AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -32%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
169.99 €

Partagez
 

 Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyVen 17 Mar - 10:49

Thomas me confirme ce que Mirage m’avait laissé entendre… La relique est perdue. « Et bien, bon débarras ! Tous ces morts… Juste pour ça. » Quand je pense que c’est l’Audacia, qu’Ilse devait être là… Ça lui allait bien de me faire la leçon durant le Tournoi. J’étais prête à sacrifier une vie pour en sauver d’autres, mais visiblement, elle, est capable d’en sacrifier plusieurs uniquement pour mettre la main sur une babiole qui doit valoir pas mal d’argent. Qu’ils s’enfuient, les pirates… Et nous laissent tenter de sauver ce qui peut encore l’être. Cette petite fille aurait pu mourir, par leur faute. Mais on dirait qu’ils ne s’encombrent pas de ce genre de préoccupations, puisqu’ils n’ont pas hésité à faire feu sur Etincelle, en prenant le risque que leur jeune mousse se brise l’échine, ou même à s’en prendre à une femme enceinte. Et les étals, partis en fumée… Combien de morts sont encore à dénombrer ? Comment Ilse peut cautionner de pareils actes ? Et Eric ? Etaient-ils présents tous les deux, pour participer au carnage ? La brume m’a empêché de m’en assurer… Et si ça avait été le cas ? Si ça avait été le cas… Je crois comprendre subitement ce que cherchait à me dire mon Capitaine.

Je les aurais tués. Je n’aurais pas eu le choix.
La voilà, la réalité. Celle de la guerre.

Je pousse un profond soupir, de lassitude. J’en suis à me demander si Rackham est mort, lui aussi… Mais ça m’étonnerait. Quand on était à se débattre dans les eaux profondes, aux prises avec cette créature des profondeurs, lui n’avait même pas mouillé sa veste. Il doit encore être quelque part. J’espère qu’il en aura tué un ou deux, au moins.

Je plisse le regard, quand Thomas me demande de me ménager davantage. Quoi ? Je n’ai pas fait ma tête brûlée, cette fois. « Pourquoi tu crois que c’est à toi que je demande de jouer les héros ? Ca va… » J’ai du mal à tenir sur mes jambes en vérité, et serais incapable de courir dans mon état. Je lui confie les devants sans l’ombre d’une inquiétude, pourtant, même à le voir s’engager au milieu des flammes que je n’ai pas réussi à éteindre. Thomas sait ce qu’il fait… Et bientôt, le sable se mêle à l’eau pour étouffer le feu. Je tousse, et chaque secousse élance mon crâne, mais je l’aperçois bien à travers ce voile de sang… Le Capitaine d’Ansemer est bien là. J’incline la tête, en remerciement, et le laisse prendre les choses en main.

Et ils sont bientôt une demi-douzaine de Chevaucheurs en plus, autour de nous, dont Louison et Aaron. Je pense pouvoir les laisser pour chercher les autres survivants… Cassie et Agnès sont déjà à nos côtés, ce qui me rassure considérablement. Je lance un pâle sourire vers le couple qui se retrouve dans de biens étrangers circonstances, avant de me rapprocher de Louison pour effleurer son épaule d’une main. « Il faut partir… Ce n’est pas sûr, avec les tirs de canon. Tu pourras finir à l’abri, et il faudra s’occuper des brûlures de Thomas aussi, si tu peux. »

Je porte mon regard vers l’horizon, là où les barques des pirates commencent à être visibles, avec la brume qui s’estompe. Je les distingue à peine, la vue brouillée par la fumée et le sang qui me recouvre une partie du visage. Je n’aperçois pas la chevelure blonde d’Ilse, ni celle d’Eric… Pas davantage le pirate que j’ai blessé, la gamine qui a chuté, et encore moins la silhouette de Mélodie qui disparaît au lointain, quand ils remontent par les cordages jusque sur l’Audacia. Je me détourne, l’instant d’après, pour aider à l’évacuation des blessés. Il n’y a pas de temps à perdre.

Au loin, à l’abri des récifs rocheux, une ombre d’Émeraude les aperçoit clairement… Et choisit de garder le silence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyVen 17 Mar - 11:20

Il était loin de sous-estimer ou de prendre à la légère Ilse et Mélodie, parce qu’elles étaient des femmes. C’était des battantes, autant que lui du moins, et il valait moitié moins qu’Ilse, en ce qui concernait le maniement des canons. Mais en l’instant, elles ne servaient qu’à l’agacer. Il avait bien envie de se casser et de les planter là, Mélodie et ses regards assassins qui l’exaspéraient et Ilse qui lui donnait l’impression d’être un infirme. Il bougeait bien plus facilement qu’elle avec la baleine qu’elle avait dans le ventre. Il se gardait bien de lui dire, mais elles pouvaient bien l’entendre râler sur à peu près tout et n’importe quoi, sans forcément le comprendre d’ailleurs. Était-ce réellement important ? Probablement pas.

Il haussa les épaules alors qu’ils emmenaient la voleuse à la cale, mais récupéra ses affaires dès qu’elle eut le dos tourné – pas la bourse, elle en volerait d’autres, mais ses affaires personnelles. Ils pourraient les revendre mais il lui restait quelques trucs volés sur la plage, ça suffirait bien à dédommager contre les affaires de Mélodie. Il n’était pas certain de les lui rendre mais préférait les garder lui-même.

Il se retourna vers Ilse, écarquillant les yeux alors qu’elle demandait au médecin de bord de s’occuper de lui. Il avait certes eu du mal à monter sur l’Audacia, la douleur se faisant plus importante qu’il ne le pensait et sa démarche étant celle d’une noble coincée dans mille corsets et jupons, mais tout de même ! La gamine avait sûrement été transpercée par les griffes d’un dragon, et plutôt deux fois qu’une. La fille du capitaine, et de la seconde ! Un choc avait-il détruit les capacités de réflexion de la maître-canonnière ? Éberlué, il n’eut même pas le temps de protester que son ventre était pansé, contre son gré et malgré ses paroles peu avenantes. Il empêcha malgré tout le médecin de s’attaquer à son bras, poussant Lou-Ann devant lui, et commençant à arracher les échardes une à une. Bordel, ça faisait un mal de chien. Et ses jurons en îlien en témoignaient, tous plus imaginatifs les uns que les autres.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyVen 17 Mar - 23:51

Ouf, l’homme à leur côté la soutenait. Eugénie ne l’espérait plus. Mais le soutient du noble venait appuyer les dires de la jeune femme. Et puis elle pouvait compter sur l’aide de son petit garçon. D’ailleurs, ce fut bien lui qui fit craquer Maelenn du Noroît. La jolie Brune se rangea finalement de leur côté et Eugénie Beaubois soupira de contentement. Alors le petit groupe se mit en route, lentement, très lentement. Sa main serrait de plus en plus celle de son fils. Et bientôt, Maelenn invita Jasmin à ne plus regarder autour de lui. Sa mère approuva, évidemment. Elle l’incita à tenir fermement la main d’Eugénie et instinctivement, cette dernière ramena juste devant elle son fils. Elle le prit par les mains et le fit marcher petit à petit. Le feu prenait rapidement et se propageait tout aussi rapidement. La plage et les étals devaient un endroit dangereux. Il était grand temps qu’ils retrouvent la trace de Louise de l’Orchid. Heureusement, Maelenn utilisait sa magie pour le permettre de mieux voir. Depuis quelques temps, la brume les entourait et il était difficile d’’avancer. C’était une première pour Eugénie. Elle e l’avait encore jamais vu utiliser sa magie de cette manière. Et doucement, un sentiment de sécurité envahi la jeune femme aux cheveux blonds. Avoir un mage à ses côtés c’était une bonne chose.

Et puis soudain, il y eut un sifflement, un cri et tout le monde se baissa. Eugénie protégea Jasmin en faisant rempart de son corps. Elle avait, par réflexe, fermé les yeux qu’elle ouvrit pour voir les dégâts. L’étal qui aurait pu être une protection avait été soufflé par un boulet de canon. Cette fois cela en était trop pour la blonde. Il était grand temps de retrouver sa protectrice. La mère se releva et regarda ses compagnons. « Reprenons, il ne vaut mieux pas tarder par ici. » Et elle qui était venue pour faire une sortie en famille. Elle n’était pas déçue du voyage. Des pirates, c’était des pirates. Et si parfois ils la fascinaient un peu, aujourd’hui, elle les détestait bel et bien. Petit à petit, la brume se dissipait. Et le spectacle n’était pas réjouissant, loin de là. Eugénie tressaillit un peu en voyant le nombre de blessés clopiné ou, se tenant un bras çà et là. L’heure avançait et finalement, elle reconnut au loin le doux visage de Louise. Jasmin voulut courir vers elle, mais il fut stoppé net par sa mère qui le retint à bout de bras. La dame de l’Orchid vint jusqu’à eux. « Louise de l’Orchid. » se présenta-t-elle tout de même bien qu’elle se doutât que cela n’était point nécessaire. Puis elle les conduisit dans un endroit sûr à l’écart. Eugénie sourit en guise de remerciement. Elle aurait tout le temps et le loisir de le faire une fois de retour à la baronnie. « Puis-je vous proposer de nous accompagner en Lagrance ? Abuserai-je en vous proposant d’être mes invités ? Je constate que vous avez pris soin de ma protégée et de son fils. » fit Louise de L’Orchid, sourire aux lèvres.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptySam 18 Mar - 12:14

Mon regard tomba alors sur un chevaucheur, qui tenait dans ses bras l’objet de mes recherches et de mon inquiétude. Lena allait bien. Une vague de soulagement me frappa, et je joignis mes remerciements à ceux d’Astrée, même si je me montrai un peu moins démonstrative qu’elle. Je ne connaissais pas vraiment la fillette – je l’avais croisée quelquefois à la Taverne de la Rose – mais l’angoisse d’Astrée avait nourri la mienne, et puis, depuis que je considérais la Taverne comme ma maison, ceux qui y habitaient étaient un peu comme une famille, en quelque sorte.

Une fois à terre, Lena courut se réfugier dans les bras de sa mère, tandis que le chevaucheur – Thomas, au vu du cri qui lui fut adressé – retrouvait celle qu’il recherchait. J’aurais pu, autrefois, songer que tout finissait bien, finalement. Certes, le domaine de Bohémont était en ruines, mais nous étions encore en vie, non ? Astrée, moi, Freyja, Lena, Quitterie… n’était-ce pas là l’essentiel ? Malheureusement, mon optimisme avait été sauvagement lacéré au cours de cette dernière année, et je ne pouvais pas m’empêcher de penser que nous y aurions pu mourir, tous – moi, Freyja et sa fille, Astrée,… tous morts.

L’espace d’un instant, je songeai à me mettre en colère contre Freyja – parce que c’était ses pirates, non, qui avaient tenté de voler la relique ? – pour avoir ainsi manqué de prudence et mis en danger non seulement sa propre famille mais aussi tous les pauvres gens qui étaient simplement venu profiter de la fête. Néanmoins, je ne parvenais pas à ressentir la moindre fureur, que ce soit parce que je pouvais voir avec quel amour elle serrait sa fille contre elle, parce que je lui étais très reconnaissante de m’avoir donné une maison, un refuge, au sein de la Ville aux Mille Tours ou encore à cause de la façon dont elle m’attira contre elle pour me serrer dans ses bras. Non, personne n’aurait pu prévoir que ce serait un gâchis pareil, juste à cause d’une stupide relique.

Je me laissai plutôt emporter par la démonstration d’affection de Freyja, et dans ses bras, je me sentis redevenir comme une petite fille, rassurée par la présence soudaine d’un visage familier après une catastrophe. J’avais l’intuition que ce réconfort m’était nécessaire, et puisqu’il m’était donné avec tant de spontanéité, je ne voyais nulle raison de le refuser. Et puis, il fallait bien que je continue à veiller sur Astrée, qu’elle ne fasse pas de bêtises – après tout, c’était mon rôle, en tant qu’ainée, non, de la surveiller ?

Nous fûmes donc emmenées sous bonne escorte jusqu’à un mage qui nous portailla gentiment. Nous allions à Brunante, parce que Freyja était apparemment la sœur du marquis. J’avais du mal à me figurer la pirate comme une noble, mais de toute évidence, les chevaucheurs qui nous escortaient paraissaient y croire, et de toute façon, je n’avais pas vraiment envie d’y réfléchir. Tout ce qui comptait, à présent, c’est de retourner à la sécurité, loin du chaos de ce qui, au départ, n’était qu’une innocente fête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyDim 19 Mar - 18:25

Après un semblant de remerciement de la part du Capitaine d'Ansemer, Aaron s'apprêtait à se remettre en route pour aller s'abriter, mais son supérieur semblait en avoir décidé autrement. Ne lui laissant guère le choix, Rackham le força à avancer :

─ ‘ttend Aaron, on a encore b’soin d’notre aide.

Levant les yeux au ciel, le jeune chevaucheur se laissa cependant entraîner, supportant le poids de son compagnon blessé, pour retourner au beau milieu des fracas. Et tandis qu'ils marchaient, deux élémentaires d'eau se matérialisèrent autour d'eux. Surpris, Aaron jeta un rapide coup d'oeil au Capitaine, qui fut suffisant pour comprendre que c'était lui qui venait de les invoquer. A dire vrai, il n'était déjà pas en bon état, cela n'allait sûrement pas l'aider, mais qu'importe. Aaron compenserait en le portant un peu plus, de toute façon sa magie à lui ne leur serait guère utile à l'heure actuelle. Non loin de là, une autre chevaucheuse essayait elle aussi d'étreindre les flammes. Le jeune homme reconnu Maelys, avec qui il s'était déjà entraîné par le passé, juste avant qu'elle ne rejoigne son vol d'affectation.

Après quoi, alors qu'ils escomptaient se mettre à l'abri pour de bon - accompagnées de quelques autres rescapés - une silhouette se faufila entre eux, assénant au passage un coup de coude dans les côtes déjà douloureuses d'Aaron qui grimaça, mais n'ajouta rien lorsque la jeune fille lui souffla qu'elle était guérisseuse. Enfin quelque chose de positif. Repoussé sans ménagement en arrière, il la laissa asseoir Rackham et s'occuper de sa blessure tandis que lui-même profitait d'être allégé du poids du Capitaine pour tenter de soulager son épaule et ses côtes blessées. Peu après, un autre chevaucheur ramena une frêle silhouette dans ses draps, interpellant la dénommée Quitterie. Il y eut d'autres propos que le jeune chevaucheur n'entendit pas, mais qu'importe. A dire vrai, il avait parfois l'impression d'être un peu à l'écart suite à sa récente nomination, car bon nombre de chevaucheur se connaissaient déjà et ne portaient pas forcément attention à lui, mais il se doutait que c'était à lui de se faire sa place. Seulement, il n'était pas certain de pouvoir s'autoriser à s'immiscer dans des conversations moins officielles. Et tandis qu'ils étaient debout, occupés à chercher telle ou telle personne, une autre jeune femme accourut en hélant l'un des chevaucheur, ce qui permis à Aaron de retenir un nouveau nom. Maelys, Quitterie, Thomas. Il tâcherait de ne pas l'oublier.

Rapidement, le petit groupe se fit plus nombreux, chacun retrouvant son proche plus ou moins perdu. Des renforts fraîchement arrivés aidèrent à évacuer les blessés les plus précaires, avant d'aider le reste des invités à retourner chez eux par le biais de divers moyens, magiques ou non. Chaque garde ou chevaucher valide tâchait d'aider, mais les dégâts étaient tels qu'il faudrait plusieurs jours pour effacer les traces de l'attaque, et qu'il serait difficile de l'efface des mémoires. Maintenant que Rackham était en bonne compagnie, Aaron n'avait pas besoin de rester là, et préféra s'éloigner pour voir si quelqu'un d'autre avait besoin de lui. Son épaule le lançait à chaque pas, néanmoins il était loin d'être le plus gravement blessé, aussi se contenterait-il d'attendre qu'un guérisseur soit disponible pour l'aider, ce qui n'était pas pour tout de suite.  De plus, s'il avait vaguement perçu la présence d'Arietty pendant les combats, il s'inquiétait pour elle. La petite belette avait le don de se retrouver au beau milieu du chaos quand il ne fallait pas, et son mage redoutait qu'elle se soit trouvé coincé sous un des étals renversés. Évidemment, il l'aurait ressenti, mais tout de même.

Comme si elle avait ressenti sa présence - ou bien avait également cherché à le rejoindre - la petite boule de poils traversa bientôt son champs de vision pour venir se faufiler entre ses pattes en poussant de petits couinements. « Arietty ! Tu n'a rien ? ». « Non, mais tu ne peux pas en dire de même ! ». Rassuré, le chevaucheur la pris dans ses mains, et vînt la lover sur son épaule comme elle en avait l'habitude. Une fois son familier retrouvé, il eut tout loisir de pouvoir aider les quelques convives restant, aidant notamment les plus fragiles à rejoindre un lieu sûr.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 175691TitreAaron2
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 183231Quintal6
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 512835TitreAaron1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 LabyrintheOcean
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyDim 19 Mar - 21:28

Il ne se rappelait pas de sa perte de connaissance. Il ne se souvenait pas de sa chute provoquée par la fatigue et la douleur. Mais, quand il rouvrit les yeux, il était de nouveau étendu par terre, sur le dos. Ses plaies saignaient toujours et, cette fois ci, il prit le temps d’arracher des bouts de tissus de sa pauvre tunique déjà bien malmenée par le combat pour bander ses plaies. Bon, c’était pas parfait et cela n’allait pas stopper le saignement mais il ferait mieux une fois qu’il serait en sécurité. Pour le moment, il devait rejoindre son employeur, et s’assurer qu’il allait bien. Une fois sur que le bandage de fortune recouvrant sa jambe à vif allait tenir, le guerrier se releva. L’entreprise fut douloureuse, mais la perspective d’avoir échoué à sa mission le poussait à l’ignorer.

Serenus, tout en essayant de reconnaitre des visages familiers parmi ceux qu’il croisait, boitilla vers l’endroit où son employeur, le marquis, se reposait. L’endroit n’avait pas l’air d’avoir été touché, tant mieux. D’ailleurs, voilà le marquis qui sort de l’habitacle, visiblement retourné par les évènements dramatiques. Serenus le rejoignit et s’inclina devant lui malgré la douleur. Il vérifia par la même occasion, par un rapide coup d’œil, s’il n’était pas blessé, mais il avait l’air d’aller bien.
L’homme le salua également de la tête, mais il ne prononça pas un mot. Son regard suffisait à exprimer ce qu’il ressentait : le désarroi, la peur, la colère et la tristesse. Serenus ne pouvait que compatir, et espérer qu’il n’y ait pas eu trop de victimes de cette attaque de pirates. Le guerrier se redressa, et contempla le désastre autour de lui. De nombreux stands fumaient, des barques s’éloignaient, rejoignant sans doute le navire qui continuait à cracher le feu. Serenus vit également des hommes, des femmes, des enfants, en larmes, cherchant leurs proches ou un abri. Certains étaient couverts de sang. Quelques dragons étaient visiblement à la recherche de leur cavalier. Mais au fait. Où était Aaron ? Avait-il réussi à s’en sortir ? Avait-il été blessé par les explosions ? Il pria pour que le jeune chevaucheur aille bien et il suivit son employeur qui avait décidé de plier bagage pour rentrer chez lui. Il n’avait pas envie de s’attarder dans un endroit où l’odeur de la fumée et de la chair brulée était omniprésente, et Serenus était lui aussi de cet avis. Ils s’arrêteraient surement dans une auberge pour terminer la nuit, même si celle-ci était déjà bien avancée.

Le noble, accompagné de ses serviteurs qui finissaient de charger ses affaires, observa le guerrier comme s’il venait de se rendre compte de sa présence. Il regarda ses blessures, puis le sang, et ordonna à un de ses serviteurs d’aller chercher de l’alcool et des linges propres. Serenus le remercia et suivit le domestique. Après s’être occupé de ses blessures de manière plus soignée, il rejoignit son employeur, déjà juché sur son cheval et impatient de partir. Les quelques fêtards restants étaient « invités » à aller se coucher pour ne pas gêner l’action des sauveteurs mais le marquis semblait avoir perdu le sommeil. Serenus grimpa sur sa jument qui, nerveuse, tapait du pied, et suivit le noble et sa troupe. Ses blessures frottaient contre la selle et le firent grimacer. Il n’avait qu’une envie, s’allonger et se reposer. Mais le devoir l’attendait et il devait veiller à la protection de son employeur, tant que celui-ci ne serait pas en sécurité.

Spoiler:
 



Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyLun 20 Mar - 0:56

Les barques s’éloignent à l’horizon. Le voile de brume cache encore suffisamment leur fuite, mais le vent de l’océan commence doucement à en atténuer la profondeur. Les flammes et les explosions des canons demeurent toujours malgré tout, le calme est loin d’être revenus et les blessés sont toujours là, nombreux, ne sachant où aller ni quoi faire dans le chaos général. Ainsi, la guerre arrivait même à se frayer un chemin jusque dans les campagnes tranquilles d’Arven, là où les gens n’aspiraient qu’à un soupçon de légèreté dans l’ambiance lourde et terrifiante qui s’emparait peu à peu du continent. La seule satisfaction que l’on pouvait tirer désormais, c’était que les choses étaient terminées… avec ses blessés et ses morts à la clé. En voulait-il aux pirates – ses amis ? – d’être venus dans le seul but de dérober une relique ? Même s’il aurait dû, même s’il déplorait ce qui était arrivé, il n’arrivait pas à leur en vouloir. Peut-être parce qu’au fond il leur était vraiment attaché et que sans ça, il n’aurait pas bataillé contre ses supposés allégeances pour aider les aider.

En réalité, en observant Freyja, mère protectrice et inquiète pour sa fille et les gamines de sa taverne, il ne regrettait rien. Absolument rien. Le sourire de l’îlien est tendre quand la seconde de l’Audacia s’adresse à lui, quoique terni de douleur et légèrement sombre de tout ce qui était arrivé. Il acquiesce aux paroles de Freyja, les invitants d’un geste à les suivre pour les mettre en lieu sur. Main dans celle de Quittou pour s’assurer qu’elle suivait aussi, il oublia bien vite sa jambe et sa blessure, qui au premier pas se rappela à son bon souvenir pour lui faire lâcher un gémissement grogné. Bien en peine de faire un pas de plus, il faut que la petite chevaucheuse aveugle vienne lui prêter main forte pour ne pas qu’il chute encore. Il s’en veut, et ne peut s’empêcher de faire le fier.

« C’va aller, j’peux t’nir…
-Tu parles, tu crèves de douleur et tu n’oses même pas lui avouer ! »

Le regard qui est lancé à Calico – laquelle était montée l’air de rien sur l’épaule de Quittou – était noir et mauvais, mais empli de déni et de gêne. Il grogne à nouveau quand la jeune femme maintient ses positions et ne le lâche pas, et c’est à contre cœur qu’il se doit d’avancer en étant à nouveau aidé. Heureusement qu’il ne faut pas marcher longtemps pour rejoindre les zones plus tranquilles où les blessés et fêtards affluent. Les renforts de la caserne finissent eux aussi par rejoindre les lieux, permettant de sécuriser ceux-ci et éteindre les derniers feux. L’ordre est donné par le capitaine : poursuivre les pirates est inutile. Les canons continuent de pilonner les côtes et il vaut mieux s’occuper des dégâts que courir après l’Audacia qui s’enfuie dans la brule.

Les dernières barques sont remontées. Ils vont partir.
- C’mieux comme ça.
- Et la femme enceinte ?
- Elle va r’partir chez son frère, l’marquis d’Brunante. Elle d’vrait être tranquille là bas.
- Le piaf de l’autre femme enceinte, il survole la plage.
- Grim ? Va l’prévenir s'te plaît, ‘doivent s’inquiéter pour Freyja là bas.


Elle ne semble pas plus enchantée que ça à l’idée de communiquer avec le Familier de la pirate, mais obtempère néanmoins, appréciant de pouvoir reprendre son vol plus tranquillement sans craindre les boulets de canon.

Du reste, nombreux sont les blessés à demander des soins. Et nombreux sont les invités à vouloir repartir le plus vite possible. Les portails sont ouverts pour les plus riches d’entre eux, d’autres à la demande des autorités pour évacuer le plus de personne possible. S’il prévoyait de retourner sur le front dans les jours à venir, force était de constater qu’il n’en aurait pas la capacité avant un certain temps. Si sa blessure pouvait être soignée dans son entièreté, cela demanderait du temps. Un temps qu’il n’avait hélas pas à donner, et la seule perspective de rester oisif le mettait déjà hors de lui. Fichue guerre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyLun 20 Mar - 20:36

Agnès s’était lancée à la recherche de Lena, explorant les recoins accessibles, remarquant que le feu dévorait tout sur son chemin. Elle ne parvenait à trouver l’enfant et cela l’inquiétait, en dépit des appels qu’elle lançait, alimentant l’inquiétude qui l’avait saisi depuis le début de l’attaque. Mais avec tout le tumulte ambiant, il était facile de ne pas entendre. Fort heureusement, Mara lui signala que la petite avait été retrouvée par Thomas, un des chevaucheurs lagrans. Agnès soupira de soulagement avant de retourner auprès du groupe de rescapés qui s’était constitué à proximité. De son côté, Mara continuait à s’éloigner des combats, rassurant sa maîtresse via leur lien si particulier. La jeune noble ne reconnut pas tous les visages présents, mais elle constata qu’il y avait plusieurs blessés.

Certains prirent les choses en main, incitant l’ensemble du groupe à s’éloigner pour se mettre à l’abri. Lena pleurait dans les bras d’une dame, apparemment membre de la famille de Brunante, d’après ce qu’Agnès parvint à capter dans les échanges. Pendant quelques instants, la jeune femme se demanda où était la relique, avant de comprendre qu’elle semblait s’être volatilisée. Elle fronça les sourcils brièvement, avant de revenir à l’instant présent, actuellement bien plus important que la relique. Sous la protection des chevaucheurs, Agnès se laissa guider loin du danger. Elle en profita pour s’approcher d’Aaron, s’enquérant de son état car il semblait avoir récolté quelques blessures, à l’instar du capitaine ansemarien. Agnès prit également des nouvelles de son amie Maelys . Les blessés furent confiés aux soins des guérisseurs, tandis que les autres furent conviés à rejoindre leurs demeures ou leur région, mettant ainsi un terme à la fête de Bohémont, même si les pirates avaient sonné le début de la conclusion.

En tout cas, Agnès s’interrogeait sur les raisons de cette attaque, car, d’après l’opinion générale, la relique n’avait plus les pouvoirs qui avaient fait sa réputation. Alors pourquoi vouloir s’en emparer et surtout qui l’avait en main maintenant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 11:44

Tout ce gâchis... C'est un sentiment de vide qui envahit brutalement le Chevaucheur alors qu'il ramène la petite fille, qu'elle rejoint la femme brune qui le remercie, ainsi que le Capitaine d'Ansemer blessé. Combien d'autres enfants qui eux, n'ont pas pu être sauvés ? Qui sont restés coincés sous des étals effondrés ? Qui ont été asphyxiés par les fumées ? Brûlés ? Et combien d'enfants qui ont perdu un ou plusieurs parents dans cette attaque aussi brutale qu'efficace ? Pour une relique sans pouvoirs... Vaut-elle tout cela ? Ou ont-ils ainsi détourné l'attention pour faire autre chose qui n'a pas encore été découvert ? Cela ne serait pas impossible... Une jeune femme blonde remercie Thomas de façon plus intime, le prenant par surprise et le sortant un instant de sa détresse alors qu'il s'inquiète pour Cassie qui peut être n'importe où... Et dans n'importe quel état. Il se laisse faire, mais se raidit. Parce qu'il n'aime pas ce genre d'effusion de la part d'inconnues, aussi ravissantes soient-elles. Parce qu'il a mal également, les brûlures se rappelant à son bon souvenir face à cette spontanéité. Très vite, elle le lâche et il hoche doucement la tête, avant de connaître un petit regain d'espoir quand elle lui parle de Cassiopée qui n'était pas loin il y a encore peu de temps. Même s'il s'étonne des paroles de la jeune femme concernant ce qu'elles ont fait et pourquoi elles sont mouillées.

Et soudain, il entend sa voix et soupire de soulagement alors qu'elle se jette à son cou. Nouvelles souffrances, mais bien moindres que celle qu'il avait entrevu en la pensant perdue. Et un rire lui échappe, qu'il ne s'explique pas. Il n'y a pas de mots pour décrire le poids qui vient de quitter sa poitrine et lui permet de respirer de nouveau. Il embrasse la jeune Mage impulsivement, avant de poser son front contre le sien et de fermer un instant les yeux.

« Maintenant oui. »

Même s'il est blessé, il n'y a rien de grave ou de handicapant. Cela sera désagréable pour les jours ou semaines à venir, le temps que la peau guérisse, mais il endurera sans broncher. Le perte de Cassie, en revanche...

« J'ai cru que... »

Sa voix s'étrangle. Pas la peine de terminer, elle sait bien ce qu'il a pensé.

« Il faudra que tu me racontes cette histoire de poulpes, mais en attendant, tu restes avec moi. »

Mais la bulle dans laquelle il s'est réfugié avec elle éclate. Ce n'est pas terminé. Les canons tonnent encore. Les pirates s'échappent. Les dragons n'y peuvent rien... Ils peuvent juste limiter les dégâts, récupérer les blessés, se mettre à l'abri. Maelys intervient. Il faut évacuer de là. La dame de Brunante avec la petite et une autre brunette allaient être escortées. Les autres... allaient se débrouiller. Les renforts arrivent, chacun panse ses plaies, à l'abri. Le bilan est catastrophique. Mais Thomas a lâché l'affaire. Il se laisse soigner entre les mains compétentes des guérisseurs, l'humeur sombre, mais sans lâcher la main de la petite Mage blonde qui est à ses côtés.

Spoiler:
 


I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 14:26

Lorgol • Le Pavillon Noir



Paul

la Tambouille



Chapitre II.2 ♦ La Fortune des Flots

Présentation




Je rame, je rame. Devant moi, la plage et son joyeux bordel en son et lumière qui s'éloigne. Dans mon dos, le bruit régulier des canons qui tonnent dans l'air. Et au niveau des barques et d'la brume, ben, c'pas la joie. Le clapotis de l'eau, quelques grognements, puis voilà. Partout des pirates abattus, inquiets ou déçu. L'ambiance est lourde, parbleu, le poids d'un âne mort ! Faut dire qu'en plus d'la relique, on a perdu quelques gars et laissé la s'conde sur place. Alors qu'il y'en ai qui fasse la gueule, bon ça s'comprend, mais là, même les sardines ça exprime plus de joie.
Heureusement que j'avais tout prévu en cas d'pépin.
J'monte sur le pont, on m'transmet des nouvelles rassurantes sur Freyja et la p'tite Lena. Red et Lou sont aux bon soins de not' nouveau chirurgien. Bien bien, j'vais continuer à améliorer l'bilan. Direction mon repaire à la proue. Rien qu'en poussant la porte d'la cuisine et en sentant l'odeur de la marmite, j'sais que mon plat d'ce soir sera apprécié.
Avant d'partir à Bohémont j'avais anticipé le dîner en préparant un bon pot-au-feu. J'ai tapé dans nos rares réserves de viandes, forcément un peu fadasses, ajouté les légumes qui me tombait sous la main, et complété avec des patates. Ensuite, pour qu'tout ça devienne un vrai repas digne des forbands de l'Audacia, j'avais ajouté une sauce de mon crû, quelques herbes bien choisies, puis j'ai laissé l'tout mijoter dans ma marmite géante, le temps de jouer la comédie à Bohémont. Maintenant y'a plus que deux-trois braises, mais suffit de réchauffer un coup et c'est prêt. Voilà bien de quoi remonter le moral à tous mes gaillards !
D'accord, j'suis pas un dieu de la cuisine au point qu'ils s'mettent à chanter et danser comme au Tournoi, mais faut avouer que j'leur sors le grand jeu, le meilleur du Boubouille ! Puis s'ils sont pas contents, j'referai cette recette que pour ma Pulchérie, ça leur f'ra les pieds.

Bon. Ça m'a l'air prêt. Allons donc leur réchauffer l'cœur et l'ventre ! Et quand y seront bien rassasiés, je reposerai l'idée des biquettse sur la table. Hé ho, j'perd pas l'nord moi ! Une femme enceinte de moins, ça fait des biquettes de trop à nourrir à bord !
J'en met mes neuf doigts à couper qu'une belle biquette dorée à la broche, arrosée du rhum piqué pendant la fête, ça va faire fureur. Fureur, j'vous dis !

Allez, à la soupe !

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300


Dernière édition par Marianne d'Orsang le Jeu 23 Mar - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 15:14

Ilse a bien fini par se rendre à la raison – et à la voix du capitaine, qui abonde en leur sens – et par embarquer elle-même dans une des barques qui les ramène à l’Audacia, non sans le bousculer au passage, ou même lui adresser la parole. Sa moue inquiète se fait intriguée, même un peu fâchée. Qu’est-ce qu’il lui prend, à celle-là ? D’accord, rien n’a été comme prévu, mais ce n’est certainement pas de sa faute à lui ! Par contre, pas le temps, ni le moment, de régler ses comptes avec celle qui agit comme seconde jusqu’au retour de la seconde en chef : ils doivent repartir et ne pas attendre plus longtemps, car les Chevaucheurs ne vont quand même pas chercher dix ans par quel moyen des pirates peuvent bien repartir.

Les pieds dans l’eau, il pousse la barque à laquelle il est assigné, puis y saute quand ils ont assez d’eau pour ramer, jusqu’à la vivenef qui continue de tenir en respect les forces armées du duché faë. À bord, ceux présents les aident à rembarquer, mais tous ont la mine basse. Pas de relique. Pas de Freyja. Et le mot s’est passé : Lena aussi était de la fête et a été prise dans le feu de la bataille. Ils ont mis un sacré boxon, oui, mais ce qu’ils ont récupéré en échange… Ses yeux pâles glissent sur Mélodie, mise aux fers sous les ordres de leur canonnière. À voir si elle peut leur servir à quelque chose. « Qu’est-ce qu’elle a fait ? », demande le pirate à Ross, qui entreprend d’enlever le sable de ses cheveux et de ses habits, la moue mécontente. L’aurait insulté l’Audacia, qu’il glisse sans trop savoir si c’est vrai, ou si c’est uniquement les damnées hormones de femme enceinte de la Tonnevent qui ont parlé et ordonné sa mise aux fers. Ça et le coup de poing qu’elle lui a mis en plein visage, les autres ont juré que c’était vrai.

Le pirate soupire et part dans les entrailles du bateau, jusqu’aux quartiers des hommes, où il sait qu’il trouvera de quoi se soigner. Les blessures, plus légères que graves, de son combat avec Rackham commencent à piquer, leur sang séché par le vent et mêlé de sel marin s’accrochant dans les replis de ses vêtements et se craquant à chacun de ses mouvements. Il n’a pas idée de se plaindre, cela dit, Lou et Red ont besoin de soins bien plus urgents. Il n’a clairement pas besoin des talents de Geralt pour désinfecter quelques bobos, qui le font sourire pour lui-même alors qu’il en mesure l’étendue. Combat factice, mais combat bien réel. Il ne pensait pas y trouver tant de plaisir, ça non !

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 16:16

Astrée avait beau savoir que la femme était une pirate, une pirate !, elle ne put s’empêcher d’être émue en l’entendant aussi affligée, remercier l’homme qu’elle vient elle-même de serrer dans ses bras – acte pour lequel ses joues sont encore écarlates. Elle n’aime pas les pirates, pas du tout, mais ça n’est qu’une maman, n’est-ce pas ? La maman de Lena, qui a été terrorisée, comme elle, par sa disparition ? Elle est presque prête à protester, surprise, quand elle sent sa main sur son épaule, et à s’en dégager, encore choquée que Melinda la connaisse. Mais elle est bien trop fébrile, de tout ce qu’il vient de se passer, effarée.

Peut-être que ça lui donnera une bonne leçon, de constater que sa fille aurait pu mourir, à cause de la vilénie de leurs actes, à elle et au sien. Elle frémit, à cette pensée horrible qu’elle aurait pu perdre Lena, si jeune, si petite, et elle se rapproche plus encore de Melinda, pour prendre sa main, incapable de protester. Ses yeux ne s’illuminent même pas à la mention du marquis chez qui la femme les amène, elle ne se demande pas comment une pirate peut avoir un frère marquis, elle ne ressent pas la moindre once d’excitation, encore sous le choc. Elle hoche simplement la tête, prête à suivre. Tant que Melinda ne la laisse pas. Et qu’elle peut retrouver Aurore rapidement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 16:27

Louise de l’Orchid leur apparaît au détour d’un chemin, aussi belle et rassurante que le serait Maari, prête à les envelopper dans le giron sécurisant de sa noblesse et de ses moyens. La mage s’incline profondément devant elle et le châtelain à ses côtés fait de même, et elle est soulagée que la baronne ne soit pas en mauvais état. « Puis-je vous proposer de nous accompagner en Lagrance ? Abuserai-je en vous proposant d’être mes invités ? Je constate que vous avez pris soin de ma protégée et de son fils. Ce serait un honneur, ma dame, dit gracieusement la Compagne, rapidement suivie par l’homme à ses côtés, qui toujours la soutient. L’honneur serait également le mien. » Rentrer à l’Orchid, y passer la soirée, la nuit, se réveiller dans les draps frais d’une des nombreuses chambres d’invités. Tout ceci apparaît si doux, autant que le visage de Louise, et elle est bien ravie de cette offre. La noble les entraîne à sa suite, probablement jusqu’au point de rencontre où un mage des portails pourra les envoyer à Edenia, puis à l’Orchid.

Maelenn se détache de Julien et se rapproche de la Belliférienne, jusqu’à être à sa hauteur. « Pardonnez ma hardiesse précédente, Eugénie, chuchote-t-elle à l’oreille de la blonde, d’une voix grave et piteuse. Je ne voulais pas vous mettre n plus grand danger, ni vous, ni Jasmin. C’était imprudent de ma part. » Elle n’aime pas reconnaître ses torts, mais à ce moment, elle a honte. Probablement même que si Gavriel pouvait devenir à l’image d’Eriath, il le ferait – ou il irait même le rejoindre dans sa carapace ! Non contente de se mettre elle-même en danger, elle y a mis son client, son amie et Jasmin. Et s’il leur était vraiment arrivé quelque chose ? Il n’est rien arrivé, ça ne sert à rien de se torturer. L’idée lui apparaît quand même affreuse.
Sur le chemin, elle se rend à peine compte que son Familier l’a quitté lorsqu’il revient, subitement enroulé autour de sa cheville. Les Chevaucheurs n’ont pas la relique, lui dit-il avec agacement. Les pirates doivent avoir réussi à la subtiliser. Damnés soient-ils ! N’ont-ils pas eu assez de ravager les côtes de Rivepierre, en plein cœur de l’hiver ? N’ont-ils que cela à l’âme, que la destruction et le pillage, que la mort et le vol ? Quels affreux personnages. Maelenn espère sincèrement que les autorités réussiront à les attraper, une fois que le brouillard se sera dissipé. Que leurs crimes ne resteront pas impunis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 18:12

« Ma… tante… ? »

Il est indécis, le jeune Laurent, lorsqu’une escorte armée amène dans la salle des portails de Brunante une femme enceinte et trois jeunes demoiselles sentant fort le roussi, du sable partout sur leurs personnes.  Freyja toutefois ne se laisse pas démonter : ouvrant largement les bras, elle serre contre elle le plus jeune de ses neveux, ravie d’avoir affaire à lui en arrivant, plutôt qu’à son père. « C’est bien moi, mon neveu. J’étais à Bohémont pour les festivités, et voilà que des pirates ont perturbé les réjouissances. » Regard lourd de signification. Laurent est prompt et la lueur de compréhension s’allume au fond de ses yeux, doublé d’une pointe d’interrogation. Freyja développe. « Me voilà donc réfugiée sur les domaines de mon frère : j’ai été séparée des miens pendant le combat, j’ai besoin de me reposer quelques jours avant de les retrouver. Je gage que mon frère sera ravi de nous héberger quelques nuits, le temps de nous remettre de nos émotions avant de portailler vers Lorgol. »

Il sera même en-chan-té, la boucanière en est persuadée. Une fois les gardes poliment congédiés, Freyja présente le reste de son petit monde. « Celle-ci, » dit-elle en désignant du menton Lena qu’elle refuse de lâcher, « c’est ma deuxième, Lena-Galiote. La première est apparemment en sécurité, avec Louis. » Clin d’œil significatif et malicieux. Puis, de la tête, elle désigne ensuite Melinda. « Celle-ci s’appelle Melinda, c’est une des pensionnaires de mon… établissement… à Lorgol. Et celle-là… » Elle s’interrompt en désignant Astrée qui dévore tout des yeux. « Celle-là ma foi, je sais absolument pas qui c’est, mais elle était trop mignonne pour rester toute seule sur la plage, alors ben je l’ai amenée aussi. » Elle hausse les épaules, fataliste. « Ton père est-il visible ? Que j’aille lui présenter mes respects. » Et peut-être aussi lui coller une claque sur le nez, juste par affection fraternelle. Heureusement qu’il est aveugle : la voir grosse pour la cinquième fois, sans mariage… il y aurait de quoi l’achever, le pauvre marquis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMar 21 Mar - 19:21

Elle ne réagit pas quand son patient se redresse, la petite guérisseuse, trop occupée à identifier la voix de sa logeuse de Lorgol et à s’assurer, de quelques rapides manipulations magiques, que la future mère et l’enfant qu’elle porte vont bien. Pas d’inquiétude de ce côté-là, tout semble en ordre – et le grognement de douleur de Rackham la rappelle rapidement aux priorités urgentes. Elle sent à peine les petites pattes de Calico tirer le tissu de sa robe quand elle grimpe se jucher sur son épaule, toute préoccupée par l’état de Rackham qu’elle vient soutenir, l’appuyant sur son autre épaule. « Ça va aller, capitaine ? Je ne peux pas trop m’occuper de peaufiner vos sutures maintenant, mais je vous fais ça dès qu’on vous aura mis à l’abri. » Une fois la panique passée, le vouvoiement est revenu, et elle avance en le soutenant, rouge cramoisie de s’être montrée tant familière. Elle continue à déployer sa magie tout au long du parcours, tentant d’atténuer la douleur de son supérieur, sans vraiment y parvenir – l’anesthésie n’est pas sa spécialité, mais elle fait de son mieux pour faciliter un peu les choses. Elle est amusée, tout de même, de l'entendre faire le fier pour cacher sa douleur ; attendrie, presque, de le voir aussi... puérilement entêté.

C’est à l’écart qu’on les conduit, avec les autres blessés. Une fois Rackham assis, Quitterie s’agenouille près de sa blessure, y posant délicatement les doigts pour reprendre son travail de fourmi. « Ça va faire un peu mal, je suis désolée, je vais faire de mon mieux. Il va falloir rester tranquille, capitaine, vous pourrez bouger après – je dois juste suturer la plaie en surface, je ferai le gros du travail une fois rentrés à la caserne. »

Il va sûrement être convalescent un bon moment – rien qu’à cette idée, Quitterie s’inquiète. Il tient difficilement en place, son Capitaine impulsif, et l’idée d’arpenter la caserne enfermé entre quatre murs ne va certainement pas lui améliorer le caractère. « Et après ça je suppose que je vais être punie et privée de sortie pendant deux ans », grommelle-t-elle entre ses dents.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 EmptyMer 22 Mar - 22:06




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.2

La fortune des flots

Du 26 au 27 mars 1002



Intrigue animée par Danette



L’Audacia s’est éloignée, une fois les pirates rapatriés à son bord. Les canons se sont tus, le vent a gonflé les voiles, et l’équipage s’est replié, protégé par les restants de brume. Les mages sont épuisés, et l’humeur est bien maussade : non seulement les pirates n’ont pas ramené de relique, mais en plus une des leurs a disparu. Freyja, la seconde de l’Audacia, est manquante. Chacun se sent coupable, mais pourtant, ils n’ont pas à rougir, les vaillants marins : ils se sont illustrés, et Ansemer racontera longtemps l’horreur de cette soirée à Bohémont.

Sur terre, l’humeur n’est guère plus heureuse. La relique est manquante, et il va être long pour Bohémont de se remettre de l’attaque. Entre les morts, les blessés et les destructions, la fête s’est terminée de façon bien morose. Les Chevaucheurs présentent leurs rapports au Duc, et une chose est sûre : ils n’ont pas démérité. Ils ne pouvaient guère s’opposer à la vivenef de légende et à son équipage, bien plus nombreux qu’eux.

Quant à la relique, c’est dans les mains de l’Ordre qu’elle a échoué. Ces derniers, s’exerçant à raffiner le sable grâce au tamis récolté il y a quelques mois, ont fait diverses expériences au cours des semaines qui ont suivi, ravageant quelques plages bellifériennes sans que la population locale ne sache la vérité. Le corail semble également repousser à divers endroits du continent, la plupart du temps à l’insu des populations locales. L’Ordre s’exerce, encore. Expérimente. Profitant des tensions, des drames, et des conflits en Arven.





Clôture

Bilan



→ Aaron : Tu fais parti des Chevaucheurs ayant vaillamment défendu Bohémont. En récompense, tu te vois accorder une médaille représentant les symboles d’Ansemer ainsi que quelques jours de congés, pour te reposer avant de repartir sur le front.

→ Agnès : Ton petit élémentaire n’a pas retrouvé les voleurs, mais a ramené un petit bateau en nacre à la place. Tu peux le garder en souvenir.

→ Astrée : Tu vas voir un noble, un vrai noble ! Et dormir dans la demeure d’un marquis ! Qui, d'ailleurs, en profite pour t'offrir une nouvelle garde-robe, vu l'état de la tienne à ton arrivée.

→ Cassandre : Tu es retournée à l’Académie sans Lena et Astrée, réfugiées à Brunante. Tes collègues ont loué ton sang-froid pendant la crise.

→ Cassiopée : Tu es la fiancée du brave Chevaucheur qui a sauvé Lena. C’est ce que disent les rumeurs, en tout cas. Et les adolescentes jalouses.

→ Eugénie : Un des Chevaucheurs, attendri par Jasmin, lui a offert un dragon de nacre retrouvé dans un étal détruit. Le petit est ravi, et toi aussi.

→ Freyja : Quel bonheur, pour toi de revoir Brunante, et pour ton frère de te retrouver ! Un véritable bonheur, on te dit ! Avec une de tes filles en plus. Et autant le préciser, les jumeaux que tu attends apprécient un peu de répit ! Te voilà dotée d'une nouvelle garde-robe entièrement sur-mesure, et deux magnifiques berceaux en bois aux détails époustouflants, pour tes enfants à naître. Décorés de vagues, de mouettes et de navires, c'est le travail d'un artiste réputé, que les rumeurs de ta capture par d'horribles pirates ont profondément ému.

→ Ilse : Ta tête était déjà mise à prix après Bellifère. Désormais, les autorités d’Ansemer offrent une prime pour ta capture qui donnerait envie à n’importe qui de te vendre ! Félicitations, en tant que membre de l’Audacia, te voilà devenue une légende, entrée dans le rare palmarès des pirates les plus recherchés d’Arven ! Et la bourse que tu as volée au garde était richement garnie, de l'argent bien mérité !

→ Lena : Avec ta maman, tu as rencontré le marquis de Brunante, et tu connais enfin ce domaine qui, après tout, fais partie de tes origines. A toi aussi, on offre de vraies robes de princesse.

→ Lou-Ann :
Ta tête était déjà mise à prix après Bellifère. Désormais, les autorités d’Ansemer offrent une prime pour ta capture qui donnerait envie à n’importe qui de te vendre ! Félicitations, en tant que membre de l’Audacia, te voilà devenue une légende, entrée dans le rare palmarès des pirates les plus recherchés d’Arven ! Une des plus jeunes, qui plus est ! Tes blessures guériront vite, heureusement pour toi.

→ Louis : Ta tête était déjà mise à prix après Bellifère. Désormais, les autorités d’Ansemer offrent une prime pour ta capture qui donnerait envie à n’importe qui de te vendre ! Félicitations, en tant que membre de l’Audacia, te voilà devenue une légende, entrée dans le rare palmarès des pirates les plus recherchés d’Arven ! Qui plus est, tu t’es couvert de gloire pour avoir blessé Rackham, et ta prime est, par conséquent, légèrement plus élevée que celle de tes petits camarades.

→ Maelenn :
Ton action courageuse te vaut l’admiration de ton soupirant de la soirée, et il t’a couvert d’une multitude de cadeaux. Ta soirée n’était pas perdue !

→ Maelys : Tu fais parti des Chevaucheurs ayant vaillamment défendu Bohémont. En récompense, tu te vois accorder une médaille représentant les symboles d’Ansemer ainsi que quelques jours de congés, pour te reposer avant de repartir sur le front. Une rumeur indiquant que tu as été la première à soupçonner l'arrivée de l'Audacia s'est répandue parmi les gardes ducaux, et un admirateur secret t'offre une longue-vue très pratique, que tu peux replier à loisir et conserver sur toi.

→ Boubouille (Marianne) : Ta tête était déjà mise à prix après Bellifère. Désormais, les autorités d’Ansemer offrent une prime pour ta capture qui donnerait envie à n’importe qui de te vendre ! Félicitations, en tant que membre de l’Audacia, te voilà devenue une légende, entrée dans le rare palmarès des pirates les plus recherchés d’Arven ! Et grâce à tes poissons et tes bons petits plats, le moral de l’équipage remonte un petit peu. Continue comme ça, et ils finiront par accepter un sacrifice de biquette !

→ Meldred : Tu n’étais pas encore connu... c’est chose faite maintenant, tu fais partie de l’équipage de l’Audacia, et tu es aussi recherché ! Félicitations ! En plus des fleurons que tu as raflé sur les étals, tu as aussi récupéré quelques babioles sans valeur, refilées à Mélodie, et des bijoux que tu pourras offrir à qui tu veux.

→ Melinda : Tu as pu rencontrer le marquis de Brunante, enfin, une fois que tu as décuvé (et vomi dans tes draps de soie). Il t’offre également une nouvelle garde-robe, car tu n’as malheureusement plus d’habits décents à te mettre, après ce qu’il s’est passé.

→ Melodie :
Tu as gagné un voyage gratuit en mer, quelle chance ! Les pirates, d’ailleurs, te remercient du don que tu as fait en te faisant dépouiller des objets volés sur les étals. Meldred t’a gentiment refilé quelques petites babioles et un splendide bracelet en or incrusté de nacre. Les pirates, si tu ne les énerves pas trop, te rendront ta liberté à Lorgol. Ils tiennent à leurs bons rapports avec la Cour des Miracles, après tout.

→ Rackham :
Tu es le Capitaine du Vol d’Ansemer, tu es celui qui a protégé la population et tu as même été blessé dans l’action. En conséquence, tu reçois également une médaille représentant les symboles d’Ansemer, quelques jours de vacances mais aussi une épée de la meilleure facture qui soit. Un petit plaisantin - ou un admirateur- a glissé sous ta porte quelques vêtements pour porter chaud à Calico, également.

→ Quitterie : Tu as aidé à soigner les blessés, et l’un des nobles présent, reconnaissant d’avoir remis sur pied sa fille, t’offre une magnifique paire de boucles d’oreilles en perle.

→ Serenus : Ton employeur a souligné ton ardeur au combat, et le Capitaine de ton antenne en personne te félicite d’avoir contribué à augmenter le prestige de la Guilde.

→ Sicq : Ta tête était déjà mise à prix après Bellifère. Désormais, les autorités d’Ansemer offrent une prime pour ta capture qui donnerait envie à n’importe qui de te vendre ! Félicitations, en tant que membre de l’Audacia, te voilà devenue une légende, entré dans le rare palmarès des pirates les plus recherchés d’Arven ! Et tes camarades louent désormais ton adresse au lancer de cruche.

→ Thomas : Tu fais parti des Chevaucheurs ayant vaillamment défendu Bohémont. En récompense, tu te vois accorder une médaille représentant les symboles d’Ansemer ainsi que quelques jours de congés, pour te reposer avant de repartir sur le front. Ton sauvetage de la petite Lena est vite devenue une histoire contée par tous, le courageux Chevaucheur qui sauve la jolie princesse, et tu es en passe de devenir une légende parmi les adolescentes friandes de récits héroïques. Et un exemple pour les plus jeunes.





♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: