AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyLun 6 Mar - 20:53

Je m’élance à la suite de Freyja sans même attendre son injonction, préoccupé autant par son état que par la relique qu’elle trimballe – et accessoirement, par le fait qu’il s’agit de la Seconde. Le plan commence à sérieusement sentir le roussi, alors que nous remontons la plage vers le front de mer, où l’Audacia ne fait toujours pas poindre le bout de ses voiles. Malgré nos diversions, il semblerait que les Chevaucheurs soient entrés dans notre danse plus tôt que prévu. Je grommèle en mon fort intérieur, à la recherche d’une solution miracle, alors que dans la cohue hallucinée, je reconnais la tignasse de Lou-Ann voler dans les jupes de sa mère. Littéralement.

Si la situation n’avait pas été si dramatique, j’aurais sans doute éclaté de rire devant l’outrecuidance de l’action de cette jeune mousse qui n’en finit pas de m’étonner – bien que n’est pas né celui qui me le fera avouer, mais un cri détourne mon attention. « Arrête-toi ! » Tentant de prévenir mes camarades, je jette un coup d’oeil par dessus mon épaule juste à temps pour apercevoir la lame lancée à mon encontre. « Rat d’cale ! Attention ! » Je jure et tente de me jeter sur le côté, trop tard cependant, pour pouvoir éviter que le métal ne me lacère le bras gauche.

Effondré dans un étal, je me redresse péniblement en grognant, sans prendre le temps de regarder la blessure, désespéré de retrouver un point de vue sur la fuite de mes comparses. Lou-Ann. Le retour à la réalité me frappe comme un choc électrique. « Hey la dresseuse d’écailles ! T’as pas honte de t’en prendre aux enfants !? » Entre l’adolescente et la femme enceinte… J’interpelle farouchement la Chevaucheuse, et attrape le premier objet à ma portée, une cruche en terre cuite miraculeusement épargnée par ma chute sur son stand, pour la lancer dans sa direction.

Le visage fermé, je saute sur mes pieds, secoué par le stress et l’adrénaline, le bras gauche serré pour l’heure contre mon torse. La dague au clair, je repars me jeter dans la mêlée. Pour l’Audacia !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyLun 6 Mar - 21:32

La bataille fait rage au sol. Naturellement, la relique a attiré la convoitise. Maelys et Thomas ont repéré un navire, caché par un brouillard épais et le Chevaucheur doute que cela soit une coïncidence. Maelys, par le biais des dragons, fait passer le message au Capitaine Rakham, facilement repérable alors que son dragon survole une zone bien définie. Étincelle et Thomas dépassèrent alors Maelys et Mirage, allant se poser plus loin en amont. L'idée était simplement : prendre les pirates en tenaille. L'espace de la plage était couvert d'étals et d'objets en tous genres, mais bien plus dégagé que les rues sinueuses d'une ville. Ils ne devaient pas pouvoir s'en échapper. Le Chevaucheur sauta à terre, avec moins de légèreté que Maelys aidée de sa magie, atterrissant dans le sable meuble qui le força à rouler pour ne pas perdre totalement l'équilibre et se blesser.

Repère Maelys et guide-moi vers elle.

C'était un véritable travail d'équipe. La dragonne prit de la hauteur, gardant en vue Mirage qui n'était pas très éloigné, mais demeurait à surveiller le rivage. Excellente idée. La fuite des voleurs pouvait venir de là bas. Ou des renforts. La dragonne chercha la petite Chevaucheur brune du regard, chose mal aisée dans cette foule qui se dispersait dans tous les coins, mais elle finit par la repérer alors qu'il y avait une sorte d'attroupement à un endroit. Si Thomas devait se rendre quelque part, c'était là.

Le Chevaucheur, se dirigea vers sa dragonne, sachant que Maelys était en dessous et remarqua vite le groupe plus ou moins compact qui s'était formé là, alors que la population continuait de s'égayer en tous sens, rendant la manœuvre difficile. Mais avant de retrouver la jeune femme, il remarqua une tête brune qu'il connaissait de vue et qui semblait encline à commettre quelques méfaits avec un jeune homme. Une torche à la main... Mettre le feu pour ajouter encore au chaos, hein ? Et bien, on allait voir ça ! Il concentra sa magie sur l'étal à côté, le bois se mettant à craquer avant de voler en éclats plus ou moins gros et pointus, des dizaines d'échardes de tous calibres qui volèrent vers les deux pyromanes, les mettant en difficulté.

Mais déjà son attention était détournée par Maelys qui était passée à l'offensive et s'occupait de la petite voleuse.

Étincelle, attrape là !

Avec plaisir !


Un homme l'accompagnant et blessé par la Chevaucheuse l'invectiva pour la distraire, mais déjà, une ombre massive et rouge fondait sur la jeune femme et l'emprisonnait dans ses serres, la soulevant définitivement de terre pour l'emporter avec la relique.

« Mae, tiens-toi prête ! »

Au cas où la relique échapperait à la jeune femme prise par surprise par cette attaque aérienne et soudaine.

Spoiler:
 


I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyLun 6 Mar - 22:06

Il ne put s’empêcher de sourire, le pirate, à voir Mélodie sursauter. C’était pas souvent, pour ne pas dire jamais, qu’on pouvait prendre la petite voleuse par surprise. Son sourire s’élargit encore plus, alors qu’elle répondait au défi, et demander le gain du vainqueur. Avant, il n’aurait sûrement pas cherché sa compagnie, sous prétexte qu’elle l’agaçait, mais il se sentait un peu le devoir de veiller sur elle, parfois – pas qu’il l’admettrait, plutôt couper sa langue que ça.

« Un s’perb’ nuit en l’un ‘vec l’autr’, et l’droit à une exigence pour c’t’nuit. C’pas comme si on avait pas passé une nuit ensemble, j’espère que t’feras pas ton effarouchée ! »

Il la provoquait, oui, parce qu’il était à peu près sûr qu’elle y réagirait vivement, et qu’elle rentrerait dans le jeu. Par principe, parce qu’il sous-entendait qu’elle était peut-être prude. Par plaisir de démentir ce qu’il disait. Oui, il était à peu près certain que la provocation ferait mouche. Il l’espérait, en tout cas. Et si ça faisait pas mouche, l’exigence qu’il promettait si elle gagnait – elle allait perdre, c’était certain – serait le plus fort appât du gain.

« Et les gains de l’autre, bien sûr. Prête ? »

Peu importait, en réalité. Il embrasa les torches, et lui en donna une, courant vers les différents étals, chipant ici un bijou, mordant dans une crêpe là, ouvrant une bouteille pour en boire une gorgée par ici, avant de la refiler à un ivrogne, enflammant ça et là des tissus qui servaient à abriter les produits exposés. Et en plus, il s’amusait. Trop, peut-être, pour prêter attention aux autres. Mélodie était un peu éloignée, étant partie de l’autre côté pour que chacun ne gêne pas l’autre, mais lui prit tout les morceaux de bois de plein fouet, un grand nombre de petites échardes vinrent se planter dans son bras, un bout de bois plus gros le heurtait de plein fouet dans le ventre, lui coupant le souffle, une de ses branches creusant un léger sillon dans son flanc. Tout lui semblait douloureux, alors qu’il tombait au sol sous le choc de l’assaut. Des dragons des mers nageaient autour de sa tête, alors qu’il tentait de retrouver ses esprits, et d’ignorer la douleur – il avait probablement des côtés abimées, et se surprit à penser qu’il préférait le contact des mains de Douce Marianne que celui de l’aut’ médecin de bord qui lui faisait un peu peur – pas que Douce Marianne faisait pas peur, elle était redoutable d’après l’équipage, mais quand même un médecin attentionné.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyLun 6 Mar - 22:40

Lou-Ann l'obstinée courageuse se retrouvait désormais en possession de la relique. Le poids de l'objet la faisait se courber comme il y a quelques minutes encore sa mère qui se trouvait derrière elle. Nul doute que ses agissements comme ceux des autres pirates ne laisseraient pas leurs assaillants sourds. Elle devait aller vite et bien. Il en allait de son honneur de graine de pirates. Elle aussi jouait désormais dans la cour des grands.

Louis n'était guère loin et assurait sa retraite ; il était aux prises par ailleurs avec un chevaucheur. Les deux hommes engageaient une bataille, un affrontement qui n'avait qu'un seul but laisser la voie libre aux pirates. Un brin inquiète pour son oncle elle ne lui faisait pas moins confiance. Il sortirait victorieux ou du moins s'échapperait au plus vite de ces mauvais draps.

Lou-Ann court encore ne t'arrête pas, ne regarde pas les étals en feu autour de toi, les cris ;la relique est ta vie protège là coûte que coûte advienne que pourra. Le bruit autour d'elle se faisait assourdissant la brume de plus en plus épaisse dissimulait les issues vaines qu'elle cherchait jusque là. Les pas de sa mère la suivant, les bruits de métal, les épées qui s'entrechoquent et subrepticement, Lou-Ann entend un message d'alerte à son encontre... il n'y en a pas 10 qui peuvent l'appeler comme cela, sourire goguenard se retournant et voir Sicq se prendre la  lame qui lui était destinée.

Un instant d'arrêt dans sa course, l'instant de trop ; relâchement inutile conduisant à une nouvelle situation complexe pour la jeune pirate. Dans les airs, agrippée par un dragon ; elle n'hurlait pas ; elle ne pouvait pas. La relique toujours en main mais qui glissait. Elle replia les genoux, s'aidant de ses membres inférieurs pour ne pas la faire choir.

Quelle issue pour la jeune pirate ? « tu comptes m'emmener loin ainsi joli dragonne ? Tu ne peux être qu'une femelle d'ailleurs... » voilà qu'on allait la prendre pour folle si on l'entendait « tu veux goûter à un coup de relique ? Je ne la lâcherai pas même si ma mort devait s'en suivre, mais elle peut me servir d'arme »... Non la pirate n'allait pas se laisser faire loin de là ; certes la relique faisait un poids quelque peu conséquent et en plus les griffes de la dragonne lui transperçait la chair, serrage de dents ne pas craquer alors que l'animal l'emmenait toujours plus haut.  Les bras maintenant reposés, elle commença à les pencher en arrière frappant la dragonne, de ci de là de la manière dont elle pouvait...

Le sol ne s'éloignait plus c'était déjà ça ; si elle la lâchait elle risquait moins d'endurer une fracture quelconque. Quelques mètres plus loin les affrontements perduraient, des visages se tournaient vers sa « précieuse » qu'elle ne lâcherait aucunement et elle continua de marteler la dragonne, les écailles la recouvraient, Lou-Ann se blessait à force d'obstination mais ce n'est pas elle qui lâcherait la première. Elle hésita un instant devait-elle assommer l'adversaire de Louis, jeter la relique à Sicq ou même Freya à peine plus loin ?

Mais en même temps c'était évident qui allait attaquer la dragonne d'un chevaucheur ? Elle ne risquait rien ! S'ils voulaient la relique, leurs adversaires ne l'attaqueraient point. De plus, en l'air, elle pourrait peut être voir les renforts arriver, s'ils arrivaient un jour. L'altitude donnait un avantage fort utile  à son camp.... Elle devait tenir car maintenant bien plus que le poids de la relique c'était les griffes du dragon qui lacéraient sa chair à travers ses guenilles qui la faisait atrocement souffrir mais pour l'Audacia, pour sa famille, pour les pirates, non elle ne lâcherait pas la relique.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 4:52

Elle ne court plus.
Elle est fatiguée, oui – ses reins douloureux se rappellent cruellement à son souvenir, son souffle est court de courir avec ce ventre encombrant, le chaos alentour rend les choses extrêmement confuses – mais Freyja ne voit rien de tout cela. Son esprit est resté figé sur cette image terrible : un dragon enlevant son aînée entre ses pattes létales. Elle imagine très bien les griffes crochues mordre dans la chair, les membres fragiles mutilés – Messaïon, Atal, Valda, pour l’amour de tout ce qui est sacré : protégez-la !

Elle a arrêté net de courir, figée dans la mêlée, et son regard se fait terriblement froid lorsqu’il se pose sur la mage qui les a arrêtés. Tout son héritage se met à frémir dans ses veines, qui charrient tout à la fois la glace kyréenne de sa grand-mère, la rage du combat belliférienne du sang maternel, et l’entêtement obstiné ansemarien hérité du côté Brunante de sa parentèle. Elle la reconnaît, la femme indigne qui s’en prend à une enfant : elle l’avait admirée, la championne de Lagrance sur le sable de l’arène, mais tout son être n’est plus que détestation profonde et mépris suprême en cet instant présent. Et Lou-Ann, enlevée par un dragon – relevant les yeux vers le ciel, elle cherche à deviner la silhouette écailleuse qui lui a ravi sa fille, une résolution glaciale enserrant toute son âme, telle les anneaux d’un serpent cruel.

Ce dragon, il va payer.
Personne – personne, sur les mers ni même dans les cieux – n’a le droit de lui voler son bébé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 12:46

Tout avait basculé.

L’instant d’avant, je dansai – approximativement. J’étais heureuse qu’Eric ait accepté de m'apprendre, et que Mélodie ait évité de me menacer. Un sourire euphorique s’étirait largement sur mon visage, tandis que je marchais allègrement sur les pieds de mon professeur improvisé – je ne faisais pas exprès, pourtant, sans doute que lui aimait se faire écraser les pieds et s’arrangeait pour les glisser en-dessous des miens.

L’instant d’après, les évènements s’enchainèrent, comme si eux aussi voulaient se marcher sur les pieds les uns des autres. L’alarme, d’abord. Et Eric qui m'ordonna de m'éloigner, comme si j’allais sagement lui obéir ! Je voulus le suivre pour lui exposer le fond de ma pensée, mais mes pas refusèrent d’agir efficacement, et j’abandonnai bien vite cette idée. Il allait bien avec Mélodie, ce pirate ! Tous deux à penser que je n’étais pas capable de me débrouiller par moi-même, alors que je faisais très bien les choses toute seule ! D’ailleurs…

Je commis l’erreur, au travers de la confusion de mes pensées, de jeter un coup d’œil aux alentours. C’était le chaos. Les gens se battaient, détalaient, volaient, incendiaient... Ce qui était une fête joyeuse était devenu comme un champ de bataille dévasté. Mon euphorie s’évanouit brutalement, ne laissant derrière elle qu’une grande perplexité. Il fallait… fuir ? se défendre ? attaquer ? m'éloigner, comme Eric me l’avait demandé ? Je... je ne savais pas quoi faire… Je ne parvenais pas à réfléchir correctement et à prendre une décision raisonnable.

— Ca t’apprendra à vouloir être une idiote inconsciente, grondai-je pour moi-même.

Du coin de l’œil, j’aperçus Serenus, parmi les combattants, et l’espace d’un instant, je songeai à aller vers lui, lui demander de m’indiquer où aller et que faire. Mais je savais ce qu’il me dirait, le guerrier. Je savais qu’il se contenterait de vouloir me protéger comme si j’étais une petite chose fragile, et je ne pourrais pas le supporter. Quoi qu’il en pense, je pouvais me débrouiller par moi-même, j’étais suffisamment grande, et suffisamment intelligente. Enfin, peut-être qu’à l’instant, je n’étais pas capable de me servir convenablement de ladite intelligence, mais c’était un autre problème.

J’esquissai quelques pas dans la direction opposée lorsqu’un hurlement attira mon attention. Un cri strident, qui perça à travers le chaos et qui m’atteignit en plein cœur. Astrée ? Je fronçai les sourcils, croyant reconnaitre ma cousine. Mais ce n’était probablement pas elle – elle était à Lorgol, à l’Académie, n’est-ce pas ? L’idée qu’elle puisse être là, quelque part, dans ce chaos, me terrifia. Elle pouvait peut-être en mourir. Il suffisait qu’une lame se perde, ou que l’incendie s’accroche dans ses vêtements, ou… autre chose… Bref, tout et n’importe quoi pouvait se produire. Et je ne voulais pas… la perdre. Pas elle.

Courant – chancelant – en direction du cri, je parvins enfin à apercevoir l’objet de mon inquiétude. C’était bien elle, ma cousine. Elle allait bien. Enfin, elle baignait au milieu des poulpes et se débattait vainement pour s’en sortir, mais elle allait bien. En tous cas, désormais, il était hors-de-question que je la laisse sans surveillance alors que la fête était devenue bataille. Une partie encore rationnelle de mon esprit me souffla que c’était peut-être moi qui avait besoin de surveillance dans mon état, mais je préférai l’ignorer purement et simplement, m’approchant d’Astrée pour l’aider. Au moins, si elle était dans l’eau, elle était à l’abri d’un incendie éventuel, non ?

— Tu veux de l’aide, cousine ? questionnai-je en lui tendant la main. C’est pas vraiment le moment de se baigner avec des amis à tentacules, si tu veux mon avis.

Pas une seule seconde ne me traversa la pensée qu’avec mon piètre équilibre, je pourrais bien lui tomber dessus si elle m’attrapait la main. Mais de toute façon, c’était l’intention qui comptait, non ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 18:02

« Hmpf ! » se contente d'exprimer Lena, énervée par tant de mauvaise foi de la part d'Astrée. Et aussi le fait qu'elle ait oublié son identité secrète. Et aussi sa propre réaction à chaud – mais elle ne s'excusera pas, ce n'est pas son genre. Ou peut-être est-elle effrayée par tout ce qui se passe autour d'elle ? Mais son amie est bien la seule qu'elle peut influencer, au milieu de tous ces gens qui se battent. Est-ce là le quotidien de ses parents ? Par tous les dieux ! Elle est bien contente d'être princesse et non pirate. Au moins, elle a récupéré toutes ses capacités et même si elle est toujours perdue au milieu de cette situation qui a trop vite dégénéré, elle peut réfléchir et agir à nouveau et ça fait du bien.

Disons que ce serait encore mieux si elle n'était pas dans une position aussi délicate. D'un côté, elle est une petite fille qui n'a rien à faire au milieu d'une bataille de grands, de l'autre son amie qui est à peine plus vieille et pas bien plus douée s'évertue à participer. D'un côté elle est fille de pirate et jamais elle ne fera quoi que ce soit qui puisse nuire à sa famille, de l'autre si elle les aide ouvertement, elle va juste se faire griller de tous les côtés : attraper pour complicité, perdre une amie et potentiellement virer de l'Académie. Oh et peut-être mourir aussi. Ce serait fâcheux. Une seule solution sensée s'offre à elle : la retraite.

Alors elle laisse Astrée se débattre avec ses poulpes et sa mère à ce qu'elle sait faire de mieux. Elle essaie de se convaincre que c'est effectivement le quotidien de ses parents. D'accord, le coup de la relique, c'est plutôt exceptionnel, mais les bagarres, ça les connaît non ? Il faut y croire. Sa mère ne peut pas y passer et... Oh mais ! C'est Lou-Ann qui se fait trimbaler par ce dragon ?! Non, non, ce n'est pas possible ! Personne n'a le droit de toucher à sa sœur !... à part elle peut être. Ce n'est pas parce qu'elle est moche et idiote et brute et méchante et idiote et moche qu'elle doit mourir éventrée par un dragon. Comme si cela pouvait empêcher quoi que ce soit, Lena essaie de ne pas quitter Lou-Ann des yeux, mais l'agitation autour d'elle la fait vite revenir sur terre. Il faut qu'elle pense d'abord à sa propre survie. Elle se faufile parmi les gens, ceux qui ne sont pas armés de préférence, elle passe une série de stands renversés – y en a-t-il encore un qui tient debout ? - et cherche une échoppe, une taverne qui soit encore ouverte pour s'y réfugier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 18:22

Lorgol • Le Pavillon Noir



Paul

la Tambouille



Chapitre II.2 ♦ La Fortune des Flots

Présentation





Mon p'tit jeu avec les gardes de la Relique a fait son effet ! La plupart se carapatent vers l'incendie qui commence à créer un joyeux bordel. L'dernier pourtant est pas motivé à décoller, mais la patronne se charge d'le presser comme un citron, et le champ est libre.
Y' sont vraiment mauvais ces ânes, à s'laisser berner par le premier passant inquiet et une femme enceinte. La sécurité de nos jours... scandaleux...

Bordel ! Mes oreilles !

Nom d'un canon péteux ! Mais c'quoi ce bruit affreux ! V'là la seconde qui se tire devant moi avec la relique d'six livres et sa bedaine de cinq, sous une alarme à réveiller les morts. L'alarme, par tous les dieux ! J'vais m'faire du mage en court-bouillon.

Autour de moi, c'est la débandade. Ça brûle par ici, ça court par là, et vas-y que tout l'monde gueule par-dessus l'alarme. J'dégage du centre de l'action pour rester aux aguets dans la foule, repérant Eric et Lou qui viennent au s'cours de Freyja. Puis Rackham la Canaille s'en mêle, et une des donzelles, et ça pue le dragon au-dessus de nos têtes. Fichtre, l'affaire va être plus compliquée que prévue. Que fout l'Audacia ?

Les étals sont renversés ou pillés les uns après les autres ; j'ai bien fait d'm'occuper d'mes poissons au début de la soirée tiens ! Je m'offre gratuitement deux bouteilles de rhum abandonnées sur un comptoir - hé, pourquoi se contenter d'une chopine quand l'opportunité se présente d'avoir d'la réserve. C'est moi, où y'a une deuxième alarme qui retentit, près des cargaisons de poulpes ?

En tout cas, not' canonnière s'en donne à cœur joie pour réchauffer l'ambiance à présent, et j'vois un élémentaire péter les genoux des gardes qui se souviennent de la relique. J'prend exemple quand l'un d'eux me dépasse. Hop, un croche-patte. Va voir les pavés si les pirates y sont.

Le brouillard se fait plus épais tandis que jm'e dirige vers la mer, toujours planqué dans la foule mais soufflant comme un bœuf à l'agonie. J'suis un cuistot, pas un marathonien, j'ai passé l'âge de cavaler comme un cabri - ou les biquettes qu'j'ai pas l'droit d'cuisiner !
Ha, j'devine une partie une partie de l'équipage sur la plage. Et mon éplucheuse de patates préférée. Mais un dragon s’approche d'eux, d'elle, il fond sur le groupe et-

Oh merde ! Not' mousse qui s'envole !

J'ferai bien quelque chose d'utile, comme insulter cette bouse d'écailles rouges qu'a osé enlever Lou-Ann, mais après ma course j'ai autant de souffle qu'un phoque échoué loin de l'océan ; ou que la gamine qui a Sicq en ligne de mire.
Gamine qui se trouve être la championne de Lagrance. Sans réfléchir à ce que je fais – du si bon rhum ! - je balance une de mes bouteilles dans sa direction, au moment même où une cruche fait la même chose.
« Pour... la Dame... hhh... des Quat'Vents...hhh... d'la part du Roi Marmiton ! »
J'ai une respiration déplorable.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 19:13

Et tandis que la scène se transformait peu à peu en chaos, Aaron fut interpellé par une voix affolée :

─ Monsieur, pouvez-vous m'aider je vous prie ? Je ne retrouve plus mon époux.

Surpris d'être hélé par la jeune femme qui s'accrochait à son bras alors que la plupart des convives cherchaient seulement à prendre la fuite, le chevaucheur n'eut guère le temps de réaliser ce qu'il se passait tandis que la voix claquante de Rackham s'élevait pour pester contre son inaction. Réagissant au quart de tour devant la fureur de son supérieur, le jeune mage reporta son attention sur la jeune femme, enceinte qui plus est. Certes, elle était en droit de s'inquiéter pour son époux, mais ce n'était pas sa préoccupation première le concernant. D'une voix calme mais ferme, il écourta donc la demande :

─ Commencez par vous mettre à l'abri, nous vous aiderons à retrouver votre mari lorsque la situation se sera calmée.

Sans même attendre de réponse, il chercha un garde ducal à héler autour de lui, et lui confia la mission d’escorter la jeune femme en lieu sûre. Non pas qu'il ait à leur donner des ordres, mais sa magie pouvait sans doute être utile au part qu'au bras d'une future mère travaillée par ses hormones. Tout autour d'eux, les flammes continuait de s'élever ça et là, tandis que les bruits de lames et d'explosions retentissaient tout autour d'eux. La capitaine d'Ansemer étant au prise avec l'un des pirates, les autres avaient entre temps pris la fuite vers la plage, c'est donc dans cette direction qu'Aaron s'élança. Il n'était pas certain de pouvoir reconnaître les voleurs, néanmoins il savait à quoi ressembler la relique, c'est donc elle qu'il cherchait. Il ressenti alors la voix chaude d'Héritage tandis que ce dernier lui communiquait l'état de la situation : « Le relique et la petite voleuse sont entre les pattes d'Étincelles ».

Au moins une bonne chose, si la relique se trouvait en l'air, les pirates mettraient un peu plus de temps à la récupérer. Ralentissant sa course, Aaron observa donc les attroupements autour de lui à la recherche de pirates à intercepter, tout en répondant à son dragon : « Garde un oeil sur elles, ils ne doivent pas réussir à récupérer la relique. Je m'occupe de ceux d'en bas ». Son regard observateur balayant les foules, il repéra rapidement une silhouette familière en la personne de Serenus qui - l'épée à la main - semblait quelque peu inquiet, ou du moins sur le qui-vive. Le rejoignant, Aaron dégaina son épée à son tour tout en le saluant sans s'attarder :

─ Serenus.

Aaron n'était sûrement pas aussi aguerri que lui à l'épée, néanmoins il savait se défendre, et pouvait toujours faire usage de sa magie, puisqu'elle avait peu de chance de faire des dégâts collatéraux. Faire équipe avec le guerrier était également un moyen d'assurer ses arrières puisqu'il ne serait pas en mesure de se défendre en l'utilisant. Le chevaucheur eut à peine le temps de faire un point de la situation qu'il repéra un groupe de pirates se diriger vers eux, le sabre à la main. Il était temps d'en découdre.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 175691TitreAaron2
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 183231Quintal6
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 512835TitreAaron1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 LabyrintheOcean
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 20:58

Ho le salopard, qui pensait-il que j’étais ? C’était moi ou il me défiait doublement ? Je bombe la poitrine, le regardant d’un air de sale gosse. Comment refuser, je resserrais ma prise sur la torche, il allait voir ce qu’il allait voir et finirait à faire le tour de la taverne de la rose à poil en imitant un poulet à faire le coq devant moi comme ça. Oui, il avait bien dit que le perdant devait faire ce que le gagnant voulait non ? Je ne lui épargnerais rien.
Sans plus attendre, je pars de mon côté. Pillant et brulant avec entrain et …contre toute attente discrétion, j’étais une voleuse après tout. C’était assez drôle que d’allier vole et feu de joie…étrange, mais drôle.

Et puis forcément ça dérape. Nous n’étions pas loin, le pirate et moi, et l’une des étales éclate, le bois craque et se disloque dans un fracas étourdissant. L’un des débris siffle à mes oreilles et le sang se mets à galoper sur ma tempe, je me protège le visage de mes avant-bras d’où s’enfonce un millier d’échardes, les meurtrissant. Encore étourdis, je regarde en tout sens pour y voir les pirates et un dragon, pour y voir Red à terre, pour y voir l’autre Chevaucheur de Lagrance. J’ai du mal à le resituer, mais son air insupportablement hautain remet rapidement les idées en place. Etait-ce de sa faute ? Foutu mage… en fait, j’en avais aucune idée, le fait était que je n’aimais pas ce type, la réciproque était sans doute vrai et que… en y réfléchissant la même mésaventure était déjà arrivé à la Samhain… donc en toute logique c’était de sa faute…ou celle de Maë…c’était aussi très souvent de sa faute, mais elle, je l’aimais bien.

Je me redresse et le pointe du doigt.

-Faites attention, ce type est un tourroriste ! Je l’ai vu, il a fait exploser l’étale, il est sans doute à l’origine du feu. Attrapez-le ! ARRETEZ LE !!! Il est dangereux ! Au secouuuuuur !


Je hurle à m’en éclater les poumons, puis mon regard revient rapidement sur Red, à terre toujours, ne bougeant plus, le sang commençant à colorer ses habits. Mon cœur rate un battement et j’envois valser la torche pour vérifier son état. Dans ma tête, je prie, je hurle pour qu’il ne soit pas mort. Il ne bougeait plus, il saignait, je refusais de perdre un ami sous mes yeux.
Non, non,non,non,non,non,non,non,non,non,non,non,non.
Il n’avait pas le droit de me faire ça, surtout pas lui, il était trop stupide pour mourir. Je suis rassurée quand j’arrive près de lui, que je sens sa chaleur, les veines battre à son cou et un grognement s’échapper de ses lèvres.

Et puis la fin du monde se déverse.
Quelque chose éclate, puis les détonations s’enchainent et vrille l’air. La torche… elle avait atterrit dans une cargaison de feu d’artifice…oups…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 21:45

L'évacuation prenait du temps, et nombreux étaient les personnes qui, complétement perdues, restaient plantées là, appelant leurs proches ou hurlant pour qu'on vienne les aider. Serenus faisait du mieux qu'il pouvait mais, plus il se rendait utile, plus il avait l'impression que cela ne finirait jamais. Le chaos était total, Serenus entendit plusieurs explosions qui firent siffler ses oreilles pendant quelques secondes, la dernière d'entre elle fut particulièrement violente : une personne soit complètement étourdie soit inconsciente avait du mettre le feu à un chariot de feu d'artifice. Mais il ne s'attarda pas là-dessus et, épée à la main, il suivait le groupe de combattant, prêt à faire son devoir pour Faërie.

Soudain, une voix familière arriva à ses oreilles. Il se retourna et fit face à Aaron de Sombreval, le Chevaucheur qu'il avait rencontré quelques semaines plus tôt, autour d'un verre. Cela lui semblait si loin maintenant... Aaron le salua et Serenus, l'imitant, répondit juste :

"- Aaron. Ne trainons pas, nous ne sommes pas en sécurité ici."

Soudain, un petit groupe de pirates se dirigeaient vers eux, les armes à la main, prêt à en découdre avec ces deux hommes qui avaient eu la mauvaise idée de s'écarter du troupeau. Le guerrier se mit en position et les attendit. Quand le premier arriva à sa portée, il passa à l’attaque. Les premières tentatives du pirate pour ouvrir une brèche rassura le guerrier. En voilà un qui n’avait pas encore eu l’occasion de vraiment se battre. Serenus lui fit regretter son manque d’expérience en lui passant son épée à travers la gorge. En voilà un de fait. Il rejoignit Aaron et, l’arme encore dégoulinante de sang du pirate, il lui prêta main forte. Plus les minutes passaient, et moins il avait conscience du monde qui l’entourait. Il ne voyait ni la foule en panique, ni les dragons qui les survolaient en rugissant. Il n’y avait que Aaron, et leurs adversaires. Le guerrier sentit des lames ouvrir sa chair à plusieurs reprises mais il n’en avait cure, tant qu’il tenait debout, c’est qu’il pouvait se battre. Le sang battait à ses tempes et sa respiration se faisait plus sifflante, mais cela importait peu, tant que leurs adversaires n’auraient pas été neutralisés, il se battrait.

Il se passa un moment qui lui parut interminable avant que le dernier pirate ne soit vaincu. Les pirates étaient peu nombreux mais ils se battaient bien. Mais, à deux, ils avaient triomphé. Le guerrier se dit, avec une certaine amertume que, finalement, il n’était pas aussi rouillé que ça. Il avait fait son devoir en tuant ces pirates, il ne servait à rien de pleurer sur leur sort. Serenus se tourna donc vers le Chevaucheur, et lui demanda :

« - Et maintenant ? On fait quoi ? On continue à bouter du pirate ou on essaye d’avancer ?»

Il adopta un ton qui se voulait rassurant, même si un aveugle pouvait voir qu’il n’était plus aussi fringant qu’au début. Il saignait à de multiples endroits, et il haletait, comme s’il avait couru à toute vitesse avec son armure complète sur le dos.Sa hanche saignait plus abondamment que les autres plaies et cela commençait à l'inquiéter. Mais Serenus n’avait pas le temps de se reposer, des gens avaient besoin d’aide, et il ne comptait pas laisser les pirates s’en tirer après avoir gâché une fête qui avait si bien commencée…

Spoiler:
 



Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMar 7 Mar - 23:16




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.2

La fortune des flots

Du 26 au 27 mars 1002



Intrigue animée par Danette


HARDI LA, AUDACIA !

Enfin, la vivenef de légende est à portée de tir ! Le brouillard est épais, on n’y voit pas grand chose, mais les cannoniers de l’Audacia, sans la dévouée - et très enceinte - Ilse, savent où tirer, avec le feu qui se distingue depuis la mer. Les boulets de canons fusent, au hasard, et c’est le branle-bas de combat sur terre : il faut se mettre à l’abri ! Grâce aux quelques Familiers envoyés en reconnaissance, l’équipage de la vivenef sait où sont regroupés les pirates, et les évite de son mieux.

Un boulet de canon particulièrement bien tiré, ou bien dirigé par Messaïon en personne, frôle Étincelle qui lâche adolescente et relique dans le sable. La jeune Lou-Ann en est quitte pour une belle frayeur, quelques lacérations et peut-être quelques côtes abîmées mais le sable amortit sa chute. Elle a à peine le temps de distinguer une ombre qui s’empare de la relique qu’il est déjà temps de se relever, aidée par quelques pirates. Sans l'objet tant convoité.
La cruche lancée par Sicq, et la bouteille lancée par Paul la Tambouille atteignent leur but en même temps, assommant quelque peu la pauvre Chevaucheuse de Lagrance. Elle est bien incapable de les éviter, avec ce brouillard qui se fait de plus en plus épais, inquiète pour son dragon encore dans les airs.

Les canons de l’Audacia dévastent les stands qui n’étaient pas encore à terre ou en feu, grâce à l’action conjuguée de certains pirates et voleurs. Les gens courent se mettre à l’abri, imitant Lena. C’est le chaos sur terre. Serenus et Aaron, qui se trouvent au milieu des combats, sont tous les deux blessés. Il leur faut se mettre à l’abri ! L’ordre est donné également d’éloigner les dragons, car il devient trop dangereux de voler, entre le brouillard et les boulets de l’Audacia. Ils ne sont guère ravis, les seigneurs du ciel, mais il en va de leur sécurité. C’est la guerre, après tout, et les dragons sont un atout de poids pour Faërie, il est hors de question de risquer de les blesser.

Le feu dévore tout et entre les cris, les combats et les blessés, la situation devient intenable.Mais les pirates ont reconnu la côte avant, et retrouveraient le lieu de rendez-vous avec les barques de l'Audacia les yeux fermés.. Bientôt, un sifflement annonce l’arrivée de deux barques, chargées de rapatrier les pirates vers leur navire. Sans la relique... mais où est-il, cet objet qu’ils sont venus chercher ? Est-il encore temps de rester pour la retrouver, avec la menace toujours présente des Chevaucheurs ?






Quatrième Tour

Consignes



IRL : du mardi 07.03 au mardi 14.03(18h).
IRP : le 26 mars, fin de soirée.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas le cas, un petit MP à la Fatalité et vous serez les bienvenus ! Je vous rappelle juste que nous sommes en guerre, et que les Ibéens ne sont pas admis en Faërie. :batte:

• Bagarre toujours ! Les combats se font plus acharnés, mais la visibilité est réduite, et il est temps pour les pirates de retourner sur l’Audacia !

• Le tour couvre la fin des combats, la disparition de la relique et se termine à l’arrivée des barques. Les Chevaucheurs peuvent tenter de ralentir les pirates, mais la visibilité est mauvaise, et il y a fort à faire entre les pirates, les mages qui les secondent et les boulets de l’Audacia. :god:

• La relique a disparu ! Elle n’est pas entre les mains de Lou-Ann, mais qui l’a prise ? Un Chevaucheur ? Un pirate ? Ou quelqu’un d’autre ? :hm: Vous pouvez la chercher, mais c'est mission impossible, vu que vous ne savez pas qui la détient !

• Les dragons ont dû s’éloigner pour éviter le danger. Pas de gaieté de cœur , mais la guerre entre Ibélène et Faërie est plus importante que le vol d’une relique qui ne fonctionne pas.

• Les gens qui ne combattent pas se cachent, mais beaucoup de stands sont en feu, et les bâtiments ne sont guère sûrs, avec les boulets de canons de l’Audacia. Bonne chance pour vous cacher. :red:

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Merci de ne plus poster après l’heure indiquée. La Fatalité comprend que c’est parfois compliqué, mais c’est compliqué pour elle aussi de gérer les dragonnets retardataires. :calin2:

Bonne chance à tous !  :poele:





♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 0:06

Là !
Par Valda, ces cheveux roses, cette frimousse familière – c’est Lena ! Le sang de Freyja ne fait qu’un tour lorsqu’elle découvre sa cadette cernée par des étals en feu. Lou-Ann a atterri dans le sable à proximité, la relique s’est envolée, mais elle ne prête plus attention à ce qui se passe maintenant qu’elle est rassurée sur le sort de son aînée. Lena est là, inexplicablement – et Lena est en danger. Ce qui hurle en Freyja, c’est l’instinct de mère qu’elle connaît si peu mais qui frappe tout de même sans prévenir lorsque sa couvée est menacée, d’autant plus à présent qu’une nouvelle grossesse fragilise ses humeurs. Sans réfléchir, elle avance de quelques pas vers l’adolescente prisonnière des flammes, prête à s’élancer pour aller la sortir de là et la serrer dans ses bras – après potentiellement une ou deux claques bien senties pour s’être fourrée dans ce guêpier.

Mais un bras sur son coude la retient. « Viens-t’en par là ! » C’est Vira qui a sifflé en îlien, la voix rauque et l’œil sauvage de la fille de l’Archipel qui appelle le sang. « Je peux pas ! Y’a Lena là-bas ! » Freyja répond dans le même idiome, dégageant son bras d’un geste sec – et elle s’apprête à partir en courant, lorsqu’un bras la ceinture au-dessus de son abdomen rebondi. C’est Ross cette fois, bien plus musclé que ses bouclettes ne pourraient le laisser croire, qui la maintient fermement. « L’capitaine nous écorchera s’il t’arrive quelque chose, viens, tu peux rien faire ! Ils vont s’occuper d’elle ! »

Paniquée, devant cette vision terrifiante, Freyja détourne les yeux un instant, s’assure que Lou-Ann est entre de bonnes mains, lui adresse un imperceptible signe de tête pour attirer son regard vers les étals qui flambent, et la touffe de cheveux roses en désordre qui s’agite entre les flammes. Tournant la tête, elle croise le regard de Vira, et un silencieux message passe entre les deux femmes. Mets ma fille à l’abri. L’Îlienne acquiesce, lèvres pincées et sourcils froncés dans une moue clairement désapprobatrice, et c’est à Ross que Freyja s’adresse ensuite. « Emmène-les à bord et partez, je vais ralentir les Chevaucheurs. Et maintenant, Bouclettes, tu me lâches : je suis la seconde de l’Audacia. » Un regard d’au-revoir à Lou-Ann, le fantôme d’un sourire, et Freyja accentue ses mouvements, se débattant de plus en plus fort, de plus en plus violemment – jusqu’à ce que Ross finisse par la lâcher lorsque Vira lui assène une tape derrière l’oreille pour le faire bouger.

Échappant aux tentatives de Bouclettes pour la retenir, Freyja s’élance vers deux Chevaucheurs, une main soutenant son ventre rebondi. « Empêchez-les de m’emmener, je vous en prie ! Je veux pas partir avec eux ! » Après tout, il y a bien une rumeur prétendant que les pirates enlèvent les femmes pour les rançonner ; autant s’en servir pour ajouter un fond de crédibilité à la scène qui vient de se dérouler. « Je suis – » Imperceptible hésitation. Résolution ferme. Le calice est tiré, autant le boire, jusqu’à la lie. « – de Brunante. Freyja de Brunante, la sœur du marquis Léopold – je vous en prie, aidez-moi ! Ma… pupille est coincée là-bas, sous les étals ! » D’un doigt tremblant, sans nul besoin d’accentuer quoi que ce soit tant la peur qui ravage ses entrailles et teinte sa voix est authentique, elle désigne Lena dans son piège de flammes. Pour peu que l’un des deux soit diseur de vérité, il décèlera que l’identité qu’elle donne est la bonne.

Pourvu que les autres aient mis Lou-Ann à l’abri… !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 1:47

Le chaos, les explosions, les cris, le feu, le brouillard. C’était tout ce qui entourait Rackham et perturbait ses sens, malgré la nécessité qu’il avait à rester concentré. Face à lui, Louis, son adversaire tout désigné, mais surtout complice d’une mascarade visuelle pour l’occuper lui, le capitaine d’Ansemer. A défaut d’aider les pirates, il acceptait sans la moindre contrainte de laisser couler la fuite des autres, en espérant qu’ils arrivent à bon port. Il savait hélas que certains trouveraient la mort, mais c’était sans doute prévisible. Il n’avait hélas pas l’occasion d’y songer, entre ses passes d’armes à la fois calculées et instinctive avec Louis. Certes mage, Rackham était aussi bon combattant à l’épée, de part son enfance sur l’Archipel et ensuite son envie de continuer cet art qu’il trouvait bien utile quand la magie ne pouvait l’aider. Et il doit reconnaître que son adversaire n’est pas mauvais non plus, au contraire. Et vu de l’extérieur, le combat à tout l’air d’une franche intensité, entre deux bons épéistes qui cherche en l’autre une faille. Elles sont calculées aussi, ces blessures infligées. Plusieurs fois, ils se reculent ou esquivent tous deux à temps pour empêcher les lames de percer plus que de raison la chair. Echange sérieux, mais il ne peut demeurer éternellement sans magie. S’il y avait fait appel, Louis n’aurait pas fait long feu. Au murmure plein d’ironie de son adversaire, sabre contre sabre tenu par des mains fermes, il répond de ce ton crachant qu’il à l’habitude d’adresser au pirate.

« Ne compte pas là dessus. »

Et en réponse, lentement l’air autour d’eux se fait froid. Au sol, malgré la chaleur qui se répand à cause des flammes, la glace lentement fait son œuvre. Le sabre du capitaine lui même devient peu à peu fait de ce froid mordant, débordant comme un fléau sur la lame de son adversaire. Mais pas le temps d’infliger de réelle blessure par la magie – et c’est tant mieux – car les explosions fusent dans tous les sens. Il entend à peine la voix d’Obsession dans son esprit, comprend juste que les pirates sont presque piégés et que Lou Ann est entre les griffes d’un dragon, avec la relique. Il peste, le capitaine d’Ansemer, et peu à peu, la glace est remplacée par un brouillard encore plus épais, plus intense autour d’eux, les cachant à la vue des badauds qui ne trouvent toute façon rien de mieux que de hurler dans le chaos le plus total. Dans ce brouillard, un coup d’épée pour relancer la danse des sabres, mais une voix qui murmure au pirate seul.

« Blesse moi Louis, t’dois te dépêcher d’rejoindre les autres. Vite ! »

En accord avec la voix pressée du chevaucheur résonne à nouveau des explosions. Les canons de l’Audacia, reconnaissables entre mille, qui seraient certes d’une aide pour les pirates, si jamais ils arrivaient à fuir. Le regard que s’échange le capitaine et le pirate est équivoque, et Louis fini par lui planter son sabre dans la jambe, esquivant bien heureusement l’artère, mais empêchant au moins le capitaine de continuer le combat. Il choppe Louis par le col, se retenant à lui pour éviter une seconde de tomber, malgré la fulgurante douleur :

« Passe de c’côté, t’arriv’ra plus vite à la plage. En espérant qu’la route soit pas encombré et qu’vous r’ssortiez indemne. Dépêches toi, la p’tite Lou s’est fait prendre par un dragon, elle est r’tombée sur la plage. »

Un dernier regard entendu, il le lâche, le laisse repartir avant de poser un instant genoux à terre, sa jambe ne pouvant le maintenir plus. Il souffle, Rackham, percevant les grognements terribles et frustrés d’Obsession qui se doit de battre en retraite. Il sait que Calico est partie se mettre à l’abri aussi. Mais il lui faut encore s’assurer que les autres vont bien. Que malgré le chaos, il puisse faire quelque chose pour l’endiguer. Alors lentement il se relève, glaçant autour de sa blessure le sang et la peau, arrêtant l’hémorragie et calmant vaguement la douleur. Vers les autres chevaucheurs, dans le bordel ambiant, il avance tant bien que mal, dans ce brouillard qui n’était plus que voile épais et presque opaque.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 19:37

Serenus se retourna vers lui pour la saluer également :

─ Aaron. Ne trainons pas, nous ne sommes pas en sécurité ici.

Ils n'eurent guère le temps d'aller plus loin. Les quelques pirates se dirigeant vers eux ne semblaient pas avoir envie de passer leur chemin, et les deux compagnons n'allaient pas avoir d'autre choix que de dégainer à nouveau leur épée. Tendu, Aaron tira sa lame à son tour. S'il savait jouer de l'épée, il restait un mage et non un guerrier, et nul n'était en mesure de dire de quoi étaient capables les pirates. Se remémorant tout ce qu'il avait appris à la Caserne, le chevaucheur fit du mieux qu'il pu pour se défendre, néanmoins il n'en menait pas large, et manqua de se faire épingler plus d'une fois. Avec de la chance - ou grâce à l'intervention d'un quelconque gardien - il parvînt à s'en sortir à peu près indemne, sans compter les multiples coupures qui ornaient désormais ses bras et ses cuisses.

─ Et maintenant ? On fait quoi ? On continue à bouter du pirate ou on essaye d’avancer ?

Tout comme lui, Serenus était haletant et soufflant. A croire qu'il n'avait pas l'habitude non plus de ce genre de remue-ménage. A dire vrai, s'il en venait encore un, Aaron n'était pas certain de pouvoir s'en sortir à l'épée tant il avait l'impression que ses bras lui pesaient. Il userait plutôt de sa magie dès qu'il en aurait l'occasion. Néanmoins, le jeune homme eut tôt fait d'abandonner la crainte d'une nouvelle invasion de pirates lorsque des canons se mirent à résonner au loin. Une fraction de seconde après, des étals explosèrent de part et d'autre, des mottes de terre volant dans tous les sens. Cette fois-ci, il n'était plus question de rester là. Tout en élevant la voix pour se faire entendre, Aaron commença hâter le pas pour s'éloigner du champ de bataille :

─ Dépêche toi Serenus, il ne faut pas rester là !

Le souffle d'une explosion toute proche le jeta alors à terre, coupant cours à son discours. Sonné, le chevaucheur se redressa tant bien que mal. Ses oreilles bourdonnaient et il n'était plus certain de voir très net. Tandis qu'il se relevait rapidement - il ne faisait pas bon de traîner là - il grimaça tandis qu'une douleur sourde engourdit son épaule et son bras. Jetant un bref coup d’œil, il constata que la peau était rouge et luisante sur une bonne partie de son membre, sans doute à cause du souffle de l'explosion et de sa chute. Qu'importe, il s'occuperait de ses brûlures plus tard, il fallait d'abord se mettre à l'abri. Il ne savait pas où était passé Serenus, mais il l'espérait assez en point pour parvenir à se mettre à l'abri, aussi fit-il de même.

Marchant rapidement - courir lui procurait de fulgurantes douleurs dans l'épaule - Aaron s'éloigna du chaos qui régnait, sans toutefois être au bout de ses peines. Il ressenti l'inquiétude d'Héritage tandis que celui-ci lui parlait à nouveau : « Petit homme, laisse-moi venir t'aider ! ». Néanmoins, comme les autres, Héritage avait reçu l'ordre de battre en retraite, c'est pourquoi le chevaucheur le rassura « Ne t'inquiète pas pour moi, rejoins plutôt les autres. Nous nous retrouverons après. »

Et tandis qu'il continuait de clopiner pour s'éloigner, il croisa Rackham, en fort mauvais état également. Claudiquant, le pantalon tâché de sang, il semblait chercher quelque chose du regard. Si sa mine renfrogné ne laissait rien paraître, la blessure semblait sérieuse, et le jeune chevaucheur imaginait la douleur que le capitaine devait endurer à chaque pas. Il décida donc de se diriger vers lui :

─ Il faut vous mettre à l'abri, les autres feront de même.

Et, sans attendre de réponse - ni même l'accord de son supérieur - Aaron passa le bras de ce dernier par dessus son épaule valide pour le soutenir. Il se doutait qu'il risquait gros, mais au point il en était - Rackham était déjà furieux contre lui - autant l'aider. Pour couper court à toute protestation, le jeune chevaucheur ajouta d'une voix ferme :

─ Vous ne leur serez pas d'une grande aide dans cet état.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 175691TitreAaron2
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 183231Quintal6
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 512835TitreAaron1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 LabyrintheOcean
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 21:19

« Commencez par vous mettre à l'abri, nous vous aiderons à retrouver votre mari lorsque la situation se sera calmée. » Pardon ? Elle prend un air outré, Ilse, mais la voilà déjà refilée à des gardes ducaux qui l'entraînent au loin sans demander son avis. Stupide Chevaucheur inutile, il ne manque rien pour attendre.

Tout bascule, aussi soudainement que si Messaïon leur avait envoyé ses vagues les plus hautes, aussi sûrement que si Valda provoquait l'une de ses tempêtes. Tout bascule et dans la brume qui s'épaissit, Ilse ne parvient pas à tout saisir. C'est Grim, légèrement éloigné du tumulte, qui la prévient. Un dragon vient de s'envoler avec une rouquine entre ses griffes. Merde. Et merde.

Puis une explosion retentit, un peu plus loin. Des morceaux d'étals se répandent un peu partout et des cris résonnent. Ilse fait mine de paniquer en hurlant qu'elle veut revoir son époux perdu dans la foule mais les gardes la tiennent fermement, jusqu'à ce qu'un son résonne dans l'air.

BOUM !

Ah, comme il est doux le son de ses précieux canons dans le tumulte et les flammes et la brume qui semble s'épaissir d'instant en instant. L'un des gardes s'éloigne pour aller prêter main forte à ses collègues et Ilse en profite pour simuler un malaise. Elle se retient avec peine au bras de l'homme, tombe presque à genoux à terre, mais quand il l'aide à se relever, elle a dans sa main un lourd morceau de bois, vestige d'un étal parti en mille morceaux. Le coup part, fulgurant. Le bois frappe le garde au visage et il s'étale de tout son long, assommé.

La petite Jedidiah est retombée sur la plage, elle va bien. La relique a disparu. Grim, je t'ai demandé de te mettre à l'abri !

Cet oiseau finira par la rendre chèvre. La canonnière se penche tant bien que mal sur l'homme étendu sur le sol, récupère sa bourse ainsi que son épée qu'elle tient fermement. Il est grand temps de mettre un terme à toute cette mascarade. C'est le regard déterminé et des flammes qui démangent ses doigts qu'elle avance parmi la cohue, cherchant des yeux ses camarades et repoussant les gardes qui ne s'attendent pas à voir une femme enceinte s'attaquer à eux, certainement pas alors qu'elle surgit aussi soudainement du brouillard. Elle peine à reconnaître les voix dans le chaos, mais les flammes qui s'élèvent des étals lui permettent de reconnaître une silhouette au sol.

« Red ! » Elle s'approche, jetant à peine un regard à la jeune femme à ses côtés. Il semble blessé mais encore en un seul morceau. « C'est pas l'moment d'faire la sieste, les barques nous attendent. » qu'elle déclare d'une voix ferme, malgré le brin d'inquiétude dans son regard. Elle n'a pas le temps de s'attarder sur ses blessures mais il a plutôt intérêt à survivre ou elle ira le rechercher dans le royaume de Sithis pour lui donner une bonne leçon s'il le faut ! « Aide-moi à le r'mettre debout. » Le ton est sec, un peu trop peut-être au vu de la situation mais peu importe. Son bras se tend pour attraper celui de Red et elle le relève tant bien que mal.


Spoiler:
 


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 RandomTartan1
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 RoueBriseeCrabeNapping
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 RandomFeu
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 23:28

Il grommelle le pirate, grogne presque, sous le choc et la douleur. Il est pas douillé, mais le côté soudain de l’attaque, sa violence et le fait que ça l’ait pris par surprise… Ça fait pas vraiment du bien. Pas du tout, même. Il sent bien le liquide chaud et poisseux sur ses vêtements de gueux d’Ansemer, mais il est trop sonné pour réellement y faire attention. Et puis, c’est rien de grave, ça va aller. Il aura qu’à se relever, courir jusqu’au point défini. Peut-être qu’il pourrait faire un petit somme, là – personne le prendrait pour un pirate, s’ils regardaient pas de trop près tous ses tatouages, et peut-être qu’ils croiraient juste à un dommage collatéral. Sauf qu’il entendit un cri trop fort pour sa tête, qui lui faisait mal après avoir heurté le sol, et commença à revoir un peu clair. Il connaissait cette voix, même s’il comprenait pas ce qu’elle criait – des conneries, sûrement, pour pas changer.

En la voyant arriver en trombe près de lui, franchement inquiète et parce qu’il savait pas bien gérer l’hystérie parce qu’on le croyait bien blessé, il lui fit son sourire le plus charmeur, essayant de parler sans grand succès. Dommage, il lui aurait bien demandé un baiser pour achever de le requinquer, et pour agacer un peu Mélodie, tout en dédramatisant la situation. Elle l’aurait envoyé bouler, l’aurait remis debout à coup de pied aux fesses, et tout aurait été bien.

Un doux son se fit entendre à ses oreilles – des canons ou de la voix douce et mélodieuse d’Ilse, il n’aurait su dire lequel lui avait inspiré cette pensée, mais il se releva difficilement avec l’aide de la seconde numéro deux et de la voleuse, tenant pas très bien sur ses jambes, la plaie dans son ventre lui faisant plus mal qu’il ne le pensait, et sa tête tournant un peu. Il était peut-être plus affecté qu’il ne l’avait cru, mais il était trop tard pour y penser. Il hocha la tête, réprimant un cri de douleur tant ce simple geste lui fit mal, et se tint au bras de chacune des femmes.

« Je suis drôlement bien accompagné, dites donc. »

Il essayait de plaisanter, mais le ton n’y était vraiment pas. Peu importait. Peut-être qu’il chasserait les derniers relents d’inquiétude qu’il était ni assez stupide ni assez sonné pour ne pas avoir vu et entendu dans les gestes, regards et voix d’Ilse et Mélodie. D’une voix un peu rauque, il signifia à Ilse que Mélodie venait avec eux. « Tu comprends, l’atrophié que je suis pourra pas avancer juste avec toi, sans t’écraser sous mon poids immense. »

Hors de question qu’il reconnaisse s’inquiéter pour elle, et ne pas vouloir la laisser aux mains des gardes et chevaucheurs. En parlant de chevaucheur… Il ferma les yeux, un instant, essayant de se rappeler… Il avait vu quelque chose, non ? Il força les filles à s’arrêter, le temps de se souvenir. Ils pouvaient pas partir. La relique. Il l’avait vue. Est-ce qu’il s’en était pris un coup sur la tête ? Il fronça les sourcils, se frappant légèrement la tête, comme pour la forcer à fonctionner.

« La… relique. Je l’ai vue. Je… Elle partait, par là... Enfin, je sais pas trop où. Mais c’était un chevaucheur, qui l’avait. UN CHEVAUCHEUR AVAIT LA RELIQUE, CHERCHEZ LES TOUS ! »

Il espérait crier, mais il avait pas encore retrouvé toute la puissance de sa voix, et sa tête se faisait encore plus lancinante. « Vous pouvez le crier, et on avance ? Mais me laissez pas. » Il s’agrippait aux deux femmes, ayant usé le peu de forces qu’il avait pour crier, ressentant de nouveau un vertige l’assaillir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyMer 8 Mar - 23:52

Astrée ne sait plus où donner de la tête, avec Lena qui râle et qui lui reproche de faire quelque chose qu’elle aurait jamais fait de sa vie, par Levor et sur son Honneur ! Elles auraient une explication, à leur retour à l’Académie. Elle était très vexée, l’Outreventoise, de ces accusations injustes et qui mettaient en cause sa parole – elle n’avait qu’une parole, pourtant, et ne mentait jamais. Bref, elle était perdue, entre Lena, Agnès et la jolie blonde qui l’avaient aidée qui la regardaient d’un air qu’elle imaginait hilare – sans qu’elle en sache rien, en réalité – et sa cousine qui arrivait, se moquant d’elle encore plus. Elle se renfrogna, et saisit la main de Melinda, tentant de se relever au milieu des bestioles horribles et gluantes, et de l’eau glissante. Elle bascula la tête la première, sur Melinda, la précipitant sur le sable et faisant amortir sa chute. Au moins, elle serait pas tombée de trop haut – elles étaient pas bien grandes, ni l’une ni l’autre. Et puis le sable, c’était moins dur et douloureux et dangereux que la pierre.

Esquissant un sourire-grimace d’excuse, elle se releva, et prit la main de Melinda pour la relever, avant de paniquer en ne voyant pas Lena. Elle retint un cri d’hystérie, mais s’approcha de nouveau d’Agnès et la blonde, pour leur demander si elle l’avait vu. « Mesdames, vous avez pas vu L… euh… Bon, elle s’appelle Lena, je sais plus le faux nom qu’elle vous a donné ? Je peux pas la laisser toute seule, elle est minuscule, elle peut se faire renverser par un étal ou écraser dessous sans que personne s’en rende compte ! Elle a que douze ans ! Aidez-moi ! Criez à tout le monde de la chercher. »

Elle panique un peu, et prenant la main de Melinda, elle se met à courir partout, à la recherche de Lena – même si elle est fâchée de ses accusations, elle va pas la laisser toute seule, comme ça, quand même ! Elle peut pas ! Elle interpelle tous les gardes et tous les gens un peu forts ou encore ceux qui ont l’air de connaître les lieux, de l’aider à  la chercher, ou de lui indiquer des endroits pas loin où une enfant peut se cacher. Elle doit la retrouver.

Elle se fige un instant, et se rapproche de l’oreille de Melinda – qu’importe qu’elle se sente sale, sente le sel et le poulpe. Elle se fera excuser plus tard. « Elle a une famille de pirates. Elle… Je suis sûre qu’elle les connaît, eux, elle s’est trop énervée quand j’ai dit qu’il fallait les arrêter, quand elle a cru que j’allais faire tomber la femme enceinte qui voulait la relique, alors que c’est pas du tout ce que je voulais faire. Je… On peut leur demander leur aide, tu crois ? » Elle a une toute petite voix, elle répugne à demander leur aide aux pirates, mais elle s’inquiète vraiment et sincèrement. Et c’est sa faute, si Lena était là avec elle, et pas avec les professeurs. Elle a vraiment peur pour elle.

Elle tourne la tête, un instant, pour voir un homme inanimé, avec une grosse plaie dans le ventre. Elle essaye d’ignorer les haut-le-cœur qui la prennent – Lena est plus importante. Mais elle est démunie, elle ne sait pas quoi faire. Peut-être que la dame enceinte est pas si… répugnante, et moins pire ? Elle attend un bébé, après tout. Gardant la main de Melinda dans la sienne, la trainant derrière elle pour se donner du courage, elle s’approche en hésitant, parlant tout doucement.

« Madame ? Lena est partie, pendant que je glissais sur de l’eau, je sais pas où elle est… Vous la connaissez, n’est-ce pas ? Vous pouvez m’aider à la retrouver ? J’ai peur pour elle.. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Astrée Aubétoile le Mar 14 Mar - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyJeu 9 Mar - 16:34

Pas mort. Ce constat lève le voile de panique qui paralysait mes pensées et saccadait mon souffle. Je respirais à nouveau tandis que cet abruti me lance un sourire charmeur. Je lui en donnerais moi des sourire comme ça. Par Lévor, il le fera son tour d’auberge à poil, rien que pour la frayeur qu’il m’a faite. Je n’ai pas le temps de lui gueuler dessus qu’une femme arrive. Je lève les yeux vers elle et son ventre rebondi m’empêche presque d’apercevoir son visage à la dureté étonnante. Elle était jolie malgré tout, mais farouche à n’en point douter. Ma mine se fait perplexe, un brin moqueur lorsqu’elle m’ordonne de l’aider à porter l’autre idiot.

-Les désirs de Madame sont des ordres.


Ouais…je ne savais pas me la fermer. Mais je m’exécute malgré tout. Je ne voulais pas laisse l’autre par terre en plein milieu d’un champ de bataille, encore moins une femme enceinte risquer la mort à le trainer parce qu’il avait été maladroit. L’autre qui s’amuser d’ailleurs à faire de l’esprit. Mon âme en riait, mais je me refusais de lui faire le plaisir de lui montrer que j’étais contente de le voir bien vivant et avec assez d’énergie pour sortir des conneries.

-Ta gueule Red.


Je les aidais non ? Pas besoin d’en rajouter une couche. C’est bon, je n’allais pas laissait sa précieuse camarade pirate, avec un ventre sur le point d’exploser, toute seule avec lui qui était blessé. J’avais compris, merci.
D’ailleurs…
Se pourrait-il que l’enfant soit de lui ? Je ne peux empêcher mes yeux de dériver sur le ventre de la belle puis sur le visage de Red avec un air ahuri sur le visage. Il savait donc se servir de ce qu’il avait entre les jambes ? Je ravale mes sarcasmes avec difficultés et tente de me reprendre avant que l’un des deux ne me surprenne, me concentrant sur le chemin à prendre pour rejoindre la plage.
J’aurais tout le temps de le questionner plus tard. C’est Red qui détourne mon attention de mes pensées volants à toute allure, l’imaginant conter fleurette à la demoiselle qui le soutenait. Je pile presque à ses paroles, manquant de nous faire tomber tous les trois.

-Putain, mais c’est pas vrai ? Vous avez perdu la relique ? Vous êtes vraiment des amateurs !

Les mots se déversent en toute ignorance des personnes qui m’accompagnaient et d’un possible châtiment en répercussion de mon impertinence, mais nom d’Isil, comment avaient-ils fait pour être aussi empotés !? J’hésite à partir à la recherche dudit Chevaucheur, je la voulais cette foutue relique, hors de question de la laisser aux mains de l’Ordre. Mais..mais… Je peste intérieurement et extérieurement et après avoir déversé ma frustration sur la stupidité du pirate, je finis par hurler à tout va que ce foutu coquillage était dans les mains d’un soi-disant chevaucheur. Le « soi-disant » devrait nous permettre le bénéfice du doute auprès des chargés de la sécurité. De toute manière ils avaient déjà assez affaires comme ça.

-La prochaine fois que vous voulez jouer aux voleurs…abstenez-vous.
Dis-je à Red, ignorant tout du statut de la femme. Je la voulais aussi, moi, maintenant ça va être bonbon pour la récupérer…et on ne va pas te laisser alors arrête de faire ta fillette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyJeu 9 Mar - 22:11

Un rugissement me vrille le crâne. Un râle m’échappe, de douleur.
Je rouvre les yeux péniblement sur un paysage apocalyptique. Je vois flou, à travers ce voile de sang, et tout ne se résume qu’à ce gris brumeux, au rouge des flammes, et à ces nuances vertes sur fond de sable. Mirage... ? Je suis... Juste sous son ventre ? Je pose une main légère sur la patte du dragon d’Emeraude, qui se fige aussitôt, à orienter son regard reptilien vers moi.

Ma petite ? Tu es réveillée ?
Qu’est-ce qui se... Les pirates ?
Ils ont déguerpi. Ils cherchent à rallier leur navire, qui nous tire dessus.
Et la relique ?
Aucune idée. Etincelle a esquivé de justesse un boulet de canon et sa captive est retombée au sol.


... Parfait. La situation paraît entièrement sous contrôle. Je m’aide de sa patte solidement ancrée dans le sol pour me relever. J’ai la tête qui me tourne, et chaque détonation au loin m’arrache une grimace de douleur. Je porte une main hésitante à mon front, pour en recueillir un filet de sang. Tout s’est passé trop vite, dans la confusion. La brume m’a empêché de... Pourquoi est-elle encore là, d’ailleurs ? Le Capitaine d’Ansemer a fini par rendre les armes ? Si vite... ? Il était plus efficace, dans ce temple oublié.

C’est bon, Mirage.
Je lui tapote les écailles, avec un pâle sourire. Il paraît dubitatif, mon dragon... Mais sa masse imposante est un frein dans l’immédiat. Déjà qu’il s’est posé sur les étals pour faire barrage de son corps à mes possibles agresseurs, quitte à faire le net autour... Mais Thomas est rapidement à ma hauteur, et il daigne me laisser aux bons soins de mon camarade. Je m’appuie sur l’épaule du Chevaucheur pour conserver mon équilibre, toujours grimaçante. « Ca se présente mal... »

Et je ne crois pas si bien dire, quand une femme enceinte se rue vers nous, une main sur son ventre rebondi, à crier après les pirates. Ils veulent... L’enlever ? J’aperçois effectivement la silhouette d’un homme qui lui court derrière et, sans une once d’hésitation, use de ma magie pour le propulser en arrière. Je contiens un cri, à me plier en deux, une main sur ma tête. J’ai l’impression que les explosions ne sont pas les seules capables de me vriller le crâne...

« Je m’en moque, de qui vous êtes. Allez vous mettre à l’abri... » Comme si ça allait me parler, ces noms de nobles. C’est déjà bien que, à force de fréquenter la cour lagrane, j’ai fini par en enregistrer certains de mon duché d’accueil. Mais là... Elle m'en demande trop, surtout dans mon état. Une noble, fille de marquis... En Ansemer, je suppose. J’ai quand même intérêt à faire gaffe. « Gardes ! C’est Freyja de Brunante. Assurez-vous qu’elle soit en sécurité. » Ils sont dépassés, les gardes, mais deux d’entre eux viennent tout de même se porter à son secours, attirés par les cris. Et franchement, ils doivent mieux comprendre la teneur de son titre que moi. Je suis néanmoins des yeux ce qu’elle désigne du doigt, me doutant qu’elle refusera de partir tant que sa pupille ne sera pas elle aussi en lieu sûr... Et ce n’est pas notre mission, de les protéger, encore plus que d’arrêter ces pirates ? Les morts doivent déjà se compter par dizaine. On doit les mettre à l’abri en priorité, mais je peux vraiment me permettre de m’occuper de cas isolés, soi-disant des nobles d’importance, au point de négliger le reste de la population sous les tirs ennemis ?

Je pousse un profond soupir et me détache de Thomas, puisant encore dans ma magie pour invoquer des élémentaires de sable, capables de prendre le relai à ma place. Je me sens au bord de la nausée quand ils se matérialisent tout deux devant mes yeux, trop petits pour causer le moindre dégât, mais suffisant pour l’usage que je compte en faire. « Thomas. Vas-y... On va s’occuper de te dégager le chemin. » Et ils s’activent déjà, sable lancé pour étouffer le feu qui ravage, et lui garantir un chemin sécurisé jusqu’à la fillette en détresse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyVen 10 Mar - 5:41

Le chaos. Le foutu chaos. Il ne peut même pas y porter attention, concentré qu’il est sur Rackham et chacun de ses gestes, sur leurs vaines et fausses provocations et la glace qui passe de l’arme du chevaucheur à la sienne, gelant ses doigts et fragilisant sa lame. Il sait qu’il n’a pas le choix d’user de magie, pour être crédible, mais ça n’empêche pas le pirate de serrer les dents, alors que ses bottes dérapent sur la glace qui court sous leurs pieds. Concentré, presque trop, il ne remarque pas que la brume s’épaissit davantage, jusqu’à tout à fait les envelopper et les cacher aux yeux des badauds. « Blesse-moi Louis, t’dois te dépêcher d’rejoindre les autres. Vite ! »

Son expression se fait interloquée, à cet ordre convaincu et pourtant… inattendu. Est-ce qu’il a bien entendu ? Le doute est permis, tout de même. Le regard de Rackham est ferme, décidé, et son geste se fait de même, alors que le sabre entaille méchamment sa jambe. Il sait suffisamment se battre pour blesser sans tuer, mais il alors qu’il s’est souvent imaginé se battre avec l’homme, il ne trouve aucun plaisir à ainsi le vaincre. Alors qu’il le demande. Si proche de lui, à sentir son souffle sur son visage, les deux mains agrippées à lui, afin de l’empêcher de tomber. Si proche, afin d’entendre ces murmures qui pourraient valoir à l’Îlien bien plus que sa position : sa tête. « Passe de c’côté, t’arriv’ra plus vite à la plage. En espérant qu’la route soit pas encombré et qu’vous r’ssortiez indemne. Dépêches toi, la p’tite Lou s’est fait prendre par un dragon, elle est r’tombée sur la plage. » La petite Lou. Sa petite Lou. Prise par un dragon. Pas besoin de glace, pour que Louis la sente descendre le long de son dos, et que l’horreur se trace dans son esprit. Sa Lou, féroce et furieuse, transpercée par les griffes d’un dragon.
Ce dragon a intérêt à faire attention à ses écailles.
Avant de relâcher le Chevaucheur, de fuir dans la brume opaque qui les dérobe, il effleure à peine ses lèvres des siennes. Pas un baiser, non, qu’un murmure : « Les dieux soient témoins de ma dette envers toi. » Qu’Atal et Messaïon soient témoins, eux qui veillent sur ce littoral et sur ceux qui y vivent.

Il dérape dans le sable et il pousse chaque passant croisé, jusqu’à atteindre la plage, comme indiqué par le Chevaucheur. Dans le sable est étendue une forme féminine, dont les cheveux de feu forment un halo autour de sa tête. Elle bouge encore et se relève, ce qui a le don d’instantanément rassurer Louis. « Lou, allez, relève-toi, on doit y aller », qu’il lui assène, avant de la relever lui-même et d’à moitié la soutenir, quasiment jusqu’à la porter. Il ne pense même pas à cette foutue relique, qu’il ne voit de toute façon ni dans les mains de sa cousine, ni autour d’elle. Il doit l’emmener en sécurité, c’est ce qui est le plus important, et il cherche avec inquiétude les traces des griffes de ce dragon auquel il a bien envie de faire la peau. Sur la berge, les pirates affluent, mais il ne repère ni Freyja, ni Ilse, et l’angoisse revient au galop. Elles… doivent déjà être dans les barques, oui, probablement.

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyVen 10 Mar - 19:10

La chute avait été brutale, mais elle avait réussi malgré tout à rouler et en même temps qu'elle était tombée dans le sable, sa précieuse, la relique lui avait échappé des mains. Allongée dans le sable, instant d'inconscience les cheveux répandus dans le sable, une douleur lancinante sur les épaules qui bloquait le mouvement vers la station debout. Peur de la douleur mais elle était une pirate, elle allait affronter le courroux de ses alliés voire même leur inquiétude mais l'imagination du médecin de bord soignant ses blessures probablement béantes la crispa ; elle avait pensé à tout mais pas à cela, peut être serait-ce cela son épreuve ultime du jour, douleur provoquée par une inconscience.

Elle tourna la tête encore allongée, rongée par la douleur et vit le regard de Freya sa mère, rempli d'inquiétude désignant une zone à peine plus loin, une jeune fille ; trop loin pour être reconnue naturellement. C'est alors qu'elle vit Freya faire l'impensable se diriger vers l'ennemi ! mais que faisait elle ? Elle n'était point dupe l'aînée des Jedidiah, une seule personne pouvait provoquer cette attitude de sa génitrice... Lena ; sacrebleu elle ne s'était point trompée, c'était bien sa voix qu'elle avait perçu.

Soupirant, elle tenta de se lever quand une voix, celle de son oncle se fit percevoir à ses côtés. Ca y'est ça commençait. Il fallait qu'elle les persuade que les risques qu'elle avait pris étaient considérés que tout ce qu'elle voulait faire c'était les aider, simplement à sa manière, mais les aider. Elle reconnaîtrait son erreur, elle n'avait pas le choix, jamais elle n'aurait du se surestimer. Ainsi reconnaître ses torts et après subir le courroux de ses aînés, un courroux qui se manifesterait probablement par une inquiétude démultipliée vis à vis de ses blessures.

Louis l'aide à se lever, lui intime de se diriger vers les barques ; Lou-Ann le regarde, remarque son inquiétude et simplement, passant sa main dans le dos de son oncle par pur besoin de soutien elle lui dit « merci » ; l'avancée se fait lentement, bien trop lentement pour Lou-Ann qui perçoit tout de même des bruits de course, des cris au sujet de la relique... ce qu'elle a pu être stupide franchement ; les barques sont là à quelques mètres, elle ne parvient plus à lever les bras, omoplates endoloris elle poursuit son avancée et arrivée à quelques mètres elle murmure « je suis désolée, tellement, je n'aurais pas du prendre de risques aussi inconsidérés je vous ai tous mis en danger alors que la  seule chose que je voulais faire c'était vous protéger".

spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptySam 11 Mar - 6:30

Les mains des deux femmes ne se lâchent pas et il est difficile pour Maelenn de ne pas entendre ses arguments fort justes, son insistance à ce qu’elle ne les quitte pas. Ansemer n’est pas son duché, mais Faërie est toujours sa terre et qu’importe où elle est, les pirates n’auront jamais pavillon libre dans son cœur. Elle ne veut pas être inactive, alors qu’elle peut aider ! « Votre amie a raison, ajoute d’une voix grave et pressante de Julien, qui fait office de rempart autour de leurs silhouettes. Laissez les Chevaucheurs et gardes faire leur travail. » Ils ont raison tous les deux, mais c’est au regard effrayé de Jasmin qu’elle rend les armes – à ces joues mouillées de larmes silencieuses. « Oui… d’accord. »
Elle abdique. Sans aucun doute pour le mieux. La brume s’est épaissie davantage et ne laisse plus rien à voir devant eux. À chaque pas hésitant, ils ne font que découvrir plus de problèmes, et l’angoisse a remplacé cet instant d’imprudence et de courage qui l’a prise. « Jasmin, ferme les yeux et tiens bien la main de ta mère, d’accord ? », dit-elle à l’enfant, accroché fermement à Eugénie. Doucement, sa magie afflue, non pas subjugatrice, mais élémentaire pour une fois ; quelques petits élémentaires d’air qui vont et viennent, faisant se dissiper la brume devant eux. Assez pour leur éclaircir le chemin, sous le regard concentré de la mage. Elle n’a pas l’habitude d’user ainsi de ses pouvoirs et elle se cramponne fermement au bras du châtelain, afin qu’il la soutienne au cas où elle se retrouve subitement épuisée de tout cela.

Un sifflement se fait entendre à leurs oreilles et un cri les prévient à temps de se baisser, ce que fait tout le petit groupe de Lagrans ; l’étal devant eux, qui semblait être un fort minimal de sécurité derrière lequel se réfugier le temps que la garde s’occupe des mécréants, explose en mille morceaux, fracassé par un boulet de canon envoyé avec expertise. Des pirates. C’est bien des pirates, qui sont présents, qui attaquent, pillent et sèment la terreur. « Levor les maudisse », qu’elle siffle entre ses dents. Ils n’ont pas de conscience, ces scélérats, mais un festival où il y a des enfants, vraiment !

Spoiler:
 


Dernière édition par Maelenn du Noroît le Mar 21 Mar - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptySam 11 Mar - 17:00

Il y avait deux possibilités, soit il était l’homme le plus malchanceux du monde, soit le Destin lui en voulait. Mais qu’est ce qu’il avait à se retrouver au milieu de toutes les catastrophes ?! En même temps, il n’avait pas le droit de se plaindre. En tant que guerrier, c’était son devoir que de se battre pour protéger les intérêts de Faërie et de la Guilde. Il connaissait les risques et les avait acceptés sans broncher.  Il pouvait au moins s’estimer heureux d’avoir une existence pleine d’aventures en tout genre, le genre de vie dont tout enfant rêve secrètement.

Les pirates avaient été vaincus et, même s’ils étaient peu nombreux, ils avaient réussi à épuiser le guerrier et le Chevaucheur. Serenus regardait Aaron qui, comme lui, haletait. Le jeune homme devait être plus habitué à se battre avec sa magie plutôt qu’avec une lame, cela se voyait dans la manière dont il tenait son arme. Mais il avait bien combattu, ça, Serenus pouvait le reconnaître. Sans Aaron à ses côtés, il ne serait sans doute plus là pour en parler. Le guerrier regarda autour de lui, les pirates devraient arriver en nombre, mais ce n’était pas le cas. Où étaient-ils ? Peut-être s’étaient-ils mêlés à la foule.


Mais il n’eut pas le temps de réfléchir plus, les canons des navires pirates se mirent à cracher le feu. Des étals volèrent en morceaux dans une assourdissante explosion. Serenus entendit vaguement le cri d’Aaron et se mit à courir. Il avait à peine fait quelques mètres qu’une autre déflagration le projeta à terre. Il ne sentit rien d’autre qu’un choc, puis une douleur dans une de ses jambes, avant de perdre connaissance, face contre terre.
Il se réveilla quelques instants plus tard, et s’étonna d’être toujours en vie. Les canons continuaient pourtant de semer le chaos et ne faisaient pas de quartier. Il tenta de se relever et poussa un hurlement. Sa jambe droite était dans un sale état. Elle était brûlée par endroits, et la peau avait laissé place à la chair ruisselante de sang. La plaie sur sa hanche saignait abondamment et il avait une estafilade écarlate sur le ventre.
Après avoir fait l’inventaire de ses blessures, le guerrier se reposa quelques instants, allongé dans la terre, essayant de calmer son cœur qui battait la chamade, puis tenta de se relever.

Après un effort qui le laissa tout haletant, il parvint à se mettre debout, et se traina pour s’éloigner de la place. Sa jambe le faisait grimacer à chaque pas, et il luttait pour ne pas s’effondrer pour céder la douleur. Mais la chance parut lui sourire à nouveau, car il trouva rapidement un groupe de réfugiés. Il les suivit, et laissa le soulagement l’envahir, ce serait bientôt fini, il pourrait bientôt se reposer.

Spoiler:
 



Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc


Dernière édition par Serenus Dardalion le Dim 12 Mar - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 EmptyDim 12 Mar - 9:45

Bam. Elle l’avait bien mérité, cette Faë de malheur, depuis quand on s’attaquait à des gosses ? Une gosse pirate, turbulente, et proprement inconsciente en matière de survie et de sécurité. Mais une gosse quand même. Re-bam. Un brin étonné tout de même, je lève les yeux à la recherche du lanceur de bouteille, apercevant alors un Tambouille furieux ; bien qu’à telle distance, je ne puisse dire si c’est en raison du gaspillage de rhum, ou de la situation toute entière. Pendant une demi-seconde, je manque d’éclater d’un rire jaune et cynique, tant ce raid surprise tourne au vinaigre de la pire façon imaginable. Mais je me ressaisis déjà, le regard vif à la recherche de Lou-Ann.

« Par Messaïon, reptile de malheur ! » Le juron accompagne mon élancée peu gracieuse à la poursuite de notre jeune mousse, plus préoccupé de son bien-être que de cette foutue relique. Les bidules magiques, c’était bien beau de loin, mais je commençais à avoir sérieusement soupé de m’y frotter de trop prêt. Ça partait constamment à vau l’eau. Le bras gauche serré contre ma chemise, sans prêter la moindre attention au sang qui l’imbibe, je zigzague clopin-clopant entre étals en feux et … boulets de canon. Ah, te voilà enfin, l’Audacia ! Cette vivenef commençait à me manquer, à moi et à mes quarante-cinq printemps – plus ou moins deux, qui savait vraiment ? – la fougue de la jeunesse ne portait plus aussi hardiment mes jambes depuis bien longtemps.

L’œil accroché à Lou-Ann et à sa relique, je jure encore entre mes dents lorsque le foutu lézard laisse choir la demoiselle sur le sable, et force l’allure pour venir à sa rencontre. Dans la cohue, j’ai perdu Freyja de vue, ainsi que le reste de l’équipage d’ailleurs, jusqu’à rejoindre l’adolescente et un autre sauveur. Eric, Atal soit loué. Inquiet, je pose ma main épargnée sur l’épaule de la mousse. « Sacrée chute, tout va bien ? » avant de me tourner vers l’autre pirate. « Damnés soient ces chevaucheurs ! Tu as vu les autres ? J’étais sur les traces de Freyja mais jl’ai perdue quand Lou-Ann a été emportée. »

Le visage fermé, inquiet, je me remémore les noms de ceux qui sont descendus à terre pour notre joyeuse escapade. Tambouille, Freyja, Ilse, Philippe. Red. Je ne les ai même pas tous vus, avant que la fête ne parte en vrille, mais je m’inquiète moins pour certains que pour d’autres. Enceintes ou pas, nos dames n’étaient pas connues pour leur excès de prudence. Je sonde, inutilement, brume et explosions des yeux, prêt à m’élancer si je voyais un camarade en danger, hésitant à replonger dans la tourmente pour les retrouver. « T’as vu quequ’chose, Lou-Ann, quand tu étais là-haut ? T’sais pas si y en a qu’ont déjà embarqués ? » Qu’aurait-elle bien pu voir, dans tout cette fumée ? Sans doute pas grand-chose, mais frustré par l’impuissance et le doute, je n’avais pu m’empêcher de poser la question. Finalement, je me tourne vers Eric, si froid et distant depuis quelques temps, que j’appréciais pourtant toujours autant, et je lui jette un regard interrogateur. Dernier tour d’honneur ?

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots   Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.2 ♦ La fortune des flots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: