AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ • Modo
avatar

Messages : 794
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 12 Aoû 2018 - 17:09




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.5

La Joueuse de Flûte

30 septembre 1003



Intrigue animée par Lemon Tart



Ansemer, au large de Port-Liberté


Les invitations arrivent, le 24 septembre, dans tous les foyers de la noblesse de Faërie. Sur le parchemin, les mots sont surprenants, de ceux que personnes n'attendaient. Le mariage de Bartholomé d'Ansemer est prévu pour la fin du mois, une semaine plus tard seulement, et le nom de la mariée est inconnu au bataillon.

Vanessa l'Atone.

Du côté de Lorgol, au port où la Symphonie est amarrée, l'agitation est plus que palpable. Une Accordée s'est fait la malle, après avoir été enfermée pendant des siècles pour son comportement déraisonnable. L'appréhension grandit à bord de la vivenef, car elle n'est pas partie seule, elle a emmené avec elle son amie la plus chère et son frère, tous deux Accordés également et capables de beaucoup. Ce n'est que lorsque la rumeur d'un mariage impromptu arrive jusqu'à Lorgol qu'ils comprennent ; ils doivent intervenir avant qu'il ne soit trop tard. Taliésin prend le premier portail pour Souffleciel, où se trouve son ami Théobald, Accordé de la flûte et ancien professeur de Vanessa. Ils décident de se rendre tous les deux à Port-Liberté et de s'inviter au mariage, entraînant dans leur sillage tous les Accordés présents dans la maisonnée où l'Ansemarien a élu domicile.

Au coeur du palais d'Ansemer, le duc est en pleine euphorie dans sa préparation des festivités. Pour la première fois depuis longtemps, il se sent le coeur léger - drogué puis ensorcelé, il n'a d'yeux que pour sa future épouse et n'écoute plus un seul de ses conseillers. Conseillers, dont la majorité s'est retrouvée également sous le charme de la belle Accordée, et soutient désormais Batholomé dans sa folle entreprise. Ceux-ci approuvent sans hésiter son choix et affirment d'un ton docte et convaincu qu'elle fera une bien meilleure duchesse que la précédente. Quelques uns des conseillers qui n'ont pas été envoûtés mentionnent Geneviève des Armoises ; ils sont congédiés et disparaissent sans laisser de traces.

Le jour est venu, les invités se rassemblent au port où ils embarqueront sur les navires de la flottille ducale pour un mariage qui les laisse perplexe. Un grand nombre de badauds s'est assemblé pour assister au départ des vivenefs et autres navires, la foule est dense et plusieurs musiciens se glissent parmi les convives - ils ne sont pas les seuls d'ailleurs.

Les festivités vont pouvoir commencer.




Tour 1

Consignes




IRL : du dimanche 12 août au dimanche 19 août (17h).
IRP : le 30 septembre 1003, en fin de matinée

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons si vous pouvez intégrer le sujet !

• Le tour couvre la réception des invitations, vos réflexions sur le mariage à venir et votre voyage jusqu'à Port-Liberté. Vous ne montez pas encore sur le navire, il s'agit uniquement des réactions de vos personnages quant à la cérémonie à venir.

• Le trio d'Accordés opportunistes peut comploter de son côté, le duc et ses conseillers peuvent s'atteler aux derniers préparatifs, les membres de la Symphonie et leurs acolytes peuvent passer en revue leur plan, les différents nobles et leur suite peuvent échanger potins et rumeurs sur la situation et tous les autres peuvent se rejoindre entre eux. N'hésitez pas à poster dans le QG pour vous trouver des copains avec qui discuter dans ce premier tour.

• Vous êtes en Faërie, vous pouvez vous déplacer en portails. Les Chevaucheurs peuvent venir en dragon, mais ceux-ci ne suivront pas la flottille sur la mer, donc ils resteront aux alentours de Port-Liberté.

• Il est possible que la Fatalité laisse des consignes générales à son passage, voire même vous envoie une mission individuelle par MP. Si les premières sont exigées, les secondes sont facultatives - mais peuvent vous rapporter gros. La Fatalité est à disposition si vous avez des questions, par MP.  :angel:

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots. Vous êtes nombreux dans cette intrigue, c'est important de mentionner vos actions de manière concise, particulièrement celles qui peuvent influencer les posts suivants !

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance, dragonnets ! :angel:



_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Compagnes
avatar

Messages : 121
J'ai : 29 ans
Je suis : Compagne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et la Guilde des Compagnes
Mes autres visages: /
Les Compagnes
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 12 Aoû 2018 - 22:04

L’été ne portait pas le surnom de la saison des mariages pour rien. Isabeau n’était habituellement pas conviée à ce genre d’évènement, surtout en qualité de Compagne d’Outrevent, et voilà qu’elle se tenait au dernier jour de l’été dans le plus somptueux des endroits à célébrer son vieil ami, Liam d’Outrevent. Les choses auraient dû en rester là, un mariage pour une année, cela semblait être un échange équitable mais le Destin avait en tête une toute autre idée pour la demoiselle. Le lendemain du mariage du Duc, un certain 24 septembre, l’outreventoise reçut le plus étrange des courriers. L’un de ses clients favoris, un jeune noble vivant en Ansemer, lui demandait de l’accompagner à un mariage. Encore une autre cérémonie et pas n’importe laquelle. C’était le mariage de Bartholomé d’Ansemer, seigneur du dit duché. Célébrer non pas un mais deux mariages ducaux était plus que surprenant, surtout pour quelqu’un comme Isabeau. Hésitante dans un premier temps, la somme d’argent qui était en jeu lui fit au final prendre la plus évidente des réponses. Elle viendrait sans faute accompagner ce bel homme à une cérémonie qui, elle l’espérait, serait tout aussi grandiose que celle en Outrevent. Ou peut-être un peu moins.. Juste un peu moins. Qui sait ? Dans tous les cas, Isabeau fit porter le jour-même un courrier au Duc d’Outrevent pour le prévenir qu’elle serait également présente au mariage.

Si Isabeau fût aussitôt excitée à l’idée de participer à un mariage ansemarien, de nombreuses choses la tracassaient. Cet évènement était… comment dire… malvenu ? La Compagne n’aurait su mettre un mot précis pour décrire la situation, mais elle était mal à l’aise. Mal à l’aise car le duc était tout juste séparé de sa précédente femme, et que tout cela allait bien trop vite aux goûts de la jeune femme. Et puis, en prime, il n’était pas un secret parmi les Compagnes de tout Arven que la délicieuse Geneviève des Armoises était la maitresse favorite du seigneur d’Ansemer. Plus qu’une maitresse, les jeunes Compagnes de la Guilde d’Ansemer prétendaient même qu’il l’aimait. Alors pourquoi ? Pourquoi épouser cette Vanessa, cette inconnue, alors qu’il avait tout près de lui une sublime femme qu’il adulait ? Tout cela ne faisait vraiment pas sens. Etaient-ils fâchés ? Était-ce un mariage de convenance ? Tout était possible quand la noblesse était impliqué et pourtant, le malaise qui labourait les entrailles de la demoiselle ne se dissipait pas. Que pouvait-elle bien apportée, cette Vanessa, au duché d’Ansemer ? Et surtout, qu’allait-il arriver à Geneviève, cette sœur d’un autre pays qu’elle aimait sans jamais l’avoir rencontré ?

29 septembre. Isabeau était arrivée un jour plus tôt que prévu. C’était une demande de son client, après tout. Plus longtemps elle s’y trouvait, plus grassement elle serait payée alors elle ne pouvait qu’obtempérer avec un sourire gracieux. Ainsi, elle avait tout le loisir de profiter de la compagnie de son ami et de se préparer pour le mariage. Cette journée se passa merveilleusement bien, son client était quelqu’un de doux et gentil. Prétentieux, sans aucun doute, mais inoffensif et courtois. Isabeau n’en demandait pas plus. Elle essaya bien de tirer les vers du nez du jeune homme mais elle ne put rien apprendre de nouveau. Tout ce qu’elle put faire, c’était confirmer ses suspicions. Quelque chose clochait. Certains conseillers du duc avaient été congédiés, d’autres se comportaient si étrangement que certaines personnes se demandaient presque si un horrible fléau ne s’était pas déchainé dans le palais de Port-Liberté. Pouvait-elle rebrousser chemin ? Absolument pas, mais ce qu’elle savait désormais, c’était que le spectacle serait fantastique. En bon ou en mal, ça, elle ne le savait pas encore. Que pouvait-il se passer de si grave que ça à un mariage au milieu des flots de toute façon ? Passant la nuit aux côtés de son jeune ami, Isabeau n’y repensa plus.

Le jour tant attendu était enfin là. Puisqu’il était convenu que les invités se rassemblent en fin de matinée pour prendre pied sur les navires, Isabeau s’était levée extrêmement tôt. Il en fallait du temps pour mettre son déguisement de Compagne. Surtout pour un mariage de cette envergure. Alors elle s’était prélassée dans des eaux parfumées presque une heure puis s’était apprêtée avec élégance et simplicité, la marque de fabrique même de l’Outrevent. Une robe ample blanche et lilas réhaussée en quelques endroits par des perles était venue embrassée son corps. Sa tenue serait sûrement pitoyable aux côtés des autres grandes dames qui avaient été conviées mais ça, la jeune femme s’en fichait pas mal. Tout ce qui comptait, c’était qu’elle et son client soient satisfaits. Et ils l’étaient. Très visiblement. Le voyage jusqu’aux quais fût plus que chaotique, la foule était en liesse, ravie de voir leur duc se marier à nouveau. Si seulement ils savaient, si seulement ils comprenaient tout ce que pouvait potentiellement se jouer en une simple après-midi. Les inquiétudes écartées par la nuit étaient revenues avec violence à son réveil mais Isabeau était désormais bien trop concentrée sur son travail pour faire quoi que ce soit. Que pouvait-elle faire, pauvre Compagne qu’elle était, de toute façon ? Et puis… Ce mariage n’était pas voué au drame. Si ?

En avance, la suite du client de la belle Isabeau l’était sans l’ombre d’un doute. Si quelques personnes se tenaient déjà là, en plus de la foule, la plupart des invités n’avait visiblement pas envie de se montrer aussi tôt. Qu’importe, la Compagne n’aurait ainsi aucun mal à se glisser jusqu’aux rebords des quais avec son compagnon. Attendre, voilà tout ce qu’il restait à faire désormais. Bientôt, amis comme étrangers viendraient valser bruyamment au milieu des flots et Isabeau pourrait, enfin, retrouver un semblant d’espoir. Car si elle souriait toujours aussi lumineusement, son cœur lui était en peine. Qu’allait-il se passer ? Liam. Rackham. Qui serait là ? Qui ne le serait pas ? Elle n’était plus trop sûre, mais elle voulait que ça passe. Que ça passe très vite. Le Destin allait-il se moquer de la pauvre Compagne, une fois de plus ?

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Isabeau Ventdoré le Lun 13 Aoû 2018 - 0:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 5851
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain de Sylvamir, Anthim d'Erebor, Rackham des Deux-Ancres, Joséphine Siguardent et Shahryar Khamsin
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 12 Aoû 2018 - 23:11

Vanessa… qui ?

C’est la question qui est revenue le plus souvent sur les lèvres en Lagrance, alors qu’un jour après les mariages du duc d’Outrevent et du marquis d’Amar, Faërie tout entier recevait une missive annonçant une prochaine cérémonie en Ansemer. L’union du duc Bartholomé lui même avec ce qui semblait être une parfaite inconnue. Les rumeurs sont allées bon train dans le duché des jardins, avec milles suppositions et idées, mais lorsque le duc avait lu l’annonce, il n’avait pu que froncer les sourcils avec stupeur et méfiance. Ce n’était pas dans les habitudes du Bartholomé qu’il connaissait d’organiser les choses de la sorte avec une femme dont le nom n’évoquait ni la noblesse ni une amante passée qui avait eu l’occasion de marcher à ses côtés. Elle n’était rien, et les quelques recherches que Denys avait pu faire, poussé par la curiosité, n’avait rien apporté de concret sur la future mariée. Une parfaite inconnue oui, au nom dénué d’importance et qui pourtant semblait faire l’unanimité en Ansemer, à commencer par son duc. Etrange, à n’en pas douter, à plus forte raison lorsque l’on connaissait les derniers événements qui étaient arrivés dans le duché des Océans, et de quelle manière s’était terminé le mariage de Bartholomé. Personne, pas même le duc de Lagrance, ne se serait douté qu’il se remarierait si tôt après ça.

Pourtant, c’était un événement à ne pas manquer, quand bien même était-il organisé très vite, quitte à prendre au dépourvu une bonne partie de la noblesse Faë. Denys n’avait guère pris la peine d’interroger son homologue Ansemarien par lettre à propos de ce mariage quelque peu rapide et sur la mariée en question, quand bien même la curiosité en était titillée. Car même s’il taisait l’idée qui avait germée dans son esprit, il était bien difficile de cacher ce grand sentiment de méfiance vis-à-vis de ce mariage. L’amour ? Banalité qui n’avait pas grande place dans une union ducale, et s’il avait fallu compter sur ce point, pourquoi le nom de Geneviève des Armoises, maîtresse bien connue de Bartholomé, n’était pas ressorti sur l’invitation ? Il y avait quelque chose d’étrange dans toute cette précipitation et dans le nom de cette femme qui personne ne semblait connaître. Et pourtant, elle qui était sortie de nulle part avait réussi à charmer suffisamment un duc – et même ses proches conseillers – pour que cette cérémonie s’en vienne. S’il avait été mauvaise langue, il aurait soupçonné derrière ça un goût de déjà vue, des années plus tôt en Outrevent, avec le père de Liam et la catin qui avait fort mal finie, mais qui comme cette femme était sortie de nulle part et avait su trouver place auprès d’un duc renommé. Le doute en tout cas demeurait sur la situation, quand bien même ne pouvait-il pas manquer l’événement.

***

« Tout va bien ? »

La question s’adressait à sa chère épouse, venue elle aussi pour ce mariage, alors qu’ils attendaient sur les quais avec leurs gardes et la noblesse Lagrane. Son ventre était très légèrement arrondi, signe qu’elle était enceinte, et ce depuis déjà quatre mois au moins. Cela faisait le bonheur du couple qui l’avait désiré, mais aussi éveillait une certaine inquiétude chez le duc, qui avait vu sa tendre Marjolaine souffrir quelque peu de sa situation et de son cœur trop tendre. Ce qui était arrivé à Jehanne quelques mois plus tôt n’avait pas manqué de lui faire du mal et il craignait peut-être que remettre un pied en Ansemer ne lui rappelle tout cela. Sans compter le mariage qui aurait lieu sur le pont d’un navire, loin du continent. Pour cette raison, le duc avait convié un mage guérisseur de sa cour à les accompagner, si d’aventure le voyage ne plaisait guère à Marjolaine. Une inquiétude peut-être superflue, mais une précaution réfléchie néanmoins. Un petit surplus de surveillance n'était pas de trop par ailleurs, car Rose avait tenu à venir elle aussi, du haut de ses six ans et de son petit caractère, fort heureuse de revoir son amie Bertille qui n'était pas restée assez longtemps à son goût en Lagrance.

Spoiler:
 

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1084
J'ai : 27 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Lun 13 Aoû 2018 - 13:52

Agnès était perplexe tandis qu’elle prenait connaissance de l’invitation au mariage du Duc d’Ansemer. Elle avait eu vent des déboires de Jehanne et du tumulte que cela avait causé, elle comprenait que le duc veuille une nouvelle épouse mais le nom mentionné lui était inconnu. Rien ne venait l’aiguiller sur l’origine de cette demoiselle, à croire qu’elle avait surgi de nulle part et était parvenu à charmer Bartholomé dans cette période particulière. Quoiqu’il en soit, la jeune lagrane répondrait positivement à l’invitation et se joindra certainement à la suite de son duc. Alors elle entreprit de préparer ses bagages, choisissant de prendre la belle robe arc-en-ciel qu’elle avait reçu en cadeau, ainsi que le collier de perle ansemarienne et l’écaille de dragon, bien utile lorsqu’il fallait circuler de nuit.

Intriguée par toute cette affaire, Agnès décida de se rendre à Port-Liberté en avance, informant son duc et sa duchesse qu’elle les rejoindra là-bas pour la cérémonie. Elle espérait découvrir quelques informations éclairant l’énigme que représentait la future duchesse d’Ansemer. Mais hormis les ragots et des propos dénués de logique, elle ne collecta que des renseignements minimes. Juste qu’elle était apparue un jour avec quelques compagnons et que le Duc et ses conseillers étaient tombés sous son charme. Agnès espérait en apprendre plus lors du mariage. A l’heure dite, elle se rendit sur les quais où les invités embarqueraient et rejoignit la suite de Denys et Marjolaine, qu’elle salua avec la politesse qui leur était due. Alors que son regard se perdait sur l’immensité océane, la mage se demanda si la cérémonie aurait lieu en pleine mer ou sur une des îles du littoral. En tout cas, Mara n’était guère enthousiaste à l’idée de monter sur un bateau. Puis revenait sur les personnes présentes, Agnès décida de s’enquérir de la santé de sa duchesse.

- Votre Grâce, comment vous portez-vous ? demanda-t-elle en faisant référence à sa grossesse.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 38
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent ; Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Les Savants
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Lun 13 Aoû 2018 - 16:48

Elle revenait d’une longue promenade avec le petit Morgan lorsqu’elle avait interrompu leur conversation à tous les quatre, autour de la grande table. Le visage inquiet de Teagan, la mine sérieuse de Théobald, d’ordinaire bien plus léger, l’agitation de Meldred. La rouquine avait pris soin d’accompagner son filleul jusqu’à sa chambre et s’était assurée que ses jouets de bois l’occupent suffisamment pour ne pas distraire la conversation qui, elle s’en doutait, serait grave. Et elle ne s’était pas trompée. La rouquine s’était posée auprès des quatre hommes, l’air bien déterminé à comprendre ce dont il était question. Rapidement, ils l’introduisirent dans la confidence. Une Accordée, Vanessa l’Atone, avait réussi à se soustraire à la vigilance des membres de la Symphonie et avait rejoint Ansemer avec ses acolytes. Pour se marier au Duc Bartholomé. À force de sa magie. L’outrage était grand, pour l’Outreventoise, qu’on ose gangréner ainsi l’engagement que représentait le mariage. Non seulement Bartholomé d’Ansemer souffrait d’une femme volage, mais se faisait désormais arnaquer par une autre. Une autre partageant cette magie qu’elle apprivoisait à peine.

Si Taliésin croyait récupérer uniquement Théobald, il se trompait sur l’entêtement outreventois légendaire. Frère et soeur avaient accordé leurs instruments et jeté quelques effets dans le premier sac venu, convaincus que ce problème était également le leur et persuadés d’avoir une utilité en tant qu’Accordés inconnus des trois fugueurs. Le plus difficile fut de tenter de s’assurer du silence des petits. Même si Tancélie promit un petit bateau ansemarien flottant sur l’eau à Morgan et lui raconta une fois encore combien honorable était Liam d’Outrevent, à tenir ses promesses, elle n’était pas certaine que le mignon gamin tienne sa langue sur les vagues de magie désormais quotidiennes au sein de la demeure familiale. C’est ainsi que le groupuscule disparates avaient quitté Souffleciel par le premier portail afin de rejoindre Port-Liberté et son paysage hautement prisé.


Il y avait quelque chose de fascinant dans le paysage qui se dressait devant elle. Le peuple des sauvageons des mers vivaient selon les humeurs de Messaïon, tout comme le peuple de l’Honneur s’étaient adaptés aux bourrasques de Levor. Ici, depuis sa chambre à l’auberge, il n’y avait que l’onde à perte de vue et la houle qui aurait bien pu bercer ses pensées si elles n’étaient pas si torturées. Le paysage magnifique témoignait d’une la liberté qui n’imposait aucune frontière. Le voyage aurait pu être agréable si la raison de sa venue n’était pas aussi dramatique. La musicienne s’arracha à sa contemplation toute poétique du fracas des vagues et des vivenefs spectaculaires afin de retourner auprès des siens, dans un salon exigu adjacent à l’une des chambres louées. Elle n’avait rejoint sa propre chambre que pour poser ses effets, à savoir quelques tenues et sa harpe de voyage, un bijou ouvragé que lui avait offert Teagan à son vingt-cinquième anniversaire.

Un peu nerveuse mais étrangement fébrile d’être utile à toute cette affaire, la jeune femme s’était faufilée entre les hommes jusqu’à s’installer auprès de son aîné. Elle les laissait parler et s’exclamer, elle les laissait élaborer quelques plans, ces hommes d’expérience, tout en les écoutant avec grande attention. C’était elle, très certainement, la moins expérimentée en matière de l’Accord, et comprenait tout juste la grandeur de cette magie en raison des frasques de cette Vanessa l’Atone. L’idée de s’introduire en tant que ménestrels engagés par le duc lui-même fut sans doute la meilleure, selon Tancélie, et elle ne se cacha pas pour appuyer ce plan. Elle ne se voyait aucunement se faufiler à la manière d’une fripouille en longeant les ombres.

- J’ai peine à croire qu’aucune noblesse ne me reconnaîtra, mais sans doute pourrais-je expliquer une part de vérité, à savoir que je suis présente en tant que musicienne, avec des confrères.

Une part de vérité valait sans doute mieux qu’un mensonge entier. Ses prunelles se posèrent un moment sur son frère. C’était lui qui avait le plus à perdre, selon elle : père de deux enfants merveilleux, propriétaire d’un commerce réputé.

- Vous le savez, je n’ai eu qu’un apprentissage sommaire, jusqu’à présent, et Teagan, aussi doué soit-il, est lui aussi néophyte dans cette magie. J’aimerais ne pas être seule, dans ce navire, et j’apprécierais pouvoir m’en remettre à l’un de vous si les choses venaient à se corser et que nous en venions à nous séparer.

Des binômes, s’ils devaient se séparer, voilà ce qu’elle proposait, Tancélie.

- Comment ferons-nous pour contrer les enchantements? Si cette Vanessa et ses acolytes ont trompé votre vigilance, devons-nous craindre que leur magie soit plus forte que la nôtre réunie?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 8283
J'ai : 59 ans
Je suis : L'Innocent qui guide la Chasse.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène et à la famille impériale, ainsi qu'aux Voltigeurs.
Mes autres visages: Tim l'Escampette - Manaël l'Ardence
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Lun 13 Aoû 2018 - 20:52

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation




** Deux jours avant le jour J. **

« Quelle merveilleuse journée. 
- Oui, Amiral. 
- Du genre qu'on attendait plus. 
- Oui, Amiral. 
- Un mariage en bon et dû forme. 
- Oui, Amiral. 
- Ohhhhhhh, attelez-vous Matelots, baptisez-moi donc ce navire comme il se doit, hissez les voiles et faites mousser les vagues !
- Oui, Amiral ! »


Un ordre comme un autre alors qu'il participait au baptême d'un de ces nouveaux enfants, un enfant de Messaïon également, une petite vivenef somptueuse de bois blanc qui participerait comme beaucoup d'autres au mariage du duc d'Ansemer qui aurait bientôt lieu. Mariage qu'il attendait avec joie. La fierté de son duché valait qu'il se mouille en entier. Et cela ne lui déplaisait pas, tout le contraire, essuyer les bourrasques de vent, défier les océans amoureusement, c'était sa vie, ça l'avait toujours été. Faire partie du Conseil avait été un plus de cadeau et de fierté qui l'avait fait bomber le torse. Une reconnaissance amplement méritée. C'est qu'il savait ce qu'il valait, Archie le Brinicle.

Archie qui endossait davantage le rôle de Capitaine lors des baptêmes comme celui ci, se disait-il. Et c'est droit dans ses hautes boites de cuir de phoque noires qu'il faisait monter la pression, tonnait de sa voix et frissonnait de sa barbe et de sa moustache à chaque fouet donné par le vent. La lettre du mariage, dont il avait lu le contenu à voix haute une fois l'avoir fait pour lui-même tout doucement (il savait lire, Archie, mais avec lenteur première) se trouvait à moitié enfoncé dans sa poche le temps qu'il trouve l'endroit propice sur la vivenef pour que tous puisse l'admirer.

Vanessa l'Atone. L'heureuse élue. Pour un élu. L'homme esquissa un sourire enchanté. Quel délicieux nom pour une délicieuse femme. Et dire qu'il avait douté d'elle au début ! Fou qu'il était. Elle était celle qu'il fallait pour Bartholomé d'Ansemer, il n'en doutait pas, il était on ne plus convaincu de ce fait. Elle était celle qu'on attendait plus après l'outrage plus qu'honteux commit par 'Jehanne de l'Ancre-Fleurie, la maudite'. Vanessa était un cadeau des dieux en personne pour si pas redorer l'image du duché (Bartholomé le faisait déjà très bien) combler le cœur du peuple par sa présence. Ah, vraiment, qu'il avait hâte que l'union soit scellée ! Il n'avait que cela en tête. Ça et le baptême de la vivenef Vanessa, présent de la flotte, présent de Bartholomé d'Ansemer surtout, longtemps préparé dans l'attente espérée d'un jour comme celui-ci à célébrer - et qui aurait dû être offerte à une autre... pour une autre occasion, qui se passa sans vagues – au plus grand désarroi de sa figure de proue défiante et joueuse Espérance. Le charme en tout cas se trouvait bien là et les mages du sang avaient été soigneusement récompensés pour leur magnifique ouvrage. Elle le méritait tellement, Vanessa l'Atone. Un cadeau à la hauteur de ce qu'elle représentait de mieux : un jour meilleur. Un espoir pour le duc et son duché. Un avenir propice et une longue lignée digne du trône.


** Jour J. **

Le jour était arrivé. Archie se trouvait sur le pont flanqué de quelques Capitaines entrain de discuter vivement des derniers préparatifs ou plutôt entrain de vérifier qu'aucunes erreurs honteuses ne risquaient de se  profiler durant ce jour à inscrire dans les ouvrages. À peindre. À chanter. À célébrer. Et il espérait que tout se passerait bien ! Les dieux étaient avec eux. Il avait prié au moins Messaïon d'accompagner la tradition, le mariage et les festivités autour.




Spoiler:
 

_________________







Dernière édition par Richard le Harnois le Mer 15 Aoû 2018 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 41
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier Coeurbois ; Martial de Bellifère ; Jehanne d'Ansemer ; Amarante de Nacarat
Les Mages
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Lun 13 Aoû 2018 - 22:33

En fait, Meldred va sûrement changer de prénom et aller s’installer en Outrevent. Franchement. Vu le nombre de semaines qu’il y a passé, depuis leur retour, c’est presque comme s’il n’avait vu que ce duché ! Et il n’a vu que ce duché, en soi. Et Lorgol. Un jour prochain, il prévoit de peut-être se rendre en Sombreciel – terre d’enfance aux souvenirs flous –, mais il préfére grandement, pour l’heure, rester à Souffleciel.
Il aime la compagne de Teagan, de ses enfants et de sa sœur, lorsque celle-ci daigne passer. Il aime leurs soirées avec Théobald, à jouer ensemble – pour perfectionner Teagan, ou juste pour la beauté de la musique. On n’a pas idée de combien un morceau avec des instruments tant disparates peut être magnifique. Il aime découvrir le duché, apprendre auprès de personnes dont les valeurs et les croyances résonnent presque avec les siennes.
Aussi, ce n’est pas une grande surprise que de le trouver dans la maison de son ami, quand la nouvelle frappe. Lorsque la porte s’ouvre sur Taliésin – frère parmi les frères –, l’Accordé sent bien que quelque chose cloche.
La nouvelle le sonne. L’inquiétude le prend. Et plus que l’inquiétude…
Il ne la connaît pas, Vanessa. Il ne sait pas qui elle est, ce qu’elle a fait, il ne sait rien. Alors que Théobald et Taliésin racontent, les liens se font dans son esprit, et son inquiétude le rend fébrile. Il tapote des doigts sur la table, tripote la lanière de sa sacoche. S’il ne connaît pas la future duchesse, les deux autres, en revanche, sont pour lui presque des intimes.
Ca ne l’empêchera pas de se greffer, le premier, au groupe. Parce qu’ils font partie du même équipage, parce que ces Accordés ont été, intrinsèquement, sous sa responsabilité également. Parce qu’il n’est pas dans ses valeurs d’abandonner sa famille, même quand ceux-ci semblent s’éloigner du droit chemin.
Bodhran dans son sac de voyage, vêtements de prévus et toujours avec cette agitation à peine perceptible qui fait qu’il ne tient pas en place, il les suit.

Bon, par contre, il n’aime définitivement pas les portails. Le brun manque de vomir en posant les pieds sur les pavés de Port-Liberté – heureusement pour lui, l’odeur marine qui imprègne la capitale ansemarienne l’aide rapidement à refaire surface. Il lui a bien fallu ça, et quelques minutes dehors, pour retrouver ses esprits. Il est le dernier à les rejoindre, à l’intérieur de l’auberge, écoutant calmement. Il prend place juste à côté de Taliésin – on recherche toujours la présence de celui en qui on croit le plus, croise les mains sur la table, en apparence calme.
Sous la table, en revanche, il commence à remuer légèrement et compulsivement le pied.

«  Si l’on peut se dissimuler parmi d’autres musiciens, et avec votre aide, si vous êtes reconnue... » le brun inclina la tête vers Tancélie « nous pourrons monter sans mal. »
Il acquiesça à sa requête, sans ajouter grand-chose. « Si nous nous retrouvons séparés, nous vous chercherons. Il n’est pas question de vous laisser seuls. De toute manière, eux ne seront pas seuls. »
Un souci passa sur son visage, et le tressaillement de sa jambe augmenta. « On ne sait pas où se trouveront les deux autres, en revanche. » fit-il remarquer. « V… Elle » se reprend-il, pour ne pas attirer l’attention. Les oreilles traînent, surtout en ce jour de mariage. « ne pourra pas jouer en pleine cérémonie. C’est un bon point. Je suppose que son frère sera à ses côtés. » Suppositions. Toujours.

« Ils sont deux, donc. Nous sommes cinq, dont deux autant versés qu’eux dans notre art. Une fois sur place, je pense qu’avant de briser l’enchantement, il faut les priver de leur instrument.  Sans lui, ils ne peuvent nous résister. »


Spoiler:
 

_________________

Il avait l’ouïe si fine. Il percevait la tonalité affective de chaque note. Et il la comprenait. Et chaque atmosphère. Dans chaque silence.  


Meldred parle en #007d80
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 4913
J'ai : 33 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
La Cour des Miracles • Admin
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 1:03

Faërie • Mages



Vanessa

l'Atone



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Tu peines à croire, par moments, que la victoire est enfin là.
À chaque instant tu crains de ne t’éveiller de ce qui te semble un rêve, trop parfait pour être réel ; de revenir à toi, enchaînée à fond de cale sur la Symphonie, prisonnière des flots qui jamais ne te permettent de renouer avec le continent. Prisonnière des flancs de bois d’une vivenef devenue au fil du temps une ennemie détestée ; prisonnière, pour l’éternité, des vagues, de l’horizon, de l’océan.

Prisonnière, jadis – et te voilà échappée, en cavale, bientôt libre.
L’air frais qui caresse ton visage n’entre plus en se glissant par une écoutille barrée de fer, mais par une immense fenêtre aux deux battants ouverts ; dans tes cheveux, massant délicatement ta tête et peignant soigneusement tes longues mèches blondes, il y a les mains de Morgane qui s’affaire à te coiffer joliment, pour ton entrée dans le monde. Qu’ils te voient et qu’ils t’aiment, ces péquenots des rivages - qu’ils chantent tes louanges, qu’ils admirent ton visage !

Assise devant la coiffeuse au vaste miroir, tu observes d’un oeil critique les aménagements opérés par Morgane sur ta chevelure - même si ton amie ne brille pas particulièrement par la vivacité de son intellect, tu dois bien reconnaître que son talent te donne fort belle allure. Tout a été calculé pour enjoliver les détails de ta tournure : ton corsage à l’audacieuse échancrure, la mise en valeur de tes formes qui appellent à la luxure, l’ajustement calculé de ta ceinture, le cliquetis gai de tes ornements et de tes parures. Et te voilà apprêtée comme l’une de ces belles courtisanes de gravure, ensorceleuse et scandaleuse créature, prête à tout pour recueillir les fruits de ton imposture. Qu’ils s’insurgent, tous ! Ils ne parviendront point à rompre ton armure, ces Outreventois et leur insupportable et excessive droiture, ces Cibellans et leur hypocrisie qui prétend ta magie contre-nature, ces Lagrans et leur… bien encombrante progéniture.

Telle est du moins l’opinion que défend Sébastien, nonchalamment affalé dans un fauteuil douillettement rembourré, et tu opines prudemment du chef à sa remarque, pour ne pas risquer d’ébranler la complexe architecture des tresses sur ton crâne. « Morgane, il a raison : le duc Denys s’est présenté avec sa duchesse et leur héritière, tu as prévu de t’y prendre comment ? »

Spoiler:
 

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 465
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 3:23

« Comment suis-je ? »

Oh, il aurait bien aimé avoir son frère ici avec lui. Pensée fugace qui s’insinue dans son esprit et qu’il fait bien vite de rejeter encore plus loin. La question est posée à l’un de ses conseillers, avec lui à ces derniers instants avant son mariage. Son mariage ! Par Messaïon ! Et il en est ravi, excité, nerveux même. Le sourire qui étire ses lèvres trahit un bonheur qu’il vit ; et qui est si étrange sur son visage quand on regarde les circonstances et les événements récents. Mais le duc n’en a que faire. Il n’a d’yeux que pour Vanessa, et pour une fois, pour la première fois depuis si longtemps même, il a le sentiment d’être heureux.

Il se marie ! Et il en est excité ! La cérémonie et les préparatifs sont à mille lieues de ceux de son premier mariage. Surtout, il y participe. Ce qui n’avait pas été le cas lors de son premier mariage avec Jehanne, où il avait laissé toute la préparation à sa mère et ses conseillers. Il n’avait pas souhaité se marier, alors, et il l’avait fait à contre-coeur, parce que c’était ce qu’on attendait de lui, ce que tous voulaient, ce qu’on lui avait imposé presque. Pas cette fois. Il n’avait pas pensé se remarier si vite. Il savait que forcément ça viendrait ; déjà on lui pressait quelques prétendantes potentielles, ou le nom de Geneviève qui se murmurait un peu plus. Mais il planifiait d’attendre. Parce qu’il croyait avoir besoin de temps, lui seul, à faire le deuil de son frère et de Jehanne. À calmer et rassurer Bertille. À se réapprovisionner ce palais qu’il avait si longtemps partagé. à profiter, peut-être, même !

Pourtant.

Elle était arrivé et il n’aurait su vraiment expliquer ce qui s’était passé mais son coeur semblait s’être emballé et pour une fois, il croyait qu’il pouvait contrôler sa vie, être heureux, en amour, se marier avec qui il voulait, avec une femme à qui il sentait déjà pouvoir faire confiance, qui pourrait lui apporter soutien et bonheur, et certainement lui donner de nombreux autres héritiers. Elle était assurément celle qu’il avait toujours attendu et qu’il n’espérait plus. Messaïon, certainement, lui avait envoyé cette Ansemarienne pour le féliciter ; dans l’adversité et au travers des tempêtes il avait su rester digne et droit, punir ceux qui n’avaient plus droit de régner sur ses eaux ; et le voilà enfin récompensé.

Un domestique se rapproche, tenant une glace à hauteur pour qu’il puisse ajuster son jabot qu’il vient glisser sous le col de son frac. Oh bien sûr qu’il est superbe le duc, dans ses nouveaux habits qu’il a fait faire à l’arrache et payé un prix de fou. Tout d’un superbe bleu, sombre pour l’habit, aux éclats clairs d’écume pour la chemise et les petites pièces. Ce sont les fines broderies sur les ourlets, les perles ajoutés là et les petits coquillages ici, qui donnent tout l’éclat à cette tenue. Le soleil qui brillera et les couvrira une fois en mer fera scintiller ces détails et bien sur qu’il sera superbe le duc. Mais jamais autant que sa future duchesse. Oh il se tarde de la voir, déjà. Ils sont séparés depuis les premières heures du matin, et déjà qu’elle semble lui manquer. Il se l’imagine, parée d’une somptueuse robe, qu’il n’aura de hâte que de lui arracher.

Un autre domestique s’approche, et il tend le bras pour qu’il vienne poser les boutons de manchette finement sculptés. Son regard glisse sur son conseiller, et il ne peut s’empêcher de chercher à valider avec ce dernier une fois de plus que tout est en ordre. « Tout est en place, les invités sont bien arrivés? Bertille? Prête aussi? Et la Vanessa, la vivenef que je lui ai offerte? Elle a été préparée pour suivre le cortège de navires? » De la nervosité, qui faisait trembler son coeur léger. Il voulait que tout soit parfait pour celle qui avait ravie son âme. Il ne demandait que rassurance et approbation à ses questions, parce qu’il aurait balayé quelconques doutes du revers de la main, et aurait ordonné qu’on suivre ses consignes peut importe l’opinion qu’ils auraient pu avoir.

Il n’avait plus la vingtaine, fini le temps où il se laissait mener et diriger par ses conseillers. Il ne les écoutait plus. Seul ce qu’il désirait comptait à présent.

Ce que son esprit drogué et ensorcelé souhaitait, oui.
Ce que Vanessa voulait.


Spoiler:
 

_________________
dialogues en #006666




Dernière édition par Bartholomé d'Ansemer le Mar 14 Aoû 2018 - 14:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 4205
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 10:09

Qu'elle n'avait pas été la surprise de Tristan, lorsqu'il avait reçu cette missive, cette invitation officielle à l'attention du marquis d'Amar et de son épouse, Armandine. Ces quelques mots couchés sur le papier étaient plaisants à lire, après l'attente qui avait été la sienne, après les longs mois à courtiser la jeune femme et a - espérait-il - se faire apprécier d'elle. Il avait fait de son mieux pour ne pas la brusquer - ni durant la nuit de noces, ni lors de son installation, trop conscient du bouleversement que cela pouvait représenter. Il lui avait précisé qu'elle pourrait effectuer tous les changements qu'elle voulait à Amar, pour se sentir chez elle. Mis à part le personnel, qui resterait bien évidemment en poste - et ses Chevaucheurs, qui seraient toujours les bienvenus. Ceux des autres vols aussi. Maelys ne viendrait probablement plus jamais à Amar, même si elle y resterait la bienvenue, que sa femme l'apprécie ou non. Il était inutile de le lui dire pour autant.

Mais toutes ces préoccupations furent envolées, sitôt qu'il ouvrit la missive. Bartholomé d'Ansemer conviait toute la noblesse faë à son mariage. L'incrédulité sur le visage de Tristan trouvait son reflet sur celui d'Armandine. Vanessa l'Atone ? Une femme sans la moindre parcelle de noblesse, en plus. Pas que cela importait à Tristan, mais il aurait été attendu, après l'opprobre apportée à son nom, que le duc d'Ansemer épouse celle qui était son amante depuis de nombreuses années, celle qui était coupable de faire un affront à la duchesse adultère Jehanne. Qu'est-ce qui se cachait derrière ces noces aussi incongrues que précipitées ? Tristan n'en avait aucune idée, mais il avait fait préparer malles et tenues pour Armandine et lui par la domesticité, non sans préciser qu'il voulait sa tenue d'apparat la moins inconfortable - au cas où. Il en avait fait faire sur lesquelles le lys d'Amar se superposait à l'écaille des Chevaucheurs, avec lesquelles il n'était pas limité dans ses mouvements. Ils avaient pris quartier dans une auberge riche de Port-Liberté et attendaient maintenant à quai le début des festivités.

Spoiler:
 

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 91
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 14:28

La nouvelle avait fait si vite le tour de la Caserne. Un mariage ? Rien de mieux ne pouvait arriver ! Qui n'aimait pas les mariages ? Ces moments de fête et de retrouvailles ? Tout le monde avait encore en tête les derniers mariages auxquels ils avaient individuellement assistés, connaissances, amis ou familles. Oui, les mariages étaient toujours un moment de joie, peu importe qui étaient les mariés. Enfin c'est ce que Ewen pensait, lui qui n'avait connu que des mariages heureux autour de lui. Un mariage en Ansemer ? Mais pourquoi diable on en entendait parler jusqu'à Souffleciel ? Qu'ils se marrient tranquillement chez eux, ces Ansemariens et qu'on laisse les Outreventois en paix ! Le mariage du Duc ? Ooooh mais ça changeait tout ! Tout le monde avait eu vent des récentes déconvenues avec sa dernière épouse et les commentaires allaient bon train. Dans l'idée majoritaire, la duchesse était entièrement responsable de sa situation, elle qui avait trompé son mari. Pour Ewen, tout était plus nuancé. Certes il n'approuvait pas l'adultère, mais peut-être le duc d'Ansemer avait ses torts. On choisissait pas impunément d'aller voir ailleurs quand tout allait bien dans son couple, non ?

Enfin, l'idée d'un quelconque mariage ducal aurait rapidement fini dans un recoin de sa tête si le Capitaine n'était pas venu les voir, lui et des camarades. Un escadron de Chevaucheurs outreventois allait être détaché pour se rendre à Port-Liberté, au cas où. Ils n'avaient pas assez de Chevaucheurs en Ansemer pour couvrir un tel événement ? Il n'allait pas se plaindre tout de même, d'avoir une mission si importante à accomplir. Depuis le front, c'était bien une première mission de la plus haute importance qui lui était attribuée. Il n'avait pas hésité à en parler à ses proches, fier qu'il était d'y participer. Elles étaient bien rares les occasions d'approcher des nobles dans des moments si importants.

C'est donc dans une ambiance assez excitée qu'un escadron de Souffleciel avait rejoint Port-Liberté à dos de dragon. Les conversations allèrent bon train tout au long du trajet, du commentaire le plus réfléchi au plus gras. Ewen n'y participait pas réellement, il écoutait d'une oreille distraite tout en tentant de se forger son propre avis. Qui donc avait pu ravir le cœur du duc aussi rapidement ? Une ancienne maîtresse ? Un amour de jeunesse ? Le nom de la future duchesse lui était incconu, comme pour beaucoup. Elle n'était pas noble, c'était certains. Mais avait-on forcément besoin d'aimer entre nobles pour avoir un mariage heureux ? La roture regorge de perles rares à aimer, peut-être mademoiselle l'Atone était une de ces femmes là, au cœur précieux et à l'intelligence espiègle. Pour avoir séduit le duc d'Ansemer elle devait certainement l'être. Tu réfléchis trop, Petit Homme. Elle avait raison, Patience, il réfléchissait trop. Il allait là-bas uniquement parce qu'on lui en avait donné l'ordre, il n'était rien pour juger des histoires de noblesse.

*******

« Sur LE bateau ?! » Le Chevaucheur n'avait pas su retenir sa surprise teintée de fierté à cette annonce. Lui et quelques camarades assisteraient donc au mariage ducal directement sur le bateau apprêté pour l'occasion. Il ne pourrait pas être plus près ! C'est quelques jours avant qu'il l'avait su. Il avait du mal à en dormir, tellement impatient. Les plages la nuit avaient été son refuge pour s'apaiser loin de la cohue du mariage. Le matin même il avait rejoint le port, où une foule compacte s'amaissait déjà pour être au plus près. Désormais, mission numéro un : retrouver ses camarades parmi la foule. Ewen s'était paré de sa plus belle tenue de chevauche pour l'occasion, fraichement fabriquée par les mains habiles de sa mère. Confortable et jolie, tout ce qu'il lui fallait. Même si une belle tenue ne cachait pas sa nervosité. Et s'il n'était pas à la hauteur de l'événement ? Tout va bien se passer.

Tout devrait bien se passer.

Spoiler:
 

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 982
J'ai : 43 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 17:54

Faërie • Mages



   
Sébastien

   
l'Atone



   
3.5 La Joueuse de Flûte

   Présentation



Ah, Sébastien a beau aimer Harmonie et son équipage, il ne se lasse pas de profiter de la vie à terre. Et dans un palais ducal qui plus est ! Des mets raffinés, des vêtements neufs, secs et confortables, de beaux paysages à contempler, des jeunes gens à charmer, une ville animé et en liesse, les préparatifs du mariage de sa sœur. Tellement de choses à voir, à faire, à vivre…
Après un millénaire à voguer sur les océans, sans aucune possibilité de rejoindre le continent, ce nouveau quotidien terrien l’envoûte et il rêve de vivre ainsi éternellement. Sa sœur est ambitieuse, mais son plan a marché à merveille. Alors quand ils ont ordonné d’envoyer les invitations dans tout l’empire pour le mariage de Vanessa et de Bartholomé… Morgane et lui ont eu la même idée. Pourquoi ne forceraient-ils pas leur chance, eux aussi ?

***

Sébastien est confortablement avachi dans un fauteuil, un livre à la main, tandis que Morgane est aux petits soins pour sa sœur en transformant ses cheveux en une superbe coiffure. Qu’elles ne s’avisent pas de lui reprocher de se détendre : sa belle veste est suspendue dans un coin de la pièce, sans aucun pli, irréprochable. D’ailleurs, en parlant de détente.
« Mesdames, il faudra vraiment que vous jetiez un œil sur cet ouvrage ! L’inventivité des cielsombrois m’étonnera toujours. Il paraît que certains exemplaires sont encore mieux illustrés que celui que je viens de dénicher à la bibliothèque. »
L’Accordé a hâte de pouvoir mettre en pratique certaines suggestions ; avec un peu d’endurance et de souplesse, il est certain que cette dernière position, là, pourrait combler la plus exigeante des cibellanes. Leur duchesse, par exemple. Bien qu’il soit convaincu de gagner son cœur avec ses belles paroles et ses manières courtoises avant d’en arriver là. Et il aimerait utiliser son bodhran qu’en dernier recours. Où est le plaisir du défi à relever sinon ?
Il plus préoccupé pour son amie Morgane qui elle, va tenter sa chance auprès du duc Denys. Lequel est venu avec son épouse et une de ses filles. Deux problèmes prévisibles, mais pas insurmontables pour autant. Vanessa semble de son avis quand il met la mage en garde. Mais il ne s’inquiète pas outre mesure. Ils ont bien allégé le conseil de ses membres récalcitrants, alors une dame enceinte et un enfant... « Enfin, je suis sûr que tu t’en tireras à merveille Morgane. Et sinon, je viendrai te donner un coup de main, avec la duchesse Gaëtane a mon bras. » Car elle ne pourra pas résister à son charme, naturellement.
Sébastien referme son Petit Mirta et observe les deux femmes qui s’affairent devant la coiffeuse. Morgane est douée avec ses doigts de fée. « Tu es resplendissante, ma sœur. Tu vas tous les éblouir aujourd’hui. » Il sort de son fauteuil et s’étire tel un chat. A son tour de se préparer, bien que le concernant il ne lui reste qu’à mettre sa veste et prendre son instrument. Il admire un moment la dentelle et les boutons de manchette avant de se vêtir. Son bodhran est également décoré pour l’occasion : la membrane est imprégnée de motifs à l’encre bleue et son bâtonnet sculpté de minuscules détails dans le bois.

Bien ! Il va être temps d’entrer en scène, la matinée tire à sa fin. Les derniers détails sont peaufinés avec Morgane et Vanessa, mais Sébastien voudrait déjà être sur les quais, à profiter de la foule impatiente, repérer la duchesse de Cibella ou converser avec certains conseillers du duc. Le vieil Archie par exemple ; l’Amiral a dû régler ses navires et vivenefs comme du papier à musique. Ce marin un peu bourru a toute sa sympathie.

Que ce mariage va être grandiose, extraordinaire ! On s’en souviendra longtemps !

Spoiler:
 

_________________





J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.

Miouuuu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peuple • Modo
avatar

Messages : 82
J'ai : 34 ans
Je suis : luthier

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Peuple • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 19:35

Il est penché sur la table, les mains jointes devant lui, le menton appuyé dessus. La perspective de ce qui les attend éveille en lui une appréhension nouvelle et il n'est pas certain d'avoir pris la bonne décision en s'imposant à cette petite expédition – encore moins alors qu'il a entraîné sa soeur avec lui. À mesure qu'il apprend à maîtriser sa magie, il réalise combien elle peut être puissante et dangereuse, et combien ceux qui l'utilisent ont un pouvoir sans précédent sur ceux qui en sont les réceptacles. Quand Taliésin est arrivé à Souffleciel pour leur expliquer la situation, c'était un nouveau chox pour le luthier, mais il n'a pas voulu renoncer, car la situation n'est que trop familière.

Il y a des années que le duc d'Outrevent a été ensorcelé, et il s'agissait uniquement de magie de l'Automne, une magie encore acceptée, encore tolérée. L'Accord a été banni, il a été craint, et Teagan ne comprend que trop bien pourquoi. L'idée de devoir arrêter une opportuniste et ses acolytes de quoi éveiller l'inquiétude, mais s'ils ne le font pas, qui sait ce qu'elle fera, une fois au pouvoir ?

La voix délicate de sa soeur se mêle à celle de Meldred, alors Teagan relève les yeux, attentif. Ce n'est pourtant pas lui qui leur répond. « Je jouerai pour masquer notre arrivée sur le navire, on ne doit pas attirer l'attention. Tous les trois seront attentifs à l'arrivée de musiciens, je ne veux pas prendre de risque. » Taliésin semble bien sérieux, plus que d'ordinaire – et pourtant l'Outreventois ne l'a pas souvent vu, jusqu'à présent. Il connaît bien mieux Théobald, qui lui aussi arbore un air déterminé. L'idée de s'infiltrer en utilisant l'Accord pour se rendre invisible aux yeux de tous semble une bonne idée. Une fois sur le navire, ils pourront se fondre dans la masse, certainement, le temps d'évaluer la situation.

« S'il y a une ouverture, Tancélie et moi pourrons nous approcher pour leur retirer leurs instruments, ils seront innofensifs de cette façon. » Vêtus tous deux à l'ansemarienne, malgré leur chevelure flamboyante, ils passeront plus aisément passe-partout. Mais il y a bien d'autres problèmes à considérer. « Nous ne savons pas encore combien de personnes sont à sa botte, il n'y a sûrement pas que le duc, donc faites bien attention. S'il y a bien une chose que j'ai appris au cours des années passées à ses côtés, c'est de ne pas la sous-estimer. » L'avertissement est bien entendu et Teagan acquiesce sérieusement. Son regard se tourne presque automatiquement vers sa soeur, l'inquiétude au fond des yeux. Si quelque chose devait lui arriver...


Spoiler:
 

_________________
dialogues • mediumvioletred




..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Voltigeurs
avatar

Messages : 3030
J'ai : 31 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Les Voltigeurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 21:45

Faërie • Noblesse



Ferdinand

du Garbin



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



C'est un bonheur immense d'être aux côtés de son duc en ce jour béni par Messaïon lui-même, et Ferdinand ne s'est pas privé de s'en vanter à ses connaissances. Allons donc, imaginez-vous, être aux côtés du duc ! Un acte de confiance, assurément, que l'homme estime être tout à fait bien placé ! Il a douté, pourtant, de la future épouse de son duc. Il s'est demandé s'il était bien sage de précipiter un remariage, il a évoqué les idées que pourraient se faire le peuple. Mais comment ne pas tomber sous le charme de l'incroyable Vanessa, cette jeune femme enchanteresse que les Dieux eux-mêmes ont destiné à régner sur Ansemer ? Assurément, Ferdinand ne devait pas être dans son état normal pour douter, ne fût-ce qu'une seconde, de la jeune femme. Il s'en est longuement excusé d'ailleurs, auprès des Dieux pour sa stupidité et ses doutes bien mal placés.

"Vous êtes parfait, Votre Grâce."
Assure le conseiller à la question de son duc, jaugeant d'un œil implacable la mise de l'homme avant de pointer du doigt un détail de la tenue, un fil qui pend et qui ne devrait pas le faire. L'un des serviteurs s'empresse de réparer l'erreur et Ferdinand affiche un sourire satisfait, qui s'il ne rivalise pas avec celui de son duc, exprime néanmoins sa joie d'être présent pour ce jour grandiose. Tout doit être parfait, en ce jour, et rien ne doit être laissé aux erreurs et aux approximations, surtout pas quand il s'agit pour son duc d'épouser la ravissante Vanessa, dont tout Ansemer semble s'être entiché si l'on en croit le monde présent à ce mariage, que Ferdinand a pu apercevoir en arrivant.

Le conseiller fait un pas en arrière tandis que son duc ajuste sa mise, songeant au nombre de fois où il s'est tenu dans cette même position pour le mariage d'un de ses fils. Celui de sa fille est encore en suspens, puisqu'il n'a pas – encore – trouvé le candidat idéal. Pas quelqu'un de beau et amoureux, non, fadaises que tout cela, mais bien quelqu'un dont la position sociale assurera à chacune des deux familles un gain conséquent. Ferdinand laisse dériver quelques instants ses pensées tandis que d'autres domestiques s'approchent, mais il se ressaisit et rassure de son mieux le duc. "Tout est en place Monseigneur et chacun n'a qu'une hâte, voir votre merveilleuse future épouse." Encore une fois, aucune fausse note ne doit avoir lieu. "Votre fille achève de se préparer, elle désire éclipser chacune des dames présentes, la mariée exceptée." Evidemment, la mariée exceptée : qui peut arriver à la cheville de la belle et brillante Vanessa ? "Quant à la vivenef, je sais de source sûre que l'amiral Brinicle s'en est occupé personnellement." Il ne s'avance pas sur la préparation ou non de ce cadeau, le conseiller : si malheur arrive à la Vanessa, ce sera l'amiral le responsable, et sûrement pas lui. Se dissocier de tout ce qui n'apparaît pas indispensable, voilà bien une leçon qu'il a vite apprise.

Ferdinand partage l'excitation de son duc : la journée promet d'être belle, la fête grandiose, et quoi de mieux qu'un mariage ducal pour être mis en valeur ? Il est celui qui a accompagné Bartholomé dans ses préparatifs et il sait bien, Ferdinand, que cela lui vaudra jalousie et envie. Peut-être trouvera-t-il aujourd'hui l'époux parfait pour sa fille ? La fête ne manquera pas de marquis et de fils à marier, il en est convaincu.


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Mer 15 Aoû 2018 - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 882
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheuse de la dragonne Royale, reine du vol de Rubis et mage de l'été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Caserne et à Cibella
Mes autres visages: Eponine Aubenacre & Sixtine d'Ibélène
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mar 14 Aoû 2018 - 23:45

Tu n'y as pas cru, au début, lorsque ton Capitaine vous a mandaté pour une affaire « urgente ». Beaucoup de vos affaires le sont, mais tu as tout de suite compris que celle-là l'était bien plus. Assez, en tout cas, pour réunir quelques Chevaucheurs cibellans.

-Avec qui ?

C'est ta voix qui s'est exprimé en première, sidérée par ce que tu entends. Le duc d'Ansemer se marie et vous vous y rendez pour renforcer la sécurité sur place. Le duc vient tout juste de se « débarrasser de sa duchesse » et le voilà qui se marie avec une Vanessa quelque chose. Certes, tu es une Chevaucheuse. Une Chevaucheuse issue de la roture et pas du tout expérimentée dans le domaine matrimonial, mais c'est tout de même curieux. Tu n'en as jamais entendu parler et, pourtant, tu connais pas mal de nobles faës, de par ton travail. C'est important, pour un Chevaucheur, de se tenir au courant de la noblesse. Après tout, ce sont eux qui sont en première ligne des intrigues politiques.
Vanessa.
Tu as beau te répéter le nom dans ta tête, tu ne vois toujours pas qui elle peut bien être. Une totale inconnue qui sort, d'un claquement de doigt ,de nul part pour se marier avec le duc d'Ansemer ? C'est trop étrange pour ne pas être suspect. Mais tu es Chevaucheuse. Tu n'es pas Major et encore moins Capitaine. Tu vas faire ton travail. Si le duc se laisse embobiner par n'importe quelles femmes qui croisent sa route et bien ce n'est pas ton soucis. C'est le soucis des nobles. D'ailleurs, ce n'est même pas ton duché. Tu y vas juste en renfort. Et si tu veux parler de tes suspicions à quelqu'un, ce sera à ton Capitaine, et plus dans un cercle privé que au beau milieu de tous les autres Chevaucheurs. Tu as raison, et tu as assez attiré l'attention sur toi. Qu'est-ce que tu veux dire ? Je dois te rappeler que tu t'es tout de même mis la princesse de Faërie et sa mère à dos ? Pas la peine de me le rappeler. J'ai retenu la leçon. Je crois pas, et ça me fait un peu peur. Bon tu comptes me faire encore la leçon ou je peux écouter les instructions du Capitaine ? Tu perçoit sa désapprobation mais tu préfères ne pas répondre et éviter son regard lourd de reproches. C'était des circonstances particulières. C'est du passé pour ça. C'est ce que tu tentes de te persuader. Le plus important, aujourd'hui, c'est la nouvelle mission qui se profile à l'horizon. Et ça tombe plutôt bien, parce qu'il y a quelqu'un que tu dois voir à Port-Liberté. Il y a quelques questions que tu veux poser et tu penses partir quelques jours avant pour te donner le temps de t'y consacrer pleinement. Tu penses que les Chevaucheurs des autres duchés seront là ? Et bien, si nous sommes conviés, je pense que les rangs seront renforcés également par les autres. Après tout, il y aura beaucoup de nobles. Donc, nous aurons des renforts qui peuvent provenir, par exemple, d'Outrevent ? … Oui, je suis sûre que Braise sera là. Silence. Tu ne peux pas t'empêcher de sourire doucement. Mais Royale, offusquée, a décidé de t'ignorer.
Toucher.
Couler.

***

Le jour J est enfin arrivé. Tu es venue un peu avant pour régler quelques affaires personnelles et tu as eu raison. Tu as même pu voir Lionel et Braise, pour le plus grand plaisir de Royale, même si elle prétend le contraire. Les dragons et leur fierté. C'est pire encore pour une reine de Vol. Les festivités promettent d'être grande. Beaucoup s'affairent auprès du bateau où se déroulera la cérémonie. Tout doit être prêt. Pour ta part, tu as eu le temps de surprendre les rumeurs au sujet de ce mariage. De ce que tu as pu comprendre, il ne fait pas franchement l'unanimité. Il semble bel et bien que cette Vanessa sorte de nul part et beaucoup sont très sceptiques quant à ce mariage. Il y en a même qui murmure que c'est l'Ordre qui est derrière tout ça. Vrai ou non, les ragots les plus farfelus passent de bouches en bouches, ce qui rend la vérité compliquée à percevoir. Mais bon, tu n'es certes pas ici pour ça. Tu arpentes le port, tes yeux épiant le moindre geste étrange, Royale décrivant des rondes au-dessus avec d'autres dragons. Tu as pu reconnaître certains nobles, comme ta princesse Gabrielle, ta duchesse, le prince de Faërie, et, bien évidemment, nombreux de tes compatriotes Chevaucheurs. Il y a eu un rassemblement pour recevoir les ordres des capitaines et vous avez pu tous vous retrouver. Un moment très agréable puisque vous n'avez pas la chance de vous voir trop souvent. Maintenant, toutefois, seule votre mission importe. L'heure n'est pas aux banalités. Tes pas finissent par te conduire vers ton capitaine.

-Tout est calme pour le moment, rapportes-tu. Pas mal de rumeurs, rien de suspect.

Pour le moment. Pourvu que ça dure.

Spoiler:
 

_________________
Abi #666600  ; Royale #cc3300 ; Titou #666666











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 777
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine Belastre, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mer 15 Aoû 2018 - 6:36

Les événements ayant secoué Ansemer n'avait pas épargné le pauvre cœur de Marjolaine, déjà brisé à l'annonce de la fausse couche de Jehanne.  Quand elle avait appris tout le reste, elle avait été obligée de garder le lit quelques jours, incapable de se remettre du choc.  Bertin, un si charmant garçon!  Jehanne, une dame si distinguée et aimable!  Elle les plaignait tous les deux : quelle tragédie de ne pouvoir vivre un véritable amour!  Mais elle plaignait tout autant le pauvre Bartholomé.  C'était une chose de se faire trahir, mais c'en était une autre quand le traître était son propre frère.  Elle ne savait qui était le plus à plaindre de toute cette histoire et son cœur ne supportait pas les tiraillements que cette situation désastreuse lui imposait.  Ce n'était d'ailleurs pas le moment, pas alors qu'elle était enceinte de nouveau et que la vie germait en elle.  Elle ne pouvait pas se tourmenter trop et ainsi risquer la vie de l'enfant.  Elle s'était ressaisi avec quelque peine, mais son amour maternel pouvait vaincre tous les obstacles.  Elle redoubla de prières à l'égard de Maari, pour protéger son enfant à venir et continuait à vaquer à ses occupations quotidiennes, tout en ayant en périphérie de sa pensée quelques inquiétudes à propos de la duchesse d'Ansemer, du duc et du prince : elle espérait que tout irait pour le mieux pour eux.

Elle ne s'attendait donc pas à recevoir une invitation pour un mariage quand elle celle-ci arriva.  Elle s'était montrée étonnée, mais surtout perplexe.  Qui était cette Vanessa l'Atone?  C'était un nom dont elle n'avait jamais entendu parler et elle doutait qu'il s'agisse d'une noble.  Elle avait toujours considéré Bartholomé comme un être sensé, bien qu'elle n'approuva pas chacune de ses décisions – par exemple celle de s'afficher ouvertement avec une maîtresse – mais c'était trop dur à avaler pour y croire vraiment.  Elle avait essayé de s'expliquer la chose rationnellement, partageant ses hypothèses avec Denys, mais celles-ci étaient toutes plus improbables les unes que les autres et elle abandonna : elle comprendrait sûrement au mariage.

Connaissant les traditions ansemariennes de façon sommaire, elle savait que pour un mariage ducal, on irait sûrement en mer à bord d'un navire.  Prise d'inquiétude pour elle et les enfants, elle avait passé tout son temps libre de la semaine à faire préparer diverses potions et divers charmes destinés à les préserver du mal du mer et de les empêcher de tomber à l'eau.  Elle n'avait jamais prié Messaïon jusqu'à présent, mais avait redoublé en offrandes au dieu afin qu'il lui assure protection à elle et sa famille.  On ne pouvait être trop prudent et avant de s'aventurer sur le domaine d'un dieu, elle songeait qu'il était de bon alois de lui faire adresser quelques prières, pour se faire connaître et pour témoigner de son respect.  Tout ceci n'était que de simples précautions, le mariage de Bartholomé d'Ansemer serait certainement sécuritaire et se déroulerait sans embûches, mais la prudence n'était jamais de trop.

« Tout va bien, » répondit la duchesse à son époux qui s’enquérait de son état.  Elle était occupée à adresser quelques prières supplémentaires à Messaïon et Maari, se recommandant à leur protection en attendant de monter sur le pont du navire où aurait lieu la cérémonie.  Elle glissa sa main dans celle de son époux, pour le rassurer, mais pour se rassurer elle aussi.  Ils avaient pris toutes les précautions nécessaires pour éviter tout incident et tout se passerait bien, elle devait s'en convaincre.

Elle allait ajouter quelque chose quand une noble vint s'enquérir de sa santé et Marjolaine l'accueillit avec un sourire bienveillant.  « Je vous remercie, je me porte bien. »  Sa main libre se posa un court instant sur son ventre déjà légèrement rebondi, un peu moins songeuse que quelques instants plus tôt.  « J'ose espérer que vous aussi, » ajouta-t-elle en respectant les bases élémentaires de la politesse.  Elle connaissait quelque peu la dame en question, elle faisait partie de la noblesse, mais leur connaissance était encore légère, ce qu'elle regrettait, car lorsqu'elle était jeune fille, elle aurait pu être l'une de ses camarades lors des bals et autres parties dont elle n'avait jamais fait partie.

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 18
J'ai : 36 ans
Je suis : Capitaine de Vol de Cibella, Chevaucheuse de la dragonne Gloire (Grenat), mage de l'Été (élémentaire)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gaëtane de la Volte, duchesse de Cibella ; Chimène de Faërie, princesse de Faërie ; son époux
Mes autres visages: Lidjä de Sylvamir
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Mer 15 Aoû 2018 - 10:10

Tous les nobles de Faërie étaient invités, tous ! Et pourquoi ? Pour le mariage le plus étonnant du siècle... Non pas que la jeune femme se serait attendue à ce que le duc d'Ansemer ait attendu très longtemps avant de se remarier, après tout entre nobles il y avait souvent des mariages arrangés tout ça. Mais là quand même ça faisait vraiment très très tôt, trop à son goût, à peine le temps d'organiser la mission de sécurisation des nobles cibellans qui iraient. Enfin, ça c'était la partie qui l'impactait elle et ses chevaucheurs, mais en Capitaine ultra-douée qui se la pète, elle ferait tout bien sans aucun doute ! Ce qui la choquait réellement c’était surtout que personne ne semblait connaître la future mariée et ça c’était très bizarre. Un haussement d’épaules plus tard et un regard échangé avec Amaury, la Chevaucheuse reposa sur le bureau la copie de l’invitation qu’elle avait obtenue de sa duchesse. “Cela ne nous regarde pas.” “Non et quoi qu’il en soit, j’ai dit qu’à la prochaine cérémonie j’irai moi-même donc cette fois s’il se passe quelque chose de douteux, je serai là !” “Excellent.”

Tous les Chevaucheurs de Cibella qui n’étaient pas déjà en mission importante avaient été convoqués et ce fut dans la salle de réunion qu’elle les reçut tous, son loup beige toujours sur ses talons, veillant sur elle comme un protecteur
.
    - Bonjour à tous. Certains le savent déjà, tous les nobles de Faërie ont été invités au mariage du duc d’Ansemer avec Vanessa l’Atone. La céré…

Interrompue par les exclamations de ses Chevaucheurs et en particulier d’Abigaïl, Anaëlle se racla la gorge et reprit en leur lançant un regard noire. On n’interrompt pas sa cheffe en plein discours namého !
    - l’Atone. Qui qu’elle soit, on s’en cogne, c’est pas notre problème. Par contre nos nobles sont invités donc il est de notre devoir de les escorter et d’assurer leur protection sur place. Je disais donc, la cérémonie aura lieu le 30 septembre au matin. J’irai personnellement avec certains d’entre vous. Les autres, vous assurerez vos missions de survol et de garde comme d’ordinaire suivant le planning que j’ai affiché sur le tableau derrière vous.

Et les nominés sont…
    - Gabin.

Son regard se posa sur son Major, il était invité en tant que noble donc il était logique qu’il soit présent, missionné ou pas. De même elle nomma d’autres Chevaucheurs nobles ou pas, pour finir par :
    - Et Abigaïl. On se retrouve tôt dans la matinée à Port-Liberté.

Les consignes sont données, recommandations aussi avec la liste des nobles Cibellans qu’ils devront protéger en priorité. Nul doute que les autres nobles auront leurs propres chevaucheurs en renfort.



“J’ai failli attendre.” Anaëlle venait de portailler avec Amaury, plus pratique que de faire tenir le loup sur la dragonne d’autant qu’il n’aimait pas trop voler et qu’il préférait nettement avoir les quatre pattes sur la terre ferme. “Pile à l’heure.” Ana roula des yeux, puis sourit contente de savoir que Gloire était bien arrivée elle aussi. En regardant vers le ciel, elle tenta de repérer les autres dragons, avec le grand nombre de Chevaucheurs qui viendraient, le ciel serait couvert. “Combien êtes-vous ?” Gloire lui donna le chiffre exact, mais non représentatif, tous n’étaient pas encore arrivés. Ana se balada un peu dans le port pour repérer les dispositifs de sécurité et se renseigner de visu sur qui était déjà arrivé. Elle salua d’un signe de tête ceux qui croisaient son regard puis rejoignit l’attroupement de Chevaucheurs pour donner ses dernières consignes en accord avec les autres Capitaines. Ils avaient déjà eu la plupart lors de la première réunion, mais un rappel ne faisait jamais de mal. Cette cérémonie était louche, la date précipitée, la mariée inconnue… Ce n’était pas leurs oignons bien sûr, tant que ça n’impactait pas ses nobles en tout cas, mais c’était tellement bizarre qu’il valait mieux se montrer prudent. Abi vint lui faire son rapport et elle hocha d’un signe de tête.
    - Bien. Gardons les yeux bien ouverts, on ne sait jamais...


Spoiler:
 

_________________
Amaury #2F4F4F ; Gloire #900C3F ; Anaëlle #581845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 1818
J'ai : 37 ans
Je suis : Chevaucheur, instructeur à la Caserne de la Flamme

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ... Faërie... (Même si dans mon coeur c'est toujours Bartholomé d'Ansemer, malgré tout)
Mes autres visages: Alice Libelle
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Jeu 16 Aoû 2018 - 20:14

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Il était encore en train de se remettre du choc des derniers événements de la cour d’Ansemer. Qu’elle a été mouvementée la vie ces derniers mois ! Il espérait que, le procès de Jehanne terminé, il aurait quelques temps pour reposer ses vieux nerfs des intrigues et histoires de la cour. Après tout, le mariage d’Éléonore se résoudrait sans doute prochainement en faveur de Laurent de Brunante – qui d’autre pourrait ravir le cœur de sa jolie fille maintenant ? – et il ne voyait pas ce qui aurait pu troubler la paix relative de son domaine ansemarien, à part peut-être un pillage pirate.

Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reçut l’invitation pour ce nouveau mariage du duc Bartholomé d’Ansemer. Il aurait eu du mal à décider laquelle des émotions dominait chez lui lorsqu’il lut l’invitation officielle : déception, confusion, dégoût ? Déception parce qu’il aurait espéré être assez proche du duc, par son ancienne amitié avec le père de celui-ci, pour avoir droit à quelques confidences de la part de son seigneur. Évidemment, le tout avait été organisé dans le plus grand des secrets et Édouard n’en avait entendu parlé que lorsqu’il fut mis devant le fait accompli. Confusion ensuite, parce que cette jeune femme que mentionnait l’invitation, il n’en avait jamais entendu parler. Pourtant il aimait à se vanter de connaître toute la noblesse ansemarienne, et bon nombre de familles influentes des autres duchés également. Il avait longtemps voyagé comme marchand, après tout, avant de se consacrer à la gestion de ses terres et il restait depuis fort en contact avec ses capitaines et ses amis d’antan. Finalement le dégoût. Parce que s’il n’a pas entendu parler d’elle, c’est qu’elle n’est sans doute pas noble. Comment Bartholomé avait-il pu s’enticher d’une telle femme ? Cela ne lui ressemblait pas, pensait-il. Avec Geneviève, il aurait compris, il l’aurait soutenu sans devoir même y prétendre. Ç’aurait été naturel. Mais avec cette inconnue ? C’était beaucoup plus difficile.

Fortement fidèle à Bartholomé et à la famille ducale – Bertin exclut, évidemment – Édouard se prépara néanmoins à aller passer quelques jours à Ansemer pour célébrer ces épousailles. Que pourrait-on faire d’autre, de toute façon ? Quiconque désire pouvoir et reconnaissance en Ansemer doit soutenir le duc, songe-t-il, et c’est ce qu’il fera donc. Les doutes sont tus, pas même murmurés dans le salon familial de la demeure de Port-Liberté. Le sujet tabou à sa table. Ansemer doit être uni plus que jamais, et se déchirer sur un mariage choisi par le duc n’est pas la chose à faire.

C’est donc le cœur un peu hésitant, mais un sourire aux lèvres que le baron se dirige vers les quais le jour venu. Il cache mal la tension qui l’habite, mais peut-être était-ce dû à la vieillesse qui gagnait peu à peu ses articulations et rendaient sa démarche plus hésitante ? Ce serait une hypothèse valable, sans doute.

Spoiler:
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 709
J'ai : 34 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 14:02

Ils en sont encore à se réjouir du mariage de Liam, ils sont à peine le lendemain de ces noces qui ont mis tout Outrevent en liesse, alors que non deux princesses impériales se mariaient en ce dernier jour de Mabon, lorsque la missive leur arrive en urgence. Lorsque les crieurs des quatre coins de l’empire viennent à leur porte, quasi embarrassés, afin de les convier aux noces du duc Bartholomé d’Ansemer.

Et la tête de Lionel, si lourde de tout le vin qui l’a rendue si légère la veille, semble davantage douloureuse.

Il veut se réjouir. Sincèrement. Un mariage, après tout, est une grande source de joie et de bonheur. Surtout pour le duc Bartholomé, dont l’épouse soi-disant martyre s’est finalement révélée être une traîtresse du pire acabit. Elle, ainsi que le frère du duc, dans un terrible coup de poignard au coeur qui a choqué tout Faërie. Après cela, Sa Grâce le duc d’Ansemer mérite de trouver quelque repos, ainsi que la promesse d’un avenir meilleur. L’Outreventois en est toutefois incapable. Parce que tout ceci le ramène inexorablement à un passé pas si lointain. À un autre duc, charmé par un rire enchanteur et un nez mutin, marié en vitesse à une usurpatrice aux jambes aussi longues que ses dents.

Il en est incapable, et Liam également.

C’est en vitesse que le capitaine réunit ses Chevaucheurs, afin de leur transmettre ses instructions pour le temps de son absence, ainsi que les noms de ceux qui l’accompagneront en Ansemer. Le duc Bartholomé a ses troupes et il n’y a nul besoin pour la délégation outreventoise d’emmener ses propres ouailles, mais son meilleur ami et lui se sont rapidement mis d’accord sur cette mesure. Un petit escadron, dont la moitié sera à terre, prête à intervenir en cas de problèmes, et l’autre sur le navire même où aura lieu le mariage.

Un strict minimum sécuritaire.

***

Port-Liberté est en fête depuis l’annonce de ce mariage, lui a-t-on dit dès son arrivée, deux jours avant les noces. Port-Liberté et tout le duché, dans un mélange étrange de perplexité et de joie, devant ces noces impromptues. C’est le cas de le dire. Peut-être que tout ceci est bien réel. Ne laisse pas les charmes de Royale endormir ta prudence. Il n’est pas d’humeur à la légèreté, le capitaine, en ce jour de mariage, et l’humeur satisfaite de Braise n’y change rien.

Le ciel de la capitale miroite de couleurs profondes, traversé de dragons de chaque coin de l’empire de la magie, jetant des lueurs de rubis, d’améthyste et de saphir sur les visages de chaque noble se pressant aux abords des quais. L’embarquement n’est pas encore fait, sur les navires de la flottille ducale, mais il ne saurait tarder. Lionel, après un dernier point de rappel avec ses Chevaucheurs, se mêle à la foule, saluant quelques connaissances, bavardant à bâtons rompus avec des nobles désireux de savoir si les hautes autorités outreventoises ont plus d’information sur tout ceci. Le tartan aux couleurs de Rivepierre est élégamment noué au-dessus de son uniforme de capitaine, ses boucles soigneusement coiffées - remises en ordre par les bons soins de son épouse, avant qu’il ait dû lui fausser compagnie. Il a fière allure, ça oui ! Il n’y a que son visage, portant les marques d’une nuit sans trop de sommeil, mais avec beaucoup trop d’inquiétude, pour trahir les sentiments qui le traversent réellement.

Il est fortement déplû de voir toutes ces personnes chères à son coeur - Liam, Faustine, Rackham, Aymeric, Louison, Vasco - présentes et prêtes à mettre pied sur le navire ansemarien. Il a bien essayé de convaincre son épouse du bien-fondé de rester à Rivepierre, en sécurité, loin des potentielles (probables, même, hurle son esprit méfiant) machinations de cette Vanessa, mais… force est de constater que la tendresse de son coeur n’a pu résister bien longtemps à son regard cerclé de rouge. Comment la priver de passer quelques instants aux côtés de sa chère Marjolaine ? Comment lui faire comprendre qu’il n’a pas honte d’elle, autrement qu’en l’exposant au monde entier ? Il a seulement obtenu que Balian reste en sécurité, bien protégé. Il n’a pas non plus su résister lorsqu’elle a plaidé la cause d’Aymeric, qui a tant et tellement harcelé chaque personne de son entourage - de ses parents à ceux de Laurent, des domestiques aux palefreniers, chacun de ses oncles et de ses désormais tantes - afin d’accompagner la délégation d’Outrevent au mariage. Le chenapan est donc présent, probablement occupé à tourner quiconque en a la garde en bourrique afin d’aller rejoindre Rose du Lierre-Réal. Intenable.

Devant son homologue lagran, qu’il a d’ores et déjà vu plus tôt, alors que les Chevaucheurs étaient réunis, une révérence pour sa délicate princesse d’épouse et une poignée de main pour le capitaine. Lui qui n’a jamais été spécialement ami avec Tristan, sans toutefois avoir de grief à son égard, s’est trouvé quelque sympathie pour le mage du Sang, depuis son mariage avec Faustine. Quelque admiration, même, pour ce choix qu’il a fait, jadis, d’embrasser cette magie maudite. « Encore toutes mes félicitations, capitaine, pour votre mariage. Marquise, puisse votre union être heureuse et prospère auprès du capitaine d’Amar. C’est un homme d’une grande bravoure. » Peut-être est-ce bien un des seuls moments où il sera sincère, aujourd’hui, dans ses voeux de mariage.

Spoiler:
 

_________________

One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1084
J'ai : 33 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave et Lauriane de Faërie.
Mes autres visages:
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 15:35

Encore un mariage.
Qu’avaient-ils tous à vouloir se marier ?
Quelle idée…

La Duchesse de Cibella venait d’arriver à Port-Liberté grâce à un portail, elle apportait dans ses bagages une tonne d’interrogations : Qui était cette Vanessa l’Atone ? D’où sortait-elle ? Comment n’avait-elle pas été mise au courant avant ? Que faisait, au juste, Bartholomé d’Ansemer ? Entre l’été et septembre, il avait fait sa rencontre et lui avait demandé sa main ?  Et enfin, où était passé le linge de maison et son oreiller tout doux rembourré avec des plumes de canards dont elle venait de faire son acquisition ? De ce fait, elle avait assez mal dormi puisque tout disparaissait au Palais Ducal de la Volte et elle n’était pas d’humeur s’il s’avérait que ce soit une mauvaise plaisanterie – Gaëtane n’avait pour ainsi dire pas un sens de l’humour très développé. (ou en tout cas bien particulier). Elle n’était pas dupe, Bartholomé ou Vanessa avaient des choses à cacher et ce mariage précipité était tout sauf une bonne idée. Il allait mettre n’importe qui sur le trône d’Ansemer et ce n’était pas tolérable pour la survie de Faërie.

Elle passa en revue les différents invités déjà présents qui attendaient de monter à bord du navire. Gaëtane salua comme il se devait Gabrielle et le prince de Faërie, Pénélope avec qui elle resta un moment, Lionel et son épouse Faustine, le duc Liam d’Outrevent, la capitaine Annaëlle Faucheblé et les chevaucheurs du vol de Cibella dont Abigaïl l’Embrasée et son frère Gabin de la Volte et d’autres encore. Elle leva les yeux au ciel pour apercevoir les dragons qui faisaient une ronde au-dessus de leur tête – cela la rassurait. Pourvu qu’il ne se passe rien… Pourvu… Gaëtane faisait de jolis sourires ici et là, elle ne se sentait pas très bien suite à ce qu’il s’était passé à Val-Serein en juillet dernier et ne souhaitait pas voir un nouveau drame arrivé. Or, selon elle le réel problème était bel et bien ce mariage sorti de nulle part. Elle alla rejoindre, un peu, le duc Denys, son épouse Marjolaine et Agnès qui était avec eux, elle les salua, copia Agnès et s’enquit de la santé de Marjolaine. Elle ne savait pas trop pourquoi Gaëtane, mais cela faisait toujours bonne impression…

« Avez-vous pu voir la mariée, cette Vanessa l’Atone ? Savez-vous qui est-elle au juste ? » et où Bartholomé l’a ramassée… mais ça, Gaëtane garda soigneusement cette remarque pour elle. Oui, la santé de la duchesse de Lagrance ne la passionnait pas des masses, c’était beaucoup plus croustillants les potins par rapport à ce mariage, à cette Vanessa et surtout Gaëtane pensait plus que tout aux répercussions sur Faërie. Il avait dû la ramasser n’importe où, et consoler son chagrin, noyer ses larmes et son malheur dans ses jupons suite à la trahison de Bertin et l’adultère de Jehanne. Toutefois, Gaëtane ne pouvait tolérer cela, c’était immature de la part d’un Duc de prendre la première venue comme épouse…

 Faut-il absolument monter sur CE bateau, à ton avis Eole combien de chances avons-nous pour que ce navire ne fasse pas naufrage… ? Plus à l’aise sur terre qu’en mer, ce mariage s’annonçait comme d’habitude un événement qui serait ancré dans les mémoires sans aucun doute…

Spoiler:
 

_________________
« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane : indianred / Eole : darkcyan






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Noblesse
avatar

Messages : 1036
J'ai : 32 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de la Rive
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 15:38

Vanessa l’Atone. Voilà un nom qui m’était parfaitement inconnu, couché sur un papier aux côtés de celui de Bartholomé d’Ansemer. Je poussai un profond soupir, las, alors qu’on avait insisté pour que je le lise en priorité alors que je n’avais pas la tête à me préoccuper des affaires d’Ansemer. Ne pouvait-on pas m’oublier un peu, au lendemain de mon mariage ? J’avais encore la tête prise dans un étau, et l’esprit confus, si bien que je pensais tout d’abord à une mauvaise blague. Pourquoi n’était-il pas fait mention de Geneviève des Armoises ? Un nom déjà plus familier, aux côtés du duc… Et voilà qu’il se mariait déjà à une autre, peu de temps après avoir répudié sa propre femme ? L’attitude de Bartholomé d’Ansemer me dépitait toujours un peu plus. J’étais prêt à réduire en morceaux cette invitation à cette nouvelle mascarade, si elle ne me rappelait pas désagréablement des événements plus anciens, quelques années auparavant.

Une inconnue, sortie de nulle part, qui s’empare du pouvoir ducal dans un moment de faiblesse… Oui, il n’était pas seulement question de la frivolité et de la décadence du trône ducal d’Ansemer. Des craintes plus profondes me nouaient l’estomac et me laissaient un goût amer, alors même que la situation en Outrevent tendait à s’apaiser. Je ne devrais pas m’en mêler. Je ne devais rien à ce traître de Bartholomé, et personne ne prendrait ombrage – sauf lui – que je décide de ne pas me joindre à la fête. Après tout, je venais à peine de me marier. Et pourtant… Je passai une main sur mon visage, lâchant un profond soupir. Non, je devais en avoir le cœur net.

~~~~

Une semaine plus tard, la délégation d’Outrevent passait le portail qui la menait directement sur les quais de Port-Liberté. J’aurais préféré que Chimène reste à l’abri, en Outrevent, le temps de démêler cet épineux problème… Mais ne pas me présenter avec la nouvelle duchesse d’Outrevent au bras aurait eu le plus mauvais effet. A défaut, sa présence seule justifiait que ma garde personnelle soit renforcée de plusieurs Chevaucheurs. Je ne faisais pas confiance à la garde du duc d’Ansemer qui, à l’image de celle d’Outrevent à l’époque, pouvait très bien suivre des ordres absurdes, mettant en péril notre propre sécurité. Mais Lionel était là, et le savoir seulement présent me rendait bien plus confiant. Il avait foi en ses chevaucheurs et j’avais foi en lui. Je voulais avant tout m’assurer que cette Vanessa ne soit pas une nouvelle ensorceleuse, une opportuniste, qui aurait réussi à charmer le duc d’Ansemer, trahi et bafoué.

Je posai les pieds sur le bois du navire avec une appréhension grandissante. Je balayai du regard la foule, saluant quelques nobles avec des banalités que l’on m’arrachait presque de la bouche, cherchant du regard les principaux concernés. Je croisai le regard d’Isabeau, parmi les convives, et lui rendis l’ombre d’un sourire sans pour autant m’avancer vers elle. Aurait-elle la moindre idée d’à qui nous avions affaire ? Elle me l’aurait certainement dit, si ça avait été le cas.

Ma main gauche vint naturellement trouver celle de Chimène à mes côtés, entrelaçant mes doigts avec les siens, comme pour m’assurer de sa présence. Ce simple contact parvenait à me rassurer, et me ramenait à un événement similaire mais bien plus heureux. Notre propre mariage, nos deux mains nouées entre elles par un ruban de soie blanc. Un soupir passa mes lèvres, relâchant quelque peu la pression. Je lui offris un mince sourire en inclinant la tête vers elle, pour embrasser sa tempe avec douceur et lâcher un murmure à son oreille : « Reste près de moi, surtout. Je n’aime pas ça. » Je pressai sa main, les eaux glaciales de mon regard noyées dans les siennes, plus profondes. « Ce qui se trame ici ne me rappelle que trop les événements funestes qui se sont déjà produits en Outrevent. »

Non, ça ne serait pas la première fois.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 138
J'ai : 27 ans
Je suis : Princesse impériale de Faërie. Duchesse d'Outrevent.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Cassiopée Avirel
La Noblesse
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 16:07

Cette nouvelle était étrange a plus d'un titre. Tout comme la sensation d'empressement qui entourait la chose. Surprise ? Je l'avais été, n'était il pas de bon aloi de respecter un certain temps entre deux événements de cette importance ? Apparemment pas. Les souvenirs que j'avais de Bartholomé d'Ansemer ne m’aidait en aucune façon à cerner sa personnalité, néanmoins, je trouvais l'annonce de son mariage presque...injurieuse même si je n'en dis rien. Liam ne semblait guère plus enthousiasme que moi à l'idée de se rendre à ce mariage. Mariage étrange, avec une inconnue quelques jours à peine après qu'il ai répudié sa femme légitime. Le Duc d'Ansemer était il si inélégant ? Rien dans mes souvenirs ne venait conforter cette impression pourtant. Quelque chose d'autre semblait inquiéter Liam et, lorsqu'il se décida pour sa présence en Ansemer, je le suivi sans poser de question. Après tout, il était hors de question qu'il se présente sans son épouse, nous devions montrer un front uni en toute circonstance, cela je l'avais compris depuis longtemps.

~~~~~~~~~~

L'escorte qui nous accompagnait avait été décuplée, signe de toute la prudence qu'inspirait cet événement à mon duc, prudence et méfiance sans aucun doute. Ce mariage serait ma première apparition officielle depuis ma...Résurrection. En tant que Princesse de Faërie et Duchesse d'Outrevent. Je savais qu'en ces lieux se trouverait ceux m'ayant si rapidement tourner le dos dans la tourmente. Quelque part, j'étais nerveuse mais il était hors de question de le laisser voir. Les loups demeurent sans cesse à l'affût de la moindre goutte de sang, de la moindre faiblesse et mon honneur, ma fierté, m'interdisait d'en pointer une seule. Aussi ce fut un masque serein et tranquille qui ornait mon visage lorsque nous montons à bord. Pour chacun, j'ai un sourire, une parole douce, compensant les silences de Liam. Sa paume est fraîche lorsqu'il la glisse contre la mienne. Souriante, j'inclinais légèrement la tête vers lui à son murmure, a son baiser, mon regard errant sur la foule déjà présente, saluant d'un signe quelque connaissance mais mon attention dirigée vers mon époux. « Ainsi était ce là l'objet de ton inquiétude. » murmurai je en plongeant dans l'océan de ses iris. « Ne t'inquiètes pas, je resterais a tes côtés. » il est vrai que cette Vanessa semble sortie de nul part, un nom obscur et un visage inconnu de bien des gens fortunés. Il ne fallait pas grand chose pour humer le parfum du complot pour l'imagination la plus fertile...ou alors l'intelligence la plus aiguisée, c'était selon. J'étais quelque peu rassurée par la présence de Lionel ainsi que de quelques mages résidant à la cour d'Outrevent, ceux ci seront les plus a même de nous avertir si la magie était à l'oeuvre et ils étaient fidèles a mon époux. « Tu as pris toutes les précautions possibles, Liam, quoiqu'il se passe, nous serons prêt. » murmurais je en m'assurant que seules les oreilles de mon Duc ne m'entendent.


*
Spoiler:
 

_________________
La chute fut si douce.
Enlèves moi le coeur, tu ne récolteras que haine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 1084
J'ai : 27 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 16:42

Agnès hocha la tête lorsque Marjolaine s’enquit de sa santé en retour de sa propre question.

- Je me porte bien. Par contre je suis quelque peu étonnée par tout ceci, dit-elle avec un petit mouvement du bras pour englober le port. Non pas que je ne souhaite pas assister au mariage, mais l’identité de la future duchesse soulève bien des questions.

Pour autant, la jeune noble ne voulait pas forcément déranger sa duchesse avec ses interrogations. Son attention parcourut les personnes présentes et elle en salua certaines, dont Gabrielle à qui elle adressa un sourire ravi accompagné d’un salut de la main. Peut-être qu’elles seront sur la même embarcation, elle ira certainement la rejoindre quand elle en aura fini avec la discussion en cours. D’ailleurs, la sœur de son amie se joignit au petit groupe qu’elle formait avec Denys et Marjolaine. Agnès salua comme il se devait la duchesse cibellane et réfléchit quelques instants à ses paroles.

- Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir cette Vanessa l’Atone, votre Grâce. Mais j’ai entendu quelques rumeurs à son sujet. Elle serait arrivée un jour avec quelques compagnons et aurait charmé le Duc et sa cour. Certains prétendent qu’elle l’a ensorcelé. L’inconvénient, c’est que je ne sais pas quelles sont les parts de vérité dans ces histoires. Son regard se porta sur les navires affrétés pour l’occasion. Je ne doute pas que nous aurons rapidement l’occasion de satisfaire notre curiosité concernant cette demoiselle. Agnès lissa les plis de sa robe. Peut-être que d’autres auront plus d’informations...

En disant cela, Agnès pensait aux différents réseaux d’espions existants, certaine que les têtes couronnées avaient dus actionner leurs ressources dans le peu de temps imparti avant la cérémonie.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 269
J'ai : 15 ans
Je suis : apprentie mage de l'automne à l'Académie (domaine du rêve) / serveuse et aide-cuisinière à la Taverne de la Rose

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages:
Les Mages
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 16:57

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Un mariage, que c’est excitant !

L’euphorie illumine Morgane et glisse jusqu’au bout de ses doigts qu’elle maîtrise avec une concentration chancelante. Il faut pourtant qu’elle s’applique, pour que sa Vanessa brille de mille feux. Son charme n’est certes, plus à prouver, mais c’est bien sur les plus belles femmes qu’il faut des coiffures soignées et de riches vêtements. C’est d’ailleurs pour cela que ses mèches brunes à elles se sont vues tressées et relevées avec autant de délicatesse que celle qu’elle apporte à la mariée. Même si cette dernière est la principale concernée, il ne faut pas s’oublier, surtout lorsqu’on a un duc à séduire, et un duc marié qui plus est.

« Mmh »

Un air perplexe affiché sur son visage, l’Accordée ne parvient pas tout de suite à formuler une réponse. Si elle n’avait pas les mains prises dans les complexités de sa création capillaire, Morgane se serait tenu le menton, pour ajouter un peu de crédibilité à sa prétendue réflexion. Ce n’est pas quelque chose qu’elle fait souvent, réfléchir. Se creuser la tête donne des rides, elle prend soin d’elle, c’est tout ! Bien sûr, elle aurait pu y penser avant, ce n’est pas bien étonnant que le duc de Lagrance soit venu avec sa famille. Sébastien l’encourage, convaincu qu’elle saura s’en sortir. Il faut dire qu’il n’est pas étranger à ses charmes, il y a bien longtemps c’est lui qui profitait de ses talents…d’un autre genre. Retirant avec soin ses mains une fois le travail achevé, elle finit par affirmer : « J’y arriverai sans peine s’ils se séparent. » Après tout, elle est bien plus belle que la duchesse Marjolaine. Il semblerait même qu’elle lui ressemble un peu. En mieux conservée, elle qui n’a pas eu d’enfant. Elle ajoute, en regardant Vanessa, satisfaite de ce qu’elle a fait d’elle : « Il y a bien un moment – Tu es magnifique, ma chère ! – il y a bien un moment où ces dames vont discuter sans leurs époux. »

En réalité, elle serait un peu vexée si Sébastien réussissait avant elle. C’est bien elle, Morgane, la séductrice du groupe. Vanessa est la planificatrice et son frère… est fidèle. Elle espère qu’il s’en sortira tout de même, il le mérite. Mais pas en premier, voilà. Il y a toujours sa chifonie, sagement posée sur un fauteuil, au-dessous d’une fenêtre dans laquelle Morgane attrape un dernier reflet de sa personne, mais comment se déplacer avec sans trop attirer l’attention ? Ici, les gens du palais sont habitués à la voir avec son instrument, mais les invités seront surpris et elle ne pense pas que ce soit une bonne chose. C’est bien le problème, elle ne pense pas. Elle aurait dû y penser avant.  Mais pourquoi faire ? Il n’y a pas de solution, tous les instruments à cordes sont encombrants.

Oh ! N’y pensons plus, ils seront bien occupés à profiter du mariage !


Spoiler:
 

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
avatar

Messages : 794
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Dim 19 Aoû 2018 - 18:35




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.5

La Joueuse de Flûte

30 septembre 1003



Intrigue animée par Lemon Tart



Ansemer, au large de Port-Liberté


Le soleil est haut dans le ciel quand les invités prennent place sur la navire qui doit les emmener au large. Le bâtiment principal est le plus grand de la flotte ansemarienne, un bijou de construction, une merveille des flots. Il est le premier à quitter le port, avec à son bord, tout le gratin de l'empire faë - et quelques invités surprise, infiltrés en toute discrétion. Derrière, d'autres navires suivent le mouvement, quelques vivenefs également, où se sont installés des invités plus modestes et l'armée navale du duc d'Ansemer. De quoi assurer la sécurité de tout le monde, une fois au large. Les Chevaucheurs, quant à eux, laissent leurs dragons derrière eux.

Les côtes s'éloignent et tout le conseil ducal s'assemble pour accueillir les divers invités. Ils invitent quelques musiciens à jouer pour détendre l'atmosphère - parmi eux, les complices de Vanessa manient également leurs instruments, en toute innocence pour le moment.

C'est alors qu'arrive le duc, paré de ses plus beaux atours, au bras de sa future épouse. Tous les deux paraissent radieux sous le soleil ansemarien, bercés par les vagues et la musique qui emplit l'air, imperméables aux murmures qui se répandent sur le pont. Il est temps pour Bartholomé d'Ansemer de présenter sa chère et tendre au reste du monde, avant que la cérémonie ne commence réellement.




Tour 2

Consignes




IRL : du dimanche 19 août au dimanche 26 août (17h).
IRP : le 30 septembre 1003, sur les coups de midi

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons si vous pouvez intégrer le sujet !

• Le tour couvre votre arrivée sur le bateau et le départ vers le large. Puis vient l'arrivée des musiciens, et enfin du couple ducal en devenir.

• Tous les invités sont rassemblés sur le pont, gardez à l'esprit qu'ils sont très nombreux. Les Accordés infiltrés se fondent dans la masse, à l'arrière, pour ne pas attirer l'attention pour le moment. Bartholomé compte introduire sa future femme à la noblesse faë. Vous pouvez aller à sa rencontre et la complimenter sur ses beaux cheveux. :eheh:

• Petit rappel : sauf consignes contraires, vous ne savez rien de Vanessa et de ses amis, et vous ne soupçonnez pas l'Accord d'être impliqué. Pour le moment, il n'y a aucune preuve d'un enchantement, malgré les rumeurs et les soupçons.

• Vous êtes en Faërie, vous pouvez vous déplacer en portails. Les Chevaucheurs peuvent venir en dragon, mais ceux-ci ne suivront pas la flottille sur la mer, donc ils resteront aux alentours de Port-Liberté.

• Il est possible que la Fatalité laisse des consignes générales à son passage, voire même vous envoie une mission individuelle par MP. Si les premières sont exigées, les secondes sont facultatives - mais peuvent vous rapporter gros. La Fatalité est à disposition si vous avez des questions, par MP.  :angel:

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler. Vous êtes nombreux dans cette intrigue, c'est important de mentionner vos actions de manière concise, particulièrement celles qui peuvent influencer les posts suivants !

Bonne chance, dragonnets ! :angel:



_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faerie :: Ansemer :: Port-Liberté-
Sauter vers: