AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à 14,99€ (même après ...
14.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Torem Hayek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 17:55


Torem Hayek
ft. Lawrence Fishburne

« Rien n'est acquis sans effort ni réflexion »




Âge : 34 ans
Date et lieu de naissance : 11 Janvier 967
Statut/profession : Ingénieur
Allégeance : Trouble
Dieux tutélaires :
Groupes : Ibélène
Noblesse / Peuple
Chevaucheurs / Voltigeurs / Mages / Savants
Cour des Miracles / Confrérie Noire / Pavillon Noir
(Soulignez le groupe secondaire que vous souhaitez en rang)

Anecdote :
Vapeurs et étincelles fusent dans l’atelier, menaçant de transformer à tout moment le bâtiment de pierres et de mortier en un tas de gravats ardents. Torem ajuste les cadrans de sa station de travail, soucieux de ne pas voir la fabrication arrêtée par une mesure de sécurité trop restrictive. Des flammes se forment sous les résistances chauffées à blanc alors que des fragments de métal s’embrasent sous une température infernale. L’air devient lourd et acide alors qu’un épais gaz s’échappe du petit alambic situé juste en face du savant. D’un geste naturel, Torem vérifie que le filtre de son masque est bien enclenché. Il serait dommage de mettre fin à l’expérience à cause d’un empoisonnement fortuit.

Ses mains gauches, à cause des épais gants qui les enveloppent, se posent sur les fioles qu’il a posé au sol, près de son tabouret, un peu plus tôt. Les liquides crépitent dès qu’il les verse dans le récipient de verre situé sous le serpentin, signe révélateur de la réaction pour le moins brutale qui risque d’avoir lieu d’un moment à l’autre.

Malgré la protection respiratoire encombrante, Torem inspire longuement pour calmer ses nerfs alors qu’il tourne davantage le cadran, augmentant la température pour accélérer l’arrivée des vapeurs dans le serpentin. Des gouttes se forment dans le condensateur et dégoulinent peu à peu dans le récipient où de grosses bulles commencent à se former.

Des éclats de verre percutent les lunettes de protection du masque à gaz et rebondissent sur le plan de travail alors qu’un flash aveugle le scientifique. Pendant une fraction de seconde, Torem se fige, certain d’avoir vécu la dernière expérience de sa vie. Puis il expire vivement, soulagé d’être toujours vivant.

Devant lui, là où se trouvait le récipient, brille une pierre aux éclats argentés.

"Enfin !"



Dans la vie, je suis...

Torem est un homme ambitieux, discourtois, passionné dans la science et calculateur dans la vie. Il se montre facilement impatient, et a parfois du mal à cacher sa colère.

Et voilà comment j'en suis arrivé là.


Nombre de personnes vous diront qu’ils vont là où le vent les mènent, mais je ne peux dire pareille sottise car je viens d’un endroit où le vent n’emporte pas, il arrête. Les dunes d’Erebor peuvent trahir jusqu’aux plus enhardis des voyageurs, et pour ceux qui vivent au milieu de nulle part, mêmes ceux qui les ont parcourues enfants. Je n’étais pas de ces savants avant l’âge, de ces vieilles âmes dont on entend parler dans les contes. Le calcul n’était pas mon obsession quand j’avais cinq ans, c’était l’aventure. La Grande Aventure. Celle qui ne connaît aucune frontière, géographique ou politique. Je me voyais chevauchant un griffon, bravant les dragons, défiant les flots sur un navire misérable – car alors je serai un courageux naufragé sur une île inconnue et mystérieuse.

Mais le seul mystère que je connus, étant enfant, fut celui du désert. Les tempêtes de sable qui changent le paysages du jour au lendemain et rendent impossible à la fois le sommeil et le voyage. C’était peut-être de là que me venait ce fantasme de la mer. Une autre étendue houleuse qui n’était pas étouffante, mais où l’on pouvait se noyer. Le danger ne m’effrayait pas, j’avais trop envie de changement, trop envie de prendre les rênes de mon existence. J’étais un enfant heureux, mais trop curieux pour son bien ou celui de ses parents. Ils tentaient de me faire craindre le désert alors que je n’avais qu’une envie : le traverser.

La mort de mes parents ne fut pas une surprise, ni une tragédie. Ils ne furent pas assassiner par des brigands, ils ne périrent pas dans une expérience inachevée. Leur décès ne m’offrit aucun espoir de quête vengeresse ou rédemptrice. La vie était dure au village, et les gens ne vivaient pas vieux. Ils avaient assez vécu selon nos standards, et bien entendu, ça ne m’empêcha pas de souffrir de leur disparition. Je fis le deuil rapidement, comme c’était la coutume dans notre région. Là où mon destin divergea de celui des autres, c’est lorsque je pris la décision de me payer une place au sein de la prochaine caravane marchande.

Cette fois-ci, ce ne fut plus en sandales que je me mis à gravir les dunes éphémères, mais assis sur une bourrique avec un autre adolescent. Il connaissait la vie d’itinérant depuis longtemps, et m’offrit de sa sagesse. Il partagea avec moi son espoir d’être un jour sédentaire et m’appris ainsi une leçon importante. Les Hommes sont insatiables. Quoi qu’ils aient, ils veulent toujours plus, ou tout du moins autre chose.

Et je voulais tant, moi-même. Je voulais voir le monde, et pas seulement. J’étais assez vieux pour m’intéresser aux choses de l’amour ; pour moi, les femmes. Les marchands n’étaient pas avares en paroles, même lorsqu’ils ne troquaient pas avec des villageois. Les contes de fées firent place aux racontars tardifs, aux histoires burlesques. Je me mis à rêver de cheveux blonds et roux. J’imaginais les filles du village dotées de talents cachés que je n’aurais jamais découvert en étant un brave petit garçon. J’étais un adolescent, et comme bien des adolescents, j’étais subjugué par ce nouvel aspect de la vie que je n’avais jamais encore connu.

Mes premières expériences furent pour le moins déconcertantes. Je n’étais pas capable des prouesses dont on m’avait tant parler et mes partenaires se montraient bien souvent tout aussi inexpérimentées que moi, bien qu’aussi enthousiasmées. Tout ça changea avec Ava. Elle n’avait pas les cheveux roux, mais une tresse courte et brune. Elle ne venait pas d’une île lointaine et exotique, mais des dunes, comme moi. Ce qui la différenciait tant des autres, ce n’était pas son origine.

Son regard. Des perles noires fixées sur moi, des yeux qui brillaient d’une férocité sauvage. Son sourire était courtois, mais son déhanché félin. Elle était mon aîné de bien quatre ans alors, et son expérience du monde la rendait encore plus inaccessible. Je dois avouer que la première fois que nous nous sommes rencontrés, je l’ai un peu détester. Elle me faisait me sentir idiot, maladroit. Je voulais lui montrer qui était le plus malin, mais ce n’était même pas un défi pour elle. C’était mignon. Pas seulement, cela dit. Je n’aurais jamais pu attirer son attention si elle n’avait pas vu en moi un certain potentiel.

Malgré cette attraction réciproque, nos premières semaines furent dépourvues de tout badinage. Il n’était même pas question de séduction, simplement de compétition. Enfin, maintenant que j’y pense, c’était davantage un examen de sa part. Les énigmes, orales ou pratiques. Je ne me souviens ni des énoncés, ni des exercices, simplement du sentiment qui vint avec eux. La frustration quand je ne trouvais pas la solution immédiatement. L’impression de succès lorsque je trouvais enfin la solution. Plus important encore, cette expérience d’évoluer jour après jour, parfois heure après heure. C’était comme de voir ma propre valeur augmenter sans cesse. Oui, ma valeur. Je me sentais inutile, et Ava me donnait l’impression que j’allais devenir quelqu’un d’important. D’idiot, elle me faisait me sentir savant.

Je n’utilise pas le mot au hasard, car c’était exactement ce qu’elle était. Chimiste, plus précisément. Son rêve était de connaître toutes les matières d’Arven et de savoir de quelles interactions elles étaient possibles. Je respectais et comprenais ce souhait, mais ne partageait pas pour autant son ambition. Je ne savais pas encore quel domaine m’intéresserait le plus, mais je savais que la science deviendrait un jour mon but. À l’époque, ce but était encore Ava, sa compagnie. Son corps, je dois l’admettre. Je ne m’excuserai pas d’avoir été adolescent lorsque je côtoie encore tant d’adultes obsédés par ces choses-là.

Ava et moi devinrent amants, et comme bien des jeunes gens, nous avons laissé nos sentiments prendre le dessus. Nous avons essayé de trouver un endroit en ville où installer un petit atelier. Nous nous sommes aimé tout en partageant notre passion pour l’expérimentation. Elle était plus âgée, plus douée, et bien sûr, elle trouva quelqu’un d’autre. Pas un autre homme, pas dans ce sens-là, en tout cas. C’était un chercheur, un maître chimiste, une personne qui reconnaissait son talent et voulait l’exploiter tout en le développant. C’était ce dont elle avait besoin. J’eus le cœur brisé, mais encore une fois, fis mon deuil rapidement. Je n’avais pas tant changer que ça après tout. Je cherchais toujours l’aventure, j’étais toujours curieux, mais je n’avais plus besoin de parcourir le désert pour ça.

Mon premier domaine d’expertise, ou tout du moins de prédilection, fut la mécanique. Une discipline pour le moins monotone comparée à certaines des spécialités qui offraient à Ibélène tout son pouvoir. Mais c’était aussi là une science qui intéressait une certaine clientèle. La magie demande une certaine maîtrise, un certain pouvoir. Les sciences elles-aussi nécessitent souvent une formation pour le moins ardue. Mais n’importe qui peut appuyer sur la détente d’une arbalète. Tout le monde a besoin d’une serrure. Ce n’était peut-être pas là ce dont j’avais rêvé, mais j’avais trouvé tout le financement dont j’avais besoin pour continuer à expérimenter.

La notoriété vint aussi vite que l’argent, accompagnée par les problèmes et les avantages qu’elle offre. La guerre, la sécurité, l’espionnage, l’ingénierie civile, tout y passa. Un jour, je découvrais un nouveau système de pont-levis pour un fort en mal de garnison, le lendemain, je fabriquais un lance-fléchette pour quelque assassin blasé par ses dagues. Cette vie-là m’obligea à voyager de nouveau, mais ne m’invita pas à étendre mes contacts avec les gens. Il n’y eut pas d’autre Ava, ni même de partenaire qui mériterait que j’en révèle le nom. Elles ne furent pas nombreuses non plus, ma soif de savoir dépassant de loin mes envies charnelles, une fois la vingtaine passée.

Et me voilà à parler de ce train de vie comme si c’était une chose du passé. Détrompez-vous, j’en suis encore là. Je vais de ville en ville. Je gagne de l’argent rapidement et sans attaches pour pouvoir passer mon temps à faire des choses importantes : la recherche. La mécanique n’est plus mon seul créneau, mais il reste néanmoins le plus rentable. Et j’ai de nombreux projets à compléter.



Dans ma tête, ça se bouscule

L'impératrice Chimène a été couronnée suite à l'Ordalie de Diamant. Penses-tu qu'elle est légitime sur le trône de Faërie, ou défendrais-tu plutôt les droits de Gustave de la Rive ?
• Ce serait mentir de dire que je n’en ai cure. Si tant est qu’étant jeune, les décisions politiques de Faërie avaient peu d’influence sur moi, il en va autrement aujourd’hui. La vérité, c’est qu’une guerre serait aussi profitable que regrettable pour mes affaires. Je suis marchand d’armes, même si je ne le suis pas exclusivement. Quand bien même la manufacture ne soit pas ma principale source de revenue, l’innovation a une importance capitale lors des conflits armés. D’un autre côté, ce genre de chose risquerait de nuire à ma liberté de mouvement, un atout primordial lorsqu’on a besoin de consulter ses pairs lors de nos recherches. Je n’ai pas réellement de préférence, mais j’ai tout intérêt à suivre l’affaire.

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Prendre part au conflit, certes, peut-être. Mais sûrement pas en tant que soldat. Je ne suis pas fait pour me battre, je ne m’y suis pas entraîné non plus. Comme je vous l’ai déjà dit, je pourrais bien avoir un rôle à jouer là-dedans, du fait de mes inventions. Quant à mes allégeances, je n’en ai aucune. Je doute que les confins du désert où je suis né aient le moindre intérêt stratégique pour les armées en jeu. Je n’ai pas vraiment d’attaches, humaines ou matérielles, en Erebor, même si ça reste ma patrie.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol n’est sûrement pas un endroit où je puisse me permettre de circuler de façon insouciante. Je ne connais pas assez bien la cité, même si je l’ai déjà visité. J’y ai des clients, certains dont l’identité m’échappe sciemment. Je ne vois absolument pas son existence comme un problème, mais bien plus comme une opportunité. Même si mon cœur va à la science, mon cerveau est trop capricieux pour me permettre d’ignorer le potentiel que pourrait avoir la magie pour supporter ma discipline. Quel meilleur endroit pour étudier un tel phénomène ?


Titre du topic ici


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Antony / Alt et j'ai 19 ans. J'ai découvert le forum via PRD - Love et voici ce que j'en pense : il est intéressant.
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.



Petit PS : Je peux rebaptiser le personnage "Hayek", pour reprendre l'origine arabe sans modifier le sens.


Dernière édition par Torem Hayek le Mar 20 Sep - 4:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 18:12

OH MON DIEU LAWRENCE FISHBURNE :vv:

Tellement bon choix vraiment, et ton personnage promet d'être intéressant :**: Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche :danse2: Amuse toi bien parmi nous :bounce:


Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 18:14

Bienvenue mister :cute:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 18:29

Bienvenuuue ! :fox1: Bon courage pour finaliser ta fiche ! :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 18:32

Ouiiiii, un Savaaaaaaaant :haww: Et je plussoie Biquette pour l'avatar, ahlala.
Bienvenue ici Torem, bonne rédaction de fiche :heart:


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Torem Hayek 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 19:01

Bonjour à toutes et à tous, et merci ! J'espère que l'histoire sera à la hauteur du choix de l'avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyLun 19 Sep - 22:07

Bonjour, Torem, et bienvenue sur Arven :glasses:
Je suis contente de te voir inscrit  :blowkiss:

Alors, c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche  :puppy: Plusieurs petites choses ne conviennent pas, es-tu certain d'avoir bien compris que nous étions sur un forum médiéval fantastique ?  :cute:

LES INFORMATIONS

    - Ta date de naissance ne convient pas, l'histoire d'Arven se déroule en 1001 donc tu ne peux pas être né en 1967 =) Je te laisse corriger, c'est écrit sur la page d'accueil et dans la chronologie par exemple =) C'est pour ça, je me dis que tu n'as pas bien saisi le contexte dans lequel nous jouons. As-tu besoin d'explications supplémentaires ?

    - Il y a un souci aussi entre ton avatar et l'âge de ton personnage, Laurence Fishburne a 55 ans, dans ta fiche Torem en a 34... 20 ans de différence, c'est beaucoup trop. On accepte 5 ans maximum en général. Il va falloir vieillir ton personnage ou changer d'avatar (: On peut t'aider à en trouver un autre, si besoin. Les personnages ''vieux'' n'auront pas de mal à s'intégrer sur Arven :) Si tu as peur de ça  :cours:

    - Le terme d'ingénieur me semble un peu trop moderne, utilise plutôt inventeur c'est plus approprié, je pense. Tu évoques dans les questions que tu es marchand d'armes, il faudrait l'ajouter dans le champ profession à mon avis et tu aurais dû le citer dans l'histoire aussi :) À tout hasard, tu as vu la Guilde des Marchands ? Du coup, ton personnage est artisan, artisan-forgeron si je comprends bien ? :)

    - Les machines, ça ne va pas être possible en Arven. Donc la mécanique, ça ne le fera pas, je suis désolée :( Comme alternative, tu peux construire des engins de siège par exemple :) Je te demanderai de reprendre le début de ta fiche là où tu développes le côté savant de ton personnage. Il n'y avait pas de ciment à l'époque médiévale, ni de résistance, ni de masque à gaz, ni de vapeur, etc. Donc pas mal d'incohérences, c'est dommage ! Je pense que la lecture de l'Annexe Magie et Savoir pourrait t'aider :)

TON HISTOIRE

    - Les puzzles n'existent pas encore en Arven par contre :) J'ai vu que tu l'évoquais.

    - Tu évoques le fait que ton personnage est savant, ta fiche est centrée là-dessus. Sur le forum, pour maîtriser un savoir le mieux est d'entrer à l'Académie de la magie et du savoir, suivre un cursus pour devenir maître dans le domaine. Tu ne l'évoques à aucun moment et pourtant, il me semble que c'est primordial pour ton personnage. Je te cite le passage de l'annexe (je t'ai mis le lien au-dessus)
    Citation :
    L’acquisition d’un savoir est longue et complexe, il n’est donc pas possible d’en maîtriser une quantité considérable. En moyenne, un ibéen dans la quarantaine pourra maîtriser deux savoirs au maximum.

    Toi, j'ai l'impression que tu es plus attiré par la transformation.

Je te laisse modifier ce qu'il ne va pas en fonction de mes remarques ? (donc toute la partie trop moderne : mécanique, ingénierie, etc.) Il faut juste adapter et modifier par rapport à l'époque :)

À mon avis, ça serait intéressant que ton personnage se choisisse une allégeance, il pourrait être un véritable atout pour un Empereur ou un Duc, je pense à celui d'Erebor par exemple Anthim, c'est ton Duc après tout, ça pourrait être pas mal pour ton personnage =)

Je modifie ton nom, on m'a dit que tu voulais prendre celui de la fiche et je te laisse faire ton test RP tranquillement. Je reste disponible si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à poster dans Demandes & Questions si tu as besoin d'un complément d'information surtout :vv:

Bon courage :gnah: On refera un point sur la fiche après :eheh: Tu as de bonnes idées en tout cas :calin2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyMar 20 Sep - 4:46

Salut et merci beaucoup !

Alors pour la date, je ne sais pas trop ce qu'est venu faire là ce 1. On voit bien que 967 correspond à l'âge de mon personnage.

Ensuite, pour ce qui est de l'avatar, il s'agit de Lawrence Fishburne dans Othello. Un film qui est sorti lorsqu'il avait 34 ans.

Pour ce qui est de son métier, ingénieur, c'était un terme qui existait au Moyen-Âge et qui désignait exactement son travail : constructeur d'engins de guerre. Tours de siège, catapultes, balistes, etc. Comme il s'agit d'un forum fantastique, je me suis permis d'élargir un peu le champ des possibilités. Mon personnage est bien inventeur, mais c'est davantage une passion qu'un métier.

Il n'y avait pas de résistance ou de vapeur à l'époque médiévale ? Ça devait être quand même sacrément difficile pour le cycle naturel de l'eau d'avoir lieu si elle n'avait pas de forme gazeuse, non ? Et tous les matériaux étaient supraconducteurs ? J'imagine un peu la tête des orages.

La mécanique, ce n'est jamais que de la physique, et il s'agit bien d'une des disciplines listées dans le sujet que tu m'as donné en lien. Je ne parle pas de voiture. Je parle de ballistique, d'engrenages, de résistance des matériaux. Quant au ciment, j'entendais simplement par là mortier.

Mon personnage n'est jamais entré à l'Académie et n'a jamais suivi de cursus, à l'inverse de son premier amour. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles il n'a pas vraiment de statut ou de mécène, et pour lesquelles il prend un peu tous les boulots qui lui passent sous la main. Certes, il s'intéresse à la transformation, mais pas à toutes ses disciplines. Torem ne maîtrise pas deux savoirs, il n'en maîtrise même pas un.

Torem pourrait bien trouver un emploi stable, mais tel qu'il est à son arrivée sur le forum - s'il y arrive - il n'en a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyMar 20 Sep - 13:57

Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyMar 20 Sep - 22:28

Bonsoir,

Le terme d'ingénieur n'existait pas en l'an mil. "Dans le dictionnaire historique de la langue française d’Alain Rey (1994), le mot ingénieur vient de l’ancien français engigneor, ingeigneur « constructeur d’engins de guerre » (1155)" -> http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2009.dubruc_n&part=163138 Si tu as une source qui me contredit, n'hésite pas à la partager surtout ;) Mais, cela arrive légèrement plus tard comme tu le vois  :piou:

Pour l'avatar, c'est toujours non ! Je suis désolée, il y a trop d'écart pour nous. Je ne vois pas le problème de le vieillir pour faire correspondre l'âge à ton avatar, bien au contraire plus il est vieux plus cela justifierait qu'il n'a pas suivi de cursus à l'Académie et maîtriserait quand même son talent à force d'expérience justement.

Je me suis mal exprimée pour les résistances et la vapeur : sur Arven, ce n’est actuellement pas possible, ce sont des savoirs / techniques non connus ! Le ciment, ce n'est pas du mortier et que tu ai écrit ciment à la place de mortier ne change rien au fait que tu dois modifier. Comment je devine que tu as voulu dire cela moi ? Quoi qu'il en soit, le ciment permet de faire du mortier, mais ce n'est pas la même chose (et encore moins à l'époque médiévale du coup) :vexe: Le mortier est le mélange de pâte, de paille ou de boue avec de l'eau, c'est comme ça au Moyen-Age  :coeur:

Où vois-tu mécanique dans la liste ? Car, moi je ne le vois pas  :cute:

Pour l'Académie, comme tu le sens :oui:  Je te faisais une suggestion pour intégrer ton personnage un peu plus à Arven :keu:  Pour la question des savoirs, ce n'est pas très clair dans ton histoire que tu n'en maîtrises aucun :hm:

Merci pour la modification de la date de naissance, ça arrive pour la faute pas de souci :*_*: Je te laisse faire les autres modifications comme dit plus haut sinon je ne pourrais pas te valider, je suis navrée nous tenons à rester cohérent avec les bases de notre contexte :pwease:

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptyDim 25 Sep - 17:24

Bonjour Torem,
Je viens aux nouvelles, as-tu besoin d'aide ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek EmptySam 1 Oct - 1:50

Bonjour Torem,
Sans nouvelles de ta part, j'archive ta fiche et supprime ton compte !
N'hésite pas à revenir si le cœur t'en dit :sisi:










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Torem Hayek   Torem Hayek Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Torem Hayek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: