AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Lun 24 Oct 2016 - 21:15


Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Ilse Tonnevent & Louis de Brunante

Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure

Ou quand l'aventure est toute autre que celle qu'on imagine



• Date : Le 2 novembre 1001, tôt le matin.
• Météo : Il fait frais, au large d'Outrevent, et l'Audacia s'est enfoncée dans une nappe de brouillard.
• Statut du RP : Privé, autant que faire se peut sur une vivenef pirate.
• Résumé : En plus d'être malade depuis deux, trois ?, semaines, et encore en rémission, Ilse est désormais distante avec Louis depuis quelques jours. À lui de découvrir ce mystère, dont la réponse est la grossesse de sa camarade de bord. Grossesse dans laquelle il a tout à voir.
• Recensement :
Code:
• [b]2 novembre 1001[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1394-seuls-les-esprits-aventureux-rencontrent-l-aventure]Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure[/url] - [i]Ilse Tonnevent & Louis de Brunante[/i]
En plus d'être malade depuis deux, trois ?, semaines, et encore en rémission, Ilse est désormais distante avec Louis depuis quelques jours. À lui de découvrir ce mystère, dont la réponse est la grossesse de sa camarade de bord. Grossesse dans laquelle il a tout à voir.


_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente





Dernière édition par Louis de Brunante le Lun 24 Oct 2016 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Lun 24 Oct 2016 - 23:00

L’Audacia est envahie de brume. Ils sont en pleine Samhain et même loin des terres, le voile entre les morts et les vivants est mince, et Louis a l’impression que la paisible vivenef vient de le traverser. Un frisson le prend, subtil. Pas un frisson de froid. Machinalement, il frotte ses mains, leurs tatouages, et il part à la recherche d’un de ceux qui sont également du quart de nuit. Il leur reste encore trois heures, avant de pouvoir se reposer, et si le ciel s’éclaircit à peine pour l’instant, la journée s’annonce encore brumeuse. Brumeuse et fraîche, au large d’Outrevent. Suffisamment loin pour qu’ils ne voient pas un seul dragon dans le ciel.

Il trouve enfin Ross non loin de Rhéa, occupé à siffler il ne sait quelle mélodie, le regard perdu sur l’horizon. Le Lagran le salue d’un geste de la main, sans s’interrompre, jusqu’à ce que son camarade lui fasse sa demande spéciale : « T’as pas un truc pour la Samhain ? », demande-t-il au violoniste. Celui-ci réfléchit quelques secondes avant de sortir son instrument de son coffre, toujours à ses côtés, et d’entamer une chanson sur les cordées pincées de son violon. Chanson aussi apaisante que le roulis des vagues, chanson qui aussitôt calme les angoisses ténues de Louis.
Il n’a jamais aimé la Samhain. Il n’a jamais aimé ces longues cérémonies en Outrevent, jamais aimé être coincé aux côtés de sa famille avec son affreux kilt qui gratte. Cela dit, un mois après le Tournoi des Trois Opales, et quelques mois après une rencontre qu’il croit de plus en plus être une avec une revenante… oui, pour une fois, il a le besoin d’honorer la mémoire de ceux qui ont rejoint le royaume de Sithis. Serait-ce uniquement au son des chants d’Outrevent et de ces mélodies mélancoliques qui vivent dans ses souvenirs, serait-ce uniquement pour apaiser le Dieu Sans Visage.

De retour à sa ronde, il ne s’entend pas chantonner à voix basse, accompagner Ross sans le vouloir. Il tend l’oreille, juste à temps pour entendre des pas précipités, suivi des sons bien distinctifs d’une personne régurgitant son repas du soir par-dessus bord. Même pas besoin de se demander qui est la pauvre personne malade : cela fait deux bonnes semaines au moins que soit Ilse, soit Freyja, au pire les deux, se relaient pour nourrir les poissons. Plusieurs fois, alors qu’il dormait dans la cabine de la canonnière, il a été réveillé par son départ, puis son retour, sans jamais qu’elle offre une autre explication que la gastronomie servie par leur chef de bord. Louis attrape une chope de fer-blanc, qu’il remplit d’eau, et va à la rencontre de celle qui s’est levée en urgence. Ilse, cette fois. Il se râcle un peu la gorge, pour annoncer sa présence, et lui tend la chope d’eau. « Tiens. Ça lui enlèvera un peu le goût de la bouche. Encore le ragoût ? »

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 26 Oct 2016 - 0:56

Le roulis du navire, d'ordinaire synonyme d'apaisement, de sérénité, est soudain devenu calvaire depuis quelques jours. Quelques semaines, même. Allongée sur son lit, Ilse lève les yeux vers la plafond, le visage tordu en une grimace et la respiration sifflante. C'est son estomac barbouillé qui l'a à nouveau réveillée, plusieurs heures avant l'aube semble-t-il, et elle s'efforce de reprendre une respiration régulière pour ne pas avoir à sortir de sa cabine au pas de course. Mais c'est peine perdue. Une minute après avoir pris cette résolution, la pirate envoie valser la couverture et parcourt le navire d'un pas précipité, sans même prendre la peine d'enfiler un vêtement plus chaud. Elle remonte sur le pont, passe sans s'arrêter devant quelques camarades de veille un peu perplexes, puis vide les restes de son repas par dessus bord. Elle a juste le temps de retenir ses cheveux détachés avant de se faire un shampoing un peu particulier. Une fine pellicule de sueur perle sur son front et il lui faut quelques instants pour parvenir à se maîtriser enfin. L'air frais de la nuit calme un peu la nausée, les effluves salés et le chant des vagues qui s'abattent contre la coque l'apaisent. Puis elle entend quelques notes, une mélodie familière qui flotte dans la brume, l'enveloppe et fait frissonner sa peau. Samhain. Elle avait presque oublié.

Ilse empêche son esprit de naviguer à sa guise, l'entraînant vivement du côté des souvenirs d'une aïeule emplie de tendresse et des chants qu'elle lui faisait réciter le soir, lorsque les flammes de la cheminée les réchauffaient des assauts du vent venu des falaises. Des souvenirs d'une famille perdue depuis longtemps. Peut-être est-elle là, quelque part, cette nuit où les esprits parcourent la terre.

« Tiens. » Elle sursaute, la canonnière, au son de cette voix. Sans s'en rendre compte, ses yeux s'étaient fermés, son esprit concentré sur la mélodie régulière des vagues qui se mêle au chants des pirates. Elle se tourne vers Eric et s'empare de la chope d'eau sans un mot, hochant à peine la tête en guise de remerciement. Tout d'abord une simple gorgée, afin de se rincer la bouche, avant de tout recracher par dessus bord. Puis elle boit le reste, soulagée. « Encore le ragoût ? » Rien qu'à l'entendre parler de nourriture, elle a un haut-le-cœur et referme les yeux, inspirant un grand coup pour calmer son estomac fragile. Il serait peut-être temps de lui dire non ? « Mh. » est sa seule réponse qu'elle donne, à haute voix, entre assentiment et grognement, sans quitter l'horizon des yeux. Peut-être oui. C'est pas le genre de secrets que l'on garde bien longtemps sur une vivenef pirate, pas vrai ? Mais est-ce qu'il pourra l'encaisser ? Est-ce que toi, tu l'as encaissé ? Un soupir léger. Laisse-moi penser toute seule deux minutes, tu veux ? Elle sent l'amusement de l'albatros, à demi réveillé, témoin des questionnements de la jeune femme depuis plusieurs jours. Mais il ne dit plus un mot, la laissant seule avec ses réflexions.

Elle tient fermement la chope, croisant légèrement les bras sous les assauts du vent. Son regard balaie le pont, où elle aperçoit plusieurs pirates qui se sont rapprochés de Ross et de son violon, puis sans les quitter du regard, quelques mots, comme un murmure dans le vent. « Ma grand-mère aimait beaucoup cette chanson. » Et elle aussi. Autrefois.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 26 Oct 2016 - 1:53

La seule mention du ragoût semble l’embêter et il fait une grimace un peu désolée. Ce n’était pas très malin. « Mh », qu’elle répond sans le regarder, les yeux sur l’horizon brumeux et la tête ailleurs. Au moins tout le bateau n’a pas été touché. Ç’aurait été le pompon. Que la seconde et leur canonnière le soient est bien suffisant. Quelques secondes, Louis pense la laisser, maintenant qu’il lui a donné de quoi se rincer la bouche et se maintenir l’estomac, mais... cela fait bientôt une semaine qu’ils ne se sont pas vraiment parlé. Elle a même tout simplement paru l’éviter et cela fait quelques nuits qu’il est de retour dans les quartiers des hommes, reprenant son hamac assigné sous les questions curieuses et amusées de ses voisins de chambrée. S’il a fait quelque chose qui a dérangé Ilse, il aimerait bien le savoir. Pour faire amende honorable, pour s’excuser. Pas de place pour la rancune, sur l’Audacia : il n’y a clairement pas assez de place sur cette vivenef pour s’éviter efficacement bien longtemps.

Le pirate s’appuie contre le bastingage, ses yeux pâles passant d’Ilse à la mer. Comme pour tenter de lire dans son esprit ce qui la tracasse. Ce qui la rend si silencieuse. « Ma grand-mère aimait beaucoup cette chanson. » C’est un murmure. Un aveu, quelque peu. Ilse parle rarement d’elle. Encore plus rarement d’Outrevent. Il remarque alors que la bise s’engouffre dans ses trop légers vêtements ; il retire son manteau et le pose sur ses épaules, s’assurant qu’il soit suffisamment refermé pour la réchauffer et assez ouvert pour qu’elle puisse continuer de boire.
Elle est mignonne, ainsi. Même encore pleine de sommeil, échevelée, le front mouillé de sueur et de sel, perdue dans son manteau trop grand. Un sourire naît sur ses lèvres et, à la dérobée, il dépose un baiser sur ledit front, avant de s’écarter. De reprendre sa place, un peu gêné.
« C’est tout ce que j’aimais de Samhain. » Les chants. Ceux que sa mère chante pour son frère décédé, le Éric dont il a repris le prénom pour sa vie de pirate. Ceux qu’elle chante peut-être pour lui, pour Aymeric, sans savoir s’ils sont vivants ou décédés. Ceux qu’il devait écouter, de force, droit comme un i aux côtés de son cousin et de sa cousine, l’air le plus ennuyé du monde sur ses traits. Ceux que, même en mer, quelqu’un a toujours su entamer pour honorer les morts. Cette fois-ci, à sa propre demande. Il mûrit, mine de rien. « C’est la Samhain qui t’rend pensive ? » Louis n’est pas la personne la plus sensible aux autres, l’être le plus pourvu d’empathie, mais il a le pressentiment que ce n’est pas qu’une affaire de grand-mère.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Ven 28 Oct 2016 - 0:56

Le silence retombe entre eux, enveloppé par le chant de leur camarade et la houle qui s'agite au dessous d'eux. L'air est froid, dans ces dernières heures de la nuit, au cœur du brouillard outreventois qui lui est si familier. Elle se rappelle nettement les terres de Brumeclair, les matinées nimbées de brume, le vent qui agitait les pans de sa robe au sommet des falaises qu'elle parcourait avec l'insouciance des enfants et l'inconséquence des adolescents, abîmant parfois les étoffes délicates des vêtements offerts par son aïeule. Elle se rappelle rentrer, les cheveux emmêlés, les joues roses, les genoux tachés d'herbe humide et la voix de sa grand-mère s'élevant avant de l'envoyer se changer. Puis elle se rappelle le thé servi au coin du feu, les chants et les histoires qu'elle lui racontait, la sagesse de cette femme au caractère affirmé et intraitable. Depuis quelques temps, Ilse songe de plus en plus à elle, à la douce Iseabail qui lui a donné son prénom, à celle qui l'a élevée et qui lui a inculqué les valeurs qu'elle garde encore au fond de son cœur. Que penserait-elle de cette nouvelle famille avec laquelle elle a grandi, est devenue femme ? Que penserait-elle de cet enfant à venir ?

Ilse esquisse un mince sourire de remerciement lorsqu'il dépose son manteau sur ses épaules. Ses frissons diminuent, l'air froid a apaisé les tourments de son estomac et elle est surprise par ce baiser sur son front, bien qu'elle reste étrangement impassible et silencieuse.

« C’est tout ce que j’aimais de Samhain. » Un instant, elle relève les yeux, semble détailler ce profil tourné vers l'horizon. Comment va-t-il réagir lorsqu'elle lui annoncera ? Elle sait combien il aime Aymeric, à quel point il tient à ce gamin intenable, au caractère aussi difficile que le sien mais pas moins adorable. En ira-t-il de même pour cet enfant à venir ? Elle sait qu'il est un bon père. Mais saurait-elle être une bonne mère ? Elle se secoue mentalement ; elle se pose décidément trop de questions.

« C’est la Samhain qui t’rend pensive ? » Elle hausse les épaules, termine de boire le contenu de sa chope et pousse un soupir. « Eric... » Les dernières notes de la chanson vibrent dans l'air et lentement, les pirates s'égaillent à nouveau sur le pont, vaquant à leurs occupations, reprenant leur ronde. Le moindre murmure, la moindre parole, tout semble amplifié à la lueur grise de l'aube. « Tu veux bien v'nir avec moi un moment ? Faut qu'on parle. » Elle semble bien sérieuse à l'instant, mais dans son regard, une demande, et non un reproche. Ilse resserre le manteau sur ses épaules et le précède dans les escaliers qui mènent au pont inférieur, prenant la direction de sa cabine.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey


Dernière édition par Ilse Tonnevent le Lun 23 Jan 2017 - 6:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Sam 5 Nov 2016 - 7:13

« Eric... » Son soupir lui fait craindre le pire. Il a gaffé. Il a fait un truc qu’il ne fallait pas. Ou, alors, il n’a pas fait quelque chose ? « Tu veux bien v'nir avec moi un moment ? Faut qu'on parle. »
Il a peur.
Comme son fils, Louis n’aime pas être grondé.
Pourtant, dans les yeux, la voix, le visage d’Ilse, il ne sent aucun reproche, aucune colère. Qu’un sérieux auquel il ne peut rien attribuer. Le pirate la suit, d’abord de quelques pas, avant de s’arrêter. Il est de veille, il ne peut pas simplement partir sans rien dire. Un truc à se faire mettre à l’épluchage de patates avec Red. « J’te rejoins. » Il prend d’abord le temps de prévenir Ross qu’il doit s’absenter un peu, qu’il fera la ronde des niveaux inférieurs au passage et ira vérifier qu’ils n’hébergent pas de nouveaux enfants clandestins dans leur cale. Le Lagran lui assure presque trop facilement qu’il couvrira ses arrières et Louis se retrouve bien trop vite dans la cabine de la canonnière. Il espérait peut-être un peu que le pirate refuse qu’il quitte son poste et insiste pour l’avoir à ses côtés jusqu’à la fin du quart, montrant une autorité que Ross n’a pourtant jamais eue.

Alors, il peut seulement attendre le verdict. La condamnation. Cette conversation qu’il pressent déjà sérieuse, sans savoir ce dont elle traitera. Ridiculement nerveux, ridiculement distant, aussi, sur ses gardes, avec cette femme avec laquelle il a pourtant dormi… pratiquement tous les soirs d’octobre. À laquelle il a fait l’amour, qu’il a réconforté, qu’il a joliment emmerdé, aussi, avec le même plaisir dans chacune de ces activités. Et, peut-être, des émotions qu’il se borne à ignorer. À ne pas écouter. Ilse est sa supérieure, en plus d’être sa camarade de bord, et il Louis ne peut même pas dire exactement quels points abordera cette discussion.
Appuyé contre la porte, le pirate. L’empêchant d’être ouverte, assez prêt pour se sauver, au cas où. Sa voix basse se fait hésitante, prudente : « J’ai fait quelque chose ? » Oh, oui, il a fait quelque chose, et pas qu’une fois, mais il ne le sait pas encore.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente





Dernière édition par Louis de Brunante le Mer 9 Nov 2016 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 9 Nov 2016 - 22:22

« J’te rejoins. » Elle acquiesce, silencieuse, et descend jusqu'au pont inférieur, parcourant le navire plongé dans une semi-obscurité. Quelques cristaux éclairent son chemin d'une faible lueur et elle retrouve rapidement sa cabine. Par le hublot masqué par la buée, elle n'aperçoit que l'épais brouillard. Et autour d'elle, rien que le murmure d'un navire qui se réveille doucement, des vagues qui caressent la coque, du vent qui murmure à travers les planches de bois. Ilse s'appuie contre un coffre de vêtements et attend, patiemment, jusqu'à ce qu'il la rejoigne enfin.

Eric semble hésitant au moment de refermer la porte et elle réalise alors à quel point elle a dû paraître distante ces derniers jours. Derniers jours où elle a dormi seule, sans la chaleur de ses bras, ni le réconfort qu'il apportait depuis la fin du tournoi. Mais si les cauchemars se sont apaisés, autre chose est venu la préoccuper.

« J’ai fait quelque chose ? » Malgré elle, un sourire, presque imperceptible. Elle croise les bras, comme pour se réchauffer, son regard retrouvant le sien. « On peut dire ça comme ça. » qu'elle réplique avec une pointe d'ironie. Inutile de tergiverser encore longtemps sur le sujet, autant se jeter à l'eau sans plus tarder. Alors elle prend une inspiration et déclare simplement. « Je suis enceinte. Et c'est toi l'père. » Les mots sont enfin sortis et elle ressent un étrange mélange d'appréhension et de soulagement. Soulagement d'avoir enfin retiré ce poids de ses épaules. Appréhension quant à sa réaction. Leur camaraderie, leur amitié, elle compte pour la canonnière qui apprécie la présence du pirate à ses côtés. Elle ne sait pas comment il va prendre la nouvelle, ni si celle-ci changera quoi que ce soit entre eux. Après tout, ils ne sont pas Freyja et Philippe, ils ne sont qu'amis depuis qu'il a rejoint l'Audacia, rien de plus.

« J'crois qu'une des potions que j'ai prises était foireuse. Ou je l'ai oubliée, avec l'agitation du tournoi... » ajoute-t-elle soudain, songeant que c'est tout à fait possible, plus pour combler le silence que par réelle envie de lui expliquer la situation. Comme s'il avait besoin d'elle pour savoir ce qu'il s'était passé.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Lun 14 Nov 2016 - 5:41

« On peut dire ça comme ça. » Oh. Ça n’augure pas très bien. Il se renfrogne un peu, prêt à être remis à sa place pour quelque chose qu’il ignore encore.
« Je suis enceinte. Et c'est toi l'père. »
Louis ouvre la bouche, pour se défendre de ce qu’il aurait apparemment fait et qu’il est déjà persuadé de ne pas avoir fait, mais il reste coi au milieu de son geste. La bouche ouverte, stupidement, ses yeux soutenant ceux d’Ilse.
Elle blague. Ça ne peut pas être vrai. Pourtant. Enfin, ils n’ont pas spécialement chômé, de ce côté, pendant le Tournoi de un – dont une nuit plutôt mémorable – et depuis le Tournoi de deux. Puis, ce serait mentir que de prétendre qu’il sait qu’il n’a pas hérité de la fameuse fertilité des Ansemariens, couplée au sang de Brunante, qui s’est toujours révélé assez efficace dans ce domaine, son fils en soit la preuve vivante. Le tout sans même savoir qu’être sur l’Audacia favorise la chose, de surcroît. Donc, oui, ça peut être vrai. Ça peut… tout à fait… « J'crois qu'une des potions que j'ai prises était foireuse. Ou je l'ai oubliée, avec l'agitation du tournoi... » … être vrai.

Le pirate referme la bouche, incapable encore d’articuler quoi que ce soit, mais une fois refermée, elle ne fait que s’étirer en un large sourire niais. « C’est… c’est super », qu’il souffle. Il est sous le choc et ses yeux passent du ventre d’Ilse à son visage, au fur et à mesure qu’il ne peut plus dissimuler la joie qui monte en lui. Pourtant, un doute le prend, et ses prochaines paroles sont trébuchantes, hésitantes, bégayées : « Enfin, c’est super si tu trouves que c’est super, je sais pas si tu, tu veux le garder, et, je sais qu’en Sombreciel, ils peuvent, enfin, ils font plein de trucs au cas où, tu sais comment ils sont, là-bas, et, c’est vraiment ta décision, je veux pas, je peux pas, mais je… » Une famille. Une famille, comme il a toujours voulu. Une famille un peu avec Ilse. Ilse enceinte de lui. Si elle lui dit, c’est qu’elle désire le garder… n’est-ce pas ? Juste… juste un peu. Louis s’avance jusqu’à elle et la serre dans ses bras, incapable de se retenir plus longtemps. Il ne sent même pas quelques larmes chaudes rouler sur ses joues, mais il ne peut ignorer le trémolo qui vibre dans sa voix : « … je suis vraiment content, moi. » Oh, qu’il est loin d’être un père parfait, ce pirate qui a retourné sa veste de marquis, cet homme bien irresponsable qui a fuit avec son héritier ! Il n’en est pas moins aimant et affectueux, il n’en est pas moins sincère et vrai. Aymeric a été une surprise et ce nouveau bébé l’est tout autant. Il voit seulement à quel point ce sera… bien, oui.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 16 Nov 2016 - 22:10

« C’est… c’est super » Elle ne sait pas vraiment à quoi elle s'attendait Ilse. Le choc, la surprise, c'est bien naturel. Mais elle aperçoit ce large sourire, cette lueur dans le regard, et c'est à son tour d'être étonnée. C'est super. Il est... vraiment heureux ? Pour de vrai ? Il ne dit pas ça pour lui faire plaisir ou pour la rassurer ? « Enfin, c’est super si tu trouves que c’est super, je sais pas si tu, tu veux le garder, et, je sais qu’en Sombreciel, ils peuvent, enfin, ils font plein de trucs au cas où, tu sais comment ils sont, là-bas, et, c’est vraiment ta décision, je veux pas, je peux pas, mais je… » Des... trucs au cas où ? Pardon ? Inconsciemment, elle ramène sa main à son ventre où, déjà, son enfant est en train de grandir. Un petit garçon. Une petite fille. Un bébé à elle, une famille comme elle en a toujours rêvé sans jamais oser l'exprimer. Pas en Outrevent, dans les landes, au bord des falaises, comme elle l'avait imaginé. Mais une famille quand même, sur l'Audacia, là où elle a su se faire une place et où elle vit avec les gens qu'elle aime. Pas un instant, elle n'a pensé à se débarrasser de cet enfant à naître, à stopper cette grossesse inattendue. Pas un instant une telle possibilité ne lui a effleuré l'esprit. Elle a souvent fait attention, mais à présent qu'elle est devant le fait accompli... elle ne pourrait s'y résoudre. Alors la question d'Eric n'est pas loin de l'offusquer. Sourcils froncés, elle s'apprête à répondre mais il la devance, la serrant dans ses bras avec une vivacité à laquelle elle ne s'attendait pas. Perplexe, elle referme maladroitement ses bras autour de lui et serre à son tour.

« … je suis vraiment content, moi. » Soulagée, elle reste un instant silencieuse. Ce bébé, elle l'aimera, elle le chérira. Ce qu'elle appréhendait... peut-être était-ce un refus du pirate, un abandon, un désir de ne pas s'en mêler ? Ilse a grandi sans son père, n'a que peu de souvenirs de sa mère qui a mis fin à ses jours, de chagrin. Elle ne veut pas de ça pour son enfant. Elle n'aurait pas pu le supporter. L'émotion menace de la submerger à son tour, bientôt surpassée par une autre sensation, bien moins agréable. « Eric... lâche-moi, j'me sens pas bien... » Elle se détache de lui juste à temps, son corps secoué par un haut-le-cœur, avant de vomir à ses pieds. Pas grand chose à vrai dire, puisque tout son repas est passé par dessus bord, mais elle s'essuie la bouche d'un revers de manche, la mine déconfite. « Désolée. » Au moins, maintenant, il sait ce qu'il en est. « Je... il n'est pas question que je me débarrasse de mon... de notre enfant. » Comme il est étrange de prononcer ces mots. Elle parvient tout de même à esquisser un mince sourire

Puis elle se recule, prend dans un coffre un morceau de chiffon pour réparer les dégâts. La prochaine fois, elle prendra un seau dans sa cabine, ça vaudra mieux. Au moins le temps que ces nausées s'apaisent. Et le plus tôt sera le mieux.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Jeu 17 Nov 2016 - 19:09

« Eric... lâche-moi, j'me sens pas bien... » Oh ? Le pirate s’écarte, écoutant la demande soudaine d’Ilse, et c’est juste à temps : à ses pieds s’étale, deux secondes plus tard, une flaque de bile, probablement tout ce qu’il reste à vomir à sa compagne. « Désolée. » Il répond d’un haussement des épaules, pas dérangé le moins du monde, encore moins maintenant qu’il sait que ses malaises des derniers temps sont dus à une nouvelle merveilleuse. « Je... il n'est pas question que je me débarrasse de mon... de notre enfant. »

Notre enfant.

Louis est immensément soulagé qu’elle ne désire pas se débarrasser de l’enfant. On peut plaider ce qu’il lui reste d’éducation outreventoise, ce brin traditionnaliste qui s’empêtre un peu dans ce qu’il fait, mais lui préfère nettement plaider qu’il veut des enfants. Il en a toujours voulu et le Destin a fait que ceux-ci viennent où il ne s’y attendait pas, et il est bien prêt à embrasser son rôle de père, renouvelé. « Passe-moi ça. » Il lui prend le chiffon des mains et nettoie le plancher. Il est père d’un enfant de cinq ans et il est pirate : il a l’habitude. Il a vu pire. Puis, c’est quand même un peu de sa faute, tout ce qui arrive. Le genre de responsabilité dont il n’est pas prêt du tout de s’excuser. L’idée de s’excuser d’avoir mise Ilse enceinte le fait ricaner, à genoux sur le plancher, et il relève la tête pour regarder la blonde. Son regard est curieux, attentif autour de ce corps qu’il a appris à connaître, y cherchant des signes de changement, bien que ce soit probablement trop tôt pour discerner la moindre chose. Est-ce qu’elle a commencé à prendre du ventre ? Des seins ? À combien de semaines est-ce que ça va vraiment se voir ? Est-ce que des mages pourraient deviner le sexe de l’enfant ?
Toutes ces questions, subitement, et auxquelles il va cette fois pouvoir trouver réponse. Toute cette grossesse dont, visiblement, il ne sera pas écarté comme un pestiféré.

Le souvenir le secoue, mais il le repousse aussitôt. C’est fini, tout cela. Aymeric est né, Aymeric va bien. Lisbeth est morte. Ilse est enceinte de lui. « Tu crois qu'c’est arrivé quand on a empêché Lionel de dormir ? », qu’il glousse, hilare à l’idée d’avoir tenu Lionel éveillé toute la nuit et qu’en conséquence de ces moments agréables, il en résulte de surcroît une grossesse bâtarde pirate. De quoi rendre le Chevaucheur fou, s’il le savait, sans parler de son beau-frère si à cheval sur tous les principes du monde. Ça rend cette conception encore plus savoureuse.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Jeu 17 Nov 2016 - 21:15

« Passe-moi ça. » Avant qu'elle n'ait le temps de protester, il s'empare du morceau de chiffon pour nettoyer le plancher. Ilse fronce les sourcils et croise les bras. « Je suis enceinte Eric, pas infirme. » grogne-t-elle doucement, un air légèrement boudeur prenant place sur ses traits. Elle aurait très bien pu le faire toute seule, comme elle l'a si bien fait depuis les dernières semaines. Cet enfant qui grandit en elle n'y changera rien, elle continuera à agir comme elle l'a toujours fait sur ce navire, c'est-à-dire de façon soigneuse, appliquée. Elle est canonnière bon sang, pas un vulgaire marin d'eau douce qu'il faut tenir par la main, nom d'une vivenef à roulettes ! Ilse... ce n'est qu'un chiffon. T'en fais pas un peu trop ? La canonnière se renfrogne mais ne fait pas d'autre commentaire. Elle attend qu'il ait terminé, respire doucement pour ne pas laisser un nouveau malaise s'installer. C'est pénible d'être ainsi réveillée chaque matin sans pouvoir rien y faire, son état empiré par le roulis du navire. Au moins, elle peut se consoler en songeant qu'elle n'est pas la seule à vivre ça, puisque Freyja est également dans cette situation. Et ce n'est pas la première fois pour la seconde qui sait comment réagir, contrairement à elle, qui avance à l'aveuglette dans cette nouvelle aventure. Une aventure où elle ne sera pas seule.

« Tu crois qu'c’est arrivé quand on a empêché Lionel de dormir ? » La remarque la déride, la fait même rire franchement. Rien que d'imaginer la tête qu'a dû faire le Chevaucheur en les entendant s'ébattre ainsi toute la nuit, elle frôle le fou rire, mais elle s'apaise bien vite, gardant tout de même un large sourire sur ses lèvres. « J'espère bien. » qu'elle répond avec amusement. Ce serait le comble pour l'Outreventois, certainement. « Ou alors c'était l'soir de mon anniversaire. » renchérit-elle, songeuse. Après la première épreuve. Le jour où il l'a entraînée comme un vulgaire sac de pommes de terre à travers tout Hacheclair. Ses lèvres s'ornent d'un nouveau sourire à l'évocation du souvenir, particulièrement au cadeau que Marianne lui a fait pour se venger des manières du pirate.

Ilse s'assoit alors au bord de son lit, gardant sa main sur son ventre. « Je... j'arrive pas trop à réaliser. » Elle lui adresse une moue un peu empruntée. Voilà plusieurs jours qu'elle est au courant mais elle ne parvient pas à se faire à cette idée. Peut-être que quand son ventre aura commencé à s'arrondir... Oui, peut-être que là, elle saura que c'est vrai. Pour le moment, ça lui semble encore bien trop irréel.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Lun 5 Déc 2016 - 5:16

Objectif atteint : sa remarque fait éclater Ilse d’un grand rire, qui la sort de la morosité qu’elle affecte depuis qu’il a entreprit de nettoyer le sol à sa place. Oui, bon, il sait, elle est seulement enceinte, et pas beaucoup encore, mais il peut bien faire ça pour elle ! « J'espère bien. Ou alors c'était l'soir de mon anniversaire. » Vrai que pendant le Tournoi des Trois Opales, ils ont eu la chance de partager une certaine intimité. Enfin, ça leur était déjà arrivé précédemment, mais pas deux fois dans un laps de temps si court. Et depuis la fin du Tournoi… disons que c’est devenu encore plus… plus intime ?
Il rougit un peu, le Louis, mais la cabine est si faiblement éclairée, ça ne se voit même pas. Il rougit, oui, à l’idée de cette intimité naturelle qui s’est instaurée entre eux. De ces nuits à dormir avec Ilse dans ses bras, à la rassurer au réveil de ses cauchemars, à lui fredonner les douces mélodies ansemariennes pour accompagner son sommeil et parfois à chasser les horreurs, le sang et la mort de quelques baisers et bien plus encore. C’est venu sans prévenir, sans tambours ni trompettes, et c’est la première fois qu’il le réalise. C’est simple et c’est agréable.

La canonnière s’assit sur son lit, où il la rejoint après quelques secondes d’hésitation. Épaule contre épaule, leurs cuisses se frôlant. « Je... j'arrive pas trop à réaliser. Vrai qu’c’est… inattendu. » Inespéré, aussi, mais tellement heureux ! En témoigne son sourire niais, emplit d’une joie incroyable à l’idée d’endosser le rôle de père pour une deuxième fois. « Tu crois qu’on peut savoir si ce s’ra une fille ou un garçon ?, demande Louis en louchant sur son ventre encore plat. Enfin, pas maintenant, c’est trop… trop petit. Grim peut pas dire ça ? Genre, si les albatros volent bas, c’est une fille. » Il blague gentiment, pour la faire rire, elle et un peu cet albatros parfois bien sérieux, mais il est aussi vraiment curieux. Sa mère pourrait probablement lui en dire plus, mais… elle est à terre, à Brunante. Lui est un pirate, en mer, sur l’Audacia. La pensée de Brunante, subitement, le blesse, et il est aussi surpris de cette douleur qu’il l’est de l’annonce de la grossesse. Comme il aurait envie de fêter ça avec Laurent, autant qu’il le fera avec son capitaine et l’équipage plus tard ! Comme son frère, si moralisateur et pourtant si rieur, lui manque ! « J’ai hâte. Le pirate dépose un baiser sur la tempe de la blonde. J’vais devoir l’annoncer à Aymeric. » En espérant que le bambin prenne bien l’idée d’avoir un petit frère, ou une petite sœur, pirate. Cet enfant peut être surprenant.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Sam 10 Déc 2016 - 0:27

« Vrai qu’c’est… inattendu. » Elle acquiesce doucement, la canonnière, sans pour autant tourner la tête vers Eric qui l'a rejoint sur le lit. Elle s'empare de sa gourde, boit plusieurs gorgées d'eau, encore un peu perturbée par cette nouvelle qu'elle a du mal à encaisser, bien qu'elle soit au courant depuis plusieurs jours. Mais lentement, elle réalise, et elle se rend compte que son camarade reste à ses côtés, heureux, prêt à la soutenir certainement. Elle avait l'esprit tellement embrouillé par cette idée qu'elle en a oublié à quel point sa soudaine absence lui pesait, à quel point elle s'est habituée à dormir dans ses bras et à s'envelopper de la chaleur de son corps pour mieux chasser l'horreur et pour apaiser ses nuits. Elle s'est éloignée, presque inconsciemment, chamboulée par l'idée que son enfant – leur enfant – grandit en elle désormais et que ce n'est plus un rêve lointain de gamine naïve, mais bien une réalité qui prend forme de la plus étrange des façons. Une réalité qu'elle ne vivra pas seule.

« Tu crois qu’on peut savoir si ce s’ra une fille ou un garçon ? Enfin, pas maintenant, c’est trop… trop petit. Grim peut pas dire ça ? Genre, si les albatros volent bas, c’est une fille. » « Et si j'lui refile un coup d'bec, c'est un garçon tu penses ? » Ilse rit doucement de leur bêtise, à tous les deux. « Il dit qu'il va essayer. » « T'es encore pire que lui. » « J'prends ça comme un compliment. » Elle ricane, la pirate, à l'entendre ronchonner alors qu'il somnole encore en haut du mât, attendant que les premières lueurs du jour éclairent un peu plus l'horizon afin de prendre son envol. C'est agréable, de retrouver cette légèreté, de s'accrocher à ce brin d'insouciance. Pendant un instant, elle chasse les nuages, se contente de songer à l'heureuse nouvelle. Parce que c'est une bonne nouvelle après tout, pas vrai ?

« J’ai hâte. » Elle est un peu surprise Ilse, par ce baiser sorti de nulle part, comme à chaque fois qu'il a un geste affectueux envers elle. C'est qu'elle n'est pas très tactile, la pirate, même après tout ce temps. Peut-être qu'il a raison quelque part, lorsqu'il dit qu'il reste quelques morceaux de balais outreventois coincés dans... « Ca lui f'erait sûrement plaisir. » « Hein ? Quoi donc ? » « De savoir que tu lui donnes raison. » « N'y pense même pas. » C'est au tour de l'albatros de rire cette fois, légèrement moqueur. Elle esquisse une moue boudeuse, presque imperceptible.

« J’vais devoir l’annoncer à Aymeric. » Ilse tourne la tête pour retrouver son regard. D'un geste maladroit, elle prend sa main dans la sienne, doucement. « J'peux t'aider à lui annoncer si tu veux. » propose-t-elle sérieusement. Elle l'aime bien ce gamin qui fait tourner son père en bourrique, à la curiosité insatiable, à la sincérité touchante. Ce gosse qui se balade parfois sur le pont de l'Audacia comme s'il en était déjà le propriétaire et qui parle à sa grande copine Rhéa de ses journées à grands renforts de détails pertinents. « Tu crois qu'il sera content ? » Dans sa voix, perce une légère inquiétude. Au fond, elle espère que la nouvelle lui plaira à lui aussi et peut-être craint-elle un peu trop l'avis d'un enfant de cinq ans. « Enfin... il aura quand même bientôt un p'tit frère. Ou une p'tite soeur. » Ces mots sonnent étrangement à ses oreilles mais un sourire doux s'affiche sur ses lèvres à cette pensée.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Lun 12 Déc 2016 - 23:30

La main d’Ilse est chaude, dans la sienne, et son regard sérieux. « J'peux t'aider à lui annoncer si tu veux. » Il hoche un peu la tête. Oui, ce serait… ce serait apprécié. Ilse lui a toujours semblé apprécier le Aymeric, qui a lui-même laissé tomber toute timidité à l’égard de la pirate, fasciné qu’elle soit capable de manier des canons et de faire des explosions. Un sourire tendre lui vient, à la pensée de son fils, qui doit encore dormir, à cette heure du matin. Il n’y a pas de raison qu’il prenne mal cette nouvelle. Le sérieux de la voix de sa camarade lui semble plus inquiet, alors qu’elle reprend la parole, émettant le même doute qui l’a bruquement taraudé, quelques secondes plus tôt : « Tu crois qu'il sera content ? Enfin... il aura quand même bientôt un p'tit frère. Ou une p'tite soeur. Oui, il s’ra content, que Louis s’empresse de rassurer la blonde. Y’a qu’à voir comme il aime Léo et Édouard », souligne-t-il en parlant du plus jeune enfant de Freyja, ainsi que du fils adoptif de Marianne, également confié à la nourrice de la Taverne de la Rose, qui mériterait un titre de noblesse juste pour réussir à superviser toute la marmaille dont elle doit s’occuper. Il aime autant leur babiller à l’un et à l’autre ses journées que leur raconter des histoires et les couvrir de bisous, de concert avec sa cousine Lucy. C’est définitivement plus chaleureux que s’ils étaient encore à Brunante. Que si Lisbeth était encore vivante. Une autre raison de remercier ceux qui, il y a plus d’un an, ont amené la femme à son trépas.
Le pirate effleure la joue de sa compagne et, cette fois, vole un baiser de ses lèvres. Si elle n’est pas tactile, lui a toujours été affectueux et démonstratif, encore plus avec ceux qu’il apprécie. Celle, en l’occurrence, dans cette situation. « Puis… Il t’aime bien, toi aussi. »

Louis se détache d’elle et se lève du lit. Il doit bientôt retourner sur le pont, au cas où le capitaine, ou son second, ou sa seconde, se présente sur celui-ci et ne le trouve pas à son poste. Il n’a pas bien envie d’encourir leur ire. D’ailleurs, parlant de ça… « Faudra aussi qu’on prévienne Philippe et Freyja. Il ignore, le pirate, que sa tante est déjà au courant et que peut-être bien que son oncle également. J’crois qu’ils s’ront même pas surpris. » S’il est juste à moitié aussi fertile que sa tante, ce qu’il a déjà eu le loisir de constater (deux fois plutôt qu’une, maintenant)… Philippe ne prendra pas bien longtemps avant de faire le lien entre la grossesse de sa canonnière et sa proximité avec son neveu. À son grand… plaisir, il l’espère. En tous cas, lui n’est absolument pas désolé et il ne sait pas comment il fera pour effacer ce sourire crétin de son visage.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 14 Déc 2016 - 18:51

« Oui, il s’ra content. Y’a qu’à voir comme il aime Léo et Édouard. » Un sourire en coin fleurit sur les lèvres de la canonnière. Oh oui, il les aime beaucoup ses cousins. Car oui, même si Édouard est en quelque sorte une pièce rapportée, il fait tout autant partie de la famille. Car cette famille, elle peut sembler étrange, un peu décousue, pas tout à fait ordinaire. C'est une famille de pirates, dont les membres ont un amour infini pour l'océan et pour l'horizon, revenant rarement au sein de leur demeure. Mais ils n'en sont pas moins aimants et solidaires et Aymeric est entouré de bien des personnes qui tiennent à lui et à ses frasques aussi mignonnes que désespérantes. Eric doit s'arracher les cheveux avec lui plus souvent qu'autrement, mais il ne pourrait être plus heureux d'avoir un fils tel que lui, de ça, elle en est persuadée. Alors accueillir un petit nouveau dans leurs rangs ? Ca ne l'étonnerait pas qu'il prenne son rôle de grand frère au sérieux et gâte un peu trop l'enfant à venir.

Ce qui l'étonne en revanche, c'est ce doux baiser que son camarade vient déposer sur ses lèvres. Ca semble si naturel pourtant, si anodin. C'est fait sans réfléchir, spontanément, parce qu'il en a envie. Elle a un peu perdu cette habitude Ilse, depuis quelques semaines, mais elle avait pourtant fini par ne plus remarquer ces petits gestes au quotidien, alors qu'ils partageaient le même lit, qu'elle s'enveloppait entre ses bras et qu'il chassait ses cauchemars par quelques baisers et de tendres caresses. C'était venu simplement, doucement, puis ça s'est arrêté brusquement. Ce n'est que maintenant qu'elle réalise à quel point les choses ont changé depuis le tournoi et ça la trouble, l'espace d'un instant.

« Puis… Il t’aime bien, toi aussi. » Pour toute réponse, elle esquisse un sourire un peu distrait, tandis qu'il se relève à la lueur des cristaux. « Faudra aussi qu’on prévienne Philippe et Freyja. J’crois qu’ils s’ront même pas surpris. » Elle laisse échapper un rire bref, léger. « Freyja s'ra certainement pas surprise, elle était là quand j'l'ai appris. » Et que cette satanée Duchesse leur tournait autour à grands renforts de miaulements et de ronronnements. Douce Marianne l'a confirmé ensuite, mais ce n'était finalement pas nécessaire. Elle ne mentionne pas la grossesse de la seconde néanmoins, car ce n'est pas à elle de le faire. Ca ne l'empêche pas de sourire à l'idée que leurs enfants grandiront ensemble, côte à côte. « Philippe doit sûrement l'savoir aussi. Manque plus qu'à l'annoncer aux autres. » À tous leurs camarades qui voudront probablement fêter ça comme il se doit sur le pont, les tonneaux de rhum sortis pour l'occasion et Ross qui jouera quelques airs en agitant ses ridicules bouclettes.

Ilse se lève à son tour, rejoint Eric. Elle semble un peu hésitante, croise les bras, le regard soudain bien sérieux. « Tu... t'es sûr que ça va ? C'est pas... Si c'est trop pour toi, j'comprendrais hein. » Il a bien dit qu'il était heureux de cette nouvelle et elle le sait assez franc pour ne pas lui mentir à ce sujet mais... peut-être a-t-elle juste besoin de l'entendre à nouveau, d'être rassurée, de ne pas se sentir seule dans cette nouvelle aventure et dans les mois à venir.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Mer 21 Déc 2016 - 3:46

« Freyja s'ra certainement pas surprise, elle était là quand j'l'ai appris. » Il ouvre la bouche, dans un oh silencieux et surpris. C’est déjà ça de fait, non ? Depuis combien de temps ces deux crapules gardent-elles le secret, d’ailleurs ? Ça a des airs de conspiration, même, mais il peut comprendre qu’Ilse ait été… incertaine, à l’idée de lui annoncer la grossesse. « Philippe doit sûrement l'savoir aussi. Manque plus qu'à l'annoncer aux autres. Un hochement de tête. Logique. Sa tante et leur capitaine sont ensembles depuis si longtemps que garder un secret l’un à l’autre doit être du domaine de l’impossible. Philippe doit déjà m’en vouloir. » D’avoir mise sa canonnière enceinte, pardi ! Lui en vouloir un peu et être heureux beaucoup, il espère surtout, comme en témoigne son rire.
Et encore, il ne sait pas que Freyja est aussi enceinte et que si Philippe lui en veut, ce sera surtout d’être le responsable de la présence d’une deuxième femme enceinte à son bord, en même temps.

Il s’apprête à sortir et même à aller annoncer, dans un cri tonitruant, à tous les membres de l’équipage réveillés qu’il allait être père une nouvelle fois, mais l’expression hésitante d’Ilse le retient. Elle a l’air encore plus sérieux qu’avant qu’elle lui annonce la nouvelle, en fait, et son expression à lui se fait un peu inquiète. Y a-t-il quelque chose qu’elle ne lui a pas dit ? Quelque chose de grave ? « Tu... t'es sûr que ça va ? C'est pas... Si c'est trop pour toi, j'comprendrais hein. »
Son sourire idiot s’adoucit et son regard aussi se fait sérieux. Il appuie son dos contre la porte, puis réfléchit pendant quelques secondes, à quels mots dire à cette femme avec laquelle il partagera bien plus dans à peine… huit mois ?, qu’un bateau, un capitaine, des parties de cartes et un lit, à l’occasion. Un enfant. « Sais-tu à quel moment j’ai su que j’voulais des enfants ?, demande le pirate, d’abord, question à laquelle il s’empresse de répondre, sous le regard interrogateur de sa camarade. Quand Lou est née. » Il y a quatorze ans, lui-même n’en avait que seize. Un adolescent frondeur, marin, qui a été ravi comme jamais lorsqu’il a pris, pour la première fois, le bébé qui deviendrait un jour sa terrible cousine, nièce, presque petite sœur, Lou-Ann. Il avait seize ans et déjà, il savait depuis ses tripes qu’il voulait des enfants. Les siens. Et c’est arrivé… par des biais que le Destin doit trouver bien amusants. « Aymeric est la seule chose heureuse issue d’mon mariage. Ça et le fait qu’il se termine, disons-le, mais vu les circonstances, c’est peut-être un peu… glauque, pour la discussion. J’suis pas l’père parfait, mais je l’aime, mon fils. Je l’aime autant que j’haïssais sa mère. Je ferais n’importe quoi pour lui. Alors, un enfant de toi… que j’aime bien, même si parfois, tu fais ton Obéron et qu’tu dis que j’triche aux cartes… La blague ne suffit pas à dissiper sa gêne, ni la rougeur sur ses joues, qui s’est subitement accentuée. Il réussit pourtant à continuer, sans se prendre la langue dans ses aveux, dans ses mots peut-être peu poétiques, peut-être maladroits, mais toujours sincères. … c’est une des plus belles choses. J'serai là, pour toi et pour le bébé. J'te promets. »

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 979
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Ven 23 Déc 2016 - 19:34

« Philippe doit déjà m’en vouloir. » Un sourire amusé fleurit sur ses lèvres. Lui en vouloir, quelle idée. C'est l'appréhension plus que la colère qui doit l'emporter chez le capitaine, à l'idée d'avoir sa seconde et sa canonnière enceintes en même temps. C'est une drôle de coïncidence, vraiment, mais après tout ils n'y peuvent rien. Et puis, ça l'amuse de penser que leurs enfants naîtront à peu près en même temps et grandiront ensemble, entourés des autres membres de cette joyeuse famille qui réside d'ores et déjà au sein de la Taverne de la Rose. Ca ne suffit pourtant pas à la rassurer complètement, Ilse, et puisqu'elle en est à lui dire les choses qu'elle retient depuis plusieurs jours, son inquiétude ressort elle aussi, avec maladresse. Eric se fait soudain bien sérieux et elle ne détourne pas son regard du sien, les bras encore croisés, sentant les ondulations du navire sous ses pieds.

« Sais-tu à quel moment j’ai su que j’voulais des enfants ? » Elle lève les sourcils, l'air interrogateur. « Quand Lou est née. » Oh. Impassible, Ilse n'en est pas moins surprise. Elle n'était pas là depuis longtemps, sur l'Audacia, quand l'aînée et la terreur des Jedidiah est née. Alors qu'Ilse s'adaptait encore à cette nouvelle vie, à sa nouvelle famille. Elle était alors heureuse de la voir s'agrandir et peut-être est-ce à ce moment-là que ses rêves de gamines sont revenus la frapper de plein fouet, pour la première fois depuis longtemps. Les rêves d'une famille, d'un foyer, d'enfants gambadant dans les landes de sa naissance. Avec le temps, elle a souvent balayé ce désir au profit de cette liberté qu'elle chérit tant. À présent, elle parvient à peine à réaliser que cette famille dont elle a rêvé, elle l'a déjà et elle est en train de s'agrandir, qu'elle aura bientôt un enfant à son tour.

« Aymeric est la seule chose heureuse issue d’mon mariage. » Elle acquiesce. Oui, c'est ce qu'elle a cru comprendre à travers les bribes d'histoires qu'il a bien voulu lui raconter sur un passé dont il ne parle pratiquement pas. Ce qu'elle respecte avec la même estime qu'il a à son égard. « J’suis pas l’père parfait, mais je l’aime, mon fils. Je l’aime autant que j’haïssais sa mère. Je ferais n’importe quoi pour lui. Alors, un enfant de toi… que j’aime bien, même si parfois, tu fais ton Obéron et qu’tu dis que j’triche aux cartes… » Elle esquisse une moue renfrognée, bientôt balayée par un mince sourire. « … c’est une des plus belles choses. J'serai là, pour toi et pour le bébé. J'te promets. » Elle est touchée Ilse, plus qu'elle ne veut – qu'elle ne peut – l'admettre. Elle acquiesce doucement en silence, prenant la pleine mesure de ses paroles alors qu'elle songe aux mois à venir, aux années même. À cet enfant qu'ils élèveront ensemble, dans cette tendre amitié, dans cette affection sincère qu'ils ont l'un pour l'autre. Eric est bien souvent désespérant, mais il a toute sa confiance.

« Reste encore un peu. » qu'elle déclare soudain. Elle le voit près de la porte, sur le point de partir, mais elle n'a pas tellement envie de rester seule après s'être déchargée ainsi du poids de la nouvelle. « Le quart est pratiqu'ment terminé. J'prendrai la responsabilité si l'capitaine est pas content. » ajoute-t-elle avec un sourire en coin. Ce n'est pas tous les jours qu'on annonce à un camarade qu'il va devenir père, il peut bien comprendre, non ?

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 999
J'ai : 31 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   Dim 25 Déc 2016 - 8:34

Ses paroles réussissent-elles à rassurer Ilse ? Il l’espère et guette son visage, jusqu’à voir ses traits sérieux se détendre. Doucement, elle acquiesce, et la gêne se dissipe un peu chez le pirate, qui gratifie sa compagne d’un sourire tendre. C’est une nouvelle aventure qui se profile, pour tous les deux, et il peut tout à fait comprendre sa nervosité à affronter ce grand inconnu. La grossesse autant que la maternité. Avec lui, de surcroît. Est-il un bon père ? Il l’espère. Il ne s’en sort pas trop mal, de son humble avis. Est-il un bon partenaire ? Il ne le sait pas. Il ne l’a pas été, avec Lisbeth, mais ce n’était pas la même chose. Il la haïssait profondément, alors qu’Ilse… il l’aime bien, n’est-ce pas ?
Comme une amie, évidemment. Rien de plus, n’est-ce pas ? Que cette intimité nouvelle, que cette relation qui a grandement évolué depuis son arrivée à bord de l’Audacia il y a plus d’un an, que deux compagnons, camarades, qui ont un enfant ensemble. Il y a quelque chose d’un peu romantique, tout de même, dans cette idée, même s’il est certain que son frère roulerait longuement des yeux devant ses explications vaseuses et ses joues rouges.

Il n’a pas le temps d’esquisser un geste pour retourner sur le pont reprendre ses fonctions qu’elle le surprend une nouvelle fois, la blonde pirate : « Reste encore un peu. » Rester ? Il veut bien, il doit l’avouer. Il a envie de fêter, de la serrer dans ses bras, de l’embrasser, de lui demander chaque détail du début de sa grossesse, de rattraper un peu du temps qu’ils n’ont pu passer ensemble cette semaine, tout à fait délibérément il le sait maintenant. Comment pourrait-il accorder une once d’attention à son travail, suite à cela ? Comment pourrait-il garder le secret, si Ilse le lui demandait ? Il est si mauvais menteur… il en sera incapable, serait-ce quelques minutes. « Le quart est pratiqu'ment terminé. J'prendrai la responsabilité si l'capitaine est pas content. Là, ça devient intéressant. Son capitaine s’assure de ne pas faire de favoritisme envers qui que ce soit, y compris envers son neveu donc, mais il ne dit pas non à être un peu favorisé par sa canonnière. Si j’suis couvert, alors… je suis d’accord. »

Un pirate prudent en vaut deux.

« Il est un peu tôt… tu devrais te recoucher. Elle a été réveillée par ses nausées et cette fois, il fait très attention de ne mentionner ni les nausées en question, ni aucun item alimentaire susceptible de générer chez elle un nouveau haut-le-cœur. Puis… tu dois avoir froid, comme ça. » Comme ça étant en chemise de nuit, sous le manteau qu’il lui a prêté. Comme ça étant aussi toute seule dans son lit. Son sourire tendre se fait un peu plus malicieux, même crapuleux, alors que sa main vient repousser ses cheveux blonds et s’attarde sur son visage, caressant sa joue, puis son cou. « Je peux peut-être faire quelque chose pour régler ça. »

Juste amis, qu’il se dit, alors qu’il la serre dans ses bras, qu’il l’embrasse, alors qu’à l’extérieur, les chants continuent, se mêlant à la musique de la mer. Juste amis, mais bien sûr. Juste amis. Et peut-être bien un peu plus.

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seuls les esprits aventureux rencontrent l'aventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partons à l'aventure !
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Event RP "aventure"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Au large :: L'Audacia-
Sauter vers: