AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No future

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: No future   Jeu 2 Fév 2017 - 18:48


Livre II, Chapitre 2 • La Fortune des Flots
La Rose Écarlate

No future

Vazy viens on se recycle en punks à chiens



• Date : 1er mars 1002, crépuscule.
• Météo : Le printemps s'annonce, mais il fait frisquet.
• Statut du RP : Privé, membres de la Rose uniquement.
• Résumé : C'est la guerre. Personne nous écoute. La loose. On sert à rien. VDM.
• Recensement :
Code:
• [b]1er mars 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1732-no-future#52279]No future[/url] - [i]La Rose Écarlate[/i]
C'est la guerre. Personne nous écoute. La loose. On sert à rien. VDM.



Dernière édition par La Rose Écarlate le Jeu 2 Fév 2017 - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 2 Fév 2017 - 18:51


Le Fou

La Rose Noire





Morosité.
Ô triste Fatalité.

L’atmosphère est pesante à la Tour de la Rose, et les Épines rasent les murs, sensibles à la dépression ambiante qui semble suinter des murs. Cela fait plusieurs jours que la consigne est arrivée par l’entremise de ta monture : la Rose doit se rassembler à Lorgol, il faut tenir conseil de guerre et décider de la marche à suivre. La date du 1er mars au crépuscule a été fixée, tu as donc envisagé le voyage avec un sentiment mitigé, préoccupée par la grossesse presque à terme de ton écrin, et tu y as finalement renoncé. Puis Fantasme a trouvé la solution : partie plusieurs jours en avance avec Stellaire, elle t’a envoyé en route une Épine mage des portails, qui est venue te chercher et t’a amenée à Lorgol d’un simple pas. Te voilà donc arrivée parmi les premiers : tout en haut de la Tour, il n’y a encore personne, et tu t’assieds à la place qui est la tienne à la grande table, gagnée par la sombre ambiance des lieux.

Tu t’ennuies, toi Rhéa d’ordinaire si turbulente – pour te distraire, en attendant l’arrivée des autres que tu devines de plus en plus proches, tu imagines l’air pincé de l’écrin d’Obéron sous le masque du Roi Blanc. Sûrement ne sera-t-il pas bien content, le Kyréen si sérieux, mais bon, la guerre exige quelques sacrifices n’est-ce pas ? Sans compter qu’Ibélène a le dessous dans le conflit, et que ni ton écrin ni toi ne sauriez accepter de voir votre empire sombrer. Doctement, tu pianotes sur le bois poli de la table, prête à sauter au cou du premier arrivant pour l’accueillir dignement. Que quelqu’un vienne, n’importe qui, par Mirta ! Cette morosité va finir par t’achever !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 2 Fév 2017 - 19:53


Le Roi

La Rose Noire





C’est un véritable conseil de guerre qui s’annonce, alors que le printemps commence déjà à s’éveiller sur tout le continent. Partout, sauf peut-être pour la Rose Écarlate, qui peine à fleurir alors que la guerre déjà a éclot. Il a le pas lourd, le Roi Noir, alors qu’il arrive à leur tour, chassant les tourments de son écrin.

Il a bien assez des siens.

Dans leur salle de réunion, une seule Pièce est présente – et c’est Rhéa, à sa grande surprise ! À son grand ravissement, aussi. Il avait craint d’être le dernier sur les lieux, d’encore devoir faire une de ces entrées remarquées et de supporter le regard lourd de reproche de son homologue blanc. Force est de constater qu’il a hâte à cette rencontre, autant qu’il puisse la craindre. Le Sombre Souverain s’avance jusqu’à son Fou, la gratifiant d’une étreinte que l’on pourrait presque qualifier de fraternelle, malgré le ventre rebondi qui force une distance entre les deux pièces. « Ma Rhéa. Je ne pensais pas que tu serais la première arrivée. Habituellement, tu laisses le privilège de la ponctualité à nos chers Blancs. » Toujours si protocolaires, si perclus de bonnes valeurs, protecteurs des faibles là où les Noirs montent au combat pour défaire les ennemis. « Sais-tu si toutes les autres viendront ? » Il l’espère, il le souhaite, avec ferveur, que toutes les autres Pièces seront à leurs côtés afin de discuter autant l’avenir d’Arven que celui même de la Rose Écarlate.
Hypérion ne veut pas voir Ibélène sombrer, non, jamais, ni Arven.
Il ne veut pas non plus être le souverain qui perdra sa couronne, car l’espoir serait vain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 2 Fév 2017 - 21:42


La Tour

La Rose Noire





La silhouette imposante du dragon d'or survole les mille tours, d'un battement d'ailes pesant, autant que son humeur des plus massacrantes. Le vénérable seigneur des cieux parle peu, il grommèle à peine, il gronde parfois et sous une attitude distante, il dissimule encore les affres de la bataille qui a tout déclenché. Mais tu n'es pas dupe, toi qui le connais désormais depuis longtemps. Il est ton compagnon depuis plusieurs centaines d'années maintenant et tu devines sous ses airs renfrognés des blessures plus profondes qu'il ne veut bien l'admettre, et pas uniquement physiques. Lorsqu'il te dépose, tu prends le temps de le saluer, posant une maine chaleureuse sur son cou puissant, mais c'est sans un mot que tu lui fais part de ton réconfort ; votre lien n'a plus besoin de s'embarrasser de paroles depuis fort longtemps, malgré ses difficultés à parfois s'ajuster aux écrins que tu choisis, particulièrement au dernier. Il semble pourtant être plus conciliant à présent et de toute manière, le temps n'est plus aux doutes ni aux questionnements. Vous devez faire front tous les trois. Toute la Rose.

Tu pénètres dans les lieux emplis d'un silence lourd et solennel. Il y avait bien longtemps que vous n'aviez pas dû prendre les armes, pas dans un conflit d'une telle ampleur. Et si ton écrin tremble face aux événements qui secouent les fondations du continent, malgré une courageuse détermination, toi tu es déjà prêt à faire ce que tu penseras nécessaire pour Arven.

Des voix te parviennent avant même que tu ne franchisses le seuil et un vague sourire prend place sur tes lèvres, masquées par le voile sombre. Droit et digne, tu t'inclines prestement. « Mon Roi. » Puis tu fais face au Fou, que tu gratifies d'un baise-main poli. « Rhéa. C'est toujours un plaisir. » Le ton se veut léger, mais tu gardes un sérieux inébranlable. Il y a certaines choses qui ne changent pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 2 Fév 2017 - 22:04


Le Fou

La Rose Blanche



Il monte joyeusement les marches le Fou, impatient et curieux. Iseult sent son écrin trépigner, elle dont ce corps est désormais sien. Elle s’accommode fort bien de celui-ci, trottinant avec énergie, sautant les marches. La duchesse se doute des raisons de l’appel qui l’a poussé à sortir de sa torpeur pour venir à la tour de la Rose et se retrouver à en gravir les marches joyeusement. Joyeusement, parfaitement, elle refusait de laisser les sombres nouvelles obscurcir son jugement et sa volonté. Ce n’était pas pour autant que les questions ne la tourmentaient pas.

Une évidence était gravée en lettres de feu, suspendue au-dessus des têtes de chaque membre de la Rose. Ils avaient failli. Comment, pourquoi, quand ?  Les réponses se faisaient mesquines, volontairement floues, n’apportant qu’une rancœur douceâtre. Eux, les gardiens de la paix depuis un millénaire, ils avaient échoué, troquant des idéaux de paix et la promesse d’une éternité paisible contre une guerre aux motifs, sommes toutes, ridicules.
Eux qui avaient veillé, attentif, quelque chose leur avait échappé, un détail, sans doute primordial et ils en payaient maintenant le prix. Étaient-ils trop vieux ? L’arrogance les avaient-ils aveuglé ?

Iseult sent les pensées de son écrin fleurir autour d’elle. Il y en avait tant, des questions, des affirmations, des réponses. Un enfant plein d’énergie, qui s’offusquait qu’on le traite comme tel. Le défi qui pointait dans l’esprit de la duchesse était tempéré par la patience intraitable de Sulfure. Ce n’est pas pour autant que l’écrin s’apaise, moins vindicatif, mais plus curieux. Son pépiement continu, incessant. Iseult ne sait pas encore si cela l’agace ou l’amuse. Elle oscille à chaque pas de l’un à l’autre, à chaque marche qu’elle saute avec entrain.

Le Fou monte, grimpe, court, marchandant tristesse et frustration dans des mouvements exagérément amples. Iseult ne veut pas se laisser engloutir par l’âge, par le sentiment de défaite qui se rit d’elle dès que les yeux de son écrin se posent sur tous ces petits détails rappelant l’arrivée de la guerre.
Ce mot, grossier, comme une abomination, il était sur toutes les bouches. Heureusement, il y avait nombre d’occupations à avoir, d’éléments à recouper, de stratégies à élaborer, pour réussir à se soustraire à l’évidente défaillance de leur veille.
Enfin le sommet se dévoile, trop tôt, pas assez, l’hésitation se fait balayer par un Fou Blanc ouvrant la porte avec un peu trop de vivacité, manquant presque de la faire sauter de ses gonds tant l’impacte la fait vibrer et d’amocher la Tour se trouvant non loin.

Le regard de la pièce se pose sur ses compatriotes et c’est d’une révérence parfaitement exécutée qu’elle les saluts.  

« Bien le bonsoir. » Iseult s’interrompt, laissant un instant à ses confrères noirs le temps de reprendre contenance, privé d’un moment d’intimité entre pièce sombres. « Vous ai-je interrompu ? Je peux revenir si vous voulez. » Rajoute Iseult d’un ton taquin, se rapprochant néanmoins de son homologue noir pour aller la prendre dans ses bras, en parfaite opposition à ses paroles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Ven 3 Fév 2017 - 12:01


La Reine

La Rose Blanche





Cela fait bien longtemps que tu n’as pas honoré de ta présence la Tour de la Rose. Alors que Dévouée survole les hauteurs de la ville, ton écrin observe les terres libres avec un sentiment mitigé. Tu perçois son inquiétude suite à la tournure prise par la guerre, aux conséquences sur Ibelène et tu ne peux que constater l’avantage pris par les Faës à son grand damne. Tu dois faire avec et te concentrer sur la réunion exceptionnelle qui voit convier l’ensemble des membres de la Rose. Dévouée cherche à vous rassurer mais, bien que tu souris devant ses tentatives, ton esprit reste parasité par les pensées de ton hôte.

D’un pas altier, tu traverses les différentes salles, salues les Epines que tu croises sur ton chemin avant d’atteindre ta destination. Tu ouvres la porte et ton regard fait le tour des Pièces présentes. Peu de Blanc, majorité de Noir. Une lueur espiègle anime tes yeux quelques instants car d’ordinaire les Blancs font partis des plus ponctuels. Qu’importe…. Des sujets plus graves allaient être abordés et des décisions devront être prises. Mais avant de rejoindre ton siège, tu entreprends de saluer tes pairs.

« Mon cher Hypérion ! Te voilà devenu bien ponctuel… »
Constat énoncé avec une pointe taquine. Tu ponctues ta phrase d’une légère inclinaison du buste avant de te tourner vers les autres pièces et de les saluer à tour de rôle avec une attention particulière pour Rhéa et pour ton Fou, Iseult. « Heureuse de te revoir mon amie. »

Puis tu prends place en attendant les derniers arrivants. Et de nouvelles pensées concernant les évènements des dernières semaines fleurissent dans ton esprit et ton écrin se demande à quel moment vous aviez failli dans votre mission, quitte à douter de ses actions et de votre influence diminuante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Sam 4 Fév 2017 - 0:08


Le Cavalier

La Rose Noire





Nous avons sans doute trop tardé à réagir, trop hésité sur la manière de se comporter, peut-être bien trop convaincus que nous étions de cette paix qui dure depuis si longtemps. Réunir la Rose Écarlate aujourd’hui est une sage décision que je ne peux qu’approuver, en ces instants plus que troublés. Il est grand temps de décider de quoi sera fait l’avenir. Je ressens les hésitations de mon écrin avant notre départ, mais il ne s’attarde pas dessus, et je choisis de ne pas insister. La belle Cristal meuble avec entrain le silence de notre vol, partageant des images de ruisseaux et de neiges qui ne fondent que quelques semaines dans l’année. J’ai été souverain de Valkyrion, elle sait que cela me tient à cœur et se félicite de l’émerveillement de mon écrin devant ces images, exécutant quelques figures de haute voltige. Elle ne tente même pas de cacher son impatience de retrouver les autres montures de la Rose.

Nous ne sommes pas les premiers, mais pas les derniers non plus, parfait. Les Noirs sont plus ponctuels que les Blancs, signe indubitable que tout va mal en Arven. Sur cette pensée amusée, j’entre dans la pièce, embrassant du regard l’assemblée. Les Fous occupés à se serrer l’un contre l’autre, mon Roi déjà présent, vers qui je me dirige d’un pas sûr avant de le saluer d'une courbette pleine de déférence. Le voile noir qui recouvre le visage de mon écrin ne laisse rien deviner, mais je ressens ses pensées, et les commente avec bonhomie. Cette supériorité numérique indique peut-être que nous avons choisi les armes plutôt que la diplomatie, mais je lui fais remarquer que je ne suis pas un fervent partisan du hasard. Je salue ensuite la Reine des Blancs, puis les autres Pièces déjà présentes. Un bref souvenir du Fou Noir et de ses tintinnabulants mouvements du couronnement fait naître un sourire sur les lèvres de mon écrin, que j’approuve : un peu de musique rendrait à coup sûr l’atmosphère plus joyeuse ! Mais ce n’est pas de joie dont nous avons à discuter ce soir, mais bien de guerre et de stratégie.

« Chère Rhéa, nous n’avons pas eu le plaisir de nous croiser en Sombreciel, mais vos flèches restent toujours aussi habiles. » Assurais-je au Fou Noir d’un ton léger. Je ne l’ai pas croisé, mais j’ai reconnu sans mal sa dextérité. Qui imaginait, alors, ce qu’il en serait quelques mois plus tard ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Sam 4 Fév 2017 - 17:58


Le Roi

La Rose Blanche





Même s’il ne se perçoit pas au travers du voile, ton regard est sombre, grave, sévère. Et même si cela n’a guère l’air de changer de tes habitudes, on ne rate pas dans ta démarche ni ta stature l’inquiétude qui pèse sur tes épaules. Ô Roi des Blancs, tu as tant à penser, tant à craindre, à voir Arven ainsi couler dans une dépravation que vous avez longtemps tenté de lui éviter. Mille ans réduits à néant, dans les pleurs d’une société sacrifiée. Tu songes, Roi d’antan, à tout ce qui a dû être fait pour imposer la paix, et tu rages silencieusement de cette guerre nouvelle qui fait s’effondrer tout ce pour quoi vous vous êtes battu. Amer goût qui demeure dans ta bouche, celui de l’échec. Oui vous avez échoué, membres de la Rose. Vous avez échoué à protéger la paix. Encore aujourd’hui, les souvenirs de la Samhain en Sombreciel restent vifs dans ta mémoire. Ô Mnémosie, pourquoi es-tu si cruelle ? Roi des Blanscs, tu te rappelles le sang et les larmes, les vies innocentes. Et pour quoi ? Pour ce qui autrefois avait été sacrifié d’un commun accord… Magies et Savoirs perdus, arrachés aux vies de ceux qui en usaient. Et aujourd’hui ? Les choses en venaient indubitablement à se répéter.

Arven était-il voué à ne pas connaître l’éternelle paix ?

Le front haut, la démarche noble, tu gravis les marches de la tour de la Rose, sans pour autant ne laisser aucune de tes pensées t’échapper. Ton voyage fut long, depuis la lointaine Ibelin, et Stellaire t’a déposé avant d’aller se reposer en compagnie de Fantasme, qui a accompagnée son vol au votre. Tu n’es pas particulièrement plus fringant que ta monture, le froid a eu vite raison de ton corps, te donnant une allure toujours plus froide et guindée qu’à l’ordinaire. Mais tu ne t’attardes pas à te reposer, il est tard, tu n’es certainement pas le premier. La porte est déjà grande ouverte, sur la salle qui sera le témoin de votre réunion. Tu t’étonnes une seconde d’y voir si peu de tes semblables. Et bien malgré toi, ton regard se pose un instant sur la flamboyante Rhéa. Le Fou Noir est bien là, ton écrin s’en rassure. Et toi comme toujours, Ô noble Obéron, tu es distant de cette Rose parfois trop fanfaronnant pour toi. Ton salut est plus sobre, plus digne d’un Roi. Un « Bonsoir » simple résonne avant que tu n’ailles prendre place aux côtés de ta reine, visiblement plus ponctuelle que toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 5 Fév 2017 - 14:21


La Tour

La Rose Blanche





Lorgol est en vue. Tu as répondu à l'appel et tu as profité de chaque seconde qui t'était accordée à voler avec Albâtre. Oh, douce Albâtre ! Si jeune, mais déjà éprise des lueurs du soleil couchant, partageant timidement avec toi les souvenirs d'antan. Une époque où, tous ensemble, vous aviez réussi à instaurer la paix, empêchant pendant mille ans que le sang soit à nouveau versé. Longtemps, vous avez veillés, Pièces attentives, Rose dévouée.
Jusqu'à aujourd'hui. Et les souvenirs de la Samhain vous serrent le cœur. Ton écrin attend beaucoup de cette réunion, et seul ton calme parvient à étouffer son impatience et ses questions. La guerre est là et ravage, mais tu te dresseras une nouvelle fois, Tour sereine mais sensible au chaos qui s'installe.
Arrivée au sommet, tu laisses Albâtre se reposer parmi ses compagnons de plume et d'écaille, déjà bien nombreux. Tu es loin d'être arrivée la première, mais il reste encore des retardataires.

La salle est animée lorsque tu entres, plus de la moitié de la Rose est présente. C'est une douce nostalgie qui t'étreint, observant les Noirs toujours si dissipés, les Blancs toujours si posés ; à l'exception de votre Fou, évidemment, déjà dans les bras du Fou Noir. Tu salues chaque Pièce, courtoise et réservée, avant de t'incliner devant tes deux souverains et de prendre place dans l'assemblée.
Tu es prête. Il est venu l'heure de comprendre ce qu'il s'est passé, découvrir vos erreurs. Pour empêcher le conflit de se prolonger et prendre racine. Tour observatrice, tu veux mettre à plat la situation actuelle et savoir ce que les autres ont appris ; après tout, ton homologue Noir et toi êtes les archivistes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 6 Fév 2017 - 0:15


Le Pion

La Rose Blanche







Tu es agacé, tant par le conseil qui s’annonce, imposé par l’échec dans lequel vous vous trouvez, que par les dispositions à prendre pour transporter ton écrin sans compromettre sa grossesse. Si vos relations sont compliquées, inutile de les envenimer sans considérer son impossibilité à monter Granit – qui n’en est pas plus enchanté que toi. C’est lui, pourtant, qui a ramené un des mages des portails que comptent les Épines, pour la transporter à la Tour à Lorgol. Difficile de la faire parvenir auprès de ton écrin, bien entourée, mais elle finit par arriver – tardivement, mais sans avoir dépassé l’heure néanmoins. Les jours à venir s’annoncent bien sombres, et c’est tout en sobriété que tu salues ton homologue noir, que tu retrouves dans les chemins menant à la salle dans laquelle vous êtes attendus.

Un sourire agacé orne ton visage, à constater que vous arrivez parmi les derniers. Les grands crus se font attendre, paraît-il… Au moins as-tu échappé aux vagues d’effusion dont l’intérêt t’échappe, et qui n’ont pas lieu d’être en de temps si grave. La victoire d’Outrevent t’a bien contenté, un instant, mais l’échec à maintenir la paix a achevé de ramener ta mauvaise humeur, en pensant aux innocents qui en ont pâti. Vous devez agir, sans plus attendre. Vous avez été passifs bien trop longtemps.

C’est dans le silence, pourtant, que tu t’assois à la place qui est la tienne, quelque peu éloigné de la table circulaire, dérangé par l’embonpoint de ton écrin. C’est sobre, à l’instar de ton Roi quand il s’est rendu visible à tous, que tu les salues, d’une voix posée et peu audible, laissant au Pion Noir à tes côtés l’extravagance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 6 Fév 2017 - 9:42


Le Pion

La Rose Noire





« On tue qui aujourd’hui ? » « Personne. » « Quel intérêt alors ? » « Nous réunir, apparemment. » « L’ennui mortel ! » « Ca tombe bien, tu ne l’es pas. » Ce même devoir, éternel. Tu es là pour répondre à l’appel, guerrier immortel qui traverse les âges. Tu délaisses dans un coin de ton esprit Aïfa, qui appelle au sang et à la mort, fourbue de son voyage, bien heureuse que tu ne requiers son assistance habituellement que pour fracasser quelques crânes. L’heure est grave, mais elle ne semble pas s’en préoccuper outre-mesure. « Tu veux qu’on en parle, peut-être ? Je t’avais dit de tout détruire. Ça nous a très bien réussis la dernière fois. Comment on va rattraper le coup maintenant ? » « On est là pour en discuter, justement. » « Je dois leur dire ? » Tu grommelles, quelque peu irrité. « Ils ont qu’à se bouger, eux aussi. » Le rire d’Aïfa résonne, devant tes piteuses justifications, qui ne suffiront peut-être pas. Peu importe, tu as fait ce que tu as pu. Tu n’aurais pas pu faire mieux sans avoir à te révéler. Tu es trop surveillé maintenant, incapable d’agir sans le soutien de tes pairs. Toi qui a l’habitude de n'en faire qu’à ta guise, il va bien falloir te conformer un peu, en commençant par cette réunion qui, tu l’espères, ne sera pas réellement d’un ennui mortel.

Tu croises ton homologue blanc, dans les couloirs de votre tour. Tu le salues, en un parfait reflet de l’autre, noir sur blanc et blanc sur noir. Tu marches à ses côtés un temps dans une harmonie dérangeante, jusqu’à ce que vous arriviez à la salle du conseil. Tu constates vite que vous arrivez dans les bons derniers, en promenant ton regard sur l’audience, et arbore un sourire déplacé sous les voiles noires qui recouvrent ton visage. Tu ouvres les bras, et clames avec arrogance : « Les meilleurs pour la fin ! » Tu prends ensuite place sans attendre, car malgré tout, d’autres se laissent encore désirer…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 9 Fév 2017 - 3:01


Le Roi

La Rose Noire





L’étreinte se termine sur l’arrivée de la Tour Noire, à laquelle il adresse un simple salut de la tête. Elle n’est pas aussi expansive, cette Pièce, n’a pas l’énergie de Rhéa, et pourtant le Roi Noir sait qu’il peut compter sur elle à chaque moment, autant qu’il y a mille ans. À leur noire réunion enfin se joignent quelques Blancs, un Fou malicieux et une Reine amusée, qui elle non plus ne manque pas de remarquer sa surprenante ponctualité. Le Roi Noir, de toujours, a mis un point d’honneur à être celui qui savait arriver suffisamment en retard pour justifier le désir, mais aujourd’hui n’est pas coutume. « N’est-ce pas, Titania ? Je me découvre des qualités à chaque jour. » Une parmi tant d’autres, désormais ! Il aura donc pris mille ans, afin de créer l’homme parfait.

Lentement, il se dirige jusqu’à sa place, voisine de celle du Roi Blanc, qui fait une entrée aussi solennelle que le demandent les circonstances. La Reine Noire n’est pas encore là et plus que pour les pièces Blanches qui manquent à l’appel, c’est pour elle qu’il s’inquiète. Leur amour vibre encore, immortel dans cette magie qui a fait de leurs âmes ces nobles personnages que les pièces de la Rose Écarlate, et il ne cesse même de grandir au fil du temps et de ces promesses éternelles auxquelles ils se sont liées. Doucement alors, sa magie appelle, se tend vers celle d’Astrée, la cherchant, l’appelant, la désirant. Dis-moi, Vif-Argent, si tu aperçois Ivoire. Dans son esprit apparaît un paysage d’écailles d’or et de plumes blanches. Probablement fait-il la cour à l’une des autres montures de la Rose Écarlate, tout en veillant sur Justice – il lui a déjà transmis de curieuses images d’une dragonne d’Améthyste apparemment bien décidée à générer l’amour chez le vénérable dragon et son griffon prend à cœur la protection de son ami écaillé. Pourtant, dans le tourbillon de plumes et les sentiments qu’il perçoit, il ne voit pas Ivoire.

La patience n’est pas une des qualités du Roi Noir et celle-ci s’amenuise, petit à petit, jusqu’à sonner le glas sur les mots de son Pion. Brusquement, il prend place à son siège. « Mon Roi Blanc, mon cher, je te laisse présider la réunion. Bien qu’en Arven, seul le chant des lames semble être écouté en ce moment, entendre celle de la diplomatie ne nous fera aucun mal. » Ils en ont besoin, même les Noirs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 9 Fév 2017 - 13:47


Le Cavalier

La Rose Blanche





Un conseil de guerre.

Voilà 1000 ans que tous œuvrent sans relâche pour préserver cette paix dûment gagnée. Et aujourd'hui, leurs efforts ont été balayés comme fétus de pailles dans une tempête. Alors l'ordre de rassemblement n'a pas surpris le jovial Cavalier Blanc. Cette guerre préoccupe son écrin, naturellement. Mais être membre de la Rose Écarlate est un honneur et un devoir et il a bien du prendre la route pour Lorgol, malgré l'agitation ambiante. Penseur a été ravi de pouvoir l'emmener, retrouvant ainsi ses fameux parents dont il est si avide de suivre les traces.

Malheureusement, si l'écrin est rigoureux, Raphaël, lui, est fantasque. Et la ponctualité n'est pas son fort. Aussi arrive-t-il en retard. Bon dernier même. L'heure est à la solennité, bien entendu. Sereine est accrochée dans son dos, réconfortante. Ils sont tous là : roi noir et souverains blancs, fous, tours, pions... Et son homologue Noir qui devait se sentir bien seul sans le Cavalier Blanc. Ma foi... Au moins sait-il se faire remarquer. Et il ne peut s'empêcher de glousser intérieurement en imaginant la désapprobation de son écrin. Pourtant, il note l'absence de la reine noire. Oh, il n'est même pas le dernier.

« Bonsoir à tous ! »

Malgré la situation préoccupante, il est extravagant le Cavalier. Il marche vite et se demande ce qu'il va ressortir de cette réunion. Pourvu qu'elle ne dure pas des heures en pourparlers rasoirs... Il a besoin d'action. Il est énervé que les contemporains de son écrin aient réussi à mettre en échec la Rose, mais il est bien décidé à agir. Comment ? Il le saura à la fin de ce conseil. Et il prend place, alors que le silence a fait place suite aux paroles du Roi Noir.

« Moi qui pensais être bon dernier. Je me fais ravir cette distinction par la gente féminine. »

Il est préoccupé, le Roi, par l'absence de sa royale épouse. Y aurait-il un problème ? Ou bien la reine noire serait-elle encore moins ponctuelle que Raphaël ? Il espère qu'elle ne tardera pas, il aimerait bien ne pas passer toute la nuit assis sur son siège à palabrer. Il peut au moins compter sur Fou et Pion noirs pour animer un peu les heures à venir. Fou noir qui était présent quand l'Ordre a commis ses exactions durant la Samhain, en Sombreciel, qui est intervenu, de façon un peu radicale, certes, mais efficace. Qui est bien placé pour parler de cet épineux problème. Car l'Ordre du Jugement est un problème et, de l'avis de Raphaël, la véritable cause à cet embrasement l'Arven.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 1:52


Le Fou

La Rose Noire





Des câlins !

Les voilà, enfin. Ravie, tu te laisses étreindre par toutes ces pièces qui défilent, avec un enthousiasme plus particulier pour ton homologue blanc. Iseult a toujours fait partie de tes partenaires préférés, et tu la serres dans tes bras avec chaleur. Puis, sociable et débordante d’affection, tu passes de bras en bras – notant avec un couinement ravi que Simon a visiblement des seins, et que Johan est enceinte. Diantre ! Mazette ! Palsambleu ! Il s’en est passé, des choses !

Inquiète, tu notes toutefois l’absence de ta Reine – où est-elle, Astrée ? Est-ce qu’elle va bien ? Tu n’as pas le temps de trop t’y attarder : de son ton sévère si sérieux, le Roi Blanc (qui n'a pas réussi à se soustraire à tes débordements de salutation) tente de faire asseoir dix participants occupés à se saluer mutuellement, et après une joyeuse pagaille désordonnée, vous voilà enfin tous installés. Il manque quelques fauteuils – c’est donc très innocemment que tu prends place sur les genoux de Simon, ton gros ventre confortablement calé contre la table. Tu profites de ta posture privilégiée pour tâter discrètement, ici et là, les nouvelles formes de ta Tour chérie qui te laisse faire, émettant un soupir résigné, mais te maintenant en place avec la sollicitude qui la caractérise.

La réunion commence sur cette question pertinente d’Obéron. « Bien. Il faut qu’on se reprenne en main. Vous avez de nouveaux éléments à nous communiquer ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 13:37


La Tour

La Rose Noire





Elles défilent, les pièces, les unes après les autres. Et toi, tu les salues respectueusement, dignement, gardant pour toi l'amusement de voir ton Fou si expansif. Les pièces arrivent oui, mais pas ta Reine, dont l'absence t'inquiète sans que tu ne le fasses voir. Tes pensées de tournent vers Justice dont les grommèlement se sont apaisés sour les attentions des griffons, en particulier Vif-Argent qui tente sans trop de succès de lui lisser les écailles. Les montures veillent pourtant et nul doute que vous serez avertis dès que la Reine des Noirs fera son apparition.

Les paroles d'Obéron s'élèvent par dessus le tumulte des voix et, sans tarder, tu vas prendre place autour de la table, droit comme la Tour que tu es, attendant patiemment que tout le monde se soit installé. En un éclair, ton Fou grimpe sur tes genoux, faisant naître un sourire résigné sur tes lèvres voilées alors qu'un soupir retentit discrètement. Les exubérances de Rhéa sont toujours bienvenues, mais l'heure est grave et tu as d'autres choses à gérer que ses mains baladeuses. Tu sens ton écrin qui se crispe un peu, tu sens son embarras derrière sa détermination à bien faire. Pourtant, tu retiens le Fou de tes bras, autant qu'il est possible de le faire avec un ventre aussi proéminent.

Tu relèves les yeux en direction du Roi Blanc lorsqu'il prend la parole. De nouveaux éléments ? Autre que la guerre qui a éclaté ? Que l'invasion faë sur les terres ibéennes ? Que les empires qui s'étiolent et que l'empire qui se déchire ? Tu étais présent lorsque les dragons ont attaqué Erebor, tu as tenté tant bien que mal de protéger ceux qui pouvaient l'être, de repousser les assaillants dans la mesure de tes capacités. Stellaire et Fantasme étaient là aussi, mais que peuvent trois dorés contre une légion de Chevaucheurs ? Justice a souffert de cette intervention et toi tu as eu la chance inouie de t'en sortir indemne. Ce n'est pas le cas de tous les Erebiens.

« Nous avons trop tardé à agir, la voix de la diplomatie a échoué. Nous devons mettre un terme aux agissements de l'Ordre dès maintenant ; leur influence est trop grande en Arven et nous ne sommes pas assez nombreux. » Que dire de plus ? Les sages paroles prononcées par vos Rois durant l'Ordalie n'ont pas été écoutées. Pire encore, la Rose s'est vue accusée d'avoir fait disparaître Gustave de la Rive alors que l'homme n'attendait que le bon moment pour ressurgir. Tu es las de tout cela, tu veux agir et montrer au peuple d'Arven de quoi vous êtes capables, vous qui avec parcouru les siècles sans jamais faiblir. Et tandis que tu retiens patiemment les mains baladeuses de Rhéa, tu parcours l'assemblée du regard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 13:48


Le Fou

La Rose Blanche







Tous s’installent à leur place et le Fou roule des yeux, du moins tout le monde aurait pu voir son expression exagérément ennuyée devant tant de protocole et de routine. Iseult aurait presque été tentée de prendre la place d’un autre, d’envoyer danser les plus rigides pour les mettre ailleurs et changer leurs perspectives. Peut-être que son siège millénaire, imprégné de sa douce folie aurait été capable de les dérider un peu. Elle y pense, mais la duchesse n’en fait rien. Son écrin s’en amuse et sans nul doute qu’à deux, la raison n’aurait certainement pas eu autant de poids à faire bien se tenir cette pièce régie par un besoin de mouvement perpétuel.
Le fou s’assoit avec grandeur et majesté, Iseult, esprit copié d’un original à la vie meurtrie, avait tout de même une superbe à entretenir au travers de ses frasques. Les épaules en arrière et le menton relevé lui donnent une allure majestueuse.

Les Rois président, le noir laissant au blanc la basse besogne que d’énoncer leurs échecs. Le silence s’installe, lourd et pesant, l’immobilité la suit, leur donnant des allures de statut, révélant presque ce qu’il était, des faux, imitateurs de vies ayant depuis longtemps été entrainés dans le royaume de Sithis. Il s’exaspère l’écrin, il faut dire qu’Iseult aussi.

« A-t-on vraiment besoin de perdre du temps ? Nous savons tous ce qu’il en est aujourd’hui et je doute que qui que ce soit est quoi que ce soit à ajouter. Nous avons failli. L’important est surtout de savoir où et comment. À partir de quel moment les évènements nous ont échappé pour en arriver à ce gâchis monstrueux….peut-être sommes-nous devenus trop prévisibles avec le temps, peut-être est-ce pour ça que nous n’avons pu éviter une guerre, car le monde a évolué, sans nous. »

Ne leur a-t-elle pas déjà dis à ses camarades, Fou Noire mise à part, qu’ils étaient tous ou presque bien trop rigide, si peu enclin à se porter vers un futur nouveau, se contentant d’un fonctionnement archaïque, qui était toujours le même depuis le commencement de la Rose. Un peu de liberté dans un monde réglée comme une horloge, cela serait-il si mal que ça ?

Dans tous les cas, la question était posée, le problème mis à nu, et si c’était leur prévisibilité qui leur avait causé du tort ? Iseult n’aurait jamais remis en cause son imprévisibilité, mais les idées de ses écrins, contraires aux siennes sur bon nombre de sujets avaient ouvert de nouvelles possibilités. Bien qu’elle l’en réprimandait souvent, voulant lui inculquer certains préceptes qu’elle jugeait important pour son hôte, ignorer les possibles, aussi farfelus furent-ils, étaient bien trop dangereux à l’heure actuelle.
L’horloge si bien huilée était en train de se dérégler et eux, les rouages si bien emboités, s’ils n’apprenaient à se transformer pour suivre ce nouveau rythme, finiraient sans doute broyés. Même elle, l’aiguille folle des secondes qui s’amusaient régulièrement à reculer pour ensuite avancer sans aucune régularité pour se moquer du temps si prévisible et ennuyeux n’échapperait pas au carnage.
L'absence de leur Rein était-il un prélude sonnant le glas de leur fin?
Le Fou esquisse un sourire derrière ses voiles, Il y aurait forcément une fin, mais il se refusait à ce qu'elle soit si tragiquement anodine.

« Plus que l’Ordre, nous devons savoir qui est à sa tête. Nous devons nous montrer plus présents, faire entendre nos voix, réunir et unifier. Il y a trop de dissensions et de fissures exploitables. Et si… l’un des membres de la Rose allait proposer son aide à l’Ordre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 15:28


Le Pion

La Rose Blanche







Ton agacement est à son comble, alors que la pagaille s’installe - pagaille que tu espérais éviter, en arrivant parmi les derniers, bien que ça ne soit pas de ton fait mais dû à la grossesse de ton écrin – satanée femme trop fertile ! Tu ne peux t’empêcher de grommeler presque silencieusement, alors que Rhéa vient t’étreindre d’une manière dont tu te passerais bien. Que cessent les batifolages, que cessent ces étreintes infinies ! Il y a plus sérieux à aborder. C’est ce que tu aurais dit, si le Cavalier ne s’était pas manifesté, tout aussi dissipé ou fantasque que les autres. Tu as toi-même plaisanté sur votre arrivée tardive, partiellement pour faire passer ton irritation à ce sujet, mais au moins as-tu eu la décence de garder cela pour toi. Et les fanfaronnades de chacun ne font qu’ajouter à ta tension croissante.

Sans plus attendre, tu prends place, renfrogné, écoutant avec grande attention les autres pièces. Ce n’est pas dans tes habitudes, mais tu ne peux qu’approuver les propos de ton Fou. Vous retrouver pour parlementer, quand tout prend feu, est risquer l’inaction une fois de plus. Tu protèges les faibles et les innocents, mais il faut parfois prendre les armes pour cela.

Tu te lèves, espérant imposer le silence par ta simple prestance. « L’Ordre est partout. Il envahit les différentes cours, s’en prend aux esprits les plus faibles, essaye même de rallier à sa cause les plus forts. Comment savoir qu’ils n’ont pas tenté d’approcher nos écrins ? Nos Épines ? Il leur serait facile de les retourner contre nous, étant donné notre échec. Nous devons frapper, et frapper fort. Le Fou n’a pas totalement tort. N’avez-vous jamais senti le doute, chez vos écrins ? N’avez-vous pas une telle faille à exploiter ? » Tu le savais, toi, que l’Ordre avait approché le tien. Tentait de le faire chanter, même s’ils s’étaient tus jusqu’à présent. Tu savais, aussi, qu’elle était suspicieuse quant à leur influence au sein du palais ducal, profitant des troubles qui s’installaient. Ce n’était peut-être que question de temps, pour qu’ils agissent.

« Nous devons nous assurer qu’ils ne gagnent pas en influence. Iseult a raison. De nombreux duchés sont vulnérables. Ils ont montré être prêts à tout, s’en prendre à des innocents ne les ferait pas reculer. Nous sommes trop peu nombreux, mais nous ne pouvons rester sans rien faire. Il est risqué de s’introduire parmi eux, mais nous n’avons pas la force de nous en prendre à eux de front. S’ils sont fourbes et rusés, nous devons l’être davantage. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 18:49


La Tour

La Rose Blanche





Ton Fou et ton homologue Noir ont tout dit : l'Ordre est à l'origine de tout ceci et vous les avez laissés agir à leur guise. Vous avez été dépassés. Pire...
« Nous avons aussi perdu du temps sur ce manuscrit. » Tu mets à la vue de tous le Journal d'Amir, qui a été offert aux Épines à Lorgol. Tu as passé du temps, avec la Tour Noire, à déchiffrer le contenu de cet héritage. « Son auteur était un Savant erebien, le créateur des Sabliers. Mais le seul passage qui nous aurait été utile... tu fais défiler les écrits, ouvrant le grimoire en grand, là où le vide des pages manquantes est criant. Au sujet du mécanisme de ces fabuleuses inventions, c’est le néant. Si la description du fonctionnement des Sabliers n'est pas dans nos mains, il est dans celles de l'Ordre. Cette conclusion ne me plait aucunement. »
Ces recherches stériles te désolent, et tu te demandes si vous n'avez pas été poussés sur cette fausse piste intentionnellement.
« Non seulement, nous n'avons pas su arrêter l'escalade vers la guerre, mais j'ai bien peur que l'Ordre se joue de nous... et même, joue sans nous, tellement nous sommes à la dérive. »

La proposition d'Iseult d'infiltrer l'Ordre ne te paraît pas mauvaise. S'ils s'insinuent partout, comme le confirme ton Pion, vous vous devez de faire de même.
« L'Ordre divise pour mieux régner, sème la mort pour cacher ses intentions. Mais nous savons qu'ils sont à la poursuite des Sables du Temps, entre ce journal, leur coup d'éclat à la Samhain, et la bataille d'Erebor. Si leur but est de pouvoir maîtriser le Temps à leur guise, il faut anticiper leurs actions, avant qu'ils ne commettent l'irréparable. »
Fourbes et rusés ? Tu sors Omniscience de son abri à ta ceinture, son éclat doré luisant dans ta main. Vous avez des cartes à jouer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 13 Fév 2017 - 23:30


Le Cavalier

La Rose Noire





Notre Reine est toujours manquante, mais nous ne pouvons attendre davantage, et chacun s’installe à sa place, entre facéties et sérieux. L’heure est grave, la tension est palpable et chacun en est bien conscient. Les remarques de chacun s’élèvent, et j’écoute leurs avis avec attention. Mon écrin est impatient, et je le suis tout autant, mais nous devons réfléchir. Jusqu’à présent, la Rose n’a fait que réagir, et ce n’est pas notre plus brillante stratégie. Les autres pièces ont raison : nous devons reprendre l’avantage. Mais pas n’importe comment. J’élève la voix à mon tour. « Risquer la vie de nos écrins pour qu’ils s’infiltrent dans l’Ordre du Jugement, dans le but hypothétique qu’ils grimpent assez vite dans la hiérarchie pour nous permettre de démasquer leurs dirigeants ? Même si j’ai une totale confiance en leur habilité, cela risque de les conduire à la mort sans que nous n’en tirions de réelles avancées. »

Cela prendra des mois, au mieux. Je ne nie pas que la proposition est intéressante, mais elle nécessite un temps que nous n’avons pas devant nous. Pas plus que mon écrin, je ne désire attendre tandis que l’Ordre du Jugement continue à massacrer les innocents. Les cellules sont noyautés, les quelques prisonniers que nous avons pu faire ne savent pas qui les dirigent. Mais je me dois de proposer une autre alternative. « La seule personne que nous savons avoir un lien avec l’Ordre du Jugement, c’est Gustave de Faërie. » Mon écrin désapprouve, mais je l’ignore pour le moment. « Et il est probablement manipulé également, j’en conviens. Mais il peut arrêter cette guerre, et retirer ses troupes d’Ibélène. » Manipulé ou non, il est Empereur, après tout. « Il peut nous faire rencontrer les dirigeants de l’Ordre. » L’espoir est bien mince, mais les autres pièces ont raison : ils sont trop nombreux pour que nous abattions les menaces au fur et à mesure. Nous devons frapper la tête de l’organisation et non pas ses sous-fifres.

Anticiper leurs actions, propose la Tour Blanche. Ils ont une longueur d’avance sur nous, et je doute que nous puissions la rattraper. Nous devons les réunir, et frapper. Éliminer cette menace avant que nous n’en soyons plus capables. Le temps de la diplomatie est passé, a dit le Fou. Nous devons trouver un autre moyen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Mar 14 Fév 2017 - 16:20


Le Fou

La Rose Blanche







B.a.r.b.a.n.t.
Les doigts du Fou Blanc pianotent distraitement sur l’accoudoir de son siège, il se met à regarder ses ongles avec une concentration remarquable, avant de pousser un soupir lasse.
E.n.n.u.y.e.u.x.
Ils n’avaient entendu que ce qu’ils avaient bien voulu, comme d’habitude, ne comprenant pas toute l’implication de ses paroles. La malice du Fou flotte dans l’air pour lui chatouiller l’échine, il joue avec un moment, laissant ses pairs s’exprimer, avant de la laisser couler à travers lui pour l’offrir aux autres pièces comme un cadeau inestimable.

Iseult fixe son regard sur chaque membre de l’assemblée, voyant les uns se lever pour se donner des allures princières, d’autres se contenter de mot. Elle était d’accord avec ce qui se disait, mais…ils manquaient cruellement d’envergure.
L.a.s.s.a.n.t
La langue du Fou claque contre son palais, claque dans la pièce, contre les murs. La pièce dépose ses yeux brillants, signe évident de la folie douce qui agite ses pensées, galvanisée par un écrin joueur.

« A quel moment ai-je parlé de nos écrins mon cher ? Je crois qu’il y a eu un malentendu. »

Le sourire qu’elle lui lance est ravageur, si seulement ils pouvaient le voir. La duchesse goute la saveur de son idée, encore indécise sur le jugement qu’elle doit y appliquer.

« Nous avons du retard, ils nous ont supplanté et de loin, arrêtons de jouer les pièces frileuses que la sénilité empêche d’agir. Je vous parle bien d’aller les voir en tant que pièce de la Rose. Pas d’y envoyer nos écrins dans une infiltration aussi longue qu’ennuyeuse. Il y a même moyen de contenter tout le monde et de se servir de toutes vos idées. Faisons leur croire qu’il y a des dissensions au sein de la Rose, qu’elle est finie, brisée. Se faire sous-estimé est peut-être une solution. »

Sa voix se fait douce et chaleureuse. Le Fou les couve, elle aimerait les prendre dans ses bras, toutes ses pièces et leurs écrins, pour les protéger de ce monde cruel. A défaut, elle se portait volontaire pour absorber toute cette noirceur, pour endurer les coups durs et y répondre en riant.


« Il faut voir plus grand mes amis, beaucoup plus grand. Nous avons dans nos rangs des dragons et des griffons, des épines. Servons-nous de tout cela. Nos montures peuvent très bien tenter de se renseigner sur les Voltigeurs et Chevaucheurs. Certains secrets sont plus durs à garder que d’autres spécialement lorsqu’on est plusieurs dans sa tête. C’est un réseau d’information grandement mésestimé.
Nous pouvons très bien approcher Gustave en tant que membre de la Rose, attirer l’attention de tout l’Ordre, nous sommes leurs ennemis directs après tout, pendant que les autres s’occuperont de les détruire de l’intérieur, mais pour se faire nous devons avoir plus que du néant les concernant. Il est temps d’en finir avec les secrets… Leur emprise tient à peu de chose si vous y réfléchissez. Ils se servent des savoirs et magies oubliés, et si, au lieu de le leur cacher, de tenter de les récupérer avant eux, chose qui n’a jusqu'à présent pas marché, nous mettions tout cela au grand jour ? Si tout le monde savait, n’auraient-ils pas une perte d’influence ? Leur but « atteint », il n’aurait plus autant de puissance. Ca vaudrait peut-être le coup d’être tenté, nous sommes dépassés et de loin, voyons grand mes amis, vraiment très grand et espérons que cela ne finisse pas par nous écraser. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Ven 17 Fév 2017 - 11:07


La Reine

La Rose Noire





Blessée.
Meurtrie et agacée.

La Rose avait échoué dans sa tâche - celle de protéger le monde de la dévastation, préserver la paix éviter la guerre. Des mots envolés. Des paroles écrasées. Tu te sens responsable. Tu t’en veux.  Avec tout le tumulte au dehors, tu es en retard. Déjà que tu n’étais pas bien en avance… Des mages de l’Ordre ont attaqué quand tu arrivais, tu as pu t’éclipser, leur échapper, mais tu es blessée légèrement au flanc. Tes pas résonnent contre les murs de la Tour de la Rose, tu marches avec une allure cadencée. Contrariée, par ce qu’il venait de se passer, par cette guerre qui s’était déclenchée sous tes yeux sans même que tu t’en rendes compte. Nous n’étions que douze et ce n’était pas suffisant, nous ne faisions pas le poid. Nous avions été doublés.

Le conseil de guerre a déjà dû commencer, toi qui ne voulais rien rater, cela te rendait encore plus inquiète face à une pareille situation. Avant d’entrer dans la pièce où tu entends déjà les voix des autres Pièces s’élevaient dans l’air, tu prends une grande inspiration. Cette réunion est décisive et de la plus haute importance, tu le sais. L’avenir d’Arven est entre les mains de la Rose. Cette Rose si impuissante, cette Rose qui a beau crié et que personne n’entend, que personne daigne écouter.  Dernière à arriver, tu hésites encore à opter pour la discrétion ou faire une entrée remarquée. Ton absence a déjà dû être notée. Tu ouvres grands les portes, ta vision tombe sur la grande table où tout le monde est assis en pleine discussion.

« Veuillez m’excuser ! Des mages de l’Ordre m’ont mise en retard et m’ont attaqué en arrivant... » Tu leur devais une explication face à cette absence imprévue. Tout en te dirigeant doucement vers ta place, tu continuais à parler...   « A travers la porte, j’ai pu entendre les paroles avisées d’Iseult. J’approuve ses propos. » Tu marques un temps d’arrêt.  « Il faut agir et faire éclater la vérité au grand jour. L’ordre perdrait, ainsi, certains de leurs adeptes et peut-être que la Rose gagnerait au change. La situation est telle que nous avons besoin, il est primordial même, de faire entendre notre voix à travers tout Arven ; quitte à ne pas être entendus. Il semblerait que ce soit l’un des moyens les plus rapides que nous ayons en notre possession. »

Ton regard se pose tour à tour sur tes pièces, sur ton Roi. Tu es prête à agir, à faire ce qu’il faut. Tout de suite et maintenant. Nous devions déployer toutes nos forces, toutes nos ressources afin d’entrer dans ce jeu qui se jouait sans nous.  Se confronter à eux, leur faire face. Infiltrer leur rang pour connaître son ennemi. Peut-être avaient-ils déjà infiltré les nôtres ? Le doute avait peut-être déjà envahi certains des écrins, tu savais que ce n’était pas le cas du tien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév 2017 - 4:48


Le Roi

La Rose Noire





À l’habituel bavardage arrogant du Roi Noir se substitue aujourd’hui cette écoute attentive, préoccupée. La Reine Noire occupe ses pensées et bien malgré lui, les tempétueux sentiments de son écrin jouent sur ses propres réactions, bien que son orgueil refuse d’en reconnaître serait-une miette. Les constants sont durs à avaler, les nouveautés tristes à pleurer, et les solutions peinent à se renouveler. Ils ne sont que douze, oui, là où l’Ordre du Jugement a étendu ses racines à travers tout le continent. Son écrin déjà s’est plié à de drastiques mesures, afin de renforcer l’unité entre les duchés ibéens afin d’au moins empêcher une percée plus profonde des forces faës, mais ce qui se discute autour de la table n’est pas du même acabit.

Ivoire. Inquiétude. Sang. Blessure ? Le digne Roi se redresse aussitôt dans son fauteuil, aux aguets non pas de l’audacieuse proposition du Fou Blanc, mais de l’arrivée de sa Reine. Les images et sentiments transmis par Vif-Argent ne sont pas de nature à le rassurer et il bondit tout à fait de son siège lorsque les portes s’ouvrent sur la Sombre Souveraine. Sur ses mots qui portent la guerre et l’affrontement, autant que ceux d’Iseult.
Te fais-tu vieux, ô Hypérion ? Te fais-tu gâteux ? Car tu hésites, tu le sens, et tu te révoltes contre ce temps d’attente que tu te ménages, alors que ce n’est plus le temps d’agir. Tu as pris le parti des Blancs, le parti de laisser au monde la chance de se soigner seul, mais il faut croire que les armes auraient dû être prises bien avant.

Peut-être, oui, aurais-tu vraiment dû exécuter Gustave de la Rive, avant qu’il ne devienne de Faërie, et mériter ces ombres supplémentaires autour de toi, mériter ce sang à chacun de tes pas.

« Astrée », murmure Hypérion, depuis les millénaires qui l’unissent à sa tendre Astrée. Il n’est pas guérisseur, mais sa magie ne peut s’empêcher de s’envelopper du sang de la Sacrifiée. Il prend la main de la Reine Noire et la convie jusqu’à son siège, l’asseyant sur ses genoux, une main posée sur ce flanc blessé. « Et donc, Fou Blanc ? As-tu attendu l’aval de notre arsenal de pièces poussiéreuses pour te lancer dans la conquête de l’Ordre du Jugement, ou as-tu déjà été gagné à leur cause ? Ils nous ont probablement pris de court sur tous les plans, dont celui-là, donc si certaines ont des aveux à formuler, nous vous écoutons », lance le Roi Noir avec dureté, provocateur, dévisageant derrière ses voiles chacun de ses compères. Comme si derrière leur joue tendue pour être battue se cachait un vil monstre prêt à les engloutir. L’empereur ibéen se fait méfiant, reprenant du poil de la bête. Ce plan n’est pas idiot, non, mais il a besoin de le mettre à l’épreuve, il a besoin de soulever les passions, et pas uniquement un bête consensus moutonnier qui les rendrait d’autant plus prévisibles. « Nous ne sommes pas en manque d’informations sensibles à leur révéler encore plus, si tu veux acheter leur confiance. Pourquoi pas même vendre nos écrins ? Qu’ils aient ainsi quelques moyens de pression à utiliser, au cas où nous soyons encore plus récalcitrants. Quelle vérité espères-tu faire éclater au grand jour ? Leur prétention que la Magie surpassera le Savoir, et que le Savoir enrichira la Magie, comme ils l’ont clamé au Tournoi des Trois Opales ? Ou cette guerre dans laquelle nous baignons tous et qui parle bien pour elle-même ? »



Dernière édition par La Rose Écarlate le Dim 19 Fév 2017 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév 2017 - 10:30


Le Pion

La Rose Noire





Ils parlent, parlent, parlent...
Tu écoutes, à tenter de contenir ton impatience. Tu pianotes, du bout des doigts, sur cette table massive. C’est le Roi Noir qui lance les hostilités, secondé du Fou Noir, rien de moins étonnant. Que le Cavalier Blanc soit le dernier arrivé ? Sans doute un peu plus. Que la Tour Noire appelle aux armes ? Encore plus. Mais il manque encore ta chère Reine, et un sentiment d’urgence se mêle à cette impatience. Tu n’entends le discours des Blancs que d’une oreille, le Fou Blanc se montrant des plus loquaces. Il essaie de faire réagir, certainement, mais ce ne sont là que des grands discours... Ne peuvent-ils aller à l’essentiel ?

Tu vas pour t’insurger, quand les battants sont repoussés, une ultime fois. Elle est fière, ta Reine, mais si meurtrie, à l’image de l’ensemble de la Rose. Tu voudrais quitter ce maudit siège et partir immédiatement à la traque de ces mages de l’Ordre, pour leur faire payer le prix cher, mais la Reine parle et cette fois tu es bien plus attentive.

« Nous manquons d’alliés, mais aussi d’informations, pour agir contre l’Ordre du Jugement. » Tu te penches en avant sur la table, les mains réunies devant toi. Ton regard s’attarde sur eux, longuement. « Nous ne sommes que douze, quand ils sont innombrables et dissimulés dans toutes les cellules de la société. Nous ne sommes que douze, oui, mais nous sommes une bannière. C’est notre symbole, ce que nous représentons, qui importe. Nous devons nous montrer plus visibles. » Tu souris, sous tes voiles. Tu discernes les prémices des batailles à venir, et elles t’enchantent, parce que tu vois à nouveau des terres à conquérir. « Ne dit-on pas que les ennemis de nos ennemis sont nos amis ? Nous pourrions nous montrer aux côtés de l’Empereur d’Ibélène, comme un symbole fort. Nous devrions compter sur Ibélène et ses moyens pour faire plier l’Ordre à nos côtés, et chercher ensuite des soutiens en Faërie, là où notre tâche est plus ardue, mais sera facilitée par nos actions précédentes. »

Tu secoues négativement la tête, devant les facéties du Fou Blanc, devant ton Roi qui s’agace. Ah ! Cette approche-là n’est que peu à ton goût, mais discutons... Puisqu’ils veulent discuter. « Investir l’Ordre du Jugement pourrait être pertinent, seulement... Il faut du temps, pour gravir les échelons, et ceux qui sont tout en bas de leur hiérarchie ne savent rien. Ils ne sont que des pions. » Tout comme toi, Pion Noir, mais on oublie si vite que la pièce maîtresse est souvent celle qui paraît la plus faible, mais qui sait être partout, et surtout là où ne l’attend pas. « Et vous oubliez la Cour des Miracles. N’avons-nous aucun partisan en leur sein ? Leurs informations pourraient inverser le cours de la bataille. Nous pourrions devancer notre ennemi, révéler son vrai visage à Faërie, et à cet Empereur dont ils se servent comme pantin. Vous n’êtes pas sans savoir qu’ils cherchent à remonter le temps, en utilisant cette relique du passé... Je l’ai détruite, mais ils veulent la réparer. » Ta main se referme, et s’abat comme un poing sur la table. Tu te rejettes en arrière, agacée. Ta colère flamboie. « Et vous avez tous brillés par votre absence ! En Erebor, quand ils réunissaient les pièces pour mettre leur plan à exécution. Ils sont repartis sans s’inquiéter. Et en Sombreciel, auparavant ? Nous n’étions que quatre. Ils ont pu sauver les morceaux. Est-ce toujours aux mêmes d’agir ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév 2017 - 14:46


Le Fou

La Rose Noire





Tu écoutes d’une oreille distraite les esprits s’échauffer, Fou tempêtueux – pour aujourd’hui, tu as lancé les débats, mais tu t’abstiens d’y participer. Ton écrin est lasse, et tes préoccupations vont surtout à ta Reine absente. Où est-elle, Astrée que tu révères plus encore qu’Hypérion ? Où est-elle, l’augure des ombres ? Où est partie votre sombre souveraine ? A-t-elle cédé aux sirènes de l’Ordre et rejoint leurs rangs… ? Non. Jamais, tu en es convaincue : toi Rhéa, fille de Sombreciel et inconstante par nature, si tu n’as jamais varié sur un point, c’est bien la confiance absolue que tu portes à Astrée. Elle arrive. Ivoire est blessée. Sur cette pensée de Fantasme, à l’instar d’Hypérion soudain tendu, tu tournes la tête vers la porte, et tu t’élancerais à la rencontre de ta Reine sans cet embonpoint encombrant. La voilà, elle arrive – et tu perçois, comme les autres Noirs, la douleur qui enflamme sa plaie, et le sang qui perle. Scandale ! On a osé touché la Reine Noire ! De très loin, tu perçois vaguement un remue-ménage sur le toit tandis que les onze montures se réorganisent autour d’Ivoire pour prendre soin d’elle ; à l’intérieur de la salle, ton Roi a récupéré ta Reine, et tu sautes de ton perchoir avec un petit bruit d’indignation. Tu contournes la table pour rejoindre ta souveraine et la serrer contre toi un instant, désolée de la savoir en proie à la souffrance ; puis, une fois le câlin dûment effectué, tu retournes te percher avec un grognement d’effort sur les genoux de ta Tour.

Ton écrin commence à fatiguer, et tu n’oses pas trop la pousser plus. Alors docilement, tu t’appuies contre la Tour si solide, écoutant avec attention les autres pièces débattre avec grande vigueur. Les paroles de ton Pion si ronchon te tirent un sourire, sous le masque. Chère Aïfa, si pleine de conviction, débordante de passion ! « N’oublie pas, mon Pion, que nous autres Noirs sommes le bras armé. Nos frères Blancs sont supposés être le bouclier ; mais effectivement, nous n’étions que quatre en Sombreciel. Je n’étais pas là en Erebor, je le confesse ; j’étais loin, c’est arrivé si vite… Nous devrions peut-être déployer nos quelques Épines mages des portails à des endroits stratégiques, pour faciliter nos déplacements ; et positionner nos écrins à proximité, pour nous rejoindre facilement. Le mien peut aisément demeurer à Ibelin, ou à Lorgol. Qu’en est-il des vôtres ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév 2017 - 15:08


La Tour

La Rose Noire





Les discussions et les idées vont bon train et toi, tu restes silencieux, écoutant attentivement chaque nouvelle information énoncée. Même l'idée d'Iseult ne te semble pas si saugrenue à l'instant, tant la situation semble désespérée. Vous avez trop tardé à agir et cette inaction te désole. Vous seriez-vous ramollis avec les années ? Un millénaire de paix a-t-elle adouci votre façon de penser ? Tu lèves les yeux vers ton homologue des Blancs, sur le carnet que vous avez déchiffré ensemble, et la frustration semble plus forte encore. Trop tard. Vous arrivez toujours trop tard. L'Ordre a plusieurs coups d'avance dans cette partie où vous ramez comme des débutants et tu te surprends à vouloir te lever pour aller mettre un terme à tout cela. Oui, mais par où commencer ?

Tu es plongé dans tes réflexions quand la porte s'ouvre enfin sur ta Reine. Tu frémis à l'entente de ses paroles et le guerrier en toi s'éveille, rejoint rapidement par la sollicitude de ton écrin qui cherche à s'enquérir de ses blessures. Mais ses paroles te forcent au silence et ton Roi te devance pour prendre soin de son épouse. Si tu es rassuré de la voir encore capable de se déplacer sans problème, tu ne l'es pas tellement à l'idée que des membres de l'Ordre guettent chaque opportunité de vous nuire. Les a-t-elle fait fuir, les a-t-elle mis hors d'était de nuire, tout simplement ? Tu récupères Rhéa sur tes genoux lorsqu'elle revient vers toi et la serres fermement pour qu'elle soit à l'aise malgré son ventre arrondi.

Les paroles du Pion te ramènent à l'instant présent, te poussent à la réflexion. Mais alors qu'il parle du Sablier et des derniers événements, tu lèves les yeux dans sa direction. « Et où étais-tu Aïfa, alors que nous tentions de protéger ce qui fut un jour tes terres ? » Ce n'est pas plus un reproche qu'un moyen de relever des mots qui sont à la fois injustes et hypocrites. Tes pensées se tournent vers Justice qui a beaucoup souffert de cette attaque en tentant de protéger les innocents à tes côtés. Tu pourrais mentionner le Tournoi, où tu n'as pas vu trace du Pion, ou d'autres événements antérieurs, mais tu n'es pas là pour distribuer les blâmes. Tu sais mieux que quiconque qu'il n'est pas toujours possible d'agir et que mettre vos écrins en danger n'est pas la meilleure solution, à moins de n'avoir aucun autre choix. La remarque de ton Fou est pertinente.

« Des portails nous serons utiles, oui. Pour ma part, je serai à Vivedune. » Pour le moment du moins. Mais tu n'entres pas dans les détails de la vie de ton écrin, c'est déjà bien assez d'informations. « D'ailleurs, pendant que Faërie attaquait impunément de toutes parts, il y a eu une effraction au Musée des Savoirs. Je ne serais pas étonné d'apprendre que l'Ordre soit également impliqué. Les sentinelles ont été alertées mais personne n'a été appréhendé. S'ils cherchent à réparer le Sablier, je pense que c'est un bon point de départ. » Tu t'interromps un instant. Trop de coups d'avance, beaucoup trop. « Il faut demander l'aide des Épines, les déployer dans des lieux stratégiques. De mémoire, il existait au moins un deuxième sablier, il en reste peut-être une trace dans nos archives ; si nous le trouvons avant l'Ordre, nous pourrons le mettre à l'abri... ou le détruire. » Bien que ça te brise le coeur ne serait-ce que d'y songer, toi l'érudit, toi épris de connaissances. Briser un tel savoir, quel sacrilège... et ton écrin te rejoint sur ce point. Mais vous êtes d'accord pour dire qu'ils ne vous laissent plus vraiment le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
No future
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours :: Ville Haute :: Tour de la Rose Écarlate-
Sauter vers: