AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [H] • Toby Stephens • Alrik de Sovnheim ; commandant de la Guilde des Guerriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Guerriers
avatar

Messages : 2781
J'ai : 33 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr
Mes autres visages: /
Les Guerriers
Message Sujet: [H] • Toby Stephens • Alrik de Sovnheim ; commandant de la Guilde des Guerriers   Dim 11 Juin - 22:17



Irisiam présente

Alrik
de Sovnheim

Toby Stephens

Les hommes sont comme les chiffres : ils n'acquièrent de valeur que par leur position.

Détaché - Brave - Charismatique - Joueur - Orgueilleux - Désinvolte - Bravache - Solitaire - Stratège.



©️Lux Aeterna
Les femmes sont une perte de temps déclara t-il un jour. Je les aime mais elles ne m'aiment pas.



©️ Arté
Âge : 53 ans
Date et lieu de naissance : 05 février 949, en Valkyrion
Statut/profession : Commandant de la Guilde des Guerriers
Allégeance : Mélusine de Sylvamir dame de Brimir où se trouve le bourg de Sovnheim, Hjalden d’Evalkyr, l'empire d'Ibélène


Né en 949 dans une famille nombreuse, il était clair que pour se démarquer et tirer quelque chose d'un avenir qui ne lui tendait pas les bras plus que ça, qu'Alrik devait puiser dans ses propres ressources. Il était évident qu'il n'hériterait jamais de la maison familiale ni du maigre titre que son père possédait sur Sovnheim, brigué par ses quatre frères aînés. Et surtout. C'était ennuyeux. La neige, toujours la neige, un horizon de petites maisons basses, de forêt de sapins ou des étendues de roches d'un gris contrastant avec la neige immaculée. Il aspirait à l'aventure, à l'amusement, au défi et aux rencontres. L'ennui, resta son plus mortel ennemi et il en était certain, jusqu'à ce que la mort l'emporte. Ivre de faire ses preuves et encouragé par son père, ce dernier l'emmena en apprentissage guerrier parmi les Belliferiens, connus pour leur culture martiale et leurs aptitudes guerrières. C'est à la suite d'un entraînement vigoureux et d'une dureté sans pareil que sa jeunesse le poussa sur une voie qu'il ne quitterait jamais, la Guilde des Guerriers, qu'il intégra en 968.
A 19 ans Alrik avait déjà développé le goût de la brutalité et du sang. Bien heureusement, il estima que la cruauté était l'apanage des crétins et que ses penchants étaient ceux d'un homme valeureux. Bien heureusement ...

Néanmoins, toujours à la recherche de nouveautés il fut l'initiateur de nombreux paris lors de combats orchestrés dans les bouges et tavernes prêts à se servir de cette popularité naissante au sein des citoyens ivres de soif de sang pour faire proliférer leur chiffre d'affaire. Encore aujourd'hui certains se souviennent du jeune homme qu'il était, champion de combat de ruelle, de cave et de taverne. À travers ses pratiques plus ou moins tolérées en Bellifère, ces dernières lui valurent la désapprobation de ses supérieurs lorsqu'il quitta le duché pour l'antenne de Lorgol.
Cette décision ayant été prise lorsqu'il atteint l'âge de passer de l'apprentissage à membre à part entière de la guilde en 971.
Privé de ces petites habitudes, il se porta alors volontaires pour les missions qui nécessitaient de voyager loin, ou un engagement personnel à risque. Ainsi passèrent 15 années de sa vie à parcourir Arven . Il y gagna de nombreux combats ainsi que des cicatrices, son lot de regrets, d'amis, d'ennemis, de défaites aussi. Et de tentations, en très grande majorité. Alrik flirta en ce temps avec de nombreuses limites sans jamais les franchir, obtenant majoritairement l'approbation grincheuse de ses pairs et leur respect.
En 986, il retourna à Lorgol avec le désir de calmer ses ardeurs et de briguer le poste de capitaine de Bellifère laissé libre suite à la mauvaise blessure de l'homme qui occupait le poste. Son ambition fut stoppée par plusieurs facteurs.

En premier lieu, les guerriers de l'antenne de Bellifère ne lui apportèrent pas leur soutien, Alrik étant devenu un guerrier de l'antenne de Lorgol, il était pour eux plus judicieux de nommer l'un d'eux restés fidèles au duché. Enfin l'année suivante, il rencontra une drôle de morveuse en qui il se retrouvait. Il écarta donc ses prétentions le temps de garder un œil et de guider l'apprentissage au sein même de la guilde de la jeune Solveig qui débuta en 987.
Cette rencontre changea un peu cette homme. Rattrapé brutalement par les années, il se découvrit père sans l'être.
Solveig refusait de s'inventer un nom, il se décida le 25 mars 990 de lui proposer le sien. Peut être ne l’avouera t-il jamais, mais voir enfin cette chèvre buttée accepter d’être plus qu'un prénom et s'affilier officiellement à lui, lui offrit enfin la paternité dont il n'osait pas rêver. Il n'avait pourtant pas grand chose à lui proposer, son patrimoine se composant principalement d'un pécule fluctuant et d'un nom connu seulement dans une certaine mesure en Valkyrion, mais elle avait accepté sans rechigner pour une fois.

Ce fut après quatre années à ses cotés et à se consacrer à elle et certain qu'elle se débrouillerait désormais sans lui, qu'il estima qu'il pouvait revenir à son ambition de devenir capitaine.
Après neuf ans à cultiver à Lorgol sa notoriété et ses faits d'armes, une autre opportunité s'offrit à lui. Le poste de commandant était sur le point de se libérer, on lui offrait la possibilité d'évoluer dans les sphères administratives au contact de son futur prédécesseur pour qu'il puisse prendre sa place un jour prochain.
Il accepta, honoré par cette proposition et satisfait de voir ses efforts couronnés de succès, persuadé qu'il pourrait continuer de s'illustrer en quelques occasions.

Aujourd'hui Alrik est arrivé à son but. Et aujourd'hui encore les tentations sont fortes, le jeu est devenu un vice sous contrôle, mais le commandant qu'il est devenu en l'an 1000 doit faire face à un défi auquel il se serait bien abstenu. L'arthrose de son genou gauche. Une dégradation de son cartilage l'empêchant de se mouver comme dans sa jeunesse, l'obligeant à privilégier ses devoirs administratifs et stratégiques. Un domaine où il excelle, mais manquant cruellement de piquant, puisque la consécration ultime aurait été de continuer à être perçu comme un grand guerrier. Amer que ses efforts se soldent par des difficultés physiques, le commandant est désormais plus que jamais à la recherche de fuite en avant pour échapper à son vieillissement inéluctable qu'il s'était bien gardé d'écarter tout au long de sa vie de ses préoccupations.

Livre II ♦️ Alrik à été touché de très loin par cette année pourtant désastreuse pour Arven. Il a pourtant serré les dents le Commandant lorsque ses guerriers sont morts plus massivement lors de l'attaque de Svaljärd.
Mais l'homme de stratégie s'est consolé lorsque l'épidémie frappa. Une merveilleuse opportunité de faire la promotion de la Guilde. Sachant pertinemment que certains de ses guerriers s'étaient rattachés d'eux même à la protection des mages.
Beaucoup de bourses garnies qui ne manqueront pas de se souvenir d'eux si l'occasion se fait de nouveau sentir. Et de façon rémunérée, bien entendu.




Solveig de SovnheimNatalie Dormer
La gamine n'était de base qu'un pari, elle est finalement devenue sa fille adoptive. Lui offrant un nom dont elle était privée depuis sa naissance, il a fini par s'attacher profondément à elle, bien que sa pudeur lui interdit de lui faire comprendre à quel point. Il la rencontra à Lorgol alors qu'il tentait comme toujours de vaincre son ennui. Elle n'avait même pas 20 ans mais elle fut une révélation qui
remporta en son nom l'un de ses jeux. Alrik s'était à l'époque décidé à la faire intégrer la guilde, convaincu qu'elle continuerait à le divertir. .
Richard le HarnoisViggo Mortensen
Rencontré dans une taverne à Lorgol après une journée bien chargée, les deux hommes se sont vite trouvé à boire ensemble. Tous deux, alors encore jeune dans leurs domaines respectifs, se sont vite trouvé un point commun : le désir de gravir les échelons. Un soupçon de rivalité à qui irait le plus haut, un respect entre homme et une amitié sans fioriture. Il n'est pas rare depuis, que Richard et Alrik se rencontre pour discuter et rire autour d'un verre ou encore s'échange des courriers. Il semblerait également qu'Alrik s'amuse des réactions du belliferien, traditionnel sujet misogyne de son duché, notamment en lui proposant des paris impliquant des femmes et des combats ou encore en lui parlant de Solveig - ce qui ne manque pas de faire tiquer Richard, à son plus grand plaisir.
Serenus DardalionAllen Leech
Serenus est le guerrier et sous fifre parfait. Homme de moral, loyal, bon guerrier, il représente les valeurs que l'on peut attendre des représentants de la Guilde des Guerriers.
Bien entendu Alrik est au courant de l'enfant qu'a engendré Serenus mais préfère garder ça pour lui jusqu’à ce que cela lui soit utile.
C'est ce qui lui a enfin valu un peu de sympathie de la part du commandant. Enfin un faux pli dans cette apparence lisse et rigide de guerrier à l'épreuve de tout.
Le plus grand reproche qu'Alrik pouvant lui faire étant d'être cruellement peu amusant. Ce qui ne l'empêche pas de l'emmener dans ses pires combines pour tirer de lui une réaction.
Grâce de SombregemmeLena Headey
Rencontré à Lorgol, cette femme fut la première à qui il n'osa jamais faire des avances.
Trop habitué aux refus ou ressentant pour une fois que c'était perdu d'avance, il garde toutefois une grande tendresse pour cette superbe voltigeuse aux conseils avisés.
Rencontré dans sa jeunesse, ce fut peut être la première qui lui fit comprendre que la gente féminine avait plus à offrir que des enfants. Elle est certainement celle qui à rendu le Kyréen ascendance Beliffére plus progressiste.
Son héritière lui doit certainement beaucoup.
Tybalt OndenoireLogan Lerman
Tybalt respecte et doit énormément au Commandant de la Guilde pour lui avoir offert cette chance d'évoluer. Il lui apporté soutient, appui et aide pour obtenir la place qu'il a aujourd'hui ; apprenti forgeron auprès d'un maître compétent qui l'épuise, lui demande le double d'effort, au sein d'une forge reconnue. Le mérite et la place qu'il se fait doucement, il le lui doit. Quand à Alrik, il ne pouvait refuser un service à son vieil ami qui n'aurait très certainement pas fait pareil effort pour un "neveu". Pistonner le gamin qui ne demande qu'a faire ses preuves ne lui a pas donné plus de cas de conscience que ça. Il suit d'un œil son évolution avec intérêt, se demandant avec amusement si le gamin ne serait pas plutôt le fils du Harnois.


_________________








#6666cc
   


Dernière édition par Solveig de Sovnheim le Jeu 23 Nov - 22:23, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Les Guerriers
avatar

Messages : 2781
J'ai : 33 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d’Evalkyr
Mes autres visages: /
Les Guerriers
Message Sujet: Re: [H] • Toby Stephens • Alrik de Sovnheim ; commandant de la Guilde des Guerriers   Mer 21 Juin - 5:45


Les Chroniques d'Arven

Mes exigences et mes attentes

Allez, viens sur mon griffon, j'ai des bonbons !


Bonjour bonjour, tout d'abord un grand merci pour ce choix ! Alrik il est beau, il est fort et il cherche qu'à te faire du gringue même si maintenant il tente plutôt de courtiser les bouteilles au bar.  :miguel:

• Le prénom est non négociable. J'emplois énormément son prénom dans mes rps et d'autres joueurs ont commencé eux aussi :sisi:. Le nom de famille ne l'est pas non plus en raison de sa décision de redonner un nom à Solveig en lui donnant le sien. L'age et la date de naissance eux sont négociables mais il faut rester raisonnable puisqu'il est il tout de même commandant de la guilde :hm: .

• L'avatar est peu négociable. Mais après tout, si tu as un autre choix sur un physique de beau quinquagénaire, je suis ouverte à la discussion  :haww:

• J'ai été très évasive sur l'histoire personnelle d'Alrik mais les grandes lignes doivent être respectées ! J'appuie sur son envie constante de trouver quelque chose de nouveau à se mettre sous la dent, son besoin d'action mais son nouveau problème d'arthrose mettant un terme à certaines de ses possibilités.

• Pour la régularité des posts rp, je demande le minimum syndical mais qu'il soit tout de même tenu. 2 rp par mois c'est quand même pas cher payé  :haww: .

• Enfin, je te remercie encore de ce choix et je te pousse avec joie à t'approprier ce personnage, il a beaucoup de potentiel mais une bonne partie de son passé et de son avenir est à construire  :**: des bisous et bons rps !



_________________








#6666cc
   


Dernière édition par Solveig de Sovnheim le Ven 4 Aoû - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
[H] • Toby Stephens • Alrik de Sovnheim ; commandant de la Guilde des Guerriers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) TOBY STEPHENS ⚔ Aujourd'hui, des hommes peuplent la mer (LIBRE)
» TOBY WESTIE MALE 9 ANS DANS LE 62
» TOBY croisé Caniche/griffon 1 1/2 an (35)
» Hanna et Toby: j'avais envie de te revoir
» De la bière naine et l’herbe du vieux toby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: À l'aventure ! :: Avis de recherche :: Scénarii des membres-
Sauter vers: