AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Mar 15 Nov - 0:26


Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Mayeul de Vifesprit & Astrid d'Evalkyr

Après le Tournoi, il faut panser ses plaies

Rencontre inopinée entre un Champion et une Duchesse



• Date : 2 octobre 1001
• Météo : température moyenne, ciel clair
• Statut du RP : privé
• Résumé : Astrid souhaite de rendre au chevet de Hiémain et percute Mayeul au passage
• Recensement :
Code:
• [b]Date :[/b] 2 octobre 1001 [url=http://arven.forumactif.org/t1445-fb-apres-le-tournoi-il-faut-panser-ses-plaies-mayeul#44011]Après le Tournoi, il faut panser ses plaies[/url] - [i]Mayeul de Vifesprit & Astrid d'Evalkyr[/i]
Rencontre fortuite quelques jours après la dernière épreuve de Tournoi sur le chemin de l'infirmerie alors qu'Astrid a décidé de prendre des nouvelles de Hiémain


_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Mar 15 Nov - 0:28

Ce tournoi a été éprouvant tant pour les champions que pour les spectateurs. L’état de Hiémain ne lui permet pas de voyager alors j’attends même si l’envie de rentrer à Svaljärd me tenaille. Je ne souhaite pas laisser mon vassal derrière moi après ces épreuves, même si j’encoure le courroux de Mélusine et le sais aux bons soins des médecins d’Ermengarde. Ce matin-là, je profite de quelques heures pour écrire une lettre à Hjalden récapitulant les derniers évènements, bien qu’il doit déjà avoir eu vent des rumeurs et que Hjalmar lui fera un compte-rendu détaillé de ce voyage.

Je finis par poser ma plume et décide de me rendre à l’infirmerie pour prendre des nouvelles de Hiémain et des autres blessés par la même occasion. Je n’ai pas vraiment de lien avec les Faes si ce n’est diplomatique, hormis avec Jeanne qui a percé à jour mon secret. D’une certaine manière, ils me rappellent mon héritage magique et je n’ai pas besoin de cela pour constater qu’il impacte ma vie aussi sûrement que mes décisions. Je m’interroge toujours sur la décision à prendre, faire taire cette magie pour assurer un avenir à mes enfants ou bien daigner apprendre à la maitriser. La question demeure mais le temps se rappelle à moi, mes enfants approchant de l’âge fatidique.

Toute à mes pensées sur le chemin me conduisant à l’infirmerie, je ne prends pas garde à ce qui m’entoure et c’est immanquablement que je percute l’homme sortant d’un couloir adjacent et me rattrape à lui pour éviter de tomber. Confuse, je sens la chaleur monter à mes joues et balbutie quelques mots avant de m’excuser clairement.

- Veuillez me pardonner, j’espère que je ne vous ai pas fait mal, je demande d’une voix inquiète en voyant son bras en écharpe.

Je me redresse et pose mon regard sur ses traits, familiers puisque j’ai devant moi l’un des Champions. Pendant quelques instants je cherche son identité avant de remettre la main dessus.

- Vous êtes le Champion du Duc Castiel n’est-ce pas ?

Un voltigeur que je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer lors de mes quelques passages en Sombreciel. En soit, je ne connais guère les représentants choisis par les différents duchés, si ce n’est par leurs exploits au cours des épreuves du Tournoi. Peut-être est-ce l’occasion d’en apprendre un peu plus.

_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Jeu 17 Nov - 14:16

Il est cloué au lit, par ordre des médecins. De toute façon, dès qu’il se lève plus de quelques minutes, la tête lui tourne, aussi n’est-ce pas un ordre auquel il a réellement envie de contrevenir. Mais ce matin, ça va mieux, du moins, ça a l’air. Mayeul a juste envie de prendre l’air, quelques minutes, de sortir de cet endroit, de goûter à l’air frais et au doux plumage de Nuage, qui, il le sait, l’attend à l’extérieur. Quelques minutes. C’est tout ce qu’il demande. Et il sait très bien comment obtenir cette autorisation de sortie temporaire, le Voltigeur : il râle, il grogne, il boude, jusqu’à ce qu’on en ait marre de lui, et qu’un médecin décide de le laisser aller à l’extérieur. Quelques minutes. Parfait !

C’est juste le temps de se glisser contre son griffon, savourant sa chaleur et l’afflux d’émotions qui l’assaille et lui embrouille l’esprit. Au moins, pendant ce moment n’a-t-il pas besoin de penser à ce qui est arrivé, à Marianne, à Ilse, à ce qu’il leur était arrivé dans cette arène et qui hante encore ses nuits. Le bras en écharpe, la tête un peu légère après les drogues qu’il avait ingurgité - sur prescription médicale, cette fois - Le Voltigeur ne s’était pas attardé. Une caresse à la griffonne blanche qui s’était approchée pour se faire câliner, un dernier câlin à Nuage, et déjà, il était temps de venir se recoucher.

Du moins, c’est le plan initial. Accompagné par les pensées de Nuage, Mayeul s’avance dans les couloirs, avant de se rendre compte qu’il ne sait pas réellement où il est. Disons qu’avec la légèreté de son esprit, couplé au fait qu’il n’a pas réellement envie de retourner s’allonger et de souffrir aux mains de ces médecins qui, il le sait, ne cherchent pourtant qu’à l’aider... Quoiqu’il en soit, il s’est un peu égaré, et n’est guère pressé de retourner à l’infirmerie. De toute façon, dès qu’il le pourra, il projette de partir pour Lorgol, et de trouver des guérisseurs en qui il aura une confiance bien plus grande que ceux qui se trouvent actuellement en Bellifère. Mathilde a noué de nombreuses amitiés durant ses années de médecin, et il sait qu’il peut les contacter, Mayeul. Même si cela ne l’enchante guère de renouer ainsi avec le passé. Mais il n’a pas réellement le choix : c’est la seule solution pour retrouver la mobilité de son épaule, et se défaire de ces migraines qui l’assaillent dès que ses mouvements sont trop brusques, ou qu’il est fatigué.

Il ne la voit même pas, la jeune femme qui arrive d’un couloir adjacent, et qui le heurte avec rudesse, avant de se rattraper à lui. A peine l’entend-t-il s’excuser, tout occupé à serrer les dents pour ne pas laisser échapper un cri de douleur, mais sa soudaine pâleur doit être une indication suffisante. La tête lui tourne, soudain, et le Voltigeur s’appuie contre le mur pour éviter de s’effondrer. Il le sait, le vertige passera plus vite s’il reste calme, s’il se concentre sur le sol qui ne bouge pas. Sa main valide se porte à sa tête, et il inspire doucement, quelques fois, avant que la nausée ne passe, et le vertige avec elle.

Mais quand la jeune femme reprend la parole, Mayeul l’entend, cette fois, et relève les yeux pour les poser sur la Duchesse de Valkyrion. Et s’il se retrouve bien en peine de répondre à sa première question, la deuxième est plus claire. Quoique vu le regard inquiet qu’elle pose sur lui, elle se demande certainement comment il va. « Oui, votre Grâce. Mayeul de Vifesprit, Champion de Sombreciel. » Le titre est pompeux, mais quand il pense aux souffrances qu’il porte, il lui semble plus lourd encore. Il hésite quelques secondes avant d’avouer. « Pardonnez mon manque de correction, mais je doute de pouvoir vous saluer comme il se doit, même si votre beauté commande à tout homme de s’incliner devant elle. Je n’ai même pas le droit d’être debout. »

Qu’on ne se méprenne pas : il ne flirte pas avec la Duchesse de Valkyrion, le Voltigeur. Un compliment n’a jamais fait de mal à personne. Et puis... Peut-être que les drogues qui combattent la douleur de son épaule annihilent quelque peu son sens de la correction. Sûrement, même. Il est plus que légèrement drogué, en vérité, Mayeul. mais encore en état de soutenir une conversation. tant qu'on ne lui demande pas d'être très cohérent. « Vous devez être fière de vos Champions, ils se sont brillamment illustré. » Hiémain. Et Ljöta. Mais ne pas penser à Ljöta, c’est ne pas penser à Marianne, et c’est quand même beaucoup plus simple.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 4 Déc - 18:44

La pâleur que je discerne sur son visage me fait craindre qu’il ne s’évanouisse sous l’effet de la douleur, je sens l’embarras monter à mes joues alors qu’il prend sur lui pour faire bonne figure. Un élan me pousse à vouloir lui offrir mon soutien mais je me retiens, préférant lui laisser un peu d’air, inutile que je ne l’étouffe  en plus de lui être rentrée dedans. Bine qu’il n’ait pas répondu à ma première question, il finit par confirmer mes dires et je ne manque pas de rougir devant le compliment. Sur le coup, je laisse flotter quelques secondes entre nous avant de reprendre la parole, sans m'offusquer.

- Je n’obligerai pas un convalescent à se plier à l’étiquette au détriment de sa santé, tant que le respect reste de mise, messire, donc votre écart est pardonné. Je souris. Puisque vous n’avez pas le droit d’être debout, faisons en sorte de vous reconduire entier jusqu’à votre lit avant que les médecins ne découvrent votre escapade. Je pose un regard interrogateur sur lui. Vous sentez-vous capable d’aller jusqu’à l’infirmerie ou avez-vous besoin d’aide ?

Il n’a pas l’air en pleine possession de ses moyens alors je m’enquiers de son besoin d’assistance. Je suis prête à lui offrir un appui pour le guider jusqu’à bon port. Mais sachant que les hommes sont orgueilleux, ils peuvent rechigner sur l’aide proposée par une dame, néanmoins dans nos corps armés cette tendance n’est pas toujours exact. Ne connaissant pas réellement le dénommé Mayeul, je ne sais comment il va accueillir ma proposition.

- Oui, je suis fière d’eux, ils ont vaillamment défendus nos couleurs. En dépit de mon ton enthousiaste, un pli soucieux barre mon front. Les épreuves ont été bien plus difficiles que je ne l’escomptais et les attentats qui ont ponctués ces jours ne permettaient pas d’apprécier le Tournoi à sa juste valeur. Je secoue la tête comme pour chasser ses souvenirs. Chaque Champion a fait honneur à son Duché, je ne doute pas que sa Grâce Castiel en pense tout autant à votre sujet.

Castiel peut avoir des humeurs et des remarques inattendues, moi-même ne sais pas toujours à quoi m’attendre avec lui, cependant  Mayeul est l’un des gagnants d’Opale, une preuve de sa valeur.

- Vous a-t-il rendu visite ?

Tout en posant la question, j’invite mon interlocuteur à reprendre la route vers l’infirmerie. Je ne souhaite pas user ses dernières forces dans ce couloir.  Et s’il en éprouve le besoin, je lui offre volontiers mon bras, maigre support pour la dernière partie du chemin.

_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Jeu 8 Déc - 21:29

Le silence s’éternise un peu après ses paroles et l’espace d’un instant, Mayeul craint que son léger compliment ne soit considéré comme un affront mortel, tout comme la soudaine rougeur des joues de la jeune femme semble l’attester. Il ne s’y connaît pas réellement en Kyréens, mais ce n’était qu’un simple compliment. A peine quelques mots gentils. Et puisqu’elle est duchesse - et fort jolie, avec ça - elle a du en entendre bien d’autres, non ? Pas de la part d’un Voltigeur, peut-être.

Elle finit par lui répondre, et Mayeul lui lance un regard dubitatif, cherchant à déterminer s’il s’agit d’une réprimande ou non. Peut-être qu’avec plus de lucidité il serait capable de le savoir, mais là, il n’en est pas vraiment sûr. Ca y ressemble en tout cas. Même s’il ne pense pas lui manquer de respect. Peut-être devrait-il lui préciser, que faire honneur à sa beauté est une preuve de savoir-vivre ? Mais à peine a-t-il émis cette pensée qu’un avertissement résonne à son oreille, l’avertissant de ne rien en faire. Ah oui, peut-être est-ce plus sage. Peut-être que quand il sera moins drogué par ses potions qui réduisent la douleur, pourra-t-il lancer toutes une flopée de compliments à la hauteur de la beauté de sa grâce d’Evalkyr. Oui oui, il fera ça. S’il s’en rappelle.

Il a manqué une partie de sa réponse - encore, décidément - mais il en comprend l’essentiel, le Voltigeur. Le guider jusque dans son lit. Lui. La duchesse de Valkyrion le raccompagnant à l’infirmerie. Pourquoi pas ? Ce n’était pas une réprimande alors, tout à l’heure ? Ou si ? Avant pourtant de repartir dans cette considération ô combien importante, Mayeul s’efforce pourtant de ne pas perdre le fil. Les drogues qui lui embrument le cerveau - pas de son fait, cette fois - ne lui rendent pas la tâche facile, mais il peut répondre sans trop hésiter. « Ce sera un honneur que d’être escorté par vous, Vôtre Grâce, et j’accepte avec plaisir votre aide. J’ai peut-être sous-estimé mon état. » Ce n’est pas comme s’il clamait depuis trois heures être en pleine forme, alors qu’il n’en était rien. Quand à craindre de paraître faible, elle l’ignore la jeune femme, mais ce n’est clairement pas la préoccupation première du Voltigeur.

Il ne peux qu’acquiescer aux paroles suivantes de la duchesse, Mayeul. Les attentats qui ont entachés le tournoi ont fait perdre le goût de la fête à bien des gens. Et puis la jeune femme parle de Castiel, et avant qu’il ne puisse les rattraper, les paroles semblent s’échapper toutes seules. Les drogues. Et l’amertume, peut-être aussi. « Nul doute que Sa Grâce est fier de cette Opale. Et il a trébuché sur moi, oui, en allant rendre visite à Louison. » Ses paroles n’ont sans doute guère de sens pour la jeune femme, il s’en rend bien compte. Et dire du mal de son duc devant une duchesse n’est pas une bonne idée, il le sait, même au travers des brumes qui paressent dans son esprit. « Ou alors c’était avant. » Ah, pas sûr que ça ait plus de sens, ceci-dit. « Ou... Je ne sais plus trop, veuillez me pardonner. J’ai un peu de mal à réfléchir. »

Il faut dire qu’il est resté inconscient de longues heures, le Voltigeur, après le coup qu’il a reçu à la tête. « Si vous me promettez de ne pas marcher trop vite, je devrais parvenir à regagner l’infirmerie sans trop m’appuyer sur vous. » Etait-ce inconvenant, comme paroles ? Elle lui avait proposé de l’aide, après tout. « Il est bien dommage que le Tournoi ait été gâché ainsi. Cette idée de coopération était brillante. » Hasarda-t-il, songeur.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Mer 21 Déc - 19:54

Ainsi il accepte mon offre de soutien et je pense que c’est une réponse judicieuse. Certains auraient vu leur fierté prendre le dessus mais le Voltigeur n’en fit rien. Même s’il semble sous l’emprise des médicaments, il reste lucide sur son état bien qu’il a apparemment abusé de ses forces. Puis au fil de la conversation nous parlons de Castiel et je suis surprise de ses commentaires sans être certaine de tout comprendre.

- Trébuché sur vous ? Qui est Louison ? Je présume que c’est l’une des participantes mais pour le coup je ne remets pas cette personne. Un sourire compatissant étire mes lèvres. Vous êtes pardonné messire, votre état n’est pas des plus adaptés à une longue conversation.

Donc j’entreprends de le reconduire à son lit. J’adapte mon allure à la sienne, de toute manière j’ai du temps devant moi, Hiémain n’allait pas disparaître vu ses blessures.

- Cela ne me dérange pas que vous vous appuyez sur moi, je vous ai proposé mon aide…

Ne pas l’aider aurait été inconvenant .Certes ce n’est peut-être pas tous les jours qu’il voit une duchesse lui faire cette offre mais je suis une personne simple et lorsque je peux aider je le fais, quelque soit l’origine de la tierce personne.

- Oui c’était une belle démonstration de coopération. Les différences qui marquent Faës et Ibéens peuvent se compléter et nous amener à se rapprocher. J’espère que cela restera dans les mémoires… Et que les actions de l’Ordre n’entacheront pas cette entreprise. Malheureusement, beaucoup ont peur de l’inconnu et de la différence.

Je considère l’action d’Ermengarde comme novatrice et porteuse d’un message fort, mais encore fat-il que nos concitoyens l’entendent et le jugent à sa juste valeur. Et dans cette période de tensions entre nos deux Empires, je crains que la peur soit la plus forte.

- Que pensez-vous des Faës et de leur magie, messire Mayeul ?

Je suis curieuse de connaitre son opinion étant donné qu’il a combattu à leur côté.


_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 25 Déc - 22:39

Oui, il a certainement trop parlé, Mayeul. Il se sent étrangement léger, et son jugement n’est pas très fiable, il le sait pour l’avoir expérimenté maintes fois. Ce n’est absolument pas le moment pour lui de tenir des conversations importantes, et pourtant, face à la duchesse de Valkyrion, il se voit bien obligé de le faire. Pas que cela soit si important que ça, mais disons que certaines choses sont bien mieux dans le secret de son esprit que dans les oreilles d’une duchesse. Comme ce qu’il éprouve pour Castiel de Sombreflamme, par exemple.

Heureusement pour lui, la duchesse n’a pas vraiment compris ses paroles nébuleuses. Elle l’excuse même d’avoir du mal à aligner quelques phrases cohérentes. Il a l’air si mal en point que ça ? En réponse à son interrogation muette, Nuage lui transmet sa propre image, et le Voltigeur ne peut s’empêcher de grimacer. Effectivement, il n’a pas l’air très bien. Son bras en écharpe et la collection de bleus qu’il a reçu ne sont pas le pire, il a l’air bien trop pâle pour pouvoir faire quelques pas seul, Mayeul. Il comprend un peu mieux, du coup, la sollicitude de la duchesse.

Il s’appuie un peu plus sur elle, du coup, le Voltigeur. Son épaule le fait légèrement souffrir maintenant que les drogues dont son organisme est chargé reprennent leurs droits, remplaçant la douleur par une simple pulsation dérangeante. C’est plus sa tête, le problème : elle tourne, et il est exténué, il le sait. Il a peut-être légèrement abusé de ses forces. Au moins, converser avec la duchesse l’oblige à se concentrer sur autre chose, et ça n’est pas déplaisant.

La remarque d’Astrid est porteuse d’espoir, et il l’approuve en hochant doucement la tête, avant que la jeune femme ne lui pose une nouvelle question. Son opinion ? « J’ai grandi sur la frontière entre Lagrance et Sombreciel, Vôtre Grâce, avant de rejoindre l’Académie à mes treize ans. » Est-ce une réponse ? Oui, en quelque sorte : Mayeul, contrairement à beaucoup, n’a pas été élevé dans le rejet et la peur du royaume voisin. Il est parti jeune à l’Académie, où il a côtoyé des mages, avant de rejoindre la Caserne de Serre. Alors, les Faës, il n’en à pas une mauvaise opinion, pas forcément. La magie, en revanche, c’est une autre histoire. Il la craint, quelque part, cette aptitude qu’ont les Faës à mobiliser un tel pouvoir. L’idée même qu’on puisse lui faire du mal d’un simple claquement de doigt - même si ça doit prendre plus que ça, il le sait - à de quoi terrifier, en vérité.

Surtout qu’il l’a testé, cette Magie. De près. Collaborer avec Maelys a été excitant et exaltant, vraiment. Combiner leurs aptitudes est une expérience qu’il ne regrette pas d’avoir tenté. Même avec ce qu’il s’est passé par la suite. Il ne leur fait pas confiance pourtant, à ces Mages, même à ceux qui le soignent. « C’est aux mages que je dois... Tout ça. » Il fait un vague geste, qui signifie la totalité de ses blessures, ou presque. « Alors... Si vous m’aviez posé la question il y a quelques jours, j’aurais pu vous répondre mais pas aujourd’hui. Réellement pas. » Avoue Mayeul, indécis. De toute façon, il n’est pas sûr d’être dans un état assez normal pour répondre à ce genre de question.

Il leur a pardonné. A Ilse, à Serenus... Mais pas à Maelys. Il lui en veut, terriblement, et il ne comprend pas réellement pourquoi. Parce qu’il lui a fait confiance, et qu’elle s’est servi de ça pour presque le tuer ? Ce n’était pas sa faute, et il le sait : elle a été manipulé, et il l’aurait tué s’il l’avait pu, lui aussi. Mais quelque part, même s’il voudrait lui avoir pardonné, il lui en veut toujours. Et il la craint. Et honnêtement, il ne sait pas trop de quel état d’esprit il doit s’inquiéter le plus. « Et vous, duchesse ? » Demande-t-il, avant de pleinement saisir l’impact de sa question. « Vous... Vous n’êtes pas obligé de répondre, absolument pas. » ajoute-t-il rapidement, précipitamment même. Parce que pour le coup, il le sait : sa question peut réellement passer pour un manque de respect. Interroger la duchesse de Valkyrion sur ses sentiments envers l’empire voisin, il y a mieux, pour trouver un sujet de conversation !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 8 Jan - 18:40

Je le sens prendre un peu plus appui sur moi tandis que nous marchons dans les couloirs. J’aborde le sujet de la magie et écoute avec curiosité les réponses qu’il daignera me fournir vu son état. En tant que voltigeur cielsombrois, il est peut-être plus à même de faire preuve de tolérance. Grandir à la frontière de Lagrance puis étudier à l’Académie le faisait côtoyer les fäes depuis des années. Contrairement à moi. Par contre, son discours se teinte d’une note sombre et amère quand il explique qu’il doit ses blessures à cause de nos voisins. Je conçois que les évènements du Tournoi ne jouent pas en leur faveur, tous ont pu assister à la dangerosité de la magie, que je trouve plus effrayante que la science, surtout lors de cette manipulation de masse.

- Le Tournoi nous a montré une facette sombre de la manipulation de la magie, et j’ose espérer que nous n’aurons pas à la combattre…

Les tensions actuellement présentes entre nos deux empires risquent fort de mettre à mal mes espérances. Je suis porteuse de magie et ce que j’ai vu ne m’a pas forcément rassurée, mais j’ai également pu constater les bienfaits qu’elle peut apporter à travers les guérisseurs. Magie et science ont leurs vertus et leurs méfaits, comme le prouve le bannissement de certaines de leur forme. Peut-être suis-je naïve de penser que la diplomatie parviendra à se faire entendre, peut-être devrons-nous nous affronter pour rétablir la paix… Je secoue la tête pour chasser ces pensées et revenir à l’instant présent. Je comprends son indécision et lorsqu’il me retourne la question je prends le temps de réfléchir. Je pose sur lui un regard indéchiffrable avant de prendre la parole.

- Je suis partagée… Nous sommes confrontés à des choses que nous ne comprenons pas complètement. Parfois leurs aptitudes m’intriguent et m’attirent, d’autrefois elles me font peur.

Je me montre franche avec Mayeul. En soit, j’aurai pu esquiver sa question, en tant que duchesse je dois prêter attention à mes paroles, mais compte-tenu ce qu’il a vécu je considère lui devoir une réponse.

- Vous devez trouver cela étrange venant d’une kyréenne… Généralement, ce que nous ne comprenons pas nous fait peur. En termes de stratégie, connaitre son ennemi peut nous donner un avantage. Mais sans vouloir me voiler la face, je préfère croire en une issue diplomatique.

Je ne suis pas une partisane de la guerre, contrairement à Hjalden néanmoins je m’attends à toutes les issues possibles. J’adresse un sourire que je veux rassurant à Mayeul.

- Mais laissons ces sujets de côté. Je crois que l’infirmerie n’est plus très loin non ?


_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 15 Jan - 22:59

Comme elles sont sages, les paroles de la duchesse de Valkyrion ! Sages, mais probablement erronées : Mayeul s’en doute, les choses n’en resteront pas là. L’Ordre a été forcé de repartir - de ce qu’il a vaguement compris vu son état - et ils n’en resteront probablement pas là. User de Magie en Bellifère, il faut être fous, ou arrogants. Ceux qui se sont attaqués au Tournoi sont les deux, et n’en resteront pas là, précisément parce qu’ils sont soit cinglés, soit arrogants, soit les deux. Il n’a pas le cœur, cependant, à parler sombrement de l’avenir d’Arven pas alors qu’il se trouve dans cet état, au bras de la duchesse. Cela lui semble vaguement déplacé, en vérité.

Astrid d’Evalkyr finit par répondre à sa question, à la grande surprise du Voltigeur. Il a beau ne pas avoir les idées très claires, il sait qu’elle n’est pas obligée de partager son opinion avec lui, ni même lui révéler qu’elle se sent intriguée. Si l’on en croit les rumeurs qui décrivent les liens distants du duc avec la magie, c’est une énorme preuve de confiance de la part de la duchesse que de lui confier ces paroles. Pour ce qu’elle en sait, il pourrait tout aussi bien raconter ce qu’il entend à son duc, et le laisser se débrouiller avec les implications - ou non-implications, sérieusement, il a trop mal à la tête pour se pencher sur la politique - de tout ceci.

La dame change pourtant de sujet, et Mayeul ne se montre pas assez stupide pour insister. « Vous avez donc bien hâte de vous débarrasser de moi, duchesse ? » Demande-t-il, amusé, tandis qu’une vague d’agacement traversant son esprit tout entier. D’accord, ce n’était peut-être pas une bonne plaisanterie, mais honnêtement, le Voltigeur est si fatigué qu’il a la vague impression de ne plus réfléchir très bien entre ce qu’il voudrait dire et ce qu’il ne devrait pas dire et garder pour lui. Mais il est blessé, sévèrement, et la duchesse de Valkyrion ne lui en tiendra sûrement pas rigueur, non ? Même si elle devait commencer à regretter d’avoir accepté de l’accompagner. Ou proposer. Il ne sait même plus vraiment, en réalité. Il a peut-être bien abusé de ses forces, en traînant dans les couloirs. « Mais oui, il me semble que c’est à gauche dans le prochain couloir. » Ou à droite. Il ne sait plus très bien.

Il s’appuie encore un peu plus sur la duchesse, le Voltigeur, avant de reprendre la parole. « Si ça ne vous dérange pas, j’aimerais juste m’asseoir. Quelques... Quelques minutes. » C’est soit ça, soit il tombe dans les pommes, et clairement, cela ne semble pas très intelligent de sa part d’entraîner la duchesse de Valkyrion dans sa chute. Il a juste besoin de se reposer un peu, de poser sa tête qui pulse d’une vie propre contre le mur froid.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 29 Jan - 18:48

Je remarque la surprise du Voltigeur lorsque j’entreprends de donner mon avis sur la magie. Mayeul pourrait très bien utiliser mes paroles à mon détriment, en faire mention à Hjalden ce qui m’apporterait quelques soucis mais rien d’insurmontable contrairement à la découverte de mon statut de mage, ou bien en parler à Castiel cependant vu les discussions que nous pouvons avoir avec mon homologue, je risque moins ma tête avec le cielsombrois qu’avec les kyréens. En tout cas, mon interlocuteur se contente de mes réponses, sans chercher à en savoir plus. Et j’accueille avec un sourire indulgent sa remarque.

- Non, mais votre état est plus indiqué au fond d’un lit qu’au milieu d’un couloir. Je serai bien démunie si vous veniez à faire un malaise…

Une pointe d’amusement est perceptible dans mes paroles, bien que le sérieux refasse surface sur mes derniers mots. Mais je suis les indications qu’il me donne sur la direction à suivre, je le sens prendre appui plus fortement sur moi jusqu’à ce qu’il demande un arrêt. Je m’arrête et l’aide à s’adosser au mur.

- Vous êtes très pâle… Une observation des plus constructives, je pense ironique. De l’eau ne serait pas du luxe sauf que je n’en ai pas à proximité. Du moins, si je maîtrisais mes pouvoirs j’aurai pu faire appel à un élémentaire d’eau, ou si j’avais étudié la guérison j’aurai pu aider Mayeul. Mais je ne savais rien sur ma magie. J’avais commencé à m’instruire sur les plantes et leurs effets puisque les dernières manifestations de mes pouvoirs avaient agi sur les végétaux et il me reste beaucoup à apprendre. En soit, je n’ai rien pour aider le Voltigeur hormis partir à la recherche d’un médecin. Je vais chercher de l’aide.

Je me redresse et remonte le couloir qui est censé nous mener à l’infirmerie dans l’idée de croiser un serviteur ou un personnel soignant. Au bout de plusieurs mètres alors que je me demande si je trouverai l’infirmerie, j’aperçois une femme que j’interpelle et lui expose la situation. Je lui demande de m’accompagner pour aider Mayeul et nous conduire jusqu’à notre destination. Nous sommes de retour auprès du convalescent.

- Mayeul, voici Justine, elle va nous mener jusqu’à l’infirmerie, ainsi vous pourrez prendre du repos et recouvrez vos forces. Et il sera plus simple de discuter lorsque vous aurez récupéré.

Néanmoins, je le laisse nous indiquer s’il se sent mieux pour continuer notre marche. Je ne voudrais pas qu’il succombe au milieu du couloir. J’aurai du mal à l’expliquer à Castiel.


_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2697
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Mar 7 Fév - 22:53

Peut-être que s’il était un espion, plutôt qu’un Voltigeur, Mayeul pousserait ses questions. Connaître l’avis de la duchesse de Valkyrion doit, après tout, valoir son pesant de fleurons. Mais clairement, il n’est pas en état pour un interrogatoire plus poussé, et la jeune femme ne s’y trompe pas, arguant qu’elle préférerait, en effet, le voir ailleurs. Au fond d’un lit d’infirmerie, en vérité. Mayeul aime à protester mais pour le coup, il sait que c’est inutile : il se sent vraiment mal, et n’est pas sur du tout de pouvoir tenir une conversation indiquant qu’il se sent bien.

Ils ne tardent pas à s’arrêter, et avant que le Voltigeur ne puisse protester la duchesse s’éloigne chercher de l’aide. Il a l’air aussi malade que ça ? Acquiescement. Agacement. C’est bon, il a compris qu’il n’avait pas l’air en état, et que cette petite escapade était stupide. Stupide, et Mayeul, deux mots qui vont bien ensemble, ces derniers temps. Pas que ces derniers temps. Acquiescement, à nouveau. Ca fait un long moment, effectivement, qu’il fait des choses stupides, le Voltigeur. En plein dans sa conversation muette, il sursaute presque à l’arrivée des deux jeunes femmes. « Deux dames pour m’accompagner ? Visiblement, j’ai bien fait de sortir ce soir. » Ce matin ? Il ne sait plus trop, en fait, et c’est assez inquiétant, mais il a trop mal au crâne pour y réfléchir posément. Peut-être que la duchesse a raison : il sera mieux, tellement mieux dans son lit. Dans un lit, du moins, à se reposer.

Il doit lever la tête pour les observer, et fait un geste de la main - enfin, son bras valide, tout du moins - avant de se relever en s’appuyant contre le mur. « N’ayez crainte, je peux marcher. M’asseoir un peu m’a fait du bien. » Il a la tête qui tourne et mal au bras, mais il peut au moins mentir sur le sujet, c’est que ça va un peu mieux. Et se coucher lui semble définitivement une bonne idée. « Est-ce une invitation à nous revoir plus tard, votre Grâce ? » Glisse-t-il à voix basse à la duchesse, loin des oreilles indiscrètes. A nouveau, c’est sans doute un peu trop osé, mais honnêtement, Mayeul a bien trop mal à la tête pour s’en soucier, ou se soucier d’éventuelles conséquences. Personne n’a entendu, près tout, et Astrid a déjà montré qu’elle ne semblait pas - trop - lui en tenir rigueur.

Et puis, ce n’est pas forcément une proposition malhonnête : il est Champion de Valkyrion, après tout. Il a été blessé. Il n’y a rien d’anormal à ce qu’elle veuille lui parler un petit peu, ne serait-ce que amitié pour Castiel. Oh, douce ironie...

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 269
J'ai : 29 ans
Je suis : Duchesse de Valkyrion
Fille du baron de Jaakyl

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : incertaine
Mes autres visages: Agnès d'Aurebois
La Noblesse
Message Sujet: Re: [FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)   Dim 5 Mar - 15:52

Je souris à la remarque de Mayeul, en dépit de son état, il continue de faire appel à l’humour, mais le fait est qu’il est désorienté, ce qui n’augure rien de bon.

- Nous sommes en fin de matinée, messire Mayeul, je précise tandis qu’il se redresse vaillamment. Je dois bien lui accorder ce point, il ne manque par de détermination et, apparemment, un public féminin le motive d’autant plus. Un charmeur, ou bien serait-ce la convalescence qui lui fait tourner la tête ?

Nous reprenons la route vers l’infirmerie, Justine nous précédant de quelques pas. Et la dernière question de Mayeul me prend au dépourvu. Je pose un regard indéchiffrable sur le jeune homme, jugeant la pertinence de sa demande.

- En d’autres circonstances, je pourrais croire que vous espérez autre chose qu’une simple discussion. Peut-être que je me fais taquine pour lui rappeler à qui il s’adresse et qu’il doit prêter attention à ses paroles. Je ne le connais pas suffisamment pour savoir s’il aura ce comportement en temps normal. Alors je lui laisse le bénéfice du doute compte-tenu de son état. Mais nous aurons d’autres occasions de converser ensemble, messire Mayeul, lorsque vous serez moins diminué. Je prends régulièrement des nouvelles de mon Champion, donc je ferai d’autres visites à l’infirmerie.

A cet instant, Justine nous signale que nous sommes arrivés. Je convie Mayeul à me précéder dans la pièce. Il est pris en charge par la demoiselle qui le conduit jusqu’à son lit et lui donne les soins nécessaires, l’incitant à se reposer pur le reste de la journée. Je vais prendre des nouvelles de Hiémain avant de partir quelques minutes plus tard. Je salue le Voltigeur au passage puis regagne mes appartements.

_________________
Couleur d'écriture : #993300


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[FB] Après le Tournoi, il faut panser ses plaies (Mayeul)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Liste pour tournoi 1500pts avec resctriction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Ibélène :: Bellifère :: Hacheclair-
Sauter vers: