AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La plume est plus puissante que l'épée, parait-il

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Message Sujet: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   Jeu 12 Juil - 13:33


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Lidjä de Sylvamir & Bruna Clairbrisant

La plume est plus puissante que l'épée paraît-il





• Date : 27 octobre 1002
• Météo (optionnel) : Pluie diluvienne sur la ville. Froid et venteux
• Statut du RP : Privé
• Résumé : A cause du temps pourri, Bruna et Lidjä ont préféré s'enfermer au chaud près des livres, histoire d'avoir un peu de tranquillité. Hélas, les voeux les plus pieux ne sont jamais exaucés. Peut être pour le mieux, d'ailleurs...
• Recensement :
Code:
• [b]27 octobre 1002:[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3943-la-plume-est-plus-puissante-que-l-epee-parait-il]La plume est plus puissante que l'épée parait-il[/url] - [i]Lidjä de Sylvamir & Bruna Clairbrisant[/i]A cause du temps pourri, Bruna et Lidjä ont préféré s'enfermer au chaud près des livres, histoire d'avoir un peu de tranquillité. Hélas, les voeux les plus pieux ne sont jamais exaucés. Peut être pour le mieux, d'ailleurs...



Dernière édition par Bruna Clairbrisant le Lun 16 Juil - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Message Sujet: Re: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   Sam 14 Juil - 12:16


… Lors, la princesse Grisolde d'Ansemer, son armure d'or scintillant dans les cieux, leva haut son sceptre de pouvoir, et fit naître une tempête à nulle autre pareille, changeant le ciel bleu en un rideau noir d'orages. Les pirates connurent enfin l'effroi et la certitude proche de rejoindre le palais de Sithi. Sonate, le dragon- roi d'Ambre poussa un cri de victoire qu'on entendit jusqu'au cap de Fortelame. Le vent souffla si fort que les voiles des navires se déchirèrent d'un seul coup. Les vagues mugirent en un fracas effroyable, tant qu'une lame de fond aussi haute que la plus haute tour de Lorgol envoya au tréfond de l'océan les scélérats qui menaçaient Port-Liberté...

Bruna tourna la page avidement. Rien ne valait une bonne histoire épique. Et là, elle était servie. Il faisait un temps à ne pas sortir un griffon : de la pluie en continu, serrée, trempant jusqu'aux os le moindre courageux, et le vent soufflait fort. Bref, Bruna n'avait rien d'autre à faire que musarder dans les couloirs de l'Académie, jusqu'à ce qu'une bibliothèque lui fasse de l'œil. Il y avait là, regroupé en une seule pièce, les légendes d'Arven. A croire que l'Académie savait toujours ce dont avait besoin ceux qui arpentaient son ventre.
Bruna était entrée donc, errant parmi les étagères jusqu'à ce qu'elle tombe sur " Hauts Faits des Chevaucheurs". Elle avait pris le lourd volume, s'était assise par terre, appuyée contre un meuble, et avait commencé sa passionnante lecture. Elle avait frémis avec Fabian Le Preux, avait pleuré avec Mabille de Faërie le sacrifice du dragon Victoire, sauvant son humaine et Cibella avec, et avait soupiré à la lecture de la romance impossible entre Calliste d'Outrevent et Yildarim d'Erebor.
Deux heures avaient ainsi filé. Elle s'était promis de finir l'histoire de Grisolde, puis de reposer le livre et de rentrer. Il fallait dire que le conte sur la vie de cette princesse ansemerienne avait de quoi l'intéresser, forcément. Surtout qu'il était bien écrit que Grisolde était blonde comme le blé mûr, et que Bruna y voyait forcément un signe. Peut être, elle aussi aurait un jour son nom dans un livre ? Peut être elle aussi ferait montre d'un courage sans égal ? Qui sait ?

Elle finit sa lecture en soupirant, déplia ses jambes et s'ébroua : allons, finissons là avec la rêverie. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour replacer le livre à l'endroit exact où elle l'avait trouvé. Ce n'était pas facile : les livres étaient serrés, et il fallu qu'elle s'appuie sur l'étagère pour pousser les autres livres afin que celui qu'elle avait emprunté reprenne sa place. Elle poussa, força un peu en tirant la langue sur le côté. Elle y était presque. Un dernier effort, et…

Plusieurs livres tombèrent de l'autre côté de l'étagère, en un bruit sourd détonnant dans le calme irréel de la pièce. Il n'y eut pas que ce son...Il y eut aussi des exclamations indignées tout à fait justifiées. Bruna se figea : il y avait quelqu'un ! Et ce quelqu'un n'avait pas dû apprécier de voir une pluie incongrue de livres lui tomber sur le pied ou le crâne.

L'apprentie Chevaucheuse risqua un coup d'œil à travers les livres : elle ne vit qu'une chevelure tellement blonde qu'elle paraissait blanche et un visage furibard.


"Je...Je suis vraiment désolée…"


Revenir en haut Aller en bas
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 316
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Re: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   Mer 18 Juil - 18:49

Ses protégés en pleins cours et la pluie battant au dehors, la Skjaldmö avait trouvé refuge dans la grande bibliothèque de l’Académie. Si le soleil avait daigné être présent, elle aurait tué le temps en s’entrainant au dehors ou en observant de ses iris en aventurine l’architecture de l’Académie. Dès son arrivée ici elle avait été captivée par ses tours gigantesques et éffilées. L’une d’elles dépassait même les montagnes disait-on, tant qu’elle disparaissait au-delà des nuages pour qui l’observait du sol. Les passerelles rivalisaient d’originalité, de démesure et de splendeur. Il valait mieux ne pas avoir le vertige si l’on cherchait à passer d’une tour à l’autre. Cela faisait deux mois déjà qu’elle venait dans ce somptueux palais à l’arpenter dans tous les sens sans jamais arriver à le connaître entièrement. La Kyréenne s'enorgueillissait à chaque découverte, chaque nouvelle pièce qu’elle trouvait. Elle n’était pas très férue de magie et ces escaliers capricieux la rendaient méfiante, mais parfois ils lui rendaient service en la menant dans une nouvelle pièce. La jeune femme se disait qu’elle avait de la chance, que ce n’était que le fruit d’un heureux hasard. Jamais elle n’aurait l’idée de remercier la magie pour cela, elle était de bien trop mauvaise foi !

Ce jour-là le temps était trop morose pour qu’elle n’ait envie de se prendre à nouveau au jeu des recherches hasardeuses alors elle s’était installée dans la bibliothèque. Le froid lui rappelait sa terre d’origine qui lui manquait beaucoup et elle avait eut envie de se plonger dans des écrits qui pourraient la rapprocher de ses neiges et ses ours blancs. La bibliothèque était immense et il y régnait un silence apaisant. Les chandeliers suspendus au plafond avaient été allumés, la grisaille au-dehors ne permettant pas d’éclairer suffisamment les lieux, même en pleine journée. A la recherche d’un support à ses souvenirs de Valkyrion, elle s’était enfilée dans la rangée consacrée à Arven et parmi les ouvrages du Grand Atlas, elle avait pris celui portant le titre : “Valkyrion, duché du Savoir”. “Le savoir pour unique devoir”, une devise qui collait bien à la peau diaphane de la valkyrie qui avait été chargée de transmettre son savoir aux apprenties skjalmös. C’était un devoir qu’elle avait à coeur de mener à bien. Après tout, même sa marraine, avant de mourir le lui avait demandé. Ses soeurs avaient péri en trop grand nombre à la guerre et leur savoir risquait de s’éteindre avec elles si personne ne l'enseignait aux nouvelles générations.

Mais présentement, l’heure n’était ni d’apprendre, ni d’enseigner, simplement de se souvenir. Lidjä feuilletait avec minutie les pages de l’Atlas et souriait en admirant les dessins des paysages kyréens qui y étaient représentés. La fraîcheur des dalles de pierre sur lesquelles elle était assise en tailleur, livre ouvert reposant sur ses jambes, ne la dérangeait pas. Adossée contre l’étagère, toutes ses pensées étaient tournées vers les dessins et les inscriptions, légendes et textes qui les accompagnaient. Ainsi elle ne se rendit pas compte qu’elle n’était plus seule. Accaparée par sa lecture, elle n’avait pas perçu les mouvements de la présence féminine de l’autre côté de l’étagère, pas plus que le lent glissement des livres poussés de son côté. Une pluie de livres s’abattit sur son crâne et bien trop tard elle se couvrit de ses mains. Sous le coup de la surprise et la douleur infligée à sa pauvre tête, elle avait laissé échapper un gémissement mais pas plus. Pas de cri, pas de juron, non, la Kyréenne savait se tenir et ses émotions explosaient en silence dans sa tête. Néanmoins, furieuse, elle pinçait les lèvres, son petit nez s’était retroussé et ses yeux pastel lançaient des éclairs. Lorsque le dernier livre tomba, elle se massa douloureusement le crâne, glissant ses doigts entre ses cheveux tirés en arrière dans son habituelle queue-de-cheval haute.

    - Humpf !

Lidjä se redressa, refermant son Atlas au passage et chercha à voir entre les livres encore en place sur l’étagère, celle qui était à l’origine de ce désordre et qui prononçait des excuses. Elle y vit l’étudiante de dix ans sa cadette. C’était une blonde qu’elle n’avait encore jamais remarquée, il faut dire que l’Académie était gigantesque et les élèves autant que les professeurs ou visiteurs étaient vraiment nombreux.
    - Faites un peu plus attention ! Il va falloir ranger tout cela jeune fille !

Si Bruna recevait la corvée de rangement, Lidjä elle s’en sortait avec au moins deux bosses cachées dans la masse de ses cheveux et une migraine assurée. Chacun son truc et la Kyréenne aurait volontiers fait l’échange d’ailleurs. Surprise et agacement atténué, elle se présenta.
    - Je m’appelle Lidjä de Sylvamir, gardienne des étudiants kyréens. Et vous êtes ?


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   Sam 21 Juil - 9:52

Bruna était mortifiée, bien entendu. Ranger ? Mais c'était la moindre des choses !

Oui, bien sûr ! Je vais faire ça tout de suite, je...

Elle allait encore rajouter qu'elle était désolée, mais ça, elle l'avait déjà dit. Quelle plaie quand même de faire constamment des faux pas, de dire ce qu'il ne fallait pas et d'être obligée de s'excuser ensuite ! Quel dieu malin aimait lui jouer de pareils tours ? Elle était pourtant de l'avis général, une gentille fille, aimable et patiente. A croire que ce n'était pas suffisant. Sa "victime" du jour se présenta et Bruna pâlit davantage. Ce n'était pas n'importe qui ! La gardienne des étudiants kyréens… Rien de moins. Une skjaldmös certainement. Oh bon sang, Bruna, tu as le chic pour offenser les gens les plus importants de l'Académie ! Bruna ne connaissait pas personnellement une seule de ces vierges guerrières, mais elle savait comme tout un chacun que Lidjä pouvait la mettre KO sans même déranger une seule mèche de sa chevelure et sans transpirer une seule goutte.
Elle réalisa ensuite que le patronyme de la kyréenne la désignait comme noble : la totale ! Quitte à faire les choses, autant les faire bien, après tout ! Son silence hébété était très impoli, se rendit-elle compte. Elle déglutit avant de se présenter, finalement :

Je suis Bruna Clairbrisant, Cadette Chevaucheur de Sombre, du Vol de saphir. dit-elle de façon tout à fait protocolaire.

Bruna contourna l'étagère pour pouvoir, certes, ramasser les livres qui étaient tombés, mais aussi parce qu'il était bizarre d'entretenir une conversation à travers des rayonnages. Et puis, il fallait bien le dire, elle était curieuse de voir Lidjä de pied en cap.
Son interlocutrice aurait pu poser comme modèle de skjaldmös, comprit-elle en la voyant : blonde, certes, mais aussi le teint clair et les yeux pers, une silhouette idéalement musclée et cet air sûr de soi qui caractérisait les personnes qui savaient exactement quelle était leur place et leur rôle dans ce monde. Autant dire qu'il ne fut guère étonnant que Bruna se sentit tout à fait intimidée et baissa les yeux par réflexe.

J'espère que vous n'êtes pas blessée. J'ai voulu ranger un livre, et tout est tombé. Je suis affreusement maladroite.

C'était autant une excuse qu'une explication. Bruna se baissa pour commencer à ramasser les ouvrages au sol. C'était lourd et elle ne put les prendre tous en une seule fois. La skjaldmös avait un livre dans les mains et Bruna ne put résister à la tentation de jeter un coup d'œil intrigué : un atlas. Elle releva le visage et sourit largement à Lidjä.

Oh...Vous vous intéressez à la géographie ? J'aime beaucoup cela aussi. J'ai toujours rêvé de voyager, mais je n'ai vu que peu de chose à part Port-Liberté et Lorgol pour l'instant. Evidemment, j'irai où on m'ordonnera d'aller, mais ce serait tellement bien de voir le reste d'Arven ! Comment est-ce Valkyrion ? demanda-t-elle, curieuse.

Pas sûre que Sombre soit du même avis. D'abord, il n'aimait pas rester loin de la mer, et ensuite, vu son âge, il avait fait déjà le tour d'Arven plusieurs fois, et il avait un ton blasé tout à fait révoltant quand il en parlait. Alors que les noms exotiques réveillait le frisson de l'aventure chez Bruna, Sombre avait l'équivalent mental d'un haussement d'épaule et pouvait vous sortir des commentaires aussi indifférents que : " Erebor ? C'est très plat." ou " Edenia ? Le pollen me fait éternuer." Bref, pas de quoi enflammer l'imagination d'une jeune fille, mais à vrai dire était-il nécessaire d'allumer davantage la passion chez Bruna ? Probablement que non. Sombre connaissait bien sa Chevaucheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 316
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Re: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   Lun 30 Juil - 11:42

La blondinette avait l’air vraiment désolée et tout à fait disposée à ranger ce qu’elle avait fait comme désordre. Tant mieux, Lidjä n’aurait pas à user de plus d’autorité que nécessaire. Elle était habituée aux obéissantes Kyréennes apprenties skjaldmös, mais ici à l’Académie, elle n’était pas à l’abri de rencontrer un étudiant revêche. Quoiqu’avec cette réputation qui la précédait, il faudrait vraiment que ce dernier soit téméraire pour oser risquer de se prendre une raclée. Restait à savoir ce que penseraient les professeurs si elle amochait de trop un de leurs étudiants… Il faudrait qu’elle se renseigne sur les punitions en pratique d’ailleurs, au cas où, pour ne pas commettre d’impair.

La jeune fille se présenta et Lili retint qu’elle était Chevaucheuse. Un léger sourire se dessina sur ses lippes rose pâle. Leur rencontre n’avait pas très bien commencé, mais ça aurait pu être pire. Avec la guerre qui faisait rage encore entre les deux empires, sur un champ de bataille elles auraient pu être ennemies. La situation était assez cocasse, mais heureusement, ici dans les Terres du Nord, tout le monde pouvait circuler librement, les querelles n’avaient plus court et Lidjä ne s’attaquait à personne. Ce n’était pas, ou plus, sa mission, et puis elle avait déjà bien assez combattu, bien assez vu les corps tomber et le sang couler.

Debout, atlas serré contre sa poitrine, elle suivit de ses yeux d’olivine la Cadette contourner l’étagère pour la rejoindre. C’était en effet plus agréable de se parler sans avoir une montagne de livre pour les séparer.

    - Je vais bien ça va aller merci.

Juste quelques bosses ce n’était pas ça qui allait embêter la valkyrie. La douleur serait vite passée, toujours un peu désagréable mais rien d’insupportable. Ses mèches blondes accompagnèrent son mouvement de tête et couvrirent ses épaules lorsqu’elle se pencha légèrement pour regarder le livre qu’elle avait entre les bras.
    - Oui, j’adore les voyages, voir de nouveaux horizons… Valkyrion est magnifique. Nous avons de robustes bâtiments en pierre, pas très hauts, surtout comparé à ici, mais avec un fort caractère. Les paysages sont majoritairement blancs, recouvert de neige ou gelés comme les lacs et les plaines. Nous avons des forêts avec des marronniers et des châtaigniers éparpillés parmis les sapins, les épicéas et les mélèzes. Le bois de mon bouclier vient de l’un de ces pins d’ailleurs.

Ce disant, elle avait posé le livre sur la table d’étude et décroché l’arme dont elle ne se séparait presque jamais. Enfin “arme”... Aux yeux des Skjaldmös seulement sinon ici dans l’Académie on ne lui aurait jamais laissé le loisir de le conserver sur elle, déjà qu’elle devait se passer de son épée et de sa hache d’armes... De la pulpe de ses doigts, elle caressait à présent le verso de son bouclier dont le bois avait été laissé brut. Elle aurait pu continuer son exposé en parlant de la faune, ou bien expliquer comment étaient fabriqués les boucliers, celui-là elle l’avait fait de ses propres mains, elle en était très fière ! Mais peut-être que la jeune Chevaucheuse avait d’autres choses à faire ?
    - J’ai voyagé pas mal, plus que la plupart des gens. Je suis allée en Sombreciel lors de la guerre à la frontière lagrano-cielsombroise, et en Bellifère aussi que j’ai traversé à cheval lors d’un voyage.

Mais assez parlé d’elle pour le moment. Bien qu’elle soit fière de ses périples et surtout de son cher duché, c’était au tour de la faë de parler un peu d’elle et de ses terres d’origine.
    - Et vous, vous venez d’où ? C’est comment chez vous ?


_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: La plume est plus puissante que l'épée, parait-il   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plume est plus puissante que l'épée, parait-il
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» une plume qui tombe du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archivum des RP-
Sauter vers: