AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €

Partagez
 

 Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptyMar 18 Oct - 23:02


Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Mélodie Douxvelours & Hiémain De Sylvamir

Rencontre sur les pavés

Entre culpabilité et célébration



• Date : 8 Octobre
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Mélodie cherche Hiémain à la Cour des Miracle, pour prendre de ses nouvelles, vérifier qu'il est bien en un seul morceau et le féliciter de son mariage.
• Recensement :
Code:
• [b]Date : 8 Octobre 1001[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1381-rencontre-sur-les-paves-pv-hiemain]Rencontre sur les pavés[/url] - [i]Mélodie Douxvelours & Hiémain De Sylvamir[/i]
Mélodie cherche Hiémain à la Cour des Miracle, pour prendre de ses nouvelles, vérifier qu'il est bien en un seul morceau et le féliciter de son mariage.



Dernière édition par Mélodie Douxvelours le Mer 23 Nov - 14:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptyMar 18 Oct - 23:03

De l’obscurité vient la lumière. C’était un peu ainsi lorsqu’on passait des tunnels à la Cour des Miracles. C’était un paysage qui éclatait à la vue, grouillant, riant, chahutait, vivant. C’était le cœur secret de la Ville Basse, palpitant et chaleureux. Mais gare à ne pas le sous-estimer, nos différences s’imbriquaient les unes aux autres pour créer un rempart inébranlable et impitoyable. C’était un autre monde, un univers caché à ceux qui n’en étaient pas dignes.  
Je respire et ma poitrine se libère d’un poids.
« Maison ».
C’était toujours ainsi dès que je pénétrais sur les pavés usés, je m’y sentais en paix avec moi-même, assurée d’avoir ma place dans ce cortège étrange et dépenaillé. J’observe avec tendresse le ballet incessant qui agitait l’endroit, avisant des connaissances et des amis. Mes yeux virevoltent d’un visage à l’autre pour trouver celui recherché.  J’avise rapidement ce dernier tant il émanait de lui une aura particulière. C’était un homme resplendissant de bonheur, un homme qui avait échappé de peu à la mort et qui avait décidé de la narguer en célébrant la vie et la joie par l’amour qu’il portait à une femme.

Hiémain.


L’un des champions du tournoi des trois opales. Je l’avais vu s’écrouler sur le sable, comme les autres, mais je n’avais alors d’yeux que pour la main ensanglantée de mon ami d’enfance. Incapable de penser à autres choses, je n’avais, sur le coup, pas penser à d’autre. Ce n’est qu’après, une fois que j’avais pris de la distance avec ce carnage et les souvenirs qu’ils avaient faits ressurgir que j’avais pris la mesure des blessés. Je m’étais rendue compte à quel point j’avais été inutile, comme j’avais été égoïste qu’après. Je m’étais jetés sur Maë pour simplement l’agiter et la supplier de ne pas mourir. Je ne l’avais pas aidé pour autant, comme tous ceux qui avaient été dans l’arène.
J’avais été stupide et pitoyable…

Heureusement, les nouvelles allants vites, nous avions appris rapidement qu’aucun mort n’était à déplorer dans les combattants de l’arène. Ca avait été un soulagement, la culpabilité s’était allégée. Puis celle du mariage s’était répandue comme une trainée de poudre. Remplaçant rapidement les mauvais souvenirs. Un mariage à la Cour des Miracles, entre deux membres de renom. Que cela passe inaperçu aurait été impossible. J’étais heureuse pour lui et pour sa futur femme. Il méritait bien un peu de répit. Tout les deux en fait.

Je trottine dans sa direction et lui donne une petite tape sur l’épaule pour lui signifier ma présence. Je lui souris, contente de le retrouver en un seul morceau parmi nous.

-Salut, alors comment se passe ta rémission ? Tu as encore mal ?

Oui, bon il y avait encore du travail à faire concernant les salutations. Cependant, j’étais réellement inquiète pour lui et je m’en voulais un peu de ne même pas avoir posé les yeux sur lui dans l’arène. J’avais besoin de m’assurait que ça allait pour de vrai et pas seulement me cantonner à une apparence qu’il voulait bien renvoyer.

-Félicitation pour ton mariage ! Je n’avais pas encore eu l’occasion de te croiser pour te le dire.

C’était aussi des choses qui se disaient et c’était de circonstance. Avant d’oublier, avant que le temps décide de m’enlever la possibilité de lui parler. Même si c’était futile, qu’il s’en fichait, je tenais à le lui dire. Il avait trouvé quelque chose de précieux et qu’il protégeait avec hardiesse, quelque chose que je n’aurais jamais et c’était une raison de plus pour le respecter.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptyVen 9 Déc - 3:04

En quelques jours, Hiémain avait réussi à récupérer des blessures gagnées au Tournoi des Trois Opales. Au delà de celle qui avait manqué de le tuer, les autres coups reçus étaient un moindre mal, et dès qu’il s’était senti mieux et en état de se déplacer, lui et Mélusine avait pris leurs affaires et s’en étaient retournés dans la tranquillité de Lorgol, avec l’espoir de se marier rapidement. La crainte née de l’attaque qu’il avait subit avait au moins permis de concrétiser ce projet sans s’occuper des convenances et de ce que l’on attendait d’eux. Qu’importe si il n’y avait pas toute la famille et les amis, qu’importe si ce n’était pas à la Cour de leurs ducs respectifs. Les deux amants avaient décidé de se marier sur les pavés de la Cour des Miracles, leur véritable maison, ce lieu qui avait vu naître leur amour et connu leurs peines. Il finissait tout juste une conversation avec Vital à ce sujet d’ailleurs – lui demandant d’être son témoin – quand une tape sur son épaule vint interrompre le fil de ses pensées, suivie bien vite par une voix.

En se tournant vers la source de celle-ci, il tomba sur la jeune Mélodie qui d’un sourire attendait une réponse de sa part. Un maigre rictus en retour, qui était commun au kyréen peu expressif, il lui rendit un salut en répondant d’une voix grave, emprunte de cet habituel sérieux.

« La douleur est presque passée je dirais. Seule la fatigue demeure, et je m'en remettrais. »


Il n’avait pas encore tout à fait récupéré de tout, arguer le contraire aurait été mentir. Mais il n’était pas d’un naturel expansif sur lui et ses problèmes. Pour autant, la demoiselle devant lui n’était pas une inconnue. Plus qu’une collègue voleuse, c’était une jeune fille que Hiémain s’était surprit à aider et surveiller, voyant en elle un élément de talent. Et outre ses bonnes capacités, il avait développé une sorte d’affection pour elle, qu’il cachait bien sous le masque de glace qui habillait son visage. Mais elle savait, cette demoiselle, qu’il l’appréciait à sa manière, et au fond, il fut touché de la voir venir s’enquérir de son état, quand bien même celui-ci n’était guère réellement visible – au delà d’une pâleur plus soutenue que d’ordinaire.

Les mots sont assez inattendus mais encore une fois agréable à constater. Non que ce soit une surprise au sein de la Cour désormais puisque la nouvelle avait eu le temps de faire le tour de tout le monde, mais ne pensait pas la demoiselle assez proche pour venir le féliciter pour ses fiançailles et son mariage à venir. Aussi laisse-t-il échapper un semblant de sourire néanmoins sincère.

« Je te remercie Mélodie, cette attention de ta part est vraiment touchante. »

Oh ils sont nombreux les amis de la Cour à être déjà passés le lui dire, mais il apprécie le geste et remarque la sincérité dans le regard de la jeune femme.

Elle y était, tu sais ?


La voix caverneuse de Stellaire résonne dans son esprit, un ton léger voire amusé lorsqu’il remarque au travers des yeux de Hiémain la jeune fille qui l’avait aidé à mettre à mal les agents de l’Ordre. Il n’a pas besoin d’en préciser plus, le vieux dragon aux écailles d’ors, et le baron saisit alors l’occasion de questionner Mélodie à son tour.

« On m’a dit que tu étais au Tournoi toi aussi. Tu n’as pas été blessé j’espère ? »

Elle avait beau être agile et débrouillarde, ce qui était arrivé en Bellifère s’apparentait à une catastrophe susceptible de toucher tout le monde. Et il avait beau savoir que Stellaire lui était venu en aide, il préférait tout à coup l’interroger elle, avec une certaine inquiétude. Il n’en avait pas l’air, mais il avait beaucoup d’affection pour ceux qui avaient réussi à détenir sa confiance et son amitié. Et même si elle n’était pas une amie souvent vue et rencontrée, elle n’en restait pas moins une sœur des Miracles qu’il appréciait aider.



Cette âme est pleine d'ombre, le péché s'y commet. Le coupable n'est pas celui qui y fait le péché, mais celui qui y a fait l'ombre — Victor Hugo.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptySam 10 Déc - 8:29

Je souris niaisement à Hiémain, heureuse de l’entendre dire que tout va bien. Qu’il n’y avait pas eu mort d’homme et qu’il reprenait des forces. Cela soulage la culpabilité, permet à mon cœur de souffler et de sauter de joie d’être à nouveau si léger. Il y avait encore nombre d’entraves qui l’empêchaient de chanter à tue-tête, mais chaque chaîne qui se brisait, était une fête qu’il était primordial de célébrer. Alors, je tourne autour de lui, les mains dans le dos et un sourire qui refusait de partir, me donnant une tête d’imbécile heureuse. Quel tableau ridicule devant la stature rigide de l’homme. Il avait les allures glaciales de sa contrée natale, difficile de se défaire de ses origines. Les miennes étaient si mélangées qu’il était difficile d’y trouver la moindre manière. J’avais été bâtit sur les pavés de de la Ville Basse et sa faune particulièrement disparate, bon sang ne saurait mentir, mais il n’était pas assez fort pour effacer la marque apposée par Lorgol et Isil. Autrement dit, c’était une façon plus jolie de dire que je n’avais strictement aucune tenue. Ma mère avait tenté de m’apprendre, à devenir douce, gracieuse, une beauté mystérieuse à l’intelligence acérée. Ma mère était morte et ses enseignements avec elle. Pas tous, mais ceux-là n’avaient pas tenu la distance, se décrochant de ma carcasse misérable alors que je me dirigeais sur le chemin de la Cour des Miracles.

Hiémain avait beau être froid et distant, il était de bon conseil. Il m’avait aidé et il faisait partie de la Cour des Miracles. Il ne m’en fallait pas plus pour l’apprécier. Cela faisait plusieurs années qu’il supportait mon attitude emprunte d’une immaturité certaine et toujours avec une patience infinie. C’était bien que je ne le dérangeais pas, sinon il me l’aurait fait comprendre.

Mon sourire se crispe un peu et j’arrête de gigoter dans tous les sens comme une enfant hyperactive. Je hausse les épaules à sa demande, adoptant une attitude nonchalante. S’il pouvait entendre les battements de mon cœur, sans doute aurait-il su que le comportement était feint, en attendant, je gardais mes états d’âme pour moi-même. Bien cachés dans un recoin. Acquiesçant néanmoins.

- Pas blessée, mais pas loin. J’ai eu de la chance et il s’en est fallu de peu pour que je n’en sorte pas vivante, je crois. Je suis une voleuse nom d’Isil, pas un foutu guerrier. Quelqu’un est venu m’aider, sinon j’aurai été dans de sales draps, pour ne pas dire foutu.

J’hésite un peu à continuer. Non pas que je ne lui faisais pas confiance. J’avais simplement encore du mal à croire ce qui avait pu se passer. Autant la rébellion cauchemardesque des mages, que de l’intervention de Stellaire.

-C’était assez improbable d’ailleurs… Je veux dire, encore, se faire sauver par un garde ou autres… Mais c’est un dragon qui est tombé sur mon adversaire. Littéralement. Celui de la Rose, Stellaire… Bon, c’est tiré par les cheveux…mais c’est vrai. Enfin bref, je suppose que ça m’apprendra à rester dans les parages d’une bataille magique au lieu de me barrer en courant.

Sans l’intervention du dragon, je pense que je serais morte, ou pas loin. Il avait été deux et personne d’autre à l’horizon pour me prêter mains fortes. En y réfléchissant, mon attitude avait été tellement imprudente. D’un autre côté, comment aurais-je pu savoir que le mage était gardé ? C’était logique, mais pas inévitable. Je savais pertinemment que mon impulsivité me pousserait à agir de même si nécessaire. Tant qu’il n’y avait ni armé, ni garde surentraîné, ne pas tenter sa chance, jouer sur un pari, sur des possibilités… c’était un peu ce que je vivais tous les jours suspendue dans les hauteurs de Lorgol. Laisser mourir mes amis devant mes yeux était bien au-dessus de mes forces, surtout lorsque cette mort n’était pas inévitable, lorsqu’il était encore possible d’agir et d’avoir un résultat concluant. Et puis, je n’avais pas à me plaindre, à part quelques ecchymoses, griffures, plaies légères, ça n’avait été rien de bien grave par apport aux champions et ce qu’ils avaient enduré. Je revoyais encore avec horreur les doigts tranchés de Maëlys, les champions s’écroulant les uns après les autres succombant à la fureur de leur camarade. Un frisson parcourt mon échine, mais je réussis malgré tout à tenir la terreur et l’impuissance loin de moi.

- Enfin, rien de bien ne grave en somme. Je suis toujours là. C’est surtout toi et tous ceux qui étaient dans l’arène qui ont le plus souffert. J’ai pas vraiment à me plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptyDim 29 Jan - 16:50

Hiémain n’était pas connu pour être le voleur le plus sociable et le plus abordable. Outre sa noblesse apparente et sa froideur toute kyréenne, il était surtout un homme particulièrement réfléchit et observateur qui, s’il ne rechignait pas toujours à aider, ne le faisait qu’après s’être assuré que ses conseils trouveraient une oreille attentive. Non qu’il fût avare de ses connaissances en la matière, il n’était pour autant pas homme à aider n’importe qui et n’importe comment. C’était ce qui avait caractérisé son lien avec Mélodie, avant qu’ils n’en viennent à vraiment s’apprécier tous les deux. Certes, elle était une sœur des Miracles et à ce titre, il ne l’aurait pas totalement laissé tombé s’il l’avait vu en bien mauvaise posture – la chose était d’ailleurs d’ores et déjà arrivée bon nombre de fois. Mais lorsque la jeune femme était venue à sa rencontre pour espérer de sa part des conseils plus spécifiques que son Maître n’avait pu lui fournir, elle s’était confrontée au mur qu’était Hiémain. Il avait tout bonnement refusé à l’époque, mais au fond, il avait été agréablement surpris de voir Mélodie persévérer. Et de cette relation presque professeur/élève – là où il n’était pourtant pas son Maître attitré – était née une amitié, encore bien jeune, mais sincère. Et même s’il ne le montre que peu dans le maigre pincement de lèvre qui s’affiche sur son visage, Hiémain est touché de l’inquiétude de la jeune femme à son égare. Autant qu’il peut être inquiet de ce qui à pu lui arriver lors du Tournoi.

Car il n’est pas dupe ni mauvais observateur. Et s’il n’aurait pas mis sa main à couper qu’elle mentait ou cachait quelque chose, il percevait dans le masque de ses paroles quelques dissonances fortes peu mélodieuses. Pour autant, il n’en toucha pas mot et la laissa jouer comme elle souhaitait. Si elle tenait à cacher autre chose, minimiser l’inquiétude par une légèreté passive, alors soit, il s’en accommoderait.

« Mais vous ne pouviez sortir, de ce que je sais. Bien qu’en tant que voleuse, tu aurais dû rester à te cacher dans les voiles d’Isil. Je suis certain que tu as pourtant essayer d’œuvrer contre eux, n’est-ce pas ? » Ce n’est ni un reproche ni une attaque, car au fond, il sait que Mélodie est une inconsciente sincère, et que si elle avait agit, ce n’était certainement pas sans raison. Sans parler que les membres de l’Ordre présent, s’ils avaient attaqués par la suite la population du Colisée, ne s’en étaient d’abord pris qu’aux Champions. Si Mélodie s’était retrouvée en prise avec eux, il était certain qu’elle avait agit de telle manière à attirer leur attention. Il hausse un sourcil cependant, à la mention de Stellaire. Si le vieux dragon lui avait parlé d’elle un peu plus tôt, il n’avait pas mentionné avec exactitude de quelle manière ils s’étaient rencontrés. « Mais je suis content que tu t’en sois sortie indemne Mélodie. Et cela n’a rien d’improbable, les agents de la Rose sont là pour défendre ceux qui en ont besoin, Stellaire à certainement agit en ce sens lorsqu’il a vu la population du Colisée être lentement décimée. »

Elle est amère, la voix du baron de Sylvamir, en repensant à tous ces morts, toutes ces vies sacrifiées pour rien et qui n’avaient pas pu se défendre seules… et lui, prisonnier de ses propres tourments, inspiré faire à la Guerre à cause de la magie du Héraut, prêt à tuer sans aucune pitié… et si encore les membres de l’Ordre avaient pu se contenter des vies des Champions… mais non, celles des spectateurs aussi avaient été déposées sur l’autel d’une ambition démesurée. Qu’importe les raisons derrières de tels actes, ils ne pouvaient prétendre à aucune légitimité quand des vies innocentes périssaient pour l’obtenir. Au fond de lui, une colère ancienne gronde, mélange de la sienne et de celle d’Obéron, certes plus retenue mais bien présente. Sans lui… sans lui il aurait certainement cédé à la pulsion insufflée par le Héraut et aurait tué la pauvre chevaucheuse d’Ansemer… rien que d’y songer, il en avait des élans de rage.

« Nous n’étions que des symboles bons à détruire. Une unité qu’ils croient pouvoir éliminer si facilement, à l’image des deux empires qui se déchirent. Ils ont au moins réussit cela… »  Il n’est pas dupe, Hiémain. Si eux n’étaient qu’une image à casser, à briser, à souiller, les actes de l’Ordre étaient plus profonds que cela. Et il ne pouvait décemment pas croire qu’agir en public et tuer autant de vie auraient pu ne serait-ce qu’une seconde jouer en leur faveur. Ce qu’ils avaient réussi néanmoins, c’était de fragiliser un peu plus le lien entre Faërie et Ibélène. « Enfin n’en parlons plus, c’est du passé maintenant. Nous sommes en vie, tu as raison. C’est le principal. »

Il est vrai qu’il va se marier bientôt, que l’existence ne s’est pas arrêtée d’avancer avec les morts du Colisée. Et s’ils ne peuvent pour l’instant rien faire de plus, la vie n’en reste pas moins lumineuse pour Hiémain.

« Viendras-tu à mon mariage Mélodie ? Toute la Cour est invitée. »



Cette âme est pleine d'ombre, le péché s'y commet. Le coupable n'est pas celui qui y fait le péché, mais celui qui y a fait l'ombre — Victor Hugo.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] EmptyDim 5 Fév - 15:30

Je me gratte le menton, d’un air presque distrait, faux, puisque toute mon attention est donnée à Hiémain. Une ombre de sourire s’ébauche sur la commissure de mes lèvres et je ne peux feindre bien longtemps l’évidence. Non, je n’avais pas été, ce qu’on appelait, très prudente. À tort ou à raison, je ne le savais guère. Il faut dire qu’avoir des réactions rationnelles dans ce genre de cas était un peu délicat, comment savoir ce qui aurait été le mieux, se cacher ? Les laisser mourir sous nos yeux sans rien faire, priant des Dieux muets et aveugles d’avoir un peu d’aide. Le Destin m’en soit clément, nos divinités n’étaient pas toujours des plus concernées par le sort d’humain s’entre-tuant, une malheureuse routine portée par notre sang, un héritage dont n’arrivions pas à nous défaire.
Les dieux se fichaient de nous et de notre salut, pour la simple et bonne raison que nous ne les avions jamais réellement écoutés. Pourquoi seraient-ils intervenus ? Je m’en étais toujours remise à mon instinct de survivre et en l’occurrence, aussi hasardeux fût-il, s’il avait pu me garder en vue pourquoi pas d’autre ?

-Jai peut-être, un tout petit peu, agressé l’un des mages en lui balançant une bourse dessus…Faut dire qu’à la base il était tout seul…et en fait… il l’était pas, ses copains sont apparus comme par magie.

Ou presque, embusqués derrière des gradins, occupés à regarder ailleurs. Je n’avais tout simplement pas été assez vigilante. Tout le monde fait des erreurs, moi y compris, et celle-ci aurait pu s’avérer la dernière si le dragon doré n’était pas intervenu. Heureusement que ces bêtes-là avaient l’ouï fine.
J’acquiesce pensivement à la remarque de Hiémain concernant les membres de la Rose. Défenseur, ou non, cela restait une situation des plus improbables. Je n’étais pas exactement ce qu’on pouvait appeler un membre du peuple, j’étais une enfant de la Cour des Miracles, un rejeton souillé par la misère, volant de braves et honnêtes concitoyens. Du moins, c’était ainsi que la plupart voyaient les gens de la Cour. Est-ce qu’il aurait agi de même en tout état de cause ou aurait attendu que la lie de l’humanité ne s’entre-tue avant d’intervenir à son tour pour sauver les braves champions ?
Qui savait.
Cela ne m’empêche pas de glisser un regard amusé vers l’homme.

-Je suis outrée, tu ne pourrais pas simplement me dire que, envouté par mon charme sans égal, tous ont accouru pour éviter qu’Arven ne perde l’un de ses plus précieux habitants, que le continent entier aurait sans doute pleuré s’il avait perdu la vie ? Non parce que c’est quand même vachement plus flatteur que la version, un dragon passe par la, écrase les gens, pour sauver le paysan lambda avant de repartir quoi. Un peu de tact et de flatterie nom d’un Vivenef !

La conversation devenait bien trop sérieuse, beaucoup trop morose pour que je la laisse dériver ainsi. Sinon, la culpabilité enflerait, l’évidence de mon inutilité m’éclaterait au visage et j’en étais certaine, y laisseraient des cicatrices que j’aurais bien du mal à enlever. L’histoire se répétait inlassablement, me laissant toujours sur le côté, spectatrice horrifiée et superflue, n’étant là que pour être un témoin porteur de souvenir sombre.

Heureusement, la fin n’avait pas été celle qui avait été prévu. Qu’avait-elle été d’ailleurs, la conclusion initiale ? Une opération si bien huilée, n’avaient-ils, réellement, pas prévu l’arrivé de la Rose ? En tant que voleuse, habituée aux opérations ambitieuses, aux plans alambiqués de groupe… Et si ?
Je finis par chasser cette idée grotesque de théorie du complot.
Il n’y avait certainement pas de si, seulement des fanatiques un peu stupides en manque d’attention. Des fanatiques assez malins tout de même pour monter un plan si « grandiose » pas assez pour le mener à son terme et c’était sans doute beaucoup mieux ainsi.

Les propos de Hiémain ramènent cependant le sujet sur le tapis, je finis par hausser les épaules, n’étant pas tout à fait certaine qu’il ne s’agisse que de ça. Ces actions-là me dépassaient complètement tant je les trouvais stupides. J’avais l’impression d’être face à des enfants capricieux tapant du pied car ils ne pouvaient obtenir ce qu’ils voulaient.

-Est-ce vraiment aussi simple ? Nous sommes de la Cours des Miracles, pétris dans les illusions et les faux-semblants guidés par un chef dont nous ne connaissons rien à part le masque. Tu penses vraiment qu’il n’y a rien d’autre ? S’il faut…je sais pas, pendant ce temps ils tentaient de voler des œufs de dragons pour faire leurs propres armées et conquérir Arven ? Ou… ba en fait j’en sais rien…mais je trouve toute cette histoire complètement aberrante par son inutilité…Le seul truc de sûre c’est que je suis bien contente qu’il n’y ait pas eux plus de morts que cela. Enfin…C’est surement con, mais surtout qu’il n’y ait eu aucun mort que je connaisse.

Égoïste ? Surement, je ne pouvais pleurer l’ensemble des âmes perdues d’Arven, je n’avais ni le temps, ni le cœur pour ça. La mort c’était moche et il était déjà assez dur de supporter la perte d’un être cher pour s’attarder sur celles d’inconnues.
Je hoche la tête à la conclusion qu’y apporte mon confrère, satisfaite de celle-ci, oui le plus important restait d’être en vie. Il y avait toujours de l’espoir tant que c’était le cas, toujours des possibilités d’agir et de faire quelque chose, quitte à se créer ses propres chemins seul. Il suffisait simplement d’être assez audacieux et inconscient pour ça.
Mon sourire s’élargit à sa demande, je tripote alors les pans de ma robe, en recherche de ce que je voulais lui donner et la seconde raison de mon accostage sauvage.

-Bien sûr si je suis dans le coin, et tant que j’y suis tiens. Bon, tu ne ris pas, ce n’est pas grand-chose, oui c’est moche, c’est fait main, mais on est pas tous baron. Voilà.

Je lui tends alors une petite statuette à l’effigie de Mirta, du moins, c’était l’idée initiale, j’étais bien incapable de dire si c’était réussi ou non. Si j’aimais bien creuser le bois de temps à autre pour me calmer ou m’occuper, ce n’étais pas pour autant que j’en étais venu à me découvrir un talent pour ce type d’activité. Mais qui disait mariage, disait cadeau, alors …ba…voilà quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]   Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre sur les pavés [Pv Hiémain]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: