AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme le temps a semblé long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs • Modo
avatar

Messages : 63
J'ai : 17 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Ilse Tonnevent, Liselotte Passefil
Les Chevaucheurs • Modo
Message Sujet: Comme le temps a semblé long   Lun 3 Avr - 14:56


Livre II, Chapitre 3 • La Roue Brisée
Colombe Sylvest & Aurore Aubétoile

Comme le temps a semblé long

Retrouvailles autour d'un thé



• Date : 20 mars 1002
• Météo : Temps couvert et venteux
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Après plusieurs mois, Colombe revient à Lorgol et prévient son amie de son retour. Aurore la rejoint à la Guilde des Mages pour ensuite passer du temps avec elle.
• Recensement :
Code:
• [b]20 mars 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1974-comme-le-temps-a-semble-long]Comme le temps a semblé long[/url] - [i]Colombe Sylvest & Aurore Aubétoile[/i]
Après plusieurs mois, Colombe revient à Lorgol et prévient son amie de son retour. Aurore la rejoint à la Guilde des Mages pour ensuite passer du temps avec elle.


_________________
Aurore • mediumvioletred
Sucre • rebeccapurple




...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Modo
avatar

Messages : 63
J'ai : 17 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Ilse Tonnevent, Liselotte Passefil
Les Chevaucheurs • Modo
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Lun 3 Avr - 14:58

Quelle bonne nouvelle, reçue la veille dans sa chambre à la caserne ! Son amie Colombe arrive enfin à Lorgol, après plusieurs mois sans s'être vues, après plusieurs mois à se contenter de quelques missives pour savoir ce qu'il advenait d'elle. Oh, comme elle se réjouit, la jeune cadette. Elle a presque littéralement sauté au bas de son lit au réveil, excitée comme une puce de retrouver celle qui a été sa première véritable alliée au sein de cette Académie qui l'intimidait tant. Éloignée de sa soeur, éloignée de son duché si cher à son coeur, elle n'avait aucun repère, la pauvre petite étudiante fraîchement débarquée. Mais Colombe lui a tendu la main et tout est alors devenu si facile. Elle ne la remerciera jamais assez pour son aide.

Aurore s'apprête d'une de ses robes du quotidien, légèrement différentes de celles revêties pour chevaucher ; bien plus élégantes – pour une Outreventoise. Le tissu épais la réchauffe bien en ce jour de mars froid et couvert. Sa cape est soigneusement refermée et elle parcourt déjà les rues de la Ville Haute, jusqu'à la Guilde des Mages où son amie doit arriver par portail. C'est avec une impatience toute enthousiaste qu'elle l'attend devant le bâtiment, un grand sourire accroché sur ses lèvres.

Puis enfin, la voilà qui apparaît, sa chevelure flamboyante entourant son visage de porcelaine. Aurore s'approche et lui offre une étreinte amicale et digne, sans en faire trop, en véritable jeune femme d'Outrevent. C'est pourtant une réelle joie qui se dépeint sur ses traits alors qu'elle observe son amie. « Je suis si contente de te revoir ! J'espère que tu as fait bon voyage ? » s'enquiert-elle avec douceur. Oh, Levor soit loué, elle semble se porter le mieux du monde. « Est-ce qu'une petite balade te plairait ? Nous pourrions ensuite aller dans ce salon de thé que tu m'as montré, je ne me lasse pas de leurs gâteaux au miel. » ajoute-t-elle, complice, adressant un clin d'oeil amusé. Gâteaux ? La voix profonde de la dragonne s'élève, éveillée par la perspective de nouveaux délices sucrés. Je t'en ramènerai en rentrant, c'est promis. Si Sucre était un chat, elle est certaine qu'elle l'entendrait ronronner à cet instant.

Aurore tend son bras à son amie, prête à se mettre en route.

_________________
Aurore • mediumvioletred
Sucre • rebeccapurple




...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 102
J'ai : 22
Je suis : Mage d'Hiver Spécialisée dans la guérison orientée vers la régénération

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages: Jacinthe Lune-Clair
Les Mages
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Lun 10 Avr - 1:28

Je me réveille en ce matin du 20 mai 1002 dans la chambre d'une petite auberge dans laquelle j'ai  passé ma nuit. Aujourd'hui, j'avais prévu de prendre un portail afin de me rendre à Logol. Je me remets à penser à comment cette situation était arrivée.

J'étais sur la route, proche de la frontière d'Outrevent et des Terres du Nord quand j'ai envoyé une courte missive à mon amie Aurore. Je comptais me rendre dans la ville la plus proche pour emprunter un portailleur afin de me rendre à la Guilde des Mages.

C'est pourquoi je me trouvais dans cette ville, au lieu de reprendre la route comme à l'habitude. Je m'habille proprement comme la lagrane que je suis. Malgré des mois sur la route, je reste une personne délicate. Finesse et élégance ont été les maîtres mots de ma mère pendant toute mon éducation. Credo que je ne suis pas prête de laisser.

Vêtue d'une robe verte émeraude chaude et d'une cape noir, je me dirige vers l'endroit où je vais prendre le portail. Sur la route, je salue les gens d'un sourire aimable tout en repensant à la petite Aurore de l'époque.

Quand elle arrivait à l'Académie, je me suis revu en elle. Arrachée de ses liens familiers, elle semblait perdue dans ces grands couloirs. Je me suis alors tournée vers elle pour lui apporter le soutien que j'ai trouvé avec certaines personnes de l'Académie.

C'est sur ces dernières pensées que je pris le portail. Je ré-ouvre les yeux sur l'intérieur vaste de la guilde des mages. Réajustant ma sacoche que je ne quittais jamais, je marche d'un pas vif et assuré vers la grande porte. Je ferme les yeux quelques secondes pour m'habituer à la luminosité. Je vois alors la jeune Aurore s'approcher et me prendre dans ses bras que je lui rends immédiatement. Je l'observe en souriant, elle avait bien grandit. La voie des chevaucheurs semble faite pour elle.

Moi aussi, je suis heureuse de te revoir. Oui, le voyage s'est bien passé et la balade me paraît une excellente idée. Oh oui, cela fait longtemps que je n'y suis pas retournée. Hum...En effet, leurs gâteaux au miel sont délicieux, toutefois, c'est leurs gâteaux à la rose qui ont touché mon cœur.

Prenant le bras de mon amie, je porte un regard vers les hautes tours que je n'avais pas revu depuis mon départ.

J'ai l'impression que le temps ne touche pas ces tours si majestueuses. C 'est comme si je n'étais pas partie et pourtant...

Je reporte mon regard vers la rue dans laquelle nous flânions ensemble. Toutes les échoppes étaient ouvertes en ce jour, leurs tenanciers criaient à qui mieux mieux pour vendre leurs marchandises.

Comment vas-tu mon amie ? Es-tu toujours en formation ? Est-ce que tu es bien auprès des chevaucheurs?

Écoutant et continuant de déambuler dans les rues pour atteindre notre but, qu'est le salon de thé, je m'arrête devant une échoppe de plantes fort intéressantes. Je regarde chaque plante exposée la plupart connue et quelques unes non répertoriées dans mon herbier.

Je me demande si je pourrais connaître ton dragon.

Je le lui dis en me relevant et en reprenant notre chemin.
   

_________________

Colombe vous parle en #047641


Dernière édition par Colombe Sylvest le Sam 22 Avr - 0:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Modo
avatar

Messages : 63
J'ai : 17 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Ilse Tonnevent, Liselotte Passefil
Les Chevaucheurs • Modo
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Lun 17 Avr - 2:45

Elle lui avait manqué, cette amie à la chevelure flamboyante et au regard si doux. Ses manières délicates et ses paroles avisées. Oh, il semble qu'elle a déjà changé depuis la dernière fois qu'elles se sont vues et pourtant, elle paraît être la même, toujours aimable, toujours chaleureuse, toujours élégante.

« Moi aussi, je suis heureuse de te revoir. Oui, le voyage s'est bien passé et la balade me paraît une excellente idée. Oh oui, cela fait longtemps que je n'y suis pas retournée. Hum...En effet, leurs gâteaux au miel sont délicieux, toutefois, c'est leurs gâteaux à la rose qui ont touché mon cœur. » Aurore lui adresse un sourire complice lorsqu'elle mentionne les gâteaux à la rose qui sont, il est vrai, une véritable merveille. Les pâtisseries au goût de fleurs ne sont pas ce qu'elle préfère, mais Rya en soit témoin, elle ne laisse pas passer une occasion de tester tout ce qu'il se fait de mieux et elle apprécie les saveurs particulières des douceurs venant des autres duchés. Celles au miel d'Outrevent restant ses préférées, bien évidemment.

La cadette entraîne son amie le long du chemin, au coeur des rues de la Ville Haute, à l'ombre des immenses tours qui les surplombent. « Comment vas-tu mon amie ? Es-tu toujours en formation ? Est-ce que tu es bien auprès des chevaucheurs ? » Elle acquiesce d'un bref signe de tête, un doux sourire accroché sur les lèvres. « Je me demande si je pourrais connaître ton dragon. » L'Outreventoise laisse échapper un léger rire, et son regard s'illumine d'une affection toute sincère pour l'Améthyste. « C'est une dragonne et elle s'appelle Sucre. Je suis sûre qu'elle te plairait ! Ca ne fait pas encore un an que l'on vole ensemble, donc on a encore plein de choses à apprendre mais elle est aussi enthousiaste que moi. » Parfois même plus, alors qu'elle laisse ses envies et ses lubies l'entraîner loin alors qu'elle aurait dû la rejoindre pour quelques exercices à la caserne. « J'avais un peu peur de rejoindre le corps des Chevaucheurs, mais depuis que je suis montée sur son dos, je ne le regrette pas un instant. » Il y a une véritable tendresse dans sa voix, une lueur vive dans ses yeux, alors qu'elle repense aux sensations éprouvées lorsqu'elle se trouve dans les airs avec sa dragonne.

Aurore garde un rythme tranquille pour avancer dans les rues, s'arrêtant auprès de son amie quand celle-ci observe une échoppe, puis reprend sa marche. Il y a dans la ville une atmosphère bien différente depuis plusieurs semaines, plusieurs mois même – depuis le début de la guerre en fait. Nombreux sont ceux qui ont trouvé refuge dans la cité des peuples libres et si certains lieux sont plus fréquentés qu'autrefois, d'autres ont au contraire été désertés, et elle aperçoit la devanture de certaines boutiques aussi sinistres que désolantes. Pourtant, Aurore ne s'y arrête pas réellement, laisse à peine ses yeux s'y poser sans trop savoir qu'en penser. Elle se tourne plutôt vers Colombe. « Comment se passent tes voyages ? » demande-t-elle, curieuse de connaître les aventures de son amie.

_________________
Aurore • mediumvioletred
Sucre • rebeccapurple




...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 102
J'ai : 22
Je suis : Mage d'Hiver Spécialisée dans la guérison orientée vers la régénération

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages: Jacinthe Lune-Clair
Les Mages
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Mer 26 Avr - 16:57

Quand je parle de son dragon, le visage d'Aurore s'ouvre et irradie de bonheur. Le léger rire qui lui échappe, amène un sourire sur mes lèvres attendant la suite. Son regard épris d'affection sincère. Elle me parle de son dragon avec enthousiasme et amour. Je la couve avec tendresse pendant qu'elle me la présente officieusement. Je rigole quand elle m'annonce son nom. J'attends la fin de son discours avant de prendre la parole. Sur un ton badin, je lui réponds.

Sucre, hein ? Elle est vraiment faite pour toi alors.

Je taquine mon amie sur sa petite manie d'aimer les choses sucrées. Mon regard est clairement moqueur et mon sourire est en coin. Puis tranquillement, je reprends la conversation plus sérieusement.

Je vois. Je suis contente que tu ne regrettes pas ton choix.

Regardant vers le ciel gris de ce jour, je pense au ciel bleu azur et immaculé.

Cela doit être bon de voler dans cet océan là.

Certaines boutiques sont fermées et d'autres plus denses. Sûrement dû à la vague de migration causée par le début de la guerre. Il devient de plus en plus dangereux de se promener entre les duchés. Justement, Aurore reprend la parole pour me demander comment sont mes voyages. Je reporte mon regard sur la route, alors qu'il se fait plus sombre.

Ils se passent. Mais avec la guerre, il est de plus en plus difficile pour moi de naviguer entre les différents duchés. J'ai même quelques appréhensions, maintenant. Pourtant mon projet de rassembler le plus de plantes possibles sur mon chemin avance bien. Mon herbier devient de plus en plus fourni. Par contre, celui de retrouver ma mère n'avance pas d'un iota. Je suis toujours autant dans le flou.

Alors qu'on continue à avancer, on peut voir les échoppes se transformer en petits salons de thé, restaurants et autres boutiques de détente et de nourriture. Les odeurs et les parfums parviennent à mon nez alors que mon ventre commence à gargouiller. Je rigole légèrement en maintenant une main sur mon ventre.

Il semblerait que j'ai faim, pas toi ?

_________________

Colombe vous parle en #047641
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Modo
avatar

Messages : 63
J'ai : 17 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Ilse Tonnevent, Liselotte Passefil
Les Chevaucheurs • Modo
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Ven 12 Mai - 22:01

« Sucre, hein ? Elle est vraiment faite pour toi alors. » Elle ne peut qu'acquiescer, la cadette, incapable de nier l'éternelle gourmandise qui la caractérise et son amour pour les douceurs diverses. Elle ne pensait pas qu'il était capable de les aimer plus que ça, avant de faire la connaissance de Sucre. Elles se sont bien trouvées, toutes les deux, bien qu'elles soient encore au stade où elles s'habituent l'une à l'autre.

« Je vois. Je suis contente que tu ne regrettes pas ton choix. » Un sourire sincère orne les lèvres de l'Outreventoise de voir ainsi la compréhension dans les yeux de son amie. Il n'y a pas lieu d'en douter, elle a forcément fait le bon choix. C'est qu'elle prend à coeur ses nouvelles responsabilités Aurore, fière d'avoir été choisie par la dragonne d'Améthyste, fière de pouvoir un jour espérer faire l'honneur de son duché, fière de pouvoir s'élever jusqu'à protéger Outrevent et même l'empire. La guerre n'est plus un murmure, elle est un cri qui résonne dans tout Arven et personne ne peut rester sourd à son appel désormais.

« Cela doit être bon de voler dans cet océan là. » Aurore suit le regard de son ami et son sourire s'accentue un peu plus. « Tu n'as pas idée. C'est... indescriptible. » répond-elle d'une voix rêveuse, ses pensées s'égarant déjà sur les sensations éprouvées lorsqu'elle parcourt l'horizon au dos de Sucre et au bonheur qu'elle ressent à chaque fois, lorsque la concentration intense de l'entraînement laisse enfin place à un peu de liberté. C'est enivrant, c'est plus beau que ce qu'elle avait pu imaginer. Mais ses réflexions reviennent sur terre et elle s'enquiert à son tour de ce que devient son amie, depuis la dernière fois qu'elles se sont vues.

« Ils se passent. Mais avec la guerre, il est de plus en plus difficile pour moi de naviguer entre les différents duchés. J'ai même quelques appréhensions, maintenant. Pourtant mon projet de rassembler le plus de plantes possibles sur mon chemin avance bien. Mon herbier devient de plus en plus fourni. Par contre, celui de retrouver ma mère n'avance pas d'un iota. Je suis toujours autant dans le flou. » Elle est heureuse de l'entendre parler de son projet, mais elle fait une légère grimace lorsqu'elle mentionne sa mère. Oh, elle ne comprend que trop bien la situation de Colombe. Combien de fois a-t-elle demandé à sa mère qui était cette femme qui l'avait réellement mise au monde puis l'avait abandonnée ? Combien de fois en a-t-elle discuté avec Astrée, partageant ce tourment avec sa seconde moitié ? Mais sa curiosité s'est peu à peu muée en tristesse – celle d'avoir été laissée en arrière – puis en colère – contre celle qui n'a pas voulu d'elles. Désormais, elle fait montre d'un dédain certain lorsqu'on lui en parle, mais au fond, les questions reviennent parfois.

« Il semblerait que j'ai faim, pas toi ? » Elle hoche vivement la tête. « Bien sûr, toujours. » plaisante-t-elle avant de l'entraîner jusqu'au petit salon de thé, sobre mais coquet, à leur portée malgré sa bonne situation dans la Ville Haute. Aurore s'installe et délaisse sa cape, heureuse de retrouver un peu de chaleur en bonne compagnie. Toutes les deux passent commande et en attendant que la serveuse revienne, l'Outreventoise relève les yeux vers son amie.

« J'aime beaucoup cet endroit, c'est toujours chaleureux. » déclare-t-elle, puis la gêne semble soudain s'emparer de ses traits. Les paroles de Colombe continuent à tourner dans son esprit et une interrogation finit par jaillir malgré elle. « Dis, est-ce que tu... Pardonne-moi si je suis indiscrète, mais, pour retrouver ta mère, est-ce que tu as pensé à faire appel aux... mages du Sang ? » Les derniers mots sont murmurés, comme si elle craignait qu'on l'entende. À vrai dire, l'idée lui a déjà traversé l'esprit concernant ses propres parents, mais elle ne saurait arrêter un réel jugement sur cette idée somme toute peu avisée. Cette magie a été bannie, ce n'est certainement pas pour rien. Et elle ne leur fait pas confiance. Pas du tout.

_________________
Aurore • mediumvioletred
Sucre • rebeccapurple




...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 102
J'ai : 22
Je suis : Mage d'Hiver Spécialisée dans la guérison orientée vers la régénération

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages: Jacinthe Lune-Clair
Les Mages
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Jeu 25 Mai - 12:49

Lorsque je fais référence au vol le visage de Aurore se métamorphose et son regard se fit rêveur. Je la laisse déambuler dans ses souvenirs, ses sensations que je ne pourrais connaître. Cependant, la terre n'a pas encore fini de nous offrir ses mystères, ses valeurs et ses duretés. C'est ce qui m'attire aussi sur la terre. Les mystères des cieux se reflètent dans les secrets de la terre.  Aurore revient en demandant ce que je devenais. Je enthousiasme mais sur la fin de mon laïus une note de tristesse apparue. Sa mère, la femme qui l'avais abandonné, errait-elle aussi à la recherche d'un fantôme du passé ? Où vivait-elle sa vie avec une famille ? Comment me sentirais-je si je découvrais qu'elle avait d'autres enfants ? Non abandonnés ? Je préfère ne pas y penser.

Mon amie nous entraîne suite à ma faim jusqu'à notre petit salon habituel. Je m’assois face à elle en détachant ma cape. Je regarde les alentours pendant qu'Aurore me déclare qu'elle aime cet endroit. Il est vrai que les tons et l’agencement rendent ce salon apaisant. Je reviens vers elle pour lui sourire quand je vois ses traits se transformaient pour y faire apparaître de la gène. Je la regarde attentivement. Aurore veut me dire quelque chose et je ne l’interromprai pas.

Les mages du Sang, ces mages oubliés, ces mages bannis. Lors de mon kidnapping sur les terres d'Ansemer par les pirates, les vivenefs nous ont conduit vers eux. Abandonnés, esseulés, prets à tout. Après leur histoire, je les défends. Maintenant, ils essaient de regagner leur place dans la société d'Arven.

Je t'avoue que l'idée m'a traversé l'esprit. Seulement, je ne pense pas avoir les moyens de m'en payer un.

J'ai aussi cette peur qui me hante. Je veux retrouver mes parents, mais quand je le saurais, que ferais-je ? Comment réagir ? Je ne sais plus j'ai des doutes qui me hantent encore et toujours ? Je préfère cacher ses terreurs au fond de mon cœur. Je retourne alors la question murmurant.

Et toi ? Y as-tu déjà pensé ? Et que ferais-tu si tu retrouvais ta mère ?

_________________

Colombe vous parle en #047641
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Modo
avatar

Messages : 63
J'ai : 17 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde d'Erebor, Ilse Tonnevent, Liselotte Passefil
Les Chevaucheurs • Modo
Message Sujet: Re: Comme le temps a semblé long   Jeu 8 Juin - 23:12

Le salon de thé est calme et agréable, accessible à une petite bourse comme celle de la cadette qu'elle est ; après tout, elle peut bien arborer les manières qu'elle veut, elle n'en est pas moins très loin de la noblesse qui la fait rêver depuis qu'elle est toute petite. Tous ces grands du monde, aux responsabilités importantes, qui jouissent d'un confort qu'elle ne peut qu'imaginer. Mais si Aurore les envie parfois, elle sait apprécier ce qu'elle a et ce que ses parents lui offrent depuis qu'ils les ont recueillies, elle et Astrée. Et puis, elle n'a pas besoin d'atours clinquants et raffinés pour être à l'aise dans cet endroit aux effluves épicés, sucrés, fruités. L'odeur des pâtisseries encore chaudes lui mettent l'eau à la bouche, comme l'idée d'un thé pour la réchauffer au coeur de l'atmosphère venteuse de la cité aux mille tours.

Les deux amies prennent le temps d'échanger quelques mots, de se retrouver, mais le sujet glisse bien vite sur quelque chose de délicat. Aurore a posé la question à Colombe, sans détour, espérant qu'elle ne s'en offusque pas, mais elle paraît au contraire y réfléchir sérieusement. « Je t'avoue que l'idée m'a traversé l'esprit. Seulement, je ne pense pas avoir les moyens de m'en payer un. » Il y a quelque chose de rassurant dans ces quelques mots, comme l'approbation d'une méthode peu conventionnelle et qui en hérisserait plus d'un. Levor sait qu'elle a une piètre opinion sur cette magie bannie, enveloppée de centaines d'années de préjugés qui sont difficiles à éliminer. Elle y voit une magie sulfureuse, qui n'a rien à faire sur leurs terres. Et pourtant...

« Et toi ? Y as-tu déjà pensé ? Et que ferais-tu si tu retrouvais ta mère ? » Aurore se pince la lèvre, une moue contrite sur son visage marqué par des années de questionnements à ce sujet. Elle garde le silence quand elle entend des pas s'approcher pour poser sur la table leur thé et quelques gourmandises qui semblent soudain moins alléchantes alors qu'elle songe à la question de son amie. Puis, avec une franchise désarmante, elle répond : « J'ai déjà une mère. Une mère que j'aime et qui s'est occupée de moi toutes ces années. Je ne suis pas certaine d'en vouloir une autre. » La petite fille triste, demandeuse d'affection et désireuse de connaître cette inconnue a finalement laissé place à une adolescente amère et pleine de rancoeur. À dire vrai, elle ne sait pas ce qu'elle ferait si elle se trouvait devant elle.

« De toute manière, je ne crois pas que j'aurais les moyens, moi non plus. A dire vrai, je ne sais même pas combien coûterait un tel service, ni même si c'est possible... » Elle se mord la lèvre. Elle y a pensé, bien plus qu'elle ne peut l'admettre. Alors pour faire passer cet instant de gêne, elle mord dans une pâtisserie sucrée, remerciant Rya pour ses délicieux bienfaits. C'est le coeur un peu plus léger, malgré son air sérieux, qu'elle continue. « N'est-ce pas interdit d'ailleurs ? Notre nouvel empereur leur est favorable, mais est-ce le cas partout ? » Levor lui en soit témoin, jamais elle ne ferait un acte de ce genre s'il était interdit.

_________________
Aurore • mediumvioletred
Sucre • rebeccapurple




...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comme le temps a semblé long
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour toujours, c'est un temps très, très long, et le temps a une façon bien à lui de changer les choses...
» « L’araignée Gypsie monte à la gouttière... » [PV Sean]
» Ororo Munroe ▬ Les émotions c'est comme le temps, ça varie en une fraction de seconde.
» Mathilda De Cologne ♠ « Écrase d'un poing rageur ton œil humide Le temps ronge l'amour comme l'acide. »
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Lorgol aux Mille Tours :: Ville Haute-
Sauter vers: