AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre sur fond de douce mélodie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Guerriers
avatar

Messages : 959
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Les Guerriers
Message Sujet: Une rencontre sur fond de douce mélodie   Jeu 9 Aoû 2018 - 21:32


Livre III, Chapitre 5 • La Joueuse de Flûte
Anaïs Belécu & Ewen Treflet

Une rencontre sur fond de douce mélodie

Il n'y a pas de faiblesses que des forces



• Date : 22/06/1003 - début de matinée
• Météo (optionnel) : Ensoleillé
• Statut du RP : privé
• Résumé : Anaïs lors de la fête de Litha a choisi d'assurer avec plusieurs de ses camarades mercenaires la sécurité de la fête traditionnelle. Le quatrième jour est symbole pour elle de musique, cet art qui la trouble. Les premières notes d'un tenor la font frissonner et elle rencontre un peu brutalement le jeune chevaucheur.
• Recensement :
Code:
• [b]Mettre la date ici : 22/06/1003[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4056-une-rencontre-sur-fond-de-douce-melodie#150913]Une rencontre sur fond de douce mélodie[/url] - [i]Anaïs Belécu & Ewen Treflet[/i]
Anaïs lors de la fête de Litha a choisi d'assurer avec plusieurs de ses camarades mercenaires la sécurité de la fête traditionnelle. Le quatrième jour est symbole pour elle de musique, cet art qui la trouble. Les premières notes d'un tenor la font frissonner et elle rencontre un peu brutalement le jeune chevaucheur.


_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 959
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Une rencontre sur fond de douce mélodie   Jeu 9 Aoû 2018 - 21:35

S’il y a bien une journée de Litha que la jeune guerrière de la Volte ne souhaite pas rater c’est bien le quatrième. Cela fait 4 jours qu’elle suit la fête, assurant une surveillance sans répit. Les feux d’artifice, les affrontements entre les mages, les farandoles il n’y a pas de repos avec toujours cette menace omniprésente une fois la nuit tombée. La Chasse peut venir ici et accomplir son dessein. De plus elle a encore en tête les événements, pas si vieux que cela, qui se sont déroulés dans ce théâtre . Elle n’a guère eu le temps de questionner, de pousser ses investigations afin de comprendre ce passé qui reste fort obscur. Elle n’a pas revu Abigail ni Rhapsodie pour avoir leurs impressions. Elle espère pouvoir prochainement rectifier ce manque qui se fait pesant.

Toutefois aujourd’hui, elle est au-delà de cette inquiétude, la seule chose qu’elle espère est d’entendre ces notes de musique s’envoler.

La jeune guerrière sort de chez elle en sifflotant. La musique commence à se faire timide mais quelques audacieux ont déjà sorti des instruments pour accompagner l’ascension du soleil dans le ciel de la Volte. Une voix à la sonorité familière lui fait tourner la tête et elle s’en rapproche. L’homme est un résident de la Volte. Il est naturellement un habitué de cette fête. Il sont son vieil instrument de musique alors que sa voix elle ne bouge pas. Elle s’arrête et l’écoute hochant la tête et souriant.

« Tu n’as rien perdu de ta superbe Gwenaël
» le vieil homme sourit avant d’entamer un nouveau morceau. Ils se font bien rares les badauds pour l’instant à cette heure matinale. La farandole de la veille s’est terminée tard raison de ce démarrage un peu poussif. Ce n’est pas pour autant que les guerriers sont mis au repos ; à peine le soleil levé, les mercenaires sont au travail assurant cette surveillance constante qui est la leur.

Un peu plus loin Anaïs se rapproche d’un attroupement. Il s’agit d’un groupe cette fois-ci qui s’installe entamant quelques vocalises ; les personnes qui les regardent s’installer semblent ne pas avoir dormi. Les groupes de ci de là sont calmes et elle espère que cela perdurera toute la journée. Elle n’aime guère ces groupes de personnes endormies qui sont sujets à provoquer des débordements. Un court instant juste pour s’assurer que tout se déroule pour le mieux et elle poursuit son chemin de ronde.

Un peu plus loin, Anaïs remarque la Taverne de la Cruche Percée ; cela fait un bout de temps qu’elle n’a pas vu Manaël. Peut-être que si elle interrogeait la serveuse elle pourrait savoir ce qu’il devient ? Affecté à la protection de Gabrielle de la Volte il y a fort à parier qu’elle ne le verra pas durant ces prochains jours. Pourtant elle n’aurait rien contre une olive autour d’un verre. Une voix de ténor la sort de sa torpeur et elle se retourne surprise. L’homme n’est pas du tout d’ici, il lui semble bien même ne l’avoir jamais entendu. Elle reste interdite comme subjuguée. La tête tournée, la bouche entrouverte elle est figée, sans voix. Ce ténor semble signer le début d’une journée de musique au milieu des rues de la Volte.

Elle reprend ses esprits et tente de se rapprocher bien qu’absorbée à tel point qu’elle ne remarque pas un jeune homme qui lui aussi semble absorbé par tout autre chose. La rencontre est violente à l’image du contact et stupéfaite et contrite elle s’adresse à l’inconnu « Oh pardon je suis navrée, je, je… » oui elle guerrière venait ouvertement de percuter un badaud ou un, chevaucheur ? Oui à remarquer son accoutrement il semblerait bien qu’il en soit un ? Elle ne lui a peut être pas si fait mal que cela ? « Je ne regardais pas où j’allais, la musique a toujours eu cet effet sur moi et cet homme là a une voix à briser les fenêtres environnantes » puis revenant à l’inconnu « Permettez ? Je ne vous ai pas fait mal au moins ? » d’une voix angoissée.



_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 91
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Une rencontre sur fond de douce mélodie   Ven 10 Aoû 2018 - 18:32

La nuit passée avait été une nuit presque sans sommeil pour le Chevaucheur. Sur le dos de Patience il avait sillonné les environs, oubliant pour un temps les soucis et les tracas du quotidien. Il savait que bientôt la fête se finirait et qu'il devrait rentrer. Que bientôt il retournerait à Souffleciel et devrait des explications à son oncle. Que bientôt il reprendrait la route de la caserne. Mais cette nuit là il ne voulut pas y penser. Seulement profiter du léger vent cibellan, des cabrioles aériennes de la dragonne, de cette sensation de liberté qu'il affectionnait tant. De cette liberté dont il avait tant besoin. Ils n'avaient pas besoin de parler pour que l'immense créature sache ce dont ce Petit Homme, comme elle l'aimait tant l'appeler, avait besoin pour se détendre. Ewen avait fini par s'assoupir contre les pattes de son amie lorsqu'il eut touché terre, repos salvateur.

Pourtant, l'aube pointait à peine à l'horizon lorsqu'il retourna passer les portes de la Volte. Certaines personnes sortaient encore des tavernes, après sûrement une soirée de beuverie conviviale à leur air titubant. D'autres encore paraissaient aussi frais que les fleurs des jardins lagrans au petit matin, souriant et bien éveillé. De ci de là on entendait des notes, des groupes de musiciens qui jouaient pour les rares passants bien matinaux, ou encore des danseurs qui bougeaient au rythmes des instruments. Mais plus que la musique, ce furent les chanteurs qui retinrent l'attention de l'outreventois. Comment un être humain parvenait à créer des notes à la fois puissantes et aussi légères ?

Curieux, le jeune homme s'était avancé. Bien qu'il soit encore tôt le ténor avait formé un groupe de spectateurs autour de lui, attirés par les notes mélodieuses qu'il produisait. Ewen reconnut la place où il s'était installé. La Cruche Percée lui faisait face, le souvenir des tablées accueillantes l'attirant irrémédiablement. C'était qu'il n'était pas contre un petit verre et quelque chose à grignoter, le jeune homme. Et puis quoi de mieux qu'une taverne avec des têtes connues pour se faire agréablement servir ? Le nez en l'air, perdu dans sa réflexion sur le met qu'il choisirait bientôt, il ne fit pas attention à la jeune femme qui venait dans sa direction et qu'il percuta. Souriant devant ses excuses il leva les mains en signe d'apaisement.

« Ne vous inquiétez pas, vous n'avez aucun tort je ne regardais pas non plus où j'allais. Entre la voix de cet homme et mon envie de me sustenter je n'ai pas été très attentif. » La façon dont cette femme tentait de s'excuser auprès de lui l'amusait. Ce n'était pas comme si elle avait volontairement tenté de le faire tomber ou d'attenter à sa vie. Ce n'était qu'un simple manque d'attention de leur part à tous les deux, rien de condamnable. « Oh pas de panique, vous ne m'avez fait aucun mal. C'est plutôt à vous que je devrais poser la question, il reste très impoli de percuter une dame sans s'inquiéter de son état. »
Une note particulièrement haute attira son regard et son attention. C'est qu'il en avait dans le coffre cet homme ! Se souvenant de pourquoi il s'était arrêté il reporta son attention sur la femme à ses côtés. « C'est donc la musique qui vous tire du lit de si bon matin ou d'autres raisons vous poussent à arpenter les rues ? » Ewen espérait que sa curiosité ne soit pas mal prise ni mal interprétée. C'était un peu sa manière de s'excuser.

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 959
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Une rencontre sur fond de douce mélodie   Sam 11 Aoû 2018 - 18:37

En principe, Anaïs est imperturbable lorsqu’elle remplit une mission. Mais la musique a toujours eu un effet étrange sur elle, comme si soudainement tout s’arrêtait autour d’elle Parallèlement, elle espère presque que les regards des plus bourrus et dangereux soient attirés par une seule chose l’homme ou la femme jouant d’un instrument ou chantant pour hypnotiser son auditoire. Elle sait la jeune guerrière qu’elle se doit d’être vigilante surtout en ayant connaissance de cette faiblesse.

La rencontre un peu brutale qui découle de son inattention la trouble. Elle Guerrière de la Volte se fait surprendre alors que cela ne devrait pas être le cas. Elle devrait être maitresse de ses émotions, des événements qui l’entourent et si l’homme a un mauvais fond venait à attenter à la sécurité de l’auditoire elle a déjà quelques minutes de retard. Elle se confond en excuses pour l’évaluer, percevoir ce qu’il va faire et dire afin de se faire sa propre opinion. Un Chevaucheur ne peut pas être mauvais même cet homme ne semble pas être d’ici au premier abord.

Elle hoche la tête et opère un pas en arrière tout en souriant à sa question. Sa tenue n’est-elle pas équivoque ? Elle suppose vu l’échange que lui-même est là en repos, ce doux mot qui lui fait défaut. Mais si Anaïs veut pouvoir entretenir son matériel et garder sa tenue irréprochable elle doit enchaîner les contrats, les plus glorieux, les moins glorieux ; le principal est que l’argent rentre pour avancer. Au-delà de ce besoin monétaire, elle veut se faire son nom et par les routes et les personnes qu’elle rencontre peu à peu elle inscrit Anaïs à la liste des membres réputés de la Guilde. Elle est minutieuse dans son travail, un peu trop maniaque quelques fois mais c’est ce qui fait son charme.

Son silence durant elle le coupe en répondant au jeune Chevaucheur « Très bien si je ne vous ai pas fait mal et soyez rassuré je n’ai pas non plus de douleur quelconque mon équipement de Guerrière est assez solide pour me préserver d’une rencontre aussi brutale soit-elle » elle enchaîne sans le quitter des yeux alors que le public applaudit le ténor qui enchaîne sur une nouvelle mélodie après avoir bu un verre amené par la serveuse Isabelle « La musique en un sens oui mais le travail avant tout je suis Guerrière et j’assure une surveillance avec mes quelques collègues de la fête de Litha depuis quelques jours » elle détourne le regard avant de poursuivre « Appelez-moi donc Anaïs et si vous avez besoin de quoi que ce soit n’hésitez pas vous ne semblez pas être d’ici je me trompe ? ».

Une pure question rhétorique pour identifier l’inconnu, son nom, son origine, elle veut tout savoir tout en opérant un coup d’œil circulaire sur les environs. Etre immobile alors qu’au contraire elle devrait toujours être en mouvement dans les rues n’est jamais bon. Peut-être qu’elle invitera l’inconnu, s’il le souhaite à faire causette en marchant… tout dépends de ce qu’elle apprend sur lui.

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Une rencontre sur fond de douce mélodie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre sur fond de douce mélodie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douce mélodie des ténèbres.
» °- Je vous invite à écouter une douce mélodie inexistante -° ( Libre )
» Entendez-vous cette douce Mélodie?Non?Et bien tant pis car elle vient de partir...
» DOUCE MÉLODIE : Reine des Flammes, environ 13 lunes.
» Vent calme et mélodie douce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faerie :: Cibella :: La Volte-
Sauter vers: