AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des croissants pour un réveil en douceur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Les Mages
avatar

Messages : 228
J'ai : 25 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Des croissants pour un réveil en douceur.   Mer 31 Aoû - 6:54


Cassie affichait son triomphe sans pudeur. Bon certes, un triomphe discutable, elle ne se leurrait pas, disons que Thomas l’avait laissée faire. Ce fut donc toute contente qu’elle le gratifia un sourire victorieux et de petites piques bon enfant. Sauf qu’elle ne s’était vraiment pas attendue à ce type de revanche ! Incrédule, elle n’eut même pas le temps de se reculer lorsqu’il avança la tête soudainement et que dire de ses yeux qui s’ouvrirent comme des soucoupes lorsqu’il l’embrassa, la prenant totalement par surprise. Son cerveau fut victime d’un burnout. Le trou noir. Le grand vide divin. Le crash mental. Un désert sans même une once de pensées. Si bien qu’elle ne réagit même pas lorsqu’elle se fit soulever et déposer gentiment sur le côté, la bouche entre ouverte comme celle d’une carpe sur le point de rendre l’âme et le regard figé. L’image vibrante d’une intelligence hors norme.

Ah…depuis des années Thomas cherchait bien souvent à la faire taire, là on pouvait dire que c’était réussi. Finalement, les mots de son compagnon firent par se frayer un chemin au travers du grand vide intersidéral qu’était devenu son esprit et elle papillonna des paupières, déglutissant avec une certaine difficulté. Bien. Euh…Comment on en était arrivé là en fait ? La question était d’importance mais la jeune mage avait le plus grand mal à mettre ses idées en place. Pourtant ce n’était pas la première fois qu’elle se faisait embrasser hein, surtout par surprise en fait. D’ailleurs, elle l’avait toujours été par surprise en y réfléchissant bien. Gaspard quand elle avait 14 ans l’avait coincée au détour d’un couloir, persuadé de son importance et Hervé durant son 16 anniversaire pensant que cela ferait un cadeau de toute beauté. La différence était sans doute qu’avec les deux-là, elle avait réagi assez rapidement, agonisant d’injures l’insolent, lui faisant proprement passer l’envie de recommencer sans son consentement. Mais là, elle n’avait aucunement envie de déverser sur Thomas une colère inexistante, tiens…pourquoi n’était-elle pas en colère ? Bon certes, c’était son meilleur ami et elle n’arrivait jamais vraiment à rester en colère après lui, mais là, il n’y avait même pas une once de reproche qui pointait le bout de son nez. Après tout c’était de bonne guerre…Non ? Bien qu’il y avait un petit côté vexant dans la manière désinvolte qu’avait Thomas d’agir. Jusqu’à présent, leur rapport avait toujours été sans ambiguïté, en vérité, cela ne devrait pas avoir d’importance, ça pouvait arriver entre ami non ? D’autant plus que, comme il le soulignait avec un tact sournois, c’était un coup bas destiné à la déconcentrer et donc prendre le dessus. Elle pouvait reconnaitre l’intelligence de la manœuvre, ce qu’elle comprenait un peu moins c’était cette envie ridicule de recommencer et cette petite impression d’avoir loupé quelque chose, c’était passé trop vite, même pas le temps d’en profiter, songea-t-elle avant de piquer un fard devant l’inconvenance et la soudaineté de cette pensée insidieuse.



Croisant les bras sur la poitrine, elle avança la lèvre inférieure, pensive, une lueur de vie revenant dans ses iris et qu’elle braquait sur Thomas un regard scrutateur et songeur.

« Je ne te pensais pas aussi mesquin, je l’avoue. »

Elle hocha la tête avant de continuer sur le même ton pensif :

« Je dois t’influencer plus que je ne le pensais. – Finalement, un demi-sourire amusé vint se peindre sur son visage tandis qu’une étincelle rieuse naissant dans ses yeux et qu’elle enchaina- Mais sache que tu as une chance folle, le dernier qui a osé me voler quelque chose sans mon consentement s’est retrouvé avec une maladie intestinale très dérangeante qui l’a obligé à passer un certain temps dans les latrines de l’Académie. Je serais de toi, je me méfierais de ce que j’aurais dans mon assiette dorénavant. »

Menace en l’air en vérité, mais pouvait elle lui avouer la bouche en cœur qu’elle serait pas contre un deuxième histoire de se faire un avis si ? Non évidemment, c’était un coup à le mettre mal à l’aise ça et bon, elle ne voulait pas qu’ils se sentent gênés pour quelque chose d’aussi ridicule.

« Tu veux pas manger plutôt ? J’ai faim. »

Dit-elle avec un air angélique lorsqu’il lui fit part de son désir de continuer l’entrainement.

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs
avatar

Messages : 890
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle
Mage Destructeur

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac & Gustave de Séverac
Les Chevaucheurs
Message Sujet: Re: Des croissants pour un réveil en douceur.   Mer 31 Aoû - 22:37

    On dirait qu'il avait trouvé là un moyen infaillible de faire taire Cassiopée, voire de lui faire perdre totalement ses moyens. Tout à fait objectivement, il avait totalement grillé le cerveau de la jeune femme en la prenant ainsi par surprise, si bien qu'elle avait totalement relâché son attention. Une arme infaillible. Le soucis étant qu'il venait de franchir une limite qu'ils avaient tous les deux posé tacitement. Ils étaient amis. Une amitié assez étrange entre deux êtres bien différents et que de nombreuses choses opposaient. Une amitié entre un garçon et une fille. Et jusqu'à maintenant, il n'y avait jamais eu aucune ambiguïté. Adolescent, il n'avait jamais considéré Cassiopée comme un objet de désir. Il savait que c'était une femme, il la trouvait belle, intelligente, drôle, tolérante et généreuse, mais il n'avait jamais eu de franche inclinaison pour elle... Alors qu'est-ce qui avait changé ? Qu'est-ce qui lui était passé par la tête au juste ? Il venait de jouer avec elle... Au risque de se perdre lui même au passage. Parce que malgré son apparente nonchalance, il était loin d'être aussi insensible qu'il ne le laissait voir à la jeune femme et avait encore le goût de ses lèvres sur les siennes. Le baiser avait été trop court, trop superficiel. Mais le pousser davantage n'aurait plus été un jeu ou une provocation, mais l'aveu qu'elle lui plaisait. Au risque de perdre tout ce qui faisait la valeur de leur relation...

    Alors quitte à être un salaud et piétiner ce moment qui aurait du être bien plus beau, il se retrancha derrière une attitude détachée. Cassie, en revanche, semblait davantage perdue dans ses pensées. Normal, elle devait se demander quelle mouche avait piqué son ami. Et dans son esprit, il pouvait sentir l'amusement de Sereine, qui les regardait maintenant d'un air suffisant, comme si elle détenait une vérité absolue qui leur échappait à tous les deux. Sauf qu'il ne voulait rien entendre et elle n'insista pas. Pourtant, il savait qu'elle ne se priverait pas de lui livrer le fond de sa pensée plus tard, probablement quand il ne s'y attendrait pas d'ailleurs.

    Cassiopée rompit enfin le silence, non sans lui balancer qu'il était franchement mesquin. Il ne l'avait pas volé, il devait le reconnaître, mais il ne résista pas à l'envie de l'asticoter. Pour que les choses soient comme avant. Ce baiser était une erreur de parcours et ne signifiait rien. Absolument rien.

    « Je suis allé à bonne école. »

    Ce qu'elle lui concéda d'ailleurs ensuite, réfléchissant à voix haute. Cela dit, son léger sourire s'évanouit quand elle ajouta avec bonne humeur que la dernière personne qui avait osé lui voler quelque chose avait fini malade... Il se demanda si c'était une boutade, ou si elle s'était vraiment vengée. Et il était presque certain qu'elle avait effectivement fait quelque chose. Cassiopée était redoutable parfois. Mais lui avait-il vraiment volé ce baiser ? Elle ne s'était pas beaucoup débattue. D'accord, il l'avait prise par surprise, clairement, mais elle aurait très bien pu se repousser tout aussi vite. Or, elle n'en avait rien fait... Le baiser avait-il été trop court pour lui en laisser la possibilité ? Il n'avait pas duré longtemps, mais pas à ce point quand même, du moins, selon lui.

    « Je saurais m'en souvenir. Mais tout l'intérêt était l'effet de surprise, cela ne fonctionne qu'une fois. »

    Autrement dit, il n'y en aurait pas d'autre. Autant que les choses soient claires dés maintenant. Même s'il avait décidé de n'y accorder aucune importance. Il proposa alors de reprendre et Cassiopée préféra plutôt manger. Il soupira.

    « Tu n'y échapperas pas tu sais. J'ai rempli ma part du contrat en allant au marché, tu respecteras ta parole. »

    Il n'insista cependant pas et s'installa au sol alors que Cassiopée sortait les aliments et préparait le tout. Manger était une bonne idée, il avait faim aussi. Et finalement, les heures qui suivirent de passèrent comme s'il ne s'était rien passé, comme si rien n'avait changé, rassurant Thomas quant à l'avenir de leur amitié... Et le frustrant également qu'elle soit indifférente, le blessant, très stupidement, dans sa fierté...

_________________
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des croissants pour un réveil en douceur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un réveil en douceur [Jour 7]
» Réveil en douceur... malgré la lumière qui vient me péter les yeux.
» Un réveil en douceur .. Ou pas ! [ JOUR VII ]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Une nouvelle lune s'offre à moi [Réveil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: