AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 142
J'ai : 36 ans
Je suis : pirate à bord de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Rhéa et Philippe Jedidiah
Mes autres visages: AbigaÏl l'Embrasée ; Eponine Aubenacre
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Lun 5 Juin - 17:13


Livre II, Chapitre 4 • De Glace et de Sang
Solveig de Sovnheim &
Vira Sabir

Épée : "bienvenue" en Îlien

En garde moussaillon !



• Date : 5 mars 1002
• Météo : nuageux et frais
• Statut du RP : privé
• Résumé : Solveig vient d'arriver à bord de l'Audacia et Vira décide de lui présenter correctement ses vœux de bienvenue.
• Recensement :
Code:
• [b]5 mars 1002[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2242-epee-bienvenue-en-ilien-sol-et-vira#68270]Epée : "bienvenue" en Îlien[/url] - [i]solveig de Sovnheim & Vira Sabir[/i]
Solveig vient d'arriver à bord de l'Audacia et Vira décide de lui présenter correctement ses vœux de bienvenue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 142
J'ai : 36 ans
Je suis : pirate à bord de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Rhéa et Philippe Jedidiah
Mes autres visages: AbigaÏl l'Embrasée ; Eponine Aubenacre
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Lun 5 Juin - 17:20

Cinq mars 1002. Enfin le retour sur l'océan. L'hivernage était terminé et le port de Lorgol avait laissé place à l'infini de l'horizon. Le temps était de nouveau aux pillages et aux promenades iodées. Rien de tel pour remonter l'humeur de Vira, plus heureuse en mer qu'à terre. De corvée, elle s'occupait à lustrer les armes lorsque deux têtes passèrent devant elle.

-Tim ! Hé ho !

L'Escampette s'arrêta à l'interpellation, se tournant vers Vira. Elle l'aimait bien ce petiot. Ses petites facéties la divertissaient et elle avait décidé de s'en occuper, en commençant par lui enseigner un peu de son sabir tropical. Il était accompagné d'une femme blonde qui devait avoir son âge. Une nouvelle tête. Sûrement cette Solveig dont elle avait entendu parler. Elle était arrivée en même temps que le Doc. Un peu de sang neuf sur ce navire ne faisait de mal à personne. Vira aimait bien les nouveaux venus.

-C'est qui elle ? baragouina-t-elle de son accent toujours si prononcé.

-C'est la nouvelle. Solveig. Solveig, je te présente Vira. J'allais lui montrer ce qu'elle doit faire.

Les yeux plissés, le visage impassible, la Sabir la dévisagea longuement, évaluant sa trempe. Elle avait l'air pas mal, cette Solveig. Beaucoup d'assurance, une bonne posture. Le genre de personne fiable. Les mousses parlaient déjà d'elle en disant qu'elle venait de quitter la Guilde des Guerriers. Une bonne combattante, donc. La Guilde des Guerriers n'enrôlait que les plus fines lames. Une méconnue des bateaux alors. Elle avait entendu dire qu'elle était Kyréenne. Vira ne se préoccupait pas spécialement des régions d'Arven mais connaissait Valkyrion pour ses villes côtières. Le climat était froid et rude, beaucoup trop éloigné de son Archipel natal avec ses chaleurs brûlantes. Mais Vira était habituée au froid. Les nuits sur l'océan était aussi fraîches que humides. De quoi forger sa résistance au fil de ses longues années passées dans la piraterie. Une Kyréenne ancienne de la Guilde des Guerriers était une recrue prometteuse.
Il ne lui restait plus qu'à la baptiser, comme tous les moussaillons de ce rafiot magnifique. D'un geste soudain, elle se rua sur la nouvelle venue, lui assenant un coup de pied, s'approcha de quelques pas rapides et dégaina son sabre.

Un rictus enjoué avait laissé place à son air sérieux alors que Tim poussait un soupir derrière elle et s'éloigna du combat soudain. Autour d'elles, les mousses poursuivaient leur tâche habituelle, indifférent à l'animation entraînée par Vira. Tous étaient trop habitués à sa manière si particulière de dire bonjour et personne ne vint s'interposer dans ce rituel si sabirien. De plus, la pirate était plus que ravie de croiser le fer avec quelqu'un. Avec Freyja et Ilse enceintes, elle n'avait plus de compagnie féminine avec qui bretter. Alors l'arrivée d'une ex membre de la Guilde des Guerries était une véritable aubaine pour la pirate aguerrie. Il était également de son devoir de juger les capacités des nouvelles recrues. Néanmoins, Vira était plus douée avec ses lames courtes en forme de trident, qu'avec le sabre. Elle ne les utilisait que lors de véritables combats. Solveig n'était pas une ennemie. Alors, de toute ces forces, elle abattit son sabre sur la Kyréenne, poussant un juron très Îlien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 2576
J'ai : 33 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Mer 7 Juin - 3:14

Ça lui faisait quand même un petit truc bizarre à Sol de se dire qu'elle venait de tout plaquer pour devenir pirate. Tous ceux qu'elle connaissait remplacés par des inconnus. Partir un jour sans retouuur ; chantait une célèbre voix de Valkyrion. C'était bien parti en tout cas.
On lui avait dit de se présenter à l'Audacia, que Freyja s'occuperait d'elle. Mais arrivée devant la vivenef, ce fut un jeune garçon qui se chargea de la faire monter à bord en attendant que la seconde se libère.
L'attente se faisait donc sympathiquement, par un rapide tour du pont où elle croisait quelques têtes déjà aperçues au port. Quelques signes de têtes, de mains, un sourire ou deux, beaucoup de coups d’œil curieux, elle devait avouer que c'était assez grisant finalement de changer de cercle.
Tout cela aurait pu rester une jolie petite balade touristique si une autre blonde d’à peu près sa taille et son age ne les avait pas hélé.

- Salut.

Sobre comme toujours la Solveig quand elle ne sait pas trop dans quoi elle a mis le pied. Elle a toujours gardé ce petit coté de gosse effarouchée si propre à son passé. Sa façon à elle de ne pas vieillir.
En tout cas la pirate qui la dévisage semble très mature. Elle se sent observée dans le moindre détail par ces yeux verts.
C'est bizarre quand même. Le sabre qui barre ses épaules la démange. Une bizarre envie de s'en saisir. C'est bizarre parce qu'en général ça ne lui arrive qu'en certaines occasions. Quand on essaye de l'assassiner par exemple. Ou quand elle rentre dans les coins sombres de la Ville Basse.
Peut être que c'était à cause du rictus se dessinant lentement sur le visage de sa nouvelle collègue. Ou p't'être à cause de la lumière finalement pas du tout mature qui brille dans son regard.
Se passant une main dans les cheveux, elle prit tout de même le temps de se gratter le cuir chevelu avant de prendre une décision. Vira hein ? Ba Vira elle n'avait pas eu besoin de se gratter le crane, elle était passée à l'action. D'une brusque accélération elle se jeta sur elle et lui asséna un coup de talon qu'elle bloqua avec sa cuisse droite avec une extrême justesse pour protéger son ventre. C'était plus solide mais demain ce serait aussi plus violet.
GROSSE YAK DES STEPPES ! Alors que son adversaire dégainait son sabre, elle entendit derrière elle le soupir du garçon qui prit ses distances avec elles. Pas con le lardon.

Les sourcils froncés par la contrariété, Solveig attrapa sa propre arme et se positionna sans attendre que l'autre sauvage lui fonce dessus de nouveau. Ce qu'elle fit sans se faire prier d'ailleurs.
D'une sauvagerie inouïe elle abattit son sabre droit sur son crane. Mais cette fois la Kyréenne était prête. Elle se jeta de coté, laissant la cinglée qui tentait de l'étriper encastrer son sabre dans la rambarde de la vivenef.
N'attendant pas qu'elle se dégage, Solveig lui balança le poing qui tenait son sabre en pleine mâchoire.

Oui quoi qu'il en soit hors de question qu'elle la bute. Elle essayait de s'intégrer pas de se faire lyncher.

Avec un mouvement de recul, elle repositionna son sabre devant elle alors que Vira revenait vers elle avec plus de prudence.
Un jour son maître lui avait dis de ne jamais être là ou on l'attendait. Elle n'avait pas trop compris mais avec le temps elle avait pratiqué dans l'art et la manière de changer brusquement de technique.
Alors au lieu d'être dans la défensive, elle attaqua de front dans un grognement venant du fond de sa gorge.

Les sabres s'entrechoquèrent, durement, plusieurs fois. Vira était forte et puissante, précise dans ses mouvements, le pied beaucoup plus léger qu'elle, elle le sentait.

- Oh ! Bonjour Freyja c'est ça ?

Brisant sa garde et élevant la voix pour se faire entendre de loin d'une personne dans le dos de l’îlienne, Solveig changea d'expression en un clin d’œil.
Mauvaise. Il n'y avait personne.

_________________







#6666cc
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 142
J'ai : 36 ans
Je suis : pirate à bord de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Rhéa et Philippe Jedidiah
Mes autres visages: AbigaÏl l'Embrasée ; Eponine Aubenacre
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Jeu 8 Juin - 10:06

Efficacité, rapidité, dextérité. La règle des trois étaient parfaitement respectée par son adversaire et le sourire de Vira s'agrandit. Elle se battait avec toute sa force et toute sa joie, ce qui représentait beaucoup. Mais, en fine observatrice, Vira savait qu'elle n'allait pas gagner ce combat. Le temps l'avait rôdée et elle savait jauger un guerrier quand elle se battait contre lui. En l'occurrence, la maîtrise de l'épée de cette Solveig – par Omen que c'est compliqué à prononcer ce nom– surpassait la sienne. Toutefois, Vira savait qu'elle pouvait lui faire pas mal de dégâts car la kyréenne n'avait pas l'habitude de faire tinter le fer sur un bateau. Et cela se voyait. La pirate ne doutait pas que, au bout d'un an, ce détail serait anecdotique, mais, pour le moment en tout cas, il représentait un point faible dans la garde de son adversaire qu'elle pouvait exploiter pour faire le maximum de dégâts. Ce fut donc avec entrain que Vira poursuivit ce petit combat improvisé, idéal pour se dérouiller un peu les membres après avoir passé un si long hivernage à Lorgol. Au final, il n'avait pas été plus long que les autres mais chaque année, l'Îlienne avait l'impression qu'ils s'amarraient de plus en plus longtemps.

Son sabre s'encastra dans la rambarde de Rhéa ! PAR MESSAION ELLE AVAIT ABIME RHEA CE GROS GLACON !!! Le poing s'abattit avec force et Vira se le reçut en pleine poire. Elle explosa de rire. Ou elle émit un grognement de contentement. En tout cas, elle se hâta et récupéra son sabre, pleurant intérieurement la fine coupure qui entaillait maintenant le bois si parfait de sa précieuse Rhéa. Dans un hurlement où se mêlèrent propos injurieux et incompréhensibles dans son sabir natal, Vira se rua sur sa partenaire, qui fit de même. Les épées s'entrechoquèrent avec force.
Autour d'elle, beaucoup avaient cessé leurs activités pour contempler avec fascination le combat qui prenait vie sous leurs yeux. Si Vira était réputée depuis longtemps pour être une bonne combattante qu'il valait mieux éviter de contrarier, personne ne connaissait la nouvelle venue. L'unique chose frappante – en dehors des deux adversaires – c'était que Vira semblait l'apprécier et avait l'air de beaucoup s'amuser.

Freyja ? C'était quoi cette histoire encore ? Si elle était forte au sabre, Valkyrion semblait lui avoir glacé les quelques grains de son cerveau. Son prénom à elle c'était Vira. Pas Freyja. Freyja était grosse et enceinte, comme une vache dont les mamelles sont pleines de lait. Impossible de la louper. Son pas d'éléphant se fait entendre à des lieux. Elle rugit d'un fort éclat de rire à cette pensée, sachant qu'elle se ferait sans doute tuer si l'intéressée entendait ses propos. L'idée de se faire trucider par sa seconde semblait beaucoup la satisfaire. Reculant sous les assauts répétés de son adversaire, Vira n'avait guère besoin de se retourner pour savoir que la rambarde approchait. Elle connaissait suffisamment le bateau pour y avancer les yeux fermés. D'une pirouette arrière habile, elle se retrouva les deux pieds sur le bastingage, dominant de ce fait la kyréenne. Elle attrapa la corde qui pendait à ses côtés et, avec un bon coup d'élan, quitta la rambarde, profitant pour envoyer son pied sur l'épaule de son adversaire. Elle se laissa ensuite glisser, reprenant l'avantage pour lui faire face, alors que la guerrière se retrouvait dos à l'océan. Vue très plaisante, en fait. Les lèvres arborant toujours un sourire carnassier et « heureux », elle reprit le combat avec entrain. C'était marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 2576
J'ai : 33 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Jeu 8 Juin - 22:36

Bon. Elle avait été trop optimiste. Clairement trop optimiste. La pirate vivait sur cette vivenef à longueur de temps, elle devait très certainement reconnaître et sentir la présence de ses coéquipiers.
La seule réaction lorsqu'elle avait tenté de la faire se retourner avait été un regard sans équivoque et un énorme éclat de rire profond. Avait elle à préciser que c'était loin très loin de l'effet recherché et qu'elle commençait à ressentir la peur face à cette timbrée ?
Les attaques impromptues c'était déjà quelque chose bien qu'elle n'avait pas plus tiqué que ça. Question d'habitude. Par contre les timbrés qui rigolent quand tu leur fous un gnon c'était au-delà de ses compétences.

Alors que Sol continuait d'attaquer, son adversaire reculait et reculait jusqu'à se retrouver contre la rambarde.
La Kyréenne n'était pas pour autant satisfaite. Un adversaire ne recule véritablement que lorsqu'il se sent submergé ou qu'il y a beaucoup d'espace.
Sa pensée se révéla d'autant plus vraie lorsque Vira bondit d'un impressionnant saut arrière et se retrouva juchée sur le bastingage sans vaciller ne serait ce qu'un peu.
A ce stade, Solveig s'attendait un peu à tout. Qu'elle lui saute dessus comme ces catcheurs des tavernes par exemple.
Ce fut plus beau et plus surprenant qu'un simple bon de bourrin. Elle prit son envole, grâce à une corde qu'elle avait attrapé a coté d'elle, elle s'était lancée pour percuter son épaule de son talon, projetant la guerrière sur le sol.
Se relevant avec la certitude que demain elle gagnerait encore d'autres couleurs, elle ignora la douleur de son épaule en attrapant le bois du bastingage pour s'aider.
Cette fois c'était elle qui était acculée. Tout avait été préparé par la pirate pour l'emmener là ou elle le voulait. Ce qui ne plaisait absolument pas a la jeune femme.
D'un grognement aussi sauvage que le rire que Vira lui avait gratifié, Solveig para ses coups avec une détermination accrue, repoussant par la force brute cette femme qui tentait de la piéger dans son petit coin. Juste assez pour tendre la main vers le tonneau qui avait été tranquillement posé sur le pont avec quelques un de ses petits amis. Elle n'avait aucune idée de leur contenant. Ce qui l’intéressait c'était son couvercle. S'en saisissant comme d'un bouclier, sa position changea du tout au tout. Le bouclier improvisé devant elle, elle rétracta son bras contre son flanc, faisant dépasser de moitié son épée. Un pied vers l'arrière, un vers l'avant, comme une Skjaldmö.
Cette fois, elle pouvait lui foncer dessus, elle allait l’accueillir à sa façon.

Frappant de sa garde le bouclier de bois, elle lui adressa à son tour son sourire le plus inquiétant. A croire que cette Vira refaisait resurgir quelque chose en elle.
Ça faisait longtemps qu'un combat ne lui avait pas semblé gagné d'avance. Sous entendu un combat n’ayant pas lieu au sain de son ancienne guilde.
Le vent de la nouveauté soufflait de nouveau pour la guerrière, elle se retrouvait à ses débuts. C’était... rafraîchissant.

La jeune femme n'attendit pas plus longtemps, elle se projeta en avant en tournant sur elle même telle une athlète, le couvercle tenu devant elle qu'elle releva juste à temps pour percuter d'en bas le menton de Vira, l'épée au clair.
Avec un peu de chance ça ne lui couperait pas la langue.

_________________







#6666cc
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 142
J'ai : 36 ans
Je suis : pirate à bord de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Rhéa et Philippe Jedidiah
Mes autres visages: AbigaÏl l'Embrasée ; Eponine Aubenacre
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Dim 11 Juin - 14:22

Inutile de préciser que Vira s'amusait comme une folle. Avec Ilse et Freyja enceintes, elle n'avait pas l'occasion de s'amuser ainsi avec les femmes. Les deux n'étaient pas spécialement ravies à l'idée que leur ventre servaient de « pilier à coups de poings ». En même temps, elles ne mettaient pas trop de bonne volonté non plus, toutes les deux. Même si Rhéa s'amusait beaucoup de remplir les ventres de ces pirates femelles de têtards. Heureusement pour l'Îlienne, elle se protégeait. Hors de question de se retrouver avec un bébé humain, ou bébé autre chose, dans son ventre. Elle ? Maman ? Non, les drôles c'est bien mais quand c'est de loin et pas les siens. Ça pleure, ça bave et ça sent mauvais. Elle préférait s'en occuper quand ça bavait moins, que ça pleurait plus et que ça sentait mauvais mais seulement parce que ça transpirait sous l'effort. Comme maintenant.

Son coup fit mouche et elle envoya la guerrière au plancher. Ah ! Avantage de courte durée car déjà elle se releva et lui fit face, en position et prête à l'envoyer par dessus bord. Oh elle aimait ce genre d'attitude. Surexcitée, son sourire s'agrandissant au fil des minutes, Vira trépignait d'impatience. Elle la faisait reculer, la guerrière. Mais elle para tout ses coups, avec une hargne et une force incroyable. Elle avait l'habitude, c'était frappant. Elle ferait un excellent moussaillon. Dans un effort qui fit reculer la pirate, la dénommée Solveig réussit à s'emparer du couvercle d'un tonneau vide qui attendait patiemment qu'une âme charitable le remplît. Vira la regarda faire, dubitative. Elle voulait lui lancer à la figure ? Mais non, elle l'utilisa comme bouclier et sa position changea.
Ah.
Les boucliers c'étaient pour les larvettes, elle l'avait toujours dit. Vira n'en utilisait jamais, c'était encombrant, lourd et restreignait son habilité au combat. Mais c'était pratique pour parer les coups, il fallait le reconnaître. Et la guerrière en fit une tout autre utilisation.

Elle regagna peu à peu du terrain, parant les coups de la pirate, encore plus excitée par ce combat dont elle sentait l'issu venir, en faveur de la nouvelle. Elle souriait, d'ailleurs. C'était bon signe. Et le coup bien placer surgit soudainement, la frappant sous le menton et l'envoyant valser à travers le ponton. Vira resta étendue là, un moment, puis explosa d'un grand rire, frappant le sol de son poing. D'un bon agile, elle sauta de nouveau sur ses pieds et rangea son épée dans un hochement de tête approbateur. Elle lorgna la nouvelle.
Bon.
Elle lui plaisait celle-là.

-Bien la nouvelle. Bienv'nue sur l'Audacia.

Elle s'approcha et lui tapa sur l'épaule avant d'exploser à nouveau de rire. Les têtes qui s'étaient tournées vers elles pour contempler le combat, affichèrent des sourires en coin avant de reprendre bien vite leurs activités sous le regard pesant que Vira leur adressa. Elle était de bonne humeur mais personne ne voulait la tester.

La pirate s'éloigna de son adversaire d'un moment. Elle aurait quelques bleus et son menton lui faisait mal mais elle s'en fichait.

-Hé Freyja ! beugla-t-elle en s'éloignant. J'trouvé copine moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 2576
J'ai : 33 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   Dim 11 Juin - 19:53

Encore dans une position de combat, prête à tout venant de cette femelle terminée au rhum, Solveig leva le menton vers le ciel pour tenter de voir si son adversaire ne crachait pas de sang.
Apparemment non puisqu'elle rigolait de nouveau comme une possédée.
Avec une agilité que Solveig était loin de posséder (elle avait toujours préféré l'économie de mouvement et l'efficacité simple, misant sur le timing plutôt que la souplesse et l'agilité) Vira se retrouva sur ses jambes.
L'arme qu'elle rangea enfin aurait presque tiré un soupire de soulagement à la Kyréenne si elle n'était pas encore submergée par l'adrénaline et presque certaine qu'on allait encore tenter de l'égorger. Avec un sabre, une cuillère ou des dents, elle s'attendait à tout.

- Ah. Ouais. Merci ?

Non ? Toujours pas d'attaque vicieuse ? Se raclant un peu la gorge, elle se redressa, admira le couvercle qui pendait à son bras et le reposa sagement sur son tonneau.
Elle n'en avait plus trop besoin. Par contre elle se disait qu'un jour il lui faudrait acheter un vrai bouclier. Ça lui avait manqué, elle s'en rendait compte à présent.

Une tape vigoureuse sur l'épaule la fit un peu sursauter. Ce qui eut le don de faire rire l’îlienne.
Solveig se reteint de peu de grimacer. De un de douleur puisqu'elle s'était pris un bon vieux coup de talon à cet endroit précis et de deux parce qu'elle n'était pas certaine d'apprécier ni la méthode de bienvenue ni cette femme aux mœurs... particuliers.

Sol la regarda s'en aller en se rappelant qu'elle tenait encore son épée à la main. Elle la rengaina distraitement, se demandant tout de même si elle n'avait pas fait une connerie en montant sur l'Audacia.

Les dernières paroles de la pirate mirent un peu de temps a monter jusqu'à son crane. Amie ? Vraiment ?
Elle s'était faite une amie. Peut être que finalement elle enverrait une lettre à Alrik pour le lui raconter.
Un sourire aux lèvres des plus sincère vint gommer les ridules de contrariété et d’inquiétudes qu'avaient creusés ses sourcils.

Une amie. Peut être qu'elle irait s'asseoir a coté d'elle pour dîner finalement.


_________________







#6666cc
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epée : "bienvenue" en Îlien [Sol et Vira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Au large :: L'Audacia-
Sauter vers: