AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
 

 Repentir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Repentir   Repentir EmptyVen 22 Juil - 0:59

La lettre est estampillée du sceau de la Guilde des Médecins, dont le quartier général est au cœur d’Ibelin et à laquelle est rattachée Alméïde par son apprentissage de médecin. Les sceaux de transit correspondent exactement à ceux nécessaires pour le passage entre Valkyrion et Erebor. Pourtant, dès que l’enveloppe est ouverte, la lettre n’a certainement rien de médicale.

Palais d’Euphoria
Le 14 juillet 1001

Chère Alméïde,

Je me sens imposteur d’ainsi utiliser votre prénom, alors que plus que jamais, je n’ai plus le droit de l’utiliser. Pourtant, une part de moi ne peut s’empêcher d’espérer que l’honneur d’y avoir recours me sera à nouveau accordé. Pardonnez-moi, pour une fois, pour cette fois, ce prénom musical couché sur le parchemin, pour tous ces frissons d’interdit qu’il fait soulever sur ma chair. Pardonnez-moi également ce subterfuge hypocrite, celui d’envoyer mes lettres sous le couvert fallacieux de la Guilde des Médecins. Je me doute que votre frère surveille votre correspondance, depuis les événements d’Alfaë, et je ne désirais pas que ces mots soient jetés au feu avant d’être lus par vous.

Comme j’aimerais que mes excuses ici s’arrêtent et se cantonnent à de telles banalités, à une histoire aussi amusante et sulfureuse que des lettres secrètes ! Je ne peux pas, pourtant, cesser de penser à tout ce qui s’est déroulé au début de juillet. On peut remercier nos voisins faës d’avoir sauvé la mise, lorsqu’on parle de catastrophes et de surprises, mais bien que l’Ordalie de Diamant ait jeté un voile d’invisibilité sur mes actes, ceux-ci n’ont pas disparu. Leurs conséquences non plus.

Je ne m’excuse pas de mes propos, les démentir serait me trahir, mais il était déplacé d’ainsi vous les déclamer à un moment si crucial et dans un tel état d’esprit. Dans une telle absence d’esprit, plutôt. Je ne vous demande pas de comprendre les raisons de mon intoxication, ni même de vous attendrir à mon sujet. Je suis le seul coupable et vous la seule victime. Par mes gestes, je vous ai embarrassée, et je crois bien avoir motivé la colère de votre cher frère, alors que ce n’était pas même le but. Pour une fois, que Levor soit témoin de ma sincérité !, l’idée d’embêter Anthim et de jouer de son caractère enflammé ne m’est pas venue à l’esprit. Seule vous y étiez, princesse, seule vous occupiez l’espace de mes pensées et à aucun moment je n’ai réfléchi à tout ce que pouvait entraîner un rapprochement entre vous et moi dans un tel endroit, devant les yeux du duc d’Erebor. Je n’ai pas réfléchi, nous l’avons bien vu, et mes intentions –pas innocentes, je dois m’en confesser, mais certainement pas coupables– sont devenus malices fâcheuses et dommageables.

Que dire, ô chère demoiselle ? Rien, si ce n’est que je m’excuse et que je demande votre pardon. Je me doute bien que vous ne désirez pas me le donner, pas maintenant, ni même jamais. Pourtant, je ne peux me retenir de vous le demander, du plus profond de mon cœur. En Alfaë, j’ai perdu une sœur, la confiance de mon père et celle de notre empereur. Dois-je également compter au nombre des cadavres cette amitié fragile, princesse d’Erebor ?

Je vous prie de croire sincèrement à ces pauvres mots, ceux d’un pauvre fou,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Lun 26 Sep - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyDim 31 Juil - 7:21

La lettre est cette fois marquée du sceau de l’Académie de Magie et du Savoir, où étudie Alméïde à temps partiel. Si encore une fois, les preuves de transit depuis l’Académie jusqu’à Erebor sont parfaits, la lettre ne provient certainement pas d’un quelconque Savant dûment diplômé.

Palais d’Euphoria
Le 22 juillet 1001

Votre silence est cruel, ô demoiselle, mais comme il est mérité ! Pourquoi donc répondriez-vous à un homme qui n’a à vous offrir que des mots et des promesses, si souvent bafouées lorsqu’elles sont offertes à d’autres ? Je suis un bien piètre correspondant, vous pourrez me dire, incapable même d’attendre une réponse avant de m’épancher encore et toujours sur le papier.

Mes nuits sont toujours les proies multiples des insomnies et des cauchemars. À ceux-ci se sont ajoutés les souvenirs de la cérémonie de couronnement de Sa Grâce Chimène, multipliés, amplifiés, déguisés, moqués. Vous y verriez les masques horribles que tous y portent ! Les mots terribles que tous y sifflent ! À peine ferme-je les yeux que mon esprit bondit à ces événements affreux et je peux donc seulement rester éveillé, pour fuir le passé. En vain, cela dit. Notre bon empereur est d’une grande clémence envers moi et ce depuis des années, mais j’ai eu la tristesse de constater que je suis bien arrivé au bout de sa patience. Mes frasques l’ont certainement amusé, depuis mon retour à Euphoria, et je ne doute pas qu’il ait posé sur moi le regard mi-sévère mi-rieur que mon propre conseiller sait arborer, mais celle-ci était de trop. Pourtant, comme elle n’était pas voulue ! Pas entièrement, devrais-je plutôt préciser.

Ainsi donc, je dors peu. Le ciel de juillet est heureusement splendide, en Sombreciel, encore plus lorsque nos lunes nous font la grâce de laisser toute la place à leurs sœurs les étoiles. Il est bien agréable à observer et je me reprends d’intérêt pour l’astronomie, lors de ces heures creuses où le sommeil lâchement me déserte. Je me sens même envieux des pirates, eux qui peuvent admirer la voûte céleste dans le noir le plus complet, isolés sur les flots ! Des Murmures, nous pouvons même y voir les voiles tendres et moirés des aurores boréales de Valkyrion – jamais aussi belles que lors de l’hiver, notons. Un jour, peut-être, saurons-nous y retourner ? Vous y avez vu les lucioles de l’été, je suis certain que vous adoreriez le ciel d’hiver.

Voilà encore que je parle uniquement de moi. Quel égoïste je fais ! J’espère que vous avez eu la chance de renouer avec votre frère, princesse, et que celui-ci ne vous en veut pas de vos initiatives et de mes maladresses, de mon idiotie. De vos mots, votre relation avec celui-ci semble tendre et je m’en voudrais de vous avoir fait perdre tout ceci. Je n’apprécie pas Anthim, impossible de duper qui que ce soit à ce sujet, mais je ne vous souhaite aucun mal et aucune peine.

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyDim 31 Juil - 20:58

Telle la première lettre, celle-ci est frappée de la Guilde des Médecins, faussement en provenance d’Ibelin. À l’intérieur est glissée une pluie de pétales de fleurs séchées, embaumant la lettre jointe d’un parfum de lys.

Domaine des Murmures
Le 6 août 1001

Princesse Alméïde,

Mon palais se fait étouffant, réceptacle de ma claustrophobie, et je m’en suis éloigné, par nécessité, par instinct de survie. Alors je laisse la capitale vivre et mourir, princesse, je la laisse en fête et en liesse, et seul je me réfugie dans ce domaine paisible. Il me semble parfois y voir votre silhouette s’y promener, fantôme captivant d’une nuit heureuse, mais l’illusion est de courte durée. Déjà, j’ai l’impression, le son de votre voix disparaît de ma mémoire, la courbe timide de vos lèvres lorsqu’elles s’esquissent en sourire. Sans doute l’épuisement me rend-il dément ?

Bien que le sommeil ne soit toujours pas le compagnon de mes nuits, je me sens revigoré. Peut-être ai-je fait une surdose de ronds de jambe et de courbettes de cour, qui sait ? Peut-être les promesses de notre bon empereur à mon sujet ont-elles motivé un brin de sagesse, enfin, chez moi ? Mes heures se partagent entre l’astronomie, la lecture et le règlement des diverses affaires de mon duché. Ciel, comme les traités, décrets et demandes ont tendance à s’empiler lorsqu’on les ignore, au lieu de tout bonnement disparaître ! Mon premier conseiller est fort impressionné de mon rythme de travail, bien que je le sente inquiet. Mes instants de frénésie étaient jadis des indices de mon intoxication. Il se fait méfiant, sans que je sache s’il redoute une nouvelle rechute dans ces délicieuses drogues ou quelque chose de pire.

Mes lectures actuelles concernent les nombreux traités de paix entre nos duchés. L’histoire de rivalité entre ceux-ci n’est jamais clairement évoquée, si ce n’est une quantité effarante de conflits, des plus ridicules aux plus sérieux. Mon père y a participé, jadis, et je dois avouer que je ne suis pas en reste, princesse ! La situation serait presque amusante, si elle n’était pas aussi triste. J’y apprends donc les nombreuses législations qui ont unies et opposées nos duchés. Qu’espère-je y trouver ? Une réponse, sans doute. Un chemin à suivre. Aussi étonnant que cela peut être à écrire de ma plume, votre frère aurait sans doute une opinion éclairante sur le chemin, de par ses larges connaissances historiques.
Ismalia m’a raconté qu’Erebor est une beauté, lorsque seul éclairé de nos lunes. Ses dunes deviennent vagues, scintillant d’argent. Ses montagnes sévères deviennent repères, deviennent remparts. Son ciel, infini et mourant éventré sur les pics acérés et noirs de ses frontières, est globe sans nord, sans sud, où plus qu’ailleurs brillent toutes les constellations.

J’espère avoir le plaisir d’un jour pouvoir à nouveau observer le reflet de toutes ces merveilles dans le noir de vos yeux,

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMar 16 Aoû - 17:07

L’enveloppe de cette lettre provient de Lagrance, autant selon ses sceaux de passage que selon le papier délicat de l’enveloppe, typique de ce duché, jusqu’à la main d’écriture de Denys du Lierre-Réal. Imitation, ou plus vraie que nature, la missive fait son chemin sans encombres jusqu’à la chambre de la princesse d’Erebor.

Domaine des Murmures
Le 11 août 1001

J’ai crû vous voir dans une pluie d’étoiles filantes, princesse Alméïde. J’ai crû voir votre chevelure recouvrir le ciel de son encre noire et mille étoiles y courir, y mourir, comme chaque fois mon cœur à la pensée de votre peine, de votre rancœur, de votre colère. Cela fait plus d’un mois, depuis ma première lettre, et je n’ai comme réponse encore que votre silence. J’aime à penser qu’une réponse s’est perdue, s’est égarée sur la route entre nos duchés, que votre frère s’en est emparée et l’a détruite, que vous êtes séquestrée au sein du palais de Vivedune et que jamais vous n’avez pu lire mes mots. La réalité, je le crains, est bien plus simple, mais pas moins cruelle. Votre silence, princesse, s’apparente à celui de la pluie d’étoiles filantes dans laquelle j’ai pu voir votre visage, du même infini que l’on peut seulement admirer.

J’admire, princesse, et je souffre, en ma demeure où les seuls murmures que j’entende sont ceux de mes démons.

Je vous quitte, ces jours prochains, à ma grande déception. Le Festival de l’Oraison est un événement à ne rater sous aucun prétexte et l’invitation personnelle faite par le duc de Lagrance demande que j’honore de ma présence les jardins éternellement fleuris d’Arc-en-Fleur. Votre amitié avec mon homologue vous a peut-être bien déjà poussée sur ces landes magiques, où le temps semble s’être arrêté dans un printemps qui ne connaît aucun flétrissement. Aurais-je la douce chance de vous y croiser, vous qui êtes la plus belle fleur d’entre toutes ?

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMar 16 Aoû - 18:34

L’enveloppe de l’Académie de Magie et du Savoir est accompagnée d’une note de lecture urgente, relative à la prochaine année d’études mise en déroute par les pourparlers concernant les mages du Sang. Dans l’enveloppe, la note est retrouvée, ainsi qu’une lettre en provenance de Sombreciel. Quelques fleurs de mauve séchées sont jointes à la lettre.

Palais d’Euphoria
Le 26 août 1001

Princesse Alméïde,

Quel dommage de ne pas vous croiser en Lagrance ! Je vous ai pourtant cherché, entre les plus beaux parterres fleuris, mais le plaisir de vous apercevoir ne m’a pas été accordé.

Je suis de retour en ma demeure d’Euphoria depuis hier uniquement, sous l’insistance de mon conseiller. Quelques pièces de mon palais sont en rénovation, abîmées par de mystérieuses mésaventures et toujours dans un tout aussi mystérieux désordre, et je me dois de superviser les travaux. Puis, le peuple se presse aux portes du palais et il est de mon devoir de l’écouter. Puisque j’ai enfin terminé de lire et de signer tous ces sérieux papiers, il est temps de porter à nouveau l’oreille aux demandes de ceux qui croient en moi, malgré toutes mes bévues, malgré toutes mes erreurs. Je dois à Sombreciel plus de sérieux, tout comme je dois beaucoup à notre empereur et à ma famille. D’un seul événement, d’une seule ligne, princesse, d’un seul appel de la muse des peintres, j’ai tout gâché, et le travail est entièrement à refaire. Il me semble colossal, insurmontable, et je suis si fatigué, parfois.

Connaissez-vous la muse des peintres, princesse ? La mauve pousse aux abords de Lagrance, sur de bien rares terres fertiles, et elle recouvre les collines de ses fleurs délicates aux veines à peine plus sombres. J’ai réussi à en dénicher quelques-unes, dans un herbier du palais, vous les trouverez jointe à cette lettre. En médecine, les mauves apaisent et calment la toux, on les offre en tisane et en cataplasmes, aux côtés de ceux de moutarde. En drogue, elles subliment, elles charment, elles ouvrent l’œil et permettent de capter le moindre détail avec une précision chirurgicale, elles ravivent les couleurs et les enveloppent d’une lumière surannée. Puis, quel calme, quelle extase, tout cela à la fois ! Une ligne suffit à emporter les plus novices de ses consommateurs. La descente, cela dit, est cruelle, et le monde s’assombrit, se délave, devient gris. Peut-être pouvez-vous comprendre, à la lecture de mes lettres et de ces quelques mots, ou à tout le moins percevoir, les réponses à ma dernière consommation ? Consommation stupide, inconsidérée, trahie par la fine poussière mauve sur mes manches, trahie par mon système qui a purgé toute drogue ingérée depuis des années, et pourtant, le temps de quelques instants, j’ai été apaisé.

Les rêves de ces moments passés en votre compagnie m’apaisent désormais tout autant, ainsi que l’espoir, vain peut-être, que ceux-ci soient avenir et non pas uniquement du passé.

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Lun 3 Oct - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMar 16 Aoû - 19:08

En provenance de la baronnie de Chamaar, le lettre circule quelques plus longues minutes entre les mains des messagers, quelque peu soupçonneux, avant d’être donnée à la princesse Alméïde. Ce n’est pas la première fois qu’une lettre lui est envoyée de la part de Mélisende de Séverac, baronne de Chamaar, amie de la princesse.

Palais d’Euphoria
Le 10 septembre 1001

Princesse Alméïde,

Cette lettre sera ma dernière – peut-être ! – d’ici octobre, malheureusement, alors pardonnez-moi ma brièveté et mon manque de poésie, remplacée par de la fébrilité. Je suis en effet convié, comme tout Arven, à Hacheclair pour l’édition spéciale et unique du Tournoi des Trois Opales. Il me tarde de découvrir ce que nous réservent nos voisins bellifériens. Sa Grâce Ermengarde est âgée, mais elle a plus d’une malice sous sa robe et je la soupçonne de vouloir nous surprendre autant qu’il est possible et de vouloir déconstruire tous ces stéréotypes que nous avons à propos de son duché. Grand bien en fasse à Bellifère !

Je suis curieux de savoir quel champion, ou quelle championne, représentera Erebor. Si je connaissais mieux Anthim, autrement que par les divers noms d’oiseau dont il se plaît à m’affubler, je me risquerais à prendre quelques paris ! Pour ma part, l’hésitation a été de courte durée. Je vous laisse la surprise de la personne nommée par mes soins, je suis certain que vous apprécierez de la voir évoluer dans le Colisée de Bellifère. C’est un grand honneur, après tout, et ce n’est pas une nomination faite à la légère.
Mes visites dans le duché de la Guerre sont peu fréquentes, mais toujours agréables, et cet événement devrait être à la hauteur de leur amour pour l’art martial, ainsi que pour la fête. Ô, quels camarades ! Serez-vous de la partie, princesse ? Hors d’Erebor, je sais que votre titre n’existe plus et certainement pas aux yeux des Bellifériens, qui n’accordent que peu d’importance aux femmes, mais je serais surpris que votre frère se passe de votre délicieuse présence. Je serai pour ma part vraisemblablement accompagné, pour ne pas dire chaperonné, par ma tendre Mélisende, qui sait se montrer aussi inflexible que le roc de vos montagnes. Je suis plus que certain qu’elle et Maximilien ont déjà établi un programme des plus ennuyeux, pour mon séjour. Heureusement que le divertissement n’est jamais loin !

Il me tarde d’y être et de pouvoir jeter à nouveau un regard sur vous, princesse, bien que le seul fait de respirer le même air que vous – ou que quiconque portant le même nom que vous – me soit formellement interdit par la couronne impériale. Vous me connaissez à chaque lettre un peu plus : j’aime me jouer des interdits.

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMar 16 Aoû - 19:47

Sur l’oreiller d’Alméïde, au sein de la chambre qu’elle occupe dans la forteresse d’Hacheclair pendant le Tournoi des Trois Opales, est posé un origami – une fleur de cactus. Lorsque celle-ci est ouverte et que ses pétales se déploient, redeviennent une lettre, s’étale sur le papier une encre violette.

Palais d’Hacheclair
Le 18 septembre 1001

Princesse Alméïde,

Ainsi, j’ai dérogé aux interdits et aux recommandations que l’on m’a fait, et j’ai osé, princesse, j’ai osé respirer le même air que vous, j’ai même osé vous regarder, à la dérobée, osé graver dans ma mémoire les détails de votre visage. Je ne l’avais pas oublié, finalement, mes divagations étaient uniquement frayeurs, et je me ravis d’avoir pu entendre le son de votre voix, identique à la musique de mes souvenirs.

Si près, et pourtant si éloignée, vous me rappelez encore les astres qui brillent au firmament, enveloppés de leur solennel silence. Laissez-moi encore, laissez-moi mille fois, vous implorer de vous présenter mes excuses, de vous demander pardon. La distance rendait le supplice supportable, mais vous savoir si près de moi rend la torture intenable. Il suffirait de traverser tout le palais, puis d’oser un peu plus, mais je ne peux point me résoudre à vous peiner une nouvelle fois. Les ravages de mon idiotie datent d’il y a trois mois, trois longs mois, et ils me semblent aussi frais que s’ils étaient advenus la veille, même pires, puisqu’accompagnés de ces regrets qui me rongent depuis ces trois mêmes mois. Je vous supplie, princesse, de m’accorder un mot, une réponse, un refus poli, qu’importe ! Abrégez mes souffrances, mes tourments.

Que la victoire soit aux côtés de Grâce Martel, championne d’Erebor ! Qu’elle pare les carreaux de son arbalète et chacune de ses prouesses ! Qu’elle se montre digne de l’honneur qui lui est fait et qu’une opale vienne décorer ses armes !

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptySam 1 Oct - 4:02

Elle a longtemps hésité, Alméïde. Durant les mois écoulés, plusieurs fois elle a pris la plume entre ses doigts, fait couler de l'encre sur le papier pour finalement le jeter au feu. Les lettres se multipliant, l'angoisse grandissant à chaque fois à l'idée qu'Anthim les découvre, la princesse a fini par se décider en découvrant la dernière, sur son oreiller, lors du Tournoi des Trois Opales. Les événements survenus en Bellifère l'ont empêchée de la rédiger plus tôt. Mais, de retour à l'Académie depuis deux jours à peine, elle s'installe à son bureau et se met à écrire.

L'Académie de Magie et du Savoir, Lorgol
3 octobre 1001

Votre Grâce,

Avant toute chose, j'espère que votre famille et vous êtes rentrés sans encombres de Hacheclair. L'effondrement de la tribune de Sombreciel a fait beaucoup de blessés je crois, j'espère néanmoins que nombreux s'en sont sortis indemnes. J'aimerais également vous féliciter pour les exploits de votre champion – judicieusement choisi, j'en conviens – lors du Tournoi des Trois Opales. Je suis heureuse qu'il ait pu sortir indemne de ces terribles épreuves et vous apporter honneur ainsi que gloire. Les combats et la violences ont peu d'intérêt pour moi mais ça ne m'a pas empêché d'admirer l'adresse de ces champions face aux adversaires colossaux envoyés par nos voisins de Bellifère. Je salue l'ingéniosité et le savoir-faire de leurs inventions qui m'ont fait pensé à cette exposition à laquelle nous nous sommes rendus quelques mois plus tôt et je déplore les terribles événements qui ont suivi.

Mais vous vous en doutez, là n'est pas la raison principale qui me pousse à vous écrire. Ceci sera la seule et unique lettre que vous recevrez de ma main et je vous prie de ne pas y donner suite. Jusqu'à présent, j'ai fait part à Anthim d'une seule de ces missives reçues des façons les plus diverses et douteuses – quoique inventives –  et j'ai pu passer sous silence les autres, mais si vous persistez, je me verrai forcée de le lui signaler. Non dans le but de vous punir d'une quelconque façon ou d'ajouter de l'huile sur ce feu qui embrase constamment nos deux duchés, mais uniquement par devoir d'honnêteté envers mon souverain. Voyez-vous, je ne lui avais pas révélé ma véritable destination lors de mon bref séjour à Euphoria. Sous couvert d'accomplir une bonne action, j'ai menti à mon propre frère, j'ai trahi sa confiance qui m'est si précieuse et j'ai alors mérité son courroux. Vous êtes bien placé, je le crois, pour savoir que des liens qui semblent indestructibles, qui ont mis des années à se bâtir, peuvent s'effriter en l'espace de quelques secondes. Et s'ils peuvent être renoués, je crains que quelque chose ne soit définitivement brisé.

Vous n'êtes en rien responsable de ce mensonge, j'ai décidé seule d'agir ainsi et j'en assume parfaitement les conséquences. Je déplore en revanche un comportement qui a été pour moi une déception. Mon séjour à Euphoria a été pour moi une expérience inoubliable et j'en chérirais chaque instant s'ils n'étaient pas teintés d'amertume. J'y ai fait la rencontre d'un duc fier de son peuple et de son duché. D'un homme qui a su prêter l'oreille et attiser ma curiosité. D'un ami, peut-être, en qui j'avais placé une confiance naïve. J'aurais voulu, un jour, qu'Anthim rencontre cet homme-là et non celui qui sait si bien lui faire perdre son sang-froid à la seule mention de son nom. Celui qui fait fi de toutes les règles émises par l'empereur lui-même. Je regrette de ne pas l'avoir retrouvé lors du couronnement et j'en arrive même à me demander si je ne l'ai pas rêvé, ou si tout cela n'était que ruse, une mascarade grossière afin de mieux atteindre mon frère une nouvelle fois. J'ai été blessée et humiliée par les gestes et le manque de considération dont vous avez fait preuve lors d'un événement aussi solennel, alors qu'Anthim était en proie à un mal encore inconnu de tous qui me rongeait d'inquiétude. Vous n'auriez certes pas pu choisir pire moment. J'entends bien vos excuses et je crois comprendre un peu, peut-être, les raisons qui ont pu vous pousser à céder à la muse dont vous me vantez les effets. Je ne suis pas certaine d'être prête à vous accorder mon pardon néanmoins.

Mais si je ne puis vous pardonner, je ne suis pas sourde à vos prières. Je regrette que le sommeil vous échappe si souvent et je prie Niobé de bien vouloir vous accorder un peu de ce répit dont vous avez tant besoin. Puis-je vous suggérer quelques infusions d'aubépine, de tilleul ou encore de valériane avant de vous endormir ? Je ne puis vous proposer quelque chose de plus fort, au vu de vos antécédents, bien entendu. Ou peut-être pourriez-vous en parler à votre conseiller. De ce que vous m'avez dit de lui, il semble être un homme juste et avisé, il saura certainement tendre la main à celui qui ose s'ouvrir à lui malgré ses erreurs passées. Je l'espère sincèrement en tout cas.

Au delà de toute considération personnelle, j'ai tout de même une dernière requête à vous faire. Vos actes lors du couronnement et votre intrusion dans mes appartements plus récemment n'ont pas été qu'une offense envers moi ; vos excuses trouveraient bien plus de sens si vous les adressiez à la couronne d'Erebor. Je sais combien cela doit vous coûter et, peut-être, est-ce pour cette raison précise que vous vous devez de le faire. Je ne suis pas assez naïve pour penser que cela suffira à entamer de quelconques réconciliations entre nos deux duchés. Le geste serait néanmoins apprécié et certainement pas oublié.

Je vous souhaite d'accomplir vos responsabilités avec fermeté et sagesse. Je sais combien la tâche d'un duc peut être harassante et j'espère sincèrement que vous y parviendrez malgré les difficultés.

Sincères salutations,
Alméïde d'Erebor


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde de Sombreflamme le Ven 13 Juil - 10:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptySam 1 Oct - 9:34

Tour de Sombreflamme, Ville Haute de Lorgol
Le 14 octobre 1001

Princesse Alméïde,

Je vous remercie de votre lettre, vrai baume sur mon cœur. Ce Tournoi, certes grandiose et dont nos deux champions repartent dûment décorés, s’est fort tristement terminé. Votre inquiétude me touche et je vous rassure, ma famille et moi-même nous portons bien. Plusieurs ont été blessés, autant mes sujets que ceux de Leurs Grâces Hjalden et Astrid, mais la peur est le plus grave des périls, à cet instant.

Vos mots sont touchants, princesse, et je les ai écouté, puisque dès votre missive reçue, une autre a pris le chemin de Vivedune. Je n’ai pas l’excuse facile, vous avez vu juste, surtout en ce qui concerne ce conflit séculaire, mais reconnaître mes torts en cette situation diplomatique tendue peut uniquement être positif pour l’avenir de nos duchés. J’ai également pris la liberté de retirer gardes supplémentaires et balayeurs aux frontières, ainsi que d’autoriser à nouveau le passage aux gens nanties de droit de passage. Vous m’avez inspiré, princesse, rien de moins !

Je ne saurai certainement jamais me défaire de cette facette qui me permet de me jouer à la fois des ordres de notre empereur que de ceux de votre frère. Il paraît, qu'à l'occasion, cela ferait mon charme. Je vous propose donc un rendez-vous, princesse : demain soir, à la brunante, à la tour de Sombreflamme. Je ne crains pas que vous saurez la trouver, au cœur de la Ville Haute, ni que vous saurez vous défaire de ces encombrants gardes que votre frère vous accole. Votre absence me fendrait le cœur, sans aucun doute, et me forcerait à tenter de vous rencontrer par mes propres moyens, à tout prix, pour qu’enfin mes écrits deviennent des paroles et que je puisse entendre à nouveau la musique de votre voix. Vous connaissez mon obstination.

Vôtre,

Castiel de Sombreflamme


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Mer 3 Mai - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMar 6 Déc - 20:52

Palais d’Euphoria, Sombreciel
Le 6 novembre 1001

Chère Alméïde,

J’espère de tout cœur que votre retour à Vivedune ait été paisible, ainsi que celui de votre frère et de son épouse, et que celui à Lorgol le soit tout autant. Malgré les tristes événements ayant pris place en Outrevent, ainsi que sur mes propres terres. Vous savoir en sécurité est bien doux et penser à vous, à votre sourire et au contact de vos doigts enlacés aux miens au plus sombre de Salvemont, me permet d’affronter tout ceci la tête haute.

Veuillez d’ailleurs m’excuser une nouvelle fois pour mon enthousiasme halluciné, qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd apparemment. Qui aurait pensé le digne comte de Rivepierre si commère ? Ne vous en faites pas, j’ai rapidement détrompé mon entourage par rapport à ces forts agréables racontars et je sais que le comte de Séverac planifie un démenti officiel, si la rumeur ne meurt pas d’elle-même, ou ne s’empire. Nous avons néanmoins reçu quelques cadeaux, dont certains vous sont directement adressés. Si vous désirez les avoir, je les joindrai à un prochain envoi. Je vous assure qu’ils sont superbes : ces sous-vêtements feraient même pâlir Mirta d’envie !

Comme il me tarde de vous revoir ! Bien que les mages aient quitté notre empire, je me suis assuré que l’un d’eux soit payé suffisamment pour qu’il reste à ma cour et accepte de transmettre mon courrier à Lorgol aussi rapidement que possible… sans parler de ma personne, au besoin. Je serai donc dans la Ville aux Mille Tours aux alentours du 18 novembre, à la tour de Sombreflamme. J’espère vous y voir.

Tendrement,

Castiel


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMer 7 Déc - 10:47

L'Académie de Magie et du Savoir, Lorgol
11 novembre 1001

Cher Castiel,

Je suis soulagée d'avoir de vos nouvelles et j'espère que vous vous êtes remis de toutes les dures épreuves que nous avons eu à traverser. Je suis moi-même encore un peu chamboulée par les derniers événements pour ne rien vous cacher, mais je vais bien et ma famille aussi. J'ai été navrée d'apprendre ce qu'il sest passé en Sombreciel, je ne peux croire que de telles horreurs aient été infligées pour un Sablier, aussi extraodrinaire soit-il.

J'accepte volontiers vos excuses mais ne soyez pas trop dur envers vous-même. J'aurais dû, peut-être, me montrer plus claire dès le départ mais la situation particulière dans laquelle nous nous trouvions ne s'y prêtait guère et je suis bien en peine de trouver les mots pour exprimer ce genre de choses. Mais vous commencez à me connaître, je crois, et vous avez certainement déjà pu vous en rendre compte. J'ai bien entendu démenti ces rumeurs auprès de mon frère, mais je doute que sa colère ne s'apaise pour autant. Je n'ose d'ailleurs accepter ces cadeaux qui me sont adressés, puisqu'envoyés sous un faux prétexte. Peut-être devriez-vous les retourner à leurs propriétaires, accompagnés d'explications ? Je suis certaine qu'ils comprendront.

Vous revoir me ferait également plaisir, mais ne serait-il pas plus judicieux d'attendre que les rumeurs se tassent, que les gens se lassent ? Oh, je me doute de votre réponse, c'est pourquoi je vous propose une alternative en attendant. J'ai en ma possession un miroir aux propriétés magiques, me permettant d'entrer en contact avec des personnes de ma connaissance. L'utiliser s'apparente quelque peu à une intrusion, car mon reflet apparaîtra dans le miroir le plus proche de vous, où que vous soyez, c'est pourquoi je ne saurais l'utiliser sans demander votre accord préalable. La tentation était forte pourtant, de vous voir et de m'assurer que vous allez bien.

Avec toute mon affection,
Alméïde


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Repentir   Repentir EmptyMer 7 Déc - 18:06

Tour de Sombreflamme, Lorgol
Le 17 novembre 1001

Chère Alméïde,

Votre sagesse encore une fois vous honore et j’accepte donc, pour encore quelques jours, de me passer de votre présence. Physique, dois-je préciser, puisque vous peuplez d’ores et déjà mes rêves depuis des mois. Je prendrai également soin de retourner les cadeaux qui vous sont adressés.

Ce miroir me semble fort intéressant et je suis plus que curieux de découvrir son fonctionnement. La magie saura toujours nous surprendre, Ibéens que nous sommes, n’est-ce pas ? Entrer en contact avec vous, de cette façon des plus originales, sera une expérience unique en son genre et probablement des plus… amusantes ? Contempler votre visage dans mon miroir, au lieu de ma propre figure fatiguée, me paraît déjà bien agréable.
Quant à cette tentation qui était vôtre, vous auriez tout à fait pu y céder. Je ne suis pas homme à gourmander qui que ce soit pour un brin d’indiscrétion, surtout lorsque celle-ci est faite avec de si beaux sentiments et par une si belle âme.

J’attendrai donc que vous apparaissiez, ma dame. Peut-être cet entretien saura-t-il vous convaincre de venir cueillir serait-ce une étreinte, serait-ce un baiser ? L’espoir fait rêver…

Tendrement,

Castiel


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Repentir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Repentir   Repentir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Repentir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Parchemins et dossiers :: Correspondances-
Sauter vers: