AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 3,99€ (version téléchargeable)
3.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 26 Fév - 23:46

Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Mae avait-elle vraiment des vues sur quelqu'un ? Et qui donc ? Mais ce n'était pas lui le plus curieux d'entre les trois. Il saurait bien lui tirer les vers du nez quand elle s'y attendrait le moins. Cela dit, l'étincelle qui s'alluma dans ses prunelles ne dut pas échapper à Maelys. Malheureusement, la détente prit fin quand Maelys s'interrompit alors qu'elle parlait, entraînant soudainement Thomas à sa suite. Il y avait quelque chose de louche... Et naturellement, elle était pressée d'aller voir. Il hocha la tête.

Etincelle, viens, il y a quelque chose d'étrange au large. 

Oh, de l'action, enfin !


Naturellement, elle n'était pas la dernière à vouloir fouiner et courir au devant du danger, si danger il y avait. Mais... comment penser le contraire ? C'était une fête, il y avait un objet ancien et précieux, cela attirait la convoitise non ?

« Cela pourrait être une diversion, il faut renforcer la sécurité près de la relique. Dis-le lui, Cassie et... »

C'était primordial et un excellent moyen de coordonner leurs actions. Il laissa la Mage s'assigner de sa mission, suivant sa collègue Chevaucheuse, jusqu'à un endroit plus dégagé où les attendait déjà Mirage sur laquelle elle grimpa alors que Thomas attendait Étincelle qui ne mit guère longtemps à venir se poser, lui permettant de grimper et de suivre Maelys, à distance. Ce qui ne plut guère à la dragonne rouge, qui mit les bouchées doubles pour rattraper son homologue vert, les deux Chevaucheurs approchant de concert de l'étrange brouillard.

Ce n'est pas naturel ça.

Non en effet. Prudence.


Sauf que la prudence et Étincelle hein... Cela faisait deux. On n'y voyait goutte dans cet épais brouillard qui pouvait dissimuler n'importe quoi. La dragonne lança alors un jet de flammes pour y voir davantage, quitte à les faire repérer et les voiles d'un navire s'embrasèrent. Et bien... Ils avaient trouvé quelque chose. Et ce n'était pas vraiment un navire allié. Et à terre, la situation dégénérait. Il fallait revenir.

C'est peut-être, même sans doute, un navire complice, on ne peut pas le laisser approcher du port, comme ça.

Paroles adressées à Étincelle, qu'elle puisse rallier à Mirage qui passera à Maelys, histoire qu'on ne les entende pas hurler. Si eux ne voyaient pas bien leurs ennemis, les ennemis avaient autant de mal à les distinguer, même si le feu éclairait la brume.

Spoiler:
 


I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 0:12

Il aime jouer, il aime charmer, et il est loin de se priver, la Mélodie entre ses bras, et répond avec la même ardeur à cet autre baiser. Il ne sait pas s’il pourra donner suite autrement à ces échanges, leur excursion sur la terre ferme ne planifiait pas vraiment de temps pour honorer Mirta comme il se doit, mais… Un coup soudain vient les sortir de leur étreinte. « Désolée », dit une voix gloussante et lorsqu’il baisse les yeux, il voit bien Melinda. La petite Melinda du port de Lorgol, au sourire décoré d’un sourire aussi large qu’ahuri. Y’en a une qui honore bien Erelf ce soir, c’est le cas de le dire… « Vous étiez plus proches que je ne le pensais. Je voulais savoir… vous savez danser, n’est-ce pas ? Vous pouvez m’apprendre. Montrez-moi. » Qu-quoi ? Mais… elle n’a pas vu, que clairement, ils ne sont pas réceptifs ?

Ses mains se crispent sur les vêtements de Mélodie, alors qu’elle mordille son cou. Dernier geste, dernière promesse, avant qu’ils se séparent. « S’il vous plait. Vous êtes gentil, non ? Vous pouvez bien faire ça pour moi ? » Par les tentacules du Kraken, ce n’est pas possible ! Puis, ce n’est pas comme si Mélodie confirmait que ses intentions étaient toutes sauf dignes d’Idril, à son égard. Sa moue se fait boudeuse, mécontente, mais Melinda ne semble absolument pas s’en formaliser. Ni le remarquer. Au diable ! « Je ferai mon possible, Mélodie ; au plaisir de vous revoir », qu’il la salue, abaissant la pointe de son chapeau, et quand il se retourne vers Melinda, c’est pour soupirer. Il a une relique, à surveiller et à se rapprocher, il n’a absolument pas prévu de se retrouver à faire le gardien de jeune femme alcoolisée. Ni de s’improviser professeur de danse. « Dis donc, petite, tu sens comme une barrique entière de rhum », glisse Louis, taquin. Il met une sage distance entre Melinda et lui, puis prend ses mains ; en garde une dans la sienne, pose l’autre au niveau de sa taille. « Alors, j’te montre que quelques pas d’base. Tu pourras adapter ça à c’que tu veux, ensuite. » Ça n’est pas les quadrilles d’Outrevent, pour donner un exemple. Il glisse quelques indications à voix basse à la demoiselle, sans se formaliser qu’elle ne les suive qu’à moitié, uniquement pour mieux écraser ses bottes à chaque pas. Lui-même n’est plus très attentif. Il a bien entendu les cris au feu et il se doute que cette diversion est là pour une bonne raison.

L’alarme fait sursauter tout le monde – badauds, Chevaucheurs, gardes et surtout pirates. N’avaient-ils pas payé un foutu mage, afin que cette alarme ne retentisse justement pas ? Louis est dans les premiers à réagir, alors qu’il remarque que la personne qui a décidé d’aller voler la relique est sa tante. Sa tante, enceinte de jumeaux, qui tente de s’enfuir avec une babiole qui doit peser autant que bébé Léo. « Hé merde. » D’un geste, il repousse Melinda, à l’opposé de la relique. « Tu t’éloignes. Maintenant. » Ce n’est pas négociable, semble dire sa voix subitement dure, autoritaire, juste avant qu’il court jusqu’à Freyja. Il a sorti son sabre, enfin, et du fêtard innocent, amusant, il ne reste que le pirate. Et peut-être bien aussi de ce neveu inquiet. « Ma tante, donne-moi ça, qu’il demande face à une Freyja bien accrochée à la relique. Douce Marianne s’rait furieuse, si elle te voyait. » Argument choc. Géralt n’est pas encore une menace suffisamment sérieuse pour intimider Freyja, mais Douce Marianne, oui.

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 1:39

Le babillage de Viana fait le gros de la discussion avec Freyja, tandis que Rackham continuait d’observer et de surveiller la fête, gardant pour lui ce soudain malaise sans savoir réellement d’où il pouvait venir. Puis, alors que Freyja s’éloignait tout juste pour aller se reposer et que frère et sœur continuèrent leur chemin sur la plage parmi les fêtards insouciants, un message lui parvient, d’il ne sait qui, cette personne lui est inconnue, lui annonçant que quelque chose d’étrange avait été perçu au large par le dragon de Maelys, et que celle-ci et un de ses acolytes quittaient les lieux pour aller voir. Allons donc… depuis quand fallait-il s’inquiéter qu’un bateau soit visible aux larges des côtes d’Ansemer. Ne leur avait-on jamais dit que c’était monnaie courante ? Un peu comme les fleurs qu’on voit tout le temps dans leurs jardins en Lagrance ? Nan mais franchement. Le capitaine se retint de pousser un soupir, quand la voix d’Obsession se répandit dans son esprit. Ne soit pas si mécontent, si Mirage a vu quelque chose et s’inquiète, il y a certainement une raison. Oh, un compliment de la part de la dragonne ? Etonnant. Ca n’empêche pas le capitaine de lâcher un long soupir, continuant sa marche.

« Rackham… »

La voix de Viana semble surprise et inquiète quand elle interrompt à son tour le fil des pensées de son frère, désignant alors un feu qui commençait à prendre un peu plus loin et dont ils ne percevaient tous deux que les flammes illuminer un peu les cieux. Autour d’eux, les gens s’enfuyant, commençant à prendre peur et surtout… surtout les gardes quitter leurs postes pour porter secours. Il les regarde d’un œil incrédule, le capitaine d’Ansemer, avant de peu à peu percevoir la source de ses doutes. Freyja. Elle n’était certainement pas seule et les deux événements étranges réunis commençaient à se montrer clairs aux yeux de l’îlien. Et puis l’alarme. Résonnant d’un hurlement strident qui fait courir le capitaine en direction de la relique, abandonnant sa sœur sans crier gare. Il aurait du s’en douter. OBSESSION ! Dans son esprit, sa voix cri avec rage, appelant la dragonne à ses côtés qui ne met pas longtemps à arriver au dessus de lui. Elle n’était de toute façon pas loin.

Ce qu’il voit ne l’étonne pas, mais lui fait mal au cœur, à l’îlien. Devant lui, s’enfuyant tant bien que mal, Freyja avec la relique, accompagnée de Louis prêt à l’aider. Autant pour ce dernier, il se fiche un peu de se battre contre lui pour l’arrêter. Freyja, c’était une autre histoire. Mais il devait faire son devoir, n’est-ce pas ? Dans sa poche, il sentirait presque le poids du copeau de bois s’alourdir. Il ne peut pas laisser faire ça.

« ARRÊTEZ ! » Il continue de courir en leur direction, avant de se stopper à quelques pas d’eux. « J’aurais du m’en douter… » Lorsqu’il regarde Freyja, c’est plus un regard désolé qui se pose sur elle. Quand il glisse sur Louis, c’est alors de la colère. « Lâchez ça, où j’s’rais contraint d’vous y obliger. » Au dessus, volant en cercle, Obsession observe, prête à trouver un angle d’attaque pour relâcher les flammes. Il faut bien l’interdiction formelle de son chevaucheur pour l’en empêcher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 14:27

Un flot de panique provoque des remous dans la marée humaine que compose la foule des festivités. Un feu ? La rumeur se propage comme une trainée de poudre, je me faufile entre les badauds et m’isole dans une ruelle, je prends de la hauteur pour avoir une meilleure vision de ce qui se passe. Un feu ? Vraiment ? Un sourire étire un tantinet mes lèvres, me rappelant les évènements de la Samhain, il y avait fort à parier qu’ici aussi, il s’agisse d’une diversion, mais de qui ? Des pirates ? Pour quoi faire ? Les questions se bousculent alors que sous me regard se dévoile les gens et les bâtiments, de la fumée au loin. Une moue de déception m’étire les lèvres, j’avais quitté mon beau pirate pour avoir un peu d’action et quand il y en avait c’était pour un bête feu provoquer, sans doute, par l’inattention d’un cuisinier maladroit. C’est ce que je cru de prime abord, rien ne se passait, rien ne bougeait et l’alarme retentit. Mes yeux dérivèrent instantanément sur la relique.

Plus là !

Mon cœur saute, se serre, le feu brule mes veines. Je la cherche, frustrée de m’être faite ainsi coiffer au poteau et je l’aperçois enfin. Là, dans les bras d’une femme, rapidement rejoins par…tiens donc… Je souris, ça s’annonçait bien plus intéressant que prévu finalement, puis un troisième arrive, leur barrant le passage.
Tss, déclencher une alarme de la sorte….quelle bande d’amateurs. Confier cette tâche à une femme enceinte jusqu’au cou, pouvant à peine bouger…stupide, ne pas avoir prévu de solution de repli au cas où quelque chose cafouillerait.
Des amateurs.
Ils étaient peut-être redoutables sur les mers, mais alors sur terre, quelle maladresse ils pouvaient bien montrer. Ma langue claque contre mon palais d’agacement. Que faire, et comment ?  Abandonner la relique, se contenter d’autre chose ? N’était-ce pas un Chevaucheur qui les empêchait de partir, ce dragon qui tournoyait tel un vautour n’était-il pas le sien ?

Une bouffée de colère me flambe les joues et s’il était l’un de ceux ayant attaqué Erebor, l’un de ces dragons ayant tout calciné, jusqu’aux femmes et enfants ? J’avais presque envie de lui sauter dessus pour lui faire avaler des glaçons jusqu'à ce qu’il ne soit plus capable de la moindre étincelle. Mais ce ne sont que des pensées, inoffensives, et je les garde pour moi.

Quitte à choisir, autant que la relique revienne aux pirates plutôt qu’aux Cheveaucheurs. Par principe de ce que j’avais subi, il me fallait me venger et l’idée qui germait dans mon esprit me paraissait aussi stupide que fabuleuse. Bref, nécessaire. Je descends de mon perchoir, rejoins la foule, récupère tous les verres qui me passent sous la main pour ingurgiter tout l’alcool possible. J’avais encore bien trop possession de mes moyens pour que mon instinct de survie n’entrave mes gestes et me fasse courir au loin.
Alors, j’avale, je siphonne.

Par principe, je ne pouvais, vraiment, décemment, pas laisser cet homme arrêter des pirates n’est-ce pas ? Plutôt que le sang, autant choisir la diversion, amateur ils étaient dans le vol, voleuse j’étais…il fallait que je les aide ? La logique était caduque, rien ne tenait, mais j’étais rancunière et les ombres du dragon glissant silencieusement sur les murs me rappelait trop les flammes terrifiantes du désert pour que je reste sans rien faire. Il fallait que je fasse taire ma mémoire. Il fallait que je bouge.
C’est donc avec la tête qui tournait et le pas vacillant que je me jette littéralement au cou de l’homme en couinant comme une étudiante.

-Enfin Lucien, je te retrouve ! Comme as –tu osé me laisser seul.

Je l’agrippe, attire son regard, le fait vaciller sous mon étreinte aussi maladroitement réelle que mon état d’ivresse avancé. Je ris stupidement, trouvant d’un coup sa tête vraiment drôle, il était bel homme pourtant, mais son air sévère était tout à fait hilarant.

-Tu m’as manqué tu sais !

Et c’est sans même lui donner le temps de réagir que je l’embrasse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 20:31

Elle s’adressa sans aucune hésitation au Chevaucheur, Astrée, en entendant l’alarme, et un cri dans la foule accusant des pirates. En était-ce réellement ? Elle n’en savait rien, mais qui d’autre pouvait être aussi malfaisant pour venir perturber les festivités ? « Vous pouvez les arrêter, monsieur ? C’est votre travail, non ? » Si elle était lui, elle se serait déjà élancée à leur poursuite – et puis, il devait les détester autant qu’elle, non ? C’était des pirates, quand même. Le déshonneur personnifié.

En attendant, elle, elle devait faire quelque chose. Les empêcher de réellement voler ça. Elle aurait bien voulu faire rouler un tonneau de cidre – ou de rhum, pour ce qu’elle en savait - vers la voleuse, mais c’était une femme enceinte, quand même… Même si c’était une pirate, elle pouvait pas risquer son bébé comme ça, si ? C’était un truc de pirate, de prendre autant de ventre ? Sa tante était pas aussi grosse, quand elle avait eu ses enfants, elle s’en souvenait très bien, même si elle était toute petite.

Mais elle voulait quand même faire quelque chose. « Ma Dame, Airelle, il faut que vous m’aidiez ! Je sais que c’est pas gentil, mais il faut pas qu’ils partent ! Je me débrouillerais avec mes parents pour rembourser, mais il faut qu’on renverse les stands, pour qu’ils puissent pas s’enfuir, qu’ils glissent sur l’huile. Et puis renverser un truc genre… je sais pas, du poulpe ? C’est visqueux, et ça ralentira bien les gens, le poulpe, non ? »

Elle regarda autour d’elle, pointant du doigt une petite charrette. « Là ! On peut renverser celle là ! Aidez moi ! » Elle poussa une casserole pleine d’eau au sol, pas encore chaude, et récupéra au passage une poêle à crêpes – elle pourrait se défendre, si besoin. Elle partit en courant vers la cargaison de poulpes, pour essayer de la pousser et de la faire tomber.

Elle s’arrêta net, en voyant une… espèce d’écharpe, aux couleurs du futur mari de sa sœur. Elle en était sûre, c’était les couleurs de Rivepierre ! Elle hésita à se jeter sur lui, mais elle espérait plutôt que les tentacules visqueuses de pieuvres l’étoufferaient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 21:23

[Je suis désolée, c'est fouilli, mais 700 mots (sans les dialogues :face:) c'est dur :vexe:]

Un sourire s'étira sur le visage d'Agnès quand elle le reconnu à son tour. Au moins ne l'avait-elle pas oublié.

─ Aaron ?! Quel plaisir de vous revoir. J’aurai préféré une entrée en matière moins salissante. Je viens de ruiner votre habit de chevaucheur. Comment puis-je me faire pardonner ? Que faites-vous à Bohémont ?

Qu'importe son vêtement, il se débrouillerai pour en trouver un autre. Quant à la raison de sa venue ici, son apparence vestimentaire suffisait à donner un semblant de réponse. Néanmoins, il s'apprêtait à répondre lorsqu'une petite fille cherchant ses professeurs vînt les interrompre. La jeune femme était sans aucun doute plus maternelle que lui pour ce genre de chose, aussi le jeune chevaucheur la laissa t-elle prendre les choses en main. Après tout, peut-être avait-elle raison, mieux valait garder un œil sur la fillette.

─ Tu es venue avec des professeurs de l'Académie ? Je n'en ai pas croisé malheureusement. Mais si tu veux on peut chercher ensemble et Aaron nous aidera certainement. Comment t'appelles-tu ?

A peine la fillette avait-elle répondu qu'une autre jeune fille vînt les rejoindre, interpellant la première. Elle semblait avoir trouvé leurs professeurs, mais n'en était pas pour autant décidée à les rejoindre, et demanda même si elles pouvaient rester pour visiter avec eux. S'il resta impassible, Aaron se retînt de déclarer qu'il n'était pas une agence de voyage, et qu'il était là pour assurer la sécurité des convives et non pour leur servir de guide. Toutefois, Agnès saurait sûrement le dire plus diplomatiquement que lui. S'en suivit une remarque sur la splendeur de la robe de la jeune mage. Que diable faisait-il au milieu de tout cela ? Entre temps, Carmen s'était éloigné pour saluer ses propres connaissances, le chevaucheur n'avait donc aucune excuse. Pour le moment. En effet, un homme à l'aspect négligé, au sourire édenté  et à l'odeur pestilentielle se dégageant de lui :

─ Bien l’bonsoir, gentes dames, j’ai crû entendre que vous voulez visiter ? J’peux vous servir de guide, je connais bien les lieux et notre ami chevaucheur doit avoir des obligations.

Agnès déclina poliment la situation, mais le marin se fit de plus en plus insistant. Sa collègue mage dû même se résoudre à lui demander à lui, chevaucheur, de faire lâcher prise au marin. Les deux petites y mirent du leur aussi, sans faire part de la réserve que son rang imposait à Agnès. Les enfants ont cela de bien qu'ils n'ont aucunes barrières, ou presque. Aaron s'avança donc d'un pas - sans prêter attention à l'immonde odeur de poisson - et vînt se placer face au marin. Il le dominait d'une tête, mais le bonhomme était bien plus carré que lui, et de toute manière, il n'était peut-être pas nécessaire d'en arriver là. Après tout, troubler la fête avec une début de bagarre ne semblait pas être une très bonne idée. Le chevaucheur commença donc par redemander au marin de s'éloigner, en vain. Il décida donc de procéder autrement, et se concentra. L'air de rien, il fit appel à sa magie, et fit voir à l'homme de la mer un groupe de soldat se dirigeant d'un pas hâtif vers eux, prêt à en découdre. Rien d'impossible, puisqu'il suffisait de quelques mots à Aaron pour appeler du renfort, mais il n'en était rien en vérité. Néanmoins, cela suffit au marin qui, grommelant et jurant, ne détala pas comme un lapin mais finit tout de même par tourner les talons d'un pas lent. Nul doute qu'il allait essayer avec quelqu'un d'autre.

A peine eut-il cesser de faire appel à sa magie que des cris s'élevèrent non loin de là, près des étals. Peu à peu, une lueur orange teinta les alentours tandis que la foule s'agitait, et une alarme retentit. La relique ! Sans hésiter, Aaron s'élança, laissant là les jeunes femmes. Tout en faisant appel à Héritage, il se dépêcha de rejoindre l'emplacement où trônait la relique ... qui n'y était plus. A la place, trois individus se faisaient face : Rackham - qu'Aaron avait découvert durant les préparatifs - ainsi qu'une femme et un homme, la relique entre ses mains. Et tandis qu'il leur ordonnait de lâcher prise, son dragon tournoyait au dessus d'eux, bientôt rejoint par Héritage. Désireux de ne pas interférer pour le moment, Aaron resta dans l'ombre, toutefois prêt à agir s'il le fallait, en soutient au Capitaine du Vol d'Ansemer.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 27 Fév - 23:11

Elle est plutôt du genre coriace, Etincelle, à ne rien lâcher. Mirage pousse un soupir retentissant, à l’odeur de souffre, quand la dragonne finit par le dépasser. Elle s’engage dans le brouillard épais avant lui, et il la laisse finalement avec joie prendre les devants... Et les risques.

On ne voit strictement rien.
Ce brouillard est étrange. C’est bien ce qui m’a troublé.
Et la forme... ?


Je n’ai pas le temps de formuler pleinement ma pensée qu’un jet de flammes embrase cette brume épaisse... Ainsi que les voiles d’un navire. Je retiens une exclamation de surprise, alors que cette image fugitive retient toute mon attention. C’était quoi, ce navire ? Sous quel pavillon navigue-t-il au juste ?

Elle est pire que toi. Au moins, on voit presque clairement.
Ouais, mais on va avoir du mal à expliquer cette bourde.


Mirage esquive le mât de justesse, et reprends aussitôt de la hauteur. Impossible de discerner à nouveau quoi que ce soit... Par contre, on entend distinctement un son strident au lointain. Je me retourne sur ma selle, intriguée. Ca viendrait... Du rivage ?

Ce bruit...
L’alarme magique. Préviens Étincelle, dépêchons-nous de rebrousser chemin.


Je cherche à m’assurer qu’elle nous suit, mais l’ombre rouge est difficilement discernable dans l’immédiat. C’est plutôt celle d’améthyste qui est clairement visible au loin, dès que nous nous échappons de ce brouillard. Obsession décrit des cercles concentriques au-dessus d’un attroupement, ce qui attire aussitôt l’œil de Mirage. Mon dragon se rapproche au maximum du sol, et il ne me faut pas plus longtemps pour constater que la relique est manquante. Quoi d’autres ? Si un voleur était caché dans la foule à attendre son heure, c’était précisément le meilleur moment pour agir... Un juron m’échappe, avant que je ne repère le Capitaine d’Ansemer non loin, dans l’ombre violette de son dragon. Des ombres passent dans la nuit, à bouger à toute vitesse. Difficile de comprendre ce qui se passe en contrebas, dans l’immédiat.

Où est l'ennemi ?
Aucune idée dans ce foutoir. Demande à Obsession.


Et la relique, où peut-elle bien être ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyMar 28 Fév - 6:33

Sa tante n’a pas le temps de lui transférer la relique, si elle le veut bien, qu’une voix les interrompt dans leurs messes basses et empressées : « ARRÊTEZ ! » Bien sûr. Forcément. Ils ne peuvent pas faire quoi que ce soit sans que Racaille intervienne, sans qu’il vienne gâcher tout leur plaisir. Il se retourne, Louis, placé devant sa tante, en protection de cette femme qui l’a élevé, qu’il aime profondément et qu’il ne laissera certainement pas arrêter. Ils sont pirates et elle est sa famille. « J’aurais du m’en douter… Lâchez ça, où j’s’rais contraint d’vous y obliger. »

Est-ce qu’il en veut à Rackham de faire son travail ? Oui, un peu – il est incapable de ne pas lui en vouloir, même s’il le voulait, mais il ne peut pas non plus uniquement lui en vouloir. Pas alors que le Chevaucheur est peut-être bien leur seul salut, au sol, tout ce qui peut leur être utile. Il y a des mois, qu’ils n’ont pas été confrontés l’un à l’autre. Pas depuis qu’ils se sont battus sur le pont de l’Audacia, en été. Louis se force à se rappeler ce qu’il s’était dit, déjà. Qu’il ne pouvait pas, non, laisser sa propre colère entre l’Îlien mettre à mal l’équipage. Alors l’homme se redresse et tonne : « Comme on s’retrouve, capitaine ! », comme on lancerait à un vieil ennemi. À un autre homme depuis longtemps honni, auquel il adresse… un clin d’œil. Et il poursuivrait bien, même, si une brune ne venait pas de se jeter au coup de Rackham afin de le déstabiliser. Mélodie.
Il profite de la diversion pour s’esquiver avec sa tante, bien qu’il sache que les dragons qui tournent au-dessus d’eux ne les laisseront pas aller très loin. Surtout qu’il a pris une décision et qu’il guette, anxieusement, si d’autres pirates viendront à leur rescousse. Comme Sicq, par exemple, ou comme… comme Ross, voilà, qui se matérialise à leurs côtés, pas une boucle déplacée, frais comme un gardon et le sabre à la main. « J’m’occupe de Rackham. Promis, ça ira bien, qu’il assure à sa tante, dont le regard se fait fort nettement sceptique. Ross, prends ce machin. Si tu laisses Freyja l’porter, j’te casse la gueule, pis ce sera rien à côté de c’que Douce Marianne te fera. » Le Lagran pâlit, subitement, et entraîne la seconde à sa suite. Freyja est loin d’être sans défense, mais elle est aussi enceinte de six mois, et de jumeaux.

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyMar 28 Fév - 17:54

La flatterie marche à merveille, voilà la dame qui s'est présentée comme Agnès d'Aurebois – une noble, elle le savait ! Et le chevaucheur en est un aussi ! Seraient-ils... ensemble ? Dommage... - propose à l'aspirante princesse de l'habiller à son image. A ces mots, Lena ne se sent plus de joie, elle a comme l'impression que les fleurons qu'elle a subtilisé à sa cagnotte sont bien investis. Eh oui, si elle n'avait pas cherché à se déguiser pour échapper à sa famille, elle ne se serait jamais perdue, ne serait jamais tombée sur Agnès d'Aurebois et ne se serait jamais vu proposer une robe de noble. Mais elle prend garde à ne pas avoir l'air trop enthousiaste, ni trop intéressée et répond poliment avec un demi-sourire : « J'en rêverais. » mais ses yeux ne peuvent pas s'empêcher de scintiller.

C'est là qu'un homme louche les approche et Lena s'y revoit. Le Carnaval, l'année dernière. Non, elle ne s'en souvient pas très bien, c'est flou comme si c'était un rêve, un cauchemar qui avait eu l'air bien moins réel que les remontrances qui avaient suivi. Oh elle était insouciante, cette jeune adolescente qui avait réussi à enterrer l'horreur de son enlèvement dans un coin isolé de son esprit et reporté toute sa haine sur sa mère qu'elle avait même traitée d'ogresse, un jour ou deux. Et là, pile au mauvais moment, le monstre façonné par cette cruelle expérience s'extirpe de sa propre prison et revient lui tordre le ventre. Sans s'en rendre compte, des larmes inondent son visage d'ordinaire si impassible mais étrangement ça lui est égal.

Elle est comme dans une bulle, elle entend l'écho lointain des voix d'Agnès d'Aurebois et d'Astrée mais elle n'arrive pas à assimiler un seul des mots qu'elles prononcent. Elle n'est pas capable de parler, encore moins de bouger, son regard vide n'attend que d'être libéré de l'image trouble de l'homme qui les importune. Raisonne-toi, Lena, bouge, parle, fais quelque chose ! Tu es en sécurité pourtant, il y a ce chevaucheur et cette dame qui est bien plus responsable que tes chaperons de l'an passé. Le professeur de Faërie n'est pas loin et toi-même tu as grandi, Lena, tu en as vu d'autres, tu n'es plus une incapable. Ah oui ? Et qu'es-tu donc avec ta faible magie de l'Automne avec seulement quelques mois d'apprentissage ? Tu n'es qu'une victime et tu es condamnée, à chaque fête, à chaque événement peuplé, à revivre tes mésaventures ! Tu en as vu d'autres ? Et qu'as tu appris ? Pourquoi es-tu encore seule à risquer de te faire dévorer par le moindre requin affamé ?

Enfin, l'odeur de poisson s'éloigne avec la silhouette du malpropre. Tout reprend son cours autour de Lena et tout semble aller trop vite, les gens bougent et hurlent mais elle est soulagée. Alors qu'elle prend le temps de reprendre ses esprits, elle essuie ses larmes et n'espère qu'une chose, qu'Astrée ne l'ait pas vue dans cet état. Fort heureusement, elle a l'air préoccupée par autre chose, elle s'agite, lui demande de l'aide « pour qu'ils puissent pas s'enfuir, qu'ils glissent sur l'huile » . Qui ça ? C'est là qu'elle la voit, sa mère, enceinte avec la relique et elle n'a même pas le temps de se mettre en colère, ni même de paniquer, elle crie à son amie avec une brutalité qu'elle ne doit pas lui connaître : « Arrête ! T'es folle ou quoi ? » Pour la discrétion c'est raté, mais enfin, elle ne va quand même pas blesser sa maman ! Mais ça, elle ne peut pas le crier... « Elle est enceinte... cette dame ! Tu peux pas la faire tomber, ça peut tuer le bébé ! » D'accord, elle a vraiment l'air trop impliquée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyMar 28 Fév - 22:52




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.2

La fortune des flots

Du 26 au 27 mars 1002



Intrigue animée par Danette


Tout se passait bien : chacun vaque à ses plaisirs, on danse, on achète des robes, du rhum, des souvenirs. Qui soupçonnerait que l’atmosphère se dégrade, sinon ceux qui sont encore assez lucides pour le percevoir ? D’abord le feu, puis l’alarme, et chacun a été pris au dépourvu. Que faire ? Fuir ? Vers où ? Pourquoi ? Que se passe-t-il ?

Les actions des deux Chevaucheurs, au large, n’auront pas été vaines : l’équipage de l’Audacia avait prévu une attaque, et mis en place assez de magie autour de la vivenef pour donner à chacun l’illusion que les voiles s’enflamment. Pourtant, la manœuvre a nécessité qu’ils se fassent encore plus discrets, et ils perdent donc un temps précieux : retardés, ils sont encore loin quand l’alarme a retenti, et n’arriveront pas immédiatement sur la plage, laissant les pirates sans renforts plus longtemps que prévu.
Sur terre, tout s’emballe : le feu d’Ilse a attiré la moitié des gardes ducaux, désignés pour éteindre l’incendie qui se propage, aidés des habitants. Les étals sont laissés libres, une proie de choix pour les voleurs ! Ou les profiteurs.

Deux camps se dessinent, tandis que la brume devenue brouillard envahit lentement les terres, rendant la visibilité plus difficile : les pirates contre les honnêtes gens, Chevaucheurs, gardes ducaux et vaillants fêtards. Et si certains se tiennent loin de la bataille, ce n’est pas le cas de tout le monde. Tous les pirates ne se sont pas encore dévoilés, laissant une carte dans leur manche. Avertis par un nouveau Familier du retard de l’Audacia, chacun des pirates voit vite l’avantage de rester au milieu de la foule plutôt que de se trouver isolé au bord de l’eau, et le combat s’engage. Les Chevaucheurs partis explorer le large font un brillant retour, et les forces en présence s’affrontent à coups de sabre et d’épée, de magie et de coups bas.

Il est temps de se battre, mes amis ! Pour l’honneur de l’Audacia ! Pour la protection d’Ansemer !





Troisième Tour

Consignes



IRL : du mardi 28.02 au mardi 07.03(18h).
IRP : le 26 mars, fin de soirée.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas le cas, un petit MP à la Fatalité et vous serez les bienvenus ! Je vous rappelle juste que nous sommes en guerre, et que les Ibéens ne sont pas admis en Faërie. :batte:

• Bagarre !  :epees: Pirates contre Chevaucheurs, vils gredins contre fiers guerriers, il est temps de sortir vos armes.

• Le tour couvre les premiers combats, les tentatives pour les pirates de rester groupés et pour les Chevaucheurs de reprendre la relique, ou d’éliminer quelques pirates.

• L’Audacia et les renforts ne sont pas encore arrivés.  :flag:  Les pirates se retrouvent en nombre inférieur aux Chevaucheurs, mais la plupart des gardes ducaux ne sont pas mages. Le  brouillard qui se fait de plus en plus épais ne facilite pas la tâche aux combattants.

• Les pirates se trouvent aux milieu de la foule de fêtards, dont certains sont bien trop imbibés pour chercher à fuir. Les dragons ne peuvent pas cracher leur feu, mais les attaques magiques de leurs Chevaucheurs sont autorisées. Attention aux dommages collatéraux !

• Pour le moment, ce sont les pirates qui conservent la relique : les Chevaucheurs ou les invités de la fête peuvent tenter de la subtiliser, si c’est le cas, la Fatalité repostera pour vous l’indiquer.

• Les gens fuient les combats, ou en profitent pour piller les étals laissés libres dans la panique. Certains aident  les Chevaucheurs, ou les pirates, mais attention, les pirates ne sont guère aimés en Ansemer, et ceux qui les aident risquent d’être considérés comme des ennemis également.

• Les combats se feront au fair-play, vous pouvez en discuter entre vous dans le QG, ou m’appeler pour arbitrer si vous n’arrivez pas à vous décider. :geu:

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :poele:





♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyMer 1 Mar - 21:08

Je retiens un soupir de soulagement lorsque le Guerrier, de toute évidence agacé par la virulence de l’artisan aux broutilles informes, clame haut et fort mon innocence. J’ai déjà assez de mal à me traîner incognito dans la foule avec la trogne que je me paie pour ne pas en plus me faire passer pour un voleur. Pourtant, je sais trop bien que les foules peuvent s’enflammer terriblement vite quand elles ont un bouc émissaire commun, et avec l’alarme qui a déjà retenti, il faut que je m’éclipse, et fissa. Avec un air de repenti, je tape l’épaule de mon inespéré allié. « Merci mon gars, j’te revaudrai une chopine ! » Enfin… Si on se recroise un jour, ce qui est pas sur.

Sans demander mon reste, je me glisse dans la foule hétéroclite, secouée par des cris d’inquiétude que je mets un temps à comprendre. Le feu, des étals brûlent. Quel hasard. Instinctivement, je me dirige à l’opposé de la cohue, espérant qu’il s’agisse bel et bien d’une diversion des pirates et pas d’une échauffourée en train de très mal tourner et me fraye un chemin dans la direction – approximative – de la relique. « Lâchez ça, où j’s’rais contraint d’vous y obliger. » Le cri ne laisse pas place aux doutes, et après de longues et précieuses minutes perdues entre les stands à tenter d’éviter ce qui ressemblait de loin à un Chevaucheur, je finis par poser les yeux sur Eric, Freyja et Ross. Sans réfléchir plus d’une seconde, je sacrifie le premier étal de babioles à portée de main, retournant table, draps et auvents sans sourciller. La chasse à la relique, c’est bien plus drôle avec des obstacles, non ? Avant de suivre la seconde à quelques mètres, prêt à me jeter sur n’importe quel autre affreux qui aurait le début d’intention d’approcher ce qui est désormais notre relique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyJeu 2 Mar - 0:07

HRP :
 

Jusque là Lou-Ann passait une bonne journée, isolée, déguisée comme la plupart des pirates quelques guenilles et un châle pour dissimuler la rousseur de ses cheveux. Elle avait choisi de rester éloignée. Comme les adultes, elle était venue pour cette relique mais jusqu'à présent elle était restée en retrait observant, calculant cherchant le moment opportun.

Regard vers sa mère Freya, elle semblait bien entourée mais elle devait garder un œil dessus ; il ne manquerait plus qu'il lui arrive quelque chose. Des danses, des badauds  qui s'embrassent. Regard circulaire lorsque la brume s'empare des lieux. Au moment où la visibilité se faisait moindre, le signal retentit, l'agitation commença de manière discrète devenant progressivement évidente. Il était temps pour Lou-Ann de se lever se rapprocher, toujours cachée derrière les étals, nul risque de se faire voir par les chevaucheurs. Ils patrouillaient de ci de là. Froncement de sourcils, éviter la bousculade, échapper à la vigilance.

Jeune fille, courageuse qui s'arma d'un sourire quand elle vit sa mère s'emparer de la relique. Mais tel est un aimant elle fut rejointe par Louis, Protection de la femme, de celle qui porte la vie mais aussi de la relique. Mais sa force de persuasion était bien vaine vu le tempérament de sa mère qui commençait à plier sous le poids de la relique.

Lou-Ann avait un but bien précis et voir sa mère penchée ainsi, provoqua cet instant d'hésitation, et si elle en était point capable ? Fichtre, foi de Jedidiah, la relique serait sa force. Soupirant, voyant l'obstination de sa génitrice, elle avança déterminée. Décidément, il fallait tout faire dans cette famille...

Mais comment s'approcher sans éveiller les soupçons des chevaucheurs ; ceux-ci avaient compris le manège des pirates, au milieu d'une brume qui devenait brouillard et ils étaient désormais à l'affût. Un étal retourné pour les occuper ailleurs et désormais ils étaient 4 autour de la relique, Freya, Eric, Ross et Sicq. C'était l'occasion ou jamais, ils couvriraient ses arrières.

Une voix de fille l'arrêta un instant dans la course qu'elle avait entrepris vers l'objet de sa convoitise, sa soeur ici ? non ce n'était point possible... court Lou-Ann. Fantôme en guenille, une main dans le dos de sa mère, un murmure "suivez moi"... la main ferme, elle saisit la relique et se mit à courir... à coup sûr les adultes la couvriraient... elle était désormais la cible ; mais sa mère  ne courrait  plus de danger... elle lui dira sa manière de penser bien plus tard... La relique faisait son poids elle était lourde mais elle la cachait sous ses habits comme elle le pouvait, la main crispée sur son bien, elle était déterminée à la conserver.

Ciel que font les renforts ? L'Audacia devrait pas tarder cette fois...  



Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyVen 3 Mar - 5:23

La présence du capitaine d’Ansemer aurait dû la rassurer, mais Maelenn aux aguets. Presque nerveuse, anticipant ce qui risque d’arriver à tout moment. Sa main libre distraitement caresse les écailles de son Familier, comme pour puiser dans ce contact une vision du futur, et son regard reste accroché à celui de la dame Beaubois. À leur discussion si légère, si agréable, sur Jasmin et son avenir, son éducation. « Il y a encore des hésitations, mais à son âge cela est normal je présume. Malgré nos efforts à la baronne et moi-même, il n’a pas le même suivit qu’un enfant issu du rang qu’il devrait avoir… » Quel dommage. Elle secoue la tête avec douceur, affligée que cet enfant si adorable ne puisse pas être élevé à la hauteur du rang qui aurait pu être le sien, si ce n’avait été d’une simple erreur, d’un homme peu charitable et d’un père encore plus terrible. Son éducation outreventoise la pousse certainement à considérer qu’Eugénie l’a un quelque sorte un peu cherché, mais elle sait bien que ce n’est pas si simple.
Son offre de cadeau crée néanmoins une opposition, du côté d’Eugénie : « Mais je vous en prie, mon amie, ce cadeau n’est point nécessaire. J’insiste. » Un sourire calme, assuré. Il pourra même choisir quelques jolies plumes, s’il en a envie ! Même si cette perspective risque d’encore plus enfoncer jasmin dans cette adorable timidité dont il ne démord toujours pas avec elle.

Son attention se reporte sur la foule, alors que le noble se permet de répondre à la dame de compagnie : « J’ai eu le plaisir d’être invité sur les terres de l’Orchid, particulièrement en ma qualité de musicien, qu’il précise avec un sourire poli. J’y ai d’ailleurs rencontré M… » Ses mots sont enterrés, subitement, dans un ensemble de cris. « Oh, par Uld », qu’elle murmure, et le châtelain la serre plus étroitement contre lui, comme pour la protéger de ce feu soudain. Pourtant, plus que le feu qui semble rugir toujours plus fort, comme si les cris le nourrissaient, elle remarque encore plus le départ fort précipité, oui, du capitaine d’Ansemer. Cela ne peut absolument rien présager de bon. « Maelenn, il faut vous mettre en sécurité » presse aussitôt le noble, inquiété par cette foule qui déjà se déchaîne. Elle sait que c’est ce qu’il faut faire, être raisonnable, mais elle a définitivement envie de savoir ce qui se passe. Les rumeurs qui viennent de la foule, entre cris et rugissements, ne laissent rien à deviner. Des pirates ? Des voleurs ? De simples fauteurs de trouble ? « Je… je peux aider, oppose plutôt la Compagne. Elle n’est pas guerrière, mais elle est mage, et bien qu’elle n’ait pas été éduquée à l’utiliser offensivement… elle en est forcément capable. Ce ne doit pas être si compliqué. Emmenez plutôt Eugénie et Jasmin avec vous. » Une mère et son enfant demandent bien plus de protection qu’elle.

La Compagne confie son sac à Julien, puis prend les mains d’Eugénie dans les siennes. « Il faut vous éloigner avant tout », qu’elle demande, qu’elle supplie presque. « Trouvez un guerrier, qui saura vous protéger. Je vous promets de revenir. » Qu’elle ne craigne pas pour elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyVen 3 Mar - 21:25

L'alarme.

Satané résidu de bougre de mage incompétent. Si elle l'attrape, elle le réduit en charpie ! Comme tous les autres, Ilse tourne rapidement la tête pour apercevoir la seconde qui tente de filer avec la relique qui pèse certainement plus lourd que ce ventre qu'elle se traîne, avec les deux nouveaux résidents qui y ont élu domicile. Par la barbe de Messaïon, quelle poisse ! Heureusement, Eric apparaît bien vite à ses côtés, accompagné de Ross. Et... mince, voilà que le capitaine d'Ansemer se joint à la joyeuse troupe. Ni une ni deux, la canonnière attrape Red par la manche et le tire vers elle.

« Va protéger la s'conde et la relique, j'vais tenter d'créer un peu plus d'problèmes à nos chers Chevaucheurs. » Après tout, qui soupçonnerait une deuxième femme enceinte d'être complice de tout ce remue-ménage ?

Sans attendre la réponse de son camarade, elle s'éloigne dans la foule, à contre-sens des autres pirates, passant d'étal en étal pour faire s'élever quelques flammes supplémentaires et créer un mouvement de panique. Les deux Chevaucheurs reviennent. L'Audacia va mettre plus de temps à arriver que prévu. Bien. Merveilleux. C'est tout ce dont ils avaient besoin. Ilse garde son calme, lève les yeux au ciel et reconnaît l'Émeraude qui survole la foule, à la lueur des flammes qui s'élèvent toujours plus haut. Puis la brume se lève, de façon presque... magique, masquant peu à peu les combats.

Autour d'elle, c'est le chaos. Elle profite de ne pas avoir été repérée pour faire apparaître un élémentaire de métal qui s'élance entre les jambes des passants pour aller heurter celles des gardes ducaux et les faire trébucher. L'ombre immense des Seigneurs des Cieux passe une nouvelle fois au-dessus d'eux. Grim, éloigne-toi, je veux pas qu'il t'arrive un truc. Au tournoi, ils ont été chanceux que ce soit Freyja qui l'immobilise, mais qui sait ce qu'il pourrait advenir si quelqu'un lui faisait réellement du mal ? L'albatros n'hésite pas longtemps avant d'écouter ; dans la brume, au coeur de la nuit, il n'est pas d'une très grande aide de toute manière.

Ilse retourne alors vers l'endroit où se trouvait la relique et reconnaît l'insigne des Chevaucheurs d'Outrevent. Elle prend son air le plus innocent et le plus affolé, une main posée sur son ventre alors qu'elle vient s'accrocher à son bras. « Monsieur, pouvez-vous m'aider je vous prie ? Je ne retrouve plus mon époux. » Et tout cela, avec son plus bel accent outreventois.


Spoiler:
 


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 RandomTartan1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 RoueBriseeCrabeNapping
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 RandomFeu
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptySam 4 Mar - 3:45

Un clin d’œil ? Il faut un instant à Rackham pour saisir la portée du geste de Louis, avant de comprendre le petit jeu qui se cachait sous les paroles du pirate. Il n’en est pas moins surpris, le capitaine d’Ansemer, ne s’attendant pas à ce que l’homme avec qui il s’était battu quelques mois plus tôt sur le pont de l’Audacia lui fasse le plaisir de s’opposer à lui sans que ça ne puisse porter préjudice aux autres qu’il considérait malgré tout comme des amis. Sincèrement, il espérait que Freyja ne lui en veuille pas trop d’avoir intercepté sa course avec la relique. En réalité, Rackham s’en moquait bien de celle-ci. Il défendait seulement Ansemer à sa manière, suivant en vérité ses propres règles. Il s’apprête à répondre quelque chose lorsqu’un poids vient se pendre à son cou. Une femme, visiblement saoule, qui communique avec une étonnant familiarité et qui… l’embrasse.

Il perd un temps notion de l’espace, trop surpris du geste de la jeune femme dans ses bras pour réagir, avant que son cerveau ne reprenne ses fonctions. Alors, il la repousse avec une poigne assez conséquente, et le regard enflammé d’une haute colère. Pourquoi est-il si en colère d’ailleurs ? Il aurait presque une pointe de culpabilité s’il n’avait pas laissé la rage s’envoler dans son cœur. Heureusement, il n’aurait aucun geste malheureux, juste le franc parlé des îliens qui vrille avec puissance les tympans de toutes les personnes aux alentours, et spécialement la jeune femme éméchée.

« Nan mais ça va pas, p’tain guenon en jupon ? D’où tu t’permets d’m’interrompre avec ton baiser qui pue l’rhum et aussi mouillé qu’les bas d’une catin ?! T’as d’la chance qu’j’sois occupé ‘vec l’pirate ! Casse toi ! » Il a alors un geste en essuyant sa bouche du revers de sa manche, et ne manque pas de cracher aux pieds de la jeune femme, encore passablement en colère.

Et il l’est encore plus en remarquant que non seulement Freyja et les autres ont réussi à s’éloigner – bien que Louis soit encore là – et que les chevaucheurs sont au mieux à regarder le spectacle, au pire absent. Il a un regard mauvais et autoritaire vers Aaron d’ailleurs, qui avait l’air d’apprécier son inactivité notoire. « T’fous quoi ? T’attends qu’les pirates s’en aillent pour t’bouger ? » L’ordre est clair, le ton est posé. Il ne s’attarde pas plus sur le chevaucheur Outreventois (Lionel aurait de ses nouvelles le concernant celui là) et repose son attention sur Louis.

-Mirage et Maelys sont là haut, ils demandent à savoir où sont les pirates, la brume se fait épaisse.
-Ils sont en train de fuir. J’sais pas trop où, ils sont certainement encore dans la foule. Qu'ils viennent nous aider à terre.


Il n’en savait effectivement pas plus, n’ayant pas eu l’occasion de se concentrer sur ces détails avec la bouche d’une fille dans son champ de vision. Il doutait cependant que les pirates soient partis, les lieux étaient grands et se retrouver isoler était une grave erreur. Permettrait-il à ceux qu’il considérait comme ces amis de fuir tout en agissant au mieux pour son duché ? Il peinait de plus en plus à le croire, déclenchant les soupirs rauques et ennuyés de sa dragonne. Qu’importe, il approchait de Louis, sortant alors son sabre sans encore faire appel à sa magie.

« Hé bien Eric, j’m’attendais à c’que tu fuis avec les autres. Envie d’une petite revanche ? »

Le sourire est franc, pas mesquin, et s’ils semblent se mettre d’accord silencieusement sur l’issue de ce combat, celui-ci devrait néanmoins avoir l’air un peu réel. Et même s’il avait du mal à l’admettre, il devait reconnaître à Louis un effort le concernant, ce qui le rendait tout à coup moins antipathique à ses yeux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptySam 4 Mar - 8:15

Ses oreilles vrillent des jurons de Rackham, alors qu’il retourne à la rencontre du Chevaucheur, et le regard qu’il pose sur lui est à la fois hilare et abasourdi. Il comprend à peu près un mot sur trois, en îlien, ce qui n’est pas mal du tout, et ce qu’il a compris de l’envolée lyrique de l’Îlien destinée à Mélodie est… fleuri, oui. « Pis tu dis à Viana qu’tu l’aimes, avec cette langue ? », qu’il soulève dans un rire étranglé, avant de se placer à nouveau en position d’attaque. « Hé bien Eric, j’m’attendais à c’que tu fuis avec les autres. Envie d’une petite revanche ? T’humilier une nouvelle fois est trop tentant », qu’il répond avec le même sourire que celui que lui envoie son… camarade. Bien trop franc pour être mauvais, ou malicieux. Il a compris. Les dieux soient loués, il a compris ce qu’il voulait faire – il ne se pensait pas de tels dons en communication silencieuse, définitivement, et c’est rassurant de constater que Rackham est sur la même longueur d’onde. Qu’il comprenne la teneur du plan, même si bien inattendu venant de lui. Inspiration subite, effort incroyable, pour quelqu’un capable de tant de mauvaise foi. Et pourtant, parfois, de passer par-dessus. Quand ça en vaut la peine.

C’est risqué. Et idiot. Et Freyja, Ilse, peut-être Philippe, sans doute Viana, risquent de lui hurler dessus, pour ce qu’il s’apprête à faire, mais il est sûr de lui. Puis, pendant qu’il s’occupe de Rackham, celui-ci n’est pas aux trousses des autres pirates, et il est pratiquement sûr que ça leur convient à tous les deux.

C’est lui qui initie la danse, les sabres s’entrechoquant avec assurance. Louis n’a jamais été le meilleur à l’épée, ou au sabre, trop peu discipliné au goût de son père et des maîtres d’arme de Brunante. Il n’a toujours eu pour passion que celle de naviguer. Comme marin, comme pirate encore plus, il s’est pourtant tout à fait coulé dans la sauvagerie nécessaire aux assauts et aux attaques, ce qu’il lui manque en finesse se rattrapant en audace, en force, en agilité. La technique remplacée par ce qui s’acquière seulement en foulant un pont. Dans ce combat factice, mais bien réel, les deux hommes échangent les coups avec précision et robustesse, tous deux rompus à l’art du combat, et il en viendrait presque à trouver cela amusant, si la situation n’était pas celle qu’elle est à cet instant. Ce n’est pas un jeu (quand même un peu). Surtout qu’à un moment ou à un autre, le capitaine de Vol devra bien user de sa magie afin de rendre le tout encore plus crédible. Ils devront se blesser, pour que la supercherie ne soit pas dévoilée.
Alors il se fait le premier à repérer une faille à exploiter. Le sabre tranche la chemise de son adversaire, au niveau du bicep, et il se recule juste au moment où il sent la lame de Rackham faire de même près de son flanc. La piqûre de la chair tranchée. Ils ne cessent pas de bouger, chat et souris à la fois, se tournant l’un autour de l’autre, chaque pause se poursuivant dans une nouvelle riposte. Ce n’est pas un jeu, mais oui, il s’amuse. Il s’amuse et c’est le moment de passer aux choses sérieuses, dit son visage concentré. « On s’fatigue déjà ? », ironise l’Ansemarien. Il espère que leurs gestes maladroits, échangés avant que les lames se croisent, aient été compris à l’identique. Ce serait… dommage, quoi, que l’Îlien ait assumé quelques petits trucs de plus qui pourraient se retrouver dangereux.

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptySam 4 Mar - 16:41

Le Chevaucheur ne bouge plus pendant quelques instants, seconde ? Minute ? Je ne saurais le dire, le temps se déforme et me semble infini en cet étrange instant où j’appréhende la réaction de l’homme. Elle ne sera pas bonne et je prépare mon amour-propre et mes joues à recevoir la gifle qui ne tarderait certainement pas. En attendant, je tente le diable, mes bras n’aimant pas l’inaction, agilement, ils glissent du coup au torse, en une caresse fugace pour rejoindre ses hanches larges, sa ceinture et plus particulièrement sa bourse.

J’ai à peine le temps de défaire le cordon que je vois mon corps basculer en arrière, la belle me file entre les doigts, tombe aux pieds de l’homme qui n’a rien remarqué tant il est occupé à m’agonir d’insulte. Il parle vite, avec cet accent si reconnaissable que j’en sourirais presque. Il me rappelle Red, mais de là à virer au rouge comme ça ? J’étais certaine qu’il n’était pas en train de me déclamer un poème à l’honneur de ma beauté irrésistible. Je m’offusque de son insensibilité, les genoux s’écorchant contre le pavé alors qu’il m’assassine de sa voix dure. Je prends cependant l’air le plus étonné qu’il soit, le regardant avec des yeux de chaton apeuré.

-Tu… n’es pas Lucius ?

C’était une question et une confirmation à la fois. Mais il ne m’écoute pas, plus, ma voix recouverte par la sienne et son flot d’injures. Je me fais violence pour ne pas loucher sur la bourse.
Il finit par se détourner, trouvant en un Éric une personne plus digne de son intérêt. Le goujat ! Je fronce les sourcils, passe mon regard du marin au Chevaucheur. Pourquoi était-il revenu lui d’ailleurs ? Les hommes, je vous jure. Je me mets à quatre pattes, profitant que personne ne fasse attention à moi, récupère la bourse à terre et file en me fondant dans la brume. Debout, plus à quatre pattes, je n’aime pas vraiment me balader en imitant un chien galeux.

Ce soir les Ansemerien boiront et riront en l’honneur de leur Chevaucheur et à leurs frais ! J’aurais été tenté de dépouiller le marin, quelle idée de revenir après tant d’effort pour l’aider.
Les mecs…désespérants…
Mais il était trop proche de l’autre misogyne, je me vengerais une prochaine fois, je n’oublierais pas. Oui, j’avais la rancune tenace et l’esprit vengeur d’un enfant en base-âge. Je m’en foutais, les gentils se faisaient rouler dessus, mieux valait rendre coup sur coups et être quitte, le pardon n’apportait jamais rien de bon. Même si mes retours de bâton passaient plus pour des blagues de mauvais gout qu’autre chose.
Au moins ça les faisait chier, j’en demandai pas plus.

Lissant mes jupons froissés et accrochant la bourse à ma taille, je me dirigeais donc vers les étales, profitant de l’animation ambiante pour aller voir s’il n’y avait pas quelque chose d’intéressant à se mettre sous la dent. Nous étions en Faërie, terre de magie, il y aurait sans doute des bidules magiques intéressants à se mettre sous le jupon, une alarme avait déjà été déclenché, vrillant les oreilles à les en faire saigner, en déclencher une autre sur une étale ne devrait pas vraiment poser de soucis, n’est-ce pas ?
S’il y avait besoin d’un mage pour recharger le dit bidule hé bien… je trouverais bien en tant voulu quelqu’un pour m’aider…je trouvais toujours. Même si ça tournait souvent au vinaigre, mais ça c’était encore une autre histoire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 15:38

Un bien bel attroupement se forme autour de la relique, et Freyja ne peut retenir un sourire fier de voir son équipage se rassembler pour la cause. Le tohu-bohu ambiant ne l’empêche pas de voir Rackham leur mettre les bâtons dans les roues – ou prétendre le faire, du moins, à en juger par le comportement de Louis. Il se passe tellement de choses à la fois – Bouclettes, qui vient tenter de la décrocher de la relique, Lou-Ann qui s’en empare sans lui demander son avis, et est-ce la voix de Lena, ce cri dans la foule ? Elle a beau se retourner, délestée de son fardeau, elle n’aperçoit pas de mèches roses. C’est sûrement l’effet de son imagination !

Dans les airs au-dessus d’eux, le bruit du vent indique la présence d’au moins un dragon. Il serait pertinent, sûrement, de rejoindre le large avant d’être rôtis sur place par un Chevaucheur de mauvaise humeur. Alors Freyja emboîte le pas à son aînée, entraînant Bouclettes, adressant un ample signe du bras à Sicq pour qu’il les suive, embarquant Vira au passage. « Tarde pas, mon n’veu ! » Et elle s'enfuit, abandonnant Louis sur place à contrecœur. Et où est Ilse ?

Dans la cohue, ils se frayent un chemin vers le point de rendez-vous, tant bien que mal. Encombrée par son ventre et ses jupes, Freyja se laisse entraîner par Ross, qui a passé un bras dans son dos et lui a attrapé le coude de l’autre, pour l’aider à avancer plus vite. Autour du petit groupe, un cortège de pirates se rassemble peu à peu. Messaïon, veille sur tes fils et tes filles, que nul mal ne leur advienne ! Atal, guide-les sans faillir jusqu’à leur refuge et leur foyer.

Où diable est passé Philippe ? S’est-il donc noyé dans sa barrique… ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 18:20

Alors qu’Aaron parvint à convaincre l’homme de les laisser tranquilles, les évènements prirent une nouvelle tournure avec un incendie et une alarme magique. L’attention d’Agnès se porta vers la place d’où provenaient de nombreux cris. Aaron s’élança vers le lieu accueillant la relique, accomplissant son devoir de chevaucheur. Oubliée l’envie de robe de la petite Airelle, oubliée la visite de la ville, les Chevaucheurs étaient sur le pied de guerre pour empêcher les voleurs de partir avec la relique, mais ils n’étaient pas les seuls à vouloir se dresser sur le chemin des mécréants. Astrée s’élança vers une charrette replie de poulpe après avoir jeté de l’huile sur le chemin des pirates. La réaction d’Airelle surprit Agnès. Pourquoi se préoccuper autant d’une femme enceinte ayant volé la protectrice des lieux ? Il était d’ailleurs surprenant qu’une femme dans cette condition s’amuse à dérober un objet précieux, mais qui soupçonnerait une future mère ?

Quoiqu’il en soit, en dépit de la cohue, Agnès et les demoiselles se trouvaient suffisamment près de la place pour qu’elle remarque une tignasse rousse s’éloigner avec la relique. Mais comment aider les Chevaucheurs dans leur entreprise ? La mage fit appel à un élémentaire de pierre pour suivre la relique et si possible entraver la progression de la voleuse.

*Mara, préviens Maelys que la relique quitte la place entre les mains d'une jeune rouquine*

Vu la pagaille, il était facile de perdre de vue les voleurs et de ne pas remarquer un élémentaire. L’Outrevision pouvait être pratique, mais elle n’avait qu’aperçut la femme enceinte, serait-ce suffisant ? Cependant, elle devait également protéger les deux étudiantes. Agnès se tourna vers Airelle.

- Reste auprès d’Astrée et ne t’inquiète pas on ne fera pas tomber la femme enceinte Paroles dérisoires sachant la confusion qui régnait. Puis Agnès entreprit d’aider cette dernière à renverser les poulpes pour entraver les voleurs.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 19:50

Maelenn insistait et finalement Eugénie accepta d’un sourire et d’un hochement de la tête qui annonçait sa résolution. Même si la jeune femme n’aimait pas devoir quelques choses à son amie, elle devait admettre que lorsqu’il s’agissait de son fils, elle finissait rapidement par céder. Et puis le compagnon de Maelenn répondit à Eugénie. Etrange, elle n’avait pas le souvenir de l’avoir déjà vu chez Louise, mais après tout, il avait très bien pu venir un jour où elle n’était pas auprès de sa bienfaitrice. Un musicien, qu’il disait, Eugénie était ravie de l’apprendre. Au contact de Louise, elle aimait de plus en plus les arts et surtout la musique. Maelenn en était pour beaucoup. Il commença une phrase mais ne la termina point. Maelenn l’interrompit. Eugénie, elle, s’arrêta net et resserra son emprise sur la main de son fils. Le feu, le feu avait pris près d’un étale de tissu et se propageait rapidement. Julien de Tiercelierre serra contre lui Maelenn. Il encouragea la brune à partir avec eux se mettre à l’abri. Mais si Eugénie était tout à fait en accord avec le noble, Maelenn l’était nettement moins. Elle voulait aider les autres qu’elle disait. Elle prit les mains de la mère dans les siennes et l’incita à partir avec le noble et à trouver un guerrier pour les mettre en lieu sûr.

« C’est parfaitement hors de question Maelenn. Cela est aussi dangereux pour vous que pour moi ici. Votre ami est d’ailleurs de mon avis. » précisa Eugénie en regardant le noble d’un air qui voulait dire « aidez-moi à la raisonner je vous prie ». Eugénie reporta ensuite son attention sur son amie. Elle espérait la convaincre mais se doutait en même temps qu’il faudrait bien plus que cela. Et la mère avait d’ailleurs cartes entre ses mains. Mais elle espérait bien ne pas en arriver là. « Maelenn, je vous en prie venez avec nous. Nous devrions trouver la comtesse de l’Orchid rapidement. Elle pourra sûrement nous aider. Je suis certaine qu’elle n’est pas loin. » certaine, pas tant que cela, mais elle l’espérait ardemment. Alors elle resserra ses doigts sur ceux de son amie. « Venez maintenant. Laissons-les faire, Maelenn, Monsieur de Tiercelierre. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 20:16

Astrée eut un grand mouvement de recul, quand Lena s’en prit à elle, avec une passion que la jeune Outreventoise lui connaissait bien, mais pas couplée à la violence ou à l’agressivité dont elle lui faisait preuve… Elle ne comprenait pas ce qui lui prenait, et elle était presque choquée, de se faire crier dessus ainsi. Surtout pour de telles raisons. Elle la regarda avec des yeux ronds, arrêtant instantanément ce qu’elle faisait – à cause de Lena et de l’emblème de Rivepierre portée par un pirate à la fois, mais quand même. Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Si elle savait que Lena avait des pirates dans sa famille, elle n’aurait jamais pensé que c’était eux, pas même maintenant. Mais surtout, elle aurait pas cru que la petite penserait un seul instant qu’elle compromettrait une naissance à venir. C’était si précieux, jamais, jamais elle n’oserait faire cela, au risque d’attirer le déshonneur sur elle.

Choquée, désorientée, elle ne trouva même rien à répondre, incapable d’articuler le moindre mot. Elle se sentait mal, presque, à l’idée d’imaginer mettre fin à la vie de l’enfant que la femme portait, avant même sa naissance. Seule la voix d’Agnès, la sortit de sa torpeur. « Mais enfin, Lena, je la vise pas ! Jamais je ferai ça, jamais ! Comment tu peux seulement y croire ? » Au moins, la jolie femme noble la croyait, elle, et était même prête à l’aider. Enfin, elle voulait juste les arrêter, elle voulait pas les blesser ou les tuer. Non, jamais elle ôterait la vie de qui que ce soit.

Elle s’appuya à nouveau contre la charrette qui contenait les poulpes, aidée par Agnès et par une blonde qu’elle avait vue plus tôt dans la soirée mais qu’elle ne connaissait pas, pour la faire chuter comme prévu. La troisième femme les avait-elle entendues ? Elle n’en savait rien, mais tout aide était bonne à prendre. Surtout sachant qu’ils semblaient prêts à partir avec l’objet, et que les gardes semblaient empotés, comme si on les avait… elle ne savait pas, à vrai dire, mais ils agissaient avec bizarrerie ou peu de convictions, ou empotement. En Outrevent, ils étaient beaucoup plus efficaces. Même si le Chevaucheur à côté d’elle semblait ne rien faire. Elle lui cria dessus, pendant qu’elles pesaient de tout leur poids – pas grand chose, donc – sur la charrette. « Mais vous faites quoi ? Restez pas planté là, aidez les autres Chevaucheurs, et récupérez la relique ! Vous avez été drogué ou quoi ? » Elle était peut-être un peu irrévérencieuse, mais elle était toujours choquée par l’accusation de Lena, et agacée par le fait que les pirates gâchent la fête.

Elle faisait plus vraiment attention à ce qu’elle faisait, d’ailleurs, même si elle continuait à pousser les poulpes de toutes ses forces. Avec efficacité, visiblement, d’autant plus grâce à l’aide d’Agnès et Cassiopée, parce qu’elle bascula par-dessus bord avec elle, se retrouvant immergée par l’eau de mer qui était venue avec les bestioles visqueuses, et le peu de parcelle de peau non dissimulée qu’elle avait se retrouvait envahie de tentacules – ou du moins, il le lui semblait. Elle poussa un fort cri strident, paniquée, s’agitant pour se relever, mais ne parvenant qu’à glisser un peu plus encore, et à crier davantage encore, au point d’assourdir tous les gens autour d’elle. « HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 21:32

Le pirate acquiesça, quand Ilse lui demanda de retourner danser, et il la guida de nouveau au milieu des danseurs, écrasant un pied par-ci par-là – pas parce qu’il ne savait pas se mouvoir, au contraire, mais plutôt pour qu’ils ne puissent pas marcher correctement, quand ils passeraient encore plus à l’action. S’ils boitillaient, ça ajouterait au chaos et au désordre. L’idée le galvanisait, lui arrachant un grand sourire – que beaucoup prendrait pour sa joie d’avoir sa jolie épouse, enceinte presque jusqu’à la poitrine, pas encore jusqu’au cou, dans ses bras pour danser. C’était tout ce qu’il demandait. Jusqu’à ce que l’alarme se déclenche, et qu’il le tire presque simultanément par la manche pour l’approcher d’elle, un peu en retrait de la piste de danse.

Il acquiesce à sa demande, se retournant une dernière fois vers Ilse avant de partir. « Fais gaff’ à toi, Freyja, Eric, Philipp’, tout l’monde m’tuerait s’il t’arrivait quoi qu’ce soit. Pas d’conneries. » Et lui, il la ramènerait à la vie, pour la r’tuer, s’il lui arrivait malheur. Il s’était un peu attaché à elle, lui aussi, mêm’ s’il la connaissait pas tant.

Il ne put s’empêcher de sourire, à entendre son frère jurer, en îlien, sur la pauvre Mélodie. Pour un peu, il l’aurait secourue, mais elle semblait pas avoir besoin de lui, à en croire son geste pour voler son frère. Red était tenté de récupérer la bourse mais eh, il était pas là pour ça. Il devait aggraver le bordel régnant, et surtout, s’amuser. L’un n’empêchait pas l’autre, si ? Il s’approcha quand même de Mélodie, parce qu’il était sûr qu’il pouvait le faire avec elle. Elle était suffisamment tête brûlée, pour ça.

« Eh, la voleuse. Un défi, ça t’tente ? C’lui qui pique le plus de truc sur les étals, un par étal, et qui y fout l’feu après ? J’attends ton signal. »

Fallait bien éclairer la plage, et remplacer les torches, au fur et à mesure qu’elles se consumaient. Il chercha l’endroit où elles étaient stockées, avant de revenir en tendre une à Mélodie, et d’en prendre une pour lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyDim 5 Mar - 21:47

L’homme le remercia puis s’éclipsa avant même que Serenus puisse en placer une. Mais il s’en fichait, avoir donné une leçon à cet arrogant marchand lui avait fait du bien. Le guerrier le regarda partir et retourna se chercher un verre. Il était temps qu’il s’immerge complètement dans l’ambiance festive. Il se dirigea alors vers le débit de boisson et demanda une choppe d’hydromel. Il s’installa et, tandis qu’il attendait sa boisson, il fit un grand sourire à une serveuse qui l’ignora superbement.

Mais il n’eut pas le temps de savourer son hydromel. Il y avait d’abord cette affreuse odeur de fumée, montrant qu’un incendie s’était déclaré. Puis vinrent les cris, et l’alarme. La fête tournait au cauchemar. Serenus se leva, délaissant son verre, et se précipita vers le centre, là où la relique était conservée. Il savait que la surveillance des gardes était concentrée sur l’artefact, il était donc logique que l’endroit où se déroulaient les « réjouissances » devait se trouver ici. Lorsqu’il arriva suffisamment prêt, sa course fut malheureusement stoppée par un homme qui lui fit un croche pied. Le guerrier s’étala de tout son long sur le sol. Lorsqu’il se retourna, un pirate lui faisait face, l’épée levée. Serenus roula et se releva tout en dégainant son épée.

Se débarrasser du pirate fut difficile, il savait se battre tout aussi bien que lui, sans parler du fait que la foule en panique n’arrangeait pas les choses. Mais une fois que cela fut fait, Serenus ne put que constater que la situation était devenue catastrophique. Des Chevaucheurs se battaient contre des pirates, des dragons rugissaient et passaient au-dessus de sa tête à toute vitesse, des gardes ducaux couraient, tentant d’évacuer la foule de fêtards en panique. Quelques ivrognes peinaient à se relever et se faisaient bousculer. Serenus se dirigea vers l’un d’eux, le redressa d’une main et le poussa dans le droit chemin. Le guerrier aida encore quelques personnes à fuir puis suivit les quelques gardes qui retournaient se battre. Son cœur battait à tout rompre, comme s’il luttait pour sortir de sa poitrine, et il avait le souffle court. Il comprit soudain que les longues semaines sans combattre allaient lui poser problème. Même s’il s’était entrainé, il n’avait pas vécu ce genre de situation depuis un moment. Et puis, un pirate ne réagissait pas comme un mannequin. Rester en vie n'allait pas être aussi facile qu'avant.

Spoiler:
 



Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 6 Mar - 10:17

C’est le chaos total.
Et c’est le moins que l’on puisse dire, dans ce brouillard étrange qui nous a suivi jusque sur la plage, mêlé à cette fumée âcre qui présage, non pas un, mais plusieurs départs de feu. Je baisse le regard, par-dessous l’aile aux écailles vertes de mon dragon, pour n’entrevoir qu’une cacophonie sans nom. Ils courent, en tous sens. Ils crient, insultent ou se battent. Des étals sont renversés, pillés, volés ou incendiés… Le Destin s’est invité à la fête, de toute évidence.

Des pirates, souffle l’Améthyste à l’Emeraude. Je m’en doutais… Ilse est-elle parmi eux ? Et même Eric ? J’espère bien que non. Je regarde en arrière, tant que nous avons encore de la hauteur, pour apercevoir des navires ennemis… Mais rien n’est visible à l’horizon dans la brume épaisse, et les indications de Rackham sur terre ne sont pas plus concluantes.

Qu’est-ce qu’il fout aussi ? Il peut pas utiliser sa magie pour qu’on y voit plus clair ?
Maelys demande s’il est possible à ton mage de dissiper le brouillard avec sa magie, Obsession.
Je l’ai pas dit comme ça !


Je souffle, exaspérée. Ah ce fier dragon, qui s’aplatit devant une femelle… Je préférais ma version, qui aurait eu le mérite de leur rappeler que ça urge. Enfin ! Je sais au moins par quelle base commencer, puisqu’Obsession ne cesse de décrire des cercles concentriques là où son Chevaucheur se trouve. Le Capitaine d’Ansemer a déjà croisé le fer avec les pirates, alors ils n’ont pas dû partir bien loin…

Surveille la côte, Mirage. Ils risquent de vouloir regagner la mer. Ne les laisse pas s’enfuir.
Et toi ?
Je vais descendre.


Je ne lui laisse pas le temps de protester. J’attrape ma lame, bien solitaire sans sa jumelle, et me laisse glisser hors de la selle. Ma magie amortit ma chute, ainsi que… Des draps et des tapisseries, balancés pour couvrir leur fuite. Je m’extirpe de l’un d’eux en jurant, et les repère dans la foule, qui courent pour s’éloigner. Ils auraient été plus discrets s’ils n’avaient pas autant tenus à rester en groupe… Mais pour le coup, il va être compliqué de tous les maîtriser. J’espère que Thomas ne va pas tarder.

Je me stoppe net dans ma course quand un Familier se jette entre mes pattes. Un juron bien senti m’échappe avant de le reconnaître… Mara ! « Essaie de me suivre, tu vas pouvoir m’aider. » Il me permettra surtout de faire le relais avec sa mage Outrevoyeuse, Agnès, dont les capacités magiques sont très appréciées dans pareille situation. Je reprends ma course-poursuite en suivant ses indications, mais l’animal peine à me suivre quand il est bientôt nécessaire d’esquiver des étals renversés dont le contenu est fort douteux… J’abuse de ma magie pour me projeter au-dessus, la concentrant sur mes bottes. Je m’épuise à grande vitesse, mais prends rapidement le parti de sauter d’étals en étals, en prenant le maximum de hauteur, pour m’assurer de les rattraper.

Je suis hors d’haleine quand j’aperçois celui qui ferme la marche, et qui couvre leur fuite. « Arrête-toi ! » Je ne le connais pas, lui, mais les autres visages me sont plus familiers. Je me souviens très bien de l’équipage de l’Audacia, après notre virée sur ces îles maudites… Et il n’en faisait pas partie. Je chute lourdement au sol, un genou à terre, quand je déploie ma magie finalement vers ma lame. Elle siffle dans l’air dans sa direction, et sa jumelle me manque cruellement pour en faucher un deuxième. Et qu’importe leur nombre, ils vont cesser de se moquer de nous, maintenant que la relique est à portée… Je force la rouquine à s’arrêter soudainement quand ma magie exerce une pression sur le fameux artefact, en sens inverse. J’ai un sourire mauvais, en retour. « Tu le rends, ou tu voles avec… A toi de voir ! » Pourvu que les renforts arrivent rapidement !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 EmptyLun 6 Mar - 12:53

Les étales et diverses échoppes roulantes s’offraient à moi, m’appelant, languissantes que mes mains parcourent leurs bois et se servent de leurs trésors. Personne ne faisait plus attention, même pas les marchands. Tout un chacun ayant bien en tête que nous étions en guerre, que la Samhain s’était transformée en un bain de sang. En une seconde, dès lors que l’alarme avait retenti, l’angoisse avait imprégné le brouillard, l’épaississant d’un climat de peur et de suspicion bien lourd à porter pour des festivités qui ne devaient voir des hommes à terre que parce qu’ils avaient abusé de la boisson.

Je trottine vers une étale, dont les tissus chatoyants brillaient tènement derrière le rideau de brume. J’observais du coin de l’œil les manœuvres des pirates et des Chevaucheurs, un ballet incertain se mettait en place et personne ne savait trop encore quel était son rôle. Je n’avais strictement aucune ouverture pour récupérer cette fichue babiole, mais je ne perdais pas espoir. Toute à mes pensées, je ne vis pas l’homme s’approcher et ce n’est que lorsqu’il m’agrippa, me faisant sursauter, que je le remarquais.

Voleur 0, Pirate 1.

Comme un matou à l’échine hérissée, je braque mes yeux sur la personne qui m’avait interrompu, m’adoucissant instantanément lorsque je le reconnais. Je lui offre même un joli sourire en guise de salut. J’aurais dû me douter que Red serait de la partie, il s’agissait donc de l’Audacia ? J’aurais pu reconnaitre son équipage avant tout de même.
La proposition qui s’ensuit ne peut que me plaire et je hoche la tête, faisant mine de réfléchir.

-Et que gagne le vainqueur ?

Il faut dire qu’un défi sans appât du gain n’avait strictement aucun intérêt. Surtout quand ça concernait Red, je n’avais que faire de son admiration, qu’il ne me donnerait de toute façon jamais. Il y avait trop de contentieux entre nous, amour vache, qui aime bien châtie bien disait-on, c’était vrai et c’était précisément à cause de cela qu’il n’y aurait jamais d’admiration entre nous, du respect, de l’amitié oui, mais il ne faudrait pas risquer les railleries de l’autre en des sentiments jugés ridicules par l’un et l’autre. Surtout si on pouvait s’en servir pour s’en moquer.
Je m’empare de la torche qu’il me donne en revenant. Scrutant les magasins de fortunes, revenant à mon choix initiales, le tissu ça brulait bien.

-J’espère que t’es prêt à te prendre une dérouillée, je suis mauvaise perdante et c’est justement pour ça que je gagne toujours.

Toujours ou presque, mais ça, il n’avait pas à le savoir… Quoi que… il savait déjà mon plus gros raté, celui qui me pesait le plus. Mais… il n’oserait pas revenir dessus, pas ici, pas comme ça, au risque de se prendre mon poing dans la figure. J’étais bien trop excitée pour être douce et confuse, ça se traduisait parfois par des réactions un peu trop…exagérées. Corps trop petit pour supporter trop d’émotions, d’autant si elles étaient contradictoires, ça provoquait des courts-circuits.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: