AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce est ma vie dans tes bras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 687
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine Belastre, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Douce est ma vie dans tes bras   Ven 18 Mai - 2:04


Livre III, Chapitre 3 • Les Échos du Passé
Denys du Lierre-Réal & Marjolaine du Lierre-Réal

Douce est ma vie dans tes bras

Bleu, bleur, l'amour est bleu, bleu comme le ciel qui joue dans tes yeux



• Date : 18 mai 1003
• Météo (optionnel) : Il fait un temps magnifique pour une journée magnifique
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Il y a déjà 10 ans que Denys et Marjolaine ont été unis par les liens du mariage.  Pour souligner l'évènement, une grande fête a été organisée, mais c'est dans l'intimité en fin de journée que le couple ducal se retrouve avec le plus de douceur et de bonheur.
• Recensement :
Code:
• [b]18 mai 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3694-douce-est-ma-vie-dans-tes-bras#138702]Douce est ma vie dans tes bras[/url] - [i]Denys du Liere-Réal & Marjolaine du Lierre-Réal[/i]
Il y a déjà 10 ans que Denys et Marjolaine ont été unis par les liens du mariage.  Pour souligner l'évènement, une grande fête a été organisée, mais c'est dans l'intimité en fin de journée que le couple ducal se retrouve avec le plus de douceur et de bonheur.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 687
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine Belastre, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Douce est ma vie dans tes bras   Ven 18 Mai - 2:07

Quand Marjolaine avait épousé Denys, elle savait que c'était pour la vie et que les années passées l'un auprès de l'autre seraient nombreuses, mais elle n'avait pas songé que dix années passeraient si rapidement. Tout n'avait pas toujours été rose dans sa vie d'épouse, elle avait connu quelques humiliations et vexations en sachant les infidélités de son mari, mais il ne lui semblait plus que cela n'aie d'importance depuis la naissance de Raiponce.  Si elle avait tant espéré un garçon pour rattacher à elle ce mari fuyant, finalement elle n'en avait pas eu besoin pour que les choses s'améliorent un peu.  Bien qu'il y avait déjà près d'un an que les misères de cette réalité alternée avait eu lieu et qu'elle en gardait certaines craintes et certains traumatismes, elle ne pouvait s'empêcher d'y songer de nouveau, à plusieurs reprises.  De bonnes choses en étaient sorties, elle s'en rendait pleinement compte avec le recul.  Et c'était en songeant au changement des derniers mois, au bonheur qui en résultait, qu'elle s'était préparée avec un soin tout particulier ce jour-là pour la fête donnée en l'honneur de leur dix ans d'épousailles.  Insatisfaite de sa coiffure, elle qui n'était jamais particulièrement exigeante auprès de sa dame de parage, elle lui fit recommencer le travail plusieurs fois.  Pour l'occasion, elle avait fait préparer une magnifique toge décorée de fines broderies à motifs floraux.  Elle avait la subtile impression de se retrouver dix ans en arrière, jeune dame de 19 ans toute émue qui allait quitter sa famille pour commencer sa réelle vie de femme.  Pour cette célébration, tout dans son apparence devait être parfait, plus encore qu'en temps normal.  La coquetterie des Lagrans ne faisait pas défaut à leur duchesse qui prenait un soin particulier à toujours être bien mise, mais il était rare qu'elle fasse des caprices à propos de son apparence comme ce jour-là.  Dans ses cheveux sombres, elle avait fait piqué des roses qu'avaient choisies Rose pour elle.  Cette dernière s'était d'ailleurs faufilé dans les appartements de sa mère pour observer les préparatifs, elle-même déjà toute vêtue et coiffée avec beaucoup de soin.

Quand vint le temps de cesser de s'examiner sous tous les angles dans le miroir afin de vérifier que l'ensemble de la toilette était tel qu'elle l'espérait, Marjolaine quitta ses appartements avec une certaine anxiété sur le cœur : Denys la trouverait-elle toujours aussi aimable et séduisante que lorsqu'il avait commencé à la courtiser, puis lui avait demandé sa main?  Cette fébrilité légèrement enfantine colorait ses joues d'un joli rose.  Elle n'arrivait pas tout à fait à s'expliquer ce sentiment qui l'animait, peut-être était-ce simplement le bonheur.  À sa porte l'attendait l'homme de sa vie et à sa vue un large sourire vint compléter sa tenue.  Doucement, elle accepta le bras qu'il lui proposait, aussi heureuse qu'une jeune mariée pouvait l'être, bien que déjà une décennie s'était passée et que déjà ils avaient le bonheur d'avoir deux filles tout aussi ravissantes l'une que l'autre.  Les vicissitudes de la vie ne les avaient pas encore beaucoup vieillis, ils étaient jeunes et encore beaux.

Si dès cet instant où ses doigts s'étaient posés sur son bras, la journée se passa dans une félicité constante, accompagnée de larges sourires et de rires joyeux, les deux petites princesses complétant ce tableau de bonheur bâti sur plusieurs années de mariage, la duchesse fut bien aise de voir le soir arrivé, ainsi que le moment de se retirer enfin dans leur intimité personnelle, rien que tous les deux.  L'allégresse de ce jour n'était pas encore toute épuisée et Marjolaine avait prévu tout spécialement quelques surprises à son époux pour l'occasion, dont quelques cadeaux qui pourraient lui être utiles et agréables.  Surtout agréables, elle l'espérait, rougissante à l'idée de ce présent particulièrement spécial qu'elle avait préparé.

Une fois que la porte des appartements de Marjolaine où ils s'étaient retirés fut refermée, ils furent enfin seuls.  Souriante, les joues encore aussi rose qu'au matin, ses yeux plus brillants encore, elle respirait le bonheur.  Il était important pour elle de souligner cet anniversaire, non seulement parce que ça avait été un point tournant de sa vie, mais aussi parce que cette année les avait particulièrement vus grandir et devenir plus forts, unis et soudés.  Leur relation n'était toujours pas parfaite, elle le savait bien, mais elle ne l'aurait échangé pour rien au monde, parce que ce qu'ils avaient construit ensemble était beau, parce qu'ils étaient les parents des deux plus ravissantes enfants que pouvait porter le continent.

« La fête était magnifique, presque autant que la cérémonie qui a attaché ma vie à la tienne, » déclara-t-elle tout d'abord.  En-dehors du banquet somptueux, la célébration avait été ponctuée de surprises tout aussi plaisantes les unes que les autres.  Elle avait passé sa journée à rire et à sourire.  Dans son euphorie, elle avait même cru voir que le plant qui avait été créé à l'occasion de leur mariage semblait moins flétri, plus vivant.  Peut-être était-ce…  Elle n'avait pas caché son désir de porter une nouvelle vie en elle à son époux et bien qu'elle ne lui en eut pas parlé, pas dans ces détails dont il ne savait rien encore et qu'elle ne comptait pas lui dévoiler un jour, elle avait pris ses précautions afin de pouvoir réaliser de nouveau ce rêve.

« Denys, il y a 10 ans, j'ai confié ma vie et mon bonheur entre tes mains, » fit-elle en glissant les siennes entre ses doigts.  Elle leva un regard amoureux bien que timide vers lui, avant de poursuivre : « Cette dernière année de vie a été parsemée de grands chamboulements, auxquels je n'aurais pas su faire face sans ta présence quotidienne à mes côtés.  Je suis heureuse de t'avoir rencontré, heureuse de t'avoir épousé et reconnaissante de pouvoir être la mère de deux filles adorables.  Ces vœux que nous avons échangé le jour de notre mariage me comblent toujours autant.  Ainsi j'aimerais te souhaiter, sincèrement, un joyeux anniversaire. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Douce est ma vie dans tes bras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance :: Palais ducal de Lagrance-
Sauter vers: