AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -51%
OCEANIC – Cave à vin de service – ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyLun 13 Mar - 2:10

Son cheminement est incertain, sa marche est bancale. Chaque pas esquissé est synonyme de douleur, et malgré la magie de glace qui essaie tant bien que mal d’arrêter l’hémorragie, la souffrance n’en est pas moins criante. C’est avec la plus grandes des peines que le capitaine d’Ansemer tente de retrouver les autres chevaucheurs, dans le chaos terrible qu’est devenu ce festival. Ça et là, des cadavres, des blessés, des étals en feu et des coups de canon dans l’air, explosion qui vous en arracherait les tympans. Sa progression est lente, très lente, et à plusieurs reprises, il manque de réellement tomber face contre terre, sa jambe ne parvenant plus à le supporter. C’est la voix d’un des siens, un chevaucheur sur qui il avait hurlé un peu plus tôt qui vient à son secours, ne lui laissant pas l’occasion de protester quand il se sent supporter et soutenu. Il voudrait grogner, mais les seuls mots qui sortent de sa bouche sont reconnaissant.

« M’rci. Mais… »

La voix qui hurle. Une voix qu’il ne connaît que trop bien. Qu’est-ce que Freyja faisait encore ici ? Pourquoi n’avait-elle pas fuit avec les… Lena ? Le regard du capitaine d’Ansemer parvient à suivre celui de la seconde de l’Audacia vers les étals en feu où se distingue la petite tête rose de Lena. Même avec la brume épaisse, les flammes éclairent assez les environs. Bon sang ! Elle aussi était présente à la fête ? Forçant l’autre chevaucheur à avancer, il lui intime un ordre, autoritaire.

« ‘ttend Aaron, on a encore b’soin d’notre aide. »

Et sa marche reprend. Il voit Maelys et Thomas, appelés à l’aide par Freyja, cette dernière remise entre les mains des gardes ducaux. Pas une bonne idée ça… La magie pulse autour de lui, des élémentaires d’eau, relativement grands se matérialisent, tirant avec eux l’énergie du capitaine d’Ansemer qui peine un peu plus à se tenir debout, nécessitant l’aide d’Aaron pour le tenir. Autour d’eux, c’est à peine si la brume désépaissit. L’équipage de Audacia avait surement avec lui plusieurs mages élémentaires, trop pour qu’il puisse brouiller leur pouvoir.

« Un peu d’aide Maelys ? »

En réalité, il ne laisse pas trop le choix à la chevaucheuse, mais s’occupe d’éteindre les flammes sur un autre côtés des étals, elle qui se débrouillait plutôt bien de son côté avec ses ridicules petits élémentaires. Il n’aurait pas la force d’aller chercher Lena, mais il lance un regard à Thomas, le suivant des yeux pour qu’il aille chercher la petite. Puis il finit par se détourner de la scène, lançant un regard aux deux gardes ducaux.

« Hé ! L’dame de Brunante vient ‘vec nous, on va la mettre à l’abri ‘vec les autres. » Il ne faut pas longtemps pour que les deux hommes un peu perdus obéissent au capitaine, jugeant de son état un peu précaire. S’il devait lui aussi se mettre à l’abri, autant qu’il embarque ceux qu’il pouvait protéger. Il attendait seulement que la petite Lena soit en lieu sur avec sa mère pour concéder – bien à contre cœur – de quitter les lieux. Avec un peu de chance, Louis avait trouvé les autres et les avait mis à l’abri.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyLun 13 Mar - 12:10

Ta gueule ? Elle était incapable de se montrer moins désagréable pendant plus de dix minutes ? Il se rappelait, là, en l’instant, pourquoi elle l’emmerdait tellement. Et il était à peu près sûr qu’Ilse allait pas apprécier son ton moqueur et désagréable, presque hautain – un peu comme lui, quand il s’adressait aux continentaux qui n’était pas pirates, Mélodie faisant presque partie des exceptions, même si elle subissait quelques fois sa mauvaise humeur. Mais là, il avait juste envie de la planter là, et de la laisser à son sort quand les gardes ou les chevaucheurs, voire les deux, lui tomberaient dessus.

Avant, en tout cas, qu’elle se mette à les insulter. Sérieusement ? Elle allait apprendre à tenir sa langue, et Red ne ferait rien pour l’aider. Il l’avait déjà mise en garde, quand elle avait dénigré l’Audacia en sa présence – et à la Taverne de la Rose -, et il lui avait rendu la pareille après en doutant de ses alliés à la Cour malgré lui, ne sachant pas les lois qui la régentaient, mais il ne la protègerait pas. Pas cette fois. « Ferme la toi aussi. On veut pas se faire repérer, encore moins parce que tu nous dénigres et dis qu’on est mauvais. C’est la première fois qu’on vole, tu crois ? On est pas des amateurs, mais je serai curieux de te voir réussir, tiens. » Il avait très envie de lui balancer ses propres échecs à la figure, ceux qui l’avaient mise au plus bas il n’y a pas si longtemps, mais il comptait bien la faire embarquer… Il le lui reprocherait plus tard, peut-être. S’il tenait à détruire cette amitié bancale.

Il était agacé, et réalisa trop tard qu’il l’invitait à partir à la recherche de la relique. « Et à quoi elle t’aurait servie ? Elle n’a aucune valeur, sinon symbolique, et pour eux, et pour nous. Et si faire ma fillette peut te mettre à l’abri, alors je le ferai. Sinon, je t’assomme, j’aggrave ma blessure au passage, mais je t’amène de force sur l’Audacia. » Et il n’hésiterait pas à le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyLun 13 Mar - 20:54

Lou-Ann avait été épaulée au final sans s'en rendre compte de son oncle Louis et du cartographe Sicq jusqu'aux  barques. La douleur lancinante de ses omoplates ne cessait pas mais les deux hommes la portaient plus qu'ils ne la soutenaient. Inconscience inévitable qui se faisait percevoir à chaque mètre avancé.

Souffrance psychologique d'avoir mis en danger ses proches et ses amis pirates en se jetant sur cette relique. Geste de précipitation qu'elle payerait par le courroux ce sa mère voire même de son père. Des heures à astiquer le pont de l'Audacia mais au moins elle était vivante.

Des paroles de regret étaient sorties de sa bouche à l'égard de Louis. Avant même qu'il ne réponde Sicq la questionnait désireux de savoir ce qu'elle aurait pu voir là haut entre les griffes de la dragonne.

Elle le regarda les yeux humides et répondit simplement « la seule chose que j'ai vue c'est ce boulet de canon, cette masse arriver sur moi » ; elle avait fermé les yeux en voyant arriver cette masse, sentant sa dernière heure arriver avant de choir finalement au sol. Un réflexe pour finir en roulade et s'allonger à même le sable. Maintenant, frissonnante au niveau des barques elle tomba genoux à terre, posant la main sur l'embarcation. Oui elle avait eu peur... mais les barques elle les reconnaissait, l'Audacia. Des pleurs commençaient à secouer le corps de la jeune pirate. Des pleurs trahissant sa jeunesse encore ; la féminité s'emparait d'elle, l'âge adulte mais le passage d'adulte à enfant était une passerelle tellement étroite qu'elle aurait aimé brutalement se trouver entre les mains de Freyja, sa mère, juste pleurer, laisser sortir ses larmes si longtemps retenues. Pourquoi tant de douleur ce kidnapping vécu en compagnie de sa sœur et maintenant cette souffrance physique... cela en était de trop pour la jeune pirate.  Les mains des deux hommes toujours sur elle elle était en proie à la douleur profonde.

Courageuse mais effrayée des conséquences que ses actes auront sur ses proches. Elle pleurait de douleur mais aussi de peur pour sa mère qui s'était dirigée vers l'ennemi « maman est partie là bas » désignant du doigt le lieu où se trouvait Freyja « une seule raison pour qu'elle se jette dans les bras de l'ennemi, Lena »...  elle releva les yeux les regarda et leur dit « après tout ça comment voulez vous que je culpabilise pas de ce que j'ai fait, s'il arrive malheur à ma sœur et à ma mère... ».... regardant les deux hommes, piochant cette force de courage et de raison elle leur demanda « promettez moi une chose, qu'elles reviendront toutes les deux... dites moi qu'elles ne risquent rien jamais je ne pourrai me le pardonner s'il leur arrivait malheur ».


spoiler:
 


Dernière édition par Lou-Ann Jedidiah le Mar 14 Mar - 11:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyLun 13 Mar - 22:08

La petite loutre eut du mal à suivre le rythme de la Chevaucheuse, mais elle fit en sorte de se faufiler comme elle pouvait entre les jambes des gens et les étals. Finalement, elle finit par se trouver un endroit un peu plus calme d’où elle pouvait observer les alentours. Elle ne savait où était sa maîtresse, mais leur lien lui indiquait qu’elle était toujours vivante. Elle lui envoya une pensée pour lui signifier avoir mené sa mission avant de décider de s’éloigner pour éviter de griller sur place. Agnès, de son côté, avait aidé Astrée avec les poulpes et elle marqua un temps d’arrêt lorsque l’étudiante glissa au milieu des mollusques. Une grimace traversa la visage d’Agnès et avant qu’elle ne se décide une tierce personne se porta au secours d’Astrée.

- Melinda ?

La jeune noble venait de reconnaître la postulante qu’elle avait rencontré à Lorgol, cependant elle n’eut guère l’occasion d’approfondir la question car le chaos s’installait joyeusement dans la ville.

- Lena ?!

Incompréhension, jusqu’à ce qu’Astrée s’explique. Ainsi la petite avait menti, mais Agnès n’avait pas le temps de s’appesantir en constatant que l’enfant avait disparu. L’inquiétude la gagna et elle déclara qu’elle partait également à sa recherche car elle constata que l’incendie gagnait en terrain. Tant pis pour la relique, une vie était plus importante à ses yeux à cet instant. Elle appela Lena, se lançant vers une direction qui lui semblait prometteuse, n’hésitant pas à tester les portes des habitations. Elle en oubliait presque les pirates.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyLun 13 Mar - 23:11

« Les désirs de Madame sont des ordres. »

D'accord. Elle commence très mal celle-là. Et la mauvaise impression qu'elle donne n'a absolument aucun rapport avec son rapprochement d'un certain pirate en début de soirée, quelle idée. Au moins, elle donne un coup de main et c'est tout ce qu'elle demande, alors Ilse fait mine de ne pas avoir remarqué son ton moqueur. Elle pourra toujours lui en coller une plus tard, quand elle aura obtenu ce qu'elle voulait ; à savoir ramener Red en un seul morceau. Lequel est incapable de se la fermer et qui se fait remettre à sa place sans la moindre délicatesse. En d'autres circonstances, ça l'aurait fait sourire, mais ce n'est décidément pas le moment. Outre le fait qu'ils semblent se connaître, cette cruche continue à lui taper sur les nerfs.

« Putain, mais c’est pas vrai ? Vous avez perdu la relique ? Vous êtes vraiment des amateurs ! » Un instant, Ilse se crispe et manque de lâcher son camarade pour la remettre à sa place. Autour d'eux, toujours ce même chaos, toujours ce brouillard qui s'épaissit et les cris qui retentissent, mais elle voit les barques un peu plus loin, ainsi que quelques silhouettes familières. Pas maintenant, lui souffle une voix qui semble bien plus mesurée que d'ordinaire, et la canonnière laisse l'Îlien lui répondre, jusqu'à ce qu'il aille trop loin, visiblement. La jeune femme semble piquée au vif et Ilse ne peut empêcher un sourire sardonique de prendre place sur ses lèvres. Mais au moment où l'autre fait mine de s'en aller, elle la hèle d'une voix forte. « Eh, attends ! » Le ton pourrait presque passer pour celui de la demande, de la supplication. Mais quand elle lâche son camarade un instant afin de s'avancer, son regard est froid, ferme. Sans même lui laisser le temps de répondre, elle lui assène un violent coup de poing tandis que l'un de ses petits élémentaires de métal s'approche pour enserrer la cheville de la malotrue afin de l'empêcher de fuir. Qu'est-ce que ça soulage !

« Maint'nant, tu tiens ta langue, ou tu t'en ramasses encore une. » qu'elle la menace avec la claire intention d'exécuter ses paroles si elle fait le moindre faux mouvement. Ilse se tient à distance raisonnable puis se retourne, faisant signe à quelques pirates un peu plus loin, près des barques. Deux d'entre eux les rejoignent et la canonnière pointe la voleuse du doigt. « Ramenez celle-là à bord. Si elle fait des histoires, j'vous autorise à l'assommer. » Elle adresse son plus beau sourire à la jeune femme. Peut-être qu'elle y réfléchira à deux fois avant de traiter l'équipage de l'Audacia d'amateurs.

Alors qu'elle se fait entraîner vers l'avant, Ilse se retourne vers son camarade et s'accroche une nouvelle fois à son bras pour l'aider à avancer. Le doux son des canons résonne encore de toutes parts et il ne leur faut pas beaucoup de temps pour rejoindre les autres, au bord de la plage. La canonnière insiste pour que Red prenne place dans l'une des barques puis elle jette un coup d'oeil autour d'eux. « Tout l'monde est là ? » Des regards inquiets, quelques haussements d'épaules, des grognements réprobateurs. Elle aperçoit avec soulagement Lou-Ann en un seul morceau, malgré des blessures évidentes, puis tous les autres. Quelques visages semblent manquer à l'appel mais surtout... « Où est Freyja ? » qu'elle demande, coulant un regard vers Philippe avant de reporter son attention sur le lieu des festivités. Grim ? Je vois rien dans cette purée de poix. Misère.

« Ramenez déjà les blessés, j'attends encore un peu et s'il le faut, j'irai la chercher. » L'ordre est lancé avec fermeté mais l'inquiétude demeure. Sans parler de la fatigue qui commence à se faire ressentir. Où est-elle, par Messaïon ?


Spoiler:
 


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomTartan1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RoueBriseeCrabeNapping
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomFeu
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 0:58


Red est passablement agaçant, je ne sais pas si c’est sa blessure, ma frustration de ne pouvoir partir en chasse de MA relique, mais sa tirade me donne envie de lever les yeux au ciel. Chose que j’aurais fait si je n’étais pas occupée à regarder où je mettais les pieds et scruter, bien malgré moi, la brume pour y trouver la silhouette galopante de l’impertinent qui avait pris ce coquillage obsolète. Sa tirade fait vibrer mes nerfs, laissant échapper une stridulation qui me hérisse de l’intérieur, piquant mon amour propre et aiguillonnant mes envies. Putains de blessée, putain de femme enceinte…. Pourquoi une femme enceinte s’amusait-elle à participer à une telle mascarade d’ailleurs ? Putain de père, Red, en serait un désastreux, ca commençait déjà très mal.

Et oui, quand j’étais mal, je jurais, ça me permettais d’évacuer, que cela ne plaise pas à monsieur était son problème, qu’il me provoque encore et toujours une autre. Je me retiens de le laisser là et se démerder avec sa dulcinée. J’avais clairement autre chose à foutre. Mais je les accompagne tout de même jusque sur la plage.

Rien à faire de ce qu’il pouvait dire, ou penser, je pouvais avoir cette relique et je le lui montrerai. Je ne risquais rien dans ce foutoir, je savais encore me servir des ombres et du brouillard pour m’échapper de cette bataille qui ne m’intéressait pas. Je voulais seulement cette relique, je lui avais pourtant dit ce qu’il m’était arrivée, lui qui s’en servait maintenant pour me rendre la monnaie d’une pièce lancé et qu’il s’était pris dans l’œil.
Il n’avait cas être plus adroit aussi.
Après m’être assuré que la femme pouvait le soutenir je tourne les talons.

« Eh, attends ! »

Je me retourne, par pur réflexe.
Erreur.
La douleur explose et ma lèvre aussi. Je la fusille du regard, m’apprêtais à riposter si ce n’étais ce putain de …de quoi ? Mes yeux dérivent sur ma cheville après avoir failli me rétamer méchamment sur le sable. Un …élémentaire il semblait. Une mage..une mage pirate et…Décisionnaire. PARFAIT. J’avais donc réussis à me mettre à dos l’un de ceux commandant l’Audacia et moi qui ne voulait pas dénoncer Éric pour ne pas me les mettre à dos.
Bien, bien, bien.
Je me la ferme, infériorité numérique, j’étais impulsive, pas très intelligente parfois, mais pas complètement dénudée d’instinct de survie. Je ne me prive pas pour faire passer toutes ma colère dans un regard que j’adresse ensuite à Red. Il m’avait plus ou moins fait la même menace, ce putain d’enfoiré, et j’étais sûre qu’il était parfaitement satisfait de cette situation de merde.

Il le regrettera.

En attendant, je rentre docilement sur la barque, les bras croisée examinant la vivenef et réfléchissant d’ors et déjà à comment me sortir de ce traquenard. Après tout, elle leur avait demandé de me tenir jusqu'à monter à bord. Ils n’y verront donc pas d’inconvénient à ce que je tente de me casser pendant qu’ils s’occuperont de leur blessée non ?
Oui j’avais bon espoir et puis, ce n’étais pas comme s’ils n’avaient pas des Chevaucheurs à leurs trousse… Ils en avaient, non ? Bref, je trouverais bien un moyen de fuir le moment voulu, mais pas tout de suite, s’il n’y avait eu que Red ou elle passe encore, mais une armée de pirate…la bonne blague, je serais incapable de faire trois pas sans me prendre un autre coup dans la gueule.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 1:02

Alerte !

L’alarme magique résonne soudain, à plein volume dans les locaux presque désertés de la caserne de Port-Liberté, et dans la panique Quitterie en choit de son lit, les tympans vrillés par l’inhumaine sonnerie. Que se passe-t-il donc ? Éveillée en sursaut, elle enfile à tâtons sa tenue de combat, laçant sans hésiter en un tournemain les bottes et les jambières de cuir, la robe légère qui les recouvre avec ses amples jupes fendues, et le corsage de cuir également. Cela n’aura pris que quelques minutes, et elle rejoint rapidement la salle de rassemblement où se trouvent majoritairement des blessés et des Chevaucheurs âgés. Que se passe-t-il, la caserne est attaquée ?

Non, pire. C’est le festival qui est attaqué par les pirates, et les forces de l’ordre sont en minorité.

Le sang de Quitterie ne fait qu’un tour, et elle sent l’inquiétude de Sayam en miroir de la sienne. Là-bas, il y a ses camarades de Vol, certains en tout cas, ceux qui ne sont pas sur le front ; il y a son amie Maelys, et il y a très certainement Rackham. Une image de Calico transpercée par un sabre traverse fugitivement son esprit, et elle sait que Sayam s’inquiète pour son amie loris. « J’y vais. » Il n’y a nulle question dans son ton : juste la fermeté intransigeante d’une prise de décision. « Je ne suis ni blessée ni grabataire. Je ne volerai pas, pas dans mon état sans ailier, mais je prendrai le portail, et j’irai soigner les blessés. Restez là ou suivez-moi, mais décidez-vous rapidement. »

Ils sont quatre, au final, à traverser le portail ouvert par un mage originaire des landes de Bohémont. Ils sont un peu loin des combats, et Quitterie suit le mouvement – pendant que Sayam, de là-haut, tâche de guider ses pas au mieux. Là, je l’ai ! C’est Rackham ? Il va bien ? Non, visiblement, ce n’est pas Rackham : par les yeux de Sayam, elle distingue une petite boule de poils un peu roussis qui cavale. La cigogne plonge, entrouvre le bec – et hop, voilà Calico cueillie par le nœud de satin bleu qu’elle porte autour du cou. Quelques instants plus tard, la mage reçoit dans ses bras la pauvre loris un peu choquée. « Calico, est-ce que ça va ? Je suis venue avec d’autres guérisseurs, où est Rackham ? »

Blessé, dit le Familier encore un peu abasourdie d’avoir été ainsi enlevée, et qui triture machinalement son ruban bouffant. Blessé, et le sang de Quitterie ne fait qu’un tour. « Emmène-moi ! » Et en avant. Complètement à l’aveuglette, vaguement guidée par Sayam qui vole bas pour percer la brume, l’aveugle suit la loris qui la dirige droit vers son mage blessé. Là ! La vision de la cigogne lui permet de distinguer les deux Chevaucheurs vers lesquels cavale la petite boule de fourrure. L’un soutient l’autre, et Quitterie s’empresse de les rejoindre, se glissant entre les deux, adroitement pour une aveugle. Le coup de coude au Chevaucheur valide était involontaire, bon – « Pardon ! J’suis guérisseuse dans l’escadron ! » marmonne-t-elle dans un souffle préoccupé, tapotant de l’index son écusson fixé à l’envers sur le col de sa robe, tandis qu’elle le bouscule en arrière de quelques pas, focalisant son attention vers Rackham qu’elle fait asseoir à l’écart avant de s’agenouiller près de lui. « Je suis là, Capitaine. Tu as mal ? »

Question idiote, bien sûr qu’il a mal. « Non, tu bouges pas. Laisse-moi faire. » D’un geste décidé, elle enfonce les doigts dans la plaie de sa cuisse, palpant les chairs sans ménagement pour évaluer la taille de la blessure. « Mmm. Ça va, c’est pas trop grave. Tiens-toi tranquille deux minutes. » Pas le temps pour la finesse – déployant sa magie de l’Hiver, elle opère grossièrement quelques sutures rudimentaires, sans prêter attention à ce qui l’entoure. Ni les bruits de canonnade dans le lointain, ni les cris, ni les rugissements des dragons, ni la petite voix de Calico qui couine « Attention Quittou, tu prends feu ! », ni même ses petites pattes qui tapotent frénétiquement ses jupes amples pour éteindre l’escarbille qui vient de l’enflammer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 11:14

Foutue susceptibilité de la voleuse. Red jurait entre ses dents, et il aurait bien déchainé sa colère sur un des ennemis qui leur avait dérobé la relique en profitant du chaos ambiant, mais il n’était pas stupide au point de faire demi-tour. Pas alors qu’il était blessé comme il l’était, pour protéger Mélodie justement, et pas alors que l’ordre était donné de rejoindre l’Audacia. Il jura encore plus, en la voyant faire demi-tour. Pour peu, il l’aurait réellement assommée, comme il l’avait dit, si Ilse l’avait pas devancé. Il en était presque déçu, en même temps qu’il était alarmé du coup donné – elle avait pas été tendre. Mélodie avait dû voir bien pire que ça, mais il appréciait pas pour autant de la voir comme ça, la lèvre qui avait triplé de volume, et qui était ensanglanté. Jurant à nouveau, il espérait qu’elle ferait le bon choix, et la ramènerait pas. Pas encore.

Il voyait bien le regard haineux que lui portait la voleuse, mais il s’en foutait – comme à chaque fois qu’ils s’engueulaient, ça passerait. Et il comptait pas la laisser dans le bordel dans lequel elle s’était mise. Elle répondrait de ses actes, c’était certain, mais s’il pouvait minimiser sa peine… L’Audacia avant tout, certes, mais il tournerait pas le dos à ce semblant d’amitié non plus. Il pourrait bien faire en sorte qu’elle nettoie le pont, ou quelque autre corvée à la con, et qu’elle soit ensuite relâchée. Oui, ça passerait comme ça.

Est-ce qu’elle savait nager ? Peut-être qu’elle pourrait fuir comme ça. Mais ce serait se faire un ennemi de l’Audacia, et elle ne le voulait pas, même si elle n’en savait rien, ou ne le reconnaissait pas. Il espérait pouvoir la prendre à part et le lui faire comprendre. S’il le pouvait… Il s’apprêtait à la suivre, pour le lui dire, mais c’était avant qu’il entende Ilse. Chercher Freyja ? Enceinte comme elle l’était ? Elle se moquait de lui ?

« Sauf votre respect, seconde, z’êtes enceinte aussi. Et si m’dame Freyja est pas là, faut qu’vous soyez sur l’Audacia. Alors z’irez certain’ment pas la chercher, mêm’ si vot’ bébé fait pas d’vous une infirme. Vous v’lez pas l’perdre, si ? J’irai, à vot’ place, et j’la ramènerai. Rackham est mon frèr’, il m’protèg’ra. Il pourra dir’ qu’j’me suis trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Mais z’y allez pas, ça non. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 12:14

Astrée accepta mon aide et m’agrippa la main. Au même moment, j’entendis une voix familière. Je tournai la tête pour reconnaitre Agnès, mon gentil ange-gardien qui avait répondu à mes questions sur l’Académie voilà une éternité de cela – presque un an, non ? J’ouvris la bouche pour la saluer lorsque ma cousine, dans sa précipitation à échapper aux poulpes, qui pourtant avaient presque l’air gentil à barboter dans leur flaque, bascula sur moi et me fit perdre l’équilibre vacillant que j’étais parvenue à conserver jusque-là. Je tombai lourdement sur le sable et observai durant quelques secondes le ciel brumeux sans parvenir à me rappeler où j’étais, le choc et l’alcool qui courait encore dans mes veines ne faisant pas bon ménage. Si Astrée ne m’avait pas aidée à me relever à son tour, j’aurais probablement pu rester longtemps par terre.

Je n’eus pas le temps de la remercier, néanmoins, qu’elle s’était déjà précipitée auprès d’Agnès et d’un autre visage qui me paraissait familier – Cassiopée, oui, la jeune femme blonde des souterrains de Lorgol – pour leur demander où se trouvait… Lena ? Je marquai un instant de surprise, perplexe et décontenancée. LA Lena ? La fille de Freyja ? Non, sans doute n’était-ce pas la même. Il devait exister beaucoup de Lena âgées de douze ans de par le monde. Pourtant, lorsqu’Astrée m’agrippa la main pour m’entrainer à sa suite dans sa recherche désespérée, je la suivis sans la moindre hésitation – quoiqu’un peu handicapée par mon équilibre chancelant. S’il y avait la moindre chance que ce soit la Lena que je connaissais, alors il fallait tout faire pour qu’elle échappe indemne à ce chaos.

Et je me retrouvai à demander, moi aussi, à crier qu’il fallait chercher une enfant, à aborder n’importe qui pour avoir ne serait-ce qu’un indice sur l’emplacement de la petite Lena. Astrée se retourna brutalement vers moi pour m’expliquer la situation, et je l’écoutai d’un air grave. Alors c’était bien la Lena que je connaissais. Était-il possible que ce soit l’équipage de l’Audacia qui ait pris cette relique ? En tous cas, Eric s’était trouvé là, et la façon dont il était brutalement parti quand l’alarme avait été déclenchée… Pauvre Lena. Sa mère n’apprécierait pas du tout qu’elle se trouve dans un endroit pareil à un moment aussi dangereux. Pas du tout.

— On peut leur demander, acquiesçai-je d’un air grave. Il faut retrouver Lena avant qu’elle ne soit blessée.

Aux côtés d’Astrée, je m’approchai d’une femme enceinte – Freyja, de toute évidence. Apparemment l’équipage de l’Audacia était effectivement venu ici. Et ils avaient probablement volé cette relique. Un coin de mon esprit songea avec dépit que je ne pourrais même pas admirer une fois ladite relique. Enfin peut-être que je pourrais demander aux pirates. Ils accepteraient, non ? Après tout, on était presque amis, maintenant que j’habitais dans leur taverne.

— Tu sais où Lena aurais pu aller, si elle s’était retrouvée seule dans une situation pareille ? ajoutai-je pour Freyja, à la suite d’Astrée, regardant autour de moi d’un air inquiet, comme si Lena allait brutalement apparaitre dans mon champ de vision d’un instant à l’autre.

Bon, qu’est-ce qu’aurait fait une petite fille de douze ans dans une situation pareille ? Elle aurait eu peur. Elle aurait été se cacher. A moins… à moins que ce ne soit une petite fille pirate âgée de douze ans. Auquel cas elle aurait pu se montrer un peu plus téméraire. Et malheureusement, je ne connaissais pas suffisamment Lena pour pouvoir deviner son comportement. En revanche, elle m’était assez familière pour que je m’inquiète pour elle, en cet instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 12:19

Malheureusement, le sentiment de triomphe de Thomas ne dura pas alors que les canons tonnaient au loin et que l'un des boulets frôlait dangereusement la dragonne. Elle esquiva, mais perdit son précieux fardeau au passage, la jeune fille chutant alors. Mais... Les pirates étaient-ils totalement stupides ? Tant pis si la demoiselle mourrait de sa chute, ce serait leur faute. Quant à la relique... Et bien, elle passa au second plan alors que Maelys se faisait assommer, qu'on rappelait les dragons qui étaient trop précieux pour se faire blesser par des pirates voleurs. Le Chevaucheur se précipita vers sa collègue, afin de s'assurer qu'elle n'était pas gravement blessée et la protéger. Mais Mirage était déjà sur elle. Et ne semblait pas totalement affolé. Bien. Fort heureusement, son inconscience ne dura guère longtemps et elle reprit vite ses esprits. Il l'aida à se relever et hocha la tête quand elle annonça que cela se présentait mal.

« Étincelle a failli être blessée et a lâché la gamine avec la relique. »

Une trace de colère dans la voix du jeune homme. Sur la plage, c'était le chaos. Vraiment... Tout ce tapage pour une vieille relique ? Tous ces dommages et ces blessés pour ça ? Pirates stupides. Il balaya la scène du regard, avant de murmurer, incrédule :

« Tout ça pour une vieille relique... »

Une femme enceinte se raccrocha alors à Thomas et Maelys, les suppliant de la sauver, de sauver sa pupille. Instinctivement, il se mit devant elle, pour la protéger.

« Calmez-vous, on va s'en occuper ! »

Maelys réagit au quart de tour sur un poursuivant, non sans souffrir des effets de sa blessure. Il pinça les lèvres, mais ne dit rien. A quoi bon ? Elle faisait ce qu'elle avait à faire. Et il veillerait sur ses arrières. Son regard balaya de nouveau la plage, les étals en feu, les boulets de canons qui frappaient les bâtiments. Où était Cassie ? Distrait par son inquiétude, il laissa Maelys gérer la femme enceinte, la remettant à deux gardes, avant qu'elle ne l'interpelle et ne l'enjoigne à aller chercher la petite fille donc. Une jeune femme blonde les avait rejoint, inquiète aussi pour la gamine.

« Ménage-toi quand même, je n'ai pas envie de devoir te porter sur le dos pour te ramener en vie, Mae. »

La silhouette du Capitaine d'Ansemer apparut, soutenue par un Chevaucheur. Thomas déchira un bout de chemise qu'il montra à Rckham :

« Mouillez ça. »

Il noua le tissu sur son nez et sa bouche, gardant un bout pour l'enfant et fila vers la petite forme de l'enfant, faisant confiance à Maelys pour garantir sa sécurité dans cette expédition dangereuse. Pauvre gosse... Si ce n'étaient pas les flammes qui la brûlaient, c'était la fumée qui devait l'asphyxier. Et malgré l'aide de Maelys et Rackham, les flammes léchèrent la peau du Chevaucheur, qui ne lâcha pas son objectif des yeux. Il rejoignit l'enfant :

« Hey, c'est Freyja qui m'envoie, viens, je te ramène à elle. »

Pauvre gosse, déjà mal en point. Il n'attendit pas davantage, la récupérant dans ses bras, appliquant le tissu humide sur son visage pour protéger encore un peu des fumées et se fraya un chemin jusqu'aux autres, déposant la gamine sur le sol, en toussant, retirant les tissus mouillés alors qu'à certaines zones, ses vêtements collaient à la chair brûlée, douloureuse désormais que l'adrénaline retombait.

« Quitterie ? »

Surpris de voir la Chevaucheuse, il lui confia la petite Lena.

« Personne n'a vu Cassie ? »

L'angoisse pour elle lui comprimait la poitrine. Il reconnut Agnès, qui avait déjà travaillé avec Cassiopée, outreparleuse elle aussi. Il se moquait bien de la relique et des pirates qui fuyaient vers le navire désormais. Il fallait juste sauver ceux qui pouvaient l'être.

Spoiler:
 


I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 12:39

Surprise de dernière minute. Concentré sur ses élémentaires d’eau, le capitaine d’Ansemer sursauta quand il sentit quelqu’un se faufiler entre lui et Aaron. Sa magie cessa d’œuvrer quand il face à Quittou la maladroite et l’aveugle, venue visiblement avec les « renforts » de la caserne. S’il avait en état, il aurait certainement hurlé devant l’insubordination. Après tout, ne lui avait-il pas interdit de quitter la caserne ? Pourtant, il fut soulagé de voir la petite chevaucheuse, quoiqu’il en fût tout aussi inquiet. Dans un chaos pareil, elle n’était pas vraiment à l’abri. Même si les pirates avaient pour la plupart fuit. Et même si… il en voulait encore à la jeune femme pour ses conneries passées.

« A ton avis ? »

Il grommelle un peu à la question évidente, se laissant guider pour s’asseoir tant bien que mal. C’est qu’il avait encore foutrement mal et on ne pouvait pas dire qu’il s’était vraiment ménagé malgré l’aide d’Aaron. C’est un profond hurlement qu’il retient quand Quitterie se met à trifouiller sa plaie sans aucune douceur, plongeant ses doigts pour juger de l’état de sa jambe. Il lui faut toute sa volonté pour ne pas frapper le sol, mais quelques jurons en îlien viennent percer le brouhaha. Puis peu à peu, la douleur fut remplacée par un chatouillement au niveau de la plaie. Ce n’était pas la première fois qu’il se faisait soigner par les guérisseurs, il reconnaissait le signe caractéristique de ces sutures magique. Si la douleur ne disparaît pas dans l’immédiat, au moins est-elle largement calmée.

« Attention Quittou, tu prends feu ! »

La voix de Calico, agitée et prise de panique. Le mage regarda son Familier, puis lui vint en aide pour éteindre les jupons de la jeune femme. Malgré l’air ambiant vicié de fumé et pas réellement propice aux pensées vagabondes, il ne peut s’empêcher de noter… la tenue de la chevaucheuse, qui le fait sourire. S’étend rapproché pour éteindre les flammes par magie, il prend la jeune femme dans ses bras en tentant de se redresser. Etreinte un peu étrange, sincère malgré tout. Une seconde, il sentirait le rouge colorer ses joues…

« Merci Quittou. J’suis content qu’tu sois v’nue, même malgré mes ordres. » Il n’y a pas vraiment de reproches dans la voix rauque de Rackham, et même, il se prend à sourire à la maladroite chevaucheuse. Même s’il est encore irrité de son attitude des derniers jours, il n’est pas rancunier l’îlien. Et elle était venue de le soigner malgré le danger régnant au festival. « Maint’nant t'restes avec moi, on va aller aider les blessés. »

Au même moment revient Thomas, légèrement roussit par les flammes, mais la petite Lena dans les bras qu’il dépose à côté d’eux. Il est rassuré, le capitaine d’Ansemer, et il coule un regard vers Freyja pour qu’elle vienne avec lui. Malgré ses allégeances, l’îlien ne comptait pas trahir ses amis. Et retourner vers l’Audacia pour l’instant, alors qu’elle s’était déclarée avec son vrai nom face aux autorités, n’était pas une très bonne idée. Il lui permettrait de retourner avec les siens, un peu plus tard, si elle lui faisait confiance.

« Merci Thomas. Et non désolé, pas vu. »

Il l’est vraiment, Rackham. Comme tant d’autres, elle avait du se perdre dans le chaos des lieux. Il espérait pour lui qu’elle ne soit pas blessée. Ou pire. Une seconde, il songea être vraiment rassuré que Quitterie soit à ses côtés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 12:44

Astrée était soulagée, que toutes se lancent à la recherche de Lena, avec elle. Elle s’en voulait un peu, elle aurait dû veiller sur l’enfant mieux que ça, non ? Même si elle était pas l’adulte responsable, contrairement à la jolie dame Agnès et au chevaucheur qui l’accompagnait. Elle ne savait pas où il était, d’ailleurs, mais peu importait. Elle était paniquée, et heureusement, Melinda ne l’avait pas arrêtée, la suivant dans sa recherche, l’aidant même, plutôt que de la freiner, et de retarder le moment où elle retrouverait Lena – ou celui où il saurait qu’elle l’avait perdue… Elle implora Sithis et Lida de toutes ses forces de ne pas ravir une vie si jeune, si prometteuse, qui avait tant de temps devant elle. Elle venait tout juste d’entrer à l’Académie, et elle avait toute une vie à construire. Elle pourrait devenir princesse, Astrée en était certaine. Mais pas si elle disparaissait aujourd’hui…

Sa voix s’enrouait, à force de crier, et ses yeux commençaient à s’embuer, même si elle refusait de laisser ses larmes couler alors qu’elle imaginait le pire. Elle ne réalisait même pas que sa cousine tutoyait la femme pirate, pas du tout. Elle s’apprêtait à se mettre à quatre pattes, et tant pis pour sa robe, quand elle vit Lena dans les bras d’un homme – un chevaucheur, si elle en croyait l’insigne épinglée sur sa tenue. Le soulagement acheva de faire couler les larmes, et elle prit maladroitement et par réflexe l’homme dans ses bras, avant de reculer précipitamment, une honte immense la frappant de plein fouet, et irradiant ses joues devenues intensément rouges.

« Excusez-moi, je… J’aurai jamais dû. Merci pour Lena… »

Elle s’éloigna encore un peu, refusant d’agir encore scandaleusement. Avant d’entendre sa question.

« Si vous parlez de Cassiopée, elle était pas loin… Elle m’a aidée à renverser des poulpes et, euh… Elle est tombée dedans comme moi. Elle est toute mouillée, elle pourra pas brûler. »

Elle réalisait pas qu’elle aussi était trempée, et que ça soulignait ses formes, surtout avec sa robe presque blanche, devenue un peu transparante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 15:46

Je pose un pied sur la barque qui me semble d’une fragilité ridicule. J’avais l’impression que les lattes de bois grinçantes et poisseuses allaient céder à tout instant. J’aimais pas l’eau… pas du tout, je savais flotter, mais c’était à peu près tout. J’étais bien plus à l’aise dans les airs, dans les hauteurs accrochée à d’infimes reliefs, à observer le monde d’en dessous, plutôt que coincée sur un horizon d’une infinie platitude.

Deux pirates s’étaient rapprochés de moi, et s’ils ne m’avaient pas encore touché pour me conduire là où il fallait, il me surveillait avec sérieux. M’induisant le chemin à suivre comme des chiens de berger un mouton.
Pas drôle, aucune échappatoire, coincée.
La frustration m’en faisait trembler les mains et contracter mes mâchoires, ils n’avaient pas besoin d’être deux en plus, j’étais persuadée qu’un seul de ces marins serait capable de me maitriser en un rien de temps. Octavius avait pris soin de commencer mon instruction martiale, mais je n’en étais qu’à mes débuts et… Des pirates quoi… Autant être réaliste, c’était foutu.
Mais ce n’était pas pour autant que je laissais tomber mes plans de fuites,.. Je regardais et écoutais…. Pour capter la conversation irréaliste de Red et de sa femme… Je suppose que je devais l’appeler comme ça non ? Enfin bref. Ca devenait ridicule, mais entouré que j’étais, je me retiens de lever les yeux au ciel en soupirant de dépit.
La conversation allait s’éterniser, elle avait l’air sacrément borné et ça tombait mal…Red l’était aussi. Et en plus...sérieusement? L'une enceinte, l'autre blessé. Il allait pas me laisser en plan, la comme ça? J'avais une sérieuse envie d'aller à sa rencontre pour lui foutre trois baffe. Je crois que mes chiens de gardes l'aurait pas permis, mais que c'était tentant.
Il était vraiment con ou quoi?
Je voulais pas qu'il y retourne moi, à ce stade autan me laisser partir en paix. Il avait pas intérêt à me laisser toute seul, mais vraiment pas. sinon il se prendrais un truc dans la tête avant d’avoir fait trois pas, quitte à me faire assommer par ses copains. J'en étais capable...même si je savais que ça n'arrangerai pas mon cas. mais j'aurais bien le temps d'y réfléchir après.

Finalement, c’est un autre homme qui coupe leur débat, les remettants à leur place. Je m’assieds précautionneusement dans la barque, feignant un équilibre précaire, évitant de tomber sous le regard de l’homme qui s’occupait du cas du couple. Il avait une mine intimidante et pour rien au monde je ne voulais passer sous le crible de ses iris tranchantes.
Puis, avec de la chance, avant de remonter à bord, si je feignais une glissade par maladresse pour tomber dans l’eau…je pourrais certainement tenter de fuir comme ça non ?

Déjà que l’ambiance n’était pas vraiment à se rouler dans le sable en riant joyeusement, là, ça venait encore un peu plus de plomber l’humeur qui en devenait électrique. Je ne pensais pas que c’était possible. Forcément, ça me mettait encore plus sur les nerfs, moi, sur cette barque pourrie, à moitié dans la flotte, qui tanguait anormalement, accompagnée de deux inconnus à l’air ni très jovial, ni très propre. Oui, j’avais des à priori et vu la situation je préférais encore me vautrer dedans plutôt que d’en profiter pour élargir ma conception des différentes castes d’Arven.

-Sinon, vous ne pouvez pas envoyer un de vos machins là, vos élémentaires ! Y’en a bien un qui pourrait voir ce se passe, retrouver votre absente…

Ou la relique. Mais c’était un sujet sensible il semblerait. Ha oui, c’est vrai, fallait que je me la ferme moi. Je vois l’un de mes gardes me jeter un regard méchant. J’étais pas passée loin d’une gifle retentissante je crois, mais vu que ça concernait l’une des leurs et un potentiel gain d’information, je crois que j’avais eu gain de cause pour cette fois seulement.
J’étais toujours en colère, fallait pas croire, mais bon, rester sans rien faire, ni dire… c’était pas mon truc, à défaut de pouvoir me casser d’ici, autant tuer le temps autrement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 15:58

Comme elle a basse mine, sa Lou ! Les blessures n’arrangent certainement pas son cas, mais les risques qu’elle a pris ne semblent pas la mettre en joie non plus. Il veut la rassurer, la réconforter, elle a été audacieuse comme seule une pirate digne de ce nom peut l’être !, mais Sicq apparaît à leurs côtés, l’aidant à soutenir la mousse. « Damnés soient ces chevaucheurs ! Tu as vu les autres ? J’étais sur les traces de Freyja mais jl’ai perdue quand Lou-Ann a été emportée. Non. J’ai blessé l’capitaine, mais on y voit foutrement rien pour le reste », qu’il se désole, tout en sachant que la brume leur sert beaucoup, malgré tout. Ils sont difficiles à attraper, ils glissent entre les doigts des gardes et des Chevaucheurs, qui se voient eux-mêmes amputés de leur monture à écailles afin de ne pas tout simplement rôtir tout Bohémont. Quoique ça pourrait ne pas faire de tort à Aliénor, de repartir sur rien du tout : les rumeurs quant aux finances de son domaine ne s’améliorent pas vraiment. La pensée mesquine réussit à lui faire monter un petit sourire, bien pauvre.

Ils ont quand même foutu le feu à Bohémont.

Louis soutient le regard du cartographe, comprenant bien ce qu’il en est. Ils doivent tous repartir, avec tous leurs morceaux, mais il en manque encore trop à l’appel pour qu’ils ne désirent pas aller faire une dernière tournée, une dernière vérification. « Les renforts d’la caserne doivent être en r… », commence-t-il, mais sa phrase s’interrompt quand sa cousine tombe au sol et commence à pleurer, articulant entre ses sanglots qu’elle a vu Freyja partir, à la recherche de Lena. Oh, non d’un banc de poissons, et qu’est-ce qu’elle fout, là, leur petite fée rose ? Philippe va hurler, si ce n’est pas déjà faité Le pirate s’agenouille et serre la jeune femme contre lui, étouffant ses sanglots et ses larmes contre ses vêtements, sa main caressant quelques mèches rousses pleines de sable. « Freyja est pirate depuis assez longtemps pour s’en sortir, pis elle ne laisserait rien de mal arriver à Lena. Elle avait forcément un plan. Fais-lui confiance. » Il veut également se rassurer, se dire que oui, Freyja avait un plan, et que tout ira bien pour elle et pour sa cousine.

À leur barque arrive de nouvelles silhouettes – dont Philippe, qui veille entre les deux embarcations, comptant ses ouailles. Son cœur bondit de soulagement en remarquant la canonnière, qui semble bien portante, malgré la fatigue qui se trace sur ses traits décidés. Il soulève Lou-Ann du sol pour l’aider à prendre place dans l’embarcation, aux côtés d’un Ross recouvert de sable jusqu’aux boucles et d’une Vira qui harangue en îlien les retardataires. « Red a raison, Ilse, et j’voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose, à toi et au bébé… ‘fin, Red, t’iras pas nulle part non plus, tu t’es vu ? », qu’il corrige en désignant la blessure qui traverse ses vêtements. À choisir entre une femme enceinte, enceinte de leur enfant en plus, et un blessé qui ne semble certainement même plus en état de tenir debout, il ne choisit personne. « Rackham va d’toute façon protéger Freyja, s’il lui arrive quoi qu’ce soit. »

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 16:48

Ilse croise les bras, le regard perdu sur la brume et les flammes qui s'élèvent, quand la voix de Red l'interrompt... pour discuter sa décision. Il est sérieux là ? Et il compte y aller à sa place peut-être, dans son état ? Ilse lui jette un regard noir et se retourne, comme pour mettre les autres au défi de la contredire. La plupart sont en train de s'installer dans les embarcations, l'une d'entre elles prend déjà le chemin de la vivenef et quelques visages inquiets inspectent la plage, à la recherche de ceux qui manquent à l'appel.

« Red a raison, Ilse, et j’voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose, à toi et au bébé… ‘fin, Red, t’iras pas nulle part non plus, tu t’es vu ? » Tiens donc, il s'inquiète pour elle et le bébé tout à coup ? Il n'avait pas l'air de s'en soucier tant que ça tout à l'heure. Elle s'efforce pourtant de ne rien laisser paraître, gardant un silence obstiné pour ne pas laisser la colère, l'inquiétude et la frustation la guider. Rien ne s'est passé comme prévu ; si elle retrouve le mage censé s'être occupé de cette foutue alarme, elle l'étripe et le jette au fond de l'eau, accroché à un ou deux boulets de canon.

« Sinon, vous ne pouvez pas envoyer un de vos machins là, vos élémentaires ! Y’en a bien un qui pourrait voir ce se passe, retrouver votre absente… » Et l'autre qui s'en mêle... Ilse fait mine de ne pas l'avoir entendue. Ses élémentaires lui ont déjà pris bien assez d'énergie comme ça, c'est à peine si elle parvient encore à tenir debout, alors en créer de nouveaux... Peut-être qu'ils ont raison, ils feraient mieux de retourner sur l'Audacia avant que d'autres ne se fassent attraper par les Chevaucheurs. La seule pensée de laisser ses camarades en arrière l'agace mais ils savent tous ce qu'ils risquent en s'engageant après tout.

« Red, j't'ai dit de prendre place sur une barque. T'es blessé, tu r'tournes sur le navire, tout d'suite. » finit-elle par dire d'une voix ferme, qui ne souffre aucune réplique. Elle jette un regard à Vira qui se relève et entraîne l'Îlien à sa suite. Puis Ilse jette un regard à ceux qui restent. « Allons-y. Grim va rester en arrière pour nous informer d'ce qu'il est advenu des autres, quand la brume se s'ra levée. Installez-vous, c'est pas l'moment de traîner. » Elle ne crie pas mais sa voix porte assez pour être entendue. Elle s'avance à son tour, bousculant légèrement Eric au passage avant de prendre place également sur l'une des barques. Dans son état, une telle utilisation de magie a fini de l'épuiser et ses pensées se tournent vers la seconde, qui pourtant a plus d'un tour dans son sac. Elle saura s'en sortir. Oui, elle l'espère.


Spoiler:
 


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomTartan1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RoueBriseeCrabeNapping
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomFeu
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 16:58

Il avait été impossible de trouver Rackam. A la place du Capitaine, Cassie avait trouvée une jeune fille aux prises avec un chariot remplit de fruits de mer. Dans tous les cas, c'était devenu un véritable enfer, tout avait été tellement vite qu'elle n'avait pas tout compris et c'était retrouver a canarder les pirates avec des poulpes avant de carrément y plonger pour venir en aide a la jeune fille qu'elle avait rejoint. Elles avaient pataugé durant un bon moment pour se sortir de cette masse visqueuse et malodorante alors même que tout se déchaînait autour d'elle. Les étals s'écroulaient les uns après les autres et les Chevaucheurs de garde courraient dans tous les sens. Dans la cohue, elle avait perdue Thomas et Maelys de vue mais pour l'instant, elle ne s'en faisait pas pour eux. Ils pouvaient s'en sortir seuls. Du moins elle l'espérait.

Elle réussit a sortir Astrée du tas de poulpes mais la perdit quelques minutes plus tard de vue dans un mouvement de foule. Oh bon sang ! Les Dieux n'étaient pas tendres avec elle apparemment ! Voilà qu'elle se retrouvait toute seule avec des gens en panique tout autour d'elle sans parler des boulets de canons lancés depuis un navire perdu dans la brume ! Il fallait qu'elle trouve Thomas. Seulement...Comment ? Refusant de céder à la peur qui lui noyait le ventre, elle déchira sa jupe pour courir plus aisément et plongea a son tour dans la foule, sondant comme elle le pouvait les esprits qui l'entourait dans l'espoir d’apercevoir l'image de Thomas ou de Maelys.

Finalement, c'est un éclat dans la psychée d'une petite brune qui la mit sur la piste et elle remonta tout simplement le fil.

« Thomas ! »

Cria-t-elle en émergeant d'une foule compacte pour débouler sur une plage. Elle faillit se tordre une cheville au passage mais cela ne l'empêcha pas de voler littéralement vers le Chevaucheur tant son soulagement de le retrouver était grand. Elle lui sauta au cou sans même s'aviser de la présence d'autre personne autour d'elle ou de l'état de sa robe ou de ses cheveux, elle n'avait pas fière allure après ce périple :

« Tu vas bien ? »

L'éclat claire de ses yeux était noyé d'inquiétude encore bien vivace.

Spoiler:
 




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 17:07

Il se contrefoutait de l’air agacé de Mélodie – Freyja importait plus, même si quelqu’un pouvait s’en sortir c’était bien elle, et l’état d’Ilse aussi. Alors s’il devait aller à la rencontre de la mère des enfants du capitaine – c’était foutrement trop long à dire, ils pouvaient pas se marier ?-, il le ferait. Et la voleuse avait certainement rien à dire à ce sujet, surtout après avoir remis en cause leurs compétences, et les avoir franchement agacés. Red la protègerait, oui, il voulait pas non plus qu’elle souffre trop, mais qu’elle se mêle pas de ce qui la regardait pas.

Il retint un sourire victorieux, quand il entendit Eric le soutenir pour le fait qu’Ilse irait chercher Freyja, mais se renfrogna aussitôt qu’il lui dit qu’il y ira pas. C’est bon, il porte pas son bébé, qu’il s’occupe de la canonnière et du gamin, mais pas de lui. Il y aurait sûrement été, d’ailleurs, si Philippe derrière n’avait pas appuyé les propos de Louis, comme quoi ni Ilse ni lui n’étaient en état. Qui, alors ? Ils comptaient la laisser seule ? Elle était grimée pour ressembler à une femme du peuple, comme eux tous, mais quand même…

Soupirant, il fronça les sourcils devant les paroles de Mélodie, secouant la tête en signe de dénégation. « J’comprends p’têt’ rien à la m’gie, mais toi non plus. T’sais pas c’mment ça march’, et j’pense pas qu’ça marche. Laiss’ fair’ ceux qui sav’. » Ca plairait pas à la voleuse, mais encore une fois, il était trop faible pour prendre des gants, pas alors qu’elle se permettait à tout va de se croire meilleure qu’eux. Le sang coulait encore, et il se fatiguait. Même s’il allait incroyablement bien, évidemment.

« Toi aussi, Ilse. T’es p’têt’ ma maître canonnière, mais si t’sais pas t’arrêter, j’suis là pour ça. Alors j’te suis. »

Il le payerait cher, mais il était habitué aux humeurs d’Ilse, et aux corvées. Tant pis. Il préférait lui dire la vérité. Il monta quand même à la suite de Vira, mais il irait rechercher Ilse et la porterait comme un sac des patates qu’elle lui ferait éplucher, enceinte ou pas, lourde ou pas – dans tous les sens du terme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 17:50

Ici une porte fermée, là une barricade, une ruelle bouchée par des gens qui se marchent dessus, et là bas ils se battent, Lena bifurque, se faufile et court, mais au bout du chemin, il y a toujours un obstacle et vite, très vite elle se retrouve cernée. Un étal en feu derrière, mais des flammes aussi devant et aucun moyen de s'en extirper. Où est sa magie maintenant ? Petite mage de l'automne, tout ce qu'elle a appris à faire ne ferait qu'empirer l'incendie alors elle ne peut que hurler, tant que la fumée ne l'étouffe pas : « A L'AIDE !!!! » Et qui viendra l'aider ? Les mêmes chevaucheurs qui ont enlevé Lou-Ann ? Ou les sales pirates qui ont causé tout ce désastre ? N'importe. Juste qu'on vienne à son secours, par pitié.

« AIDEZ-MOOIIIIIII !!! » Mais bien sûr que personne ne va l'aider, c'est le chaos, il y a à faire partout et elle est là, toute petite au milieu de ces étals en feu. Non, personne ne va venir la chercher, c'est à elle de faire quelque chose. Elle peut passer, si elle est assez rapide, elle peut y aller. Allez. Vas-y. Maintenant. Vas-y. Mais elle n'y va pas. Elle ne peut pas y aller. « A l'aideee.... Quelqu'un... peut... » Sa voix se fait plus faible, elle avale trop de fumée et commence à tousser. Il faut faire quelque chose avant de trop manquer d'air. Elle va y aller, maintenant. Elle va jeter sa cape pour étouffer un peu les flammes et elle va y aller. Elle ôte rapidement l'étoffe qui couvre ses épaules et la jette sur l'endroit le plus dégagé qu'elle trouve, mais au lieu de s'atténuer, les flammes se nourrissent du tissu et là c'est sûr, elle ne peut plus s'y risquer.

Valda, Alior, ma famille vous a choisies pour me protéger. S'il vous plaît, s'il vous plaît, un petit miracle, s'il vous plaît !

Prier, c'est encore bien tout ce qu'elle peut faire, la main sur sa bouche et son nez pour se protéger comme elle peut, elle n'arrive plus à crier. Elle s'agenouille, cherchant de l'air pur au niveau du sol, mais se sent vraiment trop mal. Il fait chaud, beaucoup trop chaud, elle sait que le feu se rapproche d'elle, il va l'avaler. Elle va mourir. Elle va mourir ici et c'est tout ce qu'elle aura mérité. Pas de miracle pour elle, les dieux en ont déjà trop fait. Destin, cher Destin maître de tout, sauve-moi ! Et le Destin apparaît. Elle ne voit pas son visage, juste sa silhouette, mais il est grand, fort et des flammes jaillissent de ses bras. C'est la dernière image qu'elle voit avant de fermer les yeux.

Lorsqu'elle les rouvre un instant plus tard elle est bien entourée. Elle voit sa mère et Astrée. Il y a Rackham et d'autres chevaucheurs qui regagnent leur rang de héros. Parce que Lena réalise que ce n'est pas le Destin qui l'a récupérée, mais bien l'un d'entre eux, c'est un peu décevant mais elle n'a pas la force d'être exigeante. A ce moment-là, même Agnès et les filles de la Taverne qu'elle connaît à peine sont une présence réconfortante. Alors que le chevaucheur la dépose, elle se réfugie dans les bras de sa mère et y verse toutes les larmes de son corps, incapable, une fois encore aujourd'hui, de maîtriser ses émotions. Elle vit !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 18:13

Trop.
Beaucoup trop.
Il se passe bien trop de choses alentour pour que la mère en détresse puisse comprendre réellement tout ce qui se passe. Elle perçoit du mouvement, de la lumière, des sons ; mais son univers s’est réduit à la petite silhouette frêle couronnée d’une chevelure rose, perdue au milieu des flammes. Un cri rauque de soulagement lui échappe lorsqu’un Chevaucheur un peu roussi vient lui ramener sa fille, qu’elle enferme instantanément dans une étreinte digne d’une ourse, la serrant contre elle à l’en étouffer. « Merci ! » émet-elle d’une voix tremblante, en direction de l’homme qui vient de la lui rendre. L’univers reprend sens peu à peu – à côté d’elle, elle aperçoit la petite Melinda, une de ses pensionnaires de Lorgol, qu’elle attire dans sa prise et serre vigoureusement contre son ventre rebondi.

Rackham parle – dans ses bras, le soutenant, il y a son autre petite pensionnaire, la Chevaucheuse aveugle, et Freyja se sent rassurée par la présence de Quitterie. Opinant du chef, sans lâcher ni Lena ni Melinda, tendant la main pour attraper l’épaule de la blondinette qui ne lâche pas l’apicultrice d’une semelle, elle rassemble tout son petit monde, s’intronisant temporairement mère cane d’une couvée de canetons vulnérables.
« Nous vous suivons, Capitaine, merci. Je vais garder avec moi ces jeunes demoiselles, le temps que la situation se calme – mon frère le marquis Léopold ne verra pas d’objection à étendre sur elles sa protection, le temps de leur assurer un retour sûr après de leurs familles. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 19:22

Lorgol • Le Pavillon Noir



Paul

la Tambouille



Chapitre II.2 ♦️ La Fortune des Flots

Présentation




C'n'est qu'une fois la bouteille dans les airs que j'me rend compte de ma connerie. Du rhum de qualité, quel couillon j'suis de balancer ça sur la tronche d'une Chevaucheuse. Au moins j'vise bien, la voilà hors-jeu ! J'rejoins not' cartographe et je cavale vers les barques à une allure efficace ; l'allure d'une tortue en fin d'vie.
On est pas les deux seuls à faire voler des trucs dans le brouillard. Aaaah, le doux bruit des boulets de not' vivenef, en train de pilonner la côte dans un concert d'sifflements et d'explosions, manquant de mettre une raclée au dragon rouge - not' p'tite Lou est à nouveau libre. Voilà une bonne nouvelle, de quoi m'aider à faire ressusciter mes poumons. On r'trouve Eric et la mousse sur le sable, méchamment tailladée par les griffes de la chauve-souris géante, en un seul morceau mais sans la relique. Tant pis pour la breloque, faut se diriger vers les chaloupes.
« Moussaillons, il est temps de lever l'ancre avant d'se retrouver pendus sur la place. »

Je traîne ma carcasse derrière Eric et Sicq qui soutiennent not' graine de pirate. Elle reprend ses esprits petit à petit, puis craque une fois près des barques. Pauv' Lou, première bataille où elle participe et elle se tape un baptême de l'air. J'lui tapote l'épaule d'la manière la moins bourrue possible, cherchant un truc gentil à dire.
« T'fais tes première armes gamine, t'en fais pas va, l'important c'est d'être encore vivant. Puis t'es courageuse. Si le dragon m'avait chopé à ta place, j'serai bon pour m'trouver un autre pantalon. »
Ouais. Y'a plus éloquent pour remonter l'moral. Bon. Si elle se retrouve de corvée de patates pour son exploit, j'la ménagerai.

Hein ? Comment ça Freyja partie ? Et Lena ? Et merde...
Je laisse Eric prendre le relai pour la réconforter, il s'débrouille mieux que moi. J'en profite pour compter autour de nous les pirates qui s'échappent vers le large, faisant l'appel mentalement. Le boiteux est là, Bouclette aussi, le Cap'taine là-bas. Pas de trace de la seconde. Et merde et merde. Et où est Red ? Et Ilse ? Ha, ils arrivent, accompagnée d'la jolie demoiselle qui prenait du bon temps avec Eric. A défaut d'une babiole, on récupère un p'tit bijou, héhé.
« Ramenez déjà les blessés, j'attends encore un peu et s'il le faut, j'irai la chercher. »
Quoi ? Et puis quoi encore, elle va rouler avec son bidou sur les gardes ? J'ai à peine le temps de grommeler,  Red commence à protester. Pis Eric. Pis la beauté. Si j'peux même plus râler en paix... J'm'apprête à répliquer, levant le doigt vers la canonnière et sourcils froncés.
«  Allons-y. Grim va rester en arrière pour nous informer d'ce qu'il est advenu des autres, quand la brume se s'ra levée. Installez-vous, c'est pas l'moment de traîner. »
Que... Rah ! Que le Kraken les emporte !
Je m'assois lourdement dans une des barques, marmonnant dans ma barbe. Que d'emmerdes pour un machin qui brille pas, qui fonctionne pas, et qu'est même plus dans nos mains ! Il est vraiment temps d'quitter ce coin maudit. La preuve, v'là t'y pas qu'une cigogne transporte une peluche, au dessus de la brume.
Au moins, j'ai gagné une caisse de poissons, du saucisson, et une bouteille de rhum. Et on a mis l'ambiance à Bohémont, y vont passer la nuit au chaud, haha ! J'vous raconte pas l'montant des travaux !
Je commence à ramer, sans trop de conviction. Tout de même, laisser la patronne derrière nous... ça m'enchante pas des masses. Le capitaine doit pas être joyeux. J'espère que not' lapin rose va bien, elle aussi.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyMar 14 Mar - 21:53




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.2

La fortune des flots

Du 26 au 27 mars 1002



Intrigue animée par Danette


Où que se posent les yeux, c’est un spectacle de cauchemar : le feu a ravagé ce que les boulets de l’Audacia n’ont pas mis à terre, et la plupart des stands sont détruits. De la piste de danse aménagée pour l’occasion, de la fête, des rires et des chants, il ne reste rien. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les pirates s’y connaissent en destruction. Et en vol : contrairement aux rumeurs qui ont retenti ici et là, ce ne sont pas les Chevaucheurs qui ont la relique. Sauf que les pirates ne l’ont pas non plus. Qui, alors ? Un opportuniste, qui a profité du chaos ambiant ?

Ce n’est pas le plus important, pour le moment. Les Chevaucheurs, menés par le capitaine d’Ansemer blessé, ont aidé à sauver quelques fêtards, dont une des plus importantes : la soi-disant pupille de Freyja de Brunante, sœur du marquis Léopold. Protégée par son escorte de gardes ducaux et les attentions des Chevaucheurs, la noble dame est raccompagnée jusqu'à un mage à l'écart, qui la fait portailler jusqu'à Brunante avec les jeunes filles sous sa garde. Lena, Astrée et Melinda peuvent donc se préparer à rencontrer un Léopold de Brunante particulièrement ravi de revoir sa sœur !

Les fêtards restants sont fermement invités à aller se coucher, et à oublier ce qui s’est produit, à moins qu’ils n’aient des informations importantes, ou puissent être d’une aide quelconque. Les renforts arrivés de la caserne de Chevaucheurs la plus proche aident à sauver d’autres blessés et à remettre en état ce qui peut l’être. Les guérisseurs sont soumis à rude épreuve, et les blessés se comptent par dizaines. Sans oublier un certain nombre de morts, macabres vestiges du passage en force des pirates.

Ces derniers, soupçonnés par chacun des gens d’Ansemer d’avoir emmené la relique avec eux, ont embarqué sur leurs barques, direction l’Audacia. Le brouillard commence à s’estomper, aidé par les mages restés sur terre, mais les dragons ne sont pas une menace, pas tant que les canons de la vivenef continueront à tonner. Ils sont abattus, les pirates : blessés, les mains vides, ils ont perdu leur seconde. Lou-Ann a révélé l’avoir vue rester sur terre, délibérément, pour sauver la petite Lena. Grim, entre deux éclaircies, révèle qu’aucun mal ne lui est fait mais qu’importe, elle est loin de l’Audacia, et entre les mains de l’ennemi ! Et ce n’est pas Mélodie, que les pirates ont embarquée avec eux, qui va remonter le moral de l’équipage. Les tensions sont vives, et il n’en faut pas beaucoup pour que chacun s’énerve.

Ils peuvent être fiers d’eux, pourtant, les pirates ! On se souviendra longtemps de l’arrivée de l’Audacia près de Bohémont, et de cette fête ratée. Quant à la relique, chacun la croit aux mains de l’autre. Seul le temps nous dira où elle se trouve.




Cinquième tour

Consignes



IRL : du mardi 14.03 au mardi 21.03(18h).
IRP : le 26 mars, tard dans la nuit

• Voici venu le temps du dernier tour ! L’heure du bilan est arrivée ! :roc:

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Et puisque l’intrigue se termine, il n’est plus possible de la rejoindre. Je vous rappelle juste que nous sommes en guerre, et que les Ibéens ne sont pas admis en Faërie. :batte:

• La bataille est terminée, et chacun repart dans son camp lécher ses blessures. Attention : les canons de l’Audacia continuent de pilonner la côte !

• Le tour couvre le retour des pirates sur l’Audacia, sans Freyja et les quelques morts qu’ils ont laissés sur la plage, et l’arrivée des renforts pour les Chevaucheurs, ainsi que leur mise à l’abri et du bilan, morts, blessés et dégâts en tout genre.

• Vient aussi le temps des questions : où est la relique ? Les pirates pensent qu’elle est aux mains des Chevaucheurs, les Ansemariens la pensent aux mains des pirates. Qui a raison ? :hm:

• Les dragons ont dû s’éloigner pour éviter le danger. Pas de gaieté de cœur , mais la guerre entre Ibélène et Faërie est plus importante que le vol d’une relique qui ne fonctionne pas. Ils sont interdits de vol jusqu’à ce que l’Audacia s’éloigne.

• Le brouillard s’amenuise, les mages de l’Audacia sont épuisés, mais la visibilité est encore réduite. Il est décidé en haut lieu de ne pas se lancer aux trousses des pirates, pas avec le chaos qui règne encore, dû au feu et aux boulets qui pleuvent toujours.

• Coucou, la limite de mots disparaît pour ce dernier tour. Soyez sages, tout de même !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :poele:





♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyJeu 16 Mar - 13:30

Lourde et pesante, l’atmosphère n’était pas aux réjouissances alors que le silence morose n’était brisé que par les à coups des rames crevant la surface de l’eau. Je regardais le rivage s’estomper, mon cœur se serrant à chaque poussé qui m’éloignait un peu plus de la terre. Red était un fils des eaux, moi de la terre. Isil n’avait porté, jusqu'à présent, mes pas que sur des étendues bien solides et je n’avais aucune envie que cela ne change.
Plus la terre s’éloignait, se faisant engouffrer bien trop tôt par une brume tenace, et plus mes espoirs de fuite semblaient compromis. Je croise les bras sur ma poitrine, agacée, énervée, les sentiments à fleur de peau. Je n’avais rien contre les pirates, j’en connaissais certains, c’était plutôt des joyeux lurons, mais voilà je les aimais bien, à quai, dans le port, à errer dans les bars de la Ville Basse, jouant aux cartes et déclamant leurs histoires maritimes avec force démonstration de bras qui finissait bien souvent par éborgner quelqu’un.

PAS SUR LEUR FOUTU RAFIOT !

Surtout quand on savait que j’avais énervé la seconde dudit rafiot si j’avais bien tout suivi… Merveilleux, j’allais morfler et ce n’était pas Red avec sa tête d’ours mal léché qui allait m’aider. Cet enfoiré m’avait mené tout droit à un traquenard et je m’en souviendrais. J’étais persuadée d’être bien plus à l’abri dans les rues délabrées et en feu de Bohémont que sur le plancher salé de la Vivenef. Je m’étais laissée attendrir par ses blessures, par ses allures de victime qui pourtant faisait le fort en me disant qu’il s’intéressait soi-disant à ma sécurité.

Résultat des courses, pas de relique, des morts gratuits, que je ne cautionnais pas et moi coincée avec des pirates pas contents. J’avais gagné le pompon cette fois-ci…comment je faisais pour me fourrer dans des situations aussi merdiques les unes que les autres ? Si j’avais raconté à Red tout ce qui m’étais arrivée, du Sablier, au tournois en passant par les sous-terrains d’Erebore ou encore ceux de Lorgol, m’aurait-il laissé partir ? Lui et sa foutue conscience à la con ? Il ne se rendait pas compte que le sort qui me serait réservé ici était sans doute pire que ce que j’aurais eu sur le sol ? Croyait-il que j’étais si fragile que j’avais besoin qu’il veille sur moi ? J’étais une enfant d’Isil, nom d’un griffon borgne. Oui j’avais fait des erreurs dernièrement, mais de là à m’emmener de force sur ce bateau. J’aurais jamais dû lui parler de ce qui m’était arrivée… Vraiment il allait m’entendre…ou plus du tout en fait, je n’avais pas encore bien décidé.

Nous avançons dans un silence assourdissant, protégés par les détonations continues de la Vivenef qui couvrait le repli de son équipage, un équipage incomplet avec intrus à la clé. Éric que j’avais rencontré faisait bien partie du lot, Red n’est pas très loin, à porté de vue aussi. J’étais toujours encadrée ne pouvant même pas bouger le petit doigt sans risquer de me prendre une mandale dans la gueule. J’étais en colère, en moins d’un an, en quelques mois, me voilà de nouveau coincée, sans possibilité d’en réchapper.
L’Ordre, maintenant les pirates.
Red avait parlé de symbole, était-il aussi con pour croire que ce n’était pas exactement pour la même raison que je voulais aussi ce coquillage ? Sans parler du fait que…sous-estimer l’Ordre était dangereux, il était probable qu’ils sachent comment refaire marcher ce machin. Il y avait donc 3 possibilités sur qui avait récupéré la relique, les Chevaucheur, l’Ordre et puis…peut-être la Rose. Pourquoi pas après tout, je préférais nettement la dernière possibilité, il y avait peu de chance que la Cour soit mêlée à l’affaire, j’en aurais sans doute été averti sinon, il s’agit de ne pas se tirer dans les pattes et de faire cafouiller le travail des copains.

Penser à qui l’avait récupéré et le moyen de le reprendre moi-même m’aidait à oublier où je me trouvais. Prévoir un futur larcin, ce que ça pouvait impliquer et le nombre de possibilités associé avec, me calmait. Au moins, j’en oubliais que j’allais devoir rester sur un bateau je ne savais combien de temps en forte charmante compagnie.

Ca m’apprendra à vouloir aider les autres, je le savais pourtant, Maë me l’avait appris à mes dépends, chacun pour soi et tout le monde ne s’en portera que mieux…pourquoi je me foutais dans la merde à cause de cette foutue peur de perdre les autres ?
C’était ridicule…. Et très handicapant.
J’aurais vraiment dû partir à la recherche de cette relique.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyJeu 16 Mar - 23:12

Du soutien la fille du capitaine en avait. Mais la plus grosse douleur qu'elle éprouvait à cet instant était cette douleur profonde d'avoir perdu sa mère, sa sœur. Les paroles de Louis, Sicq ou encore Paul semblaient bien vaines. La silhouette de son père un peu plus loin sur une barque attendant son équipage eut l'automatisme de faire cesser ce flot discontinu de larmes. Louis l'avait serrée dans ses bras avant de la soulever pour la déposer dans une des embarcations.

Ilse et Red semblaient en bon pirates vouloir porter secours à la seconde de l'Audacia Freyja. Toutefois, Louis semblait tous comme ceux qui les entouraient déterminé à les en empêcher. Parol de la raison, puisqu'effectivement tous reconnaissaient les compétences de sa mère, pirate dans l'âme depuis des années. Elle ne risquerait rien... en principe, Lou-Ann l'espérait au plus profond de son être. C'est donc des pirates mécontents mais confiants qui embarquèrent dans les barques.

Lou-Ann s'installa à un coin opposé d'une barque, recroquevillée sur elle-même en proie à une peur dantesque. Toutes larmes avaient quitté ses yeux désormais rougis. Des frissons parcouraient son être alors que son embarcation s'éloignait du rivage. Autant de tremblements qui accentuaient la douleur physique.

Elle n'écoutait plus les voix, ne voyait plus rien, elle sentait les plaies de ses omoplates, sentait la fatigue et la culpabilité, mais elle devait relever la tête, démontrer ce caractère puissant qui faisait d'elle la petite fierté du capitaine. Pour lui et tous ceux qui s'étaient battus ce soir, elle ne devait pas se laisser abattre. Elle est après tout la fille de la seconde, la fille du capitaine ; relever la tête montrer sa détermination pour rassembler et motiver ses troupes.

Un timide sourire se figea sur les lèves de Lou-Ann qui fixait la femme présente dans la barque avec eux. Elle semblait passablement furieuse mais qui donc était elle ? En tout cas les yeux de la femme jetaient des éclairs, pour sûr que la destination de la barque n'était pas dans ses objectifs immédiats mais alors que faisait-elle parmi eux ? Elle devrait la garder à l'oeil une fois sur l'Audacia.

En parlant du vivenef, les canons se faisaient entendre plus distinctement ; la brume se dissipait peu à peu et les voiles et la masse du navire apparurent à quelques encablures.

Un dernier regard vers le rivage, là où elle avait perdu la relique ; mais pourquoi ciel l'avait elle lâchée, nouvelle amertume, décidément elle n'avait pas de quoi être fière la jeune pirate. Le principal était d'être en vie certes mais la perte de la relique signifiait pour elle un cuisant échec.

Déjà la barque était au pied de l'Audacia, un à un les pirates montaient sur leur pont, Lou-Ann aidée par les adultes ne dérogeait pas à la règle... Debout sur le pont, sourde aux conseils d'aller voir le médecin elle restait sur le pont... à regarder ; elle ne bougeait pas... ils lui avaient promis qu'elles reviendraient, ils lui avaient tous promis qu'elles s'en sortiraient le regard perdu elle était accoudée au bastingage sous le bruit des canons lancés par l'Audacia...


spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyJeu 16 Mar - 23:37

Les barques quittent la plage, direction la vivenef dont la silhouette se fait de plus en plus distincte. À mesure que le chaos de la fête s'amenuise, le son des canons vibre plus fort à ses oreilles et Ilse reste obstinément silencieuse, le regard droit devant, comme perdue dans ses réflexions. En réalité, elle tourne ses pensées vers Grim qui survole encore les lieux, malgré la fumée et la brume qui s'atténue pour tenter de retrouver leurs camarades. Le visage de la canonnière s'affaisse lorsqu'il aperçoit l'un d'eux, gisant sur le sable, ou un autre, grièvement blessé. Puis enfin, il reconnaît Freyja, accompagnée de Lena et de deux autres jeunes femmes, toutes emportées par les autorités, mais saines et sauves. Entre soulagement et appréhension, elle fait part de ces renseignements à celles et ceux qui partagent sa barque puis se renferme à nouveau dans un silence pesant. La nuit va être longue.

Arrivés près de la vivenef, les pirates remontent un à un sur le pont. Ilse refuse toute aide proposée et grimpe tant bien que mal, malgré son ventre rebondi, surmontant la fatigue pour se retrouver sur l'Audacia. Son regard dur parcourt le pont puis surveille l'arrivée de la jeune femme embarquée avec eux. « Mettez-la aux fers. On discutera de son sort plus tard. Et fouillez-la avant. » qu'elle ordonne d'un ton sec, un sourire mauvais aux lèvres. Oh, si elle avait vraiment voulu lui faire du mal, elle l'aurait certainement fait sur la plage, mais elle n'est pas contre lui faire un peu peur, histoire de lui donner une bonne leçon. Mais qu'elle fasse le moindre faux mouvement et elle le regretterait tout aussi rapidement.

Ilse lui jette à peine un regard alors qu'elle se fait emporter puis parcourt lentement le pont, évaluant l'état de ses canons d'un oeil attentif. Son visage semble laisser place à une grimace de temps en temps, mais elle aura bien assez de temps pour les remontrances lors du voyage de retour ; pour le moment, ils s'en sortent pas trop mal.

« Geralt, occupe-toi d'lui, tu veux ? » Elle désigne Red au chirurgien de bord puis montre ensuite Lou-Ann du pouce, par dessus son épaule. « Puis t'iras voir si elle a rien d'cassé, elle a fait une sacrée chute la gamine. » Son regard se pose sur ses camarades, l'un après l'autre, bien qu'elle semble quelque peu éviter Eric avant de s'appuyer sur le bastingage et de se tourner vers son capitaine, attendant les ordres.


Spoiler:
 


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomTartan1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RoueBriseeCrabeNapping
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomFeu
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 EmptyVen 17 Mar - 10:21

Remonter sur le bateau est plus difficile qu’il n’y paraissait, essayez donc avec deux gros bras qui surveillent le moindre de vos mouvements, vous aidant à moitié tout en vous tenant fermement de l’autre pour éviter…quoi au juste ? Que je ne décide de fuir dans la cambrousse en me cachant derrière les arbres ? Il n’y en avait pas des arbres, on était sur de la flotte !
Bref, ils entravaient plus mes mouvements qu’autre chose et je finis par monter à bord avec la grâce d’un phoque dansant sur un rocher. Mes bras me lancent, il faudrait que je prenne le temps d’enlever les échardes qui y ont élu domicile, ma tempe a cessé de saigner par contre, c’était un bon point, mais il pulsait de ma lèvre des ondes de douleurs vives et c’était encore le plus désagréable, car la blessure la plus récente.

« Mettez-la aux fers. »

Je me retiens de lever les yeux aux ciels, la garce blonde avait parlé. Je ne dis rien et ne fais rien, ne voulant aggraver mon cas déjà peu reluisant. C’était facile de faire le fier avec autant de ses copains tout autour. Je suis beaucoup plus agacée par la fouille qui a lieu après, je me vois dépouiller de mes bourses…Je les avais volé honorablement, ne savaient-ils pas qu’on ne volait pas un voleur ? Un couteau de moins et quelques ustensiles pour crocheter des serrures. J’y tenais moi à mes matériaux de travail, m’enfin, les plus précieux étaient religieusement cachés à la vu de tous dans mes cheveux, les retenant de-ci de-là pour, semble-t-il, empêcher les mèches de ne venir gêner ma vision. Ceux-là passèrent inaperçus et vu ce qu’ils m’avaient couté, j’en étais sacrément contente.

Ils m’avaient même dépouillé de ma ceinture à escarcelle, avec ses poches intérieures tellement pratiques. Ils n’avaient vraiment aucune manière. C’est donc nu, du moins c’était tout comme, qu’on me poussa avec force galanterie dans les entrailles de la vivenef pour y élire domicile.
L’endroit était obscur, on m’installa dans une cellule charmante et spacieuse, et en prime j’eus même droit à voir mes poignets meurtris par des fers reliés par une chaine métallique. Que demander de plus ? Je me retiens de laissais transparaitre ma frustration et ma colère, mon angoisse aussi. Je regarde par terre, c’était encore mieux que de risquer de croiser un regard et de me sentir obligée d’y répondre par des mots.

Il part rapidement le pirate, il fallait lever l’ancre et partir d’ici, ce que je ne voulais précisément pas. Je m’assois sur le sol de la cellule, chaque mouvement accompagné par un cliquetis macabre.
J’étais au moins satisfaite de voir que j’étais parfaitement capable d’ouvrir ses foutues menottes, de même que la porte de la cellule. Fallait-il que je le fasse, tel était la question, mes bras me lançaient, je n’étais clairement pas au mieux de ma forme. Mais n’était-ce pas plus dangereux que d’attendre qu’ils « décident » de mon sort. Je préférais encore décider toute seule. Occupés aux manœuvres de replis, c’était sans doute maintenant ou jamais…seulement voilà, tout l’équipage était présent ou presque, un équipage blessé dans leur orgueil autant que dans leurs chairs, si je me faisais choper, c’était réellement finis pour moi.

Je n’étais pas certaine de pouvoir compter sur le soutien de Red, nous étions amis de longue date, amis sur la terre ferme, en serait-il autrement sur la mer ? Rien n’était moins sûr. Pendant que je pèse le pour et le contre, je m’attèle à enlever le gros du bois meurtrissant mes avant-bras, ce n’était pas facile avec la luminosité quasi absente de l’endroit, mais pas impossible non plus. Putain de journée…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: