AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Narcisse de Croquelune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:35

Maître de mon destin
La noblesse




Narcisse

de Croquelune

ft. Luca Sguazzini

« Lors de la Roue Brisée, apprenant de son épouse que le monde était dans une guerre perpétuelle et qu'ils avaient perdu leur premier enfant, Narcisse lui demanda :
« Comment tenons-nous ? Comment survivons-nous, à ça ? »
Elle lui répondit alors, affichant un léger sourire :
« J’ai moi aussi posé cette question. Et cet homme m’a répondu "On se contente de serrer les dents et d’attendre… car au fond de nous, nous savons qu’un jour nous trouverons quelqu’un qui nous serrera assez fort que pour recoller nos morceaux brisés". Il avait raison… et je l’ai épousé ! »
Termina-t-elle en le serrant aussi fort qu’elle le put dans ses bras. »




En bref

Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : natif du 18e de mai de l'an 978, à Croquelune en Sombreciel.
Statut/profession : marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire principalement, mais touche-à-tout).
Allégeance : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Dieux tutélaires : sa marraine l'a placé sous la protection d'Asma, tandis que son père l'a poussé vers le culte de Morrigan par coutume familiale. Lorsqu'il a été en age de choisir où allaient ses propres prières, Mirta et forcément Le Destin y ont pris une place très importante.


Tout homme a des hauts et des bas. Dôté de qualités et de défauts, qui parfois vacillent, s'apaisent, s'intensifient au fil des situations et des humeurs. Chaque être a sa part de dualité, et Narcisse n'y fait pas exception, bien au contraire, étant particulièrement caractérisé par celle-ci. Ainsi, il alterne des moments d'excentricité notable et de profonde dépression, les changements pouvant durer quelques minutes ou plusieurs semaines. Profondément meurtri en son âme, c'est un lunatique soumit à ce qu'il appelle son "Sombre Passager". Ses consommations excessives ne font rien pour le stabiliser, bien entendu.

Cela se sent dans son attitude, ce quelque chose de félin où nonchalance et assurance se côtoient et se mêlent. S'y ajoute une indolence, un détachement de tout, une désinvolture certaine. Cela ne veut pas dire qu'il est éteint, loin de là. C'est un artiste intuitif et spontané, un passionné persévérant que son côté désordonné, dissipé et blasé ne saurait étouffer. Cependant, sous le masque parfois calme parfois exalté demeure une anxiété profonde, un perfectionnisme inatteignable qui le ronge et qui combiné aux tourments de ses tragédies le conduit à une forme très cielsombroise d'autodestruction.

Ce vide, le Croquelune tente de le combler comme il peut, notamment par sa part séductrice qui ponctuellement extirpe le solitaire indépendant à rechercher une compagnie aux mœurs aussi légères que les siennes. À cette fin, il peut parfois être manipulateur, ce dont il se prémunit lui-même car se montrant souvent assez rétif et indocile, irritable même si on le pousse de trop.

De nature curieuse également, Narcisse se souhaite observateur. Car même s'il ne désire pas tant se mêler aux autres, il aime l'opportunité d'en apprendre d'eux. À ce titre tolérant, il est de ces rares Cielsombrois qui n'aiment pas à marquer une nette différence entre la noblesse et la roture, sans doute également influencé par les années passées avec feue son épouse kyréenne. Il pousse cela encore pour tout ce qui pourrait sembler étranger. Quelque soit le Duché ou l'Empire dont vous veniez, que vous soyez savants, mages, ou rien de cela, Narcisse n'émettra pas de jugement sur ce point. Il est homme à ne pas aimer ces étiquettes, et s'il peut se considérer comme être supérieur, ce ne sera que d'un point de vue individuel et non par rapport à une quelconque caste ou provenance. Du moins, c'est ainsi qu'il aime se voir, car il est certain qu'au fond, il ne manque pas de fierté quant à sa prestigieuse lignée...

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Dimitri. J'ai découvert le forum via ma Biquette d'amuuuuur et voici ce que j'en pense : univers complexe - ce qui est une qualité - avec énormément de lecture pour l'appréhender et des sujets parfois un peu difficiles à dénicher pour certains, mais le guide du débutant et le système de parrainage aident à palier à ça. La communauté semble adorable et accueillante, avec un niveau de RP général assez solide (quand je disais que la complexité était une qualité, ça pose déjà un tri en amont, héhé ^^). Le forum est actif, une certaine longévité et des intrigues fréquentes ce qui sont forcément de très bons signes d'un forum sain et bien géré. Et puis, la touche classe en plus : vous avez Biquette ! Et ça, ça cartonne !  :keur: .
Pour les inventés : Je ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Histoire

Prologue – Portrait de famille (977)


Le premier coup de pinceau donné à la fresque d'une vie l'est indiscutablement par ceux qui l'ont enfantée, aussi il convient ici de débuter cette histoire par une rencontre. Celle du marquis Ezéchiel de Croquelune et de Rosalie de Val-Viride, par l'entremise d'Elise du Lierre-Réal, cadette du premier et amie de la seconde. Une rencontre simple, mais touchante. Triste cependant qu’elle ait pris tant de temps à se produire, leurs terres respectives se trouvant chacune d’un côté de la frontière entre Sombreciel et Lagrance, mais bon, le principal était qu’elle se soit faite finalement.

Le marquis différait en bien des choses de ses compatriotes, notamment sur le fait qu'il n'était pas particulièrement attiré par l'idée de la polygamie. Il ne la jugeait pas, mais ce n'était tout simplement pas ce qu'il souhaitait pour lui-même, bien plus tenté par le romantisme d'un couple fidèle et exclusif. Ses rêves de couple parfait avaient été sérieusement entamés par l'échec de son premier mariage. Bien qu’il donna fruit à un héritier en bonne santé, leur mariage de raison avait fini par mener à une entente exécrable avec son épouse, les menant au divorce.

Rosalie quant à elle était une jeune femme aussi pure et belle que simple et douce. Une rêveuse qui était bien satisfaite de n'être point l'héritière de la baronnie familiale, et qui n'espérait que voir un jour son prince charmant l'enlever, et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Issue d’une famille de mécènes, principalement en l’art de la sculpture sur bois dans le cadre du commerce de figures de proue, elle avait appris à exprimer sa sensibilité par de modestes sculptures, ainsi que par la poésie pour laquelle elle s’était trouvé une plume agréable et raffinée. Pas étonnant avec un tel caractère qu'Elise vit en elle une parfaite prétendante pour son frère, et lors d'une visite familiale arrangea la rencontre.

Dès leur première discussion, ils se plurent, se promirent de s'écrire. Et par échanges épistolaires ainsi que quelques visites, intérêt devint amitié, se changeant en déclarations enflammées. Forcément, ce qui devait arriver arriva, une main fut demandée et accordée, et un grand mariage fut célébré en Croquelune. Un amour passionnel, un couple fusionnel, aussi personne ne fut étonné que quelques mois plus tard, ce fut une grossesse que l'on célébra en les terres marquisales.


1 – La première strophe (978)


Le dix-huitième de mai de l'an 978, la famille vint à s'agrandir par la naissance d'un petit garçon, prénommé Narcisse. Bien entendu, ce fut sa mère qui décida de son prénom afin d'attester de ses origines lagranes, mais celui-ci ne fut pas pour déplaire à son père. L'enfançon fut également placé sous la tutelle d’Asma l’Artiste par sa marraine, meilleure amie de Rosalie. Un Dieu tutélaire qui guidera certainement l’enfant, d’autant qu’à cette époque le couple marquisal prit également la décision de faire de la baronnie de Porte-Brume – possession d’Ezéchiel frontalière avec Valkyrion – une terre d’artistes, où ces derniers pourraient être recueillis et financés par le couple marquisal en échange d’œuvres ou de pourcentages sur leurs recettes. Les semaines, les mois, les années s'écoulèrent alors paisiblement, bébé devenant un enfantelet possédant les yeux verts de maman et les cheveux bruns de son père, une saine répartition de leurs gênes quant au reste.

Les heureux parents se répartirent également parts de l'éducation de leur rejeton. En effet, outre les précepteurs, chacun ne manqua pas – dans une volonté de passer plus de temps avec leur enfant mais aussi dans un souci de transmettre une forme d'héritage – d'apporter sa pierre à l'édifice. La délicate Rosalie lui transmit ainsi son amour des arts, et tout particulièrement des mots et de la sculpture, réalisant pour lui quelques jouets de bois avec lesquels il ne manquait pas de s'imaginer bien des histoires romanesques, provoquant sourires bienveillants aux lèvres de sa mère. Parfois même elle fit passer la frontière au petit, qu’ils puissent voir les terres de Val-Viride, mais aussi voir comment l’on y travaillait le bois, l’enfant émerveillé par les figures de proue surtout qu’il put y voir. Ezéchiel pour sa part chercha plutôt à lui transmettre ses valeurs personnelles, et particulièrement l'amour de leurs terres et l'histoire de leur famille. C'est ainsi également qu'il le poussa à accorder ses prières à Morrigan, la Fileuse d'Obscurité, considérée comme protectrice de leur famille.

Son frère Nithaël, de huit ans son aîné, lui accorda peu d’attention par contre. Comme un brin de rancœur qu’il faudrait sans doute quelques années avant de pouvoir être percée à jour. Après tout, il n’était plus le seul enfant adoré, et voyait la mère de son petit frère tant le choyer alors que lui ne voyait que trop peu la sienne. Leur père également créa malgré lui une jalousie malvenue chez Nithaël, accordant désormais plus d’affection à son cadet, et réservant à l’aîné les cours stricts qui feraient de lui un bon dirigeant pour Croquelune et un digne héritier de leur famille. Au final, bien sûr, il y avait une telle différence d’age entre les enfants qu’ils ne partageaient pas les mêmes jeux. Que Narcisse était plutôt un ennui pour lui, une épine dans son pied, lui donnait même des tâches supplémentaires lorsqu’il devait « bien veiller sur son petit frère ». Cela s’apaisa cependant peu à peu, bien que les relations restèrent distantes. Nithaël devint adulte, et relativisa mieux la situation, surtout dès le moment où il prit épouse, comme il se devait choisie par son père, mais sur laquelle il estima ne pas être mal tombé, plutôt bien faite à son goût.

Concernant Narcisse, il était difficile encore de dire ce qu'un tel mélange et climat allait bien pouvoir donner, l'enfant absorbant pour l'heure le tout comme une éponge, heureux de faire plaisir à ses parents, bien qu’éprouvant une certaine tristesse que son grand frère qu’il admirait pourtant ne lui accorde toujours que si peu d’attention, et toujours à reculons. Toutefois, il apparut comme assez évident que l'enfant avait un certain talent pour les arts, y montrant de réelles dispositions et un intérêt certain. C'est ainsi que la décision fut prise de l’envoyer dès sa dixième année en Porte-Brume afin qu’il puisse baigner au milieu de tous ces artistes. Cependant, cela ne se ferait pas sans condition…

* * *

- Vous m’avez fait mander, père ?
Celui-ci resta silencieux un instant, debout face à une fenêtre, bras croisés dans le dos. Son aîné tenait d’ailleurs une posture assez similaire, tel un reflet plus jeune, à quelques mètres de lui. Et sagement, il attendit que quelques mots lui furent répondus enfin. Mais un mouvement attirant son attention, sur son flanc. Un garçonnet en train de jouer dans son coin et qui se redresse, venant s’installer auprès de son frère, mimant sa manière de se tenir. Le regarde et lui sourit. Un sourire qui cachait quelque chose… Était-ce juste un brin de fierté infantile, à reproduire ses actes ? Ou même une manière de le moquer ? Nithaël poussa déjà un soupir, rapidement blasé de cet petit être dont il se serait bien passé dans sa vie. Mais Narcisse lui tendit alors quelque chose. L’un de ses jouets en bois. Un coup d’œil sur le dos de son père, avant d’en revenir à la figurine. Cela représentait un homme, mais quelque chose le frappa. Les sculptures de Rosalie ne l’avaient jamais vraiment intéressé, mais il savait tout de même qu’elle était capable de mieux. Elle n’était pas moche, non, juste moins précise que ce qu’il avait déjà pu voir.
- C’est pour vous !
Nouveau coup d’œil vers le paternel, qui n’avait pas bronché. Il saisit alors le jouet, peu convaincu. Mais en l’étudiant de plus près, il y remarqua certains points frappant. La tenue semblait proche de ce qu’il avait l’habitude de porter, et si le visage manquait clairement de détails, la coupe de cheveux paraissait également similaire avec la sienne. Cela eu le mérite de provoquer un peu sa curiosité, mais de nouveau il se questionne. Qu’était-il arrivé à Rosalie pour qu’elle produise ceci ? Sa belle-mère couvait-elle une quelconque maladie lui rongeant les articulations ou quelque chose de la sorte ? Toutefois, il finit par répondre.
- Je ne suis pas convaincu que votre mère apprécierait que l’un de vos jouets, qu’elle vous a réalisé avec amour, termine en mes mains. Cela n’a pas à être en ma possession, Narcisse.
Le petit sourit de plus belle. Poussa un petit rire insouciant même, avant de déclarer.
- Elle ne dira rien. C’est moi qui l’ai fait ! Enfin, elle m’a un peu aidé, pour pas que je me coupe et puis je voulais vraiment que ça vous ressemble. C’est un cadeau !
L’aîné entr’ouvrit la bouche, sans qu’un son n’en sorte. Son pouce lisse un peu le bois. Bien sûr, il comprit du coup pourquoi la réalisation n’était là pas aussi propre que si Rosalie l’avait réalisé elle-même, mais il fut épaté qu’un enfant si jeune soit capable de cela. Tout à son observation des détails – oui, plus il la regardait, plus il se rendait compte de l’intention claire que la figurine lui ressemble – il n’avait pas remarqué que leur père s’était retourné, leur faisant face désormais, et arborant même un léger sourire.
- Voilà en partie la raison pour laquelle je vous ai fait mander. Cette pièce fut un argument notable lorsque mon épouse tenta de me convaincre d’envoyer votre jeune frère à Porte-Brume. Et, ma foi, cela a assez bien fonctionné… Il possède manifestement quelques talents dans les arts, et notre baronnie serait certainement un bon terreau afin qu’il puisse progresser en la matière. Qu’en pensez-vous ?
Nithaël parut réfléchir un court instant. Pas quant au talent précoce de son frère, mais plus sur la raison pour laquelle on l’avait fait mander, car au fond cela ne le regardait absolument pas.
- Eh bien… oui, c’est sans doute une bonne idée.
Le sourire d’Ezéchiel se fit plus grand alors, comme triomphal !
- Parfait ! Vous ne verrez pas d’inconvénient alors, je gage, à l’accompagner ! Vous comprendrez, j’en suis sûr, que je ne peux pas laisser votre frère vaquer tranquillement à ses plaisirs artistiques sans lui fournir pareille éducation à celle que vous avez reçu de ma part. Lorsque l’heure de mon dernier souffle viendra, vous ne l’ignorez pas, vous prendrez certes ma relève ici à Croquelune, mais Narcisse régnera sur Porte-Brume. Et je souhaite par-dessus tout que vous deveniez tous deux des dirigeants aptes et dignes de leurs terres ! Puisqu’avec ce voyage, je ne puis terminer sa formation, je compte dès lors sur vous pour lui transmettre ces connaissances. Vous m’avez montré être mon digne élève, Nithaël, aussi ai-je pleine confiance en vous quant à terminer l’éducation de votre frère.
Aux mots de son père, il parut embêté. Retint un soupir, car un fils digne n’avait pas à montrer son mécontentement face aux ordres paternels, mais sa contrariété transparut malgré lui sur son visage. Ezéchiel dut le percevoir, car à la manière dont il poursuivit, il était évident qu’il chercha à amadouer son héritier.
- Êtes-vous heureux de votre épouse, mon fils ? Et de vos appartements en Croquelune ?
Il se contenta d’opiner, ne voyant pas encore exactement où il voulait en venir.
- Je me disais que cela pourrait être une bonne occasion également pour vous deux d’avoir un peu votre tranquillité. Vous bénéficieriez bien sûr des appartements principaux de Porte-Brume, sans avoir peur que j'épie vos faits et gestes… qui sait, dans ce cadre, peut-être me donneriez-vous enfin un petit fils ?
Bien amené. Effectivement, Ezéchiel marqua un point, son aîné ne cracherait en effet pas sur cette opportunité. Ce dernier se détend d’ailleurs, approuvant.
- Oui père, si tel est votre souhait !
Suivant toute la discussion, Narcisse était aux anges. Car leur père lui avait appris que ce serait la condition sous laquelle il pourrait se rendre à Porte-Brume : que son frère y aille avec lui, et qu’il lui enseigne ce qu’il savait. Et bon… même un enfant pouvait se rendre compte que ce serait plus simple et agréable à vivre si cela se faisait avec son assentiment, et pas simplement sous le coup d’un ordre.
- Parfait, je ne m’attendais pas à autre réaction de votre part, mon fils. Vous serez également heureux, sans doute, d’apprendre que j’ai engagé un Belliférien comme nouveau capitaine de la garde de Porte-Brume. Il s’agit d’un homme très compétent, qui a déjà œuvré comme maître d’armes auprès de nobles familles. Il aura pour charge de constituer une garde efficace afin de protéger mes enfants et s’assurer qu’il ne vous arrive rien. Vous devriez en profiter, Nithaël… je suis sûr qu’il ne manquera pas d’avoir quelques astuces à vous apprendre...
Le capitaine s'ajouterait donc sans doute aux divers précepteurs qui accompagneraient bien entendu les deux frères à l'autre bout de Sombreciel.


2 – Sculpter son destin (988)


Quel moment terrifiant que celui de se rendre compte que l’on n’est que parfaitement moyen alors que l’on se pensait exceptionnel… Car bien sûr, lorsqu’il arrive à Porte-Brume, Narcisse ne put que constater à quel point il était loin de ces immenses talents – à son sens – et ce même parmi les quelques enfants qui se trouvaient ici. Cela ne voulait pas dire pour autant qu’il était mauvais, mais la pilule n’en fut pas pour autant si simple à avaler. Heureusement, il s’y fit rapidement un ami. Servius Fier-Écu, un Belliférien atypique, préférant de loin la plume à l’épée. Fils du capitaine dont avait parlé son père, le garçon faisait montre d’une intelligence rare, mais le revers de la médaille, c’était qu’il avait tant été martyrisé pour sa différence – et ce par son père même – que son plus grand talent qui était l’art de manier les mots peinait à s’exprimer verbalement, tétanisé qu’il était par sa timidité exacerbée et sa peur d’être jugé à nouveau.

Or, s’il y avait bien un défaut que Narcisse n’avait pas, c’était d’être victime d’un quelconque effarouchement. C’est ainsi que sous son impulsion ils commencèrent à discuter. Et si au début, l’intérêt du Croquelune tenait un peu de la pitié, il trouva en Servius un garçon fiable, fidèle et sincère. Son premier ami. Le seul même peut-être qui méritera jamais ce nom ! Ils se confièrent l’un à l’autre, s’entraidèrent, et allèrent jusqu’à partager leurs secrets. Les inquiétudes de Narcisse quant aux lettres qu’il échangeait avec ses parents, et où il sentait bien que tout ne semblait plus tout à fait rose en leur demeure. Mais aussi de l’intérêt porté aux boucles d’or de Vigdis…

* * *

Aaah, Vigdis Gungnyr, éternel visage de ses premiers émois… C’est ainsi que Servius la définissait lorsqu’ils en parlaient. Ce dernier d’ailleurs n’avait pas l’air de beaucoup aimer ces discussions. D’après lui, cela ne durerait pas. D’après lui, elle n’était pas si exceptionnelle. D’après lui, en plus, les filles ça sert à rien. Mais bien sûr, Narcisse n’était pas de cet avis. Et quelque chose lui disait qu’il y avait là sans doute une pointe de jalousie de la part de son ami. Car dès lors qu’il portait son regard sur la petite blonde… ah, qu’y aurait-il bien à lui reprocher ? Fille d’un sculpteur kyréen extrêmement talentueux, elle était discrète et humble, franche et… incroyablement belle à ses yeux !

Là où Servius se voyait philosophe, et le Croquelune sculpteur sur bois, Vigdis quant à elle se destinait au bas-relief. C’est ainsi donc que notre brun aux yeux verts s’intéressa peu à peu à la pierre et au marbre afin de se rapprocher d’elle. Passa plus en plus de temps auprès du père de la jeune fille afin d’apprendre son art, assouvissant autant sa curiosité que son désir de la voir plus et toujours plus. Remarquant son manège, et malgré les premières réticences du Fier-Écu, ils se rapprochèrent en effet, et ainsi duo d’amis devint trio où naîtra bien des regards, sourires et soupirs...

* * *

Trois années s’écoulèrent. Et Narcisse s’était donc trouvé deux passions qui le suivraient toute sa vie durant. La sculpture, où il développa un réel talent pour la ronde-bosse sur marbre. Son intérêt pour une fille lui avait donc ouvert la voie vers sa réelle vocation. De sa mère, il n’avait découvert que le bois, doux, presque malléable parfois, sur lequel le temps à la suite de l’artiste portait sa marque. Mais la pierre le fascina tout simplement. Sous les coups de burins et de ciseaux prenait vie un sujet lissé, parfaite vision de l’artiste, et qui perdurerait tel quel pour des siècles sans doute. Son côté aventureux fut également comblé par la faible marge d’erreur… et, en un sens, cet aspect fut parfaitement retrouvé de même du côté de Vigdis. Car autant son amitié lui était précieuse, autant son rêve ne serait comblé que lorsqu’il pourrait la serrer dans ses bras… et la farouche Kyréenne ne permettrait sans doute pas le moindre faux pas en la matière.

Depuis ce temps, elle ignorait encore l’intérêt du Cielsombrois. Enfin… ses regards ne trompaient pas, mais la discussion en elle-même n’était jamais venue sur le tapis. Les conseils de Servius n’allaient de toute façon pas en ce sens, semblant clairement redouter la possibilité que Narcisse confesse franchement ses sentiments. « Ça ne marchera pas » disait-il. « Es-tu prêt à ruiner cette amitié ? » ajoutait-il souvent même. Alors, il l’écoutait, lui faisait confiance. Priait pour qu’un jour sa belle lui retourne ses sentiments. Asma, pour qu’elle unisse les artistes, que Vigdis remarque ses sourires et ses attentions, et lui inspire un amour réciproque. Mirta, bien sûr, pour que la passion naisse… et puis il était de Sombreciel, elle ne pouvait pas lui refuser ça, hein ? Et bien évidemment Le Destin, car un peu de chance ne ferait jamais de mal en la matière…

Et ce durant les nombreux mois qui s’étaient écoulés depuis leur rencontre, période au cours de laquelle le Croquelune avait également été particulièrement attentif à elle, ses goûts, son histoire, et tout ce qu’elle pouvait bien lui raconter jusqu’aux plus vaines banalités. Qu’elle aimait en ses œuvres toujours représenter au moins un papillon et une fleur, même si ce n’était que dans le plus futile détail. Qu’elle adorait les chats noirs mais que ses parents n’en avaient jamais voulu, et que plus petite elle s’était imaginée en collectionner sept. Ah, Narcisse était même capable de répéter par cœur les noms qu’elle leur aurait donné…

* * *

- Concentrez-vous un peu, mon frère. Ou bien est-ce trop compliqué, toutes vos pensées destinées à votre douce Vigdis ?
Narcisse s’empourpra violemment, un regard choqué envers son frère alors que ce dernier lui faisait réviser des traités économiques tout en lui parlant des spécificités de leurs terres familiales – les forêts exploitables bien sûr qui avaient toujours été le poumon de Porte-Brume, mais aussi les ventes des œuvres produites ici qui finalement s’avéraient relativement rentable, les vergers de Croquelune où ils produisaient un alcool de poire assez prisé ainsi que les lacs où la pêche venait faire une plus-value appréciable…
- Que… Comment ?
Le trouble dans sa voix n’y trompait pas, et voilà une brèche dans laquelle l’aîné n’hésita pas à se précipiter !
- Oseriez-vous nier ? J’ai pour devoir de veiller sur vous, ne l’oubliez pas. Et il n’est que normal que je remarque ainsi l’intérêt de mon frère pour cette jolie petite blonde ! Je me demandais d’ailleurs… Êtes-vous devenu élève de son père par intérêt pour elle, ou bien avez-vous tant apprécié l’art du père que vous en avez fini par loucher sur sa plus belle création ?
Narcisse le regarde avec des yeux ronds, complètement décontenancé, ce qui bien sûr provoqua un nouveau rire franc de Nithaël. Mais pas question qu’il perde ainsi la face, aussi le cadet tenta ce qu’il put pour se justifier.
- Vigdis est mon amie ! Au même titre que Servius ! Et puis… son père n’est pas le seul auprès de qui j’apprends… je fais aussi de la peinture, un peu de musique, et puis...
Il le coupa en levant la main, arborant un grand sourire. Ah, le climat entre eux avait bien changé… Depuis leur arrivée en Porte-Brume, Nithaël s’était fait beaucoup plus détendu. Appréciait très certainement cette tranquillité avec son épouse, comme l’avait parié Ezéchiel, mais il n’y avait sans doute pas que cela. Le père de Servius était devenu un proche ami de qui il apprenait beaucoup en effet. Et puis, tous ces artistes autour d’eux… oui, finalement, c’était plaisant. Mais le point principal était qu’en prenant en maturité, il avait accordé une deuxième chance à son frère. Avait oublié ces rancunes d’enfant pour lesquelles Narcisse ne pouvait rien. Les cours qu’il lui donnait leur avaient permis de se rapprocher également, et puis ce geste qu’avait eu son petit frère avant leur départ, de lui offrir cette figurine à son effigie… Oui, si la cadet avait toujours vu l’aîné par le spectre de l’admiration, Nithaël quant à lui prenait seulement désormais son rôle de grand frère à cœur, protection et apprentissage bien sûr, mais aussi taquineries en guise de bizutage comme c’était le cas présentement.
- Allons… nous connaissons tous les deux la répartition de votre emploi du temps. Oui, parfois, vous peignez, vous empoignez maladroitement un instrument, ou vous couchez sur le papier vos sentiments… pour elle, non ? Quoi qu’il en soit, ces petits passe-temps ne sont rien face au temps que vous passez auprès de votre belle, que ce soit en partageant son art auprès de son père ou en tant… hum… qu’amis, c’est cela ?
Et le pire, c'est qu'il avait raison bien sûr ! Il ne s'adonnait qu'à peine à ces autres activités, n'en faisant que de brefs passe-temps une fois par lune au mieux, et pour n'y démontrer que des aptitudes tout à fait banales, quand ce n'était pas tout simplement un naufrage. Il rit.  Encore, oui ! Et cela commença visiblement à agacer Narcisse qui en pinça les lèvres, ne pouvant vraiment y rajouter quoi que ce soit sous peine de s’enfoncer, et de continuer de creuser. Cerise sur la gâteau, il lui ébouriffa une tignasse indisciplinée, avant de rediriger la conversation, s’étant assez amusé à son goût.
- Vous penserez à elle plus tard ! Je sais, ça doit être difficile pour vous, mais si vous ne vous concentrez pas, vous ne ferez que perdre plus de temps encore avant de pouvoir la rejoindre...
Si avant cette discussion, Nithaël avait pu encore avoir quelques doutes, ils étaient clairement dissipés à présent. Oui, son petit frère était manifestement amoureux de cette petite sculptrice. Pourtant, il ne vit pas cela d’un mauvais œil. Après tout, lui aussi avait fait ses premières armes avec quelques roturières, comme il est de coutume. Il serait inconvenant qu’un homme se présente au mariage inexpérimenté après tout, non ? Et puis, il fallait bien que jeunesse se fasse...

* * *

Et puis un jour, alors qu’il passait un peu de temps avec Servius, ce dernier le regard plongé dans l’un des éternels bouquins de philosophie qu’il se trimballait...
- J’ai parlé à Vigdis...
Les émeraudes fixèrent le Belliférien qui venait de rompre le silence. Bon, qu’il lui ait parlé, rien d’étonnant. Ils étaient tous les trois amis, et il savait que la blonde appréciait beaucoup la droiture et la simplicité du Fier-Écu. Par contre, qu’il entame la conversation ainsi… Il y avait de quoi être étonné, peut-être même nourrir un peu d’inquiétude. Narcisse retint son souffle, attendant, son imagination débordante commençant déjà à partir dans toutes les directions alors qu’il observait son ami. Lui ne lui rendait pas son regard. Les yeux baissés, il avait l’air mal à l’aise, voire même franchement contrarié. Mais plus un mot comme les secondes s’égrainaient.
- Allons ! Dis-moi !
C’est seulement que Servius releva le nez de son bouquin, lèvres pincées. Qu’il prit une profonde inspiration. Quelle terrible nouvelle allait-il lui annoncer ?
- Tu devrais discuter avec elle.
Mais de quoi ? La question muette sembla être perçue, ils se connaissaient bien après tout.
- Elle s’inquiète. Elle a surpris une discussion… que tu approches de l’age où tes parents souhaiterons te marier. Que tu devrais alors rentrer à Croquelune. Et que… hum… qu’on ne puisse plus te voir. Enfin… je veux dire… qu’elle ne puisse plus te voir…
Et derechef, de baisser les yeux, laissant Narcisse particulièrement étonné. Un mariage… non, son père lui en aurait parlé sans doute ! Ou au moins son frère. Comment se pourrait-il que l’on pense à le marier sans même lui en toucher le moindre mot ? Lorsque Nithaël avait été marié, il en avait au moins été prévenu. Avait échangé avec sa future épouse, l’avait rencontrée. Lui… non, lui, il était encore trop jeune pour tout ça de toute manière, c’était certain… Tout à ces pensées, le temps comme suspendu, il ne dit plus rien. Et face à l’absence de réponse, Servius répéta.
- Tu devrais lui parler… lui parler de… enfin, tu sais...

* * *

La discussion eut lieu, mais à jamais n’appartiendra qu’à eux. L’important est d’en retenir la finalité : ses prières avaient été entendues, les sentiments partagés en des lèvres scellées. Bien qu’à contre-cœur, Servius les avait rassemblés. Les semaines qui suivirent furent un peu étrange à ce titre d’ailleurs. Difficile de dire si le Belliférien était heureux pour eux, ou peiné pour une raison que Narcisse ne comprenait pas. Les deux sans doute, compte-tenu de ses réactions. Alors bien que sur son petit nuage, le Cielsombrois ne laissa pas pour autant tomber son ami. Continua de passer du temps avec lui, même s’il ne rêvait que d’avoir en permanence sa belle dans ses bras ! Et ainsi, la situation peu à peu se tassa. Ne redevint jamais vraiment pareille, forcément, mais la relation du trio évolua simplement.

Quant à son apprentissage, porté par les muses de l’amour, il fit des progrès techniques notables, rendant son maître – loin de s’imaginer le changement brusque dans la relation que son élève entretenait avec sa fille – fier de son évolution. Mais tout ne pouvait être aussi rose et parfait, n’est-ce pas ? Son père ne lui écrivait plus ou presque, et lorsqu’il le faisait lui paraissait distant, sec même parfois. Ne se livrait sur rien, ne partageait pas grand-chose. Quant à sa mère… la pauvre n’en parlait jamais bien franchement et ouvertement, mais laissait entrevoir que Narcisse n’était pas le seul à avoir raison d’être peiné du comportement du marquis…

[Suite de l'histoire]

Chronologie


  • 30 janvier 977 ♦️ mariage d'Ezéchiel de Croquelune et de Rosalie de Val-Viride,
  • 18 mai 978 ♦️ Naissance de Narcisse à Croquelune,
  • 22 août 986 ♦️ Nithaël, son grand frère de huit ans son aîné, se marie,
  • 3 juin 988 ♦️ Narcisse est envoyé à Porte-Brume,
  • 14 février 993 ♦️ Narcisse demande Vigdis en mariage,
  • 21 mars 994 ♦️ mariage de Narcisse et Vigdis,
  • 11 juillet 994 ♦️ décès des parents de Narcisse, qui devient baron de Porte-Brume,
  • 19 avril 995 ♦️ décès en couches de Vigdis,
  • 26 janvier 1002 ♦️ la guerre entre les empires éclate,
  • 2 mars 1002 ♦️ décès de son frère sans héritier lors de la prise de Croquelune par les forces lagranes,
  • 3 avril-1er juin 1002 ♦️ s'éveille et évolue au sein de la trame alternée, ce dont il gardera souvenir,
  • 16 septembre 1002 ♦️ reprise de Croquelune par les forces cielsombroises. Faisant valoir les droits du sang, Narcisse en devient marquis dans la foulée,
  • 6 décembre 1002 ♦️ trêve proclamée entre les empires,
  • 29 mars 1003 ♦️ Octave, mort et ressuscité, devient empereur,
  • 18 mai 1003 ♦️ 25e anniversaire de Narcisse [début du RP],
  • 28 juillet 1003 ♦️ est spectateur d'une "attaque" de momies lors des festivités pour le mariage de Melsant et Grâce de Séverac.




Questions


Questions Livre III:
 

Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• Je suis croyant, oui, sans toutefois remettre mon destin entièrement aux mains du Destin. De part leurs manifestations, il est compliqué en effet de pouvoir ne pas croire en les diverses déités qui gouvernent notre monde. Ou gouvernaient plutôt... Peut-être à présent qu'ils ont disparu nous laisseront-ils mener notre vie sans s'amuser à y causer leurs vagues...

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Une crainte, forcément. Trop de troubles déjà en nos terres pour que ce funeste tracas vienne encore s'y rajouter. Malheureusement à mon échelle je doute bien pouvoir y faire quoi que ce soit, mais heureusement, j'ai le sommeil lourd et ne sort que peu de mon antre...

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• J'ai tendance à voir Lorgol d'un bon œil, même si je ne m'y suis que très peu rendu. La mixité que l'on y rencontre est à même de provoquer mon intérêt. Je ne crains donc pas la ville aux Mille Tours, et au contraire serait intéressé de mieux la découvrir.



Le cadeau d'Euphoria

Narcisse de Croquelune & Joséphine Siguardent

18 mai 1003


- Mon Seigneur, vous avez une vi-
Le Marquis leva la main, intimant le silence. Il était pour l’heure à travailler sur une nouvelle statue, comme toujours tentant de retrouver les mêmes sensations que lors de la réalisation de l’une d’elle. Ciseau et marteau dans une main pendant le long de son corps, sa dextre quant à elle était tendue vers le marbre. Dans l’ensemble, une forme vulgaire avait déjà été définie, et peu à peu il tentait d’en faire ressortir les détails. Ses doigts flirtaient au niveau du buste, plus ou moins où devrait se situer le cœur de la femme qu’il représentait. Il avait l’air… d’y chercher quelque chose, comme s’il s’attendait à ce qu’un événement se produise, en vain.
- Seigneur ?
Le Croquelune soupire, doublement contrarié. Tourne ses émeraudes en la direction du page venu le prévenir. Pas un mot ne sort de sa bouche, mais il attend.
- Vous avez une visiteuse, mon Seigneur. Venue d’Euphoria, afin de vous faire un présent de la part de votre Suzerain.
- Un présent ? En quel honneur ?
- C’est… c’est votre anniversaire, mon Seigneur...
Il fronça les sourcils, parut y réfléchir un instant. Puis il s’éclaire.
- Oh, Diable, oui ! Faites-la venir.
Le page ne posa pas de question et s’inclina. Un atelier n’était sans doute pas le meilleur endroit pour recevoir une envoyée du Duc, mais les excentricités du Marquis étaient légions, et plus personne en sa maisonnée ne s’en étonnait. Tout comme ils savaient que ce n’était pas à discuter. Aussi, quelques minutes plus tard, ce même page revint accompagné d’une jeune femme, alors que Narcisse en était toujours à palper le marbre, attisant vivement le foyer d’une pipe tenue entre les dents et sur laquelle il tirait nerveusement, répandant une odeur âcre témoignant qu’il n’y avait pas là que du tabac. De nouveau sa main se lève en direction de l’entrée, coupant court à toute possible conversation, avant de l’inviter du geste.
- Approchez...
Dit-il juste à l’attention de la brune, le page comprenant et s’inclinant, un air confus sur le visage quant au comportement de son maître, avant de s’éclipser.
- Venez là… j’ai besoin de vous...
Poursuit-il comme elle approche. Il pose sa pipe sur un établi non loin, et une main sur l’épaule de Joséphine l’attire doucement juste devant lui. Une promiscuité imposée pour la pauvre femme qui devait sans doute se demander ce qu’il pouvait bien attendre d’elle.
- Juste… permettez...
Sa main droite vient saisir la sienne, posant sa paume sur le dos de la main douce, alors qu’il lui parle désormais directement à l’oreille, fixant toujours sa réalisation en cours. Ainsi, enlaçant un peu ses doigts aux siens, lève la main de la brune pour qu’elle entre en contact avec la statue, toujours au niveau du cœur.
- Elle veut sortir… son bloc n’est qu’une prison, dont je dois l’extirper, vous comprenez ? Normalement… vous devriez sentir sa chaleur, ici, juste sous cette couche… Je ne dois pas faire d’erreur, sinon elle sera perdue. Ôter juste ce qu’il faut, ni plus, ni moins… Cette chaleur, la sentez-vous ? C’est comme...
Ne lui laisse pas le temps de répondre, accaparant la parole comme il poursuit. Sa main gauche jusque là sur son épaule glisse doucement le long de son bras avant de rejoindre son flanc, et de là dériver jusqu’à l’abdomen de la jeune femme où elle se repose simplement dans une subtile caresse.
- ...comme ce que l’on ressent en nos tripes, lorsque l’amour naît… une douce chaleur qui semble à la fois émaner et englober, vous procurant un sentiment de bien-être infini… Vous comprenez ?
Durant ce temps, il continue de faire glisser leurs doigts joints sur le buste rudimentaire de marbre.
- Alors ? La sentez-vous ?
C’est seulement qu’il tourna le visage vers elle, sa voix n’étant plus qu’un murmure à son oreille.


_________________



Dernière édition par Narcisse de Croquelune le Lun 14 Jan - 1:55, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:36


Récapitulatif

Narcisse de Croquelune

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Luca Sguazzini
♦️ Compte principal : Oui
♦️ Groupes secondaires : La noblesse
♦️ Noblesse : marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume / Sombreciel


_________________



Dernière édition par Narcisse de Croquelune le Lun 14 Jan - 1:57, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:38

Bienvenue officiellement ici alors :haww:

Tu as un nom et un perso à croquer :sisi:

Bon courage pour ta fiche :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 632
J'ai : 68 ans.
Je suis : Maître Espion en Infiltration à la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des Ombres // Épines de la Rose
Mes autres visages: Bartholomé d'Ansemer // Soltana Kamar
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:45

Bienvenue Narcisse :haww: Bonne rédaction de fiche, on a très hâte de jouer avec toi ici !

_________________
dialogue en #003366






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 2328
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:46

On m'a parlé de toi, ô mon sujet :hihi: Bienvenue ici, amuse-toi bien dans la rédaction de cette fiche et j'ai bien hâte de découvrir Narcisse un peu plus :haww:

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 502
J'ai : 31 ans
Je suis : Couturière au service de la cour d'Ibélène, Espionne à la Cour des Miracles (infiltration), membre de l'Ordre du Jugement

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles, Sombreciel & l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 14 Mai - 23:49

Bienvenue officiellement du coup ! J'ai hâte de voir ce que va donner ton perso. :siwi:

_________________


On joue parce qu' on aime la vérité et parce qu' on la déteste. On joue parce qu' on deviendrait fou si on ne jouait pas. Jouer ! Est-ce que je sais, moi, quand je joue ? Est-ce qu' il y a un moment où je cesse de jouer ?








dialogues • mediumvioletred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 909
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 0:07

Han :han: Je suis choquée :sad: Je voulais plus de Lagrans :laa: Ce prénom trompeur :sad:

Bienvenue à toi! Bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous! :keur:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Peuple
avatar

Messages : 2548
J'ai : 27 ans
Je suis : gitane et joaillière

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine, marquise de Sinsarelle, et Anthim, Roi des Gitans et duc d’Erebor
Mes autres visages: Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 0:13

Un barbu. :siwi:

Bienvenue par ici!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 0:37

Merci à vous pour l'accueil ! :**:

@Sixtine : à croquer, à croquer... c'est peut-être lui le grand méchant loup, qui sait ?  :siffle:
@Césaire : mais de même, en espérant que je ne sois pas trop trop rouillé.
@Castiel : en mal j'espère ? C'est que je ne voudrais pas décevoir ! :keu:
@Liselotte : moi de même ! Je n'ai pas encore lu les résumés des intrigues et donc je ne sais pas encore exactement jusqu'où je vais le pousser ce petit là, on verra bien, mais j'ai hâte d'en arriver au bout  :sisi:
@Marjolaine : héhé :angel:  Héritage de maman :P Pour un prochain perso peut-être  :coeur:
@Astarté : je me suis dit que l'artiste torturé glabre et pâle de type "vampire du XVIIIe" c'était peut-être un peu surfait, alors j'ai appelé la barbe de bûcheron à la rescousse, héhé :roc:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 6084
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 0:40

Mon Dim d'amuuuuur :siwi:

Bienvenue :eheh: je vais bien m'occuper de toi :hihi: (bon ça passerait mieux dit avec Joséphine, mais c'est chiant sur téléphone 8D)

_________________











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 2066
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 6:56

Bienvenue officiellement par ici :siwi:

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 2436
J'ai : 37 ans
Je suis : Chevaucheur, instructeur à la Caserne de Flamme

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ... Faërie... (Même si dans mon coeur c'est toujours Bartholomé d'Ansemer, malgré tout)
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 7:34

Bienvenue officiellement ! Bon courage pour la fiche !

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1036
J'ai : 44 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Amarante ; Meldred
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 7:56

Bienvenue fab :sisi: :vv: C'est trop bien les artistes. :sisi: :fan: (jedispasqueçaàcaused'Amarantemaisquandmême :arrow: ) Courage pour ta fiche :haww:

_________________
.

#69212E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 12:05

Ouuuuh ma Biquette, quand tu m'parles comme ça j'suis tout chose ! :danseuse:

Merci à tous pour votre accueil ! :haww:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 12:50

Bienvenue parmi nous, Narcisse ! :siwi:

(Je ne doute pas que tu t'y plaises, étant ramené par Biquette :red: )
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
avatar

Messages : 1124
J'ai : 43 ans
Je suis : Protecteur et Mage d'escorte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ma seule personne
Mes autres visages: Richard le Harnois - Tim l'Escampette
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 14:12

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !

(j'ai cru un instant que c'était 'Khal Drogo' :love1: et j'ai aussi cru au Lagran *patpatMarjo* )

Vive les mâles avec des muscles et le poil luisant ! :eheh:

_________________



Manaël : seagreen & Creska : #CC6666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 3.6
Dragonnet du Chapitre • Version 3.6
avatar

Messages : 1343
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mar 15 Mai - 21:03

Bienvenue :salut:

_________________
« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane : indianred / Eole : darkcyan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Mer 16 Mai - 17:55

Merci encore ! :)

Au cas où la question se poserait, je pense que je devrais avoir ma présentation terminée pour fin du w-e (peut-être un peu plus, suivant l'avancée de certaines discussions qui doivent avoir lieu).

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Peuple
avatar

Messages : 378
J'ai : 43 ans
Je suis : une artisane perlière, doublée d'une mère célibataire. Oh et, accessoirement, une fugitive recherchée.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Sam 19 Mai - 19:55

Bienvenue parmi nous :heart:
J'adore le prénom et le choix d'avatar !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche :heart:

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
avatar

Messages : 4891
J'ai : 26 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Sam 19 Mai - 21:58

Bienvenue, camarade cielsombrois :haww: Courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous :saute:

_________________

Melbren #BA2A09 – Lichen #A3581B











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 1946
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 21 Mai - 3:38

Coucou Narcisse!
Je viens aux nouvelles! Tout se passe comme tu veux pour ta fiche? :cute:

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Lun 21 Mai - 3:46

Hello !

Oui, ça avance ! J'ai pris un peu de retard par rapport à mes prévisions à cause d'une fin de semaine un peu chaotique, mais je suis en train de bosser dessus là. Entre la rédaction, lecture et commentaires de ma merveilleuse marraine et les corrections qui s'en suivront, ça se terminera tranquillement dans les prochains jours ! :mimi:

@Quintille & Melbren : merci pour l'accueil ! :keur:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Ven 25 Mai - 4:49

Point sur la prés' : rédaction terminée. Ne reste donc qu'à relire pour corrections, et voir avec marraine ( :amur:) si je n'ai pas raconté trop de conneries ! :mimi:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 735
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Ven 25 Mai - 18:39

Présentation terminée !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 5431
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   Sam 26 Mai - 14:29

Coucou !

Alméïde et moi relisons ta fiche, avec l’assistance de ta marraine qui nous apporte ses lumières !

Nous avons identifié une méprise relative aux cursus de l’Académie, qui rend caduque tout le début de l’histoire. :*_*: En conséquence, nous te listons plus bas les propositions alternatives qui rendraient possibles la majorité des éléments constitutifs de ton personnage. Si ces propositions ne te conviennent pas, n’hésite pas à revenir vers ta marraine qui pourra t’aider à en construire d’autres, la section Demandes et Questions est bien évidemment à ta disposition. :hug:

1/ INTRODUCTION
→ Pas de majuscule à « duché » ni à « empire ». :hihi:
→ L’identité de noblesse est tout de même fort en Sombreciel, même si Narcisse traite bien ses subordonnés, il aura un certain « orgueil de caste », il serait sûrement fier de ses racines ! :sisi:
→ Ton anecdote n’est pas vraiment une anecdote, du coup. :cute:

2/ INFORMATIONS GÉNÉRALES
→ Âge : Il a déjà 25 ans.
→ Dieux tutélaires : 7 dieux tutélaires, c’est un peu beaucoup ! Les dieux « tutélaires » sont vraiment ceux que ton personnage va prier régulièrement. S’il s’agit juste de prières occasionnelles de temps en temps, il ne s’agit pas de dieux de tutelle. Tu peux ajouter ces précisions dans ta fiche d’évolution par contre, c’est très intéressant ! Je te recommande d’en conserver 3 principaux, voire 4 s’il y a une raison majeure. :sisi: Nous nous servons de ces informations pour les intrigues et rebondissements, c’est important qu’on sache exactement où viser. :haww:

3/ HISTOIRE

1 - Prologue – Portrait de famille (977)
→ L’ajout d’un personnage inventé à une famille de PV ne peut se faire que sur aval du staff (cf ce sujet :  http://arven.forumactif.org/t2103-les-postes-vacants), et nous n’avons pas reçu de demande en ce sens, sauf erreur de notre part ? Idem en ce qui concerne la famille de Denys, du coup. :geu: On va s’arranger pour que ça colle avec Lierre-Réal, par contre il est incohérent d’avoir une Ancre-Fleurie parmi les ancêtres de Narcisse, cette famille n’est pas ouverte aux ajouts. :hide: Nous te recommandons de choisir plutôt une mère issue d’un domaine frontalier, par ailleurs, pour qu’il soit moins choquant qu’elle aille épouser un Cielsombrois – cela reste assez rare, même avant la guerre. Cf plus bas pour plus d’infos sur la maman idéale dans ton cas ! :face:
→ Pas de majuscule à « marquis », ni « comté », ni « prince » ! Tu trouveras des précisions sur les majuscules/minuscules dans la FAQ. :bro: Cette remarque est valable pour toute la fiche :keur:

2 – Sculpter son destin (988)
→ Comme dit dans les annexes, l’Académie ne propose qu’un enseignement théorique, et pas de pratique des arts. Nous te recommandons de ne pas envoyer Narcisse à l’Académie, du coup, vu que son passage ne lui apporterait pas grand-chose. Il peut rencontrer sa dulcinée dans un événement social comme il y en a régulièrement dans la noblesse (banquet, bal, etc).
→ Par ailleurs, l’héritier d’un domaine n’a que peu le loisir de s’intéresser aux arts manuels, il doit apprendre à gérer son domaine et ses avoirs. Nous te suggérons que Narcisse ait eu un frère aîné, avec lequel il aurait appris les bases de la gestion de domaine, lui libérant du temps pour s’intéresser aux arts pendant que l’aîné apprenait ce qui concerne Croquelune.
→ Garde bien à l’esprit que les fils et filles de la noblesse, particulièrement dans les très hautes sphères, ne sont pas forcément libres de se marier où ils veulent ! Les parents de Narcisse avaient sûrement des partis plus intéressants en vue, il n’en est pas fait mention dans ta fiche. :hihi:

→ On a tourné et retourné les possibilités dans tous les sens pour essayer de conserver l’essence de ton personnage. Voilà ce qui nous semblerait simple et cohérent : la mère lagrane de Narcisse viendrait d’une famille mécène de sculpteurs… sur bois, comme ça se fait en Lagrance, notamment dans l’industrie des figures de proue vendues aux voisins ansemariens. :**: C’est donc à la sculpture sur bois et pas à la peinture que Narcisse se serait intéressé petit, quitte à faire quelques séjours dans la famille de sa mère pour se familiariser avec la notion de proportions, d’occupation de l’espace, de trois dimensions, etc… Et cela aurait donc fait un point commun avec mademoiselle la Kyréenne, avec laquelle il pourrait échanger plus aisément, si elle-même provient d’une famille mécène de sculpteurs… sur pierre, cette fois, comme il est coutume en Valkyrion ? Ils peuvent ainsi correspondre très régulièrement et se voir de temps en temps dans les événements mondains. :moustache:
→ Pour intégrer Servius à l’ensemble en tant que meilleur ami, nous pouvons te conseiller que le père de Narcisse ait souhaité que ses fils soient instruits dans les techniques de combat, au cas où la diplomatie du continent échouerait à maintenir la paix (il y a eu des signes avant-coureurs de tensions croissantes depuis une vingtaine d’années) ; et ait fait venir un maître d’armes de Bellifère avec sa famille. Servius pourrait être un fils de ce maître d’armes, et avoir grandi avec Narcisse ? :disco: Cela justifie leur amitié et le fait que Narcisse se sente à l’aise avec les gens de la roture ? (Et Servius peut s’intéresser à la poésie du coup, dans cet environnement cielsombrois.)

3 – Retour en fanfare (993)
→ La demande en mariage est adorable. :siwi:
→ Du coup, si notre proposition te convient, il faudra modifier un peu la suite. Éventuellement, considérer qu’en tant que cadet Narcisse dispose d’un domaine à lui, éloigné du domaine principal, et que c’est là qu’il a vécu les deux ou trois dernières années ? (On aurait par exemple le marquisat de Croquelune, nom de ses parents, dont son aîné serait l’héritier, et lui aurait la baronnie de Porte-Brume, il aurait dû changer de nom en devenant marquis plus tard ? Ladite baronnie pourrait être à proximité de Valkyrion pour faciliter les relations épistolaires et les visites à Vigdis ?)

4 – Symphonie, à la mort et à la vie (994)
→ Du coup, pas de fils unique, mais plutôt pas d’autres enfants depuis ?
→ Et donc, c’est le grand frère qui devient marquis, pour le moment, ce qui permet à Narcisse de continuer ses activités artistiques avec Vigdis tranquillement dans sa baronnie, si ça te convient ?

5 – Gravé dans le marbre (995)
→ Dans cette partie, modifier les noms des domaines et les titres de chacun du coup. :geu: Servius peut donc sans souci conserver sa place dans la maisonnée !
→ Les marquisats n’ont pas de trône en Arven. :hihi:
→ MEH CEY TROP TRISTE :sad:

6 – Fausses notes (1001)
→ Cette partie est terriblement poignante ! :cute:

7 – Sous le canvas (1002) – [Roue Brisée]
→ « canevas », plutôt ? :hihi:
→ Si Porte-Brume, la baronnie de Narcisse, est près de la frontière kyréenne, elle ne sera pas occupée. C’est le frère aîné qui remet Croquelune au cousin Denys :sisi:

8 – Renouveau pour un soliste ? (1002)
→ Du coup, nous te suggérons que le frère aîné de Narcisse, né d’une mère lagrane, ait pu avoir une magie mineure latente jamais exploitée, mais suffisante pour tomber malade lors de l’épidémie, et en mourir, faisant de Narcisse le marquis de Croquelune ? Narcisse serait donc marquis depuis peu, ce qui permettrait de justifier son absence des évolutions politiques jusqu’ici ?

4/ QUESTIONS
→ Du coup Narcisse connaîtrait peu Lorgol, si notre proposition te convient ? Cela te permettra d’en découvrir plus en RP. :vv:

5/ REGISTRES
→ Et donc, Narcisse ne serait plus savant, mais artisan, si cela te convient toujours !

6/ TEST RP
→ Rien à dire :cute:

Ta fiche est vraiment d’une qualité remarquable ! :gnut: Nous avons beaucoup apprécié notre lecture, et le soin que tu as pris d’intégrer les intrigues et de rendre ton personnage réellement cielsombrois dans ses réactions (la demande en mariage, la mort des parents, la prostration, puis la longue descente aux enfers après le décès en couches de Vigdis, etc). :siwi: Ta plume est très agréable à lire et tu sembles avoir globalement bien compris l’univers et son fonctionnement.
J’ai personnellement bien hâte de te voir en jeu. :fan:

Nous laissons ton sujet de Demandes et Questions en place, si jamais tu as besoin d’éclaircissements !
Et pardon d’avoir tout déconstruit ton personnage. :argh:

Bon courage, pense à reposter dans le sujet des fiches terminées quand ce sera bon ! :bro:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Narcisse de Croquelune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Narcisse de Croquelune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Remettre en question le leadership de Madame Maryse Narcisse !
» Maryse Narcisse invitée au Sénat: discussions autour de l'universite de Tabarre
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Compte de Narcisse
» Judas et Narcisse[Pv Narcisse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: A l'aventure ! :: Nos héros :: Frontières-
Sauter vers: