AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Dim 11 Juin - 13:06




Livre II, Chapitre 4 • De Glace et de Sang
Solveig de Sovnheim & Freyja de Brunante

"Un ventre ou un nouveau

système solaire. J'hésite."




• Date : 5 mars 1002
• Météo : Ensoleillé, quelques nuages, l'air et bon.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Solveig se trouve sur l'Audacia et attend la seconde après s'être battue sans retenue contre Vira. Fourbue, elle découvre donc Freyja dans toute sa splendeur et l'Audacia en sa compagnie. Non sans se découvrir une peur irraisonnée pour la maternité.
• Recensement :
Code:
• [b]5 mars 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2271-un-ventre-ou-un-nouveau-systeme-solaire-j-hesite#69215]"Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."[/url] - [i]Solveig de Sovnheim & Freyja de Brunante[/i]
Solveig se trouve sur l'Audacia et attend la seconde après s'être battue sans retenue contre Vira. Fourbue, elle découvre donc Freyja dans toute sa splendeur et l'Audacia en sa compagnie. Non sans se découvrir une peur irraisonnée pour la maternité.


_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire


Dernière édition par Solveig de Sovnheim le Dim 11 Juin - 14:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Dim 11 Juin - 13:11

Les jambes un peu flageolantes et le corps endolori, Solveig n'était pas mécontente. C'était une belle première expérience sur l'Audacia non ?  
Elle s'était faite sa première ''amie''. C'était à fêter, en trente ans d'expérience, elle n'avait jamais réussi a se lier d'une amitié avec une femme. Si elle avait su qu'il suffisait juste de se battre en duel, peut être que tout aurait été différent.

Se soutenant un peu grâce au bastingage, elle retourna sagement au centre de l'Audacia dans l’espoir que quelqu'un la trouve et la mène à la seconde.
Rattrapant le sac qu'elle avait laissé tomber sur le plancher, elle se laissa tomber à sa place en appuyant l'arrière de son crane contre un rouleau de corde.
Tim n'était plus là pour la guider. Tant pis, peut être finirait elle sa vie ici, devenant progressivement un meuble sur la vivenef. On la dépoussiérera de temps en temps, un petit verre d'eau, un bout de pain et un ''tiens c'est quoi ça déjà ?'' avec pour réponse un ''je sais pas c'est la depuis un moment, ça doit bien servir a qu'equ'chose''.

Fermant, les yeux elle pensa à Alrik. A son age, elle n'avait plus peur de grand chose. Mais pour l'homme c'était différent. Elle n'avait pas peur du guerrier en lui même, plutôt de le décevoir. Faisant office de mentor et aussi un peu de père, elle lui devait son entrée dans la Guilde des Guerriers.

Ses souvenirs la menaient à revivre cet instant où il l'avait emmené au QG, certain de faire une bonne affaire avec un énième pari un peu foireux.
Ses mains caressèrent la vieille clé de cette auberge qu'elle avait loué ce jour là et qu'elle n'avait finalement jamais rendue puisqu'elle était restée avec lui. Elle n'avait jamais réussi à s'en débarrasser. Elle l'avait même agrémenté d'un petit bout de cuir pour l'attacher à elle et
glissé dans une de ses poches pour être certaine de ne pas la perdre. Son coté sentimental, elle ne pouvait pas le cacher après tout ses effort pour un bout de fer.

D'ailleurs qu'avait fait l'aubergiste ? Avait il un double ? Ou peut être qu'il avait finalement changé la serrure. Peut être qu'il avait pris sa retraite ou fait faillite et qu'il avait laissé ce problème de serrure sans clé a quelqu'un d'autre. Et Alrik, que faisait il lui ?
Peut être qu'il découvrait à l'instant un marchand faisant sa réclamation à la guilde pour l'incompétence de cette femme incapable de tenir son engagement et de signer ce foutu papier.
Peut être que lui aussi il hurlait. Ou rigolait. Elle n'avait jamais su prévoir si il allait aboyer ou rire aux éclats, il avait toujours été le maître de l'imprévisible.

Des sons de pas irréguliers la tirèrent de sa torpeur. Ouvrant un œil elle découvrit l'image même de ce qu'elle imaginait être un pirate. Un pirate féminin.
Un chemisier d'un blanc passé dépassant d'une ceinture bardée de lanières et de boucles. Avec des cuissardes présentant quelques signes d'usures mais aussi une bonne carrière de justes et loyaux services. Enfin, un long manteau marin de cuir fendu flottant légèrement contre ses chevilles dans l'air frais de l'après midi.
C'était impressionnant mais peut être moins que l'énorme ventre que rien de tout ça ne pouvait cacher.

« C'était pas le déjeuner du midi hein. »

Une femme enceinte sur une vivenef, Solveig était troublée et un peu inquiète, elle devait l'avouer. Jamais elle n'avait côtoyé d'aussi près une future maman. Dans son métier, peu d'occasion de croiser des bambins. Comment ce ventre pouvait il rester solidement accroché à sa propriétaire vu le poids que ça devait représenter ?

« Si ça vous dérange pas je vais me relever, j'ai peur que ça m'tombe dessus.»

Ses muscles se rappelèrent a elle quand elle tenta de se tenir convenablement debout.

« En prenant un peu mon temps. On m'a un peu abîmé »

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Ven 16 Juin - 2:23

Le combat a été rudement intéressant, foi de Brunante. La Vira est une machine à bobos, tout le monde le sait à bord – et leur dernière recrue en date vient visiblement de le découvrir. Ce sera une occasion de vérifier la compétence du nouveau docteur de bord, ce chirurgien de Bellifère tout neuf lui aussi sur la vivenef. Cela dit, que la nouvelle sorte gagnante du combat est fort inhabituel : l’Îlienne met un point d’honneur d’ordinaire à pousser les nouveaux dans leurs derniers retranchements. La Kyréenne vaut peut-être quelque chose, c’est intéressant. Curieuse, Freyja a observé le combat de bout en bout, et c’est tranquillement qu’elle se dirige vers le rouleau de chanvre où l’arrivante s’est installée, de son pas chaloupé venu à la fois de vingt ans de navigation et cinq mois et demi d’une grossesse épanouie. Elle a passé la matinée à tenter de réparer le dernier gâchis capillaire en date, et n'est pas trop mécontente du résultat : la blondeur est inhabituelle chez elle, mais c'est nettement mieux que les mèches arc-en-ciel qu'elle a arborées pendant une semaine suite à l'effondrement d'une étagère sur sa tête dans la chambre de Lena.

Un sourire amusé fend son visage lorsqu’elle remarque le trouble de la jeune femme dont Philippe lui a parlé. Cette étrangère venue du froid n’aurait-elle donc jamais vu de femme enceinte ? « Ma jolie, si à ton âge tu sais pas d’où viennent les bébés, laisse-moi t’dire qu’tu comprendras vite. C’pas les occasions qui manquent à bord, qu’tu préfères les gars ou les filles, et chez les pirates on est pas spécial’ment farouches. J’t’ai vue avec la Vira, tu t’en es pas trop mal sortie – d’habitude, les nouveaux crachent toujours une dent ou deux. » Non, elle ne fera aucun effort pour structurer son discours – si la gosse ne peut pas suivre le gai babil d’une consœur sur le pont en bavardant paisiblement, elle servira à rien dans la confusion de la bataille. Elle en a déjà vus, des pirates qui en imposent, des vrais durs, des barbares et des sauvages, des enfants de l’Archipel ou du continent, des hommes et des femmes et parfois des enfants – et elle sait très bien que l’apparence ne fait pas tout. Observer l’escarmouche lui a permis de juger de la vitesse de réaction et de l’agilité de la nouvelle – il y a du progrès à faire dans la gestion de la houle – mais elle n’a pas encore pu se faire une idée de sa personnalité, et le meilleur moyen est de la mettre mal à l'aise pour jauger son caractère.

Et puis, à quoi bon multiplier les excuses ? Il est tellement amusant d’asticoter un camarade, pourquoi s’en priver !

Avec la souplesse née d’années passées en mer, Freyja s’installe en tailleur devant la jeune femme, lui indiquant d’un geste de ne pas se lever, croisant les chevilles sous son abdomen rebondi. « Rest’donc tranquille, elle t’a pas ratée, not’barbaresque des îles. L’est bien un peu sauvage, la Vira, j’te r’commande la prudence si tu veux essayer de t’glisser dans son hamac pour lui fourrer aut’chose ailleurs. Elle porte encore en pendentif le doigt du dernier qu’a essayé. M’enfin, j’me suis pas présentée, l’amie, j’suis Freyja. Et toi, t’es qui ? T’es pas trop mal fichue, j’dois dire. » Négligemment, elle enfonce un index appréciateur dans la cuisse de la blonde, émettant un couinement appréciateur en sentant le muscle rouler. Guerrière, à coup sûr : musclée comme un bœuf !


_________________


© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Ven 16 Juin - 11:24

Déboutonnant une partie de sa tunique, Solveig passait lentement ses doigts sur une zone particulièrement douloureuse, tâtant la chaire tuméfiée pour juger de la proportion du gonflement.
Elle ne se sentait pas si mal que ça. Elle avait eu un bon combat qui s'était terminé sur une amitié inattendue. Le soleil réchauffait ses os mais heureusement, cette nouvelle venue était un incroyable par-soleil naturel qui l'empêchait de brûler sous ses vêtements de cuir.
Ainsi que d'une très forte répartie, faisant rigoler puis grimacer la guerrière qui plaqua sa main sur son flanc droit . Elle s'était froissée un muscle en plus de ça, c'était certain !

«  C'était de l'humour, tout le monde sait qu'ils poussent dans les choux. Mais je suis très flattée, je ne doute pas qu'elle en ait édenté plus d'un. »

Elle avait évité soigneusement cette allusion aux mœurs libérés. Elle n'était pas à l'aise la Kyréenne à titre personnel avec ce genre de chose. Elle n'en était pas forcément choqué pour les autres mais se projeter à leur place était une autre histoire.
Trop consciente du résultat probable d'ailleurs pensait elle en lorgnant ce ventre distendu.
Sa future consœur vint s'asseoir avec précaution en face d'elle, lui demandant avec sympathie de rester là ou elle était.
Elle ne la rata pas sur son omission volontaire, poursuivant sur le même thème et allant plus loin dans le choix des goûts et des couleurs.

« J'ai l'idée mais pas la réalisation. C'est le doigt qu'il a tenté de... non. Peut être ? Mais je vais pas tenter merci. Elle se racla la gorge avant de poursuivre. J'ai déjà vu ce genre de chose dans le métier à quelques occasions mais je ne suis pas... de ce... bord là. »

Hou que ça avait été difficile de s'exprimer la dessus sans buter sur ses idées. Elle était restée une traditionaliste la dessus. Avec l'age, elle était avait élargi sa façon de penser mais certaines idées avaient la vie dure. Au moins ne se mêlait elle pas des fesses des autres.

« Freyja ».


Hochant la tête, elle se rendit compte avec lenteur que c'était ce nom qu'on lui avait donné. C'était elle qu'elle attendait. Ahah, elle adorait parler Yéti dans la grotte avec son supérieur hiérarchique. Parfait. Une rougeur légère vint s'étendre sur ses pommettes.

« Solveig de Sovnheim, 15 ans d'ancienneté dans la guilde des guerriers apprentissage compris. Pas trop mal foutue mais toujours pas à l'épreuve des coups. »

D'un sursaut, sa cuisse tressauta sous le doigt de la seconde en chef. Chatouillé, elle grimaça un peu. Peut être qu'elle allait aussi lui demander a voir ses dents avant de la gratifier d'une tape sur la fesse comme pour une pouliche. Elle ressentait encore le besoin de se redresser au garde à vous mais vu la tournure que prenez la discussion, elle imaginait que le style était plus décontracté qu'à la caserne.

« C'est courant les femmes enceintes ici ? Je ne m'étais pas imaginée ça »

Non c'était certain. Quelque chose d'un peu plus martial en fait. Peut être qu'ils renouvelaient leur équipage de cette façon, c'était ironique mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'y croire un tout petit peu.

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Sam 17 Juin - 23:03

Absolument pas à l’aise avec les relations charnelles, donc.
Pauvrette.
La vie à bord lui fera sûrement un grand choc.

Pensive, Freyja observe la dernière recrue. Elle a quoi, la trentaine, cette petite ? Si à cet âge-là elle est encore gênée par les questions d’ordre libertin, cela posera peut-être un problème à terme. La vie à bord est assez licencieuse, pendant leurs heures libres les pirates font bien ce qu’ils veulent ; et si la nouvelle paraît bégueule, elle risque de se trouver rapidement isolée au sein de la bordée des femmes… Mmm. A voir, le moment venu. Pour le moment, ce qui l’intéresse, c’est surtout le potentiel de piraterie de la jeune femme. De Solveig, puisque c’est apparemment son nom. Kyréenne, sans l’ombre d’un doute. Il n’y en a pas beaucoup, à bord : traditionnellement, les pirates ne fraient pas spécialement avec les habitants de Valkyrion – rapport à leur port remplis de glaçons gros comme des maisons, sûrement.

En tout cas, la p’tite a sauté à pieds joints dans la vie quotidienne à bord de la vivenef, et la seconde émet un petit rire amusé. Elle n’a sûrement pas entendu les mille et unes rumeurs sur l’Audacia, à en juger par son approche, et par ce que Tim lui a soufflé quand il l’a informée que « Vira essaie d’massacrer la nouvelle, M’dame ». Elle a le regard franc, en tout cas, cette fille des glaces, et ça lui plaît, à la seconde. Hochant gravement la tête, elle tapote le genou de sa nouvelle recrue dans un geste rassurant. « Tu sais, la moitié de l’équipage c’est des femmes, et faut bien s’occuper pendant les grandes traversées. Alors des bébés, on en a genre, cinq, six tous les ans. D’habitude les filles restent pas à bord tout du long, je suis un cas particulier, c’est la cinquième fois qu’je m’arrondis et cette fois j’voulais que ça s’passe à bord, alors j’serai à jusqu’au bout. J’resterai à Lorgol sûrement quelques mois après ça… Normalement, c’est l’llse qui m’remplace quand je m’occup d’mes bébés, mais là elle est enceinte aussi, alors du coup… Ce s’ra sûrement la Vira qui s’ra la seconde le temps que j’revienne. »

L’air un peu égaré de la Kyréenne interrompt son monologue sur la hiérarchie de bord, et elle se retient de rire devant la confusion qui doit sûrement envahir l’esprit de la jeune femme. Délaissant son parler chantant de pirate, elle se force à reprendre le parler plus correct qu’on lui a inculqué pendant son enfance, ce phrasé plus net et policé du marquisat de Brunante. « Tu auras le temps de t’habituer à la vie du bord, Solveig. Si Rhéa t’a acceptée parmi nous, c’est que tu y as entièrement ta place… Dis-moi, jeunette, as-tu déjà navigué, as-tu déjà rencontré une vivenef ? L’Audacia vibre d’une magie sauvage qui est bannie du continent depuis mille ans, c’est l’essence du Sang qui l’a éveillée à la vie. Est-ce que cela te pose un problème ? Il vaut mieux nous le dire, dès à présent. C’est essentiel, tu comprends : nous avons à bord un charpentier dont les iris étincellent d'écarlate… »

Tous n'ont pas la force d'âme d'arpenter sereinement un pont où le sang a coulé pour forger une vie nouvelle. Les Kyréens n'aiment pas la magie, elle le sait bien ; alors, qu'en sera-t-il de Solveig... ?


_________________


© acidbrain



Dernière édition par Freyja de Brunante le Mer 28 Juin - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Dim 18 Juin - 0:59

C'était un fait, Solveig avait eu tellement d'opportunités qu'elle ne se souvenaient plus du nombre exact. Entourée d'hommes saturés de testostérone, elle les avais tous repousser avant que n'arrive le moment ''fatidique'' avec des méthodes variées. Parfois musclée parfois simplement en leur exprimant son refus.
Sans vraiment mettre de mots dessus, Solveig était pourtant belle et bien décidée à ne pas reproduire le même schéma que sa mère bien aimée.
Elle était une femme libre et avait beaucoup trop consciente qu'elle avait une chance inespérée de mener sa vie comme bon lui semblait. Les femmes de son age et de son duché étaient mariées et mères. Il était exceptionnel que ce ne soit pas le cas. Bien sûr il y avait toujours des originales mais Solveig avait toujours cette sensation d'être une privilégiée parmi les privilégiés.

Et pour le coup elle n'était pas certaine d'apprécier le regard que portait cette Freyja sur sa personne. Un mélange de pitié et d'amusement.
Un tapotement sur son genoux et la seconde lui parla sans détours.

Cinq ou six bébés. Tous les ans. Et elle avait déjà accouché cinq fois personnellement.
Oh mais par Kern, était ce un rite de passage de donner naissance ici ? Fallait il vraiment que les femmes donnent naissance ? Ils en foutaient quoi de leurs mioches ? Ils les sacrifiaient a Messaïon ? Passant une main d'incompréhension dans sa chevelure, Solveig ne pouvait s'imaginer mère, pour elle ce statut revenait à s’enchaîner à un destin. Si elle avait sauté sur l'occasion d'embrasser la carrière de pirate c'était principalement pour un sauvage sentiment de liberté. Et d'argent un peu quand même.

« C'est bien qu'il y ait beaucoup de femmes. Mais je peux pas faire un trait sur mes principes comme ça. Les autres c'est les autres, j'm'en fiche un peu vous savez. Si vous êtes contentes alors moi j'dis pourquoi pas. Mais vous avez été franches avec moi. Je vais l'être aussi. Respirez bien, je vais vous amenez sur les chemins de la syncope. Je ferais aucun môme sans être mariée et je prendrais aucun risque sans l'être aussi. Et croyez moi, je suis pas prête de le décider non plus. »

Pour ce qui était du blabla des potions anti môme, Solveig faisait la sourde oreille. Elle n'avait aucune confiance la dedans.
Elle devait avoir touché quelque chose chez la seconde parce que tout d'un coup, son accent fit place a quelque chose de plus sobre et soigné. C'était un choque pour la pauvre guerrière qui n'était pas au bout de ses surprises. Le discours fut plus sérieux, touchant à l'essence même de leur mode de vie. Solveig comprenant que ce changement de ton ne devait pas être anodin pour une personne habituée à faire comme bon lui semblait, elle écouta avec la plus grande des attentions, laissant ses sourcils se rejoindre d'un froncement.

« J'm'y ferais je suis pas du genre à faire de vagues vous savez. Mais nan c'est une première pour moi. »

Elle s'arrêta la le temps de réfléchir à la question qu'elle lui posait. C’était de magie dont on lui parlait. Ses mots choisis, ses traits perdirent de leur rigidité pour sourire plus simplement à cette mère pas comme les autres.

« Je suis kyréenne c'est vrai que ça doit pas très être commun sur une vivenef. Mais pour faire simple, ma mère m'a élevé seule. J'ai pas vraiment été élevée dans la tradition. J'aime mon patelin, c'est ma terre mais leurs problèmes, c'est leurs problèmes. »

A bien y réfléchir elle ne pouvait pas résumer mieux que ça.

« Après vous savez hein le sang bon moi... si le faire couler pouvez donner vie à un ptiot, je serais à la tête de tellement de gamins que vous en seriez jalouse. Et je s'rais pas devenue guerrière. »

Non. Elle serait partie manger des pissenlits dans une caverne. Aucun risque comme ça. Un nouveau silence paisible s'installa avant qu'elle ne reprenne les yeux dans ceux de sa nouvelle patronne.

« Je vous déçois déjà ou bien ? Je serais peut être moins drôle que la plus part de vos gars. Et moi je coupe pas les doigts. Pour le reste je vais devoir apprendre à aimer la mer, je suis plutôt terre et montagne vous savez. Mais j'ai choisi l'océan même si ça paraissait être un coup de tête je suis très sérieuse.»

Elle ne se doutait pas encore la douleur qu'allait lui apporter cette catin d'étendue bleu. Mais finalement si elle n'allait peut être pas une compagne des plus drôles pour les autres, Rhéa allait très certainement avoir son plus grand fou rire depuis longtemps.

« Parlez moi de Rhéa »

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Mer 28 Juin - 13:48

L’air bravache de la jeune femme tire à Freyja un sourire amusé. Comme si l’on allait s’amuser à lui coller de force un oisillon dans le nid, franchement… Silencieuse, elle laisse Solveig délivrer son petit discours résolu, hochant gravement la tête pour montrer qu’elle prend bien à cœur ce que sa toute dernière recrue expose comme conditions formelles de sa présence à bord. Et elle parle, la nouvelle – par Kirjava, sainte déesse des Pipelettes, mais qu’est-ce qu’elle cause pour une Kyréenne ! Un peu abasourdie par ce verbiage inhabituel chez les enfants des glaces, Freyja continue à étudier Solveig, cherchant d’autres traces de ses années passées à Lorgol. Concentrée, elle relève ici et là quelques éléments de discours sur lesquels achopper, attendant patiemment que la petite termine son monologue décousu.

« Rhéa ? C’est un vaste sujet. Rhéa est… ancienne. Elle a connu les jours d’avant la Trêve, elle a été modelée par dame Carmine des Mages du Sang réfugiés en Lagrance. Rhéa saurait te dire, que faire couler le sang permet effectivement de concevoir… C’est une des spécialités de leur magie ancienne, mais peu le savent. C’est notre charpentier qui nous a raconté ça – les gens sont loin d’imaginer tout ce que le sang permet d’accomplir, visiblement. » Machinalement, elle passe une main pensive dans ses cheveux dénoués, profitant de la brise printanière qui balaie le pont en cet instant. Elle se perd dans ses pensées, un instant ; revoit cette soirée passée à discuter avec Carmine près de la figure de proue, à écouter ses confidences, ses regrets, ses doutes et ses espoirs secrets. Une nuit entière à converser, sous l’œil discret des lunes jumelles, à en apprendre plus sur Rhéa et sur les circonstances de sa naissance… Un sourire nostalgique étire les lèvres de la seconde, un instant. La petite lui rappelle un peu sa propre arrivée à bord, il a presque vingt ans déjà, lorsque la figure de proue la fascinait et qu’elle n’osait pas vraiment lui adresser la parole, de peur de la déranger. Tournant la tête, elle laisse son regard effleurer la silhouette familière de l’égérie, tapotant le bois du pont des jointures de son poing serré, tout doucement, dans ce geste coutumier à l’ensemble des pirates du bord et devenu presque inconscient.

Là-bas, loin devant, le regard de la femme de bois croise le sien tandis qu’elle jette un œil par-dessus son épaule, observant les deux humaines côte à côte sur le pont : la pirate endurcie au ventre frémissant de vie, et la fille des terres que la mer s’en vient juste de conquérir. Un sourire se dessine sur les lèvres peintes ; puis Rhéa reporte son attention sur les flots. Le message est passé, toutefois, et c’est une tape vigoureuse que Freyja claque sur la cuisse de Solveig. « Elle t’aime bien en tout cas, on dirait. Je peux pas trop t’en dire sur elle, il y a tellement de choses à raconter qu’on y passerait l’année, mais quand on sera au large tu pourras aller la voir pour discuter, faire connaissance, c’est une bavarde notre Rhéa, elle aime bien ça. Pour ma part, j’ai vu ce que tu savais faire à l’épée – faudra corriger ce petit problème de roulis, ma jolie, avant de pouvoir monter à l’abordage avec le groupe – et ça me convient. J’attends de voir si ton caractère se coulera bien à bord : y’a pas mal de femmes, ici, et c’est mon travail de veiller à ce que tout se passe bien pour chacune d’elles, toi incluse. T’as déjà choisi un hamac sur le pont des femmes, ou pas encore ? »


_________________


© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Mer 5 Juil - 1:06

Même si sa pudeur morale était tout un sujet à discussion, sa pudeur physique en était encore un autre. Côtoyant depuis trop longtemps la compagnie des hommes mais surtout des soldats, elle avait finis par apprendre à s'exposer sans honte. Pour se faire recoudre, faire la commission en pleine campagne guerrière, sa toilette... autant de problèmes qui ne permettaient pas qu'on le prenne son temps pour s'isoler ou couvrir ce qu'il y avait à couvrir. En cet instant, Solveig mourrait d'envie de retirer le haut pour admirer ses hématomes. Elle était comme une enfant insatisfaite tant qu'elle ne pouvait pas voir de ses yeux les couleurs changeantes de sa peau et les boursouflements. Les palper ne faisait qu'attiser sa curiosité. Un petit rire mesquin secoua légèrement sa poitrine quand elle pensa à ceux qu'elle avait causé à Vira. Principalement aux visages, il lui faudrait à elle un miroir.
Elle ne se rendait pas compte que son attention divisée la faisait parler. Beaucoup parler. Ce n'est qu'en relevant la tête qu'elle croise enfin le regard plein de perplexité amusée de la pirate. Pourtant elle répondit a sa question sans commenter son cas désespéré. Elle lui en aurait presque été reconnaissante.

« Par Omen l'Aléatoire... je ne faisais que blaguer sur cette histoire de sang et de vie... je n'me suis jamais intéressée à la magie. »

Dubitative la guerrière essayait d'assimiler ce qu'elle lui expliquait. Lorsque plus jeune elle avait appris l'existence des vivenefs et des figures de proues c'était a peine si elle n'avait pas éclaté de rire, incrédule. Du bois qui parle c'était tout de même une nouveauté peu crédible pour la fille des montagnes et des glaciers qu'elle était. Mais sa vie passée à Lorgol lui avait permis d'en apercevoir en de rares occasions et de loin. Elle ne pouvait nier que c'était fascinant même si il était certain que beaucoup lui échappait.

Un long frisson parcours son échine en croisant le regard de la figure de proue qui s'est retournée pour les regarder toutes les deux assises sur son pont. Est ce un sourire qui se dessine sur ces lèvres ?
Indécise sur sa conduite à tenir, Solveig le lui rend en se retenant de l'accompagner d'un signe de la main. Elle avait toujours eu cette spontanéité amicale. Elle aurait fais amie amie avec une cuillère si cette dernière avait pu lui sourire. C'était sa placidité et son naturel calme et martial qui avait fait de cette caractéristique un aspect secret de sa personnalité.

« Ah bon ? »

Elle avait hâte d'aller lui parler, curieuse d'entendre le timbre de voix de la figure de proue et ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire.

« Ouais, le roulis... »

Il n'était qu'au port, elle avait conscience qu'en pleine mer le combat prendrait une dimension nouvelle. Après, même si elle n'était pas certaine de maîtriser ce roulis en une semaine elle savait qu'elle s'en sortirait, elle avait confiance en sa main et son épée mais surtout à son indéniable capacité de survie quitte à devenir fourbe.
Se contentant d'hocher la tête, elle adressa un sourire franc à la seconde.

« J'avais perdu l'habitude qu'on veille sur moi, ça va me faire bizarre. Pour le hamac... non j'ai pas encore choisi. J'ai pas vraiment eu le temps de voir la vivenef en fait. »

Et ce bâtiment était vaste et profond, elle mourrait d'envie de l'explorer d'avantage. Faisant l'effort de se redresser, elle massa son dos et demanda sans être très certaine d'elle.

« Est ce vous pouvez me faire visiter ? Comme je vous disais j'ai vraiment eu le temps que de monter à bord... »

Dans un geste héroïque et plein de bonne volonté elle se redressa avec un simple grognement. Ce n'était as aujourd'hui qu'elle resterait KO sans avoir la force de se remettre sur ses jambes. Elle tendit une main secourable vers cette femme pleine de mystère qui s'imposait à elle plus comme une gardienne de la piraterie audacienne que comme ces caricatures que l'on retrouvait dans ces livres d'enfant. Avec un ventre plein a craquer.

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Mar 11 Juil - 22:42

Elle est vraiment étonnante, cette fille des terres tombée dans la mer sur un coup de tête, et Freyja se promet de garder un œil sur elle avec grand soin. D’ordinaire, leurs recrues viennent des duchés traditionnellement maritimes, qu’il s’agisse de la marine marchande d’Ansemer ou de la marine de guerre de Bellifère ; ou bien de Lorgol dont les quais voient s’amarrer vivenefs, galions et croiseurs tout au long de l’année. Une partie de l’équipage vient de l’Archipel, endroit sauvage où la simplicité de la vie n’est qu’une longue poésie illuminée par l’incroyable lumière du soleil couchant sur l’océan. Bien peu viennent de Valkyrion, cet endroit si froid où l’eau n’est navigable que quelques mois dans l’année, pendant lesquels elle charrie invariablement quantité de glace à la dérive. Oui, cette petite Solveig est une curiosité en son genre, et la curiosité de la seconde frétille d’impatience à l’idée d’en apprendre plus sur elle. Sa propre grand-mère, la mère de sa mère, n’était-elle pas de Valkyrion elle-même ? C’est d’elle qu’elle a reçu prénom, en hommage à cette Freyja de Hvergelmir venue des glaces épouser Néron de Riven pour lui donner comme seule enfant une fille, Prudence, vendue comme seconde épouse au marquis de Brunante, Benjamin… Peut-être Solveig porte-t-elle en elle un peu de sang de Hvergelmir, peut-être sont-elles lointainement parentes ?

Il y aura tout le temps de découvrir cela – plus tard. Pour le moment, Freyja accepte de bon gré l’aide de la jeune novice pour se lever, traînant son ventre énorme avec bonne humeur. Une fois debout, elle s’étire méthodiquement, plaçant les mains sur ses hanches pour se cambrer et dénouer la douleur dans ses reins. Ces deux vies à venir se révèlent bien plus encombrantes que les précédentes ; mais c’est sûrement la conséquence d’avoir conçu doublement cette fois. Si seulement Rhéa n’était pas tant obnubilée par les bébés… ! A croire que sa mission sacrée est de repeupler l’Archipel… Enfin. Il sera bien temps de mettre la nouvelle au courant plus tard – d’après ses dires, il y a peu de risques que la mésaventure ne lui arrive.

« On va commencer par aller poser tes affaires sur le pont des femmes, que tu t’choisisses un hamac qui s’ra qu’à toi. J’te f’rai voir le reste après. On va passer par l’écoutille, just’là. » Du doigt, elle indique une ouverture à proximité, et s’y engage la première, plaçant ses pieds avec la force de l’habitude pour descendre l’escalier quasiment vertical, qui ressemble bien plus à une échelle. Une fois en bas, elle relève le nez. « Allez, tu prends ton sac sur l’dos et tu descends ! » Elle se rappelle encore avec grand amusement de ce petit mousse monté à bord il y a quelques années, et dont les affaires se trouvaient… dans une malle. Le pauvre s’était trouvé bien désemparé – avant de filer sur le marché troquer l’encombrant objet contre un sac solide et tout un tas de bricoles utiles.

Une fois la nouvelle arrivée à son niveau, la seconde l’entraîne le long de la coursive centrale qui partage ce pont en deux. « A bâbord, c’est l’pont des hommes, t’y rentres pas. Là, à tribord, c’est l’pont des femmes : y’a pas d’hommes permis. » De la main, elle désigne l’extrémité de la coursive, donnant sur quelques portes closes. « Là-bas, c’les cabines des officiers. L’cartographe, l’médecin, l’cannonier, l’second des hommes, l’gabier, l’charpentier, l’timonier, et l’cuistot. Y’a aussi ma cabine, mais y’a personne d’dans, j’vis avec l’capitaine dans la sienne, dans l’château arrière. Du coup, quand nos amies d’la Voltige viennent nous voir, elles dorment d’dans. Bref : toi, t’ras sur le pont des femmes, à tribord donc. C’pas là. »

Elle entre dans la pièce qui court presque sur toute la longueur du navire, se met à chuchoter, désignant du menton les deux rangées d’une quarantaine de hamacs alignés, chacun surplombant un coffre rivé au plancher. Un ronflement sonore vient masquer le bruit de ses pas, et elle sourit. « Celles qui sont d’repos roupillent après leur quart, alors tu fais pas trop d’bruit. Choisis le hamac que t’veux, et pose ton sac d’ssous, accroché au clou qui dépasse du coffre, comme ça tout l’monde saura qu’il est pris. » Pointant du doigt une dizaine de couchettes en bois le long de la paroi extérieure, elle reprend d’un ton complice. « Les couchettes, c’pour les blessées, et celles qui sont grosses. » Tapotant son ventre rebondi, elle adresse un sourire entendu à sa nouvelle recrue. Difficile de grimper dans un hamac, aussi encombrée !


_________________


© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Dim 23 Juil - 23:37

Avec une fascination elle écouta Freyja passer d'un langage à un autre avec une facilité et aisance déconcertante. Une seconde plus tôt elle était cette femme au langage parfait, à la suivante elle était redevenue cette pirate épanouie par le doux bercement des embruns.
Il y avait tant de mystères chez cette femme, de secrets que Solveig était certaine de ne jamais percer. Comment pourrait elle, elle si fraîchement arrivée, elle pouvait parier son épée que peu de monde ici devait connaître le quart de son histoire. Elle avait effleuré du bout des doigts une partie de son passé en l'écoutant parler mais tout s'arrêtait la. Pas par manque de curiosité de la part de la kyréenne ou par peur mais tout simplement parce que cela ne la concernait pas. La curiosité chez elle avait toujours été un sentiment de courte durée, sans effort particulier elle se contentait de détourner son attention du sujet et de ne plus y penser. Ainsi Solveig était faite, provoquant sur son passage le désarroi et la colère de ceux qui ne comprennent pas comment elle pouvait faire preuve d'un si grand désintérêt lorsque pour elle il s'agissait simplement de respect.

Son sac récupéré et jeté sur une épaule, Solveig suit donc cette seconde sans mots. Le passage était, étroit, elle prit son temps pour descendre l'escalier traître, encouragée par les mots de la pirate.

Pour seule réponse à Freyja, elle se contenta de sourire. Les hamacs, elle en avait déjà utilisé une fois ou deux mais en général elle privilégiait les tentes voir même le sol battu. Elle allait devoir s'y faire, elle espère simplement qu'elle n'a pas oublié comment s'en servir.

Pour le reste, elle écoutait avec application, pas question de faire quelque chose de mal vu en si peu de temps. Ainsi les hommes et les femmes étaient séparés et les cabines réparties entre les officiers. Elle avait entendu dire qu'un médecin avait rejoins l'Audacia dans la même journée, lui aurait le droit à un lit. Peut être aurait elle dû apprendre ce métier si cela lui permettait d'avoir un oreiller.

« Des amis de la Voltige ? Vous voulez dire qu'il y a des voltigeurs qui montent sur l'Audacia ? Ça ne pose pas de problème avec leur maréchal ? »

Elle était surprise et très admirative la Solveig d'apprendre que des voltigeurs s'étaient fais des amis parmi les pirates.
Elle chuchote sa question en suivant la seconde tout en admirant les impressionnantes rangées de hamacs qui dansent mollement suspendus.
Sans se faire prier, elle dépose donc son sac proche de l'un d'eux qui semble sans propriétaire. Elle a choisi au hasard, il sera toujours temps d'en prendre un autre si des amitiés se créent.
Pas de honte à penser ainsi, non il n'y a rien d'enfantin dans ses pensées, les amitiés gardent les guerriers en vie.
Les couchettes attirent son regard mais elle comprend très vite leur utilisation. Enfin... en partie.

« Les femmes enceintes hein... ça doit pas être de toute tranquillité d'accoucher en mer. »


Déjà qu'a terre c'était pas la joie.

« Vous avez quand même un sacré poids sur l’estomac... y a de la place pour deux la dedans... en parlant d'estomac, où mange t-on ?»

La bouffe c'est important, son seul regret serait que le cuisinier soit mauvais. Son regard tente tant bien que mal de ne pas trop fixer ce large caisson à bébé. Toujours regarder une femme dans les yeux, c'est important.

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Mar 25 Juil - 17:30

Freyja attend que Solveig ait terminé de déposer ses affaires avant de répondre à ses questions. Ne point trop bavarder près des hamacs quand une part de l’équipage prend son repos, c’est la règle d’or à bord : laisser dormir ceux qui ont travaillé pendant que, toi, tu te reposais ! La nouvelle apprendra cela quand elle se sera fait vertement tancer une ou deux fois, la seconde n’en doute pas ; aussi n’insiste-t-elle pas, invitant d’un geste du menton la guerrière à rejoindre la coursive. C’est là qu’elle peut répondre à sa première question, tandis qu’elles repartent dans la direction par laquelle elles sont arrivées. « L’ancienne toubib, la Marianne, qu’est aussi la marraine d’ma première – elle est dev’nue Voltigeuse, après avoir quitté l’bord. Pis y’a ma copine Grâce, qu’est d’Bellifère comme moi, que j’lui ai appris à lire et tout – bah quand elle s’est tirée d’son mariage, elle est dev’nue Voltigeuse aussi. Pis y’a aussi la Solange, qu’est une copine à l’Ilse. Elles viennent nous voir, d’temps en temps, elles laissent leur griffon perché dans les voiles pis v’là. Faudra pas t’étonner. Pour c’qui est des accouchements, ça s’fait pas à bord normalement. Les hommes ont pris l’habitude d’nous larguer sur le littoral avant terme, ils r’viennent nous chercher après la naissance, mais c’coup-ci j’ai r’fusé. » Délicatement, Freyja tapote son ventre rond, avec un zeste de fierté tranquille. Non, cette fois, elle a tenu bon et remporté le dernier mot : elle accouchera à bord ! À quai, certes, mais à bord tout de même. C’est sûrement sa dernière grossesse, elle a mis très sévèrement les choses au point avec Rhéa : plus de blagues, elle a quarante ans passés, ce n’est plus l’âge de mettre au monde de nouveaux bébés. Il est bien temps que les autres contribuent à leur tour à la prochaine génération de pirates !

Du menton, Freyja désigne une coursive menant vers l’avant. « La cambuse, c’par là. » Passant devant sa nouvelle recrue, elle s’engage dans l’étroit couloir, maniant avec la souplesse née de l’habitude son corps encombrant, avant de s’arrêter sous une écoutille. « Ici, si tu montes, t’arrives à l'artillerie, c'est l’pont des canons, juste en d’ssous du pont principal. » Elle continue à progresser vers l’avant, puis fait entrer Solveig dans la coquerie. « Ici, c’est l’domaine d’la Tambouille, l’cuistot. Là tout de suite il est pas là, mais tu pourras pas l’louper quand tu l’verras. L’est bien un peu ronchon, mais il cuisine pas trop mal. Les mousses font monter l’repas dans la cambuse par la trappe qu’tu vois là-bas. » D’un pas guilleret, elle emmène Solveig jusqu’à une écoutille menant à l’étage supérier. « Et nous, on passe par là. Y’a trois services par jour, tu manges à deux, l’troisième normalement t’es en train d’dormir, et l’quatrième t’es d’quart. »

Croisant les bras, elle incline la tête sur le côté, prise d’un doute soudain. « Mais dis voir, on t’a expliqué comment ça fonctionne, la vie à bord ? Les quarts, la veille, les corvées, les temps libres, l’repos, tout ça ? » Son engagement a été tellement subit ; il ne manquerait plus que la nouvelle n’ait pas signé en toute connaissance de cause ! Et la seconde n’a vraiment pas besoin d’une recrue chamboulant le fonctionnement bien huilé du bord... !


_________________


© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Jeu 27 Juil - 20:18

Ainsi tous les voltigeurs dont elle lui parle sont des femmes. Des femmes avec un bagage. Mais en même temps qui n'a pas de bagage ici sur la vivenef ?
Tout de même, elle remarqua que la seconde ne répondit pas à la partie de la question concernant le maréchal, elle en déduisit que ces petites visites étaient de natures privées et n'étaient pas ébruitées. Si cela venait à se savoir, risquaient elles leur poste ?

Dans le tas elle avait mentionnée une bellifèrienne, c'était pas commun d'entendre parler d'une fille de ce duché s'émanciper du mariage pour se tirer chez les voltigeurs.
Encore une autre curiosité, son histoire à elle aussi devait valoir le coup. Alrik était un vieil ami du maréchal de Serres, elle avait entendu de sa bouche que ce dernier aussi était de Bellifère et qu'il était ce qu'on appel « un bon crû du coin ». Il n'était pas étonnant qu'elle revienne voir ses amis sur l'Audacia avec un supérieur hiérarchique qui devait tout naturellement avoir une dent contre elle.

« Mais un griffon dans la voilure, ça abîme pas Rhéa ? »

Elle discutaient tranquillement en faisant le chemin inverse, pendant que Freya abordait cette fois le sujet de l'accouchement.

« Vous avez refusé ? Bon en même temps vu votre position j'imagine mal l'équipage s'opposer à vous... »

C'était une femme de poigne, elle ne doutait pas un instant que ce combat elle l'avait mené de front et qu'elle devait sa victoire à elle seule. Avec autant de gosses il était quand même bien compliqué de le lui refuser. Combien de temps était elle restée à terre à cause de toutes ses grossesses ?
Grosse ou pas, elle marche dans ces couloirs serrés comme un chat habitué aux trous de souris. Toujours, Solveig la suit, essayant de mémoriser les chemins. Bientot elles arrivent au pont des canons comme elle dit. De belles bêtes. Lourdes, puissantes, anciennes. Elle les imagine cracher leur contenu dans des nuages de poudres. Mais elles ne s’arrêtent pas, poursuivant leur route pour arriver dans les cuisines de leur cuistot.
S'appuyant contre un mur, main dans la ceinture, elle aquièce au questionnement de la pirate.

« Ouais Tim le petit mousse c'est fait un plaisir de m'expliquer en long et en large le fonctionnement. Cette histoire de corvée avait l'air de lui plaire particulièrement. Un drôle de môme mais gentil. C'est pas très différent de ce que je faisais d'habitude. »

En effet, quand elle était en mission tout était décomposé comme ici, il y avait le temps de la veille,  des heures de sommeil, d'éclaireur à cheval, des pauses et ainsi de suite. Le temps libre étant couplé avec les heures de pause déjeuner.

« Ça va aller, je prendrais facilement le rythme quand on m'aura donné le mien. »

Finalement, rassurée sur la nourriture, elle pose enfin les questions techniques qui s'imposent.

« Dites, quand est ce que la vivenef repartira et pour où ?

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Admin
avatar

Messages : 233
J'ai : 40 ans
Je suis : Pirate ; seconde de l'Audacia

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Le Pavillon Noir • Admin
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Jeu 27 Juil - 22:03

Attentive, Freyja observe la petite nouvelle dévorer tout l’environnement des yeux, repérant chaque coursive, chaque écoutille, chaque porte. Il est important qu’elle sache dès maintenant se repérer à bord du bâtiment, pour s’approprier les lieux et savoir tout le temps où elle va – pour gagner en efficacité, et ne pas paniquer au moment de l’abordage ! Il y en a eus, par le passé, des tragiques accidents alors que des recrues récentes ne savaient pas quelle était leur place lors des assauts, ni à quel endroit on avait besoin d’eux. Avec celle-là, Freyja est bien déterminée à s’assurer que ce ne sera pas le cas, et qu’elle saura dès ce soir où se positionner en cas de branle-bas de combat. Une petite visite du pont s’imposera, dès que Solveig aura pris le temps d’avaler quelque chose. « Tiens, prends ça, j’pense que t’as raté l’service, tu dois avoir l’estomac qui braille à famine. » D’autorité, elle empile dans les mains de la blonde du pain de seigle, un large morceau de fromage moelleux, et deux tranches de lard. Nourriture périssable, à consommer rapidement – la Tambouille ne lui en voudra pas d’avoir nourri leur nouvelle camarade. Il faut bien que les combattants soient en pleine forme pour les rapines qui s’annoncent !

« La vivenef, c’est l’Audacia, au fait. Rhéa, c’est ‘juste’ la figure de proue, c’est l’esprit qui l’anime. Fais bien la différence. Et l’Audacia, donc, il r’part tout à l’heure. On met l’cap sur Ansemer, y’a un genre d’festival à la fin du mois, on va s’inviter et en profiter pour leur chaparder deux-trois bricoles ! »

Grimpant lestement l’écoutille, elle ressort sur le pont, balayé par une froide brise de printemps. Elle a toujours aimé les fins d’hivernage, l’agitation incessante sur tout le navire, les pirates qui regagnent le bord après des semaines de permission. Loin à l’avant, penché à la proue et parlant justement avec Rhéa, elle devine les épaules robustes de Philippe. Près du mât de misaine, le Louis discute avec l’Ilse ; plus loin, Vira est installée sur un rouleau de chanvre à aiguiser ses lames. La vie reprend ses droits après un hiver de repos, et Freyja sent l’allégresse du départ bouillonner dans ses veines. « Ce s’ra plus très long. Va donc t’installer par là-bas hors du ch’min des mat’lots, qu’ils t’marchent pas d’ssus ; et observ’ comme l’Audacia est belle quand elle quitt’le port. »


_________________


© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 618
J'ai : 32 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr et au capitaine de l'Audacia
Mes autres visages: /
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: "Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."   Ven 28 Juil - 14:51

C'est peut être ça le fameux instinct maternel, deviner les besoins des autres avant même que ces derniers ne se soient rendus compte que quelque chose leur manquait. Avec une surprise qui doit s'afficher dans toute sa grandeur sur son visage, la guerrière se retrouve avec de quoi se caler la panse. Son dîner est pittoresque mais la kyréenne ne fera jamais la fine bouche. Et en connaisseuse elle peut juger que le pain, le fromage et le lard sont d'une qualité plus que correcte, elle va prendre plaisir a mâchonner tout ça.
Rajeunit de presqu'une dizaine d'années, elle case le pain sous un bras et regarde cette seconde avec une reconnaissance teintée d'amusement.
Elle ne doit pourtant pas être très agée cette femme, a peine une dizaine d'années supplémentaires. Mais son autorité la met indéniablement dans les sabots d'une gamine. Cette sensation est bizarre et un rien d'agréable à la fois. Peut être ne pensera t-elle pas cela tous les jours, mais présentement, ça la fait sourire Solveig.

Grignotant un morceau de pain tout en faisant de même avec un morceau dans le fromage, elle écoute Freyja lui parler de l'Audacia. La bouche pleine elle ne peut s’empêcher de demander un peu perdue.

« A'bon ? 'Arceque là Vira elle 'emandait pardon à 'Héa de achvoir abimé chon bois achrpès n'ote combat »

Elle avait donc déduit que Rhéa était plus que la figure de proue.
Toujours ses victuailles sous le bras et mastiquant joyeusement, elle suivit la seconde à l'extérieur en faisant appelle à sa géographie. Ansemer, elle n'y était encore jamais allée, c'était en territoire Faë, elle était bien curieuse de voir si c'était aussi différent de l'empire d'Ibélène qu'on lui avait dit.

Acquiesçant silencieusement à l'offre de la seconde, elle s'en alla donc s'installer à l'écart pour observer le départ de la Vivenef. Elle n'était pas une connaisseuse mais elle ne pouvait qu'être approbatrice de tous ces déplacements précis, de ses mains puissantes tirant sur des cordes qui lui étaient inconnues, de ces cries qui auraient pu être une cacophonie si derrière il n'y avait pas une réelle discipline cachée. C'était beau. Le bois bougea. Elle avala avec difficulté une énième bouchée.

_________________

#6666cc

   
Il était un ex petit navire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Un ventre ou un nouveau système solaire. J'hésite."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau système de Fiche Technique
» Au-delà du système solaire
» Photographies du ciel
» LA CEINTURE DE KUIPER
» Nouveau :: Système de point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: Au large :: L'Audacia-
Sauter vers: