AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 32 ! 32 fichus canons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 18 Déc - 23:20


Livre II, Chapitre 1 • Les Sables du Temps
Ilse Tonnevent & Mayeul de Vifesprit

32 ! 32 fichus canons !
:fureur:

Ne jamais parier avec une pirate. Jamais.



• Date : 14 décembre 1001
• Météo : Froide. Un vent frais souffle, le soleil est sur le point de se lever, et il fait très frais, dans le nord d'Arven, à cette époque de l'année.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Il y a quelques mois, Mayeul a perdu un pari, et avec tout ce qui s’est passé, il n’a pas eu le temps de se plier à ses termes. De passage à Lorgol avant de se rendre en Valkyrion pour sa nouvelle affectation, il décide donc de l’honorer. Même s’il fait froid, Ilse aura bien du rhum, et des câlins, pour le réchauffer !
• Recensement :
Code:
• [b]Date : 14 décembre 1001 [/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1591-32-32-fichus-canons#47389]32 ! 32 fichus canons ![/url] - [i]Ilse Tonnevent & Mayeul de Vifesprit[/i]
Il y a quelques mois, Mayeul a perdu un pari, et avec tout ce qui s’est passé, il n’a pas eu le temps de se plier à ses termes. De passage à Lorgol avant de se rendre en Valkyrion pour sa nouvelle affectation, il décide donc de l’honorer. Même s’il fait froid, Ilse aura bien du rhum, et des câlins, pour le réchauffer !


_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 18 Déc - 23:27

Major de Vifesprit. Lui. Major. Il a toujours un peu de mal à réaliser, et à y croire. Certes, depuis la Samhain, il est redevenu un Voltigeur exemplaire, s’attirant même les félicitations de son capitaine. Mais de là à avoir une promotion, non, il n’ose pas réellement y croire. Et pourtant. Il doit gagner Svaljärd dans moins d’une semaine, pour découvrir sa nouvelle affectation, alors il a profité de ces derniers jours exempts de toutes responsabilités pour filer à Lorgol avec Nuage. Dire ses adieux à la ville, récupérer quelques souvenirs dans la Tour de sa famille. Major... Réellement ? Il ne sait pas trop ce qui l’attend, mais il se doute bien que sa charge de travail va augmenter. Et avant, il a une promesse à honorer.

Les événements se sont enchaînés, réellement. Entre ses blessures, son devoir de Voltigeur, et les instants qu’il s’est accordé pour pleurer Mathilde, Mayeul n’a guère eu le temps de repenser à l’Audacia. Et à Ilse, avec qui il a fait un pari qu’il s’est engagé à honorer. Peut-être qu’elle l’a oublié, la pirate, ou peut-être qu’elle n’en à rien à faire. Mais il y va de son honneur, au Voltigeur, alors il s’est présenté sur les quais de Lorgol au petit matin, devançant de peu le lever du soleil. La Vivenef pirate est en hivernage, il le sait, et il espère bien trouver Ilse sur son pont. Chaudement emmitouflé dans une cape doublée de fourrures, le Voltigeur ignore comment il sera reçu. Certes, il a fait la fête avec l’équipage pirate, mais il a combattu la jeune femme, il a même ordonné à Nuage de tuer son Familier. Regret. Tristesse. Le Voltigeur esquisse un sourire devant les images qui naissent dans son esprit, tandis que le griffon tente de le rassurer sur ce qu’il s’est passé. C’est passé, justement.

Mayeul s’avance sur le quai, jusqu’à trouver le navire qu’il cherche. Rhéa se dresse fièrement devant ses yeux, et il ne peut s’empêcher d’être intimidé, l’espace d’un instant. Il n’est pas remonté sur son pont depuis longtemps, et les illusions qu’il y a vu le font encore se réveiller certaines nuits. Ce n’est pas le moment d’être un couard, pourtant. Avisant un marin qui monte la garde, ou qui fait il ne sait trop quoi, Mayeul l’aborde sans montrer son trouble. « Je cherche Ilse, votre canonnière. Dites lui que Mayeul l’attend, prêt à se mettre tout entier à son service. » Il se demande si le pirate va accéder à sa requête, pourtant. Même s’ils se sont probablement croisés sur le pont de l’Audacia durant l’anniversaire de la jeune femme, il est peu probable que l’homme se souvienne de lui. Quoique Champion de Sombreciel, ça a probablement marqué quelques esprits.

Un vent frais soulève soudain sa cape, et le Voltigeur ne peut s’empêcher de frissonner. Avec un peu de chance, Ilse aura oublié les modalités de leur pari. Frotter ses fichus canons avec sa propre chemise. Sérieusement, par ce froid ? Sur ce pont, torse-nu, il a bien peur de mourir gelé. Quoique cela lui fera un entraînement pour Valkyrion ! Un rire résonne dans son esprit, et il se sent quelque peu rasséréné : après tout, elle l’aura peut-être même totalement oublié. Il aura honoré le pari en se présentant, tant pis si elle n’en profite pas !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Sam 24 Déc - 15:17

Le froid s'infiltre dans les moindres recoins du navire, du givre s'installe sur le pont, le long des mâts dénudés de leurs voiles. La neige de la veille au soir n'a pas tenu mais le sol est glissant et l'air est empreint de glace. À bord de l'Audacia, il reste bien peu de pirates, la plupart ayant pris leurs aises au sein de la Taverne de la Rose ou dans une autre auberge de la Ville Basse. Le navire est étrangement silencieux, l'on n'entend plus que l'infime clapotis de l'eau qui lèche la coque paresseusement, que le bois qui craque sous les ondulations de la houle, que le vent qui s'infiltre par les interstices.

Ilse est retournée dans sa cabine au petit matin, l'air morose, des cernes sous ses yeux, le visage pâle, laissant à la taverne un Eric au moral dans la cale. L'enlèvement d'Aymeric est un coup dur pour lui et la rencontre avec ceux qui s'occupent désormais de lui n'a pas aidé. Vraiment pas. La canonnière est en colère, elle est outrée, elle est triste pour son camarade et lasse de ne pas savoir quoi faire dans l'immédiat pour y remédier. L'envie d'aller attaquer Souffleciel et de demander de l'aide à leurs amies Voltigeuses est forte, mais elle s'efforce à être patiente en attendant de leurs nouvelles et, de toute manière, l'Audacia n'ira nulle part avant la fin du mois de février. L'attente sera longue, l'incertitude est la pire des sensations. Et si elle parvient tout de même à prendre sur elle, elle sait que son camarade n'est pas aussi serein. Il s'agit de son fils et son tempérament emporté prend le dessus depuis quelques jours déjà. Ilse est là pour lui, mais elle sait combien c'est insuffisant. L'empereur faë payera d'avoir osé enlever l'un des leurs et le duc d'Outrevent a intérêt à faire un effort en leur sens, ou il risque bien d'avoir de mauvaises surprises. Et si son conseiller s'en mêle aussi, elle se fera un plaisir de s'en occuper.

La canonnière rumine ces sombres pensées en fouillant dans son coffre à la recherche de ses gants quand de petits coups sont frappés à sa porte entrouverte. Elle tourne la tête, interrogatrice et elle aperçoit un de ses camarades. « Y'a un type pour toi sur l'quai. Il dit qu'il s'met à ton service. » À son service ? Ilse fronce les sourcils et hoche la tête, signifiant qu'elle s'en occupe. Elle met encore un instant à trouver ses gants puis les enfile en remontant sur le pont. Emmitouflée dans sa cape, elle avance jusqu'au bastingage et baisse les yeux sur une silhouette qu'elle ne met pas longtemps à reconnaître. « Mayeul ? » La surprise est sincère sur ses traits. Elle ne l'a pas revu depuis le tournoi, alors qu'ils combattaient l'un contre l'autre, que son griffon s'est emparé de son Familier, qu'ils ont bien failli y passer. La soudaine marée de souvenirs qui remonte se coince dans sa gorge et elle met quelques secondes à reprendre contenance. « Qu'est-ce que tu fous ici ? J'pensais que les Voltigeurs de Sombreciel étaient bien occupés depuis quelques temps. Ou il se sont enfin débarrassés de toi ? » demande-t-elle, son ton voguant entre humour et sérieux, dans un cynisme mordant qui reflète bien son humeur de ces derniers jours.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 25 Déc - 21:11

Le pirate a filé vers les entrailles de la Vivenef, là où Mayeul sait que se trouve la cabine de la canonnière - Marianne lui a fait un peu visiter le bateau, le soir où ils ont... enfin, où ils se sont réveillés tous les deux dans la cabine du capitaine. Il n’a donc plus qu’à attendre, le Voltigeur, patiemment. Ce qui n’est pas son point fort, clairement, et il ne peut s’empêcher d’observer les alentours, le quai, la Vivenef si différente désormais que les mâts sont débarrassés de leur voilure. Elle semblerait presque fantôme, l’Audacia, à se balancer doucement dans le clapotis du courant. La pensée lui arrache un long frisson, moins dû au froid qu’au déferlement de souvenirs, et il sursaute quand une voix qu’il connaît l’interpelle du haut du pont. Ilse.

Il doit lever la tête pour l’apercevoir, la pirate, et la position ne lui convient guère. Déjà qu’il trouve ça humiliant d’avoir perdu un pari contre elle, se placer en plus dans la position de demandeur le mortifie. Les paroles de la jeune femme ne font rien pour l’apaiser, et il croise les bras, vexé et agacé, avant de lui répondre fièrement. « Je profite de quelques jours avant de gagner ma nouvelle affectation. Suite à ma promotion. » Souligne-t-il, plein de morgue. Il n’avait pas eu l’intention de lui dire en fait, mais qu’importe. Il ne peut pas la laisser croire qu’il s’est simplement fait virer. « Tu as devant toi le nouveau major de Svaljärd. Un titre autrement prestigieux que celui de pirate détesté par Bellifère tout entière. » Il fait évidemment allusion à leur départ de Hacheclair, qui avait provoqué un sacré branle-bas de combat parmi les autorités, avant d’enchaîner avec nonchalance. « J’ai vu les avis de recherches : vous avez fait une sortie remarquée. »

Est-ce une menace ? Non, et Ilse ne s’y trompera sans doute pas : il apprécie l’Audacia, Mayeul, assez pour avoir fait la fête avec les marins, et avoir partagé des choppes avec tout l’équipage. Et ici, ils sont à Lorgol : il n’y a rien qu’il puisse faire, même s’il en a le désir. Ce ne sont que des piques presque amicales. Plus facile de les lancer que de devoir faire face à leur dernière rencontre. « Mon cadeau t’a plu ? » Demande-t-il soudain, curieux, avant de se remémorer pourquoi il est là, en vérité. Et ce n’est guère une pensée agréable, d’avouer qu’il a perdu. Face à elle. Pour un infime manque de chance, en plus, vraiment pas grand chose.

« Je viens honorer ma parole. Mais vu l’accueil, j’imagine que tu te passerais bien de ma présence. Aucun soucis, tu n’as qu’à me le dire, et je débarrasse le plancher. » Lance Mayeul, observant la jeune femme avec un désintérêt qu’il espère sincère. Il a honoré sa partie du pari, après tout : se mettre à son service, pour frotter ces fichus canons. Si elle ne veut pas de lui, il ne peut pas réellement lui forcer la main n’est-ce pas ? Son honneur n’en pâtira pas, ni sa parole qu’il lui a donné. Avec un tout petit peu de chance, elle lui dira qu’elle ne veut pas de lui, et il aura la conscience tranquille, le Voltigeur. Parfait, non ?

Si elle veut bien se décider vite, d’ailleurs, ça l’arrange. Mayeul projette, s’il part vite d’ici, un rendez-vous avec un verre de cidre chaud et les bras d’une bien agréable demoiselle de sa connaissance. L’un comme l’autre sauront le réchauffer, il n’en doute pas. Bien plus que de frotter des canons sur un pont glacé, sous le regard rien moins qu’amical d’une jolie pirate.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Jeu 29 Déc - 1:39

Elle resserre sa cape, la canonnière, frissonnant sous les assauts du vent alors qu'elle s'appuie contre le bastingage pour observer son visiteur inattendu. Que peut-il bien faire ici ? La simple vue de son visage fait remonter quantité de souvenirs, pour la plupart douloureux, d'autres qui la mettent très mal à l'aise. Les semaines ont passé depuis ce fichu tournoi, des mois même, et bien d'autres choses sont venues bouleverser son quotidien. Elle a appris qu'elle était enceinte et puis il y a désormais la disparition d'Aymeric à gérer. L'hivernage sera long, très long. Et les mois qui suivront le seront encore plus. La colère ressentie à l'égard de ceux qui ont osé s'en prendre à ce gamin ne diminue pas, au contraire. À chaque fois qu'elle y pense, à chaque fois qu'elle pose les yeux sur Eric et qu'elle aperçoit ce visage au comble du désespoir, elle a envie d'embarquer sur le navire et d'aller faire chanter ses canons jusqu'à ce que les côtes d'Outrevent ne soient plus qu'un souvenir. Et pourtant, malgré tout ça, la simple réapparition d'une personne fait remonter bien d'autres sentiments qui lui tordent l'estomac. Ce n'est pas de sa faute, à Mayeul, si elle l'associe désormais à Hacheclair, à ces silhouettes menaçantes et aux épreuves subies. Mais c'est ainsi et il lui faut plusieurs secondes pour encaisser le choc et de relever la tête, le visage pratiquement impassible.

« Je profite de quelques jours avant de gagner ma nouvelle affectation. Suite à ma promotion. Tu as devant toi le nouveau major de Svaljärd. Un titre autrement prestigieux que celui de pirate détesté par Bellifère tout entière. » Ilse hausse un sourcil, la mine perplexe. Promotion ? Major ? Apparemment, ses exploits ont eu du bon. Comme ceux de Maelys qui lui ont valu un titre des plus honorables. Ou Octavius, dont le nouveau surnom la fait doucement sourire. Mais Mayeul, devenur major ? Serait-ce encore l'une de ses farces ? Une nouvelle calomnie pour ne pas perdre la face, comme lors de leur partie d'échecs désastreuse ? Et puis... pourquoi pas après tout ? Néanmoins, la canonnière n'est pas peu fière de son propre titre. Recherchée par tout Bellifère, voilà qui a de la gueule. Être major, ça n'a rien d'exceptionnel. « J’ai vu les avis de recherches : vous avez fait une sortie remarquée. » Remarquée et méritée, se retient-elle de répliquer. Mais son sourire en dit long sur ce qu'elle pense.

« Mon cadeau t’a plu ? » Un peu surprise, Ilse le regarde sans comprendre avant que l'image de l'échiquier ne lui revienne en mémoire. Alors elle hoche la tête, esquissant même un vague sourire, sans dire un mot. Elle tente de chasser toutes les horreurs du tournoi pour n'en garder que les quelques bons moments passés, comme les soirées à bord de l'Audacia, la petite fête dans la loge de Marianne et cette nuit mémorable où Eric et elle ont maintenu Lionel éveillé. À cette pensée, elle pose une main sur son ventre, à peine une seconde, amusée par cette idée, mais il lui est difficile de ne songer qu'à ces instants lumineux quand tout semble obscurci depuis quelques temps.

« Je viens honorer ma parole. Mais vu l’accueil, j’imagine que tu te passerais bien de ma présence. Aucun soucis, tu n’as qu’à me le dire, et je débarrasse le plancher. » Sa parole. Ilse met à nouveau quelques secondes pour comprendre, puis une brusque envie de rire la prend soudain, qu'elle refrène difficilement. Elle en avait même oublié ce foutu pari ! Elle, oublier une promesse, par Levor ! Elle devait réellement avoir la tête ailleurs. « Eh, tu vas pas partir comme ça. T'es v'nu jusqu'ici, ce s'rait dommage de r'partir maintenant. » Elle lui fait un vague signe de la main. « Allez grimpe. Ca tombe bien, j'ai du temps d'vant moi. » Ce qui n'est pas totalement vrai. Elle pensait rejoindre Eric, mais son humeur morose est terriblement contagieuse et elle a bien besoin de quelques instants pour se changer les idées. Et quoi de mieux que de voir Mayeul trimer pendant que tous les deux se transforment en glaçons sur le pont ?

Elle l'attend à bord et lui adresse un sourire plein d'assurance – un sourire qui sonne faux, pourtant. Et elle croise les bras en levant les yeux pour harponner ce regard qu'elle sait si insolent, si espiègle. Et elle tente d'y déceler ce fond de noirceur comme celui qui est resté ancré en elle après les terribles événements du tournoi. « T'as déjà nettoyé des canons ? »

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Ven 30 Déc - 21:44

Il n’a pas besoin de la voir, la pirate, pour savoir qu’elle doute de ce qu’il lui dit. Qu’importe, puisqu’il n’avait pas l’intention de lui révéler, à la base. C’est juste sorti en réponse à son accusation de s’être fait virer... Qui ne serait pas réellement immérité, en même temps. Il se rappelle encore avec amusement la tête de celui qui les a accueilli dans l’arène le premier jour, les filles et lui, avec une gueule de bois monumentale. Pauvre homme... Il a été la première victime de l’Ordre. Mais il préfère parler de choses plus heureuses, Mayeul, comme le départ particulièrement plein de panache des pirates, par exemple. Le sourire d’Ilse en dit long sur ce qu’elle aussi, elle peut bien penser de ce départ flamboyant.

Mais... Elle ne se rappelle pas. Il en mettrait sa main à couper, Mayeul, qu’elle n’a aucune mémoire de leur pari, jusqu’à ce qu’il le en ravive le souvenir. Et il espère un peu la prendre au dépourvu, en vérité, qu’elle le relève de sa parole et l’envoie ailleurs. Raté, visiblement, car après un moment de réflexion, la pirate l’invite à monter sur le pont de la Vivenef. Le premier pas du voltigeur sur ce pont est hésitant, et il fixe ses yeux sur Ilse, plutôt qu’à l’endroit ou Ljöta a fait couler le sang de Marianne. Une fausse Marianne, mais... Un frisson le prend, qu’il s’efforce d’ignorer. Le sourire de la pirate semble un peu hésitant, tout comme le sien, mais Mayeul comprend. Ils ne se sont pas revu depuis Hacheclair, et leurs souvenirs communs ne sont pas des plus reluisants. Si ça n’avait pas été l’histoire du pari qui l’avait attiré ici, il ne se serait probablement pas approché de l’Audacia, ou de Ilse.

La question de la jeune femme l’amuse cependant, le Voltigeur, et il s’efforce d’oublier son trouble en lui offrant un sourire plein d’assurance et de morgue. « Ca dépend... C’est une métaphore ? » Son sourire ne tombe pas, même s’il plaisante. Vraiment, c’est trop tentant. Et connaissant la jeune femme, cela ne rendra pas la suite de sa punition plus douce mais qu’importe, il est dur de s’empêcher de se moquer d’elle ainsi. « Non, je n’ai jamais nettoyé de canons. » Vifesprit n’est pas un domaine côtier, et clairement, Mayeul n’a jamais aspiré à devenir pirate un jour. Ni même nettoyeur de canons, mais il sent bien que là, il va devoir s’y coller. Et la note d’espoir qui perce dans sa voix n’est pas feinte, quand il reprend la parole. « Ca ne doit pas être si compliqué, non ? » Il suffit de frotter, et on passe à un autre ? Peut-être que s’il se débrouille bien, il sera libéré de cette corvée à l’heure du déjeuner ? Mais il craint que ce ne soit pas aussi, simple, et qu’Ilse ne le laisse pas s’en tirer aussi facilement.

Pourquoi est-ce qu’il a accepté ce pari, déjà ? Pourquoi a-t-il fait monter les enchères ? Ah oui, à cause de sa stupidité. Et du fait qu’entre Ilse et lui, c’est une question d’égo, en réalité. Rien d’autre. Mais aujourd’hui, Mayeul craint que son égo ne sorte pas indemne de cette rencontre.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Jeu 5 Jan - 18:13

« Ca dépend... C’est une métaphore ? » Elle lève les yeux au ciel, déjà exaspérée par ses remarques. Il n'a décidément pas changé. Et peut-être que, quelque part, ça a un côté rassurant pour la canonnière, au milieu de tout ce qu'il se passe en ce moment. Elle ne l'avait pas revu depuis le tournoi, depuis la cérémonie de clôture où tous ont fini dans un état lamentable, au point qu'elle ne savait pas, au départ, s'il s'en était sorti lui aussi. Elle se rappelle bien les mots de Maelys, rencontrée quelques temps après. Elle se rappelle une pointe d'inquiétude concernant le Voltigeur qu'elle n'a pourtant jamais pu supporter. Des nouvelles lui sont parvenues entre temps, de Marianne entre autres, mais le voir désormais devant elle ravive de bien trop mauvais souvenirs pour qu'elle puisse réellement s'en réjouir. Et puis elle n'a aucune raison de se réjouir pour lui d'ailleurs, elle ne l'aime pas, de toute façon, ce crétin de Cielsombrois trop bruyant et trop impertinent. Ilse ressent l'amusement de Grim quelque part dans son esprit mais elle ne réagit pas. Elle croise les bras face à Mayeul.

« Non, je n’ai jamais nettoyé de canons. » Le contraire l'aurait étonnée. « Ca ne doit pas être si compliqué, non ? » Un sourire goguenard naît sur les lèvres de la pirate. Compliqué ? Oh non, certainement pas. Ce n'est cependant pas ce dont il doit s'inquiéter le Voltigeur. « Suis-moi. » déclare-t-elle en lui tournant le dos pour descendre sur le pont inférieur. À mesure qu'ils avancent, ils passent devant les nombreux bijoux dont Ilse est très fière, alignés de chaque côté, fermement attachés par des cordages. Elle l'entraîne encore plus profondément dans les profondeurs du navire, jusqu'à la soute où elle récupère du matériel, à l'abri de l'humidité, dans une épaisse caisse en bois. « J'espère que t'as rien prévu d'la journée. » fait-elle remarquer, un peu moqueuse, ravie de cette distraction bienvenue qu'il lui offre. Son regard est mutin alors qu'elle lui refourgue une partie du matériel dans les bras puis remonte. Elle s'arrête devant le premier canon et dépose le tout à ses pieds. Même à l'intérieur, le froid reste mordant et l'obscurité s'estompe peu à peu alors que le soleil fait son apparition à l'horizon. Quelques cristaux éclairent leurs faits et gestes et nimbent les lieux d'une lueur timide.

Ilse se redresse face à lui, les mains sur les hanches. « J'vais faire le premier avec toi, histoire que tu fasses pas totalement n'importe quoi. Sur l'Audacia, on a trente-deux canons répartis entre les ponts. Faut veiller à leur entretien sinon, à la moindre attaque, on est aussi désarmés qu'un Cielsombrois d'vant un buffet sans alcool. » Un rictus prend forme sur ses lèvres puis elle pose une main sur le canon. « L'but c'est pas d'les faire briller, on s'en fout que l'extérieur soit lustré, à moins que t'espères aveugler l'ennemi avec. Faut s'assurer que la poudre s'entasse pas au fond, que ça prenne pas l'humidité et qu'les boulets partent bien. Compris ? » Qu'elle demande d'un ton tranquille, comme un professeur questionnant ses élèves, avec patience et douceur. Elle est loin d'avoir fini, mais elle préfère s'assurer qu'il sache de quoi elle parle.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mar 10 Jan - 16:23

Il n’y a aucune culpabilité dans le regard du Voltigeur, quand il voit la jeune femme lever les yeux au ciel. Il le sait pertinemment bien, qu’il l’agace, mais il ne peut pas s’en empêcher. Et puis il faut l’avouer, Ilse est tout à fait apte à répondre à ses idioties, ce qui ajoute bien du piment à leurs piques respectives. Le sourire goguenard de la pirate, en réponse à sa question, est une réponse parfaite. De même que sa remarque, quand elle l’entraîne vers l’intérieur de la Vivenef. La journée ? Réellement ? Il y a tant de canons que ça, sur l’Audacia ? Mayeul reste silencieux, réfléchissant. En vérité, il n’a jamais réellement fait attention. Les dernières fois qu’il s’est retrouvé à arpenter le pont de bois, il était passablement saoul, et lorsqu’ils se sont rendus sur l’île des Vents, franchement, il était occupé à autre chose qu’à compter les canons. Occupés à embêter Ilse, entre autre.

Mais ils en dépassent beaucoup, des canons. Beaucoup trop, surtout qu’il devra tous les nettoyer. TOUS. Ses épaules s’affaissent à cette idée, mais il se reprend vite. Il sait très bien comment éviter la corvée. Et si cela ne la lui évite pas, au moins, ce sera amusant. La pirate est réellement quelqu’un avec qui il aime blaguer. Un canon. Un autre canon. encore un canon. L’amusement de Nuage, perché non loin, le fait grogner intérieurement. Il s’amuse de la détresse de son Voltigeur, le monstre ! Ilse finit par lui mettre du matériel dans les mains avant de remonter et Mayeul, sorti de sa rêverie, s’empresse de la suivre jusqu’au premier canon.

C’est presque un cours, qu’elle lui fait, les mains sur les hanches et la moquerie aux lèvres. Il n’est guère impressionné pourtant le Voltigeur, et son regard parcourt le canon, suivant le geste de Ilse quand elle pose sa main sur le métal d’un geste possessif. « Compris, Cap’taine. » Lui répond Mayeul avec un sourire ironique, d’une façon que son propre Capitaine n’aurait clairement pas apprécié. Chacun de ses gestes et de ses mots reflètent sa morgue, et il irradie de suffisance, Mayeul. Une attitude qui, il le sait, n’est guère apprécié par la pirate. Pourtant, ce n’est tellement pas son genre de provoquer Ilse ! Mais il est un bon élève, tout de même, et répète avec assurance. « Pas de poudre à l’intérieur, pas d’humidité, et des boulets qui partent droit. Et tu leur as donné des noms, à tes canons ? » Demande-t-il avec bien plus d’ironie que de curiosité. Il en tapote un du bout de ses gants, ses yeux pleins de défi braqués dans ceux de la pirate. Si elle lui tranche une main avec son sabre, il ne lui sera plus d’aucune utilité, n’est-ce pas ?

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mer 18 Jan - 14:31

Mayeul est étrangement silencieux sur le chemin. Elle s'attendait à un babillage incessant, à des provocations à n'en plus finir, à son impertinence habituelle. Peut-être est-il aussi mal à l'aise de se retrouver en sa présence qu'elle ne l'est, après tout ce qu'il s'est passé durant le tournoi. C'est définitivement une sensation désagréable que de sentir les souvenirs affluer, aussi clairs que s'ils s'étaient déroulés la veille. Et ce dernier combat... Vous n'y pouviez rien. Elle pousse un soupir la canonnière, alors qu'elle se rappelle clairement la sensation désagréable et douloureuse qui l'a parcourue quand Grim s'est fait attraper par Freyja. Mais avant ça, c'est un griffon qui l'a capturé entre ses griffes sous les ordres de son Voltigeur. L'amertume de cette image lui glace le sang, elle sait qu'elle ne peut pourtant en vouloir ni à l'un, ni à l'autre. Mayeul était aussi en transe qu'elle l'était, Nuage a agi au mieux au vu des circonstances et Freyja n'a pas eu d'autre choix que de mettre un terme à tout cela. Encore un peu et elle aurait troué la princesse de Valkyrion de part en part sans le moindre scrupule. Mais tout ça est derrière eux, pas vrai ? Et d'autres soucis autrement plus urgents lui ont miné le moral ces derniers temps. Finalement, le Voltigeur est une distraction bienvenue, à condition qu'elle ne s'attarde pas trop sur les événements passés.

Son visage reste de marbre tandis qu'elle lui explique les quelques bases à savoir. « Compris, Cap’taine. » Impassible, elle relève à peine le ton sur lequel il prononce ces mots. Oh, il n'est pas le premier à faire le malin sous ses ordres, mais il se rendra bien vite compte que lorsqu'il s'agit de canons, elle est beaucoup moins conciliante que d'ordinaire. Elle pourrait lui adresser un sourire plein de morne et de supériorité, mais elle n'est pas là non plus pour le rabaisser. Pas tant qu'il ne la cherche pas trop du moins. Sauf qu'il s'agit de Mayeul et que c'est précisément ce qu'il va faire.

« Pas de poudre à l’intérieur, pas d’humidité, et des boulets qui partent droit. Et tu leur as donné des noms, à tes canons ? » Elle lève les yeux vers les siens et c'est dans un sérieux implacable qu'elle répond : « Bien sûr. Le plus lourd, j'l'ai appelé Mayeul. » Enfin, un vague sourire teinté d'ironie puis elle ramasse une longue brosse avant de faire le tour du canon et de lui montrer comment s'y prendre. Ses gestes sont précis, efficaces, fruits de l'habitude et de l'expérience. Ca semble si facile. Elle lui fait alors signe d'approcher. « Tiens, essaie. Si tu bâcles le travail, j'te fais recommencer alors donne-toi d'la peine. » Le même traitement que pour ses mousses et ses apprentis. La même exigence qu'elle attend d'eux mais aussi d'elle-même. Il s'agit peut-être d'un pari mais ses canons ne sont pas des jouets. « Tu sais quoi ? J'me sens d'humeur magnanime. T'auras même pas besoin d'utiliser ta chemise pour les nettoyer. » déclare-t-elle soudain, joueuse. Il faut bien qu'elle s'amuse un peu aussi, non ?

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Ven 20 Jan - 23:08

Non, clairement, se rencontrer sur l’Audacia n’était pas une bonne idée, mais Mayeul est venu honorer son pari, et c’est tout. C’est la seule chose qu’il doit avoir en tête : se mettre à disposition d’Ilse - et ô combien il n’aime pas ça - et repartir ensuite. Sans penser à Marianne, ou à Grim, ou à quoi que ce soit. Partir plus vite que prévu, peut-être même, si il se montre suffisamment agaçant pour qu’elle veuille le jeter à quai. Après tout, ce ne serait pas la première fois !

Ilse  lui lance une remarque pleine d’ironie, et Mayeul ne peut s’empêcher de lui sourire. Il ne l’a pas totalement volé, n’est-ce pas ? Cela ne l’empêche pas de répliquer, pourtant. « Oh ? J’ai toujours su que tu pensais à moi. Que tu le fasses en nettoyant tes canons est d’autant plus intéressant. » Le sous-entendu n’est même pas dissimulé, alors que le Voltigeur s’appuie avec nonchalance sur le canon que la pirate vient de nettoyer, enhardi par le fait qu’elle n’ait rien dit quand il a posé une main sur ce bijou de fonte. Il l’observe avec attention pourtant, faire ces gestes qu’elle connaît sans doute par cœur, et dont il n’égalera sans doute pas la précision. Pas qu’il en est réellement envie, d’ailleurs, malgré la menace de lui faire recommencer si ce n’est pas parfait.

Qu’elle ne le sous-estime pas, la pirate : quand il s’y met, Mayeul peut se montrer aussi têtu qu’il le veut. Il ne refusera pas de travailler, parce que ce sont les termes de leur pari et qu’il s’y tiendra, mais agacer la jeune femme n’est pas enfreindre les règles, après tout. Le Voltigeur saisit la brosse qu’elle lui tend, jouant avec tandis qu’Ilse lui déclare faire preuve de magnanimité. Il lève vers elle un regard empli de suspicion, le Voltigeur, avant de se mettre au travail. « Tiens donc ? L’inactivité de l’hivernage te ramollirait-elle ? Il me semblait bien avoir aperçu un peu de graisse surperflue. » Déclare-t-il, sachant qu’il allait sans doute le payer cher. Très cher.

Mais il est protégé derrière le canon, à distance respectable de la pirate, et il tient une brosse dans les mains. Il est parfaitement à l’abri de son courroux. Presque. « Je plaisante, Ilse. Tu es ravissante, comme toujours. Rayonnante. » Oui, même avec les joues rosies de froid et le regard meurtrier qu’elle lui lance. « Je me mets au travail, alors ? » Demande-t-il, n’osant pas baisser la tête et la lâcher du regard. On ne sait jamais. Mieux vaut observer l’ennemi, pour détecter une éventuelle agression. Si près de ses canons, elle n’osera pas faire exploser quelque chose, non ?

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 29 Jan - 16:21

Ca ne fait que quelques minutes qu'il est là, mais déjà, il est insupportable. Elle qui espérait avoir droit à un peu de distraction, elle se demande si c'est réellement une bonne idée, finalement. Peut-être devrait-elle retourner à la Taverne de la Rose ou aller faire un tour, ou simplement oublier cette histoire de pari avant qu'elle n'attrape un réel mal de crâne. Pourtant, plus il la cherche, moins elle a envie de lui laisser ce plaisir d'avoir remporté la bataille. Alors elle prend sur elle et lui répond avec la même énergie, d'un ton plus acide cependant. Sauf qu'il s'agit de Mayeul et qu'il semble toujours plus revigoré par ses remarques.

« Oh ? J’ai toujours su que tu pensais à moi. Que tu le fasses en nettoyant tes canons est d’autant plus intéressant. » Ilse fronce les sourcils, sa mâchoire se crispe et le feu s'agite dans ses mains, désireux de se manifester. Mais elle prend sur elle, la canonnière. Ce n'est certainement pas le moment de mettre le feu à quoi que ce soit, surtout pas aussi près d'un canon. Le capitaine ne serait pas content après avoir perdu une ou deux voiles suite à une perte de maîtrise de l'Outreventoise. Sa grossesse est vraiment désastreuse pour sa magie et elle doit faire un gros effort pour ne pas la laisser se manifester, restant parfaitement impassible face au Cielsombrois.

« Tiens donc ? L’inactivité de l’hivernage te ramollirait-elle ? Il me semblait bien avoir aperçu un peu de graisse surperflue. » Il met décidément ses nerfs à rude épreuve. Il est encore pire qu'Eric ! « Et pourtant, Eric dort dans ton lit pratiquement tous les soirs. » « Ah toi, ça suffit hein. J'ai déjà assez à faire avec un emmerdeur ! » « C'était juste un constat. Tu partages ta couche avec tous ceux qui te font perdre ton calme ? » « Grim... » L'albatros part dans un rire moqueur qui la déconcentre alors qu'elle s'efforce de ne pas s'énerver.  « Je plaisante, Ilse. Tu es ravissante, comme toujours. Rayonnante. » Trop tard, elle est vraiment irritée là.

« Je me mets au travail, alors ? » « Evidemment que tu t'mets au travail. C'était les termes du pari non ? » réplique-t-elle avec froideur en perdant son sang froid. Un chiffon prend alors feu dans un seau et elle le ramasse sans tarder, poussant un soupir las avant de l'écraser de ses talons pour en éteindre les flammes. Tout ça, c'était vraiment une très mauvaise idée. Les yeux fermés, elle se pince l'arête du nez, semblant vouloir chasser un mal de tête qui se profile dangereusement. Puis elle finit par se secouer. « J'vais en chercher un autre, j'reviens. Commence sans moi. » Et elle disparaît à nouveau en direction de la cale pour aller chercher un morceau de chiffon, profitant de ce court instant pour se calmer un peu.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Sam 11 Fév - 21:09

Il l’agace, il le sait pertinemment, le Voltigeur. Et il ne se prive pas d’en jouer, d’ailleurs, quelles que puissent être les conséquences. Il rend coup pour coup, remarque pour remarque et Ilse ne se prive pas d’en faire de même, d’ailleurs. C’est ainsi qu’ils fonctionnent, tous les deux, se chamaillant sans cesse sans jamais en venir réellement aux mains. Pas jusqu’à ce qu’il s’est passé dans l’arène, en tout cas. L’image d’un albatros aux ailes déployées traverse fugitivement ses pensées, mais le réconfort de nuage est presque palpable, même si le griffon n’est pas à ses côtés. Ce tournoi a changé beaucoup de choses, oui... mais Mayeul n’est pas décidé à se laisser faire. Il l’aime bien, la pirate, il apprécie sa vivacité d’esprit et ses remarques sarcastiques, et il ne va pas se taire aujourd’hui. Il va faire comme si rien ne s’était passé, qu’il avait juste perdu un stupide pari et c’était bien tout.

Alors il la provoque, comme il sait si bien le faire, une remarque à peine voilée, un autre un brin insultante. Il remarque d’ailleurs avoir été trop loin, sans doute, sur la seconde, mais il n’est déjà plus temps de la rattraper. A sa question, la pirate réagit avec froideur, presque agressive, et met le feu à un morceau de tissu, qu’elle éteint en soupirant. Le Voltigeur apprécie grandement de provoquer une réaction, et son sourire le montre bien, mais il ne peut s’empêcher de trouver étrange son agacement un rien... fatigué. Las. Le Voltigeur se contente de hocher la tête quand elle lui annonce qu’elle revient, en profitant pour saisir la brosse et reproduire les gestes de la jeune femme dans le second canon. Avec moins d’adresse et de précision, sans doute, mais comme il le lui a précisé, il n’a jamais rêvé d’être canonnier. Ou mousse, tant qu’à faire. « Est-ce que ça va ? » Demande-t-il en se redressant, observant le retour de la pirate après quelques minutes d’éloignement.

Il l’observe d’un air interrogateur, sans parvenir à cacher sa sollicitude. Elle a l’air... étrange, Ilse. Mayeul est pourtant bien incapable de savoir ce qui peut clocher, alors il opte pour une remarque pleine de finesse, comme il en est capable avec la pirate. « Eric a décidé de te préférer quelqu’un d’autre, alors tu boudes ? » Il s’en rappelle bien,  du blond pirate et de sa relation avec Ilse. Et même s’il éprouve quelques doutes quant à la fidélité d’un couple de pirates, peut-être est-ce ça qui la perturbe ? « Si tu as besoin de quelqu’un pour réchauffer ton lit cette nuit, je veux bien pousser les termes de notre pari jusqu’à demain matin. » Propose le Voltigeur, un sourire impertinent sur le visage. Il est à sa disposition, après tout non ? Reprenant la brosse, il s’accroupit face à la gueule du canon pour mieux frotter l’intérieur des parois, mettant suffisamment de cœur à l’ouvrage pour qu’Ilse n’est pas envie de répondre par la négative à sa précédente proposition. « Qui qu’à plusieurs, c’est tout aussi bien. » Consternation. Oh allez, si on ne peut plus rigoler !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Jeu 16 Fév - 13:37

C'est ridicule de s'énerver ainsi pour si peu. Il s'agit de Mayeul, elle devrait pourtant avoir l'habitude de ses remarques puériles et de ses provocations stupides. Au fond, elle s'en inquiéterait s'il n'était pas aussi imbuvable que d'habitude et, honnêtement, elle s'y attendait au vu de l'ampleur de leur pari. Pourtant, elle a besoin de ces quelques instants d'isolement, où elle reprend contenance, où elle s'apaise pour reprendre comme si de rien n'était. Il serait facile de mettre sa perte de sang froid uniquement sur le compte de sa grossesse, mais elle sait qu'il y a bien plus que ça, comme les mauvais souvenirs du tournoi qui remontent ou la disparition d'Aymeric. Tant de petites choses qui diminuent fortement sa capacité à supporter l'agacement. Mais elle se secoue la canonnière avant de retourner vers Mayeul, un chiffon propre à la main.

« Est-ce que ça va ? » Son regard se pose sur le Voltigeur, affairé à sa tâche, pour son plus grand étonnement. Elle reste silencieuse, s'empêchant ainsi de répondre que non, ça ne va pas, plus sèchement qu'il ne le mériterait. Quand elle s'avance vers un autre canon, pourtant, il n'en a pas fini avec elle. « Eric a décidé de te préférer quelqu’un d’autre, alors tu boudes ? » « J'te demande pardon ? » La surprise se mêle à l'irritation cette fois, alors qu'elle le regarde sans comprendre. Eric ? Qu'est-ce qu'il à voir là-dedans ? Et puis, il fait ce qu'il veut de toute manière, pas vrai ? Il ne lui doit rien, ils vont seulement avoir un enfant ensemble, rien qui les oblige à quoi que ce soit. Elle ne peut s'empêcher d'avoir un pincement au coeur pourtant, aux paroles du Voltigeur qui ne se départit nullement de son sourire insolent. « Si tu as besoin de quelqu’un pour réchauffer ton lit cette nuit, je veux bien pousser les termes de notre pari jusqu’à demain matin. » Lui, réchauffer son lit ? « Quoiqu’à plusieurs, c’est tout aussi bien. » Le rouge lui monte aux joues à la canonnière. À plusieurs ? Vraiment ?

« J't'ai déjà dit que tu perdais ton temps avec moi Mayeul. Puis, des trucs à plusieurs, c'bien un discours de Cielsombrois ça. Même pas en rêve. » Elle renifle avec dédain, l'air sérieux et digne. Ce n'est pas parce qu'elle est une pirate qu'elle doit s'adonner à ce genre de déviances, et puis quoi encore ? « Attention au balai... » « Eh bien quoi, j'ai pas raison ? » Pas de réponse de l'albatros qui semble bien déterminé à l'enquiquiner depuis quelques temps. Ou est-ce elle qui prend tout de travers ?

Ilse lève les yeux vers Mayeul et pousse un soupir. « Attends, tu la tiens mal la brosse. Prends-la plus haut. Non pas comme... Attends. » Elle délaisse son propre canon pour le rejoindre et se place à ses côtés, prenant ses mains pour les guider. « Là, comme ça. Sinon ça rentre pas bien et tu devras tout recommencer. » Et elle n'a clairement pas envie d'y passer des jours, pas en sa compagnie.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 26 Fév - 0:10

Elle n’a pas l’air d’aller si bien que ça, mais elle ne répond pas à sa question, alors le Voltigeur décide de laisser couler. Après tout, si elle ne veux pas se confier à lui, il comprend : il ne se confierait pas à elle, non plus. Ils ne sont pas vraiment amis, après tout. Plus que de simples connaissances, pas vraiment des ennemis, mais guère proches non plus. Mais elle est si facilement irritée, la mage, que c’est un plaisir de la provoquer. Le rouge sur les joues de la pirate lui apporte un charme supplémentaire, et Mayeul ne songe même pas à se mettre à couvert, cette fois, la regardant avec ironie.

Elle refuse, et il n’en est pas surpris. Il ne perd pas son temps, pourtant : provoquer des réactions est toujours une grande source d’amusement pour le Voltigeur, surtout lorsque la personne en face de lui réagit aussi vivement. Elle se fait dédaigneuse, la pirate, des amusements cielsombrois. « Oh ça, c’est parce que tu n’as jamais essayé ! Je suis sûr que ça te décoincerait. » Peut-être n’est-ce pas la chose à dire alors qu’elle dispose de son obéissance pleine et entière. Mais vivre dangereusement, c’est que le Voltigeur fait tous les jours, après tout. Et Ilse ne lui fera pas de mal, il en est presque persuadé. Il joue, il provoque, mais il n’est pas réellement méchant. Elle doit avoir envie de lui faire piquer une tête dans l’eau glacée, et de le réchauffer en brûlant ses vêtements, mais à part ça, elle ne le déteste pas entièrement.

La preuve, elle n’hésite pas à se rapprocher, arguant qu’il s’y prend mal. La réplique du Voltigeur meurt sur ses lèvres, pourtant, quand la pirate prend ses mains pour guider son geste. Epaule contre épaule, ses mains chaudes sur les siennes, le Voltigeur se laisse docilement guider, profitant de la proximité de la pirate. Après tout, la dernière fois qu’ils étaient aussi proches, ils étaient ivres morts, l’un comme l’autre. Il ne peut s’empêcher d’inspirer son odeur, mélange d’iode et de poudre à canon, et reste silencieux, tandis qu’elle lui montre le mouvement à faire. Quelques secondes de répit, d’un silence étonné d’abord, puis attentif. Malgré toutes ses bravades et ses provocations, Mayeul a tout de même à cœur de bien faire. « S’il n’y a que ça pour te faire plaisir, je peux te laisser me guider autant que tu voudras. » Chuchote-t-il à l’oreille de la pirate, son souffle chaud chatouillant le cou d’Ilse. Que le Destin en soit témoin, tant pis pour les conséquences !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 19 Mar - 2:01

« Oh ça, c’est parce que tu n’as jamais essayé ! Je suis sûr que ça te décoincerait. » Elle ne songe même pas à répondre à cette provocation puérile. Il y a bien longtemps qu'elle ne s'offusque plus de ce genre de remarques à son sujet ; elle est Outreventoise et pour tous ceux de son entourage, ça signifie clairement qu'elle est coincée et qu'elle ne sait pas s'amuser. Même Eric, malgré de nombreuses soirées, preuves de sa capacité à se laisser aller, continue de revenir sur le sujet, pour le simple plaisir de l'embêter. Mayeul ne fait pas exception et, venant d'un Cielsombrois, elle ne s'en étonne pas. Malgré tout, elle balaie la proposition sans attendre. Elle n'est peut-être pas aussi coincée que l'Outreventois moyen, mais il n'est pas question qu'elle s'adonne à de telles moeurs, elle n'est pas de ces gens-là, elle ! Durant un instant, alors qu'elle pose son regard sur Mayeul, elle se demande jusqu'où il a pu aller dans ce genre de pratiques indécentes et elle se secoue mentalement, presque immédiatement, préférant ne pas laisser de telles images s'imposer à elle. Images qui ne seraient pourtant pas difficiles à imaginer, vu le nombre de fois où il a trouvé l'occasion de retirer sa chemise en public, mais elle n'a certainement pas envie de s'aventurer sur ce sujet.

Au lieu de ça, elle se concentre sur le travail effectué et soupire à le voir faire l'un des gestes de la mauvaise manière. Rien ne vaut un exemple concret, alors elle s'approche afin de le guider, sans songer à cette nouvelle proximité, uniquement concentrée sur le canon. Elle est d'ailleurs surprise de le voir attentif, silencieux même, face à cette leçon donnée.

« S’il n’y a que ça pour te faire plaisir, je peux te laisser me guider autant que tu voudras. » Les paroles manquent de la faire sursauter et son souffle contre son cou provoque un frisson inattendu le long de son échine. Quand elle relève les yeux vers les siens, pourtant, son visage se fait dur, froid. Provocateur. « Tu crois vraiment que t'en es capable ? » Elle relâche les mains du Voltigeur et s'éloigne de lui, sans même lui laisser le temps de répondre. Qu'est-ce qu'il croit ? Qu'elle va se pâmer devant lui comme la première midinette qui croise sa route et qu'il a certainement l'habitude d'avoir dans son lit ? Et puis quoi encore ? Il y a pourtant ce sourire sur son visage, un peu narquois, un peu malicieux.

« Montre-moi plutôt si t'as compris c'que j'viens de te dire. » déclare-t-elle en montrant le canon d'un signe de tête. Qu'il ne cherche pas à se détourner de sa tâche, ça ne fonctionne pas comme ça avec elle.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mar 28 Mar - 20:48

Il ne reste jamais longtemps très silencieux, Mayeul, à moins d’être profondément vexé ou de n’avoir pas grand chose à dire. Ce qui n’est pas le cas : avec Ilse, il a toujours quelque chose à dire, car c’est ainsi qu’ils fonctionnent tous les deux, se provoquant et se chamaillant sans cesse. Mais il reste attentif - et silencieux - le temps qu’elle met à lui montrer, parce que même s’il joue les bravaches et les agaçants, il sait que cela tient à cœur à la pirate. Et si pour lui ce n’est qu’une corvée, pour Ilse, ce n’est pas le cas. Alors il ne va pas faire le boulot de gaieté de cœur, évidemment, mais il ne va pas le ruiner pour autant. Parce qu’il l’aime bien, Ilse, au fond. Même s’il préférerait mourir sous la torture que de l’avouer à la pirate.

Le souffle chaud du Voltigeur ne provoque pourtant pas la réaction qu’il espérait. Les yeux d’Ilse croisent les siens, le visage peu amène, avant qu’elle ne le défie. Puis elle s’éloigne, ne prenant pas la peine d’écouter sa réponse. Inutile, n’est-ce pas ? Mayeul ne cherche même pas à gaspiller son souffle : elle sait sa réponse. Bien sûr que oui, il en est capable. Ce n’est même pas une question de compétition, de défi ou de fierté masculine. Il est doué pour ça, le Voltigeur, et ce n’est pas possible de le remettre en question. C’est un fait. Il est tout à fait capable d’en remontrer à Ilse concernant ce qu’ils faire tous les deux dans la cabine de la pirate. Ou ailleurs, sur le pont : il la laisse juge.

Le sourire malicieux de la pirate ne lui échappe pas, et Mayeul la considère un instant, lui renvoyant le même amusement, la même attitude provocante que celle qu’elle aborde avec lui. « Que dirais-tu de monter un peu les enchères ? Je nettoie ce canon, à ta convenance. » Il croise les bras, l’air serein. « Et tu m’accordes la récompense de mon choix. » Qu’elle n’aie crainte, il tiendra les termes de leur pari, à savoir nettoyer les canons, même si elle refuse. « Si tu acceptes, je saurais me montrer un élève docile. » C’est honnête, il lui semble. Malgré ses dehors insouciants, il a réellement écouté, Mayeul, et compris ce qu’elle lui montrait. Il ne tient qu’à lui de s’appliquer, et le Voltigeur marche toujours mieux quand il a quelque chose à y gagner.

Il ne bouge pas d’un iota, attendant la décision de la jeune femme. Elle sait, sans doute, ce que ses mots impliquent, et qu’il sera exécrable si elle refuse. Mayeul ne l’ignore pas, elle est sans doute habituée à travailler avec des fortes têtes, mais la menace sera peut-être réellement efficace. « Tu as quelque chose à boire, pour qu’on se réchauffe un peu ? » Demande-t-il, son air amusé démontrant bien le sous-entendu. Se réchauffer le gosier, en attendant de se réchauffer tout à fait autrement. Si elle accepte. Et qui sait, à force d’insister, il finira par obtenir gain de cause ! Que ce soit sur le fait de partager sa cabine, ou de partager une bouteille.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mar 4 Avr - 23:45

Mais comme il l'agace, ce Cielsombrois ! Il ne s'arrête donc jamais ? À croire que peu importe ce qu'elle dira, il continuera jusqu'à dépasser les limites. Au moins, avec l'équipage, c'est facile. S'ils ne suivent pas les ordres, on leur ajoute des corvées ou des quarts, on diminue leur solde, plein de manière de les faire marcher au pas. Mais contre Mayeul, elle n'a rien, absolument rien, si ce n'est sa parole face à un pari stupide. Et elle a gagné, certes. Mais cela en valait-il vraiment la peine ?

« Que dirais-tu de monter un peu les enchères ? Je nettoie ce canon, à ta convenance. Et tu m’accordes la récompense de mon choix. » Haussant un sourcil, Ilse croise les bras à son tour, pas le moins du monde convaincu. « Et en quoi ça peut m'être bénéfique ? » « Si tu acceptes, je saurais me montrer un élève docile. » Ben voyons. Et les Bellifériens se mettront à vénérer les femmes, les Lagrans deviendront les habitants les plus honnêtes du continent et Bouclettes se rasera la tête. Elle lève les yeux au ciel, laissant échapper un ricanement bref, signe évident qu'elle n'y croit pas une seule seconde.

« Tu as quelque chose à boire, pour qu’on se réchauffe un peu ? » Le sous-entendu ne lui échappe pas et elle le dévisage d'un air renfrogné. « J'dois avoir ça ouais, mais il est hors de question que j'accepte ta proposition stupide. Les termes du paris étaient simples, on s'y tient. » Ah, le bel entêtement outreventois. Parsemé de cette merveilleuse mauvaise foi. Et puis quoi encore, elle va se plier à ses désirs simplement parce qu'il le demande ? Les enjeux ne sont certainement pas assez alléchants pour qu'elle songe à accepter, ne serait-ce qu'un instant.

« Tu peux te r'mettre au boulot, j'vais chercher ça. Mais faudra l'mériter. » ajoute-t-elle finalement d'un air satisfait avant de lui tourner le dos. Oui, qu'il se mette un peu à travailler, c'est ce qui était convenu après tout, non ? Ses pas rapides l'éloignent et l'entraînent jusqu'à sa cabine où elle déniche une bouteille de whisky déjà entamée, dans un de ses coffres. Bouteille à laquelle elle n'a plus touché depuis que Marianne lui a annoncé la nouvelle. La canonnière pousse un soupir et son regard se pose sur le jeu d'échecs précautionneusement rangé dans sa boîte, rarement sorti ; difficile de trouver un pirate qui veuille se prêter au jeu, surtout sans tricher. Quel dommage. De belles pièces qui vont finir par prendre la poussière. Comme quoi il n'a pas que des mauvais côtés, claironne une voix dans son esprit. C'est pas parce que j'vois un fleuron briller au fond des latrines que j'vais plonger pour le chercher. Oh, tu exagères. Oui, un peu. Peut-être. Mais il l'agace, oh comme il l'agace !

Ilse met quelques minutes à retourner auprès du Voltigeur, d'un pas tranquille, sans se presser. Tout cela a au moins eu le mérite de lui changer momentanément les idées, elle ne peut pas le nier. Son humeur n'est peut-être toujours pas des plus éclatantes, mais ses pensées sont focalisées sur autres chose, au moins pour le moment. Et quand elle parvient là où elle l'a laissé, elle s'approche de l'un des canons et se hisse dessus pour s'y asseoir, les jambes se balançant sous elle, la bouteille à la main sans la tendre vers lui ou l'ouvrir. « Alors, ça avance ? » Et son sourire s'élargit.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Sam 8 Avr - 19:51

A la façon d’Ilse de lever les yeux au ciel, une attitude qu’il commence à reconnaître désormais, Mayeul sait que la réponse sera négative. Bon. Il aura essayé, au moins ! Il en a déjà marre de nettoyer des canons sous la houlette attentive de la pirates, même si c’est de sa faute et qu’il a perdu ce fichu pari. Mais il l’agace, il le sait bien, alors c’est déjà ça de gagner. Il aime bien l’agacer, la pirate. Laquelle reprend la parole, d’ailleurs, réfutant sa proposition. Le soupir de Mayeul est bien audible, dans le silence tout relatif du navire, mais il n’en a cure.

Et Ilse refuse de monter les enchères, mais elle accepte d’aller leur chercher de quoi boire. C’est parfait ! Tant pis s’il lui faut frotter un peu en attendant. Le Voltigeur profite que la jeune femme s’en aille pour frotter avec bien plus d’assiduité, reproduisant les gestes qu’elle lui a montrés tout à l’heure avec application. Chose qu’il ne fera bien évidemment pas tant qu’elle le regardera mais puisqu’elle est absente, il peut bien se donner à fond, l’espace de quelques minutes. Il frotte avec zèle et acharnement, avant de reculer d’un pas pour admirer son travail. Ca a l’air parfait... bon, évidemment, il n’y connaît rien et ne distinguerait probablement pas un canon propre « à peu près » d’un canon resplendissant, mais qu’importe !

Ce travail acharné lui a donné chaud, mais il attend le retour de la pirate, le Voltigeur, un air effronté sur le visage. Evidemment, que c’est une occasion de l’agacer davantage ! Ilse ne tarde pas d’ailleurs, se hissant sur un canon avec une bouteille entamée à la main. « T’as commencé à te réchauffer sans moi, on dirait. » Lance-t-il d’un ton qui sous-entend le sens bien plus scabreux de ces paroles, sans qu’il insiste pourtant dessus. « Ce qui me donne chaud à moi aussi. » Lance le Voltigeur en se débarrassant de sa lourde cape et de l’épaisseur de laine qu’il a glissé en dessous, gardant seulement sa chemise. Pour le moment, dirait certaines mauvaises langues, mais le Voltigeur connaît bien sa propre réputation.

Tendant la main vers la jeune femme, en un geste bien galant pour l’inviter à descendre du canon sur lequel elle s’est perché, Mayeul reprend. « Si tu veux inspecter mon travail, tu peux le faire. Avant que je n’en attaque un autre. » Il y en a encore pour longtemps, comme ça ? « Qu’on puisse se partager cette bouteille et se réchauffer encore plus. » C’est bien pour ça qu’elle est partie chercher de l’alcool, après tout. « A moins que tu ne désires me remontrer, au cas où je n’ai pas été assez attentif. Tes mains sur les miennes ont tendance à me faire perdre ma concentration, surtout si je les imagine à d’autres endroits. » Si avec cette remarque horrible, elle ne lui hurle pas dessus ! A force de l’agacer, elle va bien finir par le jeter de la vivenef, non ? Et il n’aura plus de canons à nettoyer. Parce que, et l’amusement de Nuage est bien suspect, l’Audacia est un grand navire. Avec bien trop de canons pour que Mayeul ait envie de s’occuper de tous.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Ven 14 Avr - 1:05

Elle a hésité, sur le chemin du retour, à laisser Mayeul se débrouiller tout seul avec les canons. Elle l'aurait laissé, le temps de quelques heures, terminer son boulot, puis serait revenue à la fin pour évaluer ce qu'il a fait. Mais ce serait aussi absurde qu'irresponsable ; elle n'a pas confiance en lui et elle ne compte pas laisser ce crétin seul avec ses canons. Il serait encore capable de faire une connerie en son absence. Et puis, jamais le capitaine n'accepterait qu'on laisse un visiteur étranger à l'Audacia s'y balader seul sans surveillance. Résignée, Ilse le retrouve donc là où elle l'a laissé, profitant de sa position pour le narguer un peu, bouteille à la main pour l'agiter sous son nez sans pour autant la lui donner. Est-ce puéril ? Certainement. Est-ce que ça la soulage ? Certainement. Alors elle affiche un petit air suffisant, de ceux qui peuvent en agacer plus d'un. Mais Mayeul est également un expert en la matière et ne semble pas s'en offusquer outre mesure. Du moins pour le moment.

« T’as commencé à te réchauffer sans moi, on dirait. » Elle reste impassible, muette, sans confirmer ni infirmer ses soupçons. Ah, s'il savait... Mais elle ne compte pas lui dire ce qu'il en est réellement, ni lui expliquer que cette bouteille est une très bonne bouteille qu'elle garde dans sa propre réserve et qu'elle n'en boit de toute manière qu'avec modération. Mais surtout, elle ne lui fera pas le plaisir de lui annoncer la nouvelle incroyable, celle qui n'est encore nullement visible mais qui ne tardera pas à l'être pour tout un chacun. Le sourire d'Ilse flotte encore un instant sur ses lèvres à cette idée, alors qu'elle s'efforce de ne pas songer à Eric et à la disparition récente d'Aymeric, qui les a tous touchés. « Ce qui me donne chaud à moi aussi. » Elle sort de ses réflexions pour le voir retirer son manteau. Elle est surprise de le voir s'arrêter là, habituée à le voir enlever plus de couches, comme lors de cette soirée sur l'Audacia ou durant le tournoi, les souvenirs remontant à son esprit. Toujours à se faire remarquer, les Cielsombrois, toujours à vouloir être le centre de l'attention. Et ça marche non ? Hm ? Ilse relève les yeux sur le visage du Voltigeur, après s'être attardée sur... les boutons de manchette, oui. Bien sûr, les boutons de manchette. Bien sûr.

Étonnée, elle pose le regard sur la main qu'il lui tend pour descendre de son perchoir, mais elle reste là où elle est. « Si tu veux inspecter mon travail, tu peux le faire. Avant que je n’en attaque un autre. » Ilse hausse un sourcil. « Qu’on puisse se partager cette bouteille et se réchauffer encore plus. » Son regard soutient le sien cette fois, presque avec défi. « A moins que tu ne désires me remontrer, au cas où je n’ai pas été assez attentif. Tes mains sur les miennes ont tendance à me faire perdre ma concentration, surtout si je les imagine à d’autres endroits. » Le rouge lui monte aux joues... de colère. Oui, c'est cela, de colère. Pour qui se prend-il, à insister ? À croire qu'elle finira par céder à ses avances ridicules ? Ilse le regarde droit dans les yeux, du haut de son perchoir. « Crois-moi, si j'pose mes mains sur toi, c'est pas d'la manière douce. Alors arrête tes conneries et mets-toi au boulot, parce qu'à ce rythme, t'en auras pour trois jours et j'ai mieux à faire qu'à t'surveiller. » qu'elle réplique avec fougue et autorité. Son regard se fait alors plus moqueur et elle agite littéralement la bouteille devant son nez. « Puis j't'ai d'jà dit que si t'en voulais, fallait l'mériter. » Elle ramène la bouteille vers elle, hors de portée du Voltigeur, une moue satisfaite dessinée sur ses traits.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mar 18 Avr - 22:19

Il n’a enlevé que son manteau de laine pour le moment, le Voltigeur. Il fait réellement froid, sur l’Audacia, et il n’est pas encore assez chaud pour enlever le reste. Évidemment, si Ilse l’invite dans sa cabine, il ne se fera pas prier mais pour le moment, cela ne semble pas être à l’ordre du jour. Elle est plus agacée qu’autre chose la pirate, et si Mayeul en croit ses remarques précédentes à son égard, le fait de le voir se déshabiller n’arrangera pas l’humeur de la dame. Il reste pourtant en tenue correcte, les zones de son corps qui pourrait choquer une Outreventoise sont encore dissimulé par le tissu. Elle n’a donc pas réellement de raison de le détester davantage, n’est-ce pas ?

Elle a toutes les raisons du monde de le narguer, en tout cas, avec cette bouteille d’alcool qui lui fait de l’œil. Et quand il l’invite à descendre de son canon, galamment et en lui tenant la main, elle se contente de le regarder droit dans les yeux, avant que ses joues ne prennent une délicate teinte écarlate. Tiens donc, aurait-il touché au but, le Voltigeur ? S’il avait su qu’il suffisait de parler de ce que les mains de la pirate avait fait naître sur son corps, il aurait insisté sur les détails ! Mais quand elle lui répond, Mayeul doute légèrement : elle a l’air en rogne contre lui. Oh, cela ne le perturbe pas plus que ça, ils ont passé leur temps à se chamailler lorsqu’il s’est retrouvé sur l’Audacia pour aller secourir les kidnappés de la Marie Sanglante, et ce ne sont pas quelques menaces qui vont lui faire perdre sa répartie et son envie de l’agacer. Il a supporté Grâce, il sait comment manier les gens qui lui en veulent. Et puis au pire, qu’est-ce qu’elle pourra bien faire ? Le jeter à terre , il ne demande que ça !

Ilse lui agite la bouteille sous le nez, promesse d’un réchauffement qui interviendra seulement dans quelques temps, et le Voltigeur hésite légèrement. Se rebeller encore plus, ou se plier aux exigences de la jeune femme ? Il se décide pour un compromis, Mayeul, et lève les yeux au ciel. « Je n’ai pas peur de ce que tu pourrais me faire Ilse, au contraire. Je rêve que tu me montres de quoi tu es capable. » Non, ce n’est absolument pas une allusion. Mayeul lui adresse un sourire goguenard avant de reprendre la brosse, passant à un autre canon. « Et même si je n’ai pas besoin d’être surveillé, j’aime assez l’idée que tu me regardes. » Regarder, admirer, idolâtrer... il avait le choix des mots, le Voltigeur, mais décida d’opter pour la légèreté. Ilse serait bien assez agacée comme ça !

S’accroupissant devant la gueule du canon, Mayeul détourna son regard d’Ilse, poussant un soupir audible avant de se remettre à la tâche. Plus jamais, jamais, il ne parierait une foutue pirate !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Ven 21 Avr - 15:04

Elle le nargue, pour le simple plaisir de le provoquer à son tour ; il n'est pas le seul à pouvoir jouer à ce petit jeu et elle a vécu assez longtemps sur une vivenef pirate pour pouvoir donner le change, bien qu'elle n'ait pas le niveau de ce crétin. Elle n'est d'ailleurs pas mécontente de le voir réagir à son tour, même si ce n'est pas grand chose, juste assez pour être satisfaite. Perchée sur son canon avec la bouteille qu'il désire tant ; c'est peut-être puéril, mais quelle importance ?

« Je n’ai pas peur de ce que tu pourrais me faire Ilse, au contraire. Je rêve que tu me montres de quoi tu es capable. » Elle fronce les sourcils, sceptique. Il peut toujours rêver dans ce cas ! Ce n'est pas parce qu'il est bien charpenté qu'elle va lui polir le mât, et puis quoi encore ? Ni parce quel ces fichues hormones de grossesse font n'importe quoi qu'elle va soudainement lui sauter dessus. Il peut bien faire son Cielsombrois tant qu'il veut, il ne se dérobera pas à leur pari.

« Et même si je n’ai pas besoin d’être surveillé, j’aime assez l’idée que tu me regardes. » Elle se renfrogne, suivant le Voltigeur du regard alors qu'il récupère la brosse pour... nettoyer un canon. Tiens donc, il se met enfin au travail ? Elle observe d'un regard expert, curieuse de savoir s'il a bien écouté ce qu'elle lui a dit, mais les mouvements semblent corrects, efficaces et fermes. Tu vas rester là à regarder combien de temps ? Quelques secondes ont passé déjà quand Ilse se secoue et descend de son canon, grommelant contre son Familier toujours à côté de la plaque et à raconter des bêtises. Toujours à se moquer même lorsqu'il n'y a aucune raison pour le faire.

Ilse prend une seconde brosse et s'éloigne pour faire un autre canon ; quitte à le surveiller, autant s'occuper et il y a bien longtemps qu'elle ne s'est pas occupée de chacun d'eux elle-même. D'ordinaire, elle laisse majoritairement ce soin aux matelots et aux mousses, se contentant de superviser et de vérifier que tout soit bien fait, mais elle n'a jamais été contre un peu de travail manuel ; ça vide l'esprit et elle en a bien besoin. Pourtant, depuis le début de la grossesse, il semblerait qu'on ne veuille pas la laisser s'épuiser et elle profite de cet instant où pratiquement tout le monde est à la taverne pour faire ce qu'on l'empêche de faire.

À ses côtés, Mayeul continue ses remarques et ses commentaires, mais cette fois, c'est une canonnière muette qu'il a en face de lui. Fatiguée de leur petit jeu ? Peut-être. Mais elle sait bien que la seule manière de faire taire une forte tête c'est de l'ignorer complètement jusqu'à ce qu'elle comprenne que son attitude ne fonctionnera pas. Plusieurs minutes s'écoulent ainsi jusqu'à ce qu'il finisse par grommeler dans sa barbe, puis à se taire. Et il leur faut bien plus de temps encore pour terminer le nettoyage de tous les canons de l'entrepont ; ce qui n'est pas une mince affaire. Ilse finit d'inspecter le dernier qu'il vient de faire, essuie son front perlé de sueur et se penche pour récupérer sa cape enlevée alors qu'elle commençait à avoir trop chaud sous l'effort.

« Bien... c'pas mal. Peut-être qu'on pourra faire quelque chose de toi. J'pense que t'as bien mérité une p'tite pause. » déclare-t-elle avec une certaine malice, un peu moqueuse, mais sincère dans son compliment. S'il avait mal fait son travail, elle ne se serait pas gênée pour le lui dire.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mar 2 Mai - 16:06

Il provoque Mayeul, autant qu’il le peut, s’amusant sans complexe de la situation. Ce n’est pas comme s’il avait mieux à faire, après tout. Et tant que ça marche, il serait bien stupide de se priver de ce petit jeu si amusant. Elle est facile à agacer, la pirate, et semble particulièrement mal disposée aujourd’hui. A moins que ce ne soit sa seule présence, ce qui est possible aussi. Mais elle n’est pas en reste, elle la bouteille qui le nargue en dit long sur, au final, celle qui possède l’autorité. Sait-elle, la pirate,qu’elle a la main-mise sur cette rencontre ? Le Voltigeur nargue et provoque comme un étudiant devant son professeur, mais au final, il reste soumis à son autorité. Et c’est Ilse qui décide, tel était les termes de leur pari. Et Mayeul, s’y plie, au fond. A sa façon.

La pirate prend à son tour une brosse, et se joint à la manœuvre, sous le regard perplexe du Voltigeur. Chacun sur leur canon, Mayeul multipliant de son côté commentaires insolents et remarques grivoises, mais Ilse semble bien décidée à bouder et à ne plus répondre. La rébellion, et le jeu, ont beaucoup moins d’intérêt quand il n’est joué qu’à un seul. Le Voltigeur tente encore un peu de la titiller, mais elle l’ignore et il finit par se taire, boudant lui aussi. Même ses soupirs d’ennuis perdent vite de leur intérêt, quand personne n’est là pour les remarquer. Alors il râle, épisodiquement, sans y mettre beaucoup de cœur. Et puisqu’il ne lui reste rien d’autre à faire, il se concentre sur ce qu’il fait. Ce n’est pas très amusant, mais la technique est délicate, et au final, Mayeul n’est pas un mauvais travailleur, une fois qu’il est décidé.

Il nettoie méthodiquement, canon après canon, transpirant sous l’effort. Ses muscles tirent, ses bras deviennent douloureux à force de faire des gestes qu’il ne fait pas habituellement, mais il ne va tout de même pas se plaindre ! Son entraînement de Voltigeur l’a habitué aux courbatures et à la fatigue, et il n’y a rien de très compliqué, au final. C’est juste... épuisant. Et c’était peut-être le but d’Ilse, de le mater suffisamment pour qu’il soit un peu plus docile. Il doute fortement, Mayeul, que ceux chargés de l’entretien des canons les fassent tous un à un. Ils ont un roulement, ou quelque chose, il en est sûr. Ilse a voulu muer ça en punition juste pour lui, voilà tout.

Ils en ont terminé, ici tout du moins. Ilse vérifie avec attention le travail qu’il vient de faire, et Mayeul en profite pour étirer ses muscles douloureux. Le compliment le surprend, et il l’observe avec attention, pensif. Elle n’a pas l’air moqueuse pourtant, mais vu l’opinion bien peu haute qu’elle doit avoir de lui, il doute que cela soit sincère. Sa proposition de faire une pause l’enchante, pourtant : il a mal à l’épaule, cette même épaule qui a été blessée il y a plusieurs mois, et sa chemise trempée de sueur lui colle désagréablement à la peau. « Pas mal, seulement ? » Glisse-t-il, tout aussi malicieux qu’elle. Il ne la provoque pas davantage, pourtant, pas même conscient que la pirate le prendra peut-être pour une victoire. « Je ne compte pas me présenter en tant que pirate, mais c’est utile de savoir qu’il pourra y avoir une place pour moi sur l’Audacia. » Plaisante Mayeul, en observant la jeune femme.

Appuyant son dos contre l’un des canons, le Voltigeur adressa à la pirate un sourire ironique tout en jouant avec les boutons de sa chemise. « Qu’est-ce que tu proposes ? » Elle avait parlé d’une pause, non ? Une bonne bouteille, ça a tendance à délier les muscles autant que les esprits, et il n’avait rien contre un autre type d’exercice, le Voltigeur. « Je suis trempé de sueur » Ajouta-t-il, ôtant sa chemise sans y penser davantage. C’est une pirate, elle en a vu bien d’autre, elle ne va sans doute pas le reprendre ! « Quand j’ai dit que je voulais que tu me réchauffes, je ne pensais pas vraiment à ça. » Avoua Mayeul, amusé, en faisant rouler les muscles de son épaule endolorie.

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Mer 10 Mai - 13:25

Il lui a fallu puiser dans tout ce qu'il lui restait de patience, mais Mayeul a fini par se taire et à se mettre au travail sans râler outre mesure – si ce n'est les quelques remarques, pour le principe. La pirate n'en est pas à son premier apprenti récalcitrant et elle sait désormais comment réagir devant une forte tête. À la seule différence que le Voltigeur ne craint pas de perdre sa place sur l'Audacia à la moindre erreur, ce qui le rend encore plus incontrôlable et imprévisible. Malgré tout, elle a visé juste ; il ne cherche qu'à provoquer des réactions, il ne cherche qu'un peu d'attention, et puisqu’elle ne lui en donne pas, il se concentre enfin sur sa tâche. Elle doit bien lui accorder ça ; il ne se défile pas face au pari gagné il y a des semaines de cela. Il aurait pu ne jamais se présenter à elle pour honorer sa promesse et ça lui fait indéniablement gagner quelques points auprès de la canonnière.

Les muscles las et endoloris, Ilse finit par le rejoindre, détendue par l'activité physique qui a quelque peu chassé la morosité qui l'enserrait entre ses griffes. Oui, elle se sent un peu mieux, peut-être légèrement plus détendue et le travail de Mayeul n'est pas aussi terrible qu'elle l'aurait pensé, ce qui ne gâche rien. « Pas mal, seulement ? » Elle lui adresse un sourire provocateur et satisfait. Mais elle ne répond rien ; qu'il se fasse sa propre conclusion. « Je ne compte pas me présenter en tant que pirate, mais c’est utile de savoir qu’il pourra y avoir une place pour moi sur l’Audacia. » Elle rit légèrement. « J'espère que ce jour funeste n'arrivera jamais. » réplique-t-elle avec malice avant de croiser les bras. Mayeul, sur l'Audacia ? Ce serait une véritable catastrophe ! Et sous ses ordres en plus ? Non merci. Elle a déjà bien assez à faire comme ça et ça lui convient parfaitement.

« Qu’est-ce que tu proposes ? » Ilse relève les yeux, sans comprendre. « Ce que... j'propose ? » « Je suis trempé de sueur » Ca lui fait une belle jambe tiens. Lorsqu'il retire sa chemise, la pirate détourne rapidement les yeux, comme par réflexe. La pudeur n'a pas sa place sur un bateau pirate et elle en a vu d'autres, mais les habitudes ont la vie dure. « Quand j’ai dit que je voulais que tu me réchauffes, je ne pensais pas vraiment à ça. » Ilse ramasse sa bouteille de whisky puis se tourne vers Mayeul, cherchant à éviter de s'attarder un peu trop sur le manque soudain de tissu pour fixer son regard. Alors elle lui tend la bouteille. « Tu devras pourtant t'en contenter. » qu'elle réplique d'une voix calme. Elle-même ne goûtera pas à l'alcool ; conseil de Douce Marianne. Pourtant, depuis la disparition d'Aymeric, il est tentant de vouloir un peu se désensibiliser à ce qui l'entoure. Particulièrement lorsque ce qui l'entoure, c'est un père qui broie du noir.

Puis, préférant ne pas songer à ça, elle cherche plutôt à relancer la discussion. « T'es vraiment un cliché ambulant Mayeul, tu l'sais ça ? Est-ce que t'es capable d'penser à autre chose qu'à ça constamment ? » La question est à la fois provocante et sérieuse. Damné Cielsombrois incapable de garder sa chemise en place plus de quelques minutes et qui se sent forcé de charmer tout ce qui passe à portée. A-t-il seulement d'autres buts dans la vie ? C'est à se le demander !

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2660
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Dim 14 Mai - 18:09

Un jour funeste, sa venue sur l’Audacia ? Il est parfaitement d’accord avec l’affirmation Mayeul : cela voudrait dire qu’il a échoué, et qu’il n’est plus Voltigeur. Et c’est parfaitement impensable. Il préfère changer de sujet, taquinant la pirate sur ses projets, et plus spécifiquement ce qu’ils pourraient faire tous les deux. Elle ne semble pas décidée à saisir la perche tendue pourtant Ilse, se contentant de détourner les yeux quand le Voltigeur tombe la chemise, avant de lui tendre une bouteille d’alcool. Elle est bien spécifique, c’est tout ce à quoi il aura le droit. Mayeul lève les yeux au ciel, se saisissant pourtant de l’alcool offert. Il a déjà goûté au whisky prisé par les pirates, et si ça en est, il ne va pas le laisser passer sous son nez ! Une gorgée, deux, et Mayeul lève la bouteille à hauteur de son visage, perplexe. « C’est pas mauvais. » Inutile de dire qu'il la soupçonnait de lui avoir refilé une vieille bouteille dont personne ne veut !

La pirate lui pose une question, et Mayeul hausse les épaules, grimaçant lorsque sa douleur à l’épaule se réveille. « Je donne simplement aux gens ce qu’ils attendent de voir. » Lance-t-il, détournant pourtant les yeux de ceux d’Ilse. C’est vraiment ça, n’est-ce pas ? Cela a commencé comme une protection, à la mort de Mathilde, et Mayeul a continué par habitude. Il aime se faire remarquer, même plus que ça, il en a besoin. Alors oui, se présenter comme un coureur, à chercher à soulever chaque jupon qui passe, coller aux clichés, cela fonctionne bien. Cela empêche les gens de chercher autre chose, de s’interroger sur ce besoin d’attention, de séduire et de plaire. Il a toujours aimé plaire et charmer Mayeul, depuis tout petit. Il s’est rendu compte, très vite, que les gens se focalisent sur ses paroles plutôt que sur sa raison d’agir. C’est plus simple, parfois. Souvent. « Et c’est ce qu’on attend de moi, dès que j’annonce que je suis Cielsombrois. » Assure-t-il à la jeune femme, avant de la regarder avec insolence. « Je t'assure, lorsque j’ai appris que tu étais Outreventoise, je n’ai pas été surpris outre mesure. » Qu’elle le comprenne comme elle veut : coincée, rabat-joie... ils ne manquent pas, les adjectifs pour décrire les habitants de ce duché bien trop honorable pour son propre bien.

« Et puis de toute façon, pourquoi penser à autre chose quand je suis en ta compagnie ? » Ajoute-t-il, clairement provocateur. « Après tout, c’est la raison qui m’a poussée à honorer ce pari. » C’est un mensonge, mais il espère qu’Ilse ne s’en rendra pas compte. Ce n’est pas pour folâtrer dans les draps de la canonnière qu’il est là, en vérité, mais bien parce qu’il possède assez d’honneur de d’amour-propre pour se plier aux règles qu’il a lui-même instaurées. C’était un jeu, et il a perdu, Mayeul. Il en assume pleinement les conséquences. Mais c’est tellement plus drôle, et moins intime en même temps, de faire croire à Ilse qu’il est là uniquement pour la charmer ! Suivant du doigt une trace noire sur la chemise qu’il tient à la main, et n’a guère l’intention de remettre, le Voltigeur plante ses yeux dans ceux de la pirate avant de prendre une nouvelle lampée de la bouteille qu’il tient à la main, refrénant une grimace devant la brûlure familière. Erelf ne semble guère désireux de le laisser s’enivrer, mais la sensation demeure, pourtant. « Tu vas me laisser boire tout seul ? » Questionne-t-il en considérant un moment la jeune femme, avant de lui tendre l’alcool. « Je trouve ça un tantinet malpoli. Et vexant. » Avoue le Voltigeur. Comme s’il n’était pas digne de trinquer avec elle, après le travail abattu !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 817
J'ai : 33 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: 32 ! 32 fichus canons !   Lun 5 Juin - 14:40

« C’est pas mauvais. » Pas mauvais ? Pas mauvais ? C'est du whisky outreventois par Levor, pas une liqueur fruitée bon marché trouvée sur l'étal d'un marchand véreux de la Ville Basse ! Et on dit que les Cielsombrois s'y connaissent en alcool, foutaises. C'est à peine si elle hausse un sourcil en le regardant boire une nouvelle gorgée ; s'il se retrouve ivre sur l'Audacia, elle le jettera à l'eau, ça lui rafraîchira les idées. Le sexe, l'alcool, un vrai cliché ambulant. Et lorsqu'elle le lui fait remarquer, il semble à peine affecté.

« Je donne simplement aux gens ce qu’ils attendent de voir. » Ilse fronce les sourcils. Est-ce vraiment sérieux ou est-il encore en train de la mener en bateau ? Avec lui, elle ne sait jamais sur quel pied danser, et les seuls moments où il paraît être un peu plus que le Cielsombrois moyen, il replonge rapidement dans ses travers les plus insupportables qui la mettent hors d'elle. « Et c’est ce qu’on attend de moi, dès que j’annonce que je suis Cielsombrois. » « Vraiment ? » demande-t-elle, sceptique, en soutenant le regard insolent posé sur elle. « Je t'assure, lorsque j’ai appris que tu étais Outreventoise, je n’ai pas été surpris outre mesure. » La canonnière esquisse une moue dédaigneuse. Évidemment, une personne comme lui ne peut pas comprendre ce qui fait l'essence même d'Outrevent et, bien qu'elle s'en soit détachée sur bien des aspects, il y a des principes de base que chacun devrait posséder, tant en terme d'honneur et d'intégrité. Agir de façon stupide pour les autres, voilà quelque chose qu'elle ne comprend pas.

« Et puis de toute façon, pourquoi penser à autre chose quand je suis en ta compagnie ? » Ilse pousse un soupir. Voilà qu'il recommence. « Après tout, c’est la raison qui m’a poussée à honorer ce pari. » À la fois sceptique et agacée, elle se retient de répondre pour ne pas entrer dans son jeu. Qu'il fasse donc ce qu'il veut, pour les raisons stupides qui sont les siennes. Tant que le travail est accompli, elle n'en a plus rien à faire.

« Tu vas me laisser boire tout seul ? Je trouve ça un tantinet malpoli. Et vexant. » « J'croyais que tu faisais c'qu'on attendait de toi. Vider une bouteille à toi tout seul devrait pas être trop compliqué pour un Cielsombrois, non ? » réplique-t-elle, le provocant à son tour. « Si t'fais vraiment les choses en fonction des autres, à quoi bon les faire ? J'pensais qu'au-delà des devoirs et des responsabilités, voltiger c'était la liberté d'pouvoir évoluer là où personne ne peut s'rendre. Quand j'vois Grâce ou Marianne, j'me dis qu'elles ont tout compris. Et sur l'Audacia, c'est pareil. » Une liberté enivrante, dont la seule limite est celle qu'on lui donne. L'équipage est loyal à son capitaine et à la vivenef, mais en retour, ils leur apportent tellement plus. Depuis le jour où Ilse a tout quitté pour rejoindre l'Audacia, elle n'a plus jamais laissé personne contrôler ses désirs et ses envies. « Si t'fais pas les choses pour toi Mayeul, j'te plains vraiment. » La voix semble dure mais il y a une pointe de sincérité dans cette affirmation. Quelles tristesse de voir quelqu'un se complaire dans un rôle qu'on lui a défini. « Pour la bouteille, t'as qu'à prendre ça comme remerciement pour l'travail accompli. Et pour l'jeu d'échecs. » ajoute-t-elle finalement.

Elle récupère sa cape et lui tourne le dos pour se diriger vers les escaliers sans un mot ; elle a besoin de prendre l'air.

_________________
Le soleil vient danser sur la mer éternelle mais tous ignorent ses reflets d’or. Elle m’attend sous un tapis de lumière, la mer m’appelle. Moi, je veux voir derrière les nuages, de nouveaux rivages.






Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
32 ! 32 fichus canons !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amélioration : Canons ou Antiaériens?
» Les canons nationauw de la séduction
» Arinos, elfe
» Armure: le bras
» La première Campagne D'ITALIE 1796-1797

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours :: Ville Basse-
Sauter vers: