AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La colère est mauvaise conseillère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 2983
J'ai : 31 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs
Message Sujet: La colère est mauvaise conseillère   Dim 10 Juin 2018 - 23:18


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Sifaï Sinhaj & Mayeul de Vifesprit

La colère est mauvaise conseillère

Et il se peut que je sois venu m'excuser




• Date : 20 juillet 1003
• Météo (optionnel) : Absolument aucun grain de sable à l'horizon
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Leur dernier échange a été plutôt houleux, et Mayeul sait bien qu'il n'avait aucun droit d'agir ainsi. Il tient donc à s'excuser, histoire de partir sur une base plus sereine : il n'a jamais laissé la moindre chance à la petite Sifaï, au fond.
• Recensement :
Code:
• [b]20 juillet 1003[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3834-la-colere-est-mauvaise-conseillere]La colère est mauvaise conseillère[/url] - [i]Sifaï Sinhaj & Mayeul de Vifesprit[/i]
Leur dernier échange a été plutôt houleux, et Mayeul sait bien qu'il n'avait aucun droit d'agir ainsi. Il tient donc à s'excuser, histoire de partir sur une base plus sereine : il n'a jamais laissé la moindre chance à la petite Sifaï, au fond.


_________________


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Dim 10 Juin 2018 - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 2983
J'ai : 31 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: La colère est mauvaise conseillère   Dim 10 Juin 2018 - 23:22

C'est sans doute la première fois depuis de longs mois que Mayeul se sent serein. Il commence même à faire son deuil de la mort de sa mère, prenant un peu plus régulièrement qu'avant des nouvelles de Vifesprit. Certes, l'absence de Reja au mariage de Grâce le dérange un peu, mais ce n'est pas comme s'ils n'étaient pas habitués à être séparé, tous les deux. Et en vérité, le Voltigeur a suffisamment de gens à saluer et de nouvelles à prendre pour ne pas s'ennuyer une seconde.

Il a félicité les mariés avec sincérité, heureux de voir qu'ils se sont si bien trouvés. Oh, Mayeul sait depuis longtemps que ces deux-là finiront ensemble, mais les voir mariés l'un à l'autre reste une vision bien agréable. Les invités de Melsant et Grâce sont pour la plupart des têtes qu'il connait aussi, et entre poignées de mains chaleureuses et tapes dans le dos, le major de Svaljärd n'a pas vraiment eu une minute à lui. Il a pris de son temps, pourtant, pour venir embrasser Mélusine et son petit dernier. Il n'a guère l'occasion de fréquenter des bébés le Voltigeur, mais prendre le petit Meljörn dans ses bras est un véritable ravissement. Il est si petit, l'adorable bambin, que Mayeul ne peut en détacher les yeux. Il sent bien le regard de Mélusine posé sur lui, de peur d'un faux pas, mais malgré ses plaisanteries et sa soi-disant irresponsabilité, le Voltigeur sait bien qu'il faut faire attention. Il a même ramené des cadeaux de Svaljärd : un hochet en bois soigneusement modelé en forme de griffon pour le nouveau-né, plusieurs figurines d'animaux pour son aîné et pour le grand Arsène, un livre de poèmes cielsombrois. Il aurait bien gardé le nouveau-né dans ses bras pour toute la soirée, mais le petit s'agite et cherche le sein de sa mère aussi Mayeul le rend aux mains expertes de Mélusine.

Il a soigneusement évité Sifaï jusqu'à présent le Voltigeur, bien qu'il l'ait aperçue à plusieurs reprises. Il sait bien qu'il va devoir lui faire face, il n'est pas stupide et bien conscient qu'il a des excuses à lui présenter, mais il n'est guère pressé. Il n'a toujours pas avalé la décision du duc Anthim de priver les Voltigeurs de leurs comparses érebiens, brisant plusieurs années d'amitié et de travail en duo, amputant les Vols de certains de leurs meilleurs éléments. Mais désormais, Reja est de retour, libérée de la Chasse et mine de rien, cela modifie quelque peu la perception de Mayeul. Il est toujours vexé de ne pas avoir été admis dans la chambre de la jeune femme, de ne pas avoir été mis au courant pour le bébé, mais au moins il n'est -presque-  plus en colère. Simplement encore un peu vexé. Son comportement avec Sifaï, bien que justifié à ses yeux, était en dessous de tout, indigne de son rang et de son grade pourtant. Alors oui, il a des excuses à présenter à la petite Voltigeuse. Sans oublier qu'elle côtoie Reja, et Grâce – Grâce qui a fait à Mayeul la leçon sur son comportement, déjà. Autant ne pas cumuler les points négatifs à son encontre.

Il profite d'un moment où la jeune fille est un peu isolée pour s'approcher d'elle. Mayeul a bien des défauts, mais être timide n'en ai clairement pas un, et il n'éprouve aucune hésitation avant de s'approcher de l'érebienne, un verre de vin à la main. Une offrande de paix, bien qu'il n'ait aucune idée sur le fait qu'elle l'accepte ou pas. Est-ce qu'ils boivent, seulement, dans ce duché ? "Sifaï ? J'aimerai te parler un moment s'il te plaît." Pas cadette, pas recrue, non, seulement Sifaï. Il ignore totalement, Mayeul, si la petite a acquis un nouveau statut maintenant qu'Erebor s'est auto-proclamé indépendant, et il ne veut pas commettre de bourde. De même, il a veillé à parler clairement, sachant pertinemment que la jeune fille ne maîtrise pas réellement la langue. Et étant donné qu'il ne parle pas un traitre mot des gens du sable – oh, il a peut-être entendu quelques insultes, mais cela ne lui semble guère pertinent de les faire connaître ici – mieux vaut parler dans une langue qu'il connaît. L'attitude du major de Svaljärd s'est faite charmante, sans même qu'il n'en soit conscient. A mille lieux de leur dernière rencontre, en vérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La colère est mauvaise conseillère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La faim est mauvaise conseillère [Terminé]
» La colère.
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» La colère d'un père
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Ibélène :: Sombreciel-
Sauter vers: