AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
avatar

Messages : 606
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: [INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée    Sam 1 Avr - 1:18




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.3

La Roue Brisée

Avril et mai 1002



Intrigue animée par Aura·




 
 
 



Tourne, tourne, tourne la roue du chevalet, qui s’en vient tisser le Temps pour l’éternité.
Tourne, tourne, tourne la roue enflammée, qui brûle les secrets d’un passé oublié.

Ainsi est le Temps, toujours instable, toujours changeant.
Toujours en mouvement.
Perpétuellement...

Le Destin le sait bien, lui qui tient entre ses mains le fuseau et le rouet qui tissent l’avenir de l’Humanité, qui façonne la promesse d’un nouveau lendemain.
Ô ! Bien-aimés pions du Panthéon ! Vous qui pensez maîtriser le Temps, vous qui tentez de le quantifier, de le segmenter, de le dompter comme un simple animal à apprivoiser ; ô, vous, esprits éphémères et consciences étriquées, ô vous, qui avez construit les Sabliers.

Comme vous vous trompiez…

Vous avez essayé, vous qui bousculez l’Ordre, vous qui Jugez. Vous avez raffiné le sable avec le tamis oublié sur l’autel d’Amaté, vous avez empli l’un des Sabliers, vous l’avez fait tourner…
Elle a grondé, dans la Salle du Temps à l’Académie, la grande horloge comtoise qui a vu défiler l’histoire du continent - elle a frémi, elle a tremblé.
Les rouages délicats se sont grippés, les aiguilles ont hésité.
Le balancier s'est arrêté.

Et la roue s’est brisée.

Détruit, le Temps passé ; massacrés, les jalons de l’Histoire posée.
Tout s’est détruit. Tout a changé.
Le monde que vous connaissiez s’est effondré.
Sur les vestiges d’un passé en ruines et d’un futur éradiqué, un autre Temps s’est instauré.

D’autres vies, d’autres lendemains maudits - ce qui n’aurait jamais dû exister est devenu réalité.
Le temps s’est suspendu.
Mais ce qui s'est rompu peut encore être résolu.
Mais ce qui s'est brisé peut toujours être réparé.

Si vous rapportez à la Salle du Temps suffisamment de ce que vous étiez, alors le mal pourra peut-être s'annuler.
Peut-être la roue pourra-t-elle reprendre sa place et de nouveau tourner pour filer la destinée.

Ô, rappelez-vous, marionnettes aux fils tranchés.

La roue brisée peut encore être sauvée.
Tout ce qui est révolu n’est pas forcément perdu...






Présentation


Entre les mains du Destin



Sois le bienvenu, petit dragonnet, dans cette neuvième intrigue globale des Chroniques d'Arven, la troisième du Livre II !   :augustus:  

Mais une intrigue, c'est quoi au juste ? :angel:

• Cette intrigue globale revêt un format inhabituel sur le forum. Elle impacte cette fois le contexte tout entier et modifie radicalement tous les personnages, pour une durée limitée. Elle se déroulera donc dans des topics individuels ou à trois ! Elle contribue pour beaucoup au fil rouge du forum et influe sur les évolutions et événements futurs. Si c'est un bon endroit pour ton évolution personnelle, garde à l'esprit qu'elle doit aussi faire avancer le contexte entier du forum.  :moustache:

• Pour obtenir la carte rare d'assiduité, tu devras poster un message par semaine (du lundi matin 00h01 au dimanche soir 23h59). Le Destin ouvre et clôt le sujet, et passera peut-être de temps en temps secouer un peu les pauvres petits dragonnets avec de nouvelles tuiles à leur infliger... :roc:

• L'intrigue n'est ouverte qu'aux joueurs qui se sont inscrits. S'il est impossible de la rejoindre en cours, car le Destin n'ouvrira pas de sujet supplémentaire, il est tout à fait possible de RP à côté : un descriptif minutieux des nouvelles vies de chacun se trouve juste au-dessous.

• Il est possible que le Destin laisse des consignes générales à son passage, voire même t'envoie une mission individuelle par MP. Si les premières sont exigées, les secondes sont facultatives - mais peuvent te rapporter gros. Le Destin est à ta disposition si tu as des questions, par MP.  :laugh:

• Et c'est le moment de la guirlande de lamas ! :vv:
:lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:  :lama:

• Entrons dans le vif du sujet !  :haww:  
► L'intrigue se déroule pendant toute la période temporelle actuelle, en avril et mai 1002. Vous devrez attribuer une date à votre sujet dans votre premier message, en postant le formulaire de recensement pour la chronologie.
► Le nombre de réponses dans chaque sujet est laissé à votre convenance, mais ils doivent impérativement être clôturés pour le dimanche 28 mai au plus tard ! Sans quoi votre participation à l'intrigue sera invalidée.
► Il y aura 18 sujet en tout, dont les liens sont répertoriés ci-dessous.
► Les RP dans notre trame habituelle normale ne pourront être que des flash-backs, car nous sommes dans ce chapitre plongés dans une trame temporelle altérée par l'Ordre du Jugement !
► Vous devez vous trouver à Lorgol, à proximité de l'Académie, à la fin de votre sujet d'intrigue. Il peut donc comporter des ellipses.

• Cette intrigue est ouverte sur inscription uniquement. Les inscriptions sont closes actuellement. :poele:

Prenez garde... Vous êtes à présent entre les mains du Destin !  :slip:




_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦


Dernière édition par Le Destin le Sam 1 Avr - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 606
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée    Sam 1 Avr - 1:19


Intrigue 2.3 ♦ La Roue Brisée

Les Personnages

La voie obscure illuminée


Le Destin te conseille l'incantation magique CTRL + F, avec ton prénom, pour savoir à quelle sauce tu vas être croqué.  :keuwa:






La Trêve n'a jamais été signée dans notre trame temporelle alternée. L'Ordre du Jugement a enflammé la guerre, et depuis mille ans le continent vit sous son joug. Les terres sont moins peuplées, le monde est devenu dangereux, pour les défavorisés comme pour les privilégiés.
Les deux empires sont maintenus, mais c'est Lorgol qui dirige vraiment Arven : la Cour des Miracles et la Confrérie Noire en ont fait un véritable coup-gorge et rackettent les habitants, qui n'ont d'autre choix que d'y rester s'ils veulent étudier.
L'entrée à Académie est devenue payante ; et globalement, l'univers est bien plus morne et terne, tant l'Humanité est devenue le jouet de ses pires travers.
La Rose Écarlate n'a jamais existé.

Certains personnages ont l'impression d'avoir toujours vécu dans cette trame temporelle alternée.
D'autres ont conscience du changement : pour eux, c'est comme s'ils avaient été téléportés d'un coup dans la nouvelle trame. Ils ne comprennent pas ce qui leur arrive, mais ont l'obscur pressentiment qu'on a besoin d'eux à l'Académie.



Mélusine

Elle est mariée à Denys qui n’a jamais été couronné, elle est marquise du Lierre-Réal. Ils ont quatre enfants et sont heureux en ménage, Denys lui est fidèle. Elle est brouillée avec toute sa famille qui désapprouve son mariage avec un Lagran.

Quitterie

Elle est la fille aînée d’Alban Martel et de son épouse Marianne d’Orsang qu’il a enlevée pour la richesse de ses terres. Quitterie est actuellement mariée à Castiel de Sombreflamme dont elle est une épouse secondaire. Elle est sa favorite car elle porte son enfant. Elle n’est pas mage, et n’est pas aveugle.

Freyja

Elle a été entraînée dans la piraterie par une de ses amies de Bellifère, Grâce de Brumecor. Elle est la compagne de Charles l’Espadon. Elle n’est pas mariée, et n’a pas d’enfant. C’est une personne timide et effacée, peu sûre d’elle, qui s’occupe principalement en gérant les stocks du bord et en martyrisant le cuistot.

Ljöta

Ljära est toujours en vie. Ljöta est devenue mage du Sang lectrice des lignées. Elle a été donnée comme épouse à un haut noble d’Ansemer pour sceller une alliance commerciale entre les deux duchés. Elle est donc l’épouse de Louis à qui elle a donné une fille.

Rejwaïde

Son frère aîné Anwar est en vie et a été couronné sultan. Elle est princesse d’Erebor et n’est jamais devenue Voltigeuse. Sa sœur Alméïde et elle ont une relation très négative.

Faustine

Maidhenn est mage de l’Automne, excellente subjugatrice. Elle a épousé en secondes noces le duc Lionel d’Outrevent en l’ensorcelant. Elle a placé un contrat sur la tête de Lisbeth et a fait bannir Liam pour rester seule au pouvoir en Outrevent. Elle garde Lionel en vie pour le moment car il lui faut un enfant pour régner en son nom. Son familier est un loup.

Pénélope

Elle a épousé Matvei quand elle est tombée enceinte de lui. Leur mariage a été désastreux et elle a fini par le chasser. Il est parti en emmenant leurs filles. Elle vit seule à Bellancre dont elle a fait une plaque tournante florissante du commerce en Ansemer. C’est une femme d’affaires froide et vénale pour laquelle tout a un prix.



Tristan

Mage du Sang tardivement éveillé, il n’a pas réussi à sauver Ferveur lorsque son dragon a tenté de changer. Déchu des Chevaucheurs, il occupe son temps en tenant le domaine familial d’Amar en l’absence de son épouse Agnès, très prise par ses obligations professionnelles.

Grâce

Elle s’est enfuie de Bellifère très jeune pour devenir pirate, en emmenant avec elle son amie timide Freyja. C’est la compagne de Philippe dont elle a porté les quatre - bientôt six - enfants. Elle est seconde de l’Audacia, n’est jamais devenue Voltigeuse.

Sitara

Elle est épouse secondaire du sultan Anwar dont elle n’a pas d’enfant. Elle complote l'assassinat des enfants du sultan et de la sultane pour prendre le pouvoir et monter sur le trône pour se venger de sa famille qui l’a vendue au harem.

Meldred

Il a grandi chez les Séverac. C’est lui qui a dénoncé sa mère quand il était enfant et provoqué la séparation de ses parents. Il est fâché avec le reste de sa famille qui ne le lui a jamais pardonné, particulièrement Melsant qui envie la liberté dont il jouit en tant que fils cadet.

Astrée

A grandi quelques années à Bellancre avec Aurore et leurs parents, et a été emmenée par Matvei à l’âge de sept ans quand il est s’est exilé dans l’Archipel après que Pénélope l’ait chassé. C’est une souillon illettrée et plutôt négligée, qui n’apporte pas une grande importance à l’hygiène ni à la propreté.


Alméïde

Son frère Anwar est le sultan couronné. Il a toujours préféré Rejwaïde, et elle a grandi isolée. Elle en a nourri une grande frustration et a comploté un coup d’État qui a échoué. Elle a été bannie en Bellifère : son frère l’a mariée à Martial qui lui a fait plusieurs enfants.

Ilse

Elle a achevé son cursus à l’Académie avec les honneurs. Elle est devenue au fil des années la commandante des mages de bataille d’Outrevent. Elle est très respectée et se comporte en parfaite Outreventoise sur tous les plans. Son familier est un crabe hargneux qui s’exprime toujours d’un ton pincé et supérieur.

Liselotte

Elle est devenue par un concours de circonstances le Fils des Ombres il y a un an. La Cour des Miracles a depuis une réputation très négative, c’est devenu une machine à engranger les fleurons. Elle règne sur Lorgol, et vit une passion dévorante avec l’Oracle de la Confrérie. Ensemble, ils rackettent les habitants pour leur attribuer la « protection » des Voleurs et des Assassins. Lorgol est devenu un endroit plutôt dangereux.

Aurore

A grandi quelques années à Bellancre avec Astrée et leurs parents, et a été emmenée par Matvei à l’âge de sept ans quand il est s’est exilé dans l’Archipel après que Pénélope l’ait chassé. Est illettrée et un peu nymphomane, a la réputation de ne jamais dire non. Elle est actuellement enceinte mais ne sait pas de qui, bien qu’elle ait réduit la liste des candidats potentiels au nombre de seize.


Mayeul

Mathilde est en vie et c’est elle qui gère le domaine. Il a eu une vie d’enfant gâté, il est toxicomane et très dépendant, ce qui lui a valu le renvoi définitif du corps des Voltigeurs. Nuage ne veut plus jamais entendre parler de lui. Il a épousé sous la pression familiale Joséphine en premières noces, qui le trompe à tour de bras, et Melsant en secondes noces, qui lui est bien plus fidèle.

Arsène

Il est le fils de Mélisende et de son amant principal Anthim. Il est élevé par Castiel qui lui accorde le statut de prince bâtard et l’aime beaucoup. Il est dépendant aux drogues et file un mauvais coton.

Maximilien

Quand Meldred avait quatre ans, il a surpris Ismalia dans les bras d’un autre homme et l’a dénoncé à Maximilien. Le divorce a été prononcé et Ismalia a quitté son mari pour Sicq. Maximilien n’a que quatre enfants : Melsant, les jumelles et Meldred. Depuis le départ de sa femme, il collectionne les conquêtes de plus en plus jeunes et a récemment épousé Séverine pour se rapprocher du trône ducal et fomenter un coup d’État contre Castiel, pour lequel il n’éprouve que jalousie.


Sicq

Digne fils du clan Qoraïch, il est allé enlever en Sombreciel son amour de jeunesse Ismalia, dans le propre domaine du vil Cielsombrois qui l’avait volée de force en Erebor des années plus tôt. Après le divorce, il a épousé sa belle, est devenu marquis de Sinsarelle et baron de Chamaar et coule des jours heureux à ses côtés dans une grande félicité. Il a eu avec elle un fils, Melbren, et jouit d’une grande popularité dans son duché. Un contrat de la Confrérie pèse sur sa tête et celle de son fils, placé là par Melsant, premier enfant d’Ismalia.


Castiel

Il est duc de Sombreciel, a été élevé par la famille de Joséphine qu’il considère comme sa soeur. Il a comme duchesse Mélisende de Séverac dont il a légitimé le fils bâtard. Il a quantité d’épouses secondaires : Madeleine, Quitterie, Mélodie, Ljära… Sa favorite actuelle est Quitterie car elle attend un enfant de lui. Il est dépendant et très manipulable. La personne qu’il écoute le plus est sa bien-aimée cousine Séverine. Il n’est pas mage. Son meilleur ami, amant privilégié et potentiel futur mari est Anthim.

Louis

Il a engrossé la princesse de Valkyrion Ljöta et l’a épousée ensuite pour sceller un accord commercial. Il ne s’est jamais tourné vers la mer et file droit car son épouse tient la fidélité très à coeur et n’hésitera pas à se servir de son sabre pour amputer la part de lui qui fauterait, le cas échéant.

Octavius

Suite à une aventure d’une nuit, il a mis enceinte une jeune fille d’artisans ibéens, Maelys. Il l’a donc épousée, mais elle a perdu l’enfant. Elle le trompe abondamment depuis huit ans, mais étant très peu chez lui il ne s’en préoccupe pas vraiment et la trompe de son côté tout autant. Il est l’actuel Maréchal de Serre, depuis deux ans.

Maelenn

Devenue duchesse, Faustine a voulu lui faire épouser un noble parti. Elle a refusé pour s’enfuir avec son amoureux, Aaron, qui s’est vu couper les vivres et a été chassé des Chevaucheurs en représailles. Depuis, il se laisse vivre et elle l’entretient en vendant ses charmes à la Caravane des Plaisirs. Elle n’est pas mage.

Lionel

A la sortie de l’Académie, son frère Livien, Chevaucheur de Braise, meurt en mission. Ses parents lui ont reproché d’être le survivant des deux, ils auraient préféré qu’il meure à la place de Livien. Il a donc tiré un trait sur sa famille et son passé, et s’est fait pirate. Il est donc le seul porteur de kilt sur l’Audacia et revendique fièrement la perfection de ses bouclettes qui volent au vent. Il vit une passion intense et durable avec son compagnon hors-la-loi Liam, installé avec lui à la Taverne de la Rose à Lorgol.


Denys

Il n’est jamais devenu duc. Cyselle est en vie. Il est marquis du Lierre-Réal et marié à Mélusine, qu’il chérit de tout son coeur et à qui il a fait quatre enfants. Il lui est résolument fidèle, oui, nous aussi ça nous choque cette idée.

Hiémain

Ses parents sont en vie. Il est marié à Solange, pour laquelle il n’éprouve qu’une tiède tolérance, et la trompe avec la duchesse Astrid. Il est le père des enfants ducaux et le meilleur ami de Hjalden dont il est le premier conseiller. Il n’a jamais approché la Cour des Miracles.

Anthim

Enfant du harem, il n’est jamais devenu sultan. Il a monté un coup d’État à l’adolescence avec la princesse Alméïde mais a échoué. Il a été emprisonné puis s’est enfui en Sombreciel où il a commencé une nouvelle vie. Il est devenu l’ami puis l’amant puis le fiancé du duc, est également entré à la Confrérie Noire dont il est actuellement l’Écoutant de la Corde. Il est le père d’Arsène et partage gaiement Mélisende avec Castiel (elle en a, de la chance !).

Rackham

Refoulé à l’entretien d’entrée de l’Académie, il s’est fait pirate très jeune et est aujourd’hui le capitaine de l’Audacia. Son familier Calico est une femme gorille de 160 kilos. Il n’a pas de compagne officielle mais a fait un bébé à la jeune Lou-Ann qui est enceinte de lui actuellement.

Joséphine

Soeur adoptive de Castiel, elle méprise les Séverac et notamment les jumelles car elle a eu une aventure avec Maximilien avant qu’il ne la chasse sans scrupule. Elle est mariée à Mayeul mais n’éprouve guère d’affection pour lui, elle ne reste son épouse que pour la liberté que ce statut lui confère. Oracle de la Confrérie Noire, son véritable amour est l’actuel Fils des Ombres avec lequel elle exerce une autorité de fer sur Lorgol.


Serenus

Trompé par sa femme, il sait que l’enfant qu’il élève comme son fils n’est pas le sien. Chevaucheur du dragon Obédience, il est contre toute attente l’actuel Capitaine de Vol de Cibella.

Raygnar

Délégant la gestion d’Ysgramor à son aîné, il vient de prendre le poste de Recteur à l’Académie de Lorgol où il a été professeur ces dix dernières années. Il a une vie cachée : il entretient une liaison avec une de ses élèves, Melinda, qui s’apprête à mettre au monde leur premier enfant.


Melinda

Recalée des entretiens d’entrée en Magie, elle a réussi ceux du Savoir l’année suivante. Élève remarquable et brillante, dont la réputation exceptionnelle dépasse les frontières de Lorgol, elle entretient une liaison cachée avec son professeur et directeur d’études, Raygnar, dont elle mettra très bientôt au monde l’enfant.


Elanin

Fille cadette de Raygnar, placée parmi les dames de la princesse impériale Sixtine, elle a attiré après la mort de Catarine la faveur du souverain. Maîtresse de l’Empereur Augustus, elle a récemment été mutilée par une poupée enchantée par un nécromancien de Lorgol. Elle a juré vengeance et a déjà laissé une traînée de cadavres dans son sillage.


Eugénie

Née et élevée en Bellifère, elle était dame de parage de l’impératrice Catarine lorsqu’elle a attiré le regard du Maréchal de Serre, Octavius. Elle lui a donné un fils et complote l’exécution de l’épouse légitime pour épouser le père de Brutus, son bien-aimé rejeton.


Maelys

Suite à une aventure d’un soir, elle est tombée enceinte d’Octavius. Elle a perdu l’enfant et ils vivent séparément, bien que toujours mariés sur le papier. Elle le trompe tout autant qu’il lui est infidèle. Fille d’artisans modestes ibéens, elle a été refoulée de l’Académie car elle n’était pas en mesure d’acquitter les frais d’entrée exorbitants. Son père chez lequel elle réside à Ibelin est devenu au fil des années le Maître de la Guilde des Marchands, mais elle n’a plus envie d’étudier et occupe ses journées à l’assister dans ses fonctions, usant de son prestige d’épouse du Maréchal de Serre. Elle n’a donc ni Mirage, ni Vesper, et ses talents magiques n’ont jamais été travaillés.

Liam

Son père Lionel s’est remarié avec Maidhenn du Noroît, qui a fait exécuter Lisbeth et a réussi à faire bannir Liam à Lorgol. Il y a rejoint la Cour des Miracles et est actuellement le Second des Ombres. Il tente de redorer l’image de la Cour en se comportant en défenseur des opprimés en parfait Robin des Bois d’Arven. Il en a conçu une certaine arrogance pleine de prétention qui fait tout son charme et fait tomber les damoiselles en pâmoison lorsque par hasard il fait mine de vouloir s’aventurer sous leurs jupons. Son compagnon pour lequel il éprouve un amour profond et sincère est  Lionel de Rivepierre, le seul pirate outreventois de l’Audacia, avec lequel il réside à la Taverne de la Rose.

Tyr

Il n’a jamais approché la Cour des Miracles. Fils de mages du Sang lagrans spécialisés en essences diaprées, il a suivi une de ses conquêtes du moment en Erebor, à l’adolescence, et s’y est établi. Il y vit depuis et gagne de petites fortunes en diaprant des cactus et des palmiers dans les oasis.


Agnès

Épouse de Tristan et marquise d’Amar, elle est Chevaucheuse de la dragonne Apogée et occupe actuellement le poste de Capitaine du Vol de Lagrance. Elle est pressentie pour devenir prochainement la nouvelle Maréchale de Flammes, car l’actuelle prend retraite dans quelques semaines.

Astrid

Mage reconnue de la Floraison, elle est duchesse de Valkyrion. Elle trompe son mari avec Hiémain auquel elle a donné deux enfants. Elle planifie le meurtre de son mari pour épouser son amant et le faire monter sur le trône.


Mélodie

Espionne de la Cour des Miracles, elle a épousé Castiel et a rang parmi ses épouses secondaires. Elle envie profondément la favorite, Quitterie, qui est actuellement enceinte du duc. Pour se consoler, elle a pris Césaire comme amant, et médite un coup d’État pour prendre le trône de Sombreciel ; et ourdit également pour renverser le Fils des Ombres. Ses goûts de luxe ont pris de l’ampleur et elle a ruiné la couronne en jetant l’argent par les fenêtres.

Antonin

Il est toujours prince impérial et Chevaucheur du dragon Simplet, mais c’est un flemmard indolent qui n’aime pas se battre. Il ne touche pas aux drogues mais aime pousser la chansonnette sous le balcon et les jupons des dames de la cour. Il a d’ailleurs une maîtresse, Cassiopée, mais garde cette liaison secrète car il a peur du frère de sa dulcinée, Thomas. Son père Gustave n’est pas dupe et envisage de le marier à sa cousine Colombe pour calmer un peu ses « hormones d’adolescent en délire ».


Cassiopée

Soeur cadette de Thomas qui la surveille étroitement, elle est Chevaucheuse de la dragonne Obsession qui essaie de la dévergonder. Très timide, c’est la maîtresse du prince Antonin, mais elle n’ose rien en dire à son frère, de peur de ses représailles.

Solange

Elle est l’épouse du sénéchal de Sylvamir, Hiémain, qui la tolère vaguement mais la trompe éperdument avec la duchesse Astrid. Cela lui convient parfaitement, car elle est homosexuelle et répugne à rejoindre les draps de son mari. Elle n’est pas Voltigeuse, mais mage non formée - son Familier, Hildegarde, est une autruche acariâtre et grognonne.

Chimène

Comme ses soeurs, elle est morte lors d’une épidémie qui a ravagé le continent. Après sa mort, son esprit a été ramené par un nécromancien et enfermé dans un automate. Elle tente depuis d’assassiner tous ses propriétaires, et la légende de la poupée tueuse se répand à Lorgol.


Thomas

Frère aîné de Cassiopée dont il protège la vertu et contrôle très étroitement les fréquentations, il est assassin de la Lame à la Confrérie où il a été recruté après avoir assassiné leur père. Il est actuellement Adepte de la Lame, même s’il préfère utiliser ses poings quand il s’agit d’exécuter quelqu’un. Il est connu dans les ruelles comme le Boucher des Pavés. (Oui, Antonin, nous aussi il nous fait peur.)

Melsant

Héritier des Séverac, il n’a jamais pu devenir Voltigeur et a été strictement éduqué pour tenir le domaine. Il est fâché avec toute sa famille car il en veut à sa fratrie de l’avoir mis dans cette position lourde de responsabilités. Il désapprouve le mariage de Mélusine et le libertinage de Mélisende, et envisage de voler un de leurs enfants pour assurer sa propre descendance, car il n'envisage pas d’épouser quiconque en dehors de son amour de toujours, Mayeul. Il en veut profondément à Meldred d’avoir brisé le mariage de leurs parents et ne reculerait pas devant un petit meurtre discret pour lui faire payer. Il désavoue publiquement la conduite scandaleuse de son père et a renié définitivement sa mère. Il a placé un contrat auprès de la Confrérie Noire sur la tête du nouveau mari de sa mère et sur l’enfant qu’ils ont eu ensemble.

Gustave

Suite à la mort de ses soeurs, il a été appelé à régner dans la paix totale. Quelques années plus tard, l’existence de Colombe a été révélée. Elle revendique le trône, mais il refuse de l’abdiquer. La situation politique faë est un peu tendue. Il songe à marier Antonin à Colombe pour calmer leurs ardeurs respectives - oui, ils sont cousins, mais en Outrevent ça se fait bien, hein.


Colombe

Jeune parfumeuse sans histoire, sa vie a changé il y a quelques années lorsque sa lignée impériale a été révélée. Elle revendique depuis la couronne d’impératrice, mais son oncle lui refuse le trône. Il envisage de la marier à Antonin pour calmer ses humeurs ambitieuses - OUI, ils sont COUSINS, mais ça n’a jamais tué personne, les Outreventois le vivent très bien, ON VOUS LE DIT.


Séverine

Cousine bien-aimée de Castiel, elle a grandi à ses côtés et l’adore de tout son coeur. Elle a récemment épousé Maximilien de Séverac, qui a deux fois son âge et qui potentiellement pourrait bien décéder rapidement...

Marjolaine

Fille de Blanc-Lys, célèbre famille de hors-la-loi, elle appartient à une bande de détrousseurs des chemins basés à Sombretourbe, dans le delta lagran. Sa spécialité est de subjuguer les hippopotames des marais pour qu’ils attaquent les convois marchands et les voyageurs isolés.

Lancelot

Mage nécromancien réputé, sa spécialité est d’enfermer les âmes des morts dans ses délicates créations mécaniques. ll a récemment réalisé une commande de l’empereur d’Ibélène en enfermant l’âme de feue Chimène dans une petite poupée joliment ciselée destinée à sa favorite. La poupée l’a éborgnée et ne semble pas vouloir cesser sa cavale meurtrière. Elle pourrait bien d’ailleurs venir se venger un jour...


Astarté

Bien-aimée épouse d’Anwar et sultane d’Erebor, elle a deux fils et règne sur le harem d’une main de fer. Cruelle et barbare, elle est crainte de tout le personnel du palais et ne recule devant rien pour asseoir le pouvoir du trône ducal et faire d’Erebor une nation dominante sur le continent.

Agathe

Cadette des filles bâtardes d’Augustus d’Ibélène et d’une Compagne belliférienne, elle a été abandonné à la naissance, comme sa soeur qu’elle n’a jamais connue. Elle s’est tournée très jeune vers la science délicate des poisons et se trouve actuellement à Roc-Épine, où elle apprend à distiller Mortessence et Mortesprit.


Aubrée

Aînée des filles bâtardes d’Augustus d’Ibélène et d’une Compagne belliférienne, elle a été abandonné à la naissance, comme sa soeur qu’elle n’a jamais connue. Animée d’un profond sentiment de revanche et d’injustice, elle est devenue Assassin à la Confrérie et est actuellement l’une des Adeptes de l’Écoutant de la Lame. Elle aime torturer ses cibles sans pitié avant de les tuer, et la rumeur lui a donné le surnom de l’Écorcheuse.


Mélisende

Épouse principale de Castiel et duchesse en titre, elle est également la maîtresse d’Anthim dont elle a porté le fils Arsène. Elle a une relation déplorable avec sa famille, refusant les critiques supérieures de Melsant, le mariage faë de Mélusine, et la liberté de Meldred. Par ailleurs, voir son père aligner dans son lit des femmes plus jeunes qu’elle la scandalise. Elle a coupé les ponts avec toute sa famille et se console en nourrissant des ambitions couronnées.


Aaron

Il est l’époux de Maelenn qui a refusé un haut mariage pour s’enfuir avec lui. Sa famille lui a coupé les vivres et il a été renvoyé des Chevaucheurs, en punition de cet affront. Paresseux et indolent, il se laisse entretenir par son épouse qui a été forcée de rejoindre la Caravane des Plaisirs.


Marianne

Enlevée par Alban Martel qui souhaitait s’approprier Orsang, mine florissante et riche, elle est restée recluse sur ses terres depuis, élevant quatorze enfants dont l’aînée Quitterie a épousé le duc Castiel dont elle porte l’enfant. Femme-potiche, elle n’a aucun pouvoir et son mari la maltraite. Elle a vu naître une bonne quantité de ses bâtards et vit dans l’ostracisme le plus total.


Lou-Ann

Fille aînée de Grâce, seconde de l’Audacia, et de Philippe, le cuistot du bord, c’est une vraie princesse précieuse qui ne rêve que de robes et de gloire. Elle cherche un bon parti et se donne souvent des airs en se pavanant dans des vêtements volés. Elle est tout de même mousse à bord, sa mère tenant à la surveiller ; mais trop tard, car elle est actuellement soi-disant enceinte de Rackham, le capitaine, suite à quelques excès d’un soir dont il ne se souvient pas.


Lena

Fille cadette de Grâce, seconde de l’Audacia, et de Philippe, le cuistot du bord, c’est une casse-cou sauvage et braillarde qui ne rêve que d’abordage et de gloire conquise au bout de son sabre. Elle prend un malin plaisir à terrifier sa soeur aînée et aimerait bien que sa mère cesse de pondre gamin sur gamin pour partir à la conquête des flots avec elle.


Arthème

Professeur d’illusion à l’Académie, il a embrassé sa véritable nature à l’adolescence et se produit secrètement dans les tavernes la nuit, sous l’identité d’Artémise, séduisante effeuilleuse dont les performances sont réputées pour leur grande qualité. Sa plus grande crainte est que quelqu’un découvre un jour son incroyable secret.


Abigaïl

Mariée de force à sa sortie de l’Académie, elle a assassiné son mari pendant sa nuit de noces. Entrée à la Confrérie, elle est aujourd’hui Adepte de la Corde et se spécialise dans les vengeances demandées par les femmes bafouées. On la connaît sous le nom d’Étrangleuse Suave, car elle aime prendre son temps pour voir suffoquer ses proies impuissantes.


Astra

Professeur à l’Académie, elle n’a jamais réussi à s’élever dans la hiérarchie et a décidé de profiter de sa situation pour mettre en place un commerce plus lucratif. Elle est à la tête du réseau de prostitution des étudiantes pauvres, qui n’ont guère d’autre choix pour s’acquitter du montant exorbitant des frais d’étude.


Cassandre

Décédée lors de l’épidémie qui a également tué ses soeurs, elle est désormais un esprit frappeur et hante les couloirs du palais impérial de Faërie, et ceux de l’Académie. Elle passe de l'un à l'autre en se téléportant. Elle aime terroriser les passants et briser des objets - voire, briser des passants.


Tara

Épouse comblée de Jamal, elle s’est acoquinée avec une bande de détrousseurs de Lagrance pour se procurer les richesses nécessaires à faire tourner Roc-Épine. Elle n’a pas froid aux yeux et participe même de temps en temps en personne aux raids, pour se dégourdir les jambes et prendre l’air entre deux bébés.


Merle

Dans la famille de Merle, on voyage depuis des générations. Sa caravane de gitans est spécialisée dans un commerce bien particulier : celui de la traite des enfants. En effet, ils kidnappent et revendent tous les bambins mal surveillés qu'ils croisent sur le chemin. Ce commerce lucratif a fait de lui un homme riche : il envisage d'ailleurs d'étendre son champ d'activité pour y ajouter des rançons et du chantage.


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 606
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée    Sam 1 Avr - 1:50


Intrigue 2.3 ♦ La Roue Brisée

Les Sujets

L'espoir s'est embrasé


Le Destin te rappelle que tu t'engages à poster une fois par semaine au minimum !  :keuwa:






Les rejetons de l'absurde



Mariée !
Au duc de Sombreciel !
Et enceinte de son premier enfant, de surcroît !
Elle n’en croit pas ses yeux, la jeune Quitterie, et pourtant elle doit se faire à cette idée : dans ses mains tremblantes, le contrat de mariage stipule bien qu’elle a épousé Castiel. Elle, la fille de… de… d’Alban Martel d’Orsang ? Et de Marianne, son épouse… Peut-être devrait-elle rejoindre cette mère qu’on lui impute, malgré sa grossesse avancée, pour découvrir ce qu’il en est.
La mère en question, de son côté, se réveille sous les coups d’un homme qu’elle ne connaît pas : son époux, lui explique la servante, avec l’air apitoyé que l’on réserve aux demeurés. Son époux, et le père des enfants qu’elle a mis au monde.
Des quatorze enfants, qu’elle a mis au monde en vingt ans de mariage et d’abus…
Et bientôt quinze, très visiblement.
Courage, Marianne, Quitterie : vous vous rappelez toutes les deux de vos vies passées, alors prenez votre bidou à votre cou, et courez à Lorgol !


Panique sur les flots



Mais que se passe-t-il donc sur ce satané rafiot ?
Que fait-elle donc là, Grâce aux blondes tresses ?
Que fait-elle sur l’Audacia ?
Que fait-elle sur l’Audacia, dans le lit de Philippe ?
Que fait-elle sur l’Audacia, dans le lit de Philippe, nue ?
Que fait-elle sur l’Audacia, dans le lit de Philippe, nue, avec le Philippe en question ?!
Tant de questions sans réponse. Fuyant l’homme endormi, Grâce monte sur le pont, et comprend en observant le comportement des marins qu’elle est la seconde du bord.
Une seconde visiblement bien enceinte.
Et voilà deux mignonnes qui l’appellent Maman – elle ne tarde pas à reconnaître Lou-Ann – enceinte aussi, par Maari, mais quel cauchemar ! – et Lena, qui n’ont pour leur part aucunement conscience que ce qu’il est train de se passer est une aberration.
Le quart de nuit s’annonce agité pour Grâce et celles qui sont à présent ses filles…


Tout vient à point à qui sait attendre



Qu’elle est jolie, sa jeune épouse !
Et accorte !
Et bien faite !
Et résolument utile.
Maximilien n’a qu’une idée en tête, depuis que ses plans de mariage se sont concrétisés : user de l’influence de Séverine sur Castiel pour trouver un moyen de conquérir le trône. Elle y est plutôt réfractaire, d’habitude, la belle cousine du duc ; mais aujourd’hui, à la grande joie du comte, elle semble convaincue de coopérer.
C’est que des deux, Séverine, elle, se souvient de sa vie d’avant : elle se rappelle des humiliations, de la mise à mort de ses parents, de la cruauté de Castiel et de Maximilien prêts à la vendre à Martial comme une vulgaire génisse aux flancs fertiles. Alors elle consent, Séverine, prête à se venger dans cette nouvelle vie des souffrances endurées dans l’ancienne, prête à comploter pour renverser Castiel.
Son cher époux, de toute manière, ne survira pas assez longtemps pour coiffer la couronne une fois le méfait accompli… !


Pour une plume perdue



Il est puissant et respecté, le redouté Maréchal de Serre d’Ibélène. Bien peu sont ceux qui osent lui tenir tête, et sa parole a force de loi : quand Octavius parle, la plèbe s’incline. Il mène son escadron d’une main de fer et fait régner l’ordre à tous les niveaux de ses subordonnés – sauf, peut-être, dans quelques recoins de Sombreciel notoirement difficiles à mater.
Lorsqu’il dit non, l’on obéit ; mais voilà que depuis quelques jours, une femme – une femelle inférieure ! – s’obstine à gâcher son précieux temps déjà bien fuyant en le harcelant de demandes d’audience.
C’est que, contrairement à lui, cette femme-là se souvient : toute princesse d’Erebor qu’elle soit, couverte de richesses et de prestige, il manque à Reja son griffon : et c’est Sirocco qu’elle est venue chercher, au cœur de l’escadron, demandant l’aide du Maréchal en personne.
Bon courage, petite Reja, tu vas devoir déployer des trésors de conviction…


Autant en emporte le turban



S’il y a bien une chose dont Castiel est coutumier, c’est le réveil un peu embrumé dans les draps d’une inconnue – voire, d’un inconnu. Ou bien d’amis de passage. Ou d’habitués du palais.
Mais dans le lit d’un ennemi ?
En voilà, une grande première !
Est-ce la drogue qui imbibe ses sens ? Un peu trop d’alcool la veille ? Quelque substance inédite dans son tabac ?
Quoi qu’il en soit, découvrir le visage d’Anthim penché sur lui a de quoi lui glacer les sangs. Ça y est, c’est la folie qui a frappé, forcément…
Du côté d’Anthim, qui n’a pas conscience de sa vie d’avant au contraire de son petit camarade, tout va bien : il est en sécurité dans le lit de l’homme qu’il aime et qu’il épousera bientôt.
En voilà, un bel amour !


Les liaisons dangereuses



« Dis tout à tes enfants, ou je te quitte, Raygnar ! »
La demande de Melinda est sans appel. Enceinte de sept mois, main protectrice sur son ventre rebondi, elle adresse un ultimatum ferme à son professeur qui est également le père à venir de cette vie qui grandit en elle. L’écart d’âge ? Elle s’en fiche un peu, et l’attrait de l’interdit a mis dans sa vie un piquant dont elle a fini par se lasser. Ce qu’elle veut, c’est un époux pour prendre soin d’elle et avec lequel élever son enfant… Seul souci : entre deux battements de cil, voilà qu’elle se rappelle soudain de sa vie d’avant, de la femme qu’elle était ; et l’incompréhension envahit son regard. Que fait-elle dans les bras de cet homme qui a l’âge d’être son père et qu’elle méprise ?
Raygnar, lui, n’a pas conscience de cette autre existence, contrairement à elle. C’est donc tout naturellement qu’il lui répond : « Je vais le dire à mes enfants, tu as raison ; nous allons nous marier pour le bébé, ma mie. »


Tout, tout, tout est fini entreuh nous



Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie ! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Il ne comprend plus grand-chose, le pauvre Denys : pourquoi sa chère et tendre Mélusine a-t-elle donc tenté de l’égorger sauvagement avec une fourchette devant les yeux choqués de leurs enfants adorés, avant de prendre le large en boutant le feu à une aile du manoir sans même écouter ses suppliques désespérées pour l’implorer de rester ?
Il comprend encore moins lorsque son ami d’enfance Mayeul s’annonce à sa porte et écoute le récit de ses déboires avec un flegme tout cielsombrois. D’autant plus qu’il prétend être l’amant de Mélusine depuis leur adolescence – « c’est bon ça va, je suis pas le seul à être passé par là, homme ou femme tout y va, tu l’sais bien. C’pas comme si toi tu trompais jamais ta femme – tiens d’ailleurs, elle est où Marjorie ? »
La drogue fait décidément des ravages – doit-il tout de même tenter de décrocher la lourde épée accrochée au manteau de la cheminée et défendre l’honneur bafoué de son épouse chérie en fugue… ?


La Cour des Trahisons



Le Fils des Ombres est en colère.
Irrité, courroucé, formidablement scandalisé : une de ses ouailles tente de le renverser. La rumeur lui est parvenue par le réseau des Espions : une des épouses secondaires du duc Castiel de Sombreciel, l’Espionne Mélodie Douxvelours, ne se satisfait apparemment pas de vider les caisses ducales et souhaite maintenant s’approprier les richesses de la Cour des Miracles si durement accumulées.
Oui, elle est furieuse, Liselotte : c’est que c’est un sacré boulot, de faire peur aux gens ! Elle a donc convoqué la contrevenante, et se tient prête à sévir si la mercuriale préparée ne porte pas ses fruits…
Ni l’une ni l’autre n’ont conscience de celles qu’elles étaient par le passé, comment tout cela va-t-il se terminer ?


J'irai chercher ton cœur, si tu l'emportes ailleurs



On m’a kidnappé ! J’ai été enlevé !
C’est ce que pense Lionel lorsqu’il se réveille près des canons de l’Audacia – avant qu’une cohorte de pirates perplexes ne finisse par lui faire entendre qu’il est le canonnier depuis des années. Le capitaine en personne – son ami Rackham, par tous les dieux – lui explique discrètement qu’il ne comprend pas non plus ce qui leur arrive. Pas de Braise ni d’Obsession, et la pleine mer, par Levor… Pourquoi donc Calico est-elle devenue un gorille de cent soixante kilos, pourquoi Harald est-il présentement bêlant et bouclé ? L’incompréhension est totale, et lorsque l’Audacia mouille au port c’est un Lionel perplexe qui en débarque, un peu tremblant sous son kilt.  
Le pire choc est toutefois encore à venir : deux bras virils l’enserrent par derrière, une étreinte scandaleuse s’ensuit et un baiser chaleureux, passionné et outrageusement barbu s’en vient compléter l’horreur. C’est Liam qui est là : un Liam tout réjoui de voir revenir son amant et amour de sa vie, et qui lui confie avoir hâte que le soir s’en vienne, soulignant son propos d’un clin d’œil appuyé et d’un pelotage fort peu approprié pour un endroit aussi public, lui tirant un glapissement de protestation virile.
Des deux austères Outreventois, l’un se souvient, et l’autre pas : ah, délicate valse des amours secrets révélés dans la plus grande soudaineté…


Fratricides querelles et vaines illusions



Bon.
C’est visiblement un domaine huppé, et le voilà attifé comme un de ces nobles insupportables – par Messaïon, mais qu’est-ce qu’il fout ici ? C’est un Meldred perplexe qui se retrouve à Séverac, sans trop comprendre comment il est arrivé là. Il ne sait pas que, dans cette trame temporelle, le naufrage n’a jamais eu lieu, et qu’il a grandi ici… En tout cas, Melsant est ici également, et apparemment fort courroucé de voir son cadet : d’une main vigoureuse, il entraîne avec lui un Arsène amorphe, visiblement tout récemment volé à Mélisende. Au contraire de Meldred, l’aîné n’a aucun souvenir de cette vie d’avant, et le toise d’un regard meurtrier.
Mais voilà Mélisende qui arrive, d’ailleurs, aux portes du manoir : furieuse et hautaine, elle vient exiger que son fils lui soit rendu, avec l’appui d’une petite armée privée payée aux frais du trône ducal. A l’instar de Melsant, elle a tout oublié de sa vie d’avant, et s’en vient en qualité de duchesse châtier un sujet renégat.
Séverac va-t-il brûler dans cette guerre fratricide… ?


Mais t'es pas là, mais t'es où ?



Le choc est intense pour Aaron. Quel réveil désagréable, sous une vulgaire tente dans la forêt près d’un feu de camp moribond ! Dans le silence solitaire de son esprit, point de dragon, point de Familier. Le voilà seul avec ses pensées, sur ce sol dur et froid – que s’est-il donc passé, par Valda ? La femme aux traits fatigués qui s’en vient le rejoindre et qu’il interroge lui apprend qu’elle est son épouse Maelenn, qu’ils accompagnent la Caravane actuellement en Cibella où elle vend ses charmes pour les faire vivre, et lui révèle l’ampleur de leur bien triste situation.
C’est l’horreur qui l’envahit, et il abandonne la femme sur place, s’enfuit à cheval vers la capitale du duché, bien décidé à réclamer son dragon, son rang et sa position ! C’est le Capitaine de Vol en personne qui finit par le recevoir, après avoir été informé qu’un certain Sombreval de bien triste réputation fait un esclandre à la porte de la caserne de la Volte.
Chevaucheur déchu tourmenté par le souvenir de sa vie d’avant, Capitaine glorieux sans aucune idée que sa vie n’a pas toujours été celle qu’il vit actuellement… Le débat promet d’être intéressant !


Être sultane à la place de la sultane



Vengeance, vengeance !
Pendant des années, cette rage brûlante a nourri un infernal brasier dans le cœur de la petite duchesse de Bellifère si malmenée qu’elle s’en serait étiolée si elle n’avait pas eu au fond du ventre cette rancune intense. On l’a avilie, on l’a humiliée, elle la princesse de sang si haut : on a fait d’elle une porteuse de bébés négligeable et inutile, un joli bibelot dont la seule utilité est la somme d’héritiers qu’elle est capable de porter.
Le coupable, c’est son propre frère Anwar, qui l’a chassée de son palais et jetée en pâture à Martial, et Alméïde a juré de se venger. Voilà que son forfait est accompli : entrée au palais d’Erebor sous couvert d’une visite diplomatique, elle vient d’égorger proprement son aîné.
Ah ! Destin cruel ! C’est à peine quelques secondes après son forfait que la mémoire lui revient, et qu’elle regarde sans comprendre le corps de cet homme inconnu s’affaisser. C’est le moment que choisit Astarté pour faire irruption dans le boudoir isolé, cimeterre dégainé, paré de ces atours rituels des sultanes d’Erebor et prête à égorger la maudite qui a osé abattre son propre frère.
Les voilà face à face, la princesse des dunes déboussolée qui ne comprend pas ce qu’elle fait couverte du sang d’un autre dans ces lieux familiers envahis d’étrangers, et la sultane sûre de son bon droit…


Le devoir comme seul étendard



La rumeur prétend que le petit prince de Faërie est un pleutre et un lâche, qui fuirait le combat s’il le pouvait, que c’est une chiffe molle incapable de gouverner un jour. La rumeur le dit, oui, et l’empereur Gustave commence petit à petit à s’en offusquer. C’est d’un ton pincé qu’il a ordonné à son fils de régler le cas des pirates, de cet Audacia insolent qui aime à venir taquiner le littoral faë.
Ravi d’échapper pour quelques heures aux discussions de mariage avec sa cousine Colombe, Antonin a donc convoqué la commandante du détachement des mages de bataille outreventois postés sur le littoral, Iseabail de Brumeclair. Une Iseabail bien moins farouche et vindicative que d’ordinaire, car elle s’est réveillée le matin même dans cette nouvelle vie ahurissante, dépourvue de son albatros et de ses canons, mais gratifiée d’un crabe mesquin et de robes absurdes…
Comment faire comprendre au prince souverain qu’elle refuse de taper sur ses copains… ?


Corruption et coercition, les maîtres-mots du pouvoir



On dit qu’elle est sage et intelligente, la prochaine Maréchale de Flamme – même si rien n’est officiel, son nom revient souvent dans les conversations des salons huppés, et l’on se murmure ses exploits enjolivés par les bruits de couloir. Oui, elle est la véritable coqueluche du moment, cette Agnès d’Aurebois dont la carrière de Chevaucheuse suit une pente ascendante remarquable depuis qu’elle s’est alliée à la dragonne Agonie.
C’est donc tout naturellement que la petite princesse impériale nouvellement découverte, la jeune Colombe, s’en vient quérir son appui pour revendiquer son trône. Elle ne veut pas devenir impératrice en épousant le prince Antonin son cousin, mais régner de son plein droit, et seule !
Une alliance fructueuse se dessine-t-elle à l’horizon, entre ces deux femmes qui n’ont aucunement conscience d’avoir été jadis bien différentes de ce qu’elles sont aujourd’hui… ?


Le prix d'une vie



L’appel fut clair. Dans un murmure sépulcral, la Sombre Mère s’en est venue chuchoter à l’oreille de l’Oracle que la duchesse Astrid de Valkyrion appelait un contrat ; et c’est l’Écorcheuse en personne que l’Écoutant de la Lame a missionnée. C’est ainsi qu’Aubrée se présente à la tombée de la nuit dans les salons privés de la duchesse, prête à présenter les termes du contrat et à en accepter le paiement. C’est avec une joie sombre qu’elle s’incline devant la souveraine : ce contrat la ravit profondément. Ce n’est pas tous les jours que l’opportunité d’écorcher vif un duc couronné se présente !
C’est en effet sur la tête de Hjalden que pèsent les noirs desseins d’Astrid qui ne rêve que d’abattre son époux pour mettre son amant à sa place.
Tremble, seigneur duc : la cruauté de ces deux femmes si froides n’a aucune limite, car elles ont perdu le souvenir de leur vie passée…


Le fils du père



Oh, elle ose.
Outrecuidante catin des champs.
La rage au ventre, elle fait les cent pas, Maelys, dans la demeure paternelle : les informations relayées par la rumeur populaire sont parvenues à ses oreilles en mentionnant un petit Brutus, fils bâtard d’une certaine génisse belliférienne plate et insipide… et de son époux à elle, Octavius, Maréchal de Serre !
L’enfant en lui-même ne serait pas tant un problème, si la vile catin n’avait décidé d’évincer l’épouse légitime par tous les moyens nécessaires pour se faire marier à la place et devenir une des premières dames de l’empire.
Inacceptable ! L’affection est depuis longtemps anéantie entre les époux Fer-Vaillant, mais la digne fille du Maître de la Guilde des Marchands ne renoncera pas à son statut privilégié sans se battre.
C’est donc l’arme à la main qu’elle s’introduit dans la maison occupée par Eugénie – une Eugénie un peu perdue, car elle se souvient de sa vie d’avant, elle, et n’a aucune idée de comment elle est arrivée là…


Le retour de la poupée tueuse



C’était un beau cadeau, à la base, cette jolie poupée mécanique capable de s’animer pour servir ses maîtres. Un bien joli présent de l’Empereur Augustus à sa favorite, la belle Elanin ; mais voilà que l’artisan indélicat a trouvé qu’il serait pertinent d’utiliser l’âme d’une princesse pour créer un automate digne d’une reine sans couronne. Mauvaise idée : Chimène n’a guère apprécié de se voir ainsi tirée du néant et enfermée dans un carcan de métal froid et ridiculement petit. C’est sans scrupule aucun qu’elle a mutilé Elanin qui n’est plus aussi belle sous le bandeau qui dissimule son orbite vide, et qu’elle s’en est allée en direction de Lorgol tirer vengeance de l’artisan qui a ainsi brisé son éternel repos.
C’est dans la boutique que la confrontation a lieu, entre Lancelot qui se réveille là sans trop savoir pourquoi tout est différent soudain, et les deux femmes inconscientes de leurs vies d’avant : la poupée tueuse qui renferme Chimène venue le massacrer, et Elanin ivre de peine et de rage venue sanctionner l’artisan indélicat…


La danse des hippopotames



Décidément, Sombretourbe porte bien son nom.
C’est dans la fange bourbeuse du marécage que deux femmes soudain prennent conscience d’avoir eu, jadis, il n’y a pas si longtemps, une vie bien différente. Enfoncées au milieu des crocodiles jusqu’à la taille, Tara et Marjolaine sont en plein assaut d’une caravane marchande qui se défend bien mieux qu’elles ne l’avaient escompté, même avec l’appui des bêtes du marais.
Elles sont perdues, les deux femmes qui pataugent en tentant de reprendre le dessus : que font-elles donc en ces lieux, avec une bande de truands qui leur obéissent comme si… elles étaient leurs chefs… ?


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 606
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée    Sam 3 Juin - 1:28


Intrigue 2.3 ♦ La Roue Brisée

La Roue tourne à nouveau

Le Temps est de retour sur ses rails


Ils sont arrivés à Lorgol, les réfugiés, entassés par dizaines au camp de fortune installé à la lisière de la forêt. Qu'ils étaient perdus, entre ces deux trames temporelles qu'ils tentaient de forcer à co-exister ! L'ordre naturel des choses a été bouleversé, les règles incontournables qui façonnent les êtres et les choses ont été reniées, les Dieux eux-mêmes ont douté.

Mais l'Humanité ne brille jamais tant que dans sa détresse la plus noire : le sang des morts, la peine des vivants, les larmes des innocents ont accompli ce que science et magie n'auraient pu obtenir.
La Roue du Temps a retrouvé sa place, la grande horloge comtoise de l'Académie s'est ébranlée à nouveau ; et dans un battement de cœur, tous ceux qui s'étaient éveillés dans la trame alternée ont retrouvé leurs vies originelles.

Le Destin toutefois, pris de pitié pour ses marionnettes brisées, a sollicité la grâce de son épouse Mnémosie pour panser les plaies des cœurs trop éprouvés. Dans sa grande sagesse, la Déesse a laissé à chacun la possibilité de décider si sa mémoire devait se graver définitivement, ou s'effriter comme le sable dans le vent...




Conclusion


Trois possibilités s'offrent à vous. Vous devez impérativement choisir l'une de ces trois options, et ajouter un petit mot à ce sujet dans vos fiches de présentation.

Code:
▬ [b]TRAME ALTERNÉE[/b] (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Racontez ici en quelques phrases la vie alternée de votre personnage, et précisez s'il s'est éveillé, et si oui s'il en garde souvenir ou pas.

Merci de préciser clairement si votre personnage s'est éveillé ou pas dans la trame alternée, et si oui à quelle date (« Bidule ne s'est jamais éveillé » « Machine s'est éveillée le 16 avril »).
Merci de préciser également le plus clairement possible s'il s'en souvient, ou pas ! (« Truc a choisi de se souvenir de la trame alternée / Truc a choisi d'oublier la trame alternée et a donc un blanc »).

1/ Votre personnage ne s'est jamais éveillé dans la trame alternée.schéma
→ De retour dans la trame réelle, votre personnage n'a pas conscience d'avoir été déplacé. Pour lui, il a vécu la trame réelle de bout en bout.
Exemple : Freyja ne s'est jamais éveillée. Le temps s'est écoulé normalement pour elle, elle a accouché de ses jumeaux, et se souvient de chaque instant comme s'il n'y avait jamais eu de trame alternée.

2/ Votre personnage s'est éveillé dans la trame alternée, et se souviendra de ce qu'il y a vécu.schéma1 ou schéma2
→ De retour dans la trame réelle, votre personnage ne sait pas ce qui s'y est déroulé depuis son éveil dans la trame alternée. Ses souvenirs de la trame alternée ont remplacé la trame réelle, pour toute la durée de son éveil. Il n'a aucune idée de ce qui s'est passé dans la trame réelle pendant ce laps de temps.
Exemple : Mélusine s'est éveillée le 10 avril. Elle se rappelle de la trame réelle jusqu'au 9 avril, puis de ce qui s'est passé dans la trame alternée uniquement du 10 avril au 1er juin.

3/ Votre personnage s'est éveillé dans la trame alternée, et choisit d'oublier tout ce qu'il y a vécu.schéma
→ De retour dans la trame réelle, votre personnage ne sait pas ce qui s'y est déroulé pendant la durée de son éveil, dans aucune des deux trames. Il a un blanc, un trou de mémoire, couvrant tout cette période.
Exemple : Faustine s'est éveillée le 15 mai. Elle a choisi d'oublier : elle se rappelle donc de la trame réelle jusqu'au 14 mai, et a un trou de mémoire du 15 mai au 1er juin.

Si vous peinez à comprendre les implications pour votre personnage, n'hésitez pas à poster à la suite, le Destin vous aiguillera !




Pluie de cartes


Tous les topics ont été clôturés ! Chaque participant inscrit remporte donc deux cartes communes :fan:

Par ailleurs, ont été assidus à chaque tour et remportent donc une carte rare : Abigaïl, Alméïde, Anthim, Antonin, Astarté, Astrid, Aubrée, Castiel, Denys, Géralt, Grâce, Ilse, Lancelot, Liam, Lionel, Liselotte, Maelys, Marianne, Marjolaine, Mayeul, Maximilien, Meldred, Melinda, Mélodie, Merle, Octavius, Raygnar, Rejwaïde, Quitterie, Serenus, Séverine, Sitara, Tara ! :fangirl:

Par ailleurs, des lots-surprise se trouvent en clôture de vos sujets...  :geu:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[INTRIGUE 2.3] • La Roue Brisée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Intrigue 1] Mii Soleyl, Un papillon brisé ~
» Résumé de l'intrigue
» Cherche Roue KTM
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Au commencement :: Table des lois :: Intrigues & Quêtes :: Vestiges du passé-
Sauter vers: