AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 10 Juil - 19:21

Il a l'oreille tendue plutôt que la langue alors qu'il attend des plus patiemment possible devant la porte derrière laquelle se trouve en sécurité Gabrielle de la Volte, Antonin de Faërie, des protecteurs et... d'autres gens sans grande importance. Il attend, aux aguets, avec l'allure aussi charmante et chaleureuse que celle d'un pilori devant sa victime. Rien ne saurait troubler sa concentration. Pas même les momies qui lui marchent presque sur les pieds ou les petits gens qui hurlent et desquels il fait l'effort monstre de ne pas entendre. Et avec un Familier en plus qui hurle à tout va qu'il prenne ses jambes à son cou, pas facile d'y voir clair, alors entendre, imaginez ! Sans faille. Le mage est prêt à se plier à la volonté de la voix.

Ici la voix, est Antonin de Faërie.

L'espèce de canard, la liberté, l'action, l'emporterait-il après qu'il eu fait part de son compte rendu amoureusement à la porte de bois ? Compte rendu qui était venu après sa passionnante déclaration au mobilier afin de s'entretenir de leur état cela va sans dire.
Ou bien le prince ordonnerait-il que Manaël rouvre la porte ?
Ou peut-être d'aller trouver de la famille au noble sang ? Gabin ou la Gaëtane par exemple ?

Gens. Il plisse les yeux face au bois. Oui mais quel genre de gens, pense t-il alors qu'une pauvre femme tombe à ses pieds en pleure. Faibles. Noble cœur, Antonin devait certainement lui faire passer le mot de protéger les plus démunis en cet instant. Plus important que la famille de Gabrielle, assurément. Les ordres sont les ordres de toute façon, ils sont absolus et Manaël ne revient pas dessus. Il est payé pour agir et non pour réfléchir... surtout en cet instant. Et ca lui fait un bien fou à dire vrai, surtout alors qu'une momie semble à deux pas se battre avec un mur dans le but de le traverser, sans grand succès...

« Bien, votre Altesse. »

Salue t-il la porte en se tournant pour aider enfin la pauvre âme en détresse. La première. Et de une. Et le reste ? Un capharnaüm impossible à mettre en ordre. Ça coure de partout, encore, à croire que l'épuisement est vacant quand les morts s'en mêlent. Ce qui, évidement, coule de source. La mort ou la vie. Ses pas, précis, après avoir réfléchi rapidement à la cible la plus en danger, le mène vers un enfant braillard à terre qu'il attrape par le col et qu'il hisse sur son épaule comme un vulgaire sac patate. Le mettre à l'abri est tout ce qui compte alors qu'il grogne en lui-même après s'être mangé un coup de coude dans la nuque de l'enfant qui se débat sans aucune raison valable (juste à peine mon gars). Il se hâte et s’exécute tant aidant les plus faibles, tant parce-qu’il aperçoit Gabin sous bonne escorte. Anaïs dans le tas. Anaïs et son amourette déplacé. Et pas de Gaëtane...

« La duchesse de Cibella ? » Interroge t-il rapidement le premier venu alors qu'il escorte à l'abri. Au moins pourra t-il confier le sort de la duchesse à la porte et à la voix derrière dans son prochain compte rendu.


Spoiler:
 


Dernière édition par Manaël l'Ardence le Mar 10 Juil - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion

Messages : 1214
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 10 Juil - 21:02

Ansemer • Confrérie Noire



Tom

Froidécume



Livre III, Chapitre 4

Présentation


Ils avaient trouvé ! Ils avaient réussi à trouver ce qui attiraient les momies ! Sithis soit loué ! Mais ils avaient maintenant un autre problème à affronter : ils devaient sortir d'ici vivants, et, si possible évacuer toutes les personnes présentes. A la limite, s'ils pouvaient en laisser un ou deux, histoire de ralentir les momies, ça pourrait grandement les aider. Tom regarda autour de lui. Le duc, celui qui leur parlait comme s'ils étaient des chiens, celui-là, s'il restait, Tom n'en serait pas mécontent. Il y avait aussi ce mage, qui ressemblait plus à un ours hirsute qu'autre chose. Les morts mettraient sûrement un bon moment avant d'en venir à bout. L'assassin se tourna vers ses collègues. Sharyar avait réussi à persuader la maitresse des lieux de leur donner le chemin de la sortie, et, grâce aux dieux, il y en avait une ! Tom, arme au poing, suivit ses frères et tous les autres jusqu'aux écuries. L'odeur de crottin agressa aussitôt le nez de l'assassin qui resta cependant impassible.

Et il fallait qu'il parle ! Il fallait que le duc d'Outrevent donne son avis ! Tom leva les yeux au ciel. Il se tourna vers l'homme et lui dit, sur un ton qu'il espérait le plus neutre possible :

"- Vous avez tout intérêt à nous laisser partir, car, sans notre aide, vous êtes perdu."

Sur ces mots, Tom rejoignit Gauthier. Par les dieux, ces écuries avaient vraiment besoin d'un bon nettoyage, le palefrenier était un véritable feignant. L'assassin regarda autour de lui, à la recherche d'une éventuelle sortie. Malheureusement, il ne connaissait pas les lieux, il ne pouvait pas être d'une grande aide. Il se rappela alors de ce jeu, qu'il affectionnait beaucoup avec ses frères. Il devait se cacher, et ses frères devaient le retrouver. Grâce à sa petite taille, Tom gagnait souvent. Mais, aujourd'hui, il ne pouvait pas se permettre de jouer à cache-cache. Les morts finiraient pas les retrouver, tôt ou tard, attirés par cette étrange statue au pouvoir qui l'était tout autant. D'ailleurs, pourquoi une simple statue provoquait autant d'effet chez des momies erebiennes (et chez un dragon mort-vivant). En parlant de dragon, valait mieux que celui-là reste où il était. Ils devaient donc faire vite. L'assassin se tourna vers Gaëtane et lui demanda :

"- Votre Grâce, ils seront bientôt là, où se trouve la porte ? "

Spoiler:
 

_________________

Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois

Messages : 1157
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 10 Juil - 21:37

Une fois au calme, loin de cette horrible marée de morts, il faudrait qu’ils prennent le temps de s’interroger sur cette statue. Malgré tout le respect que pouvaient avoir les assassins pour la Sombre Mère et Sithis, une toute petite question, minuscule, infime, subsistait dans l’esprit de Gauthier :
pourquoi un canard ? Et il avait beau chercher, alors qu’ils cherchaient une issue et que la masse de morts fondaient sur eux en traînant des pieds – et se marchaient les uns sur les autres, et trébuchaient, vous savez, un comportement de momie normal –, il n’avait pas la moindre idée de pourquoi ce canard. Autant leurs reliques sacrées, d’accord, elles étaient belles, magnifiques même, mais là… Là, il ne s’agissait que d’un canard en pierre ! Depuis quand Sithis avait-il un lien avec les canards ? Peut-être que, comme de nombreuses croyances, cela avait été oublié… Et on se demandait franchement pourquoi.

En entendant, derrière eux, alors qu’ils se mettaient en branle, Tom parler, il tourna la tête. Un éclair d’agacement passa dans son regard. Beaucoup avaient tenté de retenir la Confrérie en mission. Qu’il essaye, si ça lui chantait, qu’ils essayent tous. Leur foi et leur dévotion les mèneraient toujours à leur but, quoi qu’il advienne.

Une fois Tom à son côté, il le laissa passer devant lui, se frayant un chemin dans l’étroit passage emprunté par la duchesse. L’adrénaline et la légère angoisse, qui travaillaient d’habitude si bien avec lui, commençaient à lui faire entendre des raclements sur le sol, comme si ces Erebiens revenus du Purgatoire étaient à leurs trousses. Ne pas jeter un coup d’œil en arrière. Jamais. Sans doute n’étaient-ils pas là, mais autour d’eux, car ils voyageaient plus dans les murs qu’autre chose. L’idée, également, que le dragon pouvait à un moment se dégager de l’emprise de celui le retenant l’effleura et il accéléra le pas : où qu’ils aillent, ils devaient partir. Et vite.

Faire refluer la marée vers Erebor, vers la vallée d’où ils étaient partis. Rappeler les Voltigeurs … L’idée lui fit froncer les sourcils, alors qu’ils sortaient du passage : si ceux-ci se retrouvaient en plein territoire cibellan, comment la duchesse allait-elle réagir ? Serait-elle encore là ?

Et les morts suivraient-ils la statue, s’ils s’élevaient dans les airs ? Ils pouvaient aussi prendre la voie de terre, au moins jusqu’à un certain point. Mais là encore, des questions résonnaient.  Et toujours, ce bruit de momies qui avançaient implacablement, autour d’eux, bientôt prêtes à venir les attaquer.
La joie.

Spoiler:
 

_________________

#69212E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu

Messages : 2291
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 10 Juil - 23:14

Anaïs reste imperturbable au sein du chaos. Elle ne sait pas trop comment elle parvient à maintenir ce calme nécessaire, le devoir fort probablement. Mais après tout, elle n’a qu’une seule mission : protéger, servir. Elle n’oublie pas le comte du Val-d’Or accompagné de son épouse ; ils sont entourés eux-aussi d’autres gardes désormais, ils ne craignent rien. Elle soupire néanmoins la jeune mercenaire car les paroles qu’elle a prononcées à envers la Confrérie sont restées lettre morte. Elle a vu du coin de l’œil Manaël bouger également vers la sortie mais le mouvement des momies vers la sortie comme attirées par cette statue l’en éloigne.

Puis la voix de la duchesse, les ordres qui tombent telle une sentence. Elle se retourne comme surprise d’une telle demande. Elle est mercenaire, elle remplit des contrats toutefois elle sait mettre ses talents aux personnes dans le besoin. Et cette femme-là a cette aura nécessaire à son obéissance. Manaël obéit également aux ordres raison pour laquelle elle en fait de même se rapprochant de  Gabin empêchant une momie de bousculer le jeune frère. D’un coup de pied elle éloigne la créature l’invitant à se diriger vers la sortie.

Elle regarde la porte puis l’issue par laquelle la duchesse disparaît suivie par le groupe masqué. Elle fronce les sourcils Anaïs. La femme ne risque rien mais voir ainsi la Confrérie s’éloigner à la barbe de tout le monde lui fait fermer la main plus fortement sur son arme. Pour elle-même mais aussi pour la garde rapprochée de Gabin elle rompt le silence bien futile :.

« Il faut les aider à trouver une issue ; les momies on doit les évacuer » dit-elle à Niallan juste à côté d’elle  d’un geste de la main elle éloigne une autre momie « Si tu as une idée toi cette fois-ci vas y je m’occupe de Gabin » elle ne peut pas l’accompagner et lâcher l’homme qu’elle doit désormais protéger. Doucement elle se fait rempart du corps de Gabin de la Volte aux côtés de Manaël et Abigail. Sans desserrer les dents prête à en découdre avec les créatures susceptibles d’attenter à la vie du jeune Prince elle murmure à l’attention du premier.

« Elle est partie par là-bas » désignant l'endroit où elle a vu disparaître les hommes masqués "Elle a montré le chemin à la Confrérie, ça ne me dit rien qui vaille" dit-elle aussi sérieuse que possible puis à l’attention d’Abigail « Royale et toi nous avez sauvés espérons que la Confrérie fasse ce qu’il faut pour que le peuple s’en sorte sans séquelle ».

La jeune mercenaire n’oublie pas d’où elle vient encore moins quand il s’agit du peuple. Le Prince est sous bonne garde, d’autres gardes protègent les nobles ou peuple présents. Une seule chose est certaine les minutes qui viennent s’annoncent fort longues. Ils sont pris en étau entre ces momies et ces murs ; les pleurs se succèdent. Le risque d’une panique grandissante est palpable. Le calme pourrait très bien succéder au désordre ambiant mais pour l’instant la crainte de la guerrière est la réaction du peuple.

spoiler:
 

_________________












Dernière édition par Anaïs Belécu le Mer 11 Juil - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
Les Guerriers
Anwar Sinhaj

Messages : 362
J'ai : 39 ans
Je suis : Garde du palais de Vivedune

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor et au Patriache du Pic de Roc-Épine
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMer 11 Juil - 3:12

L'assassin avait raison : il n'y aurait pas moyen de passer à travers la horde de momies sans les toucher ou les abîmer tout en protégeant l'étrange statut.  Avec prudence, tu tentes de contenir la horde, de les empêcher d'approcher, mais c'est de plus en plus difficile et si vous ne trouvez pas le moyen de sortir rapidement, tout sera perdu et cette mission se révélera un échec total.  Mais ce ne serait pas complètement de votre faute, vous ne pouviez pas savoir que les momies quitteraient la vallée, ni que vous devriez vous rendre en territoire faë.  C'est certainement ce qui a compliqué toute l'opération en réalité et tout ce serait mieux passé sans eux.

C'est alors que les maîtres des lieux, agissant enfin avec un peu de bon sens et de discernement, vous indique un passage secret en compagnie de la duchesse de Cibella.  Il ne te fait pas spécialement plaisir de la retrouver, ses manières sont déplorables – et tu l'as un peu menacé de ton cimeterre plus tôt et ça n'est jamais très bien de se mettre à dos une tête couronnée.  Tu te serais peut-être abstenu d'agiter ton arme au moins si tu avais su.  Mais il est trop tard et même si elle t'est très antipathique pour ses propos scandaleux à propos d'Erebor et de ton frère, tu as été élevé pour obéir aux ordres jusqu'à ce que tu atteignes le rang de supérieur.  Tu sais reconnaître à quel moment tu es subordonné et c'est donc sans protester que tu t'engages en premier dans le passage secret sous le commandement de Gaëtane.

Vite, plus vite.  Vous devez partir plus vite et tu ne sais quelle magie attire les morts vers cette statue, mais ils vous suivront ça ne fait pas de doute.  Une fois hors du passage secret, deux pièces plus loin, exactement comme l'avait annoncé la duchesse, tu fais signe au groupe d'attendre et tu sors en premier en éclaireur. Pas de momies en vue, mais il n'y pas de temps à perdre.  Elles sont là, peu loin et si vous tardez, elles vous rattraperont incessamment.  Ton regard se pose sur la duchesse et ses vêtements d’apparat : vous ne pouvez la laisser  derrière vous, c'est elle qui connaît le chemin jusqu'aux écuries, mais ses habites alourdissent son pas.  Tu t'approches, la tête baissée avec humilité : tu vas peut-être finalement devoir en pâtir avec la justice cibellane à ce rythme.

« On n'avance pas assez vite, votre Altesse, il faudra vous porter ou alors couper ce juponage encombrant! »

Tu ne prendras pas la décision pour elle, pas tout de suite, mais si elle tarde trop, tu le feras et te contenteras de la charger sur ton épaule pour aller plus vite.  Il y a bientôt quatre mois depuis le couronnement d'Octave d'Ibélène, elle devrait pouvoir supporter le poids de la duchesse sans que la blessure ne te fasse souffrir.

« Hâtez-vous!  Si on ne sort pas d'ici rapidement, ni Bramir ni Igni ne pourront plus rien pour nous. »

Tes pensées se tournent naturellement vers eux, tes patrons qui te protègent et à qui tu adresses tes prières.  Si elle veut être protégée, il faudra se dépêcher plus que cela pour compter sur le pouvoir des dieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 630
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMer 11 Juil - 3:51

Le chaos. Mais qui semble cette fois soudainement dirigé. Il y a un bourdonnement de gardes qui s’affairent autour de lui, tentant à la fois de le protéger que de repousser les momies et d’aider les gens du peuples. Bartholomé cherche encore du regard ses homologues dans la salle, jusqu’à apercevoir Gaëtane un peu plus loin avec Gabin. Il n’arrive pas à capter clairement leur conversation, au travers la cacophonie qui continue de régner dans la salle de bal. Il est trop loin pour les rejoindre, et puis de toute façon ce n’est pas lui qui a autorité régnante, ici. Il ne peut qu’apercevoir la duchesse ouvrir une porte dérobée avant de s’y engouffrer, entraînant à sa suite les assassins et les Erebiens. Gabin reste là, et les gardes semblent sitôt obéir à quelques ordres alors qu’ils s’éloignent du flot de momies qui suit et pénètre le petit passage. Elle est folle. Que Bartholomé ne peut s’empêcher de penser alors que la duchesse a quitté seule, sans sa protection, pour guider ces étrangers et ces morts-vivants il ne sait où.

Il ne peut pas la rejoindre, déjà disparue, et il n’est pas certain d’en avoir l’envie, de toute façon. Son regard tente de chercher Liam à nouveau, mais au travers tous ces gardes et ces boucliers et les dragons, c’est plutôt ardu. Quelques mots à ses propres gardes, qui le guident finalement vers une autre zone intensément gardée de la pièce, et il y découvre Liam, sain et sauf, surprotégé. Il ravale un commentaire non nécessaire, il aura bien le temps plus tard d’éviter de lui parler ou de le faire de la plus glaciale froideur. Il n’est pas dire qu’il est heureux de le savoir vivant, mais c’est un problème en moins dans l’immédiat. « J’ose espérer que non. » Mais il n’en est pas certain non plus.

Il a toujours au travers de la gorge le vol de la relique de Bohémont par les pirates, alors qu’il n’était pas même présent lors de l’attaque, mais c’était sur son duché. Il n’aurait pas laissé fuir ces agents de la Confrérie et ces Erebiens partir ainsi, avec cette statue de canard, après avoir semé le chaos tout autour. Et il ne serait pas parti seul, les accompagner. « Elle semble les avoir accompagnés seule, d’ailleurs. Quelle mauvaise idée. » qu’il continue de commenter à Liam.

Il n’a pas le temps de rajouter grand chose toutefois, que les voilà entraînés plus loin, à l’écart, horde de gardes devant eux pour les protéger de ces morts qui semblent chercher une sortie, retrouver cette statue qu’il venait tout juste d’atteindre, ou presque, et qui se sauve à présent, dans les bras d’un Erebien masqué qui doit déjà être plus loin.

Spoiler:
 

_________________
dialogues en #006666
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 TitreBartholome1
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomDrama
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomFamillefonctionnelle
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMer 11 Juil - 14:16

Autour d'elle, il n'y a que le chaos. L'anarchie. Les momies se pressent vers un même point. Les invités se bousculent, se marchent dessus poussant des cris désespérés, pris par une panique frénétique. Abigaïl peut aider. Elle en a les capacités. Elle est Chevaucheuse et son rôle est de protéger ses pairs. Elle le sait mais si son esprit lui crie de bouger, son corps est incapable de l'écouter. Elle n'a d'yeux que pour Royale, débordante de férocité, engagée dans son combat contre le dragon momie. Elle assiste, stupéfaite, blême de terreur, la reine du vol de Rubis arracher sauvagement l'aile de son ennemi avant de le plaquer au sol. Il faut attendre l'arrivée de l'autre dragon pour enfin parvenir à bouger ses membres. Comment ça va ? Tu n'es pas blessée ? J'ai connu pire, petite. Elle la sent essoufflée. Tu crois pouvoir tenir ? Évidemment. Et puis, je n'ai pas le choix. Mais je ne peux plus t'aider, dorénavant. À toi de faire le reste. Elle a l'impression de sentir son souffle chaud contre sa joue. Une caresse rassurante qui calme son cœur tourmenté. Royale est sauve. Ce n'est pas le cas de tout le monde.

Ses mains se resserrent sur l'héritage de la Reine Noire. Sa magie est toujours dysfonctionnelle, elle ne peut donc compter que sur ses armes si jamais elle doit se défendre. Heureusement pour elle, les momies ne sont pas maîtres de l'épée. L'une d'elle, d'ailleurs, s'approche et la Chevaucheuse note certains atours luxueux. La noblesse du passé semble se mélanger avec la roture. Les momies ont convergé dans une autre direction et la rouquine remarque les Erébiens et la Confrérie se déplacer vers un autre endroit, guidée par sa duchesse. Elle ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe, mais Abigaïl est bien déterminée à faire ce qui doit être fait pour protéger les Faës. Elle ne prend pas la peine de répondre à Gaëtane et obéit aussitôt. Gabin est un Chevaucheur, il est passé major, mais il reste également son prince. La rouquine a pleinement confiance en ses capacités mais son statut lui octroie une protection supérieure. La Chevaucheuse ne faillira pas et c'est donc avec un air sérieux qu'elle serre la garde de ses deux formidables épées. Protéger Gabin et les invités. Elle adresse un faible sourire à Anaïs. Royale les a plus sauvé qu'elle, c'est une certitude. Mais si elle doit périr en protégeant son peuple, alors elle le fera. Son regard passe sur l'Ardence et Anaïs avant de s'arrêter sur Gabin. Protéger les ducs, protéger Gabin, protéger le peuple. Elle ne peut rêver meilleur compagnon d'armes. Les momies se pressent toutes à la suite de l'étrange cortège dirigé par Gaëtane mais ils ne sont pas à l'abri du danger pour autant.

Spoiler:
 


Dernière édition par Abigaïl l'Embrasée le Jeu 12 Juil - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyJeu 12 Juil - 20:25

Et c'est Anaïs qui lui répond alors qu'elle protège, elle, Gabin, vivant, et qu'il assure, lui, de mettre à l'abri les plus faibles alentours sans prendre en considération le rang (pour une fois) comme l'a ordonné la voix du prince Antonin de Faërie. Et la réponse qu'elle lui lance à sa question, à savoir quel est l'emplacement de la duchesse de Cibella, le glace quelque peu, le cloue sur place même, comme l'étonne purement et simplement.

...
La duchesse -
Se trouve seule -
Avec une bande d'assassin -
Guidée par un artefact en forme de canard -
Ainsi qu'avec des momies visiblement à leur trousse.
...


C'est pure folie pour son rang tout simplement ! Et d'ailleurs, tout en jetant un coup d’œil au passage emprunté indiqué par Anaïs, alors qu'il pense fortement 'Elle est folle', une personne résonne sa pensée haut et fort. Oui elle l'est. Il est bien d'accord
avec le duc d'Ansemer resté auprès du duc d'Outrevent un peu plus loin de lui. Sauf qu'un duc a tout de même moins de risque en insultant son homologue féminin d'un duché voisin (à part la guerre peut-être...), qu'un simple homme du peuple, d'où la raison de sa bouche close. Et sûrement sont-ils beaucoup à le penser également.

Voyant l'Embrasée approcher et ne voulant répéter la même chose que la guerrière rousse, l'heure n'étant pas aux flatteries, aux roucoulements ou au lancer de fleurs et paillettes, le mage se contente d'un simple et franc : « Beau combat. » Il aura tout le temps d'applaudir sa vivacité et son brio plus tard – si les choses s'arrangent. Et d'un salut guerroyant à la Chevaucheuse, il prend congé un instant pour repartir aider une autre âme en perdition...

C'est un quart d'heure plus tard, éloigné du groupe, affligé devant le spectacle redondant, que Manaël prend le temps et fait le choix, plutôt que de l'exploser, de débloquer la momie flirtant avec le mur de plus tôt afin qu'elle se dirige elle aussi vers le trou dans le passage qu'a emprunté le groupe. Et ça fonctionne. Sans menace pour autrui, elle trace son chemin. Une de plus ou une de moins après tout, au stade où ils en sont. Gaëtane est probablement déjà fichue à l'heure qu'il est et il devra bientôt sûrement annoncer cette triste nouvelle à l'objet de sa protection et à son employeur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité

Messages : 848
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptySam 14 Juil - 5:08




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.4

La Légion des Oubliés

28 juillet 1003



Intrigue animée par Lukazu


Des ovations funèbres


Pour beaucoup, c'est presque un miracle : les momies font demi-tour. Du moins, la majorité. Certaines restent bloquées par endroits, incapables de comprendre que passer à travers un mur ou des meubles et autres éléments n'est pas envisageable. Des personnes dans la foule se dévouent à nouveau pour tenter de leur faire prendre le bon chemin. Quant à celles qui montrent un certain degré d'agressivité, celles-ci sont repoussées du mieux possible pour limiter les blessures et dégâts. Toujours est-il que de nombreuses ouvertures permettent aux morts de s'extirper de la demeure. Une bonne partie sort par la grande porte ouverte par quelques combatttants pour rejoindre celles précédemment restées dehors.

Une vue d'ensemble de la scène permet de comprendre que tout n'est pas encore réglé, qu'une partie des momies n'a pas encore quitté la demeure. Il faut leur laisser le temps, plus ou moins rapide selon les individus momifiés. Cependant, chacun finit par prendre conscience que l'invasion est en train de se terminer. Que plus tard tous les corps capables de se déplacer seront déjà en route vers un autre point, derrière la frontière erebienne. Personne ne sait réellement ce qui a causé tout cela, mais une chose est sûre : les rumeurs courront et des informations finiront par filtrer une fois que les choses se seront tassées – vraies ou fausses, ceci est une autre histoire.

En attendant, l'espace revient peu à peu aux être vivants et il est temps de commencer à s'organiser dans les coins évacués. Il y a des blessés, des traumatisés. Certains se sont perdus de vue durant l'assaut et il est temps de se retrouver. Certains commencent à remettre en place ce qu'ils peuvent. D'autres ont même commencé à faire des tas des membres coupés qu'ils trouvent sur leur passage. Il y a tant de choses à faire que chacun peut mettre à la main à la pâte s'il le souhaite. Et ce pour le reste de la soirée, voire de la nuit.

***

Le groupe d'assassins et d'Erebiens, quant à lui, est loin d'avoir terminé. La mission, même si perturbée, reste la même.

Ils ont rejoint les écuries et se hâtent de quitter le domaine. La chevauchée n'est pas sans embûches, mais ils finissent par rejoindre le bourg et un endroit suffisamment sûr pour que les Voltigeurs d'escorte aient le temps de les récupérer au passage. Une fois le groupe au complet, commence le trajet aérien jusqu'à la vallée et l'image que renvoient les terres envahies par les morts est impressionnante. Il faut s'assurer qu'ils suivent bien et le trajet est moins rapide qu'à l'aller.

Il s'agit d'un travail de patience, au vu des rythmes différents. Certaines momies restent bloquées là encore, mais un coup de pouce leur est donné, que ce soit par des éléments du groupe en provenance d'Erebor ou par les gardes locaux envoyés dans le bourg et aux alentours dans ce but. Tout est fait pour faciliter et accélérer le départ des envahisseurs.

***

Quant au dragon momifié, toujours maîtrisé par ses congénères, il doit patienter que la sculpture ait retrouvé la vallée avant que son cas ne soit traité. Plus tard, le mot sera passé et des dragons du Vol d'Or, autorisés à pénétrer dans les territoires erebiens, viendront le récupérer. Ils le transporteront à plusieurs – Fanstasme et Stellaire parmi eux – jusqu'à la vallée, mais, en attendant, il reste sous bonne garde pour éviter de blesser davantage d'humains.




Cinquième Tour – Clôture

Consignes



IRL : du samedi 14 juillet au samedi 21 juillet (18h).
IRP : le 28 juillet 1003, soirée.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable (Abigaïl, Anaïs, Anwar, Bartholomé, Gaëtane, Gauthier, Liam, Manaël, Niallan, Tom (Serenus), Selim (Aaron) et Shahryar). Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons pour vous intégrer au groupe !

• L'action se déroule aux frontières avec Erebor, au bas des montagnes qui abritent, en hauteur, les vallées funéraires erebiennes où sont entreposés les morts du royaume (carte). D'un côté sur la baronnie de Gabin de la Volte (Val-Serein), de l'autre sur le marquisat de Melsant de Séverac (Automnal). L'action est spécifiquement située sur les domaines des deux nobles et dans les deux bourgs qui leur sont attenants.

• Les groupes sont séparés :
– Les Confrébiens continuent leur mission et rejoignent à leur rythme la vallée. Durant leur trajet, les jardins, le bourg, les alentours leur sont accessibles. Une fois en l'air, ils ont vu sur tout l'endroit. Pour rappel : ils sont accompagnés d'Anselme l'Heur, de Voltigeurs d'escorte et d'un assassin outreparleur, tous PNJ. Vous êtes libres de les utiliser avec cohérence et, pour tout doute, un petit MP à la Fatalité.
– Les autres sont de nouveau libres de leurs mouvements dans la demeure et, plus tard, une fois les momies un peu évacuées, d'accéder aux jardins et, encore plus tard, au bourg. A vous d'organiser la chronologie de vos posts RP. Pour rappel, plusieurs personnages joués sur Arven se trouvent en tant que PNJ à ces festivités (plus trop festives) : il vous faut l'autorisation de leur joueur si vous en venez à souhaiter les inclure dans vos posts.

• Le tour couvre :
Pour les Confrébiens : Une fois qu'ils ont chacun fini leurs affaires, le moment où ils quittent les écuries et traversent les lieux pour retrouver les Voltigeurs d'escorte, le départ dans les airs, le rapatriement des momies et l'arrivée à la vallée.  
Pour les autres : L'évacuation petit à petit des momies, les retrouvailles avec les gens d'autres salles, l'organisation qui suit ; le reste de la soirée, de la nuit selon ce que vous voulez aborder.

• Limitations :
Pour les Confrébiens : Vous ne devez pas décrire plus loin que l'arrivée près de ou dans la vallée. En effet, la résolution de l'intrigue se jouera en mission 'Confrérie Noire' au prochain chapitre, suite à une demande d'Hermine. :oui:
Pour les autres : Faites gaffe aux momies qui traînent ? :geu:
Le dragon momie est pour l'instant maîtrisé grâce à Royale et à un PNJ dragon, mais on évite de s'en approcher.

• Infos sur les momies :  
– Comportement : Il dépend principalement de qui elles étaient avant leur mort et de ce qu'elles pouvaient faire. Certaines se montreront légèrement agressives à l'état normal, d'autres pas du tout. Par exemple, une ancienne courtisane adoptera une attitude bien moins agressive si elle est attaquée ou bousculée qu'un ancien guerrier ou un ancien mercenaire. Autre exemple : un coureur des sables (garde messager des tribus erebiennes) avancera plus vite que la moyenne. Vous êtes donc libres de décider quels types de momies vos personnages vont trouver sur leur route. De plus, elles semblent errer sans but et n'ont pas d'intelligence propre : si elles se retrouvent face à un obstacle, elles ne chercheront pas à le contourner ou n'auront aucun geste pour s'en défaire. C'est principalement le hasard qui leur permettra de reprendre leur route. Enfin, Il est possible de blesser une momie, mais elle ne ressentira aucune douleur et cela ne l'empêchera pas de continuer à avancer – à moins d'être réduite à l'état de tronc, bon. Attention : elle peuvent prendre feu, mais leur 'chair' ne sera pas détruite : elles resteront simplement en feu et continueront d'avancer.
– Bonus : La vallée funéraire qui vu renaître ses morts était la vallée des Rois. Vous pourrez donc tomber nez-à-nez avec des momies aux parures plus ou moins riches, des attirails plus ou moins sophistiqués. La diversité dans le type de momies est toujours valable, comme expliqué au-dessus ; sachez juste que le gratin momifié erebien pourrait venir vous faire un coucou, si vous le souhaitez. :keu:


• Vous êtes en Cibella : C'est la nuit, l'air est frais.

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre chacune de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon il faudra aller payer le surplus en boutique. :argh: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Bien sûr, si doutes et interrogations il y a, direction le QG du sujet. :hug:


Bonne chance, valeureux dragonnets ! :angel:





_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent

Messages : 1197
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyDim 15 Juil - 8:07

J’étais d’accord avec Bartholomé, ce qui se révélait plutôt étrange et incongru. Gaëtane n’aurait jamais dû partir seule, au devant du danger. A croire qu’elle ne connaissait pas la Confrérie Noire… Ne venait-elle pas de reprocher aux Erebiens qu’ils envahissaient son royaume ? Et maintenant elle se rendait serviable auprès d’eux au point de mettre sa propre vie en péril. Son comportement n’avait tout simplement aucune logique à ses yeux.

Peu importe. L’essentiel est que l’objet de leur convoitise était entre ses mains et que les momies faisaient demi-tour. Je restais frustré de ne pas comprendre ce qui avait bien pu se passer et personne dans cette salle n’aurait pu me l’expliquer. La Confrérie Noire s’était évanouie dans l’ombre comme elle était venue, et nul ne connaîtrait le fin mot de l’histoire. Le domaine de Gabin avait essuyé une attaque qui avait été, certes contenue, mais avait tout de même entraînée son lot de blessés et de morts.

Je rendis un regard peu amène aux gardes qui me cernaient. « Le danger est passé, vous comptez rester là à rien faire ? Il faut aller aider les blessés, s’occuper des morts. Allez ! » Les gardes de Gaëtane hésitèrent sur la marche à suivre avant d’obtempérer, et les miens répondirent aussitôt à mes ordres même s’ils rechignaient. Je respirais enfin. Je ne pouvais pas réellement leur reprocher leur excès de zèle. Aucun Outreventois n’avait envie de songer aux conséquences, si je mourrais aux confins d’un autre duché, sans héritier en dehors d’Aymeric. Gustave de Faërie aurait tôt fait de mettre la mainmise sur mon duché.

Je me retournai vers mon homologue, lâchant sur un ton las : « Vous devriez rentrer chez vous, Bartholomé. La fête est finie. Sauf si vous voulez rester pour aider à faire un peu de rangement ? »

Spoiler:
 

_________________
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 446197TitreLiam1Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin

Messages : 376
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyDim 15 Juil - 17:54

La réponse à ses sollicitations vient bien vite et le maître des lieux ne tarde pas à trouver une solution. Un passage secret, évidemment. C’était là une chose bien avantageuse pour eux que d’emprunter cette route qui ne serait pas encombrée par les momies. Qui sait combien de temps il faudrait à celle-ci pour les suivre, mais en tous les cas, cela permettait de s’avancer un peu plus vers une sortie, et même les écuries. Il était vrai qu’avec le flot de cadavres qui s’amoncelait dans les environs, il était difficile d’imaginer reprendre les griffons d’escorte. L’un des Voltigeur qui les accompagnait était en tout cas était clair à ce sujet, et il leur faudra attendre de s’éloigner un peu. De toute évidence, la duchesse de Cibella qui les accompagnait était disposée à laisser aux erebiens et assassins les chevaux nécessaires pour retourner vers le bourg.

« Merci de votre aide, votre grâce. »


Avait finalement dit Shahryar en se tournant vers la duchesse qui avait pris le risque de les suivre jusqu’au bout. Elle ne manquait pas de courage, cette femme au regard particulièrement déterminé. Néanmoins, l’Adepte n’avait pas le temps de s’attarder sur ces considérations et prit un cheval, gardant bien précieusement la statue pour qu’elle ne glisse ni ne se brise malencontreusement. Maintenant ils devaient sortir du domaine au plus vite, même si cela ne serait pas une mince affaire non plus, il s’en doutait. Les momies les plus lentes seraient encore sur leur chemin, tandis que les plus rapides pouvaient tenter de les rattraper. Heureusement que le dragon n’était pas non plus à leurs trousses. Mais même si ce ne fut pas simple, ils arrivèrent finalement dans le bourg où ils purent reprendre les griffons d’escorte, cette fois bel et bien en sureté et avec l’objet qui attirait les morts. Vu des cieux, une fois encore, l’erebien pouvait apercevoir ce cortège qui s’était en partie reformé et qui tentait de les suivre. Leur mission était loin d’être terminée, et avant de procéder au rituel qu’ils auraient dû faire, ils devaient pleinement s’assurer que les morts retrouvent leur place, dans les tombeaux creusés au cœur des vallées funéraires.

Spoiler:
 

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Absence
Absence
Serenus Dardalion

Messages : 1214
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyLun 16 Juil - 11:33

Ansemer • Confrérie Noire



Tom

Froidécume



Livre III, Chapitre 4

Présentation


Ils avaient réussi, les morts étaient derrière eux, et ils étaient sauvés. Tom essuya sa figure ruisselante de sueur, se disant qu’il avait peut-être vécu assez d’aventures pour toute une vie. Il était alors loin de se douter qu’il allait en vivre beaucoup d’autres. La vie d’un assassin de la Confrérie Noire n’était pas de tout repos, et il le savait très bien. Tom songea à tous les contrats qu’il avait pu exécuter, à toutes ces vies qu’il avait prises. Il était encore un homme jeune et, pourtant, il avait déjà une bonne centaine de vies retirées par la lame de son couteau à son compteur. Mais une expédition comme celle-ci… Jamais de sa vie il n’aurait pensé que cela soit possible de s’y retrouver embarqué.

Le maitre des lieux les avait tous sauvés. Il leur avait dévoilé la cachette menant au passage secret, dans ces écuries à l’odeur pestilentielle. Et les voilà tous dehors, en sécurité, et surtout en un seul morceau. Sharyar remercia la duchesse qui, décidément, était une femme courageuse et admirable. Ils devaient maintenant sortir du domaine, et s’éloigner au plus vite de ces morts qui les suivaient. Cela ne fut pas une tâche facile, avec ces morts qui continuaient à les suivre. Tom avait regardé certains d’entre eux, plus rapide, se rapprocher dangereusement, mais ce n’était pas suffisant. Quand le petit bourg où les attendaient les griffons d’escortes apparu, Tom poussa un soupir de soulagement. Une fois en l’air, Tom sentit la manche de son vêtement. Pouah ! Il sentait la momie ! Ça allait mettre des semaines à partir ! Il songea à aller acheter cette fameuse potion anti odeur chez cette drôle de mamie à Lorgol. Mais, avant cela, ils devaient s’assurer que les morts retrouvent leurs tombeaux, et que le rituel soit exécuté dans les bonnes conditions. Ce n’étaient pas avec des momies faisant des « beuuuuh » à leurs côtés qu’ils pourraient rester concentrés.

Vu du ciel, le cortège restait très impressionnant, mais Tom, lui, se sentait plutôt las. Il fit un petit sourire à Gauthier qui, lui aussi, avait fait preuve d’un courage à toute épreuve. Sharyar, lui, avait dû gérer la situation et éviter qu’il y ait trop de morts et de blessés. C’était grâce à lui qu’ils étaient en vie aujourd’hui. L’assassin finit par soupirer. Il aimerait bien dormir, mais la perspective de finir écrasé au sol parce que le griffon l’avait lâché par inadvertance ne lui plaisait pas. Il se força donc à rester éveillé et, tout en jouant avec la lame de son couteau, il se dit qu’il avait quand même de la chance. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait croiser de véritables personnalités du passé, même un peu défraichies…

Spoiler:
 



_________________

Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois

Messages : 1157
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyLun 16 Juil - 15:03

Ils allaient partir, enfin. Réaliser, sans souci, cette mission pour laquelle ils étaient à l’origine partis. Ramener les morts à leurs tombeaux, histoire de ne pas souffrir. Ne l’avait-il pas dit, et ne le savaient-ils pas, tous, ces gens ici rassemblés qu’ils laisseraient derrière eux ? La Confrérie jamais n’échouait. On pouvait la retarder. On pouvait lui imposer quelques imprévus. On pouvait faire en sorte que ses agents meurent, qu’ils soient faits prisonniers ou pire. On pouvait s’opposer à son action du mieux possible, tenter de la contrer, mais jamais une mission n’échouait.
Celle-ci ne ferait pas exception. Par dévotion, par amour pour leurs dieux, ils n’envisageaient jamais l’échec ou l’abandon, et par cette foi aveugle qui les guidaient toujours ils atteignaient leur but.
Même si leur but était un canard de pierre. On ne jugeait pas le but des autres, c’était extrêmement malpoli.

Gauthier était pressé de quitter Cibella, pour une fois. Pressé de quitter ces terres-là, en tout cas, pressé de ramener à leur place les momies. Pressé de retrouver leurs consœurs, parties sur l’autre vallée, de savoir si elles aussi avaient du ramener un canard de Sithis – on se posait les questions qu’on se posait. Et peut-être aussi, plus tard, quand il n’y aurait plus matière à s’inquiéter sur la réussite de la mission, était-il pressé de simplement savoir ce qu’il s’était passé là-bas pour elles aussi.
Oh et il se plaindrait sûrement, quand tout serait terminé, de la mèche qu’il avait du abandonner aux morts. Une véritable perte.

Pour l’heure, il avait enfourché un cheval à la suite de ses congénères et avait suivi, docilement, dans la nuit. Eux-mêmes avaient été suivis par les momies, attirées par la sculpture. Une véritable légion de morts aux os cliquetant dans la nuit – et au fond, même la Chasse n’oserait pas s’approcher d’eux.
Silencieux, concentré, le Cibellan ne mit pied à terre qu’en retrouvant les Voltigeurs qu’ils avaient laissés là… Et intérieurement, il se mit à grogner. Pas encore. Une fois, ça suffisait bien, comme transport. Deux fois, ça pouvait se rapprocher d’une forme de sadisme. Mais avaient-ils le choix ?
Ils devaient rejoindre la vallée. Ramener les morts.
Mettre en place ce rituel pour les rendre à Sithis, éternellement cette fois – on l’espérait.
Ils devaient achever cette tâche.
Et c’était vers ce but que, désormais, l’Adepte tournait ses pensées pour se distraire de l’inconfort du voyage, ou de la masse de momies qui avançait en contrebas.

Spoiler:
 

_________________

#69212E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyLun 16 Juil - 21:37

Elles s'en vont, les momies. Et l'homme commence à souffler doucement alors qu'il ne renonce pourtant pas à aider certains vivants comme des morts à trouver leur chemin de retour. Qu'elles s'en aillent vite et bien, se fait-il, ensuite et seulement, quand les choses se seront calmées, regardera t-il pour faire sortir Gabrielle et Antonin de leur abri. En attendant, il s'active toujours autant, grimaçant quelque peu quand il remarque une demi momie se hisser péniblement jusqu'au dehors se disant que celle-ci n'est pas prête d'arriver première là où – enfin là où toutes se dirigent visiblement, probablement derrière ce fichu canard et ces assassins. De toute façon il ne voit pas comment l'aider, s'il le voulait et si il en avait vraiment le temps. Non parce que finalement, les morts il les respecte, - Et pourtant t'en as pillé un. Non, j'ai ramassé, il y a une nuance ! - il a usé de violence uniquement pour protéger la princesse tout en perdant un homme de valeur au passage. Fait regrettable qu'il faudra également mentionner et dont il ira vérifier l'état du corps du compagnon Cibellan en question. Avec un peu de chance, cette blessure au cou n'est que superficielle, non ?

Parlant d'assassin, son regard se plante ensuite sur le passage soit-disant emprunté par la duchesse de Cibella. Elle ne revient pas, elle ne reviendra peut-être jamais et vraiment il se demande déjà comment il annoncera cela à sa sœur – si du moins il est le premier à annoncer la fâcheuse nouvelle. Il soupire, las, aidant un autre gosse à se calmer, un vieux à se remettre sur pieds et qui s'est soulagé dans sa braie, avant toujours plus tard de finir par se diriger vers les jardins.

Les momies quittent toujours sans se détourner de leur chemin et il aide toujours avant de se mettre à la recherche du protecteur mordu au cou et dont il espère la survie. Ses mirettes tombent bien vite sur lui, le corps est contre une statue de la demeure de Val-Serein, ses paupières sont closes et son menton retombe lourdement sur sa poitrine... inerte. Non, il ne s'en est pas tiré. Et la main que Manaël  porte à son cou à la recherche d'un pouls lui confirme dur comme fer qu'il a rejoint le royaume de Sithis. Plus tard il faudra penser à le remplacer... mais plus tard. Un homme de cette trempe, un compagnon d'arme, ne se remplace pas aussi facilement qu'on veut le croire. Et même s'il souhaite garder la tête froide, il ne peut faire sans sentir un pincement au cœur le surprendre pour les discussions partagées, pour les gardes en sa compagnie, pour les repas et verres qu'ils ont bu ensemble avec le reste d'entre eux. Cette fois c'était lui, qui serait le suivant ?

Le cri étouffé et la puanteur pestilentiel qui le frappe au nez comme aux oreilles quant à eux attestent du sort du dragon momifié. Lui ne fera plus mal au moins, lui s'en retournera en Erebor plus tard.

**

Après un autre tour dans les jardins, un autre adieu à son compagnon et après s'être assuré de l'état des lieux, ainsi que du départ des momies, Manaël rejoindra la porte close derrière laquelle patientent son employeur et l'objet de sa protection. Une fois ces derniers sortis, il leur fera un compte rendu des plus brefs et pourtant précis, sans mentionner la destinée de Gaëtane de la Volte qu'il apercevra plus tard bien en vie. À l'écoute des ordres d'Antonin et de Gabrielle, il s'activera jusqu'à ce que la nuit soit tombée et le jour suivant achevé.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 17 Juil - 0:44

Il en reste encore une là, Abi. La Chevaucheuse pousse un nouveau soupire, passant sa main dans son épaisse chevelure flamboyante. La momie est coincée et ses tentatives pour rejoindre le gros du troupeau se soldent par des échecs. Elle fait signe à l'un des gardes de venir t'aider et, à deux, ils poussent une grosse armoire renversée qui lui bloque le passage. La cohue a fait de nombreux blessés mais aussi pas mal de dégâts matériels. Aussitôt délivrée, la momie avance d'un pas mécanique dans la direction où sont parties ses congénères. Je crois que c'est bon. Je vais inspecter les dernières salles, juste au cas où. Tu tiens le coup, Royale ? Je ne passerais pas trois semaines ainsi mais je tiendrai le temps qu'il faudra. Ça va être compliqué d'évacuer cette aile. La prochaine fois, tu n'auras qu'à t'en occuper, la tortue. Je suis sûre que t'as encore voulu faire ton intéressante. Petite, je vais finir par le manger celui-là. J'espère que tu t'etoufferas avec ma carapace ! Pour la deuxième fois en quelques minutes, Abigaïl pousse un autre soupire. Bon, Titou, va vérifier inspecter par là pendant que je vais ici. Le tatou s'exécute tout en grommelant.

Son inspection prend peu de temps. Les gardes s'occupent de rassembler les blessés et d'établir une zone de sécurité. Gabin est sain et sauf, tout comme la haute noblesse. Abigaïl ne trouve aucune autre momie. L'endroit semble enfin sûr. Elle trouve quelques blessés ou invités traumatisés qu'elle s'empresse de ramener avec les autres. Une fois sûre que plus personne erre désœuvré dans la demeure, Abigaïl rejoint les autres et aide à l'évacuation qui commence à se préparer. Les mages de l'Hiver spécialisé en guérison sont demandés pour s'occuper des blessés les plus graves tandis que, petit à petit, les valides rejoignent les jardins, puis le bourg. À ton avis Abi, ça veut dire quoi tout ça ? Comment ça ? Les momies. J'en sais rien. Peut-être que les événements à Ibelin, avec la résurrection d'Octave a déséquilibré l'ordre naturel des choses. Un mort est revenu à la vie... la Chasse enterre les vivants et une autre force les déterre.

Elle ne sait exactement ce qu'il se passe. Elle ne sait si la Rose est impliquée ou non. Mais, en tout cas, elle sent qu'elle n'est pas au bout de ses peines. Et que des heures encore plus sombres sont à venir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu

Messages : 2291
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMar 17 Juil - 21:29

De son corps elle protège Gabin tout en gardant un œil sur les momies. L’épée dégainée, l’œil vif et les oreilles s’il était possible encore plus dressées elle tente de percevoir la moindre parcelle de danger. D’où qu’il vienne ou surgisse elle est prête. L’homme qui l’emploie et lui aussi entouré par des gardes ce qui la rassure. Le temps semble s’être arrêté comme figé sur l’horreur des morts revenus à la vie. Tout semble irréel jusqu’à ce que les dernières momies aidées par quelques autres mercenaires et gardes disparaissent de son champ de vision.

Les cris cèdent la place peu à peu aux gémissements, elle s’éloigne de l’homme qui ne risque désormais plus rien. Sa garde rapprochée est revenue prendre le relais et l’un d’entre eux la remercie d’un hochement de tête. D’un regard et d’un sourire poli elle ajoute « Ce n’est rien je n’ai fait que mon travail » ; on lui a demandé, elle s’est exécutée car c’est ainsi qu’elle est la jeune guerrière de la Volte. Elle est mercenaire mais quand le besoin s’en fait sentir elle prête sa lame à celui qui l’ordonne. Son nom ne franchira peut être pas les portes du domaine mais elle a bon espoir qu’un jour l’on vienne la trouver pour d’autres missions. Anaïs ne veut pas la gloire, elle souhaite simplement la reconnaissance du travail qu’elle accompli. Elle court après cet argent, ce nécessaire qui la fait vivre et qui entretient son équipement.

Sans un mot elle commence à se rapprocher du comte du Val-d’Or et d’un geste du menton l’invite à la rejoindre « Il semble judicieux que nous rejoignions vos terres Monsieur le Comte si vous me permettez » ; la fête se termine, le peuple rejoint sa demeure, il conviendra au propriétaire des lieux de compter les blessés. Tel n’est pas son devoir qui est d’accompagner cet homme qu’elle a accepté de protéger.

Elle passe aux côtés d’Abigaïl et la salue d’un signe de tête courtois ; elles échangeront plus tard et tenteront de comprendre ensemble ce qu’il a pu se passer. Manaël est hors de son champ de vision probablement déjà affairé à protéger la personne qui l’emploie. Elle se souvient de ses paroles à son encontre loin d’être les plus courtoises et se mord les lèvres. Elle aperçoit également Nialan à peine plus loin ; lui aussi est désormais aux côtés de son employeur. Puis le regard de la jeune guerrière se pose sur le couple du Val-d’Or et d’une voix ferme et décidée elle enchaîne « Allons y » sans un regard en arrière Anaïs s’en va suivi par ses employeurs ; jusqu’à leur domaine elle les accompagne avant de revenir elle-même à la Volte. La tête remplie de questions sans réponses ; les dieux se jouent-ils d’eux tous ? Et cette Confrérie que fait-elle donc avec cet artefact ? Cela ne lui dit rien qui vaille ; l’avenir n’est plus noir, il est rouge teinté par le sang des victimes du temps.

spoiler:
 

_________________










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
Les Guerriers
Anwar Sinhaj

Messages : 362
J'ai : 39 ans
Je suis : Garde du palais de Vivedune

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor et au Patriache du Pic de Roc-Épine
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMer 18 Juil - 16:12

Vous avez réussi grâce à l'aide de la duchesse à sortir du manoir de son frère cadet sans perdre la statue qui reste entre les mains de l'un des assassins de la Confrérie. Toi-même tu ne veux pas vraiment t'en approcher de toute façon et tu songes vaguement que somme toute, tu as plutôt été inutile dans cette mission au vu de l'étrange tournure qu'elle a prise. Tu pousses un léger soupir : tu n'es qu'un simple soldat élevé parmi la roture et agir avec diplomatie n'est certainement pas un de tes points forts, les événements l'ont prouvé. Une fois de plus, tu te réjouis que ce soit Anthim le sultan et pas toi. Certes, avec une éducation différente, tu aurais su reconnaître la duchesse de Cibella du premier coup, tu aurais su défendre avec adresse ta propre patrie plutôt qu'agiter ton cimeterre comme n'importe quel premier imbécile du coin. Vraiment… tu ne sais trop comment cela a pu te sembler une bonne idée sur le moment, toi qui normalement est un peu plus réfléchi que cela, mais cela ne sert à rien de s'attarder sur les erreurs passées, fussent-elles d'un passé encore proche, tu dois plutôt te rappeler que ce n'est pas une bonne façon d'agir, qu'il te faudra à l'avenir ne pas répéter un pareil affront. Un instant, tu es tenté de rester à l'arrière et de faire face au jugement et à la condamnation que la duchesse aurait peut-être envie de faire peser sur ta tête. Néanmoins, ton hésitation prend fin rapidement quand tu songes à celles que tu as laissé derrière toi et à qui tu as promis de revenir. Peux-tu vraiment laisser Astarté seule avec l'enfant à venir, ne pas l'aide à pourvoir au besoin du nourrisson qui est à la fois elle et à la fois toi? Tu ne le peux tout simplement pas. Tu dois aussi rendre à Rejwaïde ces années où elle n'a jamais connu l'affection de son frère, car tu restais caché, loin des horreurs du harem. Elle, elle n'avait pas pu y échapper, jusqu'à la mort de votre père, elle a été soumise à ses cruautés. C'est ton devoir de lui montrer les douceurs de la famille, de ce qu'elle doit vraiment être. Alors comme les autres, tu enfourches une monture sans laisser le temps à la duchesse de te retenir, de te condamner. Tu as parlé vite, le sang chaud par l'irrespect montré pour ta patrie et sa culture. Un instant, tu as la vague intention d'adresser quelques mots d'excuse à la duchesse, mais finalement, tu décides de n'en rien faire.

Tu lances ta monture au galop derrière les autres, prêt à aider comme tu le pourras pour le retour des momies vers les vallées funéraires. Une fois auprès des Voltigeurs, tu en laisses un te harnacher pour le voyage de retour et tu pries pour que Sithis reprenne en son royaume les morts et que sa force conjuguée à celle de Lida saura guider la main des assassins.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Aaron de Sombreval

Messages : 902
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyMer 18 Juil - 22:25

Erebor • Voltigeurs



   
Selim

   
Sinhaj



   
Livre III, Chapitre 4

   Présentation



Tandis que le petit groupe cherchait désespérément une sortie, Shahryar finit par interpeller le maître des lieux, lui demandant s'il n'y avait pas une autre sortie. Le temps pressait, et les momies se rapprochaient de plus en plus, rendant la progression plus ardue encore. L'homme acquiesça, et les mena jusqu'à une petite porte dérobée. Une jeune femme - apparemment sa sœur - se joignit à eux, et lui donna ses instructions. Après quoi, la petite troupe s'enfonça dans l'étroit couloir, Anwar en tête. Ils traversèrent plusieurs pièces, jusqu'à enfin arriver à l'écurie, comme l'avait annoncé la duchesse. Ne se posant guère plus de questions, Selim se mit en selle sur l'un des chevaux qu'il trouva non loin de là, et suivi ses compagnons. A peine furent-ils en selle qu'ils s'élancèrent vers le bourg, cherchant à prendre de l'avance sur le groupe de mort-vivants. Habitué à chevaucher de longues heures depuis qu'il était tout petit, l'erebien était suffisamment expérimenté pour suivre le rythme sans difficultés, comme la plupart de ses compagnons.

Une fois arrivés au bourg, chacun se dirigea directement vers le griffon qui le transporterait, les membres de la confrérie s'équipant pour pouvoir être transportés par les griffons d'escorte. Selim, quant à lui, fut heureux de retrouver Brume. Troquant son cheval contre le dos de sa griffonne, il fut en selle en quelques secondes à peine, près à décoller. Quand tous furent prêt, le petite groupe pris son envol pour rejoindre la vallée. Comme les autres erebiens, le voltigeur espérait que Sithis accepte que les nombreuses momies regagnent leurs tombeaux pour de bon.

Spoiler:
 

_________________
Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 CmS1GW1S_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 630
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptySam 21 Juil - 5:06

Et elles partent enfin, ces momies. Les plus idiotes trouvées coincées quelque part - devant un meuble, incapable de le contourner, par exemple - avaient reçues un peu d’aide pour les aider à rejoindre l’extérieur, retrouver leur armée de morts éveillées, éventuellement rejoindre les confins de leurs vallées sacrées. Bartholomé était heureux qu’elle disparaisse, cette nouvelle menace sur laquelle les armes n’étaient que peu utile et la magie inutilisable à leurs côtés, mais les question persistaient, et avec Gaëtane partie avec le convois, ce n’était pas sur l’instant qu’il aurait des réponses.

Les gardes qui les entouraient s’écartent finalement, et finissent par obtempérer aux ordres lancés par Liam, aidant les blessés, s’occupant des morts, les leurs, et de ces autres morts, ces momies trop en pièces pour pouvoir retrouver les autres en marche. Dans la salle il y a encore des pleurs, mais les cris ont cessés. Le dragon momifié est toujours maintenu en plein coeur de la salle de bal par ses confrères bien vivants, et c’est un spectacle impressionnant, marquant. Le duc d’Ansemer n’a pas connu la guerre - Port-Liberté était encore trop éloigné des frontières pour que lui-même assiste aux affrontements - mais le spectacle de désolation qui reste après lui fait écho de quelques autres événements. Il a toujours soutenu cette guerre, dès le premier instant, mais il a l’impression qu’il y a certaines forces trop inconnues encore qui pourraient faire renverser la balance. Ces savoir cachés, ces magies bannies, qui étaient relâchées à leur dépend parfois ; qu’était-ce que cette force obscure qui avait redonner vie aux morts? Et dans quel but?

Les questionnements viendront plus tard, resteront. Liam lui parle, et Bartholomé tourne un regard vers ce dernier. « Sans façon. Vous devriez rentrer aussi, Liam. N’avez-vous pas un mariage à préparer, et des héritiers à concevoir? » Mais pour l’heure le duc d’Ansemer n’était guère mieux. Son ancienne épouse et duchesse enfermée en attente de procès, son frère banni, quelque part en mer, et sa seule héritière, Bertille, en Lagrance. Il serait mieux pour lui aussi de ne pas s’éterniser ici, alors qu’aux frontières se baladait la confrérie et son armée de momies, qui pouvait savoir ce qui se passerait ensuite? Il avait planifié passer quelques jours en Cibella, mais certainement que Gabin ne lui en tiendrait pas rigueur de par les événements d’écourter son séjour.

Il irait s’excuser auprès de ce dernier, lui assurant son soutien si le besoin était nécessaire, avant de repartir par portail en soirée, avant que la nuit vienne s’étendre sur les monts et vallées de Cibella, avant que les momies ne soient plus leur seul soucis, alors que la Chasse s’ajoueterait à elles. Il retrouverait Port-Liberté, son palais. Il retrouverait la solitude de ses murs, mais la vue apaisante de la mer. Et il songerait qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas laisser Bertille plus longtemps éloignée. Un petit voyage à Edenia viendrait rapidement.

Spoiler:
 

_________________
dialogues en #006666
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 TitreBartholome1
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomDrama
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomFamillefonctionnelle
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité

Messages : 848
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 EmptyLun 23 Juil - 3:07




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.4

La Légion des Oubliés

28 juillet 1003



Intrigue animée par Lukazu


Des ovations funèbres
Intrigue terminée





Conséquences

INRP


• Bien plus tard, une fois que les agents de la Confrérie et les Erebiens ont regagné la vallée, une fois que les morts ont commencé à rentrer au bercail, le dragon momie, toujours maîtrisé, est extirpé de la demeure de Gabin et est remis aux bons soins d'un groupe de dragons du Vol d'Or, autorisés à pénétrer sur le territoire erebien. Le voyage n'est pas de tout repos, mais lui et son aile finissent par retrouver la vallée sans plus de dégâts.

• Il est impensable que le maître des lieux ne demande pas réparation. L'affaire est encore bien trop chaotique pour savoir à qui s'adresser exactement et en quels termes. Cependant, les dégâts occasionnés à Val-Serein trouveront assurément un quelconque dédommagement une fois que Gabin de la Volte saura de quoi il retourne et à qui il doit s'adresser. Affaire à suivre.

• Il aurait pu n'y avoir que des rumeurs, suite à ce terrible événement. Cette fois, pourtant, la vérité se mêle aux on-dit. L'implication des deux mages du Sang vient à se savoir rapidement. L'on apprend par le biais de griffons et de Voltigeurs qu'ils se sont amusés à soulever les morts erebiens, qu'ils ont levé une armée de momies qui s'est échappée en Cibella et en Sombreciel. Le mot court également que la Confrérie Noire est venue tenter de régler le souci à la demande d'Anthim d'Erebor. C'est grâce à elle que les morts sont retournés dans leur vallée. Les circonstances de tout cela restent suspectes et floues, mais personne ne peut nier l'aide inestimable apportée par la Confrérie et l'efficacité de cette dernière.

• Tout le monde se doute que des rencontres en haute sphère auront lieu. Les dirigeants des duchés et royaume concernés par cette invasion ont beaucoup de choses à se dire. Pourtant, dans les premiers jours, aucun mot ne filtre à ce sujet. Il faudra patienter pour voir si des actions seront prises ou si des discours officiels seront prononcés.

• Comme dit précédemment, une mission sera organisée et gérée par un MJ pour couvrir les événements qui suivent l'intrigue 3.4 du point de vue des Confrébiens. Elle aura lieu au prochain chapitre. Il y a de fortes chances pour qu'elle se termine bien, puisque les momies ne courront plus les rues ou les montagnes dans les semaines à venir. :geu: Vous pouvez prendre cette information en compte dans vos futurs RP.


Explications

HRP


Maintenant que l'action est terminée, il m'est possible de révéler à l'ensemble des participants les coulisses de la mission qui a été confiée aux agents de la Confrérie et aux Erebiens. Vous trouverez quelques détails non connus car non décrits par les Confrébiens dans leurs messages. Attention, en RP, ces détails ne sont connus que de ceux concernés par les différentes actions. Les personnages autres ne savent que ce qui a été cité plus haut. :oui:

Spoiler:
 


C'est donc terminé ! S'il y a des oublis, ils seront signalés et expliqués ultérieurement. :oui:
Merci encore à tous ! :bande:





_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella   Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬  Cibella - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.4 • Des ovations funèbres ▬ Cibella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» ♣ intrigue oo5.
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Minis-Intrigues ♦ Les noces funèbres [complet]
» Nouvelles et Suite de l'intrigue...[Discussion]
» INTRIGUE : Un anniversaire à rebondissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Cibella-
Sauter vers: