AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hissons nos couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Hissons nos couleurs   Jeu 31 Mai - 23:25




Livre III, Chapitre 3 • La Légion des Oubliés
L'Audacia & quelques Chevaucheurs

Hissons nos couleurs

BOOM





• Date : 12 juin 1003
• Météo (optionnel) : La brume s'est levée depuis la tombée de la nuit.
• Statut du RP : Mission collective
• Résumé : L'Audacia met le cap sur Vivécume pour une attaque dans les règles de l'art.
• Recensement :
 
Code:
• [b]12 juin 1003 :[/b] [url="http://arven.forumactif.org/t3738-hissons-nos-couleurs"]Hissons nos couleurs[/url] - [i]L'Audacia & quelques Chevaucheurs[/i]
L'Audacia met le cap sur Vivécume pour une attaque dans les règles de l'art.

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey


Dernière édition par Ilse Tonnevent le Jeu 31 Mai - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Jeu 31 Mai - 23:25


Consignes

Le petit topo de la Fatalité



▬ Ce RP est ouvert à tous les pirates et aux Chevaucheurs d'Ansemer susceptibles d'être présents à Vivécume à ce moment-là. Si vous avez un personnage ansemarien en dehors de ces deux groupes et que vous voulez rejoindre le RP, merci de MP Ilse.

▬ Puisqu'il risque d'y avoir du monde dans ce topic, merci de vous limiter à 400 mots et de mettre un petit résumé sous spoiler. Laissez au moins deux personnes répondre avant de poster à nouveau. :oui:

▬ Merci de ne pas blesser vos petits camarades sans leur permission. On est pas des sauvages. :geu:

▬ Il fait déjà nuit et les mages de l'Hiver créent une brume autour de l'Audacia pour rendre son approche plus furtive. Il y aura un groupe au sol pour les pillages, mené par Sibeliane et Charles, mais également un groupe resté à bord, commandé par Philippe et Freyja.

▬ Pour rappel, la magie de l'Audacia le préserve de prendre feu aussi facilement qu'un navire normal, mais il n'est pas totalement invulnérable.

▬ Vous pouvez vous concerter et vous organiser dans votre QG, juste ici. :perroq:



_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Sam 2 Juin - 12:25

Que Messaïon et Valda accompagnent l'équipage, qu'Aura guide l'Été pour que ses bordées fassent mouche. En cette douce nuit de juin, c'est le branle-bas de combat sur l'Audacia et Ilse ressent ces frissons qui précèdent la bataille. La brume les dissimule dans la baie de Vivécume, leur drapeau n'est pas encore déployé pour s'approcher au plus près sans éveiller les soupçons ; les barques sont déjà mises à l'eau et approchent des côtes, plus loin. La canonnière y jette un regard à la fois impatient et inquiet, mais elle sait que Grim survole déjà les lieux pour garder un oeil sur ses camarades – et sur son compagnon. Un baiser, une étreinte, c'est tout ce qu'il leur fallait avant que ne commence le véritable spectacle. Et à présent que tout est en place, il est temps de faire voir à ce cher prince d'Ansemer ce que vaut l'équipage de l'Audacia.

Ilse jette un regard vers son capitaine, puis vers sa seconde. Installée auprès de Red, elle a terminé les dernières vérifications. Pendant que l'un s'occupera de pilonner les côtes, l'autre veillera à ce que les navires ansemariens ne les prennent pas à revers. Quant aux dragons, eh bien... ils n'ont qu'à essayer d'approcher. Un petit sourire entendu se dessine sur les lèvres de la pirate quand enfin, l'ordre est donné de hisser leurs couleurs. Elle attend un signe, puis se poste à bâbord, face à la terre.

« Attention, à mon commandement... Feu ! »

Les mèches s'allument, les coup explosent comme des coups de tonnerre dans la brume et la magie d'Ilse se déploie pour que les canons éclatent avec plus de violence sur leurs cibles. Le spectacle est de toute beauté.


Spoiler:
 

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1648
J'ai : 15 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Manaël l'Ardence
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Lun 4 Juin - 19:34

« On y est, on y est, ça vient, ça vient. » L'excitation perlait dans ma voix, faible murmure en comparaison des vagues, encore plus faible si pas éteinte quand les canons feraient leur oeuvre et quand l'air sentirait la fumée et la poudre. Je ne me souvenais plus de quand mes tremblements de craintes s'étaient mués en cette émotion battante, mais c'était bien cette dernière, l'excitation, qui  faisait vibrer tout mon être aujourd'hui. J'avais hâte. Et je savais qu'on s'en tirerait avec fort butin au jour levé.

La seule inquiétude que j'avais aurait pu être de rencontrer un ami Chevaucheur – mais je l'avais vite balayée. Quelles étaient les chances de se faire repérer ? Je n'étais qu'un petit point, une éclaboussure à peine, dans cette marée remuante de pirates et dans ces eaux noires.

Un autre sentiment puissant se rependait dans mes mains et me faisait taper des pieds sur le pont ; la revanche. Peut-être croiserai-je encore le chemin de ce malpropre (oui, d'accord, c'était moi qui m'était fait dessus, mais là c'était différent, ce serait différent) et peut-être aurai-je la chance de lui rendre la monnaie de sa pièce si les événements se gâtaient. Peut-être. Je serrais davantage mon arc dans ma main. Ma fronde se trouvait toujours dans ma poche, symbole de mon enfance, à côté d'un petit poignard, mais c'est l'arc que j'avais choisi afin de me rendre plus utile à l'équipage ainsi que pour accompagner mon adolescence et débuter ma vie d'homme. J'étais élancé, je ne manquais pas d'angle pour tirer, mais je manquais d'épaisseur en muscle pour l’arbalète, le choix s'était donc fait facilement à mes yeux. Mais en aurai-je seulement besoin ? Si cela se trouvait, la surprise et les bébés explosifs d'Ilse suffiraient amplement !

Et ainsi, au grand boom, j'admirais le début de l'attaque. J'admirais, de mes grands yeux ouverts et de ma bouche admirative, le spectacle des cracheurs de feu qui rugissaient et clamaient notre arrivée. C'était parti.


Hrp:
 

_________________




Tim ~ #C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1105
J'ai : 32 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mer 13 Juin - 2:44

La prudence a bien exhorté Louis de rester sur le pont de l’Audacia, aux côtés de son oncle, sa tante et sa compagne, mais sa tête brûlée a (encore une fois) emporté le combat et il a été décidé qu’il serait du bataillon au sol. Il y sera plus utile, autant pour ses talents au combat (aussi déloyaux que possible, en bon Ansemarien) que pour sa connaissance du terrain. Vivécume, il y a déjà mis les pieds, jadis, lorsque ses responsabilités l’obligeaient à pointer son nez froncé de bouderie dans les domaines des uns et des autres.

Cette nuit, ce n’est pas en tant que noble, qu’il vient à Vivécume. Ce n’est pas non plus en Louis de Brunante. C’est Éric Voile-Ardente, le tricorne enfoncé sur le crâne et la barbe fournie mangeant son visage, qui est plus que prêt à venir piller avec une joie féroce le domaine de Bertin d’Ansemer.

Les canots fendent les eaux calmes d’Ansemer en silence, camouflés par les brumes invoquées par les mages de l’Hiver de l’équipage. Les pirates retiennent tous leur souffle, comme si d’une seule expiration un peu trop forte, ils pouvaient trahir leur présence. À la tête de son embarcation, Sibeliane, dont l’expression grave et concentrée ne laisse rien deviner de ses pensées. Un geste subtil de l’Outreventoise et quelques-uns d’entre eux, dont Louis, sortent du canot et s’immergent dans l’eau, afin de mener l’embarcation avec une discrétion supplémentaire à la grève. La mer tiède le baigne jusqu’aux hanches, sans qu’il éprouve le moindre frisson, outre ceux d’anticipation. À peine la coque frôle-t-elle les cailloux que les canons tonnent derrière eux, dans une salve merveilleuse qui résonne comme la plus belle des musiques. Une furieuse bouffée d’amour vient le brûler depuis le creux de son ventre, et il ne peut s’empêcher de jeter un coup d’oeil par-dessus son épaule afin de contempler le spectacle. Cette vivenef qu’il aime tant, crachant son feu avec ardeur sous les ordres d’une femme qu’il chérit tout autant. « À mon signal, pirates. » Ils sont prêts.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 3054
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : A Gustave de Faërie et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent - Tyr Parle-d'Or
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mar 19 Juin - 15:26

C’est quoi cette purée de pois ? On se croirait en Outrevent. Je plissai le regard dans l’espoir vain de percer la nuit et le brouillard environnant. Impossible de voir plus loin que le museau de Mirage, et le dragon d’émeraude avait décidé de voler au plus bas, pour achever notre patrouille de la côte, frôlant les vagues de ses pattes griffues. Une plage d’Ansemer, du brouillard… Ca me rappelle des mauvais souvenirs. La brume se levait parfois, mais rarement en cette saison. Mirage se plaignait essentiellement de la chaleur en Ansemer, depuis qu’elle avait commencé à s’installer. On devrait laisser tomber et rentrer. Il ne fallut pas lui dire deux fois, car le dragon repartait déjà vers le domaine princier… Au moment même où un bruit sourd nous surprit tous deux. Je me cramponnai à Mirage alors qu’il prenait subitement de l’altitude. Ils s’écrasèrent, dans un bruit assourdissant, sur le beau domaine de Vivécume. Je restais sans voix. Les pirates ! Qui d’autres ? Ibélène ne risquait pas de lancer une attaque surprise sur Ansemer, et c’était visiblement l’œuvre d’un seul navire, qui utilisait la même stratégie que bien une année auparavant. De la brume artificielle pour se masquer, et un armement lourd pour bombarder la ville et semer la cacophonie, le temps que les pirates récupèrent leur butin. Mirage, vite ! On doit les prévenir… J’ai l’impression qu’ils sont déjà prévenus, personnellement. Ne fais pas l’idiot, on a besoin de renfort immédiatement !

Il fendit l’air à toute vitesse, pour rejoindre la ville au plus vite, et me déposer près des mages qui assuraient habituellement la communication longue distance depuis la cité. Ils n’étaient qu’une poignée à une heure si avancée. La garde s’activait déjà, et partout des cris retentissaient en ville. Certains fuyaient, mais la plupart, à cette heure avancée, se barricadaient chez eux à lancer des coups d’yeux effrayés par les fenêtres. Je descendis de Mirage pour attraper le premier mage que je reconnaissais par le bras, qui me regarda sans comprendre. « Il me faut un mage Outreparleur, immédiatement ! On doit sonner l’alarme, que les Chevaucheurs d’Ansemer rappliquent au plus vite ! Dépêchez-vous ! »

Spoiler:
 

_________________





Dans le doute, fous le feu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Jeu 21 Juin - 15:57

À intervalles réguliers, quelques salves sont envoyées en direction des côtes. Pas beaucoup, juste assez pour faire régner le chaos, juste de quoi leur annoncer qu'ils sont là et pour créer une diversion, mais ils gardent la majorité de leurs boulets et de la poudre pour la contre-offensive qui ne tardera pas. Au sol, les pirates sont déjà en train d'évoluer sur les terres princières, Grim les suit de loin, tournoyant dans le ciel comme un vautour pour garder l'équipage à bord du navire informé. Il reste relativement près d'Eric, notamment, absolument pas inquiet qu'il lui arrive quelque chose, ça non.

Gabiers dans les voiles, ils scrutent les alentours à travers la brume et l'un d'eux annonce l'arrivée des Chevaucheurs. Pour le moment, pas de navire de guerre ansemarien à l'horizon, mais leurs vivenefs sont rapides, elles ne tarderont pas. Et eux non plus.

Ilse se rend vers Red. « Tiens-toi prêt, on va accueillir les dragons comme il se doit. » La voix du capitaine retentit derrière eux, les mages du navire se préparent à se défendre, les pirates sans magie ont déjà sorti sabres et arbalètes, et les canons du pont supérieur sont orientés vers les ennemis à écaille. Ilse donne l'ordre, de nouveaux coups partent et l'Été tempête, tandis que les boulets se brisent en mille éclats à l'approche des Chevaucheurs. Un sourire satisfait fend les lèvres de la canonnière qui exhorte les pirates à recharger rapidement.

Grim, ils en sont où ? Pas encore repérés. Ils avancent. Bien.


Spoiler:
 

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Sam 23 Juin - 20:22

Enfin un peu d'action ! Elliott attrapa son arbalète et s'élança avec ses compagnons pirates, ceux qui combattaient à terre. Vivécume allait accueillir les pirates dans les règles de l’art. Des canons, des sabres, des cris, des flammes et du sang, voilà le quotidien des pirates, voilà ce qu’allait recevoir Vivécume aujourd’hui ! Le pirate laissa Tim, qui était resté sur le pont et qui s’extasiait devant les coups de canons d’Ilse. Elliott qui, pourtant, n’appréciait pas beaucoup Ilse, sa chère Ilse, se prit à trépigner d’excitation devant le rugissement des canons, qui crachaient leurs boulets mortels sur Vivécume. Restant silencieux, même s'il avait vraiment envie d'acclamer la canonnière et ses canons, il se contenta d'espérer que tout se passe bien pour eux. Voila qui devrait réveiller les habitants et les forcer à se bouger un peu. Voilà qui devrait les divertir suffisamment longtemps pour qu'ils puissent passer inaperçu. Il suivit Eric. Il suivrait son ami, et ils combattraient ensemble. Il avança discrètement, arbalète à la main, chargée et prête à tirer. Il avait également son sabre, dans son fourreau, accrochée à sa ceinture aux côtés d’une dague. Il avait également pris une petite flasque de rhum, cela pouvait toujours servir. Les rugissements des canons se mêlaient avec ceux des dragons qui passaient au-dessus de leurs têtes. Elliott repéra également Grim, le volatile d’Ilse, surement en train de veiller sur Éric. Elliott ignora l’oiseau, se disant qu’il ne leur ferait pas grand mal, et continua à avancer. C’était pour bientôt. Il le sentait. Ils allaient enfin pouvoir se battre et revenir auréolés de gloire, les bras plein d’or et la tête pleine d’histoires à raconter et à chanter au son de son violon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 1869
J'ai : 37 ans
Je suis : Chevaucheur, instructeur à la Caserne de Flamme

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ... Faërie... (Même si dans mon coeur c'est toujours Bartholomé d'Ansemer, malgré tout)
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Dim 24 Juin - 0:36

Il y était passé, à Vivécume, sur la route de retour vers Port-Liberté. Il y était passé après s’être assuré – pour les bons nerfs de Bartholomé – que Bertille était confortablement installée et rassurée au palais d’Edenia. Il s’était arrêté là une nuit, il y a quelques jours à peine. Mais ce soir-là, c’était au palais qu’il avait fermé l’œil après une longue journée de travail. La fatigue l’avait vite emporté… jusqu’à ce qu’il soit réveillé par ces paroles qui tonnent dans sa tête. Il est aussitôt levé, et préparé en moins de temps qu’il ne l’avait fait même au front. Son domaine ! Attaqué ! Ses gens ! Ambroisie ! Prépare-toi ! Nous sommes attaqués, je viens te rejoindre ! Rends-toi à notre terrain d’exercice ! Il n’en faut pas davantage pour qu’il parte à la recherche du premier mage des portails qui pourra l’envoyer vers son domaine.

Cette brume, il ne s’y était pas attendu, et elle le fait grogner alors qu’il se met à courir, l’équipement d’Ambroisie dans les bras, pour rejoindre l’espace qu’ils utilisent ensemble pour s’entraîner à Vivécume. C’est un peu éloigné de la côte, juste de quoi se donner le temps de se retrouver et de s’équiper. Le cœur de Bertin bat fortement dans sa poitrine, pénible écho aux canons qu’il entend alors qu’il s’empresse de monter. Espérant simplement ne pas arriver trop tard alors qu’il survole la ville dont il n’arrive pas à voir les détails. Qu’il maudit ce brouillard qui l’empêche de bien voir sa cible !

Il n’a, pour s’orienter de loin, que le son des canons, et l’explosion soudain dans les airs des munitions contre les chevaucheurs. Et qu’une envie : leur faire regretter d’avoir même songé à venir attaquer Vivécume. Il voudrait que Rackham soit-là, à ses côtés, pour qu’ils puissent y travailler ensemble. Son capitaine serait beaucoup plus apte à cette manœuvre, mais il faut l’essayer, songe-t-il. Pourra-t-il, seul, arriver à causer un ras-de-marée assez fort pour faire échouer le navire qui les attaque ? Ou à tout le moins faire perdre l’équilibre aux canonniers assez longtemps pour que ses collègues puissent les attaquer ?

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1648
J'ai : 15 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Manaël l'Ardence
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Lun 25 Juin - 21:58

« Yehou ! » Un cri excité, un cri rendu muet par le bruit des canons qui résonnaient à mes oreilles autant que sous ma poitrine. Un autre alors que tonnait les ordres d'Ilse Tonnevent. Alors que je bandais mon arc. Au maximum. Que je souriais, fier, en entendant le maître archer de la vivenef approuver ma position de son coup d’œil rapide et aussi aiguisé qu'un couteau. Encore un énième, trépignant, quand je sus que la magie en oeuvre des pirates mages ferait naître des dégâts et des explosions de mes flèches, autant que des boulets et carreaux des autres une fois le go donné. Parce-que je savais bien qu'un carreau basique ferait plus de dégâts... mais pour la précision, la rapidité, la facilité, la légèreté, la portée, la souplesse, pour tout, je trouvais l'arc bien plus chouette à manipuler. Question de point de vue surement. En tout cas j'avais trouvé plus aisé de passer de la fronde à l'arc plutôt que de passer par le poids de l'arbalète. Et je ne regrettais pas. J'étais né pour tirer loin. Pour viser loin. Mieux qu'avec les canons des songes en tout cas.

Un frisson me parcouru à la vue des écailleux bedonnants. Un frisson qui pourtant ne me fit pas prendre mes jambes à mon cou comme je l'aurai fais quelques années plus tôt alors que j'aidais alors à un autre poste tel que la mise en place des boulets ou la mise à disposition de plus de projectiles par exemple. L'Escampette se lirait dans mes flèches filantes à présent ! Flèche que je décochais en même temps que les attaquants à distance. Flèche qui je suivi des yeux jusqu'à la perdre dans l'obscurité et la brume remplacés bien vite par une pluie d'étincelles de jaune, d'orange et de rouge magnifiques.

Baboom !

Que les écailleux s'en aillent dire bonjour à la poiscaille ! Et que le groupe à terre revienne les mains pleines ! Priais-je en mon for intérieur, aussi combattant qu'explosif.

Spoiler:
 

_________________




Tim ~ #C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 6619
J'ai : 27 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah et au Pavillon noir
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mer 27 Juin - 19:36

Tu te sens mieux, tu as repris tes marques sur l'Audacia et tu en es soulagé. D'autant plus que tu as besoin d'être en possession de tous tes moyens aujourd'hui. Tu as préparé tout ce que tu pouvais préparer pour ton matériel, qui est soigneusement calé non loin. Tu as aidé aux différentes tâches en attendant que l'assaut soit lancé. Tu te tiens prêt, épée à la main au cas où, même si tu te doutes qu'elle ne te sera pas d'une grande utilité au vu du public que vous visez.

Quand les canons sont activés, tu laisses l'adrénaline parcourir ton corps et tu suis l'action avec attention. Tu sais que vos camarades à terre progressent et vous occuperez au maximum les Chevaucheurs en attendant. Tu ne t'attends pas à la secousse qui fait tanguer l'Audacia et tu te raccroches à la première chose qui passe – un mousse accroché à une corde. Tu lui donnes une tape sur l'épaule après t'être stabilisé. Un coup d'œil à Ilse t'indique qu'elle n'est pas en danger.

Soudain, des flammes surgissent devant vous et lèchent le pont sur de longs mètres, illuminant les alentours. Des cris résonnent et tu entres en action directement. Le feu n'a a priori pas fait de dégâts au navire même, mais quelques hommes semblent toucher. Brûlures majoritairement et tu laisses la cousine d'Olivier en prendre en charge alors que tu te diriges vers l'homme qui semble avoir reçu une flèche dans la cuisse. Une retombée de vos tirs lors du passage du dragon au-dessus de vous, assurément. Tu t'affaires au plus vite à retirer l'objet avant d'entamer les soins nécessaires.

Cette nuit promet.

Spoiler:
 

_________________

#1870AB















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mer 4 Juil - 21:27

Sur le chemin de retour de Lorgol où j’étais en permission une journée, la surprise d’entendre un mage outre parleur scander un message dans ma tête me fait sursauter. « Rêveuse, Vivécume est attaqué par les Pirates, nous devons nous y rendre immédiatement pour donner un coup de main ! » Ni une ni deux la dragonne change de cap et met pleine puissance pour rejoindre les lieux aussi vite que possible. Heureusement, nous n’étions pas loin et rapidement nous parvenons sur la ville. Au loin, je capte Maelys que nous rejoignons immédiatement.

« Tu sais ce qu’il se passe ? »

Sous-entendu as-tu des détails et des ordres surtout. Parce que normalement notre capitaine est celui qui nous donne les instructions de combat. S’il n’est pas encore là, j’ai bien une idée mais il me faudrait tout de même du renfort.

« Mae, je peux aider à gagner du temps tu le sais, mais il faut que je m’approche du navire pour que ma magie agissent sur eux. »

Je peux en entraver quelques-uns et les retarder dans leurs manœuvres le temps que d’autres chevaucheurs débarquent et nous prêtent main forte. Mais la brume est tellement épaisse, cela me rappelle de mauvais souvenirs et je suis sûr qu’il en est de même pour Maelys. Je lui lance un regard, me rappelant à quel point mon amie me manque ces derniers temps. * Lucas concentres toi ce n’est pas le moment ! * me gronde alors Rêveuse. Je souris et lui flatte l’encolure avant de chuchoter à son oreille. « Tu as raison mais si je meurs ç’aura été avec une belle femme dans mes pensées. »

Je relève alors la tête et c’est à cet instant que je vois Bertin. Diantre ! Il faut que l’on s’organise tous ensembles ! J’espère qu’il nous a vu à moins que…

« Bertin est venu te voir déjà ? il est là-bas… Certains chevaucheurs sont vers le navire, peut être devrions nous nous occuper des ‘soldats ‘ au sol ? »

Je propose des solutions, ne sachant pas vraiment qui est là et qui fait quoi. La défense est quelque peu désordonnée mais l’on fait avec et surtout on se bouge rapidement !

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Jeu 5 Juil - 15:39

Le navire est secoué par l'attaque de l'un des Chevaucheurs. La première salve ne l'a pas atteint et Ilse se retient au bastingage pour garder l'équilibre. Les pirates, habitués aux remous des intempéries, reprennent bien vite appui sur leurs jambes et visent l'assaillant – Rhéa les encourage avec force cris et insultes envers leurs ennemis.

La canonnière arbore un sourire déterminé. Elle reste fermement campée sur sa position et tonne ses commandements aux canonniers. La bordée du pont inférieur martèle la côte, cherchant à semer le chaos dans le domaine plus qu'à blesser, tandis que sur le pont supérieur, les pirates maintiennent un rythme élevé et visent les Chevaucheurs. Ilse entend le Capitaine exhorter les mages à attaquer ou à défendre, ce qu'ils font avec zèle, l'un déployant une barrière de protection, l'autre créant une illusion pour détourner l'attention de leurs assaillants. Les archers voient leurs flèches s'enflammer ou exploser à proximité des dragons, dans des étincelles suivies de cris enthousiastes.

Puis un dragon s'approche et ouvre une gueule béante en fonçant sur eux. « Attention ! » Ilse s'écarte, leur mage de protection s'efforce de canaliser toute sa magie dans la direction des flammes qui jaillissent et la canonnière agrippe Red au passage avant de les jeter à terre tous les deux, tandis que plusieurs font de même. L'un des tonneaux de poudre prend feu et quelques pirates voient des bouts de vêtements s'enflammer et des copeaux de bois pénétrer la peau. Les mages de l'Hiver font apparaître nombre d'élémentaires d'eau pour éteindre les flammes apparues par endroits. Le bois de la vivenef reste majoritaiement intact, protégé par sa magie, mais Rhéa redouble d'efforts pour insulter les lézards volants qui leur tournent autour.

Ilse s'assure que tout le monde autour d'elle va bien puis ne perd pas de temps pour se remettre à son poste. Les deux médecins de bord lui ont conseillé de se ménager, avec le bébé à venir, mais une flamme intense brûle en elle tandis que son regard suit le dragon qui effectue un arc de cercle pour revenir sur eux. D'un geste impérieux, elle désigne plusieurs pirates qui rechargent deux canons. « Vous, visez là-haut. » Ils accélèrent le mouvement, s'exécutent et quand Ilse estime le Chevaucheur assez prêt, elle donne l'ordre de tirer.


Spoiler:
 

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 3054
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheuse du dragon Mirage dans le Vol de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : A Gustave de Faërie et aux Chevaucheurs
Mes autres visages: Liam d'Outrevent - Tyr Parle-d'Or
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mar 10 Juil - 17:59

Les Chevaucheurs furent plusieurs à répondre par l’affirmative à mon appel à l’aide. Je les vis affluer vers Vivécume, que ce soit par portail ou par les cieux. Et si le capitaine d’Ansemer ne daigna pas se montrer, un des majors nous rejoignit rapidement pour coordonner la défense sur place. Je fus soulagée de voir Lucas se porter à mes côtés, alors que Mirage et moi reprenions à peine de l’altitude. « Les pirates, très certainement. Ils nous refont le même coup qu’à Bohémont. Stratégie similaire. » Mes phrases étaient courtes, simples. J’allais à l’essentiel. Lucas me proposait de les retarder avec sa magie. Combinée à la mienne, nous pourrions rendre inopérants ces canons dévastateurs durant un bout de temps mais… « Quoi ? Des pirates sont déjà au sol ? » Les ailes de Mirage claquèrent dans l’air, alors que nous survolions la zone en frôlant les toits des masures. Stratégie similaire. C’est toi-même qui viens de le dire, ma petite. Je jurai tout bas. Mais avec cette purée de pois, impossible de les surprendre ! « Où sont-ils, Lucas ? »

Au loin, un raz-de-marée chahuta le navire sous l’impulsion d’un seul Chevaucheur… Bertin d’Ansemer. Les autres Chevaucheurs se ruaient déjà à sa suite pour soutenir son assaut sur le navire pirate. Je fis signe à Mirage de se poser au niveau du port. J’arrêtai plusieurs marins et pêcheurs, qui avaient eu le malheur de rester sur place plutôt que de se mettre à l’abri, tentant vainement de sauver ce qui pouvait encore l’être… Mais impossible de tirer quoi que ce soit d’eux. Je fulminai, en me retournant vers Lucas. « Ils peuvent être n’importe où ! » Une rixe éclata, non loin, comme pour me contredire. Les gardes de la ville semblaient faire face à une certaine résistance…

J’abandonnai Mirage, l’incitant à soutenir Bertin dans son avancée, et m’élançai avec Lucas vers l’origine de tout ce remue-ménage. « Vous-là ! Pas un geste de plus ! » Je le reconnus sans mal, lui, le même pirate que sur l’île des amoureux du vent, avec des boucles blondes inimitables. Alors c’était l’Audacia et Ilse là-bas…

Inutile de m’émouvoir pour eux. Il m’avait très bien vu à l’œuvre avec un de ses petits camarades sur cette île maudite, et je comptais bien recommencer avec le prochain. Je déployai ma magie, dans l’intention ferme de leur apprendre à voler.

Spoiler:
 

_________________





Dans le doute, fous le feu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1105
J'ai : 32 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mar 17 Juil - 5:16

Ils sortent de l’eau et du canot avec prudence ; celui-ci est amarré loin des yeux des curieux, et au signe de main de Sibeliane, les pirates s’éloignent de l’embarcation et remontent la grève le long des quais, jusqu’à pouvoir enfin fouler les pavés du premier niveau de la ville. La brume les dissimule encore suffisamment, jusqu’à ce qu’ils tombent sur des gardes de Vivécume.
Et il n’en faut pas plus que la future seconde lance ses troupes à l’assaut, laissant le groupe mené par Charles s’enfoncer plus profondément dans la nuit.

Les épées et les sabres se coupent et se croisent, et des carreaux d’arbalète sifflent à ses oreilles. Des ordres sont criés par-dessus le son des lames - se débarrasser d’eux et continuer, ou d’autres seront alertés par les bruits de bataille. Louis assomme net un garde et est prêt à suivre Ross, non loin de lui, quand une voix familière résonne en leur direction : « Vous-là ! Pas un geste de plus ! » Il se retourne, surpris (et peut-être un peu inquiet), pour voir Maelys Aigrépine. Même dans la brume qui rampe aux abords de la ville, même dans la nuit, il reconnaît son visage en forme de coeur, dans les lueurs des feux crachés dans le ciel. « T’en as eu assez des fleurs, petite ? », claironne joyeusement le pirate, comme s’il était devant une vieille amie, et pas du tout devant une ennemie. Tous les bons moments passés au Tournoi des Trois Opales, le poème dédié à sa ferveur martiale au coeur d’une chambre emplie de championnes et d’un champion, tout ceci est enfermé dans une autre sphère de son esprit. Il est uniquement face à une Chevaucheuse, dont il a déjà vu les exploits. Une Chevaucheuse dont la magie peut faire des dégâts, s’ils ne sont pas attentifs.

Il espère que Racaille aura le bon goût de s’abstenir d’intervenir, lui.

Ce n’est pas le temps de conter fleurette, à la belle Maelys. Sa voix grave se lève et porte, aux oreilles de ses camarades aux alentours : « Deux Chevaucheurs, sans dragon ! Lévitation et… tu fais quoi, toi, comme tour de magie ? », crache-t-il avec une arrogance malvenue vers le jeune homme, sans se soucier de le provoquer avec son mépris (faux, mais qu’en sait-il, ce Chevaucheur, de celui qu’il est vraiment sous ce tricorne ?) de son essence. Qu’ils s’énervent sur lui : ça détournera l’attention des autres.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1648
J'ai : 15 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Manaël l'Ardence
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mar 17 Juil - 22:40

Les flèches valsaient, les carreaux aussi, la magie avec et les canons entonnaient la plus lourde mélodie de cette nuit. Je frissonnais du temps comme d'adrénaline sans m’arrêter d’exécuter des mouvements tendus que je commençais à retenir par cœur, que mon corps se souvenait et qu'il se mouvait avec une répétition de plus en plus naturelle – et qui plaisait au Maître archer de l'équipage. Je n'étais pas le meilleur de ses 'apprentis', m'avait-il dit d'emblée quand j'avais commencé à faire des progrès (à viser un peu plus juste quoi), mais peut-être le serais-je un jour ou l'autre – quoi qu’être dans un top cinq voir top trois pouvait me convenir.

Je poursuivais mes attaques, rendues puissantes par les mages de l'Audacia, sous les directives presque chantées et sous ce feux d'artifice commandé rien que pour Vivecume, quand je me rendis compte du dragon beaucoup trop proche à mon gout. Et beaucoup trop tard. Sous le choc de son attaque et de notre contre-attaque, je fus soufflé à trois mètres de ma place. Je me relevais bien vite, non sans mal et mal au cou comme aux coudes, ces derniers ayant tout prit de ma chute. Puis je crachais par terre (je laverai après de toute manière) en me rendant compte qu'il s'agissait – si mes mirettes ne me trahissaient pas – du pot pourri et de son écailleux bedonnant qui m'avaient autrefois (il y a deux ans donc) fait mouiller ma braie. Il ne perdait rien pour attendre, j'allais leur rendre la monnaie de leur pièce, de leur fleurons. Alors, reprenant mes positions, grimaçant de douleur en tendant l'arc, j’espérai bien pouvoir lui décocher une flèche entre les deux yeux !

Je ne pris pas un moment pour visualiser ce qu'il se passait à terre, je devais me focaliser sur ce qui se déroulait sur l'Audacia et me rendre utile au mieux !


Spoiler:
 

_________________




Tim ~ #C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Mar 24 Juil - 23:06

Trouver Maelys saine et sauve me rassure largement. Mais sommes sur un champ de bataille et c'est à nous de jouer !

« Je m’en doutais vu les navires. Oui on en a repéré quelques-uns au sol en volant en altitude basse quelques secondes. Mais il doit y en avoir bien plus ! »

Je fronce les sourcils. Que veulent-ils cette fois-ci ? Mais pas le temps d’analyser et de se poser une telle question, il faut agir vite. Quand Maelys me demande où ils sont je n’ai malheureusement pas une bonne nouvelle. « Il y en a un à environ 50 mètres du port et surement des compagnons ici et là et j’en ai repéré deux vers l’est. »

Je sens Rêveuse qui s’agite, elle veut soutenir les autres. Alors avec Maelys et Mirage nous rejoignons le sol. Je sens l’agacement dans la voix de Maelys qui essaye tant bien que mal de tirer des informations des quelques téméraires qui sont restés dans le coin. Sans information supplémentaires de leur part, nous les congédions avec force. *Va rejoindre Bertin et aide les autres dragons Rêveuse. Fais attention à toi ! * *Oui, toi aussi, prends soin de toi Lucas* me répond-elle avant de prendre son envol à la suite de Mirage.

« Non si mes souvenirs sont bons, en allant par là on tombera sur celui qui était seul. » j‘indique alors à Maelys.

Bingo ! D’ailleurs, elle semble le connaître. Quant à moi, je suis bien content que ce ne soit pas le cas car à peine ouvre-t-il la bouche que j’ai déjà envie de l’immobiliser au sol. Tiens en parlant de ça, je vais me mettre en action pour lui donner une réponse. Je me concentre alors sur tout son corps et utilise la force de gravité pour l’immobiliser entièrement, même sa bouche.

« Heureux de la réponse ? » je lui demande sachant pertinemment qu’il ne pourra rien dire de plus. Je me tourne alors vers mon maie, un œil toujours sur le type arrogant que l’on a rejoint. « Tu le connais celui-là ? Il peut être utile ? » L’idéal, quelle que soit la réponse, serait tout de même de le ligoter pour qu’il ne puisse plus rien faire contre nous.

Rêveuse elle n’est pas loin et elle effleure à plusieurs reprises mon esprit avant de se raviser. Puis :*Tim, sur le bateau*


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1105
J'ai : 32 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Dim 29 Juil - 20:49

Louis n’est pas un homme que l’on pourrait qualifier de fin stratège, mais il a ses trucs. Et il faut croire que le plus vieux du monde, à savoir la provocation gratuite, fonctionne très bien sur le Chevaucheur inconnu. Aussitôt sa pique lancée, une force l’empêche de se mouvoir, même de prononcer un seul autre son. Entrave. « Heureux de la réponse ? » Il hocherait bien de la tête pour lui signifier qu’il est plus que satisfait de son effet, mais impossible. Pour cause d’entrave, justement.

Il n’est pas inquiet. Même laissé à la merci de deux Chevaucheurs, il n’y a pas un moment où il doute qu’il n’est pas seul. Le groupe de Charles est déjà loin, à travers les étages de Vivécume, mais celui de Sibeliane (qui le gourmandera probablement de sa bêtise, comme si la voix d’Ilse sortait de sa bouche d’Outreventoise, tout en approuvant la manoeuvre de distraction)... tout proche. Déjà, derrière les deux mages, il voit des formes se mouvoir, et il fait tout pour ne pas les regarder et donc trahir leur position. Les yeux fixés dans ceux du jeune mage d’entrave. S’il en était capable, il sourirait bien largement. « Tu le connais celui-là ? Il peut être utile ? » Un bruit furtif et sur le crâne du jeune homme, une masse s’abat, coupant court à son questionnement. Aussitôt, le Brunante récupère sa mobilité et s’échappe en direction de ses amis. Une bourrasque de vent souffle les pavés juste derrière lui, et son rire se perd en quelques notes moqueuses, balayées dans la brise furieuse qui met à mal les deux combattants.

Ils se reverront probablement d’ici très peu, mais pour le moment… il a la noirceur de la ville et les éléments en sa faveur.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 1869
J'ai : 37 ans
Je suis : Chevaucheur, instructeur à la Caserne de Flamme

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ... Faërie... (Même si dans mon coeur c'est toujours Bartholomé d'Ansemer, malgré tout)
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Lun 30 Juil - 0:37

Le répit n’aura été que de courte durée après l’attaque. Il lui faudrait une concentration continue pour pouvoir leur offrir une mer trop agitée pour cette bataille. Hors, dès la première vague considérable, il voit déjà qu’on vise dans sa direction. Un bien pour un mal, peut-être. Il pourra servir de diversion pour une courte période de temps. Le champ de force qu’il génère entre Ambroisie et lui et les pirates sur le navire suffit à empêcher les blessures.

Avec l’aide d’Ambroisie – non parce que crier des suggestions que les pirates pourraient entendre ça ne serait tout de même pas idéal – il suggère aux chevaucheurs qui s’occupent du navire de joindre leurs efforts dans une attaque combinée. Ils sont plusieurs dragons à s’être rassemblés ici, certainement que s’ils coordonnent une attaque commune et qu’ils s’en prennent au bateau et à son équipage en même temps, ils auront plus de chances de faire mouche. Il se chargera – et peut-être d’autres chevaucheurs de la caserne de Vivécume pourront-ils l’épauler dans cette tâche – de protéger les attaquants d’un champ de force.

Voilà donc l’idée qui est véhiculée. Une idée que Bertin ne peut pas mettre en pratique seul, bien entendu. Il comptera donc sur la présence et l’aide des autres chevaucheurs pour mener cette attaque à bien.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Ven 3 Aoû - 15:38

Ilse est de retour à son poste, bien campée sur sa position. Son regard dévie un instant du côté des terres, une pointe d'inquiétude dans le coeur. Heureusement, Grim l'informe régulièrement de l'avancée de leurs camarades – omettant sciemment les détails inutiles et les provocations gratuites d'un certain pirate un peu trop sûr de lui. Ca vaut mieux pour la canonnière, elle ne ferait que perdre sa concentration si elle l'apprenait. Son Familier l'informe néanmoins qu'une partie du groupe à terre a atteint le manoir de Vivécume et est en train de piller et saccager allègrement les lieux pendant que l'autre partie du groupe fait diversion et combat ceux venus pour les arrêter. Ilse redoute les pertes, mais c'est les risques du métier, ce ne serait pas la première fois.

Elle ne peut les aider autrement qu'en faisant correctement son travail, de toute manière. Déployer sa magie avec autant d'intensité la fatigue, elle s'efforce de ne pas tout donner à chaque canonnade et les mages autour d'elle parviennent à repousser les assauts. Jusqu'à ce que plusieurs dragons se dirigent à nouveau sur eux, de plusieus côtés différents, prêts à déverser leurs flammes sur le pont.

Les ordres fusent, nombreux sont ceux qui se mettent à l'abri, mais Ilse ordonne à ses canonniers de se tenir prêts. Et au moment où les Chevaucheurs fondent sur eux, elle fait éclater les boulets de canons, lancés sur la vivenef. Les explosions en touchent plusieurs, mais les flammes ont touché leur cible. L'un des barils de poudre a explosé sous le choc, des morceaux de bois ont volé en éclat, l'un d'eux s'est planté dans sa cuisse. La canonnière jure entre ses dents ; au nom de Levor, ils vont lui payer ça. Puis sa voix s'élève quand elle voit un mousse non loin d'elle. « Hey, Tim, va chercher l'doc ! » L'ordre lancé, elle se relève, prenant appui sur la jambe qui n'est pas blessée. Elle ne retire pas le morceau de bois, elle sait que c'est une très mauvaise idée. Mais elle fait signe à Red de prendre le relais pour les ordres, le temps que leur chirurgien y jette un oeil rapide.

Qu'ils se dépêchent, à terre. Il est temps de rentrer, de l'or plein les cales.


Spoiler:
 

_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1648
J'ai : 15 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Manaël l'Ardence
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Sam 4 Aoû - 0:18

Si ce n'était pour l'adrénaline qui courait dans mes veines, si ce n'était pour la vivacité de mes tirs de plus en plus cadencés et qui réclamaient toute ma concentration, si ce n'était pour mes oreilles alertes aux ordres donnés, si ce n'était de mon acharnement à me rendre utile – alors peut-être que je me serais rendu compte que ma couverture venait de s'étioler pour un proche. Peut-être me serais-je rendu compte qu'il y avait des chances pour que Lucas soit de ces Chevaucheurs là à nous attaquer (où à se défendre)... Mais Lucas avait disparu de mon esprit le temps de cette attaque. Le temps du départ qui en suivrait également – vainqueur assurément - avec ou sans perte, le moins possible je l’espérais ! Et les quelques premiers jours qui s'écouleraient ensuite aussi. Alors seulement je me rendrais compte qu'une relation finissait pour laisser la place à une autre – une déplaisante sans doute. Il y avait tout ça comme il y avait cette envie de revanche soudaine contre l'écailleux que je ne pouvais confondre avec un autre. Et que j’espérais viser. Mieux, pulvériser ! Je dirais même plus, l'atomiser !

« À couvert ! »

Mais ma revanche fut soufflé quand d'une autre attaque je fus projeté – et repoussé en partie par le maître archer. Des tintements semblables à ceux d'une cloche vinrent parasiter mes sens. Puis, me relevant, je constatais les dégâts. Ils étaient lourds. Et le corps sans vie d'un pirate allongé non loin de moi me donna presque la nausée. Sauf qu'au fil des voyages je m'étais doucement habitué. Habitué aux pertes. Habitué à repousser l'effroi. À le garder pour plus tard. Ou à en faire le détonateur suffisant pour exploser davantage. Poudre à canon sur patte, me relevant, le sang aveuglant un peu ma vision, c'est la voix de la canonnière – à proximité - qui me ramena sur le pont. Je ne pouvais faire n'importe quoi. Je devais me rendre utile. C'était un devoir.

Détournant les yeux du corps allongé je me mis à la recherche du boucher. Boucher que je ne cherchais pas à fuir dans cette situation

« 'eM sieur! Besoin de votre aide, par ici ! » Lançais-je quand je le trouvais, visant de mon index Ilse et sa jambe blessée - trouée.

Spoiler:
 

_________________




Tim ~ #C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1105
J'ai : 32 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de deux enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Le Pavillon Noir
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Ven 10 Aoû - 20:22

Impeccable chorégraphie que celle des pirates, alors que les deux groupes parfaitement coordonnés se répartissent la tâche de la rapine. Le Brunante est plus que ravi d’avoir décidé de venir à terre, qu’importe le risque que cela représente pour son nom et sa famille, si quelqu’un venait à le reconnaître. La rage de la bataille est forte, chez cet enfant des flots, et là où parfois l’adresse manque, où la précision défaille, jamais ne s’éteint la pugnacité. Son sabre pare, fend, tranche, pique, en représailles de coups du même acabit.

Une boule de feu s’élève dans les airs et s’écrase sur une des ailes du manoir de Vivécume. Signal de la fin des festivités, pour le groupe mené par l’Espadon. L’occasion d’un grand éclat de rire, pour Louis. Là où l’adrénaline commençait doucement à l’engourdir, lui et ses blessures, un regain d’énergie lui permet de rester alerte et de repousser un dernier garde. Sa chemise est trempée de sueur et de sang, le sien comme celui d’autres. « On rentre ! », tonne la voix de Sibeliane. Aussitôt, ses ouailles se dépêchent de se regrouper afin de redescendre les étages jusqu’au port, où les canots les attendent afin de repartir vers l’Audacia. Un chemin trop long et trop risqué, au goût du Brunante, qui connaît les lieux et sait qu’il serait aisé pour des ennemis de les cueillir sur leur route. Et personne n’a le luxe de les attendre, si une embuscade les décime : c’est la dure loi de la piraterie.
Il remonte le groupe jusqu’à arriver aux côtés de Sibeliane, au regard interloqué. « J’connais un chemin plus sûr, lui indique-t-il, alors qu’ils se rapprochent d’un taillis de palmiers. Mène le groupe. À la moindre imprudence... » La menace non-dite suffit à Louis pour comprendre que tout débordement ne sera pas accepté. Il a la sécurité de tous entre ses mains. Il se retourne vers ses camarades et leur adresse un signe de la main, en direction des palmiers. « Par ici ! » Derrière le taillis, des escaliers de pierre mangés de mousse, mais toujours bien présents. Il a si souvent, jadis, dévalé ces marches à toute allure afin de retourner jouer sur la grève, loin des responsabilités de la noblesse. Négligés depuis longtemps, alors qu’aucun enfant ne les emprunte plus vraiment, les escaliers sont perdus dans le feuillage, mais praticables, et les pirates de l’Audacia s’y engagent sans rechigner.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir • Modo
avatar

Messages : 1254
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Le Pavillon Noir • Modo
Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   Dim 12 Aoû - 12:54


« Ca tiendra juste le temps qu'il faut, fais pas trop d'gestes brusques. » « Noté. » La canonnière retourne à son poste, un bandage sommaire autour de sa blessure, mais rien d'inquiétant pour une pirate qui a vu bien pire. Il sera bientôt temps de partir, de toute manière.

L'Audacia tient encore les dragons en respect et pillonne gaiement le domaine de Vivécume. Un signal de leur capitaine, pourtant, et de nombreux pirates changent de tâche pour se préparer à quitter les lieux et prendre le large. Un boulet est envoyé sur le manoir du propriétaire des lieux, plus chargé en magie que les autres – une véritable boule de feu qui s'écrase sur une aile et qui prévient les pirates à terre qu'il est temps de rentrer, dans un joyeux incendie qui éclaire les alentours.

Ilse laisse son esprit voguer un instant du côté de son Familier, incapable de contenir la question qui la brûle. [color:c43c=#darkslategrey]Il va bien. Il rentre avec les autres. Rassurée, elle retourne mener hommes et femmes dans le joyeux chaos de ses canons. Le temps que les canots rejoignent le navire, ils doivent encore repousser les Chevaucheurs acharnés. La magie de l'Hiver combinée à un peu d'illusion masque le retour des pirates à bord dans une légère nappe de brouillard qui tromperait la plus observatrice des vigies. Leurs camarades montent à bord, les poches pleines et l'air satisfait, sous les encouragements de l'équipage. Alors la vivenef se remet en route vers l'horizon, non sans continuer à essuyer les attaques des Chevaucheurs.

Ce n'est qu'après une intense poursuite sur les mers et une fuite en bonne et due forme, que l'Audacia parvient à distancer les dragons qui ne peuvent trop s'éloigner des terres, au risque de ne plus avoir l'énergie de retourner en arrière. Le calme revient, bienvenu, et les éclats de joie résonnent sur le pont suite à cette victoire.

On soigne les blessés, on pleure les morts, on étale les richesses volées avec une fierté évidente. Il y a eu des pertes des deux côtés, le navire a été touché, mais l'attaque a été une réussite ! Une bonne occasion de faire la fête, quand tous se seront reposés et que la vivenef sera remise en état.

Spoiler:
 

Clôture

Le petit topo de la Fatalité



▬ Les pirates à terre quittent le domaine après avoir gaiement pillé le manoir du comte. Brouillard et illusion leur permettent de rejoindre le navire sans dommage.

▬ Une aile du manoir a été incendiée. Les mages du domaine ont pu éteindre le feu avant qu'il ne se propage partout.

▬ Les dragons poursuivent encore la vivenef, jusqu'à ce qu'elle soit trop loin des terres pour eux.

▬ Il y a eu des pertes des deux côtés et pas mal de blessés.

▬ L'Audacia va se ravitailler et soigner ses blessés aux Deux-Ancres.



_________________
Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.








Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Hissons nos couleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hissons nos couleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chers amis, hissons nos couleurs. | BLAKE
» Hissons nos couleurs
» Groupe#3 : Hissons nos couleurs (Rang B)
» 2 ti bonhommes qui ont pris des couleurs
» Haradrims, schéma de couleurs orientales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faerie :: Ansemer-
Sauter vers: