AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Partagez
 

 Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyLun 24 Oct - 21:35




Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Solange & Meldred

Il est des réveils plus douloureux que d'autres

Une femme au levé est toujours délicieuse




• Date : 13 Octobre 1001
• Météo : Aube ensoleillée
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Ayant passé la nuit sur l'Audacia, courte nuit d'ailleurs, Solange tombe sur Meldred alors qu'elle est mal réveillée. Voyons donc qui est ce petit apprenti.
• Recensement :
Code:
• [b]Date :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1395-il-est-des-reveils-plus-douloureux-que-d-autres-meldred#42271]il est des réveils plus douloureux que d'autres[/url] - [i]Solange & Meldred[/i]
Ayant passé la nuit sur l'Audacia, courte nuit d'ailleurs, Solange tombe sur Meldred alors qu'elle est mal réveillée. Voyons donc qui est ce petit apprenti.



Dernière édition par Solange de Brenwyr le Lun 24 Oct - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyLun 24 Oct - 21:38

Ilse lui avait proposé de passer la nuit sur l'Audacia. Solange n'avait pas refusé. Elle aimait la compagnie d'Ilse et cela se faisait assez rare pour qu'elle ne s'en prive pas. Il était étrange de voir une Pirate et une Voltigeuse liées par l'amitié mais Solange n'avait jamais remis cette amitié en question. Elle l'avait offerte à Ilse un soir de violence et de beuverie, elle ne la reprendrait pas. De même, qui était elle pour juger l'existence qu'avait choisit son amie ? Personne.

Elles avaient discuté jusque tard dans la nuit, leur rires avaient résonné  dans la nuit, contre les parois de bois se balançant gentiment au rythme du ressac prêt du port. Lierre avait dormit sur les mats et avait filé au milieu de la nuit sur la promesse de venir la chercher dans la matinée. Peut être c'était il trouvé une femelle ? Quoique Solange en doutait un peu, mais elle laissait sa liberté au Griffon. L'aube pointait à peine le bout de son nez lorsqu'elles se couchèrent, Solange dans un hamac tendu a son intention, bercée par le roulis du navire, elle n'eut aucun problème pour s'endormir, la fatigue des derniers jours aidant. Le Tournoi avait été épuisant et encore, elle n'en avait assuré que la sécurité. Pour ce que cela avait servit d'ailleurs. Mais personne n'était réellement à blâmer.

Elle se réveilla une heure plus tard, légèrement vaseuse. Il lui faudrait un tonique pour bien se réveiller sans aucun doute. Au dessus d'elle, elle entendait la rumeur des matelots déjà sur le pont, les ordres fusaient un peu partout. Se passant une main dans les cheveux dans l'espoir de les discipliner un peu, elle traversa les quartiers d'Ilse en direction de son garde manger. Elle avait de la chance d'échapper à la migraine d'ailleurs, mais elles n'avaient pas bu à outrance, il fallait être raisonnable, surtout qu'Ilse se remettait à peine de ses blessures. Foutu Tournoi. Lissant sa chevelure sur une épaule, elle se frotta le front, encore dans les brumes du sommeil. Et elle buta sur un obstacle.

Battant des paupières pour faire le point, elle leva les yeux sur..euh...Qui était il déjà ? Ah Ilse le lui avait dit pourtant. Rid...Rod...Rob... quelque chose. Un truc dans ce goût là, difficile de le s'en souvenir, elle n'avait pas dût percuter au cœur de la conversation :

« Bonjour. »

Cela ne l'empêchait pas d'être un minimum polie n'est ce pas.

« Vous savez où Ilse cache son tonique ? Je crois que le sommeil m'embrume encore le cerveau. »

Le tout avec un sourire avenant mais légèrement bancal. A vrai dire, elle cherchait encore son prénom. C'était dérangeant de ne pas s'en souvenir tout de même ! Elle ne devenait pas sénile pourtant. D'un rapide coup d'oeil, elle s'assura tout de même d'être présentable. Si tant est qu'une chemise bleue froissée pouvait être présentable. Tant pis.


Dernière édition par Solange de Brenwyr le Mer 30 Nov - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyLun 7 Nov - 16:39

Cela faisait quelques jours, deux ou trois peut-être, que l’Audacia était reparti en mer. Et si ça n’était que mon premier voyage sur la vivenef, je m’y sentais chez moi. Je l’avais toujours su, que je ne serai bien qu’ici. Même quand j’observais mon père, plus jeune, quand il revenait d’un long séjour sur l’Audacia, auprès de Rhéa. Oui, je m’étais toujours imaginé partageant cette complicité filiale avec lui, même si ça aurait sûrement été lui qui me rabrouait, de le déranger pendant son quart, alors que j’avais mes propres tâches à effectuer. Un sourire teinté de tristesse m’échappa, à l’idée que je ne partagerai jamais ça avec lui. Peu importait, j’étais de toute façon seul, à vérifier l’état des canons. Surement parce que j’étais le p’tit nouveau. Je m’en plaignais pas, mais j’avais hâte que m’dame Ilse m’apprenne à faire feu. Déjà, j’étais pas cantonné aux nettoyages des seaux d’aisance, ou à la plonge. J’étais plus mousse, c’était pas vraiment mon rôle. J’préférais nettement rester sur le pont, à l’briquer, ou à faire d’autres tâches ingrates. Et p’t’être que je pourrai devenir le meilleur canonnier qui soit, même si c’était pas forcément ce que j’avais envisagé, au début. Mais si j’pouvais voir une explosion comme y’en avait eu à Hacheclair, alors j’resterai là longtemps. J’lui dirai pas qu’c’était une déesse pour ça, à m’dame Ilse, mais ça avait fait jaser.

En attendant, j’avais fini de nettoyer de toute la poudre qui s’tait collée dedans les canons, et c’était pas si facile. Mais ça serait fait avant que tout le monde se lève. J’finissais, chantonnant un chant de l’Archipel, pour me faire oublier le froid mordant malgré l’activité, et j’prenais un baril vide pour le redescendre, et en ram’ner un plein. Faudrait pas qu’on soit à court pendant la journée, je crois que j’ferai un aller simple pour être mangé par un requin. Enfin, si Rhéa m’sauve pas, ou même un dragon des mers. J’sais qu’ils m’aiment bien. Vraiment. Sinon, comment vous expliquez qu’un chiard de trois ans comme moi ait survécu à la noyade ?

Perdu dans mes pensées, j’manquais de bousculer quelqu’un, ou plutôt on m’rentra dedans. Un bout d’femme fort joli, dans sa tenue, qui laissait pas beaucoup d’place à l’imagination. « M’dame. Vous connaissez m’dame Ilse ? J’suis Red, son aide. J’étais en train d’nettoyer les canons. J’peux pas vous dire, j’suis pas là depuis longtemps, mais elle l’cache peut-être au milieu des barils de poudre. » J’la r’gardais, intrigué. J’l’avais vue arriver, sur son plumeux, la veille. Elle v’nait souvent, sur l’Audacia ? Si oui, elle devrait comprendre mon accent chantant des Îles. P’t’être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyMer 30 Nov - 20:10

Solange retint une grimace en entendant l'accent chantant des Iles. Bien. Pas la peine de se demander d'où il venait. Ilse l'avait aussi cet accent mais dans une moindre mesure. Lui c'était à couper au couteau. Au moins l'éclaira sur son prénom, ou du moins son surnom, Solange doutait que l'on puisse se nommer ainsi. Tirant toujours sur sa chemise pour couvrir au maximum ses cuisses, Solange fini par hausser un sourcil amusé :

« A mon avis ce qu'elle cache entre deux barils serait plutôt du rhum ou un quelconque tord-boyaux de son cru. »

Au moins, Red avait le mérite de lui faire passer quelque peu sa migraine lancinante, les petits griffons gambadant dans son cerveau c'étaient quelque peu calmés. Ce n'était pas plus mal. Elle inspira profondément l'air marin qui s'infiltrait par les meurtrières.

« Dis moi Red, tu aurais du café quelque part ? Je mourrais pour un café bien fort. »

reprit elle en s'installant sur un petit baril, sa paume embrassant son front dans un espoir laborieux de finir par exterminer sa migraine. Ah bon sang ! Pourquoi fallait il que toutes ses rencontres avec Ilse finissent plus ou prou de la même manière ? A ce rythme, son foi ne tiendrait pas le choc, surtout que la canonnière avait une sacrée descente. Puis elle percuta qu'elle n'avait pas franchement répondu aux questions de Red et posa son regard sur lui :

« Ah et pour te répondre, oui, je connais bien Ilse, disons que notre amitié fut scellée a coup de poings et de copieuses injures. Tu me verras souvent par ici si tu reste sur le navire. »


Puis, elle croisa les jambes, se massant une tempe des deux doigts de sa main droite.

« Tu as réussis a te faire embaucher ? »

Elle eut un sourire avenant en posant sa question. Après tout, Ilse était une femme de poigne, peu d'homme aimait se retrouver sous les ordres d'une femme. Cela dit, l'Audacia était un territoire à part.

« Je me demande où elle t'a dégoté... »

continua-t-elle en haussant légèrement une épaule. Par les Dieux, il lui fallait un café ! Et elle se promit que plus jamais, elle ne boirait les yeux fermés ce que lui servait son amie. Quoique...Ne disait elle pas toujours la même chose sans tenir compte de ses propres résolutions ? Si bien sûr. Il faut dire que les moments où elle pouvait retrouver la pirate étaient parfois rares, l'une comme l'autre avaient leur propre occupation. Solange volait, Ilse faisait tout péter et la Voltigeuse se demanda un instant laquelle des deux avait l'occupation la plus amusante.

« Alors ? L'Audacia te plait ? »

Solange n'était pas quelqu'un d'asociale, bien au contraire. Et puis, elle serait sans doute amenée à rencontrer souvent ce Red si il avait l'heure de plaire à Ilse. Oh et puis, il lui plaisait d'une certaine façon, il n'avait pas l'air de s'engoncer dans des salamalecs nobliaux et ce n'était pas plus mal. Parfois, Solange n'en pouvait plus de l'hypocrisie des nobles, même si elle en était une de part le sang. Un héritage dont elle ne faisait pas forcément étalage d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 1 Jan - 5:50


Je jetais un regard goguenard à la dame en face de moi – si on pouvait appeler dame quelqu’un qui sortait à peine vêtue. Mais eh, on était sur un navire pirate ! Et c’est pas à moi que ça aurait déplu, de regarder ses courbes ainsi dévoilées. Si elle voulait pas, elle aurait qu’à m’jeter à l’eau ou m’le dire, et j’arrêterais. Les belles filles à regarder manquaient pas, de toute façon. Même sur l’Audacia, mais j’crois que la seconde m’arracherait mes organes, si j’faisais mine de m’intéresser à elles, si elles voulaient pas.

« P’t’être qu’vous d’vriez aller voir dans sa cabin’ ? Si c’est que’que part, ç’doit êtr’ par là-bas. Mais z’en sortez, non ? J’peux aller chercher avec vous, s’vous voulez. Si m’dame Ilse est décente. »

Oui, c’était pas innocent. Mais je crois que m’dame Ilse m’aurait écorché vif, si elle m’avait entendu. Enfin bon, elle devrait s’y habituer. J’étais comme ça, voilà tout.

« Vous d’vriez d’mander au ‘pitaine, m’dame. Mais ‘voulez pas l’surprendr’ avec la seconde. Il paraît que l’dernier gars qui l’a fait, lui ont arraché un œil. L’en a qu’un, mais j’sais pas où s’arrêt’ la vérité. C’qu’on a pas beaucoup d’café, ici. Ça vient d’chez moi, j’peux vous assurer qu’on l’vend pas en dessous d’ce que ça vaut. »

J’jurais dans ma barbe, contre les continentaux, qui voulaient nous voler tout ça. Et le cacao. C’était à nous, et voilà.

« Bien sûr, qu’j’vais rester ! Si la belle Rhéa veut d’moi. Et que le ‘pitaine, la seconde et tout, y veul’ bien. Mais j’suis fait pour l’Audacia, m’dame ! Et c’est les meilleures amitiés, qu’on fait à coup d’poings. L'Eric, là, l’galant d’m’dame Ilse… Quel crétin ! Mais j’crois bien que c’parce que j’lui ai déformé sa bel’ gueule avec ma choppe, ou l’inverse, quoi qu’la mienne soit ‘cor très belle, que ça va. C’toujours mieux de les boire ensemble que de s’les lancer dessus, les choppes. »

Ouais, ça c’était bien vrai.

« Ouais, elle m’a accepté comme aide ! P’t’être parc’ qu’suis un peu moins crétin qu’les autres. Et j’m’occuperai bien d’ses canons, moi. J’les ai déjà tous nettoyés, pour aujourd’hui. Et c’Rhéa qui m’a trouvé, m’dame. La figure d’proue. Mais elle doit bien vous aimer, si vous v’nez souvent. Quand j’avais trois ans, elle m’a pêché su’l’dos d’un dragon des mers. C’t’un rêve d’enfant, d’servir sur l’Audacia, ‘savez. Alors ouais, ça m’plait foutrement ! Plus qu’tout ! Jamais j’en partirai, si j’peux ! »

Je la dévisageais un instant, m’demandant qui il était, pour être sur un navire pirate l’air de rien et discuter comme ça.

« C’quoi vot’ nom ? J’peux continuer à vous appeler m’dame, vous en êtes une après tout, mais qu’j’sache au moins. Et comment ça s’fait, que vous fréquentiez des pirates ? C’pas commun. »

… pour une femme continentale. Mais ça, j’le taisais et l’gardais pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyMer 25 Jan - 8:39

Solange jeta un coup d’œil amusé à l’apprenti-pirate :

« Ilse ronfle du sommeil du juste. Pour l’avoir déjà pratiquée au réveil, je te le déconseille. »

Ilse avait tout d’un dragon. Du moins dans son souvenir, mais il faut dire que c’était le lendemain d’une soirée arrosée et festive. Hier, elles n’avaient pas tant abusée. Quoique, à entendre la bande de pygmée sous son crâne et sa bouche pâteuse, ce n’était pas évident. Elle rit quand il parla du second et secoua la tête, une mine faussement dégoutée sur le visage :

« Non merci, voir une paire de fesse dès le réveil, très peu pour moi, surtout si c’est pas celle que j’ai tripoté dans la nuit. »


Et puis elle  ne connaissait pas très  bien le capitaine, c’était un coup à se faire virer de l’Audacia en petite chemise et sans griffon. Solange était téméraire mais pas à ce point, fallait pas déconner.

« Tant pis pour le café, je m’en passerais donc. »

Et finalement la curiosité du matelot prend le dessus alors qu’il lui demande si elle connait bien Ilse. Cela fait naitre un sourire amusé et presque nostalgique sur les traits de la Voltigeuse. A vrai dire, elle ne garde que de bons souvenirs de cette rencontre. Et une cicatrice sur la cuisse au passage mais rien de laid heureusement. Il faut dire qu’elles avaient bien rit ce soir-là, c’était certain. Bien bu aussi, c’était encore plus certain. En tout cas, Red était on ne peut plus bavard et Solange s’amusa de ses errances lyriques, ne s’étonnant qu’à moitié d’entendre que Louis était le galant d’Ilse. Et bien au moins une qui avait trouvé de quoi s’amuser sur les deux.

« Tu as écrasé une chope sur la tête d'Eric? Sérieusement ? Ah j’aurais aimé voir ça tiens !  Mais tu as raison, cela dit, ce n’est pas sur Ilse que je tapais, plutôt sur ceux qui tentait de la taper, ça ne nous a pas empêcher de finir la nuit rondes comme des queues de pelles en chantant à tue-tête dans les rues. Ça manquait de classe mais c’était joyeux au moins. »

Finalement, il était marrant ce type. Solange avait du mal à lui donner un âge, surtout que sa façon de s’exprimer lui faisait parfois penser à un enfant. Ce qu’il n’était évidemment pas si elle en jugeait par la carrure qu’elle avait sous le nez. Plutôt bien bâtit, on ne va pas se leurrer.

« Mmh…Je pense plus que Rhéa aime Isle et qu’Ilse m’aime bien. En tout cas tant mieux pour toi, tu seras bien ici, j’aime beaucoup ce navire. Mais dis-moi…Comment tu t’es retrouvé sur le dos d’un dragon des mers à trois ans ? Tu es le rescapé d’un naufrage ? »

Parce qu’un gamin de trois ans…En pleine mer…il n’y avait pas trente-six raisons pour qu’il se retrouve sur le dos d’un dragon, Solange marquait sa surprise par un haussement de sourcils intrigué.

« Solange de Brenwyr, mais tu peux m’appeler Solange, ça ne me gêne pas. Mmh et je dirais que c’est mon amitié pour Ilse qui me permet de me retrouver ici. Ou alors qui sait, peut-être ais je été pirate dans une autre vie. Quoique, si je n’avais été voltigeuse, peut-être que c’est ce que j’aurais fait. »


Les questions de Red ne la gênait pas et de toute façon, elle n’avait rien à cacher mais il n’était pas faux de dire que sa présence était étrange. Mais après tout, elle s’était imposé en tant que Voltigeuse composé pour la plus grande partie d’homme, n’était pas mariée, ni mère et jouissait d’une liberté que peu de femme pouvait avoir. Enfin, les femmes du continent..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptySam 28 Jan - 22:54

J’souris, à moitié amusé par sa répartie sur cell’ qui m’formait à manier les canons. J’l’avais pas vraiment constaté d’moi-même, ayant plutôt entendu d’autr’ bruits v’nant d’sa cabine, et certain’ment pas synonymes d’sommeil. J’me gardais bien d’dire quoi qu’ce soit, même si ça m’démangeait – j’voulais pas m’fair’ jeter par-d’ssus bord. Je m’mettais à rire à pleine voix, en r’vanche, alors qu’j’amenais mon cap’taine sur l’sujet. Décidément, elle était à peu près aussi délicate qu’moi, mais ça m’plaisait bien. Les demoiselles trop timorées, c’tait pas trop à mon goût – un peu comm’ l’thé, quoi. Ça valait jamais un bon p’tit rhum, fort et puissant, mais agréable au goût. Enfin, j’buvais pas d’thé, mais c’tait l’idée.

« J’veux bien l’croir’ ! ‘Sont accueillantes, celles d’m’dame Ilse ? ‘Fin, à supposer qu’z’ayez tripoté tout ça p’dant la nuit. Mais j’dirai rien, j’vous assure ! » Ce que je penserais, ce à quoi je penserais même, en revanche… Le sourire gog’nard sur mon visage d’vait en dire beaucoup, à vrai dire. Heureusement qu’on changea d’sujet, parce qu’mon imagination se faisait assez… vive.

Mais la mention d’Eric suffit pas mal à y mettre fin. Déjà parce qu’il m’ferait à nouveau le portrait, s’il savait la façon dont j’pensais à l’instant d’Ilse, et parce qu’le pirate était pas vraiment l’bienvenu dans mes pensées qui dérivaient. Un bon moyen d’les refroidir, ouais…

« Pour sûr ! ‘Savez, les ch’mailleries sans conséquence, c’peut vite d’générer. Mais ça va. On s’en est pas ‘core renvoyé, en tout cas. Dommage, v’pourrez pas l’voir. J’voudrais bien passer une soirée rond comme une queue d’pelle avec vous et m’dame Ilse. ‘Semblerait qu’on s’amuse bien, avec vous ! »

J’lui adressais un nouveau sourire. J’pourrais m’amuser d’bien des façons, avec elle, c’tait sûr ! Sa tenue m’aidait pas vraiment à pas y penser, en plus.

« Les amis de Rhéa sont ses amis ? Vous v’nez souvent sur l’Audacia, du coup ? Et oui, j’y s’rai bien. C’sûr. Et j’sais pas, c’très flou, les raisons pour lesquelles j’me suis retrouvé à l’eau. Mais j’suis arrivé à bon port, c’tout c’qui compt’. »

Oui, vraiment tout. À ses yeux, en tout cas.

« C’t’un plaisir, que cett’ rencontr’, Solange. Tu viens d’où, et pourquoi la Voltige ? Z’avaient pas d’autr’ projet pour toi, dans ta ville ? »


Dernière édition par Meldred Vif-Ressac le Dim 29 Jan - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 0:31

Durant un instant, Solange regarda Red les yeux ronds. Non. Il n'insinuait pas ce qu'elle pensait qu'il insinuait....Si ? Cela monta, comme une lame de fond, elle tenta bien de le retenir mais cela n'eut que l'effet d'un grognement étouffé avant que ça n'explose. Son rire se répercuta sur les parois du navire, la secoua comme un prunier et fit monter les larmes à ses yeux :

« Par le Destin...Attends... »

Du bout des doigts, elle essuya une larme perlant au coin de son œil et inspira profondément. Pas de quoi reprendre son sérieux cela dit. Impayable. Finalement, après un soupir tremblant de rire contenu, elle ajouta avec une note malicieuse dans la voix :

« Isle est très belle mais vois tu, elle a beaucoup trop de seins pour me plaire. Cela dit, je prends note de ton intérêt. »

Autant ne pas être dans sa tête, elle craignait de tomber en milieu d'un fantasme des plus débridé. Solange n'était pas prude ou coincée mais elle n'avait jamais eu le goût des femmes, elle laissait cela aux Ciel-sombrois. Cela dit, il était un homme et forcément...Ses pensées devaient dériver un peu sous la ceinture parfois. Y avait qu'a voir son petit sourire. Sourire qui mourut alors qu'ils se mettaient à évoquer Eric. Le...Galant d'Ilse. Solange ne le connaissait pas très bien, mais au moins son amie avait bon goût.

« Qui sait, la prochaine fois que vous mouillerez dans un coin d'où je ne suis pas loin, je dirais à Ilse de t'emmener, mais autant te prévenir ça fini souvent...Et bien, en chaos pour rester polie. Mais tu sais ce qu'on dit, on ne vit qu'une fois. »

En vérité, bien que née noble, Solange n'en avait pas le comportement, sauf lorsque les circonstances l'exigeaient. Dans ces cas là oui, elle faisait un effort et se glissait assez facilement dans la peau d'une jeune femme bien née. Nouant ses doigts entre eux, elle leva les bras au dessus de sa tête, s'étirant tout en répondant aux multiples questions du pirate. Quoiqu'il n'avait pas non plus une histoire des plus banales, autant le dire.

« Autant que je le peux, dans la mesure où mes obligations m'en laissent le loisir on va dire. Tu as une histoire intéressante Red, il faut croire que le Destin avait un plan tout tracé pour toi, qu'un enfant survive à la mer tient du miracle. »

Se passant une main dans les cheveux, elle haussa négligemment une épaule.

« Oh si. Des tonnes je suis sûre, mais que veux tu, je suis une tête de bois et mes parents, que les Dieux les gardent, ne m'ont jamais obligée a quoique ce soit. Nous sommes nobles mais pas assez pour que le devoir nous étouffe..Quant au reste... »

Elle plissa les paupières d'amusement :

« J'aime la liberté. Et l'on jamais aussi libre que dans les airs tout simplement. Tu ne t'imagines pas ailleurs que sur l'Audacia n'est ce pas ? Et bien moi, je suis chez moi en chevauchant Lierre. C'est aussi simple que cela. Je vis en Valkyrion mais mon cœur demeure dans les nuages. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 0:54

C’était plutôt bon, d’entendre son rire se joindre au mien, même si c’était pas la réaction attendue. Bon, j’avais p’t’être exagéré ce qu’elle me disait, p’t’être un peu volontairement, mais, sa tenue, ses remarques, la nuit qu’elle venait de passer avec Ilse après avoir bu… n’importe qui aurait pu se méprendr’. Et puis elle en riait, c’était que c’était pas si grave. Si elle s’était offusquée, j’dis pas, peut-être que ça m’aurait agacé, mais non, elle s’prenait pas au sérieux. J’connaissais pas tellement m’dame Ilse, mais si ses amies étaient comme ça, alors j’pourrais l’apprécier – j’veux dire, en plus qu’elle voulait m’apprendr’ et qu’elle v’nait de l’Audacia. Elle avait l’air d’être quelqu’un d’sacrément bien.

Mais j’avais pas vraiment envie d’penser à m’dame Ilse, tout d’suite. Pas alors qu’la jeun’ femm’ presque nue s’étirait d’vant moi, tout en m’proposant d’passer du temps avec elle et m’dame Ilse, à notre prochaine escale pas loin d’elle. Autant dir’ que je pensais pas à l’escale, mais plutôt à c’qu’elle me dévoilait. Et autant dire que c’était très très plaisant. Et que j’étais pas contr’en découvrir plus. Mais bon, j’la connaissais pas, et je voulais pas faire d’frasques…

« J’ai pas c’défaut d’Ilse, moi. Quoi que, ça en soit pas un sur toi. »

Non, j’m’étais pas focalisé sur sa poitrine, mais quand elle l’exposait comme ça… et vu ses paroles, alors elle savait très bien ce à quoi j’pensais, y’a pas si longtemps qu’ça. J’me forçais quand même à l’écouter, alors que mon regard se perdait sur c’qu’elle m’offrait – et c’qu’elle m’cachait aussi, que j’aurai pas été contre découvrir. Fallait être aveugl’, pour pas voir qu’c’était une belle’ femme.

« J’toujours su qu’j’étais marqué par Messaïon, m’dame Solange. Ou Solange, comme t’veux. Oui, elle allait pas insister pour l’vouvoiement, alors que j’la dévisageais d’une manière qu’Mirta elle-même aurait encouragée ? C’sera un plaisir qu’tu reviennes, en tout cas. »

Mais elle avait pas b’soin d’partir de suite. Loin d’là, même. Souriant, il l’écouta attentivement. « Ouais, t’es chez toi sur l’dos de ta bête à plumes – c’pas dit pour t’vexer -, et moi j’suis chez moi et libre ici. Mais j’ai vogué ailleurs, avant. Longtemps. Mais ouais. C’t’une aubaine, que t’aies été plus libr’ que les autr’… Tu s’rais moitié moins plaisante, sans ça, j’crois. »

J’m’approchais sans trop attendre, et posais mes mains dans l’bas d’son dos, effleurant à travers sa chemise c’qu’elle dissimulait à peine, déposant un baiser dans l’creux de son cou, écartant légèrement le vêt’ment en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 1:50

Solange haussa un sourcil amusé.

« Non c'est assez flagrant. »

Tandis qu'elle le balayait d'un regard. Effectivement on ne pouvait pas le prendre pour une femme et si il pensait qu'elle était passé a coté de ses coups d'oeil c'était loupé. Elle aurait pu en rougir si elle était une jeune farouche d'Outrevent mais ce n'était pas tout à fait le cas et autant le dire, elle n'avait pas élevé sa virginité au rang de déesse. Inutile de dire qu'elle n'avait pas attendu le mariage comme on dit. Tant que cela ne prêtait pas a conséquence, elle n'y voyait pas de mal. Et apparemment elle n'était pas la seule.

Une étincelle moqueuse pétilla dans ses iris alors qu'il avait bien du mal à la regarder dans les yeux. Solange en jouait aisément après tout le Destin ne l'avait pas affublée de traits grossiers et laids autant en profiter non ? Certes, ce comportement ou cette manière de penser était condamnable mais seulement aux yeux des bien pensants...Qui devraient s'envoyer en l'air un peu plus souvent, mais ça ce n'était que son avis.

« Un plaisir, vraiment ? Mmh...Si Ilse ne te vire pas a coup de pieds il y a des chances. »

Oui évidemment, on pouvait interpréter sa phrase dans le sens que l'on voudrait mais apparemment le message était bien passé. Quoiqu'elle n'avait pas dans l'idée de séduire un homme en se levant ce matin hein, mais, et bien...Disons que l'occasion était belle, l'homme était beau et l'endroit pas du tout approprié. Deux sur trois, c'était pas si mal. Creusant légèrement les reins sous la caresse, elle sourit légèrement.

« La liberté t'est-elle aphrodisiaque ? »

Et elle n'allait pas vraiment s'en plaindre tandis qu'un frisson remontait le long de sa nuque. Il n'y allait pas par quatre chemins et ça lui plaisait. Solange n'était pas spécialement fan des parades amoureuses interminables qui se soldaient de toute façon par un même résultat. Et puis autant le dire, elle n'avait pas eu d'amant depuis un moment maintenant, difficile ? Peut être. Mais alors on pourrait se demander ce qu'elle pouvait trouver en Red. Ah, c'était un secret. Joueuse, elle promena la pointe de ses ongles sur l'échiné de l'homme en une griffure délicate et affirmée. Elle n'allait pas faire son outragée loin de là et il faut dire qu'elle assumait toujours ses désirs, quelqu'ils soient. En l’occurrence, elle avait oublié le café. Finalement, elle tira légèrement sur ses cheveux pour le force à lever la tête, enfin l'inciter surtout. Elle voulait savoir si le sel de la mer avait aussi bon goût lorsqu'il était déposé sur les lèvres qui lui faisaient face.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 2:11

J’lui adressais mon plus beau sourire – pas l’plus innocent par contre. Elle était pas mieux qu’moi, sur les r’gards, elle d’vait pas êtr’ bien effarouchée. Et c’tait tout à son avantage. D’toute façon, elle s’trouvait sur une viv’nef pirat’, et elle portait à pein’ une chemise. Elle m’ferait pas croir’ qu’elle était une d’ces nobles coincées qui jouaient avec l’feu, sans vraiment l’comprendr’. Ça, j’pouvais pas l’croir’. La lueur amusée dans ses yeux m’le confirma, d’toute façon. Elle jouait, et elle appréciait l’jeu. Parfait, pourvu qu’elle recule pas soudainement. Mais ça… J’comptais bien ne pas lui donner vraiment d’raisons d’le fair’. Mais elle attendrait un peu.

« J’fais bien c’que j’ai à faire, et j’suis appliqué, elle a pas d’raison d’me virer. ‘pi on peut pas plair’ à tout l’monde, j’trouverai bien autr’ chos’ à faire sur l’Audacia, si ça pass’pas avec m’dame Ilse, et qu’ça va pas trop mal quand même. » Et si elle voulait m’voir sans m’dame Ilse. C’était une autre paire d’manches, ça, mais pourquoi pas ?

En tout cas, si m’avait dit qu’j’croiserai une femme comm’ ça, pendant mon quart, j’l’aurai pas cru. Heureusement qu’j’avais fini, tout c’que j’avais à fair’ parc’que c’pas une autre place sur l’Audacia qu’j’aurai eu à affronter si j’tirais au flanc, mais bien une colère pir’ qu’celles d’Messaïon lui-même. Si j’étais pas là d’puis longtemps, j’avais compris qu’la paresse était pas du goût du ‘pitaine, de sa s’conde, et d’la s’conde de la s’conde.

Mais ils me sortirent bien vit’ de la tête, alors que j’sentais la réponse physique d’Solange sous mes gestes, et qu’elle m’arrachait un sourir’ avec sa question. Oh, plus qu’elle n’le pensait surement. Mais j’avais pas vraiment envie d’m’attarder sur une question comm’ça. Pas du tout, même. Je mordillais légèrement son cou, raffermissant la prise d’mes mains, alors qu’elle même se joignait au jeu. Très bien.

J’lui lançais un r’gard surpris, en sentant sa poigne r’lever ma tête, ou m’y pousser, suivant son geste pour m’poser sur son visage. Elle voulait plus, c’tait sûr. J’saisissais ses lèvres avec ardeur mais sans trop d’violence, avant d’l’inciter à m’suivre pour aller dans un coin plus discret – pas qu’quoi ce soit soit vraiment discret, sur un navire pirate, mais s’isoler un peu s’rait pas plus mal. Mêm’ si j’avais pas d’cabine à moi, un r’coin suffirait.

« C’le mieux qu’j’puisse faire, plutôt que d’êtr’ sur l’pont à la vue d’tous. Si ça t’va comm’ ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 10:31

Un léger rire passa ses lèvres, si il était efficace, Ilse le garderait sans aucun doute. A vrai dire, elle ne songeait pas vraiment à l'avenir mais si il restait, ils auraient sans doute l'occasion de se revoir. Ce qui pourrait s'avérer plaisant pour l'un comme pour l'autre. Sait on jamais. A moins bien sur que l'expérience se passe mal, mais Solange en doutait. Il était entreprenant et ne s’embarrassait pas de politesses dont elle ne voulait pas.

Elle rit en remarquant son regard surpris tandis qu'elle exigeait un baiser. Il fallait s'y faire, elle n'était pas du genre soumise a attendre que ça se passe, bien au contraire. Elle aimait conquérir et découvrir c'était aussi simple que ça et, encore une fois, elle ne fut pas déçue. Son baiser était ferme, frondeur, terriblement plaisant avec un goût de sel et d'envie. Elle se laissa faire lorsqu'il l'attira plus loin, laissant le désir se déployer en elle, comme une vague de chaleur savoureuse s'épanouissant de son ventre jusqu'au reste de son corps. C'était une sensation qu'elle adorait.

Amusée, elle glissa ses bras autour de sa nuque, aimant la fermeté du corps qu'elle sentait contre le sien, mordillant sa lèvre elle souffla :

« Mmh...Un jour je te parlerais d'une grotte, d'une roche calcaire et de température glaciale. »

Ce qui restait un bon souvenir mais autant dire qu'elle avait frôlé les engelures aux fesses. Mais quand on est jeune, on ne réfléchit pas vraiment, on se laisse emporter...Quoique, pas besoin d'être trop jeune pour ça, songea-t-elle en laissant ses paumes satisfaire sa curiosité, a savoir si les courbes qu'elle sentait étaient aussi fermes et dures qu'elle se l'imaginait. Un soupir lui échappa. Oh oui, carrément plaisant, la vie maritime savait forger un homme à n'en pas douter et ses paumes étaient ravies. Elle aussi.

« Ou encore d'un simple tas de pailles. »

poursuivit elle avec une étincelle amusée et langoureuse dans ses iris. Un sale souvenir celui là, qui a dit que la paille était confortable ? C'était une horreur alors tant que personne ne leur tombait dessus, Solange n'ayant pas le goût de l'exhibitionnisme, l'endroit lui semblait bien douillet. Et puis un tel détail n'allait certainement pas la faire reculer. Elle avait envie de lui et n'était pas assez hypocrite pour le nier ou pour faire son effarouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 11:27

J’avais pas vraiment eu d’raison d’douter qu’elle s’rait réceptive, si j’en croyais ses rires et son attitude, et pi’ sa tenue aussi. Et j’avais plus vraiment envie d’parler d’m’dame Ilse, maint’nant, alors qu’elle se révélait aussi entreprenante qu’moi. Oui, c’tait une femme bien, qu’j’avais devant moi. Ou p’t’être pas d’la vue d’bien des gens, mais eh, ils pensaient quoi des pirates ? Rien d’bien. Donc ouais, une femme bien comme ça m’convenait. Et son rire était charmant. Et pas que… J’lui donnais l’baiser qu’elle m’demandait, et quelques autres encore, appréciant la douceur d’son corps, mais aussi les cicatrices qu’elle avait. C’tait une guerrière, ça s’voyait, et ça lui allait fort bien.

« Tu la tiens d’où, cell’là ? »

Ma main était posée sur son flanc gauche, alors qu’j’remontais un peu la ch’mise, sans lui enlever encore. J’préférais découvrir son corps petit à petit, maint’nant que j’l’avais amenée ailleurs – pas vraiment à l’abri des r’gards, mais pas exposée comme avant non plus. Alors à moins qu’quelqu’un vienn’ directement ici, personne nous verrait. Puis ça choquerait personne quand même.

J’lui souris, nos lèvres les unes contr’ les autres, avant d’l’embrasser à nouveau, sans répondr’. Pas encore. J’la collais contre moi d’un même geste, alors que ses bras trouvaient le ch’min d’mon cou. Parfait.

« Où tu pourras m’montrer. Quand y fera chaud, mais tu m’diras, à c’moment, c’tte histoire. »

Oui, j’m’avançais à m’dire qu’on s’reverrait, mais ça n’engageait à rien. Si ça lui plaisait pas, on s’rait pas obligés de s’revoir. Même si vu ses réactions, c’était certain que ça lui plaisir pour l’moment. J’la faisais basculer sous moi, grommelant légèrement en sentant ses mains sur moi. Oh, oui, pas d’raison que ça s’renouvelle pas.

« D’la paille ? T’as du faire plus aventureux, non ? »

Une idée traversa mon esprit, mais j’tais pas sûr de la façon dont elle l’prendrait… Ça s’faisait, à dos d’griffon ? Quoi que, c’tait vivant, ces bêtes là, ça d’vait être gênant, non ? J’ôtais l’idée d’ma tête bien vite, pour rev’nir à la chemise, et commencer à la déboutonner lentement, d’une main, l’autre effleurant l’bas ventr’ d’Solange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 12:25

Un frisson la parcouru quand une paume aventureuse se glissa sous sa chemise, frôlant une cicatrice de brûlure. Solange sourit légèrement contre les lèvres qui la dévoraient :

« Un mage du feu un peu trop chatouilleux... »

Murmura-t-elle avec un amusement non feint. De toute façon, ce n'était pas la seule cicatrice qui parcouraient son corps. Cela ne la rendait pas repoussante, enfin pas d'après l'empressement de Red, mais c'était des preuves de ses combats. Solange respectait et adorait chacune d'entre elles. Entreprenante, elle le devint très vite, elle n'était pas du genre a minauder inutilement, elle le désirait, elle le lui faisait comprendre. Même si jamais elle n'aurait pensé se retrouver dans cette situation en pénétrant l'endroit ce matin, même si il y avait sans doute quelque chose de choquant dans sa façon de se laisser faire par un quasi inconnu. Choquant pour des êtres souvent emprisonnés par une morale qui les faisait souvent passer a coté de moments absolument délectables. Enfin c'était son point de vue.

« Sans doute. »

Si elle n'attendait rien de lui et que lui non plus, elle n'était pas contre le revoir effectivement et c'était sa façon de le dire. Elle rit lorsqu'il lui demanda plus de précision sur ses...ébats aventureux. Oui sans doute, mais ça, ce sera pour la prochaine fois, songea-t-elle tandis qu'il la renversait sous lui et que son dos entrait en contact avec une matière rugueuse mais pas inconfortable. Oui, voilà, elle le lui raconterait plus tard, alors que son esprit s'étiolait sous les caresses savantes et les baisers impérieux. Elle se donna avec la fougue qui la caractérisait et il lui rendit sans doute la pareille. Ils furent discrets, du moins, autant que possible même si elle dût se mordre la lèvre jusqu'au sang pour étouffer le cri d'extase qu'il lui arracha.

Au moins, ils ne furent pas surpris.

Alanguie elle s'étira, la peau encore marquée par endroit et luisante d'un léger film de sueur. Elle portait sa nudité fièrement et cela se voyait.

« Et dire que je n'étais venue que pour un tonic... »

Fit elle avec du rire dans la voix. Elle n'avait vraiment pas prévu de se retrouver nue entre les bras d'un pirate qu'elle connaissait à peine. Pour autant, elle ne regrettais absolument pas l'expérience, il avait parfaitement sut la combler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 17:55

J’aimais la sentir réagir – j’méritais p’t’être la réputation qu’avaient les îliens d’êtr’ un peu brutaux, mais jamais avec une femme entr’ mes mains. Soit on les respectait, soit ‘nous foutaient dehors, et pas tendr’ment. Alors j’appréciais d’sentir qu’ça lui plaisait. J’lui jetais un regard intrigué, à sa réponse. Une brûlure, ça ? Elle avait du avoir vach’ment mal, vu comment c’était étendu. Mais c’était pas la seul’, elle d’vait être habituée à gérer la douleur. J’lui souris à mon tour, m’éloignant légèr’ment d’ses lèvres.

« T’as eu beaucoup à t’battre, en tant qu’Voltigeuse ? Ou ça vient d’ailleurs ? D’avant ? »

J’la connaissais pas, c’tait possible. Elle m’avait dit que ses parents la laissaient plutôt fair’ c’qu’elle voulait, avant, et z’avaient des femmes guerrières, là-bas, dans la glace. Mais j’savais pas vraiment d’où elle v’nait, Brenwyr, ça m’parlait pas. J’connaissais mieux que je ne l’prétendais l’continent, mais pas à c’point.

« Tu viens d’quel duché ? »

Ça n’avait pas grand’ importance, pas autant que mes mains sur son corps et les siennes sur l’mien, mais j’étais curieux, elle avait forcément du l’remarquer. Et si elle venait d’Bellifère, ses blessures pouvaient pas v’nir d’avant. Pas qu’j’sache, en tout cas. J’oubliais bien vite not’ conversation, quand même, concentré sur la femme maintenant nue et délicieuse qui s’trouvait sur mon corps. Elle d’vait pas trop s’inquiéter d’être vue, j’la dissimulais plutôt bien, et j’me contrefichais clair’ment qu’on m’voit comme ça, autant que d’ma première dent perdue.

J’tais tentée d’l’embrasser plutôt qu’d’lui laisser mordr’ sa lèvre pour étouffer tout ça, mais j’pouvais comprendre qu’elle veuille pas attirer tout l’équipage. J’posais plutôt à nouveau mes lèvres sur les siennes, alors que j’la couvrais d’attention, plus délicieuses les unes que les autr’, autant pour elle que pour moi. J’m’allongeais à ses côtés, riant à sa remarque qu’j’attendais pas, vraiment pas.

« J’crois qu’c’est un tonic d’un autr’ genr’ que t’as eu, mais plutôt pas mal, y’m’sembl’ non ? »

J’étais pas vantard, j’la taquinais plus qu’autre chose en disant ça. C’était évident qu’elle avait apprécie autant qu’moi. J’ramassais sa ch’mise à mes côtés, pour la couvrir un minimum en cas que quelqu’un s’pointe, tout en laissant ma main effleurer sa poitrine à travers le tissu. Quoi, y’avait pas d’mal, si ? J’restais dévêtu, pour l’moment. Pas longtemps, sur’ment, l’allait vite faire trop froid.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyDim 29 Jan - 18:25

Il était curieux, mais ça, elle l'avait déjà remarqué. Seulement ses questions attendront un peu, si tant est qu'elle ne les oubliait pas après. Si elle n'avait pas prévu cet intermède passionné, elle n'allait pas le regretter si même se sentir honteuse. C'était bien mal la connaître que de le penser. Tout comme elle rit avec langueur a sa réponse.

« Effectivement, étrangement, je n'ai plus mal à la tête. »


Paresseusement, elle laissa le bout de ses doigts parader sur le torse nu qui reposait à coté d'elle avant de s'enrouler dans sa chemise qu'il posa sur elle, effleurant la pointe de ses seins au passage. Se redressant sur un coude, elle passa une main dans ses cheveux.

« Valkyrion. Je viens de Valkyrion, ma famille y possède un petit domaine. »

Se penchant, un sourire dansant sur sa bouche, elle lui pinça la lèvre entre ses dents, geste qui tenait plus du jeu qu'autre chose. Elle était satisfaite et cela se voyait dans l'éclat de ses iris.

« Quant a cette brûlure, elle date de mes débuts, nos entraînements sont plutôt...Ardue et en conditions réelles. J'ai fais une erreur j'en ai payé le prix et je n'en ai pas honte. Après tout, tu as toi même ton content de cicatrices et je suis sûre que chacune possède une histoire intéressante. »


remarqua-t-elle en redessinant d'un ongle le contour de l'une d'elle. De toute façon la perfection était très surfaite et un corps était bien plus beau lorsqu'il portait les stygmates d'une vie riche et bien remplie. Du moins c'était son avis à elle.

« Si je suis sage, tu me les raconteras peut être. Je me demande comment vivent les Iliens.»

acheva-t-elle sur un ton amusé, mais elle ne se projetais jamais aussi loin, prenant bien plus souvent les occasions lorsqu'elles se présentaient. Néanmoins, elle ne serait sans doute pas contre provoquer ces occasions évidemment. Du bruit sur le pont lui fit lever les yeux et elle soupira.

« J'espère au moins qu'on ne courre pas partout à ta recherche, je m'en voudrais presque de t'avoir retardé. »

Presque hein, tout en elle criait largement le contraire. Quant à elle bah...Lierre attendrait un peu mais elle était attendu a la nuit tombante par son ailier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyMar 31 Jan - 0:03

J’ris en écho ‘vec elle – que j’sois un r’mède à son mal d’tête m’convenait très bien. J’lui adressais un sourire tout sauf sage, n’enl’vant pas ma main de sa poitrine que j’caressais douc’ment mais sans réelle intention d’recommencer pour l’moment.

« Si j’peux rendr’ service. »

Et si l’occasion s’représentait, j’dirai pas non, au contrair’. Elle était belle et avait des formes bien comme y fallait où y fallait, en plus d’êtr’ audacieuse, j’pouvais d’mander quoi d’plus ?

« Oh, t’es nobl’, alors ? Tu vas hériter, tu vas porter un titr’ ? T’pas censée êtr’ prédestinée à un marquis, un baron, ou queq’chose comme ça ? Enfin, moi j’te préfère libr’ et aventureuse. »

Oh que oui, surtout quand elle s’amuse avec mes lèvres comme ça. Je les franchis pour lui donner un baiser dign’ d’ce nom, avant qu’elle s’recule pour m’répondre. En conditions réelles ? C’sûr qu’y’a pas mieux pour pas s’reposer sur ses lauriers et pour savoir c’mment réagir, mais quand même.

« L’sabr’ ça pardonne pas. Mais j’suppose qu’un mage ou quoi non plus. Tu sais t’battr’, du coup, mais comment ? Ils visent à distance, non ? Tu as des armes de distance aussi ? Et oui, toutes mes cicatrices ont leur histoire. Certaines que j’ai oubliées. D’aut’ non. Certaines stupides. J’suis à peu près sûr qu’y’en a une en form’ d’pomm ou d’fruit ou d’quelqu’ chose ressemblant, qu’j’dois à un cuistot à bord, parc’que j’l’ai emmerdé. Mais j’regrett’ pas. »

Quel intérêt, que d’regretter, sinon que d’s’encombrer la tête d’idioties ? Aucun.

« Sûr’ment pas comme vous, ça c’est sûr. Mais on a une vie plutôt simple. Et j’te préfère pas trop sage. »

Le Destin nous dirait si on s’verrait à nouveau, sage ou pas, mais j’me projetais pas et j’me prenais pas la tête. Si c’était l’cas, parfait… Si non, y’avait plein d’autres belles femmes pas farouches – mêm’ si ça n’avait rien à voir, à l’improviste, sur l’pont d’l’Audacia.

J’levais la tête comme elle, en entendant l’bruit. P’t’êtr’ qu’on allait d’voir bouger. « Tu d’vrais remettr’ ta chemise, si t’veux pas qu’on en voit trop. » J’me l’vais aussi pour me rhabiller, embrassant une dernière fois Solange, son cou et ‘pi sa poitrine, avant tout ça. Oh, pour sûr, rien contr’ r’commencer. « On a déjà du t’le dir’, mais t’es sacrément belle ! »

Je riais, à l’entendr’. « Si j’m’étais éloigné alors qu’j’avais des trucs à faire, j’crois qu’je serai déjà par d’ssus bord à l’heur’ qu’il est. Mais j’t’assur’ que t’as à t’en vouloir d’rien. »

J’lui adressais un p’tit clin d’œil. « Tu veux qu’on cherch’ quelqu’ chose à manger ? Des oranges ou quoi ? Ou p’t’être qu’tu dois rentrer et qu’tu veux r’passer voir Ilse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyMar 31 Jan - 16:55

Son corps appréciait les attentions du pirate, même comblée, Solange n'en avait pas moins des humeurs de chatte repue, elle même n'était pas dénuée d'attentions câlines. Dans tous les cas, le remède contre la migraine méritait d'être portée aux nues. La rafale de question qui suivit lui arracha un rire rauque :

« On peut dire ça et non je n'aurais pas de titre, sauf peut être un Dame servit avec révérence, notre domaine est bien trop petit pour rivaliser avec une baronnie. »

Par contre, elle s'esclaffa plus ouvertement à la suite. Red avait le don de l'amuser par ses questions et elle l'appréciait assez pour lui répondre.

« Peut être mais mon père n'a jamais pris le risque de me présenter un potentiel fiancé, il craint que je ne lui fasse peur et cela me convient très bien ainsi. Je me marierais ou pas, cela dépend du Destin. »

En l'occurrence, elle se ficherait comme d'une guigne si un titre accompagnait un homme qui lui plairait assez pour franchir le pas. Alors il pouvait tout aussi bien être marquis que..et bien pirate, songea-t-elle avec une ironie amusée par devers elle.Jouant avec les lèvres mâles qu'il agitait sous son nez, elle laissa échapper un soupir lorsqu'il l'embrassa plus franchement.

« Certains oui, d'autre comme moi non, bien que mes dagues possèdent un petit mécanismes relié a une minuscule chaîne qui me permet de les ramener a moi, mais je préfère le corps à corps. »

Sur le coup, elle ne pu s'empêcher de jeter un coup d'oeil révélateur sur le magnifique spécimen masculin allongé a ses côtés. Parce qu'il l'était. Il n'avait pas la beauté froide et trop précieuse des nobles loin de là et c'était justement ce qui séduisait la Voltigeuse.

« Pourquoi je ne suis pas étonnée ? »

reprit elle en l'écoutant lui narrer l'histoire d'une de ses cicatrices. Red n'avait pas l'air du genre a se laisser marcher dessus sans raison.

« La sagesse ne t'a guère touchée de son doigt...Et je préfère ça aussi. »

Un sourire en coin accompagnait ses paroles avant que le monde réel ne se rappelle a leur bon vouloir. Soupirant légèrement, Solange se résigna a se relever avant d'enfiler sa chemise d'un tour de main, celle ci retombant à mi cuisses avec facilité. Le compliment lui fit plaisir et elle l'en remercia d'un baiser langoureux.

« Merci. »

Presque déçue de le voir se rhabiller elle remit de l'ordre dans la masse blonde de ses cheveux. Elle n'avait rien à cacher et se fichait comme de sa première dague qu'on puisse suspecter ce a quoi elle venait de se livrer en la regardant, mais elle n'aimait pas avoir les cheveux en pagaille.

« Oh Ilse dort encore je pense, quant bien même, elle se doute bien que je ne suis pas perdue, pour le reste, Lierre doit revenir me chercher dans quelque heure et pour tout te dire, oui j'ai faim, mon tonic m'a ouvert l'appétit. »

rit elle tranquillement, puis elle resta songeuse quelques minutes :

« Dis moi Red, tu sais lire et écrire ? »

La question pouvait paraître insultante mais Solange était bien placée pour savoir que cet enseignement n'était pas dispensé partout. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyLun 6 Fév - 1:04

Pas d’titre ? J’étais un peu déçu, j’m’serai bien amusé, à la couvrir de ce titre à outrance, pour m’en amuser et parce qu’elle détonnait un peu de tout’la noblesse.

« Mais utiliser Dame va pas qu’aux nobles – j’parle bien de Dame Ilse, et j’la respecte plus qu’si elle était Son Altesse Impériale Ilse Vingt, et qu’si j’l’apellais comm’ça. La nobless’… Le dédain qui accompagnait ma remarque était pas masqué. Pas qu’j’te respect’ pas, mais c’parce qu’tu fais pas tant noble. Et t’as plein d’qualités autre que ça. »

Oh, j’pourrais lui en citer beaucoup. Mais elle d’vait bien le savoir. Et ça d’vait pas la gêner, mes remarques, si elle riait com’ ça.

« Oh, dois bien y’en avoir des pas trop coincés, qui pourraient t’contenter, non ? Enfin, mariée ou pas, s’il assure pas, j’suis là, moi. »

J’fanfaronnais, mais j’étais quand mêm’ un peu sérieux. Pas pour m’vanter d’mes talents, mais si elle avait un mari pas à sa hauteur, bah… Pouvait s’en prendr’ qu’à lui-mêm’. J’pouvais pas m’empêcher de rire, quand même, à l’imaginer faisant fuir un homme. C’est qu’il aurait rien compris sur la valeur de la femme. J’l’embrassais à pleine bouche, effleurant encore ses seins, avant de me lever pour m’rhabiller. J’serai bien resté là plus longtemps, mais l’bruit m’en dissuada.

« Tu t’bats qu’avec des dagues et au corps à corps ? Comment t’fais pour pas tomber, dans les airs ? »

Oui, ça m’intriguait. J’crois qu’j’aurai jamais assez confiance pour ça. J’riais à mon tour, quand elle m’dit que la sagesse était pas mon point fort. Elle avait sur’ment raison, mais… Quel intérêt, d’êtr’ sage ?

« J’m’ennuierai surement beaucoup, avec la sagesse comme compagne. Ou alors pas trop longtemps. »

Et elle aussi, si j’en croyais le baiser qu’elle m’donnait à l’instant. J’en aurai bien red’mandé, mais elle m’en donnerait si elle l’voulait. Pas qu’j’ai de grands doutes à ce sujet. J’étais presqu’ sûre qu’elle hésiterait.

« Direction la ‘cuisine’, alors. Après vous, m’dame Solange. »

J’m’inclinais dans une courbette ridicule, lui montrant le chemin, avant d’froncer les sourcils. Lire et écrire ? Pourquoi donc ?

« Non, j’ai jamais réussi à apprendr’, et j’en ai pas grand intérêt. Pourquoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyMar 7 Fév - 20:12

Pensive, Solange promenait ses doigts librement sur l'étendue de peau mâle qui s'étendait à côté d'elle avant de sourire amusée  par la déception manifeste du pirate :

« C'est une marque de respect dans ton cas. Dans le mien, juste l'expression d'un rang. Je ne te vois pas donner du Dame a Ilse de manière insultante, elle te trancherait ce dont je viens de profiter avec plaisir, mais moi, on peut le faire. »

Et elle avait horreur de ça. Le fait est que c'était déjà arrivé et que la Voltigeuse avait fait ravaler l'insulte par un acte très peu digne d'une Dame c'était certain. En cherchant bien, elle devait encore avoir la marque des dents qu'elle avait défoncées sur la main.

« Et puis la noblesse n'est qu'un droit de naissance, je connais pas mal de personne que je qualifierais de noble alors qu'ils sont nés dans la plèbe. »

Ce qui était vrai, même si elle comptait pas mal de noble dans ses relations. Des relations qu'elle appréciait même. Melsant par exemple ou Mayeul. D'autre comme Ilse ou Agathe qui n'était pas noble du tout. En vérité, la jeune femme accordait bien plus d'importance a ce qu'ils étaient. Le reste la fit rire et elle ne résista pas a le gratifier d'une caresse aussi coquine que taquine :

« Oh je n'en doute pas...Mais pour l'instant, mon mariage n'est pas au programme et j'avoue adorer mon célibat...Et la liberté qui va avec. »

Solange ne savait pas si elle savait être fidèle. Sans doute que oui, elle était loyale après tout, mais marié a un homme qui la brimerait ou ne lui plairait pas, qui l'ennuierait...Sans doute ne lui serait elle pas fidèle. Il lui fallait un homme fort, capable de lui tenir tête, c'était aussi simple que ça. Ne serait ce que pour gagner son respect.

L'observant s'habiller, les lèvres encore rougies du baiser qu'il venait de lui donner, Solange haussa une épaule :

« Parce que Lierre ne me laissera pas tomber. Nous sommes des acrobates, Red, je peux me jeter dans le ciel sans filet, je sais que mon griffon me rattrapera ou mon ailier le fera pour moi. »


C'était difficile a expliquer, mais si, par aventure, Red tombait sur un combat de Voltigeur, il comprendrait ce qu'elle voulait dire. Un peu déçue que cet intermède se termine, elle fini par se couvrir, appréciant le compliment comme il se devait. Un sourire complice se peignit sur les lèvres de la jeune femme :

« La sagesse est terriblement barbante. »

Et on ne pouvait pas dire que la jeune femme en était pourvue. Peut être sur la fin de sa vie, mais en attendant, elle avait surtout l'impression que le monde lui appartenait. Un défaut. Une qualité. Et elle explosa d'un rire sonore alors qu'il lui jouait la comédie du parfait majordome tandis qu'une autre idée lui traversait l'esprit. La réponse du pirate amena une moue sur les lèvres de la Voltigeuse.

« Et si j'avais envie de te revoir ? »

Solange ne tournait que rarement autour du pot. En voici encore une preuve. Elle n'hésitait pas vraiment a faire par de son désir de le revoir. Il n'y avait aucun engagement ni aucune promesse, c'était très bien ainsi, mais après tout, ils étaient libres l'un comme l'autre et s'appréciait alors...Pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred EmptyVen 10 Fév - 16:26

J’me laissais aller à rire fortement, alors qu’ell’ m’disait qu’m’dame Ilse laisserait pas mes bijoux intacts, si j’l’insultais. Mais j’avais bien compris qu’j’devais pas m’y risquer, et surtout pas l’offenser. J’tenais à toutes les parties d’mon corps, merci.

« Si j’t’appelais Dame Solange, j’suis sûr que t’aim’rais. Et pour Ilse, j’préfèrerai qu’elle les approch’ pas pour cette raison. J’suis bien sans qu’on m’coup’ un membr’, quel qu’il soit. Et j’suis sûr que tu vas pas m’contredir’. »

J’avais failli dire qu’j’étais pas contre qu’Ilse les touche pour d’autres raisons, mais j’étais pas certain qu’ça soit l’moment. Pas alors qu’Solange était nue, alanguie, et incroyablement désirable, contr’ moi. Mais si un jour elles voulaient s’connaîtr’ plus intim’ment… Même si Solange m’avait fait comprend’ que non…

Je hochais la tête, quand elle parla des gens nobles sans l’être. Sûr’ment, oui. Enfin, j’savais pas trop. J’en fréquentais pas, ou alors j’le savais pas. Et c’tait tout aussi bien, si vous m’demandiez. Mêm’ si c’lui qui m’avait interrogé sur la mer et les viv’nefs était pas si déplaisant, j’avais pas b’soin d’être en contact avec eux. Enfin, j’me f’rai pas prier si Solange en red’mendait. Pas du tout. Et elle non plus, si j’en croyais sa main qui parcourait mon corps, alors qu’j’l’offrais pour son plaisir.

« C’pas moi qu’ça va déranger. Faut dir’ que tu sais c’que tu fais… Et que tu le fais bien. »

Bah quoi ? J’allais pas nier. J’savais qu’elle avait apprécié, mais moi aussi, et pas seul’ment parce qu’c’était une belle femme. Elle avait des doigts agiles… Plus qu’ça, et pas qu’ça, d’ailleurs. J’la r’gardais, cherchant à comprendr’ comment elle pouvait fair’ confiance à un gros oiseau dang’reux. Mais c’était un peu comme moi qui faisait confiance à l’Audacia, à Rhéa, à l’équipage, non ? J’leur confiais ma vie, ils m’confiaient la leur, et soit on survivait, soit on périssait. Mais tous.

« J’comprends. Un peu. J’crois. Et tu l’connais bien, ton ailier ? J’sais qu’vous avez un lien particulier avec vot’ griffon, mais l’autre ? »

C’était une relation spéciale, y m’semblait, mais fair’ confiance à celui qui partage sa tête – et l’idée m’faisait un peu frémir -, c’était que’qu’chose, mais une autr’ personne ? Elle d’vait très bien la connaître, non ? Ou alors êtr’ inconsciente. Mais j’pouvais pas m’plaindr’ de ça, j’aurai pas passer un aussi bon moment sans ça, si ?

J’lui souris en écho, en l’entendant.

« J’crois qu’j’peux t’promettr’ sans trop d’problèm’ que t’risques pas d’la rencontrer en moi, la sagesse. »

Elle avait un rir’ charmant, et la p’tite moue qui la remplaçait tout pareil. J’lui embrassais l’cou, avant de saisir ses lèvres encore, avant qu’elle parle. Et de lui faire un sourir’ assuré.

« Ilse est ton amie, non ? D’mande lui, et tu pourras m’voir aussi. »

Ça m’empêch’rait pas d’voir d’autres filles en attendant, ou elle d’autr’ hommes, mais c’était pas c’qui comptait, si ?

« J'vais r'tourner travailler. Ilse pardonnerait pas qu'j'abandonne ses canons trop longtemps. Mais s'tu veux m'r'voir, tu sais où m'trouver... »

J'l'embrassais encor', sans réelle ret'nue, et la laissais r'joindr' Ilse ou son griffon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred   Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est des réveils plus douloureux que d'autres |Meldred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: