AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les naissances sont toujours des moments de rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 18
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Les naissances sont toujours des moments de rencontre   Mar 12 Juin - 21:19


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Astrée Aubétoile & Ewen Treflet

Les naissances sont toujours des moments de rencontre

Rencontre



• Date : 2 juin 1003
• Météo (optionnel) :
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Le troisième enfant de Théodore Aquilin, parrain de Ewen, est né il y a quelques jours. Le Chevaucheur profite donc de cette journée pour rendre visite aux nouveaux parents et rencontre ainsi la jeune Astrée
• Recensement :
Code:
• [b]2 juin 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3852-les-naissances-sont-toujours-des-moments-de-rencontre#142516]Les naissances sont toujours des moments de rencontre[/url] - [i]Ewen Treflet & Astrée Aubétoile[/i]
Le troisième enfant de Théodore Aquilin, parrain de Ewen, est né il y a quelques jours. Le Chevaucheur profite donc de cette journée pour rendre visite aux nouveaux parents et rencontre ainsi la jeune Astrée



Dernière édition par Ewen Treflet le Mar 12 Juin - 21:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 18
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Les naissances sont toujours des moments de rencontre   Mar 12 Juin - 21:20


Astrée Aubétoile & Ewen Treflet

Les naissances sont toujours des moments de rencontre

2 juin 1003



La journée était déjà bien avancée lorsque le Chevaucheur entra dans Souffleciel. Un léger sourire naquit sur ses lèvres. Il avait passé une majeure partie de la journée à s'entraîner à l'escalade avec un camarade de son escadron. Ses muscles étaient endoloris mais il était paisible. Il aimait ces moment de d'amusement et de travail. Le soleil allait commencer à descendre dans quelques heures donnant une allure agréable à la capitale dans ces lueurs là. Les maisons de pierres qui se suivaient à perte de vue paraissaient jouer avec la lumière et le vent soufflait toujours aussi fort. L'air qui faisait se mouvoir ses tresses le détendait.

Il était impatient. De voir son oncle et sa tante bien sûr, cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas été les voir par manque de temps. Mais pas seulement. Un petit être avait rejoint la famille quelques semaines plus tôt. Une petite Hermine Aquilin, troisième des enfants. Il se demandait à quoi elle pouvait ressembler. Avait-elle le même nez que son frère aîné Gringoire, un peu plus âgé que Ewen, ou alors les mêmes yeux que sa sœur Odile, légèrement plus jeune que lui ? Il s'était toujours mieux entendu avec sa cousine que son cousin, sûrement grâce à leur faible différence d'âge. Elle était désormais serveuse et son frère palefrenier. Il ne les avait pas vu depuis longtemps ces deux-là. Peut-être que la naissance de leur petite sœur les feraient revenir pour un temps, qui sait ? Odile lui manquait principalement. Ils appréciaient passer leurs journées à courir entre les chèvres dans les longues prairies avant de s'asseoir pour qu'elle lui fasse des tresses. Il les portait d'ailleurs toujours, ces fameuses tresses. Elle devait avoir bien changé, cette jeune femme. Un peu nostalgique, il se souvenait du jour où on lui a annoncé la naissance de la deuxième enfant Aquilin. Le jeune Chevaucheur avait passé des semaines à bougonner, pensant que son parrain ne l'aimerait plus autant, maintenant qu'il avait un autre enfant. Qu'il était naïf.

Perdu dans ses pensées, la sacoche qu'il portait contenant les linges que ses parents avaient tissés suivant chacun de ses pas, il bifurqua dans une ruelle sur la gauche. La maison que Théodore occupait avec sa femme Albertine n'était pas différente des autres, si ce n'est le nombre d'impacts qui ornaient la porte, souvenirs de ses débuts à la dague, lorsqu'il rentrait en faisant sauter la lame dans sa main et qu'elle rebondissait contre le bois. Il aurait pensé que depuis le temps, son oncle les auraient fait disparaître. Il se souvenait des nombreuses fois où sa tante était sortie en entendant le bruit, maugréant contre les dégâts occasionnés. Souriant, il s'était penché à la seule fenêtre, appuyant ses bras sur le rebord. La vision à l'intérieur l'attendrit. Son parrain était debout, adossé au mur. Ses tempes étaient grisonnantes mais son sourire et son regard restaient intacts, à son grand soulagement. L'âge l'avait légèrement aminci mais il ne perdait en rien de son charisme. Sa tante était quant à elle assise autour de l'unique table, tenant entre ses bras un petit corps emmitouflé. Légèrement nerveux, il finit par entrer. La joie sur les visages ne mit pas de temps à se faire ressentir. Théodore le prit un instant dans ses bras, gardant tout de même une distance, par pudeur. Albertine lui offrit un tendre sourire tandis qu'il se penchait par dessus son épaule pour voir la petite tête.

C'est en relevant la sienne qu'il vit enfin qu'ils n'étaient pas seulement trois avant son arrivée mais bien quatre. La jeune femme qui se tenait non loin lui paraissait jeune. Cherchant dans sa mémoire, il en conclut que ce visage lui était inconnu. Un aussi joli visage, il l'aurait sans aucun doute retenu. Il risqua un coup d’œil vers son oncle qui haussa simplement les épaules, un léger sourire aux lèvres. Merci pour les renseignement, pensa-t-il. Reportant son attention sur la jeune femme, laissant sa timidité de côté, il s'inclina légèrement.

- Il ne me semble pas vous avoir déjà croisé par le passé. Je me présente, Ewen Treflet, Chevaucheur et neveu de M. Aquilin. Vous êtes ?


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les naissances sont toujours des moments de rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vrais mariages sont toujours insensés
» Nos vos leurs sont toujours innocents.
» Joueurs qui sont toujours sans contrat
» Ce sont toujours les cons qui l'emportent ; question de surnombre. (Sether)
» Sept (7) Questions au Dr. Hugues Saint-Fort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Outrevent :: Souffleciel-
Sauter vers: