AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No future

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév - 16:43


Le Cavalier

La Rose Noire





Sommes-nous donc tombé si bas, que le Fou Blanc soit obligé de nous dicter notre stratégie ? Je veux bien exposer mon écrin, si cela nous permet de remporter une victoire, je veux bien me dévoiler à la lumière, moi Sigvald de Valkyrion, le cavalier des Ombres. Seulement, cette stratégie me semble bien trop dangereuse pour le bénéfice que nous en tirerons.

Je ne proteste pas pourtant, tandis que les images d’Ivoire blessée m’assaillent. Notre Reine arrive enfin, mais à quel prix ? Chacun d’entre nous peut sentir la douleur qui irradie de la blessure, et l’agacement fait se serrer les poings de mon écrin sous la table. Oser s’en prendre à notre Reine bien-aimée ? Mon sang bouillonne, Mande-Étoile chante son envie de combat, mais je me force à demeurer calme. Voilà bien longtemps que j’ai appris les vertus de la patience et de la réflexion, même si mon écrin peine encore à les intégrer. Mon Roi se fait plus dur, plus provocateur, et la discussion s’enflamme, signe indubitable du désarroi qui est le nôtre devant cette menace sans précédent.

La proposition de mon Fou est loin d’être stupide. Nous ne sommes que douze, et disposer de portails ne peux que nous aider dans notre tâche. Nos griffons et dragons sont rapides, mais nos écrins sont souvent bien occupés, et il leur est difficile d’intervenir. Je ne l’ai pas fait, en Bellifère. Mais distribuer les blâmes n’est pas pertinent, et mieux vaut se pencher sur ce que nous pouvons faire. « Disposer d’un portail à Ibelin nous faciliterait la tâche, c’est certain. » Malheureusement, nous sommes bien incapable de déterminer ce que l’Ordre a réellement trouvé lors de ses recherches. Encore une fois, le manque d’informations nous fait cruellement défaut, mais qu’y pouvons-nous ? Ces forbans se préparent depuis longtemps, en cachette, et ils ont attendus d’être prêts avant de se montrer au grand jour.

De toutes ces discussions, un point ressort. Nous sommes à la traîne, loin derrière. Nous ne faisons que réagir, nous ne pouvons pas anticiper. Est-il seulement possible de changer cet état de fait ? « Peut-être devrions nous offrir de l’argent. Récompenser les citoyens d’Arven qui nous livreraient des informations sur le Sablier, sur l’Ordre. » Sur n’importe quoi, au point où nous en sommes. L’argent a toujours motivé les gens, ce n’est pas nouveau. Nous ne sommes pas assez nombreux. Alors, peut-être que pousser les gens d’Arven à la délation serait une solution ? « L’Ordre du Jugement joue sur la peur, et le sentiment que le peuple d’Arven a été spolié de ce qui lui revenait de droit. Qu’offrons-nous en échange ? La paix ? Elle semble bien dérisoire, notre récompense. » Mon ton s’est fait plus amer que je ne l’aurais voulu, mais il faut bien le reconnaître : nous n’offrons pas assez pour contrer les sirènes de l’Ordre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév - 18:03


La Tour

La Rose Blanche





Cinq. Tu corriges mentalement les paroles d'Aïfa et Rhéa. Avec le Cavalier Noir, tu as prêté main-forte aux prisonniers à la Samhain tandis que les autres Pièces s'occupaient des membres de l'Ordre. Mais tu n'interviens pas. Bien que le ton monte, tu préfères continuer à observer les échanges, que d'inciter la Rose au calme. Vous êtes à présent au complet, Rhéa accueillant sa Reine blessée avant de retourner sur les genoux de la Tour Noire dans une démarche qui t'interpelle. Les interventions des Pièces se succèdent, toutes pertinentes, et tu te décides à en faire la synthèse après l'intervention de Sigvald.
« Toutes les idées sont bonnes à prendre. Que chacun se choisisse une tâche et allons-y : discutons avec l'Ordre pour en savoir plus ; investiguons au Musée à Vivedune ; déployons nos Épines, recrutons-en d'autres ; gagnons en influence et que nos intentions brillent au grand jour.
L'Ordre du Jugement dit vouloir offrir anciens Savoirs et Magies, qu'importe les vies à sacrifier ? Offrons la même chose, sans ambiguïté, et continuons à défendre les innocents. Car c'est là que nous ferons la différence. Connaissances et protection sont aussi précieuses que l'argent pour faire pencher la balance. 
»
En effet, c'est bien pour cela que la Rose a vu le jour. Servir et protéger les habitants d'Arven, même les plus insignifiants. Surtout eux. Quand des dragons se font la guerre, ce sont les moineaux qui meurent.
Si on t'en laisse l'opportunité, ton rôle de gardien des informations te ferait choisir Erebor et ses Savoirs perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév - 18:35


La Reine

La Rose Blanche





L’heure est grave. Assise, tu écoutes les différentes pièces exposer leurs propositions, leur volonté d’agir et les récriminations de certaines. Bien que ton entrée se soit faite sur un ton plutôt joyeux, ton assise dénote une certaine raideur. Tu n’as pas encore pris la parole et l’absence d’Astrée est assez troublante. Alors quand cette dernière se présente et les informe qu’elle a été attaquée, tes mains se crispent sur les accoudoirs. Impuissance… Et ce sentiment, tu ne l’apprécies guère, encore plus depuis que tu constates les avancées de l’Ordre.

Les Noirs veulent agir, s’afficher, Iseult veut infiltrer l’Ordre, faire croire que la Rose est affaiblie, le Sablier du Temps est mentionné… L’Ordre est une pieuvre dont la tête reste invisible.  Tâche impossible ? A première vue, mais vous n’êtes pas dénués de ressources. Il suffit de les utiliser à bon escient.  Par contre, tu poses un regard noir sur Aïfa, considérant sa remarque comme déplacée et non constructive, mais la Tour Noire répliqua avant toi, alors tu laisses passer et tu reprends la plupart des arguments énoncés.

« La diplomatie a fait son temps, l’Ordre ose nous attaquer directement en toute impunité. »
Ta voix est désabusée, toi la protectrice, tu sais que la guerre est ouverte entre l’Ordre et la Rose à l’instar de Faërie et Ibélène. « Pour les portails, Ibelin conviendra à mon écrin, ainsi qu’au sein des différentes capitales ibéennes, mais nos mages devront être prudents suite au décret de Hjalden d’Evalkyr. » Tu fais un tour de la table avant de poursuivre. « Nous devons jouer sur plusieurs tableaux. Récoltons le maximum d’informations sur l’Ordre, soit par l’argent soit par la Cour ou même nos montures, tout moyen est bon à prendre. L’infiltration de leurs rangs, même si elle prend du temps, peut nous être profitable, et si cette ou ces nouvelles recrues semblent avantageuses aux yeux de l’Ordre peut-être qu’elles accéderont à des places intéressantes. Et même en étant en bas de l’échelle nous serions au fait de certaines de leurs missions que nous pourrons peut-être contrecarrer. » Beaucoup de suppositions. Tu penses aussi au statut social de vos écrins, l’Ordre sera certainement heureux de rallier de hautes personnalités. Tu te tournes vers Simon. « Si ce deuxième sablier existe, il vaut mieux le trouver avant l’Ordre, dommage qu’on ne puisse dérober celui qu’ils ont déjà en leur possession. Et je rejoins Cyselle. Puisque le peuple se sent spolié, rendons-lui une partie de ce qu’il considère comme son héritage, cela affaiblira le discours de l’Ordre. »

Autrefois, le bannissement était une condition du traité de paix. Celle-ci n’est plus, rendant caduque l’ensemble des termes de l’accord. L’hypothèse est intéressante mais à envisager avec prudence suivant le Savoir ou la Magie concernés.

« Qui souhaite s'atteler à quelle tâche ? »

Autant que les Pièces choisissent plutôt que de se voir imposer une mission.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév - 19:21


Le Roi

La Rose Blanche





Nombreuses sont les paroles qui s’échangent sous le couvert du secret. Bavardes sont les pièces, désireuses de trouver une solution. Et grand nombre de propositions sont faites, sans que rien ne parvienne à faire s’élever ta voix, Ô Blanc Roi qui porte un regard de silence et d’indécision sur tout ce qui se joue devant toi. Tu sais bien ce qui compte et ce qu’il faut faire, mais tu n’as ni les clés en mains ni le plan parfait pour agir. Comme chacun ici, tu songes et tu penses, persuadé néanmoins que les armes ne doivent pas encore détruire tout ce qu’il reste de diplomatie. Difficile d’attendre autre chose de la part des Noires pièces qui prônent une manœuvre plutôt discutable, à l’instar de l’Ordre aux actes si détestables. Mais tu n’as rien à dire dessus, les autres s’en chargent bien, renvoyant une balle en flamme dans une discussion endiablée qu’il est parfois difficile de suivre sous toutes ses coutures. L’arrivée de la Reine Noire, blessée au flanc et victime de l’Ordre laisse un temps la surprise vous prendre tous, mais les paroles reprennent sans s’arrêter, te laissant, toi Obéron, silencieux de nouveau, fier et droit. Tu ne peux empêcher un regard en biais vers le Pion Noir, toujours aussi vindicatif et critique, là où il n’avait pas forcément plus agit que vous. Tu peines un instant à ne pas te braquer et lui répondre de ce ton acerbe touché dans ton égo.

Bien heureuse Tour Blanche, sage et intelligente, qui vient à parler en des mots plutôt concis et clair. Comme toujours, Cyselle est éclairée, et tu as un hochement de tête aux dernières paroles qui forment son discours. En toi elles éveillent de nouveaux songes, pensées fertiles et vivantes qui au soleil de ton esprit germent et poussent d’infinie. Ta Reine à son tour exprime sa pensée, et bientôt, c’est à ton tour, Roi des Blancs d’expliciter ce que chantent cœur et raison d’un commun accord. Toujours froide et hautaine est ta voix, mais d’une profondeur millénaire, toi ancien empereur d’une terre qui aujourd’hui tend a retrouver sa grandeur passée.

« Rendre au peuple ce qui autrefois lui a été enlevé reviendrait à briser la Trêve que chacun ici semble se forcer à maintenir. » Un instant, tu laisses couler ton regard caché par les voiles sur chacun des participants. Puis, tu reprends, implacable. « Brisons la Trêve. Il ne sert plus à rien aujourd’hui de maintenir ce qui est condamné et voué à disparaître. Les Faës nous ont montré leur désir de retrouver l’héritage des magies scellées. Alors rendons à tous, peuple de Faërie et d’Ibélène, ce que nous avons sacrifié, pour apporter une paix sur de nouveaux fondements. S’obstiner sur les choix du passé ne sert à rien. » Une seconde de silence à de nouveau observer tes compagnons. Tu sais que c’est un choix lourd à porter, mais plus rien ne sert de jouer sur une chose aujourd’hui brisée. « Brisons la Trêve, et annonçons le aux peuples d'Arven. Regagnons leur confiance et volons celle qu’ils ont donnée à l’Ordre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Dim 19 Fév - 23:50


Le Roi

La Rose Noire





Il aime enflammer, provoquer, il aime ces voix qui s’lèvent et ces blâmes qui se portent, parfois à tort, parfois à raison. « Oh et toi donc, Aïfa, où étais-tu au Tournoi des Trois Opales ? Ou même au couronnement de Sa Grâce Chimène ? Ça ne sert à rien, de jeter le blâme sur les absents, nous sommes présents à la mesure des possibilités de nos écrins », grince le Roi Noir. Il ne peut savoir, ce Pion, comme son écrin a souffert de ne pas pouvoir être présent en Sombreciel, n’apprenant qu’ensuite les horreurs qui y ont pris place. Puis, il n’est pas seul à renvoyer à Aïfa le reflet de ses propres absences, l’hypocrisie de ses paroles, alors que les idées s’enchaînent et se déchaînent autour de la table.

Ils sont revenus, tous, enfin. La Rose Écarlate se déploie, ses pétales se gorgeant de la lumière et des ombres de chacune des pièces qui la composent, revenant à la vie, abreuvée  de cette frénésie qui les prend. Ils sont en colère, blessés, rancuniers, mais pas abattus.

Le Roi Noir semble grandir, s’élever, à chacune des propositions. Plus de limitations géographiques. Division des tâches et des équipes. Investigations, recherches. Oui, oui et encore oui ! Jusqu’à la proposition, folle, choquante, merveilleuse, de laisser tomber la Trêve. Cette Trêve pour laquelle il s’est battu si longtemps. Hypérion se corrige lui-même : il s’est battu pour la Paix. Il se bat encore pour elle. Différemment, mais toujours, et pour encore longtemps, il l’espère. Il ne laisse pas le silence tomber, lorsque le Roi Blanc a fini de parler. « Nous en avions parlé, lors du couronnement de l’impératrice Chimène, évoqué que les empereurs renégocient les conditions de la Trêve. Nous leur avons laissé suffisamment de temps – trop de temps – afin qu’ils agissent en ce sens, et ils n’ont fait que nous décevoir. C’est à nous d’agir. » De joindre l’arme au bouclier. « Les mages du Sang sont majoritairement réfugiés en Lagrance, ainsi que Sa Majesté Alaïs. Si nous lui tendons la main, elle saura parler à tous ceux qu’elle considère comme ses enfants, et cette confiance pourra faire sortir de l'ombre ces autres magies bannies. Erebor est le duché le plus avide, à l’instant, de retrouver ses Savoirs perdus, et Valkyrion emboîtera certainement le pas, si notre bonne foi se manifeste à l’égard de ses voisins. Investiguer le Musée devient alors une autre priorité. »

Le dispersement des Épines se fera de lui-même, mais ils doivent aussi en recruter de nouvelles. Enthousiaste, le Roi Noir poursuit sur sa lancée, les rouages de son esprit fonctionnant à toute allure (il sait déjà que son écrin n’en dormira probablement pas pendant des jours) : « J’ai un contact privilégié, à Port-Liberté, en lequel j’accorde toute ma confiance. Celui-ci pourra nous assurer, je l’espère, une source d’informations et de recrutement supplémentaire d’Épines. Nous avons également les pirates, sur lesquels nous pouvons compter. L’éveil de nouvelles vivenefs a certainement adouci leur propre opinion, à propos des magies scellées, et leurs contacts avec la Ville Basse de Lorgol peuvent aussi nous aider. » Tu serais même prêt à retourner sur l’Audacia, sur un bateau, afin de discuter avec son noble capitaine. Quelles extrémités es-tu prêt à atteindre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 20 Fév - 0:33


Le Pion

La Rose Blanche







Tu approuves les paroles de ta Tour, discrète, mais pleine de bon sens. Probablement la moins extravagante de tous, et la plus lucide. Tu l’écoutes attentivement, mais il y a plusieurs minutes déjà que tu l’es levé, esquivant Rhéa qui voulait de nouveau t’étreindre à ton plus grand désarroi, et que tu as saisi plume, parchemins et encre, pour consigner ce qu’il se dit. Personne ne semblait penser à le faire, et il le fallait, pourtant, pour ne rien oublier. Pour ne pas laisser de côté quelque information importante, que l’emportement vous aurait fait négliger. Tu ne participes guère plus, le son du grattement du parchemin éclaircissant ton esprit, autant que le fait de consigner ce qui se dit. Tu t’y replongeras sûrement, ultérieurement, afin de voir si tu peux y ajouter quelque chose. Ton écrin est en retrait, mais tu sais qu’il te fournira son aide autant que possible, lui aussi, pour démêler tout cela. Il veille, déjà, à limiter l’influence de l’Ordre au sein de son duché, même si la tâche n’est pas aisée.

Rien n’échappe à ta plume, à ce geste rapide et assuré de ta main, quoi que ton ventre rebondit te fasse parfois dévier, et t’arrache un grommellement, quand l’encre vient s’épandre sur le blanc immaculé de ta tenue. Tu oublies aussitôt, pourtant, alors que la Reine vous rejoint enfin, blessée. Elle n’est pas faible, elle n’a guère besoin de défense, mais tu es ulcéré à l’idée que vous ne soyez protégés nulle part. Une question te taraude – a-t-elle été attaquée en tant que Reine Noire, ou est-ce à l’écrin, que l’on s’en est pris ? Tu le notes perpendiculairement au reste, pour ne manquer de l’interroger. Tout porte à croire que l’atteinte visait Astrée, mais tu voudrais t’en assurer. Granit, Ivoire est-elle blessée ? Tu vois, par le biais du tien, la griffonne de la Reine mal en point, lui aussi. L'Ordre savait-il que vous vous réunissiez ici, ce soir ?

Tu t’insurges contre les attaques infondées de son homologue, refusant de retranscrire cette mesquinerie qui n’a pas lieu d’être, sinon pour vous diviser. Tu hésites à te lever pour t’y opposer, mais Simon te devance, et tu sens la curiosité de ton écrin, alors qu’il affirme être à Vivedune, l’ignorant superbement. « Je serai à Vivedune aussi. La Tour Noire et moi pourrons investiguer, au Musée. » Tu reprends aussitôt la tâche que tu t’es arrogée, avec minutie et précision, pour ne rien oublier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 20 Fév - 1:44


Le Fou

La Rose Noire





Fatiguée.
Tu te sens… étrange, Rhéa. Curieusement fébrile, comme si… comme si tu étais malade. Mais c’est impossible : la magie de la Rose repousse les maladies, et ton écrin n’a pas eu ne serait-ce qu’un rhume, en plus de dix ans que tu vis en elle. Tu sens quelque chose d’étrange pourtant : sans raison, tu te sens un peu étourdie, comme si le vertige guettait. C’est sûrement la simple fatigue d’une femme enceinte à un mois de son terme, et tu repousses cette sensation désagréable dans un coin de ton esprit. Celui de ton écrin est entré dans une torpeur assez inhabituelle, et tu la laisses se reposer, écoutant pour deux les paroles des deux Rois qui parlent à l’unisson. C’est si rare !

Tu lèves les mains pour applaudir, ravie de les voir en accord pour une fois, lorsqu’une pointe de douleur fulgurante déchire ton abdomen et te coupe net la parole. D’une main, tu t’accroches au rebord de la table que tu serres à le broyer, de l’autre tu attrapes la main de Simon qui te tient attentivement, et qui a dû sentir la soudaine crispation sous sa paume. Un gémissement de douleur s’échappe d’entre tes lèves – et de nouveau, cette vague de faiblesse intense qui menace de te submerger, alors que la souffrance reflue. Tu as interrompu le débat : les yeux sont braqués sur toi, sous les masques, et tu restes cramponnée à Simon, levant l’autre main. « Pardon de vous couper, mon Roi – l’un des écrins ici présent aurait-il des connaissances de médecine ? Je pense que pour le mien le temps est venu, je crois… je crois que l’enfant s’en vient. »

Péniblement, tu te lèves – la tête te tourne un instant, et tu vacilles avant de t’appuyer à l’épaule de ta Tour, maladroitement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 20 Fév - 2:07


La Tour

La Rose Noire





Mettre fin à la trêve.
La trêve pour laquelle vous vous êtes tant battus, celle qui a demandé tant d'efforts et de sacrifices, voilà qu'elle va être balayée en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Mais oui, sans nul doute, il semble que ce soit la meilleure solution. Alors tu ne dis rien, tu acquiesces en silence aux commentaires et aux propositions. Tu lèves les yeux vers le Pion Blanc lorsqu'il parle d'enquêter sur le Musée à deux et tu hoches doucement la tête. Ton écrin sait bien qui se trouve sous le voile blanc et tu sais qu'il craint chaque jour des risques pris par cette personne si chère à son coeur, mais tu sais également qu'elle fera le nécessaire.

Bien, à présent que tout le monde semble d'accord, il est temps d'organiser les détails, de se répartir les tâches et d'établir un plan d'action concernant les Épines et leurs missions, mais ta réflexion s'interrompt sous la poigne de fer de Rhéa qui se crispe avec force. Par tous les dieux, que lui arrive-t-il ? Tu t'inquiètes et ton écrin semble tendu, lui aussi. Quelque chose ne va pas.

Et tu réalises bientôt pourquoi.

L'enfant s'en vient ? Rhéa se lève, mais elle paraît soudain faible, mal en point. Tu te lèves sans attendre et la retiens fermement. « Mon écrin est médecin, je vais m'occuper de toi. » Puis tu te tournes vers l'assemblée, inclinant légèrement la tête par respect. « Si vous voulez bien nous excuser. » Et sans plus de cérémonie, tu entraînes Rhéa à l'extérieur de la salle. Ensemble, vous descendez les marches jusqu'à la chambre du Fou ; devant la porte, tu demandes à des Épines de t'apporter de l'eau et des linges propres puis tu fais entrer Rhéa avant de l'entraîner sur le lit. Et maintenant...

Et maintenant, tu dois la laisser prendre le relai.

Tu attends que les Épines t'amènent le nécessaire puis tu refermes la porte. En un instant, elle apparaît, affichant l'air serein de celle qui sait ce qu'elle fait. N'a-t-elle pas aidé à mettre au monde de nombreux enfants au coeur du harem qu'elle gère ? Elle s'avance et prend la main gantée du Fou dans la sienne. « Tout se passera bien. » Si elle savait...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Mar 21 Fév - 6:44


Le Roi

La Rose Noire





Il est prêt, encore, à continuer, à soumettre bien des idées, mais il est arrêté par une autre vague de souffrance, de détresse, venant d’une Pièce. De son Fou, cette fois – et cette fois, son écrin ne peut pas cacher son inquiétude, alors qu’il sait bien qui est celle qui se cache sous ces voiles noirs. Tous se sont tus, tous ont entendu ce son de souffrance, et il se redresse tout contre sa Reine, alors que Rhéa parle.
Je crois que l’enfant s’en vient.
Les Dieux les gardent.
Il se retrouve balbutiant, pris au dépourvu, ne sachant que dire devant cette venue définitivement inexorable, et la situation est prise en main par… la Tour Noire. Simon médecin, en voilà, une nouveauté ! Une nouveauté bien utile qu’il salue d’un simple geste de la tête, alors que les deux Pièces quittent la salle afin de se diriger jusqu’à la chambre attitrée au Fou. « Vous êtes excusés, mes Noirs. » Il ira s’assurer, plus tard, que tout va bien. Il sait que son esprit ne pourra plus se concentrer entièrement sur cette réunion, alors que deux de ses Pièces manquent désormais à l’appel et que l’une d’elle… accouche, par Maari, Rhéa, quelle idée.

Quelques secondes supplémentaires sont nécessaires au Roi Noir pour reporter son regard de la porte jusqu’à la salle de réunion, où les autres Pièces sont toujours présentes. Toujours en attente de ces divers plans pour lesquels, soudainement, il n’éprouve qu’un intérêt limité. Sa main encore doucement caresse le flanc blessé d’Astrée. Son visage voilé se tourne vers le Fou Blanc, qu’il a précédemment confronté comme on le ferait avec un enfant trop aventurier, mais envers lequel il se fait maintenant conciliant : « Fou Blanc, si nous rompons la Trêve, nous devrons être unis. Cela dit, si cette rupture ne se déroule pas comme nous l’imaginons… nous suivrons ton idée qu’une de nous se présente à cet Ordre sous son visage de Pièce, et non pas celui d’écrin. Infiltrer l’Ordre avec un écrin est déjà suffisamment risqué. C’est osé et il ne faut pas brûler cet effet de surprise immédiatement. » Sa voix porte un accent amusé et entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Jeu 23 Fév - 21:05


Le Pion

La Rose Noire





Tu les entends s’insurger, élever la voix, blessées dans leur ego. Tu souris, sous ton masque. Que tu aimes, cette passion étincelante, dont naît un éclat de vérité ! Que tu aimes, voir les esprits s’agiter, s’animer… Tu es fière, Aïfa, devant les regards noirs de certains de tes homologues, même la remarque de la Tour ne parvient pas à t’ébranler. Tu te lèves, pour lui faire face, grondante et résolue. « J’étais là, chère Tour. J’étais là à lutter, mais les mains liées, et bien trop surveillée pour pouvoir agir à ma convenance. J’étais là, pour regarder ces terres qui furent jadis les miennes brûler et être le théâtre d’affrontement que les protagonistes ne désiraient pas. Tous des pions, approchés et sacrifiés, pour une cause qui les dépasse. » Etonnant, d’entendre le Fou se faire sagesse, alors qu’il a toujours été ce grain de folie qui nourrissait ton imprévisibilité, et cette Tour qui appelait à la sagesse et non aux passions. Tu te moques bien de savoir ce que chacun faisait, à ce moment précis, quand tu avais besoin d’eux… L’instant est passé. Vous êtes tous réunis pour parler de l’avenir, et tu sais ce que tu veux éviter dans un futur proche. Tu sais ce que tu es capable de faire seule, toi la Conquérante. Tu sais d’autant plus ce que vous êtes capables de faire ensemble. Une épée et un bouclier.

Tu es étonnée, de les entendre se dévoiler si vite, de laisser filtrer quelques informations lourdes de sens. « Des mages de portail, dans chaque Duché, précisément dans Ibélène qui en manque cruellement à l’heure actuelle. C’est une excellente idée. » Personne n’aura plus d’excuse pour ne pas intervenir ainsi, n’est-ce pas ? Tu écoutes la Tour, prudente, qui avance des informations pourtant cruciales. « Il faut trouver la position de ce second Sablier, sinon mon action n’aura servi qu’à retarder l’inévitable. » Tu te rassois, les bras croisés. Ton écrin est réticent, alors que tu reprends la parole : « J’infiltrerais les rangs de l’Ordre. Je pourrais parler aux mages du sang, et à l’empereur de Faërie. » Les Blancs s’expriment, et de la diplomatie tu n’entends pas grand-chose, alors tu te contentes d’acquiescer à la conclusion qu’amènent les deux Rois. Briser la Trêve, et la Rose Ecarlate n’aura plus les mains liées.

Ton regard suit, incertain, le Fou Noir qui se retire aux côtés de la Tour. Tu as bien remarqué sa démarche peu assurée, et avec ta Reine, les Noirs ne semblent pas en état de mener le moindre combat dans l’immédiat. Voilà bien quelque chose qui te chagrine, alors qu’il faut agir au plus vite, et que vous avez plus que jamais besoin de tailler dans le vif, enfin à ton sens. « Et il faudrait que nous sabotions ces réparations… » Ton regard s’oriente vers le Cavalier Noir. Qui d’autres ? Tu ne veux pas demander à ton Roi, oh non, et tu as besoin d’une puissance de frappe supplémentaire, pas de protecteur. « De quoi faire gagner du temps à notre équipe de recherche. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 27 Fév - 0:14


Le Cavalier

La Rose Noire






Laisser tomber la Trêve. Cette même Trêve pour laquelle nous nous sommes battus, pour laquelle bien du sang a coulé. Je sens mon écrin se hérisser à cette idée, mais il est temps d’être un peu diplomate, plus qu’un guerrier aux idées ancrées. C’est peut-être vrai : nous sommes dépassés. Vieillis. Peut-être n’est-il plus temps de nous accrocher au passé, et de rompre cette trêve qui nous a unit si longtemps. De changer, pour le meilleur.

Le Pion Noir semble plein de fougue, et défend son point de vue. J’écoute, tandis que mon écrin m’expose son mécontentement. Je n’aime pas l’idée d’infiltrer l’Ordre mais le Pion n’a pas totalement tort pour le Sablier. Comment le retrouver sans des informations venant de l’intérieur ? « Si tu as des idées, Aïfa, je te suivrais avec grand plaisir. » Pour l’aider, et peut-être veiller à ce qu’elle se montre moins exubérante. Le souvenir de Sombreciel est encore fort dans mon esprit, ou dans celui de mon écrin. Mais soudainement, c’est une nouvelle douleur qui interrompt la réunion. L’enfant. L’enfant qui grandit dans le ventre de l’écrin de Rhéa. Que Maari le protège. Simon prend les choses en main, et le Fou s’éloigne avec la Tour, sous mes vœux de bonne santé. Je ne suis pas inquiet. Enfanter est douloureux, je le sais pour l’avoir constaté chez la mère de mes enfants, mais avec un médecin, et la magie de la Rose, la mère et l’enfant n’ont pas de raisons de craindre un accouchement.

Et puis, cet enfant est un signe positif, indubitablement : un enfant né après la décision de mettre fin à la Trêve. Le premier enfant d’un monde nouveau. « Cet enfant n’aurait pu choisir un moment plus opportun. Le premier enfant né après la rupture. » C’est un espoir, sans aucun doute, que cette rupture de la Trêve devienne pour Arven le signe d’un futur un peu plus prometteur. Je le souhaite sincèrement.

La réunion reprend, plus calme et peut-être moins passionnée qu’avant, tandis que les sièges vacants des deux Noirs attirent l’œil. Les paroles de mon Roi sont sages, je le sais, mais je ne peux m’empêcher de m’interroger sur l’utilité d’infiltrer nos écrins dans l’Ordre. Leur infiltration sera longue, périlleuse, et je doute que nous n’en tirions un véritable avantage. Et qu’adviendra-t-il, s’ils sont découvert ? Ibélène a déclaré l’Ordre du Jugement indésirable sur ses terres. Devons-nous risquer nos écrins dans un Ordre que l’Empire du Savoir se fera un plaisir de détruire si on lui en laisse l’occasion ? « Unis, oui. Peut-être devrions nous nous montrer tous ensemble, faire savoir que la Rose toute entière est d’accord avec l’idée de rompre la Trêve que nous avons nous-même instauré. » Les gens ont douté de notre intégrité, au couronnement de Chimène, mais d’autres ont vu l’espoir dans notre union. L’Ordre a déjà démontré qu’ils désiraient être vu, alors faisons de même. Afficher notre union et nos convictions. L'idée est loin d'être stupide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Rose Écarlate
avatar

Messages : 319
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
La Rose Écarlate
Message Sujet: Re: No future   Lun 27 Fév - 11:53


Le Fou

La Rose Blanche





Elles se chamaillent les pièces de la Rose, et c’est d’un regard attendri qu’Iseult les couve. Une pointe d’agacement la lancine pourtant lorsque le Roi Noir, emporté dans sa fougue et sa colère coutumière se met à douter de l’intégrité des chacun, et même des écrins. Elle ne dit rien pourtant, se contentant d’un sourire patient. Depuis le temps, elle sait comment concilier avec les humeurs de ce Roi impétueux et intraitable.
Malgré tout, les solutions commencent à être déblayées de cette dispute, presque enfantine, qui rendait la voix dure et les mots tranchants. La douleur est palpable pour chacun d’entre eux, elle met les nerfs à rude épreuve et l’attaque de la Reine Noire ne fait rien pour apaiser les esprits. Le désir de vengeance sature un moment l’atmosphère et c’est avec surprise que le Fou Blanc voit la Reine sombre et affaiblit approuver ses propos.

Les débats avaient tendance à durer plus longtemps avant qu’on en vienne aux propositions fantasques d’Iseult, qu’on les tempèrent, les modèlent pour les faire devenir plus accessibles et moins…aberrantes. Pourtant, Iseult n’est pas à l’aise, elle veut prendre cette pièce par le bras et la cloitrer chez un mage guérisseur pour que la blessure qui fait courber cette allure d’ordinaire si fière disparaisse. Puis, c’est au tour de son homologue Noire de subir des tourments. Iseult la suit des yeux, inquiète, empêchant ses pas de se calquer sur les siens pour la suivre et la soutenir dans cette épreuve merveilleuse, mais ho combien éprouvante. Elle en oublie un instant qu’elle n’est pas, Iseult, qu’elle n’est qu’un esprit enfermé dans une arme. Elle veut rejoindre son amie et vérifier que tout se passe bien, puis elle se rappelle, qu’elle ne fait que posséder et que Rhéa aussi, que ce n’est pas elle qui accouche, pas tout à fait, mais son écrin.
Elle n’est plus vraiment vivante et ce constant étrange la mure dans un silence qui laisse le temps aux autres de s’organiser et de prendre position. Dans sa tête, c’est un échange silencieux avec son écrin qui se joue, curieux, lui écoute et suit la conversation, la commente, laissant à Iseult le temps de chasser la mélancolie.

Elle se lève d’un bond, comme pour s’arracher à un rêve et briser les liens d’un sommeil qui l’avait assagi. Il fallait agir, bouger, vivre. A défaut de ne plus être, il fallait en profiter, par substitution, c’était ainsi, ça l’avait toujours été.

« Je sais m’adapter, qu’il s’agisse de l’Ordre ou du Sablier, j’irai où il y a besoin d’aller. Bien que…je préfère encore rechercher cette magnifique relique aux sables iridescents que de folâtrer avec ces fanatiques et pour te répondre Sigvald, toutes infiltrations est dangereuse, ne nous leurrons pas. Nos écrins n’ont pas accepté de faire partie de la Rose pour ne prendre aucun risque par la suite. Nous pourrons toujours les faire passés pour des épines selon la fin du conflit, préservant ainsi leurs anonymats. D’ailleurs, laisser des épines infiltrer leurs rangs ne serait pas plus mal non plus. »

Le Fou s’étire avec nonchalance. Rêvant de pouvoir retrouver les plumes de son griffon et de profiter de l’air nocturne, de se défaire de cette conversation pesante. L’ennui revenait déjà l’aiguillonner et elle détestait ça.

« En attendant, Astrée, tu devrais te faire examiner par l’une des épines et voir un mage ou un médecin si besoin…il n’est pas bon de te laisser sans aucun soin comme ça. »

Iseult sent le lien qui l’unit à son écrin, celui qui le relie à Sulfure. Le griffon d’ébène qui palpe doucement de son bec les flancs de son comparse, auscultant chaque plume pour y déceler une blessure.

« Avons-nous fini ? Ne devrions-nous pas nous mettre à la tâche, préparer la rupture de la trêve ? »

La rompre ne la gêner pas plus que ça, si cela voulait dire amener Arven sur une nouvelle paix, plus saine, plus durables, si cela voulait dire protéger les innocents et éviter de nouvelles victimes inutiles. Oui, la trêve n’était rien, simplement un outil pour que la mort n’emporte pas trop vite le peuple dans les bras d’une guerre stupide et sanguinaire.

« Ho oui, et qu’importe les zones ou vous mettrez vos mages des portails, mon écrin ne tien pas en place, il se débrouillera pour en trouver un si besoin est. »

Il faut dire qu’elle non plus ne tenait plus en place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 686
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: No future   Sam 1 Avr - 1:06


Livre II, Chapitre 2 • La Fortune des Flots
La Rose Écarlate

Clôture

Il est content le Destin, il est très très content



Qu'ils sont impliqués, ces douze agents ! Avec un grand sérieux, les voilà qui mettent de côté leurs différents pour construire ensemble un meilleur lendemain.
La tâche sera ardue, le chemin difficile ; mais le Destin a confiance en la compétence de ses élus !
L'avenir nous dira si leurs efforts seront couronnés des lauriers de la paix...


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
No future
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours :: Ville Haute :: Tour de la Rose Écarlate-
Sauter vers: