AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

Partagez
 

 Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards   Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards EmptyDim 29 Jan - 17:04


Livre II, Chapitre 1 • Livre II, Chapitre 2 • La Fortune des Flots
Astra Solem & Séverine Belastre

Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards

Où la rencontre entre deux passionnées de la voûte céleste



• Date : 29 janvier 1001
• Météo : Temps frisquet, ciel à passages nuageux
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Séverine rend visite à son amie et correspondante Astra.  Une visite amicale qui ne manquera sûrement pas d'être remplie d'échanges de connaissances sur les étoiles du firmament.
• Recensement :
Code:
• [b]29 janvier 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1707-que-les-etoiles-brillent-de-mille-feux-et-envoutent-nos-regards]Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards[/url] - [i]Astra Solem & Séverine Belastre[/i]
Séverine rend visite à son amie et correspondante Astra.  Une visite amicale qui ne manquera sûrement pas d'être remplie d'échanges de connaissances sur les étoiles du firmament.











Dernière édition par Séverine Belastre le Dim 29 Jan - 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards   Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards EmptyDim 29 Jan - 17:05

Passer une fois de plus les portes de l'académie était un agréable sentiment.  Il rappelait la jeunesse et l'insouciance d'autrefois.  Comme si l'adolescence revenait au grand galop.  Comme quoi cet endroit était empli de mystère et de magie.  L'impression d'avoir rajeunie jusqu'à ses dix-huit ans, Séverine retrouvait la sécurité de l'Académie avec joie.  S'il n'en avait tenu qu'à elle seule, elle y serait restée éternellement, mais son cursus terminé, il avait bien fallu rentrer à la maison et faire face aux événements qu'elle avait tenté de fuir trop longtemps.  Beaucoup plus mûre qu'à l'époque, mais toujours aussi inexpérimentée du monde, c'était une Séverine bien différente qui revenait entre ces murs sacrés où elle avait passé pratiquement la moitié de sa vie.  Ce n'était point sa première visite depuis son retour à Lorgol, après presque trois ans d'absence, mais c'était la première fois qu'elle venait avec un motif plus réjouissant que les dernières fois.  Elle était là pour retrouver une vieille amie.  Plus âgée qu'elle-même de quelques années, d'abord consœurs d'études puis étudiante et professeur, Séverine avait toujours gardé contact avec l'astrologue, Astra Solem.  C'était sa première visite plutôt décontractée à l'Académie : pas question de venir consulter de nouveaux traités en astronomie de la bibliothèque, ni de venir rencontrer les vieux professeurs faisant partie des murs depuis des années autant pour discuter de nouvelles observations que pour payer ses respects.  Elle appréhendait beaucoup retrouver cette amie, elle qui se sentait plutôt isolée depuis son retour à Mauve.  Puis elle comptait bien mettre aussi une partie de la visite à son profit.

Vêtue de ses plus beaux atours ou presque, elle se présenta à l'heure prévue qui avait été décidée plus tôt par courrier entre les deux jeunes femmes. Bien enveloppée dans sa lourde cape qui la protégeait des intempéries de ce mois de janvier, elle ne tremblait plus autant une fois à l'intérieur et se promenait sans en serrer les pans contre elle, mais ne retira pas sa capuche pour autant.  Elle aimait ce sentiment de protection qu'il lui offrait, lui donnant l'impression d'être complètement invisible et inconnue au monde qui l'entourait.  Depuis l'exécution de ses parents, elle se méfiait un peu des gens, surtout des Cielsombrois.  Heureusement, avec leur tenue tape à l'oeil, ils étaient assez faciles à reconnaître.  Elle craignait seulement de tomber un jour sur des espions du Comte de Séverac ou quelque chose comme ça.  Elle se savait surveillée par cet homme puissant qui tenait entre ses mains l'avenir du duché : Séverine ne croyait pas que Castiel soit apte à prendre des décisions par lui-même et comme l'homme était son bras droit, elle supposait que les quelques décisions intelligentes ayant été prises étaient bien issue de quelque part.  Enfin, tout cela n'était élucubration de sa part et rien ne pouvait confirmer ses soupçons, or elle les gardait pour elle-même.  Elle ne cherchait pas à s'attirer les ennuis plus que ce ne serait nécessaire.  Néanmoins, une fois avec Astra, elle se saurait entre de bonnes mains, mais surtout en sécurité.  Amies de longue date, elle ne doutait pas une seconde de l'astrologue et lui accordait toute la confiance qui était possible d'accorder à autre que soi-même.

Une fois arrivée dans le Hall de l'Académie, elle envoya quelqu'un lui porter le message suivant :

« C'est Séverine qui est enfin là! »

Elle était heureuse et excitée à l'idée de retrouver l'astrologue, elle qui n'avait que peu d'amis, donc peu d'occasions de passer du bon temps avec ceux-ci.  Lorsqu'Astra vint la chercher et la mena à sa chambre, elle entra, découvrant sa jolie tête bouclée et décrocha son plus aimable sourire en observant les lieux.

« Comme c'est charmant! »

Cela lui rappelait un peu l'époque où elle-même habitait encore entre ses murs, sa chambre ayant pris l'allure qui convenait le mieux à ses passions et à son caractère.  On y voyait même les jolies fleurs de Mauve.  C'était le bon vieux temps.  Mais l'heure n'était point à la nostalgie et c'est avec chaleur qu'elle salua son hôte.

« Comment vous portez vous?  Les étoiles parlent-elles en votre faveur ces temps-ci?  Il me tarde d'aborder avec vous les dernières nouvelles que nous avons échangées par correspondance! »

Et elle se demanda si les étoiles étaient en sa faveur à elle.  Et même si… s'il était possible de prédire si  elle ses objectifs seraient atteints ou non.  Elle n'avait pas besoin de savoir par quels moyens, ni même si elle en aurait quelque influence majeure, elle souhaitait simplement voir Castiel réduit à un état de moins que rien.  Qu'il ravale la monnaie de sa pièce.  Mais ce n'était pas important, elles auraient bien d'autres sujets plus agréables à aborder ensemble qu'un futur plutôt incertain. Séverine était curieuse d'en savoir plus sur les dernières observations qu'avait pu mener l'autre savante à propos de ce qui les passionnait toutes les deux : les points brillants illuminant le ciel de mille feux.










Dernière édition par Séverine Belastre le Mar 31 Jan - 7:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards   Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards EmptyDim 29 Jan - 21:26


    Le temps n’était pas au rendez-vous aujourd’hui. Le soleil joue l’enfant, jouant à cache-cache avec les nuages. N’apparaissant que de temps en temps pour illuminer la chambre d’Astra. Une chambre particulière, à l’image d’une Lagrane, un jardin fleuri. Elle avait rangée quelques heures auparavant en sachant la visite de son amie. Les livres et traités qui d’ordinaire étaient laissés sur le lit, avait repris leurs places dans une petite bibliothèque en bois. Il lui arrivait souvent de s’endormir avec eux, comme des sortes de doudous. La jeune femme travaille tard, et ne peut vivre sans sentir la couverture d’un livre sous ses doigts. Dans sa dernière lettre, Astra avait demandée à son amie de passer en début après-midi. L’Astrologue vit la nuit, et la matinée était le moment où elle pouvait récupérer ses quelques heures de sommeil.

    La chambre d’Astra s’est adaptée à ce dont elle avait besoin. Son lit se trouve dans un coin sur de l’herbe douce, et le ciel de sa chambre s’adapte à la météo du jour. La nuit la jeune femme peut observer le ciel étoilé. La bibliothèque est d’une taille modeste mais remplis à tel point qu’on peut se demander comment le meuble peut encore tenir debout. Quant à son bureau, on ne peut plus distinguer la surface tellement il y a de papiers et de livres. L’œil est souvent attiré par la luxuriante végétation. On distingue des bosquets de fleurs multicolores un peu partout et des lys. Le lys, une fleur qu’apprécie grandement sa mère originaire tout comme Sévérine de Sombreciel. Il y a également une malle au pied de son lit comprenant ses effets personnelles. Près de son bureau, une petite table et un coin feu lui permettant de se réchauffer, ou de se faire du thé.

    Elle avait réussi à ranger ses papiers en un temps record, et dans l’attente de son rendez-vous, l’Astrologue est assise à son bureau. L’esprit accaparé une nouvelle fois part ses calculs. Son regard fixé sur un parchemin où l’on distingue un cercle bien défini représentant le ciel avec des symboles que seuls les initiés peuvent comprendre. Elle écrit ses observations, ses recherches dans son petit calepin qui ne la quitte jamais. Concentré, elle n’entend pas frapper à la porte, jusqu’à ce que une voix sourde se fit entendre.

    Astra délaisse sa chaise, et s’avance pour ouvrir la porte. Un homme d’un certain âge qui s’occupe des accueils l’informe que son amie l’attend dans le hall de l’Académie ; Elle remercia l’homme et sortis de sa chambre. Son visage s’illumine d’un sourire bienveillant, en découvrant la tête de la jeune Sévérine . Elle lui tend ses mains en signe de bienvenu.
    « Bonjour Sévérine, allons dans ma chambre, nous y serions mieux pour discuter,

    Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers la chambre de l’Astrologue.
    Elles n’ont pas le même âge, et la demoiselle avait été son élève avant de devenir son amie. Une amitié réunit par la même passion et également par l’indulgence de Séverine quant au caractère quelque peu revêche de l’Astrologue.
    « Comme c'est charmant! »
    Charmant. Astra sourit, remerciant silencieusement les lieux d’accomplir leurs tâches. Rendre sa chambre agréable à recevoir.
    « Merci.
    « Comment vous portez vous? Les étoiles parlent-elles en votre faveur ces temps-ci? Il me tarde d'aborder avec vous les dernières nouvelles que nous avons échangées par correspondance! »
    Astra l’invita à la suivre vers la table ronde de jardin, et lui fit signe de lui remettre sa cape pour la poser avec délicatesse sur le rebord du lit ;
    « Je me porte à merveille.
    La jeune femme la rejoins rapidement, et s’assoie en regardant la Cielsombroises faire de même. Physiquement la demoiselle ne semble pas avoir changée, mais ses prunelles révèlent tout autre chose. Une colère. Astra lui réponds,
    « Il y a bien longtemps que je n’ai lu les astres pour mon compte. Comme je vous l’ai écrit, ce qui me préoccupe le plus c’est le destin d’Arven.
    L’Astrologue soupire,
    « Certaines étoiles qui d’ordinaires s’éclairent pour guider à un avenir meilleur semble s’éteindre comme si des destins sont en périls. Des destins importants pour le continent,
    Sa voix reste un instant en suspens, car elle a conscience que son talent ne lui permet pas d’avoir des précisions. Destin, dieu joueur, laisse le libre arbitre aux personnes d’embrasser leurs destins sans que quiconque puissent venir les perturber dans leurs choix. Le professeur regarde l’Astronome en la fixant de ses yeux de glace comme pour mieux sonder son âme.
    « Séverine, dites-moi comment allez-vous ?
    L’inquiétude n’est pas un sentiment que la jeune femme montre souvent ; Ce n’est pas quelque chose de naturelle chez elle. Elle a une réelle tendresse pour la demoiselle dont la vie n’a pas épargnée.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards   Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards EmptyDim 19 Fév - 4:59

Séverine ne se formalisait pas trop des manières d'Astra qui pouvaient paraître à d'autres un peu distantes, voir froides.  Elle avait assez de vivacité pour le tempérament plus tempéré de celle qui fut autrefois même son professeur.  Néanmoins, une chose qu'elle ne pourrait jamais exactement comprendre de son amie était sa préoccupation pour la destinée d'Arven.  Bien qu'en ces temps de guerre, la jeune astronome était inquiète des issues, son domaine d'origine étant en bordure de Faërie, mais ce n'était pas autant parce qu'elle craignait des répercussions que cette guerre aurait sur le pays, mais bien sur sa propre petite vie.  Cette guerre ne l'aidait point dans ses projets de vengeance, la coinçant plus longtemps qu'elle ne l'aurait prévu à Lorgol.  Elle ne se plaignait pas d'y être, seulement elle sentait qu'elle avait déjà fait ici tout ce qu'elle pouvait faire pour causer la chute de son cousin.  Plus encore que la mise à feu et à sang des deux empires, elle ne se préoccupait réellement que de ça. Toutefois, elle devait admettre qu'Astra avait raison : les étoiles n'étaient plus les mêmes, elles avaient changé.  Séverine n'était pas très adepte de l'astrologie, science qu'elle trouvait un peu inexacte alors qu'elle aimait la précision.  Mais il y avait clairement eu un mouvement dans le firmament et elle laissait le soin à l'astrologue d'en interpréter les messages : après tout elle avait une bonne réputation dans le domaine.  Enfin, il y avait tout simplement un manque d'égoïsme et d'égocentrisme en Astra que Séverine ne pouvait pas vraiment appréhender.

« Je me porte bien, merci à vous, » répondit Séverine lorsque son interlocutrice s'enquit d'elle.  Elle avait bien des soucis et des préoccupations, mais en parler ne les rendraient point plus légères qu'elles ne l'étaient déjà.  Et même devant ceux dont elle se sentait le plus proche, elle préférait rester discrète.  Une parole de trop ou de moins pourrait lui être fatale, or garder soi-même ses lourds secrets étaient le meilleur moyen de n'être point trahie, volontairement ou pas, bien que la charge en soit bien pénible.

« Je ne pensais pas rester à Lorgol aussi longtemps, mais avec les combats qui font rage entre Lagrance et Sombreciel, mon domaine n'est pas un endroit très sécuritaire pour le moment.  Néanmoins, vous êtes la bienvenue chez moi lorsque tout cela sera terminé.  Mon observatoire est très humble, mais nous avons une merveilleuse vue sur la voûte céleste, le ciel y est d'une clarté exceptionnelle. »

Malgré tout, Séverine a confiance que ses terres ne seront pas trop ravagées par les conflits : après tout les relations entre Sombreciel et Lagrance ont toujours été au mieux.  Enfin jusqu'à tout récemment, mais ça ce n'était que l'effet de la mauvaise entente entre les deux empereurs.  Ou peut-être plus que cela en fait, mais la jeune femme n'avait pas le temps de se préoccuper des conflits plus grands qu'elle-même.

« Vous savez que l'astrologie n'a jamais été ma voie, mais j'ai bien remarqué des mouvements dans les étoiles, des phénomènes que je n'ai jamais vu auparavant.  Normalement, il existe une certaine régularité dans le mouvement des étoiles, ces derniers temps ils sont plutôt singuliers.  Néanmoins voilà de quoi prouver que le destin des hommes est inaltérablement lié à celui des astres. »

Elle avait d'autres motifs pour venir voir Astra que de parler de science, mais pour le moment, elle préférait s'en tenir à ses sujets.  Elle avait tracé régulièrement des cartes du ciel depuis son arrivée à Lorgol et force était de constater qu'elles différaient beaucoup de celles qu'elle avait dessiné lorsqu'elle y étudiait, mais aussi de jours en jours.  Peut-être l'astrologue y verrait-elle quelque chose d'intéressant qu'elle-même n'avait point pu déceler.  Elle sortit ses parchemins des pans de sa cape et les posa sur un bureau afin de laisser l'enseignante y jeter un coup d'oeil.  Elle n'avait réuni que celles qui était les mieux réalisées, laissant de côté celles qu'elle trouvait trop brouillant.  Elles étaient toutes en ordre et datées, donc elle ne craignait pas que cela fut inutile.








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards   Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que les étoiles brillent de mille feux et envoûtent nos regards
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: