AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Les Savants
avatar

Messages : 131
J'ai : 16

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel
Mes autres visages: /
Les Savants
Message Sujet: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 22:43


Elo' présente ,

Sybille
Alcali

Hailee Steinfeld

« La gentillesse est le langage qu'un sourd peut entendre et qu'un aveugle peut voir. »-Mark Twain

 
- observatrice - caractérielle - optimiste  - appliquée - attentionnée - patiente - tolérante - fleur bleue - rêveuse - curieuse
******
-  têtue - jalouse - solitaire - obstinée - rancunière - tête de mule - crédule - fouineuse - lunatique -


© Elo'

"Qu'est-ce que c'est une maman ?" Avait-elle demandé.
"Quelqu'un qui essuie les larmes et rassure dans le noir" Lui répondit son père.
"Alors je veux être une maman pour tous les enfants du monde !"
© Elo'
Âge : 16ans
Date et lieu de naissance : 6 mai 986, à la Caravelle (Sombreciel)
Statut/profession : Apprentie herboriste
Allégeance : Castiel, duc de Sombreciel
Dieux tutélaires : Cérah, la Dorée
Groupe principal : Les pourparlers
Groupes secondaires : Savants  
-"Tu es encore sur cette histoire de rats mon amour ? " Dit une voix fluette depuis le salon.
-" Oui ma douce, mais je n'en aurais plus pour long je te le promet ! Je jure de goûter à ton gâteau avant qu'il n'ait refroidi ! ." Répondit une voix un peu plus bourrue

- "C'est ce que tu dis toujours... " Soupira la femme

- "Tu as dit quelque chose ? " demanda l'homme après plusieurs secondes de silence.

Mais Syrilla ignora les derniers mots de son mari. Il n'allait pas quitter son laboratoire tant qu'il n'aurait pas trouvé un remède. Encore un ? N'en avait-il pas trouvé suffisamment ? Visiblement il en fallait un nouveau pour cette morsure de rat qu'avait présenté trois jours plus tôt leur voisin. Argentar passait son temps dans son labo. C'était à la fois son métier, sa raison de vivre et sa passion. Dans la maison de la famille Alcali régnait en permanence l'odeur de délicieux gâteaux aux plantes curatives de Syrilla, mais aussi celle des produits alchimiques d'Argantar.

Caressant son ventre avec tendresse la jeune femme assise sur son rocking-chair susurra des mots doux à son enfant à venir. Serait-ce une fille ? Délicate comme les fleurs de Caravelle. Avec un caractère doux comme les jours en Sombreciel. Ou allait-elle enfanter d'un homme ? Les deux sexes jouissaient d'une relative égalité des droits en Sombreciel mais son caractère froid comme les neiges cielsombroises et sévères comme les sommets de Roc-Epine serait un atout dans les autres contrées !

- "PAR LYNCÉE ! Mais où FOUTRE-DIEUX ai-je pu poser cette maudite fiole ! "Vociférait pour lui-même l'alchimiste.
Pour invoquer le Risque-tout ,Dieu des Explosions Inattendues, il fallait être bien en pétard...

-" ARGANTAR !"  La pourtant délicate brune accompagna son invective d'un furieux tapage du plat de la main sur son accoudoir. " Je te prie de châtier ton langage ! " Continua-t-elle.

- "Pardon ma douce.." Dit-il tandis qu'il quittait son laboratoire, essayant tant et si bien de se calmer en pénétrant dans le salon"C'est juste qu'elle est absolument primordiale pour la distillation que j'essaie d'effectuer. Si je ne mets pas la main dessus, qui sait comment la préparation réagira..."

Sur ces mots Argantar se mit à genoux aux pieds de sa femme. Il lui prit les deux mains délicates dans ses propres paluches usées et les serras comme l'on cueille une rose. Le futur père posa ensuite sa tête tout contre le ventre de sa dulcinée qui, toujours dans son fauteuil, finit par se calmer.

-"Que Maari la Mère en soi témoin. Je finirais ce remède avant que notre enfant soi né. "

-" Puisse-t-elle t'entendre mon cher mari.."


• Mais ce ne fut pas une réponse divine que Bourg-Caravelle entendit cette nuit-là. Nous étions le 6mai 986
******************************************

Depuis le décès de sa femme lors de l'accouchement provoqué par l'explosion, Argantar s'était laissé sombrer dans la dépression. En souvenir des actes bienfaiteurs de la famille Alcali, une nourrice pris en charge les besoins primaires de l'enfant. D'autres voisins encore amenaient de la nourriture au foyer. Mais les mois passant les actes de générosité se firent de plus en plus rares. Le père finit se retrouva seul avec sa fille. Il les maudit alors; ceux pour qui il avait voué corps et âme. Ceux pour lesquels sa femme adorée dédiait ses fleurs médicinales et ses récoltes fructueuses. Les plantes fanèrent. Le jardin devint friche. Les tables se couvrirent des livres et de mixtures. Le sol se recouvrit de la terre des pots brisés.

C'est lorsque Sybille se familiarisa avec la déambulation à quatre pattes puis la marche que les voisins prirent les choses en main. Elle manqua plus d'une fois de s'intoxiquer avec le contenu des fioles qui traînaient à portée de mains. Il lui arriva de se couper sur les débris de fioles brisées. Un soir Argantar était ivre au bar. Assommé par d'énièmes herbes dont il avait pris l'habitude de faire usage pour se vider la tête. Un voisin avait trouvé Sybille, âgée alors d'un peu plus de deux hivers, déambulant dans la rue. Sa femme l'avait recueillie, soignée et nourrie. Mais l'homme, lui, s'en alla trouver l'alchimiste. Celui-ci, accoudé au bar, se vit remettre droit par un uppercut bien calculé.

- " Tu n'es pas un peu inconscient, Argentar ?! Par Nep le Père ! Ressaisi toi mon vieux ! Tu n'es plus que l'ombre de toi-même !! " Et l'homme secoua le scientifique par les épaules.

- " Qu'est-ce que ça peut bien te foutre de qui je suis ! Rien ! Ça ne sert plus à rien ! Sans Syrilla, c'est quoi le sens de tout ça ?! Dis-le moi ! "

Le père beuglait à demi inconscient, éméché par les dernières gouttes de vins artisanaux qu'il avait produits autrefois. Il en gardait toujours une fiole dans le revers de sa veste. Sans le désir de travailler il avait fini par dépenser le reste de ses sous dans les boissons et les drogues. Il ne lui restait que ses quelques réserves à épuiser.

- "C'est SYBILLE le sens de tout ça, Argantar ! C'est Sybille fille de Syrilla ,le sens de ta vie à présent ! " Hurla le voisin sur l'alchimiste.

Ce fut comme une grande claque pour le nouveau père. Jusque là il n'avait considéré le bébé que comme un fardeau. Ce n'était pas sa fille mais la cause de la mort de sa femme. De l'unique amour de sa vie. Mais ce voisin avait raison. Sybille était la femme de sa bien aimée. Sa propre fille. De ce jour-là Argantar reprit sa vie en main. Il nettoya la maison et empêcha l'accès au laboratoire à Sybille jusqu’à ce qu'elle fasse la distinction entre les différentes pièces. Quand elle eût retenu qu'il ne fallait rien toucher ni goûter au laboratoire elle Argentar lui en autorisa la visite. Puis il installa des cordes et des rambardes aux murs que la petite pourrait suivre pour se diriger dans la maison.

Après cet épisode de l'an 988...•
******************************************

La vie sous le toit Alcali pris ensuite un court normal. Tant et si peu qu'élever seul et sans femme une petite fille aveugle puisse être jugé "classique". Argantar s'occupait de lui faire les leçons ainsi que son éducation. Quand Sybille finissait par s'impatienter ou s'agacer des postures à prendre il l'envoyait flâner dans le jardin, clôturé pour l'occasion. Il avait pris soin d'en retirer toutes les plantes dangereuses, mais de laisser çà et là orties, buissons épineux et autres leçons fort utiles. C'était les moments où il pouvait agir dans un premier temps comme un père de famille responsable. Depuis la rixe au bar il ne laissait plus traîner d'affaires sur la route de l'enfant balisée par une corde qu'elle pouvait suivre de pièce en pièce. Il cuisinait et s'occupait de la maison.

Dans un deuxième temps il reprit ses recherches et son métier d'alchimiste. Il tenta de reprendre les plantations de sa femme défunte et s'aperçut très vite du don de Sybille pour manipuler les plantes et la terre. Jusqu'à ses 5ans la plupart des expériences consistaient à tripatouiller la boue, puis apprendre à reconnaître et nommer les différentes herbes du jardin. Mais elle apprit ensuite à faire germer les graines trouvées au fond des tiroirs. Impatiente et avide de savoir, l'enfant avait acquit la faculté d'enregistrer toutes les paroles et les lectures qu'on lui faisait. Pour elle, répéter était synonyme de perte de temps. Quand d'autres avaient des imagées d'animaux et de fruits Sybille avait un herbier où séchaient toutes les plantes qu'elle avait pu découvrir.

******************************************

<< - PÂPÂAAAAAAA !! >>

Hurla une petite fille en rentrant dans la demeure Alcali. Arrivée sur le seuil elle attrapa une corde fixée au chambranle de la porte. Elle la suivis ensuite jusqu'au laboratoire. Elle reconnut la pièce à son odeur de fumée et aux courants d'airs qui lui venaient du dessus. Son père lui toucha l'épaule sur son passage. La petite lâcha alors la corde pour se jeter contre les jambes de son père.

- "Sybille ! Tu es toute crottée ! C'est ton quatrième printemps et tu n'as rien d'autre à faire que de te battre ?! ">> Dit l'homme à la voix bourrue en passant ses mains dans les cheveux en pagaille de sa fille.

Il lui prit le menton dans la main pour lui relever le visage. Puis il sorti un mouchoir de sa poche, en mouilla un coin avec sa salive et entreprit de lui nettoyer les bleus et autres taches de boue.

- "Mais c'est Cônnrad ! Il m'a bousculé et son livre est tomber par terre...

- "Et tu peux m'expliquer ton état jeune fille ?"

- " Bâââ... Il s'est fâché et je lui ai dit que de toute façon les livres ça servait à rien ! "

- "C'est tout ce que tu lui as dit, tu en es sûre ?

Sybille fit une bouille adorable d'enfant qui réfléchit, un index sur sa lèvre. Mais Argentar ne se laissa pas amadouer. Elle reprit avec un nouvel entrain.

-" Et qu'il était bête comme ses pieds ! Alors il m'a fait tombé et a crié "Je vais le dire à maman!"

Sybille avait imité le ton d'un garçon idiot. Elle continua;

- "Et j'ai répondu que les Mamans ça servait à rien ! "

Argantar soupira. Il se mit à genoux pour se mettre au niveau de sa fille. Elle regardait vaguement dans sa direction les yeux embués de larmes, de chagrin et de colère mêlées. L'homme pris alors l'enfant dans ses bras et la serra tout contre son torse. Il sentait l'herbe à fumer appelée le "rêve du dragon". La consommation de ce cocktail de plantes contribuait certainement au calme de sa réaction. Sa barbe hirsute piquait le front. En apparence Argantar ressemblait à ces alchimistes qui n'ont que faire de la vie et préfèrent s'adonner aux expériences, plutôt qu'à ranger une maison ou faire la cuisine pour sa famille. Mais c'est avec une voix tranquille qu'il brisa le silence. Il tenait encore contre lui une Sybille tremblante de frustration.

- "Ton raisonnement n'est pas faux ma fille, mais c'est toute ta méthode qui pose problème. Connrad est peu être un idiot mais il aime beaucoup sa maman alors tu ne peux pas en dire du mal devant lui..."

- "Mais moi je n'ai pas de Maman ! Pourquoi Papa ? " Un sanglot commença à lui étouffer la voix. " Pourquoi j'ai pas de maman moi ? "

Et Sybille se mit à pleurer pour de bon. Après un moment, épuisée par ses pleurs elle finit par s'endormir. Argantar la porta jusqu'à son lit.

Cette question revenait depuis que l'enfant avait acquis la parole et la raison. Mais Argantar n'y répondait que par des "Je t'expliquerais un jour" ou "C'est une femme qui s'occupe des enfants". Comment expliquer qu'elle était morte par sa faute ? Qu'à la fois l'explosion du laboratoire et l'accouchement furent fatales à Syrilla ? Alors il se contentait d'éluder la question en emmenant sa fille dans le jardin ou en lui apprenant de nouvelles choses. Le soir il lui écrivait des lettres dans lesquelles il lui expliquait tout dans l'espoir fou qu'elle pourrait un jour les lires.

• Nous étions le 6 mai 990
******************************************

-"Papa ! Réveille toi! C'est aujourd'hui !" dit la voix d'une jeune fille derrière une porte.

Argentar se réveilla en sursaut. Dans le même élan il ouvrit les yeux et se releva dans son lit. D'abord hagard il voulut se lever. Mais par reflexe il regarda les volets. Aucune lumière ne transparaissait par les fentes du bois. Alors il se laissa retomber sur le dos dans son matelas douillet. Ses muscles se détendirent aussi vite qu'ils s'étaient bandés sous le coup de la surprise pour se laisser couler dans les plumes.

- "Non ma fille. Il fait encore nuit. C'est le chant du rossignol ou du merle que tu entends ? Fait y attention avant de revenir..."

Il y eu un instant de silence, puis un long soupir derrière la porte et des bruits de pas s'éloignant . Dans la nuit l'enfant ressemblait plus à une longue silhouette élancée à la crinière brune en panache. Un oeil non aguerri aurait pu y reconnaître sa défunte mère. À pourtant 14ans elle lui ressemblait déjà beaucoup.  Sybille s'était levée furibonde en pleine nuit, anxieuse de rater l’examen d'entrée à l'Académie. Depuis ses 10 ans elle avait essayé chaque année. Ce matin là elle était persuadée de réussir les concours. L'obscurité était son quotidien. Elle est incapable de distinguer ne serait-ce qu'une source de lumière. Les moments de la journée n'étaient rythmés que par la sensation de chaleur sur sa peau ,ou le chant des différents oiseaux. Dans la hâte elle n'y avait même pas fait attention.

Ses longs doigts pâles suivirent les aspérités des murs. Sybille faisait attention aux moindres détails sur les façades de la maison. Elles étaient toutes ornées de différents motifs de pierre ou de bois fixés à différents niveaux. La croissance de Sybille n'avait pas été marquée par des stries sur un cadre de porte mais des motifs de bois cloués. Ils avaient suivi sa croissance et la hauteur de ses mains. Banale décoration pour un simple visiteur ils avaient été les précieux alliés de l'aveugle. Une casserole en bois à 1m, 1m20, et 10cm au-dessus encore sur le mur de la cuisine. Une fleur à 1m15 de hauteur à l'intersection dirigée vers la véranda. Un fauteuil en bois à 1m18 accompagné d'une flèche pour guider vers le salon. Même si son sens de l'orientation était efficace, il suffisait à l'époque qu'elle trébuche ou cogne quelque chose pour ne plus se rappeler d'où elle venait ni dans quelle direction elle allait.

Mais ce temps était révolu. Aux alentours des 996 (ses 10 ans) les craquements du parquet et les reliefs du sol guidèrent désormais ses pieds habituellement nus. Une tout autre rigueur concernant le rangement et le ménage fut imposée dès lors. Sybille n'avait plus de chemin défini, mais commençait à retenir l'emplacement de toute chose dans la maison.

• Aujourd'hui nous étions au printemps de l'année 1000. •


La dernière latte du parquet craqua sous le pied de l'enfant signifiant le début de la pierre froide. La pièce sentait les potions et les herbes brûlées. Sur les différentes tables crépissaient des braises et bullaient des décoctions. Guidée par ses souvenirs Sybille contourna la première table au milieu de la pièce. Suivant son bord du bout des doigts pour le plaisir de sentir la douceur de sa plaque de pierre fraîche. Puis sa main prit l'envol gracieux d'un papillon pour se poser sur une armoire. Le bruit du bois glissant contre le bois accompagna l'ouverture du tiroir. La jeune fille n'eut pas besoin de tâter son contenu mais pris avec instinct une petite boîte dont le couvercle était orné d'une gravure de feuille ovale et d'une représentation de sa racine. Sybille y pris ce qui ressemblait à un petit bout de bois qu'elle porta à sa bouche. Boîte et tiroir rangé elle se dirigea vers la porte vitrée qu'elle ouvrit. Mastiquant sa racine elle s'installa sur le rebord de la terrasse. Ses pieds se balançaient au-dessus de l'herbe qui lui chatouillait la plante des pieds.

•  Fagara jaune.

-" Les racines et l’écorce de tige procurent un effet chaud, âcre et stupéfiant sur le palais lorsqu’elles sont mastiquées. Elles sont sont couramment utilisées dans le traitement des douleurs gingivales et des maux de dents. La décoction de racines est utilisée comme bain de bouche et contre le mal de gorge. " récitât-elle tout de go, recrachant mot pour mot ses leçons.

Dans un arbre tout proche chantait le rossignol. À la Caravelle c'était un des premiers oiseaux à faire entendre sa voix, quand le soleil ne teintait même pas encore le ciel de ce que les voyants définissaient comme "une aurore orangée". Quand le ciel serait "rose", le merle réveillé par ses congénères rythmerait le pas des premiers hommes à travailler de bon matin. Sybille, d'un coup de dent précis, arracha puis recracha un bout d'écorce de la racine. Il avait pour cela d'abord fallu la ramollir en la mâchouillant. À présent le bout de bois engourdissait sa langue et ses dents. Ses propriétés antibactériennes allaient lui assurer une bonne haleine sucrée et elle se servait de sa texture rugueuse pour frotter le tartre de ses quenottes.

Si Sybille arrivait à mémoriser avec exactitude le gout et la texture de la racine elle était persuadée qu'elle pourrait faire pousser du Fagara Jaune. Peut-être que les scientifiques pourraient en faire des médicaments à grande échelle. Mais cette plante ne se plaisait pas aux hivers rudes de Sombreciel. Ni à ses périodes de gel et son climat tempéré.

Soudain, le merle entonna son crissement. Le son porté par le silence du matin réveilla très rapidement ses congénères. Sybille se releva brusquement et se précipita à la chambre de son père. Ses pieds nus se mouvaient avec précision pour prendre le même chemin qu'à l'aller à la latte de parquet près. Elle tambourina à la porte de son père en reprenant son souffle de sa petite course.

- " Papa ! Le merle chante ! Le soleil est en train de se lever ! Ça veut dire que l'examinateur pour les entrées à l'Académie commencera les tests ! " dit Sybille derrière le bois.

- " Hunn ." répondit son père réveillé en sursaut et encore à moitié endormi. "Oui ma fille.. hun.. va mettre ta plus belle tenue... laisse-moi un instant et je t'y emmènerais"


• Ce jour de l'année 1000, Sybille, 14ans, rencontra le premier homme qui eut foi en ses capacités et qui, passant outre son handicap, lui ouvrit les portes de la prestigieuse Académie des Sciences de Lorgol, capitale de royaume... •


Sybille, 14ans, jeune fleur à peine éclose dévoilait ce matin là toute la beauté de ses jeunes pétales. Elle était habillée d'une robe simple en laine. Par simple, j'entends pour une cielsombroise ! Verte pomme dans la globalité elle était parsemée de taches aux formes aléatoires de toutes les nuances de vert.  On y avait brodé dessus quelques bleuets. Semées ici ou là quelques touches de jacinthes et de rhododendron. Les manches étaient nouées par de longs rubans roses. Ses longues boucles brunes lui arrivaient déjà en dessous des omoplates et dégageaient des senteurs florales sucrées. Elle portait le voile comme le commençaient la plupart des enfants de son âge. Celui-ci, fixé par un bandeau couleur corail décoré de grosses gentianes multicolores, ne lui couvrait que le visage. Mais le clou du spectacle, c'était le corset ! La famille Alcali n'était ni riche ni pauvre, mais pour la mode de ce duché elle savait rester sobre en ce qui concernait les vêtements.... Sauf pour les corsets de Sybille. Celui-ci était en taffetas turquoise. À l'endroit des baleines on avait cousu des dentelles larges et noires. L'ensemble du tissu était décoré d'arabesques en fil doré et de minuscules perles. Tout savait être sobre dans leur famille, des meubles à la nourriture. Mais une bonne partie du budget partait en corset. À bon prix contre quelques drogues auprès de la couturière bien entendu. Tout se marchande, n'est-ce pas ? Elle ne peut pas se voir ? Qu'importe, car le monde entier verra comme elle est magnifique !

 L'enfant traînait derrière elle à bout de bras un homme. La trentaine, il avait les traits tirés du noctambule qui n'a pas atteint son quota de sommeil... les deux dernières semaines. Il avait fait un effort vestimentaire ! Chemise en velours orange... dont un seul côté était fourré négligemment dans le pantalon (l'autre se contentait de baillé dans le vide). À partir de l'estomac tout était boutonné lundi dans mardi. Ses cheveux n'avaient reçu qu'un bref coup de peigne. Mais sa tête était surmontée d'un magnifique haut de forme. Posé de travers il avait perdu quelques plumes mais n'en demeurait pas moins tape à l’œil. Argentar Alcali arraché trop tôt à son lit se faisait traîné par Sybille comme pour lui faire payer les échecs du passé.

- "Trois fois Papa ! Je ne passerais pas cet examen une fois de plus ! "

-"Tu renonceras après celui là ? " La nargua-t-il.

-" Bien sûr que non !! " S'empressa-t-elle de répondre. "Mais de toute façon, cette fois c'est la bonne !"

- "À n'en point douté ! Nep me garde de mon Idrille à moi...
"

Bourg-Caravelle était une ville de modeste taille que Sybille avait prise l'habitude de cavaler pieds nus. Mais cette fois, événement oblige, elle avait dû s'affubler de chaussures. De petites ballerines. Plates. Faut pas abuser ! Des chaussures si il le faut, mais laissez lui le plaisir de sentir à minima le sol ! Son père lui faisait ce même bruit de sabot que l'ensemble de la foule qui se dirigeait vers la place marchande. Ralentissant le pas pour ne bousculer personne c'est Argentar qui prit les devant en tenant la prunelle de ses yeux par le bras comme le font ces hommes galants. La rue explosait de couleurs. On aurait dit que ce jour là, tout le monde avait sorti ses plus beaux vêtements.  C'est à dire ses plus colorés et aux motifs les plus compliqués. L'attitude de la moitié des parents relevait plus d'oiseaux voulant impressionner un rival ou conquérir une poule.

- "Argentar ! J'allais justement partir pour Euphoria ! Bonjour Sybille, tu es magnifique aujourd'hui !" entonna un homme richement habillé.

Tout le monde l'appelait Rosé ici. Sybille ne le vit pas mais Argentar glissa une pochette en cuir dans la besace du marchand. Elle s'en doutait cela dit. Un voyage en calèche jusqu'à la capitale de Sombreciel , ça coûtait des sous. Une semaine de vivres, de la place en moins pour des marchandises, une escorte... la famille Alcali n'était pas riche mais avait toujours su tout négocier. La culture de plantes curatives et récréatives aidant.

-"Puissent la chance et ton talent te sourires ma fille".

Argentar n'eut pas à crier bien fort, car ses paroles parvenaient toujours à l'oreille de notre protagoniste. Qu'importe le brouhaha sur la place marchande. Un dernier baiser et Sybille partit. Le voyage ne mérite pas une longue romance. Il y eu des haltes aux auberges. Du commerce dans de petites bourgades. Ils croisèrent beaucoup d'autres marchands, car le commerce prospérait dans la région. Il n'y a pas de grand banditisme sur ces routes non plus par ailleurs. Pour ce troisième voyage Argentar n'avait pas prit le temps de venir l'accompagner. Il avait d'autres chats à fouetter avec ses plantes et sa boutique. Une semaine par trajet pouvait coûter la vie à bon nombre de boutures. Il n'en demeurait pas moins soucieux. Mais depuis le temps que Sybille se préparait à faire sa rentrée à l'Académie ,(3ans quand même) il s'était fait à l'idée de ne plus la revoir avant longtemps.

Une semaine de voyage plus tard le marchand et Sybille finirent par arriver à Euphoria. À son grand bonheur ils n'avaient pas de retard sur leur planning. Rosé gara ses caravanes dans une de ses réserves et mena l'enfant vers les portails magiques. Mais il ne prit pas la peine de poursuivre son chemin ,car déjà Sybille venait de s'accrocher au bras d'une odeur familière qui lui passait à côté. Dandelion sentait le sucre et la pivoine comme d'habitude. La jeune blonde gratifia Sybille d'un baiser au coin des lèvres sans s'arrêter de marcher. Elle passa ensuite son bras autour du corset turquoise et noir de son amie. Une amitié qui datait du dernier voyage des Alcali à Euphoria.

- "Tu sais que cette robe fait de toi une femme irrésistible, Sybille ?" Susurra-t-elle

- "Et toi que les gâteaux fourrés qui te servent de poitrine ne tromperont personne ma chère ? "

Les deux compères explosèrent d'un rire aussi bruyant que sincère. Dandelion savait qu'elle n'avait pas besoin de parler fort pour l'ouïe exacerbée de l'aveugle.

- "Mes parents ont bien reçu le courrier de ton père. Si tu reviens à Euphoria une fois de plus nous t'hébergerons ...après t'avoir fichu une bonne cuite au vin de prune ! "

- "Mais tu te doutes de mon plan, pas vrai ?"

- "Tu as bien choisi ton voile . Lilas, opaque. Tu crois que ton stratagème va marcher ? Te faire passer pour une personne normale... J'espère que tu t'es mieux entraînée que l'autre fois !
N'oublie pas de bien suivre les gens des yeux.
"

- "Si personne ne me dénonce.... Mais il n'y aura pas beaucoup de bourg-caravellois qui s'entretiendront avec le professeur en charge du Vivant. Et même s'il y à quelqu'un de ma ville, ils iraient voir celui en charge de la Pensée."

Tout en discutant au travers des ruelles, les deux jeunes filles finirent pas arriver au bâtiment de tous les portails. Un  Académicien était posté devant l'un d'eux.

-" Alcali Sybille !" appela le petit homme devant sa porte.

-"L'alphabet t'es défavorable. Il se venge que tu ne saches l'écrire." Chuchota Dandelion.

-"J'écouterais ta nouvelle thèse une fois prochaine ma tendre Amie, donne-moi rapidement les informations !"

-" 5 mètres de l'entrée à 2h15. "

-" Si tu savais comme je t'aime ! " Lui dit Sybille en donnant sa convocation au gardien de portail.

Quelques pas de plus. Puis le néant. Ce fut alors comme si elle pénétrait dans un autre monde. Le bruit de l’extérieur cessa immédiatement. Comme s'il n'y avait personne d'autre à des kilomètres à la ronde. Uniquement elle et ces 3 personnes devant elle. Le portail avait été dirigé directement à la salle de l'entretien. Un bruit de souffle et il disparu derrière elle. Sybille avança d'un pas assuré jusqu'au bureau. Une fois la chaise frôlée elle profita des convenances pour finir d'analyser ses examinateurs. Après s'être inclinée elle s'assit parfaitement droite et alignée face aux deux hommes et à la femme. Dendelion lui avait donné les bonnes indications quand à la disposition de la pièce. Allez savoir comment... Les talons de la femme tapotaient avec impatience le parquet. Le souffle profond d'un des hommes n'inspirait qu'une confiance discutable, et le parfum assurément masculin du troisième en disait long sur son caractère strict. Une pimbêche, un sage et un coincé. Parfait...

- "Bonjour jeune fille" Commença la femme. Il y eu un bruissement de papier. "Sybille Alcali. Troisième présentation aux tests d'entrée à l'Académie pour le domaine du Vivant. Confirmez-vous ?"

- "Je confirme l'exactitude de ces informations" . Répondit Sybille.

Elle avait dirigé son regard vers la femme au ton pincée comme le ferait toute personne voyante. Le son de sa voix guindée fut son repère. Puis son regard voilé passa de l'un à l'autre examinateur. L'un s'était accoudé sur le bureau, il fallait donc qu'elle oriente ses yeux un peu plus bas. L'autre était adossé à son siège dont le bois avait craqué une fois. Comme il n'avait plus fait de bruit depuis il ne s'était pas redressé. Son jeu d'actrice se voulait parfait.

La phase des présentations passa à la trappe dans les souvenirs de Sybille. Mais elle se souvint d'un nom. Celui du professeur du Vivant. Melian . Aujourd'hui elle ne se rappelait même plus de son argumentaire pourtant appris par cœur à l'époque, mais non moins enjoué. Elle n'eu à l'époque pas besoin de feindre son intéressement pour les plantes. Son caractère naturel de bavarde la lança dans un monologue autours de ses recherches en herboristerie. Discours durant lequel elle prit soin de détailler l'une ou l'autre expérience. L'examinateur en charge de la Magie avait d'ailleurs fini par quitter l'entretien. Soit parce qu'il avait en horreur les cielsombrois, et leur propension à se perdre dans leur flot de palabre ... ou ayant comprit que Sybille n'aurait jamais d’intérêt pour la Magie. Enfin. Toutes ces belles paroles qui furent conclues par l’examinatrice de la manière suivante;

- "Je vois dans votre dossier que vous ne savez ni lire, ni écrire. Comment n'avez vous pas pu apprendre ces compétences, pourtant BASIQUES  ," Elle mit un point d'honneur à prononcer ce mot de la façon la plus hautaine possible "et osé tout de même vous présenter trois fois de suite aux tests d'entrée.."

- "Car le Savoir doit pouvoir être partagé avant tout. Et qu'un point de vue n'est pas mieux discuté que par le dialogue. "

Sa réplique avait été millimétrée.! Et il fallait bien l'avouer; pas piquée des hannetons Elle créa la première émotion de l'entretien au professeur masculin. Le cœur de celui-ci se mit à battre avec plus d’intéressement. Avant on aurait presque dit qu'il dormait tant l'ensemble de son corps était calme. Mais maintenant quelque chose en lui commençait à s'emballer.

-" Et quel projet apporterez-vous ? Qu'êtes-vous prête à offrir au Savoir qui ne puisse s'écrire ?" Répondit la femme. Son ton trahissait de l'agacement.

-"  La parole et le langage doivent rester les plus riches de nos connaissances. À quoi servent les livres brûlés par les guerres ?
Ou ceux dont l'encre s'est effacée avec le temps ? Savez-vous couper les blés parce que vous l'avez lu ? Les paysans ont-ils dû aller à l'école pour savoir quand planter leurs carottes  ?  "

Le regard de Sybille s'était durcie. Aujourd'hui elle allait défendre son opinion coûte que coûte, sans dévoiler sa cécité. Mais face à un argumentaire aussi déterminé la respiration de l'examinatrice s'était accélérée. Celle de l'homme aussi. Ce Melian .  Il n'avait pas bougé de tout l'entretien mais face à l'énergie de Sybille il sortit de son mutisme. Sa voix était calme, grave et profonde.

-" Quelle est votre opinion sur les drogues, Mademoiselle Alcali ?"

Il venait de la prendre de court. Aux deux autres tests les précédents examinateurs s'étaient contentés d’exercices écrits, oraux et de tests de connaissances. Le format d’interrogatoire qu'avait prit son examen d'aujourd'hui ne lui plaisait pas mais elle se prit au jeu. Elle pris plusieurs secondes pour réfléchir. Sentant son regard perçant se poser sur elle Sybille répondit au professeur en le fixant droit dans les yeux.

-" Elles exacerbent la conscience mais embrument l'esprit, professeur Vifesprit. Ils vont aux penseurs, aux mathématiciens, aux chercheurs peut-être. Mais un Savant ne devrait pas en être dépendant. Comment peut-on avoir de la rigueur dans ses expériences si on ne pense qu'à sa prochaine cigarette aux herbes ? "

Sybille prit alors réellement conscience des effets des drogues. Jusque là ça lui paraissait toujours normal. Une euphorie passagère. Un étourdissement. Une sensation de plaisir. Elles n'étaient pas le mal en soi... mais incompatibles avec l’alchimie entre autres sciences. La franchise dont elle venait de faire preuve lui ouvrit l'esprit. Sur quelque chose qu'elle avait dû inconsciemment rejeter. Et si c'était les vapeurs d'une plante qui avait provoqué la mort de sa mère ? Ou le manque de celle-ci qui avait fait baissées l'attention de son père sur une préparation. Ses yeux s'écarquillèrent. Sybille trembla sous la violence du choc.

- "Tout va bien, Mademoiselle Alcali ?" S'inquiéta l'homme en face d'elle. Mais il souriait.

Il y eu encore quelques secondes de silences... Puis Sybille bondit de son siège. Debout devant Monsieur Vifesprit ce fut comme si elle bouillonnait de l'intérieur. Sa voix se mit à trembler mais elle déclama;

- "Oui, les drogues et alcools sont les ennemies du Savant ! Si leurs usages engendre des drames, alors il faudra empêcher les hommes ayant le Savoir d'en consommer !  "

Elle mit ses deux poings sur la table et se pencha sur Monsieur Mélian.

- "Et si ce sont les droguent qui se rendent indispensable aux Savant... alors je trouverais le moyen pour qu'ils n'en aient plus ce désir fou !... Cette... Cette dépendance ! "  

La suite des événements disparurent dans le brouillards des souvenirs. Mais elle se rappela du soupir de plaisir de cet homme. Puis du bruit du tampon sur un papier. Son stratagème semblait avoir fonctionné tout au long de l'entretien. Il n'y avait ni magie ni enchantement. Elle ne fut jugée que sur ses capacitées. L'examen passé, le prénommé Mélian dû faire part de ses bons sentiments envers Sybille pour faire oublier le subterfuge qu'elle avait employé.

******************************************

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ La famille Alcali est au complet ! Au 6mais 984, un heureux événement s'est produit à Bourg-Caravelle. La naissance d'une merveilleuse enfant. Les médecins ont pu féliciter Syrilla, l'heureuse maman; Sybille est en bonne santé ! En grandissant elle a pu apprendre l'herboristerie avec sa mère et l'alchimie avec son père. C'est d'ailleurs la passion de celui-ci qui l’intéresse le plus. Elle utilise ces deux sciences pour venir en aide aux gens, et surtout aux animaux dont la détresse ne la laisse jamais de marbre. Elle n'est pas inscrite à l'Académie, mais s'y présentera pour ses 18ans.

Au alentours de ses 14 ans, Syrilla annonce une bonne nouvelle à l'enfant; la venue d'un petit frère ! Le ventre plus carré que rond ne semble pas mentir en tout cas. Mais au courant de la grossesse un voisin se présente avec une morsure de rat qui s'est infectée. Sybille et Argentar se mettent donc à travailler de concert sur un remède. Cependant, un mauvais dosage provoqua une explosion dans le laboratoire Alcali. L'accident provoquant l'accouchement d'un garçon aux yeux rendus aveugles par les vapeurs chimiques et la mort de sa mère. Sybille ne se remit jamais de ce triste incident. Elle s'engouffra dans les arcanes de l'alchimie pour mieux comprendre cette science, et semble s'orienter vers de sombres desseins.

Heureusement, Sybille ne vécut pas de tels événements. Ni même n'en eu le moindre souvenir. Cette vie alternative resta bien enfouie dans les nimbes des possibilités infinies. La naissance de Sybille ne fut pas avancée de 2 années. Elle est aujourd'hui bien aveugle, bien intentionnée et passionnée par les plantes.


   

   

   


******************************************
Es-tu serein à l'idée d'altérer le passé, ou est-ce que cette perspective t'inquiète ?
   • « Appréciez d’échouer, et apprenez de l’échec, car on n’apprend rien de ses succès. » James Dyson

Altérer le passé ? Pour quoi faire ? Dans la vie il n'y a pas d’échecs, on gagne où on apprend. Chaque expérience est une leçon dont on grandit. Si on tombe sur un rocher on apprend à lever les pieds. Si on se casse quelque chose on connais et comprends sa propre douleur et l'on acquiert l'empathie. Si un proche décède alors on comprend le vide et le sens de la vie. Si l'on regrette de ne pas avoir fait telle ou telle chose on peut toujours en faire d'autre.

<< Ah, si seulement j'avais voyagé quand j'en avais l'occasion...>> disent parfois les gens. Et bien quoi, tu es enchaîné ?
<< J'aurais plutôt dû dire ceci plutôt que cela >> Alors tu le diras au prochain!

Une guerre est malheureuse mais permet de faire vivre des gens et d’apprécier la paix. Moi, Sybille, suis aveugle et orpheline de mère. Je pourrais le regretter et vouloir altérer le passé pour naître voyante et grandir dans une famille composée d'un père et d'une mère aimante. J'ai souvent maudit ma condition mais maintenant je me rends compte qu'avec la vue je n'aurais certainement jamais prêté détails à la douceur de la peau d'une amie, aux différentes sensations que peut procurer une même planche de bois. Est-ce que les gens qui portent des chaussures sentent aussi bien les vibrations de la terre ? Peut-être que je pourrais décrire toutes les couleurs du ciel, mais je n'aurais jamais aussi bien senti la douceur des pétales de roses.

Si l'Ordre du Jugement décidait de modifier passé, présent et futur, Sybille n'y verrait que de la lâcheté. Mais qu'est-ce qu'un sbire comme elle pourrait bien y voir à redire. Est-ce qu'elle oserait même publiquement communiquer la désapprobation ? Sur un coup de sang certainement. Le caractère hardi des Cielsombrois aidant. Et si l'occasion d'empêcher de tels changement se présentait elle agirait sans aucuns doutes dans ce sens.

Le concept de changer le passé l'angoissait terriblement. Le monde est tel qu'il est fait et doit le rester. Ordre du Jugement ou pas il n'est pas question de cautionner ce genre de plan d'avenir. Tout chambouler ?! C'était le genre d'idées qui terrorisait Sybille. Sa cécité la fait s'attacher plus que de raisons à ses repères. Sur le plan physique et intellectuel. Un monde différent ?! Cette perspective lui fichait une peur bleue.

"Que l'Ordre apprenne de ses erreurs ! Qu'ils fassent avec ce qu'ils ont ! C'est trop facile de tout changer à son avantage !"

******************************************

   Décris ta vie alternative dans la trame temporelle alternée de ce chapitre, 2.3 La Roue Brisée.

-" Sybille ? Laisse ce chat et viens m'aider à mettre la table veux-tu ? " dit une voix douce depuis la cuisine.

Sybille reposa donc le chat roux dans sa cage qu'elle referma. Elle était particulièrement douée avec les animaux et ne pouvait s'empêcher de recueillir toute créature blessée dans le but de remédier à leurs blessures et maladies. Elle se dirigea vers la cuisine où sa mère l'attendait. On aurait dit qu'elle avait encore gonflé depuis ce matin. Elle était si belle se dit-elle. Ses longs cheveux bruns lui tombaient jusqu'au bas du dos. Aujourd'hui elle avait 14ans, mais une fois adulte, serait-elle aussi belle que sa mère ?  

- "Tu es ravissante aujourd'hui Syrilla !" Dit son père en entrant dans la pièce.

- "Tu lis dans mes pensées ou quoi ? " S'exclama Sybille.

- "Arrêtez tous les deux, vous allez finir par me faire roug-OH ! " Et la jeune femme s'arrêta en pleine phrase en posant ses mains sur son ventre gonflé.

-" C'est le bébé maman ?  Oh, je crois que je le vois bouger !" S'exclama la grande sœur en devenir, un sourire gigantesque aux lèvres.

Argantar ébouriffa les cheveux de sa fille d'un geste vigoureux et affectif.

- "C'est bon, c'est passé ... Aller, à table nous disions ! " Déclara Syrilla après un long soupir.

Argantar prit les couverts d'un tiroir et les jeta uns à uns en l'air. D'un mouvement habile Sybille les attrapait au vol et les déposait sur la table.

- "Toujours une aussi bonne vue ma fille ! "

Mais comme malheureusement aucune journée ne pouvait se passer normalement sous le toit des Alcali, on frappa à la porte d'entrée. Argentar laissa sa famille commencer le repas sans lui et alla voir de quoi il s'agissait. Les minutes passèrent et un silence désagréable s'installa dans la salle à manger. Sybille eut beau se concentrer elle ne reconnaissait pas la voix de l'invité. Son regard anxieux passait successivement de son assiette à sa mère. Quand Argentar finit par revenir il arborait un air morose.

<< - "C'était Skag... Le père de Connrad s'est fait mordre par un rat. Il va falloir que je trouve un remède, sa plaie s'est infectée et il est tombé gravement malade. Je suis sûr d'avoir déjà travaillé sur quelque chose de semblable...." >>

Sur ces mots Argentar embrassa sa femme sur le front, prit son assiette et se dirigea vers son laboratoire.

Voir la suite dans le paragraphe "TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)"  de l'Histoire.



******************************************
   Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?

À remettre à Argentar Alcali, Sombreciel, Bourg-Caravelle:
 
   

   
   

Dans la vie, je m'appelle Elo', je suis animatrice en périscolaire et centre de loisirs/colonies de vacances.  J'ai 23 ans. J'ai découvert le forum via google et voici ce que j'en pense : Aller, c'est d'la bombe ! L'univers est OUF et vraiment prenant ! J'ai hâte de m'amuser avec vous !  :pompom: .
   
   

_________________


Dialogue : slateblue / #6a5acd


Dernière édition par Sybille Alcali le Sam 3 Juin - 15:28, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 3702
J'ai : 33 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement, à moi même et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham l'Îlien et Joséphine Siguardent
La Noblesse
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 22:46

Bienvenue à toi jolie Sybille ! Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien parmi nous :**:

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 1739
J'ai : 32 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Sitara d'Erebor, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 22:50

Bienvenue officiellement, et courage pour ta fiche :**: Et amuse toi bien :calin:

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1466
J'ai : 24 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 22:55

Bienvenue ici, petite sujette :love1: Amuse-toi bien dans l'écriture de cette fiche, avec ce superbe personnage !

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 248
J'ai : 11 ans
Je suis : aspirante mage de l'Hivers, Bellifèrienne enfuie de chez elle, vivant à la Taverne de la Rose

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ma mère Désirée, ma tante Quittou, mon oncle Géralt
Mes autres visages: Abigaïl l'Embrasée & Vira Sabir
Les Mages
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 22:56

Bienvenue ici !

Ton personnage promet d'être intéressant :siwi:

_________________
#cc9900 Epo




Champs de blé, océan parfumé, perles nacrées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Modo
avatar

Messages : 2662
J'ai : 30 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, Duc de Sombreciel Augustus, Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs • Modo
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 23:06

Bienvenue à toi Sybille, bon courage pour ta fiche, et n'hésites pas à poser des questions si tu en as !

_________________


"What am I supposed to do
when the best part of me
was always you?"

The Script, Breakeven

Yeah :
 
Paroles : indigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 513
J'ai : 16 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Audacia
Mes autres visages:
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 23:15

bienvenue à toi, tu verras on s'amuse comme des petits fous :pompom: :bande:

_________________







DarkGreen- Dialogues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 23:25

Bienvenue officiellement, camarade aveugle :cute:
Bon courage pour ta fiche :fan:

_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 7224
J'ai : 31 ans
Je suis : demi-soeur du duc d'Erebor, régisseuse du harem, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor ; Augustus, empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Jeu 11 Mai - 23:33

Aww ce bon choix de perso :siwi:
Bienvenue :**:

_________________
dialogues • mediumvioletred





To see a world in a grain of sand and heaven in a wild flower. Hold infinity in the palms of your hand and eternity in an hour.
William Blake


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 769
J'ai : 25 ans
Je suis : gitane et joaillière

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine, marquise de Sinsarelle, et Anthim, Roi des Gitans et duc d’Erebor
Mes autres visages: Agathe Martel • Gabrielle de la Volte
Les Savants
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 3:11

Bienvenue officiellement parmi nous! :coeur: :cute:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 679
J'ai : 20 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Sombregemme et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie Epi-d'Or
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 7:09

Ooooh Sybille :siwi:
Bienvenue :lama:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 7:39

Bienvenue, ton début d'histoire est passionnante et ton personnage risque d'être très intéressant :)
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1530
J'ai : 26 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah et au Pavillon noir
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 7:51

Bienvenue ! Courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous :yipi:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 712
J'ai : 25 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus d'Ibélène
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir
La Noblesse
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 9:08

Bienvenue Sybille! Amuse-toi bien parmi nous et bon courage pour ta fiche!

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 753
J'ai : 32 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de la Rive
Mes autres visages: Maelys Aigrépine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Ven 12 Mai - 10:10

Bienvenue Sybille ! Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! :gnut:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 912
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: Astrid d'Evalkyr
Les Mages
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Sam 13 Mai - 8:38

Bienvenue parmi nous

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 1444
J'ai : 26 ans
Je suis : Voleuse spécialisée dans l'escalade à la Cour des Miracles.
(Futur Roi Blanc et Fils des Ombres :sisi: )

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des ombres
Mes autres visages: Antonin de Faërie
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Sam 13 Mai - 16:09

Bienvenue et bon courage pour ta fiche

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 131
J'ai : 16

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel
Mes autres visages: /
Les Savants
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Lun 15 Mai - 2:38

Merci pour tous vos petits messages d'encouragement et de bienvenue !
Maintenant que j'ai terminé j'espère que la lecture vous plaira !
Je sais que je n'ai pas abordé pas mal de points du PV:
- l'anecdote des pots inversés par mégarde (de l'empoisonnement en découlant) Comme l'anecdote est déjà écrite j'ai préféré en faire une autre.
- Pour L'Ordre du Jugement je préférerais pouvoir étudier tranquillement tous les tenants et aboutissant de c'te truc , d'un point de vu archives, contextes, histoires, protagonistes. J'ai compris dans le principe que Sybille allait être utilisée en tant que Savante . Elle est maligne, on l'aide dans ses recherches en lui faisant miroiter des médicaments mais détourner dans son dos ses recherches à but militaires si mes souvenirs sont bons. Mais j'aimerais vivre le recrutement en RP avec les joueurs en questions plutôt que d'inventer une rencontre qui induira touuute l'avancée de mon personnage dans l'histoire d'Arven ^^'

Vouala vouala. Mais si c'est nécessaire alors je me jetterais à l'eau et modifierais/ajouterais des chapitres !
Bonne semaine !
Elo'

_________________


Dialogue : slateblue / #6a5acd


Dernière édition par Sybille Alcali le Mer 17 Mai - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 519
J'ai : 58 ans
Je suis : Maréchal de Serre, Voltigeur de la Griffonne Adamante & Cartographe. Jadis l'on m'a reconnu forgeron brillant à Val Griffon.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus, Empereur d'Ibélène.
Mes autres visages: Tim l'Escampette
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Lun 15 Mai - 14:43

Bienvenue !

J'adore ton style d'écriture et ton personnage ! :coeur: :coeur: :coeur:  J'ai vraiment hâte d'en savoir davantage après la fin de l'histoire.


Dernière édition par Richard Le Harnois le Mar 16 Mai - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages • Admin
avatar

Messages : 41
J'ai : 34 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Académie
Mes autres visages: Mélusine • Quitterie • Freyja • Ljöta • Rejwaïde • Faustine
Les Mages • Admin
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Lun 15 Mai - 19:22

On s'occupe de ta fiche ce soir, jolie Sybille, il était fort tard quand tu as fini cette nuit :keur:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Lun 15 Mai - 22:53

Coucou Sybille !

C’est ton tour de passer devant le jury :sisi:
Et c’est moi qui viens te livrer nos remarques :keur:

Nous avons remarqué un grand souci du détail dans cette fiche, c’est absolument merveilleux et j’ai adoré découvrir tous les petits aspects du quotidien que tu as disséminés ici et là ! :fan:

Je sépare le commentaire en plusieurs rubriques pour faciliter la récap.

1/ INTRODUCTION
- A la place de « Ici présentée », mets plutôt « Ton pseudo présente », comme demandé dans le modèle de fiche. :cute:

2/ HISTOIRE
- On dit « la Caravelle », c’est un domaine, pas une ville. Si tu veux parler de la principale bourgade du coin, elle s’appelle Bourg-Caravelle. :sisi: #mondomaine♥
- Pareil pour Sombreciel, c’est un duché ! On dira donc « en Sombreciel ».
- « les neiges cielsombroises » : pas de majuscule, ici c’est un adjectif utilisé pour qualifier un nom. On écrira : une Cielsombroise / une femme cielsombroise.
- « les pics de Roc-Épine », épine ici est au singulier, c’est un nom propre.
- L’élocution de Sybille à quatre ans est un peu trop sophistiquée pour une enfant aussi jeune, ça collerait plus au niveau d’expression et d’abstraction d’une enfant un peu plus âgée, d’environ sept ans au moins vu l’enchaînement d’événements qu’elle restitue chronologiquement. :sisi:
- Peux-tu remettre les différentes étapes de la vie de Sybille dans l’ordre, afin de faciliter la progression chronologique des événements ? :keu:
- On ne s’enivre pas avec des herbes, on peut éventuellement plutôt s'étourdir ou s'assommer ?
- Elle s’est levée « furibonde » ? C’est-à-dire qu’elle était furieuse, en colère ? :hm:
- La science n’en est pas encore à savoir ce qu’est une bactérie !  :geu:
- Sybille passe l’examen d’entrée à plusieurs reprises, ce n’est pas mentionné dans ta fiche, or c’est une épreuve qui a forgé sa détermination.  :roc:
- S’agissant de ta fiche de présentation, je vais te demander de couvrir l’histoire de Sybille jusqu’à l’instant présent, je tiens à avoir son point de vue sur les événements qui agitent Arven, et me faire une idée de sa vie à l’Académie. Il va donc falloir que tu ajoutes toute cette partie à ton histoire !  :gnut:

3/ QUESTIONS
- Question sur modifier le passé : Ta réponse est très jolie et poétique  :**: , mais hors-sujet  :geu: . On ne demande pas si Sybille voudrait changer le passé, mais si l’idée que d’autres le fassent l’inquiète ou pas. L’Ordre du Jugement n’a pas caché son intention de modifier de cette façon l’histoire du continent, qu’en pense ton personnage ?  :argh:

4/ TEST RP
- Il est daté d’avril 1002, or c’est la trame alternée à ce moment-là.  :hihi: Nous te conseillons donc de le placer plutôt avant ; sachant qu'Éponine n'arrive à Lorgol qu'en mars. (Pardon pour la confusion de rouquines :hihi: )

5/ GÉNÉRAL
- Nous relevons dans l’ensemble de la fiche une quantité assez notable de fautes (orthographe, conjugaison, construction syntaxique, et fétichisme des accents circonflexes :geu: ), peux-tu te relire et en corriger le plus possible ? :oops:
Cela se sent surtout dans la fiche, en fait, ton test RP est nettement plus fluide, un véritable régal, je l’ai lu d’une traite et j’ai a-do-ré ! :fan:

En résumé, ce sont de petits détails comme tu le vois, mis à part le pan d’histoire qui manque et qu’il va falloir ajouter. Le contenu de ta fiche est très bon, le fond de ton histoire est d’une grande qualité et je suis persuadée que tu seras une très bonne Sybille, j’ai hâte de te croiser en RP ! :vv:
J'adore tous les petits détails que tu intègres pour décrire la perception que Sybille a du monde, c'est exactement ce que j'imaginais, c'est PARFAIT.  :cute:
Je te laisse apporter les modifications demandées et reposter dans le topic des fiches terminées quand ce sera fait. :superman:

Merci de prendre tant à cœur l’incarnation de mon PV :keur:

_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 131
J'ai : 16

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel
Mes autres visages: /
Les Savants
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Mar 16 Mai - 0:43

Merci pour l'analyse aussi rapide de ma fiche et du rp ! :O Vous êtes vraiment efficace ! *joue la vieille* De mon époque il fallait attendre des semaines pour se faire valider ailleurs !
Je vais travailler sur les points évoqués cette nuit/ dans les jours à venir. Merci pour les compliments :) Cependant j'aimerais revoir quelques points pour éviter de me tromper/partir en cacahuètes.

Citation :
A la place de « Ici présentée », mets plutôt « Ton pseudo présente », comme demandé dans le modèle de fiche.

Sybille présente Sybille ? J'ai pas de pseudo sur les forums. Je mets " Elo" ?
Citation :
Elle s’est levée « furibonde » ? C’est-à-dire qu’elle était furieuse, en colère ?
À mort ! Énervée à l'idée d'avoir trop dormi ou d'arriver en retards. Sybille c'est un peu un sims avec le caractère "Extrême" . Elle se lève "de façon extrême" ! :D La date correspond justement à son dernier (et réussi) examen d'entrée. Mais je vais re-préciser ce passage dans l'histoire.
Citation :
L’élocution de Sybille à quatre ans est un peu trop sophistiquée pour une enfant aussi jeune,
Vous seriez surpris(e)s de savoir tout ce que mes nièces et mes enfants en periscolaire/crèche font et disent déjà à cet âge là ! Je veux bien placer une ou deux questions "interrogatoires" du père à sa fille mais pas plus ! C'est mon seul point de désaccord avec vous. Vu qu'elle est aveugles tout est toujours passé par la parole chez Sybille et les Cielsombrois sont connus pour leur facultés incroyable d'élocution. Elle est donc à même titre que nos enfants d'aujourd'hui entourée de gens qui parlent, parlent bien et parlent beaucoup. Ne pouvant s'exprimer par des regards ou des gestes il a bien fallu qu'elle travaille plus l'oral. Mais si vous pensez que je me trompe je veux bien en débattre après les modifications que j'aurais apportées  :hm: .
Citation :
La science n’en est pas encore à savoir ce qu’est une bactérie !
Aukay ! J'vais modifier/supprimé ce passage.
Citation :
Sybille passe l’examen d’entrée à plusieurs reprises
Mais siii, la date ! :D Mais j'vais mettre l'accent dessus :)
Citation :
S’agissant de ta fiche de présentation, je vais te demander de couvrir l’histoire de Sybille jusqu’à l’instant présent
C'est ce que je craignais... Bon, du coup il va me falloir des noms plus tôt que prévus (j'espérais avoir le temps après validation pour ça, tant pis :D). Dans le résumé du pv il n'y à pas :
- Le Prof' qui prend en pitié décèle les talents de Sybille : Je peux faire en sorte de passer l'élément à la trappe (Ex: Elle ne l'a pas entendu, n'y a pas fait attention, il ne s'est pas présenté) mais si vous avez un personnage en particulier en tête je suis prenante.
- Comment s'est-elle faite débaucher par l'Ordre : Il n'y a pas d'explications claires ici . Comment une enfant de Sombreciel s'est retrouvée mêlée à ça. À l'Académie par un prof' ? Un élève rebelle ?  Je peux l'inventer moi-même sans soucis mais si l'idée est déjà quelque part je suis prenante.
Citation :
On ne demande pas si Sybille voudrait changer le passé, mais si l’idée que d’autres le fassent l’inquiète ou pas. L’Ordre du Jugement n’a pas caché son intention de modifier de cette façon l’histoire du continent, qu’en pense ton personnage ?
Là j'ai du mal à cerner mon hors-sujet. Pour moi Sybille explique justement qu'elle n'est pas pour le changement du passé par qui que ce soit. Que s'il n'y avait pas eu la guerre l'ordre n'aurait peut-être jamais vu le jour. Si toutes ses missions avaient toujours réussi il serait moins bien préparée aux suivantes. Du coup, là je veux bien des précisions ^^"
Citation :
Il est daté d’avril 1002, or c’est la trame alternée à ce moment-là.  
QUOI ? Genre, l'univers parallèle que j'ai inventé où Sybille est voyante ? Je comprends pas :panic: . Et pour la date c'est à cause d'Eponine ! Je vais modifier ça du coup :)

Citation :
orthographe, conjugaison, construction syntaxique, et fétichisme des accents circonflexes
Aoutch. J'ai énormément relue ma fiche et comme c'est ma façon d'écrire depuis le collège je galère à simplifier les choses. J'ai beau me relire ça me semble toujours clair (les syntaxes)
Mh, âccênts cîrcônflêxes :coeur:

En tout cas merci encore pour ces conseils, j'espère complètement vous satisfaire la prochaine fois ! :D

_________________


Dialogue : slateblue / #6a5acd


Dernière édition par Sybille Alcali le Mer 17 Mai - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Admin
avatar

Messages : 333
J'ai : 29 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Augustus, empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Faustine de la Fugue
Les Voltigeurs • Admin
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Mar 16 Mai - 23:52

Coucou Sybille :cute:

Je passe apporter quelques précisions ! :gnut:

Sybille présente Sybille ? J'ai pas de pseudo sur les forums. Je mets " Elo" ?
→ Oui, Elo présente Sybille, ce sera parfait ! :sisi:

Vous seriez surpris(e)s de savoir tout ce que mes nièces et mes enfants en periscolaire/crèche font et disent déjà à cet âge là ! Je veux bien placer une ou deux questions "interrogatoires" du père à sa fille mais pas plus ! C'est mon seul point de désaccord avec vous. Vu qu'elle est aveugles tout est toujours passé par la parole chez Sybille et les Cielsombrois sont connus pour leur facultés incroyable d'élocution. Elle est donc à même titre que nos enfants d'aujourd'hui entourée de gens qui parlent, parlent bien et parlent beaucoup. Ne pouvant s'exprimer par des regards ou des gestes il a bien fallu qu'elle travaille plus l'oral. Mais si vous pensez que je me trompe je veux bien en débattre après les modifications que j'aurais apportées  :hm: .
→ Les enfants de 4 ans disent des choses cohérentes, oui ! Mais ils n'ont pas encore la notion de temps et de succession chronologique :sisi: Les Cielsombrois sont réputés pour leur élocution mais à l'âge adulte, ce sont des poètes et des littéraires qui aiment les beaux textes et les débats philosophiques. Enfants, ils sont comme tous les autres enfants, avec un cerveau et un développement d'enfant :cute: La notion de temps requiert une capacité d'abstraction que les enfants n'acquièrent qu'aux environs de sept ans. :sisi: Si Sybille est vraiment précoce, ce concept peut se construire à ses six ans, par exemple, mais pas avant. :siwi:

- Le Prof' qui prend en pitié décèle les talents de Sybille : Je peux faire en sorte de passer l'élément à la trappe (Ex: Elle ne l'a pas entendu, n'y a pas fait attention, il ne s'est pas présenté) mais si vous avez un personnage en particulier en tête je suis prenante.
→ C'est laissé entièrement à ton imagination !

- Comment s'est-elle faite débaucher par l'Ordre : Il n'y a pas d'explications claires ici . Comment une enfant de Sombreciel s'est retrouvée mêlée à ça. À l'Académie par un prof' ? Un élève rebelle ?  Je peux l'inventer moi-même sans soucis mais si l'idée est déjà quelque part je suis prenante.
→ Elle se fait recruter par le fameux professeur qui l'avait remarquée !

Là j'ai du mal à cerner mon hors-sujet. Pour moi Sybille explique justement qu'elle n'est pas pour le changement du passé par qui que ce soit. Que s'il n'y avait pas eu la guerre l'ordre n'aurait peut-être jamais vu le jour. Si toutes ses missions avaient toujours réussi il serait moins bien préparée aux suivantes. Du coup, là je veux bien des précisions ^^"
→ Elle n'approuve pas, on a bien compris, mais il est établi que l'Ordre l'a déjà fait et va le refaire. En tant que membre de l'Ordre, notamment, est-ce que ça l'inquiète, ou est-ce que ça ne lui cause aucune angoisse ni dilemme particulier ? Est-ce que tu as peur de ce que fait l'Ordre, c'est ça la question ! :sisi: Tu peux peut-être lire les récentes fiches validées pour voir comment les autres ont abordé ce point ?  :hm:

Et sinon, pour exprimer mon soutien à la cause tragique de l'accent circonflexe en péril (la réforme de l'orthographe qui est passée récemment me donne des cauchemaaaars), je te propose cette userbar pour ta signature, que j'affiche dès à présent fièrement dans la mienne :


Courage courage ! :pompom:

_________________

 






Dernière édition par Rejwaïde Sinhaj le Mer 17 Mai - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Gueux
avatar

Messages : 1261
J'ai : 23 ans
Je suis : Apicultrice

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: /
Les Gueux
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Mer 17 Mai - 16:38

Bienvenue, et courage pour les modifications qu'il te reste :leche:

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 131
J'ai : 16

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel
Mes autres visages: /
Les Savants
Message Sujet: Re: Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle    Mer 17 Mai - 23:44

Merci Rejwaïde pour tes précisions ! :eheh:  Et merci Melinda !

J'ai corrigé les fautes avec BonPatron qui m'en a encore trouvé après Reverso. J'ai aussi fait collaboré mon homme en lui disant " T'écris pas des merdes hein ! J'veux être validée !" . Du coup sur les corrections j'avais des "Argentar cria des merdes" ou des "Les livres c'est des merdes" entre deux corrections ! :saut: . Tout ça pour annoncer queeee.... Les corrections et simplifications grammaticales sont faites !

- J'ai remis dans l'ordre chronologique l'histoire .
- Corrigé la plupart des fautes d'orthographe/grammaire.
- Simplifié la syntaxe de mes phrases à rallonges.
- Adapté l'analyse de la plante aux connaissances de l'époque.
- Adapté le dialogue de Sybille 4ans à celui d'une enfant sur le principe de Questions/Réponse qu'on utilise pour interroger un môme qui a fait une bêtise.
- Fini d'apporter les corrections suggérées par mon parrain.
- Donné l'avis de Sybille sur le chamboulement du temps par rapport à l'Ordre du Jugement.
- Affiché mon nouvel userbar dans ma signature :keu:

J'ajouterais la nouvelle partie de l'histoire dans les jours à venir.
Keur keur love à tous ceux qui m'attendent ! :D

EDIT 22/05/17 - La date du 27 avril remplacée par le mois de mars (le 28) pour le Test RP avec Eponine.

_________________


Dialogue : slateblue / #6a5acd


Dernière édition par Sybille Alcali le Lun 22 Mai - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sybille Alcali - Jeune Herboriste Aveugle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: