AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
Message Sujet: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 2:23



Gwellaouen présente

Guillaume
de Brumecor

Hugh Jackman

« Sky is the limit ... or not »

Toujours plus haut, toujours plus loin seraient les termes en lesquels on pourrait résumer Guillaume de Brumecor. Mais encore, il n’a jamais aimé les hauteurs donc on repassera pour aller haut, eh. Ok, il se garde bien de dire à qui voudrait l’entendre trembler et se sentir faible haut dans le ciel. Son frère Grégoire s’en douterait peut-être, mais jamais Guillaume n’en a dit mot à quiconque.

Guillaume de Brumecor est un homme très fier voire très orgueilleux même. Ce n’est pas un homme qui va demander de l’aide à quiconque. Il a une certaine réputation à protéger quand même. En passant, c’est aussi un homme charmant qui aime danser, boire et s’amuser en bonne compagnie. N’en déplaise à vous, chers détracteurs, Guillaume n’est pas que brutalité. Il est même doux et charmant avec les jolies demoiselles. Il est aussi mystérieux sous son charismatique regard et cela peut en être effrayant; on se demande souvent quelles sont les pensées les plus profondes qui accaparent cet homme. Il est très arrogant. C’est un homme sûr de lui croyant en ses propres capacités avant de penser aux autres. Égoïste aussi, il parle de ses points de vues,  pense à lui et ne le fait que très peu envers autrui. Il aime se vanter auprès de ses amis ou de sa famille et même auprès de bleus qu’il s’amuse alors à rabaisser dans le seul but d’en faire des hommes forts. Il dit ce qu’il pense peu importe s’il est médisant en ses paroles. Il a une franchise à toute épreuve malgré que ses paroles ne sont pas toujours politiquement correctes, mais il parle peu de lui.

Guillaume de Brumecor est un dur à cuir. C’est un bel homme courageux qui n’a peur de rien soit un bon parti malgré qu’il ne se soit jamais marié. Il porte fièrement plusieurs cicatrices sur son corps dont certaines proviennent de la guerre en 1002. Il déteste les gens qui se plaignent de tout et de rien et ceux trop faibles pour ce monde. Ambitieux et déterminé, il peut même en devenir borné. C’est un homme vif d’esprit capable de voir une situation opportune et de la cueillir au bond. Ainsi, il a toujours été opportuniste. Plus jeune, il a été plutôt très téméraire et stupide. Avec les années, Guillaume réussit à calmer ses ardeurs. Il est, maintenant, plus patient et un fin stratège.

Il a même sa petite routine quotidienne soit de s’entraîner deux heures dès l’aube, de faire la sieste au début de l’après-midi et de s’entraîner une heure en soirée. Et si vous avez le culot de lui foutre sa routine en l’air, attendez-vous à sa colère. Qui êtes-vous pour vous permettre de changer sa journée ? Personne. Vous n’êtes personne !

Guillaume de Brumecor n’est pas, pourtant, homme à se mettre en colère très souvent et heureusement. Comme dit plus haut, jeune et téméraire, il avait effectivement la sale réputation de faire des montées de lait. Cependant, il s’est calmé avec l’âge.

Guillaume de Brumecor a été un idéaliste optimiste et en devint réaliste dans la vie. Il aime la vie. C’est un passionné. Il est aussi joueur et heureusement pour vous il n’est plus mauvais perdant.

En résumé, Guillaume de Brumecor est une forte tête. Un homme intelligent à qui la réussite sourit, car il y met du sien. Grâce à sa force mentale, il s’est toujours souvenu de sa véritable identité dans cette réalité alternative, ce rêve. Il savait qu’il n’était pas un mendiant. Il savait être bien plus que cela. Il sait être un Empereur.




©️️ Fassylover
Jamais marié, et donc officiellement sans enfant, Guillaume a toutefois engendré une certaine quantité de bâtards au fil des années dans l'armée. À présent qu'il est aux portes du pouvoir impérial d'Ibélène et très renommé, il redoute qu'une de ses conquêtes de jadis ne débarque au palais pour le forcer à reconnaître un enfant illégitime.



©️️ Hollow Art
Âge : 50 ans
Date et lieu de naissance : 9 septembre 953 à Brumecor
Statut/profession : Futur empereur d'Ibélène, ex-Duc de Belifère, ex-général des armées de Belifère
Allégeance : Lui-même
Dieux tutélaires : Kern, mais son véritable dieu, c'est bien lui-même.
Groupe principal : Les Hérauts du renouveau
Groupes secondaires : Noblesse


Je suis Guillaume de Brumecor fils de la fière Bellifère et né sous la protection du dieu de la guerre Kern. Je suis l’aîné de Brumecor qui était donc, dès ma naissance, destinée à de grandes choses. Père voulait faire de moi son parfait héritier puissant et courageux qui dorerait le blason de Brumecor. Je m’imagine sa fierté s’il me verrait aujourd’hui. Mon enfance, je la passais à devenir chaque jour meilleur que le précédent. Je ne me plaignais jamais et j’aimais m’endurcir. J’étais plus petit que mes pairs, mais je n’en laissais point paraître. J’ai trois frères plus jeunes. Grégoire, Gamelin et Gilles. Je comprenais que pour faire la renommée de Brumecor en Ibélène il fallait être fait fort. Toutefois, père avait tort en m’entraînant seul. Il devait aussi entraîner mes frères. Gilles n’était pas né lorsque j’avais compris cela, mais Grégoire et Gamelin eux, étaient déjà de ce monde. J’avais sept ans. J’haïssais alors la faiblesse de Grégoire lorsqu’on se battait ensemble. Je sentais être plus fort et plus endurant. Brumecor devait devenir plus forte et plus riche et elle ferait l’histoire d’Arven si tous ses descendants étaient des héros; l’on clamerait que Brumecor est le fief des héros de ce monde ! Même à sept ans, je connaissais l’histoire de mes ancêtres et aucun n’apparaissaient dans les prouesses d’Arven. Personne ne se souvenait de Brumecor. Père comprenait mes ambitions. Il en était même très fier. Alors, tous mes frères vécurent le même entraînement que moi. Nous nous entrainâmes aux armes, à mains nues et dans des conditions climatiques peu recommandables. Et personne ne se plaignait. Le pire était bien les punitions lorsque père se rendait compte que nous avions raté un exercice et cela même de peu. Moi-même, je me donnais des exercices de plus. J’allais plonger dans l’eau d’une rivière glaciale d’hiver et la laisser ruisseler sur mon corps pendant de nombreuses minutes. Telle était ma vie alors et elle façonna l’homme que je suis aujourd’hui.

Je n’en étais pas moins téméraire. J’étais un jeune homme plutôt impatient qui aimait foncer dans le tas sans penser outre mesure. Vers mes 14 ans, j’avais déjà goûté à plusieurs cuites tout comme à plusieurs filles. Lors de bals à Brumecor ou ailleurs, j’adorais la gente féminine et elle me le rendait bien. Les femmes ne pouvaient et ne peuvent absolument pas me résister. Honnêtement, les femmes ont toutes leur petit caractère. Elles sont toutes des roses et leurs épines avec lesquelles je manœuvre aisément. Mais j’aime tellement mieux quand elles me résistent, car c’est plus amusant. Avec mon frère Grégoire, on s’amusait à parier sur lequel d’entre nous en aurait une le premier. J’ai toujours été proche de Grégoire et je le suis encore. Il est, je crois, mon plus proche allié en Arven au complet. Il a toujours cru en moi m’imaginant des exploits incroyables. Et je riais fier. Je gardais, néanmoins, un fantasme de plus pour moi seul : la couronne d’Ibélène sur ma tête.

Je devenais soldat d’infanterie dans les armées de Bellifère à mes 21 ans. Grégoire avait commencé sa formation de voltigeur presque aussitôt que je rentrais à la caserne de Riven. Nous nous envoyions, très souvent, des lettres de nos progrès. Je lui demandais comment c’était Lorgol. Comment c’était de vivre dans une cité libre. Moi ? Moi, je vivais dans mes quartiers à la caserne de Riven. J’en ai vu des petits garçons pleurnicher leur mère. Je m’amusais à les traiter de fillettes puis, je les dénonçais au caporal. Non, je ne suis pas monté en grade dans ma vie uniquement en insultant mes pairs. J’étais vraiment un soldat puis, un caporal, un sergent modèle et droit. Je dirigeais les nouvelles recrues pour leur montrer ce qu’était vraiment la vie de soldat; ce que mon père m’avait appris en fait. Lorsque j’étais Caporal et Sergent je m’occupais très souvent de l’éducation des nouveaux. Je restais, ainsi, loin de Brumecor pendant plusieurs années, car j’étais très occupé à mes nouvelles responsabilités. Mes supérieurs étaient très fiers de moi me voyant être un énorme impact en cas de guerre. Je maniais l’épée, la lance et l’arc avec brio. Cependant, ayant toujours détesté les hauteurs, j’évitais de m’y retrouver. Je n’arrivais pas à vaincre cette peur peu importe mes efforts. La première fois que cela c’était produit, j’avais cinq ans. J’étais monté à un arbre, mais à une certaine hauteur le monde s’était mis à tanguer m’attirant inexorablement vers le sol. Je tombais de l’arbre lorsque Grégoire avait voulu aussi jouer dans l’arbre. Je n’avais nullement envie qu’il me voie trembler de peur ni que je souffrais, ma cheville me faisant terriblement mal. Mais je tremblais, je frissonnais et je lâchais un sanglot. Cet accident m’avait convaincu d’être beaucoup plus fort et de ne plus jamais avoir peur.

J’étais donc un Sergent modèle. J’abattais le travail et les quelques missions qui m’étaient donné très rapidement. J’étais le plus fiable et le plus loyal des hommes des armées de Bellifère. On commençait même à parler de moi à Hacheclair. Qui était le jeune Guillaume de Brumecor qui ne rechignait devant rien ? J’allais aux quatre coins de Bellifère. On était souvent confronté à des affaires de pègre. Une fois, Bellifère faisait face à un petit groupe de pirates sur la côte nord du duché. Je savais bien que mes supérieurs avaient confiance en mon détachement parce que je menais mes soldats d’une main de fer. Ils avaient, après tout, entendu parler de mon caractère. Vaincu, le chef des pirates avait avoué vouloir voler l’or de la capitale belliférienne. Ha ! Je l’ai exécuté de ma main. Un peu après cette mission, je montais en grade. Dorénavant, j’étais major dans les armées de Bellifère. Quelques années plus tard, lorsque j’atteignis 33 ans, je devenais Capitaine. Le poste fut plus un cadeau, car je comblais les attentes de l’ancien qui était mort d’une grave maladie; que Kern ait son âme et récompense grassement ses exploits de son vivant.

Cependant, ma vie dans l’armée aurait sans doute pu s’arrêter là et tout cela à cause de ma très chère sœur Grâce. Tout juste avant ma promotion comme Major, Grâce s’était faite enlevée en 980 par Alban Martel un riche snob et arrogant que je venais à détester. Il aimait se payer ma tête; j’étais l’un des meilleurs, sinon le meilleur, guerrier de Bellifère et il me vainquit pour Grâce. J’ai vraiment failli le tuer au détour d’une coursive de Brumecor. Brumecor avait besoin de l’argent d’Alban Martel. Je ne pouvais donc pas me permettre de faire la fine bouche quant au parti qu’on gagnerait avec Grâce même si j’aurais préféré un noble du duché. Aujourd’hui, lorsque j’y pense, je l’aurais décapité en un seul coup d’épée ce petit arrogant qui se croyait puissant. J’aurais dû … Car cinq ans plus tard, Grâce fuyait Alban Martel. Mes frères et moi, ayant eu vent de cette traîtrise, nous tentâmes de la rattraper avant qu’elle n’atteigne Lorgol. Trop tard ! Ma colère devait être entendue jusqu’à Ansemer.

De longs mois passaient tels des hivers sans fin ou je brûlais les missives hargneuses et rétorquait par un silence de pierre mes paires dans l’armée. J’étais tellement en colère chaque jour, chaque nuit que j’en dormais mal à me réveiller en sueur. J’étais en colère contre elle, contre moi pour ne pas avoir tué Alban Martel lorsque j’en avais eu l’occasion. Et maintenant, c’est moi qui en portais la honte devant tous !

Mais je n’étais pas homme à être pessimiste. Ainsi, en restant modèle parfait de soldat et ma résilience face à cette disgrâce, je regagnais le respect de mes pairs en plus de celui de mes supérieurs. Je sauvais même un noble de Bellifère vers 35 ans. C’était un guet-apens organisé par un groupe de bandits de grand chemin. Le noble était de passage à Brumecor et mon détachement devait l’escorter jusqu’à son château. Effectivement, on nous avait averti de bandits rôdant dans les parages depuis deux mois. J’avais donc préparé une défensive en amenant 12 des meilleurs soldats sous mes ordres. 10 jours plus tard, comme je l’avais prévu, des hommes se mirent à sauter à bas des arbres pour attaquer le convoi. Aussitôt, je donnais l’ordre aux archers d’attaquer. Ils étaient tous morts en moins de cinq minutes. Je souriais avec satisfaction. Je devenais commandant des armées béllifériennes peu après cet événement et on en oubliait totalement ma sœur.

Toutes les femmes savent danser, mais certaines le font mieux que d’autres. J’ai rencontré une belle jeune femme à la peau couleur mocha et ses yeux noirs tels deux magnifiques pierres étincelantes. Je ne savais pas d’où elle venait. Elle était apparue près de moi lorsque je fêtais, en compagnie de mes frères à Brumecor, mon accession au poste de commandant dans l’armée de Bellifère. Sa langue était acerbe, et manipulatrice tel celle du plus venimeux des serpents. Elle m’enivrait. Plus elle me piquait de ses épines et plus elle m’intéressait. Je n’avais jamais vu une femme telle qu’elle; elle était parfaite. J’en oubliais toute autre femme pendant un an. On se voyait autant que possible. Elle était libre. C’était ce qu’elle m’a dit. Elle n’avait pas d’attache avec un homme. Parfait ! Elle était donc toute à moi ! Elle me faisait jouir plusieurs fois par nuit. J’aimais qu’elle prenne le dessus sur moi et je n’osais même pas comprendre pourquoi. Elle était mieux qu’une femme. Elle était une déesse. Elle devait être Mirta, l’Ardente en personne descendue sur la terre des mortels juste pour moi. Pour moi ! J’en étais charmé. Je savais alors que tout m’était possible cette année-là, plus encore que d’habitude. Par ces parfaites nuits, les jours devenaient plus brillants que le soleil. Deux ans plus tard, je devenais Colonel à 41 ans.

Aussi subitement que cette déesse avait apparu, elle disparut plus mystérieusement encore. Ma première réaction fut la colère de m’être fait rouler par une femme ! Il était préférable pour elle de ne plus revenir danser près de moi. C’était moi à décider si je ne voulais plus d’elle et jamais l’inverse ! Jamais !

Huit ans passaient et je ne revoyais pas cette femme. Je vis bien d’autres femmes, mais pas elle en particulier. Je l’oubliais et aujourd’hui elle n’est que souvenir. Ma vie était bien trop tranquille, outre le décès de mon père lorsque j’eus 44 ans et ma sœur Grâce dont j’avais finalement su qu’elle se trouvait à Erebor et honorée d’y être Voltigeuse. Je crois que cette traîtresse à Brumecor m'a plus agacé encore.

Enfin, le nouveau millénaire commençait. Au début de l’année 1001, mon frère Grégoire devenait Capitaine du vol de Bellifère alors que, moi-même, je deviendrais Général des armées de Bellifère peu après le Tournois des Trois opales. Néanmoins, j’étais encore Colonel au moment du tournoi, mais j’avais alors rempli mes responsabilités plus que dignement. Le tournoi des Trois opales avait été organisé, cette année-là, par la duchesse mère Ermengarde de Bellifère. Toutefois, rien ne se passait comme prévu. Des champions avaient été attaqués au début du tournoi. Je refusais que cela se reproduise. J’étais plus actif sur le terrain que le Général lui-même; un homme qui commençait à se faire vieux. Souvent, il souhaitait que je le représente à la table du conseil de guerre. Là, il y avait le Duc de Bellifère, mon frère Grégoire capitaine du Vol de Bellifère et d’autres conseillers du Duc. Nous préparions donc une défensive contre ces attaques perpétrées contre les champions. Nous nous sommes mis d’accord pour augmenter les effectifs au sol et dans les airs. J’avais même proposé que les têtes dirigeantes de l’armées – en cela mon frère, le Général et moi – passions plus de temps dans les rues de la capitale. Le peuple se sentira plus en sécurité et cela ferait peut-être peur aux possible attaquants. Mais c’était sans compter la magie qui devrait être beaucoup mieux contrôlée selon moi. Seulement, c’était sans compter la magie qui devrait être beaucoup mieux contrôlé selon moi. Après tout, n’y avait-il pas eu un problème avec la magie du sang à Ansemer ? Même eux commençaient à le sentir. Ainsi, l’Ordre du Jugement fit se battre les champions entres eux à la cérémonie de clôture. Ils ne sont que terroristes à mes yeux même si leur but premier semblerait de libérer tous les interdits de la Trêve 1000 ans auparavant. C’est ce qui est ressortie des discussions que j’ai eu avec le duc et d’autres gens hauts placés à Hacheclair en tout cas. C’était à ce moment que je prenais conscience qu’être Général des armées béllifériennes ne me donnait pas tous les pouvoirs. Et Grâce qui avait eu le culot de remporter une opale au tournoi. Je lui promets que je brillerais bien plus en tant que Général.

Effectivement car, une véritable guerre s’était déclarée entre Ibélène et Faërie Et malheureusement, les dragons avaient le dessus sur nos griffons. Ils crachaient leurs flammes sur le duché d’Erebor et j’eus vent qu’ils avaient même attaqué Ibelin, la capitale; ils s’étaient déplacé très rapidement voire trop selon les lois physiques. Décidemment, la magie commençait à me faire voir rouge. J’avais aussi perdu un bon nombre de soldats, car Faërie avait mangé des kilomètres en Bellifère. Je réfléchissais plus à reprendre les territoires perdus aux mains de Faërie que dormir. J’étais stressé, mais cette anxiété se transformait en adrénaline et me donnait de l’énergie. Mon esprit était en effervescence. J’écoutais les conseils de mon frère, mais je lui disais aussi de trouver rapidement un moyen de contrecarrer la rapidité à laquelle les dragons se déplaçaient ou nous finirons carboniser comme du cochon. Je ne restais pas non plus les bras croisés. Je savais que Hacheclair était imprenable, mais j’y postait quand même les albalétriers à Hacheclair. J’avais aussi fait construire de grosses arbalètes le long de la frontière qui nous restait. J’y restais le plus souvent possible.

La magie nous a frappé encore au printemps. Pendant quelques heures, j’avais eu l’impression d’être un mendiant et je vivais à Lorgol. Je savais que je ne pouvais pas être un mendiant et aussitôt je savais que quelque chose clochait. J’étais Guillaume de Brumecor Général des armées de Bellifère ! J’avais repris conscience tel si j’avais avalé trop d’alcool. Je me rappelle aussi mon envie d’aller subitement à Lorgol. Pff ! J’avais une guerre à mener moi ! Je me rappelle parfaitement ce phénomène. Je n’étais pas le seul en plus. Beaucoup de gens, même des soldats, manquaient à l’appel jusqu’à la fin mai.
Août fut véritablement le mois de la revanche de Bellifère et la mienne. Une nouvelle traversait Ibélène comme une traînée de poudre : les magiciens ne pouvaient plus utiliser leur magie ! Le destin était avec nous. Dès que je reçus la missive, j’envoyais toutes les forces de Bellifère reprendre les territoires perdus au sud-ouest. À la fin, je félicitais les plus braves et nous fêtions dignement la victoire.

La guerre fur plutôt stagnante par après. Faërie ne semblait plus vouloir défoncer à nouveau nos frontières probablement trop effrayés par notre vigueur. En janvier 1003, le nouveau Duc Martial de Bellifère disparaît subitement tout comme son élégante et belle épouse la Duchesse Séverine. Et il ne revenait pas après trois jours. Je vis alors l’opportunité de devenir un meilleur duc qu’il ne l’a jamais été. Martial a toujours été étouffée par la force de la duchesse Ermengarde, sa grand-mère qui était décédée à la fin de 1002. Il me faisait pitié; incapable de se hisser plus haut qu’une femme même si celle-ci était sa grand-mère. J’envoyais donc des missives à tous les hauts gradés de l’armée et je laissais les soldats chuchoter cette nouvelle dans les rues de la capitale voire dans les campagnes environnantes. Je laissais entendre que le Duc Martial de Bellifère nous avait tous abandonné et que je pouvais être un meilleur Duc ! Je n’avais pas imaginé qu’il y ait eu autant de gens. À ce que j’en entendis malgré le bruit ambiant et les mugs entrechoqués de la taverne, le peuple m’appréciait mieux qu’il le faisait avec Martial de Bellifère. On me voyait comme un héros de guerre. Ainsi, trois semaines après la disparition du Duc Martial nous défoncions les portes du château de Bellifère et je devenais Duc. Ce ne fut réellement qu’une simple formalité. Seule la grogne des nobles restait, mais je m’en fichais. Mon premier ordre fut de rappeler l’armée qui était encore en Erebor. En tant que Général, je n’avais pas compris pourquoi Martial ne l’avait pas fait. J’avais tenté de lui faire changer d’avis stipulant qu’une nouvelle bataille avec Faërie pouvait débuter à tout moment et Bellifère devait avoir toutes ses forces pour la contrer. Mais rien. Alors, c’est moi qui l’ai fait.

Je me faisais tranquillement au rôle de Duc de Bellifère. J’avais rencontré tous les nobles du duché et aussi les autres royautés d’Ibélène. J’avais même ouvert le sujet avec le Sultant d’Erebor quant à une certaine Grâce de Séverac ma sœur cadette trahissant les lois et valeurs de ma famille des années auparavant. Je commençais, ainsi, à négocier avec Anthim d’Erebor le retour de mes nièces en Bellifère. Pour l'instant, il m'était impossible de le faire avec ma sœur. Celle-ci était bel et bien une éréborienne maintenant.

Mais ma priorité était avec l’Empereur Octave d’Ibélène. Je l’ais, évidemment, rencontré à plusieurs reprises lui promettant la puissance et la loyauté de Bellifère. Certes, ce jeune homme est justement bien jeune. Il m’a semblé naïf et mal préparé surtout à une période de l’histoire d’Arven aussi tendue. Je crois que je devrais remercier la Chasse qui s’était subitement libérée depuis son emprisonnement au moment de la Trêve, les trois sceaux brisés à l’Académie de Magie de Lorgol qui en avait la garde; je suspecte l’Ordre du jugement encore ici. La chasse ce sont des êtres qui arpentent le continent la nuit et si on croise leur regard, on devient comme eux. L’Empereur était donc parti chasser vers la mi-août.

Encore une fois, je ne laisserais pas un trône vide, plus imposant encore que celui de Bellifère. Je savais que la sœur d’Octave, Sixtine d’Ibélène, était jalouse et ambitieuse ayant toujours souhaité le trône de son frère depuis l’ascension de ce dernier. Cela crevait les yeux. Puis, elle était belle et élégante : croyez-moi, je préfère regarder Sixtine d’Ibélène à son frère. Je lui ai donc envoyé une missive depuis mes appartements à Hacheclair. Nous nous sommes rencontrés en septembre à Ibélène. Les discussions durèrent plusieurs jours, car Sixtine est aussi redoutable qu'elle est belle, ce qui me plaît bien, nous annoncions nos fiançailles. Elle allait devenir Impératrice. C’est ce qu’elle voulait non ? Je crois que j’ai réussi un excellent accord. Le fantasme de mon enfance deviendra réalité; Ibélène sera à moi.


L'intrigue 2.3 parle des vies alternées des personnages. Merci de la mentionner ici pour indiquer ce que ton personnage avait comme vie alternée.



La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?

• Hahaha ! Je n’ai pas peur de la chasse sauvage ! S’ils me cherchent, ils vont me trouver. Je ne les suivrais jamais vous pouvez en être certain. J’ai bien trop à faire pour aller voler derrière eux et les suivre tel un pantin désarticulé. C’est pour les faibles la chasse. Justement, qui d’entres tous s’y est fait prendre ? Octave, notre Empereur chéri. Cela ne m’étonne pas, car le gamin est tellement distrait. C’est quand même grâce à la chasse que je me retrouve en bonne position pour devenir Empereur d’Ibélène. Je devrais peut-être les rencontrer, les regarder dans les yeux et leur dire merci.

Les tragiques événements qui ont bouleversé le mariage du duc Bartholomé en Ansemer ont apparemment été causés par des mages Accordés. Que penses-tu de la magie de l’Accord et de ses effets ?

• J’ai effectivement entendu parler des fiançailles de ce pauvre Bartholomé. J’étais général des armées de Belifère et j’en apprenais à tous les jours à Hacheclair. Ce n’était pas de chance pour le pauvre Duc d’Anssemer. Il aurait dû, pourtant, savoir que certaines femmes, peu nombreuses cela va de soi, sont des menteuses avec une langue de vipère, mais avec un corps si envoûtants. Il faut donc être plus intelligent que ce genre de femmes. Je le suis avec ma sœur Grace. Certes lui, il a fait bien piètre figure.

Ah oui, c’est de la Magie de l’Accord qu’il est question ici. C’est comme vous voulez. Eh bien, je n'aime pas trop la magie. En effet, la magie nous a causé bien des maux de têtes lors de la guerre de 1002. Non que je me laisserais prendre par un subterfuge aussi futile que la Magie de l’Accord. Certes, les gens ne sont pas tous aussi intelligents et roublards que moi. Il serait donc mieux, pour tout le monde, que cette Magie de l’Accord ne puisse pas être utilisé en toute légalité.

Dans un autre ordre d'idée, la magie peut être utile dans biens des situations. Oui, là vous vous dites: mais il est pour ou il est contre ? Je dirais donc : ni l'un ni l'autre juste parce que j'aime vous agacer. Plus sérieusement, on devrait être capable de mieux contrôler la magie. Elle doit être utilisé seulement par les autorités et interdite pour le peuple. Je suis sûrement le seul dans l’Empire d’Ibélène qui dit cela, mais la magie pourrait aider les armées. Seulement, il faut arrêter de croire que tout le monde peut vivre de la magie comme Faërie le fait actuellement. Il y aura toujours des manipulateurs qui feront du mal. Et c'est cela que je veux dorénavant éviter.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?

• Je ne suis jamais allé à Lorgol, mais mon frère Grégoire m'en a souvent parlé. Un jour très proche, j'y mettrais sûrement les pieds.

En fait, je pense que Lorgol peut être utile, mais pas dans son état actuel comme pour beaucoup de choses sur le continent - mais ça, c'est une autre histoire. - Pour commencer, il faudrait que Lorgol réponde des Empires qui amèneront un meilleur contrôle de la cour des miracles et de l'Académie de magie. - Surtout de cette dernière. - Si vous croyez que les magiciens se tiennent plus tranquilles que les bandits, vous avez tord. Regardez ce qu'il s'est passé avec l'Ordre du Jugement et ce qui se passe actuellement avec la chasse. Ainsi, en contrôlant l'Académie de magie, je contrôlerais aussi la magie. La magie peut être aussi un merveilleux instrument de pouvoir; j'en suis certain. Lorgol est donc faite pour rester. Elle doit simplement se mettre à jour. Je ne veux pas détruire. Je veux construire.






Dans la vie, je m'appelle Ariane et j'ai 32 ans. J'ai découvert le forum via PRD et voici ce que j'en pense : derrière un énorme travail, sûrement  :han: , il est génial !!!  :vv: .
Pour les inventés : Je vous autorise/ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Récapitulatif

Guillaume de Brumecor

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Hugh Jackman
♦️ Compte principal : Oui

Ne conserver que les lignes remplies
♦️ Noblesse : Futur Empereur d'Ibélène




Dernière édition par Guillaume de Brumecor le Sam 27 Oct - 13:16, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 2:47


Participants

Titre de ton test RP

Date



Ton RP ici.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
avatar

Messages : 172
J'ai : 23 ans
Je suis : Peintre

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'art avant Lagrance (mais je les aime quand même)
Mes autres visages: Gauthier Coeurbois ; Martial de Bellifère ; Jehanne d'Ansemer ; Meldred de Séverac
Les Savants
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 3:42

:vv: bienvenue ! :haww: Le Martial en moi est en joie. :sisi: C'est fabuleux. :siwi: Bon courage pour la fiche ! :oui:

_________________

Je veux le dessin, je veux la couleur et je veux la lumière. Ni toi ni moi n'appartiendrons jamais à aucune école. Pourquoi nous limiter ?




Ama parle en #912B3B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 1804
J'ai : 25 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 3:49

Oh Guillaume :eheh:
Je suis si heureuse de vous voir :miguel:

Super choix de personnage :**: Bon courage pour ta fiche et bienvenue parmi nous! :keur:

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants
avatar

Messages : 151
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent ; Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Les Savants
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 4:15

Coucou!

Bienvenue par ici! :coeur:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 8:01

Mon grand frère !! J'te dis bienvenue officiellement ! J't'attends pour le test rp !!
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
avatar

Messages : 1671
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
La Confrérie Noire
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 11:02

Un Guillaume :**:
Je suis ravie de te voir débarquer sur Arven ! Aubrée un peu moins, bon :miguel:
Bienvenue par ici, et bon courage pour ta fichette :coeur:

_________________












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 11:10

Bonjour, Bonjour :hey:

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Modo
avatar

Messages : 15272
J'ai : 32 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; Octave d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
La Noblesse • Modo
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 11:36

Bienvenue Guillaume :**:

Tu as un mois pour terminer ta fiche, préviens-nous régulièrement de ton avancée. :siwi:

N'hésite pas à demander un parrain, ils sont adorables et sauront te guider à travers les méandres d'Arven. :eheh:

Enfin, si tu as des doutes, viens poser tes questions par ici, on y répondra aussi vite que possible. :coeur:

_________________
dialogues • mediumvioletred




To see a World in a Grain of Sand and a Heaven in a Wild Flower, Hold Infinity in the palm of your hand and Eternity in an hour.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Savants • Modo
avatar

Messages : 4735
J'ai : 26 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, ma famille et l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Géralt de Rives
Les Savants • Modo
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 29 Sep - 13:06

Bienvenue ici :confettis: Et courage pour ta fiche :superman:

_________________

Melbren #E65C00 – Lichen #A3581B











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 3 Oct - 3:30

Merci à vous tous !!!!

Aubrée, pourquoi tu n'aimes pas Guillaume ? Il est si beau :red:

Désolée du délais, ce week-end je faisais autre chose et hier, c'était soirée électorale au Québec voire aussi intense qu'un spectacle rock je crois. Je crois que je devrais aller mon un psy non ? :hm:
:arrow: :arrow:

Je vais donc poser mes questions Almeide. Merci.

P.S. : Ce week-end, c'est l'action de grâce chez moi. C'est comme thanksgiving aux USA, mais quand même moins intenses. (Parce que au Canada, on est plus intelligents quand même :héhé: ) Donc, je devrais être moins active, encore, ce week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 3.5
avatar

Messages : 470
J'ai : 68 ans.
Je suis : Majordome de Castiel de Sombreflamme // Maître Espion en Infiltration à la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fils des Ombres // Épines de la Rose
Mes autres visages: Bartholomé d'Ansemer // Soltana Kamar
Dragonnet du Chapitre • Version 3.5
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 3 Oct - 4:00

Oh j’étais pas passé par ici !

Bienvenue Guillaume ! J’adore ce personnage :**: j’ai bien hâte de lire ta fiche !! Courage tout plein avec la rédaction!

_________________
dialogue en #003366






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 4261
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 3 Oct - 11:05

Bienvenue grand frère o/ Grâce te fuira comme la peste avec plaisir :red:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 5118
J'ai : 33 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
La Cour des Miracles • Admin
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 3 Oct - 20:10

Bienvenue parmi nous :cute:
Bon courage pour les formalités :pompom:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Skjaldmös
avatar

Messages : 319
J'ai : 29 ans
Je suis : Skjaldmö, gardienne des élèves kyréens de l'Académie

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Les skjaldmös, la famille impériale ibéenne, la couronne ducale kyréenne
Mes autres visages:
Les Skjaldmös
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Jeu 4 Oct - 8:48

Han j'ai oublié d'passer par ici ! Honte à moi :oops: Bon courage pour ta fiche et bienvenu parmi nous !

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Ven 5 Oct - 3:38

Merci à vous deuuuxxx Melusine et Lidia !!! :heart:

Bon, j'ai finit la plupart de ma fiche. Il ne me reste plus que l'histoire et le test rp. Je vais donc laisser mes compagnons d'armes commencer leur test rp ensemble puis, je me joindrais à leur rp pour faire le mien. Puis, après, on va continuer à rp. C'est ce qui a été décidé. :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 338
J'ai : 27 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Ven 5 Oct - 11:03

J'étais convaincu d'avoir fait un tour sur ta fiche mais apparemment non :oops:
Donc bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :cute:

_________________

Derrière le regard de chaque guerrier, il y a le regard d'un homme.

Ewen : #0000CC Patience : #970036






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 289
J'ai : 25 ans
Je suis : princesse d'Ibélène

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Abigaïl l'Embrasée - Eponine Aubenacre
La Noblesse
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Ven 5 Oct - 22:00

Mon cher époux :stare:

Vouzici j'en suis ravie :stare:

(:vv: :vv:)

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 5118
J'ai : 33 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
La Cour des Miracles • Admin
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 10 Oct - 13:38

Bonjour Guillaume, je viens aux nouvelles ! Tout se passe bien ?

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 17 Oct - 2:39

Merci Ewen

Je suis contente de voir que Sixtine est toujours aussi joyeuse.

Oui je vais bien Melusine. En tout cas maintenant, oui. La semaine passée m'a enlevé totalement le goût de rp, mais totalement. Je recommence peu à peu là. J'avais autre chose en tête et fallait que je fasse autre chose. En plus, il fait de plus en plus moche et froid par chez moi et je suis souvent fatiguée le soir en rentrant. :sisi: Mais je vais me forcer là là. J'en suis à l'histoire et j'ai quand même pensé à mon Guillaume dans tout ça sans pour autant écrire.

Mais ne vous en faites pas, je suis toujours présente. :D
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 5118
J'ai : 33 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
La Cour des Miracles • Admin
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 17 Oct - 11:51

Il te reste environ deux semaines pour finir, ça va aller ? :cute:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mer 24 Oct - 3:19

Bonsoir,

Merci de votre patience. :coin: Je me sentais tellement coupable, c'était pas possible. :pleure:

Je ne suis pas certaine de terminer dans les délais, mais je vais essayer. :ange:  Ce soir, j'ai corrigé toute ma fiche. Il ne me reste plus que les éléments de 1001, 1002 et 1003 à mettre dans mon histoire. Je crois que Martial va avoir mal à la tête avec moi.

Je n'arrive pas à me dépatouillé avec tous les personnages !!!! Chimène et Gustave et Emmerade (quelque chose comme ça) La doyenne qui est morte en 1002 puis, Bartholomé. Enfin, c'est un peu le fouillis dans ma tête avec tout ce beau monde. :oh: :facepalm:

Mais j'ai trouvé la chanson thème de Guillaume : Warriors de Imagine Dragons :roc:
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Modo
avatar

Messages : 220
J'ai : 33 ans
Je suis : Adepte de la Lame au sein de la Confrérie Noire

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire ; à la Sombre Mère et au Sans-Visage ; à Lia, Écoutante de la Lame
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Teagan
La Confrérie Noire • Modo
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Sam 27 Oct - 12:48

Coucou Guillaume :cute:
Avant que l'on ne valide ta fiche, peux-tu la faire relire une dernière fois à ta marraine, qui saura te confirmer si c'est bon ou pas ? Elle est là pour ça et se fera un plaisir de t'aider s'il y a encore des choses qui coincent. :coeur:

_________________
dialogues • mediumvioletred



Oh, Death
No wealth, no ruin, no silver, no gold
Nothing satisfies me but your soul
Oh, Death



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Mar 30 Oct - 2:53

Bonjour,

Je suis désolée, mais je ne resterais pas sur Arven. Le forum n'est pas fait pour moi. Je ne comprends rien et j'ai une vision trop moderne pour Guillaume et Bellifère. Des jours pour cette fiche et cela donne un truc affreux. Je sais que j'abandonne, mais ce que je veux lorsque je rp c'est me détendre et m'amuser et là ... Bah, je me stress plus qu'autre chose. Je pensais que j'en faisais trop avant, mais apparemment non. Je suis vraiment désolée de ne pas être à la hauteur de Guillaume, du contexte et de l'univers du forum.

J'espère que vous trouverez un Guillaume digne de ce nom et bonne continuation. :heart:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
avatar

Messages : 5118
J'ai : 33 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
La Cour des Miracles • Admin
Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   Jeu 8 Nov - 22:52

Merci d'avoir prévenu, Guillaume ! :cute:
Bonne continuation :keur:

_________________








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume de Brumecor - Conquérant en Arven -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guillaume le conquérant
» Guillaume le Conquérant
» CONAN LE CONQUERANT (série TV)
» Présentation d'un conquérant
» IMPORTANT ▲ La chronologie générale de Westeros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: A l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: