en termes de diamètre et de la chemise. Elle déchira une des manches avant de l’enrouler au bout du rondin pour en faire une torche de fortune. Elle ne savait si cela allait fonctionner mais la bougie continuait de brûler et se retrouver sans lumière était exclus. Et pour le coup, elle glissa le reste du vêtement à sa ceinture avant d’allumer le rondin. Cela leur accordera un peu plus de lumière peut-être pour un laps de temps court mais qu’importe. Et puis elle pourra toujours frapper un potentiel ennemi avec le rondin… Elle ne voyait pas ce que pourrait leur apporter les autres objets alors elle les laissa sur la table.

- Très bien, dans ce cas avançons…

Ils devaient sortir de là et rejoindre l’extérieur. Lorgol pouvait receler bien des trésors et des pièges, elle en avait la certitude en dépit de sa mémoire défaillante. Cependant, ce qu’elle voulait comprendre c’était la raison de cette séquestration et les causes de ses trous de mémoire.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 1 Nov - 22:46




Quête 1.6

« Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Abigaïl • Agnès • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 4ème tour


Sans que vous ne la voyiez, la duchesse de Sinsarelle s’est éloignée, visiblement pas très à l’aise. Elle s’est engagée dans un tunnel, mais quand vous vous en rendez compte, il est trop tard. Une porte de pierre s’est refermée, et vous ne pouvez plus l’atteindre. Vous devez avancer et traverser le lac, pourtant, sous peine de voir votre bougie s’éteindre.
La Chevaucheuse s’est emparée de la rame et de la clé, Octavius d’une hache, et la jeune Agnès de la longue vue et d’un rondin. La Vivenef en bois, oubliée, est demeurée sur la table. Oh, si vous saviez... Mais il n’est plus temps de faire demi-tour. Vous devez avancer. Même sans la jeune femme enceinte qui a disparue.
Tous les quatre, de concert, vous pénétrez dans une autre salle, dans la lueur déclinante de la bougie. Et là... A la vue de l’étendue d’eau devant vous, soudain, l’illumination. Vous vous souvenez. Qui vous êtes. Qui sont ces gens. Pas qui vous a entraîné ici, malheureusement, mais qui vous êtes, c’est déjà bien. Terminée, cette sensation de savoir tout en ne sachant rien. Terminée, cette question existentielle, et cette peur de ne jamais vous souvenir. Enfin.
Votre calvaire n’est pas fini, toutefois. Devant vous s’étale un magnifique lac souterrain, aux eaux noires et impénétrables. Vous n’en voyez pas la fin, à la lueur de la bougie. Seul le clapotis de l’eau perce le silence. Et pas très loin de votre position, un bruit soudain, comme si une énorme bête sortait de l’eau pour venir à votre rencontre.

Vous avez entendu parler des crocodiles de Lorgol. Mais... C’est une légende, n’est-ce pas ?




Une barque vous attend pour vous amener, en relative sécurité, jusqu’à votre destination. Une faible lueur semble vous guider, à moins qu’il ne s’agisse d’un nouveau piège ? Mais vous n’avez guère le temps de tergiverser longtemps. La flamme diminue, et il vous faut ramer. Vous relayer, aussi, sans doute, car vous ignorez combien de temps durera votre traversée. La lueur provient de l’autre côté du lac. Vous l’espérez, du moins !

La barque semble solide, et vous n’avez guère le choix de toute façon. Vous embarquez donc, feignant, pour certains, de ne pas voir les ombres plus sombres sous votre barque. Heureusement pour vous, vous avez choisi de prendre la rame. Cela aurait été bien dommage de faire demi-tour ! Quand à la torche improvisée d’Agnès, à peine installée sur le bateau qu’elle tombe en lambeaux, manquant mettre le feu à votre embarcation ! Il vous faut l’éteindre, et ainsi perdre, encore, quelques précieuses minutes de lumière.
Hardis, matelots ! Essayez de ne pas perdre de compagnons en route ! Maintenant que vous vous souvenez de qui est qui, peut-être que s’entraider sera moins difficile ?



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce quatrième tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce quatrième tour va durer jusqu'au mardi 08/11, 18h.

• Mélusine a donc disparu. On la retrouvera le lendemain, les habits sales et déchirés, après qu’elle eut erré dans les souterrains jusqu’à ce qu’un des nombreux gamins des rues de Lorgol ne l’aperçoive. Elle va bien : un peu courbaturée, un peu égratignée, mais elle se souvient de tout, sauf de qui a bien pu l’enlever.

• Pour ce quatrième tour, vous avez donc retrouvé la mémoire. Vous ignorez seulement pourquoi on vous inflige cela, mais ça, vous le découvrirez sans doute plus tard. Ou pas :red:
Vous pouvez discuter, échanger, vous rappeler de qui vous êtes et qui sont vos compagnons de route. La lueur de la bougie se fait plus minuscule que jamais, mais elle est bien là. Ne traînez pas trop pour ramer tout de même :sisi:

• Le tour se termine quand vous posez le pied sur la rive d’en face.

• Ce tour couvre la traversée en barque, qui dure une petite demi-heure environ, si vous vous relayez pour ramer. Autant discuter et renouer les liens. Ou jeter vos ennemis à l’eau :hihi:

• Une faible lueur vous guide à travers le lac. Ca n’a pas l’air d’être une bougie, plutôt un de ces cristaux vivants que l’on trouve parfois, et qui s’illumine d’une douce lumière. Lors de votre débarquement, vous constaterez qu’il est imbriqué dans la roche, et que vous ne pouvez pas le prendre en remplacement de la bougie. Dommage :ange:

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Attention, pour les Voltigeurs/Chevaucheurs, les Mages et les Pièces de la Rose, ce que vous avez absorbé bloque le lien avec votre Familier / Griffon / Dragon / Esprit de votre arme. Vous n’avez accès qu’à votre propre Magie.

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

Pour ce tour, votre personnage doit impérativement toucher un de ses compagnons de quête. Que ça soit pour l’enlacer, l’embrasser ou lui mettre un coup, c’est au choix !

Bonne chance :hide:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Dim 6 Nov - 6:06

C’était bien une rame, qu’il leur fallait.

L’étendue d’eau est une révélation. Tout lui revient, tout est évident, et il se regarde d’un œil nouveau. « Ça explique tout ça », qu’il murmure, fixant les cicatrices qu’il peut voir un peu partout sur lui. Le champion de la Ville Haute. Un guerrier, accompagnant la Caravane des Plaisirs. Un Voltigeur déchu. Tant d’identités, toutes tracées sur son corps, comme une carte de son passé. Il sait aussi que Brunette – qui est partie sans les attendre – est la fiancée du (d’un des) champion de Valkyrion. Hiémain.
Il se demande s’il va bien, subitement.
Pour traverser ce lac noir, il n’y a qu’une barque. Elle lui semble plutôt sécuritaire, pas trouée au moins. Octavius y embarque le premier, puisqu’il est visiblement le plus lourd du trio qu’ils forment maintenant, et s’assure que le tout soit stable pour que ces dames y entrent également. Malheureusement, à peine la barque tangue-t-elle sur l’eau que la torche tenue par Blondinette se défait en lambeaux. Enflammés. Partout sur le bois et à leurs pieds. Surpris, il bouscule la blondinette en question et la torche finit définitivement à l’eau. Au moins, l’éclaboussure ralentit la propagation du feu. C’est ça de gagné. « Merde. » Il tente d’éteindre les flammes, dans l’embarcation qui tangue toujours –et il se souvient qu’il ne sait pas nager, et lorsqu’il réussit, une des deux demoiselles a déjà pris les rênes de la conduite.

Au moins, ils ne perdent pas de temps. Pas plus de temps.
Le guerrier attrape sa hache et guette la surface de l’eau. Y’a des crocodiles, à Lorgol, non ?
Faudrait pas qu’un se mette en tête de les grignoter. Ce serait fâcheux.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 869
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Dim 6 Nov - 23:06

Ils avaient tous pris un objet mais lorsqu’ils repartirent ils ne purent que constater l’absence de la femme enceinte. Faute de savoir ce qu’il était advenu, le trio avança pour parvenir à une étendue d’eau et la mémoire lui revint. Agnès se souvenait enfin de son identité et celle des autres personnes, un soulagement qui dissipait la méfiance et le doute, même s’ils persistaient tout de même car rien ne l’éclairait sur les circonstances de cet enlèvement. Et puis l’inquiétude concernant Mélusine fit son apparition. Pourtant elle ne pouvait rien faire pour l’aider alors elle se concentra sur la traversée qui les attendait.

A la suite du guerrier dont elle connaissait le visage pour l’avoir vu au Tournoi, elle grimpa dans la barque. Malheureusement, sa torche improvisée, fort utile jusque là, tomba en lambeaux et manqua mettre le feu à l’embarcation. Agnès fut bousculée et la torche finit à l’eau. Elle manqua percuter Abigail, la chevaucheuse du vol de Cibella, se rattrapant à son bras avant de retrouver son équilibre.

- Désolée, rien de mal j’espère… s’enquit-elle avec un sourire contrit.

Octavius prit le poste de défenseur du navire. Agnès distingua une faible lueur à l’horizon et sortit la longue vue pour se faire une idée.

- La berge ne semble pas loin mais avec une rame on devra certainement se relayer, déclara-t-elle à l’adresse des deux autres. Je prendrai le tour suivant si vous voulez, précisa-t-elle pour Abigail qui tenait la rame. Et ils entreprirent la traversée.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »   Mar 8 Nov - 23:31




Quête 1.6

« Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »

Abigaïl • Agnès • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 5ème tour


Quel soulagement, d’avoir retrouvé la mémoire ! Et quel soulagement, également, d’avoir traversé ce lac ! Ca n’a pas été de tout repos, pourtant, entre le début d’incendie déclenché par Agnès, et les ombres noires qui se faufilent sous la barque, visiblement affamées. Un crocodile ? Il n’y a pas de crocodiles à Lorgol, ce sont des légendes. Même si, comme chacun sait, les légendes ont parfois un fond de vérité. Car c’est décidément un museau qui a bousculé votre barque, manquant la faire basculer à quelques mètres de la rive !

Vous avez mal aux bras à force de ramer, mais enfin, vous y êtes ! Un long couloir étroit se présente devant vous, peu engageant certes, mais il n’y a pas d’autre issue ! Agnès s’y engage en premier, suivie d’Octavius puis Abigaïl. Et soudain, une porte de pierre s’abat, manquant emporter le pied d’Octavius, vous séparant chacun les uns des autres !




Vous voilà tous seul, petits dragonnets ! Agnès, ton chemin t’amène ici : tu es dans le noir, mais une pâle lueur t’attire, heureusement. Fait attention à ne pas trébucher tout de même !
Octavius, quand à toi, tu as gardé la bougie, et c’est sa lueur tremblante qui te guide. Marche doucement, pour ne pas qu’elle s’éteigne, car elle est presque à la fin ! Et enfin, tu arrives ici.

Abigaïl, elle, retrouvera la sortie toute seule, après de longues heures à déambuler dans le noir.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce cinquième tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce cinquième tour va durer jusqu'au mardi 15/11, 18h.

• Vous rejoignez d’autres groupes, puisqu’à deux, c’est plutôt triste. Plus on est de fous, plus on rit ! Soyez sages !
Vous pouvez rp dans les autres groupes directement du coup ^^  


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
QUETE 1.6 | « Rappelle moi qui je suis, ce que je m’étais promis »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai perdu la quete journaliere du lvl 152 :(
» [Spoil] Quete des nagas
» Quete de hubert
» Pour oublier ce que tu ressens, rappelle toi ce qui tu es vraiment. [PV Zan]
» Demande de quete :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours-
Sauter vers: