AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Sam 6 Oct - 21:59

Prédéphémère



Victor

Ville Basse




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Retourner à la maison. Retourner ronger son frein. Retourner attendre. Il a suffisamment attendu, cet été, et voilà que l’automne porte à lui une nouvelle attente. Un nouvel attentat possible contre l’Académie. Il a été épargné, l’an dernier, par la maladie, par les mâtins de la Chasse Sauvage, par la mort qui rôde sur le continent et fait dent plus dure que les Assassins. Retourner au-dessus de la scierie, entre les rêves éveillés de sa soeur et les grognements de son père, retourner et attendre. Attendre et craindre que tout soit terminé, qu’il ne retournera plus jamais étudier.

6h30
Ils sont peu. Trop peu. Même pour des entretiens spéciaux, même pour un projet particulier, comme le prétendent le Recteur et l’Archimage. Victor est derrière les élèves les plus grands et les plus âgés, petite souris grise de poussière de la Ville Basse. De son manteau élimé dépasse sa tête de cheveux sales, son museau curieux, ses yeux légèrement plissés dans une expression somme toute dubitative. Il se méfie. Victor est intelligent, petit prodige de la médecine du haut de ses douze ans, mais il est surtout méfiant. Ses yeux filous détaillent ceux assemblés à ses côtés, amis ou ennemis. Trop peu est son verdict. Il est pourtant là. Il est venu, comme tous les autres, enthousiaste à l’idée de retourner à l’Académie, oubliant un peu de cette méfiance proverbiale qui a permis sa survie jusqu’à ce jour. Emporté dans ce bonheur enfantin, naïf, le temps de son chemin entre son logis familial et celui de ses études.

On les disperse à travers l’Académie. On l’assigne à un dortoir. Pas le sien. Il se réjouissait de retrouver ses affaires, ce lit infiniment plus confortable que celui parfumé à la sciure de bois qui est le sien à la maison. Il entre toutefois avec curiosité dans cet endroit qu’il ne connaît pas tout à fait. Dortoir de filles, remarque-t-il, les yeux posés sur des robes et des colifichets, qu’il manipule sans se gêner. Sa soeur n’a pas de jolis atours de la sorte, il n’y a que la Main de la Nuit qui la décore. Il empoche une broche élégante, des rubans soyeux, un serre-tête finement décoré.

7h00
Mourir.
Vivre.
Gagner.

Il a toujours vécu ainsi. La Ville Basse est ainsi. Impitoyable.
Il savait, tout au fond de lui.

Dans ses poches, l’épingle de la broche pique son doigt. Il suce le sang qui perle au bout de son majeur, le regard sombre et décidé.

Gagner.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Dim 7 Oct - 0:48

Prédéphémère



Kriemhilde

Valkyrion




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Pourquoi y’a si peu de monde, ici? Ils ont bien dit que l’Académie ouvrait de nouveau ses portes, alors pourquoi tous les élèves étaient pas là? Et les professeurs? Je m’impatientais un peu, alors que j’attendais sans rien savoir à rien. C’est que quand le Recteur et l’Archimage se montrèrent, que j’arrêtais de me demander. Mais une trentaine d’élèves, à vue d’œil (c’est ce que c’est plus facile à compter que les flocons de neige kyréens, et croyez-moi, j’ai eu le temps de m’entraîner, enfant, quand je posais pour mon ennuyant grand frère qui essayait de sculpter), avaient été choisis? Ils le méritaient pas, pas autant que moi! Surtout pas ce crétin de Saïd. Je l’avais vu, et je l’avais fuit.

Je serai bien allée voir Clarabelle, mais on nous séparait déjà. Le réfectoire et les cuisines? Ils voulaient faire quoi, nous affamer en mettant de la nourriture devant nous pour voir qui résistait le plus longtemps? Nous gaver? J’ai pas trop eu le temps d’y réfléchir, que j’étais interrompue par un bruit qui me disait quelque chose. Mais quoi? Impossible de savoir ce que c’ était. Jusqu’à ce qu’une voix totalement surnaturelle retentisse pour le dire.

Je gardais le silence, un long moment. Ou en tout cas, un moment qui me parut aussi long que ceux que je passais à compter les flocons quand… je me répète, même si c’est que dans mes pensées, je vais arrêter. Mais par Uld, est-ce qu’une ognette de mon père m’était tombée sur la tête, ce matin? Cette rengaine résonnait dans ma tête, lancinante, me rendant folle. Plus folle que cet architecte tristement célèbre en Valkyrion, qui avait été enseveli sous le bâtiment dont il avait dessiné les plans, quelques heures à peine après qu’il ait été construit. Il avait menti sur ses origines, et avait fourni un faux diplôme de l’académie assez impressionnant, pour se faire embaucher, en plus de s’être approprié les créations d’un autre. Un fourbe cielsombrois, qui avait souillé la mémoire du brave kyréen dont il avait usurpé l’identité. Et donc, il était fou, parce qu’il s’était pris un bâtiment complet sur la tête, bien plus fou que moi ce matin, même si j’avais l’impression d’avoir atteint un niveau assez important. Sufisamment important pour penser que je souffrais d’une chute d’O.V.N.I; outil virulent non identifié; de travail de mon père ou de quelqu’un de ma famille, sur la tête.

Pourtant, je voyais pas de dizaines de bibittes tourner autour de mon crâne; d’habitude, c’était le cas quand un objet contondant me prenait pour cible! Je grimaçais, alors que je voyais le grand escalier devant moi, et que je pouvais pas m’empêcher de penser à mon premier jour à l’Académie. Des bibittes, j’en avais pas vu des dizaines, mais des centaines, ce jour-là! Et puis, c’était quand même pas la fatigue, qui me faisait délirer, oui? Je m’étais levée très tôt, pour m’entraîner, ce matin-là. On était loin de voir des peaux de lièvre tomber, comme chez moi, et je souffrais de la chaleur de Lorgol. Je sais que pour plein de personnes, il faisait déjà froid, mais j’ai l’impression d’être sur l’Archipel! Enfin, il fait vraiment chaud sur l’Archipel? J’ai pas très envie de le savoir. Je me maudis d’avoir laissé mon bouclier avec Lidjä, malgré que j’aime pas m’en séparer, mais elle m’a dit que je le récupèrerai rapidement. Et puis, j’en ai aussi, dans ma chambre. Pas ceux auxquels je suis habituée, mais quand même.

Concentre toi sur ton environnement! La voix de maman. Elle était là? Elle me parlait, par magie? Non, c’était pas possible. Y’avait toujours pas de mages en Valkyrion, et elle en connaissait pas, de toute façon. Mais c’était comme si elle était avec moi. Et je réalisais qu’ils pourraient pas faire de mal à mes proches. Qu’ils essayent, de s’en prendre à une Skjaldmö ou à sa famille, j’aimerai bien les y voir! Mais maman avait raison. Je devais regarder autour de moi. J’avais peut-être jamais combattu sur un champ de bataille, mais j’étais une Skjaldmö. Je m’en sortirai, et je sauverai Clarabelle! Nous deux, ou la mort pour tout le monde. Même ces gens qui se riaient de nous, en nous faisant faire ça. Et j’étais dans une cuisine! Je pourrais trouver une arme. Un couteau comme sabre. Ou une louche, sur laquelle j’attacherai un couteau avec de la ficelle, pour que ça soit plus long! En attendant, je me saisissais d’une poêle prête à l’utiliser comme un bouclier. Heureusement que des grandes poêles existaient, dans quoi cuire à manger pour tous les élèves. Elle était presque aussi grande que mon bouclier! J’exagère presque pas. En tout cas, personne m’arrêterait. S’ils étaient pas Kyréens ou Clarabelle, j’avais pas à les protéger.

Je me figeais un moment, croyant entendre un bruit. J’essayais d’en faire le moins possible, ce qui était plutôt facile grâce à mon entraînement de Skjaldmö, mais peut-être que je me concentrais trop sur moi, et que j’entendais des bruits qui n’existaient pas! Tant pis pour le couteau, je chercherai plus tard! Je m’accroupissais pour être sûre qu’on me voit pas, attentive au moindre bruit.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Dim 7 Oct - 1:27

Prédéphémère



Clarence

Ville Haute




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



6h30.
Il ne sait pas la raison de sa présence. Aucun détail n'a été donné. Il a été réveillé alors que la nuit était encore là. il s'est préparé minutieusement sans trop questionner tout ça. Il a prévenu ses parents, aussi étonnés que lui, puis il s'est éclipsé aux premières lueurs du jour. Un portail à la Guilde et le voilà qui monte les marches menant à l'entrée du Grand Hall. Il étouffe un bâillement du revers de la main et pousse l'étendue de bois. Il réalise qu'il est loin d'être seul. Il s'approche tranquillement, ses yeux tentant déjà de trouver des visages connus. Il n'a pourtant pas le temps de finir son inspection. Le Recteur et l'Archimage font savoir leur présence et le silence total se fait.

Les explications sont vagues, encore. La nervosité se fait sentir chez Clarence. Toujours aucune idée de ce que sont cet entretien et ce projet particulier. Il se détourne pour se rendre à la salle qui lui a été attribuée. Il entraperçoit Éloïse; trop tard pour l'interpeller. L'ambiance pesante l'en empêche, dans tous les cas. Il traverse la salle des trophées. Jette un coup d'œil à ses camarades et pénètre dans la fameuse salle. Il regarde autour: une sorte de bureau, peu de meubles, une étagère. Deux chaises. Il s'installe dans l'une d'elles.

Un bruit de verrou retentit. Il se relève brusquement et tente d'ouvrir la porte plusieurs fois. Rien. Il est enfermé. Il marmonne quelques mots nerveux. Il écarquille les yeux quand il ressent des vibrations. Il retente d'ouvrir la porte inutilement. Les souvenirs du Jour des Anciens précédent lui reviennent. Il panique. Il se met à faire les 100 pas. Il passe une main dans ses cheveux avant de les agripper. Pour avoir quelque chose à faire de sa main. Il tente de s'asseoir, d'analyser la situation. De faire quelque chose de productif. Il décide d'aller fouiller le bureau.


7h00.
Quelques minutes seulement ont passé, mais aucune information intéressante. Les autres sont-ils dans la même situation que lui? Probablement. Une salle a été assignée par élève. Pas tant d'élèves que ça. La nature du projet est de plus en plus douteuse. Clarence n'aime vraiment pas ça. Et une voix résonne. Elle fait naître des frissons dans son dos, sur ses bras. Le message est clair. Une lutte à mort. Une bulle qui empêche tout contact avec l'extérieur. Seule solution: survivre. Il frissonne de plus belle. Blesser les autres ne lui pose aucun souci. Assassiner quelqu'un? C'est une autre histoire. Une limite qu'il n'a jamais envisagé. Et Éloïse est là. Elle a été sélectionnée. Si la voix a dit vrai… Il va devoir se mesurer à sa folle amie. A ses flammes aussi magnifiques que dévastatrices. Le frisson s'intensifie. Vibre dans tout son corps.

La porte se déverrouille. Il relève la tête. Il s'attend presque à ce que quelqu'un déboule, arme en main. Clarence ne sait quoi penser de tout ça. Il va pourtant falloir qu'il y réfléchisse davantage. Vite. Un coup d'œil autour. Une arme. Quelle qu'elle soit. Si le message dit vrai, il refuse d'avoir les mains vides. Il se battra avec ses élémentaires et tout ce qui passera devant lui. Il n'a jamais faibli devant personne. Ce jour n'est pas venu. Il attrape une statuette sculptée dans la pierre. Il la soupèse dans sa main. Le socle est suffisamment large pour faire des dégâts. Parfait.

Spoiler:
 


Dernière édition par L'Éphémère le Mar 9 Oct - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Admin
avatar

Messages : 951
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
PNJ • Admin
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Dim 7 Oct - 13:57




Livre III, Chapitre 6 ♦️ Intrigue

Puisse le sort vous être favorable

Du 29 octobre au 2 novembre 1003




Intrigue animée par Aura·




Les portes s'ouvrent, et les vingt-huit participants sentent l'angoisse (ou la détermination, ou la panique, ou l'allégresse) monter en eux. Chacun à sa manière, ils se préparent à affronter l'inconnu, mais également... leurs camarades de classe, certains étant des ennemis, mais d'autres des amis chers !

Les hauts-parleurs magiques précisent que des armes sont cachées dans les cinq zones... Bon courage, pour les trouver !

Toute la journée, des stratégies adroites ou des plans désespérés se déroulent dans l'Académie ; et au crépuscule, tandis que chacun se replie pour la nuit ou part en chasse, huit coups de canon retentissent dans les lieux. D'un ton très guilleret fortement hors-à-propos, la voix mystérieuse résonne dans les couloirs et annonce les noms des morts du jour : Flaminius, Victor, Saoirse, Marcus, Zelda-Nausicaa, Tom, François-Frédéric et Églantine.

La nuit s'avance - prudence, jeunes élèves, vaillants apprentis, le péril guette...





Tour 2

Consignes




IRL : du dimanche 7 octobre au samedi 13 octobre (selon votre fuseau horaire : s'il est encore samedi chez vous au moment où vous postez, c'est bon. Attention, amis québecois, vous allez vous faire griller si vous attendez trop. :geu:).
IRP : le 29 octobre 1003, journée et début de nuit.
Passage du Destin : dimanche 14 octobre.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas votre cas, vous ne pourrez pas intégrer le dispositif, mais ce n'est que partie remise ! :cute:

VOUS NE POUVEZ POSTER DANS CE SUJET QU'AVEC LE COMPTE COMMUN : L'ÉPHÉMÈRE. Ses identifiants vous ont été envoyés par MP, gardez-les bien dans vos messages sauvegardés ! Utilisez systématiquement le formulaire pré-codé reçu par MP, qui se trouve également sous balises codes sous le PV de votre prédéphémère, et respectez les règles de mise en forme.

• Le tour couvre la première journée des épreuves de survie. Comme vous l'avez constaté dans le QG, pour ce tour, c'est le Destin qui a tiré les morts au dé : le dé « Destin » indique les assassins, le dé « Ravin » indique les victimes correspondantes.
Ami Marcus, tu as été tiré deux fois : tu dois donc assassiner ta victime avant de te faire ratatiner à ton tour !
Ci-dessous, le résultat du tirage, les morts auront lieu dans cet ordre :
1/ Éloïse tue Flaminius
2/ Domitille tue Victor
3/ Marcus tue Saoirse
4/ Léonarde tue Zelda-Nausicaa
5/ Chemsa tue Marcus
6/ Léonarde tue Tom
7/ Loïse tue François-Frédéric
8/ Loïse tue Églantine
(Le Destin note que la Cielsombroise folle à lier et la bigleuse myope sont plus redoutables que les grands guerriers. :geu:)

• Une fois mort, et à chaque tour de jeu, chaque personnage assassiné devenu fantôme pourra aider un vivant (renseignement, encouragement, espionnage, guidage, etc), et saboter un vivant (désinformation, harcèlement, dénonciation de la cachette, empêchement de dodo, etc). Vous pourrez effectuer chacune de ces deux actions une fois par tour, en sélectionnant le vivant de votre choix à chaque fois. :geu: Cela commence dès ce tour pour les huit morts cités plus haut ! Précisez-le clairement dans votre spoiler (ce que vous faites, et à qui).

• Pour trouver une arme, lancez dans le QG le dé « Dé du Destin ». C’est un dé 100, en voici les résultats :
- Entre 0 et 33 : raté, vous ne trouvez rien.
- Entre 33 et 66 : vous trouvez un composant utile pour bricoler quelque chose plus tard.
- Entre 66 et 90 : vous trouvez une petite arme de votre choix parmi dague, épée courte, hachette, petit bouclier.
- Entre 91 et 100 : vous trouvez une belle arme de votre choix parmi arc, arbalète, épée longue, claymore, masse d'armes, grand bouclier.
→ Si la belle arme de la zone a déjà été trouvée, vous n'obtiendrez qu'une petite arme.
→ Si vous tuez quelqu'un, vous récupérez son inventaire !
→ Vous ne pouvez fouiller chaque zone qu'une seule fois par tour. Si vous vous déplacez et postez plusieurs messages dans un tour, vous pouvez fouiller chaque zone (un lancer de dé par message).

• La consigne a été donnée aux étudiants de venir seuls, donc sans leur Familier s'ils en ont.

• HORODATEZ VOS MESSAGES ET VOS SPOILERS (le plan sera mis à jour après chaque post, vous saurez où sont tous les autresMAIS VOS PERSONNAGES, EUX, L'IGNORENT. Pas d'extralucide omniscient dans mon intrigue ! Bien sûr, l'outrevision fonctionne, elle.) Si vous croisez quelqu'un au fil de vos déplacements, réfléchissez : attaque, ou coopération ? Vous pouvez discuter entre vous dans le QG de l'intrigue. Pensez à poster avec le compte commun anonyme, en utilisant votre formulaire pré-codé, sinon vous allez être démasqué !

• Pour ce tour, les seuls morts sont ceux tirés par le Destin.

• Tâchez de découvrir qui est qui ! Les personnages démasqués seront annoncés à chaque tour.

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 500 mots maximum par message (vous êtes 28 ! VINGT-HUIT ! :god:), pas un de plus, sinon je mords !  :laa: Vous êtes très, vraiment très nombreux dans cette intrigue, c'est important de mentionner vos actions de manière concise, particulièrement celles qui peuvent influencer les posts suivants !

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler, ainsi que l'horodatage.

Puisse le sort vous être favorable ! :geu:


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Lun 8 Oct - 21:12

Prédéphémère



Xena

Ville Basse




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Des armes cachées un peu partout ? D'accord, maintenant j'ai vraiment la trouille.

J'attends pas plus longtemps pour sortir d'ma cachette. Dès que la voix s'est éteinte, j'me faufile dans le couloir et entre dans l'observatoire aussi discrètement que possible en tendant l'oreille. J'voudrais pas m'faire avoir par surprise, ce serait vraiment bête de mourir comme ça. Mais en même temps, il fait tellement noir par ici ! On y voit moins clair qu'dans l'derrière d'une poule, par Balthazar ! Faut vraiment pas qu'je traîne dans l'coin. J'fouille rapidement autour de moi, vers les tables où j'ramasse un coupe-papier que j'glisse dans ma manche, pi je m'approche du gros télescope pour jeter un coup d'oeil autour. Ils avaient pas menti, les mateurs d'étoiles, il est sacrément impressionnant. Si j'meurs, j'aurai au moins vu l'bestiau une fois dans ma vie. C'pas tellement rassurant, mais c'est déjà que'que chose, j'suppose.
J'm'attarde pas à côté de l'engin, j'ai peur d'me faire surprendre. J'en ai vu d'autres qui montaient les étages en même temps qu'moi, ils connaissent p't-être mieux l'endroit, j'compte pas y faire d'vieux os.

Ni une, ni deux, j'me faufile jusqu'à la porte de l'observatoire. J'ai l'palpitant qui menace d'quitter mon corps, j'crois que j'ai jamais eu aussi peur. Mais j'm'avoue pas encore vaincue, ça non ! J'guigne à travers la porte entrouverte, j'retiens mon souffle, j'tends l'oreille. La voie est libre, j'me tire en direction d'une passerelle qui devrait m'mener vers les étages du bas.
Prochaine étape, mon dortoir. Faut que j'récupère mes affaires, j'ai quelques fioles d'poison qu'j'ai réussi à chaparder après mes cours, un jour où l'prof regardait ailleurs. Eh, pas question qu'on m'vole mon travail, j'les ai fait toute seule, sans l'aide de personne ! J'pas besoin d'bouquins gros comme un oeuf de dragon pour montrer qu'j'ai ma place ici. Avec un peu d'chance, j'arriverai à les récupérer avant d'croiser l'moindre péquin, j'veux être équipée. Après, j'réfléchirai sérieusement à la suite, parce qu'j'ai pas cinquante fioles sous la main non plus et qu'les réserves pour en refaire sont toutes dans les serres. Une chose à la fois, faut pas que j'm'emballe ou j'vais m'retrouver dans les couloirs de Sithis avant même d'avoir pu dire ravin.

Donc, prochain arrêt : les dortoirs.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mar 9 Oct - 16:45

Prédéphémère



Saïd

   
Erebor

   


   
3.6 Puisse le sort vous être favorable

   Informations



   Il reste sceptique Saïd. Difficile pour lui de croire qu’on souhaite vraiment leur mort. Après tout, ne sont-ils pas l’élite de l’Académie ? Alors, il reste prudent, méfiant, se contentant de regarder autour de lui sans trop oser se déplacer.

Jusqu’à ce que retentisse le premier cri. Il écarquille les yeux, une main posée sur l’un des murs qu’il était en train de sonder à la recherche d’un éventuel passage secret. Impossible de savoir s’il s’agit d’une femme ou d’un homme mais, dans le fond, il réalise que cela n’a plus la moindre importance. Il comprend enfin que ce n’est pas un jeu Saïd. Il lui aura pourtant fallu quelques heures pour cela.

Il reste pourtant encore figé de longues minutes, inspirant et expirant pour garder son calme, comme on lui a appris il y a bien longtemps, avant de finir par marmonner, dans sa barbe inexistante.

- Tu peux le faire Saïd. Tu peux les tuer avant qu’ils ne le fassent. Tu es plus fort que tu en as l’air.

S’il est doué pour baratiner les gens, il a du mal à se convaincre lui-même Saïd. Et pourtant, il va bien falloir. Il doit trouver une arme ou, tout du moins, de quoi se défendre. Alors, il commence à ouvrir les tiroirs avec empressement, se cognant plus d’une fois contre les meubles. Il se mord la lèvre pour éviter de laisser échapper le moindre son qui pourrait attester de sa présence, avant d’avoir une idée.

Sauf qu’il ne trouve qu’un fatras inutilisable. Que pourrait-il donc bien faire de cartes des cieux et des constellations ? Il laisse échapper un claquement de langue agacé Saïd, alors qu’il finit par refermer le tiroir dans un geste un peu trop brusque, avant de se souvenir que, dans l’immédiat, son salut proviendra de sa capacité à savoir se faire discret. Ce qui, au vu des cris qui ne cessent de retentir, n’a pas été l’apanage de tout le monde. Il sent un frisson lui parcourir l’échine alors qu’il s’exhorte au calme, cherchant la meilleure des options qui pourrait s’offrir à lui.

C’est qu’il réfléchit parfois Saïd. Et, il ne faut point se leurrer, il sait pertinemment qu’il s’en sortira mieux en cas d’affrontement s’il ne se retrouve pas face à face avec son adversaire. Alors, il lui faut quitter la relative sécurité de cette salle. Pour aller se faufiler entre les grosses cloches du beffroi. Rester dans leurs ombres, s’y cacher pour attendre de voir qui osera venir le dénicher ici. Il n’a peut-être pas d’arme Saïd, mais il n’a pas peur. Ou, tout du moins, il arrive à s’en convaincre suffisamment pour se glisser sur la passerelle et filer dans le beffroi aussi discrètement que possible.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mar 9 Oct - 16:50

Prédéphémère



Judicaël

Sombreciel




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7H00 passées
La porte est déverrouillée et sans hésiter tu t’élances dans le couloir. Être le premier dans l’arène, avoir l’avantage du terrain. Tu n’es pas connu pour tes exploits et prouesses physiques.
Ta silhouette est plus fine et agile qu’autre chose, tu renvoies pour toute impression celle d’être maître de tes gestes. Il le faut bien, quand on n’a pas le droit à l’erreur. Si tu trembles ou si tu hésites, c’est une catastrophe qui s’abat sur toi quand ta construction s’effondre ou a un raté. Honnêtement, tu préfères provoquer le désastre que d’en être la victime.
Tu vas devoir ruser, alors que tu passes des portes sans les ouvrir.  Tu soupçonnes certains d’être derrière. Tu es attentif au moindre son autre que celui de tes pas, que tu tentes de réduire au maximum. Lorsque l’un d’entre eux attire ton attention, tu ouvres la première porte à ta droite et t’y engouffres avant de la refermer. Tu décides de rester dans cette zone au moins une partie de la matinée. Y établir un centre, un point fixe où tu pourras revenir et péricliter.
Tu ne recherches pas la confrontation. Tu cherches à survivre, puisque survivre c’est être le meilleur : tu n’auras pas de mal à t’en prendre aux autres, mais tu n’iras pas les traquer sans répit. Pour le moment, tout ce que tu veux, c’est avoir de quoi te défendre. Aller au pratique. Ta dangerosité naturelle fera le reste. Après tout, n’as-tu pas déjà réussi à envoyer trois autres étudiants de ton dortoir à l’infirmerie juste avec ton dernier modèle de réveil ? ( et tu voulais vraiment être utile sur ce coup-là ) Tes mains sont rapides, ne tremblent pas alors que tu fouilles parmi les effets personnels d’une personne inconnue. Tu jettes régulièrement des coups d’oeil en arrière, vers la porte que tu as retenue d’une chaise qui traînait là. Tu avises sur la commode quelques épingles à chapeau, dont tu glisses les plus petites dans une poche et garde la plus grande, de taille respectable au creux de tes doigts. La machine infernale de ton esprit carbure déjà. Aller au pratique, tu t’es dit. Ce serait barbare que d’enfoncer la fibule directement dans le cou d’une personne, mais pour le moment, ce sera suffisant.
Une idée te traverse soudainement. Il te faut un tube et peut-être de quoi boucher l’autre bout si tu trouves.
On verra ce que la chance te réserve, au hasard de tes fouilles, alors que tu rejoins le couloir et pousse la porte d’un dortoir, un peu plus loin, auquel tu accordes toute ton attention. Tu n’as encore croisé personne, mais le silence pesant commence à t’angoisser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mar 9 Oct - 20:04

Prédéphémère



Chemsa

Erebor




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7 h 00 – 7 h 05

Bon, tout cela risque d’être plus stressant que je ne le pensais. Armée de mon compas, arme de fortune mais pas des plus efficaces à moins de le planter dans l’œil, je sors de ma pièce avec la plus grande des prudences. Il me semble entendre des bruits de pas, mais l’imagination doit me jouer des tours… L’observatoire et le beffroi semblent vides.

Désespérément vide.

Et pourtant… pourtant je vois cette silhouette dans la grande salle principale. Mon cœur semble s’arrêter et instinctivement, je me cache le long d’un mur, contre la paroi froide, serrant ce qui me sert d’arme. La peur est bizarrement aussi saisissante que l’envie de foncer droit sur cette fille et lui enfoncer la pointe du compas dans la gorge. Mais je retiens la pulsion quand je l’aperçois saisir un coupe-papier. Plus efficace que moi. Zut. Négocier est trop risqué maintenant.

Je la laisse partir alors et elle semble quitter bien vite l’observatoire pour emprunter les passerelles. Je reste alors dans ce silence presque apaisant, mesurant toute l’ampleur de ce que j’avais envie de faire et de ce que j’aurais pu faire. J’aurais pu tenter de la tuer. Mais je ne suis pas idiote pour risquer inutilement une chance de survivre. Une prochaine fois peut-être.

En attendant, une fois assurée que la pièce est vide de toute autre présence, je me mets à fouiller comme l’a fait l’autre avant moi. Et il semble que j’aie plus de chance car je trouve une dague. Une vraie dague. Pas un misérable coupe-papier. Je refrène une sursaut de joie un peu malvenu certainement mais c’est là un signe de la destinée qui m’attend. Cette arme en poche est moins discrète que la précédente, mais bien plus efficace et je tente de la cacher dans mes vêtements, sans me demander pourquoi une dague se trouve ici. Peu importe, elle me permettra de me défendre et me débarrasser des autres.

L’idée de rester ici me traverse l’esprit, mais je ne suis pas certaine de trouver des alliés ici. L’Académie est grande, mais peut-être qu’en allant vers le grand hall… C’est dangereux, mais cette dague cachée dans les pans de mes vêtements me rassure. Alors j’emprunte l’escalier pour descendre la tour de l’observatoire et rejoindre les profondeurs de l’Académie.

7 h 25

Il ne me faut pas trop longtemps pour descendre jusque dans le hall. Je n’ai croisé personne ni aperçu quelqu’un comme j’ai vu cette fille plus tôt. J’ai eu de la chance que personne n’ait l’idée d’emprunter comme moi le seul escalier menant au beffroi, mais maintenant que je suis dans le hall, j’observe, attentive, espérant croiser un visage connu et ami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mar 9 Oct - 21:03

Prédéphémère



Clarence

Ville Haute




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Peu après 7h00.
Clarence inspire. Il relâche son air lentement. Il entend les trémolos dans son souffle. Si cette histoire est vraie, il va devoir aller bien plus loin qu'il ne pensait. Il va devoir blesser, tuer. Plus seulement faire souffrir. C'est grand. C'est une action que son jeune esprit réalise mal. Il va pourtant devoir se faire à l'idée. A priori, c'est lui ou eux. Qui choisirait de se laisser mourir au bénéfice d'autres? Inimaginable.

Il passe la tête en dehors de la pièce. C'est un petit couloir. Et personne en vue. Il sort à pas de loup. Il ouvre la porte menant à la salle des trophées. Il écoute. Aucun bruit. Il avance doucement en prenant soin d'observer chaque allée créée par les étagères avant de continuer. Il a l'air d'être seul. Il préfère être prudent malgré tout.

A la moitié de la salle, il entend un bruit. Léger. Qu'il aurait raté s'il n'était pas sur le qui-vive. Il se plaque contre l'extrémité de l'étagère. Il inspire lentement pour en limiter le niveau sonore. Il attend. Il compte dans sa tête pour garder en vue ses objectifs. Impossible de ne pas imaginer l'un de ses camarades se faufiler dans son dos et tenter de l'agresser. Pire: le tuer. L'être humain est comme ça. Il n'a pitié de personne. Il ne pense qu'à lui. Il est prêt à tout. Clarence n'est qu'une tâche dans le monde vaste qu'est Arven. Il le sait. Et il est prêt à tout donner pour ne pas se faire effacer. Tout. Il le sent de plus en plus.

Un nouveau bruit de porte se fait entendre. Il tend l'oreille. Quelques secondes de silence. Puis une porte qui se referme. Il s'autorise à se détendre. A souffler promptement. Avant de partir en quête de quelque chose de plus utile qu'une statuette en pierre. Trop peu maniable. Il y a des armes cachées, autant s'en servir et être au mieux paré.


7h20.
Sa fouille terminée, il décide de quitter l'endroit. Il n'a pas tout regardé, mais il ne s'attarde pas. La pièce est trop grande, trop haute. Il va finir par attirer l'attention de quelqu'un. Il part en direction des cuisines. Il trouvera sans doute une pièce où se mettre à l'abri momentanément, le temps de trouver quoi faire et comment. Une pièce qui ne lui a pas été assignée. Il a tout juste le temps de se cacher quand il aperçoit une silhouette dans un couloir. Un garçon, une fille? Aucune idée. Il ne va pas vérifier. Il patiente puis repart quand le chemin est libre. Les cuisines. Un objectif à la fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mer 10 Oct - 8:27

Prédéphémère



Éloïse

Cibella




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7 h 15
Tu passes la tête à travers la porte. Puis, tu t’avances dans le couloir. Tu n’as pas peur. Tu es prête comme si tu attendais ce moment toute ta vie. Tu es méfiante et restes sur tes gardes. L’enjeu est trop important. Au fond de toi, ton ego te crie d’être la dernière survivante. De gagner cette fierté, de voir tous les autres tombés, tu veux les écraser un à un ou plutôt les brûler vif chacun leur tour. S’attardant et prenant un certain plaisir quand il s’agira de Pélagie.

Tu passes devant une salle, tu vois une ombre sur le mur. Quelqu’un est là ! Tu retiens ton souffle, t’assures de ne faire aucun bruit. Tu te concentres. Tout ton être bouillonne en toi. Tu t’approches tout doucement, t’assurant que ça ne soit pas Clarence. Non clairement, ce n’était pas Clarence : carrure plus massive, plus musclée aussi. Il devait être plus vieux que toi.

Flaminius.
En pleine réflexion, probablement en train de monter une stratégie.

Tu le vois, au fond de la pièce, dans un coin, accroupi près du feu perdu dans ses pensées. La cible facile. Une proie sans défense ou presque. Réputé lâche, c’est toi la lâche qui va le tuer sans lui avoir la chance de se défendre. Tant pis, si tu n’agis pas maintenant tu ne pouvais avoir la certitude que ce dernier n’allait pas agir plus tard en ta défaveur ? Peut-être allait-il tuer Clarence ? Tu ne peux pas laisser faire une telle chose.

Pendant que toi-même, tu réfléchis, Flaminius te repère, tu ne sais pas bien s’il va tenter une offensive ou tenter de négocier, tu ne lui laisses pas le temps d’agir. La pensée de voir Clarence mourir de sa main te met dans une colère noire. Incontrôlable, sans trop comprendre comment, des flammes apparaissent suivies de cris qui indiquent votre position, Flaminius se débat et essaie d’éteindre le feu, mais il y a trop de flammes et tout est trop intense pour qu’il arrive à faire quoi que ce soit. Ses vêtements prennent feu, ses cheveux, ses sourcils et toi, tu es là, dans l’embrasure de la porte et tu regardes le spectacle macabre et sadique qui a lieu devant tes yeux.

Tu attends que les cris cessent, soit il a suffoqué, soit c’était vraiment une mauviette. Non, il avait dû être intoxiqué par les fumées. C’est la première fois que tu tues un homme de sang-froid, et tu es là comme pétrifiée admirant les flammes qui brûlent encore. Les minutes passent, tu prends le temps de te calmer ; pour l'heure le danger est écarté. Du mouvement un peu plus loin t’oblige à bouger. Ton objectif : trouver les armes qui sont dissimulées ici et là et trouver Clarence, à deux vous serez plus forts.

7 h 45

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mer 10 Oct - 13:06

Prédéphémère



Diarmuid

Outrevent




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7H10
Diarmuid attend, figé. Le silence fait bourdonner ses oreilles. Son regard est fixé sur la porte depuis plusieurs minutes, mais personne ne s'est manifesté. Il la repousse histoire qu'on ne le voie pas de l'extérieur et entreprend de fouiller le bureau principal de la pièce, sans grand succès. Il n'y trouve qu'une plume et un encrier, outils bien utiles dans des circonstances différentes. Quoique…

Qu'Aura et Levor te guident.

Son index trace les lettres à l'encre noire sur le mur. Il a confiance en Saoirse. La combinaison de leurs deux tuteurs la mettra sur la voie. Mais se remémorera-t-elle la conversation qu'ils ont eue à ce sujet, et surtout ils étaient ? Comprendra-t-elle son indication, le point de rendez-vous qu'il lui donne, là où d'autres liront juste un appel désespéré aux puissances supérieures ?

7H17
Un grincement de porte le fait sursauter. Incertain, il s'approche doucement du couloir. Toujours personne. C'est le moment de filer avant qu'on lui tombe dessus. Il lui faut tout son courage pour faire un pas en dehors de la pièce. Il avance avec précaution, serrant les dents à chaque fois que sa chausse foule la dalle dans un bruit légèrement audible. Il rase les murs, les sens en alerte.

Il doit atteindre le grand hall en un seul morceau ; il pourra ensuite emprunter un nouveau couloir qui le mènera à un escalier auxiliaire – pas question de monter par l'escalier principal qui l'exposerait complètement. Une fois aux étages correspondants, direction son dortoir. Il prie silencieusement pour que Saoirse l'y rejoigne là-bas, tout en serrant l'encrier dans sa poche.

7H28
Diarmuid débouche dans le grand hall. Tout ce qui le rend habituellement majestueux semble gorgé d'une aura de terreur qui déclenche un frisson courant dans son dos. Une jeune femme s'y tient, et avant que Diarmuid puisse se dissimuler, il croise son regard. Elle semble sur ses gardes, mais pas agressive. Le garçon avance prudemment de quelques pas tout en restant à bonne distance. Il tend les bras en avant pour montrer ses mains vides.

« Je ne veux pas me battre. Je cherche ma soeur. » Il a conscience qu'une inconnue ne peut pas avoir identifié sa soeur facilement, de fait, il ajoute : « Elle fait… cette taille, les cheveux châtains avec des reflets clairs… Elle est guérisseuse. » Il espère que ce dernier détail inspirera confiance à l'inconnue. Diarmuid se prépare néanmoins à prendre ses jambes à son cou si elle décide de l'attaquer, voire même d'approcher trop près.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mer 10 Oct - 18:43

Prédéphémère



Benjamin

Ville Basse




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Des armes ? C'est exactement ce qu'il me faut. Quelque chose de souple, de silencieux, de facile à porter. Ou peut-être quelque chose pour me défendre. Tout dépend de la chance que j'ai. Pour cela il faut descendre, les cloches ne m'apprendront rien. Quoique, en en décrochant une ... En levant les yeux, je me surprends à rire un peu. Quoi ? Imaginer une cloche s'écraser lentement sur le corps d'un de mes ennemis est une idée plus qu'amusante ! Non ? Hm, pas très discret mais efficace. Je crains surtout que le bruit ne me fasse être découvert. Cette idée aura eut le chic de me détendre quelques minutes.

Je ne tarde pas à descendre habilement des poutres, quittant mon observatoire. Ma descente est longue, laborieuse, silencieuse. Dehors, des pas. Des chasseurs. Des traqueurs. Je ne ferai pas partis d'eux pour le moment, je les laisserai s'entretuer un peu avant d'agir. Ce n'est pas lâche, c'est tactique. Laissons donc les sans cervelles s'acharner à leurs démonstrations de force, les plus stratèges survivront plus longtemps et là, seulement là, la partie pourra véritablement commencer. Plus je descends, plus il fait sombre. J'ai de la chance d'avoir appris à chaparder dans l'ombre, je vois tout de même à peu près correctement. Bientôt mon pied heurte un long morceau de bois. Oui, du bois il y en a partout ici, je sais. Mais il différent. M'asseyant, je tâte un peu pour découvrir ce que c'est. Un arc. Un grand arc fin. Il n'est pas forcément très grand, ce sera parfait pour moi. Quelques flèches se trouvent non loin.

Je m'apprête à saisir le tout lorsque du bruit se fait entendre. Je me fige. Non, il ne faut pas. Rapidement, avant qu'une porte ne s'ouvre, j'attrape une flèche, l'arc et le bande rapidement, prêt à tirer. La silhouette que je devine bientôt ne m'est pas inconnue. Saïd. Je pourrais le tuer. Après tout, tout le monde est ennemi ici. Mais quelque chose me dit qu'il pourra peut-être m'être utile.

Alors je remontais calmement m'installer entre mes cloches avec une vue prenante sur la porte et la fenêtre, k'arc et les flèches dans mon dos et m'installait juste au-dessus de lui. Donnant cinq petits coups légers sur la poutre sur un rythme que seuls nous connaissait. Il saura que c'est moi sans un mot. Moins parler pour être plus discret. Le regard vers la fenêtre, je me calais de manière à pouvoir bander mon arc rapidement si un ennemi extérieur venait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Mer 10 Oct - 20:37

Prédéphémère



Zelda-Nausicaa

Ville Basse




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



8H00.
Tu ne sais pas dire depuis combien de temps tu te trouves dans ta serre, assise entre les plantes, immobile, à oser à peine respirer. Tu as entendu des pas précipités passer devant ta serre sans s’y arrêter – et heureusement. Tu as beau avoir ta serpette, tu n’es pas certaine de pouvoir gagner facilement un combat – d’autant plus que d’après ce que tu as entendu, de vraies armes ont volontairement été dissimulées dans l’Académie. Tu t’es bien gardée de te jeter dehors à toute vitesse pour espérer être la première à trouver un semblant d’épée – dont tu ne saurais même pas te servir. Non, autant les laisser s’entretuer d’abord. Tu sortiras quand la voie sera dégagée.
Tu n’entends plus de bruit depuis un moment, d’ailleurs. Visiblement, tout le monde semble avoir déserté les jardins. Alors tu te relèves doucement et époussettes ta jupe tout en maintenant ta serpette contre toi. Tu pourrais rester cachée loin des autres encore un moment, voire jusqu’à la fin, mais tu crains que ce soit considéré comme un refus de se battre.
Tu songes à Tom, un instant. Il est certainement ton seul ami, ici, et un allié potentiel. En plus de cela, tu sais sa magie puissante. Peut-être pourriez-vous vous allier? Il pourrait te protéger, le temps que tous les autres ne meurent. Ensuite… Il te faudra te débarrasser de lui, d’une manière ou d’une autre. Il n’y aura qu’un seul vainqueur, et ce sera toi.

Tu projettes ta magie de divination vers lui. Tu ne le vois qu’un instant, pas assez pour reconnaître le lieu dans lequel il se trouve. Tu sais simplement qu’il est à l’intérieur des murs de l’Académie. De toute façon, lorsque tu atteindras la porte de l’école, il aura certainement bougé.
Tu t’avances prudemment dans la serre. Avant de sortir, tu vérifies grâce à ton art que la voie est bien libre. Une fois certaine que personne n’est en vue, tu te glisses hors de la serre en silence, avant de te mettre à courir.

9H00.
Tu as réussi à arriver au quatrième étage de l’aile ouest sans encombre, si l’on omet le détour que tu as dû faire pour éviter quelqu’un et les nombreux arrêts pour se dissimuler derrière les statues ou au creux des alcôves. Tu prévois toujours de retrouver Tom, mais tu as finalement décidé de passer par ta chambre avant pour récupérer de quoi manger. Tu  as de la nourriture cachée au fond de ton armoire, autant en profiter avant qu’un autre ne te la vole. Tu restes prudente, prête à t’enfuir au premier danger repéré.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Jeu 11 Oct - 16:54

Prédéphémère



Roméo

Lagrance




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations


07h10
Retrouver Domitille. Nous échapper. Ou au moins l'aider.
C'est tout ce qui m'importe alors que les portes s'ouvrent et que, collé au mur, sans un bruit ni aucun mouvement, j'écoute et observe discrètement ce qu'il se passe. Trouvant dans mes souvenirs la musique au violon de mes parents, je cale ma respiration sur le rythme pour garder la tête haute et les idées claires.

Si certains ont décidé de sortir le nez et même le corps, personnellement je préfère d'abord rester prudent puis agir en conséquence. Si je quitte maintenant ma salle, ma cachette, perds la raison et fonce tête baissée, je mourrai probablement avant d'avoir pu retrouver la fille qui fait chavirer mon cœur. Et avec la malchance, c'est Tom que je trouverai d'abord... Non. Mieux vaut attendre pour être beaucoup plus serviable ensuite.

Les minutes déclinent et j'en viens logiquement par me dire que, sans l'ombre d'un doute, je ne suis pas le seul à attendre qu'une personne fasse son mouvement. Un faux mouvement. Je fini par percevoir le son d'une porte, d'un claquement, puis plus tard à m'en hérisser les poils, les cris d'un élève pourtant loin d'être proche. C'est là que je me décide à sortir de ma pièce, tout prêt à user de ma magie pour disparaître et réapparaître ailleurs. Etant dans ma seconde année, me téléporter me prend beaucoup de concentration mais surtout... je n'arrive pas souvent là où je le veux. Il m'est arrivé de visualiser et de penser fort à ma destination, devant mon bureau par exemple, et de me retrouver dans mon armoire de chambre. Mais si j'y mets du mien, si je donne le tout pour le tout, peut-être pourrai-je faire davantage pour moi et Domitille. Non, je sais que je ferai davantage pour elle. On trouve toujours à se dépasser dans une situation désespérée.

11h25
C'est l'espoir au ventre (et la faim aussi), le chemin bien tracé en moi, prudence et risque à l'esprit, que mes pas me mènent vers la salle des trophées située deux salles plus bas où je me trouvais. Comme sans doute, les autres passants avant moi, je cherche et trouve quelque chose d'utile pour la suite. Je retire d'une vitrine une courte épée d'argent avec des entrelacs soignés sur la lame et remontant enjoliver la garde et la poignée. Si je rejoins Domitille et si cela tourne mal, vu le poids de l'arme au moins elle pourra l'utiliser également.

11h35
Je ne traîne pas une fois la courte épée saisie. Au premier bruit suspect je lève le camp, rase les murs et cherche en ma mémoire un lieu précis où me téléporter dans ma chambre à l'Académie pour récupérer quelques nourritures (biscuits) plutôt que de me risquer d'abord vers les cuisines ; sûrement bondées. Ensuite je rechercherai Domitille.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Jeu 11 Oct - 18:01

Prédéphémère



Kriemhilde

Valkyrion




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



Dans une des cuisines, aux aguets, je me cramponnais à ma poêle, me disant que si j’avais pas mon bouclier et mon sabre, j’aurai pu trouver mieux que ce que j’avais là. C’était une grande poêle, ça oui, mais elle résisterait pas longtemps; elle était légère et fragile, en un coup, elle serait brisée. Je devais trouver quelque chose de plus utile, de plus résistant. Et vite. Ou une arme, au moins. C’était pas impossible, dans une cuisine! Moins que dans d’autres pièces de l’Académie, même s’ils ont dit qu’il y en avait partout.

J’ai eu de la chance, d’être amenée ici. Parce que les autres… Dans les chambres on pouvait trouver un peu n’importe quoi, mais les élèves avaient du enlever leurs biens les plus précieux, non? Enfin, moi j’avais fermé ma chambre à clef, donc mes affaires y étaient restées. Un vieux bouclier, un sabre, mais pas les meilleurs, jamais! Et l’Académie laisserait pas les gens voler les possessions des autres, si? Et dans les jardins, ils pouvaient rien trouver non plus. Bon, à part en se rendant dans des cabanes à outils de jardinage. Mais s’ils y arrivaient pas, ils feraient quoi? Ils prendraient une fleur, et la jetterait sur leur ennemi? Non, j’y croyais pas.

Mais ça n’avait aucune importance. Aussi discrètement que possible, je passais d’un placard à l’autre, puis à un tiroir, et d’autres endroits où fouiller. Tous vides! C’était pas possible! Quelqu’un était déjà passé, se moquait de moi! Je laissais échapper un râle de frustration, en voyant un bouchon de liège mordouillé dans le dernier tiroir que j’ouvrais; de colère, je le lançais à travers la pièce, tressaillant en le voyant rebondir, et surtout en l’entendant. Quelle imbécile, je devais me planquer, vite! De toute façon, je trouverai rien ici, c’était évident. Alors autant me rendre ailleurs, mais où? Pas dans le hall, c’était beaucoup trop à découvert; dans les dortoirs et les chambres, peut-être? Je pourrai facilement me cacher. Je l’espérais, en tout cas. Et puis… Si j’arrivais à rejoindre la mienne, je pourrai me défendre. Oui, c’était là que je devais aller! Et si je pouvais retrouver Clarabelle en chemin, je pourrais la protéger. Oui, c’était parfait!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Jeu 11 Oct - 20:23

Prédéphémère



Amhlaoibh

Outrevent




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h15
Il avait peur. Ce n’était donc pas un jeu. Qu’aurait dit Eglantine ? Elle lui aurait conseillé de garder son sang-froid, de ne pas paniquer. Facile à dire. Ils n’étaient pas face à un simple contrôle de connaissance, mais devant un danger qui pourrait leur être fatal, à tous. Le garçon se posa cependant une question : qu’arriverait-il au dernier ? A l’élève qui aurait survécu ? Pourrait-il simplement rentrer chez lui, ou aurait-il droit à une récompense ? Pour Amhlaoibh, aucun cadeau, aucune gratification ne saurait justifier la mort de tant de jeunes gens. Mais, avant de penser à ce qu’il allait se passer une fois que tout serait fini, il allait devoir survivre, tout simplement. Enfin… Pas si simple que ça. Amhlaoibh penda à Flaminius, bien plus âgé et bien plus fort que lui. L’adolescent ne ferait qu’une bouchée du jeune Outreventois. Il devait se préparer. Fouiller les pièces, trouver des cachettes, ou quelque chose qui lui serait utile. Une arme ? Il ne saurait pas s’en servir. Non. Autre chose. Il eu alors une idée. Les Serres. Il y aurait surement de quoi l’aider dans l’une d’entre elles. Amhlaoibh réfléchit. Il lui faudrait un certain temps pour les rejoindre. Il y avait les cuisines sinon. Il fini par opter pour la seconde option. Sortir dans le jardin était risqué. Il prit son courage à deux mains, et s’engagea dans le couloir menant aux cuisines.

8h15

Enfin, les cuisines. Amhlaoibh avait pris son temps. Il avait rasé les murs, se dissimulant dés qu’il le pouvait. Mais il n’avait vu personne, grâce aux dieux. Mais il n’était pas seul. Amhlaoibh avait entendu des cris effroyables, venant de ces salles. Il en était resté tout tremblant. Et cette odeur de chair carbonisée et de fumée. Il avait vite fait demi tour. Mais pour aller où ? Il s’était éloigné des serres. Il avait pris un risque en venant ici. Si quelqu’un était mort dans les cuisines, il pourrait être certainement le prochain sur la liste. Que les dieux lui viennent en aide. Le jeune garçon se dit qu’il pourrait se cacher dans les dortoirs. Là, en fouillant dans ses affaires (ou dans celles des autres) il pourrait trouver un objet utile, qui sait. Il parait que les apprentis savants ont tout un bazar dans leur placard. Les apprentis médecins par exemple. Il se décida donc. Et se dirigea lentement mais surement vers les dortoirs. Sur le chemin, en apercevant un rideau, il s’arrêta. Il y avait cette corde, finement ouvragée, qui retenait le tissu. Il pourrait s’en servir. Le garçon attrapa la cordelette, la détacha en tirant dessus à plusieurs reprises et par des coups secs. C’était pas grand-chose. Mais ça pouvait toujours être utile. Il décida d’attraper celle qui retenait l’autre rideau, et reprit sa route vers les dortoirs, la boule au ventre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 13:58

Prédéphémère



Clarabelle

Ansemer




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h15
Et il était temps de s’enfuir, enfin. Les jardins ne m’offraient aucun avantage. Les grands espaces étaient propices aux grands carnages et puis de toute façon, mes pouvoirs fonctionneraient au mieux dans un petit espace. Je m’en voulais d’être aussi faible, mais j’avais au moins conscience de cela et c’était toujours mieux que rien. Si je trouvais un placard, ou une toute petite salle, alors peut-être serais-je en mesure d’utiliser mes pouvoirs pour me cacher.  Avant de m’extraire de ce maudit bout de verdure, un tas d’outils, sur le côté de ma salle, attira mon attention. Probablement du matériel que le personnel de l’école utilisait pour s’occuper du jardin. Ces outils étaient pour la plupart bien trop lourds pour moi mais avec un peu de chance, peut-être trouverais-je quelque chose pour m’aider ? Après une recherche consciencieuse, je pus enfin m’en aller. J’entendais des bruits, tout autour de moi, et je sus immédiatement que j’avais fait le bon choix. Se mettre à découvert était la plus stupide des idées. Il fallait se cacher, vite.

7h30
Alors que je me trouvais enfin dans un l’un des couloirs sinueux de ma désormais détestée école, un soupçon de doute vint me troubler. Ou devais-je aller désormais ? La réponse la plus évidente était ma chambre et pourtant, j’étais plus que reluctante à m’y rendre. Le dortoir serait un enfer au même titre que les jardins. Je ne savais pas vraiment où étaient les autres, mais de nombreuses personnes décideraient de se rendre dans un endroit familier, leur propre chambre. Se jeter dans la gueule du loup était une mauvaise idée, mais dans ce cas, ou pouvais-je donc me rendre ? Et là, alors que la soif se mettait soudainement à me tarauder, une splendide idée arriva enfin au creux de ma tête. Il y avait une cave à vin, au sous-sol. J’avais déjà entendu du petit personnel en parler. Comme quoi, la plèbe était parfois très utile ! La cave ne pouvait pas être très grande, et même si elle l’était, je trouverais bien un recoin pour me cacher. Et puis, qui penserait à se promener là-bas ?

8h15
Il ne me fallut que 45 minutes pour rejoindre ma destination. En chemin, je crus bien mourir plus d’une fois. Si traverser seule un couloir était dangereux, le pire arriva en cuisine. Comment avais-je pu être aussi bête ? La cuisine représentait un phare tout aussi envoutant que les dortoirs. Nourriture, couteau, tout y était pour survivre. Des bruits de pas, des bruits de combats. Traversant avec toute la force dont je disposais ce champ de bataille, je vins trouver enfin la fraicheur des caves. J’espérais sincèrement que personne ne m’avait vu, ou que personne n’aurait la même idée que moi. Il fallait survivre à tout prix.


Spoiler:
 


Dernière édition par L'Éphémère le Dim 14 Oct - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 18:20

Prédéphémère



Victor

Ville Basse




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h15
Victor ne passe pas tout de suite la porte ouverte. Il n’entend personne, pour l’instant. Il se demande à quel étage il peut bien être. De toute façon, passer par la fenêtre et descendre par le mur est une folie qu’il ne fera pas. ça demande trop de force, trop de souffle, et ce n’est pas sa force. Il doit économiser son énergie. Le petit retourne aux lits bien faits des filles et à leurs vêtements soigneusement rangés, et cherche s’il n’y aurait pas quelque chose de plus utile de caché. Il ressort de ses recherches bredouille, mais sans davantage d’animosité. Il n’en a pas besoin, de toute façon, il a uniquement besoin de ses petits poings aux jointures sèches pour survivre, comme il l’a toujours fait.

7h30
Le museau hors du dortoir, enfin. Il ne voit personne et n’entend personne, pour l’instant, et espère bien en croiser personne… autant qu’il espère que si cela arrive, il sera le premier à réagir. Peut-être devrait-il se trouver un allié ? Il a bien vu Judicaël, parmi les quelques élèves assemblés un peu plus tôt. Judicaël saura quoi faire pour les sortir d’ici, n’est-ce pas ? Lui, ou sa compatriote cielsombroise aux inventions étranges, qui aura probablement plus d’un tour dans son sac. Et s’il ne les trouve pas… il n’aura bien que lui.

Il est pour lui hors de question de rester dans les dortoirs. Trop de chances d’être acculé dans un coin. Aller à l’extérieur apparaît plus judicieux au petit Griset, qui sait également que dans les serres, il saura trouver quelques plantes utiles pour se soigner, ou se nourrir. Quelques buissons sous lesquels se réfugier. Un coup d’oeil par une fenêtre lui indique qu’il est probablement au 25e étage, rien de moins, et que s’il veut se rendre dans les jardins, il devra tous les descendre. En passant par les escaliers, soit un endroit de grand risque. Il devra être prudent. Très prudent.

11h00
Il a réussi à ne croiser personne. Oh, il a parfois entendu des pas et la souris s’est rapidement cachée derrière des statues, dans des pièces vides, derrière des meubles, et personne ne l’a remarqué. Là, seulement, il doit reprendre son souffle. Descendre n’est pas aussi exigeant que monter, mais sa poitrine est tout de même douloureuse. Sa respiration siffle doucement, comme le chant étrange d’un oiseau.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 20:41

Prédéphémère



Léonarde

Sombreciel




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



10h00
Qui sont donc ces élèves qui n’ont pas de nourriture planquée dans leurs affaires ? Ton ventre te gronde et tu n’as pas d’autre choix que de te soumettre, quittant les dortoirs pour les cuisines. Alors que tu descends en vitesse les escaliers, tu entends l’écho de pas précipités. Qu’importe ! Tu n’es en chasse que d’un festin, le reste viendra ensuite. Cependant, cette rencontre manquée te rappelle brutalement ce qui est en jeu : celui-ci a peut-être fui, mais il aurait pu t’attaquer et alors manger aurait été le dernier de tes soucis.

11h15
A l’approche des cuisines, une prudence inhabituelle s’impose à toi. Tu n’aimes pas ça, prendre ton temps et te cacher, tu es plus du genre à foncer et advienne que pourra. Pourtant, quelque chose te dit que tu n’es pas la seule à avoir un estomac mécontent et c’est un cadeau du Destin que tu n’aies croisé personne sur le chemin qui mène à la bonne pitance. Une oreille plaquée contre la porte d’une cuisine ne capte rien d’autre que du silence. Pas plus rassurée, tu l’entrouvres et y glisses une préparation destinée à enfumer toute la pièce. Puis tu cours, un tissu plaqué contre ton nez et ta bouche, direction le garde-manger que tu ouvres brutalement, prête à frapper.

Personne.

12h00
Tu es repue et on ne t’a toujours pas dérangée. Tu croiseras peut-être des affamés en prenant le chemin inverse. De quoi te dégourdir un peu et d’utiliser tes fioles à bon escient. Tu en as une notamment… expérimentale, destinée à une re-décoration un peu extrême des lieux. Vivement que tu puisses faire tomber un mur sur quelqu’un !

12h25
Aux alentours du hall, tes sens perçoivent des pas et cette fois, tu n’as pas d’autre projet que celui de t’amuser un peu. Pour le bien de la science, évidemment. Cachant ton bazar dans une salle, tu emportes juste le nécessaire pour faire le gros boum. Il y a quelqu’un par-là, tu le sais, tu n’as pas besoin d’être très précise, juste de lancer ton truc sur le mur très fort et le choc fera le reste. Ce que tu fais en te jetant immédiatement de l’autre côté alors que l’endroit visé explose dans un vacarme jouissif. Après coup, tu espères que ce n’était pas l’un de tes amis et prise d’un remord, tu retournes sur les lieux de ton œuvre. Un énorme trou se tient à la place du mur et à terre, tu vois un bout de chevelure longue et brune dépassant des décombres. Assez pour t’indiquer que ce n’est personne que tu connais. Tu t’empresses de retourner récupérer tes affaires et au passage, farfouiller un peu dans la pièce. Le bruit a dû attirer des gens et tu as besoin de te défendre.

13h00

Spoiler:
 


Dernière édition par L'Éphémère le Ven 12 Oct - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 21:14

Prédéphémère



Clarence

Ville Haute




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h40.
L'objectif de Clarence est simple: récupérer des vivres et de l'eau avant que les cuisines ne soient vidées. Ou assiégées. Un autre élève aura obligatoirement l'idée de s'installer dans les environs. Il ne restera peut-être pas beaucoup de produits frais, mais il doit vérifier. Si sa quête échoue, il reportera son attention sur la cave. Où le reste de la nourriture est entreposé. Les couloirs ne sentent pas aussi bons que d'habitude. Les deux jours d'évacuation pèsent sur l'Académie. La tension dans son corps augmente. C'est pourtant un passage obligatoire s'il veut survivre. S'il veut être suffisamment fort pour se défendre. S'il veut espérer trouver son amie. Il sait qu'ils devront s'affronter s'ils restent en vie tous les deux. Il sait, Clarence. Mais il préfère encore mourir des mains de son amie. Pas de leurs mains à eux. Aussi bons à jeter que la majorité des hommes. Tous.


7h55.
Il est discret quand il entre dans les cuisines. Il tient fort la statuette. Il observe partout. Il contrôle sa respiration du mieux qu'il peut. Il raserait presque les murs. Pas de passage au milieu de la pièce, non. Il a l'air seul. Alors il avance encore. Jusqu'à l'une des portes menant aux réserves d'aliments. Il vérifie régulièrement que personne ne l'approche. Il tourne la poignée. Il entre et constate qu'il y a encore de quoi faire. Il ne tarde pas à prendre des fruits, du pain et ce qui semble convenir. Il fourre l'ensemble dans sa besace. Elle ne pourra pas contenir beaucoup plus. Il vérifie qu'il est toujours seul et ressort. Il va bien trouver quelque chose pour se défendre ici.

Et il suffit de ce moment d'inattention pour qu'un bruit le surprenne. Il fait volte-face. Prêt à mourir selon l'identité de son assaillant. Prêt à en découdre, si l'opportunité se présente. Il n'y a personne, pourtant. Il fronce les sourcils, le corps tendu, les sens aux aguets. Il rejoint la porte qui devrait le mener au bruit. Il l'ouvre discrètement, passe la tête et… Éloïse. Au loin, dans le couloir. Il est soulagé mais aussi méfiant, au fond. Va-t-elle se prendre pleinement au jeu? Ou va-t-elle prendre en compte leur amitié? Il tente le tout pour le tout. Il prie aussi les dieux pour qu'ils l'accompagnent. Il claque des doigts pour attirer son attention. Et seulement la sienne. Il lui fait signe de le rejoindre. A deux, ils seront bien plus forts. Elle avec ses flammes, lui avec ses cauchemars. Le jour et la nuit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 21:56

Prédéphémère



François-Frédéric

Cibella




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h20
Sortir, il doit sortir. Il sait bien que ce n’est pas en restant caché, immobile qu’il aura plus de chances. Il n’y a que les idiots et les faibles pour croire cela. Il faut bouger pour avoir une chance de s’en sortir. Il doit trouver une arme, il doit voir ce qu’advienne les autres. Et si pour rester en vie, il doit s’en prendre à d’autres… Il n’est pas certain d’être capable de tuer un élève de sang froid. Oh, il y aurait bien des exceptions, mais tout de même, la mort, c’est si radical… Il n’est pas certain de pouvoir vivre avec cela toute sa vie, mais si c’est cela ou ne pas avoir de vie, il n’y a pas à hésiter. Si c’est lui ou les autres, il n’hésitera pas.
Il sort donc prudemment de la chambre dans laquelle il avait été assigné, se mouvant en silence dans le calme relatif de cette aile. Il tend l’oreille, aux aguets, sans rien entendre pour le moment. Il s’arrête en se rendant compte qu’il ne sait où se rendre. Réfléchir, vite et bien, il sait faire d’ordinaire. Mais en vérité, peu importe où il compte aller, il va falloir traverser et affronter les couloirs et les immenses pièces. Il reprend sa route, se décidant sans trop savoir pourquoi pour le beffroi, même si c’est à l’opposé ou presque de sa position. Sans doute parce qu’il l’aime bien.

8h40
Il ne sait pas trop comment il s’est retrouvé là, au milieu du jardin. Ou plutôt, si, il sait exactement comment, il a usé de sa magie et a vu un affrontement à venir dans le couloir qu’il allait traverser, et a jugé bon de ne point s’y diriger. Il n’allait pas offrir une deuxième cible au meurtrier… meurtrier qu’il n’avait pas vu, mais qu’importe. Il lève la tête et jette des coups d’œil nerveux autour de lui, avant de reprendre son chemin vers sa destination initiale.

10h00
Il a mis du temps, mais il est toujours en vie. Et il arrive à se faufiler dans le bâtiment. Il sourit et laisse échapper un soupir. Il se concentre un peu, juste pour voir quelques minutes, pour prévoir et agir selon ce qu’il verra. Et il se raidit. Non. Il ne peut pas mourir, pas ainsi. Il secoue la tête, chassant les dernières images de sa vision. Des cloches, il est mort entouré de cloches. Il n’aurait pas dû venir ici. Mais il est encore temps de partir. Oui, il peut encore changer ce qui n’est advenu. Il n’y a pas de destin, mais ce que nous faisons.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 22:34

Prédéphémère



Fulbert

Ville Haute




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h00
Tu sais que tu devrais partir, Fulbert, trouver un endroit où te cacher, mieux que ici ou si jamais quelqu’un venait à te rejoindre tu serais pris au piège. Tu n’as aucun moyen de te défendre, dans cette petite chambre, alors tu sais qu’il serait mieux de se déplacer. L’Académie est grande, et vous êtes un peu moins d’une trentaine, que tu te souviens, tu n’avais pas fait le compte quand vous étiez tous rassemblé un peu plus tôt. Tu aurais peut-être dû. Alors tu essayes de te souvenir de quelques visages, savoir qui tu devrais craindre. Le problème c’est que tu ne connais pas tout le monde, tu ne connais pas leur pouvoirs, notamment, à ceux avantagé par des dons de magie.

Tu attends. Tu attends encore un peu, alors que tu restes proche de la porte, silencieu, que tu écoutes. Tu essayes d’entendre des bruits de pas, des déplacements. Tu sais que vous étiez quelques uns dans la portion de l’aile ouest qui abrite les dortoirs, mais il y a beaucoup de pièces, de chambres et de logements. Ils pourraient être loin comme juste à côté. Alors tu attends dans le silence, un long moment, jusqu’à être certain que tu puisses sortir sans danger. Tu marches le long des couloirs, et quand tu crois entendre un bruit de pas, tu pousses la première porte sur ta gauche et la referme.

Une autre chambre, et cette fois, alors que tu regardes autour de toi, tu te dis que tu pourrais peut-être fouiller un peu. Trouver quelque chose pour te protéger, pour te défendre si on t’attaque, pour riposter même peut-être, même si tu doutes sérieusement de tes capacités quant au maniement des armes. Mais il n’y a rien, ici. Sinon des notes et des parchemins, des vêtements et quelques effets personnels. Tu trouves malgré tout un petit jeu de corde, que tu glisses dans ton sac. Tu pourrais peut-être t’en servir plus tard pour bricoler quelque chose. Quoi? Tu n’en sais rien pour l’heure. Tu t'assois au sol, pour réfléchir un peu. Tu sors tes cartes de l’établissement que tu traines toujours sur toi, pour pouvoir y noter les nouveaux passages secrets que tu pourrais découvrir. Elle devrait t’être utile pour cette fois, tu sais que ce n’est pas tout le monde qui les connaît, alors t’y déplacer devrait te permettre d’être relativement en sécurité pour rejoindre une nouvelle zone.

10h00
Tu as fouillé un peu, quelques pièces autour. Sans rien trouver. Alors tu te décides à bouger. Tu sais qu’il y a plusieurs passages secrets qui vont te permettre de rejoindre les cuisines. Tu y trouveras de quoi manger, peut-être même attraper une poêle pour te défendre. Un endroit pour te cacher peut-être, et tu pourrais éventuellement rejoindre les serres aussi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Ven 12 Oct - 22:39

Prédéphémère



Églantine

Lagrance




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7 : 30

Il y a quelques minutes tu as entendu ces cris. Tu ne t’y attendais pas. Comment tes amis, tes camarades pouvaient tuer ? Cet constat t’a laissée immobile. Abasourdie tu as retenue des sanglots . Maintenant  tu as peur et froid ou bien c’est le lien de cause à effet, tu es bien trop perturbée pour comprendre.

Sortir de cette pièce est une chose que tu n’envisages pas du tout. Qui donc a tué, qui donc a poussé son dernier soupir ? Peu à peu tu réalises que rester cachée n’est pas une solution en soit. Il faut que tu le retrouves ton ami, ton protégé Amhladibh. Tu te demandes où tu dois te diriger et tu tentes de rester discrète comme tu peux alors que trouvant un nouveau courage tu sors de la pièce qui ne peut être que ta tombe si tu y demeures.

7 : 45

Après avoir traversé la cuisine tu essaies de te diriger vers le réfectoire cherchant le moindre recoin pour te dissimuler des yeux perçants des autres. Tes talents pour le combat ne sont pas des plus reconnus et ton attitude nonchalante ne vont certainement pas jouer en ta faveur dans ce jeu à mort. Les autres n’ont visiblement pas cette idée qui t’est chère de te rechercher des alliés.

C’est là que tu la vois, Héloïse et pressentant sa culpabilité tu décides de fuir dans les couloirs sans même lui adresser la parole. Elle te tournait le dos et tu en profites pour détaler. Le réfectoire est lieu de mort aussi tu coures comme si ta vie en dépendait. Tu ne connais pas les passages secrets encore moins les raccourcis mais tu espères pouvoir arriver dans les dortoirs et te cacher sous un lit le temps que ce jeu prenne fin.

Tu traverses les couloirs fuyant la moindre ombre, écoutant le moindre bruit. Il n’y a pas d’allié, tu dois simplement sauver ta pauvre vie. Il te semble voir un instant là bas au bout du couloir une silhouette familière mais hésitante tu ne franchis pas le cap de t’en rapprocher.

8 h 30

Essoufflée, fatiguée tu pénètres dans les dortoirs. Des bruits t’entourent, ton cœur qui bat la chamade pourrait bien te trahir alors que tu as cette impression d’être suivie et observée. Cette fois-ci tu as bien compris que les autres n’auront aucune pitié. Le monde se déchire et en ce moment il est demandé à des enfants, des gamins dans la fleur de l’âge de tuer. Tu n’acceptes pas cela alors que tu tentes de te cacher sous un lit, une cachette bien vaine.

Tu fermes les yeux priant tes dieux qu’Amhladibh te trouve afin que vous collaboriez. En lui tu as confiance il ne te trahira pas ce n’est pas dans son intérêt. Par contre si ton chemin venait à croiser celui de Loïse l’issue de ce face à face est loin d’être certaine.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Sam 13 Oct - 0:05

Prédéphémère



Domitille

Ville Haute




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h00
Et en plus on nous a caché des armes pour pouvoir s’entre-tuer. De mieux en mieux. Dans l’immédiat ça ne change rien, je bondis hors de ma salle pour traverser les jardins vers le bâtiment. Pas question de rester ici, à découvert dehors. J’ai gardé un morceau de verre, c’est suffisant pour commencer.

7h30
J’arrive enfin près du grand hall, un peu essoufflée par ma course. Je prend le temps de calmer ma respiration, maintenant je dois me déplacer discrètement. Dans le dernier détour d’un couloir, je jette un œil dans la pièce immense. Zut, quelqu’un est déjà là ! Mon cœur tambourine à nouveau, mais elle ne m’a pas repérée. Je retiens son visage et comme elle reste sur place, je rebrousse chemin. Les cuisines me semblent trop dangereuses pour m’y risquer, mais je pourrais aller fouiner au réfectoire ?

7h45
Pour être plus tranquille, je suis allée à celui des professeurs. Leur salle est vraiment accueillante, ils ont des sièges confortables ! Bon, il y a trop de chandelles à mon goût, des globes lumineux seraient aussi efficaces. Ça fait deux jours que l’Académie a été vidée mais je trouve mon bonheur malgré tout : quelques fruits encore bons et un couteau de table, plus utile que mon bout de verre. Je prends le temps de manger et de mettre deux fruits dans mes poches, planquée dans un coin de la pièce. Maintenant que j’ai de la nourriture et de quoi me défendre, il ne me manque plus qu’un endroit « sûr » pour attendre la nuit. Je chercherai Roméo à ce moment-là, vu qu’il peut être n’importe où et se déplacer avec son outremarche...

10h45-11h15
En quittant les réfectoires j’ai senti une sale odeur de grillé. Je refuse de comprendre. En commençant à monter les étages j’entends quelqu’un arriver et je me cache rapidement derrière une statue. La personne poursuit sa descente décidée, je vois une crinière de cheveux bruns disparaître. Allez, courage, une autre volée d’étages. Mais je repère encore du bruit, que c’est stressant ! Cette fois tant pis, je continue à découvert. Tout s’enchaîne dans le tournant de l’escalier. Je reconnais brusquement une des terreurs de l’école, un gamin, essoufflé en plus. Il esquisse un mouvement mais je déboule trop vite, je le pousse dans mon élan et dans ma panique. Je le vois vaciller. Chuter. Heurter le sol. Je suis en haut de l’étage et il ne bouge toujours pas. Je ne réfléchis pas et je détale, murmurant des « désolée » à chaque marche. Arrivée à l’observatoire je choisis une des salles au hasard et je me dissimule en tremblant. Les heures passent.

19h00
Les coups de canons me font sursauter. J’essaye de me calmer quand la Voix annonce huit morts. Parmi eux je reconnais celui que j’ai croisé ce matin. Le jeune Victor, trop jeune pour mourir. Et pourtant, je m’apprête à récidiver cette nuit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar

Messages : 446
J'ai : /
PNJ
Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   Sam 13 Oct - 0:46

Prédéphémère



Jasmine

Lagrance




3.6 Puisse le sort vous être favorable

Informations



7h15
Jasmine ne voulait pas sortit immédiatement. Ce n'était pas la peur des désagréments,mais surtout la prudence du moment. Une odeur humide remplissait la serre. Le parfum apaisant de la terre. De quoi l'inviter à la prudence avant d'entrer dans la danse. Jasmine réfléchissait, mettant toutes les chances de son côté. Elle n'était pas une grande combattante, mais son esprit rusé en faisait une adversaire étonnante. Le plus utile c'était de regarder aux alentours, essayant de trouver quelque chose qui lui servirait ce jour. Jasmine espérait que la concentration, lui ferait oublier cette abomination, et surtout la menace qui pesait sur sa famille. Mais la Lagrance était d'un esprit tenace aussi elle commença à regarder autour de soi. Ses fouilles devinrent plus prononcées jusqu'à ce qu'elle trouve de quoi l'intéresser. Ses yeux se posèrent alors sur bâton en forme de cylindre, assez petit, qui peu s'avérer utile, donc pas de quoi se plaindre. Jasmine poursuivit donc ses fouilles mais revint bredouille. Elle prit néanmoins notes de plantes qui feront d'excellents antidotes. Elle en ramassa quelques-unes, ses yeux avisés reconnaissants les propriétés de chacune. Elle n'avait aucun doutes que les serres lui offriraient tout ce dont elle aurait besoin pour survivre. La Lagrane pouvait remercier la terre et les livres. Prête pour son entrée dans le jeu, elle décida de quitter les lieux. Une grande inspiration, teintée d’appréhension, et la voilà qui effectua ses premiers pas, quittant la sécurité précaire, de sa prison éphémère.

7h45//18h

Voilà plus d'une vingtaine de minutes qu'elle déambulait dans les jardins. Jasmine n'avait pas d'autres buts que celui de tenir jusqu'au lendemain. Elle croisa bien quelques têtes connues, mais se cachait derrière les feuillages, contemplant des visages presque aussi perdus qu'elle. L'ampleur de ce cauchemar la tétanisait mais elle devait rester forte pour sortir d'ici vivante, tôt ou tard. Elle espérait pouvoir rester ici et compter sur ses connaissances en survies, attendant que chacun se tuât dans son coin jusqu'à ce qu'il n'en restât plus qu'un. Après, elle lancerait ses lianes étrangleuse, et rentrerait chez elle, victorieuse mais malheureuse, brisée par cette terrible réalité. Les serres et les jardins lui fourniraient de quoi manger à sa faim. Et les passages et autres endroits secrets, lui offriraient des moments de répits au milieu de cet effroi.  
Les heures passèrent lentement, entrecoupées parfois par quelques hurlements. Jasmine tressaillit plus d'une fois, songeant à sa famille, les larmes aux bords des yeux, regrettant ces rêves de petite fille qui vagabondait sous les cieux. Puis la nuit arriva, avec lui des prénoms prononcés par cette drôle de voix. Inutile de chercher plus longtemps, c'était bien le nom de ceux qui n'étaient plus vivants. Et tandis que la nuit s'installait, Jasmine, soulagée, songeait que Fulbert avait échappé à la loi des plus adroits.


Spoiler:
 


Dernière édition par L'Éphémère le Sam 13 Oct - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.6 ▬ Puisse le sort vous être favorable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» ARTICLE XII ✤ puisse le sort vous être favorable.
» Si vous étiez un sort vous seriez...?
» Je vous abandonne à votre triste sort
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Les Terres du Nord :: L'Académie de Magie et du Savoir :: Intrigue 3.6-
Sauter vers: