AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
43.48 €
Voir le deal

Partagez
 

 Des murmures dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptySam 5 Nov - 13:48


Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Castiel de Sombreflamme & Alméïde d'Erebor

Des murmures dans la nuit

Conversation avec un inconnu qui ne l'est pas vraiment



• Date : 22 octobre 1001
• Météo : Il fait très froid. La nuit est bien entamée et il pleut.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Alméïde est dans sa chambre à l'Académie lorsqu'elle retrouve le médaillon outreparleur dans ses affaires. Elle tente de le faire marcher et oublie de le retirer. Plus tard, elle entend enfin une voix, de l'autre côté.
• Recensement :
Code:
• [b]22 octobre 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1421-des-murmures-dans-la-nuit]Des murmures dans la nuit[/url] - [i]Castiel de Sombreflamme & Alméïde d'Erebor[/i]
Alméïde est dans sa chambre à l'Académie lorsqu'elle retrouve le médaillon outreparleur dans ses affaires. Elle tente de le faire marcher et oublie de le retirer. Plus tard, elle entend enfin une voix, de l'autre côté.



dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Sam 5 Nov - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptySam 5 Nov - 13:51

Livres et parchemins sont étalés sur son lit, sur son bureau, certains sur le tapis qui recouvre le sol de pierre froide de sa chambre à l'Académie. Les armoires sont ouvertes, les tiroirs également et Alméïde est plongée dans un coffre de vêtements à la recherche d'un ouvrage qu'elle ne retrouve plus. Un ouvrage dont elle a besoin pour le lendemain et qui semble s'être volatilisé. L'a-t-elle laissé à Vivedune ? Ou à la bibliothèque peut-être ? Elle fouille les recoins de sa mémoire pendant que ses mains retournent méthodiquement chaque recoin de ses affaires. Mais bientôt, ses pensées dérivent d'elles-mêmes sur autre chose, sur une question plus troublante qu'un simple livre égaré, sur des paroles qui tournent en boucle dans son esprit, sur une décision qu'elle repousse car elle n'ose en mesurer les conséquences. Une semaine s'est déjà écoulée depuis qu'elle a quitté la tour de Sombreflamme à la tombée de la nuit, le coeur léger mais l'esprit lourd. Une semaine que la concentration la fuit, prise d'assaut par les questionnements incessants qui la tiraillent. Parfois, elle esquive simplement les pensées qui la tourmentent, puis elle se rappelle alors qu'elle lui doit une réponse. Bientôt. Et que, quelle que soit sa décision, elle devra avoir une discussion avec son frère, ce qui ne la réjouit guère.

Alméïde pousse un soupir et se secoue mentalement, soulevant une tunique d'où s'échappe un médaillon. Médaillon qui retombe lourdement sur le sol, dans un bruit métallique. Intriguée, la princesse s'en empare et l'examine ; voilà des mois qu'elle n'y avait plus touché. Elle s'était renseignée, elle sait désormais de quoi il s'agit, mais malgré de nombreux essais, il n'a jamais fonctionné. Peut-être son jumeau est-il à jamais perdu ou la personne qui le possède ne l'utilise jamais. Curieuse, elle le met une nouvelle fois autour de son cou et ferme les yeux, cherchant à nouveau à capter un autre esprit que le sien. Elle ne se heurte pourtant qu'à Justice, occupé à survoler la région au sud de Lorgol, au cœur de l'obscurité. Elle continue pourtant, quelques instants, avant d'abandonner et de reprendre ses recherches, oubliant même de retirer le médaillon de son cou.

Plusieurs heures plus tard, sa chambre a retrouvé un semblant d'ordre. Assise sur son lit, emmitouflée d'une robe de chambre, elle feuillette les pages du livre enfin retrouvé, à la lumière des cristaux qui baignent la pièce d'une douce aura lumineuse. Elle en oublie le temps qui passe, concentrée sur sa lecture, alors que la nuit s'avance inexorablement et qu'une pluie glacée s'abat sur la ville aux mille tours. Puis elle l'entend, cette voix. Aussi brève que soudaine. Alméïde se fige, interrompue au milieu d'une phrase, tendant l'oreille. Mais lorsque la voix retentit à nouveau, elle ne vient pas de l'extérieur. Ses doigts frôlent le médaillon et, intriguée, elle referme les yeux, pleine d'appréhension. « Il... il y a quelqu'un ? Vous m'entendez ? » Et elle patiente, s'attendant encore une fois à n'avoir que le silence pour seule réponse.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyMar 15 Nov - 23:33

« Il n’a pas dit comment s’en servir ? Non, il espérait que je trouve, justement, réponds-tu à ton Familier, qui renifle prudemment le médaillon sur le bureau. Magique ? Probablement. Je n’ai trouvé aucun mécanisme apparent. As-tu essayé de le mettre autour de ton cou ? Une fois ou deux. Ça n’a rien donné. » La patte blanche et veloutée pousse le bijou, jusqu’à le faire tomber sur le tapis, dans un bruit étouffé – semblable et pourtant si différent de celui métallique que fait son jumeau au même instant, à des centaines de kilomètres de là. Familier et Mage restent immobiles, jusqu’à ce que tu reprennes le médaillon intact dans tes mains. Cadeau de Melbren. Il croit que c’est un médaillon magique, lui aussi, mais les mages ne sont pas légion en Ibélène, surtout en ce moment, et il n’a donc pas pu aller demander à l’antenne d’Euphoria à quoi sert exactement ce bijou.
Tu iras demander demain. Tu ne veux pas le briser par inadvertance.

L’idée sort de ta tête, alors que tu vaques à tes occupations pendant les heures qui suivent. La vie d’un duc, même de Sombreciel, est occupée, et tu as mille choses à penser avant la Samhain. Mille choses à faire avant d’aller honorer les morts en Outrevent, au lieu de le faire au cœur de ton duché. Alors que tu te couches, cette pensée suffit encore à piquer ton côté capricieux. Celui qui aurait bien voulu assister aux festivités cielsombroises et non pas à celles outreventoises, toutes aussi importantes soient-elles – au grand dam d’Hypérion. La seule joie qui se dessine dans ce voyage est celle d’y voir la princesse d’Erebor. Et de savoir, si, peut-être… elle voudrait bien…
… enfin.
Dans ton lit, le sommeil ne vient pas. Tu tournes et retournes entre tes draps, jusqu’à ce que tu perdes patience. Tu n’as pas du tout envie de dormir. Tu es trop agité, déchiré entre la hâte de revoir Alméïde et l’ennui de la revoir dans un contexte si soporifique et impersonnel, préoccupé par tes lettres toujours sans réponses de la part de Mélusine, agacé par ce qui tremble dans tout Arven. Tu te relèves vivement et passes un peignoir en soie, puis t’assis à ton bureau pour écrire le brouillon d’une énième lettre à ta sœur, dans la seule lueur de la lune. Un éclat métallique attire ton œil. Le médaillon. Tu l’attrapes, l’inspectes et le passes autour de ton cou, curieux de voir jusqu’où il tombe sur ta poitrine. « Peut-être est-il incomplet ? Il ne m’a pas semblé cassé, mais peut-être qu’il manque un morceau. Comme quoi ? Un… bouton ? Ou quelque chose pour le remonter. Comme tes jouets. Tu ris. Oui, comme mes – Il... il y a quelqu'un ? Vous m'entendez ? » Le dernier mot reste suspendu dans ta surprise, dans le silence soudain. Tu… tu n’as jamais eu de voix féminine, dans ta tête, et pourtant, comme tu en entends, des voix ! Tu sais qu’autant Vif-Argent qu’Hypérion et que ton Familier ont entendu et que tous sont intrigués. Une cacophonie de voix et d’émotions t’envahit et tu dois prendre quelques secondes pour fermer ton esprit et pouvoir te concentrer sur celui, nouveau, qui vient de te parler. Celui qui t’échappe, inconnu. « Ou… oui. Tu croises le regard sévère de ton Familier. Il se retient de parler pour ne pas t’embrouiller davantage, mais tu sens sa réprobation légère. Vous êtes vraiment là ? » Ça pourrait aussi bien être uniquement une nouveauté de ta folie.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Des murmures dans la nuit 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyJeu 17 Nov - 18:44

Le silence se fait soudain assourdissant. Elle aurait pourtant juré avoir entendu une voix, quelque part au fond de son esprit. Une voix d'homme qui n'est ni celle de Simon, ni celle, plus profonde de Justice. Ou peut-être... peut-être l'a-t-elle imaginée ? Peut-être venait-elle de l'extérieur ? Alméïde relève les yeux, scrutant les moindres recoins de sa chambre plongée dans la semi-obscurité, tendant l'oreille sans rien percevoir, si ce n'est la mélodie régulière de la pluie contre la fenêtre. Elle reste encore quelques instants figée dans son lit, complètement immobile, quand enfin, le silence se brise à nouveau.

« Ou… oui. » Son cœur bat à tout rompre. Il y a bien quelqu'un ! Le médaillon marche ! Elle est pleine d'appréhension Alméïde, mais surtout, son intérêt est subitement éveillé, sa curiosité piquée à vif par ce phénomène dont on lui a parlé mais qu'elle n'a jamais pu expérimenter par elle-même. Après tout, elle l'a trouvé totalement par hasard, ce bijou qui semble terni par le temps et pourtant toujours aussi beau, auréolé de ce mystère insoluble. Il aurait pu être faux, ou cassé. Son jumeau aurait pu être perdu à jamais. Le propriétaire de son double aurait pu l'avoir oublié au fond d'un coffre sans plus jamais vouloir y toucher. Elle l'a fait examiner par quelques mages à l'Académie récemment et ils n'ont pu que lui confirmer son utilité sans pouvoir répondre à toutes ces autres questions flottant dans son esprit. Personne n'a pu y répondre, jusqu'à aujourd'hui.

« Vous êtes vraiment là ? » Elle acquiesce silencieusement avant de se rappeler que l'homme ne peut la voir. Alors elle formule doucement sa réponse dans sa tête. « Je suis là, oui. » Nouveau silence. Elle a essayé tant et tant de fois de faire fonctionner l'artefact que maintenant qu'il marche, elle ne sait pas comment réagir. Qui peut bien être de l'autre côté ? De quelle partie du continent vient-il ? Est-il noble, mage, pirate, savant, voleur, marchand,... ? Les questions se pressent sur ses lèvres, à l'orée de ses pensées, ses doigts fourmillent d'excitation devant cette énigme.

« J'espère que je ne vous dérange pas. Je... j'ai retrouvé ce médaillon dans mes affaires et j'ai oublié de l'enlever. » Un oubli fort chanceux, en l'occurrence. À quelques heures près, elle n'aurait certainement pas découvert qu'il était encore en état de fonctionner correctement ! Puis elle réalise que la nuit est déjà bien entamée, qu'elle s'est plongée dans sa lecture en oubliant le temps qui passe, alors son ton se fait plus inquiet quand elle reprend la parole. « Je ne vous ai pas réveillé au moins ? » Peut-être portait-il ce médaillon en allant se coucher ? Peut-être a-t-elle laissé échappé une pensée qui l'a réveillé ? Elle se sent soudain bien penaude Alméïde à cette idée.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyMar 6 Déc - 20:35

Il y a un nouveau silence, rapidement brisé : « Je suis là, oui. » Elle est là. Ce n’est pas qu’un effet de ton imagination ! Fébrile, tu te lèves de ton bureau pour marcher dans la pièce jusqu’à te planter devant un miroir, observant le médaillon dans la lueur ténue des cristaux. Celui-ci n’est pas illuminé, ne brille pas, ne bouge pas non plus. Tu es pratiquement certain qu’il est le responsable de cette communication mentale, ce n’est pas ta robe de chambre en soie qui s’est découvert une vocation de mage d’outreparole, mais tu ne décèles rien de nouveau. Il ne vibre pas non plus contre ta peau, ni ne chauffe. C’est juste… juste magique. Juste dans ton esprit. Tu te retiens de pouffer, plaquant ta main sur ta bouche. Admirable. La magie saura toujours te surprendre. En bien, cette fois.

Tu t’assis sur ton lit, médaillon entre les mains, à l’écoute de la voix féminine qui résonne une nouvelle fois dans ton esprit : « J'espère que je ne vous dérange pas. Je... j'ai retrouvé ce médaillon dans mes affaires et j'ai oublié de l'enlever. » Connais-tu cette voix ? Tu le jurerais, mais elle t’échappe. Il est tard et tu es fatigué, bien que le sommeil se soit refusé à toi, et tu ne peux identifier ces intonations, cet accent, qu’il te semble reconnaître. Ou est-ce un effet de ton imagination, cette fois ? « Je ne vous ai pas réveillé au moins ? Non. Je ne dormais pas. C’est une chance. » Ton Familier vient se jucher sur tes jambes pour sentir une nouvelle fois le médaillon, un grondement sourd de méfiance s’échappant de sa poitrine. Ce n’est pas prudent. Il a une sagesse que tu n’as pas et que tu n’écoutes pas non plus. « Où êtes-vous ? Dans le palais ? En Ibélène ? En mer ? Tout est possible. Je suis curieux de connaître la portée de cette magie. » Tu connais bien peu de choses à propos de la portée, de la durée et des effets de la magie, surtout lorsqu’appliquée à des objets. Inconnus. Assemblés il y a peut-être très longtemps. Comme c’est excitant !


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Des murmures dans la nuit 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyMer 7 Déc - 17:56

« Non. Je ne dormais pas. C’est une chance. » Oh, bien. Très bien. Le soulagement la fait sourire mais le silence reprend bientôt ses droits. Elle a le coeur qui bat très vite Alméïde ; de quoi peut-elle bien parler avec un inconnu dont elle ne peut même pas voir le visage ? Est-il plus jeune, plus vieux qu'elle ? Est-ce un jeune homme dans la fleur de l'âge ou un vieil homme qui a déjà bien vécu ? Difficile à deviner, avec une voix dans sa tête pour seul indice, mais ça rend les choses plus... excitantes ? Elle se sent comme une enfant, la princesse. Fébrile, elle tient le médaillon entre ses doigts, cherchant quelque chose à dire. Mais il la devance.

« Où êtes-vous ? Je suis curieux de connaître la portée de cette magie. » Elle hésite, un court instant. La raison lui semble plausible, honnête. Doit-elle pour autant lui dire où elle se trouve ? Mais c'est l'envie d'en savoir plus qui la pousse en avant et elle répond sans détour. « Je suis à Lorgol. » Elle se tortille légèrement sur son lit, appuie son dos contre l'oreiller afin de s'installer plus confortablement, jouant avec l'artefact magique, du bout des doigts. « Et vous, où êtes-vous ? » demande-t-elle en retour, curieuse également de savoir jusqu'où peut porter le médaillon et où peut se trouver son interlocuteur anonyme. Au bord de ses lèvres réside une nouvelle question. Qui est-il, c'est homme sans visage ? Mais elle la retient, comme si le simple fait de savoir pouvait rompre le charme. Au lieu de ça, elle demande : « Vous... vous n'avez pas sommeil ? » Qui sait ce qui peut bien le maintenir éveillé, lui aussi. Elle reste alors immobile, en suspens, dans l'attente de sa réponse.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyLun 12 Déc - 21:46

« Je suis à Lorgol. » Lorgol ! Tout à fait dans les terres du Nord d’Arven ! Tu laisses échapper un sifflement admiratif et retournes le médaillon entre tes doigts, à la recherche d’une inscription, ou d’un mécanisme qui t’aurait échappé. Tu ne connais pas toutes les subtilités de la magie et tu ne peux donc pas dire comment cet objet a bien pu être enchanté de façon aussi durable. Question qui s’applique également à la plume bien particulière que tu gardes soigneusement dans tes affaires. « Et vous, où êtes-vous ? Tu hésites à répondre. L’opinion populaire envers les Cielsombrois n’est pas toujours favorable, mais peut-être la dame l’est-elle également ? Puis, elle t’a répondu, ce serait injuste de ne pas le faire. À Euphoria. Tu effectues le calcul, le temps de quelques secondes, avant que ta voix émerveillée de ne fasse une nouvelle fois entendre : Plus de 5000 kilomètres de distance. »

Tu lâches le bijou. C’est inutile d’y chercher quelque chose. Il est magique, tout simplement. « Vous... vous n'avez pas sommeil ? Rarement. » Mensonge, mensonge. Tu as besoin de dormir, tu es fatigué, mais ton esprit ne pourra certainement pas trouver le repos, après cette conversation. Déjà que tu en étais incapable avant de lui parler ! Ce n’est pas pour rien que tu t’es levé. Tu préfères éluder la question, éluder la réponse. « J’espère ne pas vous garder éveillée non plus. » Que tu sois éveillé ne doit pas forcer cette dame à l’être également. Vous pourrez toujours vous parler une autre fois, si cette première discussion est fructueuse. Oh, tout ce mystère, voilé derrière les malices d’Isil !
« J’ai reçu ce médaillon en cadeau, sans connaître son fonctionnement, ni son utilité. J’ai pensé que c’était une babiole cassée, mais apparemment… c’est tout autre. Saviez-vous comment l’utiliser ? Ou devons-nous notre découverte au hasard ? » Un bien heureux hasard, pour l’instant. Tu devras demander à Melbren où il s’est procuré ce bijou, déjà… tu te demandes si, en fait, ce n’est pas un tour, qu’il te joue, ton amusant frère.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Des murmures dans la nuit 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyMer 14 Déc - 18:11

« À Euphoria. » Oh ! Son médaillon est vraiment connecté à son jumeau de l'autre côté du continent ? Elle est vraiment impressionnée la princesse, même si elle ne devrait pas être tout à fait étonnée puisqu'elle possède un miroir qui fonctionne de façon similaire, sans utiliser de communication mentale néanmoins. « Plus de 5000 kilomètres de distance. » Son interlocuteur semble tout aussi excité par cette nouvelle qu'elle peut l'être. Malgré tout, elle réalise doucement qu'elle parle à un habitant de Sombreciel et que ça ne plairait certainement pas à son frère si elle venait à lui en parler. S'il s'était agi d'un Kyréen ou d'un Belliférien, elle n'aurait pas eu à craindre sa réaction en lui parlant de cette étrange expérience. Peut-être aurait-il été suspicieux face à un artefact magique ou sur le fait qu'elle discute avec un inconnu au beau milieu de la nuit, mais serait plus curieux que méfiant, elle en est persuadée. Mais elle n'a pas vraiment envie de réfléchir à tout cela maintenant. Timide, elle pose ses questions à son interlocuteur, appréhendant un peu.

« Rarement. »  Ah. Elle ne sait si elle doit s'en inquiéter ou se réjouir pour cet homme. A-t-il seulement moins besoin de dormir ou est-il victime d'insomnies ? Comme un autre Cielsombrois de sa connaissance... Alméïde balaie cette pensée de son esprit. Ce n'est pas le moment de penser à ça. Vraiment pas. « J’espère ne pas vous garder éveillée non plus. » « Non, ne vous en faites pas. J'étais absorbée par ma lecture, je n'ai pas réalisé que le temps filait si vite. » répond-elle simplement, avec sincérité. Son livre est encore posé devant elle, ouvert à la page où elle a arrêté sa lecture. Elle le referme d'ailleurs, décidée à continuer le lendemain. Après cette étrange découverte, elle n'aura certainement pas la tête à se concentrer sur l'étude du corps humain.

« J’ai reçu ce médaillon en cadeau, sans connaître son fonctionnement, ni son utilité. J’ai pensé que c’était une babiole cassée, mais apparemment… c’est tout autre. Saviez-vous comment l’utiliser ? Ou devons-nous notre découverte au hasard ? » Tiens donc, un cadeau. Elle réfléchit un instant, songeant au moment où elle a découvert l'objet, il y a bientôt une année de cela. « C'est en effet le hasard qui a mis ce médaillon sur ma route. Je l'ai trouvé dans un bazar et plus tard, j'ai appris de quoi il s'agissait mais je n'ai jamais réussi à le faire fonctionner. Jusqu'à maintenant. » C'est une étrange coïncidence, oui. Ils auraient bien pu ne jamais le mettre au même moment. « Les anciens propriétaires ont dû s'en débarrasser et le laisser aux mains du Destin qui réserve parfois de... drôle de surprises. » Oh, et elle est loin de se douter à quel point !

Alméïde lève soudain les yeux vers la fenêtre, observant le ballet des gouttes de pluie sur la vitre. « Et... est-ce qu'il pleut aussi, à Euphoria ? » demande-t-elle, curieuse. Elle s'appuie alors un peu plus sur ses oreillers et ramène ses jambes contre elle, les enveloppant de ses bras, emmitouflée dans sa robe de chambre.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyLun 19 Déc - 4:07

La dame le rassure bien vite : « Non, ne vous en faites pas. J'étais absorbée par ma lecture, je n'ai pas réalisé que le temps filait si vite. » Un autre oiseau de nuit, peut-être ? Tu garderas tes questions quant à sa lecture pour une autre fois, bien que tu sois à chaque réponse plus curieux. Plus désireux de percer le mystère de l’identité de to interlocutrice.

« C'est en effet le hasard qui a mis ce médaillon sur ma route. Je l'ai trouvé dans un bazar et plus tard, j'ai appris de quoi il s'agissait mais je n'ai jamais réussi à le faire fonctionner. Jusqu'à maintenant. » Au moins une qui savait comment faire fonctionner le tout… combien de fois a-t-elle essayé, en vain, de contacter la personne possédant le médaillon jumeau ? Tout en sachant qu’il ne serait peut-être jamais porté au même moment, ou abandonné dans un bazar aussi différent que semblable à celui où elle l’a trouvé ? Tu ne peux te retenir d’encore tripoter le pendentif, tes ongles claquant sur ses bords, sur la chaîne. « Les anciens propriétaires ont dû s'en débarrasser et le laisser aux mains du Destin qui réserve parfois de... drôle de surprises. Béni soit le Destin, alors. » Tu ris. Tu ne sais pas encore que bientôt, celui-ci vous emportera tous les deux, vous jouant un autre de ses tours.

« Et... est-ce qu'il pleut aussi, à Euphoria ? » Tu te lèves pour aller jeter un coup d’œil à l’extérieur. Il fait nuit noire, mais tu ne peux pas ignorer les quelques flocons qui viennent fondre à la fenêtre. « Il neige. » Il fait si froid, ce n’est pas étonnant. Cet automne était déjà frais et plus il se rapproche du solstice, plus il s’avère glacial, comme cette nuit où vous avez la chance de voir vos premiers flocons, premiers signes de l’arrivée d’Aldor sur vos terres pour l’hiver. Debout, tu te permets de te servir un verre de la liqueur que tu conserves dans tes appartements. Ses effluves te permettront de trouver le sommeil plus rapidement. Les cristaux se reflètent contre la coupe finement ouvragée, dansent dans la robe pourpre de la liqueur à la forte odeur de mûre. Liqueur de mûre. Comme ce que tu as bu à Vivedune, il y a bientôt un an, lors d’une nuit… qui, tu ne le savais pas, changerait ta vie. Tu souris paisiblement, pour toi-même, et reviens t’asseoir à ton bureau. Le brouillon de la lettre à ta sœur est inachevé, mélange de sentiments de colère et d’amour, sans que tu saches convenablement les articuler. Sans que tu saches si quoi que ce soit sera lu. « Avez-vous une sœur, ma dame ? »


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Des murmures dans la nuit 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptySam 24 Déc - 15:33

« Béni soit le Destin, alors. » Elle ne peut qu'approuver ces quelques paroles, ravie par les hasards rencontrés sur son chemin. Oh, comme elle se sent éveillée soudainement, excitée comme une enfant devant un cadeau particulièrement surprenant. Alméïde est ibéenne après tout. Les artefacts magiques, ça relève de l'inconnu pour elle. Alors qu'il s'agisse de son merveilleux miroir et ou de ce médaillon qui fonctionne enfin après tant d'essais infructueux, elle sent monter en elle une curiosité vive, de celles enveloppées de mystère, comme une énigme qu'elle ne pourra certainement jamais résoudre. Car elle connaît les sciences, pas l'art subtil des arcanes. Pourtant, comme elle aimerait rassasier sa soif de connaissances à ce sujet !

Mais ce n'est certes pas le moment. Pourtant, elle assouvit sa curiosité, se concentrant plutôt sur son mystérieux interlocuteur, cet étranger qu'elle a bien failli rater, si elle n'avait pas oublié d'ôter le médaillon avant de reprendre sa lecture. Elle le questionne et, impatiente, elle attend sa réponse. « Il neige.» Oh ! Elle frissonne rien que d'y penser, la princesse du désert. Avant de commencer ses études à l'Académie, elle ne passait jamais autant de temps dans des lieux où les températures baissent assez pour qu'il y neige. Désormais, elle doit s'habituer à Lorgol, mais elle retourne généralement en Erebor au début de l'hiver, ce qui lui convient assez bien. Pourtant, elle doit bien avouer que le son constant de la pluie est apaisant.

« Avez-vous une sœur, ma dame ? » Le fil de ses pensées s'interrompt à la question inattendue qui lui est posée. Toujours appuyée contre ses oreillers, elle esquisse un sourire tendre à la pensée de Reja. « J'ai une sœur oui, à peine plus jeune que moi. » répond-elle avec douceur. « C'est une femme incroyable. Elle est Voltigeuse et elle danse sur le dos de son griffon, dans les cieux, c'est si beau. Je l'envie parfois, ça doit être... fabuleux de pouvoir ainsi s'envoler. » Oh, elle a bien Justice depuis quelques temps, mais elle se doute que la sensation soit la même entre chevaucher un dragon et faire des acrobaties sur le dos d'un griffon. « Et vous ? Avez-vous une sœur également ? » demande-t-elle, curieuse. S'il lui pose la question, c'est certainement qu'il en est de même pour lui, non ? Ou alors, ce serait juste une étrange coïncidence.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyDim 25 Déc - 10:22

« J'ai une sœur oui, à peine plus jeune que moi. C'est une femme incroyable. Elle est Voltigeuse et elle danse sur le dos de son griffon, dans les cieux, c'est si beau. Je l'envie parfois, ça doit être... fabuleux de pouvoir ainsi s'envoler. » Ses mots sont doux et sans même voir le visage auquel cette voix appartient, tu devines que son expression doit être des plus tendres. Il a une fierté palpable, dans ce ton, et dans ton esprit se dessine la silhouette floue d’une femme dansant sur le dos d’un griffon. Une vague amusée te vient de Vif-Argent, qui trouve l’idée bien amusante et te propose d’essayer une prochaine fois. À cette idée, tu étouffes un petit rire, mais tu ne t’y opposes pas. « Et vous ? Avez-vous une sœur également ? Deux. Aussi belles que les roses, aussi dangereuses que leurs épines. » Tu les aimes, tes sœurs si différentes et si semblables, le jour et la nuit, le soleil et la lune. Tu les aimes, malgré les déceptions, la rage, la tristesse, et tout ce qui te ronge. Tu regardes les mots étendus sur le parchemin, malhabiles et maladroits, tristes aveux que tu n’enverras certainement pas. Pour une lettre, tu écris dix versions. « L’une d’elles occupait mon esprit, justement, et je m’étais éveillé pour lui écrire. » Tenter, à tout le moins. De réussir, tu es bien moins certain.

La liqueur de mûres est sirupeuse, délicieuse, et loin de t’aider à trouver le sommeil, son goût ne fait que te survolter davantage. Te fait penser à Alméïde, à nouveau, à la hâte de la revoir, à ces baisers brûlants échangés et au désir furieux de recommencer. Encore, et encore. Tu soupires devant ton verre, dont tu espérais un peu d’aide et qui se retrouve uniquement à générer chez toi une nouvelle excitation que tu ne peux pas assouvir. Pourtant, tu dois essayer de dormir. Après la lettre. Après peut-être un tour dans ton atelier. Après peut-être quelques autres verres, afin que tu sois plus assommé qu’endormi, puisque c’est la seule façon pour toi de trouver du repos. Surtout qu’en l’attente de la réponse de la dame de tes pensées, d’attentions physiques provenant d’une dame ou d’un damoiseau fort accorte, tu as décidé de te passer. Et c’est un exercice étonnamment… difficile. Bien qu’intéressant à étudier. « Je dois vous quitter, ma dame. J’ai cette lettre à rédiger et ensuite, je tenterai d’attirer les attentions de Niobé. Tu t’en veux de la laisser, mais il est tard. Ta voix se fait caressante, peut-être un brin suggestive. Voulez-vous que l’on se fixe un prochain… rendez-vous ? » Tu veux qu’elle accepte. Tu veux t’enfoncer dans ce mystère, le découvrir petit à petit, comme on dévoile une Cielsombroise et sa chevelure soigneusement dissimulée.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Des murmures dans la nuit 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Mer 28 Déc - 3:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit EmptyMer 28 Déc - 1:11

La discussion est paisible et Alméïde se sent étrangement en confiance, derrière la fébrilité et les questionnements. Tout ce mystère est si fascinant, et maintenant que l'excitation première s'est quelque peu dissipée, elle veut prendre le temps d'en savoir plus sur le fonctionnement de ce médaillon et sur celui qui le possède. Les questions sont bien sages, bien vagues également. Elle pourrait simplement lui demander son identité, mais quelque chose la retient, comme l'envie de jouer, de résoudre l'énigme sans que la solution lui soit donnée trop facilement. Un peu comme lors de ces instants où elle se trouve devant un cas particulièrement compliqué et qu'elle doit poser un diagnostic sans pour autant avoir tous les éléments. Intérieurement, elle note les quelques détails qu'elle sait sur cet homme et elle écoute attentivement la suite.

« Deux. Aussi belles que les roses, aussi dangereuses que leurs épines. » Elle esquisse un doux sourire, la princesse, songeant à nouveau à sa sœur qui pourrait tout à fait convenir à une telle description. Elle se demande un instant comment son ses sœurs, laisse voguer son esprit vers des images floues, indéfinies, vers des silhouettes gracieuses mais sans visage. Voilà de quoi l'intriguer pour le reste de la soirée. « L’une d’elles occupait mon esprit, justement, et je m’étais éveillé pour lui écrire.» « Elle doit beaucoup compter à vos yeux pour que vous délaissiez les bras de Niobé à son intention. » répond-elle avec douceur. La famille est certainement ce qui compte le plus à ses yeux. Elle peut donc tout à fait comprendre ce comportement.

« Je dois vous quitter, ma dame. J’ai cette lettre à rédiger et ensuite, je tenterai d’attirer les attentions de Niobé. » Oh. Elle est presque déçue à l'entente de ces mots, mais elle sent la fatigue poindre également et elle réprime un bâillement avant de lui répondre. Elle n'en a pas le temps néanmoins car sa voix résonne à nouveau dans son esprit. « Voulez-vous que l’on se fixe un prochain… rendez-vous ? » Elle hésite, un court instant. Est-ce bien raisonnable ? Il s'agit après tout d'un étranger, à qui elle discute via un artefact dont elle ne sait pas grand chose. Mais la tentation est forte et, après tout, elle ne risque rien à simplement discuter avec quelqu'un qui vit aussi loin, pas vrai ? « Ce sera avec plaisir. Dans deux jours alors, au coucher du soleil. Si ça vous convient, bien entendu. » Elle appréhende un peu, mais lorsqu'il accepte, elle est un peu plus résignée. « Je vous souhaite une bonne nuit. Puisse Aïon guider vos mots et Trelor vous tisser des rêves paisibles. » Puis sans rien ajouter, elle retire le médaillon qu'elle observe encore un instant, encore troublée. Elle sait déjà qu'elle aura de la peine à fermer les yeux, malgré la fatigue, alors elle repose l'artefact sur sa table de chevet avant de s'emparer d'un livre. Peut-être qu'une peu de lecture l'aidera à trouver le sommeil.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Des murmures dans la nuit   Des murmures dans la nuit Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des murmures dans la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: