AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le coin des blondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 288
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Le coin des blondes   Mar 26 Juin - 14:30


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Aubrée de Sombregemme & Lidjä de Sylvamir

Le coin des blondes

"Une femme c'est une porte qui s'ouvre sur l'inconnu." - Louis Aragon



• Date : 3 juin 1003
• Météo (optionnel) :
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Lors du mariage de Ljöta, Lidjä profite de ne pas être en mission pour lier de nouvelles connaissances. C'est l'occasion de ne plus rester dans son coin seule et de le partager avec une autre blonde qu'elle a repéré dans l'ombre de son amie.
• Recensement :
Code:
• [b]3 juin 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3888-le-coin-des-blondes#144348]Le coin des blondes[/url] - [i]Aubrée de Sombregemme & Lidjä de Sylvamir[/i]
Lors du mariage de Ljöta, Lidjä profite de ne pas être en mission pour lier de nouvelles connaissances. C'est l'occasion de ne plus rester dans son coin seule et de le partager avec une autre blonde qu'elle a repéré dans l'ombre de son amie


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 288
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Re: Le coin des blondes   Mar 26 Juin - 14:32

C’était la première fois qu’elle assistait à un mariage. Cela aurait pu lui paraître comme étant une touche de douceur dans sa vie rythmée par les guerres et les événements insensés dus à la Libération de la Chasse Sauvage, mais la skjaldmö était loin de voir cette union d’un très bon œil. En Valkyrion, lorsque deux êtres se prenaient pour époux, c’était pour construire une famille sur des bases solides et saines mais là en l’occurrence, la jeune femme savait que ce n’était pas le cas. Comment aurait-il pu en être autrement alors qu’elle savait très bien que Matvei n’était pas fidèle à sa fiancée. La blonde en était horripilée, mais gardait sa médisance pour elle-même. Ljöta avait fait son choix et elle avait probablement ses raisons, néanmoins elle aurait toujours du mal à l’imaginer inféodée à cet homme. La fidélité était vraiment quelque chose de primordial pour la Kyréenne. Loyale envers son amie, quelle que soit l’intolérance qu’elle avait à l’égard de son époux, Lili ne ferait pas de vague à ce mariage, Nadjä lui ayant bien appris à ne pas se faire remarquer, à rester toujours discrète et réservée.

Non seulement elle était sage et polie, mais en plus elle fit un effort pour ne pas passer pour une asociale. Faisant le tour des invités et même des militaires en service de protection, la vierge guerrière salua tout un chacun et se présenta à ceux qu’elle ne connaissait pas. Il n’était pas certain qu’elle se souvienne de tous leurs noms, mais elle garderait les visages en tête grâce à sa mémoire visuelle qu’elle avait de plutôt bonne. Lorsque son petit tour fut fait, elle alla sa prendre un verre pour s’occuper les mains. Ne pas avoir ses armes la rendait nerveuse. Pire encore, cette tenue qu’elle avait fait l’effort d’enfiler exceptionnellement pour cette cérémonie… Ses iris d’olivine glissèrent sur sa robe à manches longues bleu marine en draps de laine agrémentée de galons brodés de fil argenté. Ce qu’elle pouvait se sentir nue là-dedans ! D’autres se seraient sentis libérés de ne plus être oppressé par une armure ou une cuirasse en cuir, mais pour la valkyrie c’était comme s’il lui manquait des parties d’elle-même. Imaginez une tortue privée de sa carapace et vous comprendriez ce qu’elle ressentait à cette soirée. Ce malaise, elle chercha à l’oublier en s’occupant les mains et l’esprit. Le verre qu’elle venait de prendre fut porté à ses lèvres pâles et se vida d’une gorgée.

Parmi l’assemblée de convives, Lili avait repéré une jeune blonde qu’elle avait déjà souvent aperçue dans l’ombre de son amie sans vraiment avoir pris le temps de lui parler en tête à tête. Pour une fois qu’elle ne croulait pas sous les missions ou les obligations, elle pouvait bien trouver ce temps-là, tout de suite. Après tout si Ljöta lui faisait confiance et l’appréciait, alors pourquoi ne pourrait-elle pas en faire tout autant ? Armée de son verre et d’un sourire cordial, la jeune femme fendit à travers la foule, slalomant entre les invités occupés à papoter ou à danser, pour rejoindre son objectif. Jouant des hanches pour ne bousculer personne, elle fit de son mieux pour ne pas renverser son verre au passage. Lentement, mais sûrement. Sans se presser, elle vint se placer aux côtés de la dénommée Aubrée et se pencha légèrement vers elle. Pas de salutations, puisqu’elle avait déjà été dire bonjour à tout le monde lors de sa première ronde, mais une entrée en matière plutôt banale.

    - Vous passez une bonne soirée ? Qu’avez-vous pensé de la cérémonie ? C’était la première fois que j’assistais à un mariage… La fête est plutôt sobre mais pas dénuée de symbolique, j’apprécie.

Rien à voir avec ce qu’elle pouvait imaginer être la protubérance d’un mariage cielsombrois. Cela dit, par curiosité, un jour il faudrait qu’elle voie cela de ses propres yeux.

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1588
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: Le coin des blondes   Mar 10 Juil - 23:26

Ljöta s’est mariée !

Aubrée a l’impression d’être redevenue une petite fille, sincèrement heureuse pour sa chère mentor. Oh, elle sait que ce n’est pas un mariage d’amour, et loin de là. De ce que Lia lui a raconté, Matvei a grandi avec la fratrie d’Evalkyr, et la princesse kyréenne le considère comme son frère. Mais qu’importe ! C’est une occasion de se réjouir et de faire la fête, et la blonde est  d’autant plus ravie que sa mère se marie bientôt, dans un peu moins de deux mois ! Une part de son esprit s’inquiète un peu pour elle-même. Si ses deux modèles, ces deux femmes qu’elle admire tant se marient, est-ce qu’elle devra s’y résoudre un jour, elle aussi ? Elle n’en a aucune envie. Bon, après, les deux blondes sont consentantes. Et puis, l’une reconstruit sa vie, l’autre se dégage de ses obligations de princesse. Cela n’a aucun rapport avec un enlèvement barbare à la belliférienne, et tant mieux. Enfin, rien ne l’oblige à se marier, pour l’instant. Elle serait bien en peine de dire avec qui elle le voudrait, de toute façon. Son cœur balance bien trop.

La Belliférienne appréhendait un peu, toutefois, le retour à Svaljärd. Un an après Lughnasadh, le souvenir du bruit des Sentinelles, les explosions et la panique sont encore bien présents dans son esprit. Le palais est d’ailleurs toujours en travaux, et la ville porte encore les traces des attentats, autant que les esprits des habitants. Mais les rires et les danses ont remplacé les cris et les pleurs. La princesse Ljöta se marie, et la ville est en fête ! Même Agathe est là, parmi les convives. Et Aubrée, dans sa belle robe rouge foncé, parée de ses plus beaux bijoux, les cheveux savamments tressés à la kyréenne, rayonne de joie. Elle se tient un peu à l’écart de la salle, seule, les joues rougies d’avoir trop dansé, mais un sourire éclatant aux lèvres, observant les danseurs de loin. Elle y retournera plus tard, sans doute. Elle compte bien profiter longtemps des festivités, tant qu’elles dureront.

Elle la voit arriver vers elle, la blonde skjaldmö. Elle connaît son nom, et sait que c’est une amie proche de Ljöta. Elle ne pensait pas, toutefois, que c’est elle que Lidjä venait retrouver. Après tout, elles ne connaissent de l’autre que le nom et le visage de par leur proximité respective avec Ljöta, n’ayant jamais pris la peine de faire connaissance. Aussi, quand la Kyréenne vient se placer près d’elle et engage la conversation, elle est d’abord un peu surprise, Aubrée. Enfin, son expression un brin étonnée est vite remplacée par son sourire. « Je passe une soirée merveilleuse. Et vous donc ? » La question est renvoyée par politesse, mais également par curiosité. Le regard de l’Affranchie dévie et se pose un instant sur les jeunes mariés, avant de revenir vers la guerrière. « Je n’avais jamais assisté à un mariage non plus. Enfin, à un vrai mariage. » Car les enlèvements et les festivités qui suivent ne comptent pas comme tel aux yeux de la jeune femme. « La fête me plaît. Je n’avais pas dansé autant depuis un long moment ! » Les occasions joyeuses se font rares, en réalité, et elle est contente de pouvoir mettre à profit les leçons de danse que Sigrid aura pu lui donner.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 288
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Re: Le coin des blondes   Dim 29 Juil - 17:06

L’air surpris de la blonde n’échappa pas à la Kyréenne. Certes les habitants de cette province étaient réputés réservés et peu démonstratifs, mais comment se faisait-on de nouveaux liens, voir de nouvelles amitiés, si personne ne faisait le premier pas ? Et la jeune Skjaldmö n’était pas une lâche d’autant que le simple fait d’engager la conversation avec quelqu’un, juste pour des banalités, sans arrière-pensée ou sentiment important, ne requérait pas grand courage. A moins que ? Si elle avait été moins Kyréenne, peut-être qu’elle n’aurait pas eu à attendre l’occasion des festivités d’un mariage pour engager la conversation ? A méditer, en attendant, elle but une gorgée de son vin, remarquant en passant que sa teinte était la même que celle d’Aubrée. Cette remarque furtive s’évapora aussi prestement qu’elle s’était insinuée dans son esprit.

La Belliférienne sourit en lui répondant, une mimique qui lui égayait le visage. De ce que la valkyrie avait pu entre-apercevoir, elle avait déjà pas mal dansé et profité de la fête. C’était bien là une différence entre les deux jeunes femmes. Lidjä n’avait pas très envie de se mouvoir devant tout le monde, le risque de se donner en spectacle ne serait pas pris. Peut-être qu’elle se souviendrait des pas les plus basiques des danses en duo, mais encore aurait-il fallu que quelqu’un ose l’inviter et ça, ce n’était pas gagné ! Un coup d’oeil sur les jeunes et jolies demoiselles suffisait à la conforter dans l’idée qu’elle commençait à être moins intéressante depuis qu’elle approchait dangereusement la trentaine, n’était pas vêtue de façon séduisante et était étiquetée comme guerrière à juste titre. La soeur d’Aubrée était le parfait exemple de petite fleur fraîche et mignonne qui plaisait au plus grand nombre, si ce n’était à tous. Qu’on ne se méprenne pas, elle était loin de s’en plaindre y préférant les belles amitiés et redoutant la proximité physique intime.

    - La soirée m’est plaisante. J’apprécie la musique et étonnamment, l’ambiance festive, joyeuse. En fait, c’est agréable de voir cela après… Tout le reste…

Autrement dit après la guerre, Lughnasadh, le jour des anciens, tous ces drames dévastateurs qui avaient emporté non seulement des pierres mais de nombreuses vies sur leur passage. Et cela faisait du bien de penser à autre chose, s’amuser un peu et se changer les idées.
    - Je vous ai vue danser un peu. Je n’y suis pas allée, cela fait tellement longtemps que je n’ai pas dansé. Pas depuis mes six ans il me semble… Je ne suis pas certaine que je sache suivre les pas comme il faudrait d’ailleurs.

Ses yeux clairs se posèrent sur Agathe, la plus jeune des trois blondes. Elle était assez proche d’elles pour qu’Aubrée comprenne de qui elle parlerait.
    - Je suis loin d’avoir l’élégance et la légèreté de la protégée de mon cousin. J’aurai l’impression d’être une bête sauvage, une louve perdue en territoire inconnu.

C’était assez imagé, mais cela reflétait assez bien la situation. La guerrière n’était pas la plus à l’aise dans les fêtes mondaines, comme si c’était un autre monde que le sien, un monde parallèle emplit d’allégresse et d’insouciance, deux sentiments qu’elle aurait souhaité ressentir de temps en temps pour oublier la dure réalité des événements qu’elle avait pu connaître et traverser.
    - Mais j’aimerai voir plus souvent ce genre de fête, ça change.


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles
avatar

Messages : 2418
J'ai : 18 ans
Je suis : Apprentie voleuse du Charme, sous la tutelle de Mélusine de Sylvamir

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
La Cour des Miracles
Message Sujet: Re: Le coin des blondes   Dim 29 Juil - 17:46

Agathe avait toujours apprécié les mariages. En Bellifère, elle se réjouissait de ces événements l’extirpant de sa morne existence et elle était en joie de retrouver ses cousines nombreuses et les bébés qui se multipliaient au fil des rencontres. La petite Chasteté avait encore grandi. L’adorable Victoire avait fait ses premiers pas. Elle ne les voyait pas souvent, mais il fallait avouer qu’il s’agissait de tout un pan de sa vie qu’elle regrettait un peu, depuis son déracinement. Ce qu’elle avait vu auprès de Mélusine, depuis qu’elle l’avait rejoint comme suivante puis comme pupille, n’avait rien de semblable au mariage bruyant et rustique qu’elle avait connu sur les terres rouges du duché de la Guerre. Le mariage d’une fille et d’un fils des miracles, marquise et baron de surcroît. Celui du duc de Sombreciel et de sa belle épouse, princesse d’Erebor. Maintenant, la mignonne assistait à celui de la princesse de Valkyrion et sa fierté, sa joie et sa reconnaissance étaient palpables. Qu’elle était heureuse et fébrile de se retrouver là, ici, avec ces gens bien plus grands qu’elle!

Elle avait grimacé, bien sûr, à la vue du sang coulant de leur poignet et s’était avouée chanceuse d’être courtisée par un Cielsombrois bien peu porté sur le liquide vermeil, soit-il à son poignet ou entre ses cuisses. Alors la jeunette avait tourbillonné entre quelques figures marquantes, s’inclinant avec la délicatesse d’un oiseau, apprentie dévouée, et avait accepté plusieurs danses. Sa crainte de se tromper dans les titres souvent nombreux de ces gens du Savoir n’arrivait pas à surpasser sa joie bien naïve et simple de se trouver là. Au bon endroit. Au bon moment. Avec des personnes qu’elle affectionnait tant.

Aubrée.

Avec une aisance plus marquée encore, sans doute en raison de ses entraînements auprès de Mélusine, la pupille se faufilait jusqu’à sa blonde soeur. Une rouge rouge. Scandaleusement rouge, qu’elle pensait, malgré elle. Et des tresses toutes jolies. La cadette déposa une main sur le dos de son aînée avant d’incliner la tête pour la saluer, ainsi que sa compagne de conversation. Lidjä de Sylvamir. Mélusine lui avait murmuré qu’il ne s’agissait pas d’une harpie et Agathe, amusée et éblouie d’être dans la confidence, était bien déterminée à la traiter comme une alliée. Sa bonne humeur ne trompait personne, alors qu’elle s’intégrait à la conversation.

- Mais j’aimerai voir plus souvent ce genre de fête, ça change.
- Peut-être Aubrée nous surprendra-t-elle en acceptant les avances de l’un de ces galants…?

Elle leva son petit museau vers la foule assemblée, cherchant un visage connu à désigner comme heureux élu. Peut-être au grand soulagement d’Aubrée, la jeunette n’en fit rien, toutefois, rapatriant plutôt son attention et son sourire sur les deux femmes. Les soeurs Martel savaient toutes deux qu’Agathe était fiancée, de toute façon. Le mariage était retardé, certes, ce qui laissait sans doute la chance à Aubrée de se marier avant elle.

- Nous vivons très certainement un moment historique, et je suis honorée de profiter des festivités d’une pareille union. Vous devez être très fière que votre princesse lie sa vie à Matvei de Hvergelmir. On murmure qu’il serait l’un des hommes les plus brillants du continent...

On lui avait simplement murmuré qu’il était professeur d’architecture et Sénéchal de la couronne kyréenne. Son imagination fertile avait fait le reste du travail.

Spoiler:
 

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1588
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: Le coin des blondes   Jeu 13 Sep - 23:37

Il y a quelque chose de magique dans l’atmosphère, ce soir. Du moins, c’est ainsi qu’Aubrée le ressent. Ce soir, son cœur et son âme sont entièrement à la fête. Elle n’est plus l’apprentie assassin de tous les jours, ni même une simple suivante dévouée à sa maîtresse. Elle n’est plus qu’une jeune femme désireuse de s’amuser – de plaire, même. Elle se sait jolie, ce soir, et compte bien en profiter. Oh, elle ne cherche que des regards ou des gentils mots à son égard, rien de plus. Les quelques prétendants plus ou moins officiels qu’elle a déjà lui suffisent. Mais ils ne sont pas là, et seraient bien en peine de la complimenter ce soir sur ses nouveaux talents de danseuse.

Enfin, cette soirée est une réelle parenthèse dans leurs vies agitées, et Aubrée n’est pas la seule à le ressentir. Elle opine du chef aux paroles de Lidjä. La skjalmö aussi a visiblement en tête les récents événements qui ont frappé Svaljärd, Valkyrion, et même Arven dans sa globalité. Un instant, la blondine songe que cette soirée merveilleuse pourrait virer elle aussi au cauchemar, comme le couronnement ou Lughnasadh, mais chasse rapidement cette pensée de son esprit. Valkyrion a vécu assez de malheurs comme ça pour un moment, les dieux sauront protéger le duché du Savoir en attendant qu’il se remette de ses blessures. « Cette cérémonie est parfaite. Et Ljöta… la princesse est si belle. » Son regard a glissé vers sa blonde mentor. L’apprentie est fascinée par son Ecoutante, mais elle admire tout autant la princesse, pourtant si différente de celle qu’elle devient une fois dissimulée derrière un masque.

L’Affranchie revient poser ses yeux clairs sur la guerrière, un petit sourire aux lèvres, et rit légèrement en saisissant un verre sur un plateau porté par un domestique passant à proximité. « Vous devriez essayer, un jour. C’est vraiment amusant, je trouve. » Elle prend une gorgée de sa boisson – du vin, visiblement – avant de rajouter. « Je n’avais jamais dansé vraiment, avant. C’est une amie qui m’a appris récemment. » Indispensable, d’après Sigrid, pour se fondre dans la haute société. Réticente au début, Aubrée a fini par se prêter au jeu, pour finalement apprécier tournoyer entre les bras des cavaliers. « Et je crains que certains de mes partenaires de danse étaient loin d’être à l’abri de quelque maladresse de ma part », glisse-t-elle sur le ton de la confidence. Si certains n’ont fait aucun commentaire, elle se souvient bien avoir écrasé un ou deux orteils à plusieurs de ses cavaliers. Enfin, cela n’a aucune importance, et c’est bien ce qu’elle compte sous-entendre à Lidjä.

Le regard d’Aubrée suit celui de la jeune femme pour se poser sur Agathe, non loin d’elles. Elle ne saisit cependant pas immédiatement que c’est bien de sa petit sœur dont Lidjä est en train de parler. Et puis, le lien apparaît comme une évidence. Lidjä et Hiémain de Sylvamir sont cousins. Le monde est si petit, quand on y pense. Elle la voit s’approcher et lui adresse un sourire, avant de revenir à Lidjä, accueillant sa réflexion d’un petit signe de tête. Elle comprend, bien sûr. Et elle connaît assez ce sentiment, même si elle se comparait bien plus volontiers à une frêle brebis, avant. Quand elle est arrivée en Sombreciel, elle ne savait rien du monde extérieur à Bellifère, et avait à la fois été charmée et perdue par tout ce qu’elle avait pu y découvrir – du moins au début, jusqu’à ce qu’elle prenne ses marques.

Agathe est arrivée à leur niveau. Aubrée porte à nouveau son verre à sa bouche pour manquer de s’étouffer avec sa gorgée à la réflexion de sa sœur. « Agathe ! » C’est tout ce qu’elle parvient à rétorquer d’un ton indigné. Ce n’est pas la première fois que la cadette lui glisse une remarque à ce sujet. La croit-elle si insensible que cela à ce genre de choses ? Ce n’est pas parce que la plus jeune est déjà fiancée à un homme qu’elle aime qu’Aubrée ne connaîtra jamais la même chose.

Au moins, elle n’insiste pas. Tant mieux. Elle n’a as envie d’insister en lui demandant de se mêler de ses affaires, parce qu’elle sait qu’elle pourrait se vexer – d’autant qu’Agathe, elle, a accepté de lui confier qu’elle comptait se marier avec Lancelot un jour prochain. Enfin, Aubrée n’est pas prête à lui parler de Tybalt ou de Taliésin. Pas encore. Plus tard, peut-être, quand elle saura à peu près où elle en est avec eux, déjà. Enfin, le sujet de conversation dévie, et Aubrée hoche la tête, le sourire revenu à ses lèvres. « Il l’est. Il est professeur à l’Académie, Agathe, et sénéchal de surcroît ! » Un sourire à sa cadette, qu’elle détaille rapidement. « Comment se portent tes tuteurs, Agathe ? J’ai cru comprendre que le petit Meldred allait bientôt avoir un petit frère… » Les mots ont été choisis volontairement. Futur frère ou sœur de Meldred, et non d’Agathe. Elle n’est pas de leur sang, et Aubrée ne peut encore se résoudre à l’intégrer dans la famille de Sylvamir.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Le coin des blondes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coin des blondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» Colline de coin de table
» MC : nombre de "coin" selon le nombre de joueur
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Ibelene :: Valkyrion :: Svaljärd-
Sauter vers: