AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là - Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 2983
J'ai : 31 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs
Message Sujet: La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là - Solo   Dim 1 Avr - 19:58


Livre III, Chapitre 3 • Les Échos du Passé
Mayeul de Vifesprit

La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là

Seuls ceux qui restent souffrent


• Date : 6 mai 1003
• Météo (optionnel) : Il fait nuit
• Statut du RP : Solo
• Résumé : Il y a plusieurs mois que la mère de Mayeul est malade, et la fin était inéluctable.
• Recensement :
Code:
• [b]6 mai 1003:[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3554-la-mort-n-est-rien-pour-ceux-qui-ne-sont-plus-la-solo#132161]La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là[/url] - [i]Mayeul de Vifesprit[/i]
Il y a plusieurs mois que la mère de Mayeul est malade, et la fin était inéluctable.


_________________


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Dim 1 Avr - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 2983
J'ai : 31 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là - Solo   Dim 1 Avr - 20:01

La fête bat son plein, l'alcool coule à flots, et chacun célèbre l'amour et la vie avec une grande ardeur. A Vifesprit, pour cette nuit tout au moins, la Chasse Sauvage n'existe pas, la résurrection d'Octave n'existe pas, et les problèmes de chacun sont relégués au second plan. Seul compte la vie, qu'il faut célébrer plutôt que la mort. La vie, qui grandira peut-être dans le ventre de ces femmes, leur offrant un enfant, les faisant devenir mère. La mort, qui a cueilli cet enfant que Mayeul ne connaîtra jamais, et qui vient, désormais, emporter sa propre mère.

Il y a longtemps qu'elle va bien mal, la baronne de Vifesprit. Des mois passés à souffrir et à agoniser, ou dans les brumes de la drogue qui rendait les douleurs supportables. Il a passé de nombreux jours en Sombreciel le Voltigeur ces dernières semaines, avant même l'acte horrible de Reja. Avant que la Chasse ne vienne cueillir la jeune femme. Mayeul a géré pourtant, alors que la vie qu'il avait commencé à reconstruire depuis la mort de sa sœur jumelle s'effondrait en lambeaux autour de lui.

Chercher à mourir, sous couvert de plongée dans le vide et d'un besoin grandissant d'adrénaline, c'est bien mieux que de recommencer à se droguer non ? Sans doute que oui. C'est bien pour ça qu'il n'a pas demandé à être transféré quelque part en Sombreciel d'ailleurs. Se tenir loin des drogues, loin de la tentation, loin de cette maison. Major de Svaljärd. C'est bien la seule chose dans sa vie dont il peut être fier.

La tenue violette qu'il porte pour les funérailles de sa mère lui rappelle désagréablement le Tournoi des Trois Opales. Mayeul ne flanchera pas. Les flammes s'élèvent, hautes et claires, tandis que l'esprit de sa mère file rejoindre celui de Mathilde. Non, il ne flanchera pas.

Il serre les dents, mais les larmes coulent tout de même, en silence. Mayeul n'a jamais été proche de ses parents, comme si avoir une seule jumelle justifiait le fait qu'il n'avait besoin de personne d'autre. Sans doute le fait que ses parents préféraient parfois se droguer plutôt que de border leurs enfants a pu jouer. Sans doute. Il n'en a pas vraiment souffert le Voltigeur, captant l'attention des autres à défaut de celle de ses parents, souvent. Se faisant remarquer plutôt que d'attendre sagement qu'on le remarque. Tout n'était pas noir : ses parents l'aimaient, Mayeul le sait. Ils se montraient de bons parents, parfois, et il a appris à ne pas trop compter sur eux quant ce n'était pas le cas.

Mais désormais, tout cela n'a plus d'importance. Sa mère est morte. Mathilde est morte. Son père est la seule famille qui lui reste et le Voltigeur sait, sans vouloir se l'avouer, que son père ne laissera pas sa mère seule bien longtemps. Mais à quoi cela servirait de le supplier de rester en vie ?

Froissement d'ailes. Doux hululement. Mayeul et Nuage blottis l'un contre l'autre pour se tenir chaud.

Mayeul s'éloigne de la fête donnée en l'honneur de sa mère. Il devrait y participer, il le sait, mais pas après tout ce qu'il a vécu. C'est juste… trop ? Quelques pas encore, presque à l'aveuglette, et il finit par se réfugier contre Nuage, comme un enfant perdu qui se blottit contre sa peluche préférée. Mayeul n'est pas capable de parler à son père, mais Nuage n'a pas besoin de mots. Pelotonné contre le griffon, à l'abri des regards, Mayeul craque enfin. Il n'en peut plus, depuis des mois. Les larmes roulent alors qu'il peine à reprendre son souffle. Aujourd'hui, il a perdu sa mère. Avant cela, il a perdu un enfant, sa sœur, ses amis. Reja.

Est-ce que tout cela prendra fin, un jour ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mort n'est rien pour ceux qui ne sont plus là - Solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Rien pour écrire à sa mère...
» Il suffit d'un rien pour être heureux [pour élèves]
» Toi...Tu perds rien pour attendre [Kaalaas]
» La mort n'existe que pour ceux qui restent. [PV Tengoku no Seigi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Ibélène :: Sombreciel-
Sauter vers: