AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La rancœur naît dans tous les coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: La rancœur naît dans tous les coeurs   La rancœur naît dans tous les coeurs EmptyJeu 16 Fév - 11:10


Livre II, Chapitre 2 • La Fortune des Flots
Astra Solem & Astrée Aubétoile

La rancœur naît dans tous les coeurs

Astra et Astrée sont sur une vivenef...



• Date : 01/02/1002
• Météo : pluvieux
• Statut du RP : privé
• Résumé : Astrée voulait se changer les idées, en se plongeant dans le travail, mais elle n'y arrive pas. Encore moins lorsqu'elle se fait attraper au détour d'un couloir par un ibéen, persuadé qu'elle est la cause de la destruction de son village, au même titre que tous les Faës. Astra tombe sur elle, se rendant elle-même à la bibliothèque.
• Recensement :
Code:
• [b]01/02/1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1792-la-rancoeur-nait-dans-tous-les-coeurs]La rancœur naît dans tous les coeurs[/url] - [i]Astra Solem & Astrée Aubétoile[/i]
Astrée voulait se changer les idées, en se plongeant dans le travail, mais elle n'y arrive pas. Encore moins lorsqu'elle se fait attraper au détour d'un couloir par un ibéen, persuadé qu'elle est la cause de la destruction de son village, au même titre que tous les Faës. Astra tombe sur elle, se rendant elle-même à la bibliothèque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La rancœur naît dans tous les coeurs   La rancœur naît dans tous les coeurs EmptyJeu 16 Fév - 11:10

La guerre avait été déclarée… Elle avait envahi tout le continent, et si Astrée se sentait en sécurité, à l’Académie, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour sa famille. Outrevent s’en était bien sorti, très bien sorti, et sa famille ne devait pas réellement être menacée. Elle ne le pensait du moins pas. Mais comment parvenir à se rassurer, à être rationnelle ? Elle s’en sentait incapable. Et elle avait l’impression que l’atmosphère était pesante, à l’Académie. Elle était savante, et bien des gens se l’imaginaient Ibéenne malgré ses tenues très… outreventoises, et parlaient devant elle. De ces maudits faës, qui ravageaient leurs duchés, qui détruisaient leurs maisons. Elle se sentait assez mal, à vrai dire, tiraillée entre la tristesse qu’elle ressentait pour eux, et sa colère à l’idée que l’on parle mal de son propre duché.

Ça n’était plus la terre d’accueil, ne rejetant personne, qu’elle avait connue par le passé… Ses pires craintes allaient-elles se réaliser ? Magie et Savoir seraient-ils définitivement opposés, Aurore et elle, ses parents, seraient-ils tous contraints de s’opposer les uns aux autres ? Elle ne voulait pas y croire, mais… Et si elle devait quitter Faërie, quitter Outrevent, et aller vivre en Ibélène ? Elle ne pouvait tolérer cette idée. Elle ressassait tout ça, les larmes lui montaient aux yeux, à cette idée, et elle était incapable de les refouler. Même ainsi, dans le couloir, même alors qu’elle était exposée à la vue de tous. Pourvu que personne de sa connaissance ne vienne la voir. Elle grimaça, effaçant rageusement les gouttes d’eau qui menaçaient de creuser des sillons sur son visage, mais qui revinrent aussitôt.

Elle partit en courant, finissant par bousculer quelqu’un. Quelqu’un de plus âgé, un peu, il lui semblait. Elle ne le connaissait pas, mais elle tressaillit devant son regard noir. Que lui voulait-il ? Elle le vit diriger vers elle une sorte d’automate, pas très grand, mais visiblement assez fort, qui empoigna ses bras. « Ah, tu te sens pas aussi forte que ton Empire de mages, qui a dévasté mon village, détruit la maison de mes parents, qui a brûlé ? Tu es à ma merci, hein ? » Sa voix était froide, terrifiante, et Astrée se sentait tellement démunie… Dire qu’elle allait seulement à la bibliothèque, pour consulter des cartes d’un astronome réputé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La rancœur naît dans tous les coeurs   La rancœur naît dans tous les coeurs EmptyDim 26 Fév - 17:50

    La guerre est là, empoissant le cœur des hommes et des femmes d’Arven. Le ciel m’avait averti d’un grand malheur et nous y voilà. Des étoiles s’éteignent dans les cieux, et je ne peux rien faire pour avertir ceux dont le destin est scellé. Je me sens inutiles. Un sentiments que je croyais ne plus ressentir. Mes doigts glissent doucement sur la pierre froide. Je suis accompagné par le silence d’un long couloir. Enfin, c’est ce que j’ai crois, avant qu’une horde d’élève n’apparaisse devant moi. Je lève la tête, haute, le visage indéchiffrable afin d’éviter qu’on ne puisse lire mon inquiétude. Je joins mes mains, et m’éloigne de ces apprenties loin de chez eux et en sécurité derrière ses remparts. Pour l’instant en tout cas. Bien que je doute que l’Académie soit en danger. Lorsque je regarde le ciel étoilé, je prie intérieurement les dieux pour qu’ils restent clément quant au destin de l’école.

    Je glisse dans un autre couloir lorsque j’entends une voix masculine. Une voix empreinte d’agressivité et de rancœur. . « Ah, tu te sens pas aussi forte que ton Empire de mages, qui a dévasté mon village, détruit la maison de mes parents, qui a brûlé ? Tu es à ma merci, hein ? ». Je glisse et aperçois les deux élèves. Combien d’esprit contrarié allons-nous devoir calmer dans ses temps de troubles ? Je reconnais le jeune homme qui avait empoigné la jeune demoiselle. Astrée me semble un peu pâle, et comment ne pas être prise de frayeur devant tant de haine.

    Bonjour Grégoire,
    Dis-je le regard de glace posé un instant sur ses mains.
    Dame Solem … dit-il à mi-voix, cherchant certainement quelque chose à dire afin d’expliquer son geste déplacé. Il délivre Astrée.
    Professeur Solem … rectifiai-je
    D’après mes souvenirs, Grégoire, ne devriez-vous ne pas avoir cours à cette heure ?
    Troublé le jeune homme baissa son regard avant de me laisser avec la jeune Astrée. Je le regarde s’éloigner au loin et disparaître dans un couloir avant de me retourner et faire face à Astrée. Je lui fit un sourire timide, et détailla son visage.
    Est-ce que tout va bien ? Vous étiez en route pour un cours ?
    Lui demandais-je en joignant mes mains devant moi. La jeune demoiselle avant la possibilité de me parler de ce qu’il venait de se passer ou pas. Jamais, je me permettrais de forcer un ou une élève de se confier.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La rancœur naît dans tous les coeurs   La rancœur naît dans tous les coeurs EmptyLun 27 Fév - 21:04

Elle ne s’attendait pas du tout à faire une telle rencontre, et elle était lasse, Astrée, de toutes ces tensions présentes à l’Académie, et dans Lorgol – peut-être les imaginait-elle, n’étant que le reflet de ses propres doutes et des craintes qui la tiraillaient, mais elle se sentait assaillie. Elle parlait peut-être un peu trop souvent de l’alliance naturelle entre mages et savants, attisant les rancoeurs ou la colère sans même s’en rendre compte. Elle était bien trop naturelle et sincère, pour réaliser le mal qu’elle attirait sur sa propre personne, et pensait un peu trop à ses propres difficultés face à la guerre qui embrasait les deux empires, pour se soucier de celles des autres. À tort, étant donné la cible qu’elle devenait ainsi. Elle aurait peut-être dû être un peu plus attentive au mal-être des autres, ou au moins se poser la question.

Toujours est-il que là, en fâcheuse posture entre les mains d’un automate intelligemment construit par l’élève en face d’elle et qui la maintenant fermement, pendant que l’autre serait capable de lui faire ce qu’il voulait, la frapper même, s’il voulait, elle ne se sentait pas très bien. Elle s’apprêtait à répliquer avec une verve imagée, bien qu’elle jure excessivement rarement, trouvant scandaleux de tels mots. Elle pesta même mentalement, d’être interrompue. Elle l’aurait tellement soulé de paroles, qu’il l’aurait prié de partir, en lui offrant son automate, ses excuses, et de ne plus jamais lui nuire, voire même de l’aider. Dommage.

Elle se renfrogna, en revanche, en voyant que la professeur congédiait l’élève. Comme ça, sans rien ? Elle le connaissait, alors il pouvait partir sans aucune punition ? Elle agrippa du poignet l’automate, défiant l’élève de se plaindre, lui adressant un regard noir, avant de se retourner vers le professeur, de fort méchante humeur. Et de prendre un air estomaqué, à sa question.

« Si je vais bien ? Comment vous voulez que j’aille bien ? Cette chose…, elle montra l’automate, a failli m’étouffer, et vous laissez partir celui qui l’a construit et lancé contre moi ? Non, je vais pas bien, je suis en colère ! Et je lui ferai manger des pièces de son automate à son insu, chaque jour ! »

Elle bouillonnait de colère, et de crainte que si même à l’Académie, l’entente entre mages et savants soit mauvaise, il n’y ait plus rien à faire pour Arven.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: La rancœur naît dans tous les coeurs   La rancœur naît dans tous les coeurs Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La rancœur naît dans tous les coeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: