AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
PNJ
Arven
Arven

Messages : 6493

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat EmptySam 3 Déc - 12:22


Territoire indépendant

Erebor
du Sable et du Roc

« Le soleil sur nos dunes, nos montagnes sous la lune »








Présentation




Introduction


Je prendrai au temps qui passe, mille et une nuits,
Éclairées de lune et d'étoiles immenses ;
Je prendrai au temps qui passe, mille et une nuits,
Comme autant de vie, comme autant de chances ;
Je prendrai au temps qui passe, mille et une nuits,
Que demain, tout recommence.

Ishtar – Mille et une nuits

Ô, Erebor !
Splendeur d’Orient, avec tes palais merveilleux étincelants sous le soleil, lovés au cœur des dunes comme autant de perles dans un écrin – ô, Erebor, ceinte de montagnes sertissant ta couronne de leurs joyaux.
Erebor, tes dunes et tes oasis enchantent mon cœur de gitane sous le soleil ardent qui réchauffe mon corps et mon âme – tu sais, toi, à quel point la flamme brûle fort dans le cœur des gens du sable.
Erebor, tes montagnes et tes vallées qui gardent les morts chantent à mon oreille leur hymne millénaire – tu sais, toi, combien la mémoire est puissante dans l’esprit des gens du roc.
Ô, Erebor, toi la double, toi la suave, toi la complexe – toi l’équilibre, tu peuples de musique et de danse la vie de tes enfants. Erebor, tes poèmes et tes chants résonnent au rythme des talons qui martèlent ton sol, qu’il soit de pierre ou de sable ; et la sauvage beauté du désert répond à la solennelle élégance du roc qui protège sur chaque souffle de tes habitants.

Entre tes mains, sous ton sol, dort dans un profond sommeil la première étoile de l’univers, Amaté Chemsa qui s’est arraché les ailes pour couvrir de sa grâce le peuple des hommes et sauver leurs enfants de l’anéantissement.
Tu protèges entre tes bras ceux qui sont tombés, gardienne des morts, implacable et éternelle, veillant fidèlement sur le repos de ces hommes et femmes qui t’ont arpentée.
Et même si la verdure de ta jungle a depuis bien longtemps fané et disparu, même si nul ne se souvient plus des dryades qui peuplaient tes forêts ni des nymphes qui nageaient dans tes lacs, le sable et le roc n’oublient pas, eux, le prix que tu as payé pour d’autrui le crime affreux.

Erebor, un jour viendra, où les rivières couleront à nouveau entre tes frontières ; où les lianes et les fleurs envahiront une nouvelle fois ton sol et tes hauteurs enneigées.
Erebor, un jour viendra, où la magie ancestrale des chamans saura réveiller en toi la conscience de ce que tu as perdu, et de tout ce qui t’a été volé pendant les siècles écoulés.
Erebor, un jour viendra, où tous les torts qui te furent causés seront réparés…

Erebor, un jour viendra, où l’on se souviendra que tu es le nombril du monde.

Ô, Erebor…



Résumé


Sultan : Anthim d’Erebor, marié à Shéhérazade d'Erebor et cinq concubines.
Héritier : Qasim d’Erebor, fils de Sitara Kamar, précédente sultane
Capitale : Vivedune, ville du désert construite au centre de l’oasis géante de Ventavel, et son palais oriental tendu de voiles. C’est la seule cité sédentaire du sultanat. (Habitants : Dunants et Dunantes)
Habitants : Erebiens, Erebiennes
Emblèmes : La couleur jaune ; la balance et l’enclume ; le scorpion et le serpent ; la fleur de cactus et le palmier.
Dieu tutélaire : Joseï
Climat : Chaud et aride dans le désert, frais et sec dans les montagnes.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Arven
Arven

Messages : 6493

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat EmptySam 3 Déc - 12:26


Environnement naturel
Paysage et topographie




Ressources


Il existe plusieurs sources de revenus en Erebor.

Les plantations de fruits exotiques, notamment la canne à sucre, dont on extrait la sève pour produire du sucre, apprécié dans tout Arven pour sa douceur et son fort pouvoir sucrant, au goût tout aussi typique que le miel et réservé aux plus riches habitants, et l’exploitation des mines de pierres précieuses et de minerais rares, situées dans les grottes des montagnes. On y trouve des cristaux précieux, mais aussi les cristaux vivants qui sont une source de lumière très appréciée, ainsi que les vers à soie cristallins, fournissant une soie rare et extrêmement prisée

D’autres produits font également la richesse du désert erebien : les dattes, figues et autres fruits qui ne poussent que sur place, le thé issu des plantes qui poussent dans les montagnes, une variété typique de la région, et enfin les épices, au goût fort et sauvage, comme les terres qui les entourent. L’élevage de dromadaires et chameaux, très prisés même en dehors du désert, et la cristallerie complètent ces nombreuses sources de revenus. Le venin des serpents du désert est également très recherché en médecine, ou pour la confection de poisons (ou remèdes) en tout genre.

Enfin, le désert erebien, central en Arven, est presque un passage obligé pour distribuer ses marchandises en Ibélène : les meneurs de caravanes sont donc recherchés et grassement rémunérés pour leur connaissance infaillible des dunes et des dangers du désert par les marchands de tous les duchés.




Faune et Flore


Ce qui caractérise le plus Erebor, ce sont ses deux types de climat. C’est le royaume du sable et du roc.

Son immense désert est entouré de montagnes et chacun a sa propre flore, sa propre faune. Plus on se rapproche du centre du sultanat, plus le climat y est aride et moins l’on y trouvera de végétation. Dans le désert, il n’y a que dans les oasis où l’on peut voir des plantes et des animaux. La végétation y est luxuriante, telle les vestiges d’une jungle primitive. L’on y trouve des épices de toutes sortes, du thé, des cannes à sucre, des palmiers, des dattiers, des figuiers. En dehors, on ne croise que des cactus.

Dans les montagnes, il y fait sec et chaud, il n’y a donc pas beaucoup de végétation non plus. Principalement des conifères : sapins, pins. Et les sommets sont trop souvent enneigés pour que quoi que ce soit y pousse.

Entre le désert et les montagnes se trouvent des zones qui s’apparentent plutôt à une savane, particulièrement à la frontière de Bellifère. Ainsi, on y trouve des animaux tels que des girafes, des lions, des zèbres, des tigres, des panthères ou encore des flamants roses dans les oasis qui s’y trouvent. On peut également croiser des éléphants ou des crocodiles. Et bien évidemment, dans le désert, l’on retrouve des chameaux et des dromadaires. Il y a aussi de nombreux scorpions et serpents, ainsi que des hyènes et des chacals. En montagne, il s’agira plutôt de cervidés : cerfs, chevreuils, rennes, élans, daims...




Nourriture


La nourriture erebienne, du fait de leurs ressources, est composée de plats très sucrés. On y retrouve beaucoup de plats en sauce, comme les tajines, les couscous, les tandooris, et divers plats salés sucrés. Ils ne sont d’ailleurs pas toujours accompagnés de viandes ou de poissons, et les viandes inhabituelles qui composent leurs plats ont des saveurs surprenantes pour les étrangers. Il se murmure que certains de leurs plats contiennent du crocodile ou du flamant rose, mais cela n’est pas avéré – ça n’est d’ailleurs pas le cas.

Ces saveurs surprenantes viennent principalement des épices qui agrémentent leurs plats, ainsi que des saveurs sucrées qui les rendent si particuliers : il est rare de ne pas y trouver de fruits, de légumes sucrés ou de miel (qu’ils exportent).

Pour accompagner ces plats en sauce, ils confectionnent beaucoup de bouchées feuilletées, dont les saveurs varient, principalement grâce aux épices ou plantes qu’ils y mettent (de la menthe, principalement). Leurs desserts sont d’ailleurs confectionnés de la même façon, à partir de bouchées individuelles, extrêmement sucrées, grâce à leurs cannes à sucres, au caramel qu’ils confectionnent, et au miel.




Architecture


L’architecture erebienne est gracieuse et élégante.

Conçue pour faciliter la circulation de l’air, elle est faite de vastes ouvertures extérieures tendues de voilages pour repousser les insectes ; et les palais sont bâtis autour d’une place forte centrale pour se réfugier en cas d’attaque de pillards ou de tempête de sable. Le grès est très utilisé, ainsi que la faïence qui réalise de sublimes mosaïques. Les tours sont souvent couronnées de dômes dorés qui étincellent sous la lumière, le marbre est également employé pour les détails des arches et des colonnades.

Les constructions erebiennes ont une vocation avant tout esthétique, et chaque bâtiment est raffiné et élégant. Au sein du harem, et dans les quartiers des femmes de chaque demeure noble, des bassins intérieurs sont alimentés par des canalisations souterraines et parfois l’assistance discrète de mages élémentaires de l’Hiver. Les plafonds sont hauts, et les architectes placent souvent des grilles près du sol pour faciliter le passage de l’air frais.

Du côté du roc, dans un climat plus froid, les palais n’ont plus ces ouvertures béantes, mais des fenêtres que l’on peut ouvrir ou fermer à sa guise, ainsi que des jardins luxuriants entretenus avec un discret coup de pouce des arcanes. Le carrelage est très utilisé pour paver le sol de pierre.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Arven
Arven

Messages : 6493

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat EmptySam 3 Déc - 12:26


Habitants
Erebiens et Erebiennes




Qualités morales


Pour les Erebiens, la famille tient une place prépondérante au sein de leur existence. C’est elle qui passe avant tout et cela vaut également pour le clan. Les habitants des dunes font preuve d’une immense solidarité les uns envers les autres et jamais l’on ne verra de personnes âgées recluses ni d’orphelins laissés à l’abandon. Une main sera toujours tendue à une personne isolée et celle-ci ne se retrouvera donc jamais sans ressources ni toit au-dessus de sa tête.
C’est un peuple digne, incroyablement respectueux et fier de son histoire. Leurs contes et légendes sont basés sur des faits réels et ils se les transmettent, de génération en génération ; c’est leur manière à eux d’enseigner leur histoire. C’est également un peuple très curieux des choses du passé, qui réfléchit beaucoup sur le sujet. D’ailleurs, dans le sultanat, il y a de très nombreuses ruines, un peu partout dans le désert, vestiges d’une grandeur passée et de savoirs perdus, datant d’avant la guerre. Et ces lieux sont fortement respectés.




Défauts et vices


Le peuple erebien, enclavé au milieu de ses montagnes, n’a que fort peu l’habitude des étrangers. Cette coutume de rester entre Erebiens a mené les ressortissants du sable à une xénophobie prononcée, légèrement atténuée dans les domaines frontaliers du roc, mais très ancrée dans les mœurs du sultanat. Des millénaires de bisbille avec Sombreciel ont rendu les Erebiens fortement méfiants, accordant très peu leur confiance à celui qui vient d’ailleurs et ne connaît pas les coutumes. Ils n’aiment pas les étrangers et ont tendance à percevoir les visites importunes comme des invasions.

En conséquence, ils sont fortement avares avec les ressortissants extérieurs au sultanat, réservant leur grande générosité à leurs compatriotes. Les caravanes marchandes sont fréquemment attaquées et pillées, leurs membres égorgés sans la moindre pitié pour avoir osé fouler le sol sacré et le souiller de leurs pieds en se croyant protégés par une illusoire impunité…




Société


La société erebienne est double. Il y a celle du sable et celle du roc. La noblesse du roc est sédentaire, s’organise autour de familles dans les domaines des montagnes. Dans le désert, l’organisation se fait autour des clans qui sont nombreux, toujours en mouvement, partageant tous le même nom de famille. Nomades, ils voyagent de domaine en oasis, ne s’attardant que brièvement avant de continuer leur chemin.
Les Erebiens ont souvent des familles nombreuses ; il n’est pas rare du tout d’avoir jusqu’à sept ou huit enfants ; la famille a d’ailleurs une grande importance pour Erebor puisqu’ils s’occupent tous les uns des autres, ne laissant jamais personne dans le besoin. C’est un royaume où les femmes jouissent d’une relative liberté au sein de la noblesse, mais ce n’est pas nécessairement le cas dans les classes inférieures.

Au sein du harem, elles ont un statut bien particulier puisqu’elles ne sont présentes que pour le sultan ; c’est d’ailleurs considéré comme un honneur pour ces femmes qui le rejoignent. Une fois entrées, elles ne peuvent plus quitter le harem à moins que le souverain décède ou qu’elles soient chassées, et les seuls hommes qui peuvent approcher les concubines sans être castrés sont les sigisbées, des hommes de confiance du sultan.

En Erebor, l’homosexualité est tolérée mais jamais affichée ouvertement. Elle est plus répandue parmi les gens du sable, puisqu’il faut bien s’occuper durant les longues traversées du désert.




Arts


Les Erebiens ont élevé l’orfèvrerie et la joaillerie au rang d’art, tant leurs œuvres sont sublimes. Leur travail est si précis, si soigné, que ça s’apparente plutôt à de la sculpture. Un orfèvre peut passer des mois sur le simple pommeau d’une dague et il en ressortira un véritable bijou, unique en son genre et terriblement précieux.
Musique et danse font également partie intégrante de leur quotidien. Le peuple du désert est mélomane, particulièrement les gens du sable, et ils trouvent toujours une occasion pour jouer quelques notes. Au sein des clans, on retrouve des instruments assez simples : tambours en peau de bête, flûtes, harpes de voyage, guitares. Dans les milieux sédentaires - et plus riches - on peut plus facilement tomber sur un luth, un violon ou une cithare.

En Erebor, les danseuses des dunes sont pour ainsi dire sacrées. On les voit comme des femmes intouchables, qui ont une grande importance dans le clan et qui sont très convoitées. Elles s’apparentent à des femmes-calices, tel des objets de culte. À travers elles, ce sont les déesses du désert qui dansent.

Les tatouages sont également très répandus. Là où normalement ils servent à signifier une appartenance, en Erebor, il s’agit plutôt d’une manière de conter son histoire. C’est une coutume qui s’est propagée jusqu’à la noblesse erebienne et c’est bien le seul territoire où ces dessins, de diverses couleurs, sont visibles sur la peau et non dissimulés sous les vêtements.




Guildes


Comme pour tous les duchés, chaque guilde de certaine importance possède une antenne dans la capitale. Ainsi, à Vivedune, on retrouve comme ailleurs des membres de la Confrérie Noire et de la Cour des Miracles par exemple. Il existe d’ailleurs le Bazar des Miracles, en plein cœur de Vivedune, où sont envoyés les enfants des Miracles qui désirent apprendre à baratiner.

En Erebor, les jeunes aspirent souvent à rejoindre quelques guildes en particulier.

• Les Souffleurs de Verre, basés à Vivedune. C’est l’une des rares guildes à ne pas avoir sa base à Lorgol. Parmi ses membres, on trouve notamment des cristallistes et ils confectionnent les plus belles oeuvres en verre, de la simple carafe aux verres et aux hanaps en passant par des vitraux d’une beauté et d’une minutie époustouflantes.

• Pour les femmes, le plus grand honneur est de rejoindre le harem. C’est une position extrêmement prestigieuse et, pour celles qui ne sont pas prises parmi les concubines, c’est également un honneur de faire partie des femmes de parage et même des servantes. Qu’elles s’occupent de les coiffer, de les habiller ou de leur créer des parfums : peu importe, du moment que l’Erebienne a l’insigne honneur de faire partie du harem.

• La Guilde des Médecins se retrouve un peu partout en Ibélène, mais les médecins erebiens se distinguent particulièrement dans les domaines de la gynécologie et de l’obstétrique. Le fait qu’ils aient souvent des familles nombreuses n’y est pas étranger et la guilde des Accoucheuses est également très présente.





Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Arven
Arven

Messages : 6493

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat EmptySam 3 Déc - 12:27


Coutumes
et traditions




Mariage


Le mariage est une occasion de faire la fête, en Erebor.

Des fiançailles d’un an sont respectées, pour que la date des noces puisse être communiquée à tous les clans gitans arpentant le désert, de bouche à oreille, afin que les familles concernées puissent toutes être présentes pour la fête. Parmi le peuple des dunes, l’on se marie pour une durée précise, entre un et dix ans ; et à l’issue du terme, le mariage n’est reconduit que si les deux partis y consentent. Les festivités suivent le même principe, qu’il s’agisse de clans du sable ou de nobles du roc. Les mariages sont l’occasion de grandes retrouvailles familiales sur plusieurs jours et génèrent habituellement des rassemblements considérables, propices à échafauder d’autres unions autour d’un thé à la menthe (pour ces dames) ou d’une outre d’alcool de dattes (pour ces messieurs).

Pour symboliser leur union, il est courant que les époux, homme et femme, se fassent tatouer un motif symbolisant leur conjoint.





Rites funéraires


En Erebor, on n’enterre pas les morts : on les emmure. Un processus de momification très poussé embaume les corps dans des huiles et substances aptes à les conserver ; et les corps parés de leurs plus beaux atours sont déposés dans des niches creusées à flanc de montagne, dans des vallées funéraires aux dimensions de véritables nécropoles. On place avec le défunt les possessions auxquelles il était le plus attaché. Il est fréquent que plusieurs membres d’une même famille partagent la même niche.

Pour le peuple nomade du sable, chaque passage près des vallées funéraires est l’occasion de se recueillir devant la dalle de pierre scellant l’entrée de la niche et d’évoquer le souvenir du disparu.

Les vallées sont surveillées par la Garde Thaumaturge, qui ne répond qu’au sultan. Clan bien particulier, il regroupe également les embaumeurs : ces veilleurs des morts sont très respectés parmi les peuples du sable et du roc.




Fête traditionnelle


La fête la plus célébrée en Erebor est celle d’Imbolc.

Fête de la Lumière et des Ténèbres, elle salue l’alternance du jour et de la nuit et symbolise l’équilibre parfait entre le soleil qui règne sur le sable, et la lune qui caresse le sommet du roc.

Elle dure deux jours et une nuit, du 1er au 2 février : le premier honore le soleil et ce qui est lumineux, le second célèbre la lune et ce qui est ténébreux. La nuit entre les deux est l’occasion d’immenses rassemblements dans les oasis : les familles se rassemblent, et de nombreux mariages ont lieu à cette occasion. Les Erebiens se lavent rituellement pour se purifier des vestiges néfastes de l’année écoulée et c’est le moment du grand ménage de printemps : il faut faire de la place dans les tentes et les palais pour les bébés qui naîtront dans l’année !

Une grande quantité de bougies et lampions sont utilisés chaque année pour les grandes illuminations qui éclairent les oasis et tracent parmi les dunes des chemins de lumière que l’on arpente entre amis ou en famille.

Fête de l’alternance et du renouveau, Imbolc célèbre en conséquence la naissance et la vie qui croît : la Guilde des Accoucheuses, très présente en Erebor recrute traditionnellement ses apprenties sur tout le continent à cette occasion.

En dehors d’Erebor, Imbolc est associée au feu, à la fertilité, à la naissance et à l’enfance. Elle est souvent réduite à la seule journée du 2 février. Un mariage célébré pendant cette fête est de bon augure et mène la plupart du temps à une union plus fertile que la moyenne : on dit de tels mariages qu’ils sont « tissés d’Imbolc ».




Vêtements


La mode erebienne est à la fois légère, élégante et très souvent colorée pour les membres de la noblesse.

Les femmes portent gandouras, saris et anarkalis. Leurs vêtements sont faits de coton, pour les moins bien nantis, de soie ou parfois même de satin et cachemire pour les autres. En dessous, jamais de corsets ou de corsages, bien trop désagréables sous la chaleur du désert. Elles portent un choli, sorte de blouse enserrant la poitrine, sur laquelle sera enroulé le tissu du sari.

Pour les hommes, il s’agira plutôt de gandouras, de sherwani et de shuridar. Comme pour les femmes, les tissus sont raffinés, aux motifs brodés, ou sertis de brocarts.
Les hommes comme les femmes portent des turbans, particulièrement lors d’événements officiels ou lorsqu’ils se trouvent sous le soleil implacable du désert. Leurs chaussures sont des mules à talon, des babouches, le plus souvent en cuir.
Les plus pauvres porteront parfois le dhoti.

Au cœur des dunes, on verra plus souvent une personne porter un sarouel, sorte de pantalon léger et ample, ainsi que des bottes de cuir, efficaces pour se protéger des morsures de serpent. Le peuple du désert porte de nombreux voiles, toujours pour se protéger du soleil, mais magnifiques malgré tout. Les nuits dans le désert sont très fraîches, ils portent donc chemises de nuit en coton ou en soie.

L’or occupe une place prépondérante dans leur culture et ils le portent de plusieurs manières ; il n’est pas rare que leurs vêtements soient brodés de fil d’or. Par ailleurs, ils arborent de nombreux bijoux. C’est également le cas des tatouages, souvent montrés à la vue de tous, parfois dissimulés sous les vêtements. Ces dessins font partie intégrante de chacun puisqu’ils racontent très souvent une portion de leur vie.





Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ
Arven
Arven

Messages : 6493

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat EmptySam 3 Déc - 12:27


Gouvernance
et relations




Politique


En Erebor, le sultan est également le roi des gitans, et c’est lui qui règne. Dans la famille royale - et uniquement pour elle - c’est toujours le garçon qui hérite, quel que soit le nombre de princesses nées avant lui ; il ne s’est jamais trouvé un sultanat sans héritier mâle et l’on n’ose imaginer ce qu’il adviendrait dans le cas contraire. La sultane a également une influence dans le royaume mais elle s’occupe majoritairement de tout ce qui n’incombe pas au souverain. Celui-ci régente tous les domaines principaux, ceux que l’on considère très souvent comme apparentés aux hommes, alors qu’elle se chargera plutôt de la vie du palais, des interactions sociales, de l’accueil des invités en visite diplomatique et ainsi de suite. Elle n’a pas le même statut, par défaut, car il suffit que l’héritier meure pour qu’une autre prenne sa place. Il y a également des conseillers, un pour chaque aspect de la vie du désert, et le sultan leur prête une oreille attentive.

Parmi les clans nomades du sable, l’organisation se fait autour d’un chef, l'émir, qui dirige les tribus de son clan et rend compte au sultan. En ce qui concerne le peuple du roc, la noblesse est plutôt sédentaire et s’organise donc autour de familles. Leur fonctionnement se rapprochera alors de celui des autres duchés. Au cours de leurs voyages et de leurs négociations, les clans favoriseront certains domaines et certaines familles plutôt que d’autres.

Au sein du sultanat, certains clans se sont joint à l’Ordre du Jugement, leurs valeurs semblant résonner en eux. Ils veulent retrouver les savoirs disparus que le traité a fait disparaître et qui a tant affaibli leur magnifique contrée.




Diplomatie


Ci-dessous, un tableau qui représente les liens entre les différents duchés et autres territoires d'Arven. Il s'agit bien entendu d'un résumé de la situation, les enjeux politiques étant bien plus complexes que cela. Le tableau est également sujet à modifications au cours des chapitres, selon les événements survenus dans les intrigues et dans les RP. Pour plus de précisions, n'hésitez pas à poster en demandes et questions.

(dernière mise à jour le 12.12.18)

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat   Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Erebor, royaume du Sable et du Roc, sultanat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Au commencement :: Table des lois :: Livre des Traditions :: Grand Atlas d'Arven-
Sauter vers: