AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'une soeur à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1633
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: D'une soeur à l'autre   Ven 27 Avr - 16:32




10 décembre 1002

Agathe, ma petite sœur,

Je t’avais promis que je t’écrirais un de ces jours, voilà qui est chose faite. Pardonne-moi de ne pas l’avoir fait plus tôt. (Tu trouveras dans le petit paquet qui accompagne ma lettre des tuiles aux amandes, j’espère que tu me pardonneras. Elles viennent de la boutique où tu nous a emmenées, Grâce et moi, la dernière fois. Les as-tu déjà goûtées ? Elles sont délicieuses.)

Comment te portes-tu, depuis ton anniversaire ? Tu as dû recevoir des cadeaux fantastiques, j’espère que tu n’as pas été déçue du mien, en comparaison. Lancelot l’Adroit a fait un travail remarquable, mais peut-être n’était-ce que peu de choses à côté de ce que tu as dû recevoir.

J’imagine que tu dois avoir entendu parler de la Chasse Sauvage, toi aussi. Tu es sans doute bien protégée par ta tutrice et sa famille, et peut-être que je m’inquiète pour rien, mais fais attention à toi.

Repars-tu de Lorgol bientôt ? On pourrait essayer de se revoir avant, qu’en dis-tu ?

Je t’embrasse,
A.

P.S. : Passe le bonjour à Arsène de ma part.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 2508
J'ai : 18 ans
Je suis : Apprentie voleuse du Charme, sous la tutelle de Mélusine de Sylvamir

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   Ven 27 Avr - 20:14


15 décembre 1002
Lorgol
Depuis la Tour de Sylvamir


Chère Aubrée,

Je te remercie pour les tuiles aux amandes. Elles sont délicieuses, comme tout ce que la pâtisserie offre. Je n’en ai offert aucune au reste de la famille et j’ai caché le paquet soigneusement dans ma chambre. Je soupçonne Arsène d’y faire quelques incursions.

La veille de mon anniversaire fut spectaculaire! Ma tutrice avait organisé une soirée très intime où Arsène et Hiémain étaient également invités. J’ai reçu de très jolis rubans d’Arsène. Il les avait choisis lui-même. J’ai également reçu des ornements magnifiques, créés par la Sertie de Merveilles, ainsi que trois robes de soirée délicate que je compte bien porter à la première occasion. Mélusine m’a également offert quelques livres de lecture, mais je ne suis pas encore convaincue du sujet. La soirée s’est terminée par deux événements fabuleux : Arsène et moi avons reçu chacun un domaine. Ceux-ci sont voisins, en Valkyrion, et nous pourrons nous voir toujours, même lorsque je serais dans ma propre famille!

Le deuxième événement fut l’adoption d’Arsène. Je l’aime très fort, tout comme Mélusine et Hiémain, et si je me réjouis de le savoir heureux, avec une vraie famille, je suis un peu triste de ne pas en faire partie. Je ne me sens pas comme étant la fille de Grâce. Je ne la connais pas, et elle nous a abandonnées pendant si longtemps, Aubrée. Et je ne me considère pas parfaitement de la famille de Sylvamir. Nous nous apprécions très fort, mais je sais qu’ils ne pourront pas veiller sur moi éternellement. Je me sens un peu seule, Aubrée, et je me trouve ridicule de me plaindre.

Un bal avait été prévu, aussi, et je me réjouissais énormément à l’idée de t’y retrouver, avec mes amis et la famille de Séverac. Mais avec l’Académie et le Jour des Anciens, nous avons dû annuler… Ma déception est encore grande. Quant à la Chasse Sauvage, j’ai quelques économies que je compte bien dépenser si une menace se présente.

Ton présent était fabuleux, vraiment. Hallebarde hiberne à chaque année et avoir le coffre avec moi me rappellera qu’une petite créature tient à moi malgré tout, même si je ne suis pas toujours gentille et même si je ne suis pas toujours satisfaite de moi. C’est un très beau cadeau.

Nous restons à Lorgol jusqu’à la fin de janvier, puis nous irons en Sombreciel pour le mariage de la princesse Alméïde et en Valkyrion pour le couronnement. J’espère te revoir là-bas, comme lors de la fête de Lughnasadh. Espérons que l’événement soit plus joyeux - ce qui ne semble pas bien difficile.

Adieu, ma soeur chérie

Agathe

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1633
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   Dim 29 Avr - 20:07




24 décembre 1002
Agathe,

Je suis ravie que les pâtisseries t’aient plu ! En effet, cette boutique a l’air d’être une valeur sûre, et je te remercie de me l’avoir fait découvrir.

En effet, je ne m’attendais pas à une telle liste de présents. Ils ont l’air tous plus formidables les uns que les autres, et le mien paraît si petit, en comparaison ! Enfin, s’il te plaît toujours quand même, c’est l’essentiel, et j’en suis ravie. Il faudra absolument que tu me montres tout cela ! Je suis sûre que tes nouvelles robes et tes bijoux te vont à merveille, ma petite sœur.

Le domaine que tu as reçu est un cadeau incroyable. Tu voilà donc une noble dame, maintenant. Est-ce que cela veut dire que je dois t’appeler par ton titre et te vouvoyer, désormais ? Ce serait fort étrange. Blague à part, cela signifie donc que tu as changé de nom, j’imagine, comme Grâce quand elle a reçu Sombregemme ? En tout cas, sache que même si nous ne portons peut-être plus le même nom, tu restes ma petite sœur.

D’ailleurs… Tu dis te sentir un peu seule, mais je peux te promettre que ce n’est pas le cas. Je suis encore de ta famille, que je sache, même si nous ne nous voyons pas souvent. Et puis, même si tu n’es pas de leur sang, je sais que les Sylvamir veilleront sur toi aussi longtemps qu’il le faudra. Et je suis certaine que même si tu n’en as pas forcément conscience, Grâce aussi. Je suis sûre qu’elle t’aime, à sa manière.

D’ailleurs, tu écris ne pas te sentir sa fille, et tu semble si heureuse avec la famille de ta tutrice… Dis-moi Agathe, est-ce que tu voudrais changer de famille ? Je veux dire, si l’occasion se présentait, accepterais-tu de devenir la fille de Mélusine ? J’ai un peu peur de ta réponse, je t’avoue. Parce que j’ai peur que tu t’éloignes de moi ainsi. Enfin, je sais que tu es une grande jeune femme, que je n’ai pas à régenter ta vie, mais… Sache que je tiens à toi, Agathe.

J’aurais été ravie de participer à ce bal en ton honneur, mais je comprends pourquoi il a été annulé. Néanmoins, j’assisterai au couronnement, j’y accompagne la princesse Ljöta ! Je suis ravie de pouvoir t’y retrouver. Amuse-toi bien en Sombreciel, et j’espère de tout cœur qu’il ne t’arrivera rien de grave, ni à toi ni aux autres.

Je t’embrasse,
A.


_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 2508
J'ai : 18 ans
Je suis : Apprentie voleuse du Charme, sous la tutelle de Mélusine de Sylvamir

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   Mar 8 Mai - 15:34


3 janvier 1003
Lorgol
Depuis la Tour de Sylvamir


Ma chère Aubrée,


Je t’interdis de me vouvoyer, tout comme tu m’interdiras de le faire avec toi lorsque tu hériteras du domaine de Sombregemme! Hiémain m’a expliqué longuement combien il était important et sérieux de m’impliquer dans la gestion de ces terres. Il m’a bien fait comprendre que des gens dépendaient de moi, désormais, et je me sens bien peu à la hauteur d’un tel titre. Malgré ma peur et mes doutes, je suis très heureuse de pouvoir porter ce nom et d’avoir une petite place pour vivre, lorsque je ne pourrais plus être sous la tutelle de Mélusine.

J’ai déjà avisé Grâce de mon présent et je crois avoir été maladroite dans le choix de mes mots. Je lui ai expliqué que les Sylvamir m’ont fait choisir et que j’étais libre de porter ou non le nom de Vigdir. Comme je n’ai plus aucun avenir en tant que Martel et que le nom de cette famille me rappelle tout ce que j’ai perdu, de bien et de mauvais, j’ai accepté ce nom porteur d’un avenir meilleur. Je ne suis plus certaine de mes mots précis, mais ma lettre voulait dire ce que je viens de t’expliquer.

Tu affirmes que nous sommes une famille et j’y crois, Aubrée. Tu as fait des gestes que je croyais horribles, en mon nom, alors que je ne te demandais rien. J’ai réussi à te pardonner parce que je n’avais plus que toi, dans un premier temps, et parce que tu croyais agir pour le mieux, lorsque j’ai pris le recul nécessaire pour le comprendre. Pour Grâce, je ne suis pas certaine qu’elle m’apprécie. C’est ta main qu’elle tenait, lors de notre rencontre. Elle semble toujours heureuse de te voir, alors que mes rencontres avec elle sont toujours difficiles. Mélusine m’a consolé plusieurs fois et me dit que je dois être heureuse par moi-même, avec eux, les Sylvamir, avant de vouloir intégrer Grâce dans ma vie. J’essaie de suivre son précieux conseil, et il me semble déjà que notre dernière rencontre, à trois, s’était bien déroulée.

Alors, pour répondre à ta question : Oui. Grâce aurait sans doute dû renoncer à moi tout à fait. Elle m’a abandonnée une autre fois, en Valkyrion, quittant au milieu d’une conversation. Si elle renonçait à moi réellement, je pourrais être adoptée par Mélusine et Hiémain. Eux, ils ne m’ont jamais abandonnée. Comprends-tu, Aubrée? Tu demeures ma soeur, et vouloir appartenir à leur famille ne retire par cette affection que j’ai pour toi. Grâce refera sa vie et aura des enfants qu’elle désirera et qu’elle n’abandonnera pas, cette fois. Pourquoi a-t-elle droit à une nouvelle famille alors qu’elle me refuse la même chose?

Je suis désolée de te dire de pareilles choses, Aubrée. Je sais que tu es proche d’elle et que vous vous aimez très fort, et je ne veux pas te mettre dans une position inconfortable. Tu dis avoir peur que je m’éloigne, mais peu importe mon nom, ça n’arrivera pas.

Je pense à toi très fort,

Agathe

P.S. Je dois te parler d’un garçon, lorsque nous nous verrons en Valkyrion.

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1633
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   Lun 21 Mai - 11:47




9 janvier 1003
Agathe,

C’est vrai que posséder un domaine est une chose très importante, et j’imagine que cela peut être difficile, par moment. Mais tu es bien entourée, et je suis certaine que tu t’en sortiras parfaitement, bien mieux que moi, si j’étais dans cette situation. Tu me feras visiter, un jour ? Pour ce qui est de Sombregemme, rien n’est sûr, pour le moment, tu sais. Nous n’en avons pas reparlé, avec Grâce, et peut-être que ce n’est déjà plus d’actualité.

Par contre, Agathe, je ne peux pas te laisser croire et raconter des choses pareilles sur Grâce. Tu ne l’aimes peut-être pas, comme tu ne l’as peut-être jamais aimée. Mais elle, je peux t’assurer qu’elle t’apprécie, vraiment. Enfin, elle ne m’en a jamais rien dit, mais j’en suis persuadée. Elle aurait pu ne jamais venir nous chercher, et ignorer ma lettre en disant qu’elle ne voulait plus entendre parler de nous. Elle aurait pu renoncer à toi, et à moi aussi – après tout, nous sommes grandes, nous avons grandi sans elle, pourquoi on aurait besoin d’elle, maintenant ? Mais elle n’en a rien fait. Et elle est venue nous demander son accord pour pouvoir se marier. Nous demander, à nous, alors qu’elle pourrait parfaitement se passer de notre avis !

Oh Agathe, est-ce que tu réfléchis tout autant, en permanence ? Si Grâce me tenait la main, c’est parce que je suis allée la prendre, et je ne sais plus exactement pourquoi. Et si elle a l’air heureuse de me voir, c’est peut-être parce que je suis allée vers elle, et que je ne la rejette pas, moi. (Pardonne-moi si mes mots sont durs, je ne veux pas te vexer ou te blesser, et j’en ai assez de recommencer à chaque rature un brouillon de lettre.) Je ne sais pas de quoi vous avez parlé en Valkyrion pour que la discussion tourne ainsi, mais… Est-ce que c’est entièrement de sa faute, réellement ? Tu sais que nous nous sommes souvent disputées pour des bêtises, toutes les deux, et ça ne nous empêche pas de nous aimer, pourquoi ne lui accorderais-tu pas la même chose ? D’ailleurs, tu dis vouloir qu’elle renonce à toi, qu’elle te laisse avec ta nouvelle famille, mais… Pourquoi, alors, lui avoir demandé à être marraine de ses futurs enfants, si tu veux t’éloigner d’elle ? Je ne cherche pas à te piéger. Juste à comprendre.

Je ne veux pas me fâcher avec toi, c’est promis. Seulement, lire ta lettre m’a fait mal, un peu. Je pensais qu’on était devenues une vraie famille, toutes les trois, mais j’ai l’impression de m’être trompée. Pourquoi est-ce que tout est toujours si compliqué ?

En relisant les mots que j’ai écrits, j’ai peur que tu ne répondes plus. Réponds-moi, s’il-te-plaît. J’ai besoin de ta réponse, et il faut aussi que tu me parles de ce garçon, que tu évoques à la fin de ta lettre (et pour ce point, je ne suis pas certaine d’avoir la patience nécessaire pour attendre le couronnement).

Je t’embrasse très fort,
A.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1633
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   Lun 11 Juin - 20:21




21 janvier 1003
Agathe.

Je n'ai pas reçu de réponse à ma dernière lettre. J'aimerais croire que c'est parce que tu ne l'as pas reçue, mais j'ai l'impression que ton silence est volontaire. Est-ce que tu me boudes, pour ma précédente lettre ? Est-ce que je t'ai rendue malheureuse ? Crois-moi Agathe, ce n'était pas volontaire. Je te l'ai dit. Je te l'ai écrit. Je ne voulais pas te faire de mal, je voulais juste... Comprendre. Je n'en ai donc pas le droit ?

Agathe, je sais que c'est délicat, pour moi, pour toi, et que je ne sais pas m'y prendre, avec les mots. Mais s'il te plaît, comprends-moi aussi, toi aussi. Je m'imagine depuis si longtemps que tout va bien, tout va mieux entre nous trois. Que la petite fille en moi a retrouvé une famille, une vraie, celle qu'elle espérait tant avoir quand elle était enfant. Nous ne vivons pas sous le même toit, nous ne nous voyons pas souvent, certes, mais les rares fois où l'on est réunies se passent si bien... Du moins, je le crois. Ou alors, je suis vraiment idiote et aveugle, pour ne me rendre compte de rien.

J'ai cru, Agathe, que le passé était loin derrière nous. Mais j'ai bien compris que je me suis trompée. Tu veux changer de famille, j'ai bien compris. Je ne t'en veux pas pour cela - ni pour rien d'autre, d'ailleurs. Tu as vécu tellement de choses depuis que tu es sous la tutelle de Mélusine, et je n'ai pas le droit de t'interdire de vouloir quoi que ce soit. Seulement, je me sens un peu perdue, Agathe, parce que je me rends compte que le repère que je m'étais forgé n'existe pas réellement. C'est un peu douloureux, tu sais.

Agathe, réponds-moi, s'il te plaît. Je ne veux pas qu'une lettre maladroite vienne tout gâcher entre nous. Enfin... Peut-être que tu ne liras même pas ces lignes, et que tu jetteras ma lettre au feu dès que tu reconnaîtras mon écriture. Ou alors, peut-être que tu ne la recevras pas. Je viens de me rendre compte, en t'écrivant, que nous sommes bientôt à fin janvier, et tu es peut-être déjà partie. J'espère que ce n'est pas encore le cas.

Prends soin de toi, ma petite soeur.
A.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: D'une soeur à l'autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'une soeur à l'autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'autre côté de la forêt, une petite chapelle...
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» D'une soeur adoptive à une autre...
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: A l'aventure ! :: Parchemins et dossiers :: Correspondances-
Sauter vers: