AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est un jeu d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Il est un jeu d'enfant    Sam 28 Mai - 14:31


Livre I, Chapitre 3 • Les Amoureux du Vent
Tristan d'Amar & Cassiopée Avirel

Il est un jeu d'enfant

Qui tourne au ridicule




• Date : 14 mai 1001
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Cassiopée, ayant vu que Tristan était plongé dans ses recherches sur la malédiction qui frappe les vivenefs et l'expédition du lendemain, a tenu à l'obliger à se nourrir correctement depuis le carnaval de Lorgol. C'est une fin d'après-midi comme une autre à Amar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Sam 28 Mai - 14:32

« Viens la ! Tout de suite ! »

Mais que faisait donc Cassiopée la jupe a moitié relevée, a califourchon sur un arbre du domaine Amar ? Ceci est une bonne question et pour y répondre, il suffit tout simplement de détourner le regard de ses jambes pour aviser le petit chaton grelottant de peur perché sur une branche fragile. Cassiopée a une tendresse particulière pour les chats. Pourquoi ? Rappelez vous qu'elle est fille de boulanger et qui dit farine , dit grain. Qui dit grain, dit souris...Le raisonnement est facile, aussi lorsqu'elle a vu ce mignon petit minet coincé dans un arbre, elle n'a eut d'autre idée que d'y grimper pour le sauver. La chose serait sans doute courageux, mais si elle continu, elle finira coincée, mais cela, elle ne s'en rend pas compte évidemment.

« Pssst, minou minou, allez, sois un gentil chaton et viens voir maman Cassie, j'ai de bons bouts de viande pour toi, bien tendres, n'es tu pas tenté ? Bien sur que si tu l'es ! Alors sois gentil mon petit, approche donc. »


Mais transit de peur, celui ci n'a pas l'air de vouloir bouger. Les griffes plantés avec assurance dans l'écorce, il se contente de la regarder, miaulant avec un air qu'elle interprète comme désespéré. Interprétation libre bien entendu. Cassie possède un cœur énorme, Thomas l'a assez mise en garde et sans doute que Tristan y est souvent aller de son petit commentaire, néanmoins, on ne la changerait pour rien au monde n'est ce pas ? Toute agaçante soit elle, elle ne voulait pas changer ce qu'elle était.

-Mais...Que fais tu Cassie ?

De surprise, la jeune mage rata une prise d'importance. Sa main glissa inexorablement, son équilibre se brisa et la voilà en cochon pendu, les cuisses serrées autour de la branche frêle. On aurait juré que le chaton riait d'ailleurs. Tête en bas, cheveux pendant dans le vide, Cassiopée braqua son regard sur le sol et avisa la chevelure auburn de Tristan. Ah.

« Il est une chance que le ridicule ne soit mortel, Tristan, nul doute que j'aurais été morte dans la seconde... »

Bien et maintenant ? N'étant pas véritablement sûre de pouvoir se redresser en sauvegardant ce qu'il restait de sa dignité, Cassiopée resta donc ainsi. Prions les dieux pour ses bras tiennent l'effort.

« Quant a se que je fais...Et bien je me voyais comme une héroïne pour chaton en perdition mais, corrige moi si je me trompe, mais j'ai la forte impression d'être le dindon de la farce en vérité. »

Elle lui adressa un sourire angélique.

« M'ouvrirais tu les bras pour sauver ma fierté ou dois je la laisser s'écrabouiller au sol ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 2305
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Lun 30 Mai - 18:28

Tristan était épuisé, cela faisait plusieurs jours qu’il ne dormait qu’à peine. Il cherchait, dans la bibliothèque d’Amar, de vieux ouvrages peut-être oubliés, ou conservés précieusement au contraire. La deuxième option était la plus plausible, en ce qui concernait son grand-père, et la grande fierté qu’il portait au domaine – que cela aille des jardins et des bâtiments, à l’ameublement et aux richesses de l’intérieur de ces derniers. Nul n’était marquis, sans préserver un certain apparat, et quoi qu’il ait été humble à sa manière, l’ancien Marquis d’Amar, sauvagement assassiné ainsi que sa femme et son fils, il y a fort peu de temps, excellait dans cet art. Mais le noble n’avait guère le temps, ou l’envie tant la blessure de leurs morts était encore fraiche, de ressasser cela ou même d’y penser. Il abimait ses yeux, à lire dans la pénombre grandissante, à vrai dire – sa bougie se consumait encore, et elle l’était même presque entièrement.

Il se réveilla en sursaut, en fin de matinée, entendant les remarques affolées de deux servantes – deux petites jeunes, nouvellement employées par son intendant pour subvenir aux besoins de « Dame Cassie », comme tous les gens aux services du domaine la nommaient. Ils savaient qu’elle cuisinait pour le Marquis, mais elle n’était pas une simple employée – comment traiter comme eux une amie du Maître, employée par le Duc ? C’était tout simplement invraisemblable. C’était donc pour elle, que les jeunes femmes avaient rejoint la maisonnée. Pour s’occuper de ses appartements, de ce dont elle aurait besoin pour cuisiner, ou même pour travailler.

Elles venaient d’arriver, la veille ou l’avant-veille, peut-être, et n’étaient pas habituées aux frasques de Cassiopée. Peu du personnel l’était, même s’ils commençaient à s’amuser de son énergie, mais elles chuchotaient ou en avaient l’impression, sur l’inconscience de la jeune cuisinière mage dans un arbre. Fort peu réveillé, Tristan se leva donc discrètement, ne se faisant pas remarquer des demoiselles, et sortant dans les jardins. Malgré son esprit embrumé, il avait saisi quelques bribes de la conversation des deux inconnues. Qu’avait donc fait Cassiopée ?

Fronçant les sourcils, un sourire prit place sur son visage en la voyant perdre son équilibre, ou plutôt en se rattrapant, sa jupe tombant sur son buste, dans une fort mauvaise posture. Il ne put s’empêcher de rire, d’ailleurs, en l’entendant.

« Alors, tu es bien plus forte que ça, nous le savons, toi et moi. Tu survivrais à cent tempêtes, que je ne serai pas surpris. Tu es dans une position qui te sied grandement, mais il serait cruel à moi de te laisser ainsi, n’est-ce pas ? »

Son rire prit plus d’ampleur, en voyant le petit chaton, qui avait vaincu la grande mage. Faisant apparaître un élémentaire, il lui intima d’attraper et son amie, et la petite créature terrorisée par les jupons retournées de Cassie, perchée ainsi dans son arbre. Se sachant fatiguée, il attrapa la petite bête et la posa tant bien que mal sur son épaule, et récupéra Cassie avant qu’elle ne tombe, la portant comme un époux sa femme, le soir des noces.

« Est-elle suffisamment sauve pour toi ? Me ferais-tu le plaisir de petit-déjeuner en ma compagnie ? Je ne sais l’heure qu’il est, mais j’ai faim, et déguster quelques gâteaux ou fruits, et des jus frais, me feraient grand plaisir. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Mar 31 Mai - 13:31

« C'est de la moquerie que j'entends dans ta voix ? C'est honteux, tu le sais ? Une femme en mauvaise posture et quoi ? Tu te gausse ? Tristan, je suis déçue.... »

Enfin façon de parler évidemment, Cassiopée et Tristan avait une relation de franche camaraderie, en même temps, il était très difficile de résister a la jeune mage lorsqu'elle décrétait que vous étiez un ami. Bien sûr, il y en avait de plus proche que d'autre, mais il n'empêchait que la jeune femme les aimait tous. La décence aurait voulu qu'elle rougisse jusqu'à la racine des cheveux de se faire surprendre par un homme dans une telle position, mais disons le et frappons nous le front, Cassiopée ne pense absolument pas a ce genre de chose. Ce qui, vous en conviendrez, est terriblement pathétique a l'âge vénérable de 25 ans. Cela étant, elle commençait a avoir un peu mal aux mains...Et sentait l'écorce du sage cerisier lui érafler la peau du mollet. Mais Cassiopée avait confiance, Tristan ne la laisserait pas dans une telle position...N'est ce pas ? Diantre, qu'était ce que ce doute soudain ?! Bonne joueuse, Cassie sourit aimablement devant le fou rire de son ami. Bien. Certes. Sa position était si stupide, si....Cassiopesque ! Thomas n'y aurait rien trouvé de surprenant tant il pouvait avoir l'habitude des frasques de la jeune mage. Pour Tristan, il restait toute une éducation à refaire. Ceci dit, elle soupira de soulagement lorsque l'élémentaire l’attrapa elle et le chaton pas tout à fait innocent. Innocent mon œil ! Mais elle entretiendrait le fourbe animal plus tard, pour l'heure, elle est occupée a s'accrocher a la nuque de Tristan. Son petit poing vint frapper l'épaule du Chevaucheur avant qu'elle n'avise ses cernes, assez grosses pour contenir ses robes, c'était pour dire !

« Traitée comme une princesse, ajouterais je ! »

Fit elle pensive en scrutant les traits de son marquis d'ami. Bien bien bien, sur quoi avait il donc travaillé pour faire cette tête ? Plusieurs hypothèse possible bien sûr, mais pour une fois Cassiopée se tint sagement coite...Enfin autant qu'un moulin a parole comme elle en était capable. N'en doutez pas, elle a bien choisis sa spécialisation.

« Et mis à part de succulents gâteaux au miel et amande....Un lit bien chaud et une couverture confortable ? Tu as vu ta tête, Tristan ? On dirait que ton familier s'est transformé de renard en éléphant et s'est assis sur toi durant quelques heures ! Combien de temps as-tu dormit ? Non ! La vraie question est...As-tu dormi au moins ? Je suis sûre que non, il est même étrange que tu te souvienne être doté d'un estomac ! Tu aurais déjà disparu dans un coup de vent si je ne te lestais pas de gourmandises ! »


Tout en parlant, elle envoyait sa vélocité de son petit index directement dans le pectoral du jeune homme, soulignant bien ainsi son indignation. Car oui, c'était de l'indignation ! En vérité, Cassie s'indignait de tout ce qui pouvait toucher ses amis et là, en l'occurrence, c'était le fait que Tristan ne sache prendre soin de lui ! C'était un monde ça ! Si elle n'était pas là, que ferait il ? Non pas qu'elle se pense indispensable, loin de là et bien que sa fierté s'en regorgerait d'arrogance, juste qu'elle craignait parfois de rentrer et de le trouver tout sec sur le sol. Elle fini par un soupir faussement agacé, ou presque vrai, sans doute un peu des deux tiens !

« Bref...Qu'est ce qui te ferais plaisir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 2305
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Ven 3 Juin - 21:59

« Je n’oserai jamais, je suis scandalisé que tu oses penser cela de moi, voyons, Cassie. Ce n’est que de l’inquiétude et de la compassion, que de ne pas te déranger dans une activité que tu apprécies. Peut-être est-ce une coutume cibellane que je ne connais pas, après tout. »

Ou tout simplement une folie de Cassiopée, dont elle était coutumière. Il y était habitué, depuis le temps. Leur rencontre, déjà, avait été une de ses excentricités. Peut-être. Elle l’avait surprise, à ne pas s’effondrer suite au vol dont elle avait été victime, mais à poursuivre le coupable, et à donner des ordres drôlement efficaces. Il fallait s’habituer, mais c’était une perle, une fois qu’on la connaissait réellement. Même si elle se trouvait, jupe ne protégeant plus rien, sur une branche. Pour secourir un chaton. Elle était généreuse et aimante, après tout, ça n’avait rien de surprenant de sa part.

« Je suis un gentilhomme, je ne pourrais faire mieux. En doutais-tu ? »

Il grimaça, en sentant le poids de son regard sur lui, et son poing qui heurtait son épaule. Pas avec beaucoup de force, mais la fatigue et le fait de la porter le fit se retrouver déséquilibré un bref instant.

« Faites attention, jeune fille, je pourrais malencontreusement vous laisser tomber, sous votre force titanesque. Quant à ces gâteaux, tu me mets l’eau à la bouche. Et il n’est pas très galant de ta part, de me faire remarquer que j’ai fort mal appliqué mes fards, ce matin ! »

Oui bon, il n’était peut-être pas très convaincant, à plaisanter ainsi. Pas du tout, même, supposait-il. Il sourit légèrement cependant, en guise d’excuse.

« Ah si, j’ai dormi ! Quelques heures, ou minutes, dans la librairie du domaine. Les livres font d’excellents coussins, tu sais. Et c’est pas très gentil pour Kumquat, ça ! Mon renard, et pas un éléphant, a dormi, lui ! Il proteste vivement, d’ailleurs. »

Ou pas vraiment, il le vilipendait un peu plus vivement que Cassie, à vrai dire, mais Tristan avait l’esprit trop embrumé pour réellement y prêter attention. Et il pensait à ces pâtisseries au miel qu’il imaginait venir d’Erebor, qui lui mettaient l’eau à la bouche - peut-être n’étaient-elles pas du tout du duché du sable et du roc, mais la recette se trouvait parmi celles de sa grand-mère, et il se plaisait à s’imaginer que ça venait de là.

Il avait entre temps rejoint l’entrée, et il déposa son amie.

« Ne reste-t-il rien que nous pourrions manger ensemble, pour profiter de ce repas tous les deux, plutôt que de toi derrière les fourneaux, à me nourrir ? Et quant au fait que j’aurai disparu dans un coup de vent, c’est plutôt un avantage pour un chevaucheur, d’être léger comme une plume, non ? »

Elle allait le massacrer, ou lui faire une vraie leçon. S’il ne plaisantait pas, du moins.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Dim 5 Juin - 17:41

Cassiopée haussa un sourcil septique devant les dénégations de son ami. Aimable, elle répondit donc de cette façon indulgente :

« Soit, alors j'imagine sans aucun doute ce fou rire et l'éclat moqueur de tes yeux c'est cela ? Je veux bien le croire, j'ai une imagination débordante et c'est plus confortable si je désire te pardonner. »

Certes, sa position avait tout de la blague du siècle. Nul doute qu'elle devait bien être la seule mage foulant les terres de Faërie a être aussi...Comment pouvait on dire cela ? Aussi peu imprégnée de la fierté de l'être justement. Enfin, Cassiopée n'étant pas quelqu'un d'excessivement fière, cela voulait tout dire. Pour selon, elle fut soulagée d'être récupéré par l'élémentaire. Ses pauvres bras et ses pauvres mains risquaient de lui faire sentir leur agacement durant quelques temps.

« Bien sûr que non, voyons ! Quoique je suis sûre qu'il doit t'arriver d'oublier. »


Le taquina-t-elle avec un sourire solaire dansant au coin de ses lèvres. Cela dit, tout s'effaça devant la mine exténuée de Tristan. Ce n'était pas possible d'être aussi peu attentif a ses propres besoins !  Il n'était pas rare qu'elle doive rappeler a monsieur le Marquis de manger ! Devrait elle aussi s'inquiéter de son sommeil dorénavant ? Bon sang ! Elle n'était même pas mariée qu'elle jouait déjà le rôle de mère ! Oui, c'était exagérer mais Cassiopée était ainsi, dans exclusivité bien souvent, mais elle le faisait avec tellement de naturel et de générosité qu'on le lui pardonnait facilement. Et puis, il n'y avait personne au monde qui n'aimait pas lorsque l'on s'occupait et s'inquiétait pour eux. Voilà, c'était assez simple comme raisonnement, mais c'était le sien.

« Comment ? Un fier Chevaucheur tel que toi vacillerait devant ma petite poigne d'enfant ? A d'autre mon chef ! Je n'y crois pas une seule seconde !  Au lieu de tenter de berner le monde avec des poudres de perlinpinpin, pourquoi est ce que tu ne te prendrais pas une vraie nuit reposante ? Tu sais, te coucher avec le soleil et te lever bien après lui ? Ronfler jusqu'à plus soif ? Rêver de tout et n'importe quoi ? Tu te souviens encore ce que sont les rêves rassure moi. »

Cassiopée était sincèrement inquiète, d'ailleurs, elle était toujours sincère, dans la mesure où elle vous aimait évidemment. Mais la jeune mage n'était pas quelqu'un qui détestait facilement qu'on se le dise.

« La pauvre petite Kumqat doit être aussi désespérée que moi surtout ! Et non ce n'est pas une bonne chose si une bourrasque de met a bas de Ferveur en plein vol ! Ne prends pas ce que je te dis a la légère Tristan d'Amar, parce que, crois moi, sur le nom d'Aura, que si je dois te gaver comme une oie, je le ferais ! »

Elle fit une petite moue :

« A toi de ne pas me pousser a cette extrémité, mon cher ! En attendant, j'ai pour toi, un délicieux plat de boeuf aux carottes et petites pommes de terre, suivit un très bon fromage que j'ai dégoté il y a peu au marché, tout frais ! Crois moi rien que son odeur en atteste la fraîcheur, pour finir, des pâtisseries au miel, ça je te l'ai déjà dit et un petit essai personnel mêlant raisin, crème fraîche et noix. Ensuite, tu me feras le plaisir d'aller faire une petite sieste, tes recherches ne s'envoleront pas durant ton sommeil ! »

Penchant la tête sur le côté, elle ajouta :

« Honnêtement, il me tarde de te voir marier, j'espère que ta future épouse saura te mettre le plomb que je peine a injecter dans ta tête, je te poursuivrais jusqu'aux portes du domaine de Sithis si tu tombe malade. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 2305
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Mar 14 Juin - 0:18

Il esquissa un léger sourire, à la voir arquer le sourcil ainsi – il la reconnaissait bien dans ce geste, quelque peu excessif, comme elle seule savait l’être.

« Assurément. Sans doute ta position… renversée… te fait-elle voir les choses telles qu’elles ne sont pas. Mais tu connais ma générosité, et ma promptitude à pardonner. Et je ne peux accuser ma cuisinière préférée de manquer d’indulgence, après tout. N’est-ce pas ? »

Et surtout, il tenait suffisamment à elle pour s’amuser, mais sans malice ou méchanceté. Tout au plus un peu de taquinerie. C’est bien pour cela qu’il la récupéra assez rapidement, d’abord grâce à l’élémentaire, puis en la portant lui-même.

« Oublier de traiter correctement les Dames que je rencontre ? Je ne sais si je dois m’offusquer, ou me sentir froissé dans mon coin, mais tu vas devoir revenir sur ce que tu dis, que tu sais aussi bien que moi être faux ! »

Si seulement elle avait pu se focaliser sur cela, et non pas l’observer en profitant du fait qu’il la ramène au seuil du domaine. Peut-être aurait-il mieux faire de la laisser être ramenée par l’élémentaire, de peur que ses jambes la trahissent et ne la portent pas jusque là, après son spectacle dans l’arbre. Il ne pouvait pas dire qu’il n’était pas plaisant de savoir que quelqu’un se souciait de lui, et non pas pour lui dérober Amar et tout ce qui s’y attachait, mais sincèrement, mais c’était aussi… difficile. Elle n’accepterait pas une seconde la raison qui l’avait poussé à finir par s’endormir dans la bibliothèque une nouvelle fois, et comme souvent depuis les enlèvements survenus et qu’il souhaitait en percer le mystère, et lui laissait le cou endolori. Il en souffrait quelque peu, bien qu’il ne tente pas d’en montrer quoi que ce soit.

« La force de ta volonté qui se projette dedans, très certainement. Et sache que je ne chérirais rien de plus que cela, mais il s’avère que plusieurs personnes sont portées disparues, provenant de toute contrée d’Arven. Et nul n’est en mesure de percer le mystère de ces sirènes. Alors si je dois passer des nuits blanches à arpenter ma bibliothèque et à lire autant de ses ouvrages que je peux, en espérant trouver la moindre information… Il est nécessaire que je le fasse, je crois.

Quant aux rêves… Es-tu certaine que j’ai su un jour ce dont il s’agissait ? Peut-être que je te mens, depuis le temps que l’on se connaît, et que je n’ai besoin d’aucun sommeil, en réalité, parce que je suis moi-même une créature méconnue en Arven. Et je ne suis pas une poule, je ne me couche pas avec le soleil, voyons.
»

Il essayait de dédramatiser la situation, sachant pertinemment que ça ne fonctionnerait probablement pas, ou alors à moitié uniquement. Avait-il d’autres choix, de toute façon ? Il en doutait fortement.

« Elle s’en porte très bien, regarde la essayer d’effrayer les poissons de l’étang. Cela lui passera sûrement, mais c’est son activité favorite, chaque fois qu’elle est là. »

Surement parce qu’il était trop fatiguée pour lui permettre de penser à quelque chose de plus poussé, quoi qu’il sache Kumquat particulièrement intelligente et bien plus alerte que lui. Peut-être essayait-elle seulement de se jouer de lui. Peut-être.

« Chasse donc cette grimace de ton visage, tu es bien plus jolie lorsque tu souris, voyons. Mais je te promets de faire de mon mieux pour ne pas t’obliger à recourir à cette extrémité drastique. Aura serait probablement agacée de t’entendre pester en l’interpellant, quand Rya conviendrait mieux, et te soutiendrait même probablement dans ta tâche, d’ailleurs. Et sache que je mangerai tout ce que tu souhaites, et même tout ce que tu voudras me donner, le temps que je sois en mer avec Maelys. Quant aux recherches… elles ne s’envoleront certes pas, mais le temps ne s’arrête pas, pour me laisser lire tout ce sur quoi je dois m’instruire. »

C’était à son tour, de regarder la jeune femme d’un air circonspect, puis d’arquer un sourcil. Elle ne devrait pas dire les choses à la légère ainsi, un Dieu allait un jour la prendre au sérieux, et ce ne serait pas forcément une partie de plaisir.

« Je te promets, et implore Levor de s’assurer de la sincérité de mon Serment, de tenter d’être plus précautionneux, mais par tous les Dieux, Cassie, cesse s’il te plait de les invoquer à tort et à travers, il va finir par t’arriver une mésaventure ! »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Sam 20 Aoû - 21:17

Cassiopée eu un sourire matois. Non, non, non, on ne la lui faisait pas ! Oh certes, Tristan était un gentleman, un vrai et cela n'était pas dût a son rang ou sa naissance, c'était quelque chose d’innée chez lui, du moins le pensait elle, mais un homme restait un homme. Son estomac était la clé de tout ! Et en matière d'estomac, la jeune outreparleuse en connaissait un rayon, enfin surtout sur les très seyantes bouées qui se logeaient sur les hanches. Heureusement, elle comme son entourage bougeaient beaucoup trop pour voir le gras s'installer durablement sur son corps :

« Non, effectivement, tu ne peux pas sous peine de mourir de faim incessamment sous peu ! »

Mais un rire joyeux prouvait, si il y en avait besoin, qu'elle plaisantait allègrement. De toute façon, sa relation avec le Capitaine de Vol était ainsi, emplie de complicité et d'indulgence saupoudrée d'une amitié qui ne se démentait pas malgré les épreuves. Enfin en terme d'épreuve c'était un mot bien trop fort mais Cassie n'imaginait pas voir son amitié se briser sur un malheureux petit écueil, c'était aussi simple que cela.

« Fausse ?! Ouuuh ! Je m'insurge Capitaine ! Je ne suis jamais fausse pour de mauvaises raisons et tu le sais...Quoique..Non, non ! Je ne le suis jamais gratuitement et jamais méchamment ! Enfin je crois... »

Mais Cassiopée cachait asse habilement un petit côté teigne et punaise, mais cela n'était jamais avec un fond véritablement diabolique. De toute façon, la jeune mage était incapable d'être méchante, ni même manipulatrice dans le mauvais sens du terme. Cela étant, elle avait parfois du mal a se rendre compte lorsqu'elle dépassait les bornes. Tristan savait le lui rappeler avec tact et elle même faisait des efforts pour ne pas être étouffante, mais elle avait bien du mal à se refréner. Elle aimait prendre soin des autres, surtout de ceux qu'elle aimait et qui faisait partit de sa vie. Un air choqué se peignit sur le visage de la jeune mage lorsque Tristan lui ouvrit les yeux sur la nature de ses recherches :

« Vraiment?! Par Aura ! J'avais entendu quelques rumeurs mais, a ma grande honte, je n'y ai pas prêter vraiment attention, tu sais que je ne goûte guère les racontars de bonnes femmes. Bien, je reviens sur ce que j'ai dis, je te l'accorde, mais alors laisse moi te servir un en-cas de minuit d'accord ? Et penses a prendre quelques pauses, les idées ont tendance a s'embrouiller lorsque l'on bute trop sur un problème. Je te cuisinerais du poisson, c'est très bon pour la mémoire paraît il, si tu le veux, je peux aussi tendre l'oreille lorsque je me rend au marché, tu serais étonné d'entendre tout ce qu'il s'y dit. Qu'en au reste, permet moi de t'avouer que je sais depuis longtemps que tu es une créature exceptionnelle, tout comme l'est la largeur de tes cernes, alors mon cher exceptionnel, bien que ta mission soit importante, essaye de te ménager un peu...s'il te plaît ? Pour ma tranquillité d'esprit ? »

La supplication avouée accompagnée d'une petite moue adorable sur le visage de la jolie blonde. Effectivement, elle s'inquiétait parfois de la proportion qu'avait Tristan de se jeter a corps perdu dans ce qui l'affectait, en oubliant de manger ou de dormir et même son familier n'arrivait pas a le temporiser mais peut être Kumqat avait elle le même défaut, elle n'en savait rien en fait.

« Oh ça, je sais a qui demander si je veux du poisson frais, elle est bien meilleure pêcheuse que moi, je soupçonne les poissons de se jouer de moi lorsqu'ils me voient approcher. »


Cela dit, il mit le doigt sur un fait qui en dérangeait beaucoup, elle avait tendance a user des noms divins a tord et a travers. Soupirant légèrement, elle hocha sagement la tête :

« Je le sais bien, maman me fait souvent cette réflexion d'ailleurs, crois moi, je travaille sur moi même pour me corriger, il me déplairait d'attirer sur moi la vindicte des Dieux cela est certain, je suis courageuse mais pas téméraire c'est un fait. »

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 2305
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Sam 24 Sep - 18:39

S’il arborait une mine de quelqu’un revenu d’entre les morts quelques instants auparavant, il ne fallut pas plus d’une minute pour que Cassiopée lui arrache un sourire. Il appréciait réellement la jeune femme. Spontanée et exubérante, quelques fois contre son propre gré. Elle était raffraichissante, et bien plus sincère que les lagrans. C’était sûrement pour cela, qu’elle était digne de confiance à ses yeux. Bien qu’il ne fasse pas exception, lui-même, du caractère lagran.

« Mais tu sais que je suis bien trop curieux pour que la faim ait raison de moi ! C’est toi qui te punirais, de ne plus pouvoir cuisiner comme tu le souhaites ! »

Son sourire disait qu’il n’en pensait rien malgré tout, même s’il disait la vérité. Mais quand bien même elle l’en menacerait l’outreparleuse ne tiendrait pas une seule seconde en mettant cette menace en place – ne s’échinait-elle pas à faire manger Tristan, plutôt que l’inverse, après tout ?

« Mais tu es taquine et joueuse. Alors ne nie pas que tu pourrais dire des menteries, pour t’amuser. Jamais aux dépends des autres, certes, mais tout de même. »

Le clin d’œil qu’il lui adressa prouvait bien qu’elle ne disait rien de bien sérieux, et que lui non plus. Il était galant à tout instant, quoi qu’elle en dise, et cela ne changerait probablement jamais. Sauf s’il était face à ses sœurs, peut-être. Il haussa les épaules, plus pour lui-même que pour la jeune femme qu’il tenait dans ses bras.

« Je te serai reconnaissant d’ouvrir l’oreille pour moi, et de me cuisiner du poisson – mais je te prie de dormir, au lieu de me servir un en cas en plein milieu de la nuit. Il ne serait pas bon que tu veilles tout comme moi. Peut-être pourrais-tu me cuisiner quelques plats ou gâteaux salés, qui se conservent, et que je pourrais picorer au courant de la nuit. Ainsi, tu dormirais, et je serai rassasié. Et je t’assure que ça fait simplement partie de mon entrainement, que de dormir sur un livre – je serai prêt à parier que dormir sur un bateau est plus confortable que sur une table avec un ouvrage comme oreiller, et que je serai donc paré pour m’endormir dans cette situation. Je pense à tout, vois-tu. »

Il termina sa phrase sur un petit rire – cette dernière étant totalement dépourvue de mauvaise foi.

Il fronça les sourcils, cependant, en entendant Cassie parler de pêcher, de… quelqu’un bien meilleur qu’elle à ça, et de poissons qui se jouaient d’elle. De qui parlait-elle donc ? Que voulait-elle lui faire comprendre ? Il ne la questionna toutefois pas – bavarde comme elle l’était, elle serait capable de le noyer sous ses paroles, sans qu’il ne comprenne davantage.

« Peut-être devrait-on les implorer de te priver de parole, afin que tu ne les implores plus à tort et à travers, mais tu serais trop malheureuse. Et nous serions perdus, de ne pas entendre ta douce voix en permanence. »

Elle pourrait parler dans leurs esprits, cela dit. Mais il préférait encore ses babillages, à l’intrusion qu’elle perpétrait en agissant ainsi. Fort utile parfois, fort dérangeante à d’autres moments.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Mar 27 Sep - 13:01

Cassiopée haussa un sourcil et finit par pousser un soupir amusé. Diantre, il avait raison, c'était désespérant :

« Bien, je suis magnanime, je t'accorde ce point de bonne volonté. Il est vrai que j'adore vous remplir la panse et que si je devais vous punir, je me punirais moi même, bien qu'entre nous, je verrais cela comme l’expression vraie et sincère de ma compassion que de partager cette punition avec vous. Mais soit, je ne peux pas te changer et combien même le pourrais je, je ne le ferais pas. »

Le sujet dériva sur les prétendus défauts de la jeune mage. Enfin prétendus, pas tout à fait, Cassiopée était humaine après tout et elle était sans doute pétrie de défaut. Fort heureusement les dieux lui avaient épargné l'égoïsme, la vilenie....Ils avaient, cependant, oublié la retenue ceci dit et un petit peu de méfiance sans doute. Thomas s'insurgeait assez souvent qu'elle faisait confiance bien trop facilement. Craignait il que cela ne lui joue des tours un jour ? Sans aucun doute, mais quelque part, comment craindre quelque chose alors qu'elle savait très bien que Tristan ou le Chevaucheur se méfiait à sa place et lui éviterait une souffrance inutile ? Le raisonnement était tordu sans aucun doute.

« Oh cela ne m'arrive pas si souvent, tu exagère ! Et surtout pas envers vous, vous me connaissez trop bien et je fais une piètre menteuse, j'ai tendance a m'en vouloir aussi tôt l'énormité proférée, je rougis et vous m'épinglé. Nuls doutes que je ferais une bien mauvaise manipulatrice. »

Et Cassie ne s'en portait pas plus mal remarquez. Bref, elle finit par entendre le fin mot de l'histoire, a savoir pourquoi ces recherches tenaient tellement à cœur du Capitaine de Vol. Et autant le dire, elle se morigéna toute seule. Pourquoi n'y avait elle pas pensé plus tôt ?! A sa décharge, il était vrai qu'elle ne portait que peu de crédit aux rumeurs, sinon, elle en aurait la tête qui tourne. Entre Thomas, Maelys et le fait qu'elle vivait chez un homme célibataire...Mais pour l'aider, elle était capable d'ouvrir grande ses oreilles, qui sait ! Peut être grappillera-t-elle quelque chose d'intéressant. Une petite moue plissa les lèvres de la jeune femme tandis qu'elle réfléchissait :

« Des biscuits aux noix alors et quelques douceurs au miel, ce n'est guère salé pour ses derniers mais le sucre n'ai pas mauvais et adoucira ton humeur si tu bute sur quelque chose. Crois moi, j'en ai souvent consommé durant mes études. Mais soit, je vais donc croire en ton pieux mensonge. »


Un léger rire s'éveilla a la fin de sa phrase. Bon, elle était ce que l'on nommait communément une élève accomplie, mais ne croyez pas que cela se fit sans efforts, que nenni. Cassie avait passé son comptant de nuits blanches, penchée sur livres et parchemins, jusqu'à en avoir parfois la vue brouillée. Un air faussement horrifié se peignit sur le visage de la jeune mage lorsque Tristan lui prédit une vengeance divine des plus...dérangeante pour elle mais parfaitement reposante pour eux, à n'en pas douter....Puis son regard se fit plus malicieux :

« Tu sais qu'un bâillon même épais n'est pas capable de me faire taire n'est ce pas ? Mais en vérité, tu as raison, il me faut véritablement éroder ce penchant. »

Bien que sa spécialisation était très pratique, elle n'oubliait pas que cela pouvait s'avérer choquant lorsque l'on ne s'y attendait pas. D'autant plus que certains croyaient, à tord évidemment, que si elle était capable d'infiltrer leur pensée, elle était aussi capable de les lire, ce qui était faux. De plus, elle n'utilisait sa magie que lorsqu'elle était nécessaire....Enfin presque, parce qu'elle se souvint de comptine entonnées a des heures indues de la nuit directement dans un cerveau obtus et vexant.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 2305
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme, Meldred Vif-Ressac, Astrée Aubétoile
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: Il est un jeu d'enfant    Dim 9 Oct - 21:24

Il arqua un sourcil, devant sa plaidoirie. « Vous ? Me vouvoies-tu, ou considères-tu punir aussi les modestes employés de la demeure ? Ce serait cruel de ta part, et tu ne l’es pas, je crois ! À moins que tu ne caches mieux tes intentions que le plus fourbes des lagrans ! »

Il sourit, en terminant sa phrase. Il était certain que ça n’était pas le cas. Après tout, Cassiopée était plus naturelle et franche que bien des gens qu’il connaissait – ça n’était pas si difficile, exception faite de Maelys qui était une sérieuse concurrente pour elle. Mais les lagrans, les réels lagrans… Difficile de savoir ce qu’ils pensaient réellement, et ce qui suintaient de réalité dans leur propos, ou de fausseté. Ça ne l’empêchait pas, pour autant, de s’amuser à la provoquer en disant le contraire. Si elle ne prenait pas la mouche, elle s’emportait quand même – plus par principe que par réelle conviction, supposait-il.

« Heureusement que tu es une outreparleuse, et pas que tu dois espionner les gens ! Si tu saisissais leurs petits secrets honteux, tu serais sans nul doute dévorée par la curiosité, et la honte ensuite. La honte de savoir toutes ces choses dissimulées avec intelligence, et de les dévoiler à d’autres, alors que tu voudrais les cacher aussi bien que les cielsombroises se dissimulent sous leurs voiles. »

Il la préférait entière que manipulatrice, cela dit. Elle ne représentait pas de menace pour lui, et la franche amitié, quoi qu’étrange, qu’ils avaient liée était une des rares que Tristan avait. Il ne souhaitait pas la voir détruite, par la faute d’un esprit manipulateur dont elle ferait preuve. Elle n’avait pas besoin de cela, pour occuper la fonction qui était la sienne – elle prenait ses ordres auprès des employés ducaux, et eux s’assuraient de sa façon d’agir, lui donnait les directives à suivre.

Exactement de la même façon qu’il le faisait, bien que l’utiliser ainsi le dérangeait. Il ne masquait pas ses intentions, mais ça n’en rendait pas justifié pour autant que de faire d’elle ses oreilles et ses yeux, dans la capitale du duché, auprès des moins bien nantis. Si ses actes en tant que mécène l’aidait à se faire apprécier, il n’était malgré tout pas si proche que cela d’eux – même lorsqu’il n’était qu’un prétendu bâtard, et presque mis au ban de sa famille. Cassie avait cette spontanéité qui le lui permettrait, et la faisait se fondre dans la masse.

« Et si tu m’en préparais, pour amener lors de notre voyage ? Je ne doute pas que nous serons nourris, mais peut-être que ce sera infect. » Il n’en savait rien, à vrai dire, rien du tout. Il rit légèrement, en entendant sa question sur le bâillon. Allons bon, elle y avait réfléchi sérieusement ? « Je suis sûr qu’un Mage d’Entrave peut régler ça. Veux-tu t’y essayer ? » Il la gratifia d’un clin d’œil, avant d’aller s’assoir l’invitant à faire de même. Il savait bien sûr que, par sa magie, elle pourrait toujours communiquer.

Ce n'était toutefois là qu'une plaisanterie. Il appréciait trop Cassiopée, pour lui jouer un si mauvais tour. Lui souriant, il finit par prendre congé, arguant des nécessités de prolonger ses lectures - il avait presque cru la convaincre, quand elle lui intima dans son esprit de dormir aux moins deux heures, sans quoi elle l'obligerait à ne rien comprendre de ses lectures, en le distrayant mentalement. Cédant, sachant qu'elle pouvait fort bien mettre ses menaces à exécution, il rejoint son lit, se gardant bien de dire que des livres l'y attendaient.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il est un jeu d'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» enfant battu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: