AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-11%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 279.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 20:38


Ismaïl de l'Ancre
ft. Elliot Knight

«L'alcool, non ! L'eau ferrugineuse, oui !»




Âge : 29 ans
Date et lieu de naissance : 19 mars 970, au Gouffre de Roc-Épine (Erebor)
Statut/profession : Pirate, cartographe de l’Audacia
Allégeance : Le Pavillon Noir ; Anthim, duc d’Erebor
Groupes : Lorgol
Pavillon Noir





Anecdote

En l'an 970, l'hiver fut précoce et particulièrement rigoureux. Les terres d'Erebor et celles, voisines, de Lagrance, cet immense jardin nourricier, cette gigantesque mosaïque aux mille nuances de vert tendre et de jaune doré, furent ensevelies sous une épaisse houppelande de neige durcie. Un vent glacial se mit à mugir inlassablement et à traquer l'incessant ballet des flocons, tandis que d'interminables lambeaux de nuages noirs fuyaient vers les montagnes. Le temps semblait s'être arrêté, accablé de lassitude et d'ennui, victime de cette saison hostile.

Soudain, des pas crissèrent sur le sol piégeux, hérissé d'éperons glacés et de mottes gelées. Deux silhouettes emmitouflées sous de lourdes redingotes apparurent à l'extrémité d'un sentier balayé par la bise. Deux hommes aux visages rougis par la froidure, à l'haleine empestant l'alcool, aux sourcils blancs de neige, avançaient lentement, cherchant à repérer des traces dans la neige. Un vieux chien les accompagnait, la truffe dressée, l'ouïe en alerte, guettant la moindre odeur caractéristique, le moindre son identifiable. Ils marchaient tous trois depuis l'aube, depuis des heures. Depuis une éternité.

Le père, épuisé et excédé : « Dans son état, c'était une folie de s'aventurer ainsi à travers les bourrasques ! Toutes les pistes se ressemblent à cause de ce fichu temps ! Ta sœur n'en fait jamais qu'à sa tête, et plus encore depuis que cet Erik a disparu ! »

Le frère : « Tu as raison, père. Elle a toujours été instable et versatile, à l'image de tous les gens du pays, mais depuis qu'Erik s'est volatilisé, c'était encore plus saisissant. Mais ce n'est pas incompréhensible, elle l'aime. Ou elle l'aimait. Qui peut dire s'il est encore en vie ? »

Le père, hochant la tête en signe d'ignorance : « Mouais. Passe-moi donc la bouteille de gnole, on se les gèle ! Et nous n'aurons plus le temps de retourner au village avant la nuit ! J'espère que nous trouverons rapidement où habite cette guérisseuse, ou plutôt cette accoucheuse, et que Candice y sera ! Quelle idée aussi de vivre au pied de ces montagnes ! Allez, poursuivons ! »

Ils connaissent tous deux l'histoire de cette sage-femme. Elle a quitté la ville voisine suite au décès d'un bébé mort en couches, décès dont elle a été jugée responsable par l'opinion publique. Mais le père de Candice est un abominable râleur, et la fatigue accentue sa rogne. Lui-aussi se montre particulièrement lunatique. Un jour joyeux, et le lendemain excessivement morose. L'archétype du cyclothymique. Soudain, le vieux clébard, qui était à la traîne depuis plusieurs lieues, les pattes douloureuses, pousse un incroyable jappement de joie qui fait sursauter les deux compères. L'épaisse couche de neige l'empêche de bondir et de prendre de la vitesse, mais il se hâte lentement vers une colline, à travers les buissons épineux couverts de poudreuse immaculée. Il en fait dégringoler la neige en se glissant entre eux, et y abandonne de volumineuses touffes de poils couleur de suie.

Après un instant de surprise, puis de concertation, les deux silhouettes se lancent vaille que vaille à sa poursuite, leurs bottes de peau traçant de profonds sillons au cœur de cet enfer glacé. Par bonheur, les multiples empreintes laissées par leur chien, disparaissant fréquemment de leur champ de vision, leur permettent de ne pas s'égarer. Les monticules rocheux se succèdent, les arbres aussi, tels des spectres blancs recourbés pour mieux amortir la colère du vent. Insensiblement, père et fils se rapprochent du sommet, et, grâce à quelques repères anciens, ils identifient plus précisément cet endroit où ils tournillent depuis un bon moment : les abords du gouffre de Roc-Épine, dont l'entrée surplombe à la fois les terres de Lagrance et celles d'Erebor. Et soudain, des cris surgissent du ventre de la montagne. Les braillements aigus d'un nouveau-né. Les deux hommes se précipitent ...

Dans la vie, je suis...



Il est malaisé de parler de soi-même. On n'est forcément pas totalement honnête quand il s'agit d'énumérer ses propres défauts et ses propres qualités. On n'a pas un jugement objectif. Dès lors, puisque vous m'interrogez à ce propos, je m'en vais plutôt vous citer quelques phrases prononcées dans mon dos par des gens qui me connaissent, ou croient me connaître. Ces phrases, je les ai saisies au vol, certaines m'ont amusé, d'autres m'ont intrigué ou peiné, et je vous les sers en vrac, sans y ajouter de commentaires.

Un aubergiste sur le port : « Ismaïl, c't'un gars à part. Il est plutôt solitaire et renfermé, comme s'il ruminait une kyrielle d'idées noires au fond de sa caboche. J'connais pourtant deux mots qui le font émerger illico de ses réflexions : rhum et femme. Devant les courbes d'une bouteille d'alcool ou d'un postérieur de donzelle, il ne se sent plus, le bougre. Il n'est plus pareil ! Il est ... euh ... comme dépendant des deux ! Assoiffé et volage. Et il a du succès, ce pignouf, avec sa petite gueule d'aventurier exotique ! »

Un pirate : « C't'un philosophe, mon pote Ismaïl. Quand il prend la peine de participer à la conversation, il a un avis sur tout ! Moi j'ai pas été à l'école, moi lui c't'un malin. Il est précieux quand on est en mer, vu qu'il sait toujours où qu'on est ! Une île au loin, ou une crique, ou une côte bizarrement découpée, et zou, il l'identifie aussi sec ! Dans sa cabine, il y a des cartes partout. Pas des as et des rois, hein, des cartes des mers et des terres. C'est lui qui les dessine, et il est vraiment soigneux. Y'a pas de taches d'encre sur le papier. Elles sont étalées partout, avec des bouteilles vides posées aux quatre coins pour qu'elles ne se replient pas. On appelle ça des nappes rondes. Ou bien des mappemondes, queq'chose comme ça ! Et puis bon, quand ça barde, quand on attaque un aut'rafiot, il n'est pas le dernier à distribuer des châtaignes. Moi j'peux vous dire qu'il est vachement courageux et loyal ! C'pas une poule mouillée, mon pote Ismaïl ! »

Siméane Adelphe : « J'ai eu quelques soucis par sa faute. Il avait déclenché une bagarre dans une gargote du port, alors qu'il avait quelques verres dans le nez, et, par mégarde, il m'a cogné la tête avec un banc qu'il lançait sur ses adversaires. J'ai vu trente-six chandelles, mais il s'est gentiment occupé de moi. Mon état l'a inquiété et l'a aidé à dessaouler. Bref, nous avons sympathisé, en dépit de nos différences et d'une méfiance réciproque. Il est charmant quand il ne s'enivre pas, et nous nous revoyons de temps en temps. Nous sommes devenus des amis, à présent. »

Et voilà comment j'en suis arrivé là.


Né gueux et orphelin de père, à la lisière de deux mondes divergents, j'aurais pu demeurer un cul-terreux durant toute ma chienne de vie. J'aurais pu passer mes journées à fendre du bois pour l'hiver et à traquer le gibier dans les montagnes, mais j'avais d'autres ambitions. Mes origines, ma terre natale, me réservaient une étrange particularité : dès ma plus tendre enfance, je me retrouvai dépositaire de pouvoirs magiques, tout en étant particulièrement attiré par la rigueur austère des sciences. Ce curieux phénomène était particulièrement troublant. Je voulais apprendre, je voulais comprendre et créer, et mes gènes s'y opposaient en m'offrant une panoplie de talents innés.  Écartelé entre deux mondes, je décidai donc un bon matin de trancher dans le vif. De privilégier la facette la plus cohérente et rationnelle de mon individu. D'en bannir toute magie, tout mystère.

Un alchimiste renommé m'en procura l'opportunité. Il avait créé un philtre puissant, le Philtre de Mortessence, annihilant définitivement toute aptitude magique. J'avais seulement dix ans, mais j'étais déjà doté d'un caractère énergique et aussi têtu qu'un troupeau de mules, et, par la grâce de quelques entourloupes dont je tairai les détails, j'entrai en possession de ce charme suprême et ingurgitai cul sec la potion. Mes dons s'évanouirent aussitôt et je devins ce que je voulais être : un jeune scientifique. L'Académie de Lorgol m'accueillit, malgré mon jeune âge, et je me pris de passion pour la cartographie. Je devins un rat de bibliothèque, rassemblai de multiples esquisses de plans et de cartes, et en fit un des premiers planisphères, précis et détaillé.

A dix-sept ans, frustré par les limites que mes professeurs m'imposaient, je cédai à mon envie d'infini. Je désirais connaître le monde, le vrai, le tangible, pas le monde de papier. Je me retrouvai à l'endroit le plus improbable pour un fils du désert et de la montagne : en plein océan, sur un bâtiment commercial abordé par les pirates, au large d'Ansemer. Ces-derniers ne firent qu'une bouchée de l'équipage, et je crus qu'ils allaient me saigner comme un cochon, mais je sauvai ma peau en exhibant mes précieuses cartes. Elles étaient certes encore un tantinet imprécises, de par mon inexpérience et ma jeunesse, mais elles se révélaient tout de même utiles et prometteuses, et le cartographe pirate, envisageant sa propre retraite, me prit sous son aile pour une transition en douceur. Deux ans plus tard, je devenais le cartographe officiel de l'Audacia.

Je pus dès lors voyager tout mon soûl. N'étant point d'une moralité irréprochable, le fait de côtoyer des pirates ne me traumatisait nullement. J'adoptai leur façon de vivre. Bien qu'étant plutôt un érudit qu'un barbare, j'appris à me débrouiller avec une arme et à combattre à leur côté. Ajouter un second nombril à un ennemi ne me déplaisait nullement. Tout en demeurant parfois pensif et solitaire, je pris goût aux célébrations de nos victoires et de nos trésors dérobés. Lorsque le rhum coulait comme une cascade, je ne restais pas au sec, j'y plongeais volontiers. J'appréciais la fête, la gaudriole, les grosses tapes dans le dos à s'en démettre l'épaule, les chansons obscènes. Un peu trop, sans doute, car j'éprouvais de plus en plus de mal à me passer d'alcool, que ce soit à bord de l'Audacia ou dans les troquets du port. La gueule de bois devint ma compagne la plus fidèle. La Ville-Basse devint le théâtre de mes bagarres et de mes beuveries. A tel point que Philippe Jedidiah, mon capitaine, se lassant de mes fredaines et de mon inconduite notoire, envisagea de m'interdire à remonter à bord de son rafiot. Dans mes rares instants de lucidité, je compris que j'étais au bord du gouffre. Je tentai de prendre de bonnes résolutions, mais l'alcool est une drogue puissante, une maîtresse bougrement accapareuse. Qu'allais-je devenir ? Un pirate ou une épave ?



Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
• A dire vrai, je m'en tamponne le coquillard avec la patte arrière d'un écureuil arthritique de cette Chimène. Je ne compte pas mettre les pieds à Faërie, même si j'étais invité au grand bal de la cour. On prétend que cette greluche est timorée, hésitante, et aussi timide qu'un morveux qui a le droit de tripoter pour la première fois une paire de tétons, alors si c'est le cas elle doit s'attendre à pas mal de désagréments et de mauvaises surprises. Si elle veut réussir, il faut qu'elle se secoue un brin et qu'elle ose regarder les gens dans le blanc des yeux. Alors elle se fera respecter ! Ou alors il faut qu'elle couche, tantôt à gauche, tantôt à droite, et elle se fera des alliés.

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Vous n'avez que ce genre de question à poser ? Tsssssss ! Mais bien-sûr que je participerais à cette guerre ! Je suis pirate, pas rentier ! Une bonne guerre, c'est une mine d'or pour des gars débrouillards comme moi ! Mais je n'y participerais pas tout de suite, pas au début, j'attendrais d'abord d'avoir la certitude de connaître le vainqueur, et je rejoindrais son camp, afin de partager le fruit de ses conquêtes. Quand les perdants s'égailleront dans la nature, la queue entre les jambes, il n'y aura plus qu'à ramasser ce qu'ils auront abandonné. Et par ici la monnaie !

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• J'suis pas né là, mais Lorgol c'est chez moi. J'adore la Ville-Basse, ses bistrots, ses rires, son ambiance, ses guet-apens, ses canailles. J'y ai une petite bicoque que j'ai rafistolée entre deux séjours au large. En grimpant sur une caisse, on peut même voir la mer par la fenêtre du grenier. J'avouerai quand-même que je n'y ai pas que des amis. C'est plein d'ivrognes qui ne cherchent qu'à soutirer de l'argent aux braves travailleurs comme moi, alors parfois faut se frayer un ch'min à grands coups de pompes dans le derrière de ces péquenauds. Mais j'sais bien que c'est à Lorgol que je vieillirai. Quand je serai trop usé pour aller en mer, j'ouvrirai un atelier de tatoueur. Et je te peindrai une jolie goélette sur les miches !


"Donne du rhum à ton homme, du miel et du tabac, donne du rhum à ton homme et tu verras comme il t'aimera ..."


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Yves et j'ai un âge respectable. J'ai découvert le forum via la belle Mélusine et voici ce que j'en pense : C'est nickel et les filles sont belles.
Pour les inventés : Je vous autorise/ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.



Dernière édition par Ismaïl de l'Ancre le Mer 6 Jan - 12:45, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 20:52

Bienvenue et bon courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 21:09

Bienvenue à toi voyou ! :coeur: tu es bien parti pour nous écrire une fiche fleuve ! :P :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 21:11

Bienvenuuue :cute:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 21:25

Yahou, un camarade ! Bonne rédaction :coin:


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 21:28

:batte: Bienvenue ! :batte:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyMer 16 Déc - 21:32

Bienvenuuuue :danse2:

N'hésite pas si tu as encore des soucis de code :keu: Ou des questions bien sur :coeur:
Bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 0:44

Enfiiiin, cet infâme pirate :cute:
Bienvenue parmi nous, j'espère que vous allez vous plaire, ta crevette et toi :siwi:
Je suis dans les parages si tu as des questions ! :lama:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 7:57




Merci à tous pour cet accueil si sympathique ! :youpi: :love2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 10:04

Bienvenue :foufou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 11:09



Merci, charmante Baronne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 14:12

Thorolf :love1: :coeur:
(ici svanou)
Quel plaisir de te recroiser !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyJeu 17 Déc - 15:32

Rhoooooooo Svanouuuuuu :haww: :cheers: :fire: :youpi: :amour: :langue:  :danse: ! Ca c'est une bonne surprise ! Ma langoustine est là aussi ( Siméane ), et elle sera ravie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyVen 18 Déc - 13:25

Bienvenue :3:

J'aime beaucoup ta manière d'écrire le caractère :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyVen 18 Déc - 13:40



Merci, Citalphe, c'est très sympa de ta part ! :trinque:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyDim 20 Déc - 17:24



Voilà, c'est terminé. Merci à Aura pour ses conseils, et à Siméane et Perle pour leur aide pour les codes auxquels je suis définitivement allergique.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... EmptyDim 20 Déc - 19:24


Lorgol • Le Pavillon Noir

Bienvenue !

Ismaïl de l'Ancre




L'équipe des Chroniques d'Arven s'insurge de voir arriver un pirate si peu fréquentable, nous te souhaitons de tout cœur une chaleureuse bienvenue, Yves !  :siwi:

Tu peux dès à présenter aller gambader gaiement ici et là :

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  :gnut:

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  :geu:

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  :coin:

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  :bro:

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  :augustus:

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven, ivrogne obstiné.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  :mimi:











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...   Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ismaïl de l'Ancre ♠ Il est des comptoirs qui tanguent plus que des goélettes ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: