AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Protéger pour mieux servir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Protéger pour mieux servir   Dim 15 Avr 2018 - 17:05


Livre III, Chapitre 3 • Les Échos du Passé
Antonin de Faërie & Manaël l'Ardence

Protéger pour mieux servir

Mes yeux, mes oreilles et ma force sont vôtres




• Date : Le 11 mars 1003
• Météo (optionnel) : Doux au dehors
• Statut du RP : privé - en cours
• Résumé : À Ru-d'Argent, le prince s'entretient avec le protecteur qu'il a mit au service de Gabrielle afin de s'assurer que tout se passe bien.
• Recensement :
Code:
• [b]Le 11 mars 1003:[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3600-proteger-pour-mieux-servir#134719]Protéger pour mieux servir[/url] - [i]Antonin de Faërie & Manaël l'Ardence[/i]
À Ru-d'Argent, le prince s'entretient avec le protecteur qu'il a mit au service de Gabrielle afin de s'assurer que tout se passe bien.


_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666


Dernière édition par Manaël l'Ardence le Dim 15 Avr 2018 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Dim 15 Avr 2018 - 17:28

Il n'était pas question d'un Chevaucheur à un autre (ancien), ni question de dragons, mais question ici d'une femme et non des moindres ; Gabrielle de la Volte. Elle était Princesse de Cibella et la fiancée d'Antonin de Faërie sur qui ce dernier lui avait dit de veiller, de protéger. Et c'est ce qu'il faisait, Manaël, il assurait sa protection à la perfection selon lui. Peut-être se sentait-elle mal à l'aise en sa présence, mais l'effet était là, elle se portait comme un charme côté santé et elle se trouvait en un seul morceau. N'était-ce pas là le plus important au fond, sa santé au détriment de son humeur ? Et je garde mes distances de sa mouche duveteuse.  Si ça ce n'était pas joli ! Tout était bien parfait.

C'est donc droit dans ses bottes, tenue impeccable, arbalète au dos, regard perçant et d'une démarche rapide comme assurée que Manaël s'était présenté devant Antonin de Faërie, son employeur, au levé du jour. Le prince était de passage à Ru-d'Argent pour voir sa promise et il tenait également à toucher mots de cette dernière au protecteur qu'il avait engagé. La raison ne pouvait être autre après tout, de quoi ce dernier aurait pu vouloir s'entretenir si ce n'était de sa princesse ou pour s'assurer que tout se passait bien. Parler de l'Ordre l'aurait grandement plu ! Mais Antonin l'avait mit au service de Gabrielle pour la protéger de ce dernier, alors il s'exécutait. Sans compter qu'il n'avait, pour l'heure, jamais confié son désir de rejoindre l'Ordre, ni fait transparaître ce désir d'une façon ou une autre.

Quelle étrange situation. Quelle ironie. Quelle farce de la vie et du Destin. Un agent de l'Ordre et une épine de la Rose en couple, les opposés s'attiraient il fallait croire. Sans compter en plus de ça un sympathisant de l'Ordre pour protéger la belle épine. Quoi de plus normal. Cela en était presque dramatique, si il ne trouvait au fond que c'était légèrement ridicule au final.

« Votre altesse. Prince Antonin de Faërie. C'est un plaisir de vous voir. Garda t-il la mesure de ses mots en le saluant comme il le fallait, bien qu'en ne sachant comment l’appeler au bout du compte. Il était altesse, il était prince, il était aussi Chevaucheur dans l'âme tout comme lui. Et si Manaël le respectait pour l'avoir repérer et pour avoir salué ses performances, il n'avait pourtant d’allégeance pour personne encore. Vous m'avez fait demander, en quoi puis-je vous servir ? » Ou vous aider.

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 164
J'ai : 22 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité), élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, reine du Vol de Jade

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Jeu 19 Avr 2018 - 2:06

Habitué de me lever avec l'aube pour me concentrer sur mes tâches de prince, j'avais décidé de profiter de ma visite au Ru-d'Argent pour m'entretenir avec le protecteur que j'avais assigné à la protection de Gabrielle.  Pour le moment, il n'y avait pas trop loisir de s'en plaindre, mais j'avais eu vent de quelques inconforts de la part de ma fiancée et je voulais m'assurer de moi-même que sa sécurité était assurée comme il se le devait.  Déjà debout avec les premiers rayons du soleil, j'attendais dans les appartements que Gabrielle m'avait réservés pour ma visite Manaël l'Ardence dont j'avais prévenu d'une brève missive envoyée avant mon arrivée de mon désir d'avoir avec lui un entretien particulier.  J'avais fixé la date au matin du second jour de mon séjour, laissant à mon hôte le loisir de se reposer et de dormir un peu plus longtemps sans avoir à ne s'occuper de ma personne.  Nous aurions bien suffisamment à faire le lendemain lorsque nous rejoindrions la Volte pour célébrer son anniversaire et il me serait impossible d'avoir cette entrevue que j'attendais.  Ensuite, il était tout simplement hors de question qu'elle aie lieu le soir, comme je m'étais fait serment de ne quitter la compagnie de ma charmante promise qu'une fois qu'elle ne prendrait son congé afin de se retirer pour la nuit.  Ainsi, tôt de bon matin était le meilleur moment pour cela.  J'aurais d'ailleurs les idées plus claires.  Et j'avais bien raison de songer ainsi, ma tendre future moitié ayant eu l'amabilité de me servir des vins les plus exquis et peut-être l'excès de confiance qu'ils me procuraient, combiné à mon désir de lui être agréable, avait eu quelque influence pour m'en faire consommer plus que je ne l'aurais dû.

De nouveau sobre, j'étais assis à un petit pupitre en bois, joliment travailler.  Il s'agissait sûrement là d'un trésor de menuiserie lagran et j'avais admiré la complexité des gravures un moment avant de m'installer à la rédaction de quelque missive à l'intention de mes parents.  Je ne quittais pas le palais impérial pour longtemps, mais mes devoirs ne pouvaient point être complètement oubliés.  J'avais presque terminé quand la porte s'ouvrit sur celui que j'attendais.  Je restai assis et terminai ma ligne avant de relever la tête pour l'accueillir.

« L'Ardence, vous êtes là.  Asseyez-vous, » fis-je en posant ma plume dans son support après m'être assuré qu'il n'y avait pas d'excès d'encre.  Je lui désignai d'un geste de la main un siège face à la petite table où j'étais assis.  Nous serions ainsi plus confortable pour converser.

« J'espère que vos fonctions vous plaisent toujours et que vous êtes habitué désormais à la vie auprès de la princesse Gabrielle, » commençai-je en échangeant d'abord quelques politesses.  Je n'allais pas plonger tout de suite dans le vif du sujet.  J'avais les commentaires de ma future épouse, mais j'attendais sa propre version des faits.  C'était suite d'une grande estime pour l'éthique de travail de cet homme que je l'avais mis à la protection de la jolie Cibellane et j'espérais beaucoup de cette promotion pour lui.  Il m'avait semblé de confiance et j'aurais rapidement su s'il me mentait.  Dans une décision aussi importante que celle-ci, il ne m'avait paru aucun scrupule pour m'empêcher d'utiliser ma magie avant de savoir si ce qu'il avançait était vrai.  Je tenais à ce que ma fiancée soit toujours en sûreté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Ven 20 Avr 2018 - 13:50

La salutation passa à merveille et l'accueil lui fut des plus agréables. Le seul soucis qu'il aurait pu signaler, et dont il se priva de souffler mot, était cette petite chaise indiquée par Antonin de Faërie. Une chaise normale, presque trop. C'est toi qui est trop imposant. Elle n'avait pas tort, Creska, c'était comme lors de son entretien avec Gabrielle de la Volte, il s'était senti coincé sur une chaise jugée trop petite à ses yeux pour sa masse corporelle. L'installation fut rapide après avoir fait son entrée dans la pièce. D'un geste affirmatif tout en sérieux, l'homme prit donc place devant son employeur, avec pour seul barrière entre eux, un pupitre sûrement d'origine lagrane.

Tout prêt à s’exécuter ou à répondre à une série de questions, Manaël releva les yeux bien droit, fixés, plantés en ceux de l'homme d'en face, non pas en signe de défi, mais pour qualifier qu'il était bien tout ouïe. Prêt à recevoir. Prêt à entendre. Prêt à répondre. Les paroles glissèrent alors jusqu'à lui, ne lui demandant guère matière à réfléchir ou guère d'effort. Certes il n'y avait pas d'actions, chose qu'il regrettait quelque peu, lui, gourmand d'illustrer son efficacité, mais il était bien placé et ne pas avoir à combattre l'Ordre était loin d'être déplaisant au fond. Peut-être ce dernier jugeait-il de sa valeur à distance, peut-être le trouvait-il affreusement trop efficace que pour risquer d'envoyer quelques hommes à l'échec. Tu les aurais déplumé jusqu'au dernier. Il les aurait cassé et dépouillé, en effet. Une fois engagé rien ne pouvait l'arrêter, se disait-il.

« Je suis satisfait de ma situation et de mon rôle, votre Altesse. Et la vie autour de votre promise, la princesse Gabrielle, est toute en tranquillité et en sûreté je puis vous l'assurer. » Peut-être était-ce cela qu'Antonin souhaitait entendre. Plus qu'une politesse, une donnée pertinente qui le soulagerait d'entendre et qui ne serait nul mensonge. On ne pouvait être plus tranquille en ce moment. La seule ombre au tableau – corrigée – avait été la coexistence des Familiers.

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 164
J'ai : 22 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité), élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, reine du Vol de Jade

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Sam 28 Avr 2018 - 0:27

Mon regard scrutateur se posait sur mon invité, cherchant la vérité, comme toujours.  Gabrielle étant ma fiancée, il était de mon devoir de m'assurer qu'elle soit entre de bonnes mains pour assurer sa protection.  Néanmoins, j'avais mes inquiétudes à propos de mon choix.  Sur le moment, il m'avais paru judicieux, Manaël l'Ardence ayant fait ses preuves à mes yeux, mais après un entretien avec ma promise à son sujet, je commençais à songer que ses talents étaient peut-être mal utilisés ici et qu'il me faudrait peut-être réviser ma décision un jour ou l'autre.  Pour le moment, il ne semblait pas nécessaire de le faire, mais on m'avait rapporté certaines choses qui ne me plaisaient pas exactement.  Sans le dégrader dans ma bonne opinion, je songeais qu'il n'était peut-être pas aussi sage que je le croyais de le laisser en charge de la sécurité de ma princesse cibellane.  Un incident diplomatique pourrait bien vite arriver si quelque chose venait à déraper et je n'avais pas envie de recevoir la haine de la duchesse de Cibella.  Il fallait admettre qu'elle m'effrayait un peu, l'aînée des de la Volte et je ne comptais pas commencer nos relations de familles sur une plus mauvaise base parce que l'homme que j'avais choisi ne faisait pas un travail adéquat auprès de la femme à protéger.

« Je suis heureux de vous l'entendre dire l'Ardence.  J'aurais été désolé d'entendre le contraire. »

L'honnêteté résonne, rien ne fait ciller ta magie qui cherchait le mensonge.  Ainsi, peut-être ne remarquait-il pas en quoi son comportement pouvait déranger sa protégée.  Il relevait donc de ma fonction de régler la situation pour le mieux avant que les choses ne dégénèrent.

« J'aurais aimé vous interroger quelque peu toutefois à propos de ces fonctions.  Vous comprendrez que la princesse Gabrielle étant ma fiancée, je cherche à m'assurer que sa sécurité est assurée de la meilleure façon, mais aussi pour son confort. »

Mes sourcils s'arquèrent, cherchant à découvrir sur son visage la moindre trace de doute ou de malveillance.  J'avais confiance en lui, je n'avais pas choisi au hasard le protecteur de ma fiancée, il avait du talent et elle-même le reconnaissait : il faisait bien son travail.  Néanmoins, il avait certaines manies qui la rendaient mal à l'aise et il fallait donc mettre un frein à celles-ci.  J'en jugerais moi aussi pendant notre séjour à la Volte, mais je voulais également avoir l'opinion de l'homme à ce propos.

« Peut-être pourrions-nous toutefois commencer par un compte rendue de l'état de la sécurité au cours de la dernière semaine? »

Je ne désirais pas sauter aux conclusions tout de suite, mais plutôt lui laisser la chance de parler de ses fonctions de lui-même.  Peut-être trouverais-je alors l'incompréhension menant à l'inconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Mer 16 Mai 2018 - 20:21

Il hocha la tête de politesse, si l'employeur était heureux de savoir l'employé heureux, c'était tout bon. Se dandinant, léger, sur sa chaise afin de trouver meilleur confort, il attendit la suite, car cela ne pouvait être aussi court. Sûrement, Antonin, allait-il lui demander un compte rendu autour de sa princesse et il était tout prêt à lui poser la situation. Le regard toujours franc et sérieux face au prince, il fronça cela étant quelque peu les sourcils en entendant la suite. Il comprenait parfaitement. Oui. Et l'inconfort avait été résolu à ses yeux. Que cela soit au niveau de Creska ou au niveau des sorties. Gabrielle de la Volte lui avait-elle fait part de la garde rapprochée lors de l'achat du cadeau du prince à la capitale ? Ils avaient fait de leur mieux pour la satisfaire, il s'en était assuré. Alors il ne comprenait pas, véritablement, où pouvait venir le soucis, car il y avait soucis, clairement, il n'était pas dupe. Le prince essayait de lui faire comprendre quelque chose ou de lui faire dire quelque chose, tentait de lui sortir les vers du nez, mais quoi ?

« Bien entendu. Et je répondrais à vos questions avec autant de détails que possible, votre altesse. »

Et lorsqu'Antonin lui demanda ses fonctions, de la sécurité autour de sa promise, Manaël hocha la tête avec presque entrain comme professionnalisme pour son travail comme celui de ses compères. Un travail de protection sans faute. Il pouvait être fier de pouvoir lui en dire autant, jamais sa fiancée ne craindrait pour sa vie, plus jamais.

Alors il se mit à réciter, sans bavure ni temps d'attente, la semaine écoulée. Il lui indiqua ses déplacements, tous ses déplacements, précisant toutefois qu'il gardait quelques bonnes distances courtoises comme lorsqu'elle se rendait aux bains par exemple. Comment il investiguait rapidement les lieux, en un éclair, s'assurant que nul danger ne s'y soit installé, pour ensuite s'éclipser le temps qu'elle fasse sa toilette. Qu'il veillait aux portes comme aux fenêtres avec une discrétion assurée. Il lui porta ses sorties, et confia le désir de la garde restreinte que la princesse avait demandé et dont il s'était assuré pour se plier à son confort tout en gardant sa sécurité comme but principal. Il lui fit part également des lettres qu'elle écrivait avec soin à son bureau, pas du contenu dont il ignorait puisqu'il connaissait sa place et respectait la vie privée de la princesse Gabrielle de la Volte - à moins qu'elle n'eu laissé une lettre visible à son intention. Et que la nuit, la garde faisait son travail à la perfection. « Nous faisons une tournante afin de nous assurer que la princesse Gabrielle de la Volte ne risque rien. Moi-même, en soirée, je me trouve parfois devant sa porte ou sous sa fenêtre à l’affût du moindre bruit suspect qui tenterait de s’immiscer jusqu'à elle. Nous n'envahissons pas son espace privé, naturellement, mais prenons à cœur de veiller à ce que personne n'y entre sans son autorisation et après nous être assuré qu'elle ne risque rien. » Nous, c'était un travail d'équipe. Bien sûr ils ne fouillaient pas tout le monde... c'eu était un affront que de stopper sa sœur la duchesse par exemple ou même un duc ! Il lui confia également sa méfiance à l'égard d'un ménestrel de passage qui regardait beaucoup trop la princesse « et avec beaucoup d'insistance. » Et comment il l'avait tenu à l’œil et à l'écart une fois sa prestation faite. Enfin, il parla dans les détails des préparatifs faits avec attention de la part de la princesse pour accueillir comme il se devait le prince. Et à quel point elle avait supervisé le tout pour que l'ensemble soit parfait à son arrivée. « Nous avons bien cru qu'elle tomberait de fatigue avec tous ses préparatifs pour vous accueillir, votre altesse, mais toujours nous nous tenions prêt à la rattraper si jamais. » Termina t-il son compte rendu, toujours avec sérieux, tout en prenant soin de bien poser ses mots. Il ne pouvait pas lancer des ''fin v'voyez' par exemple, pas en présence de si haute noblesse. Il espérait que le compte rendu suffirait, qu'il ne manquait pas de détails, il y en avait plus, bien sûr, mais pas de ceux qui convenait d'entendre ou qui relevait de l'importance comme des grognements de ventre.

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 164
J'ai : 22 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité), élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, reine du Vol de Jade

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Ven 25 Mai 2018 - 2:33

J'écoutais avec une attention particulière les descriptions détaillées de Manaël.  Il semblait prendre son devoir avec un grand sérieux qui me satisfait beaucoup.  Néanmoins, je pouvais sentir dans ses propos un zèle peut-être un peu trop exagéré.  Tout cela me rendait bien perplexe.  Je sentais un désir de bien faire son travail de la part du garde du corps que j'avais engagé, pourtant le malaise de ma fiancée était réel, je l'avais bien senti.  Je pris quelque temps pour réfléchir à tout cela pour prendre une décision éclairée.  J'avais toujours foi en mon choix, jamais je n'aurais mis quelqu'un d'inapproprié auprès de Gabrielle, il suffisait peut-être simplement de modérer les ardeurs du protecteur.  En voulant trop bien faire, il nuisait à sa propre cause, c'était la conclusion à laquelle j'arrivais rapidement.  Il suffisait donc de rectifier le coup en lui pointant les excès et tout irait pour le mieux.  Voyant la situation aussi simple, je sentais un lourd poids se délester de tes épaules.  Finalement, il n'y avait que très peu de complications et je voyais bien les choses se dénouer facilement et doucement.  Tout n'était pas perdu et j'éprouvais un grand soulagement en constatant qu'il y avait seulement une légère méprise entre ma fiancée et son protecteur.  Il ne suffisait qu'à moi de corriger la situation et faire en sorte que tout ne soit pour le mieux.

« Vous me voyez content de savoir que vous prenez votre rôle avec sérieux l'Ardence, toutefois je crois que vous ayez mal compris l'étendue de votre tâche.  Votre zèle vous fait honneur, mais il n'est pas nécessaire. »

Je m'assurai de me montrer ferme, mais amical.  Je désirais garder de bonne relation avec cet homme que j'estimais et qui me semblait être loyal.  Ses services étaient à conserver, j'en étais convaincu et il me paraissait que mon intervention pourrait régler tous les petits égarements.  C'était le moment de faire usage de mon autorité et j'espérais bien faire mes preuves, même à une aussi petite échelle.

« Je cherche pas à ce que la princesse Gabrielle soit isolée.  Intervenez seulement lorsqu'elle est réellement en danger.  Je comprends que la prudence est de mise et je vous remercie de votre rigueur dans votre tâche, mais vous pouvez relâcher un peu la tension.  Je crois que ce sera également un soulagement pour vous. »

Je lui dédiai un sourire entendu.  J'avais confiance en lui, s'il désirait le moindre mal contre ma fiancée, je le saurais, d'ailleurs il ne ferait pas autant d'efforts pour s'assurer de sa protection.  Mon instinct me poussait à lui accorder le mérite d'être fiable.  Sachant que je suis mage de Vérité, il pouvait difficilement me mentir également.  Avait-il même une seule raison de le faire?

« En toute vérité, ma fiancée m'a parlé d'un certain malaise à votre égard et je lui ai promis de vous en parler.  Je constate qu'il s'agit simplement d'un malentendu entre vous et voilà qui me soulage beaucoup.  Je ne vous accorde pas ma confiance à la légère et j'ai de l'estime pour vous.  J'espère que vous ferez tout en votre pouvoir pour que la princesse se sente à l'aise à vos côtés.  Votre dévouement me prouve que vous êtes de bonne foi et cela me rassure de vous savoir là en cas de besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Sam 26 Mai 2018 - 17:03

Il était satisfait, Manaël, d'ainsi poser son compte rendu. Il était on ne peut plus complet et rendait fort hommage au travail que tous faisait autour de la princesse Gabrielle de la Volte, fiancée du prince Antonin de Faërie. N'importe qui aurait pu en faire ses louanges, et peut-être attendait-il qu'on le flatte quelque part, mais l'homme face à lui n'était pas n'importe qui. Et la personne dont il était à charge d'assurer sa protection non plus. Cela ne suffisait pas. Ou plutôt, c'est plus que suffisant, c'était trop. Ses épaules fièrement montées de droit, comme son menton, il avait été plus qu'enchanté d'entendre les premiers mots de l'homme en face de lui. Mais le 'toutefois' avait vite effacé toute joie, comme un mais, ce qui lui précédait ne valait que peu de chose si pas rien en comparaison à la suite. Quelque peu braqué, cassé, sans pour autant être totalement démonté non plus, il avait écouté le reste. 'Mal compris l'étendue de votre tâche', disait l'employeur. Il ne comprenait pas malgré toute sa volonté. Il démontrait trop de zèle, trop d'ardeur. Il avait toujours été d'avis qu'il valait mieux trop que pas assez.

« Mais, votre altesse, se permit-il quelque peu hésitant de son intervention et d'un regard d'incompréhension tout en gardant une voix grave qui lui était propre. L'ennemi pourrait se trouver n'importe où. »

C'était pour cela qu'il était actif, pour cela qu'il était son ombre, pour cela qu'on l'avait engagé, non ? Et Gabrielle n'avait-elle pas déjà subit une attaque auparavant ? Peut-être les tentatives d'assassinats avaient-elles cessé parce qu’il se trouvait là. On reconnait facilement un prédateur plus gros que soi. Et il était d'accord, traduisant son 'gros' par 'puissant'.  

Antonin poursuivit alors sur l'isolation de Gabrielle et peut-être comprit-il alors davantage le soucis, le malaise. Mais la liberté pure et simple avait un prix à ses yeux. Antonin lui disait d'intervenir seulement en cas de réel danger, mais ne serait-ce alors agir trop tard ? Tant d'inquiétudes à ne pas faillir à sa tâche qui furent balayées par les remerciements du prince. Lequel pensait tant à sa princesse qu'au protecteur, protecteur qui en fut extrêmement touché et surpris pour le coup. De ses anciens employeurs, ils avaient été bien peu à lui demander son avis, à prendre en compte son bien être. Et, à dire vrai, ces traitements étaient naturels pour Manaël. Seul Raël l'Obstiné avait agit différemment, mais il était d'une toute autre nature. On l'engageait pour protéger et non pour qu'il se sente bien. Hors là, c'était tout l'inverse. Antonin de Faërie veillait à ce que tout se passe bien et prenait son bien-être en compte. Et Gabrielle de la Volte prenait note de son opinion comme l'avait démontré l'entrevue au sujet des sorties. Que de nouveautés déroutantes dans son quotidien.

« Vous n'avez pas à me remercier, votre altesse, je n'ai fait que mon travail. Trop son travail. J'entends également et prends compte de vos remarques et commandements. »  

Le mage hocha la tête pour appuyer ses mots. Il répéta une phrase en lui qui l'avait interpellé néanmoins. 'Vous pouvez relâcher un peu la tension', Antonin savait-il quelque chose qu'il ignorait ? Pas qu'il attendait réponse de sa part mais... cela suggérait-il que la menace qui pesait autour de la princesse s'était dissoute ou amoindrie pour une raison ou une autre ? Pas le temps d'y repenser ou de poser question, le prince reprit, vérité sur tapis.

« Vos mots me flattent, votre altesse. Puis reprenant au sujet de Gabrielle afin d'être certain : C'est ce trop de zèle de ma personne qui trouble la princesse donc ? Je pensais, j'avais cru en fait, qu'il s'agissait davantage de mon Familier. Et uniquement de lui. » Je te l'avais dit. Dis quoi ? Que tu la regardais trop. C'est mon travail, bien sûr que je veille sur elle ! Et quand tu regardes les bijoux qu'elle porte comme un loup envieux qui bave devant la proie de son voisin ? C'est... Ca ne peut pas être ça. Je te l'ai dit, tu sous-estimes certains instincts primaires. Mais jamais je n'ai porté la main dessus ou esquissé un geste malveillant ! Je sais. Voilà qu'il était bien troublé suite à cet échange avec Creska. Le trouble se lisait-il en lui alors qu'il avalait sa salive. Creska avait-elle raison ? Était cela, le gros soucis ? Mais cela ne risquait-il pas de nuire à sa carrière, à ses relations ci présentes ? Comment pourrait-il expliquer ce penchant pour les choses brillantes sans froisser ou se brûler les ailes au passage ?! En avouant tout simplement. À qui ? Au prince. Et espérer sa compréhension alors que je convoite -à t'entendre – les possessions de sa princesse ? Non. À la princesse alors ? Mais bien sûr ! Travaille sur ton obsession dans ce cas ? Plus facile à dire qu'à faire, mais j'essayerais... Ou bien demande au prince de t'offrir un exemplaire de ce qu'il envoie à Gabrielle, sur un malentendu ça peut marcher. Je ne te savais pas mouette rieuse. Et tu es nul avec les blagues et les comparaisons.

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 164
J'ai : 22 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité), élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, reine du Vol de Jade

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Jeu 31 Mai 2018 - 6:27

Les réactions de Manaël face à mes remarques étaient telles que je pouvais l'espérer.  Il tenait son rôle à la perfection, n'eut été qu'il était trop parfait.  Avec un peu de relâchement sur la pression qu'il se mettait sur les épaules pour protéger la princesse, il n'en serait que plus efficace, je n'en doutais plus.  Les craintes qu'avaient fait naître en moi les confidences de ma fiancée s'estompaient doucement devant l'assurance que j'avais bien choisi son protecteur.  Pendant un moment, j'avais été pris de doutes.  J'aurais pu avoir faire un mauvais choix, c'était possible.  J'étais heureux toutefois de pouvoir assurer dans la journée que les soucis avec l'homme que j'avais mis en place auprès d'elle devraient bientôt être réglés et que rien n'avait plus d'importance que sa sécurité en place égale avec son confort. Je ne doutais pas de me faire obéir et mon plaisir était évident devant la bonne grâce de l'Ardence, entièrement dévoué à la tâche qu'on lui avait confiée.  Je pouvais dormir sur mes deux oreilles en sachant que Gabrielle était bien protégée et que quiconque tenterait de lui faire du mal serait bien en mal de le faire avec la garde établie autour d'elle pour sa protection.

« Elle m'a également fait mentionné ce soucis entre vos deux Familiers, mais celui-ci semble s'être réglé, n'est-ce pas le cas? » J'haussai un sourcil, étonné.  Je croyais que désormais les deux oiseaux ne s'approchaient plus et qu'il n'en résultait plus rien de trop mal.  Au besoin, j'avais confiance qu'avec de la bonne volonté de leur deux parts, tout devrait s'arranger pour le mieux.  Je n'avais moi-même toujours pas  rencontré mon familier jusque là, donc je ne pouvais comprendre la pleine mesure de ce que représentait ce lien entre deux êtres, je n'en connaissais que ce qu'on m'en avait rencontré et le différend entre deux Familiers ne me semblait pas préjudiciable à la cohabitation.  Peut-être avais-je torts.

« La princesse m'a fait part de la sensation d'être constamment épiée, pas seulement pour sa protection.  Évidemment, le fait d'être entourée de protecteurs nuit certainement à sa vie privée, j'en suis conscient, mais ses mots me laissent à croire que le problème est plus grand que cela.  Je constate désormais que réellement, ce n'est que votre dévotion à votre tâche et je vous suis reconnaissant pour cela.  Ne me remercier pas de vous accorder vos mérites.  Je crois que simplement augmenter vos distances d'avec la princesse et vaquer à vos propres occupations sur le côté améliorera grandement la situation.  Vous n'avez pas besoin d'être autant sur le qui-vive, vos compétences vous permettront facilement de réagir rapidement en cas de besoin.  Vous avez toute ma confiance.  À moins que vous ne vouliez me détromper à ce sujet? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Jeu 31 Mai 2018 - 18:48

« Elle m'a également fait mentionné ce soucis entre vos deux Familiers, mais celui-ci semble s'être réglé, n'est-ce pas le cas? »

« Si, votre altesse, bien sûr, il l'est. Mon Familier a mit toute sa bonne volonté pour ne pas nuire à mon travail. Et de ce fait, il garde ses distances malgré ses envies et ses instincts. Il doutait que raconter que Creska s'amusait (autrefois) à couler un regard d'appétit sur le Familier de sa princesse était une chose à faire, aussi s'abstint-il de raconter la magnificence de la créature qui lui était liée. Si tu n'étais pas à son service ou à celui de la princesse, crois bien que je m'en irais lui voler dans les plumes à cette maudite boule roucoulante. Il sentait le poison dans ses mots, dans ses pensées. Elle lui en voulait quelque part, d'être privée de cette parcelle de liberté, tout comme elle le comprenait. Il est des jours où il voudrait bien briser notre accord, dans l'unique but de contempler Ru-d'Argent et d'y poser ses serres pour chasser, mais il se retient. Elle se retient. Elle le doit, elle sait. » avait-il conclu. Il pour Familier, elle pour Creska. Mais dis moi, c'est pas plutôt toi que tu décris ? Toi et moi, c'est pareil au fond. C'est comme ça, finalement, qu'il avait avoué au prince son pêché, son penchant pour les brillants, en prenant Creska en exemple. Une envie, mais une envie qu'il contrôlait. Qu'il devait contrôler. Une attirance, non pas pour la princesse (malgré sa beauté à couper le souffle) mais pour les objets précieux qu'elle portait et dont il aimerait contempler à sa guise et davantage sans que quiconque ne le remarque ou ne juge cela indigne ou inapproprié. Peut-être devrait-il tenter de savoir où se trouvait la Sertie de Merveilles pour contempler justement ses dernières créations et ainsi se purger les yeux pour un temps. Si seulement tout était aussi simple pour se voir qu'un claquement de doigts digne d'un impérial.

Il écouta son employeur, il écouta le prince, comme il écouta un homme jugé respectable et bon. Antonin croyait en lui, Antonin voyait ses qualités et reconnaissait son travail comme son talent, sa valeur. Comment aurait-il pu seulement songer à effriter cette image de lui comme cette confiance. Lui dire, lui avouer était risqué à ses yeux, aussi ne restait-il qu'une solution ; veiller à se contrôler. Veiller à ses regards. Veiller à ne plus le faire. Ou au moins à être plus discret. Il se mordit l’intérieur de la joue de lui révéler, muté dans un silence très sérieux et l'esprit fixant les bases non d'un mensonge mais d'un secret qu'il dévoilerait le bon moment. S'il y en avait seulement un. Si Antonin lui disait de prendre des distances, de se mesurer dans son travail, alors c'était tout bon à prendre.

« Non, nullement. Votre confiance à mon égard, en plus de me faire honneur, est un privilège que je préserverai et garderai intact, soyez en certain. » Comme un trésor ! Comme un trésor. Qui brille. Qui brille. Et il inclina la tête de politesse et d'assurance.

« Puis-je faire autre chose pour vous, mon prince, votre altesse ? » Mon prince. Votre altesse. Qu'il était bien honoré de le servir. Et flatté !

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666


Dernière édition par Manaël l'Ardence le Sam 9 Juin 2018 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 164
J'ai : 22 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité), élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, reine du Vol de Jade

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Sam 9 Juin 2018 - 4:27

Il me confirmait bien que ce petit soucis de Familier avait été réglé comme me l'avait déjà mentionné la princesse.  Cela était un soulagement, car j'eus craint que pour ne point m'inquiéter inutilement, la délicatesse de ma fiancée l'eut poussée à me cacher des détails qu'elle jugeait moins important.  Ses explications complémentaient bien celles qu'elle m'avait donnée et je pouvais une fois de plus sentir que mon protecteur spécialement choisi pour elle prenait son travail à cœur.  Rien dans ses propos n'était décelé comme faux par ma magie.  Je croisai mes mains sur le bureau, satisfait de cet entretien qui touchait très certainement bientôt à sa fin.  Si l'oiseau avait envie parfois de revenir sur les terres de Gabrielle, de s'approcher mais se contenait, tu pouvais le comprendre et l'accepter.  Tant que rien de tout ceci ne portait préjudice à ta future épouse, tu ne t'en inquiétais pas trop.  Visiblement, tout ce malaise était le simple fait d'un malentendu et Manaël acceptait chacune de te remontrances avec humilité et désir de protéger celle qu'on avait mise à sa charge.  Un sourire bienveillant se traça sur ton visage quand il te fit la promesse de tenir son rôle avec toute la discrétion nécessaire.  Cette rencontre était fort satisfaisante.

« Ce sera tout pour aujourd'hui l'Ardence.  Je suis fort satisfait de vous et je n'ai rien de plus à ajouter. »

Je lui fis signe donc qu'il pouvait désormais disposer et aller vaquer à ses occupations.  Je ne doutais pas qu'il prendrait en compte mes paroles.  Il faisait preuve d'une si bonne foi, c'était rassurant de savoir que Gabrielle était sous sa charge.  J'espérais que mon intervention suffirait à diminuer le malaise et qu'elle consentirait donc à le garder auprès d'elle aussi longtemps que cela serait nécessaire.  Sa sécurité m'importait beaucoup.  Une pensée me revint alors à la mémoire et je le rappelai encore pour un instant, avant qu'il ne prenne son congé.

« J'oubliais.  J'ai donné l'autorisation à la princesse de vous donner votre congé si elle sentait que le malaise ne se réglait pas.  Avec notre conversation en perspective, je suis certain qu'elle n'aura nulle raison de le faire.  Néanmoins, si jamais cela devait arrivé, j'aimerais que vous veniez me trouver.  Je saurai comment vous employer de nouveau.  Je n'accorde pas ma confiance à la légère.  Si vous ne pouvez rester auprès de ma fiancée, j'ai autre chose à vous offrir.  Maintenant vous pouvez disposer. »

Je me penchai sur mes missives pour les terminer, laissant Manaël l'Ardence quitter la pièce et retourner à son poste tout en mesurant le poids de mes paroles à sa guise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1058
J'ai : 43 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Les Mages
Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   Sam 9 Juin 2018 - 22:37

Le secret était préservé, le secret restait caché, et il le resterait si pas un temps, à jamais. Si l'ancien était déjà accompli, le futur restait incertain. Prévisible sur certains plans, mais hors de la portée de l'homme pour autant. Jamais immuable, toujours en mouvement. Comme sa situation finalement. Il acquiesça militairement devant la satisfaction du prince puis au signe de ce dernier, qui se passait de tous les mots, se leva de sa chaise pour déployer ses muscles et sa masse comme fleur qui s'épanouit au soleil. Antonin pouvait être comparé à l'astre qui réchauffe vu les positions, il régissait et Manaël se mouvait en fonction de son humeur (loin d'être fleur pur autant).

« Mon prince. » Il diminua sa hauteur en inclinant son torse et en baissant la tête pour saluer tant l'altesse que son départ. Puis fit quelques pas. Quelques pas décidés à quitter la pièce pour s'en retourner à son travail. Quelques pas qu'il stoppa net quand la voix d'Antonin se refit entendre à lui. Il avait oublié quelque chose. Manaël pivota, mécanique, se retenant d'hausser un sourcil de curiosité, à son écoute. La première phrase, sur le congé donné par Gabrielle le rendit plus de marbre qu'il n'avait pu l'être auparavant. C'était signe qu'il n'y avait pas certitude qu'il reste. Signe que son destin était intrinsèquement lié à celui de la princesse, sa vie, son avenir aussi. Et peut-être qu'il ne lui suffisait que d'une respiration de travers pour qu'elle le vire si elle le souhaitait. Mais l'angoisse disparu tout aussi vite qu'elle était apparue. Si elle ne voulait plus de lui, de ses services, de sa présence, le prince lui donnait la possibilité de s'en retourner à lui ; au palais. Et ce geste, ces mots, promesse d'un avenir logiquement assuré, le remplirent d'une confiance absolue. D'une satisfaction pure et simple qui émergea en un regard fier.

« Merci, votre altesse. » Il n'y avait rien à dire d'autre - la promesse de faire de son mieux suintait de tous ses pores. Ou trop à dire. Un simple merci ne suffisait pas, mais un simple pouvait faire des dégâts entre quelques bonnes mains. Et le sien signifiait beaucoup.


***
*


_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Protéger pour mieux servir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Protéger pour mieux servir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» Dark',pour vous servir...
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faerie :: Cibella-
Sauter vers: