AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Sam 12 Nov - 19:50


Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Serenus & Aaron

« Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. »

Lagrance



• Date : 4 octobre 1001
• Météo : Pluie
• Statut du RP : En cours
• Résumé : Aaron se rend en Lagrance plutôt que de retourner à Sombreval car il redoute de devoir s'expliquer avec son père. Il y fait la connaissance de Serenus qui profite d'un repos bien mérité après une longue journée au service de Tristan et des chevaucheurs.
• Recensement :
Code:
• [b]4 octobre 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1436-et-puis-la-fuite-ne-comptait-pas-parmi-mes-reflexes-pv-serenus#43747]« Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. »[/url] - [i]Serenus & Aaron[/i]
Aaron se rend en Lagrance plutôt que de retourner à Sombreval car il redoute de devoir s'expliquer avec son père. Il y fait la connaissance de Serenus qui profite d'un repos bien mérité après une longue journée au service de Tristan et des chevaucheurs.


_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B


Dernière édition par Aaron de Sombreval le Sam 26 Nov - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Sam 12 Nov - 20:07

Une choppe en bois entre les mains, Aaron avait les yeux posés sur les flammes qui dansaient dans la cheminée. Il était bien loin de chez lui, et pourtant il n'en éprouvait aucun regret ; c'était presque l'inverse. Comment était-il arrivé ici ? C'était la question qu'il se posait depuis qu'il était entré dans la bâtisse en bois qui faisait office de taverne. Il y a peu de temps, il avait reçu une lettre de son père qui l'incitait à rentrer à Sombreval pour faire acte de présence à la Samhain, mais le cadet savait bien de quoi il retournait derrière ces mots futiles. Son père voulait qu'il soit là, qu'il soit vu au cours de cette fête aussi religieuse que diplomatique. Il était de bon goût de s'y faire voir lorsqu'on espérait maintenir de bonnes relations avec ses voisins. Or, Aaron savait parfaitement que, si son père voulait qu'il soit présent, c'était parce que ce dernier escomptait toujours voir son fils prendre sa succession.

Le jeune homme, lui, doutait profondément. Depuis qu'il avait commencé ses études à l'Académie, d'abord de mage puis de chevaucheur, il n'aspirait qu'à des choses différentes de ce que son père prévoyait pour lui. Il ne voulait pas rester toute sa vie à Sombreval, à diriger un comté qu'il connaissait par cœur mais auquel il ne vouait pas autant d'intérêt qu'à la magie propre à Faërie. S'il n'avait pas officiellement pris sa décision, inconsciemment, il savait déjà qu'il ne succèderait jamais à son père. Il n'était pas le diplomate qu'on attendait qu'il soit, et il y avait bien plus qualifié que lui pour conserver la prospérité de Sombreval. Non, ce n'était sans doute pas la nécessité de trouver quelqu'un de compétent qui lui pesait sur les épaules, c'était le fait de devoir l'annoncer à son père. Depuis qu'il était tout petit, Aaron apprenait l'Histoire, les langues, la culture, l'économie ... dans le seul but d'être amené un jour à se retrouver à la tête du comté. Evidemment, ça n'était qu'un petit territoire intégré à Outrevent, mais c'était déjà trop pour lui. Assumer cette tâche l'empêcherait de poursuivre la voie des chevaucheurs, et c'était désormais impossible. Il ne pouvait faire machine arrière.

Alors, plutôt que d'affronter le regard de son père, Aaron avait préféré prétexté qu'il ne pouvait se dégager, et qu'il resterait à Lorgol. En réalité, il aurait tout à fait pu se rendre en Outrevent, mais il s'était bien gardé de le préciser. A la place, il s'était rendu non loin de la frontière qui séparait Faërie d'Ibélène, en Lagrance, pour voir quelque chose de différent et oublier la complexité de la situation. La chose avait à peu près réussit, jusqu'à ce qu'il se mettre à pleuvoir des torrents, et qu'il soit obligé de trouver refuge dans cette taverne. Et pendant qu'Arietty vagabondait dans le grenier, lui se contentait de sécher près du feu, le regard dans le vague, sans avoir réellement touché à sa choppe de bière.

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Jeu 17 Nov - 21:22

Des hurlements stridents, beaucoup de sang, un regard suppliant… Comment pouvait-il oublier la scène qui s’était déroulée dans sa chambre, pendant le Tournoi ? Il revoyait le visage de la femme blonde, les bras couverts de sang... Elle avait l’air enchanté, heureuse d’être là et de faire du mal à sa victime. Comment pouvait-il oublier l’épée qui s’abattait sur son visage sans défense ? Sa propre épée qui plus est.
L’assiette fumante que l’on posa devant son nez le ramena à la réalité. Il cligna des yeux, se demandant d’abord ce qu’il faisait là, avant de se souvenir des dernières heures. Il avait travaillé, montant la garde devant une porte dans la caserne des chevaucheurs. Il s’était longuement interrogé sur sa présence ici. Sa présence n’était sûrement pas indispensable. Alors pourquoi l’inciter à rester ? Certes il y avait le prix qui avait été alléchant mais il venait à peine de se remettre du Tournoi et avait encore besoin de calme et de sérénité. Même s’il n’en manquait pas ici, il aurait voulu être chez lui plutôt qu’ici. Le Guerrier leva la main vers son visage qui le démangeait mais se retint. Le médecin lui avait clairement dit de ne pas toucher à sa blessure s’il voulait qu’elle cicatrise bien. Selon lui, elle le serait depuis longtemps s’il ne s’était pas obstiné à calmer ses démangeaisons. Il serra le poing et se concentra sur l’assiette devant lui, essayant d’humer la douce odeur qui en émanait. L’aubergiste lui avait servi un morceau de bœuf cuit au feu de bois accompagné de quelques légumes. Rien de bien folichon mais cela lui suffisait. Il avala quelques bouchées, se brula la langue et but une gorgée d’eau fraiche.

C’était donc une journée comme les autres, et cela durait à présent depuis deux semaines. Il passait la journée à garder la porte et à lutter contre les démangeaisons. Son visage était encore recouvert d’un léger pansement, et il devait chaque jour le désinfecter avec de l’alcool. Heureusement, il en conservait toujours une bouteille dans ses affaires. De l’alcool cielsombrois, offert par une marchande à l’esprit un peu dérangé. Fort et brulant, mais radical. La pluie frappait violemment les carreaux, tandis que des voyageurs trempés entraient en trombe dans la taverne. Heureusement, il était bien tranquille, à l’écart, à sa table. Personne ne venait l’embêter. Peut être que son air aigri et que le pansement y étaient pour quelque chose. Ou alors ils savaient qui il était. Serenus Dardalion, le guerrier faë, défenseur pendant le Tournoi des Trois Opales. L’abruti qui s’était humilié pendant la seconde épreuve… Un bien bel exploit. Serenus doutait cependant que ces gens connaissent son identité. Heureusement pour lui, la plupart parlaient de la victoire de Maelys la chevaucheuse. Il était donc bien tranquille.

Serenus finit son assiette et se leva, il ramena son assiette au comptoir et demanda une tisane bien brulante. Tout en patientant, il s’assit sur une chaise, à proximité de la cheminée. La chaleur des flammes caressa son visage meurtri. Il ferma les yeux un moment. Quand il les rouvrit, il avait dans son champ de vision un jeune homme, trempé et à la mine bien sombre. Serenus soupira. Une partie de lui voulait faire passer le temps tandis qu’une autre voulait qu’il reste à ruminer dans un coin. Il se rapprocha tout de même, et s’assit à la table d’à côté. Celle-ci venait à peine d’être libérée et était encore recouverte de miettes. Serenus tourna la tête vers le jeune homme. Il n’avait pas l’air d’être comme les autres. Il ne s’extasiait pas de la victoire de leur championne. Serenus demanda alors :

« - Vous n’êtes pas d’ici. Je me trompe ? »

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Sam 26 Nov - 18:55

Tandis que ses doigts fins pianotaient la choppe en bois qu'il avait dans les main ; Aaron avisa du mouvement dans son champs de vision. Par instinct, il redressa légèrement la tête. Un homme au visage couturé s'installait à la table juste à côté, et posa le regard sur lui. Instinctivement, le cadet se figea. Il n'aimait jamais être la cible de l'attention d'un inconnu ; c'était peu souvent de bonne augure, et il était difficile de prédire les arrière-pensées du voyeur. Néanmoins, l'homme était vêtu tout à fait correctement - sans nul doute un guerrier - et ne semblait pas être un de ces escrocs qui guettaient le meilleur moment pour faire fructifier leur journée.

─ Vous n’êtes pas d’ici. Je me trompe ?

Immobile, Aaron posa un regard vif sur son interlocuteur. Comment l'avait-il deviné ? Les habitudes vestimentaires en Lagrance étaient identiques à celles de Lorgol, et le jeune homme n'avait guère remarqué de différence entre lui et les autres. Il n'était même pas crasseux ou boueux comme un voyageur harassé après une journée de voyage. Lui était venu à dos de dragon ; ça ne laissait guère de trace. Mais après tout, s'il n'était pas un grand bavard, Aaron devait avouer que le guerrier faisait passer le temps, et qu'il n'était pas contre un peu d'animation. D'une voix neutre ; il répondit donc :

─ Quel est le détail qui vous a mis sur la piste ? Il semblerait que je ne sache pas me fondre dans la masse comme je l'aurai souhaité.

Décidant de prendre la question du guerrier comme une invitation, il s'empara de sa choppe et se leva. A grandes enjambées, il rejoignit la table de son nouveau compagnon, et alla s'asseoir en face de lui, le visage tourné vers la cheminée et le coude appuyé sur la table. D'un geste nonchalant, il balaya les quelques miettes qui se trouvaient là plus loin, et ajouta d'une voix calme :

─ Il semblerait que vous ayez eu des ennuis récemment,  une escarmouche ?

Par ces quelques mots, il faisait allusion au pansement qui ornait le visage de son camarade. Il se doutait qu'il devait cacher une cicatrice relativement profonde pour nécessiter d'être protégé, or l'homme était trapu et - de prime abord - semblait bon guerrier. Personnellement, Aaron aurait réfléchi à deux fois avant de s'en prendre à lui, aussi était-il curieux de savoir qui avait pu réussir son coup.

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mer 30 Nov - 11:08

Etrangement, l'homme parut surpris de s'être fait accosté. Serenus pencha la tête tandis que son interlocuteur le dévisageait. Il avait l'air plutôt jeune. Etait-il un combattant ? Non peut être pas. Il était plutôt taillé pour être un chevaucheur, ou un mage. Sa manière de se tenir lui rappela son ami Neve. D'ailleurs comment allait-il ? Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de nouvelles. Serenus était en train de se promettre d’écrire à Neve quand le jeune homme lui répondit. Il lui demanda qu’est ce qui l’avait amené à une telle conclusion. Il était vrai que sa tenue vestimentaire n’avait rien d’extraordinaire. Si Serenus ne l’avait pas eu droit dans son champ de vision quelques minutes plus tôt, il ne l’aurait sans doute pas remarqué. Le guerrier se contenta donc de hausser les épaules et de répondre :

« - Une intuition… »

Il n’allait quand même pas lui dire qu’il avait cru ça parce qu’il ne faisait pas comme tous les autres qui parlaient du Tournoi. De plus, Serenus n’avait jamais été très doué en matière d’intuition. Cela s’était vérifié pendant la deuxième épreuve… Mais bon, le jeune homme n’avait pas besoin de le savoir. Celui-ci vint d’ailleurs le rejoindre et s’assit face à lui tout en chassant les miettes sur la table. Une serveuse apporta la tisane commandée par le guerrier et s’éclipsa, les laissant devant la chaleur du feu de bois. La douce odeur qui émanait du breuvage lui permit d’oublier ne serait-ce qu’un instant les démangeaisons. L’homme avait dû lire dans ses pensées car il lui demanda ce qu’il s’était passé pour qu’il se retrouve avec une telle « décoration ».
Serenus fit une grimace. Ne valait mieux pas dire que c’était une femme qui lui avait fait ça. Ni lui raconter qu’elle avait fait ça avec sa propre épée. Serenus fit un petit sourire et passa un doigt sur le pansement afin de souligner la taille significative de la plaie. Il dit alors :

« - Une bagarre qui a mal tourné. J’aurais dû prévoir qu’ils étaient plusieurs. »

Serenus but une gorgée de sa tisane, se brula la langue et reposa sa tasse. Elena aurait bien rigolé devant cette scène. Il était décidément bien lâche. Ses supérieurs n’auraient sans doute pas été fiers de lui en le voyant nier ses propres défaites. Un guerrier apprenait de ses échecs et il en sortait plus fort grâce à ça. Serenus chassa ces pensées moralisatrices de son esprit et demanda au jeune homme :

« - Etes-vous un mage ? »

Si c'était le cas, peut être pourrait il accélérer le processus de guérison. Cela lui éviterait bien des désagréments et il pourrait être beaucoup plus efficace dans son travail...

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Dim 4 Déc - 21:59

Le jeune homme haussa les épaules, avant d'ajouter qu'il s'agissait simplement d'une intuition. Il y avait certainement autre chose derrière cette réponse évasive, mais s'il ne souhaitait pas s'y attarder, Aaron ne l'embêterait pas avec ça, au fond ça n'avait pas d'importance. D'ailleurs, à la grimace que son interlocuteur eut quand il fit part de sa curiosité par rapport à l'étrange pansement, le jeune cadet su qu'il touchait un autre point sensible. Difficile d'être délicat, par moment.

─ Une bagarre qui a mal tourné. J’aurais dû prévoir qu’ils étaient plusieurs.

Ce disant, le guerrier pris une gorgée de la tisane qu'on venait de lui apporter, et resta silencieux. Aaron acquiesça brièvement de la tête, mais ne s'attarda pas non plus sur le sujet. Il semblerait que son alter-ego n'ai pas envie de s'attarder sur cette entrevue là non plus. Au moins, il avait la franchise de répondre. Les conversations entre hommes avec cette particularité de ne pas être aussi courtoise et polie que celle de deux demoiselles ; ces messieurs avaient souvent tendance à aller droit au but, sans prendre de détour. Cela ne dérangeait nullement Aaron, qui préférait ce genre de discours, direct mais franc, aux bavardages futiles de certaines personnes, qui tendaient d'enjoliver les choses ou de détourner la conversation.

─ Êtes-vous un mage ?

Aaron leva les yeux vers son interlocuteur. Était-ce une question piège ? Si les Faës n'avaient pas de problèmes avec la magie, certains n'appréciaient guère les mages, notamment quelques ibéens venus d'ailleurs. Toutefois, le guerrier ne semblait nullement avoir d'arrière-pensée, et même si c'était le cas, Aaron n'avait pas l'intention de lui mentir. Tapotant sa choppe du bout des doigts, il répondit d'une voix calme :

─ C'est exact, j'ai étudié quelques années à l'Académie. Que me vaut le plaisir de cette question ?

Il ne retourna pas la question au guerrier, car - sans qu'il puisse l'expliquer - Aaron n'avait pas l'impression de se trouver face à un autre mage. Certes, il n'avait pas de familier, mais après tout Arietty n'était pas visible non plus - du moins pour le moment - et rien de plus ne pouvait le trahir. Il ne portait même pas son attirail de chevaucheur. A dire vrai, le jeune homme était habillé simplement, il ne portait même pas son armure légère. Relevant la tête, il posa à nouveau son regard sur le guerrier :

─ Je présume que vous ne l'êtes pas ?

[Je suis désolé, j'ai l'impression que mes réponses ne te donnent pas beaucoup matière à répondre ; si tu as trop de mal, dis le moi, j'essaierai de corriger ça ]

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Lun 5 Déc - 21:37

Alors comme ça, ce jeune homme était un mage ! Parfait, il pourrait peut être l'aider. Serenus fit alors un grand sourire. Il avait d'abord remarqué son regard interrogateur et surpris quand il lui avait posé la question. Après tout, on était en Faërie, les mages étaient courants et il n'était pas rare d'en croiser dans les grandes villes. Alors la question n'avait rien d'étrange et ne reflétait aucune arrière pensée. Enfin, si, il y en avait une. Le genre de pensée qui suppliait le Destin pour que ce mage pratique l'art de la guérison. Serenus but une autre gorgée du doux breuvage qui fumait encore dans sa tasse. Décidément, les gérants de cette taverne avaient un véritable don pour exciter les papilles et réveiller les sens. Serenus s'amusa, l'espace de quelques instants, à deviner les plantes qui composaient la boisson. Hum... De la poire, ça c'était sur... Et cet arrière gout, était ce de la cannelle ?

La voix du mage devant lui le ramena à la réalité. Il lui demandait pourquoi il avait posé la question et il présuma que Serenus n'en était pas un. Serenus hocha la tête et sourit. Il posa sa tasse et commença à soulever le pansement qui recouvrait une partie de son visage, dévoilant ainsi la vilaine plaie. Il se dit qu'il pouvait faire confiance au jeune homme, il pouvait tout lui dire. De plus, les personnes autour d'eux étaient tous occupés à regarder une jeune femme jouer du tambour. Il expliqua alors :

"- J'ai reçu cette plaie lors du Tournoi des Trois Opales. La championne d'Erebor m'a blessé avec ma propre épée. Elle aurait du guérir depuis longtemps mais, par ma faute, cela met plus de temps que prévu. La guérison provoque d'horribles démangeaisons."

Il replaça son pansement et appuya fort dessus avec son index comme pour stopper son envie de se gratter. Il ferma les yeux un moment et reprit d'une voix légèrement marqué par la gène provoquée par son geste :

"- J'ai trop frotté la plaie, voilà pourquoi elle guérit trop lentement. Et cela me gène pour mon travail. Un guerrier qui passe son temps à faire la grimace n'est pas très efficace et, au lieu d'inspirer un sentiment de sécurité, il fait pitié."

Il espérait juste ne pas en avoir trop fait ou trop dit, il ne voulait pas faire peur à ce jeune homme, ou le gêner. Mais quelque chose lui disait que ce gars là ne se laissait pas émouvoir ou distraire aussi facilement. Il pourrait même être un bon compagnon de voyage. Reste à savoir d'où il venait bien entendu. Serenus joua quelque instants avec sa cuillère et se décida à reprendre la parole. Il dit :

"- Je vous ai donc posé cette question pour savoir si vous pouvez m'aider monsieur... Oh, je ne me suis même pas présenté. ". Il tendit la main et annonça avec un sourire :" Je me nomme Serenus Dardalion, de La Volte.."

(Ne t'inquiète pas c'est parfait)

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Sam 10 Déc - 22:53

Lorsqu'Aaron évoqua son statut de mage, un large sourire se dessina sur le visage du guerrier. Cela présumait qu'il devait avoir une idée en tête, et ça ne disait trop rien au jeune cadet.

─ J'ai reçu cette plaie lors du Tournoi des Trois Opales. La championne d'Erebor m'a blessé avec ma propre épée. Elle aurait du guérir depuis longtemps mais, par ma faute, cela met plus de temps que prévu. La guérison provoque d'horribles démangeaisons.

Tandis qu'il ajoutait autre chose à la suite, Aaron resta impassible, mais n'en pensait pas moins. Le Tournois des Trois Opales. Ainsi, cet homme était l'un des champions, mais de quelle contrée ? Pas d'Outrevent, c'était certain puisque qu'il s'agissait de Lionel, et pas d'Ansemer non plus, puisqu'il s'agissait de Neve. Il ne restait que Lagrance ou Cibella, et sans savoir pourquoi, Aaron aurait parié pour la seconde option ; sans doute parce qu'il ne serait pas retrouvé seule assis à une table dans une vieille taverne s'il avait été le champion de la contrée où ils se trouvaient actuellement.

─ Je vous ai donc posé cette question pour savoir si vous pouvez m'aider monsieur... Oh, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Serenus Dardalion, de La Volte

C'était donc bien Cibella. Si Aaron n'était pas porté sur la politique d'Arven, il y avait néanmoins était contraint étant petit, aussi connaissait-il de noms les grandes familles de Faërie, et donc Gaëtane de la Volte. Quant à Serenus, il voulait de l'aide, néanmoins le jeune cadet ne serait pas en mesure de la lui apporter, il ne maitrisais pas le domaine adéquat. Ce fut presque à regret qu'il songea à la déception qu'allait avoir le guerrier lorsqu'il le lui dirai. Avec un air désolé, il étouffa donc les espoirs de son compagnon :

─ C'est avec plaisir que je l'aurai fait, néanmoins la guérison n'est pas mon domaine. Je suis mage de l'automne.

L'illusion, c'était le domaine qui était sien, mais à l'heure actuelle il ne serait d'aucune utilité à Serenus. Aaron cherchait une solution, mais il n'en voyait pas. Il n'avait pas d'ami proche qui touchait au domaine de la guérison, ou du moins pas qui lui venait à l'esprit dans l'immédiat. C'est au moment précis où il réfléchissait qu'une petite masse sombre surgit de sous la table pour venir se planter devant lui. Arietty. Avec un petit sourire, le cadet constata que son familier - debout sur ses pattes arrière - tenait dans ses mains quelques noix qu'elle avait du chaparder dans la réserve. « Petite gourmande ! » La petite belette ne répondit rien, mais le regard vif qu'elle gardait fixer sur lui en disait long ; elle ne se sentait pas du tout coupable. Ce faisant, elle se retourna brusquement pour fixer Serenus, la tête penchée sur le côté. Effleurant son pelage doux d'une main - lui intimant ainsi de ne pas faire de bêtise, Arietty était plutôt taquine - le cadet ajouta à son tour :

─ Je suis Aaron de Sombreval, même si je réside pour quelques mois encore à Lorgol.


_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mar 13 Déc - 22:36

Il avait espéré que ce jeune homme puisse l'aider, qu'il puisse lui permettre d'avoir une vie plus supportable. Mais on ne pouvait pas tout avoir dans la vie. Serenus dissimula sa déception sous un sourire franc quand son interlocuteur lui annonça qu'il ne pourrait pas l'aider car il était un mage de l'automne. Cela signifiait donc, si les souvenirs du guerrier étaient bons, qu'il ne maitrisait pas l'art de la guérison. Serenus se dit qu'il pourrait toujours s'inventer une occupation pour oublier les démangeaisons ou alors tout faire pour se concentrer au maximum sur son travail. Travailler pour les chevaucheurs avait ses avantages, mais il avait surtout l'impression de ne pas servir à grand chose. Les chevaucheurs pourraient très bien se défendre en cas de problème. Et puis, qui oserait attaquer leur Caserne ? Il faudrait être fou pour tenter un acte pareil. Il restait les voleurs qui pourraient causer des difficultés. Mais quand bien même, les Chevaucheurs devaient avoir leur propre système de surveillance. Toutes ces pensées ne cessaient de tourmenter le guerrier qui se demandait pourquoi l'avait on appelé ici. Il avait bien sur accepté sans poser de questions. Il était un guerrier et il y avait une paye à la clé, alors pourquoi refuser cette occasion. En plus, il pouvait voir des dragons, des tas de dragons, de toute tailles et de toutes les couleurs. Serenus s'émerveillait chaque jour quand l'un d'eux prenait son envol sous ses yeux.

Serenus revint dans le présent et sursauta quand une boule de poils bondit sur la table. Le guerrier, surpris, ouvrit grand les yeux et sourit en regardant l'adorable petite belette se redresser sur ses pattes arrières. Il se souvenait avoir croisé quelques belettes dans une forêt pas très loin de la Volte. Il s'était étonné de leur agilité et de leur vitesse. Le regard du guerrier et celui de l'animal se croisèrent. Serenus pencha à son tour la tête, comme pour imiter le geste de la belette. Il avait envie de la caresser mais se ravisa, peut être par crainte de se retrouver avec un doigt en sang. Il releva la tête quand le jeune homme se présenta comme étant Aaron de Sombreval, résidant pour le moment à Lorgol. Serenus hocha la tête et répondit :

"- Enchanté de faire votre connaissance Aaron. Vous étudiez à l'Académie je suppose ?"

Il pensait que, si ce jeune homme habitait Lorgol et qu'il était mage, il devait sans doute avoir étudié à l'Académie ou alors il y était encore. Puis il lui vint à l'idée que ce jeune homme puisse être lui aussi un Chevaucheur. Ou était son dragon dans ce cas ? Sans doute pas très loin de la Caserne. Serenus se promit de lui poser la question. Le guerrier joua avec sa tasse et poussa du bout du doigt une miette de pain vers la belette. Il se demanda également où pouvait se situer Sombreval. Mais bon, il aurait tout le temps de lui poser la question plus tard car la pluie n'était pas prête de s'arrêter.

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mer 28 Déc - 19:07

Lorsqu'Arietty apparut sur la table, un léger sourire se dessina sur le visage de Serenus. En général, c'était soit l'un, soit l'autre. Certaines personnes n'appréciaient pas tellement les bestioles de la sorte, et lorsqu'elle le comprenait, la petite belette adorait en jouer. Cela se terminait bien souvent en mauvaise plaisanterie. Toutefois, le guerrier ne semblait pas rebuté par la petite boule de poil, et cette dernière l'avait sûrement remarqué. Aucune catastrophe en vue, donc.

─ Enchanté de faire votre connaissance Aaron. Vous étudiez à l'Académie je suppose ?

Aaron ne pu retenir un petit rire. Ce n'était ni de la nervosité, ni de la moquerie. Un simple constat, peut-être. Après tout, il aurait pu être un peu plus précis sur son statut dès le début, mais il aimait bien laisser les gens le découvrir par eux-même. Ce n'était pas les aider que de leur donner toutes les informations dès le début, et il était parfois bon de garder quelques détails pour soi. Si on pouvait appeler cela un détail, bien évidemment. Tandis que Serenus poussait distraitement une miette de pain vers Arietty - qui s'avança à pas mesurés pour la saisir sans quitter son généreux donateur des yeux - Aaron tapota sa choppe du bout des doigts, avant d'avouer avec une pointe d'humour :

─ Pas exactement. Disons que j'y ai étudié, mais je me frotte actuellement à quelques chose de plus ... gros. Avec des écailles, des griffes, et une sacrée mâchoire, si vous voyez de quoi je parle.

Et tandis qu'Arietty s'avançait prudemment vers Serenus en quête d'une autre denrée à se mettre sous les dents - sous les yeux amusé de son mage - ce dernier rebondit sur les propos précédents de son interlocuteur :

─ Ainsi donc, vous avez participé aux Tournois des Trois Opales. Plutôt coriace comme épreuve, de ce que j'ai entendu. Vous devez être sacrément bon pour avoir été choisit comme champion de Cibella.

[Je suis désolééééée, je voulais te répondre depuis longtemps mais Papa Noël a décidé de passer en plusieurs fois à des lieux différents cette année, j'ai donc été bien occupée .
Un joyeux noël à toi au passage ♥]

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mar 3 Jan - 22:40

La petite belette vint chiper la miette de pain que le guerrier lui tendait. Serenus sourit devant cette bouille trop craquante. Il n'en avait jamais vu d'aussi prêt (sinon morte) et il était maintenant curieux. Allait elle réagir en animal ou de manière plus humaine ? Un Familier, d’après ce qu’il savait, était lié avec son mage. Donc, se pourrait-il qu’il adopte les mêmes comportements que lui ? Voilà un sujet de réflexion très intéressant. Serenus le rangea soigneusement dans un coin de son esprit et demanda au jeune homme s’il avait étudié à l’Académie. Celui-ci laissa échapper un petit rire avant de lui avouer qu’il était apprenti chevaucheur. Serenus fit alors un grand sourire.

Alors comme ça, il parlait à un jeune chevaucheur. Il avait le chic pour croiser ce genre de personnage ! D’abord Neve, puis Arnaud. Et puis, il y avait les dragons. Le guerrier avait toujours admiré ces majestueuses créatures. Il les trouvait magnifiques et les pensait bien supérieur aux griffons. Serenus se rappela le dragon de Neve, Inesperé, le survolant peu de temps avant le Carnaval des Miracles. Il se souvenait encore de s’être senti tout petit, aussi vulnérable qu’une souris. Mais il avait ressenti en plus de cela un sentiment de sécurité. Il soupira doucement et revint dans le présent. Il attrapa une autre miette et la tendit à la belette, juste pour voir si celle-ci oserait la prendre d’entre ses doigts. Il leva en même temps la tête et répondit :

« - J’ai toujours aimé les dragons. Ce sont des créatures magnifiques qui ne peuvent inspirer que le respect. J’ai déjà rencontré quelques chevaucheurs et, à chaque fois, ça été une belle rencontre. L’un d’eux est un ami proche. » Il pencha la tête vers la belette et demanda : « De quoi est composé votre entrainement ? »

L’animal s’approchait prudemment, méfiante, Serenus se détourna d’elle pour attraper sa tasse. Il finit sa tisane qui acheva de lui réchauffer agréablement la gorge et l’estomac quand le chevaucheur revint sur le sujet du Tournoi des Trois Opales, pour le plus grand malheur du guerrier qui avait déjà du mal à le sortir de sa tête. Le jeune homme estima qu’il devait être un bon combattant pour avoir été désigné comme champion. Serenus fit une petite moue. Oui, il savait se battre. Oui, il se battait bien (sinon il ne serait plus en vie pour pouvoir en parler. Mais il ne s’était jamais considéré comme un grand combattant. Le Tournoi avait confirmé ses craintes. Il se revoyait, tentant de défendre Marianne et finissant dans l’eau. Il avait montré qu’il n’était en fait qu’une masse de muscles impulsive et incapable de réfléchir avant d’agir quand la situation tournait au vinaigre. Il avait compris que c’était comme ça que les autres le voyaient et ça lui avait fait mal.
L’expérience ne faisait pas tout. Il devait apprendre à réfléchir au moyen de sauter l’obstacle, au lieu de foncer bêtement dedans. Serenus avait l’impression de retourner presque quinze ans en arrière, quand il entamait sa formation. Toute son existence, tout son mode de vie, allait être remis en question, et cela lui faisait peur.

Serenus fit donc une petite moue, puis il regarda ce jeune chevaucheur, qui avait toute la vie devant lui. Il l’enviait, il aimerait pouvoir remonter le temps pour repartir de zéro. Mais il se contenta juste de répondre :

« - Je suis loin d’être « sacrément bon ». Je suis juste… Plus résistant. C’est tout. »

[c’est pas grave :), à toi aussi]

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mar 17 Jan - 19:03

Lorsqu'Aaron annonça finalement faire partie des chevaucheurs, un large sourire se dessina sur le visage de Serenus :

─ J’ai toujours aimé les dragons. Ce sont des créatures magnifiques qui ne peuvent inspirer que le respect. J’ai déjà rencontré quelques chevaucheurs et, à chaque fois, ça été une belle rencontre. L’un d’eux est un ami proche. De quoi est composé votre entrainement ?

Et tandis qu'Arietty avançait prudemment vers le guerrier, ce dernier attrapa sa tasse entre les mains. Son expression avait changé, et, d'une relative bonne humeur, il était passé à une moue songeuse qui laissait Aaron perplexe. Y avait-il des choses tacites derrière ce tournois des Trois Opales ? Il était certain que cet évènement avait fait de nombreux remous et avait vu des chamailleries - si tant est qu'on pouvait les qualifier de telles - éclater, mais quant au choix des Champions, le jeune chevaucheur n'aurait su dire comment ils avaient été sélectionnés. Se sentant à présent sur un terrain instable, il préféra donc enterrer le sujet pour revenir sur celui qui avait semblé tant plaire à son interlocuteur. Tapotant la table du bout des doigts,  il répondit donc évasivement à la question :

─  Et bien, disons que c'est assez intensif. Que ce soit pour le dragon ou pour son chevaucheur, l'entraînement va du simple vol aux acrobaties les plus risquées, en passant par les techniques de survie, la magie, et bien d'autres choses encore.

Ce disant, il songea au chemin qu'il avait accompli avec Héritage ces dernières années. Aaron se souvenait précisément de ce jour où il s'était retrouvé nez à nez avec cet énorme tête rouge, et ce regard doré rivé sur lui. Les rumeurs disaient qu'un dragon ne choisissait jamais son chevaucheur par hasard, mais le jeune homme n'aurait su dire ce qui avait motivé sa monture à le choisir, lui, et pas un autre. Cela étant, il ne regrettait pas une seconde d'avoir tenté sa chance. Héritage lui avait sans doute offert la plus belle réussite de sa vie ; la chance de pouvoir servir son pays tout en vivant une expérience hors du commun. Un sourire inconscient se dessina sur ses lèvres lorsqu'il songea à son premier vol sur le dos d'Héritage, si maladroit ! Et désormais, l'un comme l'autre savait s'adapter, et il n'y avait aucune hésitation dans la réalisation de leurs acrobaties. A dire vrai, Aaron n'aurait pu expliquer ce sentiment si intense qu'il ressentait à chaque vol tant il était difficile de mettre des mots dessus. Néanmoins, il était certain que la formation les avait tous deux changés, leur permettant à chacun de développer leurs compétences dans de multiples domaines.

─ A dire vrai, je ne suis pas certain que la formation ait un but précis. Je pense que nos instructeurs souhaitent simplement nous voir devenir plus fusionnels avec nos dragons qu'avec quiconque.

[Désolééééééé, j'ai mis du temps à répondre  :hide:]

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Jeu 19 Jan - 22:14

Heureusement, le chevaucheur, en plus d'être observateur, n'était pas bête. Il avait compris, en voyant le visage du guerrier, que le sujet sur le Tournoi des Trois Opales ne plaisait guère à celui-ci. Pis encore, cela le rendait mal à l’aise. Le chevaucheur changea donc de sujet et répondit à la question de Serenus, qui voulait savoir comment se déroulait la formation d’un chevaucheur. Pendant ses voyages, il avait eu le temps de se creuser les méninges à propos de ça. Il s’était imaginé toutes sortes d’entrainements aussi possibles que farfelus. Il s’était surtout demandé comment un dragon choisissait son cavalier. Est-ce qu’il le ressentait au fond de lui ? Ou est ce qu’il voyait une pancarte flottante au-dessus de la tête de l’élu avec l’inscription : « Fonce ! C’est lui ! » Serenus avait secoué la tête face à cette dernière hypothèse. Il était vraiment temps qu’il arrête l’infusion d’écorce de sureau, cela lui donnait des idées bizarres. Aaron lui répondit donc, ce qui lui permit d’effacer à jamais les préjugés et les idées fausses de son esprit.

Il lui expliqua tout d’abord que c’était un travail assez intensif, aussi bien pour le dragon que pour son cavalier. Les prises de risques étaient courantes et les deux compagnons étudiaient tout ce qui pourraient leur servir pendant leur service, que ce soit la pratique de la magie ou alors les techniques de vol et de survie en cas de situation difficile. Pendant que Serenus tendit une autre miette à la belette, Aaron sembla se plonger dans ses souvenirs. Serenus se dit qu’il devait se rappeler une chute mémorable ou les bons moments passés avec son dragon. Serenus se demanda alors, s’il avait un jour voulu être chevaucheur, à quoi aurait ressemblé son dragon. Serenus l’aurait bien imaginé de taille imposante, avec des ailes immenses et des écailles rutilantes. Pour la couleur, il y réfléchissait encore. Il ne s’y connaissait pas assez en dragon pour savoir quelles couleurs leurs écailles pouvaient adopter. Aaron poursuivit en lui disant qu’il ne savait pas si la formation avait un objectif précis, à part pour rendre plus fort le lien entre un dragon et son chevaucheur. Serenus hocha la tête, compréhensif, même s’il avait du mal à concevoir le lien entre un chevaucheur et son dragon.

Les entrainements de guerriers n’étaient pas si différents, mise à part le fait qu’il n’y avait aucun dragon et pas de cours de voltige. Les guerriers apprenaient à se battre et à évoluer en groupe sur le terrain. On leur enseignait l’art de se battre à l’épée tout comme celui de faire du feu en forêt. Serenus se rappela la première fois qu’il avait tenté d’enflammer des brindilles avec deux bouts de bois. Son instructeur l’avait forcé à continuer jusqu’à ce que les premières flammes apparaissent. Serenus en était ressortit avec quelques courbatures et une envie de tenter l’expérience sur le matelas de l’instructeur, même s’il ne l’aurait jamais fait. Il gardait en mémoire les bons moments de sa formation : les rigolades avec ses amis, la fierté ressentie quand il avait réussi un exercice ou alors les sorties en plein air, sur sa toute jeune jument. Le guerrier fit un petit sourire et revint dans le présent. Il leva la tête et demanda :

« - Les débuts n’ont pas dû être facile. Je sais que ce n’est pas comparable avec un dragon, mais je garde un très mauvais souvenir de la première fois que je suis monté à cheval. »

Chevauchée très courte puisqu’il avait fini la tête dans la boue quelques minutes après être monté en selle. Sa jument était partie au galop et il avait paniqué. Et paf, dans la gadoue ! Une première fois mémorable ! Serenus leva les yeux au ciel à cette pensée et reprit :

« - En tout cas, je me demande ce que ça fait de voler, de toucher les nuages. Ça doit être extraordinaire… »

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Lun 23 Jan - 21:30

Serenus eut un petit sourire, avant d'ajouter :

─ Les débuts n’ont pas dû être facile. Je sais que ce n’est pas comparable avec un dragon, mais je garde un très mauvais souvenir de la première fois que je suis monté à cheval.

Un léger rire s'échappa de la gorge d'Aaron. Il imaginait sans peine les mésaventures de son interlocuteur, puisque tout cavalier passait par là. Lui avait eu la chance d'être mis à cheval très jeune, et il était plus difficile de rire de la chute d'un enfant que de celle d'un adulte, à n'en pas douter. Aaron avait su monter à cheval avant même de maîtriser les rudiments de l'épée. Cet équilibre qu'il avait acquis, bien que différent, lui avait sans nul doute été d'une grande utilité pour apprendre à chevaucher Héritage. A dire vrai, ce n'était pas si différent au fond ; une jambe de chaque côté sur une selle. C'était plutôt la monture qui changeait, d'un petit cheval il passait à une bête de plusieurs centaines de kilos dont il pouvait à peine toucher le cou tant elle était immense. Mais lorsque le vol était calme, les battements d'ailes étaient quelque chose de plutôt souple.

─ Disons que j'ai eu la chance de mettre le pied à l'étrier très jeune, mais ce n'est pas si compliqué lorsque le temps est calme. Et le dragon à l'avantage de ne pas être rétif ...

Ce faisant, il fit un clin d'oeil à Serenus, avant de prendre une autre gorgée de sa choppe. Ce qui pouvait paraître sournois, avec les chevaux, c'était leur facilité à faire un écart ou à s'emballer pour un rien. Un dragon ne le faisait pas, parce qu'il acceptait pleinement son cavalier. D'ailleurs, il allait même parfois jusqu'à faire le contraire en rattrapant les erreurs de son cavalier lors des premiers vols. Non, vraiment, chevaucher un dragon n'était pas si dangereux ... pour peu qu'on s'en tienne aux rudiments ! Cependant, il pouvait très bien comprendre le questionnement de Serenus ; lui-même n'aurait pu décrire les sensations que procuraient un vol avant de les avoir vécues. Au fond, peut-être qu'elles ne pouvaient pas être décrites ? Les mots ne suffisaient parfois pas. Et quand bien même un étranger parvenait à se retrouver sur le dos d'un dragon, il lui manquerait toujours la partie la plus importante ; la communion avec le dragon. A n'en pas douter, c'était là le plus extraordinaire.

─ Je ne saurai vous décrire une telle expérience, néanmoins, je peux peut-être y contribuer. Avec l'accord d'Héritage, et quand les temps seront plus cléments, peut-être aurai-je l'occasion de vous emmener avec moi le temps d'un vol.

S'il avait parlé d'un ton détaché, Aaron avait pourtant pesé chaque mot de sa proposition. Il savait à quel point la relation entre un chevaucheur et son dragon était privée, tout comme l'était celle d'un mage et de son familier, néanmoins Héritage était largement assez puissant pour les porter tous les deux, ne serait-ce que le temps de quelques minutes. A dire vrai, il appréciait Serenus. Il était de ces hommes qui ne se vantaient pas, et restaient fidèles à leurs valeurs quoi qu'il arrive. Il semblait être quelqu'un sur qui pouvoir compter, et s'ils n'en étaient qu'à leur première rencontre, il n'en régnait pas moins une atmosphère détendue entre eux.

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mer 25 Jan - 16:35

Serenus sourit à son tour en se rappelant ses souvenirs de jeunesse. Il se dit avec satisfaction que rien n'avait changé au sein de la Guilde. Mais cela ne voulait pas dire pour autant qu'une routine s'installait. Les Guerriers plus âgés enseignaient aux plus jeune l'art du combat et comment devenir un bon Guerrier, les missions se suivaient, toutes similaires mais avec une petite touche qui les rendait chacune unique. Il avait beaucoup voyagé depuis qu'il était entré dans la Guilde. Il avait vu de superbes paysages et affronté des endroits inhospitaliers. Il s'était frotté à bon nombre de brigands et n'en était pas toujours sorti indemne. Mais il était encore vivant. Il était de ceux qui avaient su rester en vie et se tailler une réputation au sein de l'antenne. Les anciens ne le voyaient plus comme un novice et n'hésitaient pas à lui confier une ou deux jeunes recrues à mener sur le terrain.

Même si les derniers évènements avaient bouleversé sa vie, il ne souhaitait pas s'en arrêter là. Il avait encore de belles années devant lui et, s'il ne pouvait les passer à élever une famille, il le ferait en servant la Guilde cœur et âme.
Serenus revint dans le présent quand Aaron lui déclara qu'il avait appris à chevaucher très jeune, et que le dragon avait l'avantage de ne pas être rétif. Après cela, il fit un clin d'œil qui déclencha un rire chez le guerrier. Il se dit qu'un dragon avec le comportement d'un cheval risquait d'être difficile à contrôler. Et hop ! Un écart en plein vol ! Et hop ! Une ruade dans les nuages pour aucune raison particulière ! Et hop ! Un chevaucheur par terre ! Heureusement que ce genre de choses n'arrivaient pas avec les dragons. Mais le guerrier était maintenant curieux. Un vol sur le dos d'un dragon devait être quelque chose d'extraordinaire. Il demanda donc a Aaron ce que cela faisait de pouvoir chatouiller le ventre des nuages. Ce que fit le chevaucheur étonna le guerrier qui, il devait bien l'avouer, ne s'y attendait pas du tout.

Aaron lui proposa en effet d'emmener le guerrier avec lui le temps d'un vol, si son dragon était d'accord et lorsque le climat sera plus clément. Serenus afficha une expression surprise et resta bouche bée pendant quelques instants. Il finit par sourire et il dit :

"- Je ne savais pas que vous en aviez le droit, je suis honoré par votre proposition."

Il y avait cependant un hic, son vertige. Serenus avait une peur bleue du vide. Il en avait fait une magistrale démonstration lors de la deuxième épreuve du Tournoi. S'il n'était pas tombé dans les pommes comme cette poule mouillée d'Octavius, il était resté bloqué en pleine montée d'une falaise, retardant ainsi ses compagnons. Serenus essaya de se rassurer en se disant qu'il lui suffirait de ne pas regarder en bas tout en sachant pertinemment que ce serait la première chose qu'il ferait une fois en l'air. Il regarda Aaron et déclara avec une grimace :

"- Par contre, j'ai peur du vide. Si vous avez un remède contre ça, je suis preneur."

Il aurait fait un bien piètre chevaucheur avec sa peur du vide. Comme quoi, il n'avait rien à regretter. Sa vie de guerrier lui convenait très bien et, s'il n'avait pas le prestige d'un chevaucheur, il restait utile à la société, et cela lui convenait, même si, pendant un moment, il en avait éprouvé de la jalousie. Ce moment était passé et il admirait maintenant aussi bien les chevaucheurs que les dragons. Ce temps passé à travailler dans la caserne n'avait pas modifié son point de vue et il en était satisfait.

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 375
J'ai : 32 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; ainsi que fils du Comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Mar 7 Fév - 22:27

Son interlocuteur resta bouche bée durant quelques instants devant la proposition d'Aaron, avant de se reprendre :

─ Je ne savais pas que vous en aviez le droit, je suis honoré par votre proposition.

Il sembla tout d'un coup songer à quelque chose, et en fit part au jeune chevaucheur :

─ Par contre, j'ai peur du vide. Si vous avez un remède contre ça, je suis preneur.

En effet, c'était un problème plutôt gênant, pour lequel Aaron ne pourrait guère faire grand chose. A dire vrai, lui ne s'était jamais réellement posé la question, trop hébété par l'extraordinaire aventure qu'il commençait. Il avait très vite vécu son premier vol, et son esprit était alors trop encombré par le reste pour craindre la hauteur. Néanmoins, peut-être un mage pouvait-il y remédier à cela, au moins le temps d'un court vol ? Et après tout, peut-être que Serenus n'aurait pas l'appréhension de la hauteur ni le vertige, une fois sur le dos d'Héritage. Terminant sa chope d'un trait, Aaron la reposa tranquillement sur la table :

─ Il est certain que c'est un détail plutôt problématique, néanmoins rien n'assure que vous ayez le vertige une fois sur le dos d'Héritage. Il y aura bien d'autres choses pour vous occuper l'esprit à cet instant. Et si le besoin s'en faisait ressentir, je pourrais toujours intervenir le temps que nous revenions au sol.

Il avait précisé qu'il était mage de l'automne, mais pas son domaine de compétence. A dire vrai, il ne s'en vantait jamais, car c'était également un moyen de surprise qui pouvait se révéler fort efficace en cas de besoin. Néanmoins, il avait confiance en Serenus. Si ce dernier se sentait vraiment trop mal une fois sur le dos d'Héritage, le jeune mage pourrait toujours lui fait croire qu'il avait les pieds sur terre le temps que son dragon redescende. Quant au droit de faire voler un personnage autre que son chevaucheur, Aaron n'ajouta rien, car rien ne l'interdisait ni ne l'autorisait ouvertement. Il se plaisait à considérer que la décision revenait au chevaucheur et à son dragon.

Au dehors, la pluie semblait s'être calmée. Si une fine bruine devait toujours tomber, il était peut-être néanmoins temps de se sauver avant que l'averse ne reprenne de plus belle. Souplement, il se redressa de sa chaise, et porta son regard sur Serenus. Et, tandis qu'il s'apprêtait à parler, Arietty traversa la table à toute allure pour venir grimper jusqu'à son épaule, gardant elle aussi un regard sur celui qu'elle considérait comme un étranger. Un léger sourire sur le visage, Aaron mit donc un terme à la rencontre d'un ton bienveillant :

─ Il semblerait que la pluie se soit calmée, Héritage, Arietty et moi allons profiter de cette accalmie pour reprendre la route. J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir ; je n'oublierai pas la proposition que je vous ai faite. Si le temps vous le permet, passez à Sombreval, vous y serez le bienvenu Serenus.

[Je propose qu'on termine sur ta réponse, ça te va ? En tout cas c'était un chouette RP ]

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen





Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
avatar

Messages : 865
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Dragonnet du Chapitre • Version 2.5
Message Sujet: Re: « Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus   Sam 11 Fév - 22:23

Ah, il n'avait pas eu tort de s'en inquiéter. Sa peur du vide risquait d'être problématique une fois juché sur le dos du dragon. Néanmoins, Aaron se voulait optimiste, et il essaya de rassurer le guerrier. Il lui dit qu'une fois sur le dos d'Héritage, il ne penserait plus à son vertige tant il y aurait à voir, à ressentir. Serenus sourit, s'imaginant caresser les nuages et regardant les oiseaux voler à leur côté. Oui, il n'aurait peut-être pas peur dans ce cas-là. Il faudrait juste qu'il ne regarde pas en bas, c'est tout. Mais il savait que la tentation de regarder les hommes devenus fourmis serait trop grande. Alors que faire ? "Résiste à la tentation, comme tu résiste aux démangeaisons" lui souffla son esprit. Oui, en occupant son esprit à autre chose, cela pourrait marcher...

Serenus se demanda distraitement ce que ça faisait de chevaucher un dragon lorsque celui-ci marchait. Est-ce qu’ils marchaient à la manière des chevaux, entrainant un mouvement balancier de gauche à droite ? Ou produisait-il un mouvement de bas en haut, comme s’ils marchaient lourdement ? Voilà encore un sujet de réflexion qu’il pourrait tranquillement exploiter pendant une de ses gardes. Même si la perspective de monter sur le dos d’un dragon et de s’envoler dans les airs allait occuper son esprit pendant plusieurs jours.

Le chevaucheur regarda un instant dehors, et constata que la pluie s’était calmée. Serenus soupira de soulagement. L’auberge commençait à grouiller de monde et l’ambiance était étouffante. Un peu d’air frais lui ferait beaucoup de bien. Aaron se redressa, et sa belette s’empressa de grimper sur son épaule, toujours en gardant un œil sur le guerrier qui l’avait nourri avec des miettes de pain. Aaron lui annonça qu’il allait profiter de l’accalmie pour repartir et que, si le guerrier venait à Sombreval, il y serait la bienvenue. Serenus fit un grand sourire et se leva lui aussi avant d’aller serrer la main du chevaucheur. Il dit :

« - Je n’y manquerais pas, rentrez bien et bonne chance pour la suite. »

Quand le chevaucheur s’en alla, Serenus paya son repas et sa tisane, tout en laissant un généreux pourboire et sortit à son tour. Il prit le chemin de la Caserne tout en sifflotant, heureux d’avoir fait cette bonne rencontre.

[oui c'était super :cute: faudra qu'on remette ça]

_________________










Hey:
 

Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Et puis la fuite ne comptait pas parmi mes réflexes. » ||PV Serenus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Fuite glaciale
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: