AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2261
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Sam 5 Nov - 17:05

Je... me souviens de qui je suis. De tout, ou presque. Le souffle me manque, et des larmes embuent mes yeux. Mirage...? Bien entendu, il ne me répond pas. Pourquoi s'en serait-il privé avant, sinon Est-ce qu'il va bien ? Il n'était pas avec moi quand... Tout ceci est arrivé, pas vrai ? Non, il se rend toujours dans les montagnes qui bordent Lorgol. Je me détends, à mesure, avant de réaliser brusquement qui m'entourent en vérité.

Je rive mon regard à mon Duc, soudainement mortifiée. Je serais sans doute restée à m'interroger sur ce que j'aurais pu dire ou faire de saugrenue, s'il ne m'avait pas tendu la main pour m'aider à monter dans la barque. J'accepte, plus par automatisme, et le laisse ramer un temps, incapable de me retourner pour lui faire face. J'ai honte, vraiment... Mais ce n'était pas vraiment moi non ? Et lui, il était... Doux, et gentil ? Étrangement, il m'a encore l'air de l'être maintenant. Par contre, le regard de mépris de Mélodie m'informe à quel point mon attitude a pu la décevoir. Je plisse le regard, subitement menaçante, à cracher quelques paroles venimeuses :

- Quoi ? Si tu as quelque chose à me reprocher, tu peux maintenant le faire en ton âme et conscience.

Je regrette presque de me souvenir d'elle. Cela devient subitement douloureux de se retrouver au même endroit, mais avec ou sans mémoire, nous sommes parfaitement capable de nous disputer. Sauf que mon Duc est là, et que je ne peux finalement pas me permettre de faire n'importe quoi.

- Je vais ramer.

Je me retourne vers lui, ma main bandée sur son épaule pour me maintenir tandis que je récupère la rame, le temps d'un bref contact avant que nous échangions de place. Je la cale dans le creux de ma main meurtrie, et donne de puissants coups de l'autre. Je préfère les avoir devant moi, et me défouler sur l'eau ainsi. Et puis, si un crocodile se prend l'envie de manger un bout de mon Duc ou de Mélodie, il fera ainsi une belle envolée.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1371
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Dim 6 Nov - 12:28

Le chiot a retrouvé son masque de prédateur, continuant ses ronds de jambes à son maitre bien-aimé. C’est à mon intention qu’elle montre les crocs. Pourtant, pour une fois, je n’ai strictement rien dit. Elle ouvrait les hostilités et je sens mon visage prendre un air étonné, blessé, puis terriblement mesquin. Lui offrant un sourire dénudé de toute joie. Elle ne savait pas que je l’avais vu au tournoi, que même si j’avais été terriblement inutile, j’avais peut-être permis à ce que ce foutu mur se brise plus vite que prévu. Elle ne savait pas que j’avais été là, à me jeter à ses pieds comme une gosse terrorisée. C’était certainement mieux ainsi.

Comme à son habitude, elle était ignorante et pourtant elle se drapait dans cette attitude orgueilleuse. Pourtant, elle se calme bien vite, trop, et je ne peux m’empêche d’observer la présence de son cher duc. La tenait-il en laisse si fermement qu’elle en venait à montrer le ventre avec docilité ? Finalement sa vie rêvée était pavée de chaîne, quand bien même les hauteurs qu’elle pouvait atteindre. Sa liberté n’était qu’une piètre illusion avec un tel collier autour du cou. Savait-elle qu’il était un meurtrier ? Un homme insouciant de ce qui pouvait se passer sur ces terres en laissant des enfants se faire écorcher pour la prospérité d’une terre ?

Je refusais d’y croire, mais tout à la fois son discours cinglant me revient en tête et je n’en suis plus si certaine. Je croise les bras sur ma poitrine.

-Je crois que nous nos sommes déjà tout dit la dernière fois que nous nous somme vue. Dame des quatre vents.

Ma voix se module pour imprimer un ton servile, je courbe légèrement la tête en un simulacre de révérence.

-Vous devriez surement laisser la pauvresse que je suis s’occuper de la basse besogne qui vous incombe. Après tout, je ne suis certainement bonne qu’à ça pour vous être utile.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Mar 8 Nov - 23:36




Quête 1.6

« Rappelle moi ces larmes sur mes joues »

Denys • Mélodie • Maelys • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 5ème tour


Visiblement, avoir retrouvé vos souvenirs n’est pas la meilleure chose qui pouvait vous arriver. Elles sont bien présentes, les tensions, dans votre petit groupe, et sûrement que Mélodie cherchant à voler Denys n’est pas la meilleure chance pour vous de tous vous réconcilier ! Car il l’a bien senti, Denys du Lierre-Réal, que la demoiselle était plutôt indigne de confiance.
La traversée en barque ne démontre pas d’incident majeur, si ce n’est cette ombre qui vient frôler avec insistance votre frêle embarcation et manque de la faire chavirer, envoyant une bonne gerbe d’eau sur vos pieds. Mais rien de plus, heureusement. Vous débarquez sains et sauf, à la douce lumière du cristal, quand tout à coup, catastrophe ! Votre bougie s’éteint !




Vous n’avez guère le temps de vous en inquiéter, pourtant : un inconnu - pas inconnu pour tout le monde - se montre soudain, une bougie presque éteinte à la main. C’est Octavius ! Le fier Guerrier, déjà blessé et affaibli par ce séjour prolongé dans les souterrains, a à peine le temps de donner sa bougie à Maelys qu’il trébuche, s’effondrant sur Mélodie et broyant, du même coup, la statue de chouette qu’elle avait prise sur la table. Mais... Surprise : dans la statue se trouve une bougie, bien dissimulée, que vous vous empressez d’allumer.

Vous avez de la lumière, désormais, et non plus cette peur insidieuse de vous retrouver dans le noir. Devant vous se trouve une porte, et au pied de la porte, une fiole contenant un liquide marron bien peu engageant. Quelques mots, tracés à la craie sur le mur : « Boire le poison permet de débloquer la porte. Choisissez qui de vous se sacrifiera. » C’est... Une blague, probablement ? Qui accepterait de se sacrifier, parmi vous ? Il y a forcément une autre issue, non ?

La porte semble solide, en tout cas. Et l’entrée par laquelle Octavius est arrivé s’est aussitôt refermé. La fiole semble être la seule solution, car on ne distingue aucune serrure, juste le battant de bois...


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce cinquième tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce cinquième tour va durer jusqu'au mardi 15/11, 18h.

• Octavius rejoint votre groupe ! Faites lui un magnifique accueil, plein d’amour :coeur:

• Vous êtes donc devant une fiole empoisonnée. Quelqu’un doit se dévouer pour la boire et ainsi, vous permettre d’ouvrir la porte : le mécanisme magique qui la maintient fermée ne s’ouvre qu’à celui qui a bu le poison. Lequel d’entre vous se sacrifiera ? Qui marchera au devant de l’inconnu dans le but de sauver ses compagnons ?

• Vous n’êtes pas obligé de la boire, attention. Vous pouvez débattre, délibérer, essayer de défoncer la porte, obliger quelqu’un à la boire... Les possibilités sont nombreuses, et la Fatalité sera bien heureuse de vous voir vous creuser la tête pour trouver une solution :red:

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Attention, pour les Voltigeurs/Chevaucheurs, les Mages et les Pièces de la Rose, ce que vous avez absorbé bloque le lien avec votre Familier / Griffon / Dragon / Esprit de votre arme. Vous n’avez accès qu’à votre propre Magie.

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

Vous étiez adorable à vous faire des câlins. Pour ce tour, il serait amusant de vous voir faire un compliment à l’un de vos compagnon de quête :ballon:

Bonne chance :hide:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1371
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Ven 11 Nov - 9:55

Et le ballet continue. Nous arrivons enfin sur la berge, sans qu’il n’y ait de nouveaux drames. Un nouvel arrivant débarque, une autre connaissance de Maëlys. J’en lève les yeux au ciel, tellement cette situation m’agace et que je me sens en minorité. Duc, chevaucheur, noble guerrier. Cherchez l’erreur, comment diable me suis-je retrouvée dans cette situation ridicule. Je me fais écraser, lui, l’erreur il l’avait trouvé et tentait de l’exterminer. La lumière fuit en ricanant méchamment, la lumière revient et moi qui comptais vendre cette jolie petite statuette…. Puis nous arrivons devant la prochaine épreuve... Un sacrifice… pourquoi toujours vouloir un sacrifice. Je coule un regard mauvais sur le dos du duc. La victime toute désignée à mon sens. Les deux autres chiens en laisse seront les premiers à protéger la noblesse. C'était leurs rôles. J’étais le vilain petit canard, il y avait fort à parier que je sois celle qu’ils désigneraient pour ça. Sauf que je ne comptais pas mourir ici, en si mauvaise compagnie qui plus est et enterrée dans un sous-sol. Quitte à mourir jeune, autant le faire sur des hauteurs avec une vue imprenable sur le monde. Pas en train de croupir avec des rats dans une obscurité malsaine.

-Je suppose que personne ne s’y connait en poison et antidotes ou possède une magie pouvant y remédier ?

Avec de la chance, le tueur de vierge serait enfin utile, hormis prendre des grands airs de dirigeant. Oui, j’étais d’une humeur particulièrement mauvaise. Faut dire que se réveiller amnésique dans un souterrain n’avait rien de très amusant. Surtout, quand on s’amusait à me mettre avec de telles personnes.

-Sinon, je propose monseigneur le beau et fringant duc. Après tout, il s’y connait en sacrifice. Ca ne serait qu’un juste retour des choses.

On était à Lorgol…si on sortait de ce traquenard vivant, je pourrais m’enfuir avant qu’il décide de me faire enfermer pour mon impertinence et de l’avoir, à peu de choses près, menacé de mort.

Spoiler:
 


Dernière édition par Mélodie Douxvelours le Lun 14 Nov - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2261
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Lun 14 Nov - 10:59

Elle a de la chance que le Duc de Lagrance soit entre nous deux, et que j’ai bientôt plus à me soucier. Je devrais peut-être extirper un de ces crocodiles pour le faire valser au-dessus de sa tête, non ? Je suis heureuse de rejoindre la terre ferme, juste à temps avant que la lueur vacillante de la bougie ne s’éteigne pour de bon. Nous ne restons pas longtemps dans l’expectative. Je sursaute, en réceptionnant la bougie du colosse qui vient d’apparaître… Sans pouvoir le rattraper lui-même.

- Octavius !

Je ne lui avouerais pas que sa stature a réussi à me faire peur, me reculant d’un pas précipité. Et… Je reste interdite, rien qu’à l’observer, avec une soudaine pointe de culpabilité alors qu’il tient à peine sur ses jambes. C’est ma faute, non ? Alors qu’il m’avait sauvé la vie et… Je suis incapable de trouver les mots justes, et trop de mauvais souvenirs remontent.

- Je ne pensais pas qu’on se reverrait de si tôt… Tu marches. C’est bien, tu es vraiment coriace.

Je secoue la tête, pour remettre de l’ordre dans mes pensées. Je n’ai pas le temps d’en dire davantage. Nous nous retrouvons tous devant une nouvelle énigme malsaine… Qui donne une autre occasion à Mélodie de cracher son fiel.

- Quoi ?!

Pourquoi maintenant elle s’attaque à lui ? Il ne lui a rien fait, que je sache ! Je lis ces mots inscris à la craie à sa suite, ulcérée par son comportement.

- Pas question. Aucun de nous ne va se sacrifier !

Je suis formelle, et dans un geste de colère, j’envoie la fiole voler à travers les souterrains et se fracasser contre le mur le plus proche. Je me fiche que ce soit notre seule porte de sortie ! Je ne donnerais aucune de leur vie dans ce jeu macabre, parce qu’elles sont trop importantes pour moi, même Mélodie qui me déçoit profondément… Et encore moins Octavius qui m’avait sauvé la vie, ou mon Duc que j’ai juré de protéger.

- Le choix est fait. Prenons la barque, et défonçons cette porte.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Lun 14 Nov - 18:21

Ils ont peu parlé, pendant la traversée des eaux noires et ondoyantes. Octavius prend le dernier tour de rame et est donc aux premières loges pour voir le sombre museau. Il réussit heureusement à rattraper le ballant de l’embarcation, son esprit glacé à l’idée de tomber à l’eau. Il ne sait pas nager et, ce lac… non. Ça ne va pas mieux sur la terre ferme : il ne passe pas même une minute avant qu’ils soient séparés les uns des autres et que son pied passe proche de l’être également. « Blondinette ! Rouquine ! » Pas de réponse.

Il lui reste seulement à avancer. Lentement, pour ne pas éteindre la bougie.
Ce n’est pas comme s’il pouvait avancer autrement que lentement.

Dans la pénombre, une lueur danse, et les visages éclairés par celle-ci semblent familiers. À leur hauteur, il reconnaît le duc de Lagrance et… Maelys. Il lui tend la bougie et son « Mae - » se coupe : il trébuche et écrase l’autre jeune femme dans sa chute. « Désolé », souffle le guerrier en se relevant péniblement. Il marmonne un remerciement pour la Chevaucheuse de Lagrance, qui a l’air… assez en forme, malgré tout ce qu’il se passe. Ce n’est pas une sinécure, cette aventure, et ce n’est pas terminé.
Maintenant, on leur suggère de s’empoisonner. Splendide.
Saleté de ville impossible.

Octavius cogne des doigts contre la porte et y colle son oreille. Assez épaisse, au moins cinq centimètres. Solide, mais dans un endroit humide… Il palpe le bois aux abords des gonds. Légèrement vermoulu. « Avec une hache, ça ira mieux », objecte le guerrier en montrant l’arme qu’il a prise dans l’autre salle. Il savait que ce serait utile. « Vous pourrez essayer avec la barque après. Toi, qu’il dit en regardant celle qui a proposé de sacrifier le duc, t’as l’air agile. Si ça ouvre, tu pourras sans doute passer. » Entre le duc des fleurs, une Chevaucheuse pour le moment manchote, un guerrier estropié et une jolie jeune femme élancée, y’a même pas tableau.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 3515
J'ai : 32 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance, à l'Ordre du Jugement, à moi même et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham l'Îlien et Joséphine Siguardent
La Noblesse
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Lun 14 Nov - 19:41

Il a l’impression d’être un peu mal placé, Denys, quand les deux jeunes femmes qui semblent se connaître se balancent leurs quatre vérités. Il reste silencieux, observe simplement non sans un léger sourire au coin des lèvres, surveillant cependant la lorgolienne qui ne lui inspirait pas confiance. Après un certain temps, ils finirent par accoster de l’autre côté du canal, avec malheureusement leur bougie en fin de vie qui décida de mourir à cet instant, une fois sur le bord. Seule la douce lumière du cristal les éclaires, jusqu’à ce qu’une nouvelle personne ne fasse interruption dans leur groupe déjà bien étrange. Le champion de la Ville Haute, un guerrier qui avait en sa possession une bougie. S’il se vautra sur la première jeune femme, au moins permis t-il de libérer une chandelle qui serait leur sauveuse dans cette suite d’aventures. Laquelle allait de mal en pis. Il avait eu le temps de constater les écrits à la craie sur la porte, fronçant les sourcils songeur mais aussi interloqué. Tout ça pour qu’ils en viennent à sacrifier une vie ? C’était ça leur petit jeu ?

« Je vous demande pardon ? »

Il est surprit, Denys, des mots de la jeune femme restée en retrait, comme portant des accusations sans que celles-ci ne soient justifiées. Pas à ses yeux du moins, mais il ne la questionnerait pas d’avantage, puisque Maelys venait de décider pour eux qu’ils ne joueraient pas au jeu de leur ravisseur. Ce qu’il ne pouvait qu’approuver. Avec une certaine ironie dans la voix, il remarqua néanmoins :

« C’est un beau lancé. »

Ainsi, défoncer la porte, ou possiblement chercher une autre porte de sortie était la seule solution qu’il leur restait. Il s’écarta un peu du guerrier qui sortit sa hache, prêt à l’abattre sur le bois de la porte.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Mer 16 Nov - 1:04




Quête 1.6

« Rappelle moi ces larmes sur mes joues »

Denys • Mélodie • Maelys • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir • 6ème tour


Visiblement, la proposition de Mélodie de sacrifier le duc de Lagrance ne fait pas l’unanimité. L’idée du sacrifice non plus, et la petite Chevaucheuse a tôt fait de supprimer cette option. Décidément, elles sont plus que tendues, les relations entre les deux jeunes femmes, et ce n’est pas les deux hommes qui les regardent qui vont calmer le jeu.
Octavius décide de finalement défoncer la porte à coup de hache, et celle-ci s’enfonce comme dans du beurre dans le bois vermoulu. Un coup, deux, et enfin, quelques planches cèdent, laissant une ouverture assez large pour qu’un rayon de soleil entre. Serait-ce la liberté, qui vous attend derrière cette porte ?




L’extérieur. Enfin. Comme convenu, Octavius s’est effacé pour laisser Mélodie, la plus agile et la moins blessée des deux jeunes femmes, se faufiler. Que décidera-t-elle ? Vous attendre, ou bien s'enfuir ?
C’est à elle de décider. Vous apercevez tous, en revanche, un parchemin posé sur la première marche de l’escalier qui vous mène à la liberté, si les rayons du soleil qui l’éclairent sont une quelconque indication. Que raconte-t-il ? Explique-t-il votre mésaventure ?


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule le 18 Octobre 1001. Ce dernier tour a lieu le matin du 18 Octobre.
IRL : Ce dernier tour va durer jusqu'au mardi 22/11, 18h.

• Et voici et voilà, le dernier tour de la Quête. La Fatalité vous remercie vivement de ce petit bout de chemin fait ensemble !

• La porte s’est ouverte, et vous vous retrouvez devant un escalier, qui débouche sur l’extérieur. Enfin ! Le message est posé par terre, sur la première marche de l’escalier.

• Mélodie est sortie la première. Elle a donc quelques instants, avant qu’Octavius ne donne quelques coups de hache supplémentaires, pour décider ce qu’elle fera : fuir, en volant le parchemin, vous laissant dans l’ignorance ? Ou vous attendre sagement ?

• Vous êtes libre de sortir directement ou d’essayer d’explorer autour de vous à la recherche d’indices.

• Voici la teneur du message. Si jamais Mélodie s’en empare, vos persos resteront dans l’ignorance !
Spoiler:
 

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Vous avez retrouvé l’usage de votre magie, et le lien avec vos Griffons/Dragons est revenu !

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de ne pas dépasser les 350 mots. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

De l’amour, de l’amour :coeur: Plus d’obligation pour ce dernier tour, mais vous avez été fort mignons :haww:



_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Mer 16 Nov - 3:07

Tous ses nouveaux camarades de fortune se sont écartés de la porte, alors qu’il raffermissait sa prise sur la hache. Il n’est pas dans une forme optimale, pour ce genre d’exercice, mais cette porte n’est pas non plus la plus solide à laquelle il s’est frappé. Enfin, il espère que cette porte est bien aussi pourrie à l’intérieur que ce qu’il a diagnostiqué… Octavius adresse une courte prière à Kern, qu’il donne à ses bras la force dont il a besoin, puis commence à taper dans la porte. Chaque torsion de ses genoux et de ses hanches est affreusement douloureuse, mais les élans suffisent amplement à briser le bois. Il lui faut à peine trois coups pour qu’ils puissent déjà apercevoir de la lumière. Quelques autres et voilà, la jeune femme pourra probablement y entrer.
Le guerrier prend une pause pour regarder ce qui se passe à travers l’ouverture, contrôlant les lieux avant que Mélodie y entre. Un escalier avec un bout de parchemin dessus, de ce qu’il peut voir. Pas personne d’embusqué pour les attaquer.

« J’vois personne, qu’il commente en s’écartant du trou dans la porte. Attention où tu mets les pieds. »

Le souvenir des lames qui ont failli emporter son pied et de la porte qui a aussi failli le faire est un peu trop frais, encore.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna





Dernière édition par Octavius le Rouge le Ven 18 Nov - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2261
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Jeu 17 Nov - 0:16

Je lève les yeux, vers l'arme qu'Octavius brandit.

- Bonne idée.

Je me recule un peu, pour lui laisser toute latitude pour agir. La hache s'abat à plusieurs reprises sur le bois de la porte, alors que nous restons dans l'expectative... Mais il parvient lentement mais sûrement à l'entailler, assez pour qu'un rayon de lumière filtre dans la pièce, nous soustrayant enfin à ses ténèbres. Je respire à peine, à songer que le dehors doit être tout proche... Ou serait-ce encore un autre piège que l'on nous tend ? Nous en aurons bientôt le cœur net.

Déjà, Mélodie se faufile à travers l'entrée ainsi créée. Je n'aperçois pas ce parchemin plié sur les premiers marches, de là où je me situe, et mon regard est entièrement rivé au guerrier hache en main. Un regard soucieux, voilé par une culpabilité certaine, alors que je constate combien cet effort lui a coûté, pour nous frayer une sortie. Il peine sur ses appuis.

La respiration me manque, quand je perçois une présence familière qui transcende à nouveau mes pensées. Je cille, quand mes yeux s'embuent immédiatement, comme pour en chasser cet éclat pétillant. Je me sens comme revivre.
Mirage !
Où es-tu, ma petite ? Je t'ai cherché partout, à Lorgol.
Tu n'aurais pas pu me trouver, là où nous avons été enfermés. Les souterrains...
Qui ?
Je ne sais pas. Je ne me souviens pas. Je ne me souvenais même pas de... De toi.
J'arrive, ma petite. Ne bouge surtout pas.


Comme si on m'en donnait la possibilité... Mais je ne rajoute rien, parce que le grand dragon semble préoccupé par ce qui l'entend, et ne s'est pas fendu de la moindre note d'humour pour dédramatiser la situation. Inconstant, toujours. Je souris, malgré moi, quand j'entends au lointain le claquement des ailes reptiliennes. Je me demande si je ne l'imagine pas... Est-il déjà parvenu à destination ?

- Je vais vous reconduire, mon Duc. Mirage est là.

Je me tourne ensuite vers Octavius, mais... Je ne sais pas. Les mots me manquent encore, subitement.
Qu'importe. Quittons rapidement ce lieu de malheur.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1371
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Ven 18 Nov - 8:49


Déçue… ça je l’étais, en même temps, je ne m’étais pas non plus attendue à ce que ma requête soit acceptée. Maëlys tente d’ouvrir la porte en balançant une barque dessus, qui s’écrase. Par contre son compagnon, montagne de muscle, c’est une tout autre chose. Le bois cède petit à petit sous les coups répétés de la hache et je note mentalement qu’il est aussi impressionnant de près que de loin. Je n’énerverai jamais l’un des champions des trois opales…Jamais ou presque. Soyons réaliste, Maëlys était une cible facile pour y inviter la fureur et je ne le faisais même pas exprès…ou presque…

Je me faufile dans l’embrasure de la porte, suis le couloir et rejoins l’extérieur. C’est là que je vois le mot et je serre les mâchoires devant tant de bêtises. Ils nous avaient sérieusement enfermée, pris nos souvenirs pour de telles conneries !? Je froisse le bout de parchemin, m’apprête à le déchirer et me ravise pour le fourrer dans ma poche. Il y aura bien quelqu’un à la Cour, mage ou savant, qui serait susceptible de m’aiguiller sur cette écriture, cette encre, ce papier. Qu’importe. Le moindre indice pour que je retrouve ces débiles profonds et le leur fasse payer. En attendant, que les autres voient ce message n’avait aucune importance.
À quoi bon ?

J’entends de lourd mouvement d’air et aperçois le dragon de Maëlys. Je le salue d’un signe insolent, lui, le compagnon et reflet d’un souvenir amer.

-L’ordre a fait le coup, j’emporte avec moi leur message de paix et d’amour. Tu leur transmettras.

Je m’éclipse avant que le dragon ou mes compagnons d’infortunes ne me rejoignent. Je n’étais pas certaine qu’il m’ait entendu...Hors de question de m’éterniser, j’avais proposé de tuer un duc, contrarié une chevaucheuse et… Bon rien concernant Octavius, mais ça ne saurait tarder. Autant de raison suffisante pour m’enfermer pendant un petit moment. Et je n’y tenais pas particulièrement.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 3515
J'ai : 32 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance, à l'Ordre du Jugement, à moi même et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham l'Îlien et Joséphine Siguardent
La Noblesse
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Sam 19 Nov - 17:45

Elle n’offre aucune réponse, mais ce n’était pas surprenant. Il ne la quitte pas des yeux, cette demoiselle qui avait proposé de le sacrifier sans raison. Il n’est pas pour la laisser passer en premier, car il n’avait aucune confiance en elle. Il se ravisa d’en faire part néanmoins, puisque de toute façon elle était la plus à même de s’échapper en premier. Le Champion de la Ville Haute défonça la porte à grands coups de hache qui firent bientôt céder quelques morceaux de la porte. Et évidemment, la demoiselle se faufila dans l’ouverture. Denys eut le temps de voir cependant qu’un parchemin les attendait sur les premières marches de l’escalier. Lequel disparaitrait bientôt, il n’en avait pas le moindre doute. Ils finirent tous par sortir enfin, la porte complètement défoncée. Il se fend d’un sourire un peu mauvais et amer, le duc de Lagrance, quand il constate que leur dernière compagne d’infortune avait prit la clé des champs.

« Hé bien, votre amie est très prévisible mais peu courtoise. Ainsi nous n’aurons pas le fin mot de cette histoire sordide. »

Ce qui était sensiblement dérangeant, mais soit, de toute façon ils ne pouvaient plus rien y changer, Mélodie désormais disparue avec le parchemin. Garder toujours un coup d’avance, cela il pouvait le comprendre. Mais Denys n’en était pas moins irrité de ne pas savoir pourquoi il avait été piégé de la sorte. Il eut l’air un peu pressé quand Maelys proposa de le raccompagner, des mots auxquels il acquiesça sans attendre.

« Oui très bien, partons. »


Mais avant que l’empressement ne lui fasse oublier toute convenance, il se tourna vers Octavius, qui les avait malgré tout sauvé sur cette dernière épreuve.

« Vous avez ma gratitude et celle de Lagrance, guerrier. Si d’aventure vos pas vous mènent chez nous, sachez que vous serez bien accueilli. »

Il n’était pas avare Denys, et sans cet homme, certainement qu’ils n’auraient pas pu sortir finalement. Pas aussi vite du moins.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 575
J'ai : 37 ans
Je suis : garde du corps d'une Compagne, en Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel de Sombreflamme / Louis de Brunante / Maelenn du Noroît / Lionel de Rivepierre / Matvei de Hvergelmir
Les Guerriers
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Mer 23 Nov - 6:02

Le temps de défoncer ce qui reste de la porte et déjà la brunette a disparu, emportant avec elle le parchemin. Au haut des marches est plutôt visible un immense dragon d’Émeraude, dont la seule vue fige Octavius sur place. Il n’a jamais vu le lézard de Maelys, interdit de séjour en Ibélène lors du Tournoi des Trois Opales, et là, il est très… très proche, oui, même dans les airs.

Ses deux derniers camarades – de tous ceux croisés au fil de cette aventure sordide – sortent, sur une proposition de la Chevaucheuse de raccompagner son duc en lieu sûr. Sage. Quant à lui… il n’a pas fini de marcher, pour se rendre à la tour de la Guilde des Guerriers.

La voix de Mirage dans son esprit lui arrache une grimace de surprise, qui devient encore plus salée lorsque le dragon leur révèle que l’Ordre du Jugement est responsable de ce petit tour touristique au sein des catacombes lorgoliens. Charmants personnages. De jour en jour, ils ne font rien pour susciter son amitié. « Pourquoi encore eux… », qu’il grogne, sa main libre d’arme frottant distraitement une de ses hanches douloureuses. Des gens qui n’ont définitivement pas assez de loisirs. Son attention se pose sur le duc des Jardins lorsqu’il s’adresse à lui. « Merci de votre générosité, Votre Grâce », remercie le guerrier, inclinant sa tête comme seule salutation, ses genoux ne lui permettant pas d’en faire plus malgré le très haut rang de l’homme.

Et il y a Maelys.
Maelys qu’il a sauvé. Qui a essayé de le tuer. Qu’il aurait lui-même volontiers tuée.
Maelys au poignet délicat entre ses doigts. Maelys à l’épée enflammée.
Maelys écrasée sous les gradins.
Maelys qu’il regarde sans savoir, son regard sombre contre le sien clair.

Un signe de tête.

« À la prochaine fois, Maelys. »

Que la prochaine rencontre soit plus heureuse.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en sienna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2261
J'ai : 26 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Au Duc de Lagrance, Denys du Lierre-Réal, et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Mer 23 Nov - 16:11

J’attends patiemment, mais Mélodie ne fait pas demi-tour. Le contraire m’aurait étonné. L’envie me prend de la poursuivre pour lui faire payer… Sauf que déjà Octavius reprend sa fastidieuse besogne.

Tu veux que je la coupe dans son élan, pour lui apprendre un peu la vie ?
Non, laisse. Inutile de jouer au chat et à la souris avec elle, c’est peine perdue.


Mirage aurait toutes les peines du monde à se poser au sol, et puis… Nous avons le Duc de Lagrance à raccompagner à bon port, ce qui m’oblige à mettre de côté mes vieilles rancœurs.  

- Ce n’est plus mon amie depuis longtemps.

Le fin mot de l’histoire… J’aurais aussi apprécié l’avoir, oui. Il faut croire que Mélodie a surtout craint qu’on la jette en geôle pour ses menaces voilées envers le Duc. Le dragon d’émeraude a fini par se poser sur le toit le plus proche, son long cou tendu vers nous, se prononçant de sa voix rocailleuse :

L’Ordre serait responsable, d’après la petite souris.
- Encore ? Ça ne devrait même plus nous surprendre… Après tout, ces petits jeux malsains ont débuté avec les mages de Sang, et leurs anges pleureurs.

Je l’ai mauvaise, surtout que j’ai du mal à saisir le besoin qu’ils ont de me faire des cures de rappel… A moins qu’ils ne soient pas responsables, et que l’Ordre ait bon dos, ou que c’est une branche un peu déviante… Pour ce que j’en sais. Qu’importe. Je m’apprête à repartir, d’un signe de tête à mon Duc, pour le raccompagner sans tarder en Lagrance en oubliant cette sordide affaire… Sauf qu’Octavius est là. Je devrais peut-être dire quelque chose aussi, mais quoi ?

Il m’a sauvé la vie. Je l’ai remercié en cherchant à prendre la sienne, et en le rendant peut-être handicapé à vie. Mon regard est trouble, quand il croise le sien. A la… Prochaine ? Une part de moi veut le retenir, mais cette culpabilité poignante me cloue sur place. Je me retourne vers mon Duc, avec cette nécessité de tout laisser derrière moi :

- Rentrons.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 345
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »   Ven 25 Nov - 20:44




Quête 1.6

« Rappelle moi ces larmes sur mes joues »

Denys • Mélodie • Maelys • Octavius




Quête animée par Danette, avec l’aide, les conseils et les idées précieuses de torture d’Elnaie et Lemon tart




Plongés dans le noir •


Et voilà, c’est la clôture de cette quête ( aujourd’hui et pas hier, suite à quelques petits soucis persos, j’en suis désolée :oops:)

Merci beaucoup de votre participation, et rendez-vous ici pour vos cartes !


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
QUÊTE 1.6 | « Rappelle moi ces larmes sur mes joues »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pour oublier ce que tu ressens, rappelle toi ce qui tu es vraiment. [PV Zan]
» Rappelle moi, pourquoi je t'ai suivi déjà ? [Flashback] - Shay Howard
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» 18 novembre 1803, les idéaux de Vertières
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours-
Sauter vers: