AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anaëlle Faucheblé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 32
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Message Sujet: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 17:40



Lyulia présente

Anaëlle
Faucheblé

Kate Beckinsale

« J'ai toujours été dévorée d'une ambition terrible : me plaire. »

Dévouée envers qui sait lui plaire, ses causes, ses allégeances et elle-même évidemment. Efficace, elle est douée dans tout ce qu’elle entreprend. Familière car dans ses rapports avec autrui elle ne s’embarrasse pas de l’étiquette ni des grandes tournures juste bonnes à faire joli. Pondérée, elle est calme et équilibrée, réfléchie car avancer tête baissée n’apporte rien de bon. Assurée, elle fait preuve d’une grande confiance en elle. Autoritaire et Hautaine ses réussites ayant nourri son orgueil et sa fierté. Arrogante et Belliqueuse par son amour de la guerre, son insolence et son agressivité. Critique envers les autres et elle-même car c’est en apprenant de ses erreurs que l’on tend vers la perfection.



©️️ fassophy
Les vacances venues elle proposa à son époux de venir le chercher avec Gloire sa dragonne, supposant qu’un voyage en amoureux leur permettrait de se rapprocher, leur relation battant dangereusement de l’aile. Le bougre a refusé et de fureur elle a enflammé la lettre entre ses mains avant même d’en lire les raisons sans doutes tirées par les cheveux qu’il lui donnait.



©️️ Zuz’
âge : 36 ans
Date et lieu de naissance : 1er mai 967, en Cibella
Statut/profession : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)
Allégeance : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Dieux tutélaires : Aura, Valda
Groupe principal : Les Hérauts du Renouveau
Groupes secondaires : Chevaucheurs / Mages / Peuple


1er mai 967


Toi, curieux passant à travers le temps et l’espace, approche. Approche de cette petite maison de quatre étages, telle qu’elle l’était en avril 967. Pas très haute pour une habitation cibellane pourrait-on dire. Il fut un temps plus ancien où elle était entourée de champs appartenant à la famille Faucheblé, mais ils ont été vendus et d’autres maisons ont été construites à la place. Le dernier agriculteur de la famille est décédé il y a bien longtemps et tu ne le verras donc pas si tu regardes à travers les vitres de la maisonnée. Approche encore un peu et regarde. La nuit est tombée depuis des heures déjà et pourtant la lueur des chandelles éclaire le rez-de-chaussée et le premier étage. Ce qui te frappe dans un premier temps, outre le fait que les Faucheblé ne dorment pas, ce sont les cris qui semblent provenir du premier étage. Quelqu’un souffre, ce sont des cris de douleur, inquiétant tu ne trouves pas ? Au rez-de-chaussée tu vois un homme occupé à veiller sur ses deux fils. Tu l’entends les appeler François pour le plus grand et Eric pour le second. Tu peux deviner à leur taille qu’ils n’ont pas plus de quatre et deux ans. Le père quant à lui s’appelle Roland. Avant de devenir homme au foyer pour élever ses fils comme il est de coutume en Cibella, il était confectionneur de couettes et de coussins de grande qualité, l’un des artisanats du duché le plus connu et reconnu dans tout Arven. De nouveaux cris te sortent de la contemplation de cette scène tout à fait innocente d’un père qui rassure ses fils et te ramènent à ce présent du 30 avril 967. Tu te rends compte qu’ils sont réguliers et proviennent d’une femme. Tu la trouves allongée dans son lit et à la vue de son ventre proéminent tu comprends qu’elle est sur le point de donner la vie pour une troisième fois. Elle n’est pas seule, une mage l’accompagne, sans doutes une guérisseuse prête à l’aider à se rétablir le plus rapidement possible pour qu’elle puisse reprendre son activité de cantatrice. Elle s’appelle Hélène, c’est une mage de l’Automne spécialisée en subjugation et célèbre cantatrice. Il faut attendre encore de longues heures avant que ne vienne sa délivrance. Ainsi, c’est aux premières lueurs de l’aurore que tu assistes à la naissance d’Anaëlle, première fille de la famille le premier jour de mai.

De 967 à 977


Tu observes Anaëlle grandir durant les dix années suivantes. Elle aura eu un autre frère nommé Fabien puis une soeur nommée Loïse. Soit cinq enfants en tout dans la famille ce qui est relativement peu courant en Cibella. La première fille est chouchoutée par sa mère qui use à foison de sa notoriété de chanteuse pour vanter sa fille à qui veut l’entendre, des louanges qui à force d’être entendues par la petite Anaëlle la rendirent peu à peu arrogante abreuvée de cette haute estime et ce sentiment de supériorité. Pourtant simple fille du peuple, tu la vois se penser plus importante qu’elle ne l’est et faire preuve d’une bien grande confiance en elle. Tu peux te demander alors si la vie lui donnera raison, si elle sera promise à un grand avenir ou si elle sera un jour mise au pied du mur avec nul autre choix que de faire face à la réalité et revoir sa vision d’elle-même. En attendant, tu peux t’indigner de voir Hélène se comporter souvent avec vulgarité, se prendre pour une diva et être hautaine avec tout le monde. Tu plains peut-être la cadette, Loïse, laissée dans son coin, chahutée par ses frères et ignorée par sa mère. Tu peux te rassurer un peu en voyant qu’Anaëlle passe du temps avec elle et qu’elles jouent toutes les deux dans les coulisses lorsque leur mère est en pleine représentation. Si tu te dis que rien n’est perdu pour l'aînée, que la personnalité maternelle n’a pas totalement déteinte sur elle, tu as bien raison car elle fait preuve de plus de raffinement. Difficile pour elle de ne pas être familière avec les gens avec un tel exemple à suivre dans la famille, mais elle est dotée d’un grand esprit critique que ce soit envers Hélène ou elle-même. Tu vois bien que la vulgarité de sa mère lui déplaît, l’arrogante et hautaine petite fille doit penser que ça nuit à son image et elle fait tout son possible pour chasser ce défaut qu’elle a reçu de la chanteuse. A force de travail sur elle-même, elle arrivera à réduire ce défaut et qui tendra à en faire partiellement une qualité pour cette aisance et cette simplicité dont elle fera montre dans ses rapports avec autrui.


En 980


La brune aux yeux noisette a treize ans. Tu as vu ses deux grands frères partir en apprentissage auprès d’artisans, mais tu ne t’es pas attardé sur ces événements. Peu t’importe de savoir de quel artisanat il s’agit ni même quel artisan s’occupe d’eux à présent. Ils ne sont plus là, point. La journée est très chaude, caniculaire, le vent d’ouest apporte plus de chaleur encore mais permet aussi de rendre l’air plus respirable, moins pesant. Imagine les rayons du soleil te brûler la peau à petit feu. Est-ce que tu transpirerais comme Roland, installé sur le petit muret qui encercle la maison des Faucheblé ? Des auréoles se sont formées sous ses bras. A sa place tu aurais sans doute enlevé le haut en lin qu’il porte, une coupe simple aux coutures solides. En suivant la même direction que son regard tu trouves Anaëlle et sa soeur jouant avec d’autres enfants du village. Approche, approche un peu. Que se passe-t’il ? L’un des garnements tient une poupée entre ses mains, Loïse est en pleurs à genoux et Anaëlle se dresse fièrement devant elle tel un rempart. L’aînée regarde le gamin à peine plus grand qu’elle avec mépris. Ses yeux noisette te semblent bien durs. Elle est furieuse. Regarde bien. Cette poupée tu la reconnais. Elle appartient à Loïse et l’adolescent a dû la lui piquer. Pourquoi Roland n’intervient pas ? Un coup d’oeil te suffit pour comprendre qu’il ne regarde pas vraiment par ici. Pipe en bouche, il rêvasse. Un déchirement de tissus attire de nouveau ton attention. La poupée de chiffon est en deux morceaux à présent. Le jeune éclate de rire, un rire qui s’arrête soudainement. Le jouet favoris de Loïse vient de prendre feu sous tes yeux et il a beau secouer les morceaux, ils ne cessent de brûler. Lorsque les flammes se mettent à lui lécher les doigts, il les lâche et s’enfuit en courant, soudainement peureux. Dans les yeux d’Anaëlle, tu vois se refléter les flammes dansantes et ses lèvres s’étirent en un sourire victorieux. As-tu compris ? Elle, oui.

Son exploit est fièrement rapporté à sa mère qui l’envoie aussitôt faire ses valises et portailler vers Lorgol. Bien que la petite n’ait pas reçu d’enseignement le jury cèdera face à sa détermination, son assurance farouche et sa maturité. Elle était bien décidée à ne laisser rien ni personne l’empêcher de réussir dans la nouvelle voie qui s’ouvrait à elle.


Septembre 980 à juillet 985


Ton voyage dans le passé d’Anaëlle se poursuit. Pendant cinq années tu peux l’observer évoluer dans l’univers fabuleux de l’Académie. Elle s’y est fait une place, loge dans un dortoir avec les filles se son âge et si je ne me trompe pas, tu n’es pas étonné de la voir y prendre ses aises et s’épanouir. Un soir, lors de confidences en messes basses, tu peux l’entendre avouer à une de ses amies qu’elle est soulagée de ne pas avoir hérité de la même magie que celle de sa mère. Tu sens aussi de la fierté dans l’intonation de sa voix, la jeune mage est ravie d’avoir la magie d’Été qui coule dans ses veines. Comme les braises, Anaëlle était calme, pondérée, jusqu’à ce que l’on souffle dessus et alors elle s’enflammait de fureur, sortait de ses gonds et ne se laissait pas marcher sur les pieds. Tu suppose aussi qu’elle doit être soulagée de ne plus être oppressée par sa mère. L’Académie lui offre un sentiment de liberté, la liberté de ne pas devenir comme Hélène et celle de pouvoir aspirer à plus de grandeur encore. Ces années furent difficiles et pas de tout repos. En même temps que la magie elle dut apprendre à lire et à écrire. Elle se targuait d’être la meilleure de sa promotion, mais tu as pu voir que ce n’était qu’au prix d’un apprentissage et un entraînement acharné qu’elle s’infligeait à elle-même avec autorité. Elle n’avait pas la même facilité que certains, mais elle compensait largement par ses méthodes de travail efficaces et son esprit critique. Elle s’était découvert une ambition forte, et avec elle le désir d’aller plus loin, toujours plus loin et de repousser ses limites.

C’est là, dès sa première année que tu vois entrer un jeune mage dans sa vie. Retiens bien son nom et les traits de son visage car il deviendra très important pour elle. Il se présente sous le nom de Constantin. Assez grand, ses cheveux tirent sur le roux. Il semble tout de suite plaire à la jeune Anaëlle par son charisme. Malgré leurs sept années d’écart tu pourrais faire une longue liste de points communs qui les rassemble : leur magie de l'Été, leur duché de provenance, quelques traits de caractère aussi, en passant par leur milieu très modeste ou encore leur fratrie nombreuse. Tu ne sais pas vraiment pourquoi ce mage de second cycle s’intéresse à une petite novice, mais l’entendre proposer à Anaëlle de l’aider dans son apprentissage autant magique que primaire est une bonne nouvelle. Elle de son côté a l’air d’être flattée qu’un grand s’intéresse à elle. Lors d’une de leurs discussions, tu l’entends dire qu’il se destine à une carrière de mage de bataille et comprends qu’elle l’admire pour cela. Ses études terminées, ils restèrent en contact et souvent tu peux la voir lui écrire, de façon secondaire, c’est un bon moyen pour elle de s'entraîner au maniement de la plume et d’améliorer sa calligraphie. Régulièrement ils se retrouvent à Lorgol ou à l’Académie comme lors du jour des anciens. Ils sont proches, très proches tu ne peux que t’en rendre compte, ça se voit. Au fil des ans tu as vu se construire entre eux une grande complicité et les accolades amicales ont fini par faire place à de doux baisers tendres et passionnés. Avec tout le travail qu’elle a fourni, c’est sans surprise que tu la vois obtenir son diplôme au bout de sa cinquième année.

Septembre 985


Durant tout son cursus à l’Académie, tu as pu entendre Anaëlle répéter qu’elle ne se contenterait pas d’être Mage, elle voulait plus, beaucoup plus et prendre de la hauteur dans tous les sens du terme. Ce jour, tu la vois se rendre à la sélection pour devenir Chevaucheur. Dans ses yeux tu peux remarquer son assurance, sa détermination, deux sentiments qui ne l’ont jamais quittée. Ce serait vraiment dommage qu’aucun dragon ne la choisisse après tous les efforts qu’elle a fournis pour en arriver jusque-là.

Heureusement tout se passe bien pour elle. Cette magnifique dragonne qui s’approche d’elle pour la revendiquer sienne est une victoire. Ses écailles pourpres reluisent sous les rayons du soleil. Elle et Anaëlle se fixent, yeux dans les yeux connectées l’une à l’autre et tu te demande ce qu’elles peuvent bien se dire. Tu perçois les murmures des professeurs qui s’élèvent, ils sont étonnés car cette dragonne, Gloire de son nom, est la reine de son vol et la jeune femme n’est qu’une simple fille du peuple… Sur le visage de la brune mage tu n’es pas étonné de voir une expression qui t’es devenue familière, celle qui signifie que son ego a encore grandit. Son arrogance allait atteindre des sommets et tu peux d’or et déjà plaindre ceux qui seraient victime de son insolence.

Septembre 985 à 990


S’ensuivent cinq années de formation aux techniques de combat, de vol, de survie et bien d’autres domaines dans lesquels tu la verras évoluer. La jeune mage s’installe dans les locaux de la Caserne de Flamme et tu en profites pour les visiter si ce n’était déjà fait. Si son apprentissage de mage avait été difficile, pour le vol ce fut tout le contraire. Tu aurais dit qu’elle était née pour cela. Elle est douée et promise à une belle carrière, tout semble lui réussir. Gloire est expérimentée et ambitieuse. Gagner, réussir et briller sont tout ce qui la motive, ça et sa nouvelle Chevaucheuse bien sûr, c’est pour cela qu’elles se sont bien trouvées. Un an après le début de sa formation de Chevaucheur, tu l’entends féliciter Constantin qui est devenu professeur à l’université. Tant qu’elle est à la Caserne de Flamme, ils se voient régulièrement, de préférence lorsque Gloire n’est pas là, car il préfère la voir en tête à tête ce que tu trouves tout à fait normal. Souvent aussi, tu l’as vue le rejoindre dans ses appartements à l’Académie. Comme elle était douée, elle était libre de ses weekends et ils les passaient toujours ensemble. Le couple semble heureux, et tu es content pour eux.

Deux années se sont écoulées depuis le début de la formation. Son sac est prêt, tu l’as vue y mettre ses affaires de rechange et tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Tu la sens surexcitée, elle va partir trois ans en unité sur le terrain. Là, elle ne pourrait plus voir Constantin en dehors d’éventuelles permissions. Tu ne t’es pas inquiété de cette période, ni eux non plus d’ailleurs, peut-être pensiez-vous que ce serait plus simple une fois la formation terminée. Et puis trois ans en totale harmonie avec sa dragonne, la jeune apprentie ne pouvait pas s’ennuyer. Tu aimerais monter sur Gloire pour comprendre la félicité qu’elle ressent lorsqu’elle la monte. Là-haut dans le ciel, tu la vois jubiler d’être au-dessus de tout et de tous. Dans ces moments privilégiés, tu imagines qu’elle doit se sentir libre, intouchable et puissante.

C’est l’hiver 989, autour de toi il y a les collines de Cibella et des forêts , surement quelque part à la frontière du duché. Ana a les bras chargés de morceaux de bois. Des brindilles et des branchages que tu l’as vue ramasser un peu plus tôt. Soudain elle s’arrête de marcher et en levant les yeux tu vois Gloire tournoyer au-dessus d’elle. Tu supposes qu’elles discutent comme elles le font souvent. Ana se remet en mouvement et tu suis comme à ton habitude, curieux de connaître son histoire. C’est bien pour cela que tu voyages dans son passé après tout. Gloire a trouvé un coin abrité sous les arbres, un vieux tronc allongé sur le sol peut servir de siège ou de dossier. Ana dépose son tas de bois cet endroit. Elle pourrait invoquer un élémentaire de feu mineur, mais elle préfère se constituer un feu de camp à base de bois pour le simple plaisir de le voir se consumer sous ses flammes. Il n’y a pas de gros prédateur en Cibella, tu sais qu’elle ne risque pas grand chose. Cela ressemble à l’un de ces exercices de survie qu’elle a déjà fait. Se réchauffer c’est le point le plus facile pour la mage d’été, vient ensuite la partie “se nourrir”, trouver de l’eau… Quoique là tu supposes à raison qu’il lui suffit de trouver un cours d’eau pour y puiser son précieux liquide et avec ses pouvoirs elle pourrait même pourquoi pas la faire chauffer en un thé léger. Par contre, seule avec sa magie, trouver à manger demandera plus que ses petits tours. Maline, elle a posé quelques collets dans les environs et tu jettes régulièrement des coups d’oeil pour voir si un lapin y a été pris au piège. Ton attente est finalement récompensée au bout de quelques heures. Ana a déplié sa couverture depuis et disposé quelques éléments de toiture qui consistent en un grand drap épais suspendu par des cordages accrochés aux branches des arbres les plus proches. S’il pleut, elle sera abritée, au sec. Tu t’éloignes du campement, intrigué par ses collets presque invisibles enfoncés dans l’herbe. Là ! Regarde ! Il approche ! La prochaine victime du piège, une boule de poils blanche comme neige qui serait passée inaperçue, si elle n’avait eu le bout des pattes brunes. Elle sautille la petite lapine, vive et rapide. Sans le savoir, elle fonce droit sur le piège ! Le rongeur se coince une patte arrière dans le piège. Court sur pattes, il se tortille pour essayer de se libérer en poussant des petits grognements à peine audibles. Le collet fonctionne bien, et ça ne t’étonne pas de la part d’Ana, par contre tu doutes qu’elle soit très ravie si le loup qui approche le récupère à sa place. Il a le pelage globalement clair où tu discernes du beige du blanc et de l’anthracite. Attirée par le bruit, tu entends Ana se rapprocher, vigilante. Le Loup semble l’avoir repérée, tu le vois tourner la tête vers elle et ils se figent un long moment. “On partage ?” dit-elle soudainement. Croit-elle qu’il puisse la comprendre ? Et si ? Ils se mettent à avancer l’un vers l’autre et elle tend la main sur laquelle il vient poser sa patte. “Enchantée Amaury, moi c’est Anaëlle.” La suite de la discussion, tu ne l’as pas écoutée, car c’est assez frustrant de n’entendre que la moitié d’une conversation.

990 à 1000


Année 990, après ses études Anaëlle s’est installée à la caserne de la Volte en Cibella. Une belle ville où tous les bâtiments ont été construits en hauteur sur au moins 5 étages. Tu pourrais te demander comment ils tiennent debout si tu n’étais pas dans le duché berceau de la magie. Des sortilèges d’étayage et de consolidation sont derrière tout cela de toute évidence. Tu trouves la jeune Chevaucheuse dans la salle de réunion, elle y attend de savoir quelle sera sa première mission. Son Familier se tient à ses côtés un peu en retrait. Elle a élu résidence à la caserne, n’ayant pas envie de retourner habiter dans sa maison d’enfance. Tu sens qu’elle est fière d’avoir terminé sa formation avec brio. Plus tard ont lieu les retrouvailles avec Constantin que tu trouves attendrissantes, les années passantes n’ayant pas ébranlé leurs sentiments et ils finissent par se marier.

Année 1001


C’est la fête, plus précisément le 25ème anniversaire de Chimène de Faërie à Alfaë le 31 janvier. Anaëlle y est présente, chargée de la sécurité de la princesse. C’est là qu’elles font connaissance. Elles furent souvent amenées à se revoir, un plaisir, un honneur pour la Chevaucheuse de veiller sur celle qu’elle respecte et apprécie. Du 24 juin au 10 juillet, sa princesse est couronnée impératrice. Tu entends Anaëlle dire à Amaury qu’elle trouve que c’est trop tôt. A la fin de sa période de probation, Gustave de la Rive tente d’interrompre le couronnement pour réclamer ce trône qu’il dit sien de par sa naissance. Il échoue, tout le monde le croit mort, à cette hypothèse, la Chevaucheuse prend un air méprisant en disant “tant mieux ! Bon débarra.” lors d’un tête à tête avec son Familier.

Du 14 au 30 septembre tu assistes à l’édition spéciale du Tournoi des Trois Opales organisé par Ermengarde de Bellifère. Chimène y est présente alors Anaëlle aussi, elle garde un oeil sur elle du mieux qu’elle peut et tu la vois maugréer contre Gustave qui a essayé d’enlever sa soeur.

Du 31 octobre au 5 novembre, c’est en Outrevent au Mémorial des Disparus que se trouve la Chevaucheuse à l’occasion de la Samhain missionnée pour surveiller l’extérieur de la salle où a lieu la célébration organisée par son impératrice. Tu vois avec compassion la jeune femme obligée d’arrêter sa propre impératrice sous les ordres de Gustave. Dans ses yeux noisette dansent les flammes de sa fureur. “Tout ça c’est la faute des mages de sang” maugrée-t-elle à l’adresse de son Familier. “Je les déteste ! On ne devrait pas les laisser en liberté !” ajoute-t-elle, mais tu sais qu’elle ne peut rien y faire. Gustave est reconnu empereur et Chimène déclarée morte. A cette annonce, dans sa chambre à la caserne de la Volte, Ana fait les cent pas, tourne en rond comme un lion en cage jusqu’à t’en donner le tournis. Amaury la suit de ses yeux d’ambre, imperturbable. “J’aurai dû la protéger ! L’aider à s’échapper, faire quelque chose, n’importe quoi !” Tu te demandes pourquoi ce n’est pas son époux qui est là près d’elle et puis tu te rappelles qu’il est très occupé avec ses cours à l’Académie, que très rarement il vient à la Volte. D’ailleurs, ils n’ont même pas de maison, vivant chacun de leur côté.

Les choses n’étaient pas prêtes de s’arranger d’ailleurs, puisque le 26 décembre, grâce à ses qualités de Chevaucheuse, son aisance en vol, son assurance et ses capacités évidentes à pouvoir mener une équipe l’ont amenée à être nommée Capitaine de Vol de Cibella. Plus de responsabilités demandent plus de travail et désormais tu la vois faire régulièrement le voyage jusqu’à la caserne d’Alfaë. Elle n’a presque plus de temps pour sa vie conjugale et tu le déplores, mais Constantin n’a pas l’air de faire d’effort non plus…

Année 1002


Anaëlle est dans la salle de réunion à Alfaë, la guerre a été déclarée et tu assistes alors aux élaborations de troupes et de stratégies des Faës. “J’irai sur le front, ici.” La Capitaine pointe de l’index un endroit sur la carte qui se trouve sur la frontière cibellanne. Elle ne demande l’avis ni l’autorisation de personne. Tu comprends qu’elle tient personnellement à combattre. Est-ce son amour des batailles ou l’ambition de la gloire qu’elle pourrait en retirer ? Les deux sans doutes. Son époux ne peut plus combattre depuis longtemps, c’est pour cela d’ailleurs qu’il n’est plus mage de bataille, alors durant tout le conflit, ils ne trouvent pas le temps de se voir. Tu te demandes s’il en souffre, quant à Anaëlle, elle est bien trop arrogante pour admettre que ça lui pèse. Sa colère, elle la tourne vers ses ennemis, s’en sert efficacement pour canaliser son énergie et faire pencher la balance en faveur de l’empire de Faërie.

Intrigue 2.3 La Roue Brisée du 1er avril au 31 mai 1002
Anaëlle ne s’est pas éveillée dans la trame alternée, le temps s’est écoulé normalement pour elle. Dans la trame alternée, elle n’est ni mage, ni Chevaucheuse, pour s’éloigner de sa mère elle a suivit un apprentissage dans la poterie et elle tient sa propre échoppe à Alfaë. Ses créations sont très réputées et ont beaucoup de succès.

La rupture de la Trêve choque Ana, elle si farouchement opposée aux mages du Sang ne peut que désapprouver qu’ils soient libres désormais. La jeune Capitaine est gravement touchée par la maladie le 13 août, soit environ un mois plus tard, et comme tous ceux qui le sont également, elle est envoyée à la Volte dans l’attente de recevoir un antidote. Si être ainsi affaiblie l’inquiète, tu la sens soulagée lorsqu’un capitaine de la garde ducale lui annonce que les pertes de Cibella sont minimes comparées à celles de Lagrance. L’antidote est finalement trouvé et elle est parmi les premières à en recevoir un.

Elle est en convalescence, assise sur un banc, Amaury se tient à ses côtés, la patte qu’il a posé sur son épaule te rendrait la scène étonnante si tu ne savais pas déjà qu’il est son Familier. Ils discutent sans doute et en approchant tu peux entendre ce qu’elle lui dit. Bien que ce ne soit pas très évident de comprendre une moitié de conversation, écoute-la. “...réjouir, mais je n’y arrive pas. Quand je pense que c’est Élise et Tristan qui ont servi de cobaye pour trouver l’antidote ! Rha !” Elle pince les lèvres et retrousse le bout du nez mécontente. “Oui, oui pour une fois qu’ils font quelque chose d’utile, hein. Mais bon, tout ça c’est de leur faute ! Et si je n’avais pas été dans le coma, je l’aurai trouvé moi-même ce remède et plus vite qu’eux.” De mauvaise foi ? Si peu...

Quelques temps plus tard, après un temps d’attente presque insupportable, lorsqu’elle est certaine d’être complètement rétablie, tu la vois s’offrir une session de vol avec Gloire. Tu te doutes que c’est l’une des choses qui a dû lui manquer le plus, ce lien avec son dragon, parcourir les cieux et sentir le vent caresser son visage. De nouveau opérationnelle, elle retourne de nouveau sur le front.

Vers mi octobre, tu vois Anaëlle sourire, en main, elle tient une annonce officielle. En la lisant tu apprends que Chimène est vivante et a officiellement abdiqué. “Oui une bonne nouvelle, elle est en vie !” Le poids de la culpabilité s’est levé dans le coeur de la brune aux yeux noisette et même son abdication ne pourrait entacher ce nouveau sentiment de légèreté dans son coeur, du moins c’est ce que tu sembles observer au travers de ce sourire qui orne ses carmines.

Le 27 novembre, jour des anciens, Ana ne manque presque jamais ce rassemblement d’anciens élèves. L’occasion de revoir ses anciens camarades et surtout son époux est trop belle. Mais alors quel est cet endroit où ne filtre guère la lumière ? Ah attend, ça vient ! Là voilà, un globe lumineux vient d'apparaître. Tu entends des explosions partout autour de toi, rien de très rassurant. Dans cette pièce il y a de grands miroirs, des éviers et des cabines. Ce sont les toilettes des filles. Avec beaucoup de force et de patience, Ana arrive enfin à ouvrir la porte principale bloquée. Pour rien. Derrière la porte se trouve une montagne de gravats. Impossible de s’échapper. Elle devra attendre que les événements se calment et que l’on vienne la chercher… Lorsqu’elle est enfin libre, tu te rends compte de l’ampleur des dégâts, outre les parties détruites de l’académie, c’est l’horreur de la vision des blessés et des morts qui te frappent. Ana est sous le choc, interdite, depuis ce jour elle craindra la Chasse et veillera à ne pas croiser son chemin pour ne pas se faire emporter.

C’est le 10 décembre, Anaëlle est sur sa dragonne, elle rentre à la Volte. Grâce à la trêve, elle va pouvoir se reposer un peu. Sa charge de travail est toujours importante, proportionnellement à ses responsabilités, puisqu’elle a ses équipes de Chevaucheurs à gérer, mais c’est déjà bien moins physique.

Début avril 1003 : Octave est mort puis ressuscité à quelques heures d’intervalle. C’est ce qui est écrit sur le vélin qu’Ana tient en main. Il a été ramené à la vie par Mort, l’un des quatre Cavaliers de la Chasse. Tu perçois le mot « hérésie » prononcé parmi les grommellements de la Capitaine. La nécromancie, c’est contre nature et elle ne doit pas apprécier du tout l’acte en lui même. Est ce qu’Octave est toujours le même après cela ? Le temps le dira, mais décidément, les choses ne tournent plus rond en Arven.

Juin 1003, un jour, tu ne sais pas vraiment lequel mais ça n’a pas d’importance. Sur le bureau, un tas de feuille dans lequel la Capitaine est plongée. Il s’agit du rapport de la Chevaucheuse Abigaïl sur ce qu’elle a vécu le 30 mai au Théâtre de l'Étincelle en Cibella. Tu peux sentir à ses traits tirés qu’elle est choquée comme lorsque la rupture de la Trêve avait été annoncée mais ça dépasse ses prérogatives. Une fois remise de son état de choc, elle envoie une copie du rapport. Destinataire : La Maréchale de la Flamme.




La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Il faut être un imbécile pour ne pas craindre la Chasse Sauvage, il faut mieux en rester éloigné, mais je n’hésiterai pas à protéger mon entourage s’il le fallait de ses chasseurs tant que ses cavaliers ne m’emportent pas à mon tour. Elle représente un grand danger pour Arven car ce n’est pas comme la guerre, on ne peut pas y échapper en se réfugiant loin des champs de bataille. La Chasse Sauvage galope dans les cieux et lorsqu’elle émerge des nuages la nuit, il est déjà trop tard pour qui la voit. Ces nuages, aujourd’hui, je les évite le plus possible.

Octave d'Ibélène mène à présent la Chasse Sauvage. Le trône impérial ibéen est désormais vacant ; la rumeur prétend que des négociations sont en cours entre le duc Guillaume et la princesse Sixtine en vue d'un mariage. Que penses-tu de tout cela ?
• La vacance du trône impérial est assez intéressante et pourrait apporter des changements entre nos empires, que ce soit dans la guerre ou dans la paix, forcément ça me concerne alors je garderai un oeil attentif sur les mouvements politiques. Il faut être prudent avec les rumeurs et attendre de voir ce que les annonces officielles en diront.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• J’ai adoré Lorgol du temps où j’étudiais à l’Académie, ses tours de toute beauté, ses paysages… Pas aussi magnifique que Cibella, mais ça vaut le détour. Les vivants ne me font pas peur, rien ne peut m’oppresser, s’ils essaient c’est moi qui les écraserait comme de vulgaires insectes.







Dans la vie, je m'appelle Aurore et j'ai 28 ans. J'ai découvert le forum via Dekhaër et mon autre personnage et voici ce que j'en pense : C'est un un univers très complet où il est quasiment possible de tout jouer et donc de trouver son bonheur. Il a une communauté sérieuse, accueillante et adorable. Mon avis n’a pas changé.
 




Récapitulatif

Anaëlle Faucheblé

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Kate Beckinsale
♦️ Compte principal : Non
♦️ Magie : Eté / Elémentaire
♦️ Familier : Amaury / Loup / Mâle
♦️ Dragon : Gloire / Grenat-Reine du Vol de Grenat / Féminin / 712 ans
♦️ Hiérarchie : Chevaucheurs / Capitaine de Vol de Cibella




Dernière édition par Anaëlle Faucheblé le Jeu 9 Aoû - 17:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 32
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 17:40


Abigaïl l'Embrasée & Anaëlle Faucheblé

Savoir mal est pire qu'ignorer

1 août



Bras croisés, debout, immobile devant la fenêtre de la salle de réunion, la Capitaine du Vol de Cibella patiente. La veille elle a appris qu’il y avait eu du grabuge lors de la fête organisée par son nouveau Major. Une histoire de panique et de momies dont elle n’a eu que les grandes lignes, et encore, il était trop tôt pour qu’elle en ait un rapport même succinct. Ces derniers jours elle les avait passés ici, à la caserne de la Volte, répartissant son temps entre la paperasse et les quelques nouvelles recrues qui avaient tout juste terminé leur formation et qu’il fallait particulièrement guider dans les premières semaines, que ce soit sur le fonctionnement de la caserne, mais surtout son fonctionnement à elle et auquel ils devaient s’adapter. Gloire n’était pas là, elle vaquait à ses occupations de reine de son vol. Néanmoins sa Chevaucheuse savait qu’elle viendrait aussitôt si elle en avait besoin. Pour cet entretien, elle aurait pu convoquer Gabin en personne et lui demander directement de tout lui expliquer puisque c’était lui le Major et chez lui que les événements avaient eu lieu, mais elle lui a accordé une permission à la place, comprenant qu’avec tous ces événements dont elle ne mesurait pas encore l’ampleur, il allait avoir besoin de temps pour gérer son domaine, et organiser d’éventuelles réparations. La brune ne pouvait qu’imaginer, de loin et encore, sans certitude, ce à quoi il était à présent confronté. Du coup, c’est l’Embrasée qui a été convoquée pour venir lui faire son rapport. Anaëlle aurait pu tout aussi bien se rendre sur place, mais tenant compte qu’elle aurait plus d’une journée de vol à se farcir, elle exigeait que les informations viennent à elle et non l’inverse. Si besoin était, elle irait plus tard sur place, mais avant de prendre une décision, elle préférait d’avoir toutes les cartes en main.

“Tu aurais peut-être dû y aller.” Ses yeux noisette cessent de contempler les nuages mouvant dans le ciel et se posent sur Amaury. “C’est trop tard. Et tu sais très bien que j’avais du travail à faire ici. On ne peut pas tous passer sa vie à faire la fête.” Il lève légèrement le museau comme s’il allait répliquer mais n’en fait rien. Il sait que ce n’est pas la peine d’en discuter une énième fois, sa Mage est bien trop butée pour qu’on puisse lui faire entendre raison. En outre, comme elle le dit elle-même, à présent c’était trop tard. La Cibellanne regarde de nouveau dehors, accoudée à la fenêtre grande ouverte. Quand elle est contrariée ou de manière générale, quand elle parle à quelqu’un, elle aime à regarder cette personne dans les yeux. Alors même si de simples pensées suffisent, elle prend toujours la peine de tourner la tête vers lui lorsque c’est possible.

“Je crains le pire sur cette affaire. J’espère qu’elle pourra m’en dire plus sinon il faudra attendre une réunion ou les communiqués officiels.” Il ne répond pas, les oreilles tendues vers la porte. Impatiente, elle tapote ses ongles contre le rebord de la fenêtre. “La prochaine fois que des nobles se font une petite réception j’irai personnellement.” “Ah bien ! Ce n’est pas ce que je te disais de faire déjà pour celle-ci ?” “Il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis.” “On va dire ça…” Il s’ébroue puis relève un peu plus la tête, renifle un peu pour confirmer ce que son ouïe fine a perçu, puis il s’allonge tranquillement. “Elle arrive.” “Parfait ! Nous allons enfin en savoir plus.”



Dernière édition par Anaëlle Faucheblé le Mar 7 Aoû - 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
avatar

Messages : 15385
J'ai : 32 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; Octave d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 17:48

Iiiih, rebienvenue avec ce super personnage ! :**: :fan:

_________________
dialogues • mediumvioletred




To see a World in a Grain of Sand and a Heaven in a Wild Flower, Hold Infinity in the palm of your hand and Eternity in an hour.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 727
J'ai : 25 ans
Je suis : Marquis de Croquelune & baron de Porte-Brume, artiste (statuaire surtout, mais un peu touche-à-tout).

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et par de fait celui qui se trouve sur son trône.
Mes autres visages: -
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 17:53

Tu vas cartonner lapinette, courage pour ta fiche ! :keur:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 591
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 17:56

Ohhh :fan: rebienvenue ici :coeur:

_________________
dialogues en #006666



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 32
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:06

hihi merci :pompom: j'ai une deuxième marraine :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:

_________________
Amaury #2F4F4F ; Gloire #900C3F ; Anaëlle #581845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 1820
J'ai : 25 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:07

Rebienvenue à toi! Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage!

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 325
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:23

Quel superbe choix de second perso :haww: On va être tous les capitaines :**:
(dit Lionel, évidemment)

_________________
Dialogues en darkslateblue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
La Noblesse
avatar

Messages : 5986
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham des Deux-Ancres, Joséphine Siguardent et Shahryar Khamsin
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:29

Iiiih quelle excellent choix de PV, dire que j'ai longtemps zieuté dessus :**: Rackham dans mon tiroir est content de voir que tous les capitaines de Faërie sont pris :haww: Rebienvenue et bon courage pour ce seconde perso :pompom:

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple
Peuple
avatar

Messages : 2390
J'ai : 27 ans
Je suis : gitane et joaillière

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine, marquise de Sinsarelle, et Anthim, Roi des Gitans et duc d’Erebor
Mes autres visages: Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:50

:siwi: Une Cibellane!

J'ai très hâte de la voir évoluer! :keur:

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
Les Mages
avatar

Messages : 168
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier Coeurbois ; Martial de Bellifère ; Jehanne d'Ansemer ; Amarante de Nacarat
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 18:59

Tu vas être fab, fab :siwi: Rebienvenue :calin:

_________________

Il avait l’ouïe si fine. Il percevait la tonalité affective de chaque note. Et il la comprenait. Et chaque atmosphère. Dans chaque silence.  



Meldred parle en #007d80

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
Les Mages
avatar

Messages : 1116
J'ai : 27 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 19:08

Rebienvenue ^^

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
avatar

Messages : 4756
J'ai : 26 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, ma famille et l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Géralt de Rives
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 19:10

Rebienvenue et courage pour ta fiche :pompom: Nice choix de PV :haww:

_________________

Melbren #E65C00 – Lichen #A3581B











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
avatar

Messages : 5477
J'ai : 38 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Meldred Vif-Ressac, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 21:49

Ouiiii, Anaëlle, le Tristan en moi est tellement content :**:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
Les Mages
avatar

Messages : 512
J'ai : 15 ans
Je suis : apprentie mage de l'automne à l'Académie (domaine du rêve) / serveuse et aide-cuisinière à la Taverne de la Rose

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 21:50

Re-bienvenue ! J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce PV :**:

_________________









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 908
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheuse de la dragonne Royale, reine du vol de Rubis et mage de l'été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Caserne et à Cibella
Mes autres visages: Eponine Aubenacre & Sixtine d'Ibélène
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Ven 3 Aoû - 22:38

Mon capitaine :vv: :vv: :vv:

Rebienvenue avec ce perso... excellent choix de pv... Voilà :miguel:

Je veux un lien et un rp... même ton rp test :miguel:
Je suis pas du tout exigeante... pas du tout :miguel:

Bref je suis trop contente de te voir avec ce perso :siwi:


_________________
Abi #666600  ; Royale #cc3300 ; Titou #666666











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 32
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Sam 4 Aoû - 23:16

Merci à tous ! :bande:
Owi Abi :**: Je prends tout !!! Le lien, le rp, le rp test hop ! :kidnap:

_________________
Amaury #2F4F4F ; Gloire #900C3F ; Anaëlle #581845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnet du Chapitre • Version 3.6
Dragonnet du Chapitre • Version 3.6
avatar

Messages : 1191
J'ai : 33 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave et Lauriane de Faërie.
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Dim 5 Aoû - 11:11

Haaannn ** Super choix !
Cibella :mimi:

Rebienvenue et bon courage pour ta fiche :youpi:

_________________
« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane : indianred / Eole : darkcyan







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
avatar

Messages : 1720
J'ai : 15 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Manaël l'Ardence
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Dim 5 Aoû - 11:15

Excellent choix !

*Richard dit que tu pues mais on s'en fout. :sisi: :arrow: *

Rebienvenue et courage pour la rédaction de ta fiche Miss ! :coeur:

_________________




Tim ~ #C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
avatar

Messages : 15385
J'ai : 32 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; Octave d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Mer 8 Aoû - 23:20

Coucou, je m'occupe de toi avec ta marraine sur mon épaule ! :haww: Il y a quelques petites choses qu'on a remarquées, mais globalement c'est vraiment une chouette fiche ! :**: Je pense que tu vas faire une superbe Anaëlle. :siwi:


Dieux tutélaires : on est un peu surprises qu'il n'y ait qu'Aura. :cute: Anaëlle n'adresse ses prières qu'à elle ? Les Chevaucheurs prient aussi souvent Valda, par exemple (même si ce n'est pas une obligation :oui:)

Groupes : Elle est dans le groupe Héraut du Renouveau, mais elle a soutenu Chimène plutôt que Gustave et elle n'aime pas les mages du Sang. Peux-tu expliquer ta décision ? :cute: Dans l'anecdote du PV, c'est tout de même noté qu'elle voulait faire assassiner son empereur. :geu: (tu ne l'as as rementionné dans l'histoire d'ailleurs)


Histoire :

- 967 : tu parles de la magie de sa mère, ça nous laisse perplexe. :hm: La magie ne peut pas être utilisée sur soi-même et la subjugation n'est pas de l'illusion, elle ne rend pas la voix plus belle pour l'auditeur. À moins que tu veuilles dire que c'est sa voix qui porte sa magie ? Il faudrait préciser. :sisi:

- 980 : 13 ans c'est un âge plutôt habituel pour entrer à l'Académie, côté magie. :coeur:

- 980 - 985 : petit détail, mais c'est uniquement l'Été qui coule dans ses veines. La spécialisation en magie élémentaire est un choix. :castiel:

- 985 - 990 : on dit "Caserne de Flamme" :laa:

- 989 : les sacs de couchage n'existent pas :geu:

- Intrigues : Tu ne parles pas de la résurrection d'Octave, peux-tu en dire quelques mots ?


Voilà, c'est tout ce qu'on a relevé ! :haww: Comme tu peux le voir, c'est majoritairement des détails. On a particulièrement apprécié comment tu dépeins le caractère arrogant de la capitaine. :fan: :coeur:

_________________
dialogues • mediumvioletred




To see a World in a Grain of Sand and a Heaven in a Wild Flower, Hold Infinity in the palm of your hand and Eternity in an hour.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 32
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Jeu 9 Aoû - 10:18

J'ai tout édité sur ce qui a été relevé. Pour le groupe principal, c'est un peu compliqué , les définitions qui sont données sont très particulières, et si je les reprends mot à mot :

Citation :
♦️ Les Gardiens de la Tradition
Conservateurs ou raisonnables, timorés ou paisibles, [là aucun de ces adjectifs ne correspondent à Anaëlle déjà à part raisonnable peut-être] ils souhaitent rétablir la Trêve et faire profiter le continent d’une paix générale propice aux échanges commerciaux. Ils sont prêts à tout pour parvenir à ce but, privilégiant l’idéal de paix au détriment de tout le reste [Elle est belliqueuse, alors au contraire s'il y a moyen de se battre et de montrer comment elle est supérieure aux autres, plus douée tout ça...] ; y compris même la liberté de chacun de choisir sa propre voie. [elle est indépendante, elle n'aimerait pas qu'on lui impose comment elle doit être. Mais par contre effectivement si ça ne concerne que les mages du Sang oui, mais pas au point de faire des génocides non plus.] Si les hommes sont susceptibles de prendre de mauvaises décisions, peut-être faudrait-il leur ôter la possibilité de décider…

Et sur l'autre :

Citation :
♦️ Les Hérauts du Renouveau
Ambitieux [tout à fait] ou rêveurs, déterminés ou avides [absolument elle] , ils souhaitent laisser libre cours aux forces qui animent le continent et ses habitants, pour retrouver la grandeur oubliée de jadis. Ils sont prêts à tout pour que chacun obtienne le droit de contribuer à l’évolution de la société [Sauf les mages du Sang] ; forçant parfois l’avancée du progrès. Le plus important à leurs yeux est le libre arbitre de chacun [oui sauf les mages du Sang] , et ils le défendent ardemment – au détriment de la paix, s’il faut en arriver là…

Il y a du pour et du contre dans les deux, et à l'exception près des mages du Sang, elle est plus dans les Hérauts que les Gardiens. Et si un jour quelqu'un arrive à lui faire accepter ces mages ça fera totalement pencher la balance... Donc je m'en remets à ce que vous déciderez, parce que là c'est délicat, pas tout noir ou tout blanc... c'est juste une couleur de toute façon. Je poste comme terminé et pour ce point j'éditerai en fonction de ce que vous jugerez le mieux, c'est vous les expertes !  :mimi:

Pouviez pas faire les groupes plus simples ? Rose pour les Faës et Orange pour les Ibéens ? Ou plus facile encore : hommes/femmes ! :haww:

_________________
Amaury #2F4F4F ; Gloire #900C3F ; Anaëlle #581845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
avatar

Messages : 15385
J'ai : 32 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; Octave d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   Jeu 9 Aoû - 16:00

Ca marche pour le groupe, tant que c'est clair pour toi, aucun souci ! On se posait juste la question. :cute:
Il reste 2 petits détails à modifier mais qui ne freinent pas ta validation ! Je te les mets ci-dessous pour que tu les prennes bien en compte :coeur:

- 967 : Ca ne va toujours pas pour la magie de la mère. Je te cite l'annexe :

Citation :
• subjugation ▬ Ce domaine permet d’imposer sa volonté à une tierce personne, sans que cette personne n’ait conscience de l’intervention du mage. Il envoûte sa cible, qui va lui obéir sans poser de question, et sans s’apercevoir que ses décisions ne lui appartiennent plus.

Par la subjugation tu imposes ta volonté sur quelqu'un d'autre. Dans ta formulation, il y a encore une notion de faire croire aux gens que sa voix est merveilleuse, or ça, c'est de l'illusion. Dans le cas de la mère d'Anaëlle, c'est juste que sa voix est un medium qui porte sa magie plus loin. Tu vois la nuance ? :hm:

- 985 - 990 : il reste une Caserne de la Flamme qui traîne :oui:




Faërie • Chevaucheurs

Bienvenue !

Anaëlle Faucheblé




Je te le répète, c'est vraiment une superbe fiche, on se réjouit de te voir en jeu ! :fan:
Tu peux aller tirer tes deux cartes de validation et une de plus pour avoir très bien cerné le PV. :siwi:

_________________
dialogues • mediumvioletred




To see a World in a Grain of Sand and a Heaven in a Wild Flower, Hold Infinity in the palm of your hand and Eternity in an hour.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Anaëlle Faucheblé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anaëlle Faucheblé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de anaïs granger [validée]
» Anaïs Haynes (Serpy)
» Enterrement de notre Anaïs...
» Anaëlle
» Anaël, le barde errant des Havres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: A l'aventure ! :: Nos héros :: Frontières-
Sauter vers: